Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Je suis et je ne suis pas Monko

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 038
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 09:17 (2014)    Sujet du message: Je suis et je ne suis pas Monko Répondre en citant

Je suis et je ne suis pas

Article du site « Propos sur la non-dualité et l'unicité absolue » de Monko

Photo et oeuvre d'Andy Goldsworthy


Je ne suis pas arrivé, je ne vois nul lieu ni état ni vérité à atteindre, et je ne suis jamais parti, car je n'ai jamais eu aucun point d'ancrage d'où m'élancer, aucun appui, aucun support d'où exercer une pression, avec le corps, la pensée, les sens...
L'arrivée et le départ, le gain et la perte, la naissance et la mort, la création et la destruction sont en réalité un seul et même point où l'impossibilité absolue qu'il se passe la moindre chose vire immanquablement à un débordement d'activité, cette unité qui vire au débordement majestueux et sensuel de l'altérité, cette immobilité absolue de l'univers qui ne vibre que d'un incessant mouvement...

Vous comprenez, je ne crois pas plus qu'il y ait quelque chose plutôt que rien ou qu'il y ait rien plutôt que quelque chose; je ne crois pas plus qu'il n'y ait personne plutôt que quelqu'un, et inversement; je ne crois pas plus que quelque chose puisse être faux plutôt que vrai ou inversement ; je ne crois pas que la conscience puisse être impersonnelle, intemporelle, pas plus et pas moins qu'elle ne puisse être personnelle et temporelle, et à cet instant tout en moi crie en silence que les deux sont un ; et je ne crois pas plus que ce qu'on nous dit apparaître et disparaître en elle puisse être à son tour personnel et temporel, et inversement ; et je ne vois nulle distinction entre la conscience et son objet ; je ne crois pas plus en une Conscience qui soit continue, éternelle et désincarnée, pas plus que si elle était impermanente, allant et venant et incarnée...

Je ne crois plus en cette spiritualité sèche, bourgeoise et étonnament patriarcale, cette glorification de la sagesse et de la Conscience "en arrière-plan" éternelle que nous serions et qui verrait, sans en être affectée, aller et venir le monde. Cette spiritualité suinte encore la peur, la peur du féminin, la peur du vivant, de l'intimité, de la pensée, du corps (ce sac de merde...imaginez un peu). Parce que "tout est Conscience" est égal, pour moi, à "tout est corps", à "tout est pensée", à "tout est sens". Et c'est ainsi que tout est amour.

Je ne crois pas à ce que la manifestation puisse aller et venir dans la Conscience, mais je ne crois pas non plus que cette impossibilité soit impossible. La compréhension que Conscience soit "en tant" que tout ce qui est n'empêche nullement qu'il puisse se dévoiler l'expérience d'une conscience "consciente de ce qui est", mais la compréhension n°2 ne peut englober la première. La compréhension n°2 vue comme absolue n'est ni plus ni moins qu'une spiritualité mal digérée, pas aboutie, qui a encore quelque chose à enseigner, à atteindre, à faire comprendre, à transmettre. Mais la beauté, c'est qu'elle a encore quelque chose à perdre.

Et moi ? Je suis comme un amoureux qui a fini par perdre l'objet de son amour, qui s'est libéré de lui ; conscience libérée de la conscience, corps libéré du corps, pensée libérée de la pensée, sens libérés des sens, perception libérée de la perception, monde libéré du monde. Tout ceci n'est pas moi et n'est pas autre.

Alors la Conscience ? Je ne vois rien d'autre et je ne sais pas ce que c'est. Pourtant sa nature m'éclabousse au moindre regard, dans la moindre sensation... Je suis la sensation et libre de la sensation. C'est un mystère, mais un mystère sans peur.

Je ne suis pas dans l'advaïta, dans le christianisme, dans le soufisme, dans le zen... Quel ennui... Et pourtant, tout cela existe en moi, à l'état de vaste débordement, de vaste évidence, d'amour sans objet, si on veut... Je pourrais encore en dire tant là-dessus... Mais voyez-vous, tout en laissant une folle passion écrire ceci, je ne trouve aucun intérêt particulier ou personnel à tout ceci. Même à ceci je n'accorde aucune croyance, et je ne m'intéresse pas au vrai ou au faux.
Mais le vivant, intensément, doit éclore et éclabousser, maintenant.
Si c'est le corps, si c'est la pensée, si c'est le travail, ce ne peut être que le Vivant, sans naissance, sans extinction. M'étant perdu, je suis en une forme d'éternel Devenir, mais libéré du temps, de la psychologie, sans recherche. Ayant perdu l'objet (et le sujet) de mon amour, mon amour n'a plus rien à perdre, bien qu'il perde et retrouve sans cesse.
Oh ce divin mystère... Jamais il ne fut découvert : qui aurait ce fou désir ? La vie est et n'est pas exactement au même instant. Qui pourra comprendre ça ? Quel sage, quel prophète, quel messie ? Quel est l'ignorant qui va lever le doigt pour dire "moi!" ?
Celui qui ne trouve pas son contentement dans son ignorance fondamentale, dans son ignorance ouverte, ne peut connaître la sagesse, et celui qui ne sait pas qu'il ne peut pas aimer ne trouvera jamais l'Amour, l'Amour sans demeure.

Alors que faire ou pas faire ?
Mais je n'en sais strictement rien, je ne suis ni enseignant ni policier.
Néanmoins ceci : faites ce que vous avez à faire, avec passion, intensité, amour, folie pourquoi pas, raison, bon et mauvais sens ; mangez, buvez, dormez, travaillez, méditez si vous en avez la fantaisie (mais fantasmez sérieusement alors!!), avec un intérêt qui dépasse votre propre psychologie : buvez comme si c'était votre premier et dernier verre, dormez ou effectuez un travail comme si c'était la première fois et la dernière.
Après vous être trouvé dans la Conscience sans objet, perdez vous dans la totalité, à chaque instant.
Je veux dire, ne le faites pas, mais si le parfum de cela vous touche, c'est parfait.
Sinon, c'est parfait aussi...

Publié par Isabelle Padovani à 08:06 Envoyer par e-mail
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Mar - 09:17 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 038
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 09:20 (2014)    Sujet du message: Je suis et je ne suis pas Monko Répondre en citant

voilà un texte qui me parle particulièrement en cet instant.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
netineti


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 615
Localisation: Lille (nord)

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 10:29 (2014)    Sujet du message: Je suis et je ne suis pas Monko Répondre en citant

Très beau, j'aime bien Monko, il incarne pour moi la "folle sagesse", Ce qui ne peut être compris ni défini, la JOIE dans sa Totalité. Je m'éclate chaque fois que je le lis. RUMI me parle beaucoup aussi, je sens profondément, que la Vérité est là, dans cette JOIE profonde de lâcher toutes les hypothèses, tous les savoirs et d'exulter la VIE.   Okay  
_________________
Comme "rien" est tout, alors "tout" est rien


Dernière édition par netineti le Lun 3 Mar - 10:32 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ruoma


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2013
Messages: 704
Localisation: A gauche après les marches

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 10:30 (2014)    Sujet du message: Je suis et je ne suis pas Monko Répondre en citant

Tout est parfait dans l'Amour, dans l'ignorance de ce mystère.
_________________
"Quoi de plus beau que de semer des graines d'Amour dans les jardins de l'Eternel et de s'enivrer de ses parfums".


Revenir en haut
Menhir


Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2013
Messages: 684

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 14:03 (2014)    Sujet du message: Je suis et je ne suis pas Monko Répondre en citant

Dans le lemniscate des mots, oui tout est là. Merci
_________________
Autonomie et Liberté


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:37 (2018)    Sujet du message: Je suis et je ne suis pas Monko

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom