Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

2014-11-22 - Gemma GALGANI

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 459

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 23:15 (2014)    Sujet du message: 2014-11-22 - Gemma GALGANI Répondre en citant

  2014-11- 22 - GEMMA GALGANI


Transmis par Christine



Je suis GEMMA GALGANI. Frères et sœurs en humanité, ma présence en vous, à vos côtés, est celle de ma vibration, la vibration de l'Unité, celle qui est au plus proche du Christ, celle qui est au plus proche aussi de MIKAËL. Je suis, en quelque sorte, le pont de CHRIST à MIKAËL et aussi en vous, un pont qu'il vous faut emprunter bien qu'il n'existe pas, l'Unité.

J'ai eu l'occasion, durant de nombreuses années, de vous donner à vous saisir, à comprendre, à expérimenter ce que peut être l'Unité au sein de la dualité. Cette aspiration à la Lumière, cette aspiration à CHRIST, vous faisant retrouver une Joie sans objet, une Paix à nulle autre pareille, un espace de résolution où il ne peut plus exister le moindre antagonisme ni la moindre opposition.

Pour ceux d'entre vous qui ont eu l'occasion de recevoir ma Présence, ou mon action, le plus souvent au travers d'un voile blanc de Lumière, est ce qui vous a le plus permis d'expérimenter, quelque part, le sentiment de l'Unité, la compréhension de l'Unité mais aussi son vécu, par épisodes, par instants, ou de manière définitive. Cette Unité est celle qui vous fait transcender la loi de la dualité, la loi de l'antagonisme et de l'opposition.

L'Unité confère la Paix, confère le calme, confère la vacuité de ce qui fait habituellement l'organisation, la gestion et le déroulement de vos vies en ce monde. L'Unité n'est pas un concept même s'il peut l'être. L'Unité n'est pas une opposition à la dualité. L'Unité, c'est respirer et vivre la Joie, la légèreté, la facilité, où rien d'autre ne remplit le champ de la conscience que la Lumière, exprimée par certaines de mes Sœurs et certains de mes Frères anciens par cette Infinie Présence ou cette Ultime Présence. Mais devenir la Paix, devenir Un, ce n'est pas aller de l'un à l'autre, c'est être cela à chaque minute, à chaque souffle, à chaque moment, à chaque rencontre, à chaque instant.

L'Unité, au même titre que ce qui a été nommé l'Absolu ou l'Ultime, n'est pas en quelque sorte une ligne d'arrivée ni une ligne de destination, mais bien plus un état qui se stabilise de plus en plus, ou qui s'éloigne de plus en plus. Bien sûr, il y a eu des marqueurs et en premier de celui- là, durant cette période depuis, je dirais, presque un an, c'est la porte Unité, celle qui est sur votre corps, qui est la Porte de l'Esprit, située, je vous le rappelle, au-dessus du sein gauche. Cette Porte Unité qui est ma vibration et qui est donc aussi la vôtre.

Au moment où le Canal Marial se glisse et pénètre en vous, peut-être avez-vous senti des douleurs ou une gêne, dans cette région de votre Temple. Cette Porte Unité fait partie peut-être, comme vous le savez, de ce qui avait été nommé voilà fort longtemps la nouvelle eucharistie. Cette Unité, quand elle est vécue, et non pas seulement au sens d'une expérience mais dans la totalité de chaque souffle et de chaque instant, vous confère et vous donne la Paix, la Paix en vous mais aussi en ce qui émane de vous. La Paix, c'est aussi le moment où vous ne devenez pas indifférent au monde, où vous ne vous détournez pas du monde mais où tous les voiles de ce monde sont ôtés, afin de vous rendre à votre claire vision, celle de vous- même, celle de la Joie, là où souffle l'Esprit, aussi bien dans son Feu que dans son Eau que dans sa Terre et dans son Air, au niveau des éléments bien sûr, qui n'ont plus rien à voir avec les éléments tels que vous les avez vécus au sein de ce monde mais des éléments magnifiés, qu'ils soient appelés Cavaliers ou par les noms donnés par le Commandeur des Anciens, Hayoth Ha Kodesh.

Peu importe le nom ; ce qui importe ce n’est pas de nommer, ce qui importe ce n'est pas de comprendre mais l'important c'est de donner, de SE donner, mais à qui vous donnez-vous ? Non pas à l'autre, non pas à une autorité extérieure à vous-même mais bien au CHRIST. Et quand je parle de CHRIST, ne vous formalisez pas des mots, je l'ai déjà dit, que vous l'appeliez LUMIÈRE, que vous l'appeliez SOLEIL, quelles que soient la représentation, l'histoire, ou la manifestation qui, pour vous, évoque quelque part cette absolue blancheur, cette absolue pureté.

L'Unité est la manifestation de la vie qui n'est plus enfermée ni prisonnière d'aucun concept, d'aucune idée, d'aucune supposition et d'aucune interrogation. Être ça, être cela, c'est ne plus être affligé d'aucun poids tout en restant présent au sein de ce poids et de cette densité, mais magnifié et transformé, non pas par votre volonté mais par la volonté de la Lumière, la volonté du CHRIST, appelez-la comme vous voulez, et cette volonté du ciel n'est pas plus une volonté au sens humain, c'est une évidence, une évidence et une transparence, quelque chose qui va vous conduire à vous fusionner avec vous-même, entre l'Éternel et l'éphémère, entre vous et un autre vous, entre vous et nous, entre vous et les Anciens ou vous et les Archanges, jusqu'au moment où tout ça se dissout dans la même Unité, dans la même conscience si j'ose m'exprimer ainsi, là où il n'existe nulle séparation, nulle division, nulle anticipation, nulle projection, nulle histoire, nulle souffrance si ce n'est cette morsure d'Amour qui vous consume dans le Feu pour le CHRIST et pour rien d'autre.

Dans cet espace-là, il n'y a pas de place pour aucune lutte, il n'y a aucun espace pour la dualité, il n'y a aucun espace pour l'ombre car la Lumière et le Blanc remplissent tout, ne laissant aucune ombre, ne laissant transparaître aucune déviance. C'est aussi la transparence du cristal, c'est la dissolution de l'âme, sa disparition au profit de l'Esprit. Cela ouvre en vous tous les possibles, tous les possibles qui n'ont pas besoin d'être manifestés ou actualisés parce que vous représentez, à vous seul, la somme de toutes les expériences de ce monde comme de tout monde.

L'Unité est le sourire à la Vie, le sourire à l'Éternité, le sourire aussi à ce qui apparaît comme duel et double, que cela soit les forces d'opposition, les forces de séduction ou les forces de l'enfermement de ce monde, petit à petit, touche par touche, étape par étape ou de manière violente, vous avez conclu, de par ce que vous viviez, un certain nombre de choses. L'Unité vous a conduit aux portes de l'Éternité. L'Unité vous conduit à cette transparence, à cette Humilité, à cette Simplicité, bien sûr, mais aussi à cette fameuse disparition. L'Unité est avant tout irrémédiablement liée à ce qui est nommé, chez nos Sœurs orientales, le Soi ou l'Atman si vous préférez, de l'Atman au Brahman, à l'énergie de Brahma. L'Unité est donc légèreté mais aussi un espace non clos, là où il n'y a plus de place pour asseoir la moindre ombre, la moindre mémoire, le moindre avenir car tout est résolu lorsque l'Archange ANAEL nommait Hic et Nunc, l’Ici et Maintenant ou l'instant présent, si vous préférez.

L'Unité dissout ce qui doit l'être et dissout surtout ce qui peut vous freiner par les résistances de quelque nature que ce soit, afin de laisser toute la place à l'Amour, non pas pour accueillir l'Amour mais bien plus qu'accueillir le CHRIST, le devenir Lui-même, par un acte de fusion, de mariage, qui évoque bien sûr le mariage mystique, le mariage mystique avec votre corps d'Êtreté, avec votre monade, avec MARIE, avec moi, n'est que la résolution de vos propres résistances, de vos propres peurs et, comme le disait le Commandeur, il y a peur ou il y a Amour. Il ne peut y avoir les deux, et de moins en moins. Mais s'il y a peur, elle n'est là et elle n'émerge que pour faire prendre conscience de cette fameuse distance qui peut encore exister entre l'Éternel et l'éphémère, entre la chenille et le papillon, mais cette distance elle-même, vous le savez, n'est qu'une illusion construite par l'ego et la séparation afin d'entretenir, au sein de ce monde où nous avons posé les pieds et où vous posez encore vos pieds, d'entretenir la dualité, l'alternance de souffrances et de joies, l'alternance de maladie et de santé, tout ce que vous connaissez comme mécanismes d'alternance, même dans l'alternance de vos nuits et de vos jours et de vos saisons ; il existe à l'intérieur de vous la même alternance.

C'est cette alternance qui doit se modifier, se radicaliser puis disparaître. C'est aussi le moment où la terre arrêtera son mouvement. Cela vous a été énoncé de différentes façons et par différentes voies. Il en existe plusieurs explications mais les explications en elles-mêmes ne sont rien d'autre que là pour rassurer, pour engager en quelque sorte ce que vous êtes à aller là où vous êtes réellement, non pas dans ce qui passe, non pas dans ce qui trépasse, mais bien plus dans ce qui ne connaît rien de tout cela. L'Unité, c'est aussi quelque part la stabilité, non pas en ce monde, bien sûr, mais la stabilité qui est forgée par le contact avec l'Esprit, permanent et de plus en plus intense.

La rencontre à la Lumière, votre rencontre et vos rencontres multiples avec la Lumière ont construit une sorte de tableau par petites touches de différentes couleurs, de différentes impulsions, de différentes lumières, de jeux d'ombre et de lumière. L'Unité serait comme un tableau où il n'existe nulle ombre, ni forme, et pourtant où tout est inclus comme dans un grand tout, mais le tableau en ce monde n'est pas la Vérité. Il n'est qu'une projection sur un écran illusoire de quelque chose qui ne fait que passer, et trépasser. Ma vibration, ma Présence vous sont acquises, les uns et les autres. Si en vous semble se manifester le sentiment d'être double, c'est à dire d'être à la fois cet être éternel et cet être éphémère, et parfois de vous combattre vous-même entre ces deux aspects de vous-même, alors ma vibration, par la porte Unité et par le Canal Marial est l'occasion de vous permettre d'aller transcender tout cela à l'intérieur de vous, non pas par une quelconque volonté, non pas par un quelconque Abandon mais bien plus par le vécu de l'instant présent où tout se déroule simultanément en ce monde comme en d'autres.

L'Unité n'a pas à être adoptée comme concept ni comme pensée, ni comme affirmation. L'Unité découle directement de votre Humilité, de votre Simplicité et bien sûr de tous les processus vibratoires qui se sont montrés à vous, plus ou moins intensément durant ces années. Nous vous avons souvent appelés les Enfants de la Loi de l'Un, semences d'étoiles et d'autres noms, parce qu'aucune Unité ne peut subsister de manière évidente au sein de ce monde, de manière manifestée à l'extérieur, mais est tout à fait possible à l'intérieur, vous permettant justement de transcender cette distance, cette barrière illusoire entre l'intérieur et l'extérieur. Cette Unité, accompagnée de l'Humilité va donc vous permettre de voir clair, de voir clair en vous comme dans le tableau qui se dresse et que vous peignez par touches, qui représente l'ensemble de votre vie au sein de ce cadre ou de cette prison, si vous préférez.

L'Unité est un état de Joie qui concourt à l'état de Grâce, qui concourt aussi au miroitement, parce que de cette confrontation entre vous au sein de l'éphémère, et vous au sein de l'éternel, se manifestent des évidences mais aussi des résistances. Quoi qu'il se déroule, évidences ou résistances, ne luttez pas, ne résistez pas plus que cela est. Contentez-vous de laisser se vivre ce qui se vit, car vous n'êtes pas ce qui se vit. Vous ne pouvez être ce qui se vit et être LA Vie.

Être la vie, ce n'est pas vivre sa vie, c'est se laisser vivre par la Lumière, et ce n'est pas de tout repos. C'est loin d'être un acte de lâcheté ou même un acte de bravoure. C'est avant tout, je dirais, cet abandon ultime, cette transcendance, voire cette résilience qui vous permet non pas d'ignorer mais de dépasser et de transcender, non pas par un effort, non pas par une intervention, extérieure ou intérieure, mais bien là aussi par le sens de l'évidence. Nombreuses nous avons été à vous parler et vous entretenir de l'évidence de la Lumière et de l'évidence de l'Unité. Nombreuses avons-nous été à vous donner notre chemin et notre vécu, non pas pour vous identifier mais, peut-être pour vous donner à voir l'ensemble des possibles, ce que je pourrais nommer les douze chemins ou les vingt-quatre chemins, ce que vous retrouvez dans certaines traditions primordiales avant que celles-ci ne soient altérées. C'est, si vous préférez, ce que l'on appelle les vingt-quatre sentiers de Lumière, comme les vingt-quatre Anciens ou comme les douze Étoiles, comme les douze Portes sur votre corps et comme les vingt-quatre Portes de votre corps. Cet ensemble de douze et de vingt-quatre reconstitue l'Unité, cela vous le savez.

Je vous renvoie pour cela à ce qui avait été dit voilà de nombreuses années par les gardiens de l'intra-terre dans cet ouvrage qui s'appelle « l'Humanité en devenir ». Il a bien en quelque sorte fallu tracer un chemin, pour se rendre compte qu'il n'y a pas de chemin. Faut-il encore le parcourir pour le voir jusqu'au bout. L'Unité, c'est aussi comme une touche du tableau, rassembler les morceaux épars, les différents fragments de vous-même au sein de l'éphémère comme de vous-même au sein de l'Éternité. C'est sortir de la fragmentation, sortir du cloisonnement, sortir de l'enfermement mais attention à ne pas vouloir établir cette cessation de fragmentation, cette cessation de cloisonnement au sein de CE monde parce que votre royaume n'est pas de ce monde. Je dirais même que l'Unité n'est pas de ce monde, même si certains d'entre nous, parmi les Étoiles, les Anciens et d'autres inconnus ont transcendé ce monde et vécu l'Unité. Mais ce monde, dans ses lois, ne pourra jamais vivre l'Unité. Rendez-vous compte de l'impossibilité de vivre cette Unité à un échelon collectif tant qu'il y a fragmentation, tant que vous n'êtes pas réunifiés les uns aux autres et avec vous-même, et avec le CHRIST.

CHRIST vous disait « Mon royaume n'est pas de ce monde ». Il vous disait aussi « Vous êtes sur ce monde mais vous n'êtes pas de ce monde ». Est-ce pour autant que vous rejetez la terre dans son essence ? Non. Mais vous n'oubliez ni votre MÈRE, ni la SOURCE, ni votre PÈRE. Ce n'est pas l'un ou l'autre, c'est l'un et l'autre. Fusionner dans la même résolution et dans la même Unité. Si vous êtes en Unité le plus souvent, l'état de l'Unité s’installera, pas seulement dans les moments de Samadhi, c'est à dire d'intériorisation, mais bien même dans la manifestation au sein de ce monde quel que soit l'endroit où vous portent vos pas et vos pensées. C'est ne jamais oublier, à chaque inspir et à chaque expir cette Éternité, le CHRIST si vous préférez.

L'Unité est aussi un don et en tant que tel, vous devez être vous-même le don. Je ne parle pas, bien sûr, de n'importe quel don. Je ne parle pas des dons liés à la matière mais je parle du don de votre Esprit et de votre âme à l'Éternité. Ce don de vous-même aussi longtemps que personnel, personne éphémère. Mettre fin à la fragmentation, ce n'est pas recoller les morceaux pour en faire un tout harmonieux. C'est surtout et avant tout faire disparaître le cloisonnement. Retrouver l'Unité, ce n'est pas seulement recoller les morceaux mais les mettre en syntonie, les faire fonctionner avec le même Souffle, la même Vérité, le même élan et le même Feu. L'Unité, au même titre que l'Infinie Présence ou l'Ultime Présence vous ont apportés, si je puis dire, aux frontières de ce que vous êtes. L'Unité ne peut en aucun cas s'opposer à la dualité sinon elle redevient elle-même dualité. Il n'y a pas d'autre alternative et d'autre possibilité que cela.

Alors, durant l'espace et le temps où nous sommes réunis, aujourd'hui ou en d'autres jours, nous allons fusionner au sein de l'Unité qui est, je vous le rappelle, l'une des trois composantes de la Nouvelle Trinité ou nouvelle eucharistie. L'Unité est en quelque sorte le point central d'où se construit le canevas de l'Éternité. L'Unité est légèreté, je vous l'ai dit, je vous le redis. Cette légèreté pourrait être traduite par des mots à connotation plus orientale que l'on pourrait appeler la vacuité. C’est l’espace où il n'y a ni pensée, ni émotion, ni réaction à quoi que ce soit. Ce n'est pas pour autant la disparition mais c'est ce qui permet de vous conduire vous-même, en accord avec la Fluidité de la Lumière, avec la Grâce et surtout avec la Joie.

L'Unité se vit. Elle vous remplit de Joie, elle vous sature de Joie, elle peut vous donner parfois l'impression de se refragmenter mais ce n'est pas une fragmentation, c'est une disparition. Il ne reste plus, comme après une fragmentation, un ensemble de morceaux mais il ne reste qu'un tout qui est bien plus que la somme des morceaux puisqu'il y est inclus, à ce moment-là et seulement à ce moment-là, la totalité du CHRIST. Retenez cette notion de légèreté et d'évidence.

L'Unité vous donne à voir votre propre activité au sein de l'Illusion, au sein de la dualité. Elle vous donne à voir, non pas seulement vos actions, mais bien plus vos mécanismes d'action, mais bien plus, en quelque sorte, les rouages qui sont en vous et qui s'expriment, que cette expression concerne aussi bien l'Unité elle-même, que tout ce qui fait résistance à l'Unité, tout ce qui n'a pas été brûlé en totalité, pour l'instant peut-être, par le Feu de l'Amour. L'Unité est indissociable de l'Amour sinon ce n'est plus l'Amour mais un amour conditionné ou conditionnel, un amour de circonstances et non pas un Amour spontané et d'évidence.

Tout cela, vous l'avez entendu de différentes façons et l'avez vécu de différentes façons. Aujourd’hui, dans cette phase de l'Œuvre au Blanc, se réalise comme vous le savez, au niveau alchimique, la dernière étape qui est bien plus qu'une sublimation. Cette Œuvre au Blanc correspond aussi à ce qui a été nommé par le Commandeur des Anciens l'ASSIGNATION VIBRALE. Vous n'êtes plus dans la période des choix, vous êtes dans la période de la manifestation de vos choix. Tout cela a été longuement et largement développé mais il est bien de remettre à jour cela. Il est bien, aujourd'hui, dans ce mariage mystique, quels que soient les noms que vous y accoliez, que cela soit la Grâce, que cela soit une Célébration, que cela soit un Féminin sacré, tout ça ne représente qu'en définitive l'actualisation, ou non, de l'Unité, celle qu'il est possible de vivre au sein de ce monde en tant qu'Époux ou Épouse du CHRIST ou en tant que Absolu.

L'Unité aussi change l'ensemble de vos mécanismes ainsi que le Commandeur des Anciens vous en a parlé, mais cela est évidence. Si vous ne voyez pas clair en vous, regardez simplement, parmi les écrits et les témoignages, ceux de vos frères et sœurs qui vous ont précédés bien avant cette époque particulière, que cela soit de mon temps ou avant, que cela soit en Orient comme en Occident. L’Unité peut se manifester de différentes façons, elle peut être déclamée par des poèmes comme l'un des Anciens nommé RÛMI, elle peut être conceptualisée afin non pas de créer quelque chose mais d'essayer de transmettre l'évidence de ce Silence de l'Unité.

Aujourd'hui, cette Unité vous donne à voir, par un éclairage parfois de plus en plus violent pour vous ou pour les autres, et de plus en plus dérangeant ou encore stabilisant, de l'Amour et de votre place au sein de l'Amour. Vous le savez, vous êtes tous des libérateurs mais êtes-vous vous-mêmes libérés ? Ce n'est pas un jeu de mots. Être libérateur veut dire libérer les autres. C'est un don de soi à l'Amour et pour l'Amour. C'est le don de la Grâce que vous partagez avec un autre Cœur. Aujourd'hui, bien sûr, la Lumière vous demande, et vous y avez répondu ou y répondrez : « Qui es-tu ? » Et au travers ce que vous vivez, non pas dans un hypothétique avenir, non pas dans une hypothétique date mais dans l'instant, dans l'instant de votre chair et de votre conscience, se positionnent en vous des éléments qui vous donnent à voir, en vous comme pour les autres de vos frères et sœurs, là où vous êtes et là où vous avez décidé d'être, parce qu'il n'y a aucune possibilité d'erreur d'aiguillage, même si ce que vous nommez personnalité peut encore parfois se débattre dans ce qu'elle croit ne pas reconnaître ou ne pas accepter. Ce ne sont que des convulsions que je dirais finales, qui ne sont rien en regard de l'Éternité et qui ne font que traduire, en toute humilité, le manque d'humilité et le manque de disparition.

Alors, l'Œuvre au Blanc, elle passe aussi, bien sûr, par l'Onde de vie. Elle passe en fait partout dans le corps. Elle n'est plus maintenant circulante. Elle n'est plus maintenant simplement présente en différents endroits, que cela soit arrêté dans les Lampes du bas ou remonté jusqu'aux Lampes d'en haut. C'est bien plus que cela. C'est un espace où il n'y a plus de différenciation qui, pour l'ego comme pour le soi, n'est que l'absence de possibilité d'évolution. L’âme se croit imparfaite et le corps se croit imparfait, ce qu'ils sont au sein de ce monde mais qu'ils ne sont pas en vérité. Tout cela se met en place. Vous le vivez chaque jour, à chaque souffle, tout ça se déroule sous vos yeux avec parfois des implications et des non-implications qui viennent en quelque sorte vous bousculer, non pas pour vous déstabiliser mais pour vous demander, en quelque sorte, de rentrer encore plus en vous, parce que la seule vérité est en vous, elle ne sera jamais dans mes mots ni dans les mots du CHRIST mais bien dans ce contact silencieux, cette Rencontre silencieuse et ce Mariage silencieux. Parce que dès qu'il y a mots, il y a maux, parce que dès qu'il y a Silence, il y a la Plénitude de l'Unité.

C'est dans ce sens que depuis déjà plus d'un an, nous vous invitons à vous tourner vers vous-même dans le Silence, que vous soyez seul ou en groupe mais à ne plus exposer, à ne plus manifester plus que nécessaire, dans ces moments-là, ce qu'est la personnalité qui vous est pourtant bien utile, que cela soit au travers de vos connaissances, que cela soit au travers de vos activités en ce monde mais qui ne vous sont d'aucune utilité pour être la Lumière, même si vous l'avez reçue, même si vous la laissez passer au travers de vous avec la plus grande des transparences. Être Lumière n'est pas seulement vivre la Lumière, être unitaire n'est pas seulement revendiquer l'Unité mais c'est le prouver, aussi bien par ses pensées, aussi bien par ses mots que par ses silences ou encore par ses rêves ou par ses vibrations. Dans l'Unité, il n'y a pas de place pour la moindre émotion. Dans l'Unité, il n'y a pas la moindre place pour la moindre agitation. Dans l'Unité, il n'y a aucune place pour le karma. Il n'y a aucune place pour le passé ni pour aucun avenir. C'est à cette condition que l'Unité elle-même devient d'elle-même l'Absolu. Mais tant que l'Unité n'a pas vécu sa propre reddition à elle-même, il y a encore des fragments, il y a encore des bouts, il y a encore des résistances.

Cela vous le vivez, vous le sentez, ou pas, selon là où vous êtes, et là où vous êtes est votre attribution, puisqu'il n'y a pas d'évolution, si tel est votre vécu. Pourquoi aurait-il besoin de bouger quoi que ce soit pour améliorer quoi que ce soit ? Ce temps fut un temps. Il n'est plus de ce temps de l'instant présent. Les lois de votre apprentissage, même données au sein de ce qui fut nommé « Autres Dimensions », n'ont plus cours maintenant. Découvrir l'Autonomie et la Liberté et vivre l'Unité, c'est transcender tout cela, non pas comme une erreur mais bien plus comme un appui qui vous a permis de ne pas vous tromper, de voir clair en vous comme à l'extérieur de vous, même s'il peut exister encore des périodes et des moments de confusion. De cette confusion, de ces hésitations, sortira quelque chose de bien plus vaste, à condition que vous n'y rajoutiez pas votre grain de sel dans la perception immédiate de ce qui est vécu. C'est cela aussi être observateur. C'est laisser se dérouler ce qui doit se dérouler, non pas comme dans un fatalisme lié à la personnalité ou une démission liée à la personnalité mais bien plus comme une Transcendance totale de la forme, de cette forme et de cette conscience.

Voilà quelques mots qui ne font que compléter, comme toujours, ce que j'ai pu vous dire durant ces années ou durant les communions que nous avons vécues. Il vous faut aller au-delà de vous-même mais ne voyez pas cela comme un déplacement mais bien justement comme l'absence de tout mouvement. Dans le Samadhi le plus intense tel que j'ai pu le vivre durant mon jeune âge, tel que l'a vécu ma sœur MA, vous êtes absorbé en totalité, en intégralité dans cette béatitude. C'est là où se trouvent à la fois le lieu du repos mais aussi le lieu de l'Amour, afin que cet Amour ne soit pas limité à ce lieu mais devienne la totalité de qui vous êtes. Et pour cela, il n'y a pas d'autre alternative que de disparaître, de renaître à la vraie Vie, de laisser, comme disait le CHRIST « les morts enterrer les morts » parce que ceux qui sont morts l'ont décidé, parce qu'ils ont besoin d'encore plus de fragmentation, plus d'évidence pour prendre appui encore plus bas, ceci est une image, avant de remonter.

Vivre sa vie ou laisser vivre la Vie a des implications profondément différentes. La dualité vous ramène à la dualité, au jugement, à la discrimination, à la vigilance. L'Unité vous renvoie à la Simplicité, à l'Évidence et à la Grâce, où chaque événement qui survient, à l'intérieur comme à l'extérieur, est vécu quelles qu'en soient l'intensité, la joie ou la douleur, comme l'évidence de ce qui doit être. Alors, effectivement comme les Anciens vous y ont conduits, il faut d'abord se voir, c'est à dire s'observer, ensuite devenir le témoin de ce qui est observé et ensuite même le témoin disparaît avec le CHRIST, parce qu'il n'y a plus rien à témoigner en ce monde que rendre propre, par votre seule Présence, de votre propre témoignage. Cela se passe de mots, cela se passe de rôle, cela se passe de toute déviance. L'Amour est, il n'a pas besoin d'autre chose que d'être. Il n'a surtout pas besoin de vous parce que vous l'êtes. Alors saisissez bien que les combats contre vous-même, que les combats contre votre défaut, quel que soit le combat que vous pensez mener, aucun combat ne vous conduit à CHRIST. Le chemin le plus direct et le plus sûr est l'Humilité parce que celui-ci, cette Humilité, ne passe pas par la tête à aucun moment, parce que l'Humilité ne peut naître que dans la poitrine et nulle part ailleurs. Aucun concept, aucune idée, aucune émotion, aucune justification ne peut conduire à cela. Proposons et vivons encore un instant de fusion. Je suis GEMMA GALGANI.

…Silence…

Je suis GEMMA GALGANI, l’Étoile Unité. Avec tout mon Amour. Que la Paix, la Lumière et l'Éternité soient votre éternel présent. À bientôt.


.
_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Déc - 23:15 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
rezo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 11:05 (2014)    Sujet du message: 2014-11-22 - Gemma GALGANI Répondre en citant


_________________
Dans l'espace de ce Silence, dans l'espace de notre Communion, au-delà de tout espace et de tout temps, nous sommes Un et au-delà. Et l'Absolu.


Revenir en haut
Emmanuel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 2 Déc - 11:27 (2014)    Sujet du message: 2014-11-22 - Gemma GALGANI Répondre en citant



Revenir en haut
Phoenix
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 2 Déc - 12:00 (2014)    Sujet du message: 2014-11-22 - Gemma GALGANI Répondre en citant



Revenir en haut
netineti


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 615
Localisation: Lille (nord)

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 12:18 (2014)    Sujet du message: 2014-11-22 - Gemma GALGANI Répondre en citant


_________________
Comme "rien" est tout, alors "tout" est rien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:48 (2017)    Sujet du message: 2014-11-22 - Gemma GALGANI

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom