Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Bidi 12/12/2014

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ruoma


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2013
Messages: 704
Localisation: A gauche après les marches

MessagePosté le: Dim 14 Déc - 20:28 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant


BIDI (Sri Nisargadatta)
12/12/2014


Fichier MP3
(pour l'enregistrer sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le fichier, puis "enregistrer la cible sous")


 
Je suis Bidi. Je vous salue.

Je vous propose de commencer en accueillant le Feu du Satsang…

Je vous écoute.


Q. : Qu’est-ce qui permet l’Abandon du Soi ?


L’Abandon du Soi se déploie de lui-même lorsque tu te places en l’observation du Soi. A ce moment là, tu distingues que cela n’est pas ce que tu es. Il n’y a pas à chercher de méthode compliquée. L’Absolu est là quoi que vous fassiez. Il n’y a pas à proprement parler de méthode, simplement retournez là où est la source de ce que vous êtes. Ce que vous observez, que ce soit le Soi, que ce soit au sein de la personne, vous l’observez, alors ce n’est pas ce que vous êtes. Lorsque vous ne pouvez plus observer celui qui observe, lorsque vous ne pouvez plus le percevoir, alors l’Ultime est là. Même s’il a toujours été là, à ce moment-là vous le reconnaissez, sans le percevoir.
D’une certaine manière, la seule manière dont vous pourrez définir l’Absolu, comme je l’ai dit de mon vivant, c’est en niant ce que vous n’êtes pas. Tout ce que vous voyez n’est pas ce que vous êtes. Placé en le Soi, il reste des perceptions. Lesquelles ? Qui perçoit ?


Q. : Quel est le marqueur du retournement de l’Âme vers l’Esprit ?

Pourquoi chercher un marqueur ? Si tu le vois, ce n’est pas ce que tu es. Tout ce que tu perçois est une projection. Si tu perçois une modification, alors c’est que tu es au-delà même de ce qui se modifie. Car sinon qui pourrait en témoigner ? Qui pourrait le percevoir ?


Q. : Il a été vécu dans ce corps que la forme de la manifestation, que la couleur de la manifestation n’a aucune importance pour l’Absolu. Et pourtant, qu’est-ce qui manque pour la reconnaissance totale ?

Je ne comprends pas bien la question. S’il a été reconnu que cela n’avait aucune importance pour Absolu, alors qui se pose la question « que manque-t-il » ?

C’est très simple : lorsque tous les désirs ont disparu, comme tu le dis lorsqu’il n’y a plus aucune importance de quoi que ce soit - non pas en repoussant, non pas en niant ce qui est là  mais en laissant se déployer ce qui se déploie - alors à ce moment-là, lorsqu’il n’y a plus ni désirs ni peurs, alors l’Absolu est là.

Mais attention à ce que cela soit le vécu, et pas uniquement une attitude qui est celle de vous maintenir en serrant les dents au-delà de ce qui se passe. Serrer les dents n’est pas accueillir tout ce qui se présente. Accueillir tout ce qui se présente est le fruit de votre positionnement. Ce n’est pas une méthode, ce n’est pas une attitude.
Si tu es placée au-delà de tout désir, toute peur, alors il n’y a rien à chercher. Peut-être reste-t-il la recherche. La recherche doit se dissoudre également, le chercheur doit disparaître. Mais cela se fait naturellement, sans effort.


Q. : J’ai reçu par différentes synchronicités une date pour 2015 : est-ce la date des Trois Jours, la date butoir, ou seulement une date qui m’est personnelle ?

Comme vous le savez, l’Absolu n’a que faire de l’histoire, quelle que soit l’histoire. A vous de voir si vous voulez adhérer à quelque chose qui doit se passer en 2015. Mais l’Absolu est là maintenant. Il n’y a besoin d’aucune condition, aucun préalable. L’histoire, le chemin, peut vous avoir conduit jusque-là. Mais à vous de décider si maintenant vous souhaitez continuer le chemin ou vous installer en ce que vous êtes.

Vous ne pouvez pas jouer une histoire et vous placer en Absolu. Vous ne pouvez pas courir deux lièvres à la fois comme vous dites. A un moment donné, l’histoire doit cesser. Pourquoi pas maintenant ? Cela n’empêchera pas 2015 d’arriver.

Si vous êtes sorti de toute histoire, il se peut qu’il reste encore une, on pourrait dire histoire, un chemin, qui est celui de votre évolution, celui de votre transformation, alors vous pouvez vous dire que vous êtes sorti de l’histoire personnelle, de l’histoire familiale. Mais qui vit l’évolution spirituelle ?

Si vous voyez l’histoire, alors qui la voit ? Qu’est-ce qui ne bouge pas malgré l’histoire ?


Q. : Est-ce que l’Absolu sera également présenté aux personnes qui sont décédées il y a plusieurs années ?

Qui sont ces personnes ? Es-tu sûre qu’il y a quelqu’un en toi ? S’il n’y a personne en toi, alors, y a-t-il quelqu’un quelque part ? L’Absolu n’a pas besoin de vous être présenté, il est là. Lorsque vous parler des personnes, avez-vous cherché où était la personne en vous ? S’il y a quelqu’un, vous devez bien le trouver.
Le sentiment d’être une personne est une folie collective, ça n’a rien d’individuel.


Q. : Est-ce que ça pourrait être comparé à une hypnose collective ?

Si tu veux. Une hypnose, une folie, un mirage, appelle ça comme tu veux : ça n’existe pas. Lorsque vous regardez, cela disparaît. Et si vous ne pouvez pas regarder cela, qu’est-ce qui vous empêche de regarder ? Regardez.


Q. : Je n’ai pas de question qui me vient. Pourquoi ?


Alors cette question signifie qu’il y avait des questions avant, ou signifie-t-elle qu’il n’y a plus de questions du tout depuis des semaines ? S’il y avait des questions avant, avant la présentation de cet espace, alors c’est très simple : Le Feu du Satsang, que vous écoutiez ou non, vous transporte hors de la personne. Donc il se peut qu’à ce moment-là les questions disparaissent. Elles étaient là avant, et l’espace déployé elles sont plus là. Alors c’est très bien, ça signifie qu’il est aisé de sortir du mental. Il me semble que s’il n’y avait plus de questions depuis plusieurs semaines, alors cette question ne serait pas posée. Car à ce moment-là, il y a une stabilité au-delà de la personne, et les questions s’évanouissent d’elles-mêmes par la simple observation.


Q. : Comment se stabiliser dans l’Ultime ?

Lorsque vous avez reconnu l’Ultime, le reflex est là d’observer, de percevoir ce qui est. Cette observation vous stabilise - en le Soi, peut-être en l’Ultime. Mais en Vérité, c’est l’Ultime qui stabilise l’ensemble quand bon lui semble. Ce n’est pas vous qui pouvez par une méthode déployer cela, stabiliser cela. Vous êtes l’Ultime. Reconnaissez-vous en l’Ultime et l’Ultime se déploie, l’Ultime se stabilise. Appelez ça comme vous voulez. Tous ces mots ne sont pas adéquats pour l’Ultime. Mais cela peut aider à la compréhension.

Lorsque vous vous reconnaissez en l’Ultime, comment pouvez-vous encore faire confiance à une méthode, à quelque chose à faire ? Si vous êtes l’Ultime, avez-vous besoin d’attendre quelque chose de la personne ? Y a-t-il un effort à atteindre ? Une fois que l’Ultime est reconnu, tout se fait de lui-même. Je dirais même que si vous êtes placé en le Soi, non pas par de brefs passages, mais de manière suffisamment importante pour être placé en la paix en permanence, alors tout se fait de lui-même, tout se fait spontanément. Si vous avez vécu cela, vous avez vécu la disparition de beaucoup de dysfonctionnements au sein de la personne. Il n’y a plus l’adhésion à l’histoire personnelle. Il n’y a plus d’adhésion à une méthode, car à ce moment-là vous savez que tout ce qui s’est dissous en vous s’est dissous spontanément, par la simple observation.

Restez en la Paix, et laissez ce que vous êtes faire le travail. Vous n’avez pas besoin de comprendre comment, car le comment appartient à ce que vous n’êtes pas, il appartient à l’éphémère. Seul le mental se demande comment.


Q. : Les protocoles aident-ils à la reconnaissance de l’Absolu ?

Cela ramène à ce que je viens de dire. Les protocoles vous permettent de vivre un changement d’état. Qui observe ce changement d’état ? Rien n’est utile pour l’Absolu, l’Absolu n’a besoin de rien. Mais rien n’empêche la reconnaissance de l’Absolu.

Quoi que vous fassiez, cela est une opportunité pour observer ce qui se passe, pour observer tout mouvement. Et tous les mouvements que vous observez ne sont pas ce que vous êtes. Mais l’Absolu n’a pas besoin que vous restiez assis sans bouger, sans rien faire. Pourquoi ne pas utiliser ce qui vous fait du bien si cela vous fait du bien ? L’Absolu n’en est pas affecté.

Parfois un protocole, des mouvements, une méditation, une promenade ou peu importe, quoi que ce soit de la vie ordinaire, peut vous amener à réaliser un mouvement que vous n’aviez pas encore perçu, auquel vous étiez identifié.

N’ayez peur de rien, car quoi que voyez, cela n’est pas ce que vous êtes. Si vous cherchez à définir ce qui est utile ou inutile pour vous reconnaître en Vérité, ce qui est bon ou mauvais, en vérité vous éliminez des observations. Avez-vous peur de votre Transparence ?

Quoi que vous ayez à voir, vous n’êtes pas cela.


Q. : Est-ce que rien n’existe ?

Est-ce que rien n’existe ? Mais tu existes pour poser cette question. Tu n’es pas le mental, tu n’es pas la personne, mais où es-tu ? Qui es-tu ? L’Absolu peut être défini comme le rien et le tout, mais tout cela ne veut rien dire car l’Absolu ne peut pas être défini par un mot. Ce n’est ni le rien ni le tout. C’est être rien au sein de la personne, mais la personne, le corps continuent de fonctionner. Il n’y a pas besoin de l’identification à la personne pour que le fonctionnement de la personne soit correct. Au contraire, la maladie dans ce corps, c’est votre identification à ce corps.

Si vous essayez de vous extraire de la personne en disant que rien n’existe, c’est très simple : vous allez finir en dépression. Mais si vous acceptez que vous n’êtes pas ce que vous percevez, que vous êtes ce qui perçoit, faites-en l’expérience. A ce moment-là, en le Soi, la Joie se déploie. La différence, c’est que vous n’avez pas nié le fait que vous n’existiez pas.

Soyez vigilant aux marqueurs. S’il y a souffrance, s’il y a dépression, alors vous n’êtes pas au sein du Soi ou en l’Ultime. Vous pouvez avoir la sensation d’avoir nié toute l’existence, mais cela est effectué depuis le mental.


Q. : Est-ce que c’est l’Absolu qui anime ce que nous sommes ?

L’Absolu n’anime rien, il sous-tend tout. Ce qui s’anime, ce qui bouge peut être perçu. Mais sans l’Absolu que vous êtes, tout ce mouvement ne pourrait pas se déployer.

J’attire ton attention sur le fait que chercher à comprendre ce qui anime ce monde, ce qui anime la Création, ce qui anime ce corps, est une manière de se remettre en direction de la manifestation. Les pourquoi, les comment vous ramènent à adhérer à cette histoire. Reconnaître l’Absolu ne peut se placer dans une histoire.

Si l’Absolu ne précédait pas la totalité des mouvements, alors qui pourrait les percevoir ? Sans vous, Absolu, rien ne serait perçu, rien ne pourrait se déployer.


Q. : Quand on se connecte au centre de la terre et quand on perce là-haut les frontières de l’univers en ce connectant à un espace au-delà du temps et de l’espace, il y a une énergie qui arrive, il y a une Joie et une liberté qui apparaissent. Est-ce en rapport avec le Soi ou l’Absolu ?

Qui observe cela ? J’attire ton attention sur le fait que tu parles de l’espace au-delà de tout espace, et tu me parles de te placer au centre de la terre. Alors es-tu placé au-delà de tout espace ou es-tu placé au centre de la terre ? L’espace au-delà de tout espace n’a pas besoin de s’ancrer au centre de la terre.

Ce que tu décris ne permet pas d’identifier ton positionnement en ce qui concerne le Soi, ou la personne. Mais en aucun cas cela ne concerne l’Absolu. L’Absolu est au-delà de toute manifestation, au-delà de toute énergie, vibration, ou ce que vous voulez. Ce que vous percevez ne peut pas être l’Absolu.


Q. : Un syndrome de trouble de l’attention et d’hyperactivité peut être vécu comme une activité mentale exagérée. Comment la personne peut-elle être transcendée dans ce cas ?

L’hyperactivité est observée par qui ? Est-ce que l’on parle de ton cas ? Est-ce que tu parles de toi ou de ce que tu observes à l’extérieur ? S’il y a une hyperactivité du mental, a-t-elle toujours été là, ou est-elle là depuis quelque temps ? Si cela concerne une tierce personne, alors tout cela est une évaluation extérieure. Est-il possible d’en savoir plus ? On va attendre.

En attendant je vais développer un petit peu concernant cette notion de suractivité. Car si la suractivité est vécue comme « je suis en suractivité », alors tout cela est le jeu du mental qui amène à adhérer à la personne. Mais s’il y a une suractivité, s’il y a une accélération du mental due à la disparition des désirs et des peurs, il se peut qu’à un moment donné le mental se mette en suractivité, générant à ce moment-là un rythme des pensées que vous n’avez peut-être jamais vécu. C’est simplement, je dirais, le chant du cygne. Le mental cherche un moyen de trouver un désir à activer ou une peur. Lorsqu’il ne trouve rien, il peut s’accélérer avant de ralentir considérablement, voire ne déployant plus aucune pensée, juste quand cela est nécessaire.


Q. : La personne qui posait la question sur l’hyperactivité ne parlait pas d’elle mais de son fils…

Il est impossible de permette à qui que ce soit de rejoindre l’Absolu. Ce qu’il est possible de faire, c’est de s’extraire soi-même du jeu de la personne, rayonnant la Paix, la Joie, et cela se déploie. Mais si vous n’avez pas déployé la Paix, la Joie, pourquoi vouloir que d’autres le fassent, fussent-ils vos enfants ? Je parle bien évidemment du point de vue de l’Absolu.


Q. : La question n’a rien de polémique, mais si l’Absolu n’a rien à faire de la manifestation, pourquoi Bidi vient à la manifestation ?


Bidi ne vient pas à la manifestation. L’Absolu prend un nom parce qu’il vous faut des noms. L’Absolu déploie des mots parce qu’il vous faut des mots. Là encore vous cherchez à mettre de la compréhension. Placez-vous en la Vérité de ce que vous êtes, et voyez si vous avez des questions, voyez si vous avez des incompréhensions. Mais lorsque vous êtes placé en Absolu, il n’y a plus d’incompréhensions. Il n’y a pas connaissances non plus au sens où vous l’entendez, ces connaissances extérieures que vous empilez au sein de votre mémoire. Tout est spontané.


Je vous propose de déployer le Feu du Satsang…

[ Silence - Feu du Satsang ]


Bidi vous salue.



 
Transmis par Air
http://www.envol-du-phenix.org/
 
_________________
"Quoi de plus beau que de semer des graines d'Amour dans les jardins de l'Eternel et de s'enivrer de ses parfums".


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Déc - 20:28 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emmanuel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Déc - 20:57 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

circulez , rien à voir

Revenir en haut
Alteran


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 003
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Dim 14 Déc - 21:24 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

*Q. : Quel est le marqueur du retournement de l’Âme vers l’Esprit ?

Pourquoi chercher un marqueur ? Si tu le vois, ce n’est pas ce que tu es. Tout ce que tu perçois est une projection. Si tu perçois une modification, alors c’est que tu es au-delà même de ce qui se modifie. Car sinon qui pourrait en témoigner ? Qui pourrait le percevoir ?
*



Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Déc - 22:47 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

J'ai trouvé que c'était pas mal ..

Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 14 Déc - 22:49 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

Même s'il y a quelques petites incohérences, j'ai trouvé que c'était franchement bien .. à voir pour la suite SmileSmile Merci Air !!

Revenir en haut
rezo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Dim 14 Déc - 23:17 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

Warf
_________________
Dans l'espace de ce Silence, dans l'espace de notre Communion, au-delà de tout espace et de tout temps, nous sommes Un et au-delà. Et l'Absolu.


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 027
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Lun 15 Déc - 09:52 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

superbe  
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
netineti


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 615
Localisation: Lille (nord)

MessagePosté le: Lun 15 Déc - 10:06 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

Très bel entretien  Okay Okay Okay
_________________
Comme "rien" est tout, alors "tout" est rien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elizabeth


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2014
Messages: 65
Localisation: Hautes-Pyrénées

MessagePosté le: Lun 15 Déc - 14:18 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

 Merci infiniment . Il n'y a rien à ajouter...
_________________
Deviens ce que tu es


Revenir en haut
Corinne


Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2014
Messages: 7
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mer 17 Déc - 10:22 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

Il n'y a rien à dire, rien à comprendre....et pourtant ici on continue à entretenir un mental en quête de ... 
Je ne comprends pas l'intérêt d'une telle cana.


Revenir en haut
rezo


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 945

MessagePosté le: Mer 17 Déc - 13:41 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

Citation:
.. Si vous devenez confus en m’écoutant, cela signifie que vous m’avez entendu. Plus vous êtes intelligent, plus vous deviendrez confus. Et j’utilise la contradiction comme une technique, je ne cesse de me contredire.
Pourquoi dois-je me contredire ? Je n’enseigne pas une philosophie ici. Le philosophe doit être très cohérent — impeccable, logique, rationnel, toujours prêt à argumenter et prouver ses déclarations. Je ne suis pas un philosophe. Je ne suis pas ici pour vous donner un dogme cohérent auquel vous pouvez vous accrocher. Tout mon effort est de vous amener au non-mental.
Soyez parfaitement lucide à ce sujet. Mon effort n’est pas de renforcer un mental résolu, mon effort est tout le contraire de cela : vous donner un état de non-mental — un état qui n’a aucune connaissance, un état qui ne fonctionne pas à partir de connaissances, un état d’innocence.
J’utilise la contradiction comme un moyen. Je dis une chose ; avec votre vieille habitude, vous vous y accrochez. Le lendemain, je dois la contredire. Quand je la contredis, vous devez l’abandonner. Mais vous pouvez vous mettre à vous accrocher à la chose nouvelle que j’ai dite ; Je vais devoir la contredire à nouveau.
Cela continuera, vous continuerez à vous accrocher à ceci, à cela. Un jour, tout à coup, vous prendrez conscience de ce qui se passe. Je ne vous permets pas de certitude, rien à quoi vous accrocher.
Si je me contredis, à quoi cela sert de s’accrocher à tout ? Alors, pourquoi ne pas attendre ? Je vais dire le contraire, et puis vous devrez abandonner cela, et c’est pénible. Une fois que vous vous accrochez à une chose et puis que vous l’abandonnez, c’est pénible, cela crée de l’anxiété.
Ainsi, ceux qui m’écoutent depuis longtemps, ne font qu’écouter. Ils écoutent, tout simplement, ils ne s’y accrochent pas. Ils savent parfaitement bien, maintenant qu’ils sont conscients du jeu, que demain je vais contredire. Alors pourquoi transporter cela pendant vingt-quatre heures ? La pénibilité de porter ce poids, et puis la pénibilité de l’abandonner… Lentement, lentement, il apparaît à votre conscience qu’il n’est pas nécessaire de s’accrocher – cet homme se contredit. Cet homme est incohérent de manière consistante.
Une fois que vous avez compris cela, vous m’écoutez comme on écoute de la musique. Vous m’écoutez comme on écoute le vent qui passe à travers les pins, vous m’écoutez comme on écoute le chant des oiseaux au matin...
Osho
Book of wisdom, chap 26

Note: 1 Évaluer: Plus - Moins

_________________
Dans l'espace de ce Silence, dans l'espace de notre Communion, au-delà de tout espace et de tout temps, nous sommes Un et au-delà. Et l'Absolu.


Revenir en haut
ri-ar


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2014
Messages: 58
Localisation: Pologne/Lorraine

MessagePosté le: Jeu 18 Déc - 14:05 (2014)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014 Répondre en citant

    Prodigieux , remarquable le   mental  piif  disparut   Very Happy

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:16 (2017)    Sujet du message: Bidi 12/12/2014

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom