Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

L'étoile qui suit l'étoile

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> ENVIRONNEMENT -> Visites extra planétaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alta


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 938
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 09:48 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

23 janvier 2014, par Guillaume Cannat
Une étoile explose dans une galaxie très proche




La galaxie Messier 82 photographiée en 2006 par le télescope spatial Hubble avec une indication de la région où vient d’apparaître la supernova SN2014J.
© NASA/ESA/The Hubble Heritage Team (STScI/AURA)
Les observateurs du monde entier sont sur le pont ! Une supernova, marquant l'explosion d'une étoile, vient d'apparaître dans la galaxie Messier 82 à moins de 12 millions d’années-lumière de nous, une bagatelle à l’échelle cosmique. L’éclat de cette supernova est déjà suffisamment puissant pour que les astronomes amateurs puissent la distinguer dans des petits télescopes et il pourrait encore croître dans les prochains jours.

 
Dans le télégramme électronique n° 3792 envoyé le 23 janvier 2014 par l’Union astronomique internationale, Stephen J. Fossey (University of London Observatory) rapporte la découverte d’une supernova (SN2014J) de onzième magnitude dans la galaxie Messier 82. Pour information, un astre de magnitude 11 est cent fois moins brillant que l’astre le moins lumineux visible à l’œil nu dans un ciel noir. Il faut noter que cette découverte a été réalisée sur une image obtenue à Londres, le 21 janvier au soir, par un groupe d’étudiants avec un télescope de 350 mm de diamètre.
Très modestement, Stephen J. Fossey explique que : « cette découverte est un coup de chance ! J’étais avec un groupe d’étudiants et nous n’aurions normalement pas observé, car les conditions météorologiques devenaient mauvaises. Mais nous avons eu la possibilité de faire deux ou trois images de Messier 82 avant que le ciel ne se couvre. Quand vous observez un objet céleste souvent, il devient très familier et, quand j’ai regardé l’image de Messier 82 que nous venions de prendre, j’ai tout de suite vu qu’il y avait quelque chose d’anormal. J’ai donc demandé à mes étudiants de vérifier qu’il n’y avait pas un astéroïde au premier plan ou une chose comme cela. Puis, quand j’ai vraiment pensé que nous avions trouvé une supernova, j’ai envoyé une alerte par courriel à l’Union astronomique internationale pour que d’autres observateurs puissent confirmer l’observation. »

Comparaison « avant/après » mettant en évidence la nouvelle supernova SN2014J dans la galaxie Messier 82.
© UCL/University of London Observatory/Steve Fossey/Ben Cooke/Guy Pollack/Matthew Wilde/Thomas Wright
Pour remettre les faits dans le bon ordre, il faut préciser que, étant donnée la distance qui sépare la Voie lactée, et donc le Système solaire, de la galaxie Messier 82, cette étoile a explosé il y a 12 millions d’années environ et il a fallu tout ce temps pour que la lueur de l’explosion nous parvienne. En fait, le plus surprenant dans cette annonce est qu’elle n’a pas été faite plus tôt, car les images des jours précédents montrent que l’éclat de la supernova était facilement détectable depuis déjà une bonne semaine : magnitude 14,4 le 15 janvier, 13,9 le 16, 13,3 le 17, 12,2 le 19 et 11,9 le 20, ce qui est bien plus lumineux que l’immense majorité des supernovae régulièrement découvertes dans des galaxies plus lointaines.
La galaxie Messier 82 est l’une des galaxies les plus proches de la Voie lactée et, surtout, l’une des plus observées par les astronomes, amateurs aussi bien que professionnels. De très nombreuses images réalisées avant permettront sans doute de retrouver l’étoile génitrice, mais il s’agit manifestement d’une naine blanche car c'est une supernova de type Ia. Ce type de supernova se produit lorsqu’une naine blanche très dense – sans doute de la dimension de la Terre, mais de la même masse que le Soleil – appartient à un système binaire et arrache de la matière à sa voisine. Celle-ci tombe en tourbillonnant vers elle et augmente régulièrement sa masse jusqu’à lui faire franchir un seuil fatidique voisin de 1,4 masse solaire qui provoque son effondrement gravitationnel brutal (lire le commentaire de "universitaire" à ce propos). Cet effondrement engendre une augmentation phénoménale de la température interne, un emballement des réactions de nucléosynthèse et, enfin, l'explosion cataclysmique de l'ensemble de l'étoile qui ne laisse, dans ce cas, aucun résidu du type étoile à neutrons.

Zoom dans la région de la galaxie Messier 82 où vient d’apparaître la supernova SN2014J. La précision des images du télescope spatial Hubble permettra peut-être d’identifier l’étoile à l’origine de cette explosion. Précision : l'étoile très brillante visible en bas à droite n'est pas celle qui a explosé, c'est une étoile de la Voie lactée qui se situe au premier plan et qui est donc bien plus lumineuse que les étoiles de Messier 82. L'astre qui a explosé se situe dans le cercle que j'ai ajouté, mais il n'a pas encore été identifié.  
© NASA/ESA/The Hubble Heritage Team (STScI/AURA)
Une supernova peut atteindre en un laps de temps extrêmement court une luminosité équivalente à 10 milliards de fois celle du Soleil, ce qui permet de la voir à des centaines de millions d’années-lumière de distance. Ce type de supernovae est intéressant pour les astronomes car, comme il se produit toujours avec des astres de même masse (1,4 masse solaire environ), la luminosité intrinsèque de l’explosion est comparable et cela permet d’atteindre une bonne précision dans la mesure de la distance de l’astre et donc de la galaxie qui l’abrite.
Les premières observations détaillées et les premiers spectres de cette supernova indiquent que le maximum d’éclat pourrait être atteint dans une ou deux semaines avec une magnitude qui pourrait approcher 8, c’est-à-dire que le petit point de cette explosion serait alors visible avec des jumelles dans un bon ciel protégé de la pollution lumineuse urbaine. L’analyse révèle également que les débris de l’explosion se déplacent à près de 20 000 kilomètres par seconde et que l’éclat semble légèrement rougi, et vraisemblablement un peu diminué, par des poussières se trouvant le long de notre ligne de vision. Tout cela est extrêmement intéressant pour les chercheurs, car cela pourrait permettre d’évaluer à quel point la poussière modifie l’éclat de la supernova et influence donc la mesure de sa distance, ce qui permettrait alors de recalibrer la distance d’autres supernovae de type Ia et ainsi de mieux connaître la distance des galaxies qui nous entourent. Les supernovae de type Ia ont notamment été utilisées pour mettre en évidence l’accélération de l’expansion de l’univers.
Pour les observateurs
Messier 82 se situe dans les limites de la constellation de la Grande Ourse et elle est observable tout au long de la nuit à cette période de l’année. Elle n’est pas visible à l’œil nu mais, dans un ciel excellent, des jumelles (10 fois de grossissement) permettent de distinguer ce petit flocon galactique en forme de cigare. Pour le trouver, il faut prolonger l’alignement proposé par les étoiles Phecda et Dubhé en reportant une fois leur distance. Si vous connaissez le dessin mythologique des constellations, vous pouvez suivre les conseils donnés par Charles Messier lui-même dans la première édition de son célèbre catalogue, et regarder « près de l’oreille de la Grande Ourse. »

La cible rouge indique la position de Messier 82 dans le ciel. La Grande Ourse est visible en début de nuit au-dessus de l’horizon nord-nord-est, sur la droite de l’étoile Polaire.
© TheSky/Guillaume Cannat 
Même si elle est détectable aux jumelles et dans un petit instrument, il faut un télescope de 400 mm de diamètre pour que la galaxie Messier 82 devienne somptueuse visuellement ou bien il faut la photographier. Elle ressemble alors à une galaxie vue par la tranche dont le noyau aurait été le siège d’explosions cataclysmiques. Des traces foncées hachurent en effet son profil, trahissant la présence de vastes nébuleuses obscures qui occultent ses étoiles. Nous voyons peut-être là les effets des sautes d’humeur d’un gigantesque trou noir central ?

Cette image magnifique montre les galaxies Messier 81 (en haut) et Messier 82 derrière les étoiles et les voiles des nébuleuses interstellaires de la Voie lactée (cliquez sur l'image pour l'agrandir). Elle a été obtenue en 2011 par l’un des meilleurs astrophotographes actuels, le Français Nicolas Outters, avec une lunette de 140 mm de diamètre et un long et minutieux travail puisque le temps de pose cumulé atteint 31,5 heures. Les plus belles images de Nicolas Outters sont visibles sur son site
_________________
Seule la personnalité connais la peur, car elle résulte de la peur, toutes ses stratégies visent à éviter/négocier/se soumettre à elle, sans peur, elle n'existe plus, car l'amour prend toute la place, là est la Liberté, la Vérité, l'Absolu..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Jan - 09:48 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eternité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2013
Messages: 174

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 10:49 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

    Merci Alta
_________________
UN, en Amour et en Liberté.


Revenir en haut
rezo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 11:41 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

Sagittaire ?
_________________
Dans l'espace de ce Silence, dans l'espace de notre Communion, au-delà de tout espace et de tout temps, nous sommes Un et au-delà. Et l'Absolu.


Revenir en haut
Nat-Tan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 24 Jan - 14:33 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

Okay

Revenir en haut
neolou


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 338

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 15:08 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

une étoile, vient d'apparaître dans la galaxie Messier 82 à moins de 12 millions d’années-lumière de nous!!!!!!!!!!! Shocked Shocked Shocked

Revenir en haut
Menhir


Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 684

MessagePosté le: Ven 24 Jan - 18:31 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

Merci Alta  Okay
_________________
Autonomie et Liberté


Revenir en haut
M'Uriel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 24 Jan - 18:49 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

Shocked  merc iAlta 

Revenir en haut
Claire-ARUMI
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 24 Jan - 20:38 (2014)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile Répondre en citant

elle est belle...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:53 (2018)    Sujet du message: L'étoile qui suit l'étoile

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> ENVIRONNEMENT -> Visites extra planétaire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom