Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

OMA septembre 2015

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Mer 23 Sep - 14:14 (2015)    Sujet du message: OMA septembre 2015 Répondre en citant

 
 



OMA (Par OMA) –Septembre 2015 
 
 
 
Partie 2 
 
 
 
Audio MP3   Eh bien chers amis, me voici à nouveau avec vous. Je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon Amour et nous allons, si vous le voulez bien, échanger sur vos préoccupations actuelles, sur ce que vous vivez, sur ce qui vous semble nécessiter des éclaircissements, je dirais non pas pour faire intervenir le vélo comme je disais, mais bien plus pour vous montrer qu’il y a pas d’existence du vélo, qu’il y a rien du tout qui s’oppose à ce que vous êtes en train de vivre. Et que tout ce que vous vivez sans aucune exception, comme ça a été dit d’ailleurs par Anaël ou par d’autres, n’est que résolutoire, c'est-à-dire qu’il faut prendre ça sans sérieux. Il faut jouer la scène de théâtre, il vous faut oser être vous-même dans tout ce qu’il y a à vivre sans être affecté, je dirais, en aucune manière. Ainsi, je me propose durant un certain temps d’échanger avec vous sur ce qui vous intéresse, alors je vous laisse d’emblée la parole et je vous transmets toutes mes bénédictions d’ores et déjà.  
… Silence…
 
Vous pouvez vous exprimer librement.
 
Question : quand ma main dessine, je ne sais pas ce qu’elle va dessiner ou peindre et je découvre la réalisation à la fin. Qui dessine ?
Je te répondrai, chère amie, que peu importe s’il y a entité ou pas. Cela pourrait s’appeler de la peinture intuitive, c'est-à-dire que tu pars dans la spontanéité et dans la simplicité. Tu laisses aller ta main, peu importe que ce soit la Grâce de la Lumière, que ce soit un Être de Lumière. Peu importe que ce soit un Melchisédech ou une Étoile. Mais en tout cas, c’est pas moi, parce que dessiner, c’est pas trop mon truc.
 
Ça rejoint aussi ce que vous disait Anaël, l’important, c’est de le vivre. Ce n’est pas de nommer l’entité qui est là mais de laisser s’exprimer, de laisser couler ce qui est lié aussi à ce qu’on disait et ce qui a été répété, c’est d’avoir l’activité du Verbe créateur. Le Verbe créateur, c’est non seulement la co-création consciente, que ce soit avec les pensées mais aussi la matérialisation de quelque chose qui vient des profondeurs. Que cette profondeur soit votre Êtreté, que cette profondeur soient liée à un Être de la nature ou à une Étoile, ça n’a aucune espèce d’importance. C’est comme ça que vous découvrez de plus en plus, je dirais, l’absence de résistance, l’absence d’opposition à cette Éternité qui s’incarne littéralement, même au travers d’un dessin ou d’une sculpture ou des mots que vous pouvez prononcer quand vous ne réfléchissez pas.
 
La spontanéité et puis le fait aujourd’hui de ne pas se prendre au sérieux parce que tout ça n’est qu’une scène de théâtre afin de découvrir vos propres potentiels, votre propre assignation mais aussi laisser sortir de vous ce qui doit sortir, non pas nécessairement pour éliminer quelque chose mais surtout pour vous montrer que, par exemple, dans la créativité, vous n’êtes pas obligé d’avoir une idée préconçue ou de décider quoi que ce soit.
La Vie, l’Intelligence de la Lumière, la Grâce agissent et oeuvrent au travers de vous dès l’instant où vous disparaissez. Alors quand vous disparaissez, que vous ne savez pas, par exemple là, pour la peinture ce qui va se dessiner, c’est très important.
 
 Ça démontre en quelque sorte votre aptitude à la vacuité et à laisser passer ce qui arrive, c'est-à-dire la Grâce, la Lumière, l’Intelligence, indépendamment de toute connaissance qu’elle soit picturale ou toute idée préconçue de ce qui va sortir. C’est encore une forme, je dirais, d’expérimentation là aussi qui débouchera de manière inéluctable sur la vraie Liberté qui n’est conditionnée par rien qui vient du passé et qui exprime, dans l’instant présent, la vérité de ce qui a besoin de s’exprimer et de se projeter depuis le cœur du cœur, depuis le cœur de votre conscience, parce que c’est comme ça que vous vous découvrez, en rentrant dans cette spontanéité de l’enfant en quelque sorte, que vous devenez comme moi un vieux croûton.
 
Donc, ne vous posez jamais la question du pourquoi ni du comment, même si bien sûr, je peux y répondre. Quand vous le vivez, vivez-le entièrement. Là, tu poses une question par rapport à ce qui a été vécu mais j’attire votre attention : quand vous allez vivre des processus comme ça, que ça concerne aussi bien le chant, que ça concerne l’envie de prendre quelqu’un dans vos bras ou de foutre une baffe à quelqu’un - mais là c’est plus rare quand même - ne vous emportez pas, si ça se fait dans la Grâce, ça se fera dans la Grâce, mais vous sentirez très bien si c’est spontané ou si c’est réfléchi.
Parce que dès qu’il y a réflexion aujourd’hui, il y a altération. La réflexion est l’apanage du mental. La compréhension est l’apanage du mental. Le vécu est l’apanage de l’Êtreté qui ne s’embarrasse pas de cadres de référence, qui ne s’embarrasse pas de justifications ou de buts à la limite. Vous êtes à ce moment-là dans ce qui est nommé l’instant présent, mais surtout dans la Grâce et dans la Vérité.
 
La poussée de la Lumière est telle que beaucoup d’entre vous se découvrent peut-être des nouvelles occupations, des nouvelles activités, des nouveaux potentiels. N’y voyez pas là le besoin de créer quelque chose d’autre que la création de l’instant présent.
 
… Silence…
 
Même là, entre nous, ne réfrénez rien, laissez sortir ce qui doit sortir de vous dans cet instant présent. Quelle que soit la question saugrenue, rappelez-vous qu’aujourd’hui les vélos ne peuvent plus tourner donc ne vous inquiétez pas. Libérez-vous vous-même de tout ce qui pouvait vous sembler ne pas appartenir à la morale, aux conventions et à vos habitudes antérieures. Parce qu’au travers de cela, vous trouvez vraiment la spontanéité et c’est essentiel aujourd’hui parce c’est dans la spontanéité que se trouve la vérité de la Grâce et pas dans la cogitation ou de savoir quel avantage ou inconvénient va résulter de telle chose. Traversez dans la Grâce tout ce qui se présente à vous, sans aucune exception.
 
 
Question : il existe dans mon lieu de vie une vibration liée à la 24ème dimension…
Bon courage.
Question : comment peut-on vivre dans ces vibrations-là, avez-vous un conseil à donner ?
 
Disparais à toi-même. Tant que tu es une personne, tu vas ressentir, même si… Imaginez, vous savez par exemple que le grille-planète, c’est lié à un certain nombre d’éléments qui avaient été développés, je crois, durant l’année 2005 par Séréti, Guide Bleu. Vous savez très bien que ce qui est en train de se dérouler sous vos yeux, à moins de descendre comme une autruche la tête dans le sol, il est clair qu’aujourd’hui vous savez, en regardant en vous comme autour de vous, que vous êtes rentrés précisément dans ces événements-là.
 
Alors bien sûr, il existe des contacts privilégiés avec la nature et certains se retrouvent avec des dimensions qui sont effectivement extrêmement difficiles à encaisser pour ce corps. Alors à ce moment-là, qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire simplement que quoi que ce qu’encaisse le corps, quelle que soit la difficulté, réelle – il n’est pas question de dire c’est pas vrai – mais il est question plutôt de s’ajuster non pas à cette vibration mais de vaquer, si je peux dire, à ses occupations ordinaires, que celles-ci soient importantes ou limitées, de faire comme si ce n’était pas là. C’est là bien sûr, tu le sais, tu le vis, mais néanmoins si cela est là, c’est que cela est indispensable pour toi. Et, à ce moment-là, quels que soient les désagréments au niveau de la conscience ordinaire, il n’y a pas à lutter contre, il y a là aussi à se laisser absorber, ou à absorber sans désir aucun cette vibration particulière des Hayot Ha Kodesh.
 
Ainsi donc, il y a, quelle que soit la souffrance du corps ou de la conscience, des éléments extrêmement puissants et libérateurs qui sont présents là-dedans. Rappelle-toi que celui qui est centré dans son cœur et qui demeure centré dans son cœur - vraiment - c'est-à-dire qu’il n’est pas déjà en train de chercher une solution palliative à cela, parce que c’est la Lumière et la Grâce qui se présentent de cette manière. Autant les contacts au sein de la nature deviennent de plus en plus évidents au niveau des peuples de la nature et des êtres de la nature, autant quand vous touchez ce genre de dimensions, c’est un peu déstabilisant pour l’éphémère mais ce n’est rien d’autre que l’installation de ton Éternité.
 
Et si ta conscience, à ce moment-là, accepte ce qui se produit avec grâce et avec gratitude, si je peux dire, tu verras que cela t’affectera moins. Le corps ne sera plus en réaction parce qu’il se laissera traverser tout comme la conscience par ces niveaux dimensionnels. Donc, il n’y a pas de recette miracle, parce la seule recette et la seule solution, c’est ta propre conscience. Ça veut dire que quelque part, il y a quand même un attachement à une histoire et à une personne, même si cette personne disparaît souvent pour ramener de tels énergumènes, je dirais, chez toi. Ces énergumènes, ils sont pas là par hasard, ils sont là aussi pour te faire vivre quelque chose, mais pas le faire vivre uniquement à ton corps et à ta conscience limitée mais pour te permettre de rejoindre l’Éternité.
 
Et quand la Lumière sera suffisamment présente autour de tes cocons de Lumière, alors à ce moment-là, tu vivras cela et tu pourras boire un coup avec eux. (Mais ils boivent rien, hein, ne t’inquiète pas.) Mais tu pourras les percevoir de manière plus nette et là aussi – sans rentrer dans la curiosité d’où ils viennent, comment ils sont constitués, comment tu les vois – tu grandiras encore plus au sein de ta structure physique et de ta conscience éphémère dans ton Éternité, ici même en ce monde, te donnant la Paix, quelle que soit la souffrance ou la difficulté.
 
Ces Êtres-là ne sont pas là pour te faire souffrir. De la même façon que ceux qui seraient, je dirais harcelés par certaines forces, ce n’est pas pour vous enfoncer mais c’est pour vous obliger à découvrir l’Autonomie et la Liberté. Quel que soit le degré de déficience réelle d’un corps, quelle que soit la douleur d’un corps, quelle que soit la difficulté pour la conscience ordinaire à le vivre, n’oublie pas que c’est au travers de cela que tu vas trouver réellement, ici même, ton Éternité de manière définitive.
 
Donc, ne luttez pas contre. Acceptez et accueillez tout ce qui se présente à vous, ça tient aussi pour ça. Avant même de remercier, accueille. Accueille au plus profond de ton coeur et tu verras à ce moment-là, que quelle que soit l’impression d’être gêné, quelle que soit une douleur psychique, une douleur de la conscience même on peut dire, ou une douleur du corps, eh bien cela n’empêchera rien à ton état d’Être. Même si ton corps se paralyse, même si tu n’as plus aucune force, tu maintiendras la même paix, la même Demeure de Paix Suprême quelles que soient les circonstances.
 
En fait, tous les événements heureux ou déstabilisants que vous vivez actuellement n’ont qu’un seul objectif par la Grâce de la Lumière, c’est de vous établir au sein de la Demeure de Paix Suprême. Donc, si tu redescends dans certaines occasions au niveau de la personne parce que la personne ne le supporte pas, peut-être qu’il y a une petite erreur. Ça nécessite que la personne accueille tout ce qui se déroule, se laisser traverser, que ce soit par le diable, que ce soit par un Hayot Ha Kodesh ne fait aucune différence, parce que vous êtes, non plus dans les temps réduits mais vous êtes dans les temps réels de la fin de la conscience limitée. Alors, il y a pas de meilleure méthode que celle d’accueillir en totalité ce qui se présente dans ton lieu de vie. Il y a une acclimatation nécessaire mais à un moment donné, tout cela s’établira dans la paix et la joie.
 
Étant dans la paix et la joie, tu ne seras même plus affectée, même si tu as une douleur que vous qualifiez d’exquise ou de transfixiante, tu la sentiras mais tu n’en souffriras pas. Parce que, effectivement, chacun d’entre vous, aujourd’hui dans chaque différence de manifestation, vous ne faites qu’éprouver votre capacité d’Autonomie et de Liberté. Cette Autonomie et cette Liberté sont celles de la conscience, pas celles du corps, parce que le corps, vous avez l’âge que vous avez, vous avez les maladies que vous avez, vous avez les joies que vous avez, vous avez les conflits que vous avez avec les proches, avec l’autorité, avec la matrice, ça n’a aucune espèce d’importance. Tout cela n’est fait que pour vous faire aller directement, parfois en vous bottant les fesses bien sûr, directement au coeur du coeur. Et si tu es au coeur du coeur, tu peux sentir, tu peux ressentir la douleur, la tienne ou celle de quoi que ce soit d’autre, mais le ressentir n’entraînera pas d’altération de ta conscience, c’est ça le plus important.
 
Vous savez, il y a de nombreux mystiques, et surtout bien avant dans l’histoire de l’humanité, au Moyen-Âge, par exemple, à la Renaissance, qui étaient dans l’Extase quelles que soient les souffrances qu’ils vivaient. Et souvent ces mystiques-là ont fait un lien entre la douleur la plus intolérable, en tout cas pas un lien mais une résonance, une affinité entre la douleur la plus intense et la joie la plus intense qui, au niveau de la conscience, se rejoignent. C’est pour ça qu’il a existé, en particulier en Occident, tout un courant que je qualifierais de dolorisme où les gens s’infligeaient à eux-mêmes des souffrances.
 
Aujourd’hui, c’est la Grâce qui provoque cela. Alors que ce soit comme je l’ai dit, avec le diable ou avec la Source même, peu importe, il faut traverser cela. Y a encore une fois ni punition ni rétribution, il y a juste expérience résolutoire et salvatrice t’amenant comme je l’ai dit à l’Autonomie et à la Liberté. Mais pour cela il faut cesser entre guillemets de réagir ou de s’opposer. Il faut accueillir et il faut trouver en soi la même Lumière que celle qui se manifeste en ta vie, parce que cette Lumière-là est celle qui te nourrira et qui te permettra de transcender sans aucun effort ce qui peut te sembler a priori désagréable et parfois effectivement difficile à vivre. Mais je viendrai faire un tour pour t’aider. Tu sauras que c’est moi parce que je tapoterai ta tête, j’adore ça.
 
Vous allez d’ailleurs constater, pour ceux d’entre vous qui ont ces contacts, que ce soit avec les êtres de la nature ou avec certains Anciens, certains Archanges, que notre Présence n’est plus seulement à vos côtés dans le Canal Marial mais que vous allez avoir une sensation physique. Par exemple, Anaël va vous donner une douceur féminine, vous allez vous retrouver «love» comme vous dites. Bidi, il va vous prendre le bras, il va vous arracher le bras des fois, et moi je tapote sur la tête. Je vous laisse découvrir ce que font les autres, mais c’est la vérité. Interrogez-vous entre vous plus tard, vous verrez, ceux qui ont senti, par exemple ces derniers temps qu’on les prenait par le bras gauche. Moi dorénavant je tapoterai la tête. Et chaque Être a sa vibration, bien sûr, mais aussi une manifestation au plus près de la chair donc, non plus seulement subtile et vibrale au niveau par exemple du Canal Marial dans les Présences qui descendaient jusqu’à vous, mais directement avec vous, se manifestant, je dirais, de manière physique.
 
Or les Hayot Ha Kodesh, les Triangles, la 24ème dimension et jusqu’à la 31ème – il y en a certains – donc tu vois, après tu acceptes la 24, y a 31. Et là, à chaque fois, il y a un ajustement qui se fait mais l’ajustement il se fait tout seul dès que la personne n’intervient pas. Place-toi là où tu disparais, c’est-à-dire par exemple dans le soleil… dans le soleil oui, mais avant tout dans le sommeil mais aussi dans tes moments de repos où tu disparais complètement et là où il n’y a plus de douleur, de souffrance, tu vois.
 
Mais rappelez-vous que maintenant nous agissons de la même façon que vous voyez les êtres de la nature. Certains d’entre vous commencent à voir des choses vraiment très particulières, pas seulement la nuit mais aussi en plein jour, les yeux ouverts. Que ce soit dans la nature ou aussi dans vos lieux de vie. Y a des dragons qui commencent à rentrer et à s’installer dans des maisons, dans des appartements. Vous avez des petits Triangles qui viennent se placer chez vous, ils aiment bien l’électricité donc ils se mettent sur des champs électriques. Ils sont pas là pour vous perturber, ils ne sont que la manifestation de votre conscience d’Êtreté. Ils sont là pour vous faire traverser tout cela.
 
Donc même si c’est gênant, même si c’est difficile, allez au travers de ça avec la même joie et la même Grâce, chose que la personne ne peut pas connaître : ce qui est en joie et en Grâce, c’est pas la personne, c’est le corps d’Êtreté puisque le corps d’Êtreté est là, quel que soit le stade de sa reconstruction totale. Vous le savez dès l’instant où vous sentez un ou plusieurs Triangles, dès l’instant où vous sentez l’Onde de Vie, dès l’instant où vous sentez la Couronne radiante du cœur, dès l’instant où vous percevez l’élargissement de vos cocons de Lumière, ce que vous nommez l’aura, et qui va vous donner des perceptions qui ne passent plus par les sens, même les sens subtils, électriques et magnétiques mais qui passent directement dans la conscience, par ce qu’on nommait auparavant l’œuf aurique.
 
Et quand y a cette rencontre et cette résonance, ne vous posez pas de questions, quelle que soit la douleur ou quelle que soit la joie. Restez dans la joie et tout se passera à merveille. N’oubliez pas que c’est l’illusion qui disparait et donc vous rentrez de plain-pied dans l’Éternité, ici même sur cette terre. Vous voyez les Anges, vous voyez les Fées, vous voyez les Archanges, vous voyez les Triangles, vous percevez des modifications de votre état de conscience ou de votre état d’humeur.
 
Ne vous préoccupez pas de cela parce que c’est pas vous qui l’avez déclenché, c’est pas une réaction, vous le constatez bien. Ça arrive comme ça, à l’impromptu, à l’improviste, que ce soit au volant où d’un coup vous disparaissez, que ce soit chez vous. Vous voulez dormir et il y a quelque chose qui vous empêche de dormir, alors vous allez chercher d’où vient la perturbation, c’est logique, mais est-ce que vous savez réellement si c’est une perturbation ? Est-ce qu’il y a pas quelqu’un qui frappe à votre porte ? Avant tout la Lumière qui frappe à la porte, et le Christ. Mais vivez ce que vous avez à vivre. Ne vous prenez pas au sérieux. Ne cherchez pas non plus toujours à lutter contre ou à vous opposer ou à transcender. C’est pas vous qui réalisez ça. C’est justement quand vous disparaissez que ça se vit et ça se réalise complètement. C’est l’apprentissage de la disparition.
 
Certains vivront cela avec des Dragons, d’autres avec des Elfes, certains déjà avec des Gnomes et très bientôt avec les Ondines, d’autres avec les dauphins, d’autres avec les végétaux. Vous avez eu tous les enseignements de Snow, je vous rappelle, qui vous ont ouvert les portes de certaines perceptions. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus dense puisque la Lumière est de plus en plus présente.
Le corps picote. Vous êtes sensible à la Lumière du soleil et du ciel. Parfois, vous avez un événement qui fait irruption dans votre vie qui vient vous secouer et qui remet quelque part les pendules à l’heure. Traversez tout cela, c’est une scène de théâtre. Considérez réellement que vous jouez. Vous savez, il y a des jeux qui finissent mal, « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette », ça se termine par une gifle et pourtant, c’est un jeu. C’est pareil là, dans votre rencontre avec votre face à face avec l’Éternité et surtout avec les autres dimensions ici même en ce monde.
 
… Silence…
 
Question : que fait-on quand on s’endort en voiture ?
Mais vous savez bien que vous avez des prémices. Les prémices que vous avez, c’est vous sentez, si vous êtes attentif, que la conscience change. Dès que vous sentez ça, alors les symptômes peuvent être différents : vous avez les yeux qui se ferment, la vision qui se trouble, les chants dans les oreilles qui s’amplifient. Vous avez parfois un sentiment d’engourdissement, vous avez des picotements sur la tête, vous avez les portes qui s’activent. Soyez disponible à ce moment-là pour accueillir ce qui se présente.
 
Alors bien sûr, si vous êtes en train de vous occuper, indépendamment de conduire une voiture, si vous êtes, par exemple, professeur et que vous donnez un cours et que ça arrive, mais il est pas question d’aller s’allonger, accueillez simplement et vous verrez que cela se déroulera quoi que fasse votre conscience ordinaire, c’est la superposition de ces deux consciences ici-même. Vous vous rappelez, par exemple, Thérèse qui se manifeste par des odeurs de rose ou par tout ce qui est lié à la rose.
 
Eh bien vous allez vous apercevoir que certains Melchisédech, certains Archanges ont aussi leur spécificité. Je peux pas tous les détailler parce que c’est quelque chose que vous devez vivre, avant tout. Avant d’avoir, je dirais, le repérage, si je peux dire. Il faut vivre ça avec une confiance et un abandon total.
 
Je dirais en résumé que le plus important c’est de demeurer dans la joie. Alors, bien sûr que la douleur empêche la joie mais la douleur n’est que la cristallisation de la peur, quelle qu’elle soit, même si c’est un processus que vous nommeriez par exemple physiologique, lié au vieillissement, lié à une maladie, ça n’a aucune importance. C’est justement dans ces circonstances-là que vous devez montrer et vivre la joie. Surtout avec ce qui arrive, qui du point de vue de la personne n’est pas vraiment très joyeux, mais du point de vue de l’Éternité est extrêmement joyeux.
 
Où vous placez-vous, comme disait récemment l’Archange Anaël, l’Éternel ou l’éphémère ? Moi je disais simplement, avant vous aviez le c-- entre deux chaises, mais y a plus de chaises et bientôt, y aura plus de c--. C’est, je dirais, les dernières injonctions de la Grâce et de la Lumière.  
 
Même quelque chose qui, par exemple, vous avez vécu, durant les périodes de tournicoti-tournicota comme je parlais, peut-être des événements désagréables, comme tout un chacun sur ce monde. Mais si vous regardez aujourd’hui un tout petit peu en arrière mais vous devez en rire de tout ça.
 
Vous pouvez aussi faire appel à nous mais attention à ne pas être dépendant de nous parce que vous savez que nous sommes à l’intérieur de vous. Mais le Soi ne s’embarrasse pas d’entités, ni d’objets ni de Présences. Le Soi est, l’Êtreté est. Installez-vous dans votre Éternité. Ne refusez pas ce que la vie vous propose. Mais si la vie vous met au fond d’un lit avec 40° de fièvre, c’est peut-être pour vous éviter d’aller travailler, par exemple. Si vous vous cassez quelque chose, c’est aussi parce que vous avez à ce niveau-là, à travers le traumatisme, une libération qui se fait. Retenez que c’est pas une rétribution au sens karmique, hein ? C’est vraiment les agents de votre Libération. La problématique, et je le sais, c’est que quand on est incarné, on a besoin de réponses, de solutions et si possible de faire disparaitre une souffrance, c’est normal.
 
Mais vous avez la possibilité, par la co-création consciente, d’agir vous-même sur vous-même. Mais comment voulez-vous agir vous-même sur vous-même, non pas pour lutter contre quelque chose, mais pour laisser s’épanouir la joie, si votre conscience fixe son attention sur ce qui est souffrant ou sur ce qui se manifeste, parce qu’à ce moment-là, vous n’êtes plus dans l’instant et vous n’êtes pas disponible pour vivre ce qui est à vivre, pas totalement en tout cas. Et pourtant dans ce laps de temps très court, vous devez disparaître, non pas comme une volonté de disparaître ou de fuir ce monde bien sûr, mais vous devez disparaître de votre éphémère. C’est ce qui va se passer au moment de la stase, n’est-ce pas ?
 
Et vous avez devant vous une espèce de revue finale, de contrôle final, de réglage final, je dirais. Alors vivez-le avec bonheur. La joie ne dépend pas de l’état de confort de ce corps. Avant c’était le cas, il fallait un corps sain et je l’ai dit de mon vivant, le corps devait manifester une certaine rectitude. J’ai fait beaucoup de conférences, j’ai parlé beaucoup sur tout cela. J’ai dit aussi, nous avons parlé rappelez-vous, dans les années des Noces Célestes où l’Archange Anaël vous a beaucoup parlé d’alimentation parce qu’il fallait monter en vibration.
 
Mais là aujourd’hui, qu’est-ce que vous constatez ? Je reviens à la question d’avant. C’est, des fois, la vibration devient tellement dense qu’elle vous empêche de fonctionner comme avant. Alors bien sûr, ça a des implications. Alors, c’est très simple si je prends l’exemple de la voiture. Vous n’arrivez pas à conduire plus d’un quart d’heure, par exemple ou d’une demi-heure sans vous endormir. Mais demandez à l’Univers qu’il vous apporte une voiture et un chauffeur. C’est très simple pourtant, vous n’avez même pas besoin de demander. Si vous résistez pas et que vous acceptez, vous verrez que tout se mettra en place de manière fluide, de manière facile et sans aucune intervention de votre part, surtout.
 
Question : le fait qu’un Dragon inversé se soit présenté dans mon canal central, au-dessus de moi m’a perturbé et a réveillé quelque chose d’ancien.  
 
Ah, sacré Dragon, hein ?
Question : je voudrais quand même en sortir parce qu’entre les dragons et les Dracos...
 
Mais c’est la même origine, c’est la même famille. Il y en a qui sont inversés, d’autres rédemptés, j’avais expliqué tout ça à l’époque. Mais aujourd’hui, même si tu rencontrais le diable en personne, y a pas de régression. D’ailleurs, tu as constaté et tu as dû constater par toi-même que, dès l’instant où tu t’es remis dans ton coeur, tout ça disparaît mais il fallait le traverser.
 
Question : j’ai gardé une sorte d’appréhension parce qu’on ne voit rien, on ne comprend rien, on ne sent rien.
L’appréhension, c’est la peur, tout simplement. Mais où est la peur ? Dans la personne, dans l’éphémère, pas dans ton Éternité. Tout ce qui se passe aujourd’hui et qui se déroule, que ce soit Bidi qui vous écrase le bras, que ce soit moi qui vous tapote la tête et bientôt à coup de marteau si ça continue pour certains, vous allez vous apercevoir que ce n’était que pour vous réajuster. Donc justement, la peur ou l’Amour aussi dans ces circonstances-là. C’est un encouragement à laisser totalement s’épanouir l’Amour que tu es, quelle que soit l’histoire de cette personne, quelles que soient tes lignées, quelles que soient tes origines, puisqu’en définitive, tout ça participe d’une reconstruction, si je peux dire de l’Éternité mais n’est pas la vérité non plus. La seule Vérité, c’est le coeur et l’Absolu, vous le savez, le Soi réalisé dans la liberté.
 
Donc bien sûr qu’il y a des éléments, tout à l’heure, c’était une douleur ou une difficulté à assumer les Triangles, toi, c’est une difficulté, l’impression d’avoir comme un goût amer dans la bouche de retour en arrière. Et d’ailleurs, tous vous vous apercevez que la Grâce vous représente des éléments peut-être que vous aviez résolus dans le passé. Alors bien sûr, le mental, il va courir. Il va dire « mais finalement je l’avais pas résolu ». Mais bien sûr que si, vous l’aviez résolu. C’est simplement une injonction à vous placer en dehors de toute histoire, ce qui sera le cas au moment de la stase. Vous comprenez cela ?
Voyez au-delà de la manifestation même en ce monde, parce que c’est de plus en plus présent, n’est-ce pas ? C’est de plus en plus manifesté. Regardez les uns et les autres, dans votre vie, quel que soit votre âge, quelles que soient vos occupations, le nombre d’heures où vous êtes plus en contact avec l’Éternité que l’éphémère. Vous voyez bien que c’est quelque chose, même pour ceux qui traversent une nuit noire de l’âme, vous n’êtes pas votre âme non plus, même si elle est là. Vous êtes le Soi, vous êtes l’Absolu, ça a été hurlé dans tous les sens.
 
Qu’est-ce que le Soi se fout, je dirais, des circonstances de ce monde. Le Soi est la vie donc il faut aimer la vie. Si la vie vous donne à vivre une amertume, une souffrance, une épreuve ou une joie, ça ne change rien. C’est toujours pour aller encore plus au coeur du coeur, parce que, vous le savez, y a pas d’autre porte de sortie. C’est la seule. Donc, ce sont des expériences de vie qui, soit sont liées à vos mémoires mais qui sont liées à l’actualisation de ces mémoires, à la résolution de ces mémoires, mais au-delà de ça, c’est surtout une injonction à s’établir dans l’Éternité. Et ça va être de plus en plus intense.
 
Faites le bilan de votre journée, que vous soyez débordé par le travail, que vous soyez totalement inactif, que vous soyez souffreteux ou que vous soyez en pleine forme. Regardez le nombre d’heures où vous passez dans cette Éternité par rapport à encore il y a quelques mois. Et aussi dans vos rêves, ça a été dit. Dans vos rencontres, dans vos épreuves. Où mettez-vous la foi ? Où mettez-vous la vérité ? Dans la personne, dans l’éphémère ou dans l’Éternel ? L’Éternel est la résolution de tous les éphémères et de tout ce qui se déroule dans l’éphémère, à condition de ne pas refuser l’éphémère au travers de ce qui est vécu, que ce soit ton expérience tout à l’heure ou encore la création, tout à l’heure des peintures intuitives ou encore la rencontre avec les Hayot Ha Kodesh ou les Triangles.
 
Tout ça n’a qu’un but, vous préparer activement à l’Éternité. Et plus vous resterez au sein de cette Éternité, quels que soient les désagréments de votre corps ou de votre vie, quel que soit votre degré d’occupation, ça n’a aucune espèce d’importance. Restez centré dans le cœur et dans l’instant présent, parce que la Grâce, elle est uniquement là. Vous voyez ce que je veux dire.
 
Question : au plafond de mon salon, j’ai vu apparaître un nuage de Lumière blanche et un nuage de Lumière bleue. À quoi cela correspond-il ?
La Lumière blanche, c’est les particules adamantines. Parfois vous voyez aussi des formes sombres passer, ça veut pas dire que vous êtes porteur de ça, c’est-à-dire que vous voyez réellement au-delà des voiles. Alors bien sûr, ça a une signification parce que le blanc te renvoie à la Lumière adamantine vibrale et le bleu est une spécification de la Lumière blanche. Ça peut-être Marie, mais ça peut-être aussi des formes sombres qui passent chez vous Pas uniquement la nuit maintenant, comme tu l’as dit, c’est en plein jour que ça arrive. Avant, c’était plus facile quand vous étiez allongés et que vous vous mettiez au lit ou durant la nuit. Maintenant comme tu le dis ça arrive dans la cuisine, ça peut arriver au WC aussi. Ça peut arriver n’importe où. Ça prouve bien que c’est là, que la superposition de l’éphémère et de l’Éternel est en pleine action pour chacun de vous. Les signes même de la matière, de la matrice, vont devenir de plus en plus évidents. Vous n’aurez pas besoin de réfléchir quand un événement climatique arrive à un endroit, un accident arrive à un endroit donné de la planète, c’est ça qui est à l’œuvre. C’est pas l’homme, c’est les Éléments qui sont à l’œuvre, et la Lumière.
 
Question : pouvez-vous m’éclairer sur une vision que j’ai eue avant de m’endormir dans laquelle il y avait deux montagnes et deux rivières parallèles qui coulaient entre elles. Ensuite ce paysage s’est retrouvé imprimé sur une pièce de monnaie ?
La montagne, c’est l’Ascension. L’eau c’est la fécondité Mariale, c’est lié à Sirius. Voir représenté ça sur une pièce de monnaie, si j’ai bien compris, c’est bien ça, correspond à la descente de l’Éternité en toi et pour toi. Il y en a deux, c'est-à-dire que c’est aussi la fusion de tes deux polarités. C’est aussi la fusion réelle avec la conscience de la flamme jumelle, par exemple, s’il y en a une. Mais tout ça c’est la réunification. Tout ça t’annonce ta propre Ascension, dans la matière, ici même.
 
Question : j’ai de plus en plus besoin de solitude, dans le silence, je fais ce que la vie me propose, sans chercher. Dans le monde, je me sens très mal et j’aspire à revenir à ma solitude. Je redeviens ce que l’on appelait un innocent, qui ne cherche pas, n’a pas de doute et est content de vivre.
Chacun d’entre vous se rend compte de la stupidité de ce monde, maintenant j’espère. Pas de la vie mais de ce monde tel qu’il est agencé. Alors bien sûr qu’il y a soif d’intériorité. Alors, si ta vie te permet de rentrer dans la solitude, rentre en toi-même encore plus. Y a aucune culpabilité à avoir. Il est pas dit quand même d’être masochiste, c'est-à-dire que, si tu te sens mal dans le monde, en rencontrant des personnes, que ce soit dans la vie ordinaire, dans des activités quelles qu’elles soient et que tu as la possibilité de faire autrement, de quoi veux-tu culpabiliser ? Tout ce que vous vivez depuis le 15 août, ce n’est plus l’assignation vibrale, ce n’est plus l’ajustement à l’Œuvre au Blanc. C’est la concrétisation de tout ça.
 
Pourquoi veux-tu te faire souffrance pour aller vers le monde puisque que tu sens par toi-même que c’est là que tu es mal. J’ai pas dit qu’il fallait être masochiste, quand même. C’est que peut-être que, pour toi, la solitude est un élément indispensable pour trouver ta Liberté et ton Autonomie comme tu l’as exprimé.
 
Va te promener dans la nature, rencontre les êtres de la nature. Mais c’est vrai que ce que vous avez à vivre, pas vous individuellement mais collectivement à la surface de ce monde n’est destiné qu’à vous montrer l’iniquité et la stupidité de l’humanité. Heureusement que vous le voyez maintenant, et bien sûr que ça entraîne quelque part un retrait, non pas de la vie mais de l’interaction sociale, de l’interaction avec la société. Rappelez-vous qu’à l’époque, beaucoup se sont réfugiés et sont devenus des ermites. Vous avez des êtres qui ont médité toute leur vie dans des grottes. Est-ce qu’ils se sont souciés d’avoir chaud, froid ou d’avoir à manger ? Non, on leur apportait et si on leur apportait rien, ils étaient morts. Donc, ils étaient tranquilles.
 
En tout cas, rien n’arrive par hasard. Y a pas de rechute de quoi que ce soit, quoi que vous viviez. Y a juste je dirais, l’actualisation et l’élimination. Mais l’actualisation avant tout des circonstances les plus propices pour vous. Si c’est une brique sur la tête, je l’ai déjà dit, ça sera une brique sur la tête. Si c’est un coup de marteau de Pépère, ça sera un coup de marteau de Pépère. Si c’est Bidi qui vous arrache le bras, c’est que ça doit être comme ça. Allez là où c’est facile, ça ne veut pas dire refuser. Ça veut dire accueillir ce qui vient, comme j’ai dit et le traverser.
 
Rappelez-vous, la Lumière est simple. Elle est humble. Parce que vous non plus vous n’êtes pas de ce monde, vous êtes vivants bien sûr sur ce monde. Et vous êtes maintenant de plus en plus pleinement vivants mais le fait d’être pleinement vivants et éveillés, ça vous montre des choses pas toujours agréables, on est d’accord, sur le fonctionnement de la société, sur le fonctionnement parfois de votre mari, de votre femme, de vos enfants. Vous devez voir tout ça afin d’être irrémédiablement dégoûtés de la falsification, mais non pas comme un déni, hein, mais vraiment parce que vous le vivez. Là aussi, y a aucune culpabilité à avoir.
Question : depuis plus de 30 ans, j’ai une hyperréactivité des sinus et des bronches et depuis un an cela a augmenté fortement.
 
Faut bien mourir un jour, non ? Et alors ?
 
Question : est-ce lié aux événements actuels et si oui, tous nos maux vont-ils s’amplifier ?
Tout va aller en s’amplifiant, je l’ai déjà dit. Ceux qui sont devenus, par exemple, électro-sensibles vont devenir de plus en plus électro-sensibles. Ceux qui ont une douleur vont avoir… tant qu’ils n’ont pas traversé, la douleur va être plus forte. Tant que vous ne voyez pas clair, vous recevrez des baffes de plus en plus fortes mais c’est pas des baffes, c’est la Lumière qui agit. C’est la Grâce. Parce que l’état dans lequel vous êtes, la vie que vous vivez aujourd’hui est strictement adaptée à ce que vous avez à vivre pour trouver l’Éternité, de plus en plus, et les rappels de la Lumière, les injonctions de la Lumière comme j’ai dit, vont devenir de plus en plus puissantes.
 
 Vous voyez bien que les vaisseaux apparaissent dans vos ciels. Vous voyez bien, comme j’avais dit, que les nuages sont de plus en plus bizarres. Tout ça, c’est des signes célestes. Vous voyez bien dans votre actualité qu’il se produit des événements particuliers. Qu’est-ce qui est à l’oeuvre ? Est-ce que c’est la noirceur ? Mais non, c’est l’apocalypse, c’est la révélation. Et chacun d’entre vous vit sa propre apocalypse.
 
Libérés ou pas libérés, comme disait Anaël, vous êtes tous dans la même cocotte-minute. C’est plus le chaudron avec la grenouille dedans, c’est la cocotte-minute maintenant. La pression monte, vous le sentez, vous le vivez. D’une manière ou d’une autre, la pression monte. Et la pression de la Lumière est de plus en plus forte. C’était bien le but non, il me semble. Y a aucune marche arrière possible maintenant. Les tournicoti- tournicota, c’est terminé.
 
Question : à une exception près, d’une manière générale, je ne vois rien. Alors j’aimerais vous inviter à venir me taper sur la tête, à condition de ne pas prendre un marteau trop gros.
Mais si je tape sur la tête, tu verras encore moins, tu vas peut-être devenir aveugle. Celui qui ne voit rien aujourd’hui, et ça, ça a été dit aussi, celui qui ne sent pas les vibrations a toutefois des marqueurs présents dans sa vie de la Grâce de la Lumière. Alors l’important, c’est de sentir et de vivre la vibration ou de constater matériellement l’action de la Lumière. Réfléchis deux secondes.
Maintenant si tu veux des coups de marteau, ça sera avec grand plaisir.
 
Question : faut-il s’inscrire?
On va créer des listes d’attente.
 
En plus, y a pas de paiement quand vous arrivez là-haut, c’est pas comme ceux qui ont joué les grands avatars ou les grands maîtres, là. C’est quasiment fini le recrutement… Oui, enfin on me dit que c’est fini et il y en a deux qui arrivent, là… Bon c’est fini.
Mais l’important, nous l’avons dit à une certaine époque, y en a qui vivaient des communions, des fusions, des dissolutions, des voyages dans le soleil, des expériences incroyables. Aujourd’hui vous voyez bien que ces expériences, elles se vivent dans la nature et aussi au plus proche de la matière, de la matrice, dans votre matrice. Et soyez comme des enfants, la vie se charge de vous, vous vous rendez compte ?
 
L’important n’est pas tant de vivre ou de vibrer ou de sentir. Regardez, tout à l’heure, je crois, Anaël a parlé de la voie de Thérèse. Est-ce que Thérèse savait ce que c’était qu’un chakra, l’Onde de Vie ou quoi que ce soit concernant même son propre corps, cette gamine ? Non, elle avait la foi la plus totale et la plus inébranlable qui ait jamais existé sur cette terre. Et je précise que c’est vraiment la seule. Elle n’a jamais douté une seconde, depuis son plus jeune âge, vous vous rendez compte ?
 
Et vous, vous vivez des synchronicités, des mécanismes de fluidité, des mécanismes de Grâce, des mécanismes de vibrations, des mécanismes de rencontres. Alors ! Et puis de toute façon le choc de l’humanité est tellement proche que ça n’a vraiment plus aucune espèce d’importance.
 
… Silence…
 
Question : lorsque l’on a fréquemment la perception du 10ème corps, de communication avec le Divin, est-ce en relation avec le Soi ?
C’est en relation avec le Soi mais c’est aussi un des nouveaux potentiels spirituels qui est la communication, comme tu l’as dit. La communication étant plus facile pour certains êtres, ça s’accompagne de l’activation des nouvelles fonctions spirituelles liées aussi bien au Verbe créateur, à l’androgyne primordial, à la qualité de rayonnement du divin, indépendantes de votre personne. Tout ça c’est la même chose.
 
Question : y a-t-il une lignée des chevaux et si oui, quel est leur rôle ?
Le cheval est lié à la Terre de même que d’autres animaux qui sont présents surtout dans les forêts, mais le cheval primitif c’était le cheval des plaines. De la même façon que le roi des animaux des bois c’est le cerf. Dans la savane, vous avez le lion. Donc les lignées, rappelez-vous ce qui avait été dévoilé déjà il y a plus de cinq ans, six ans. C’était la falsification des Archontes qui ont créé des formes génétiques que vous appelez animaux mais qui sont qu’une parodie, si je puis dire, des êtres humanoïdes avec ces têtes un peu bizarres ; vous avez Horus par exemple, vous avez le Panthéon Égyptien qui est représenté avec des têtes animales, non ? Mais les vrais, c’est ceux-là. Donc, le cheval est lié à la Terre. Il est lié à la force. Il est lié à la vitesse. Il est lié, bien sûr, à des dimensions plus subtiles qu’on appelle les licornes, par exemple.  
 
Donc bien sûr y a des lignées insectes mais y a des lignées quand même beaucoup plus présentes. D’autres c’est des lignées, on va dire, anecdotiques. Les insectes, par exemple, c’est anecdotique, ça veut dire que ça concerne peu de gens. Alors que, tel que vous le vivez, ce qui vient de Sirius, ce qui vient de Véga, ce qui vient des reptiles, des dracos, des dragons, c’est omniprésent. C’est tout simplement une question de densité d’égrégores ou de vibrations même, au-delà des égrégores, selon le nombre de frères et de soeurs humains, humains-âmes, qui ont cette lignée. Vous savez tous, par exemple, que Marie est créatrice non pas de la vie mais de la possibilité de s’incarner au sein d’un corps carboné à la surface de cette planète, avant la falsification. Donc, il est tout-à-fait logique que la plupart des êtres humains de la planète ait d’une façon ou d’une autre une lignée stellaire liée à Sirius.
 
Donc bien sûr, il y a un panthéon de lignées. Vous rentrez en contact avec ça. Là aussi, encore une fois, n’y voyez pas l’utilité, même si on en parle. Traversez cela et après, comme dirait Bidi, laissez tout ça derrière vous. C’est du cinéma.
 
Quand vous allez d’ailleurs au cinéma voir un film, vous allez pas rester sans arrêt à vous poser des questions sur le film. Quand vous sortez du film, vous pensez à autre chose. Vous avez vécu un moment de plaisir ou de déplaisir si le film ne vous a pas plu. C’est la même chose pour l’ensemble de votre vie, aujourd’hui.
 
Eh bien mes chers amis, je vous dis à bientôt. Portez-vous bien.


Et promis, je viendrai en tapoter quelques-uns. J’ai pas dit papoter, j’ai dit tapoter. 
À bientôt.


Blog : Les Transformations
https://lestransformations.wordpress.com/2015/09/22/o-m-aivanhov-par-oma-partie-2-septembre-2015/
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Sep - 14:14 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Phalphul
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 23 Sep - 20:21 (2015)    Sujet du message: OMA septembre 2015 Répondre en citant

Merci!
Un délice ce


Revenir en haut
Ulrik


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2013
Messages: 166
Localisation: Québec

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 00:54 (2015)    Sujet du message: OMA septembre 2015 Répondre en citant

yooooupy ***********Yoooooupiiiiiiiiiiiiii    
_________________
humilité et simplicité , ici et maintenant


Revenir en haut
Skype
Papillon


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2015
Messages: 227
Localisation: Laval

MessagePosté le: Ven 25 Sep - 22:00 (2015)    Sujet du message: OMA septembre 2015 Répondre en citant

La chenille quitte son cocon pour devenir Papillon merci OMA 
_________________
L'amour éternel


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:19 (2017)    Sujet du message: OMA septembre 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom