Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

La simplicité suprême

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Christophe971
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Sep - 04:00 (2015)    Sujet du message: La simplicité suprême Répondre en citant

" Pose toi la question : qu'est ce que tu es quand tu dors ? La SEULE chose dont avez à guérir...c'est de la croyance en vous même..." (Bidi).

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Sep - 04:00 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Christophe971
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Nov - 02:35 (2015)    Sujet du message: La simplicité suprême Répondre en citant

Quelques citations de sieur Bidi dans le sens de toujours plus de simplicité : 




Si le monde était réel, il pourrait exister un moyen, une sorte de traitement [pour atteindre la béatitude], mais le monde étant irréel, tout ce que vous pourrez faire ne servirait à rien. 


Un jour vous vous apercevrez que vous ne faites rien. 


Vous découvrirez qu'il n'y a rien à découvrir. Vous êtes ce que vous êtes, c'est tout. 




Il n’y a jamais eu de voyage. Je suis, comme j’ai toujours été. 




Tout comme vous n’avez pas à vous inquiéter à propos de faire pousser les cheveux, je n’ai pas à m’inquiéter des paroles et des gestes. Ils ne font que se produire et me laisse sans inquiétude, car dans mon monde rien ne va  jamais de travers. 


Il ne m’arrive jamais rien. Il y a quelque chose d’immuable, d’immobile, d’inébranlable, comme du roc, inattaquable ; une masse solide de pur être-conscience-félicité. Je n’en suis jamais à court. Rien ne peut m’en faire sortir, aucune torture ni calamité. 


Lorsque vous comprenez que les noms et les formes ne sont que des coquilles vides, sans aucun contenu, que la Réalité est sans nom et sans forme, pure énergie de vie, lumière de la conscience, alors vous serez en paix — absorbé dans son grand silence. 




Demandez à votre mental de vous prouver son intelligence, notamment en ne s’appuyant sur aucune croyance d’aucune sorte, et voyez ce qu’il va vous proposer. Ne lui laissez pas d’espace. Il doit vous rendre sa réponse.




Où vous placez-vous ?





Alors attention quand je dis libéré, je parle de vous libérer de vos croyances, car comme je vous l’ai déjà dit, vous êtes déjà Libre !
Le problème c’est que vous croyez ne pas l’être, c’est que vous croyez encore devoir accomplir quelque chose, tout et n’importe quoi d’ailleurs, pour arriver à un quelconque état que vous ne pouvez qualifier, que vous ne pouvez nommer.




Pour qui ou pour quoi tu te prends ? Toi qui n’es rien d’autre que l’Amour, toi qui n’es rien d’autre que l’Absolu, pourquoi joues-tu encore ? !


Bien sûr, libre à chacun de jouer, car de toute façon tu n’es pas ce jeu ! Mais voilà la question : es-tu perdu, égaré dans ce jeu auquel tu t’identifies ou es-tu conscient du jeu ? Cela fait toute la différence, vois-tu ?




Et en accompagnement un chant intitulé " Shantinilaya " : https://m.youtube.com/watch?v=FtfkV-Ch1i0 


Revenir en haut
Christophe971
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Déc - 04:14 (2015)    Sujet du message: La simplicité suprême Répondre en citant

Méditer dans un cimetière pendant plusieurs années a été très révélateur sur la tranquillité suprême : l'air est là, tranquille, les gens naissent, l'air est là, tranquille, les gens remuent dans tout les sens durant leur vécu éphémère, l'air est là, tranquille, puis les gens meurent et sont enterrés. Et l'air est là, tranquille. 




Avoir donc cherché la tranquillité suprême... hors de la tranquillité suprême (donc dans ce qui est tout le temps en train de bouger et de s'encombrer de quelque chose) alors que Cela a toujours été là, en face, autour, symbolisé sur ce monde par l'air / l'espace vide / la non - forme, qui contient tout les jeux sans en être le moins du monde concerné (Anael avait dit le 1er juillet 2012 : " Si je peux employer une image, c'est la Transparence de l'air : l'air contient toutes les ondes, il laisse passer toutes les couleurs. Par analogie, au sein de votre monde, l'air est l'Absolu. ") 




Ainsi la conscience de l'ego était immergé en permanence DANS la tranquillité suprême, quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle vive, où qu'elle aille, elle ne pouvait pas y échapper...et pourtant ce n'était pas reconnu (où à peine effleuré). Juste parce que la conscience ego était SUBJUGUÉE par ses propres scénarios (en effet, l'humain étant systématiquement attiré par ce qui est défini, à quel moment prêtait t'il vraiment attention au non  - défini / l'air / l'espace vide.......toujours là ???). C'est vraiment bête !  




Donc, juste là à l'instant, en observant l'air / l'espace vide : a t'il un soucis ? Est ce qu'il a besoin de s'encombrer de quelque chose ? Absolument pas. Pareil pour le sommeil et même le vécu d'un squelette : pas de soucis, pas de besoin de quoi que ce soit. Comme quoi, si un point de vue ne connaît pas la simplicité et la tranquillité (et au contraire adore le super tordu - compliqué, marque de fabrique " made in ego ") : c'est que ça n'a aucun sens et donc  laisse tomber ! Wink


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:56 (2017)    Sujet du message: La simplicité suprême

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom