Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Le pape et la fin des temps.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Fév - 18:12 (2014)    Sujet du message: Le pape et la fin des temps. Répondre en citant

Le pape et la fin des temps
PORTÉ À VOTRE
 CONSCIENCE PAR ARCTURIUS,
LE 15 FÉVRIER 2014

Share on facebookShare on twitterShare on emailShare on pinterest_shareMore Sharing Serviceshttp://www.arcturius.org/chroniques/?p=26935#10

Il y a un an la démission de Benoît XVI plongeait le monde dans la stupeur. Soixante-dix jours après le 21 décembre 2012 et 84 ans jour pour jour après les accords de Latran, le pape annonçait sa décision de renoncer à sa charge.
Ce fut pour les eschatologues une révélation. Comme on le lit souvent, Apocalypse veut dire « révélation » et on a coutume de dire que dans les derniers temps, cette révélation s’effectuera : les livres prophétiques deviendront clairs, car ces paroles ont été scellées jusqu’à la fin des temps.
Mais , au juste, qu’entends-t-on par fin des temps ?
Il s’agit de la période précédant le retour du Christ, celui-ci venant pour juger les hommes et inaugurer le règne de la Jérusalem Céleste, période bénie où sur une terre renouvelée et apurée de tout mal, l’homme vivra en présence et en compagnie de Dieu. Certains appellent cela le Millénium, d’autres la fin du monde. En tout cas, ce sera bien la fin de ce monde, il suffit de relire les chapitres 21 et 22 de l’Apocalypse pour s’en convaincre.
Pour renouveler la terre et la rendre apte à accueillir Notre-Seigneur, il faut d’abord qu’elle soit purifiée de ses iniquités par les châtiments.
Que se passe-t-il avant le retour du Christ ?
Eh bien c’est très simple, il s’agit de la période antichristique, c’est à dire celle où règne l’Antéchrist. Il y a deux orthographes pour un même phénomène : Antechrist (de ante = avant) et Antichrist (anti = opposé). Donc cette période précédant la seconde venue du Sauveur, sera totalement opposée au Fils de Dieu, à son Eglise et à son enseignement.
Qui est cet Antéchrist ?
Saint Paul l’a désigné, entre autres, sous le nom de « Fils de perdition« . Il a révélé que l’apostasie (abandon de la vraie foi) aurait lieu en même temps. Et saint Jean, dans ses épîtres, parle « d’antichrists« . Quand à Jésus lui-même, dans le fameux évangile où il prophétise son retour (Matthieu 24), évangile essentiel car il contient tous les éléments -je dis bien tous-, il désigne l’Antéchrist lui aussi au pluriel : « Et il s’élèvera plusieurs faux prophètes qui en induiront un grand nombre en erreur« , répété en tout trois fois dans le même passage : « Car plusieurs viendront sous mon nom en disant : c’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens » et « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes, et ils feront de grands miracles et des prodiges jusqu’à induire en erreur, s’il se pouvait, les élus mêmes« .
Par conséquent, l’évidence s’impose : le règne de l’antéchrist, c’est tout simplement celui de Satan avant le retour du Christ.
Vous me rétorquerez que Satan s’est infiltré auprès des hommes depuis le début, dès Adam et Eve. Oui mais la différence avec toutes les autres périodes connues c’est que sa puissance sera alors inégalée, et qu’il s’infiltrera même dans l’Eglise catholique au point d’en prendre la tête. Lisez mon dernier article et vous comprendrez.
Le fils de perdition, ce n’est pas un homme en particulier, c’est le dragon lui-même, épaulé sur terre par une multitude d’organisations, de sociétés secrètes et d’affidés, qui se nomment bête de la mer, bête de la terre, Babylone, grande Prostituée, faux prophète, rois de la terre, etc.
Revenons à Benoît XVI.
Je n’entrerai pas dans le débat théologique ni dans les sempiternelles controverses de la famille catholique traditionnelle, hélas divisée en une multitude de chapelles. Encore un signe du diabolos -le diviseur- soit-dit en passant.
Benoît XVI était bien le successeur de saint Pierre sur la chaire apostolique, ainsi que ses prédécesseurs, il n’y a aucune ambiguïté à ce sujet.
Je me cantonnerai à l’eschatologie (étude de la fin des temps par les prophéties) et à l’observation des faits.
Nous, les eschatologues, savons que le temps est compté à Satan. Son règne est strictement limité dans la durée (100 ans : durée révélée par le dialogue de Léon XIII), et cette période je l’ai identifiée : 1914-2014.
Nous savons aussi que Satan n’aura le droit d’accomplir son plan, la destruction finale de l’Eglise catholique et du culte rendu à Dieu, et la destruction finale de l’humanité, par les guerres, les révolutions et les catastrophes naturelles, qu’à la toute fin.
C’est pourquoi la démission de Benoît XVI est un marqueur important, essentiel même, dans l’appréhension du calendrier de la fin.
Cette démission, on peut légitimement penser qu’elle a été provoquée, tout simplement parce que le temps presse(le fameux calendrier satanique), et même si Ratzinger fut un artisan zélé de Vatican II, il n’a pas pu -ou pas voulu- franchir la ligne rouge, donner le dernier coup de lance qui sera fatal à l’Eglise. Au contraire, ses sympathies affichées pour la tradition n’ont fait qu’augmenter avec le temps : le Motu Proprio de 2007, la levée des excommunications suivie de pourparlers avec la Fraternité Saint Pie X et les rappels à l’ordre du clergé pour plus de retenue et de retour au sacré dans leurs liturgies en sont les témoins.

Il fallait donc le remplacer d’urgence car le temps n’est plus le temps, d’où :
- Les pressions financières : en janvier 2013 les transactions bancaires au Vatican sont bloquées ; la situation se débloquera comme par hasard dès le lendemain de l’annonce de sa démission ;
- Les pressions psychologiques (affaires de pédophilie, etc) sur un pape âgé ;
- Les possibles tentatives d’empoisonnement, dont le Vatican est soupçonné, qui n’ont pas abouti mais font penser au pape de la Salette (ce que je crois également) ;
- Le texte même par lequel il annonce solennellement sa démission, qui comporterait une faute grammaticale en latin, rendant nulle ladite démission selon le droit canon ;
- La foudre qui frappe le Vatican le soir même de l’annonce de sa démission.
Nous nous retrouvons dans la situation inédite de deux papes en même temps.
Oui mais si la démission de Benoît XVI n’est pas valide, François est un faux pape, et Ratzinger est toujours pape en réalité. Car le Saint-Esprit veille sur son Eglise jusqu’au bout.
Certes, nous n’avons pas la preuve formelle de l’invalidité de cette démission, mais par contre, l’eschatologie nous permet d’émettre de sérieuses présomptions quand à la liaison de celle-ci avec la fin des temps.
Car elles sont étayées par des indices qui permettent de dire, d’une façon ou d’une autre, que le Ciel lui-même nous désigne Bergoglio comme faux pape.
Il y a deux types d’indices :
1) Les indices prophétiques plaçant le pape actuel à la fin des temps
2) Le comportement même du faux pape, Bergoglio
J’avais en son temps expliqué largement tout ça :
Le 12 février 2013 : la démission du pape confirme les tribulations
Le 14 février 2013 : avec le prochain pape commencera le mystère d’iniquité
Le 23 mars 2013 : du 21 décembre au 19 mars
Le 3 mai 2013 : pourquoi le pape s’appelle-t-il François ?
Le 11 juillet 2013 : Bergoglio dans ses œuvres
Le 22 août 2013 : Bergoglio, de l’imposture à l’infamie
Le 13 septembre 2013 : l’appel du pape à la paix sera un échec
Le 11 octobre 2013 : Petrus Romanus démystifié
Le 29 novembre 2013 : la Passion de l’Eglise
Le 23 janvier 2014 : la religion de l’humanité
Voici en résumé quelques arguments-clés déjà explicités dans ces articles.
Les indices plaçant le pape à la fin des temps
Indice 1 : les indications données par Satan lui-même
Il y a d’abord cette question posée à Satan lors d’une réunion occulte de francs-maçons, rapportée par le Diable au XIXème siècle en 1892 :
« - Combien de papes après Léon XIII ?
- Neuf et après eux, je règnerai. »
Si vous comptez les papes depuis Léon XIII, le neuvième c’était Benoît XVI.
Notez bien la précision des termes : neuf papes.
Oubliez la falsification : 1892, c’est suffisamment récent pour pouvoir encore se procurer une édition originale du livre.
Admettez que Satan connaît très exactement son programme, il sait ce qu’il pourra faire et ne pas faire. Ce qu’il ignore, et nous aussi, c’est la date à laquelle Dieu mettra fin à ce monde, après ou pendant les châtiments. Ca ne l’empêche pas de connaître le calendrier quasiment jusqu’à la fin.
Indice 2 : la prophétie des papes
Là aussi, nous sommes en présence d’une information troublante. La liste des 111 devises attribuée à saint Malachie necomporte pas d’erreur depuis Célestin II (1143). Elle inclut même les anti-papes.
Or Benoît XVI était le dernier pape de la liste. Ca aussi, ça ne s’invente pas.
Et j’ai décrypté, dans mon article du 11 octobre 2013, ce que voulait dire la dernière phrase de la prophétie, celle qui parle du dernier pape, c’est-à-dire du 112ème, celui qui vient après Benoît XVI.
Relisons ce fameux texte, qui a fait couler tant d’encre :
« Pendant la dernière persécution que souffrira la Sainte Eglise Romaine siégera Pierre le Romain. Il paîtra ses brebis au milieu de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la ville aux sept collines sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple. »
Voici mon explication :
1) Saint Malachie ne peut attribuer de devise au dernier car celui-ci n’est pas un pape, même pas un anti-pape.
2) Pour contourner la difficulté, et faire comprendre que ce personnage occupe néanmoins le siège pontifical, il l’appelle « Pierre ».
3) Pour renforcer l’allégorie, il ajoute « Le romain » pour qu’on l’identifie sans conteste avec Rome.
4) D’autre part, cette expression renvoie au symbole qu’est la ville de Rome en elle-même : cité du mal au temps de Jésus, et capitale de la civilisation à l’époque, Dieu l’a choisie pour qu’elle devienne la cité du bien, en y établissant le saint siège, capitale de son Eglise universelle. Satan, dans sa fureur, n’aura de cesse que de la faire revenir à son statut antérieur de capitale païenne, pour faire renaître la cité du mal. Saint Malachie symbolise ainsi cette situation par l’expression Pierre le Romain qui veut dire en réalité Pierre le païen.
5) La prophétie confirme que ce faux pape sera au pouvoir au moment des tribulations, ce qui semble être le cas.
6) Celles-ci se terminent par la destruction de Rome et le jugement dernier, une description identique à celle de l’Apocalypse. Donc pas d’autre pape en vue, c’est pas la peine de rêver, il suffit de savoir lire.

Indice 3 : la Salette
La prophétie des papes de saint Malachie est entièrement confirmée par la Salette.
Voyons un peu :
« Le saint père souffrira beaucoup. (…) Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours ; mais ni lui ni son successeur ne verront le triomphe de l’Eglise de Dieu. »
Comme saint Malachie, la Sainte Vierge évite d’appeler le dernier homme « pape » : à plusieurs reprises, quand elle s’exprime, elle dit le pape, sauf pour le dernier : « son successeur ».
C’est curieux d’ailleurs toutes ces prophéties qui s’arrangent pour trouver un mot ou une périphrase afin de ne pas nommer « pape » le dernier de la liste.
Elle confirme nos soupçons concernant les tentatives d’empoisonnement de Benoît XVI ; et, hélas, on se doute bien que les deux papes périront lors de la destruction de Rome.
« Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist » (c’est-à-dire du règne de Satan, donc y compris dans l’Eglise) ;
« L’Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation ».
Là aussi, il n’y a que les aveugles (nombreux, je vous l’accorde) pour considérer que ces phrases doivent encore être mises au futur.
« Rome païenne disparaîtra. »
La cité du mal de Pierre le païen sera détruite : c’est exactement le même message que celui de saint Malachie. Et là aussi, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, Marie dit bien Rome païenne : elle est encore plus précise que la prophétie des papes.
Le message de la Salette se termine par la mort de l’Antéchrist ; on comprend d’ailleurs très bien ce que j’expliquais en préambule : Satan, le prince des ténèbres et la bête ne sont que les deux faces d’une même pièce, celle du règne de Satan sur le monde, qui finit ainsi :
« Voici le temps ; l’abîme s’ouvre. Voici le roi des rois des ténèbres, voici la bête avec ses sujets, se disant le sauveur du monde. Il s’élèvera avec orgueil dans les airs pour aller jusqu’au Ciel ; il sera étouffé par le souffle de saint Michel Archange. Il tombera et la terre qui, depuis trois jours sera en de continuelles évolutions, ouvrira son sein plein de feu ; il sera plongé pour jamais avec tous les siens dans les gouffres éternels de l’enfer.
Alors l’eau et le feu purifieront la terre et consumeront toutes les œuvres de l’orgueil des hommes, et tout sera renouvelé : Dieu sera servi et glorifié. »
Lisez bien ce texte, il va être expliqué par l’indice N°4.
Indice 4 : les canonisations du 27 avril 2014
J’ai déjà beaucoup écrit sur le sujet. Voici l’essentiel :
a) Le 27 avril marque la fin du règne de Satan
Le vénérable Holzhauser a calculé la durée de vie de l’Antéchrist : 55,5 ans, tout simplement en divisant 666 par 12. Je crois à sa géniale intuition.
Evidemment, Holzhauser parlait de l’Antéchrist spirituel, et non politique, c’est-à-dire de la période antichristique à l’intérieur de l’Eglise elle-même.
Cette période n’est pas difficile à trouver, elle commence le 28 octobre 1958 par l’élection de Jean XXIII au souverain pontificat, funeste pape qui décidera de la convocation du concile Vatican II.
Ce pape controversé, contesté, sera canonisé le 27 avril 2014.
Entre le 28 octobre 1958 et le 27 avril 2014, il y a très exactement 55 ans et demi.
b) Satan nous a dit qu’il règnerai après Benoît XVI. Mais combien de temps ? A priori 14 mois, car du 28 février 2013 (date effective de la démission de Benoît XVI) au 27 avril 2014, il y a pile 14 mois.
c) Jean-Paul II aussi doit être canonisé. Irrémédiablement, la prophétie de saint Anselme (1605) sonne à nos oreilles :
« Malheur à toi, ville aux sept collines, lorsque la lettre K sera louée dans tes murs !
Alors ta chute approchera ; tes dominateurs et tyrans seront détruits.
Tu as irrité le Très-Haut par tes crimes et tes blasphèmes, tu périras dans la défaite et dans le sang. »
Nombreux voient en la lettre K le Karol de Wojtyla, le pape qui a le plus contribué à rendre populaire Vatican II, ses pièges et ses erreurs. On retrouve dans cette prophétie les mêmes menaces à l’encontre de Rome. Tout se rejoint.
d) Le 27 avril, c’est le dimanche de la Miséricorde, une innovation de Wojtyla, justement. Oui mais, si vous connaissez les Ecritures, vous savez qu’après la miséricorde de Dieu, il y a sa JUSTICE. Le 27 avril, dernier jour de miséricorde ?
Surtout que 7 jours avant, le 20 avril, les chrétiens fêteront Pâques ; cette année cette date résonne comme un avertissement, à l’instar de Noé prévenu par Yahvé 7 jours avant le déluge.
e) Enfin, et c’est le plus important, une canonisation engage le magistère de l’Eglise, elle est en étroite relation avec la communion des saints, qui implique, entre autres, la possibilité (et même l’encouragement) de rendre un culte public au sujet (« saint »). Or canoniser Jean XXIII et Jean-Paul II, c’est canoniser Vatican II, donc reconnaître officiellement la religion de l’homme et imposer ce culte à tous les chrétiens.
Il s’agit ici, pour Bergoglio et consorts, d’accomplir la prophétie de la Salette : élever leur nouvelle religion dans les airs jusqu’au Ciel (car un saint est « pur », il va directement au ciel), en un ultime défi à Dieu. Ca passe ou ça casse.
Le comportement du faux pape
Je ne vais pas revenir sur ce que j’ai déjà détaillé dans de nombreux articles (cliquez sur ceux suggérés un peu plus haut).
Tout ce que l’on peut dire, c’est que la religion professée par Bergoglio n’a plus grand-chose à voir avec l’Eglise catholique, apostolique et romaine.
Trois petits exemples parmi d’autres :

a) Le pape superman
Le Vatican a tweeté le 29 janvier dernier un graffiti humoristique représentant le pape en superman. Les services du Saint-Siège ont présenté la chose comme sympathique, en tous cas, il ne l’ont pas critiquée.
Oui mais… superman est le type même du héros païen, du héros sans Dieu ; il est lui-même presque un demi-dieu. Voilà l’inversion après 50 ans de dérives modernistes. Normalement, le Vatican devrait déplorer l’assimilation du pape à un héros païen et rappeler qu’il existe une multitude de héros chrétiens auxquels le pape pourrait être associé. Accepter sans broncher ce genre de représentation signifie que même le Vatican ne fait plus la différence entre le monde païen et le monde chrétien ; ilconfirme qu’ils ont fusionné.
C’est tout de même embêtant.
b) La nouvelle façon de prier
Depuis déjà quelques années émerge une nouvelle façon de prier dans les églises ou les rassemblements de jeunes. Une façon « JMJ » où les mélodies et les chants sont entraînants, amenant les participants à se dandiner, se trémousser, taper dans leurs mains, marquer le rythme. Ce sont là des prières qui parlent au corps et non à l’âme. En fait, on prend l’habitude deprier avec son corps, un peu avec son cœur, et plus du tout avec son âme.
Prenez une œuvre de la musique sacrée, un Stabat Mater, un Alléluia de Haendel ou même un Gloria de Vivaldi… personne n’aura l’idée de se trémousser sur ce genre de musique. Parce qu’elles parlent à l’âme, qu’elles élèvent l’âme et l’esprit.
Cette évolution est diabolique, redoutablement perfide, parce que les gens n’ont pas conscience de ne plus prier, ils finissent par confondre bien-être et amour, sentiments et adoration, prière et gloussements.
Regardez bien la grande photo que j’ai mise en début d’article, observez l’attitude des deux papes. Il y en a un qui prie et l’autre qui n’a même pas les mains jointes. A quoi pense-t-il ?
c) L’encensement du pape par la presse
Cet aspect-là devrait aussi vous mettre la puce à l’oreille. Les mass médias sont dominés par les ennemis de l’Eglise, francs-maçons, Illuminatis et haute finance. Ils font lapromotion
 du progrès, du socialisme, du matérialisme, ils sont les artisans d’une société sans Dieu.
Par conséquent, l’Eglise catholique n’a jamais eu bonne presse, même conciliaire, qu’ils n’hésitaient pas à critiquer pour sa frilosité, notamment vis-à-vis de l’évolution des mœurs. Et puis là, depuis un an, Bergoglio est célébré dans le monde entier. Un pape n’a jamais été aussi populaire : un véritable culte de la personnalité.
Personnalité de l’année 2013 pour le Times ainsi que pour une revue LGBT américaine ( !), c’est au tour de Rolling Stones, le magazine américain de pop culture, de l’exposer en une. Or il y a incompatibilité totale entre le monde catholique et le monde satanique qui s’est développé tout autour de nous. Si ce dernier est favorable au pape, c’est que celui-ci correspond à ses critères.
« Neuf et après eux je règnerai » nous a dit Satan. Effectivement, nous y sommes.
Conclusion
Soit vous croyez encore à un monde de Bisounours et dans ce cas, vous êtes très logiquement satisfait du pape François, et vous n’avez probablement même pas lu cet article.
Soit vous suivez les lanceurs d’alerte et les eschatologues dans mon genre et vous vous dites « il y a quand même quelque chose qui ne va pas ».
Grâce à cet article, vous pouvez enfin relier eschatologie et géopolitique et comprendre ce qui ne va pas : pour paraphraser la Salette, voici le temps de la fin.
http://legrandreveil.wordpress.com/2014/02/12/le-pape-et-la-fin-des-temps/
© 2014, Recherche et transmission par Michel / Arcturius
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius
Utilisez toujours votre
 discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!

Vous appréciez ce site, alors supportez-nous par une contribution volontaire et devenez ainsi un Gardien Passeur!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Fév - 18:12 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom