Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

La Nuit du 14 au 15

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 251

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 14:04 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

10 novembre 2014 La nuit du 14 au 15









Nous ne sommes pas à la fin des temps, nous sommes à la fin de la fin des temps. C’est-à-dire que nous vivons les derniers mois avant le retour du Christ, le jugement dernier et la Jérusalem céleste : un nouveau ciel et une nouvelle terre donc la fin du monde ou du moins de CE monde.

Apocalypse veut dire Révélation. Les secret du livre de l’Apocalypse ne se dévoilent que petit à petit et au dernier moment. Page après page.
C’est pourquoi les lecteurs qui suivent ce blog m’ont vu, à plusieurs reprises, modifier l’approche ou le sens de certaines interprétations. Ce ne sont pas des erreurs, ce sont des ajustements. Les erreurs proviennent plutôt des conclusions hâtives formulées dans certains articles, avec la manie de vouloir d’une part donner des dates et d’autre part lier un événement à ces dates. Démarche dangereuse, approximative, incertaine et sujette à caution. L’orgueil intellectuel de celui qui pense avoir compris.




Mais ces petites erreurs de parcours ne remettent pas en cause le cadre général ni la compréhension du plan divin. Je m’abstiendrais à l’avenir de donner des dates trop précises pour m’en tenir à des périodes ou des plages de dates surtout que, nous le savons, « Nul ne connaît ni le jour ni l’heure ».

L’Apocalypse est le dernier livre des saintes écritures, la bible. Par conséquent, c’est dans la bible que nous trouverons les explications et les événements qui nous permettront de reconstituer le scénario final de la fin des temps.
Parmi tous les événements relatés dans l’Ancien Testament, l’un d’entre eux est particulièrement instructif pour notre époque : la première Pâque.


 

La première Pâque : nuit du 14 au 15 Nisan


La première Pâque correspond à la dixième plaie d’Egypte. C’est à ce moment-là que Pharaon va céder et laisser les hébreux partir. C’est la nuit de la libération, du passage. Etymologiquement, Pâque veut dire passage.

A ce sujet, il est significatif que soit sortit au cinéma le 29 octobre dernier un film intitulé « The Giver » (en français : « Le Passeur ») où le personnage principal s’appelle Jonas. Sans compter que l’histoire est digne des meilleurs romans Orwelliens. Satan nous prévient à sa manière, à nous de savoir décoder ces messages.



Donc la première Pâque a lieu la nuit du 14 au 15 Nisan nous dit la Bible.


Dieu avait donné auparavant ses instructions à Moïse, notamment d’acheter le 10ème jour de Nisan un agneau mâle âgé d’un an, que l’on immolerait au soir du 14. On devait le manger dans la nuit, prêt à partir, la ceinture nouée et les sandales aux pieds, pendant qu’à minuit l’ange exterminateur passait mettre à mort tout premier-né d’Egypte, ceux des hommes comme ceux des animaux. Puis c’est la fin de l’exil, le départ pour la terre promise.

Il y a une symbolique évidente avec la seconde Pâque, celle où l’agneau divin est lui aussi immolé avant de ressusciter dans la gloire. C’est la première Rédemption.

Nous nous apprêtons à vivre la troisième Pâque et la seconde rédemption de l’humanité, la dernière, avant le Jugement dernier.
Par conséquent il convient de noter avec précision ces dates et ces chiffres afin de comprendre leur signification et leur report à notre époque.


La signification en réalité est simple, et on aurait pu y penser avant, moi le premier :


La nuit de la libération des hébreux est à rapprocher de la nuit de libération des justes.


Cette nuit symbolique est tout simplement à cheval entre un 14 et un 15.


Une longue nuit, une très longue nuit en réalité de 15 mois, qui s’échelonne entre (20)14 et (20)15.


Devant nos années 14 et 15 il y a un 2 comme seconde rédemption, comme second avènement.

Je rappelle que le vénérable Holzauser a été le premier à identifier la période de pouvoir de la bête : 55,5 ans ou 666 mois, et que la fin de celle-ci a eu lieu le 27 avril 2014 puisqu’il y a exactement 55 ans et six mois entre l’élection de Jean XXIII au souverain pontificat et sa canonisation.
A l’époque, j’en avais déduit un peu vite que le châtiment de Babylone allait suivre. En réalité, s’ouvrait la grande nuit de libération des justes.




Pourquoi dure-t-elle 15 mois ?


L’explication se trouve dans le livre de Daniel.
On sait que la durée du pouvoir de la bête (ou Antéchrist) sera de 1260 jours.
Cette durée est donnée dans l’Apocalypse et dans Daniel.
Puis Daniel ajoute d’abord 30 jours puisqu’ il indique que l’abomination de la désolation durera en tout 1290 jours.
Et enfin, Daniel ajoute encore 45 jours, avec sa célèbre formule « Bienheureux celui qui attend et qui parvient jusqu’à 1335 jours. »


Dans son livre sur Daniel, don Jean de Monléon rappelle que « D’après saint Jérôme, Théodoret, la Glose et les autres, le supplément de 45 jours est le délai qui doit s’écouler entre la mort de l’Antéchrist et la solennelle apparition du Fils de l’Homme, quand il viendra dans tout l’éclat de sa majesté, pour juger les vivants et les morts. »



Vous comprenez maintenant pourquoi je dis que nous sommes à la toute fin de la fin des temps ? Car puisque les 55,5 ans sont passés de façon certaine, nous sommes bel et bien dans le dernier bout de route prophétisé par Daniel.



Mais en réalité il y a un double délai à calculer puisque, par rapport à celui donné dans l’Apocalypse, Daniel ajoute d’abord 30 jours, puis 45 jours.

Eh bien ce délai est relativement simple à calculer.
30 jours = 6 mois
45 jours = 9 mois




Après le 27 avril, il fallait attendre encore le 28 octobre pour boucler les 56 ans de l’ère Jean XXIII/Vatican II. Six mois donc.

Puis encore 9 mois, ce qui nous mène grosso modo au 27 juillet 2015. Environ.
Environ car, dans cette perspective, le Seigneur peut y mettre fin à tout moment. « Je viendrai comme un voleur », « vous ne connaîtrez ni le jour ni l’heure ».


Quand en avril dernier j’annonçais le châtiment de Babylone pour début mai, j’étais en avance d’un an. Quand en juillet dernier j’annonçais le retour du Christ pour le 27 juillet, pareil. La date était bonne, mais je n’avais pas encore compris la symbolique de la nuit du 14 au 15, qui se déroule en réalité sur deux années, 14 et 15.



15 mois comme les 15 dizaines de chapelet du rosaire, arme recommandée à Fatima pour la fin des temps.


15 comme Benoît XV, le pape qui entame les derniers cent ans en 1914, et qui se terminent avec un autre Benoît, le seizième, et qui sera probablement un pape martyr comme le roi du même chiffre.


15 comme le 15 novembre 1995, date secrète donnée par le Padre Pio, que l’on ne manquera pas de relier au 18 novembre 1995, trois jours après, date du décès de Luigi Gaspari, un des fils spirituels du Padre Pio.
1995-2014 = 19 ans. Dans quelques jours nous entrerons donc dans la 20ème année.


 

3 dates-clés confirment les temps de la fin


Je vais étayer mon argumentation à l’aide de trois dates qui se recoupent avec des chiffres-clés :
– le 28 octobre 1958
– le 29 octobre 1963
– le 30 novembre 1969




28 octobre 1958
Cette date correspond à l’élection de Jean XXIII comme souverain pontife. Nommer un franc-maçon rosicrucien sur la chaire de Pierre et introduire donc un suppôt de Satan à la plus haute fonction dans l’Eglise a constitué probablement l’équivalent du péché originel. Ses trois premiers gestes significatifs furent d’ailleurs de nommer Montini (futur Paul VI) cardinal, de refuser la publication du 3ème secret de Fatima, et de convoquer le concile Vatican II.


Distance entre 1958 et 2014 : 56 ans
Or 56 c’est la durée en heures de la Passion (17 heures de Passion + 39 heures au tombeau).
De plus, alors que la terre est sèche dès l’an 601 le premier mois, le premier jour du mois, Noé attend le 27 du second mois pour sortir de l’arche, sans explication particulière. Pourquoi attend-il encore 57 jours pour sortir de l’arche ?
Parce que symboliquement, il faut que le 56 (chiffre lié à la Rédemption) soit accompli en totalité.


C’est pourquoi nous aussi devions attendre que les 56 ans soient révolus et que nous soyons entrés dans la 57ème année. Dont acte.

29 octobre 1963
Ce lien donné récemment par une lectrice est très instructif. L’abbé Berto, qui participait au concile Vatican II, considère que ce dernier a basculé lors des votes du 29 et du 30 octobre 1963, où l’Eglise apostasiait officiellement en écartant la Vierge Marie.
Distance entre 1963 et 2014 : 51 ans


Vous remarquerez aussi la proximité des deux dates : 28 et 29 octobre. C’est toujours en fin de mois que se passent les choses importantes.
Ce 51 va nous permettre de faire le lien avec un passage du Traité du Saint-Esprit de Mgr Gaume un peu obscur au premier abord, mais qui s’éclaire tout à coup :
« Le chrétien a été fait avec les deux nombres les plus sacrés, le nombre sept et le nombre dix. Car le Saint-Esprit, auteur des dons sanctificateurs, est désigné par le chiffre sept, et Dieu, auteur du décalogue, par le nombre dix. Le monde finira lorsque la somme de ces deux nombres mystérieux, combinés ensemble et multipliés par la Trinité sera complète. »
Intéressant, non ?
Alors la somme de 7 et 10, ça fait 17, multiplié par 3 = 51.
Mystérieux jusqu’alors, notre 51 s’éclaire et se révèle grâce aux indications de l’abbé Berto.
Et de deux.




30 novembre 1969
Cette date est une des plus funestes dans l’histoire de l’Eglise car le 30 novembre 1969, la nouvelle messe était officiellement étendue et imposée à l’ensemble de l’Eglise catholique. C’est sûrement à ce moment-là que l’abomination de la désolation prophétisée par le Christ et par Daniel s’est accomplie. Car seules trois dates sont éligibles pour marquer le début de cette abomination : le 28 octobre 1958 (Jean XXIII), le 11 octobre 1962 (ouverture du concile Vatican II) ou le 30 novembre 1969, extension de la nouvelle messe à l’Eglise universelle.


Distance entre 1969 et 2014 : 45 ans.
Ces 45 ans font écho symboliquement aux derniers 45 jours du livre de Daniel.
Il va donc falloir encore attendre au moins le 30 novembre afin d’entrer dans la 46ème et dernière année.
Ceci est confirmé par l’évangile d’hier, 9 novembre, l’épisode où Jésus chasse les marchands du temple. Outre l’annonce prophétique que le Seigneur va bientôt faire le ménage dans son Eglise, c’est aussi une confirmation de mon précédent article, inspiré du même texte de saint Paul où celui-ci explique que le Temple de Dieu, c’est chacun de nous. Or Jésus rétorque à ceux qui lui demandent de justifier son geste « Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai » ce à quoi les juifs répondent « Il a fallu 46 ans pour bâtir ce temple et toi en trois jours tu le relèverais ? ».


Vous comprenez maintenant pourquoi il faut attendre d’entrer dans la 46ème année ?
Parce qu’il a fallu 46 ans à Satan pour détruire l’amour de Dieu dans le cœur des hommes, donc pour détruire le Temple, et le Seigneur, lors des 3 jours de ténèbres, reconstituera cet amour dans le cœur de ceux qui le méritent, à savoir les Justes.


 



Autre repère : Mané Thécel Phares a bien eu lieu le 13 juillet
Vous vous souvenez de mon parallèle entre le festin de Balthazar dans le livre de Daniel et la finale de la coupe du monde de football ?
Des millions de gens ont vu le Christ Rédempteur de Rio sur fond de soleil couchant ; c’est un signe fort. Mais là n’est pas l’essentiel.
L’essentiel, c’est que le 13 juillet est la troisième apparition de la Sainte Vierge à Fatima et la plus importante après le 13 octobre puisque c’est ce jour-là qu’elle révèlera le fameux troisième secret.




Alors que veulent dire ces 171 buts dont le dernier est marqué le 194ème jour de l’année, soit 171 jours avant la fin ?
Tout simplement que le 3ème secret de Fatima sera dévoilé cette année, avant que les 171 jours ne soient accomplis, ou au moment où ils seront accomplis.



Il sera dévoilé car il va se réaliser.

Il n’est pas possible que ces deux 171 soient là par hasard, surtout ce jour-là et surtout cette année-là.

Ce match ressemble, si je puis me permettre, à une signature du Ciel : l’unique but qui donne la victoire est marqué pendant les prolongations, presque avant la fin, à la 113ème minute par un joueur qui s’appelle Mario. Un Mario (version masculinisée de Marie) qui marque sous le chiffre de Marie (le 13) un 13 juillet !
Les prolongations… Dieu attend toujours le dernier moment ;
Marie qui remporte la victoire… la femme qui écrase la tête du serpent ;
Juste avant la fin… Dieu intervient quand on croit tout perdu, comme la plupart des situations de l’Ancien Testament.




 
Jean-Paul 1er : un autre repère capital




Tout à l’heure nous avons parlé de Benoît XV, qui connaît ? Personne.
Pareil pour Jean-Paul Ier, tout le monde l’a oublié car son pontificat fut très court.
Et pourtant… c’est toujours ce dont on parle le moins qui est souvent le plus important.




Le pontificat de Luciani est très intéressant à bien des égards. On a beaucoup parlé des circonstances de sa mort et des raisons qui auraient poussé à son assassinat. J’ai pris connaissance récemment d’une raison qui me paraît tout à fait plausible : Jean-Paul 1er avait l’intention d’effectuer la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie telle qu’elle a été demandée à Fatima, perspective absolument rédhibitoire pour la franc-maçonnerie ecclésiastique qui gouverne le Vatican, et casus belli suffisant pour justifier un assassinat.



A l’époque, en 1978, le rideau de fer n’était pas tombé et la Russie s’appelait encore l’Union Soviétique. 1978 année exceptionnelle puisqu’elle aura connu trois papes : Paul VI, Jean-Paul Ier et Jean-Paul II.



Jean-Paul Ier va régner très exactement 33 jours, du 26 août au 28 septembre. Il est d’ailleurs relativement curieux que l’on arrête sa mort au 28 puisqu’on l’a retrouvé sans vie au petit matin du 29 septembre. Il est donc décédé dans la nuit du 28 et 29, et les deux dates sont valables. Or mourir le 29 septembre, jour de la saint Michel, chef des armées célestes, est un signe beaucoup plus fort que la veille. Encore une caractéristique que, semble-t-il, l’on tient à cacher.

33 ans et quelques (33 et demi très certainement), c’est l’âge du Christ à sa mort, sa Résurrection et son Ascension. Ce chiffre est donc très significatif.

Je pense que le court règne de Jean-Paul Ier nous donne le timing des 33 derniers jours, qui commenceront aussi un 26 pour se terminer le 28 du mois suivant.



Cela correspond aussi à Noé qui sort de l’arche le 27 du second mois.
Toujours la trilogie qui revient sans cesse… 27, 28, 29.


Sans prophétiser quoi que ce soit, je note cependant que la fin d’année 2014 est une candidate de choix, car la période 26 novembre – 28 décembre correspond à la fin de l’année (Dieu attend toujours le dernier moment, dois-je le souligner) se termine à la fête des saints Innocents, et surtout au lendemain de la saint Jean.


Or saint Jean l’évangéliste, auteur du livre de l’Apocalypse, est un des personnages-clés de la fin des temps.
Enfin, nous serons en décembre au milieu des 15 derniers mois, qui ont commencé au « 555 » soit au 27 avril. Le mid-term se situerait donc aux environs du 12 décembre, soit exactement aussi à la mi-mandat de Bergoglio (le pape François).
Intéressant tout de même.




Intéressant aussi le fait que les présidents des deux pays représentant Babylone, Barak Obama et François Hollande, soient eux aussi à mi-mandat quasiment en même temps, le 6 novembre.
Quand à Bergoglio, si on le considère comme une des deux bêtes, ce qu’il est très certainement (au choix, la bête de la mer/Antéchrist ou la bête de la terre/faux prophète), son mi-mandat se situe alors à 21 mois, soit le 13 décembre.


Nous suivrons donc de très près la fin d’année puisque tout le monde est à mi-mandat à peu près en même temps, Babylone, la bête et même le calendrier divin.
Là aussi, difficile de parler de hasard à ce niveau-là.


Je rappelle que le Seigneur peut revenir à tout moment durant cette période de 15 mois.

 

Brescia était bien un grand avertissement




Souvenez-vous, le 24 avril dernier, une croix s’effondrait brusquement à Brescia en Italie, tuant sur le coup un jeune homme de 21 ans.
Ce symbole réunit deux papes emblématiques du concile Vatican II, à savoir Paul VI, dont Brescia est la ville natale, et Jean-Paul II puisqu’elle avait été érigée en l’honneur de sa visite en 1988.




A l’époque, dans un article dédié à ce sujet, je m’interrogeais en me demandant si cet événement n’était pas l’ultime avertissement.

Eh bien l’interrogation était bonne, et ce pour trois raisons :
1) Un mort voulait dire qu’on entrait dans la dernière année ;
2) L’âge du défunt, 21 ans, pointe sur les 21 mois de Bergoglio, son mi-mandat au 13 décembre ;
3) Et enfin le détail que je n’avais pas vu et qui explique la jonction 2014-2015 : l’anniversaire du génocide arménien.


Depuis de nombreux mois, j’explique que les derniers cent ans accordés à Satan ont commencé en 1914 par la pire guerre que la terre ait jamais connue : la première guerre mondiale.


J’avais cependant omis un fait hautement symbolique, le génocide du peuple arménien perpétré à la même époque.

Rappelez-vous : depuis, j’ai compris et expliqué que ce que nous allons vivre correspond à un retour au jardin d’Eden. Le dernier livre de la bible, l’Apocalypse, se termine par la description de la Jérusalem Céleste, qui ressemble étrangement à la description du jardin d’Eden au premier livre de la bible, la Genèse.

Où se situe le jardin d’Eden ?
Sur le plateau arménien.
Vérification faite, trois des fleuves (sur quatre) du jardin d’Eden prennent leur source sur le plateau arménien : le Tigre, l’Euphrate et le Dchorokh (le Phison).


L’Arménie est le premier pays au monde à être devenu chrétien, en l’an 301.

C’est exactement sur ce même plateau arménien que se situe aujourd’hui la bataille de l’Armaguéddon, orchestrée par l’Etat islamique face à la coalition occidentale : au nord de la Syrie et au nord de l’Irak, là où se trouvent les villes bibliques de Babylone et de Ninive, ainsi que le tombeau du prophète Daniel.
Les premiers seront les derniers. Retour à la case départ, retour là où tout a commencé.


C’est pourquoi les troupes satanisées d’Atatürk s’en sont prises, dès 1914, aux populations chrétiennes d’Anatolie puis d’Arménie, faisant un massacre épouvantable parmi les populations.



La date anniversaire du génocide arménien est fixée au 24 avril justement.


L’accident de Brescia ne visait pas que le concile Vatican II, c’était bien un avertissement général concernant ces fameux cent ans.

Sauf que ceux-ci s’échelonnent eux aussi sur deux années, 1914 et 1915 car à la première guerre mondiale, il faut ajouter le génocide arménien.
Celui-ci a duré 15 mois, d’avril 1915 à juillet 1916, soit exactement les 15 mois trouvés tout à l’heure pour la fin des temps. Même durée, mêmes mois, seule l’année est en léger décalage. Mais si on prend en compte les massacres en Anatolie, l’année de référence reste 1914.


 

Conclusion


Nous devrons peut-être attendre jusqu’au 24 avril 2015 pour voir l’accomplissement du plan divin et célébrer dans la joie le retour en gloire du Christ.
Et peut-être même encore un peu plus.


Les arguments développés dans cet article s’ajoutent à ceux, déjà nombreux (prophétie des papes, dialogue de Léon XIII, etc…), qui désignent eux aussi 2014 comme l’année de la fin.
Je viens seulement d’affiner l’approche globale, en fonction de ce que je pense avoir compris.


Que va-t-il se passer ?


Tout ce qui a été prophétisé va s’accomplir, mais sur peu de temps puisque nous sommes déjà presque à la moitié des 15 derniers mois.
Mais cela peut être aussi bien plus court, puisque les 45 derniers jours de Daniel, que j’interprète ici en mois, peuvent aussi s’interpréter en jours.


Inutile d’essayer de savoir ce qui va se passer, personne ne le sait en réalité.
Le seul scénario que l’on peut esquisser s’appuie sur l’histoire biblique :




1. La sortie d’Egypte à la 10ème plaie


L’ange exterminateur passe au milieu de la nuit, donc si mes calculs sont exacts, aux alentours du 12 décembre.
C’est exactement le même scénario du roi Sennachérib, qui assiège Jérusalem avec son armée. Dans la nuit, presque toute son armée, 185 000 hommes, périssent mystérieusement.
Mais Sennachérib ne meurt pas, il rentre à Ninive, très désappointé.


Premier acte. Premier malheur, 5ème trompette.
Probablement le grand avertissement tant attendu.
Mais attention, nous ne savons pas où se situent les autres plaies d’Egypte, si elles précèdent de peu la dixième ou si elles sont constituées de tous les malheurs de ces quarante dernières années.


 



2. Une période de persécutions pendant laquelle les Justes sont à l’abri



Sennachérib réapparaît au début de livre de Tobie. Revenu avec les restes de son armée, et très remonté contre les juifs, Sennachérib entreprend de persécuter ceux qui se trouvent à Ninive. Tobie et sa famille, qui symbolise les justes comme Noé et sa famille en son temps, se cache pendant 45 jours.
On retrouve donc la même durée indiquée dans Daniel, les fameux derniers 45 jours.
De plus, la sixième église de l’Apocalypse (Philadelphie) annonce aussi une protection des justes : « Parce que vous avez gardé la patience ordonnée par ma parole, je vous garderai aussi de l’heure de la tentation qui viendra dans tout l’univers, pour éprouver ceux qui habitent la terre. »


Deuxième acte. Second malheur, 6ème trompette.
Ne nous méprenons pas : les justes sont peut-être épargnés des malheurs spirituels, mais probablement pas des malheurs terrestres et matériels. C’est à ce moment-là qu’ils agiront comme des témoins, afin d’enjoindre leurs contemporains à faire pénitence et à quitter Babylone, tels des seconds Jonas.
Reprenez les instructions aux apôtres des derniers temps pour savoir ce qu’il conviendra de dire à ce moment-là.


 



3. Le Jour de la colère


A la 7ème trompette, le mystère de Dieu s’accomplit, Babylone est détruite en une journée.
Sennachérib est tué par ses deux fils, la persécution prend fin et Tobie peut rentrer.
Mais aussi :
– C’est le passage de la Mer Rouge, où les hébreux sont définitivement sauvés, et l’armée égyptienne, Pharaon inclut, est entièrement décimée.
– C’est l’épisode de Jéricho quand Josué fait entrer le peuple hébreu dans la terre promise. Le passage du Jourdain se fait dans des conditions similaires à celui de la Mer Rouge, puis l’armée fait le tour 7 fois de la ville en une journée en sonnant de la trompette, et au 7ème tour les remparts de Jéricho s’écroulent d’eux-mêmes. Toute la ville est passée au fil de l’épée.
– C’est le festin de Balthazar. Mané, Thécel, Phares. Dans la nuit même, les ennemis s’introduisent dans Babylone et assassinent le roi. C’est à la fois la prise de Babylone, sa fin, et la fin de l’exil pour les hébreux.
– C’est l’épilogue du livre de Judith ; celle-ci assassine le général en chef de l’armée ennemie dans la nuit, causant la débandade parmi l’armée et donnant aux juifs le courage nécessaire pour les attaquer et les décimer.
– C’est la destruction de Sodome et Gomorrhe, au petit matin par le feu du ciel.
A chaque fois la fin est brutale, rapide, définitive. Après avoir épuisé tous les recours, Dieu met à mort tous les méchants et ne conserve que les justes.
Il s’agira très probablement des trois jours de ténèbres.


 



Que faire ?
Prier la Très Sainte Vierge Marie, entrer en pénitence, regretter ses péchés.
Se confier à Jésus, Fils de Dieu et à la Sainte Trinité.
Comme il l’a annoncé dimanche, il va faire le ménage dans la maison de son père.


Foi, espérance et charité sont les trois vertus-clés de la fin des temps.


http://legrandreveil.wordpress.com/2014/11/10/la-nuit-du-14-au-15/
_________________
Tous les chemUN mènent à la Source


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 14:04 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
neolou


En ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 338

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 14:15 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Ah ce louis toujours incorrigible avec ces dates!!!!!!! il voit la fin du monde tous les 3 a 6 mois!!!!ça va finir par lui tomber sur la tronche... sans oubliez son dieu vengeur.... tres catho tout ça...

Revenir en haut
Oderimisal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 14:27 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Citation:


Que faire ?
Prier la Très Sainte Vierge Marie, entrer en pénitence, regretter ses péchés.
Se confier à Jésus, Fils de Dieu et à la Sainte Trinité.
Comme il l’a annoncé dimanche, il va faire le ménage dans la maison de son père.
Rolling Eyes

Revenir en haut
neolou


En ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 338

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 14:33 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Shocked Shocked Shocked

Revenir en haut
Luciole


Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2013
Messages: 145

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 15:52 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

euh... oui mais non merci  

Revenir en haut
Yo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 251

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:25 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Ben oui c'est un eschatologue, donc forcément catho puisqu'il base ses expertises sur la bible, pour ensuite les comparer à des évènements factuels...

Et forcément dès qu'on parle de dates on risque de se planter, il a le mérite de le reconnaître en tout cas.

Il rappelle justement à ce sujet : "Je viendrais comme un voleur dans la nuit" , nous ne saurons ni l'heure ni le jour.

Ce qui est certain c'est que ça s'en vient Mr. Green
_________________
Tous les chemUN mènent à la Source


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:26 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant



Revenir en haut
Yo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 251

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:27 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Même, c'est déjà là ! N'attendant que de réaliser cela, en nous, ce corps est mort, cette personne est morte, ce monde est mort, laissons les morts enterrer les morts...
_________________
Tous les chemUN mènent à la Source


Revenir en haut
Yo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 251

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:28 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Aion
_________________
Tous les chemUN mènent à la Source


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:29 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

Le jour de gloire est arrivé ..

Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:29 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant

allons enfant de la patrie ..

Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:29 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant



Revenir en haut
Yo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 251

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 16:33 (2014)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15 Répondre en citant


_________________
Tous les chemUN mènent à la Source


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:45 (2017)    Sujet du message: La Nuit du 14 au 15

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom