Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

MARIE – 30 août 2014

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alteran


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 003
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Jeu 11 Sep - 20:13 (2014)    Sujet du message: MARIE – 30 août 2014 Répondre en citant


MARIE – 30 août 2014

pdf>>> http://www.accordanceaucoeur.com/messages-reçus/



Je suis MARIE, Reine des Cieux et de la Terre, et je viens vous rencontrer ce matin et poursuivre en ce jour, en ce dernier jour de ce voyage que vous avez éprouvé, en ce que nous vous avonsoffert, mais qui n'est pas terminé. Il est vrai que pour vous, ce soir vous est offert quelques cadeaux.Je vous sens en mon sein plus légères. Je vous sens plus pétillantes. Je vois les pulsions de votreOui en votre Cœur et cela réjouit le mien, qui est le vôtre, en ce que vous avez rencontré à travers
les différentes Présences qui sont venues à vous, dont la seule intention est de vous dévoiler à
votre propre Présence, à votre Présence véritable. Et qui vient à vous, vous révéler à vous-même à
chaque fois que vous restez ferme en cet Axe, en ce Fil, en ce Fils et cette Fille que vous Êtes, dès
lors que vous reconnaissez à travers ma Présence, la véritable Mère que je suis de toute Éternité.
Ainsi qu'à travers le Père, qui est votre véritable Père de toute Éternité.




Ainsi que notre Fils CHRIST, qui n'est autre que votre Frère, cette autre part de vous-même quivous appelle à l'Épouser afin de redevenir tout simplement, et naturellement, ce Fils et cette Fillede la Terre et du Ciel.Dès lors que vous vous reconnaissez en cette Filiation divine, et qui est la seule Filiation véritable,en votre Vérité, alors tous les fils noués sur ce monde qui emmêlent le personnage sur la scène dece théâtre, qui s'emmêle les pinceaux comme vous dites, qui s'emmêle en se mêlant lui-même de
ce qui ne le regarde pas, projetant des pères et des mères et des frères, en ce théâtre qui, d'où il
est et avec ce qu'il en fait, ne fait que vous placer dans la confusion, dans l'affectif, dans les
attachements, dans un amour qui n'est pas Libre.





Retrouvez votre place, votre juste place, sans rien faire que de la prendre et de vous y placez,dans l'Humilité et la certitude que vous n'êtes pas ce personnage. Alors, la Simplicité de ceplacement vous porte et vous donne toute la Force nécessaire pour dé-créer ce que vous avezcréé, et ce que nous avons ensemble créé, sur cette création illusoire.Retrouver cette Filiation vous offre alors cette Enfance qui, à chaque instant, se sait accompagnée
et chérie d'un Amour incomparable à ce que vous connaissez sur cette Terre. Mon Amour, et celui
de votre Père, est là dès que vous vous retournez vers nous.
Alors, courez dans nos bras. Parlez-nous, offrez-nous ce que vous avez besoin de nous offrir  : vos
peines, vos peurs, tout ce qui pourrait alourdir la Légèreté de qui vous Êtes. Nous sommes là,
nous accueillons absolument tout.

Cette Filiation alors, par cette Enfance, cette innocence retrouvant cette Pureté – non pas la pureté
de votre plan horizontal, mais la Pureté qui se trouve dans cette Retrouvaille de ce lien indéfectible
à l'Amour divin, et que vous placez au centre de votre vie, n'écoutant plus que lui. Là est la Pureté
de l'Enfance.
Vous êtes alors portés dans cette Force, cette évidence de Filiation véritable, portés donc à
fermement prendre cette place de Gardien, de Gardien du Feu – vous joignant alors à tous lesautres Gardiens de ce Feu. Vous ne pouvez, là où vous Êtes, dans la Puissance de l'Amour, si son
appel résonne en vous, que vous contenter de ne plus jamais vous détourner de ce Feu chéri, et
que nous vous invitons à chérir en vous.
Ce Feu est un Trésor qui jusqu'à présent vous était caché, car vous n'étiez pas prêts à le retrouver.
Il est là, et a toujours été là, et se révèle dès lors que ce regard, ce Regard du Cœur ouvert à ce
Retour, à ce Oui, à ces Épousailles en l'Amour que vous Êtes, alors réapparaît. Vous révélant, au
rythme qu'il est juste pour vous, d'entrer, de vous inscrire, porté par la Danse de l'Amour, la Danse
des Éléments, la Danse du Vivant. Et qui, à chaque fois que vous aurez pu laisser mourir en vous
des parts collées à ce théâtre – alors ces voiles dissous en l'Amour par l'Amour, en le Feu par le
Feu – vous révélera alors ce qui a été oublié de ce que vous Êtes en Vérité, sur les autres Plans de la Création.

Il n'y a aucun moyen de retrouver les Mémoires de qui vous Êtes par une quelconque recherche.
Elles viennent à vous dès lors que vous arrêtez de croire en la petite personne.
Les Mémoires de qui vous Êtes en Vérité appartiennent au grand Jeu, Sacré, mais ne peuvent
apparaître dans le petit jeu tant que le petit jeu continue à être vécu comme une réalité. Vous
n'êtes pas la petite personne, mais bien plus que cela. Et ce que vous Êtes, alors se révèle, dès
lors qu'il n'y a plus personne en ce Temple où vous êtes.
Je viens, quelque part, vous donnez la Soif.
Je viens, quelque part, vous donnez l'Eau à la bouche afin de vous encourager à quitter tout ce qui
pourrait encore vous paraître, dans ce jeu, des jouets que vous trouvez encore gais à utiliser. Ces
jouets ne sont en rien comparables avec ceux du grand Jeu.
Ce que vous Êtes en Vérité est bien plus beau, et dépasse tous vos rêves. C'est tellement immense
que si vous receviez à l'instant et rencontriez ce que vous Êtes en Vérité, vous ne pourriez
absolument pas le croire.

Il n'y a pas à nourrir quelque projection par rapport à cela, car ça vous dépasse en totalité. Rien
de ce que vous croyez être ne peut correspondre en rien de ce que vous Êtes en Vérité. Qui vous
Êtes en Vérité n'appartient pas à ce monde, et pourtant vous êtes sur ce monde.
Retrouver qui vous Êtes en Vérité viendra à vous, au fur et à mesure que vous vous dépouillerez
de tous vos vêtements appartenant à ce monde. Les vêtements de ce monde sont des vêtements
de couture, des pièces que l'on enfile afin d'en faire un habit plus ou moins seyant. Votre Habit
véritable ne connaît aucune couture, il Est ce que vous Êtes. Il est Un, et n'a besoin à aucun
moment d'aucune réparation car il est parfait, et est précisément ce qui vous va le mieux du monde.

D'ici, vous ne pouvez connaître ce qui appartient à l'autre rive. Dès que vous avez l'impression de
connaître quelque chose – je veux dire de connaître quelque chose avec la tête – vous pouvez être
sûr que vous n'y connaissez rien. Retrouver ses Mémoires s'éprouve, se vit au-delà de la
conscience de ce monde, mais dans d'autres Mondes où la Conscience se laisse transporter sans
rien vouloir retenir, sans rien vouloir garder, mais juste savourer ce qu'elle est en train de vivre, et
qui est Vérité, en cette Vérité de l'autre côté.
Ce monde, même s'il présente des côtés merveilleux – je parle surtout de cette Terre et de la
nature – n'est comparable en rien en les autres Mondes, où vous Êtes en même temps, mais dont
les voiles de l'oubli vous coupent en la Présence de chaque instant. Vous êtes un Être Multi-dimensionnel,
et cela vous a été caché sur ce monde depuis des temps et des temps immémoriaux.

Ce jeu qui se replie, pour ceux qui acceptent qu'il se replie, dans la conscience lucide que ce n'est
qu'un jeu d'illusion qui se termine, sont en Joie de participer, en s'abandonnant totalement au
Mouvement de repli de ce jeu. Car en eux, en leur Cœur , bat ce rappel du retour et de la
révélation des Mondes de la Création, en leurs couleurs étincelantes – et qui sont, comme pour le
petit enfant, d'ici où vous êtes, un conte de fées.
Alors réjouissez-vous de cet Inconnu qui vient frapper à votre Porte, et vous permet alors de
passer de l'autre côté du miroir.
Les Mondes de la Création sont infinis. La soif de découverte que vous pouvez nourrir encore, ici-
bas sur ce monde, ne peut étancher cette soif ici-bas car elle correspond à cette Soif des
Retrouvailles de l'autre côté. Et d'ici, vous ne pouvez rien trouver, que de pâles reflets.
Donc je viens soutenir et faire résonner l'Enthousiasme qui rayonne en ce jour en mon Cœur, vous
rencontrant en cet Enthousiasme qui se révèle en vous.
Comme je vous l'ai dit, ce n'est pas par la volonté que vous retrouverez ces Mémoires, car ce n'est
pas vous qui les retrouvez, c'est Elles qui viennent à vous.
Mais si cette volonté a encore un sens d'exister sur ce monde, dans le choix que vous avez fait,
seule cette Volonté à vous retourner et à rester dans ce Cœur, peut alors être contactée en ce
qu'elle Est et sa réelle Puissance, lâchant toutes les autres volontés de maintenir quoi que ce soit
en ce monde.
Alors embrassez la Patience, cette Patience que l'Enfant est invité à vivre alors qu'il sait qu'une
surprise l'attend. Alors patience... et je dirais Obéissance aussi, en l'Enfant que vous Êtes,
Obéissance qui n'est pas là pour vous enfermer, pour vous punir, mais bien pour être certain de ne
pas dévier de là où vous êtes appelé à rester.
Alors mes Enfants, laissez les étincelles et les étoiles se refléter dans vos yeux et dans votre Cœur
d'Enfant enfin retrouvé, prêt à s'ouvrir à tous les possibles, dépassant largement tout ce qui vous
est possible ici d'appréhender.
Alors laissez-vous pétiller, laissez-vous surprendre et laissez-vous prendre par cet Inconnu.
Laissez-vous rencontrer par nos Présences, révélant alors votre véritable Présence. Vous offrant,
de plus en plus concrètement, à vivre et à sentir qui vous Êtes de toute Éternité.
Laissez ce qui pourrait éclater dans ce monde et qui, du regard de ce monde, pourrait rentrer dans
l'effroi. Mais de l'autre côté, c'est le Feu d'artifices qui éclate, dans un grand rire de Joie.
Ne vous laissez plus avoir par ce que ce monde vous montre. Et retournez-vous vers nous, en
votre Cœur qui, dans son miroir parfait, vous révèle alors la Vérité au-delà des apparences.
Ce Jeu Sacré se révèle toujours côté pile et côté face. Et ne l'oubliez pas, quand vous rencontrez
ce face-à-face, c'est que le côté pile n'apparaît pas.






Alors mes chers Enfants, mes Filles en cet espace, et Fils, je compte sur vous, si cela est votrechoix, d'intégrer ce Jeu Sacré, en ce que vous avez découvert cette semaine. Il n'y a besoin derien d'autre que de l'intégrer, de le pratiquer et de le Vivre. Tout le reste, vous pouvez le laisserpartir, le laisser glisser du tableau du jeu. L'Amour est simple, et c'est dans l'Essence des choses que vous retrouvez la Vérité. Alors, point n'est besoin de déployer d'autres connaissances, qui ne feront que vous éloigner du
Cœur du Jeu Nouveau. Ce Jeu Nouveau, vous ne pouvez le découvrir qu'au fur et à mesure qu'il se
montre à vous.





Voilà ce que je voulais vous dire ce matin – afin d'accompagner, aussi, cette lourdeur qui peutremonter quand ce qui doit être libéré est éclairé, et qui peut vous donner l'impression que c'estdifficile, que c'est triste. Mais toute création se crée, et puis se dé-crée. Tout jeu se joue, se déjoueet se range. Alors, ce message de ce matin est à relire dès que vous retombez dans l'oubli de ce que vous Êtes,
et qui vient vers vous vous offrir le Souvenir – ce Souvenir qui est à venir, et qui est sous ces voiles
qui le cachent.
Ouvrez-vous à la Beauté.
Et attisez, non pas cette curiosité, mais cet Enthousiasme dont je vous ai parlé – qui peut être
comme une excitation aussi, face à la révélation, aux Révélations qui s'établissent sur ce monde.
Plus vous vous ouvrez à ces Mondes au-delà de ce monde, plus alors ils ont des chances
d'apparaître et de vous faire vivre leur Réalité.
Alors, vous voyez que dans ce choix, vous n'avez rien à perdre. Au contraire, vous avez tout à
perdre de ce qui, ici, vous avait fait expérimenter tout ce que vous n'Êtes pas. Vous n'avez rien à
gagner, car c'est déjà gagné.
Et vous n'avez pas, comme on vous l'a répété, besoin de dépenser de l'énergie pour courir et
arriver à cette ligne d'arrivée, car vous y Êtes de toute Éternité, sur tous les plans de la Création. Il
suffit juste de vous y ouvrir, de le rencontrer en vous abandonnant à Vous-même en vous-même,
en ce Cœur, en ce Feu, en ce Centre d'où tout apparaît. De ce Centre disparaît aussi ce qui doit
l'être.
Alors, laissez apparaître et disparaître ce qui doit l'être, dans une Danse et un Jeu dont vous n'avez
besoin de ne rien comprendre pour qu'il soit tout simplement en Action.
Alors, mes Filles et mes Fils, redevenez mon Enfant. Et acceptez de déposer toutes les vanités de
l'adulte que vous croyez être devenu.
Les Mondes sont créés afin que nos Fils et nos Filles s'amusent à vivre différents terrains de jeux.
Sur ce monde, un nombre d'êtres certain a fait le tour du jeu de la séparation, et sont prêts à ce
qu'il se termine. Car pour eux, il est évident que ce jeu n'est pas à lui seul, bien au contraire, la
réalité d'une quelconque création véritable et souhaitable.
Mais il est aussi des êtres sur cette Terre qui souhaitent vivre et poursuivre l'expérience de la
séparation. Ils sont nos Enfants comme vous l'êtes, au même titre, et ils ont tout notre Amour
également. Ce jeu se termine, mais pour ceux qui souhaitent prolonger l'expérience de la
séparation, la vivront mais sur d'autres mondes.





Voyez donc comme chacun se verra jouer dans le jeu qui lui convient, et qu'il aura choisi depoursuivre, ou non. Nous sommes en Paix avec cela. Alors soyez en Paix également, même si toutceci échappe à votre conscience.

La Terre a choisi de se Libérer de ce jeu, qu'elle a permis à un nombre incalculable d'êtres de vivreen son sein. Elle a accueilli toutes ces expériences sans la moindre réaction, accueillant et transcendant en elle-même ce qui devait l'être, afin qu'elle puisse respirer et vivre malgré tout. Elle Chante à présent saDélivrance, qui se fait de plus en plus intense en ses entrailles.
Alors, pour ceux qui résonnent comme elle en cet appel, se danse alors la même Danse – qui peut
et est aussi une Danse chaotique, mais qui, dans la Joie de ces Retrouvailles et dans cette Paix
révélée au centre de notre Cœur commun, ne change en rien cette Joie des Retrouvailles.
Permettant ainsi la délivrance de toutes les histoires de ce monde : que tous les livres soient
délivrés pour ceux dont c'est le souhait.
Alors voilà, mes chers Enfants, j'en arrêterai là avec le flot de mes Eaux à travers ces mots
d'Amour que je vous adresse en tant que Créatrice des Mondes, et de ce monde aussi.
Je vous aime et je vous rends Grâce, car à chaque fois qu'un de mes Enfants se retourne vers
nous, le Père et moi recevons alors en nos Cœurs un immense Cri de Joie – et des Larmes de Joie
aussi sont présentes, accompagnant l'ouverture de nos bras n'attendant que de vous serrer contre
notre Cœur comme Un. Retrouvant alors notre Unité, l'Unité de cette grande Famille, de cette
Grande Fraternité enfin retrouvée.
Je reste avec vous. Et je vous dis : à chaque instant, la Joie est là, cette Joie qui n'est que le Joyau
de ce Trésor retrouvé, ou qui ne tarde pas à être retrouvé.






Source : www.accordanceaucoeur.com
Transmis par Sève


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Sep - 20:13 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom