Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Cadeau de YesEl suite…

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jean?


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2013
Messages: 34

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 17:23 (2013)    Sujet du message: Cadeau de YesEl suite… Répondre en citant

Juste ou pas la rubrique ? C'est pas un livre mais un petit opuscule.  
Livre ça fait un peu lourd et peut décourager.  
Pour ceux qui ont eu le courage de descendre jusqu'en bas des rubriques du forum   
et qui ont aimé voici donc la suite.  
Toutes les histoires d'animaux domestiques sont vraies  
J'ai trouvé qu'avec le fond jaune la lecture était plus facile en bleu  
Bises  

  

la première partie a été transférée dans Eclaireurs pour que tout soit à la suite
bises
Françoise
 

  
4  
   
   
   
   
Ils étaient des milliers comme des flèches argentées, renvoyant en de brefs éclairs la lumière du soleil, dont les rayons parvenaient à s'infiltrer jusqu'à cette profondeur dans l'eau limpide.Tous nageaient, vifs, rapides, sans mouvement apparent, dans exactement la même direction, comme un seul corps.
Puis, en un instant, comme s'ils n'étaient qu'un ensemble de fibres appartenant au même muscle, obéissant à un mystérieux chef d'orchestre invisible, leur course s'infléchissait du même angle, au dixième, au centième, au millième de degré près.
- Que c'est beau! dit Mana qui toute petite avait eu son baptême de plongée sous-marine.
- Mais comment est-ce possible?
La Dame, regardant de là-haut ce spectacle avec Mana, dit:
- L'animal a toujours tendance dans une situation donnée à réagir de la même manière. Plus on descend dans l'échelle animale, plus cela est marqué.
Tout en haut de l'échelle, chez le singe mais aussi chez l'animal domestique, au contact de l'homme, des individualités commencent à se dessiner.
Chaque individu de notre ban de poissons semble être régi par un esprit unique. N'a-t-on pas parlé d'âme-groupe, pour les espèces animales?
- Y-a-t-il un rapport avec les êtres humains?
- Sur le chemin vivant qui conduit tout ce qui est dans tous les mondes vers l'infinie lumière d'Amour, l'homme n'est pas un nouvel arrivant; construit comme un oignon, il garde dans ses couches successives les acquis du passé.
Ça me rappelle une histoire dit Mana, qui là-haut n'était plus vraiment une petite fille mais presque un ange, comme la Dame:
- Il était une fois un petit rien du tout qui venait à peine de naître. Il eût si peur d'aussitôt disparaître qu'il devint un gros rocher.
Longtemps, il resta ainsi. Quand il fut rassuré et conscient d'être solide comme le roc, il ne se trouva pas beau. Il se fit diamant. Longtemps il savoura d'être aussi pur, puis prit ombrage d'être aussi dur.
Rêvant de fluidité, il se fit ruisseau. Le souvenir de sa lourdeur de rocher en fit un joli nuage tout léger qui se déplaçait à toute vitesse dans le ciel.
Il se mit à aimer le ciel comme il avait aimé la terre dont il avait maintenant un peu la nostalgie.
Nuage, il n'était nulle part chez lui.
Par un beau soir d'été, il décida qu'il aurait enfin sa place bien à lui.
Son amour de la terre le fit s'insinuer profondément en elle. Son amour tout neuf pour le ciel le fit se tendre vers lui. Il devint le chêne magnifique et ses racines furent ses chaînes.
Des siècles passèrent. Il se reproduisit en une multitude. Il devint forêt.
Cependant la même force qui depuis toujours le poussait à la métamorphose se fit pressante à nouveau. Il devint l'herbe généreuse qui foisonne la vie.
Pendant des millions et des millions d'années, toujours poussé par cette force-vie qui sans cesse lui demandait d'apprendre et de se transformer, il apprit à ramper, à creuser, à fouiller, à voler, à nager, à courir, à sauter, à grimper, à mordre et à griffer, à chasser et à être chassé, à manger et à être mangé, à entendre, voir, sentir et à goûter, à donner la vie, à prendre la vie; il apprit, la solitude, la multitude, la peur, le plaisir, la joie, la tristesse et tant d'autres choses encore ...
Et un jour un petit singe se gratta la tête ...
Et la Dame dit:
- En rencontrant l’homme, venu lui, pour apprendre le :
- JE SUIS –  
   
Ton histoire est très juste. C'est ainsi que chez l'homme primitif la conscience du clan passe avant la conscience de soi.On peut encore trouver aujourd'hui, des hommes, chez qui la conscience de la tribu prend une place majeure face à la conscience de l'individu.
Le travail de l'homme est de prendre conscience de lui-même.
- Si je comprends bien - dit Mana - l'animal baigne dans les énergies de la nature ce qui lui laisse des possibilités de fusion avec elle.
- Exactement. Il en garde des pouvoirs perdus par l'homme.
Le pigeon voyageur retrouve son pigeonnier à des centaines de kilomètres, le chat ou le chien sont capables de retrouver leur maître à des distances équivalentes.
Le saumon retrouve la petite rivière où il est né. Le carnivore sait qu'il lui faut manger de l'herbe pour se purger. L'herbivore sait ne pas manger les plantes toxiques. Les mères savent les gestes à faire pour mettre bas et s'occuper de leurs petits sans aucune aide.
- Ma ponette, Filie et son fils Bambi, hennissent au moins cinq minutes avant que mon Papa rentre à la maison en voiture. Et Gamine, ma chienne, a traîné un grand tapis usagé qui était dans le hangar, jusqu'à l'enclos où se trouvait Filie, cela, la veille de la naissance de Bambi. Et pourtant il était lourd ce tapis et l'enclos était loin, mais elle était la seule à savoir que Filie allait mettre bas.
- C'est touchant ton histoire, elle est gentille cette Gamine.
Tant d'autres exemples existent encore montrant que l'homme s'est séparé d'une connaissance possédée par l'animal.
- La retrouvera t’il ?
- Oui et infiniment plus encore. S’il garde dans les fondations de sa construction les routines animales à dépasser, sa venue a nécessité un nouvel outil : l'intellect. L'intellect lui a permis de s'isoler de l'extérieur donnant naissance à l'ego.
C'est ainsi qu'il a perdu nombre de savoirs de l'animal.
- De l'intelligence naît la séparation et de l’expérimentation de ces deux, grandit la conscience d'être?
Oui, - dit la Dame - l'intellect le sépare de tout ce qui l'entoure comme s'il était dans un bocal.
C'est là que se situe sa grandeur. C'est ici que se situe sa limite. Source de ses souffrances, de ses angoisses, de ses dépressions; origine de toutes ses merveilleuses réalisations, ce bocal se nomme : EGO.  
EGO, source de la grandeur de l'homme, entrave à sa nature d'ange!Les clefs des mystères sont toujours justes sous nos yeux et contenues ici dans le mot lui-même :
EGO!  
   

  
   
   
   
5  
   
   
   
Un instant leur regard plongea à nouveau vers la dimension matérielle, elles virent l'immense disque flamboyant du soleil. Sa sphère parfaite se vidait sans cesse d'énergie lumineuse dans toutes les directions. Sa lumière n'était qu'ombre comparée à celle où elles se trouvaient mais sa générosité apportait la vie aux confins du système qui portait son nom.Il était uni à l'espace, aux planètes, au moindre petit brin d'herbe qui n'existerait pas sans lui. Il était inépuisable d'Amour pour le moindre embryon de Vie.
- Il est la Vie - dit Mana - c'est normal que partout on chante quand Il arrive. C'est pour ça que j'aime tant me promener le matin dans le jardin quand je suis en bas, ça chante la vie, et la musique, je l' aime autant que les animaux.
Son O est comme ça ...
   
  
   
   
   
- dit elle -  

  
   
Et le O de l'hOmme est comme ça !  
   
   
  
   
- Tu vois juste - dit la Dame- Le O c'est la lettre principale du mot hOmme ... OM, son sacré pour beaucoup d'êtres sur la terre.Et dans le mot EGO l'homme c'est le O !
Il est comme un cercle ou une sphère, Il est à l'intérieur; tout le reste est à l'extérieur.
Il voit l'extérieur, il entend l'extérieur, il sent l'extérieur, il le touche, parfois il le goûte ...
Il est malheureux sans l'extérieur. Il le veut à lui, pour lui, dans sa sphère à lui. Même si ce n'est pas dans son O, que ce soit dans son pouvoir ou dans sa sphère d'influence. L'extérieur verra qu'il est le plus beau, le plus grand, le plus fort de tous les O.
Il est tellement obnubilé pour aller prendre à l'extérieur ...
- Qu'il oublie de regarder dans ses poches.
- dit Mana-
 
- C'est tout à fait ça. Il vit dans la matière et c'est une des premières choses qu'il veut accaparer.
Désireux d'être reconnu en tant que O par les autres o; le pouvoir sur le plus grand nombre de petits o est d'importance pour lui.
Même quand il a acquis le plus de matière et le plus de pouvoir possible il lui manque quelque chose. Il se sent incomplet et désire fusionner.
Aucune expérience ne lui est refusée.
Comme il vit dans un monde matériel où tout est double il y a des O mâles et des O femelles.
Un jour ils se croisent et pensent trouver le seul O indispensable à leur bonheur.
Ce qui est une bonne chose, puisque c'est ainsi que naissent les petits o.
Mais ils ont oublié de regarder dans leurs poches et, tôt ou tard ils s'aperçoivent qu'il leur manque toujours quelque chose.
Toute leur vie ne sert qu'à ça, d'abord comprendre le :
«JE SUIS» ...  
 - Ça, ils l'ont presque tous compris dit Mana.
 
- ensuite, comprendre qu'ils ne trouveront pas la Joie en accaparant l'extérieur ; et alors s'ouvrir à une nouvelle dimension.
- Ça, il y a ceux qui comprennent et ceux qui ne comprennent pas.
La plupart ne comprennent pas!

  
   
   
6  
   
   
La Lumière s'étalait comme à l'infini. Loin était la grisaille de la terre. Plus haut elle atteignait une intensité que Mana n'aurait pu supporter. Cette Lumière était vivante. Elle la pénétrait, l'imbibait de sa musique, de sa sérénité et de sa force.Elle savourait ce moment aux côtés de la Dame.
Celle-ci n'avait plus du tout l'air d'une Dame mais ressemblait à un soleil orangé vibrant et dansant, rayonnant de compassion, de tolérance, de joie, tout autour de Mana. De temps à autre, elles fusionnaient. Mana était toujours Mana mais elle était aussi la Dame.
Un indescriptible bonheur l'envahissait alors toute entière. Elle prenait conscience en un instant d'une infinité de choses mais tout allait si vite qu'il était impossible de le traduire en mots.
Ce qu'elle ressentait le plus, c'était l'incommensurable compassion de la Dame pour toute chose et surtout pour ses frères humains qui se débattaient encore dans la dualité.
 
Et tout à coup elle fut l'Illimité!
 
Elle était toujours elle-même, son corps était toujours sagement endormi sur le banc, la coccinelle dans le creux de sa main; mais là-haut son Être percevait l'Univers entier. Elle n'était plus un O mais s'était ouverte en un G. Elle sentait confusément, plus haut encore, une Lumière et un Amour Absolus.
Elle comprit que jamais l'ascension ne s'arrêterait.
-      Si je devais leur expliquer avec des mots,
jamais je ne pourrais leur faire comprendre tout ce qui en un instant m'habite maintenant.
- Nous allons cependant y être contraintes. Nous allons même jouer avec les lettres, comme nous avons commencé à le faire, ce que d'aucuns sur la terre appellent la langue des oiseaux; mais prenons garde à ne pas l'ériger en système.
La corde d'un instrument de musique ne doit pas être trop tendue car elle risque de se rompre. Ni trop distendue car elle ne produira aucun son. Le son naîtra avec la juste tension.
Ceci est valable en toute chose sur la terre.
C'est ce que le bouddhisme a compris et nomme: « la voie du milieu ».
Il ne faut pas confondre le but avec l'outil.
Il est vrai que la Lettre et le Mot contiennent beaucoup de choses cachées et on peut en consommer un peu mais ils ne doivent pas prendre toute la place et obscurcir le chemin.
L'intellect par trop s'enfle et voilà le ressenti qui agonise.
Que nos frères se souviennent que tout système, toute structure est une limite à leur expansion.
La vie est infinie et une structure ne peut-être qu'un cocon, nécessaire parfois, mais le temps d'une métamorphose seulement. Dogmes et systèmes de pensée sont autant de cocons préparant à une nouvelle métamorphose.
Ridiculement fiers et sûrs d'eux, du haut de leur étroite méninge, nombre d'hommes construisent des systèmes ou ils résument l'univers.
- J'ai bien compris qu'il ne faut pas s'en laisser trop conter par nous-mêmes ou par autrui. Que l'humilité permet de prendre conscience que notre intellect humain ne peut tout comprendre. Que les images que tu donnes, sont faites pour entrer en résonance avec des éléments subtils de notre être, plutôt que pour servir de briques intellectuelles entrant dans la construction d'un système forcément mortel.
Mon intellect ne peut cependant s'empêcher de remarquer que nous avons parlé du O, un peu du G, mais que vient faire ici le E?
- L'origine des lettres que vous employez est très ancienne.
Tout au début, il s'agissait de dessins, qui se sont dépouillés petit à petit.
Le E ou HE se prononce dans une expiration.
Il correspond au souffle: le Souffle à la Vie.
L'homme naît dans un inspir et meurt dans un expir.
Dans votre monde manifesté dans la matière, l'espace et le temps; inspiration et expiration sont le rythme fondamental, afin que la vie soit.
Le E, c'est donc la vie de l'homme, c'est pourquoi les égyptiens représentaient ce son comme un petit bonhomme les bras levés, recevant le Souffle de la Vie depuis le ciel.
 
  
 Le dessin se simplifiant, il ne resta que le haut du corps.
 
  
 Quand l'homme cessa de se sentir en relation avec la verticalité de la transcendance pour projeter toutes ses énergies sur l'horizontalité de la matière, curieusement les lettres de son écriture subirent elles aussi cette rotation.
Le 
 devint notre 
 et le 
 notre 
.

 
Dans le mot ego il y a donc la Vie de l'homme, sa condition et son devenir.
- C'est rigolo de jouer avec les mots et les lettres - dit Mana - car si on prononce ce mot en «verlan» on obtient « OGE » et l'auge c'est le récipient où se nourrit le cochon!
- Il faut bien dire que c'est un peu vrai - dit la Dame - car c'est en se nourrissant de toutes sortes de choses, bien matérielles, que peu à peu l'homme se dégage du bourbier. Et c'est en se nourrissant de la puanteur du fumier que la rose parvient à exhaler son parfum.
Mais n'oublie pas que l'auge est aussi le récipient où le maçon prépare son mortier. Ce peut être encore le canal qui apporte l'eau, donnant la vie au moulin.
Avec un peu d'imagination tu trouveras dans ces trois sens une correspondance avec les trois lettres de notre mot.
- Avec un tout petit changement dans la prononciation on passe de l'auge à l'ange – dit Mana avec un petit air malicieux -
- Eh oui, vois-tu! Il suffit d’un retournement et vous n'êtes plus loin de nous.
Que l'homme, les pieds bien campés sur la terre grâce à ce qu'il a appris par son ego, cesse de regarder toujours vers le bas, fasse un retournement et regarde plus souvent vers les étoiles, et de l'auge il sera mûr pour l'ange.
- Que peut-on encore dire sur ce G?
- Le G c'est le but à atteindre quand le «JE SUIS» est acquis. Tu remarqueras, puisque nous en sommes aux lettres, qu'en oubliant le I, notre
« JE SUIS » devient « JESUS » ...
Le « JE SUIS » s'acquiert à travers toutes les impasses, tous les aléas, tous les besoins, tous les désirs, tout ce qui fait la vie et la souffrance de l'homme, sa sueur, ses passions : c'est son labyrinthe.
Quand le « JE SUIS » est acquis et stable alors il se peut que l'homme insatisfait de la terre commence à lever son regard vers le ciel.
Il ne faut pas que cela se fasse trop tôt, car le risque existe de tomber dans le sectarisme ou dans la dévotion d'un «JE SUIS» plus solide, mais encore complètement inscrit dans son O.
Après bien des recherches et des chemins de traverses il se peut qu'il devienne mûr pour le G. Il prendra alors conscience de son unité avec le tout.
Il transcendera la dualité, sans rejeter la matière dont il est issu.
Ses désirs et passions personnels s'estomperont.
Comprenant mieux que les autres sont aussi lui, il sera tolérant et humble.
Sa notion du temps ne sera plus hachée en journées mais plus continue.
Sentant l'Infini Amour de la Providence il sera Serein.
Bien sûr tous les êtres humains ne sauront pas, au cours de cette vie-ci, ouvrir cette porte mais nombreux sont ceux qui peuvent l'atteindre.
-      Auront-ils compris ? - dit Mana - je ne sais pas ...
-      Je crois bien qu'il va falloir encore les aider un peu !
 

  
   
   
7  
   
   
L’immense boule jaune-safran, palpitante et rayonnante, souriait à Mana.  
Ce n'était pas le sourire d'un visage et jamais le sourire d'un visage n'atteindrait une telle intensité ni une telle profondeur.  
La Dame était touchée par la ténacité de cette petite Mana, qui voulait tant apporter de l'aide «à les gens» comme elle le disait quand elle était dans son corps de petite fille sur la terre. Il n'était pas étonnant que son nom fût «Mana» car cela ne signifiait-il pas : force spirituelle ? !  
- Alors que souhaites-tu, Mana?  
   
- Ne pourrait-on pas leur donner quelques conseils plus précis?  
   
La Dame dit:  
   
Il est deux portes, que certains peuvent ouvrir sur cette terre. Il en est une troisième qui est la définitive, elle ne peut s'ouvrir qu'au-delà.  
La première apporte l'équilibre, la deuxième la sérénité. Mais ce sont là des petits mots humains, puisqu'il leur faut des  mots.  
   
- Si certains seulement peuvent, ça doit être ceux qui y consacrent toute leur vie ? Ceux qui sont dans un monastère ou un ashram, coupés du monde, méditant ou priant toute la journée ?  
   
- Pas du tout ! La vie profane est riche d'enseignements et la vie cloîtrée comporte sa sécurité, ses pièges et ses limitations.  
   
- C'est drôle, ça me fait penser à un chat. Il est très beau avec ses yeux verts et son poil tout noir. Toute sa vie se passe dans un appartement à Paris. Il ne sort jamais ! Il n'a jamais vu un autre chat, ni couru après une souris, ni senti les odeurs de la nature ou la caresse du vent ... Son comportement et même son miaulement sont bizarres. Alors que, Caramel, mon chat, sort quand il veut, il passe toutes ses nuits dehors.  
Il rentre le matin, fatigué, mais heureux de sa vie de chat bien remplie. Il est alors tout à son plaisir de me retrouver, bien équilibré dans sa peau de chat et bien sûr impatient d'avoir à manger. L'élan et la joie qui me poussent vers lui quand je suis contente de le voir rentrer sont certainement plus grands que si j'étais sûre de le voir cloîtré à chaque fois que j'ouvrirais la porte de l'appartement.  
   
- L'histoire de ce chat est bien triste et c'est vrai que toute proportion gardée, on peut faire un petit parallèle avec ce que nous disions. Cependant les êtres humains ont tous un chemin différent. Il ne faut pas que ceux qui vivent une vie profane normale, pensent avoir un handicap par rapport aux moines, pour grandir spirituellement.  
Il n'est pas nécessaire pour ouvrir ces portes de se soumettre à une ascèse, de pratiquer une technique ou de s'asseoir dans la position du lotus !  
- Je me souviens de l'histoire de la corde de l'instrument de musique. - dit Mana -  
   
- La voie du milieu est en effet une bonne voie.  
   
- Il existe cependant certaines conditions ?  
   
- Bien sûr. Il faut avoir la foi, ne pas douter, avoir une certaine ouverture spirituelle, faire appel, laisser ses barrières. Enfin, se laisser envelopper par le monde unifié dans la joie que tu vois.  
Mais c’est simple !  
   
Une multitude d’êtres, comme moi, sont toujours là pour vous aider. Tu as bien noté, TOUJOURS là et JAMAIS las.  
   
-      Dans toutes les circonstances de la vie ?  
   
-      Toujours !  
   
   
-      La foi cela ne se raisonne pas ?  
   
-      Non, cela ne se raisonne pas, cela s’acquiert au travers des vicissitudes de la vie.  
   
-      Je me souviens d’une histoire que racontait mon Papa, Il a soigné, il y a longtemps, une vielle dame et ils ont parlé de la mort. La vielle dame lui a affirmé que bien qu’elle la sentait proche, elle n'avait aucune crainte. Au contraire, elle était contente, car certaine de retrouver le fils qu'elle avait perdu.   
   
Mon Papa lui a demandé d'où lui venait cette certitude et qui lui avait appris qu'elle allait retrouver son fils. Elle le regarda droit dans les yeux et avec une tranquille assurance lui répondit : La Vie !  
Mon Papa avait été profondément touché par la force de la foi de cette mamie et il raconte souvent cette histoire.  
   
- C'est une belle histoire. La foi, en effet ne peut naître que de l'intérieur, au travers des expériences extérieures. Nul ne peut la transmettre à un autre par un discours, mais l'encourager à se réveiller, par son amour.  
   
- Et l'ouverture spirituelle ?  
   
- Nous sommes tous libres. Ici la liberté est totale. Elle est moins grande sur la terre où les êtres sont soumis aux contraintes matérielles et prisonniers de leur ego. Mais plus leur conscience grandit, plus grande est leur liberté. Il va sans dire que celui qui place toutes ses énergies et ses pensées pour satisfaire ses désirs matériels n'aura ni le temps, ni même l'idée de regarder vers le ciel. Pour cela aussi il s'agit d'arriver à une certaine maturité. Mais dans les temps actuels, beaucoup commencent à être repus de la matière. Ceux qui pensaient trouver le bonheur dans les progrès de la science s'aperçoivent de leur erreur. N'a-t' elle pas en quelques dizaines d'années réussi l'exploit de faire de la terre une planète moribonde ?  
Aussi, sont-ils de plus en plus nombreux à s'ouvrir.  
   
- Faire appel; appel à qui ?  
   
- A nous, c'est simple!  
   
- Mais comment faire appel?  
   
- En y pensant tout simplement.  
   
- Et vous percevrez mes frères d'en-bas?  
   
- Bien sûr !  
   
- Et en toute circonstance on peut faire appel ?  
   
- En toute circonstance !  
   
- Mais faut-il être dans un endroit calme ?  
   
- C'est mieux que dans le métro !  
   
- Et dans le métro ?  
   
- En toutes circonstances et à n'importe quel moment, quel que soit le lieu ou l'heure, j'affirme que nous sommes là!  
Mana rayonnait de joie - Mais c'est génial !  
   
- Bien sûr que c'est génial!  
   
- Alors, nous serons baignés dans le monde d'ici, dans cette sereine Lumière d'Amour où chacun est soi et chacun est Un avec le Tout ?  
   
- Il faudra d'abord savoir laisser ses barrières.  
   
- Baisser les barrières ?  
   
- Non, les laisser, comme une vieille peau dont on se débarrasse après la mue.  
   
- Et quels sont ces barrières?  
   
- Vaste sujet, dit-Elle.  
   
Mana était heureuse. Elle avait tant appris, et la Force d'Amour tout autour d'elle était en résonance avec celle à l'intérieur d'elle. On eût dit qu'elle s'élargissait sur toutes les fréquences, grandissant sans cesse, en éternelle expansion.  
- Avec Tout Ça - se dit-elle- je devrais arriver à en réveiller plus d'un, de ces gens tristes et pressés de la terre.  
  
Mais il restait ces barrières, qui ne semblaient pas être une mince affaire! ...  

  

  
Tous droits réservés   
  

  

  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Déc - 17:23 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
M'Uriel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Déc - 18:00 (2013)    Sujet du message: Cadeau de YesEl suite… Répondre en citant

Un grand merci Jean Paul 

Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 086
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 18:35 (2013)    Sujet du message: Cadeau de YesEl suite… Répondre en citant

j'ai mis la première partie dans Éclaireurs également.

c'est mieux que tout soit dans la même rubrique.

Okay
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
M'Uriel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Déc - 15:23 (2013)    Sujet du message: Cadeau de YesEl suite… Répondre en citant

excuses moi Jean Paul,euh,y avait pas une suite?ou bien j'ai mal compris ce qui m'arrive souvent!en tous cas merci,j'aime beaucoup!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:33 (2018)    Sujet du message: Cadeau de YesEl suite…

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom