Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

la terre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> ENVIRONNEMENT -> Maman et son évolution
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
benoit


Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2013
Messages: 1 919
Localisation: avignon

MessagePosté le: Sam 7 Déc - 15:16 (2013)    Sujet du message: la terre Répondre en citant


Samedi 7 décembre 2013

Publié le 02/09/2012 à 06:00 Vu 3516 fois
Environnement. Pollution, population : et si la terre ne dépassait pas 2100 ?
http://www.leprogres.fr/france-monde/2012/09/02/revolution-geologique#comme…
Une étude publiée par la revue «Nature» estime que la planète ne survivra pas à la pression sur ses ressources qu'entraîne une démographie galopante. Les scientifiques redoutent un boulversement comme celui qui a provoqué l'extinction des dinosaures.

Au nord du Groenland, en juillet 2012 : 97 % de la calotte glaciaire a fondu. Du jamais vu en 30 ans, depuis que la Nasa observe les lieux. Photo MaxPPP









  • Votre vote :
    1
    2
    3
    4
    5




Panique à bord. Internet s’enflamme après une publication de la très sérieuse revue Nature dans laquelle des scientifiques qui n’ont rien de prédicateurs farfelus n’hésitent pas à affirmer : « La fin du monde est pour 2100 ». Cela nous laisse du répit par rapport au calendrier maya, qui prédirait, selon certains, le big bang pour le 21 décembre 2012. Mais ça fait peur quand même. D’ailleurs, les auteurs concluent ainsi leur synthèse : « Nous ne sommes pas inquiets mais terrifiés par les résultats. »
Révolution géologique
Intitulée « le décalage de la biosphère terrestre », l’étude cordonnée par l’université de Vancouver (Canada) est signée par 15 sommités scientifiques d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. Les chercheurs ont analysé les bouleversements climatiques et biologiques intervenus lors de sept grandes mutations de la planète (apparition des animaux, extinction des dinosaures, périodes glaciaires etc.).
Selon eux, la huitième révolution géologique et biologique est en marche, à une vitesse jamais atteinte : « À l’échelle du temps, c’est comme si un bébé devenait adulte en moins d’un an », décrit Arne Moers, l’une des auteurs. Presque la moitié des climats installés sur la Terre depuis près de 10 000 ans pourraient avoir bientôt disparu, laissant place à des conditions extrêmes et jamais rencontrées dans plusieurs régions du globe. « Le système climatique mute vers un nouvel état auquel les écosystèmes et nos sociétés seront incapables de s’adapter », conclut l’étude qui détaille les causes. Les gaz à effet de serre ne sont pas les seuls coupables. Le plus grave, selon les chercheurs, c’est que 43 % des écosystèmes terrestres sont utilisés pour subvenir aux besoins de 7 milliards d’habitants sur la Terre : « Au-delà de 50 %, on atteint le point de non- retour ». Très clairement, selon cette étude, nous sommes trop nombreux, nous prélevons trop de ressources, nous faisons trop tourner la machine à carbone.
Aménagement du territoire planétaire
Les sommets internationaux sur le climat, les conventions sur l’environnement, ou les espèces protégées, les protocoles sur les gaz à effet de serre n’ont pas freiné le mouvement. Les scientifiques proposent un aménagement du territoire planétaire et une révolution de nos modes de vie… notamment en ajustant le niveau de vie des plus riches sur celui des plus pauvres.
L’étude préconise de mettre fin à la pression démographique et de concentrer la population dans des zones déjà denses. Certains territoires seraient sacralisés pour retrouver les équilibres naturels et d’autres réservés à la production des richesses énergétiques et alimentaires. Pour ces chercheurs, l’innovation doit se focaliser sur l’efficacité énergétique et alimentaire. La croissance économique doit privilégier les équilibres sociaux. Ce qui demande une organisation mondiale pour chapeauter le tout. Elle n’existe pas, une raison de plus pour se faire peur.
A voir : «Sale temps pour la planète»
Dans plusieurs coins du monde, le changement climatique est déjà « une réalité et souvent une urgence », rappelle la série Sale temps pour la planète (France 5) dont la sixième saison débute mardi à 21 h 25 par une visite aux îles Kiribati, archipel du Pacifique menacé par la montée de la mer. Les reporters sont allés « au cœur de la tourmente : là où des hommes et des femmes sont confrontés, dans leur quotidien, aux changements climatiques ». Les épisodes suivants évoqueront notamment la situation de la Thaïlande (7 août) face aux inondations puis de la Tanzanie (14 août), victime de sécheresses à répétition ou de pluies diluviennes.
Tous les mardis jusqu’au 12 septembre
Pascal Jalabert
Sur le même sujet


Publié le 02/09/2012 à 06:00 Vu 3516 fois




Vos commentaires Poster un commentaire
Ainsi donc

Il est donc urgent d'arrêter de se porter au secours des peuples affamés, de les aider. Il ne faut surtout plus aider en cas de catastrophe, fini les aides alimentaires, et autres. Arrêtons les vaccinations aussi. N'empêchons plus les peuples de s’entre-tuer . Cela contribuera à faire baisse notre nombre pour le bien de l'espèce. Vive le retour à la sélection naturelle !!

ajouté le 02.09.2012 | 19h18 par aventureux
signaler un abus


2100 ?
... L'humanité (homo sapiens sapiens) existe depuis quelques centaines de milliers d'années. Une paille. L'être humain est passé de "chasseur-cueilleur" à "agriculteur-éleveur" il y a environ 10000 ans. L'homme industiel connaît une expansion exponentionnelle depuis moins de 200 ans. Alors... dans moins d'un siècle... bonne chance aux suivants

ajouté le 02.09.2012 | 17h25 par Rivages01
signaler un abus


An 2100 ?
Ce n'est pas la Terre qui risquerait de disparaître... Quant au Soleil... pfuuu  :encore dans les 4,5 milliards d'annéees avant de faire pschitt.... Quant à l'humanité ?

ajouté le 02.09.2012 | 17h22 par Rivages01
signaler un abus


@mupenzi
Le soleil, cette formidable machine thermo-nucléaire,  va s'éteindre un jour...De fait l'humanité disparaitra, et votre souhait sera exhaucé, savourez avec délectation cette perspective!!!

ajouté le 02.09.2012 | 16h39 par Kowarski84
signaler un abus



@yair
Si l'on considère que :
- en général, plus le niveau de vie augmente, plus la natalité baisse,
- les "pauvres" aspirent (et c'est normal) au mode de vie des "riches",
- l'évolution du mode de vie des "pauvres" se fait aujourd'hui plus rapidement que la baisse de leur natalité,
on constate que nous sommes dans un cercle vicieux dont l'issue sera catastrophique à court terme.
 
Pour sortir de cette spirale il faut impérativement agir sur tous les leviers :
- baisse de la natalité dans les pays où elle est forte (éducation, contraception)
- exemple donné par les "riches" pour cesser le gaspillage à tout-va (manger des fraises en janvier par exemple...)
- généralisation des procédés de recyclage à tous les domaines possibles, même au prix d'une hausse des coût de revient
En clair : gérer les ressources.
On y arrive parfaitement dans la sylviculture en France, où les arbres sont

ajouté le 02.09.2012 | 16h25 par mcalx
signaler un abus


Regardez-moi ces gâvés qui demandent aux pauvres de ne surtout pas consommer autant qu'eux ! Et de ne pas se reproduire, non plus... A la lecture de l'article et de ces com', je me dis que l'humanité va disparaître : bon débarras !

ajouté le 02.09.2012 | 15h06 par mupenzi
signaler un abus


La fin des dinosaures n'a pas arrêté la Terre dans sa rotation, la disparition des Hommes ne signifiera pas non plus la fin de la Terre ! Un peu de modestie...

ajouté le 02.09.2012 | 15h04 par mupenzi
signaler un abus


Démographie Responsable
Tout à fait d'accord avec Pascal Jalabert, la démogaphie est un des problèmes actuels. Et je rajouterais même, certainement le plus important dans les décennies à venir. En effet, les pauvres d'aujourd'hui ne le resteront pas toujours, du moins il faut l'espérer pour eux. Ces futurs consommateurs risquent de porter le coup de grâce à une planète déjà bien amochée...

ajouté le 02.09.2012 | 12h54 par Manso
signaler un abus


Il ne s'agit pas seulement d'égaliser la consommation, mais aussi la démographie. Sur le même lopin de terre, 10 pauvres qui consomment 1 kg font autant de dégâts qu'un riche qui consomme 10 kg.
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Déc - 15:16 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> ENVIRONNEMENT -> Maman et son évolution Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom