Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 06:09 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant

LIEN:  https://lestransformations.wordpress.com/ 


Texte à suivre 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Oct - 06:09 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 11:09 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant


ANAËL 
  
 
Par lui-même 


 
 Octobre 2015 

 
Anaël Archange. Bien-aimés enfants de la loi de Un, je me présente à vous en tant qu’ange de la Relation et Archange de l’Amour afin que nos Présences, réunies en le cœur de Un et dans la vérité de l’Unique, se manifestent et s’expriment en votre Temple et en nos Présences communes. Que la Paix et l’Amour soient la vérité de cet instant.



… Silence…




Mes mots aujourd’hui seront peu nombreux mais chaque silence entre chaque mot et chaque phrase sera l’occasion de pénétrer au cœur de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, vous ouvrant définitivement à la réalité de l’Amour, à la réalité de la Présence, à la réalité de votre être.
J’inaugure en ce jour non pas le Conclave tel qu’il a existé voilà quelques années mais nous viendrons tour à tour, chacun des Archanges, vous exprimer et vous manifester la réalité et la vérité de votre Présence, la réalité et la vérité de votre renaissance, de votre Résurrection dans les sphères de la beauté.

Laissons-nous alors pénétrer et vivre la Présence solaire, ainsi que de laisser se vivifier en chacun de nous le Chœur des Anges.



… Silence…



Aujourd’hui, où que vous soyez à la surface de cette Terre, chacun d’entre vous affronte son propre face-à-face, sa propre vérité, confrontée à la vérité absolue de l’Amour, vous permettant en quelque sorte dans un ultime ajustement de préciser votre place et ce que vous êtes en vérité, non pas pour démontrer, non pas pour montrer mais pour réellement manifester l’évidence de ce que vous êtes, dépouillé des ultimes voiles, franchissant les dernières portes, éveillant en vous les structures de l’Éternité au sein de votre corps d’Êtreté, vous donnant à vivre de manière simultanée l’éphémère et l’Éternel au sein de la même réalité de votre Présence.

Nous viendrons donc chacun notre tour, nous Archanges, apposer le sceau de la Vérité et de la Liberté permettant d’accueillir, si ce n’est déjà fait, la matrice Christique ouvrant les portes qu’il peut rester à ouvrir en vous comme en ce monde, favorisant en quelque sorte votre placement au sein de votre vérité.



Alors que chante en votre conscience le chant de l’Éternité, le chant de l’Appel, alors que chante en vous l’évacuation des dernières résistances à la vérité inébranlable de l’Amour, vous donnant à vivre ce qui est à vivre pour chacun de vous, vous donnant à traverser avec bonheur, si telle est la Grâce qui s’établit, ce qu’il peut rester d’illusions en chacun de vous, vous ouvrant à la Grâce de Marie, à son Manteau et à la vérité du Fils.




… Silence…



Le temps est donc venu de déposer les ultimes fardeaux de la lourdeur et de l’opacité des illusions de ce monde aux pieds du Seigneur et aux pieds de Marie, vous dépouillant en quelque sorte des derniers éléments superflus à la manifestation de la Vérité et de votre vérité. En ce qui se déroule en chacun de vous comme pour l’ensemble de l’humanité Une, se trouvent les éléments vous amenant, de manière fulgurante ou pas-à-pas, à découvrir ce qui n’avait pu encore être vu en vous comme autour de vous.



Ainsi cette approche a été réalisée pour beaucoup d’entre vous par une faculté plus grande à l’évidence des êtres de la nature, à l’évidence des dimensions s’intriquant en ce monde. Quoi que vous viviez, quoi que vous ayez à vivre en ces temps de l’Appel, tout ce qui se déroule n’est que le déploiement de la Vérité, de la Beauté et de l’Éternité.



En vous le Feu sacré de l’Amour prenant naissance dans vos Couronnes vous donne à découvrir que vous êtes le monde en totalité et en réalité, ce monde-ci comme chaque monde, comme chaque vie, mettant en relation, en résonance et en fusion les différentes parties pouvant être encore cloisonnées, séparées ou fragmentées, vous permettant de vous établir, dès l’instant où vous lâchez le sens et l’idée d’être une personne, la vérité intégrale de votre éternité.



En ces temps-là, le Silence. Le Silence de votre personne, le Silence de l’ensemble des êtres subtils, des Présences évoluant jusqu’à présent au sein des mondes unifiés venant vous toucher chacun leur tour de leur Grâce, venant en quelque sorte vous affermir à la vérité de l’Amour. Nous vous avions toujours dit, durant ces années, que nous étions en vous, vous donnant la relation la plus juste entre les différentes facettes de l’Amour, du diamant ou du cristal que vous êtes, flammes éternelles qui retrouvent leur vérité, flammes éternelles retrouvant l’Amour privé de tout sens d’appropriation, de tout sens d’appartenance, venant là aussi transcender les derniers éléments nommés les lignées, vous donnant accès à la pureté de ER, à la pureté de la vérité du Lemniscate, vous faisant découvrir en intégralité le joyau de votre Présence et le joyau de l’Absence à l’illusion, installant en vous la pérennité, la certitude et le vécu, sans aucune barrière, sans aucune limite autre que celle que vous posez encore à la réalité de l’Amour qui constitue votre être.



Quand Étoiles et Anciens vous ont dit que vous pouviez faire appel à eux, de la même façon que aujourd’hui vous rentrez peut-être plus facilement en contact avec les peuples naturels de ce monde, il vous est aujourd’hui offert de vivre la totalité de cela en vous, en Vérité et en Unité. Marchant ainsi sur les pas de Celui qui a oeuvré à ensemencer la Terre voilà 2000 ans, aujourd’hui vous, Fils Ardents du Soleil, Fils Ardents de la Vérité, vivez la libération des derniers engrammes et des derniers programmes personnels ou collectifs liés non plus aux lignes de prédation mais à ce que vous pourriez nommer « habitudes », l’ensemble de ces habitudes se dissolvant devant la pureté de la Lumière émanant au centre de votre centre et venant recouvrir vos corps grossiers, vos corps subtils, vous parant alors des joyaux de l’Êtreté révélée et manifestée au sein même de ce que vous avez à vivre à la surface de ce monde.



… Silence…



En accueillant et en acceptant toujours plus de particules adamantines, de Lumière de la Vérité en votre Temple, se révèle à vous la majesté de ce qui avait été occulté. En restant disponible à chaque souffle de votre vie à la vérité de l’instant, se déploie en vous à chaque occasion la beauté de l’instant dans votre Temple d’Éternité nommé « corps d’Êtreté », présent ici-même en vous et autour de vous. Là est le seul joyau, là est la seule vérité, là seulement se situe l’Amour, dépouillé de toute relation de quelque nature que ce soit, face à vous-même dans ce face-à-face, dans ce coeur à coeur entre vous et vous-même, entre vos parties limitées qui s’éteignent et votre partie illimitée qui se réveille comme d’un profond sommeil.



Ainsi l’Esprit du Soleil et le Choeur des Anges chantent en vos cocons de Lumière, vous donnant à percevoir, vous donnant à vivre à des degrés divers la progression de la Lumière dans son installation à la surface de ce monde ainsi que dans l’Ascension de la Terre. La fête des Archanges étant passée, il vous reste maintenant à actualiser cela de manière individuelle, de manière fraternelle, de manière collective, englobant beaucoup plus que les humains, beaucoup plus que les peuples de la nature, beaucoup plus que la Terre, beaucoup plus que le Soleil, beaucoup plus que l’ensemble du manifesté et du créé en quelque dimension, en quelque secteur que cela soit des univers et des multivers.



Ainsi, se révèle le vrai et l’authentique. Ainsi se révèle votre Face-à-Face. En chaque coeur s’établit la même relation entre le coeur éternel et le coeur affectif, mettant à jour sans effort et sans difficulté ce qui doit s’actualiser en cet instant présent. Venant consumer ce qu’il peut rester de souffrance, ce qu’il peut rester d’attaches, ce qu’il peut rester de croyances. Vous conduisant au seuil de la Demeure de Paix Suprême. Vous faisant découvrir la majesté du Soi, non plus seulement vécu en méditation ou par expérience mais se donnant à voir lui-même en chaque circonstance qui se déroule dans votre vie. Vous ajustant encore plus finement à la précision de l’Amour, à l’Intelligence de la Lumière et à l’évidence de l’Amour et de la Lumière.



Ainsi l’état de Grâce, le Manteau Bleu de Marie et l’ensemble des structures vibrales que vous avez peut-être vécues ou vivez encore, vient vous confirmer l’issue de ce monde dans sa finalité et dans son éphémère. Alors nous, Archanges, venons vous dire : réjouissez-vous car les temps sont venus. Réjouissez-vous quoi qu’il arrive à la superficie de votre conscience car votre conscience se retrouvera à terme, et en un terme très proche, dans la félicité et la béatitude de sa reconnexion, de sa reconnaissance, en un espace et un temps où ni l’un ni l’autre n’existe mais où toutefois se vit avec intensité et entièreté la vérité de l’Amour, la vérité de la Lumière.



… Silence…



Le Verbe Créateur lui aussi provient du Silence de l’Éternité, provient de ce qui sous-tend toute manifestation de conscience en quelque monde que ce soit.



… Silence…



Ainsi la Lumière vient parfois vous enjoindre certaines directions, vous enjoindre à certains mouvements ou à certains silences, du corps comme des mots. N’y voyez aucune altération mais voyez-y bien plus ce qui vient et ce qui est déjà là. Ne vous attardez pas à ce qui s’en va, ne vous attardez pas et ne retenez rien de ce qui est éphémère.



Chacun de vous vit un certain nombre d’expériences, de ce monde comme celles d’autres dimensions. Tout cela ne demande qu’à prendre l’entièreté de la manifestation de votre conscience en ce monde car c’est ici que se trouve l’appui le plus inébranlable, vous donnant la certitude de la Liberté et la certitude absolue de la vérité de la conscience, de la vérité de l’Absolu.



… Silence…



Acceptez de vous poser si la Lumière vous pose. Acceptez de vous élever si la Lumière vous élève. Acceptez de faire Silence si la Lumière oeuvre au Silence en vous.



En ces temps si particuliers où s’accomplissent l’ensemble des prophéties énoncées depuis des temps immémoriaux, se révèle à vous tout ce qui a pu être caché dans l’agencement de votre conscience comme dans l’agencement de ce monde. L’heure est à la Vérité nue. L’heure est à la beauté sans aucun artifice, sans aucune parure, sans aucun ornement. L’Amour se suffit à lui-même, ainsi s’éteindra votre Face-à-Face, ainsi s’éteindra la confrontation et la conflagration de ce monde. Il y a seulement la juste rétribution de la Liberté retrouvée, la juste rétribution de ce que traduit votre âme ou votre conscience ici-même en cet instant présent.



Nous venons donc, nous Archanges, chacun d’entre nous, déposer l’une des 7 notes de musique couplées aux 7 dernières clés Métatroniques révélées voilà peu de temps.



En écoutant sur ce monde la symphonie de la Lumière, vous dépasserez la symphonie elle-même afin d’aller à l’origine du son, à l’origine du Verbe, à l’origine de la Création, vous donnant à vivre le rappel et le Serment de la Promesse, celle de la Source, celle de la Lumière Une et ce qui sous-tend l’ensemble de toute conscience comme de toute manifestation, ici comme ailleurs.



D’ailleurs il n’y a plus d’ailleurs. Il n’y a que l’Ici, il n’y a que le Maintenant, le HIC et NUNC, le IM et IS, vous plaçant là où le Face-à-Face s’éteint, où tout est englobé dans le même coeur et dans la même vibrance de l’Amour Un. Alors, comme vous le disait l’Archange Uriel voilà de nombreuses années : « Entendez et écoutez ». Entendez et écoutez la symphonie de la Lumière, entendez et écoutez les chants d’allégresse retentissant peu à peu dans l’ensemble de vos cieux et dans l’ensemble de vos terres. Le temps est venu d’accueillir Celui qui vient, le temps est venu d’accueillir l’Éternité en toutes ses prérogatives et en toutes ses manifestations et en toutes ses origines.



… Silence…



Allez jusqu’au son. Le son primordial, celui qui est à l’origine des quatre Éléments, celui qui est à l’origine des douze syllabes sacrées, non pas tant par curiosité mais parce qu’eux-mêmes installent l’évidence en ce Face-à-Face de résolution finale de l’émergence de la nouvelle dimension, de l’émergence de la Vérité de manière visible, sensible et permanente au sein de ce monde. Réalisant donc l’intégration de tout ce qu’il vous a été amené à vivre comme relations, comme contacts, en votre plan comme avec nos plans.




… Silence…



Le chant de l’allégresse du ciel et de la Terre commence à se faire entendre et frémit à vos oreilles, annonçant et préparant ce qu’il reste à laisser oeuvrer en votre Temple.



En tant qu’Archange de la Relation, je pourrais même vous dire que dès cet instant la meilleure chose à écouter et à entendre, c’est ce qui se déroule au sein du Silence de votre Demeure de Paix Suprême, là où plus rien de ce monde ne peut venir interférer mais bien au contraire vient amplifier et déployer la flamme sacrée de la Vérité, de l’Esprit et de la conscience.



Les derniers liens qui parfois pouvaient encore vous retenir, de manière vibrale ou de manière psychologique, à la surface de ce monde, vous montrent par votre vécu la futilité de ce genre d’approche car l’Amour suffit à nourrir toute manifestation, toute vie, en quelque plan que ce soit, quel que soit l’agencement de cette dimension ou l’agencement d’un plan donné. Demeurez de plus en plus souvent où tout n’est que Vérité et où tout n’est que beauté, où rien de ce monde ne peut altérer le trésor de votre flamme.



C’est ainsi que vous trouverez les ingrédients, la force, non pas par une quelconque volonté mais bien plus par l’évidence de la Lumière, de vous extraire, sans fuir quoi que ce soit, de l’illusion de ce monde. De plus en plus parmi vous vont expérimenter cela. De plus en plus parmi vous vont être en quelque sorte au sein de leur Face-à-Face, confrontés à l’éphémère et confrontés à l’Éternité, provoquant en vous la certitude inébranlable de l’Amour n’étant plus coloré par les circonstances et conditions de ce monde mais bien l’Amour inconditionné, libre de tout lien, libre de toute souffrance et libre de toute illusion.



… Silence…



Ainsi j’imprime en vous, non pas seulement le sceau de ma Présence et de votre Présence mais la clé venant parfaire ce qu’il peut encore être nécessaire de parfaire, non pas par vous-même mais vraiment par la capacité à disparaître de toute tension, de toute douleur, de toute certitude inhérente à ce monde qui ne dure que le temps d’une vie au maximum. Je viens donc impulser en quelque sorte la dernière ronde des Archanges, non plus réunis en Conclave mais nous venons chacun notre tour accorder les dernières clés Métatroniques afin de retrouver, au travers du « douze », la totalité de votre Couronnement et la totalité de votre Coeur Ascensionnel.



… Silence…



Posez-vous et déposez ce qui peut encore sembler encombrer l’instant de votre Présence. À chaque occasion, à chaque appel de la Lumière et en définitive, il vous sera demandé de vous prouver à vous-même la vérité de la Lumière ou la vérité de l’illusion. Aucun trouble ne pourra vous affecter parce que tout est déposé en vous, prêt pour cet instant, prêt pour ces moments. Vous constaterez ainsi rapidement, au fur et à mesure des appels de la Lumière à vous poser, que tout ce qui vous apparaissait obscur, pesant, douloureux ou contraire à la Lumière ne pèsera plus grand-chose par rapport au poids de la Vérité, au poids de la densité de la Lumière.



Ceci se déroule en ce moment même, ouvrant la voie comme elle vous l’avait dit elle-même à l’Appel de Marie et à l’accomplissement de la fin des temps. Un temps, deux temps et la moitié d’un temps sont écoulés.



La Libération de la Terre qui a été effective voilà quelques années de votre temps rend entièrement disponible aujourd’hui votre propre Libération. Votre propre vérité devient donc manifestée, manifestable et signe votre capacité à établir votre Présence éternelle à la surface de ce monde.



Laissez le Feu dévorant de l’Amour œuvrer en vous. Laissez le Feu du Cœur, laissez l’Onde de Vie réaliser l’ultime alchimie permettant l’Ascension réelle et concrète de votre corps, de votre conscience ou de votre Esprit. Pour certains d’entre vous, et de plus en plus nombreux parmi vous, vous réaliserez vraiment, si ce n’est déjà fait de manière totale, l’ineptie de l’enfermement au sein d’un corps, l’ineptie des lois quelles qu’elles soient, de ce monde. Vous saisirez enfin pleinement, si ce n’est déjà fait, la phrase suivante : « Vous étiez sur ce monde mais vous n’êtes pas de ce monde ».


Ainsi donc dans les moments d’appel de la Lumière, répondez par la Lumière intérieure. Ne laissez aucun élément au sein de quelque relation que ce soit, comme en vous, comme entre chacun de vous, venir ternir ou freiner le déploiement de la Lumière et le déploiement de votre corps Ascensionnel. N’oubliez jamais de vous poser, autant que faire se peut, au sein de l’instant présent car c’est au sein de l’instant présent que se révèlent l’infinité des temps, la fatuité de ce temps de ce monde, et la vanité de ce qui constitue la personne.



Les temps de la Grâce, le temps de l’Appel de Marie sont des moments de grands changements, sans même parler d’Ascension, de grands bouleversements, de grandes transformations, de grandes modifications survenant en vous comme sur quelque endroit où vous portez vos yeux à la surface de ce monde. Viendra un moment, à très brève échéance, où vous ne pourrez compter que sur ce que vous êtes vraiment et vous verrez à ce moment-là que les illusions de ce monde s’éteindront d’elles-mêmes, comme votre personne s’éteindra à ce moment-là, pour laisser place à la Résurrection finale de ce monde.



… Silence…



Au-delà des sons et au-delà des silences, des perceptions nouvelles se font jour en vous, inscrites au sein de la vibration comme inscrites au sein de la conscience, mettant fin à l’isolement de votre propre conscience au sein même de ce monde. Quelle que soit l’intensité de ce que perçoit votre conscience comme Lumière ou comme vibration, n’oubliez jamais que cette intensité vous conduit au coeur du coeur, dans la Demeure de Paix Suprême, là où tout se résout réellement et concrètement par la Grâce de l’Éternité.



Que cela soit au niveau de la Couronne radiante de la tête, que cela soit dans le Couronne radiante du coeur, que cela soit par les différentes composantes de l’Onde de Vie, que cela soit par le Manteau de Marie ou encore par le Canal Marial, l’ensemble de ces vibrations se résolvent dans la paix du coeur du processus de l’Ascension.




Rappelez-vous aussi qu’en tant que Ancreur et Semeur de Lumière, vous êtes aujourd’hui en quelque sorte, mais n’y voyez aucun rôle, celui d’être en quelque sorte l’ambassadeur de la Vérité, les ambassadeurs de la Lumière au sein même de la résolution finale de ce monde. Rappelez-vous aussi que le seul apport et le seul appui que vous pourrez trouver dans ces moments-là ne sera qu’à l’intérieur de vous et non plus dans les relations extérieures, débouchant, bien plus que sur le Face-à-Face, sur l’ultime relation entre la chenille et le papillon.



… Silence…



Quoi qu’il se déroule sous le regard de votre conscience, quoi qu’il se déroule sur la globalité de ce monde, rappelez-vous que le Silence est la réponse à toutes les interrogations, à toutes les questions, parce que le Silence est la plénitude de l’Absolu. Il contient en lui tous les potentiels de la Liberté, tous les potentiels de toute manifestation de la conscience en quelque univers ou multivers que ce soit. Demeurez ainsi affermi dans cet instant présent, demeurez à jamais affermi dans la vérité du Christ. Aujourd’hui est là, non pas votre mission mais le sens même de votre présence à la surface de ce monde.



Enfants de la loi de Un, vous avez triomphé des adversités apparentes présentes en vous comme à la surface de ce monde, ainsi l’ensemble des Archanges se joint à moi pour non seulement vous rendre grâce et exprimer notre gratitude mais bien plus fusionner en vous dans le coeur de Un, vous apportant le Silence au sein des dernières clés Métatroniques.



… Silence…



À chaque Silence, à chaque appel de la Lumière et à chaque injonction de la supraconscience, vous laisserez se déployer la vérité du Silence, là où le temps et l’espace illusoires de ce monde n’ont plus aucune prise sur la vérité de votre être.



Il n’y a plus de lieu où cacher quoi que ce soit. Tout doit apparaître dans la Lumière nue, dans la clarté et la précision de l’Amour. Rappelez-vous aussi que c’est dans l’humilité de la simplicité que vous ferez, en ce moment même, votre ciel sur la Terre, accompagnant celle-ci quel que soit votre devenir, dans son Ascension.



… Silence…

Rappelez-vous aussi que dans la relation à vos frères et soeurs proches ou moins proches de vous, la seule aide possible sera simplement la manifestation de votre Amour, de votre Amour au-delà de tout mot, au-delà de toute parole et au-delà même de tout regard ou de toute attention, car vous vous reconnaîtrez de Présence à Présence et non plus de personne à personne et non plus même de personne à entité, qu’elle soit de la nature ou que cela provienne des Anciens, des Étoiles ou de nous, Archanges.



… Silence…



En le cœur du cœur retentit à vos oreilles la symphonie de l’Amour, enchaînant pour les plus sensibles d’entre vous les douze sons réunis en un seul. Le son de l’Appel de Marie, préalable à l’entente, si cela n’a pas déjà été fait voilà quelques années, de votre nom mais aussi l’Appel de Marie à rentrer en vous et en la Vérité afin que plus jamais vous ne puissiez nourrir quoi que ce soit à la surface de ce monde mais seulement ensemencer l’Amour. Non plus pour l’ancrer mais bien plus pour le faire éclore comme parachèvement de l’œuvre menée en cette incarnation, pour la plupart d’entre vous depuis de nombreuses années ou de nombreuses dizaines d’années.

Ainsi le temps n’est plus compté ni décompté, le temps est venu, de manière formelle, de manière indélébile, qui ne souffre aucun retard, de vivre l’Amour en sa liberté totale, détaché de toute contingence issue de ce monde où vous êtes encore, vous faisant découvrir, si vous l’acceptez, la véritable Liberté qui n’a que faire de quelconque circonstance de ce monde pour être vécue.



Ainsi donc nombre d’entre vous, dans les jours et les semaines qui viennent, vont découvrir leur vérité, non plus de manière parcellaire mais de manière entière, dès l’instant où vous syntonisez votre conscience et votre vie sur la Lumière elle-même, sur les contacts se manifestant à vous au sein de la nature comme au sein des Anciens, des Étoiles ou des Archanges, permettant de vous affiner et de vous rapprocher de manière toujours plus tangible du cœur du cœur, au milieu du cœur, là où se trouve le passage obligatoire et unique vers la vérité de l’Amour.



La Lumière vous demande de vous rendre disponible en chaque acte posé au sein de ce monde, en chaque regard posé sur ce monde ou en vos frères et sœurs, vous permettant de saisir que vous n’êtes pas de ce monde, que vous êtes né de la poussière et que vous retournerez à la poussière afin de découvrir le joyau dans sa gangue.

… Silence…

Par votre Présence ou par votre Absence, vous signifiez à l’illusion de ce monde que vous n’êtes plus dupe des jeux de rôle, des jeux du bien et du mal, des jeux de la souffrance et du plaisir, de quelque jeu que ce soit privé de la Source, afin de vous faire redécouvrir et manifester la totalité de votre beauté au sein même de la vision de ce monde, et de la vision de vos frères et soeurs comme du reste du monde.



… Silence…



Je suis Anaël Archange et nous allons nous installer ensemble, en cet instant, dans la vérité du Silence, sans autre but que d’être là.



… Silence…



Enfants de l’Un et aimés de l’Amour, éprouvez le Feu de l’Amour, le Feu de la Vérité…



… Silence…



… et demeurons, ensemble et Un, dans ce Silence et dans cette plénitude…



… Silence…



… disponible pour Lui, disponible pour l’Esprit du Soleil.



… Silence…



Pose-toi et dépose en cet espace sacré ce qui t’encombre, et ensemble rendons grâce à l’action de Grâce et à l’état de Grâce eux-mêmes.



… Silence…



Et recevez ainsi la bénédiction des Eaux d’en Haut, les Eaux du Mystère, de IM maintenant le mystère de la Création, le mystère même de la Vie…



… Silence…



… afin que vous-mêmes le moment venu puissiez révéler la puissance du « Ehyeh Asher Ehyeh ».



… Silence…



Toi, l’ami et l’aimé de la Source, libère-toi de tout poids car tu l’es déjà, libéré.



… Silence…



Et n’oubliez pas, à chaque retour au sein de ce monde, d’être le sourire de l’Amour en quelque circonstance, en quelque relation, en quelque souffrance, en quelque joie que ce soit.



… Silence…



Je suis Anaël Archange et je dépose sur vous une pluie de bénédictions afin que jamais le sourire de l’Amour ne puisse disparaître de vos lèvres.



… Silence…



À bientôt.


Source: lestransformations


https://lestransformations.wordpress.com/2015/10/09/lultime-ronde-des-archa…
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 11:16 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant


  
MIKAËL  
 
  Octobre 2015 
 
  
Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Enfants de la Lumière Une, permettez-moi à mon tour, par ma présence en ce lieu, en cet espace, de déposer sur vos épaules, moi aussi, mon Manteau Bleu. Je viens activer la révélation des dernières clés Métatroniques, ici et maintenant, vous rebaptisant en l’esprit de Vérité par la Grâce du Christ et par le décret de la Source. 
  
Ma présence en vos cieux comme en votre coeur vient ouvrir le ciel de la Terre, permettant à la Flotte Mariale d’organiser l’Appel de Marie. Je viens vous ouvrir à votre vérité ultime, déposant le sceau de mon Feu et de mon Manteau en le Temple de votre éternité. Mes mots seront eux aussi peu nombreux, entrecoupés de silences, afin de digérer et de faire vôtre la vérité de ma Présence en votre Présence. 
  
Aimés de l’Un et aimés de la Source, le temps est venu de me révéler de manière visible en vos cieux et en votre coeur, révélant à travers ce corps la flamme sacrée de votre propre sacre, signant le retour en votre éternité si telle est votre liberté. 
  
Je viens mettre fin, de manière visible, à l’oubli collectif de la vérité de l’Amour. 
  
Je viens en vos cieux, et non plus seulement autour de votre Soleil, ouvrir la voie à celui qui achèvera le retournement ultime des consciences ainsi que de la Terre. 
  
Je viens en votre cœur faciliter votre identité, faciliter l’Amour, faciliter le vrai, maintenant non seulement votre Maison propre mais l’éclairant de mille feux, des feux de la Résurrection. En les douze clés révélées et manifestées te retracent en quelque sorte à une autre octave les douze étapes vécues lors des Noces Célestes, lors de nos rendez-vous, voilà des années de votre temps. 
  
Je ne viendrai plus pour des rendez-vous parce que je m’installe définitivement au cœur de votre cœur après avoir franchi le ciel de votre atmosphère et les barrages de votre tête. Ainsi d’ores et déjà je scelle en vous le sacre de la Vérité, le sacre de mon sceau. 
  
Je viens donc me manifester à vous de la même façon que vous rencontrez les êtres de la nature, les Anciens, les Étoiles et les Archanges, mais non plus de manière personnelle et individuelle mais à l’échelon de l’ensemble des consciences de cette terre. 
  
Je viens donc dégager la route de l’Archange qui me suit, l’ange du Retournement et de la Présence. Je déblaie en vous de la même façon, par le Feu de l’esprit, ce qu’il peut rester d’ancrage à l’éphémère, d’ancrage au sein des limites, les vôtres comme celles de ce monde. 
  
Je viens sceller de la même façon l’harmonie réelle des deux Couronnes radiantes de la tête associées à celle du cœur, afin que votre ciel et votre terre ne fassent qu’un dans la vérité de la conscience, afin que votre tête et votre cœur ne soient plus séparés en quelque fonction que ce soit. 
  
Ainsi se déroule en vous la Résurrection. Ainsi se déroule en vous, par ma Présence en votre ciel, le sceau indélébile de la vérité ignée du Feu primordial, installant en vous l’état de Grâce et l’état de Vérité où tout est rendu à sa transparence, à sa lumière et à son authenticité. 
  
Entre chacun de mes mots, comme pour chaque Archange qui me succédera, se trouve la certitude de la Présence et de l’Absence. 
  
En chaque cœur de cette terre j’allumerai le Feu de la compassion, le Feu de l’Amour, vous donnant une sensibilité amplifiée à l’Amour de Marie qui vous sera délivré lors de son Appel, moment d’ultime Grâce en cette fin de l’illusion, en cette fin de toute illusion, de votre Résurrection, résurrection à la vie éternelle, résurrection à la Vie, résurrection à l’Esprit, résurrection à la Liberté. 
  
Les signes de la Lumière deviennent de plus en plus évidents et éclatants, en vous comme à la surface de ce monde, mettant fin à l’angoisse de la mort, mettant fin à l’angoisse de l’éphémère et révélant ce que vous êtes vraiment aux yeux de tous et aux yeux de chacun. 
  
… Silence… 
  
Le baptême de Feu, de manière visible et non plus interne, au sein même de l’illusion de ce monde, met à jour de manière éclatante la vérité, la transparence et la clarté de l’Amour. 
  
… Silence… 
  
Écoutez et entendez, dans le silence de votre cœur, le fracas du ciel et de la terre illusoires, mettant à nu le joyau. 
  
Votre cœur en feu attisera le fracas de l’écroulement des illusions et activera en même temps la plénitude du Silence, révélant l’Amour à lui-même. 
  
… Silence… 
  
Se jouent en vous, en chacun de vous, l’ultime jeu des illusions, l’ultime jeu du dévoilement de ce qui a toujours été présent malgré l’enfermement, donnant en quelque sorte un libre accès à chacun d’entre vous qui est dans le silence du cœur, de mettre fin à tous les voiles isolants et enfermants. 
  
Je viens aussi éclairer la finalité du travail des quatre Éléments ou quatre Cavaliers, vous donnant à voir Dragons, Elfes, Gnomes et Ondines, ainsi que tous les peuples de la nature, vous donnant à voir les rouages de l’illusion de ce monde, non plus à l’échelon individuel mais bien plus à l’échelon collectif, période vécue par chaque humain incarné soit dans la Grâce soit dans le déni soit dans la colère. Mais rien de ce qui émergera de vous n’est autre que là aussi l’illusion du jeu de la scène de théâtre. 
  
… Silence… 
  
Au Feu du ciel répond le Feu de la Terre, au Feu de votre corps et de votre cœur répond la Présence du Christ, par la Grâce de l’Esprit du Soleil, encadré par le Chœur des anges. 
  
… Silence… 
  
Aussi, en vous comme par ma présence en tant que Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes, apposant mon sceau dans le ciel de cette terre, je prends de manière temporaire le rôle de Prince et Régent des Milices de la Terre afin que les enfants de Un, encore saisis par les restes de l’illusion, puissent se découvrir, sans fausse honte et sans pudeur, dans leur état d’être réel, dans leur conscience réelle au sein des manifestations des Mondes Libres, ici-même sur cette terre. 
  
… Silence… 
  
Ainsi, ce qui pouvait rester tapi au sein de vos ombres résiduelles possibles comme au sein des rouages occultes de ce monde, se révélera chaque jour un peu plus sous l’éclairage de la Lumière, car l’intensité de la radiation de l’Ultraviolet, l’intensité du rayonnement du Soleil central, l’intensité de ma Présence et de votre Présence ne permettra plus dorénavant à quelque ombre que ce soit d’être tapie au sein de votre Présence ou au sein des rouages de ce monde, parachevant l’œuvre de dissolution totale et irrémédiable des ultimes lignes de prédation pouvant être encore manifestées par les jeux des croyances au sein du système de contrôle du mental humain pourtant déjà bien distendu et bien dissous par l’effort des ancreurs et semeurs de lumière. 
  
Ainsi vous-mêmes pourrez dire, selon les moments : « Je suis l’ange Mikaël qui est comme Lui, la Source ». Ainsi vous manifesterez la gloire du Christ, indépendamment de toute personne présente encore au sein de votre conscience, vous donnant accès, si ce n’est déjà le cas, à la transdimensionnalité de votre Résurrection à la surface même de ce monde. 
  
… Silence… 
  
Passant aussi dans votre ciel, j’attiserai les braises du feu de l’illusion, montrant alors à chacun l’inéluctabilité de ce qui se déroule, quel qu’en soit l’accord ou le déni. Ainsi je dépose en vous à nouveau, et pour la deuxième fois, le sceau de la Résurrection. 
  
… Silence… 
  
Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes et Terrestres, en l’accueil de votre cœur se signe l’accueil de ma Présence, scellant ainsi là aussi, à une autre octave, la Nouvelle Eucharistie, sacrement perpétuel de la Vérité. Entendez bien au-delà de mes mots, entendez bien au-delà de nos Présences communes, le sens et le poids de mes mots afin que s’établisse la Vérité de l’Un ici-même en ce monde. 
  
… Silence… 
  
Ainsi donc vous voilà marqués du sceau de la Libération et de la Résurrection, vous inscrivant chacun de manière individuelle en tant que témoin et réceptacle de la Vérité au sein même de ce corps et de cette conscience. Daignez recevoir mon ultime bénédiction avant de recevoir ma bénédiction visible aux yeux de tous. 
  
… Silence… 
  
Ainsi chacun de vous, dès maintenant, pourrez donner votre paix à chaque frère et sœur rencontré et en chaque relation rencontrée. Quelles que soient les circonstances de guerre extérieure, la paix intérieure viendra à bout de tout ce qui pourra frictionner et s’opposer au rétablissement de la Vérité et à l’Ascension. 
  
Je suis l’Archange Mikaël et je vous donne ma paix. Au revoir, en le Temple de notre cœur. 
  
Source: lestransformations 
  
  
  
 


Revenir en haut
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 11:25 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant


 
URIEL 

 
Octobre 2015 

 



 
Vérité et en Unité, daignez recevoir et accueillir la Grâce de ma Lumière Blanche. Je viens à vous en tant qu’ange de la Présence et Archange du Retournement, venant accompagner votre délivrance.



Ainsi j’entame avec vous le chant de la délivrance, celui où souffle l’esprit de feu de la Liberté, celui où souffle l’esprit de Vérité. Ainsi en vous le Paraclet s’active. Ainsi en vous je viens déposer l’activation de la troisième clé, celle vous donnant à vivre le Passage avec facilité, vous permettant de traverser les rives du connu afin de vous retrouver dans la splendeur de la Vérité retrouvée, afin de vous retrouver dans le chant de la Liberté, entonnant de manière perpétuelle la gloire de la Vérité et la vérité de l’Amour.
 
Bien-aimés enfants de la loi de Un, je viens chanter au Temple de votre Présence le chant de la Liberté, le chant de l’Appel, celui qui accompagne le passage du connu à l’inconnu, vous donnant à vivre enfin le souffle et la vérité de l’Éternité, le souffle et la vérité de votre beauté.
 
Aimés de l’Un, enfants de l’Un, chante en vous le chant de la Liberté, chante en vous le Silence de la Vérité. Entre mes mots se déposent en vous le principe et l’essence de la Liberté éternelle, de la Vérité enfin apparaissant sans freins et sans résistances, apparaissant enfin en l’Appel de Marie et en l’Appel des Archanges, vous donnant à vivre la vraie Liberté afin de voir avec les yeux de votre chair la majesté de la Lumière, afin que plus jamais le moindre doute ne puisse subsister au sein de l’entropie de ce monde.
 
Ici-même, ici et partout se découvre en vous le chant et le souffle de l’Esprit, celui qui enfin arrive à émerger depuis l’intérieur vers l’extérieur et de l’extérieur vers l’intérieur, vous donnant précisément le tempo de votre Liberté, le tempo de votre délivrance. Alors accueillez et laissez œuvrer les forces de la Lumière et laissez œuvrer la vérité de la Lumière afin que le Passage se déroule en vous de la manière la plus sage, afin que le Passage se déroule en vous de la manière la plus directe, la plus éclatante et la plus réjouissante.
 
Alors ouvrez ce qu’il peut rester encore à ouvrir et laissez ce qui doit encore être laissé. Alors ouvrez et laissez en vous surgir le chant de la délivrance, celui qui est conjoint à l’Appel de Marie où dans un dernier râle lié à la souffrance vous vous ouvrez à la vérité de l’Amour, à l’infinité des possibles et à la source des sources, vous donnant à vivre et à expérimenter ce qu’est la vraie Liberté, en dehors de tout cadre, en dehors de tout référencement et en dehors de toute illusion.
 
Ainsi le souffle de la Vérité et le souffle de l’Esprit vient chanter à la porte de votre Temple, vient s’ajuster au plus proche de votre cœur, afin d’orner votre Cœur Ascensionnel des lumières de la Vérité, des sceaux archangéliques, des lumières de votre Êtreté et des lumières venant de toute dimension et de toute direction de l’espace avoisinant et lointain de la Terre. Ainsi le Soleil vient épouser la Terre, baptisant en vous l’esprit Solaire, baptisant en vous, en l’esprit de Vérité, la Présence Une de toutes les Présences qui se sont exprimées par diverses voix en votre Temple intérieur.
 
Ainsi le temps est venu de vivre le Silence, celui de la plénitude de l’être et de l’Esprit, soufflant sans discontinuer sur le terrain fertile de votre cœur et de votre expérience, donnant à germer et en même temps à éclore et en même temps à récolter les fruits de la délivrance, l’accès à la Vérité suprême, celui de votre être qui est non plus l’observateur, qui est non plus celui qui joue un rôle mais qui est bien avant la présence même de l’observateur.
 
En ces temps où plus rien ne sera à observer d’autre que la Lumière, visible en chaque déchéance de l’illusion de ce monde, mettant fin aux ultimes structures et aux ultimes conditionnements de l’habitude de la vie au sein de l’illusion. Ainsi je viens faciliter votre ultime Passage, celui qui vous fait découvrir en totalité et en entièreté la vérité de votre être, la vérité de la Source et la vérité de l’Absolu afin de mettre fin, si telle est votre vibration, si telle est votre Présence, aux jeux d’ombre et lumière existant au sein de ce monde.
 
La Lumière n’a besoin d’aucune ombre, la Lumière est de toute éternité, en quelque couleur que ce soit, émanant sa propre lumière, émanant sa propre vérité, chantant la symphonie des mondes, la symphonie des corps célestes comme des corps humains.
 
Ainsi vous êtes invités non plus à la ronde des Archanges mais à la ronde de vous-mêmes, afin de trouver la boucle de l’Éternité, celle qui vous fait ascensionner en la spirale du Lemniscate sacré, en la spirale de la Liberté où toute liberté ne peut se découvrir qu’une autre liberté, permettant la création de tous les possibles, ou le repos au sein de l’absence de création. Là est votre Éternité, là est la vérité de chacun, qu’il l’accepte ou qu’il le refuse. Ceci est le don de la Grâce fait à vous-mêmes, par l’état de Grâce et l’action de Grâce, vous donnant à emprunter le chemin le plus direct de la délivrance, celui de l’humilité, celui du cœur enfin retrouvé à son origine première comme à sa finalité dernière, celui de l’Amour, celui du Christ et celui de la conscience.
 
Enfants de l’Un et aimés de l’Un, écoutez et entendez le chant de la délivrance, celui de la vérité infinie de la beauté de la Source en quelque création ou récréation que ce soit. Alors, là, dans le silence de votre Temple rempli de l’Esprit du Soleil, prêt à accueillir le Christ et l’Appel de Marie, revêtu du manteau de Marie et de Mikaël, je viens illuminer par le Blanc de ma Présence l’écran de votre conscience, mettant fin aux ombres, mettant fin aux jeux, mettant fin à l’éphémère. L’heure est venue de chanter le chant de la délivrance, non plus seulement celui de la Liberté mais bien celui de l’actualisation de la Liberté au sein même de votre monde tant privé de liberté essentielle de la conscience.
 
Aimés de l’Un, je viens délivrer en vous le sceau de la délivrance, je viens délivrer en vous le sceau de la stabilité de la présence lumineuse de l’Esprit éclairé au sein du souffle de l’Esprit et du Feu de la Vérité. Le Feu du Christ touche vos portes, vous faisant traverser ce qu’il reste à traverser, sans difficulté, dès l’instant où vous accompagnez le sens de la traversée sans aller à contre-courant, sans vous opposer à quoi que ce soit de la Grâce, à quoi que ce soit de l’Intelligence.
 
Ainsi je viens caresser ce qui en vous, vient déverrouiller les dernières portes fermées dans les doubles tours de la peur et de l’incompréhension de ce qui se déroule en vous comme autour de vous sur ce monde. Car il n’y a nulle réponse à apporter à ce monde, il y a juste à le laisser s’éteindre lui-même au sein des braises de son feu dévorant qui n’accepte pas le Feu de la Vérité. L’heure de l’Ascension de la Terre, et non plus seulement de sa Libération, a enfin sonné à l’horloge cosmique du Soleil, à l’horloge cosmique de votre cœur. Ainsi se manifeste d’ores et déjà l’appel à la vacuité, l’appel au Silence, l’appel à la paix. Alors entendez-vous le son de la paix, entendez-vous la fréquence, celle ultime précédant le calme, précédant l’installation uniforme et définitive de la Lumière Une au sein de votre conscience comme au sein de ce monde ?
 
Bien-aimés enfants de la loi de Un, après l’accompagnement que vous avez peut-être suivi, que vous avez peut-être vous-mêmes accompagné, reproduit et vécu en votre Temple, il est temps maintenant de ne plus rien cacher derrière l’écran du jeu, de ne plus rien cacher derrière l’écran de théâtre afin que nul écran ne puisse s’interposer entre vous et vous-mêmes. Pour chacun de vous, en chaque temps et en chaque souffle que vous prenez à la surface de ce monde, le souffle de l’Esprit vous rend à votre esprit et vous rend à l’Éternité.
 
Alors écoutez le chant de la délivrance et laissez-le chanter dans le silence de votre cœur, autour de votre tête et en quelque partie de ce corps crépitant de Lumière, exultant à la joie des retrouvailles. Car il s’agit bien d’une retrouvaille de ce qui croyait avoir été perdu ou égaré en ce chemin de la Terre. Le chemin de la Terre, l’épreuve de la compression, l’épreuve de l’oubli, touche à sa fin. Il est temps de se souvenir, non pas de vos mémoires mais de ce que vous êtes en vérité, il est temps de le vivre en totalité et en entièreté. C’est cela qui s’ouvre en ces jours en vous, c’est cela qui s’ouvre en vos sens, c’est cela qui s’ouvre en vos perceptions, c’est cela qui s’ouvre en vos cogitations existant encore en vous.
 
Alors, œuvrant au sein du Mystère, de la révélation, je viens déposer ce chant de la délivrance, ce chant qui n’est pas seulement celui de la Liberté ou celui de l’Amour mais celui qui englobe tous les autres chants, le chant de tous les possibles, de toute expérience en quelque dimension que ce soit. Là est la Lumière Blanche, celle de l’Unité, celle de la Vérité. Quelles que soient vos expériences passées, quels que soient vos accès passés, aujourd’hui et chaque jour est un jour nouveau, vous installant de manière de plus en plus évidente et flagrante dans l’évidence de l’Amour.
 
Aimés de l’Un, aujourd’hui vous commencez à voir plus que clair sur les vicissitudes de l’illusion, sur les vicissitudes de l’enfermement, afin de vivre et de porter l’étendard de la délivrance et de la liberté à chacun et en chaque sourire, en chaque geste, en chaque parole comme en chaque silence, en chaque occasion comme en chaque circonstance, vous donnant à établir de manière ferme et définitive la vérité de ce que vous êtes. Et de vous voir les uns les autres au-delà de tout masque, au-delà de toute fréquence, au-delà de toute vibration, mettant à nu l’atome germe, celui de l’Amour, celui de l’Esprit, le laissant œuvrer de lui-même et par lui-même en vous-mêmes.
 
Ainsi se déploie le chant de la délivrance vous donnant à éclairer par vous-mêmes et par la Lumière, sans désir et sans vengeance, sans jugement et sans hâte, ce qui se déploie sur l’écran de votre vie, ici-même et ailleurs. Ici-même et ailleurs dans cette vie, le chant de la délivrance a sonné, annonçant les Trompettes, annonçant l’Appel de Marie, annonçant le retour du Christ, en votre Présence comme en votre Absence à ce monde, vous donnant encore plus de poids et plus de densité à la Vérité éternelle, vous affranchissant de toute contrainte et vous affranchissant de tout ce que vous avez considéré jusqu’à présent comme des rôles ou des fonctions essentielles au sein de ce monde.
 
La vie continue, mais à une autre octave. La vie se transforme, et c’est d’ailleurs sa caractéristique essentielle. Ainsi vient vous le rappeler le chant de la délivrance, vous amenant à expurger et à laisser s’évacuer de vous, tout justement ce qui n’est pas vous, tout justement ce qui n’est pas de l’ordre de la Grâce de la Lumière et de son Intelligence. L’Intelligence de la Lumière fait fondre et disparaître l’intelligence de la personne car au sein de la Lumière, il n’y a pas d’autre exigence que d’être soi-même cette Lumière où tout se résout, où tout est possible et où rien ne peut être impossible à la Grâce de l’Amour, à la manifestation de la conscience et à la présence, au sein de l’Absence, de l’Absolu lui-même.
 
Bien-aimés enfants de la loi de Un qui avez suivi les préceptes de la loi de Un et avez appliqué à votre mesure la loi de Un au sein de votre vie, aujourd’hui le temps de l’effort est terminé car cette délivrance-là n’est pas un effort mais bien plus un Abandon, ainsi que vous le savez. À la mesure de votre Abandon, le Passage de la délivrance se fera avec bonheur et légèreté dans votre densité d’Amour, dans votre densité de Présence ou dans la légèreté de votre Absence. Ainsi se déroule l’ultime Passage, celui qui œuvre au sein de la Lumière Blanche, finalisant les différentes œuvres que vous avez entreprises durant ces années, vous menant au sommet de la montagne, vous menant au sommet de vous-mêmes, vous ramenant ainsi au cœur du cœur, à l’essence de l’essence et à la vérité de l’être suprême dans sa splendeur, sa royauté, sa consécration et sa manifestation, ou son absence de manifestation, au sein de quelque conscience que ce soit.
 
Alors s’élève en vous la vérité de la Liberté et la liberté de la Vérité. Alors s’élève en vous le Cœur Ascensionnel vous donnant grâce et sourire, vous donnant à percevoir au-delà de toute apparence et au-delà de tout jugement la vérité de votre être, la vérité de chaque être, la vérité de toute vie poursuivant non pas un but mais manifestant simplement le déploiement de la Vie au sein des multivers et des univers.
 
Alors le chant de la délivrance vient bousculer en vous ce qui peut être encore figé par la peur ou par l’oubli, afin de vous désincruster de ce qui peut encore apparaître comme un blocage ou un refus, inconscient ou conscient, de la Lumière dans sa totalité. La Liberté et la Responsabilité est aujourd’hui votre seul rôle, celui d’accueillir à cœur ouvert, à bras ouverts et à conscience ouverte la réalité des multivers et des univers venant s’entrechoquer à la surface de ce monde, lui montrant la route de la Lumière, celle qui ne connaît aucune erreur, aucune fausse route et surtout qui permet tous les passages en quelque dimension que ce soit.
 
Là est la seule Vérité afin de ne plus être tributaire d‘un corps éphémère, afin de ne plus être tributaire d’aucune relation ni d’aucune autre attache que celle de la Liberté, de la reliance à la Source et de la guidance de l’Absolu retrouvé enfin.
 
Là est le chant de la délivrance, celui où vous déposez l’ensemble de ce qu’il peut rester de fardeau aux pieds de Celui qui vient se présenter et frapper à la porte, aux pieds de Celle qui vient vous délivrer l’ultime Grâce au sein de ce monde.
 
Aimés de l’Un, écoutez et entendez, reposez-vous dans le silence du cœur et laissez œuvrer l’alchimie de la Lumière et laissez œuvrer l’ensemencement du monde nouveau et des nouvelles Demeures, quelle que soit la vôtre, celle où n’apparaît nulle souffrance et nulle division.
 
La fragmentation se termine. Les morceaux se recollent afin de vous apercevoir qu’il n’y a plus de morceaux, qu’il n’y a que l’Un, qu’il n’y a que la Vérité suprême de l’être, en manifestation comme au sein de l’Absolu. L’heure de la délivrance et le chant que je délivre par mon sceau apposé sur le front et sur le cœur permettant la symbiose et la résolution de tout ce qui a pu encore, au sein de vos pérégrinations sur ce monde, figer quelques éléments en vous.
 
Ainsi vous allez découvrir la danse du Silence, non plus exprimée à travers le corps mais exprimée à travers l’Esprit directement, car le corps n’est plus d’aucune utilité dans ce qui se déroulera, et vous permettra seulement de trouver un abri temporaire afin que la gestation se finisse et que la délivrance survienne au sein d’un grand éclat de rire cosmique.
 
Car tout n’est que jeu et le jeu se termine afin que votre jeu se termine lui aussi dans cet éclat de rire des retrouvailles cosmiques, des retrouvailles de l’Éternité, non plus par expérience, non plus par moments, non plus par étapes, non plus comme un espoir ni une espérance, mais comme la réalité de votre instant présent, à chaque souffle, à chaque mouvement, à chaque geste et à chaque sens porté sur ce monde.
 
Ceci se vit maintenant dans la plus grande des aisances, dans la plus grande des simplicités et dans la plus grande des évidences, au fur et à mesure de votre délivrance.
 
Alors, aimés de l’Un, écoutez et entendez ce que je délivre au sein de votre Silence, dans le Blanc de la Vérité, dans le Blanc de l’Unité, ici-même et maintenant.
 
… Silence…
 
Tel est le chant du Silence, celui où l’évidence prend toute place et tout espace. Celui-là même qui résonne en votre Temple, vous ouvrant aux sons de l’Ultime et aux ultimes clés de la délivrance. À vous qui êtes bénis entre les bénis afin que vous-mêmes deveniez ce que vous êtes, les êtres de Feu, les bénis Élohim et les bénis Néphilim.
 
… Silence…
 
Écoutez, écoutez ce que souffle à votre oreille l’esprit de Vérité. Écoutez ce que souffle en vous l’Esprit du Soleil. Écoutez ce que souffle en vous l’animation des Éléments. Écoutez ce qui se déroule dans le Silence.
 
… Silence…
 
Alors, dans ce Silence, le Verbe Créateur et le Verbe créé se marient au Silence de l’Éternité et au son primordial.
 
… Silence…
 
Alors, vous serez saisis par la Grâce et non plus saisis par l’effroi. Saisis par la Grâce, par sa légèreté et par sa beauté, accompagnés par l’ensemble de ce que vous êtes, manifesté sur l’écran de votre conscience en tant qu’Archanges, en tant qu’Anciens et Étoiles. Cela est en vous, vous le saviez, vous le viviez par instant et par moment. Il reste à l’établir de manière ferme et définitive en vous effaçant de ce qui n’est pas vrai.
 
Alors dans le Blanc de ma Présence, je scelle en vous le sceau de la délivrance où nulle repentance n’est nécessaire car ainsi est la Grâce, car au sein de la Grâce tout est don et tout est donné. Ainsi en est-il de l’esprit de Vérité.
 
… Silence…
 
Alors accueillez et entendez … le Silence de nos Présences…
 
Ainsi, le Silence est présent…
 
Ainsi, le cœur est libre.
 
Car en vérité, vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie, mais vous êtes aussi le Silence de l’Éternité précédant toute vie.
 
… Silence…
 
En la délivrance, soyez fiers de la vérité de votre être éternel. Soyez fiers et humbles devant la majesté de ce qui est là.
 
Comme nous aussi nous inclinons la tête devant la majesté, vous aussi vous redresserez la tête avant de l’incliner dans un geste de gratitude et de reconnaissance éternelle envers vous-mêmes et envers la Vie, et envers toute expérience quelle qu’elle ait été au sein de ce monde.
 
Ainsi le septième ange sonnera bientôt. C’est le moment où les Trompettes surgiront de partout. Là s’entonnera le travail final de la délivrance.
 
Écoutez… et entendez encore plus profondément que le sens de mes mots et que le sens de ma Présence.
 
… Silence…
 
En le temps de la délivrance, la Lumière façonne et termine son œuvre de Résurrection. Soyez le simple témoin de cette Résurrection et demeurez dans le Silence de l’Appel.
 
… Silence…
 
Et là, en présence du Silence et dans le silence de la Présence, accueillons bien plus que les Présences qui vous ont accompagnés, bien plus que la somme de vos expériences, accueillons ensemble ce qui est antérieur au Verbe, ce qui a toujours été là.
 
… Silence…
 
Ainsi vous laisserez passer ce qui doit passer en laissant arriver ce qui doit arriver. Car cela ne dépend ni de vous ni de nous ni de la Terre ni même du ciel mais simplement de l’évidence de la Lumière.
 
… Silence…
 
Vous, ici maintenant et ici ailleurs, qui recevez le sceau de ma Présence et de ma délivrance qui n’est autre que la vôtre que je vous offre en offrande.
 
… Silence…
 
Le chant de la délivrance consacre le temps de la délivrance et en ce temps-là, nulle restriction ne peut apparaître et nul manque. Assistez simplement à votre propre délivrance. Il n’y a pas d’effort à fournir, il n’y a rien d’autre à donner que le don de la Grâce lui-même. Il y a juste à déposer ce qui ne l’a pas encore été.
 
… Silence…
 
Le chant de la délivrance, accompagné du chant de la Liberté, entouré du chant de la Lumière, vous accueille en son sein comme vous l’accueillez en votre sein. Là où aucun mot ne peut plus ni expliquer, ni justifier, ni interpréter, où seul le Silence est la seule évidence et le seul acte vécu en majesté.
 
En le chant de la délivrance, je vous donne ma paix et j’accueille votre paix.
 
Écoutez et entendez… la symphonie du Chœur des Anges.
 
… Silence…
 
Telle est l’offrande que je dépose en votre Temple, le chant de la délivrance.
 
… Silence…
 
Ainsi, comme la Source te l’a dit, je te dis moi aussi : « Mon ami, mon aimé, qu’attends-tu ? Mon ami, mon aimé, reste là. ».
 
… Silence…
 
En le Silence de la délivrance, permets-moi de fusionner en toi.
 
… Silence…
 
Toi, l’ami et l’aimé en toute Éternité, accueille en Vérité et en Unité.
 
… Silence…
 
Permets-moi aussi de chanter avec toi le Silence de la délivrance, ici et ailleurs, en tout lieu et en toute place, en chaque vie.
 
… Silence…
 
En la Paix et en la Joie, je me repose en toi. En la Paix et en la Joie, je laisse le Silence fleurir en ton cœur.
 
… Silence…
 
Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. Va en paix, pèlerin de l’Éternité. Je dépose à tes pieds le don de la Grâce et je te dis à bientôt. Maintenons la présence, mais silencieuse, de la communion établie entre vous et en chacun de vous, ici et ailleurs. Quelques instants, quelques souffles.
 
… Silence…


Source: lestransformations


https://lestransformations.wordpress.com/2015/10/09/lultime-ronde-des-archanges-octobre-2015/




 


Revenir en haut
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 12:03 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant


 
RAPHAËL 
  
 Octobre 2015 

 
Je suis Raphaël Archange, Archange de la Guérison. Aimés de l’Un, daignez recevoir les salutations de mon cœur à votre cœur.



Je suis celui qui a œuvré, si je puis dire en vos termes, dans les coulisses de votre Libération. En tant qu’Archange de la Guérison, j’ai assisté et impulsé en certains cas la libération de votre âme des contingences de la matière. Ainsi donc, de l’intérieur de votre être, j’ai participé au basculement et au retournement de l’âme.



Aujourd’hui, maintenant que vos choix sont posés et actés, ma Présence au sein de la Ronde ultime des Archanges a pour but d’illuminer, si je peux dire, la matière sur cette terre, d’éclairer en quelque sorte de l’intérieur le chemin que vous parcourez et la vie que vous vivez.



Comme l’ensemble des Archanges en cette Ronde, ma Présence va bien au-delà des mots que je vais prononcer. Ces mots seront d’ailleurs entrecoupés de silences durant lesquels, ensemble, ici comme ailleurs… Ces silences serviront à éclairer de l’intérieur ce qu’il peut rester encore en vous d’attachements, de crispations et de zones d’ombre, si je peux dire, au sein de la descente de la Lumière et de votre Ascension dans la Lumière.



Je suis l’Archange qui accompagne toute forme de libération et qui manifeste en vous ce qui a besoin d’être éclairé sur l’écran de la conscience au sein même de votre monde, plus précisément en cette période, de manière je dirais peut-être plus visible.



Les contingences de la matière ne sont pas seulement les lignes de prédation ou l’enfermement vécu par ce système solaire, mais bien plus de révéler et de dévoiler ce qui fait obstacle à votre Liberté, ce qui fait obstacle à la pleine conscience si je puis dire, celle qui justement est libérée des entraves, des résistances, qui peuvent encore gêner l’établissement de votre conscience au sein de l’état de Grâce, préparant au mieux la stase.



Chacun d’entre vous, bien sûr, peut faire appel à ma Présence, à ma radiance et à ma Lumière. Plus spécifiquement durant cette période, je suis en quelque sorte celui qui éclaire, autant que faire se peut, votre propre Passage au sein de l’Éternité.



Beaucoup d’entre vous ont ressuscité dans la flamme de l’Esprit éternel du Christ, ou sont en voie de le devenir et de le vivre. Le sens de ma Présence est donc de vraiment épurer en vous, par votre Lumière et ma Présence, ce qui a besoin d’être éclairé. Ceci concerne bien sûr, et surtout actuellement, ce qu’il peut rester en vous de croyances, ce qu’il peut rester en vous de résistances à l’évidence de la Lumière.



Je suis donc en quelque sorte un accompagnant silencieux, visant à vous assister et non pas à vous porter, mais à vous assister dans ce qui a nécessité d’être dévoilé en vous, d’attirer votre attention et votre conscience sur ce qui résiste, non pas pour s’y opposer mais bien plus pour l’éclairer, et ainsi le dissoudre. Non pas par un quelconque effort mais bien plus par votre capacité à transcender le sens de toute identité au sein de ce monde, de toute fonction, de tout rôle, mais aussi de toute chimère liée à la prolongation de ce monde, en cet état actuel.



Nombre d’entre vous ont été durant ces années des Ancreurs de la Lumière, des Semeurs de Lumière. Votre rôle en cette période se limite surtout à être présents à vous-mêmes et à être lucides sur votre Éternité. C’est ainsi que l’éphémère disparaît ou disparaîtra en totalité de votre champ de conscience. Je vise donc en quelque sorte là aussi à faciliter l’Appel de Marie sur un plan collectif comme sur un plan individuel.



Je suis aussi celui qui vous aide, si ce n’est déjà fait, en la finalité de votre Face-à-Face, à éclairer ce qui peut sembler de prime abord incompréhensible car non vécu, mais aussi ce qui peut sembler pour certains d’entre vous terrifiant ou brusquant, quelle que soit la qualité de votre Amour manifesté de manière impersonnelle au sein de ce monde.



Je suis aussi celui qui réunifie l’ensemble des passages, et qui réunifie l’ensemble des courants vibratoires vous ayant parcourus en partie ou en totalité durant toutes ces années de votre temps terrestre.

Je suis aussi celui qui assiste, par ma simple Présence en vous, vos moments de disparition et de réapparition par rapport à ce monde. Ma seule Présence est donc un baume. C’est en ce sens que cela a été appelé « guérison ». N’y voyez pas seulement la guérison de la matière mais avant tout la guérison de l’illusion de la matière, de l’illusion de l’enfermement, de l’illusion de la souffrance, de l’illusion de tout ce qui ne dure pas.



Je suis donc l’Éternité en action au sein de votre éphémère, en quelque circonstance que ce soit dorénavant, en quelque situation et quelque relation que ce soit. En éclairant ce qui doit l’être, je permets à votre flamme éternelle de rentrer, je dirais, en manifestation, en liberté totale par rapport aux lois de ce monde. Cet éclairage se fait d’ores et déjà en chacun de vous depuis quelques mois. C’est un éclairage qui vient compléter tout ce que vous avez peut-être vécu, tout ce que vous avez peut-être refusé, sous un jour nouveau : celui de la Liberté, celui de l’Autonomie, celui de l’Humilité.


En effet, d’ores et déjà vous pouvez constater qu’il y a soit l’un soit l’autre, soit l’éphémère soit l’Éternel. Et cela se reproduira de plus en plus souvent en quelque circonstance de vos pas sur ce monde, en toute relation, en toute supposition, en toute idée, afin de vous montrer et de vous démontrer à vous-mêmes, par vous-mêmes, la fatuité de l’éphémère, la fatuité de la vie, privée de sa liberté, privée de son possible accès aux états multidimensionnels.



Mon éclairage, qui est donc aussi le vôtre - car je suis présent en vous comme l’ensemble des Archanges - ne peut se faire que si vous-mêmes acceptez de rendre les armes de la personne, de rendre les armes du besoin de s’approprier, du besoin de comprendre, du besoin de se saisir de quoi que ce soit au sein de ce monde.



Je suis donc celui qui impulse et qui a impulsé, par ma simple Présence, la possibilité pour l’âme de se retourner, de faire ses propres expériences au sein de la matière mais aussi au sein de l’Esprit. Je me tiens donc en quelque sorte à mi-chemin en votre structure, si je peux m’exprimer ainsi, entre les Portes que vous avez nommées Vision et Al. Je vise donc ce qui sépare et ce qui unifie, illustré dans votre corps par le diaphragme, qui sépare comme vous le savez l’étage aérique de l’étage digestif.



Je viens donc vous rendre, par votre lucidité, au Souffle originel, celui nommé le Verbe Créateur, en résonance avec la co-création consciente. Je viens aussi vous démontrer, par votre lucidité, que les distinctions établies de manière artificielle en ce monde entre les âges, entre les sexes, entre les identités et entre les fonctions, au sein de quelque fonction que ce soit, ne sont que des choses temporaires qu’il ne faut ni rejeter ni détourner de sa conscience mais bien pourtant traverser en toute lucidité.



Ainsi je stimule en vous la clarté et la précision de ce qui se déroule actuellement, vous donnant parfois à revivre certains traumatismes passés pourtant évacués en partie de votre conscience limitée, et qui pourtant sont restés en quelque sorte incrustés au sein de l’âme en retournement ou déjà retournée, et non dissoute.



Ainsi, en ce lieu et en tout lieu de la terre, et en ce jour et à cet instant précis, j’ouvre en vous les vannes de la compréhension illimitée du supramental, car ne se passant plus par l’analyse logique, par la compréhension intellectuelle mais directement par l’intuition et la vision du cœur, vous rendant aussi par là-même à la liberté de la Couronne radiante de la tête et à la vision, qui était jusque-là altérée des forces Lucifériennes.



Je suis aussi celui qui vous permet, par ma Présence et votre lucidité, de voir avec vos yeux de chair, de percevoir, à travers votre corps physique comme à travers toutes vos structures subtiles et éphémères, ce qui vous entoure au sein de ce monde. Cela concerne bien évidemment aussi bien les peuples de la nature, pour les éléments les plus subtils, mais aussi de manière plus abrupte les vicissitudes de ce monde, les mensonges de ce monde et les tromperies de ce monde, à quelque échelle de valeur que cela soit pour vous.



Je rétablis donc en quelque sorte la justice et l’équité, aussi bien de vos comportements que des actions menées dans l’ombre et ayant conduit l’humanité à vivre en ce moment son propre Choc de sa Libération.



Je ne viens ni sermonner ni juger ni condamner, car cela ne m’appartient pas. Je viens simplement, et je le répète, éclairer ce qui a besoin de l’être. Ainsi donc s’il se produit en vos vies, ici-même en ce monde, des éléments perturbateurs quels qu’ils soient et qui peuvent concerner quelque domaine que ce soit, je viens donc éclairer et faciliter le passage pour vous de ces zones d’ombre.



Ainsi donc, plus que jamais la fonction d’Archange de la Guérison s’active en vous mais à une autre octave, en une autre dimension que la simple guérison du corps physique ou des corps subtils éphémères. Si je peux m’exprimer ainsi, je viens donc guérir l’âme en souffrance, dans ses croyances, dans ses habitudes, dans ce qu’elle considère comme être son karma. Je suis donc la manifestation de l’état de Grâce et donc de la guérison ultime.



Je vous donne donc à voir non pas les causes, non pas les effets, mais par votre lucidité, la réalité de l’Amour et du Verbe Créateur en quelque circonstance de votre vie. Cela s’est déjà traduit ou se traduira pour nombre d’entre vous par une diminution ou une disparition des pensées itératives, des douleurs itératives, de tout ce qui vous semble ne jamais céder ou être dépassé.



Rappelez-vous que je n’agis pas contre quelque chose, ou quelque souffrance que ce soit, mais que j’éclaire simplement avec une acuité plus grande ce qui n’est pas fluide, ce qui n’est pas encore allégé au sein des structures éphémères. Je peaufine donc en quelque sorte vos structures physiques, énergétiques et vibrales, vous ajustant et vous syntonisant à la fréquence Mariale, à l’Appel de Marie.


Ainsi ensemble, ici comme ailleurs, en relais depuis le Soleil où je me trouve, en relais avec le Soleil Central de la galaxie où je suis en résonance, je dépose en vous la lucidité de la Lumière, la lucidité de l’Éternité, la lucidité de l’Amour, et donc de la guérison. Guérison non plus parcellaire mais guérison totale, si telle est votre vibration, de l’illusion de ce monde et aussi plus directement de ce monde lui-même et de votre sens, pouvant encore exister, d’appartenir à une histoire limitée au sein de ce monde.



Je ne tranche pas, contrairement à Christ ou à Mikaël. J’applique le baume de la lucidité de l’Amour en ce qui en a besoin, en vous comme en toute interaction existant entre votre propre illusion et l’illusion de ce monde.



Voilà de nombreuses années vous ont été communiqués aussi bien mon sceau qu’un certain nombre d’éléments posturaux et verbaux transmis par le yoga de l’Unité et de la Vérité. Aujourd’hui ces vécus-là n’ont plus lieu d’être car vous êtes libres. Même si vous ne le percevez pas, même si vous ne le vivez pas, je viens mettre sur cela le baume de l‘Amour, le baume de la guérison, et en définitive le baume de la transcendance.



Comme pour tout autre Archange, vous n’avez plus besoin formellement de rituels, de protocoles, de mots. Vous avez juste besoin de vous installer dans votre cœur et de laisser œuvrer, à travers votre Abandon à la Lumière, la Lumière en vous. Pour cela, vous n’avez pas à diriger une quelconque attention sur vos idées, sur vos pensées, sur vos souffrances ou vos résistances, mais simplement en quelque sorte de magnifier l’éclairage de votre propre cœur sur lesdites zones d’ombre. Cela ne peut se faire que si vous obéissez à l’un des préceptes les plus importants du Christ, qui consiste à laisser œuvrer la Lumière en vous, en la certitude d’être sur ce monde et non pas de ce monde, même si vos structures éphémères font partie intégrante de ce monde, bien évidemment.



Cet éclairage, nouveau pour certains d’entre vous, peut effectivement présenter comme je le disais le sentiment d’une recrudescence ou d’une rechute de certains éléments appartenant à la personne. Il n’en est rien car l’ensemble de vos manifestations ne résulte en définitive et en conclusion que d’un éclairage nouveau venant de votre Éternité et de l’Éternité de la Lumière, venant se poser et se déposer sur ce qui en a besoin, à quelque niveau que ce soit.



Accompagnez donc ce qui se produit en vos vies, en développant la petitesse de l’humilité, de la simplicité. Soyez réellement et concrètement comme un enfant, parce que nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s’il n’est redevenu auparavant comme un enfant, vierge de toute histoire, vierge de toute souffrance, vierge de toute attache ou de toute croyance en quelque illusion ou en quelque histoire vécue à la surface de ce monde, la vôtre comme toute autre.



Les temps, vous le savez, sont accomplis. L’échéance donnée par le plus vénérable Lipika karmique nommé Orionis vous a été communiquée voilà quelques semaines. Vous avez pu constater durant cette période par vous-mêmes la faculté toujours plus grande de vivre des moments d’harmonie au sein de la nature comme au sein de vous-mêmes, comme au sein de certaines relations.



L’éclairage proposé par ma Présence et votre lucidité ont conduit certains d’entre vous à des réajustements, au sein de leur propre conscience comme au sein de leur environnement. Aujourd’hui et de plus en plus fréquemment vous en récolterez, si je peux dire, les fruits directs, au niveau de la Liberté, au niveau de votre Autonomie et de votre Libération future, si elle n’est pas encore actée à titre individuel.



Je viens donc déposer en vous cette lucidité donnant à l’âme, si elle n’est pas dissoute, la légèreté dans son envol vers l’Esprit. Cela se produit dans le Silence et dans l’intimité de votre Présence. Là est la véritable guérison, la guérison des croyances, la guérison des peurs, la guérison des manques, la guérison de la peur de l’inconnu. Rappelez-vous que tout cela apparaîtra spontanément, sans aucune difficulté, si ça n’est pas déjà le cas, dès l’instant où vous sentirez la zone de votre poitrine – pas seulement le Cœur Ascensionnel, pas seulement la Couronne radiante du cœur, pas seulement la Nouvelle Eucharistie, pas seulement la structure particulière de l’atome germe du cœur – mais la totalité de votre poitrine sera comme embrasée par le Feu de la Vérité et c’est cela, si ce n’est déjà fait, qui démasquera en vous l’insuffisance de Lumière, comme au sein de toute relation et de toute interaction, vous amenant à vivre la joie simple de l’enfant, émerveillé de ce qui se déroule en vous comme en votre vie.



Je suis aussi en quelque sorte le consolateur. Au-delà de l’éclairage, au-delà de la compréhension de l’âme, je suis celui qui vient consoler ce qui peut être vécu pour certains d’entre vous comme des pertes en cours ou des pertes passées, ou encore des pertes futures, car la perte n’appartient qu’à ce monde. En l’autre côté du voile, débarrassés des contingences de la matière, vous découvrirez, si ce n’est déjà fait, la légèreté de l’être, le rire de la vie et la joie de la légèreté, et la joie d’être réellement et intégralement ce que vous êtes en vérité. Ainsi, au sein de l’espace de Silence qui va se dérouler maintenant, je dépose en quelque sorte l’activation de la fréquence de la guérison.



… Silence…



Tâchez aussi de vous rappeler que cette forme de lucidité nouvelle, pour certains d’entre vous, n’a que faire des justifications, n’a que faire des explications, n’a que faire d’une quelconque causalité mais est bien l’action de l’Amour, par l’Amour et en l’Amour.



… Silence…



En ce Silence que nous observons se trouve la totalité de la Vérité, car c’est dans le Silence que se crée le Verbe. Étant à l’origine de cette création comme de toute création, le Silence permet aussi de mettre fin à tout ce qui est limité dans vos fonctionnements, dans vos relations, dans vos affects et dans ce que vous nommez causalité ou karma.



… Silence…



Mes mots comme mes silences en ce jour s’adressent exclusivement à votre cœur, à votre âme ou à votre Esprit. Rappelez-vous que la Lumière ne peut jamais aller à l’encontre de la liberté de vous croire conditionné ou soumis au libre-arbitre. La Liberté de la Lumière n’a que faire du choix, elle n’a que faire de ce que vous nommez le libre-arbitre car quand il y a libre-arbitre il y a choix, il y a donc décision et il y a donc possibilité inhérente à cette notion de choix de se tromper ou de faire fausse route. La vraie Liberté est la guérison, celle qui sait ce qu’elle est et qui n’a besoin d’aucune supposition comme d’aucune projection et encore moins d’explications, car la Lumière se nourrit d’elle-même et par elle-même. La Lumière est en quelque sorte au sein de ce que vous êtes, perpétuelle et infinie.



… Silence…



L’Ascension collective de la Terre et donc sa guérison finale est enclenchée de manière formelle, indélébile et de plus en plus visible. Vous vous doutez bien que cela ne se passera pas, dans le vécu de chacun, de la même façon, selon votre degré de liberté, selon votre capacité à lâcher ce que vous pouvez tenir encore. Le cœur ne s’embarrasse de rien d’autre que du cœur. Il n’est pas inscrit dans les histoires, il n’est pas inscrit au cœur d’une souffrance, il n’est pas inscrit au cœur d’une résistance quelle qu’elle soit.



L’évidence de ce que je viens de dire doit se vivre par vous-mêmes au-delà même de l’évidence ou de l’incompréhension. Dit autrement, laissez le cœur être ce qu’il est car c’est ce que vous êtes, le reste ne fait que passer, et passera de plus en plus vite.



Ce qui a été nommé les Quatre Vivants ou les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse sont maintenant libérés de manière totale, dès ce jour, en la surface de la Terre et en les profondeurs de votre cœur. Rappelez-vous aussi que cela ne demande de votre part rien d’autre que d’être présents à vous-mêmes afin d’être à ce niveau-là le plus utile, non pas pour vous-mêmes mais pour l’ensemble du collectif de l’humanité.



Rappelez-vous aussi que c’est à ce niveau que se trouvera la seule réponse possible à tout ce qui se déroule, car il n’y a pas d’autre porte de sortie, comme cela vous a été répété voilà peu de temps.



Rappelez-vous qu’aucune souffrance, aucune résistance, aucun conflit, personnel ou collectif, ne peut durer parce que par essence cela est, au sein de ce monde, éphémère, et obéit en quelque sorte à des cycles, aussi bien astronomiques que des cycles ou des boucles temporels si vous préférez, liés à l’évolution si l’on peut dire, au sein de ce monde où vous êtes.



Le cœur se suffit à lui-même et la lucidité nouvelle est celle-là, conscientisée et actualisée, que seul le cœur peut vous délivrer et qu’aucune action jusqu’à présent efficace ne pourra plus dorénavant venir de ce qui est ancien et qui obéissait aux lois de l’action et de la réaction. C’est cela en quelque sorte qu’il faut identifier au plus vite en vous, et ceci de manière je dirais de plus en plus collective au sein de certains groupes, qu’ils soient familiaux, qu’ils soient raciaux, qu’ils soient spirituels ou qu’ils soient de circonstance par rapport à une activité quelle qu’elle soit.



La seule Liberté, réelle, est donc de reconnaître votre cœur comme à l’origine et à la source de tout ce qui se déroule sur la scène de théâtre de ce monde, sans aucune exception. C’est-à-dire que quel que soit le point de vue personnel de chacun, les événements collectifs prenant place à la surface de ce monde ne sont en définitive que le reflet de ce qui se passe aussi en vous. Que les circonstances vous apparaissent comme joyeuses ou terrifiantes, cela ne change rien à la vérité de cette assertion.



Je dépose donc en vous, pour la deuxième fois, le Souffle de l’Esprit de Vérité, donnant la lucidité du cœur et en une certaine mesure la lucidité de la personne quant à la vérité de son propre cœur, vous donnant à vérifier l’écart ou la proximité de ce que vous êtes par rapport à la Liberté.

Rappelez-vous aussi qu’en quelque circonstance que vous ayez à vivre sur votre écran intérieur ou sur l’écran de ce monde, ceci ne sont que des images qui ne font que passer et qui n’altèrent en rien la réalité et la vérité de votre Liberté et de votre Éternité.



Vous serez de toute manière au sein de ce monde, collectivement et individuellement, soumis en quelque sorte à une phase de silence et de stupéfaction devant la beauté, la majesté de ce qui se déroule en la Lumière, mais aussi à l’opposé, de l’effroi de ce qui peut se passer au sein de la matière. Et c’est en ces circonstances présentes et actuelles que se trouve la plus grande des capacités à être lucide, à être vrai et à être guéri. Pour cela il vous faut effectivement veiller et prier, une vigilance non pas axée sur le bien ou le mal, sur le dommageable ou le profitable, mais uniquement axée sur le cœur car tout le reste disparaîtra, sans aucune exception. À ce moment-là vous saurez, avant même l’apparition de la dernière Trompette, que vous êtes prêts.



La Liberté n’est pas un concept, surtout au sein de ce monde, la Liberté est la condition sine qua non de la conscience. C’est cela qui va être vu, si ce n’est pas encore vu, c’est cela qui va être vécu si cela n’est pas encore vécu. La disparition de l’extérieur, la disparition de l’environnement, de même que la disparition de toutes les consciences subtiles, aussi bien celles de la nature que nos Présences en tant qu’Archanges ou encore les Anciens ou les Étoiles, feront silence à ce moment-là vous permettant, avant l’Appel de Marie, de vivre directement l’Autonomie complète. Que cela soit au décours d’expériences, que cela soit au décours de votre sommeil, que cela soit de façon tout à fait inopinée et non recherchée, cela vous confrontera et vous confortera en même temps dans la finalité de ce Face-à-Face.



N’oubliez pas à ce moment-là de penser à ma Présence et à ma radiance, sans rien demander de plus que de voir la Vérité, afin d’être la Vérité.



Cela implique aussi un certain nombre de manifestations, comme les mécanismes d’engourdissement ou de douleurs périphériques survenant en vos membres, et venant éteindre, si je peux dire, la conscience limitée.



Ainsi donc ce qui se déroule sur l’écran du monde, comme ce qui se déroule sur votre écran intérieur, n’a aucune substance ni aucun poids par rapport à la présence du cœur. C’est cette lucidité-là qui va s’actualiser en totalité, si ce n’est déjà fait.



Ainsi permettez-moi encore une fois d’établir ce Silence-là, ici et ailleurs, en accord avec l’Esprit du Soleil et l’action des radiations solaires, en ce jour.



… Silence…



Comme cela a été dit en l’intervention précédente de l’ange Uriel, écoutez et entendez le Silence où se déploie la vérité du cœur.



… Silence…



Je suis Raphaël, Archange de la Guérison.



… Silence…



Je suis celui qui touche votre âme, si celle-ci ne l’a pas encore été.

En le Feu de l’Amour et de la Vérité, je bénis la Vie que vous êtes, je bénis la Vérité de qui vous êtes.



… Silence…



Je suis Raphaël.



Je suis, en vous, la guérison de l’éphémère signant sa disparition avec son éclairage préalable, coïncidant avec l’Appel de Marie. Je vous salue une dernière fois.



… Silence…



Au revoir.




 https://lestransformations.wordpress.com/2015/10/09/lultime-ronde-des-archanges-octobre-2015/


Revenir en haut
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 12:11 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant


 
GABRIEL 
Octobre 2015 

 
  Je suis Gabriel Archange, Archange de l’Annonciation, Archange de la Sagesse et Messager. Que la Paix et l’Amour, et la Sagesse, s’établissent en cet espace.



En ce que vous vivez, les uns et les autres, permettez-moi de déposer en vous la Sagesse.



… Silence…



À l’heure de votre temps où la Lumière et la Vérité se font jour de manière de plus en plus évidente, préparant ainsi le Passage, préparant aussi le Message, celui de l’Annonce de Marie, de son Appel, l’Annonce de la Liberté.



Je ne viens pas vous faire de discours, je ne viens pas non plus vous délivrer un quelconque enseignement mais bien plus vous permettre, si tel est votre souhait, de vous installer dans la paix de la Présence et la Sagesse éternelle de la Lumière.



Je viens aussi vous annoncer le temps de la révélation finale qui doit être traversé et vécu avec sagesse, avec maturité et avec autonomie.



Je viens vous apporter la bonne nouvelle qui n’est pas un espoir de quoi que ce soit mais une réalité intangible, celle de la Lumière, celle de la Vérité se déposant en intégralité sur votre conscience et sur ce monde.



Je viens vous inviter à la douceur et à la tendresse qui sont les apanages de la sagesse, celle qui ne connaît ni désir de possession ni désir de démonstration mais simplement l’évidence de la Lumière et de la Vérité, dont la majesté met fin à tout ce qui ne dure pas.



… Silence…



Je viens vous annoncer bien plus que l’Appel de Marie et bien plus que la Liberté, je viens vous annoncer la paix du cœur et la paix de la Demeure Éternelle.



Je viens vous inviter à la sagesse du cœur, celle qui ne connaît aucune altération liée à une condition ou à une circonstance.



Je viens vous asseoir dans le silence de la Vérité et de la beauté.



Je suis l’Archange qui a accompagné systématiquement toutes les libérations de mondes, de manière aussi silencieuse que l’Archange Raphaël mais tout aussi puissante en ces temps, vous amenant à voir la puissance comme une émanation de la douceur et non pas un quelconque pouvoir. Car, quand la Lumière et la Vérité sont présentes en intégralité en vous, que peut-il exister d’autre que l’Amour lui-même et la Sagesse, non pas la sagesse en ce monde mais toutefois la sagesse sur ce monde, vous asseyant en ce fauteuil d’éternité, celui du cœur élevé, du cœur ascensionné, ne tenant à rien d’autre que lui-même, ne tenant à rien d’autre qu’au Principe et à l’Essence de l’Amour, se traduisant en vous par la paix, la joie et la douceur, et la capacité par cela à ne plus être affecté par une quelconque circonstance de tout ce qui est éphémère.



Je viens vous délivrer un message de Joie et de Paix, quoi qu’il se présente sur l’écran de ce monde car vous n’êtes rien de tout cela. Restez les pieds sur terre et regardez le ciel. Soyez fermement ancré en votre Présence, en votre Lumière, en votre Vérité.



Le brouhaha du monde atteint dorénavant son paroxysme et au fur et à mesure de ce paroxysme vous découvrez la sagesse, la paix et la joie. Vivre ce brouhaha dans la paix est le don de la Lumière à elle-même et le don de la Grâce à vous-même. Alors je réaffirme : paix à vous tous, paix à chacun de vous et sagesse de laisser vivre ce qui est à vivre en cette résolution de toute dualité.



Je viens vous inviter au banquet de la Résurrection.



Je viens vous inviter à terminer le chapitre de la souffrance, le chapitre de l’éphémère.

Je vous invite donc, comme je l’ai dit, à la sagesse de l’Amour et à la joie de la Vérité.

Je viens affiner, par ma résonance en vous s’activant dorénavant, l’ultime transparence où rien ne peut être arrêté venant de ce monde, où rien ne peut être influencé par ce monde ou de ce monde en ce que vous êtes.



… Silence…



Je viens vous inviter au banquet de l’Éternité, que cela soit ici ou ailleurs, que cela soit en les Cercles de Feu, que cela soit au sein des structures de l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, que cela soit en Absolu.



Je viens vous inviter à la prière silencieuse du cœur, celle qui n’écoute que la Sagesse et la beauté.



En cette annonce, il est temps aussi de transcender et de pardonner ce qui n’a pas été pardonné, jusqu’à la racine de l’enfermement en ce monde. Car s’il n’y a pas pardon, il ne peut y avoir disparition, il ne peut y avoir sagesse. La sagesse de reconnaître que seul l’Amour est à même de tout laver afin de rendre vos robes de lumière à leur pureté.



Au moment où l’Appel de Marie retentira et au moment où le Christ viendra juger, comme cela a été écrit, les vivants et les morts, parce qu’en définitive il n’y a personne pour vous juger, mais de votre sagesse découle votre équilibre, équilibre aussi de ce monde quel que soit le brouhaha projeté sur l’écran, parce que même l’écran va disparaître, laissant à nu l’Amour-sagesse, laissant à nu la Joie se nourrissant et se suffisant à elle-même.



… Silence…



Je viens vous inviter à la prière perpétuelle qui n’est pas une demande mais bien plus une action de Grâce et un état de Grâce, vous stabilisant en l’Amour et en la Sagesse. Là est le véritable pardon. Car c’est ainsi que vous vous reconnaîtrez ultimement les uns dans les autres, les uns avec les autres et plus jamais l’un contre l’autre, parce qu’il n’y a pas « d’autre ».



Je viens aussi adoucir en vous ce qui n’est pas doux, je viens aussi conforter le doux et le pauvre par ma Présence et ma Radiance.



… Silence…



Alors, depuis le point de sagesse du Cœur de la Source, je pacifie aussi les pensées de ce qui peut interférer entre la Vérité et vous.



Je viens aussi quémander de votre part une écoute et une entente de ce que vous disent la Lumière et la Vérité, dans leur sagesse et dans leur beauté. Je ne viens pas vous convaincre de quoi que ce soit mais simplement vous dire la vérité de votre possible et de tous les possibles. À vous de choisir entre le brouhaha du monde et la paix du cœur, parce qu’il n’y aura pas d’autre apaisement possible que la paix du cœur. Il n’y a pas d’autre alternative que de manifester cela par la sagesse et la bonté.



… Silence…



Dans l’espace de mes mots se trouve la Sagesse qui sait qu’elle n’a besoin de rien d’autre que ce qui est déjà là.



Je viens adoucir en vous, par ma Radiance et ma Présence en vous, ce qui n’est pas encore tendre.



Je viens aussi apaiser votre Résurrection afin de constater par vous-même que votre ultime naissance en votre Résurrection se passe de la façon la plus douce et la plus parfaite en l’Intelligence de la Lumière.



… Silence…



Je viens te faire écouter et te faire entendre le chant de ton cœur apaisé, le chant de la Liberté s’appuyant sur la Sagesse.



… Silence…



En le Silence se trouve la Paix. Tout cela vous le savez, tout cela vous l’avez vécu en partie ou en totalité, il reste maintenant à l’installer de manière définitive indépendamment du tohu-bohu de ce monde.



Je viens vous inviter à laisser paraître et être la totalité de votre Lumière, la totalité du Monde, non pas de ce monde mais de l’ensemble des Mondes Libres.



… Silence…



Alors oui, écoutez et entendez ce que vous dit la Sagesse et mon Annonce afin de ne plus être dupe des circonstances altérées de ce monde, des liens éphémères créés de vie en vie ou en cette vie.



… Silence…



En la sagesse il y a la confiance, non pas en une quelconque action ou réaction mais la confiance totale en l’œuvre de la Lumière, sur ce monde. Quelles qu’en soient les images observées et observables bientôt, vous ne serez pas entraîné ; la sagesse sera alors installée et ne pourra plus être altérée en quelque circonstance de ce monde, comme en quelque circonstance de ce corps.

En quelque circonstance de votre vie qui est à vivre dorénavant, ne perdez jamais de vue la puissance de l’Amour et de la Sagesse.



… Silence…



En ce jour, fêtant par ailleurs un certain saint, je dépose en vous la Sagesse Éternelle, apanage de l’Esprit par la Grâce du Chœur des Anges chantant les louanges éternelles de la Vérité.



… Silence…



Souriez à la vraie Vie, qui n’est en rien les conflits de ce monde en sa conflagration finale, là est la Sagesse, là est la Vérité.



… Silence…



En l’Amour-sagesse établi en la Vérité, Je suis l’Archange Gabriel vous annonçant la Résurrection.

Rappelez-vous aussi qu’aucune arme de ce monde ne peut atteindre l’Amour et la Vérité, rappelez-vous aussi qu’aucune tromperie de ce monde ne peut tenir en l’Amour-sagesse et face à lui.



Je suis l’Archange Gabriel et en l’Amour et en la Grâce je salue votre beauté. Paix à vous, Paix en vous. La Vérité confère la Paix qu’aucune guerre ne peut atteindre.



Soyez en paix avec vous-même, soyez doux avec vous-même, là est la puissance face à la tromperie, face à ce qui est vous.



Par la Grâce qui m’est conférée depuis le Soleil Central, daignez recevoir la Paix de notre Mère à tous en quelque forme que ce soit.



… Silence…



Je suis Gabriel Archange, vous êtes la Lumière et la Vérité, en Présence comme en Absence je salue cela.



… Silence…



À bientôt, mes amis, mes frères, mes amours, en la même Flamme et en le même Esprit du Christ Un.



À bientôt.



… Silence…




Source: lestransformations




https://lestransformations.wordpress.com/2015/10/09/lultime-ronde-des-archanges-octobre-2015/
 


Revenir en haut
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 12:17 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant

 
JOPHIEL 

 
 Octobre 2015 

 
Je suis Jophiel, Archange de la Lumière Dorée et de la Connaissance. Je viens aujourd’hui, au sein de la Ronde des Archanges, confirmer un certain nombre de points que j’étais venu esquisser et vous donner avant les Noces Célestes.



Je viens aujourd’hui, non pas tant pour reprendre ce qui avait été exprimé mais simplement pour m’inscrire au sein de la vibration de la Présence, en votre Temple.


 
Beaucoup d’entre vous aujourd’hui ont vécu, durant ces années, le cœur, dépouillé de tous ornements humains et de toutes connaissances humaines. Je viens donc actualiser en vous le principe de la manifestation du coeur. Là aussi, en mon intervention et au-delà de mes mots, se trouve une impulsion à se détourner et à laisser tomber, dorénavant, tout ce qui n’est pas essentiel à votre Éternité.



Aucune connaissance apprise, aucune connaissance lue, ne peut apporter la vérité du cœur, mais peut s’en approcher. La vraie connaissance, comme cela vous a été martelé par celui qui se nomme Bidi, n’a rien à voir avec les connaissances car celui qui connaît le cœur sait pertinemment, pour le vivre, que l’ensemble des connaissances apprises, lues, ne sont qu’ignorance aux yeux du cœur.



Le principe de la Lumière Dorée, au-delà des sphères astrales, est en quelque sorte le liant des différentes œuvres que j’avais définies en 2008. Le grand œuvre de la Vérité, du rétablissement de la Vérité au sein de ce monde, touche à sa résolution finale.



Pour l’avoir vécue, certes à différents niveaux, nombre d’entre vous ont découvert la plénitude du cœur et la sécheresse, je dirais, des connaissances extérieures. Car aucune connaissance de ce monde ne vous donne la Connaissance. La Connaissance n’a pas à être apprise, elle n’a pas à être sue, elle n’a pas à être vue, elle n’a pas à être explicitée. Elle consiste simplement à retrouver le point d’origine, si je peux m’exprimer ainsi, le point de départ de toute conscience, de toute dimension. Remonter à la source de l’Amour, sans questionnements, sans échafaudage et sans constructions d’aucune sorte, et surtout sans explications et sans justification.



Le cœur est la seule vérité intemporelle et transcendant toute dimension, tout état et tout monde. Là est la vraie connaissance qui est en fait la reconnaissance de soi-même en son Éternité, là où il n’y a plus aucune place pour ce qui est superflu et accessoire.



Vous avez tous, à des degrés divers, vécu cette forme d’apprentissage, vous permettant soit de vous rapprocher au plus proche du cœur, soit de vivre le cœur. Vivre le cœur, en quelque étape que ce soit, au niveau impersonnel et inconditionné, vous fait voir la vanité des constructions quelles qu’elles soient au sein de ce monde, même au niveau des connaissances dites occultes. La véritable alchimie est donc un travail intime et intérieur ne dépendant d’aucune circonstance de ce monde, ni d’aucune histoire, ni d’aucune projection.



Le cœur est libre de toute attache et de tout attachement, et surtout de toute connaissance. C’est le moment où vous acceptez de vous mettre à nu, de votre propre chef ou en quelque sorte, en relation avec les cycles au sein de cette humanité.



La vraie connaissance, celle du cœur, se déploiera indistinctement, pour tout humain vivant dans la chair, au moment de l’Appel de Marie. Quel que soit le filtre existant au niveau du mental, au niveau des croyances, au niveau des projections, tout ceci s’effacera pour laisser place à cette mise à nu, en quelque sorte de votre joyau d’Éternité, de votre cœur.



Retrouver et revivre la Vérité en son entièreté met fin réellement, au moment venu, à tout ce qui ne dure pas, à tout ce qui a été acquis au sein de ce monde, de quelque nature que ce soit et qui représente en quelque sorte un obstacle à la nudité du cœur.



Cela sera et cela est plus ou moins facile en fonction, je dirais, de ces systèmes de connaissance, de ces voiles que vous avez vous-même placés par ce que vous nommez recherche spirituelle ou recherche de l’esprit ou recherche de la vérité. Le temps des béquilles, le temps des aides, le temps des connaissances extérieures disparaît de plus en plus pour nombre de frères et sœurs de votre humanité.



La Liberté ne se charge de rien d’autre que de vivre le cœur. La Liberté dévoile tout ce qui peut rester de voiles, tout ce qui peut rester d’obstacles à la pureté intrinsèque du cœur. Se dépouiller de tout ce qui n’est pas le cœur et donc de tout ce qui n’est pas éternel, ne résultera jamais d’un acte volontaire ou d’un acte de volonté mais bien, comme vous le savez, d’un abandon total à la Lumière, à son Intelligence et à sa Grâce.



Au sein du nouveau monde qui se profile, quel que soit votre nouveau monde, aucune connaissance ne pourra venir d’un apprentissage, d’une mémoire mais sera seulement la résultante vraie de l’allumage final du cœur.



Au moment où ce qui a été nommé « les Trompettes » retentiront de façon continue sur la Terre, l’intégralité des connaissances acquises de ce monde s’effaceront avant même que la matière de ce monde ne soit transmutée en une dimension et une octave différente, nommé nouvelle Terre. Il y aura effectivement une nouvelle Terre, un nouveau ciel, n’ayant rien à voir avec les cadres le définissant jusqu’à présent, n’ayant rien à voir avec les connaissances acquises parfois de façon laborieuse au cours de vos vies.



L’Intelligence de la Lumière agit en quelque sorte, au niveau du cœur, dans l’immédiateté et l’instantanéité. Il n’existe nulle réflexion et nulle possibilité de construction ailleurs que dans la Vérité du cœur. Ainsi donc la mise à nu commencera de manière radicale avant même l’Appel de Marie. Vous en vivez dorénavant les prémices à la surface de ce monde par l’action des Cavaliers mais aussi en vous.



La question qui vous sera posée par les Trompettes est seulement celle-ci : « Es-tu prêt à tout perdre, es-tu prêt à tout lâcher pour retrouver la Vérité de ce que tu es ? ». Quelles que soient les ébauches ou les expériences qui ont été vécues, elles ne représentent qu’une partie de cette vérité. Au moment de la mise à nu, l’outil nommé mental s’éteindra de lui-même au moment de l’Appel de Marie. Durant un laps de temps, correspondant à moins d’une semaine, vous ne pourrez faire autrement que de lâcher ce qui vous reste, ce que vous considérez comme possession en ce monde.



Rappelez-vous que ce n’est pas la fin du monde mais la fin d’un monde et d’un mode de fonctionnement où aucun des repères existant au préalable et antérieurement ne vous sera d’aucun secours. Vous ne pourrez vous appuyer, autrement dit, sur quoi que ce soit qui ait été appris : que cela soit dans le fonctionnement du monde comme dans les lois spirituelles de ce monde. C’est donc bien une mise à nu, si vous préférez la dissolution d’un cadre de référence, permettant l’émergence du nouveau qui ne sera pas un cadre limitant mais bien plus l’expression instantanée de la co-création consciente.



Je ne reviendrai pas sur les lignées stellaires, sur les origines stellaires, qui conditionnent bien sûr en partie ce que l’on pourrait nommer votre destination en Éternité. Mais ce qui jouera le rôle le plus important est votre capacité à laisser être ce qui sera. Celui qui laissera l’Amour éclore en sa totalité, au sein de sa chair comme au sein de sa conscience, sera prêt pour l’Appel de Marie.

N’oubliez pas non plus que ceux qui ne seraient pas prêts à ce moment-là pourront reconnaître Marie et reconnaître l’Amour. Il n’y aura aucune peur qui tiendra devant l’Amour, quelles que soient les peurs dont vous pensez être encore affublés aujourd’hui.



L’Appel de Marie représente donc la Grâce ultime d’un cadre de référence en dissolution comprenant aussi bien ce corps éphémère que les structures de ce monde. Alors, bien sûr, en tant que personne en cours de libération ou en tant que libéré, ou en tant même que personne totalement ignorante de ce qui se joue encore sur la terre, pour chacun cela sera le même scénario, même si je le répète, la destination est différente.



La mise à nu, et cela vous a été explicité, peut déjà s’entr’apercevoir au sein de votre capacité à disparaître sans rien vouloir, lors des injonctions d’Appel de la Lumière, lors de vos moments d’alignement et aussi de manière impromptue.



Plus que jamais aujourd’hui il n’y a rien à rechercher ni rien à cultiver, mais juste je dirais, se faire le plus petit possible. Disparaître aux intérêts de ce monde sans renier ce monde, car c’est sur ce monde que cela se passera et non pas ailleurs, avant éventuellement de vivre ailleurs.

Ainsi donc les Trompettes auront une action directe sur vos structures éphémères, sur votre conscience limitée avant même l’Appel de Marie, pour les plus sensibles d’entre vous. Sachez alors qu’à ce moment-là il n’y aura rien d’autre à préparer que vous-même intérieurement. Il n’y aura à se prémunir d’absolument rien venant de ce monde. Il n’y aura à s’occuper d’aucun besoin physiologique ou d’aucun lien affectif quel qu’il soit. Parce que beaucoup d’entre vous, dès ce moment-là, vivront la Vérité en totalité, avant même l’Appel de Marie, vous donnant accès à la connaissance directe du cœur au-delà de toutes les étapes intermédiaires que vous avez peut-être vécues, dans le déploiement du corps d’Êtreté et dans l’ensemble des structures nouvelles qui ont été révélées au sein de votre vécu.



Cela n’aura pas besoin d’être réfléchi ou anticipé. Cela sera réellement d’une évidence totale pour nombre d’entre vous. Si l’évidence s’installe avant l’Appel de Marie pour vous, et donc dès l’audition des Trompettes et dès l’apparition des signes célestes, si ce signe céleste est synchrone, l’apparition de la deuxième Étoile, peu importe, les Trompettes seront le marqueur de votre bouleversement intérieur, individuel pour beaucoup d’entre vous, avant le bouleversement collectif.



Profitez alors, si vous en avez la conscience de ces moments, pour vous installer durablement dans ce que je pourrais nommer la plénitude de la vacuité, laissant se dissoudre en vous ce qu’il peut rester d’identité, ce qu’il peut rester de mémoires, ce qu’il peut rester d’appréhensions, de projections ou de peurs.



Il existe d’ailleurs sur terre une forme de yoga basé sur le son, nommé le Kriya Yoga - il en existe d’autres d’ailleurs - mais vous avez à peu près la même analogie, par rapport à cette forme de yoga, que ce qui se déroulera lors de l’apparition des Trompettes de manière permanente.



Utilisez ce son, non pas pour nourrir l’effroi et la peur qui se jouera à la surface de ce monde, mais bien plus pour rentrer en intimité avec votre cœur. Parce que tout découlera de là, pour vos proches, pour vos amis, pour vos frères ou pour vos sœurs, pour vos animaux et pour toutes les circonstances de vie qui se produiront sur l’écran de votre conscience à ce moment-là.

Il n’y aura pas besoin de demander quoi que ce soit, parce que dès l’instant où les Trompettes sonneront, le silence se fera sur la terre. Il n’y aura alors plus de possibilité de communiquer avec nos plans qui pourtant seront visibles en vos cieux. Il n’y aura plus d’appui possible ailleurs que dans le coeur, pour vous comme pour votre environnement.



Il suffira alors juste de se connecter à ce son, de le laisser vous envahir et de lui laisser prendre toute la place, au sein de vos structures éthériques, comme cela se produit déjà pour certains d’entre vous où le son n’est plus localisé au niveau de l’oreille gauche ou de l’oreille droite mais semble diffuser à l’ensemble de votre corps d’Êtreté, s’imprimant donc sur le double physique qui est en dessous.



Le son des Trompettes n’est que le réveil de votre éternité, préparant ce retour à l’Éternité et préparant bien sûr l’Appel de Marie pour les plus récalcitrants, si je peux dire, d’entre vous, à la Vérité Éternelle qui n’a que faire, je vous le rappelle, de votre vérité éphémère en tant que personne, en tant que corps ou en tant que socialité.



Si vous laissez le son œuvrer, la béatitude et la félicité seront installées en vous avant l’Appel de Marie. Ne vous préoccupez de rien d’autre que de ce son et de ce qu’il déclenchera en vous comme paix et comme béatitude. Parce que là se trouvera le meilleur appui pour ceux que vous nommez vos proches et pour l’ensemble des frères et sœurs humains de cette humanité.

Nombre d’entre vous perçoivent déjà, je dirais, une amplification aussi du son perçu au niveau du Canal Marial et des ampoules de la clairaudience. Ceci est une réalité et ceci est la vérité.

Si aujourd’hui, avant même que les Trompettes ne retentissent en vos cieux, en quelque endroit de cette planète, si aujourd’hui vous avez la possibilité et si vous entendez ce son et ces amplifications, portez-vous simplement au cœur du cœur et laissez ce son grandir en vous, prendre toute la place, car il vous mettra à nu, de lui-même, sans effort et sans difficulté.



Il pourra exister au sein de ces moments, parfois, des remontées d’inquiétude pour un proche ou une proche, par rapport à vos propres besoins normaux et physiologiques. Ne craignez rien de cela car l’Intelligence de la Lumière y pourvoira. Ce que vous nommez le métabolisme et la physiologie sera alors ralenti à l’extrême, vous donnant accès au Mahasamadhi et à la Demeure de Paix Suprême sans rien rechercher et sans rien demander, simplement en vous laissant porter par le son de la connaissance vraie.



Faites le premier pas, là aussi, et vous constaterez la réalité de ce yoga de l’éternité qui se présente à vous. Il n’y aura besoin ni de bouger le corps ni d’émettre quelque son, simplement se tenir là dans le silence et laisser être ce qui doit être.



Là se trouve, et je le répète aussi encore une fois, le meilleur appui au sein de vos proches, au sein de votre environnement proche.



Si vous faites le premier pas, la béatitude sera telle qu’avant même que l’ancien disparaisse, qu’avant même l’Appel de Marie, vous serez libéré en totalité et en entièreté. Plus aucun lien ne vous figera au niveau des chevilles et des poignets, le corps s’engourdira, depuis la périphérie jusqu’au centre, de manière progressive, au fur et à mesure que la béatitude s’amplifiera. Ceci, nombre d’entre vous peut d’ores et déjà le vivre ; rassurez-vous, sans pour autant mener à son terme le processus final de l’Appel de Marie.



Rappelez-vous que quel que soit votre devenir au sein de l’Éternité, il reste un laps de temps, après les Trompettes et l’Appel de Marie, de quatre mois. Et durant ces quatre mois, votre affectation de Lumière sera éminemment différente pour chacun. Sachez d’ores et déjà qu’il sera fait à chacun selon sa foi et selon sa vibration, et selon les desiderata de sa conscience illimitée ou de sa conscience d’âme.



Les revendications de la personne s’éteindront alors totalement. L’histoire même de ce monde disparaîtra de votre champ de conscience. Il ne restera que votre Présence, que vous demeuriez au sein d’un corps physique, que vous demeuriez au sein du corps d’Êtreté, que vous soyez transféré par vous-même ou par quelque moyen en dehors de ce système solaire, cela n’aura plus la moindre importance parce que la béatitude sera telle qu’elle prendra tout l’espace de votre conscience.



C’est en ce sens que d’autres Archanges vous ont parlé de Sagesse, de Paix et d’Amour.

Rappelez-vous qu’il n’y a rien à préparer d’extérieur, il y a simplement à être le plus possible en communion avec soi-même, avec la nature, avec tout frère et toute sœur, bien au-delà du cercle familial, avec lequel vous entrez en communication de quelque façon que ce soit.



Ainsi je viens vous demander, instamment, de vous préparer à cette béatitude éternelle, à cette joie sans fin et sans début. Je vous invite aussi, si cela vous est utile, à vous renseigner de manière peut-être plus exhaustive sur ce qu’est le Kriya Yoga ou yoga du son, car vous y trouverez des appuis au travers de la respiration, au travers de la focalisation de conscience, parfois au travers de postures - mais plus rarement- qui vous permettront de découvrir les joies de la béatitude éternelle si ce n’est pas déjà le cas.



De la même façon que certains d’entre vous commencent à être recouverts littéralement de particules adamantines, vous faisant par ailleurs disparaître de la conscience ordinaire, mais vous deviendrez aussi invisibles pour ceux qui choisissent délibérément de rester au sein de l’ombre et de la dualité, même avec ce corps physique. Tout ceci se déroulera, comme je l’ai dit, durant moins d’une semaine.


Encore une fois, la meilleure des préparations est d’oublier tout ce que vous avez appris, d’oublier tout ce que vous croyez, d’oublier tout ce que vous pensez sur le déroulement de ce qui vient.



Rappelez-vous, le Verbe est un son, la co-création consciente, la Source est une vibration, une lumière et un son. C’est ce son-là que depuis peu de temps, nombre d’entre vous entendent dans l’une ou les deux oreilles et parfois autour de la tête. Baignez-vous au sein de ce son, laissez-le vous démontrer ce que vous êtes. C’est la seule chose, avant l’Appel de Marie, à laquelle vous pourrez vous rattacher et vous relier dans la liberté du cœur retrouvé.



Si toutefois vous n’en vivez pas les prémices aujourd’hui, que cela soit dans l’aspect vibral ou par le son, vous l’entendrez vous aussi, six jours avant l’Appel de Marie, comme tout le monde. Mais profitez de ce laps de temps pour cultiver la Voie de l’Enfance et la Voie de la Simplicité. Cultivez donc cette Voie de l’Enfance, allez au plus simple, allez vers la Sagesse. Le temps de l’exubérance, le temps de la manifestation de ce que vous êtes au sein de cette apparence de ce monde, n’a plus lieu d’être.



Le son, d’ailleurs, si vous le percevez, vous sortira de ces différentes ornières qui se manifestent encore à la surface de ce monde et qui ne correspondent, en fait, qu’à des ajustements très fins entre l’illusion, l’éphémère, et la vérité de l’Éternité, en vous comme partout au niveau de ce monde. Vous le voyez, tout s’éclaire sur la machination de ce monde, tout s’éclaire sur l’action des Cavaliers, en de nombreux endroits de la planète. Tout ceci n’est que lié à la rencontre entre l’éphémère et l’Éternel. Cela se déroule en vous bien sûr aussi, ou cela se déroulera.



N’oubliez pas non plus que vous n’avez rien à régler, à proprement parler, au niveau de ce monde, car tout se résoudra et se règlera par lui-même.



Répondre à l’Appel de la Lumière ne pourra se faire que si vous acceptez, à chaque occasion, l’Appel de la Lumière. Quoi que vous étiez en train de faire deux minutes auparavant, aucune obligation ne pourra tenir devant les injonctions et les Appels de la Lumière. À vous de vérifier l’efficacité de cette injonction et de cet appel, à vous de vérifier les conséquences sur la joie et la béatitude et sur la disparition totale de toute personne.



Si vous ne percevez rien aujourd’hui, rappelez-vous que la voie la plus directe est la Voie de l’Enfance et de l’Humilité, où il y aurait simplement un observateur, un témoin, qui assisterait au déroulement de la vie, de sa vie comme de toute vie, qui y est pleinement présent mais qui découvre l’essentialité de l’Amour, de la vibration, de la Lumière. Et là le son apparaîtra, de manière plus ou moins synchrone, avec les Trompettes.



Que cela soit le son du ciel ou le son de la Terre, ils ont la même résonance en vous, le son de la Terre vous relie à votre origine commune : Sirius, le son du ciel vous reliera à votre origine stellaire, sans difficulté, sans rien chercher et sans rien demander. La seule vraie connaissance possible, à ce moment-là, sera ce vécu. Plus rien du passé, plus rien de ce qui est acquis ne pourra interférer à ce moment-là.



Et je vous le redis encore, avec fermeté et certitude, vous avez d’ores et déjà la possibilité de vous immerger au son du son, au sein du son, dans la plénitude du son, qui est bien plus que la connexion à l’âme, bien plus que la connexion à l’Esprit mais le déploiement de l’Esprit de Vérité, de l’Esprit du Soleil, du Chœur des Anges, du Christ et de la totalité de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres en votre structure d’Êtreté et éphémère.



Le degré de facilité est fonction, vraiment, de votre capacité à tourner la conscience vers le son, oubliant par là-même les vibrations qui accompagneront votre méditation ou votre alignement sur le son, pour ne garder que ce son qui envahira la totalité de votre conscience. Si vous avez la chance ou l’opportunité de vivre ces sons dès maintenant, faites-en l’expérience et vivez-le. À vous de vérifier la véracité de mes dires, à vous de vous le prouver à vous-même, en vous.

Restons d’ailleurs, ici et ailleurs, quelques instants en silence des mots, en silence des pensées, simplement en écoutant et en entendant ce son.



… Silence...



Bien-aimées Semences d’étoiles, ainsi j’ensemence en vous la connaissance ultime en le son et la vibration du silence.



… Silence...



En l’unique Vérité de l’Un, je salue en vous l’Éternité retrouvée.



… Silence...



Je suis l’Archange Jophiel.



… Silence...



Au revoir et demeurez encore le temps qu’il vous sied en cet état, quelle qu’en soit la durée, cela vous appartient.



… Silence...




 Source: lestransformations


https://lestransformations.wordpress.com/2015/10/09/lultime-ronde-des-archanges-octobre-2015/




Revenir en haut
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 12:25 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant

 
METATRON 
Octobre 2015 
 Ehyeh Asher Ehyeh…



Je suis Métatron. Je salue en vous la Flamme de l’Éternité. Au-delà de ma Présence, par la Grâce de l’Esprit du Soleil, en chacun de vous, ici comme partout sur cette terre. Je vous propose, avant d’exprimer ce que j’ai à vous délivrer, un moment de Grâce et de Silence.

… Silence…

Je viens en ce jour, comme chaque jour depuis le début de votre mois nouveau. Ici en ce pays et en cette Europe, j’installe ma Présence chaque jour à 16 heures en votre Temple comme en les temples les plus sacrés de la Terre constitués par les six Cercles de Feu. Ainsi se déploie la Jérusalem Céleste, invisible encore à vos yeux de chair mais perceptible sur le plan vibral, ainsi que les répercussions au sein de vos structures.



Je viens clôturer et achever la Ronde des Archanges, de la même façon que le Conclave Archangélique n’est plus d’utilité dès l’instant de la Libération de la Terre. Aujourd’hui, dès la libération de votre Flamme éternelle par le processus ascensionnel collectif et individuel en cours, nous venons, nous Archanges, nous dévoiler et nous révéler à l’intérieur de votre Présence. Présence également active non seulement au sein des Cercles de Feu, nommés dorénavant « la Jérusalem Céleste », mais au sein d’un ensemble de frères et de sœurs humains, présents ici ou ailleurs, afin de parfaire les préparatifs de l’ensemble des forces de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres préparant l’avènement.



Ainsi chaque structure, chaque conscience, chaque groupement, venant des innombrables univers et multivers sont dorénavant installés sur cette terre et en vous, à la limite de la visibilité de vos yeux de chair. Nous intervenons les uns et les autres, quel que soit notre statut dimensionnel, au sein de votre réalité, au plus proche de vous, au plus proche de votre environnement, au plus proche de votre Éternité, signant par là le décret de réalisation de l’Ascension collective en ces temps, voyant ainsi l’accomplissement des prophéties, l’accomplissement de la Libération de la Terre et de ce système solaire en son entièreté.

La puissance de la Lumière disponible en vos Flammes éternelles comme à la surface de ce monde rend possible, ainsi que vous l’avez constaté, de manière immédiate la co-création consciente. Il est donc de votre devoir de Flamme éternelle de rejoindre l’espace sacré de votre cœur aussi souvent et aussi longtemps que nécessaire car vous allez réaliser que la seule nourriture possible de la Vie se situe dorénavant dans votre cœur et plus du tout en un élément extérieur quel qu’il soit. Il y a donc de façon concomitante une fusion de l’ensemble des structures interdimensionnelles, réalisant la fusion de votre corps éphémère avec votre corps d’Êtreté, ici-même.



Nombre de manifestations liées à ce processus sont d’ores et déjà présentes au niveau de mécanismes devenant visibles et n’étant expliqués par aucune cause physique ou aucune action physique. L’irruption de la Lumière, de manière tangible et visible par un nombre de plus en plus important de consciences à la surface de cette planète, ne peut se traduire que par deux possibilités : l’accroissement de l’Amour ou l’accroissement de la peur. Ainsi vous est donné à voir, où que ce soit à la surface de cette planète, les résultats de l’un ou l’autre des positionnements. En accroissement de l’Amour, il y a Paix, en accroissement de la peur, il y a guerre. Ceci se traduit aussi bien dans vos structures que dans la structure sociétale nommée pays.



Ce qui se déroule donc dès ce jour et dès le début de ce mois d’octobre, à la surface de cette terre, n’a plus rien à voir avec les décisions personnelles ou collectives des individus, des pays ou des groupes quels qu’ils soient, mettant fin en quelque sorte aux derniers résidus d’égrégores liés aux dernières forces de prédation. Ceci induit bien sûr un certain nombre de manifestations, sensibles et visibles en vous comme autour de vous. C’est au décours de ces évènements ayant commencé depuis le 30 septembre et le 1er octobre de ce mois, de cette année, que vous réaliserez qu’il n’y a que deux sources de nourriture : celle prise à l’extérieur de vous et celle venant directement de votre cœur éternel, impersonnel et donc de votre Esprit de Vérité, préparant ainsi ce que je nommerais l’accouchement de l’humanité et du système solaire au sein de sa nouvelle dimension.



Ainsi comme l’ont dit d’autres Archanges : « Veillez et priez », dans le sens de non pas racheter quoi que ce soit mais afin de vous installer de manière de plus en plus tangible dans le cœur, au sein même de ce monde, car comme vous le savez et peut-être le vivez, la seule porte de sortie est le cœur, il n’y en aura pas d’autre, préparant ainsi l’imminence de l’Appel de Marie, l’imminence des signes célestes et des signes terrestres annoncés depuis des temps immémoriaux.



Il n’est plus temps de chercher à régler quoi que ce soit au sein de l’éphémère mais bien plus de laisser fleurir et croître l’Éternité en vous et autour de vous, chose que vous ne pourrez accomplir par une quelconque volonté, par un quelconque désir, mais exclusivement par votre confiance en l’Amour et la manifestation du Feu sacré du cœur tel que vous le percevez pour certains. Tout procède et tout découle de là, montrant la fatuité des attitudes humaines, des comportements humains, des comportements sociaux par rapport à la vérité absolue de l’Amour et de la Lumière en toute manifestation de vie ou de conscience.



Ainsi votre Temple intérieur, l’ensemble de vos structures éphémères, physiques et subtiles comprises, vit les ultimes ajustements à l’Ascension définitive de l’humanité. Plus que jamais vous vous rendrez compte par vous-mêmes de l’inutilité de tout ce qui relève de la personne dans les mécanismes de fonctionnement ayant prévalu à la surface de cette terre depuis des temps immémoriaux. Vous découvrez tous, à votre façon et à votre manière, l’irruption de la Lumière, non plus seulement au sein de vos Portes, de vos Étoiles et des structures ascensionnelles mais directement dans votre vie en de multiples circonstances, vous démontrant par là même le saut quantique, en quelque sorte, de la conscience vers son nouvel état d’être.

Ainsi donc d’autres parmi vous disparaissent de manière de plus en plus évidente même si cela occasionne, je dirais, des désagréments au sein de l’éphémère, vous faisant prendre conscience de la fatuité là aussi de tout ce qui concerne l’éphémère et qui, de toute façon, de vie en vie était appelé à disparaître à la fin de votre vie, lors de votre dernier souffle. Ce qui se déroule n’est pas la fin mais le commencement des processus vécus pour l’instant de manière intime et individuelle mais concernant cette fois-ci l’ensemble de l’humanité, l’ensemble des structures créées en quelque domaine que ce soit de la vie en ce monde.



La Jérusalem Céleste est donc déployée, de la même façon que votre Cœur Ascensionnel commence lui aussi son déploiement et son Ascension. De plus en plus vous constaterez l’inutilité de tout ce qui concerne l’éphémère, aussi bien dans les actes les plus ordinaires de la vie ou qui jusqu’à présent vous semblaient les plus vitaux comme dormir, comme manger, comme échanger, comme partager votre vie, partager vos expériences. L’heure est à l’Éternité, l’heure est au cœur, chassant tout ce qui ne vient pas du cœur et tout ce qui ne vient pas de l’Éternité. Ainsi se réalise la préparation pour vous comme pour nous de l’Appel de Marie qui correspond, comme cela a été expliqué par l’Archange Jophiel à un déroulement minutieux et parfaitement libre, malgré son aspect organisationnel présent dorénavant à la surface de la Terre.



Les infinies consciences multidimensionnelles se manifestant aussi bien au niveau des peuples de la nature que de vos contacts transdimensionnels par le Canal Marial ou par tout autre biais, vous met face à la réalité de l’Éternité prenant la place de l’éphémère et venant, en quelque sorte, de manière naturelle et spontanée dès l’instant où vous ne résistez pas, à la dissolution de cet éphémère de manière évidente, concrète et palpable. À chaque Appel de la Lumière, il convient dorénavant de vous rendre disponible afin d’actualiser et de prouver votre positionnement au sein de l’Éternité ou de l’éphémère car il sera de plus en plus difficile de maintenir à la fois ce qui correspond à l’éphémère et ce qui correspond à l’Éternité.



Ainsi donc il vous appartient de suivre les lignes de moindre résistance, les lignes d’évidence de la Lumière en quelque circonstance que ce soit, quelles que soient vos volontés, quelles que soient vos affinités résiduelles au sein de l’éphémère. Rappelez-vous que durant ce processus et jusqu’à l’Appel de Marie et dans la période qui suivra, chacun d’entre vous, où qu’il soit à la surface de ce monde ou ailleurs, aura à maintenir cet état de Grâce de manière la plus spontanée et la plus naturelle possible. Sachez simplement que la Grâce prend toute la place au sein de votre vie, au sein de votre conscience et au sein de votre environnement, et qu’il n’y a pour cela absolument rien à entreprendre au sein de l’éphémère. Je dirais plus, et bien plus, de vous poser au sein de la Présence, vous poser au sein de l’Infinie Présence ou au sein de la Couronne radiante du cœur, que vous la perceviez ou pas.



Ainsi les injonctions de la Lumière deviendront de plus en plus puissantes et présentes, vous permettant littéralement de vous guider, de vous aligner, en résonance avec l’Éternité de votre corps d’Êtreté. Quelles que soient les conséquences, quel que soit ce qui se déroule au sein de ce qui est en train de disparaître, n’y accordez plus d’importance excepté bien sûr ce qui correspond à vos obligations en quelque domaine que ce soit. Mais gardez présent à l’esprit que même dans ces cas-là la primauté de l’Éternité vous parviendra de manière claire à la conscience, réalisant enfin pour nombre d’entre vous la futilité de tout ce qui concerne l’éphémère et même concernant votre corps, votre vie, votre famille ou votre pays.



Ainsi se déploient les conditions optimales de l’acte final de la scène de la Terre en cette période. De plus en plus l’Appel de la Lumière vous surprendra dans les moments que vous pourriez qualifier des plus inopportuns. Il n’en est rien parce que là aussi, au sein des habitudes, au sein des fonctions, au sein des obligations qu’il vous reste à mener, la Lumière aussi fera irruption et entraînera là aussi des modifications pour le début, et au moins au début, surprenantes pour nombre d’entre vous. Une fois les premières surprises passées, vous réaliserez sans difficulté que ce qui agit en vous, au travers de vous et autour de vous, n’est que l’action de Grâce en état de Grâce agissant directement sur les structures de ce monde, résiduelles et éphémères.



C’est donc un changement de paradigme total et définitif auquel vous êtes confrontés, quel que soit le devenir de ce qui est éphémère, que cela soit votre corps, que cela soit vos derniers liens, vos dernières obligations ou vos derniers aspects liés à la morale ou aux conventions de ce monde. La convention de la Lumière vous rend libres et elle ne peut tolérer le moindre obstacle sur sa route car la Lumière n’a pas à combattre mais à s’établir en totalité dans l’ensemble des champs de conscience de la Terre, au niveau individuel comme au niveau collectif de ce qui correspond à la noosphère.



Ceci signe de manière irrémédiable, non plus la disparition finale des lignes de prédation mais la disparition totale de toute forme de prédation, de toute forme de nuisances envers la Vie Une et Éternelle. Ainsi l’Amour est un décret qui n’est pas une obligation mais qui est une évidence de plus en plus dans votre vie, non pas dans une projection, non pas dans ses aspects personnels, affectifs ou mentaux mais directement issu de votre Esprit de Vérité, de l’Esprit de Vérité, de l’Esprit du Soleil, de la Matrice Christique et de l’ensemble de ce qui vous a parlé jusqu’à présent par des voix multiples et extérieures mais qui se réalisera de plus en plus en vous, de manière spontanée, quoi que vous disiez et quoi que vous fassiez.



Seule dorénavant la peur sera à même d’occulter ce qu’il peut se dérouler, aboutissant comme je l’ai dit à des situations contraires à l’Amour que vous nommez conflits et guerres. Il y a aura donc la guerre ou l’Amour. La liberté est entière. « La guerre ou l’Amour » ne veut pas dire refuser la guerre ou accepter l’Amour, ou inversement, mais simplement voir de manière complète, sans faux-fuyants et sans faux-semblants, la réalité de votre assignation vibrale, la réalité de votre positionnement et la réalité de votre Amour impersonnel trouvé au sein de l’Esprit de Vérité. Cela sera, comme je l’ai dit, de plus en plus flagrant et évident, quoi qu’il se déroule sur l’écran de votre conscience au sein de l’éphémère, vous permettant là aussi de vous rendre compte avec évidence et je dirais fermeté, sur la puissance de l’Amour et le ridicule du pouvoir humain.



La puissance de l’Amour vous indiquera et vous contraindra dans certains cas à adopter la Voie de l’Humilité, la Voie de l’Enfance, vous dépouillant de tout ce qui est superflu, même ce qui vous a permis jusqu’à présent d’élever vos vibrations. La seule façon d’élever sa vibration, la seule façon de rentrer en Amour et en Éternité sera vous-mêmes et seulement vous-mêmes. Dès l’instant où les Trompettes retentiront de manière collective sur l’ensemble de la planète, un Silence se fera en vous. Vous ne percevrez rien d’autre que l’Amour grandissant en votre Flamme éternelle, en votre Temple d’Éternité, en votre corps d’Êtreté avant que même ces manifestations s’éteignent d’elles-mêmes dès l’Appel de Marie prononcé. Vous aurez alors 72 heures afin d’acquiescer et de dire « oui » à l’Amour, « oui » au Christ, « oui » à la Liberté, quelles que soient les circonstances de votre corps, quelles que soient les circonstances, obligations ou résistances au sein de votre vie.



Ainsi donc oui, veillez et priez, non pas de la prière qui supplie d’être épargné mais de la prière de celui qui observe, bien au-delà de l’observateur, ce qui se déroule sur l’écran de ce monde et sur son écran intérieur. Les capacités de vision liées au retournement du Triangle de Feu de la tête sera établi de manière effective et durable, vous donnant pour beaucoup d’entre vous la capacité de percevoir bien au-delà des sons entendus en ce moment, tout ce qui se déroule au niveau des plans invisibles, en vous comme au sein de votre environnement.



Les voiles donc, et vous l’avez compris, tomberont de manière totale et définitive durant cette période, vous permettant de vérifier par vous-mêmes et en vous-mêmes, sans aucun regard extérieur, fût-il celui d’un de vos frères ou de vos sœurs, fût-il celui d’un Archange, mais en face-à-face avec vous-mêmes et seulement avec vous-mêmes. Privés ainsi de toute interférence extérieure et de toute alimentation extérieure en Lumière et en énergie, nombre d’entre vous réaliseront alors la vérité de leur nature et la puissance de l’Amour qui est en eux, vous fournissant, ainsi que je l’ai dit au début de mon intervention, toutes les nourritures nécessaires et suffisantes pour traverser ce qui sera à traverser dans ces moments-là.



Au-delà de mes mots, je dépose en vous la Flamme de ma Présence conjointe à l’Esprit du Soleil et au Chœur des Anges, ici et ailleurs.



… Silence…



Dès l’instant où cette dynamique sera accomplie en vous, vous pourrez vous aussi, que cela soit de manière antérieure à l’Appel de Marie ou au moment de l’Appel de Marie, vous écrier vous-mêmes : « Je suis celui que je suis, Ehyeh Asher Ehyeh. ». Entourés alors par le Chœur des Anges, entourés alors par la dernière Trompette, vous tomberez alors dans la mort de l’éphémère et dans l’extase de la Résurrection, comme je l’ai dit, que cela soit maintenant ou que cela soit au moment de l’Appel de Marie.



Il existe donc une intense préparation, non pas de votre personne mais de la Lumière en vous et autour de vous aboutissant, ainsi que cela vous a été annoncé, à des mécanismes puissants liés à l’activité Élémentaire venant nettoyer, purifier et pacifier ce qui est destiné à disparaître pour laisser place à la majesté de la Lumière où que ce soit en ce monde comme en la totalité du système solaire.



La longue préparation vécue par l’humanité depuis plus de trente années a mis en place dorénavant la totalité des conditions préalables au mécanisme global dont il a été fait largement état durant toutes ces années.



Rappelez-vous que vous n’aurez plus, dans peu de temps si ce n’est déjà maintenant, la capacité à utiliser ce que vous nommiez vos « mentals » [sic]. Vos histoires, vos références affectives, vos obligations sociales, morales ou professionnelles, vous apparaîtront comme des chimères par rapport à l’Éternité de qui vous êtes. Ceci peut représenter pour certains d’entre vous une révolution importante majeure et pourtant indispensable, dont l’évidence vous sautera aux yeux si cela n’a pas déjà été le cas, vous réajustant alors immédiatement au sein de votre Infinie Présence, de votre disparition et de votre apparition en pleine Lumière au sein de la pleine conscience de votre Éternité.



Ainsi résonnera en vous l’ensemble des clés Métatroniques, OD-ER-IM-IS-AL, ÉLOHIM, NÉPHILIM, vous donnant accès de différentes manières à la Jérusalem Céleste, à la Merkabah interdimensionnelle personnelle et collective. Chacun d’entre vous empruntera les voies de l’Ascension qui lui sont propres afin d’actualiser ce qu’il est en Éternité ici-même, à la surface de ce monde, ou au minimum en bordure de ce système solaire pour ceux qui lâcheront l’éphémère en totalité durant cette période.



Ainsi, je clôture la Ronde des Archanges. Par la puissance de la Source, par la Présence du Christ et de la Nouvelle Eucharistie, je scelle en vous l’actualisation de la Promesse et du Serment.



… Silence….



Ehyeh Asher Ehyeh...



… Silence…



Au commencement était le Verbe, et dorénavant est le commencement. L’action du Verbe Créateur, non plus seulement au sein de votre co-création consciente mais au sein de l’humanité collective, se lève enfin.



… Silence…



Bien-aimés, Fils Ardents du Soleil, entendez à chaque souffle en ce monde l’Appel invincible de la Lumière, l’Appel à l’Amour, l’Appel à la fraternité, l’Appel à la Vérité.



Alors ensemble, ici et ailleurs, accueillons.



… Silence…



En le cœur de l’Un, en le cœur de chacun se lève la Flamme de la Liberté, la Flamme de Vérité. Je suis Métatron, je salue ce que vous êtes.



Ehyeh Asher Ehyeh…



… Silence…



Métatron vous salue et vous dit au revoir.



… Silence…



Nous nous rencontrerons bientôt, pour nombre d’entre vous, au sein de ma Présence et de ma Radiance, là où je m’installe dorénavant.



… Silence…
 
Source: lestransformations


https://lestransformations.wordpress.com/2015/10/09/lultime-ronde-des-archanges-octobre-2015/
 
 

 


Revenir en haut
Ulrik


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2013
Messages: 166
Localisation: Québec

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 04:30 (2015)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015 Répondre en citant

nous nous aimons !!   Bientot réunis en la jésuralem célestre.      
_________________
humilité et simplicité , ici et maintenant


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:53 (2017)    Sujet du message: L'ULTIME RONDE DES ARCHANGES OCTOBRE 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom