Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Partage et Relation.. Krishnamurti

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alta


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 938
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Sam 22 Mar - 11:19 (2014)    Sujet du message: Partage et Relation.. Krishnamurti Répondre en citant

Relation et Partage.. Krishnamurti

RelationUn état réel de relation, c’est-à-dire de communion, a des implications infinies.Car là il n’y a pas d’isolement ; il y a de l’amour et non une responsabilité et des devoirs. Ce sont les personnes isolées derrière leurs murs qui parlent de devoirs et de responsabilités. Mais la personne qui aime, partage avec l’autre ses joies, ses chagrins, son argent.
Les relations que l’on recherche sont celles qui font plaisir et qui donnent de la satisfaction aux deux parties. Lorsqu’elles cessent de vous êtes agréables, vous les changez : vous divorcez, ou tout en continuant à vivre ensemble vous cherchez votre plaisir ailleurs ; vous le cherchez jusqu’à ce que vous trouviez à satisfaire le besoin que vous avez de vous protégez. Vous recherchez les relations qui vous donnent une sécurité, celles où vous parvenez à vivre dans un état de contentement et d’ignorance. Et tout cela crée des conflits. Si vous ne me contentez pas et que c’est ma satisfaction que je recherche, il y a forcément conflit. Si chacun de nous veut trouver sa sécurité chez l’autre, il devient jaloux, violent, etc . Nos rapports réciproques aboutissent toujours à la possession, à des reproches, à des exigences et en tout cela il n’y a pas d’amour, évidemment.
Nous parlons d’amour, de responsabilités, de devoirs, mais cela n’est pas vraiment de l’amour, c’est la recherche d’un état agréable, dont nous voyons les effets dans notre civilisation. S’il en est ainsi, quel est le but réel de l’état de relation ? Quelle est sa signification ultime ? si vous vous observez au cours de vos rapports avec autrui, ne voyez-vous pas que ces rapports sont un processus d’auto-révélation ? Mon contact avec vous ne me révèle-t-il pas mon état d’être si je suis lucide, si je suis conscient de mes réactions ? Ce processus d’auto-révélation est celui de la connaissance de soi ; en lui on découvre bien des choses désagréables et troublantes, des pensées et des activités qui nous dérangent. Nos relations n’ont pas beaucoup de sens tant que nous y cherchons un contentement, mais acquièrent une signification extraordinaire lorsqu’elles sont un moyen de nous révéler à nous-mêmes et de nous connaître. En cet amour il n’y a pas de frottements, il n’y a pas « l’un » et « l’autre » mais une complète unité. C’est un état d’intégration, de plénitude d’être. De tels moments existent joyeux, heureux et rares, où l’amour est total et la communion complète.
L’amour est une des choses les plus difficiles à comprendre. On ne peut pas le faire naître par des efforts intellectuels, ni le fabriqué au moyen de méthodes ou de disciplines. C’est un état d’être en lequel les activités du moi ont cessé ; mais elles ne cesseront pas si vous ne faites que les refouler, les éviter ou les discipliner. Il vous faut les comprendre dans toutes les couches de la conscience. Nous avons des moments d’amour en lesquels il n’y a ni pensées, ni mobiles mais ils sont très rares. Et parce qu’ils sont rares, nous nous y accrochons par la mémoire et érigeons ainsi des barrières entre la réalité vivante et l’action de nos expériences quotidiennes.

En vue de comprendre nos mondes de relations, il est important de comprendre d’abord ce qui « est », ce qui, en fait, a lieu dans nos vies, sous ses formes les plus subtiles, ainsi que le sens réel des relations. L’état de relation est une constante révélation de nous-mêmes à nous-mêmes, que nous refusons en nous cachant dans des abris. Nos relations perdent dès lors leur profondeur extraordinaire, leur signification et leur beauté. Il n’y a de vraie relation qu’en amour ; mais l’amour n’est pas la recherche d’un contentement personnel. Il n’existe que dans l’oubli de soi, lorsqu’il y a complète communion, non pas entre soi et l’autre, mais communion avec le suprême ; et cela ne peut avoir lieu que lorsque le moi est oublié.

 



Partage et amourKrishamurti : c’est à chacun de trouver sa voix et non celle de celui qui s’exprime. Il faut vouloir pour réussir, rien ne se fait tout seul à ma place.
Des relations réelles existent-elles ?
Krishnamurti : Etre en relations réelles signifie ne pas dépendre l’un de l’autre, ne pas vous évader de votre solitude au moyen d’un autre, ne pas vous efforcer de trouver un réconfort, une compagnie, grâce à un autre.
Pour découvrir ce que cela signifie réellement d’être relié à un autre, il faut  comprendre cette question de solitude.
Pouvons-nous découvrir une manière de vivre où nous ne nous exploitons pas les uns les autres ? Où, psychologiquement  et émotionnellement nous ne dépendons pas des autres, où nous n’utilisons pas les autres comme un moyen de nous évader de nos propres tourments, de nos propres désespoirs, de notre propre solitude.
Comprendre ceci c’est comprendre le sens de la solitude. Pour cela, il nous faut observer. Et ce désespoir ne peut jamais être dissout par une évasion, il ne cède qu’à une intense observation.
Nos relations réciproques sont une des choses les plus importantes, sinon la plus importante de la vie. Cela veut dire qu’il nous faut comprendre ce que c’est que l’amour. Et assurément, l’amour surgit étrangement sans que nous l’ayons sollicité.
Quand vous aurez découvert par vous-même ce que l’amour n’est pas, vous saurez ce qu’il est. Quand réellement vous voyez ce que l’amour n’est pas, à savoir un esprit compétitif, ambitieux, un esprit toujours en lutte, à comparer, à imiter, et ceci non pas théoriquement ni verbalement, vous verrez ce que l’amour est.
Partager implique une certaine qualité de soin, d’attention, d’affection, d’amour.
Si vous croyez à une naissance future (monde futur), il vous faut savoir que ce futur est conditionné par votre façon de vivre actuelle : ce que vous faites maintenant, ce que vous pensez … Donc ce que vous êtes maintenant, ce que vous faites maintenant a une importance immense.
On peut avoir une formule ou un concept de ce qui serait mieux, mais peut-on avoir un concept de ce qui est bien ? … La pensée peut-elle produire ce qui est bien ?
La conception du bien est le produit de la pensée. Pourquoi avoir un concept du bien ?
Exemple : ne savons-nous pas ce qu’est un conflit ? dois-je avoir un concept de non-conflit avant de prendre conscience du conflit ? le conflit c’est la lutte, la souffrance, etc …
Le bien peut-il être projeté par la pensée ? et est-ce la pensée qui viendra me dire ce qui est bon ou mauvais dans ma vie ? Ou le bien n’a t-il absolument rien  à voir avec la pensée ni avec la formule ?
Où le bien fleurit-il, s’épanouit-il ? .. dans un concept ? dans quelques idées, quelque idéal attribué à l’avenir ?
La pensée étant la réaction de la mémoire, du savoir accumulé qui dépend de notre culture, allez-vous trouver ce bien dans l’avenir, créé par la pensée ? ou bien trouverez vous le bien quand vous commencerez à comprendre le conflit, la souffrance et la douleur ?
Donc, c’est dans la compréhension de « ce qui est » et non pas en comparant « ce qui est » avec « ce qui devrait être » … c’est dans cette compréhension que s’épanouit le bien
Pouvez-vous cultiver l’amour en donnant une formule ? vous vous figurez que l’amour vous viendra dans l’avenir mais en attendant vous êtes violent (intérieurement ou extérieurement). Ainsi le bien est-il le produit de la pensée ? L’amour est-il le produit de l’expérience, du savoir ?
Partager sa compréhension et non pas des affirmations verbales, des descriptions, des explications … Qu’est-ce que cela signifie, partager ? partager cette vérité qui accompagne la compréhension.
C’est seulement quand mon esprit est tranquille qu’il écoute complètement et que s’établit la compréhension de la vérité d’une chose. Nous ne pouvons pas partager les paroles, nous ne pouvons partager que la vérité d’une chose.
Vous pouvez prononcer ces paroles « oh c’est merveilleux, regarde ! », mais est-ce cela partager ? Quand véritablement vous partager quelque chose avec un autre, cela veut dire que tous les deux vous le ressentez au même moment, avec la même intensité et au même niveau.

Voir ensemble, c’est-à-dire partager,  demande que nous voyions tous deux ; il ne s’agit pas d’être d’accord ou pas d’accord, mais de voir ensemble ce qui existe, ne pas l’interpréter selon mon conditionnement ou votre conditionnement, mais voir ensemble ce qui est. Et pour voir ensemble il nous faut être libre d’observer, libre d’écouter. Alors seulement avec cette qualité d’amour, il y a partage.
 

_________________
Seule la personnalité connais la peur, car elle résulte de la peur, toutes ses stratégies visent à éviter/négocier/se soumettre à elle, sans peur, elle n'existe plus, car l'amour prend toute la place, là est la Liberté, la Vérité, l'Absolu..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Mar - 11:19 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 038
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Dim 23 Mar - 18:25 (2014)    Sujet du message: Partage et Relation.. Krishnamurti Répondre en citant

" Nos relations n’ont pas beaucoup de sens tant que nous y cherchons un contentement, mais acquièrent une signification extraordinaire lorsqu’elles sont un moyen de nous révéler à nous-mêmes et de nous connaître. En cet amour il n’y a pas de frottements, il n’y a pas « l’un » et « l’autre » mais une complète unité. C’est un état d’intégration, de plénitude d’être. De tels moments existent joyeux, heureux et rares, où l’amour est total et la communion complète."

c'est exactement ce qui a été vécu cette semaine entre certains frères et sœurs du forum réunis en un même lieu pour un moment d'unité totale et qui perdure ensuite au delà de la séparation physique. JOYEUX, HEUREUX oui. Rare je ne pense pas, car cette expérience se renouvelle et se renforce encore.
Il suffit parfois d'un bref moment pour une reconnexion de cœur à cœur qui ne s’efface plus Wink

et d'autres frères et sœurs entrent dans cette danse d'amour, de communion et de reconnexion, c'est une danse, entrainante, enivrante ou chacun est invité à lâcher le soi pour découvrir le parfum subtil et multiple de l'Unité.

Un vrai bonheur
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:47 (2018)    Sujet du message: Partage et Relation.. Krishnamurti

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom