Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

En ces temps là de la Terre Novembre 2015
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:36 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant

En ces temps là 
 
  
 
De la terre   
 
  
 
  
 
 

 
  
 
  
 
Novembre  2015    
  
 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:10 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:36 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:37 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant



Novembre 2015  
  
 
   
  
 
   
  
 
   
  
 
   
  
 
   
"En ces Temps-là de la Terre"   
  
 
vient le temps non seulement du bilan   
  
 
mais de la concrétisation   
  
 
de l’Amour inconditionné,   
  
 
par l’alignement à la Grâce,   
  
 
par le souffle,   
  
 
par votre Présence   
  
 
et par votre Absence.   
  
 
   
  
 
   
  
 
   
  
 
Frère K  
  
 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 09:56 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:39 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


THÉRÈSE de LISIEUX 
 
  
 
Partie 1 
 
  
 
En ces Temps-là de la Terre, je serai présente en vous et à vos côtés… 
 
  
 
  
 
Je suis Thérèse de Lisieux. Sœurs et frères de la Terre, sur cette Terre, permettez-moi tout d’abord de vous inonder de la Grâce de l’Amour.  
 
  
 
En mon passage sur cette Terre, très jeune, j’avais dit que je passerais mon ciel à faire du bien sur la Terre. De très nombreux humains sur cette Terre ont pu vérifier ma Présence et mon aide. Aujourd’hui, en ces Temps-là de la Terre dans lesquels vous êtes entrés de plain-pied, je serai plus que jamais présente en vous et à vos côtés afin justement de vous aider dans ces Temps de la Terre. 
 
  
 
Mon aide n'est conditionnée à rien d’autre qu'à votre Enfance et à votre humilité. Dès l'instant où vous vous adresserez à moi, où que vous soyez et qui que vous soyez, dès l'instant où la demande se fera dans la Voie de l'Enfance, dans la Voie de la Petitesse, j'y répondrai. Alors je l'annonce solennellement parce que là est mon rôle maintenant, en ces Temps-là de la Terre, ce rôle est simplement de vous aider à retrouver le chemin de votre être, le chemin du Christ, le chemin de l’Amour. Et comme j’ai eu l'occasion de vous le dire à de nombreuses reprises, il n'y a que l'humilité de l'enfant, de celui qui a la foi la plus aboutie et la confiance la plus aboutie en l'Amour qui peut me rencontrer et qui peut me demander ce qui est nécessaire pour vivre ces Temps-là.  
 
  
 
De par mon positionnement au sein des Étoiles de Marie, je suis celle qui peut le plus vous aider, si je peux l'exprimer ainsi, à aller encore plus en profondeur dans la vérité de l’Amour et à ne plus être affecté par ces temps de la Terre. Parce que comme vous le voyez partout autour de vous, que cela soit dans le pays où vous êtes ou dans tous les pays, ce qu'il vous est donné à voir est, je dirais, en quelque sorte la fin d'un mode de fonctionnement où l'ensemble des passions qui peuvent demeurer chez certains frères et sœurs s'exacerbent, où les religions aussi, celles qui ont conditionné cette Terre, s'exacerbent les unes envers les autres. C'est le temps, vous le savez, de l'Apocalypse, de la Révélation. En ces Temps-là de la Terre que vous vivez, nous sommes plus que jamais, mes sœurs Étoiles mais aussi les Anciens, les Archanges et toutes les formes de vie qui vous étaient invisibles jusqu'à présent sont au plus proche de vous.  
 
  
 
Alors bien sûr il y a deux façons de voir les choses. Soit vous ne voyez que ce qui se déroule sur l'écran de votre vie, et vous voyez partout une forme de tohu-bohu, de désorganisation, mais plus vous acceptez de rentrer en ce que vous Êtes, plus vous y trouverez l'Amour, la consolation mais aussi la Vérité. Alors quelles que soient les circonstances de vos vies, quelles que soient les circonstances de votre pays, de l'endroit où vous êtes, tout cela n’est que la mise en conformité, si je peux dire, de la vie telle qu'elle est encore à l'heure actuelle sur cette Terre avec la volonté de la Source et surtout avec l'État de Christ. 
 
  
 
Je ne suis pas là pour vous parler de tout ce qui a déjà été abordé concernant le corps d’Êtreté, l’Ascension, mais je me tiens au plus près de vous pour vous apporter l'aide nécessaire à retrouver cette Enfance, à retrouver cette spontanéité dans le tohu-bohu du monde en vous tournant vers votre être véritable. Non pas pour vous détourner de l'illusion de ce monde mais pour bien vous faire comprendre, et vivre, que la plus grande des ressources se situe en votre Cœur et en l’Éternité, car plus rien de l'éphémère ne pourra vous permettre de vous raccrocher à quoi que ce soit. Ce monde, en ce Temps-là de la Terre, devient incertain, instable, de plus en plus instable et curieusement - peut-être le vivez-vous vous-même - plus cette instabilité extérieure augmente et plus votre état intérieur d'être arrive à émerger, vous donnant parfois à vous interroger sur comment pouvez-vous être aussi calme malgré les circonstances et en dépit des circonstances de ce monde.  
 
  
 
Tout se révèle. La vérité de l'Éternité, la vérité du Christ effleure maintenant de plus en plus la conscience collective de l’humanité, et cela bien sûr n'est pas accepté de la même façon selon ce qui a été appelé votre point de vue, selon vos liens, vos attaches, vos intérêts au sein de votre vie. Mais tous, à un degré ou à un autre, vous pouvez constater la différence parfois sensible en ce qui se déroule sur l'écran collectif du monde et ce qui se déroule dans le silence de votre Intérieur.  
 
  
 
Le Commandeur des Anciens vous a longtemps parlé de la peur ou l'Amour, cela va devenir vrai et cela est déjà le cas en divers endroits de cette Terre, non plus seulement au niveau de l'individu, non plus seulement au niveau de certains groupes mais à l'échelon des nations entières, des continents entiers.  
 
  
 
Chaque partie de ce monde, chaque peuple de la Terre vit aussi de manière collective ce Face à Face où les croyances se trouvent confrontées à la réalité de l’illusion de ce monde ; vous le voyez bien autour de vous et en vous aussi parfois. Certains humains sur la Terre, actuellement, se sont détournés de manière apparemment définitive de l'Éternité, de la Beauté, de l'Amour et de l'Enfance, alors que d'autres parmi vous rentrent de plus en plus, je dirais, en cette confiance inaliénable et éternelle de la vérité de l'Amour, de la vérité de l'Éternité. 
 
  
 
Bien sûr parfois cela peut être éprouvant et difficile, vous faisant passer d'un extrême à l'autre. N'y voyez pas une quelconque punition de la Lumière mais bien plus la révélation de qui vous Êtes ou de votre résistance à qui vous Êtes. Ceux qui n'ont bâti leur vie que sur les croyances, ceux qui n'ont bâti leur vie que sur l'avidité, sur le plaisir immédiat, sur la satisfaction des sens, sont confrontés pour certains d'entre eux à la réalisation de ces désirs au sein de l'éphémère et d’autres se voient privés de la réalisation de leurs plaisirs ou de leurs désirs éphémères de ce monde.  
 
  
 
D'autres, enfin, découvrent des territoires si je peux dire inexplorés où la Paix, la Joie, la Béatitude se manifestent quelles que soient les circonstances du tohu-bohu de ce monde, voire même de votre vie. Tout cela n’a qu'un but, c'est de préparer en quelque sorte l'Ultime Grâce de Marie, afin que pour nombre d'entre vous non encore réveillés à la Vérité se produise, je dirais, un choc salutaire vous faisant relativiser tout ce qui appartient à ce monde par rapport au ciel. C'est en quelque sorte une période d'actualisation du statut de la Terre dans son mécanisme que vous nommez « ascensionnel ». 
 
  
 
Chacun se retrouve face à un certain nombre de situations à l'extérieur de lui mais quelle que soit cette situation extérieure, elle n'est là que pour vous rappeler que la solution est en vous dès l'instant où vous retrouvez l'humilité et la simplicité, dès l'instant où vous acceptez de n'être plus que poussière sur cette Terre, qui ne fait que passer, dès l'instant en quelque sorte où l'Éternité pour vous est en quelque sorte là aussi le but de votre vie, et ce but n'est pas lointain puisqu'il est au-dedans de vous. 
 
  
 
Il y a donc non pas une foi aveugle mais bien plus une foi que je qualifierais de nouvelle, liée à l'expérience de certains états contraires en vous, illustrant par là même les paroles du Commandeur faisant que face à chaque situation, cela ne peut se résumer en définitive qu'à deux choix et seulement deux choix : celui de la peur et celui de l’Amour. Celui de la peur vous emmènera toujours vers le besoin de manifester votre position au sein de ce monde, vous faisant perdre de vue - comme c’est le cas pour nombre de frères et de sœurs – l'espérance, l'Éternité, l'Unité.  
 
  
 
Vous voyez bien, au travers de ce qui se déroule en quelque pays que vous soyez, qu'il y a réellement deux humanités, une qui est reliée à son Éternité en en étant pleinement consciente - ou encore en partie inconsciente - et une autre part de l'humanité qui elle s'est installée dans l'illusion du plaisir, quelle que soit son expression au sein de ce monde, le futile, l'agréable certes, mais qui ne dure jamais, d'un côté, et de l’autre l'impérieuse nécessité de vivre l'Amour dépouillé de tout dogme, de toute croyance, de toute projection ou anticipation dans un futur quelconque.  
 
  
 
En résumé, quel que soit ce que vous avez pu vivre jusqu'à présent, en quelque domaine de votre vie, en quelque domaine de ce que vous nommez « énergie », « vibration », la vie vous ramène toujours maintenant, par la grâce de l'Amour et de la Lumière, à éclairer en quelque sorte de manière différente l'écran de votre conscience. Et je vous rappelle que cet éclairage en définitive n'a qu’une seule finalité : vous permettre de vivre la Grâce de l’Appel de Marie sans résistance et en toute confiance. 
 
  
 
Ainsi est la Voie de l'Enfance, une confiance permanente. Quelles que soient les circonstances, les joies, les vicissitudes, les souffrances même que vous portez au sein de votre vie, celles-ci deviennent relatives et s'effacent même dès l'instant où vous accueillez l'Amour. Par la grâce de l'Amour, là se situe ma présence aujourd'hui, pour vous aider à aller encore plus en profondeur, à rejoindre le Christ, à rejoindre la Vérité, celle qui ne souffre d'aucune circonstance de ce monde et d'aucune condition de ce monde. Le temps est venu de vous rappeler, le temps est venu de vivre la Vérité. Ces Temps-là de la Terre sont des temps très particuliers, cela vous a été annoncé par les Anciens, les Archanges, les autres Étoiles, c'est le temps de l'Ascension de la Terre révélant tout ce qui pouvait être encore obscur au sein même de l'écran collectif du monde. 
 
  
 
Cet éclairage de la Lumière vise de lui-même à vous détourner des plaisirs éphémères et à vous tourner vers l'essentiel. Cet « essentiel » qui ne dépend d'aucune relation, d'aucune circonstance, d'aucune richesse, mais qui ne dépend en définitive que de vous-même et de vous seul, dès l'instant où vous avez l'humilité de laisser se dérouler ce qui se déroule dans votre pays, dans votre région, dans votre famille, dans votre vie et même jusque dans votre corps. Comme cela a été dit, la Lumière vous veut tout entier, il ne peut y avoir de demi-mesure avec la Lumière, il ne peut y avoir de tergiversations, il ne peut y avoir d'opposition d’aucune sorte. 
 
  
 
Cela vous mettra, et si ce n'est déjà le cas, dans ce que j’appellerais un état de prière perpétuelle où quoi que vous fassiez au sein de votre vie, vous gardez la même joie au fond de votre cœur, et où vous n'êtes plus affecté par aucune circonstance de l'écran de ce monde comme de l'écran de votre corps. Là se trouve ce que je nommerais la vraie Vie ou la vraie Joie, celle qui n'est tributaire d'aucune circonstance de ce monde, d'aucune satisfaction de ce monde, qui n'a rien à voir non plus avec votre histoire ou avec votre progression vers la Vérité.  
 
  
 
La Vérité est elle aussi, en quelque sorte, dorénavant brute et nue, elle n'a besoin d'aucun artifice et c'est ainsi que je vous engage vous aussi à n'avoir besoin d'aucun artifice, à n'avoir besoin de rien de ce qui satisfait les sens sans satisfaire l'Esprit. Non pas en rejetant les sens, bien sûr, mais bien plus en les transcendant de vous-même en vous tournant de plus en plus vers ce qui se déroule en votre Temple intérieur, parce que là se trouve à la fois la patience, à la fois la tolérance et surtout la Liberté, parce qu'aucune liberté de ce monde fût-elle une réussite matérielle, financière, professionnelle, affective, ne peut combler le manque qui est parfois encore en vous. Il n'y a que l'Amour qui le peut et la personne est certainement l'obstacle le plus important à cette plénitude de l'Amour manifesté. 
 
  
 
Nombre d'entre vous avez assumé, si je peux dire, un rôle d'Ancreur, un rôle de Semeur de Lumière, vous avez accepté de vous laisser traverser littéralement par la Lumière. Certains d'entre vous ont oublié qu'ils étaient eux-mêmes Lumière tout en vivant la Lumière. Aujourd’hui ces jeux là sont terminés, il n’y a aucune échappatoire possible et toutes les circonstances de vos vies, en quelque pays, région ou famille que ce soit, ne sont là que pour vous affirmer et vous déterminer dans la Vérité du Cœur. L'humilité, la simplicité, sont la clé, parce que dans l'humilité il ne peut y avoir aucune revendication de la personne concernant quelque domaine de ce monde. Vous n'êtes plus dans la période des choix. En ces Temps-là de la Terre que vous vivez, il vous est demandé d’assumer en toute connaissance de cause, en quelque sorte, ce que vous avez découvert ou redécouvert de vous-même. Il n'y a pas d’autre certitude que celle de la Lumière. 
 
  
 
En cette période et jusqu’à l'Appel de Marie qui peut survenir, comme vous le savez, à n'importe quel moment maintenant, il vous incombe de vivre soit l'éphémère soit l'Éternité, mais vous ne pouvez plus nourrir l'un et l'autre à la fois. Certains d'entre vous sont d'ailleurs déjà appelés à disparaître de plus en plus de l'écran de ce monde et de l'écran de leur personne. Les injonctions de la Lumière se font de plus en plus pressantes. D'autres parmi vous sont encore en train de chercher la Lumière. Or il n’y a rien de plus simple aujourd’hui que de trouver ce que vous êtes véritablement, mais pour cela il faut que votre attention ne soit pas figée en quelque sorte sur les plaisirs et les satisfactions de ce monde mais anticipe en quelque sorte la satisfaction de votre Éternité.  
 
  
 
Certains d'entre vous découvrent déjà une forme de complétude mais aussi de distance entre ce qui se déroule au sein de leur vie éphémère et de leur vie en Éternité, en profondeur de leur Cœur. Plus vous rentrez à l’intérieur de qui vous Êtes, plus la joie et la paix seront même sur l’écran de votre personne sur le devant de la scène.  
 
  
 
La Lumière vous enjoint de rester pleinement Ici et pleinement Maintenant, pleinement dans l'Instant Présent mais dépouillé de tous les rôles, de toutes les fonctions, de toutes les croyances, liés aux conditions mêmes de l'éphémère de ce monde.  
 
  
 
La Voie de l'Enfance, la Petite Voie comme elle a été nommé après mon décès de ce monde, est certainement la voie la plus directe et la plus rapide maintenant, et de plus en plus accessible si je peux dire, parce que cela ne nécessite aucune ascèse, aucun exercice, aucun effort. C'est simplement le moment où vous remettez votre Esprit à bien plus grand que vous au sein de ce monde, en la Lumière de la Vérité, en la Lumière Christ, et que vous l’accueillez non plus seulement par expérience, non plus seulement par moments, mais dans les circonstances les plus insignifiantes de votre vie.  
 
  
 
Parce que la joie est autant dans les tâches les plus ingrates que dans les tâches qui vous sont les plus agréables, c'est le moment en quelque sorte où la réalité éphémère se confronte à la réalité Éternelle avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins d'évidence. C'est dans ces moments-là que ma Présence vous est acquise, que vous en perceviez la vibration dans votre Canal Marial ou dans votre Cœur, ou que vous ne perceviez rien du tout de ma Présence. Je serai néanmoins là dès l'instant où votre demande et votre relation vis-à-vis de moi se fait dans cette reconnaissance de votre humilité et dans l'acceptation pleine et entière de la Petite Voie de l'Enfance.  
 
  
 
Parce que là il n'y a pas besoin de connaître quoi que ce soit, vous n’avez besoin à ce niveau-là ni de vos connaissances concernant le vécu de votre corps d’Êtreté ni d'ailleurs d'aucune connaissance même nommée spirituelle. Là vous saurez que aurez touché le noyau de l'Être, le noyau de la Vie,  ce que certains parmi les Anciens ont appelé le Cœur du Cœur ou le Centre du Centre. C’est le moment où la confiance est telle, au sein même du désarroi ou du désespoir le plus important, que cette confiance transperce toutes les couches isolantes et vous donne accès à la Béatitude. 
 
  
 
Il n'est pas besoin pour cela de choisir des moments de prière, d'alignement, de méditation, parce que cet état de Grâce est appelé à remplacer tous les autres états et à combler tous les espaces de vos manques comme de vos pleins. C'est le moment réellement où l'idée même et le sens même d'être une personne limitée entre la naissance et la mort n'a plus aucun poids sur vous ni aucune emprise. Là commence la vraie Liberté, là commence la véritable Autonomie, elle est dans l'acceptation des deux parcelles de l'humanité en respectant la liberté de chacun et en étant en quelque sorte dans une prière qui n'est pas une prière pour demander mais une prière qui correspond bien plus, bien plus à l'état d'Être.  
 
  
 
Être en paix avec vous-même vous mettra en paix avec le monde, quel que soit le tohu-bohu du monde ainsi que vous pouvez l'observer pour ceux qui s’intéressent encore à l'écran extérieur. Dès l'instant où vous vous retournez entièrement vers vous-même, dès l'instant où vous faites le sacrifice de votre personne, alors le Sacré remplit votre vie, remplit votre poitrine et remplit tout ce qui est nommé la conscience. Parce que c'est ici que se trouve le véritable appui et le véritable support de l'Éternité. 
 
  
 
Cela nécessite à la fois, je dirais, une concentration et un relâchement, simultanés. Un relâchement par rapport à tout autre objectif que celui d'être Un avec Lui. Cela nécessite d’avoir assumé le choix de l'Éternité maintenant, je dirais, au détriment de toutes les circonstances éphémères qui ne font que passer entre la vie et la mort. Par mon aide, je vous aide à stabiliser l'Ultime Retournement de la Terre et de votre Conscience, le dernier Passage. Alors je ne vous demande rien, ni prière ni supplique, mais simplement d'être le plus naturel possible, de ne plus jouer d'autre rôle que celui d'être présent à vous-même, à la Petite Voie de l'Enfance.  
 
  
 
Viendra un moment, vous le savez, où tous sans exception vous passerez par ce moment-là, que vous le vouliez ou pas, que vous l'acceptiez ou pas. Alors il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour le vivre de votre côté. Tournez-vous vers vous, éloignez-vous des plaisirs et rapprochez-vous de la Joie, celle qui ne dépend justement d'aucun plaisir. Soyez insatisfait de ce monde mais ne le fuyez pas car c’est au sein de ce monde que vous trouvez la Vérité.  
 
  
 
Il n'y a pas de meilleure préparation que celle de s'effacer de soi-même, de s'effacer de toute revendication, de toute quête, de toute recherche et de s'établir là, dans la Paix du Cœur, dans la Béatitude absolue de l’État de Grâce qui ne vous demande rien d'autre que d'être réellement vous-même, c'est à dire non pas seulement une personne qui a tel âge, telle histoire, tel problème ou telle joie mais de transcender tout cela pour s'établir au Cœur du Cœur, là où est le Christ, là où est ce que vous Êtes, au-delà de toute apparence, de tout voile et de toute circonstance de ce monde. 
 
  
 
Je viens vous demander d'entrer en relation avec moi, non pas pour en faire une finalité, un but ou une expérience encore, nouvelle, mais bien plus pour aller vers la profondeur de vous-même. Toutes les circonstances de vos vies, ainsi que des pays, des nations, des continents tendent vers cela. Alors bien sûr certains frères et sœurs s’opposent à cela, ils peuvent rentrer comme vous le savez dans le déni, dans la colère, mais ceci n'est pas fait pour vous fâcher mais bien plus pour en définitive vous obliger à regarder la Vérité, non pas de toutes vos croyances en cette personne, en cette vie en ce monde, mais sur la Vérité Éternelle, non pas pour la remplacer par cette croyance-là mais bien pour le vivre concrètement et de manière journalière, et je dirais même à chaque souffle.  
 
  
 
Car quand vous êtes dans cette profondeur-là, rien de vous ne peut venir juger quoi que ce soit ou qui que ce soit. Vous ne pouvez condamner personne parce qu'en vivant cela, vous constatez que chaque circonstance de vos vies, de vos proches, de l'humanité dans sa totalité, ne fait que manifester ce que vous êtes ici-même dans l'éphémère. 
 
  
 
L'heure est venue effectivement de rendre compte, non pas comme quelque chose à payer mais de rendre compte de vos expériences, de vos recherches même, de vos adhésions diverses et variées à votre propre vécu ou aux expériences des autres. C'est un appel silencieux mais fracassant de la Lumière elle-même à vous installer en Lui, pour Lui et par Lui. Alors décidez-vous. Déciderez-vous d'entendre l'appel avant l'Appel de Marie ? L'appel de votre Cœur qui crie et qui demande de manifester la Vérité, de manifester l'Amour. Comme disait le Commandeur, de mettre aussi bien l'Amour devant ou derrière qu'en haut, qu'en bas, que dedans et que dehors, non pas comme une acte de volonté mais bien réellement et concrètement comme un acte de reddition sans condition à la vérité éternelle de l’Amour et de la Grâce.  
 
  
 
Peut-être le savez-vous, dans ma courte vie je n'ai pas manifesté de manière extérieure une quelconque puissance, je n'ai rien fait de mon vivant pour modifier le monde, pour changer le monde. Certes, j'avais pris quelques âmes dans mes prières et je choisissais toujours les âmes qui me semblaient les plus éloignées de la Lumière, aussi bien les assassins que des gens en prison que je n'avais jamais vus et que je ne verrais jamais à cette époque-là, mais j'avais la certitude inébranlable que c'était là aussi quelque chose qui faisait partie prenante de la Voie de l'Enfance.  
 
  
 
Apprendre à prier, à aider, au-delà des circonstances de ce monde, au-delà des personnes, dans le silence de sa cellule ou de son cœur, sans rien attendre en retour parce que là est le vrai Don et là se trouve la profondeur de l’Éternité. Ne vous posez même pas la question de l'efficacité parce que se poser la question, c'est déjà mettre en doute la vérité de l’Éternité.  
 
  
 
Je viens vous inviter à ce que peut-être vous avez déjà vécu voilà quelques années dans les processus de Communion de la conscience, de fusion voire de dissolution de la conscience, mais à une octave différente. Vous le savez, depuis un an vous êtes rentrés dans la co-création consciente du Féminin Sacré. Aujourd'hui se déroulent, sur l'écran de votre vie et sur l'écran du monde, les résultats je dirais tangibles des injonctions de la Lumière. Que cela soit des conflits, que cela soit des évènements survenant dans votre vie ou sur le monde qui vous semblent pourtant extérieurement les plus éloignés possible de la Lumière, se trouve en réalité la plus grande des Lumières qui ne fait qu'exprimer son manque et son étouffement.  
 
  
 
Cela veut dire aussi qu'il ne faut pas vous arrêter aux apparences ni aux jugements, il ne faut pas s'arrêter à ce que vous disent vos sens, vos expériences, vos habitudes. Être neuf à chaque instant, c'est emprunter chaque jour un peu plus la Voie de l'Enfance, faire confiance en la vraie Vie, faire confiance en votre Éternité et en l’Éternité. Cela ne demande aucune autre connaissance que celle d'être vous-même, de vous reconnaître vous-même à la fois comme une chose éphémère et qui ne fait que passer mais aussi comme Éternité présente au sein de cet éphémère. 
 
La Voie de l’Enfance vous demande toujours plus de patience, toujours plus d’humilité, toujours plus de sourire. Non pas le sourire de la satisfaction matérielle mais le sourire de la satisfaction de l'Esprit retrouvé. Rappelez-vous que le témoin de cette profondeur n'est que visible dans votre aptitude à manifester la même humeur, la même Présence, quoi que vous fassiez, quoi qu'il vous soit demandé de faire, en quelque circonstance que ce soit.  
 
  
 
Dire « oui » à la Lumière, c'est accepter de ne pas toujours comprendre, de ne pas toujours pouvoir expliquer, mais c'est vivre dans la profondeur du Cœur, c'est trouver ce "point" qui n'attend que vous pour vous combler de ses Grâces. 
 
  
 
Alors, que vous allumiez une bougie, que vous vous contentiez de prononcer mon nom ou simplement de m'évoquer, je me précipiterai alors auprès de chacun de vous afin de vous combler des Grâces de ma Présence. Ces Grâces ne sont pas liées seulement bien sûr à la résolution d'une maladie, d'un problème, d'une difficulté, mais rappelez-vous que c'est surtout destiné à vous faire rentrer de plus en plus avec intensité dans la Voie de l'Enfance et de l'Humilité. Parce que bientôt vous ne pourrez plus revendiquer le ciel et revendiquer quoi que ce soit au sein de ce monde, cela sera de plus en plus l'un ou l’autre et ce, de manière exclusive. 
 
  
 
La Voie de l’Enfance vous demande aussi d'effectuer ce qui vous incombe dans votre vie avec la même humeur et la même grâce, de vous en remettre au Christ, à la Lumière, dans les choses que vous n'arrivez pas à dépasser ou à traverser. En dehors de l'Amour, il n'y a point de solution, en dehors de la fraternité, il n'y a pas d’issue, en dehors de l’Éternité même, il n'y a aucune issue au sein de l'éphémère. C'est à cette prise de conscience et cette prise de position que les circonstances de ce monde vont vous amener, selon les pays et les régions, de manière plus ou moins violente, plus ou moins évidente. Les impulsions de la Lumière, surtout si vous vous penchez vers moi, vous apparaîtront de plus en plus clairement, de plus en plus lucidement si je peux dire. 
 
  
 
La Voie de l'Enfance est vraiment faite pour tous ceux d'entre vous qui doutent encore, qui se posent des questions sur leur vécu, sur leurs vibrations, sur leur conscience. Parce que plus vous serez ignorant de toutes ces choses savantes que peut-être vous avez vécues pour certains d'entre vous, plus vous serez prêt pour la Voie de l'Enfance. Plus vous aurez accepté de lâcher toutes les connaissances parcellaires, toutes les expériences que vous avez vécues, à ce moment-là je serai déjà près de vous, même si vous n'y prêtez pas attention. Bien sûr je ne suis pas seule, l'Archange Anaël, l'Archange Uriel, nombre d'Anciens aussi seront présents en même temps, et vous les identifierez aussi non seulement comme Présences mais comme composantes de vous-même au sein de l'Éternité. 
 
  
 
Redevenir comme un enfant, c'est aussi abandonner tous les partis pris, tous les jugements, toutes les expériences aussi, vous retrouver totalement nu et dépouillé de tout ce qui appartient à l'éphémère. C'est accepter le principe de l'Intelligence de la Lumière, de l'Action de Grâce et de l’État de Grâce, c'est aussi ne plus être tributaire des quelconques circonstances de ce monde. En effet les Temps de la bataille de tous contre tous sont arrivés, cela a été appelé dans la Bible, la bataille de Gog et Magog, mais quelle importance tout cela a dès l'instant où vous êtes dans la Voie de l'Enfance ! Vous le voyez, vous l'éprouvez, mais vous n'en êtes affecté en aucune manière. 
 
  
 
Tous ceux qui tiendront à ce monde et à ses circonstances de vie seront confrontés à la fatuité des illusions de ce monde où tout n'est que lié à des circonstances qui vont et qui viennent mais il n'y a aucune stabilité et aucune pérennité. L'Amour, la Grâce, n’ont rien à voir avec cela. Le monde des sens, le monde des plaisirs est un monde qui ne dure qu’un temps, au maximum le temps de votre vie. Alors posez-vous sérieusement la question et voyez avec lucidité ce que vous pourriez définir comme but, comme objectif ou comme présence même au sein de ce monde, voyez la place que vous tenez, ou qui vous tient.  
 
  
 
La Lumière et l'Appel de Marie ne vous permettront plus d'être dupe de qui que ce soit ou de quoi que ce soit et encore moins de vous-même, dans les gesticulations de la personne elle-même. Je dirais que la mesure de votre Joie Intérieure est le reflet de votre Voie de l’Enfance. Encore une fois, quelles que soient les circonstances de votre vie, de votre âge, de vos handicaps, de vos plaisirs, de vos joies, vous constatez peut-être déjà que vous êtes non pas insensible mais de plus en plus détaché de ce qui peut se dérouler au sein de la conscience éphémère de ce monde. La Lumière vous veut tout entier, l'Appel de Marie vous veut aussi en totalité. Que vous l'acceptiez ou pas, le moment venu vous passerez tous par là, vous le savez, cela vous a été expliqué d'innombrables façons. 
 
  
 
La Voie de l'Enfance est aussi en quelque sorte la voie de l'innocence, de l'innocence retrouvée, pleinement vécue et pleinement acceptée. Parce que dans cette profondeur-là, il y a une réelle insouciance des conditions éphémères de votre vie et de ce monde. Il y a aussi la certitude inébranlable de ce que vous êtes. Acceptez tout ce que la vie vous propose au sein de l'éphémère mais ne perdez pas de vue la Paix qui habite votre cœur et la plénitude de la Béatitude.  
 
  
 
La Béatitude ne se trouvera plus seulement et exclusivement dans les prières, dans les alignements, dans les méditations mais aussi dans les moments les plus pénibles de ce que vous avez à vivre, à dire, à partager ou à exclure de votre vie. 
 
  
 
Vous êtes, je vous le rappelle, les enfants de la Loi de Un. Vous êtes les Flammes Éternelles de l'Amour. Tout le reste n’est qu'accessoire et ne fait que passer, et passera de plus en plus vite et de façon de plus en plus bruyante. Mais rappelez-vous que toutes les ressources sont réellement et concrètement en vous. Je suis là pour vous le montrer, vous le démontrer et vous assister à vivre cela. 
 
  
 
L’établissement au sein de votre Demeure d’Éternité se réalise dès l'instant où vous avez réalisé votre ultime Passage. À ce moment-là, il n’y a plus de retour en arrière possible, que cela soit pour les lois de la personnalité, les lois de la personne, les lois sociales ou même pour les lois de l’âme. L'Esprit est enfin révélé et l'Esprit prend toute la place. Il ne restera plus, au moment de l’Appel de Marie, aucun interstice entre la Lumière et vous, entre la Lumière et la Lumière que vous êtes. 
 
  
 
Alors oui, aimez toutes les circonstances de ce monde quelles qu'elles soient, sans les juger, sans les catégoriser. Cela vous montrera à vous-même que c'est la Lumière qui est à l'œuvre même si comme le disait le Commandeur voilà de nombreuses années, les méchants garçons s’en donnent à cœur joie. Laissez-les jouer tous seuls. Ne participez pas à ce jeu, soyez vous-même, soyez humble, et surtout soyez doux. L'Amour ne vous demande rien d'autre que de laisser fleurir l'Amour. L'Éternité ne vous demande rien d'autre que d'être libre et d'être vous-même. 
 
  
 
Les circonstances de la Terre en ces Temps-là vous montrent aussi ce qui peut résister encore à la Lumière. Que cela soit les structures étatiques, que cela soit les structures des religions, quel point de vue défendez-vous ? Où vous placez-vous vous-même ? Dans l'humilité, la simplicité de l'Amour ou dans la complexité de ce qui est éphémère ? Comme disait le Commandeur à juste raison, il n'y a plus de chaise, il n'y a plus de fesses, il n'y a plus rien que vous-même. Tout se dissout à votre rythme, vous amenant à disparaître, à vibrer, à brûler, à être en joie sans aucune raison.  
 
  
 
Alors si vous ne vivez pas cela, il n'y a rien à critiquer, il n'y a rien à se reprocher, il y a juste la difficulté à se voir réellement, sans peur. La peur est exactement l'antithèse de l'Amour, qui vous conduit à l'Amour malgré les apparences, parce que c'est ces Temps-là de la Terre que vous vivez. Le temps de la Révélation, le temps où tout ce qui était contraire à la Lumière, et futile, doit s'effacer devant la majesté et la grandeur de la Lumière, celle que vous êtes. Parce que la Lumière se suffit à elle-même et l'État de Grâce vous comble de grâces, et dans cet emplacement de votre conscience ici-même sur ce monde, au sein de cette Grâce, il n'y a plus de désir, il n'y a plus de manque, il n'y a plus de quête, il y a juste l'évidence et la plénitude de l'instant en sa Présence et en votre Présence. 
 
  
 
Ainsi donc je me présente à vous bien plus que comme la petite Thérèse que j'ai été, bien plus que comme l'Étoile que je portais, mais bien plus comme une sœur, comme votre petite sœur qui ne veut rien d'autre que de voir vos yeux briller d'Amour et votre cœur sourire à l'Amour. C'est cela qu'il vous faut reconnaître parce qu'il n’y a rien d’autre sur quoi s'appuyer et il y aura de moins en moins de choses sur lesquelles s'appuyer au sein de l'éphémère. Vous voyez bien le brouhaha du monde mais je vous demande de voir encore plus la paix de votre cœur. C'est vous qui décidez, en définitive, dorénavant, d'être soumis à ce monde ou d'être libéré de ce monde. Il n'y a aucun obstacle pour la Grâce de la Lumière, pour vous établir dans la Grâce. Il n'y a que vous qui êtes le seul obstacle.  
 
  
 
Je viendrai à vous, rappelez-vous, en quelque circonstance que ce soit, dès l'instant qu'en cette circonstance précise que vous vivez, vous mettiez l’Amour devant et l'humilité devant, si vous abandonnez le besoin de réagir, de vous opposer, de vous confronter, à qui que soit ou à quelque circonstance que ce soit.  
 
  
 
L'Intelligence de la Lumière, comme cela a été nommé, devient de plus en plus flagrante et totale. Et n'oubliez pas que même dans les circonstances qui vous semblent dénuées de cette Intelligence et de cet Amour, c'est justement là où il y en a le plus, qu'il y a simplement des blessures, des croyances, des adhésions à l'éphémère qui empêchent sa pleine révélation. Vous allez constater que dans vos vies surviendront des événements de plus en plus immédiats et parfois brutaux. N'y voyez aucun jugement, aucune condamnation, mais bien plus l'œuvre de l'Intelligence de la Lumière. Chacun d'entre vous est testé par lui-même dans sa capacité à être justement en cette profondeur de l'Amour ou en la superficialité de la personne.  
 
  
 
Allez en paix et aimez. Allez en paix parce que la Paix est en vous. Elle sera de moins en moins dans vos vies, dans l'écran de vos vies, parce que les Temps de la fin sont en pleine actualisation. Il n'y a pas urgence, il n'y a pas précipitation, mais il y a bien plutôt la douceur de vous-même vis-à-vis de vous-même. Ainsi se déploie aussi ce qui avait été évoqué par ma sœur No Eyes sur les différentes visions. La vision éthérique déjà vous permet effectivement de voir les habitants invisibles qui vous côtoient en ce monde mais vous donne accès aussi, là aussi, à l'humilité de l'Enfance, l'enfant qui vit quelque chose et n’a pas d'autre raison de joie que de vivre cela, sans aucune projection, sans aucune interprétation. Soyez aussi, de la même façon, neuf et disponible en quelque circonstance de votre vie, en quelque rencontre que ce soit, pour manifester cette humilité et cette simplicité. 
 
  
 
La Lumière vous invite aussi à vous dépouiller de tout ce qui n’est pas vrai et je vous invite aussi à vous détourner des satisfactions immédiates, à ne plus dépendre de la satisfaction d’un désir ou de l'actualisation d'un plaisir, mais directement et seulement de votre Cœur et de sa Présence. Je dirais que c'est surtout dans les situations qui peuvent vous sembler difficiles, voire même comme contraires à la Lumière, que se trouve le plus grand potentiel de réalisation de la Lumière, en vous comme autour de vous. La Lumière vous demande dorénavant, en quelque circonstance que ce soit, de choisir entre la Béatitude de votre Cœur retrouvé et la confrontation de l'éphémère. Vous aurez toujours le choix et vous le verrez de plus en plus clairement, si ce n'est pas déjà le cas.  
 
  
 
La Lumière vous demande simplement d'être vous aussi la Voie, la Vérité et la Vie, de porter en quelques circonstances de votre vie le sourire du Cœur, la Paix du Cœur, quelles que soient les réactions parfois contraires de certains environnements ou de certains proches qui sont hostiles à cela. Rappelez-vous qu'ils ne font que manifester leur propre peur. Alors allez-vous réagir par la peur à la peur ? Ou par l’Amour ? Tous les jeux de la conscience qui se déroulent aujourd'hui, pour chacun de vous, n'ont que cette vocation, vous éclairer littéralement de l'intérieur, vous permettre de ne plus être affecté, même par votre propre mort ou par le décès même de la personne la plus chère, parce que c’est dans les difficultés que l'homme trouve le plus facilement les capacités de dépassement et de transformation. Saisissez bien cela et vivez-le surtout. 
 
  
 
La Voie de l'Enfance, c’est aussi la voie de la confiance, pas seulement de la foi, pas seulement de la confiance en vous, bien sûr, mais de la confiance absolue en la Lumière et en l'Amour, et en la Vérité. Rappelez-vous que la Vérité ne dépend d'aucune circonstance de ce monde. Il en est de même pour l'Amour, il en est de même pour la Lumière. Vous allez vous rendre de plus en plus compte que la Paix, l'Amour, la Lumière et la Vérité ne dépendent que de vous-même et plus du tout des circonstances extérieures de contentement de quoi que ce soit. La Lumière, en quelque sorte, vous enjoint à dépasser le sens et l’idée d’être simplement une personne. 
 
  
 
Rappelez-vous cela en quelque circonstance que vous ayez à traverser dorénavant. Rappelez-vous aussi que quelle que soit la souffrance de la perte de quoi que ce soit de ce monde, cela peut être très vite comblé par la Béatitude du Cœur et par l'État de Grâce. Faut-il encore que vous l'accueilliez et l'acceptiez, faut-il encore que dans votre Voie de l'Enfance vous acceptiez de ne pas comprendre, de ne pas saisir les tenants et les aboutissants de ce qui se déroule sur l'écran de votre conscience ou de vos relations. Là aussi se situe la Liberté. La vraie Liberté n'a que faire des circonstances de ce monde et encore moins de toute justification ou explication de quoi que ce soit. C’est un état d'être naturel de plus en plus proche de vous et de plus en plus manifestable. 
 
  
 
Rappelez-vous aussi, pour ceux d'entre vous qui ont eu la chance de vivre les processus vibratoires, l'allumage des Couronnes, l'activation de l'Onde de l'Éther – ou de l'Onde de Vie si vous préférez – que vous avez eu des preuves incontestables de l'œuvre de la Lumière en ce corps et en votre conscience. Mais pour vous aussi qui n’avez rien vécu comme expériences, comme vibrations, rappelez-vous que la Voie de l'Enfance est la plus directe et la plus sûre car elle ne peut être affectée par aucune connaissance, par aucune projection, par aucun désir. La seule certitude qui demeure est la certitude de la Lumière. Alors bien sûr il s'agit aussi d'une forme de renon­ce­­ment. Ce renoncement n’est pas une privation mais bien, je dirais, une profession de foi adressée à la Lumière.  
 
  
 
S'en remettre à la Lumière, c'est accepter d'être Lumière et rien d'autre que Lumière, et cela ne concernera jamais l'idée que vous vous faites de vous-même, de votre vie ou de votre histoire, car la Lumière est indépendante de toute histoire et de toute mémoire. Quoi que la vie vous donne à vivre, à faire, à entreprendre ou à endurer, cherchez toujours la Béatitude, celle de la profondeur de votre Cœur, de votre Présence, non pas pour y trouver explication, non pas pour y trouver soulagement mais bien parce que c'est la seule vérité qui ne peut être altérée, alors que toutes les vérités éphémères de ce monde, comme vous le voyez, se dénaturent chaque jour un peu plus.  
 
  
 
Vous voyez bien les éléments de la nature qui deviennent anarchiques, vous voyez bien le fonctionnement des hommes qui devient aussi anarchique. La prédation, la compétition n’ont jamais été aussi présentes dans l'histoire de l'humanité parce que les moyens modernes vous donnent la capacité à créer ce que l'on pourrait nommer des réseaux de pensées ou égrégores et qu'inconsciemment, dès l'instant où votre attention et votre conscience se portent sur la guerre, alors c'est la guerre en vous. Mais si votre regard se porte sur la guerre en étant vous-même au préalable en paix et dans la Béatitude, la guerre n'a plus aucun effet sur vous, vous n'y voyez que la manifestation de la Lumière qui se révèle et qui démasque tout ce qui n’est pas éternel. 
 
  
 
Rappelez-vous que vous êtes les enfants de la Loi de Un. Rappelez-vous, comme cela a été répété à de nombreuses reprises, que vous êtes sur ce monde mais que vous n’êtes pas de ce monde. L'ensemble de ce système solaire vit, je dirais, une modification sans précédent, et votre cœur aussi. Il se donne à voir, il se donne à se démontrer lui-même, il vous comble de Grâce et vous remplit de Béatitude et de Joie. Si cela n'est pas le cas, ne vous jugez pas mais constatez simplement que la peur est encore présente, sans aucun jugement, sans aucune condamnation, ni de vous ni d’aucune circonstance ni de personne d'autre. Acquiescez à cela et devenez "petit", et je serai là. Alors à ce moment-là, la Grâce pourra vous remplir par-delà toutes les apparences, toutes les souffrances. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je serai là aussi dans vos moments de Silence, dans vos moments de Présence et dans vos moments d’Absence, même s’il n'y a rien à me demander mais juste pour l'évidence du Cœur et de l'Amour. Nombre de mes sœurs Étoiles vous ont dit peut-être la même chose concernant l'aide que nous pourrions vous apporter. En ce qui me concerne, je vous propose, comme je le disais, une autre octave, beaucoup plus directe, beaucoup plus immédiate et aussi beaucoup plus efficace si je peux dire, non pas seulement sur la résolution de ce monde mais sur l'installation de votre Présence ou de votre Absence dans la Béatitude du Cœur. 
 
  
 
Dans la Voie de l'Humilité et dans la Voie de l'Enfance – et peut-être cela a déjà été le cas – il vous sera donné d'entendre le Chœur des Anges. Je sais que le Chœur des Anges s’est déjà exprimé parmi vous mais l’expression première du Chœur des Anges est un son, un chœur mélodique qui prend tous vos sens et les emmène vers l'Extase et vers la Paix. Peut-être que déjà, certains d'entre vous vivent cet Appel de la Lumière par le son à différents moments de leur journée. Il vous faut identifier cela et vous baigner dans cela quand cela se produit. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je viens aussi vous dire que dans la Voie de l'Enfance, l'Amour se manifeste pleinement, pas seulement pour vous, pas seulement pour vos amis, vos frères et vos sœurs, mais aussi pour ce que vous seriez tentés d'appeler encore « ennemis », et surtout pour cela. Les circonstances défavorables, quelles qu'elles soient, vous engagent et vous amènent à vivre et à accepter l'humilité de l'Enfance.  
 
  
 
Rappelez-vous que ce ne sera jamais un effort mais bien plus un allègement et quelque chose de facile.  
 
Mais pour cela il ne vous faut plus croire seulement au fait d’être une personne qui vit sa vie avec ses peines et ses joies mais de reconnaître de plus en plus le noyau d'immortalité de votre Flamme Éternelle. Alors bien sûr, ce qui a été nommé l'Onde de l'Éther, les Couronnes Radiantes, le Canal Marial, l'Onde de Vie, vous ont permis d'affermir en quelque sorte votre position mais vous n'êtes rien non plus de tout cela, même si cela vous parcourt. 
 
  
 
Vous êtes, au sein de votre vie encore sur ce monde, l'Éternité qui s'est limitée et qui a été limitée par les circonstances de ce monde. Je vous engage à aller au-delà de toute histoire, même l'histoire que vous avez vécue hier, même l'histoire que vous avez vécue au travers de vos vibrations, de vos élévations de conscience si je peux dire. Non pas à refuser ni même à réfuter comme disait Bidi, mais bien plus d'aller à l'essentiel qui est en quelque sorte caché derrière tout cela. Laisser apparaître la Grâce de la Béatitude et de l’Amour est quelque chose d'extrêmement facile aujourd'hui, seule l'idée de votre personne vous fait trouver les choses dures ou compliquées. 
 
  
 
À l'heure où la Lumière frappe à toutes vos Portes et à toutes vos Étoiles, comme à l'ensemble de vos consciences morcelées de ce monde, et fragmentées, il est plus que facile de s’abandonner à Lui puisqu'Il est déjà là, puisque l'Appel de Marie et l'ensemble de ce qui a été nommé la Confédération Intergalactique des Mondes Libres vient clôturer l’histoire avec vous. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Soyez humble et généreux. Dépensez le cœur sans parcimonie. Offrez votre cœur à toutes les circonstances de votre vie, à toutes vos relations, non pas comme quelque chose de manifesté et exubérant mais bien plus comme un état d’être intérieur, car il ne servirait à rien de prendre un frère ou une sœur dans ses bras et après d'émettre une pensée contraire à cela. Soyez humble là aussi et Il vous comblera de sa Joie qui est la vôtre, et je viendrai encore plus vous assister. Je ferai pleuvoir réellement et concrètement sur vous une pluie de roses.  
 
  
 
Certains d'ailleurs d'entre vous l'ont déjà sentie et c'est différent de l'énergie de la vibration, si vous préférez, qui pénètre par la tête, parce qu'à ce moment-là je créerai par notre Présence commune un ruissellement d'Amour, de pétales de roses, sur votre tête et sur vos épaules. C'est à cela que vous me reconnaîtrez. Nous n'aurons pas besoin de mots, nous n'aurons pas besoin d'explications, mais je serai là pour vous aider à installer votre Béatitude. 
 
  
 
Les Appels de la Lumière deviennent peut-être de plus en plus pressants mais les Appels de certaines de nos Présences en vous, se font aussi de plus en plus pressants. Là aussi n'interprétez rien, ne recherchez rien quand cela se présente mais vivez-le pleinement, et la Béatitude et la Grâce seront présents à chaque instant. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Dans l'espace de mes Silences je vous demande aussi, non pas seulement vous qui m’écoutez, mais aussi vous qui lirez, de faire une pause dans votre lecture dans ces moments-là, et vous verrez que ma Présence aussi sera là. Je ferai réellement pleuvoir une pluie de roses sur votre tête. Vous ne pourrez confondre cela avec rien d'autre parce que c'est un ruissellement d'Amour qui vous inondera et qui viendra ouvrir réellement et concrètement votre Cœur. Et cela vous comblera, sans mots, sans justifications. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
En quelque sorte aujourd'hui, il vous est demandé, si je peux appeler ça ainsi, comme une demande, d'être les enfants de la Grâce, non pas seulement les enfants de la Loi de Un, ambassadeurs de l'Un en tant qu'Ancreurs et Semeurs de Lumière durant ces années passées mais aujourd'hui d'être bien plus l'enfant de la Grâce. Là réside aussi le sens de ma Présence en vous. Toutes les ressources y sont. Je dirais même qu’il vaut mieux être rassasié de cette énergie-là, de cette conscience-là, que des mets les plus délicats de cette Terre. En quelque sorte aujourd'hui il n’est plus temps seulement de vous rappeler - pour ceux qui en vivent la vibration - vos origines stellaires ou vos lignées stellaires, ni non plus seulement d'entrer en contact avec les peuples de la nature, si cela se produit pour vous, mais de vous découvrir en tant qu'enfant de la Grâce. Parce qu'en tant qu'enfant de la Grâce et vivant l’État de Grâce, il n'y a plus besoin de repères, il n’y a plus besoin de se conforter par rapport à ce qui s’est déjà passé pour vous dans les aspects vibratoires. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et d'ailleurs, de votre capacité à oublier tout ce qui est éphémère dans ces moments-là, vous constaterez une amplitude de plus en plus grande de la Grâce elle-même, amenant à vos yeux des larmes, non pas des larmes d'émotion mais des larmes de gratitude par rapport à votre propre vérité. 
 
  
 
Comme a pu le dire le Christ, faites un pas vers moi et j'en ferai dix vers vous parce que réellement, en ces Temps-là de la Terre, se vivent et s'installent les Temps de la Grâce. Seul le regard de la personne y verra destruction, cataclysmes, alors que la Grâce y verra l'établissement du règne de la Lumière sur une Terre régénérée pour ceux qui y demeureront, dans une nouvelle dimension comme vous dites. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
En ce moment même, si vous respectez les temps de Silence entre mes paragraphes de lecture ou ici-même en m'écoutant, peut-être percevez-vous ce frémissement de cette pluie de roses que je déverse sur vos têtes et dans votre cœur. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
L'archange Uriel vous disait souvent : « Écoutez et entendez ». Moi je vous dis dorénavant : « Sentez et vivez la Grâce comme votre nature première, venant balayer les objections de ce monde et les objections de l'éphémère. ». 
 
  
 
 … Silence… 
 
  
 
Telle est ma Présence en votre Présence. 
 
  
 
Parce qu'en ces Temps-là de la Terre se réalisent les Temps de la Grâce. Là est la révélation la plus importante, bien plus que les désordres de ce monde qui, je vous le rappelle, sont inéluctables, quoi qu'en disent ceux qui espèrent encore en la survie de la personne et de ce monde tel qu'il est. Vous, vous n'êtes pas dupe de ce que veut la personne mais soyez de plus en plus affiné dans ce que veut la Grâce. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Permettez-moi de redoubler de Grâce… et de vous aimer librement et dans la Liberté. 
 
  
 
…Silence… 
 
  
 
Là se trouve l'alchimie, si je peux dire, du Chœur des Anges et de l'Esprit du Soleil en votre Présence. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Tout ce qui n'est pas Grâce, tout ce qui n'est pas Amour et tout ce qui n'est pas Éternité va disparaître. À vous de savoir si vous voulez vivre réellement et entièrement ce que vous êtes en Vérité ou alors si vous préférez maintenir les jeux, au sein de l'expérience de la conscience. Vous êtes libres, mais tous passerez par la Grâce de l’Appel de Marie. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Le Chœur des Anges et l'Esprit du Soleil vous donnent à entendre la symphonie des Anges, la symphonie de la Grâce qui conduit à la Béatitude Éternelle. 
 
  
 
Ainsi, je vous re-bénis dans la Grâce et fais pleuvoir sur vous une pluie de pétales de roses, du rose de l'Amour, de la Beauté et de la Bonté, là où n'existe nulle revendication personnelle et nulle recherche de plaisir, et où nul désir ne peut être présent. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je viendrai alors chanter en vous le chant de la Liberté, de la Voie directe vers l'Amour. Le Christ l'avait dit : « Heureux les simples d'esprit » et « Nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s'il ne redevient auparavant comme un enfant ». Tout ce que j'ai exprimé aujourd’hui par mes mots et par ma Présence, en cette première partie de mon intervention, n’est que l'illustration et la manifestation de ces paroles du Christ. 
 
  
 
Il vous a dit aussi « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » et pour aimer comme Lui, pour devenir comme Lui, pour l'épouser et pour retrouver la Liberté totale, il n’y a pas d'autre alternative. 
 
  
 
Bien sûr, dans ma courte incarnation j'avais besoin d’un support : une statue de Marie, un dessin de Jésus. Aujourd'hui le support est imprimé en vous dans votre Temple parce que les portes se sont ouvertes et parce que cela correspond, en ces Temps-là de la Terre, à ce qui est à vivre. Et c'est offert avec la même intensité, dans le même don de la Grâce pour chacun de vous. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et là, dans le Silence de mes mots et le Silence de votre Présence, le Silence de votre lecture, se déploie la Béatitude de la Joie se nourrissant d'elle-même de manière perpétuelle. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis Thérèse de Lisieux, aussi parfois nommée Thérèse de l'Enfant-Jésus. Je rends grâce à votre accueil et je clôture ainsi la première partie de mon intervention qui va se poursuivre bien sûr dans quelques instants. Je vous embrasse tous, ici et ailleurs. Je vous dis à dans quelques instants.  
 
  
 
  
 
  
 
  
 
 
 
*   *   *  
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 09:57 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:40 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


THÉRÈSE DE LISIEUX 
 
  
 
Partie 2  
 
  
 
Ce qui a été appelé l'Éternité ! 
 
  
 
  
 
Je suis Thérèse. Frères et sœurs, nous allons continuer ce que j’ai à vous exprimer, à vibrer et à bénir en vous. J’ai tenté de compléter dans ma première intervention de ce jour ce que j’ai pu déjà vous dévoiler voilà des années sur la Petite Voie. Nous allons essayer, dans cette deuxième partie, de vous faire toucher de l’esprit ce qui souvent a été appelé l’Éternité. 
 
  
 
Permettez-moi tout d’abord de déposer en votre cœur, et à nouveau, une pluie de grâces. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je commencerai par vous dire ceci : l’Éternité n’est en aucun cas une expérience de la conscience. L’accès, si je peux le nommer ainsi, à l’Éternité, correspond à l’installation de la conscience au sein de la Béatitude ou, si vous préférez, de ce que mes sœurs orientales nomment la Demeure de Paix Suprême ou Shantinilaya, car c’est de cet emplacement précis de la conscience, au Centre du Centre ou au Cœur du Cœur, comme cela a été dit, que se trouvent la Béatitude et l’Extase, ainsi que l’Intase. 
 
  
 
L’Éternité vécue depuis le monde où vous êtes incarnés ne peut se traduire que par ses effets, et ses effets sont avant tout l’État de Grâce, la Béatitude, la paix, la sérénité, et comme je l’ai dit, la Voie de l’Enfance, l’humilité. L’Éternité, on peut le dire, n’a rien à voir avec le déploiement de la conscience au sein des différentes dimensions, des univers et des multivers comme dirait l’Archange Anaël. 
 
  
 
L’Éternité est le support de la manifestation de la conscience où que ce soit au sein de la Création. L’Éternité est aussi l’état d’innocence qui rejoint quelque part la Voie de l’Enfance. L’innocence, c’est aussi reconnaître son ignorance de ce qui ne tombe pas sous les sens, de ce qui ne tombe pas sous la raison ou sous les émotions. L’Éternité n’est pas une perception de la conscience mais est réellement un État de Grâce et de Béatitude qui survient et s’installe en ces Temps-là de la Terre, mais aussi déjà pour nombre d’entre vous depuis un certain temps, vous donnant à vivre ces moments de Grâce mais aussi ces moments où plus rien n’a d’importance excepté cet état lui-même. 
 
  
 
L’innocence, l’enfance, l’humilité, est ce qui va vous amener et vous porter au seuil de cette Éternité et à en vivre déjà, au sein même de ce monde, les prémices, le goût, mais aussi les effets. Vivre l’innocence, c’est se débarrasser déjà de toute pensée, de toute projection en quelque futur que ce soit.  
 
  
 
L’Éternité ne connaît pas le temps, bien sûr, et en ce sens, en étant soumis dans un corps au temps, vous en concluez fort logiquement que ce corps n’est en rien concerné par l’Éternité, excepté bien sûr dans certains cas bien connus, en Orient comme en Occident, de l’incorruptibilité de la chair au moment de la mort. Mais cela ne concerne que certaines âmes particulières qui doivent rendre témoignage, au travers de leur corps qui persiste par-delà la mort, comme par exemple sœur Yvonne Aimée. 
 
  
 
L’innocence est bien plus un moment où vous rendez les armes du besoin de vous saisir, de vous approprier, de comprendre et de faire quelque chose « vôtre », si je peux dire. C’est le moment où vous réalisez, en tant que personne, que la personne n’offre aucun espoir d’aucune sorte parce qu’inscrite justement dans quelque chose de limité nommé la naissance et la mort. Alors bien sûr on parle souvent, dans toutes les traditions, dans toutes les religions, de l’âme et de l’Esprit. Mais l’âme non plus n’est pas éternelle, elle n’a qu’un temps. L’âme, cela vous a été expliqué à de nombreuses reprises, est un médium entre l’Esprit et la personne, entre l’Esprit et le corps. 
 
  
 
L’innocence, c’est le moment où non seulement votre âme est retournée en totalité vers l’Esprit mais où celle-ci accepte sa propre disparition. C’est le moment où plus rien de ce monde, où plus rien de l’éphémère ne peut vous atteindre, vous accrocher, vous enchaîner à quelque circonstance de cet éphémère. 
 
L’innocence, c’est aussi l’une des portes de la Liberté, parce que l’innocence ne s’embarrasse pas de comparaisons, de jugements, ne s’occupe pas de se positionner en quelque endroit que ce soit. L’innocence rejoint ce qui vous a été expliqué et que vous avez vécu concernant l’Instant Présent, ce qui a été nommé en son temps l’Ici et Maintenant, le HIC et NUNC de l’Archange Anaël. 
 
  
 
L’histoire de ce monde donne un sentiment de quelque chose qui se déroule au-delà de la simple vie humaine, selon sa propre logique. Il n’en est rien car il n’y a aucune logique dans ce qui est contraint, dans ce qui est limité et dans ce qui enferme. 
 
  
 
La soif de l’Amour en vous doit grandir jusqu’à devenir intolérable, non pas comme un devoir, non pas comme une obligation mais comme l’évidence même de la réalité de l’Amour. Car l’Amour appelle l’Amour mais il renforce dans un premier temps aussi la soif de l’Amour, vous amenant à retrouver et à revivre ce qui appartient déjà au passé. Nous sommes tous passés par là et je vous l’ai dit dans mon intervention précédente, les rares mécanismes ou phénomènes que vous nommez mystiques ne se sont reproduits qu’à deux reprises dans ma vie, jeune enfant déjà, mais cela m’a suffi, en souvenir, à m’établir dans la fermeté de l’Enfance, de la Petite Voie. 
 
  
 
De la même façon - peut-être l’avez-vous déjà vécu lors de votre Appel individuel donné par Marie, et vous le vivrez de toute façon au moment opportun, qui se précise maintenant - la voie de l’innocence, la Voie de l’Enfance, l’humilité vous font découvrir la vraie Liberté qui est celle de ne dépendre de rien en ce qui concerne l’éphémère, excepté bien sûr les besoins de cet éphémère, mais vous permettent de vous éviter de vous appuyer sur l’éphémère en espérant trouver l’Éternité.  
 
  
 
Cela rejoint le mystère de la foi, le mystère de la confiance en Lui. C’est bien plus qu’une certitude et c’est bien plus qu’une expérience qui peut se vivre, c’est un état d’être, si je peux dire, un état d’être qui prend tout l’espace et tout le temps de l’illusion de ce monde. La soif d’Amour devient inextinguible et vous ne pouvez envisager, dès ce moment-là, autre chose que de vivre en permanence cet Amour. À ce moment-là, votre âme ne peut plus être attirée vers les plaisirs et les désirs superficiels ou temporaires de ce monde. La soif d’Amour ouvre les vannes de votre cœur, la soif d’Amour vous élève en transmutant votre corps et votre âme vers cette Éternité. 
 
  
 
La rencontre entre l’Éternel et l’éphémère se réalise, comme je l’ai dit, au Cœur du Cœur, dans l’État de Grâce ou l’Action de Grâce de la Béatitude mais une fois vécu cela, vous serez marqué en quelque sorte au fer rouge, si ce n’est déjà le cas, vous faisant toujours tendre, si je peux dire, vers la résurrection de cet Amour de manière définitive. Et cela vous ne pouvez y arriver seul, même si c’est vous qui franchissez l’ultime porte. Il vous faut non pas un modèle, même si celui-là peut-être le Christ, en tout cas en Occident, mais il vous faut aussi avoir, non pas un idéal à rejoindre, mais déjà conscientisé au sein de votre corps et de votre personne l’essentialité de cet Amour, non pas comme un concept même si vous ne l’avez pas vécu.  
 
  
 
Ce n’est pas non plus simplement l’expérience du vécu de l’Amour, c’est le maintien dans la Grâce. Et le maintien dans la Grâce ne peut être actif qu’à partir du moment où vous avez fait le sacrifice de votre personne, où vous avez renoncé réellement à comprendre, où vous avez renoncé réellement à vous saisir de quoi que ce soit qui vous traverse, de quoi que ce soit comme connaissance. 
 
  
 
Vous savez bien, en tout cas en Occident, de très nombreux théologiens comme on dit ont décrit et disserté sur l’Amour, mais écrire et disserter sur l’Amour n’est pas vivre l’Amour. Parce que pour vivre l’Amour dans sa plénitude, dans son entièreté et dans sa vérité, la personne doit être sacrifiée, non pas en mettant fin à ses jours bien sûr, mais en le sacrifice de toutes les idées que vous vous faites sur l’Amour et de toutes les amours que vous avez pu vivre en quelque relation que ce soit. 
 
  
 
Bien sûr, et l’Archange Anaël a largement insisté sur cette notion de relation comme un des vecteurs majeur de la rencontre de l’Amour mais à un moment donné, là aussi, il faut lâcher cela. Pour cela, l’Enfance, l’innocence, l’humilité et aussi la transparence, sont indispensables. Ne rien garder pour soi, tout Lui offrir : votre vie, vos amours, vos peines, vos joies, vos expériences, car il n’y a que quand vous aurez réellement tout remis que tout vous sera remis.    Là est la notion et le sens même du sacrifice de la personne. Ne rien garder pour soi, car tant que vous n’avez pas tout donné, comme disait mon père - mon père biologique - vous n’avez rien donné. Et pourtant vous pourriez distribuer vos biens à tous les affamés que cela ne suffirait pas tant que vous ne vous êtes pas donné vous-même à la Lumière. Se donner soi-même à la Lumière est aussi partie intégrante du sacrifice de la conscience elle-même. Là se trouve ce qui est nommé le Parabrahman, je crois, mais aussi l’Absolu.
 
Ne restez pas figé dans les concepts et dans les mots mais vivez-en la quintessence. Or vous ne pouvez vivre, ici comme ailleurs, quoi que ce soit tant que vous êtes limité dans la conception, la compréhension de l’amour au sens de ce monde. Vous savez pertinemment que l’amour, vous l’exprimez pour vos parents, vos enfants, vos proches avant toute chose, mais l’Amour de la Lumière doit devenir bien plus vaste et bien plus grand que tous ces amours. Non pas comme une transformation de l’amour limité et éphémère en un amour éternel - ce qui ne voudrait rien dire. Il a souvent été fait état de l’Amour en tant qu’état d’Être où là, l’Amour n’a pas besoin d’entrer en manifestation parce qu’il est la manifestation de votre Être et n’appelle rien de votre personne.
 
C’est en ce sens que la représentation, l’image et l’histoire du Christ, au-delà de toute considération religieuse, est importante. Tout cela vous a été expliqué longuement, les Fils Ardents du Soleil, l’Enfant du Soleil, tous ces mots qui ont été employés et que peut-être vous avez vécus à différentes strates, aujourd’hui aussi cela doit être dépassé afin de vivre la plénitude.
 
La plénitude, la joie, la Béatitude ne connaissent aucun manque ni aucune faille mais rappelez-vous qu’elles ne dépendent jamais de votre personne, ni même de vos souhaits, ni même de vos désirs. L’Abandon à la Lumière - et le sacrifice de la personne - doit être intégralement vécu par le processus décrit de manière fort juste par Ma Ananda Moyi concernant le Retournement de l’âme. La soif d’Amour est liée au Retournement de l’âme. Cette soif d’Amour est telle qu’elle devient en quelque sorte un feu dévorant et brûlant.
 
Ainsi se réalisent en vous les différents Appels de la Lumière, mais répondre à cela n’est pas encore le sacrifice final de la personne. C’est le moment où vous acceptez consciemment de mourir à tout ce qui n’est pas vrai, de mourir à tout ce qui ne dure pas. Cela bien sûr n’est pas une mort physique mais une mort - ou une mise à mort - réelle de l’âme. C’est seulement à partir de ce moment-là que la Béatitude de l’Esprit sera manifestée en chaque souffle de votre vie à la surface de cette Terre, et sera le garant aussi de votre aptitude à traverser la stase dans cette Béatitude qui, je vous le rappelle, est une disparition même de cette conscience ultime que j’appelais, dans ma précédente intervention, cette Ultime Présence ou Shantinilaya.
 
Le paradoxe, c’est que pour réaliser cela vous ne pouvez rien entreprendre ni rien faire. Il s’agit, comme je l’ai dit, d’une reddition totale et inconditionnelle à ce qui vous dépasse en tant que personne - et même en tant que vie incarnée sur ce monde. Et l’exemple de ma vie, très courte sur cette Terre, en est l’illustration. Bien loin de moi l’idée, à cette époque, de vivre ce que vous nommez « énergie », ce que vous nommez « vibration », ce que vous nommez encore aujourd’hui « Supraconscience » ou « Supramental », je n’avais aucune de ces connaissances. Simplement ma soif d’Amour était telle que même l’amour le plus parfait tel que je le concevais alors, exprimé par mes parents, n’avait aucune commune mesure avec la soif d’Amour.
 
Cette soif d’Amour doit consumer entièrement ce qui s’oppose à l’Amour. Là interviennent les processus de rencontre et d’alchimie entre votre corps éphémère et le corps d’Êtreté, se traduisant par nombre de manifestations qui vous ont été décrites et sur lesquelles je ne reviendrai pas. Ces manifestations sont des marqueurs et des témoins de quelque chose qui se déroule mais ne sont pas la réalité pour autant. C’est là aussi en quelque sorte un médium, un médium de manifestation par l’intermédiaire des vibrations, par l’intermédiaire de ce qui a été nommé les Couronnes Radiantes mais tout cela aussi doit être lâché et brûlé par la soif d’Amour.
À ce moment-là, vous pourrez observer concrètement que quel que soit votre âge, quelles que soient vos vies, le mot Amour, le mot Lumière est présent dans chacune de vos pensées, dans chacun de vos actes, dans chacune de vos émotions, dans chacune de vos relations. L’Amour prend, comme je l’ai dit, tout l’espace et tous les temps. Là, à ce moment-là, vous savez que vous êtes en retour en votre Éternité, indépendamment des marqueurs que j’ai spécifiés comme la Béatitude, la Joie, la Paix.
 
Ma Présence, qui vous est acquise, vise à faciliter cela. De la même façon que l’Archange Uriel a accompagné vos divers retournements, je me place aujourd’hui - comme l’Archange Uriel - dans les ultimes recours à la Grâce, vous faisant vivre la Grâce de l’ultime Retournement, de l’ultime Passage, celui où le sens du sacrifice devient évident. Mais rappelez-vous qu’à aucun moment il n’y a de rejet de la vie ni même de ce monde. Il est simplement vu comme quelque chose qui ne fait que passer et qui ne dure pas.
 
Ainsi vous pouvez très facilement, vous-même, vérifier qu’aussi bien les joies que les peines ne peuvent jamais durer. Elles peuvent avoir une certaine durée mais jamais ne seront éternelles, parce que la vie au sein de ce monde est une respiration mais au-delà de cette respiration, de ce qui passe, de ce qui trépasse et de ce qui renaît, un peu comme chaque printemps, chaque année, à chaque fois il y a disparition.
 
Or la Grâce - en l’État de Grâce - ne peut jamais disparaître. Elle ne peut être que là, de manière de plus en plus évidente et permanente, quels que soient, je le répète, votre âge, vos souffrances ou vos joies. En fait, c’est cet État de Grâce qui vient littéralement brûler ce qui est superflu dans votre sacrifice et qui n’a plus à vous encombrer. Ce qui se déroule en ce moment est exactement cela, dans vos instants personnels et individuels, et à tout moment dans un moment collectif.
 
Rappelez-vous que l’Amour ne peut pas être expliqué, je dirais même, ni même qualifié, parce que dès l’instant où vous qualifiez l’Amour il devient limité et conditionnant. Ce qui ne vous empêche pas de l’exprimer, de le manifester et de le vivre avec vos frères, avec vos sœurs, avec votre famille, avec toutes les relations que vous vivez, mais ce n’est pas encore l’Amour. Le véritable Amour, celui qui est inconditionné, celui qui provoque et déclenche l’Extase par exemple, ou la Béatitude, n’a que faire de ce qui arrive à votre personne.
 
Ce que j’ai gardé de ma courte vie incarnée, c’est vraiment - au-delà des deux expériences mystiques que j’ai vécues - surtout les moments de ma mort où j’étais dans la Paix la plus invraisemblable que j’aurais pu même imaginer, et dans une Béatitude telle que bien sûr cela s’est vu sur mon visage que vous appelez mortuaire. C’est à ce moment-là que j’ai été libérée réellement, et pas avant.
 
Ainsi la mort est effectivement une nouvelle naissance mais c’est surtout une libération, et en ces Temps-là de la Terre, c’est un élément extrêmement précis dans le déroulement de ce monde. Vivre cela est l’Essence même de l’Amour. C’est un Amour qui ne connaît pas de polarité. Rappelez-vous qu’il n’empêche pas l’amour personnel, bien au contraire, il le magnifie. Mais il n’y a pas d’erreur et il n’y a pas de risque de se tromper entre l’amour personnel, par exemple exprimé entre une mère et son enfant, il n’y a aucune relation possible et envisageable avec cet Amour inconditionné. Et pourtant les deux sont vivables de la même façon.
 
Rappelez-vous aussi que cet Amour-là englobe toutes les vies et toutes les personnes, même si cela n’apparaît pas. C’est en ce sens qu’il a été dit qu’il ne fallait pas juger et qu’à la mesure avec laquelle vous jugez, vous serez jugé, parce que l’Amour ne connaît pas le jugement. Or l’amour personnel, de par les jeux qui existent entre parents, enfants, en couple, entre frères et sœurs humains, nécessairement fait appel à ce que vous nommez une transaction au sein de la relation. L’Amour inconditionné, même s’il se manifeste dans une relation - comme vous pouvez le vivre aujourd’hui dans la nature avec les peuples de la nature, avec nous aussi - n’est pas une finalité et n’est pas une fin en soi mais c’est juste un moyen de vous rapprocher de cet Amour le plus dévorant qui soit.
 
C’est dans cet Amour-là que ma Présence vous conduira, à condition bien sûr que vous laissiez la place à l’Amour et surtout que vous n’en attendiez rien comme bénéfice ou comme profit pour votre vie en ce monde. Alors oui, à ce moment-là l’Amour vous comblera, mais il comblera avant tout ce que vous êtes : votre Cœur. Il vous rendra résiliant à la souffrance de votre corps, à la souffrance de la perte quelle qu’elle soit. C’est en cela que vous pouvez voir et savoir où vous en êtes dans votre relation à l’Amour, et non pas à quelque personne que ce soit ou à quelque amour personnel que ce soit.
 
Tout ce qui se déroule en ces Temps-là de la Terre, comme vous le savez, est parfaitement orchestré et agencé même, si je peux dire, par la Lumière, dans la plus grande des libertés mais bien sûr en éclairant ce qui n’est pas l’Amour.
 

… Silence… 
 
  
 
Je vous ai dit dans mon intervention précédente aussi que le Chœur des Anges se manifeste de plus en plus. Il se manifestera d’autant plus que je viendrai déverser sur vous une pluie de pétales de rose, vous donnant parfois le sentiment d’être réellement à l’étroit dans ce corps, jusqu’à aller à créer, si je peux dire, un sentiment d’étouffer à l’intérieur de soi-même, et pourtant sans souffrance, et pourtant sans peine. Ainsi est la soif d’Amour, ainsi est l’Amour inconditionné.   À ce moment-là vous serez rempli d’un désir brûlant, qui n’a rien à voir avec un désir humain, de retrouver ce que vous êtes en totalité et en entièreté. C’est à ce moment-là que l’âme est dissoute, ne permettant plus aucun retour en arrière ni aucune hésitation au sens où l’entendait le Commandeur des Anciens par ses « virevoltages » (il avait employé d’autres mots mais peu importe).
 
Quand votre cœur explose d’Amour, plus rien d’autre ne peut rivaliser avec cela. Toutes les circonstances de ce monde, toutes les épreuves comme toutes les joies de ce monde ne sont vues en définitive que comme des moyens de laisser se vivre le Cœur du Cœur et l’Amour inconditionné.

Il n’y a pas une occasion meilleure ou une circonstance meilleure qu’une autre pour vivre cet Amour inconditionné. En vous engageant sur ce chemin si je peux dire - et en vivant ce chemin - très rapidement, si ce n’est déjà fait, vous constaterez vous-même la primauté de l’Amour sur quelque circonstance et sur quelque état de votre Présence au sein de ce monde.
 
L’Amour qui vous consume vous remplit, et en vous remplissant il vous engage encore plus à l’humilité et à la Voie de l’Enfance et de la Petitesse parce que cet Amour-là est tellement vaste qu’aucun corps de ce monde n’a pu le contenir en totalité, excepté bien sûr le Christ et quelques autres à sa suite. Aujourd’hui, cela est offert à chacun d’entre vous. Ainsi est l’Appel de la Lumière depuis déjà de nombreuses années. Mais en ce Temps-là de la Terre que vous vivez dorénavant, cela est inscrit au sein d’une forme d’urgence, une forme d’urgence à vivre l’Amour venant abattre, si je peux dire, toutes les barrières et tous les obstacles.
 
En la vérité de l’Amour inconditionné, il ne peut exister ni doute, ni interrogation, ni question, parce que comme je l’ai dit, l’Amour remplit tout et ne laisse la place à rien d’autre - et surtout pas à la personne. À ce moment-là, votre vie est réellement au service de la Lumière. Nos sœurs orientales peuvent appeler ça la dévotion, le Bhakti yoga.
 
Rappelez-vous aussi qu’il y a les sons, les différents sons de l’âme, le son de l’Esprit, les différentes octaves traduisant votre retour en Éternité. La dernière octave est le Chœur des Anges, celui qui vous ravit en Extase et vous marque au fer rouge, comme je l’ai dit, de cette soif d’Amour que vous pourrez bien sûr manifester autour de vous en ce monde, tout en sachant que cet Amour-là n’est pas de ce monde et ne pourra jamais en être. Vous ne pourrez en être que le témoin, direct ou indirect, vous ne pourrez en être que le témoignage vivant au travers de vos mots, au travers de vos sourires, au travers de vos vibrations. Mais cet Amour inconditionné est au-delà du corps d’Êtreté, d’Éternité, il est réellement ce qui vous constitue, et qui nous constitue tous, sans aucune exception.
 
La Vie est Amour mais qui peut dire que la vie au sein de ce monde, en ces Temps-là de la Terre est Amour ? Il suffit, comme je le disais, de regarder autour de vous pour voir le tohu-bohu, pour voir la fin des systèmes, la fin des organisations, la fin des nations, et la fin surtout de la vie limitée. Seul celui qui ne connaît pas l’Amour véritable peut être tenté de vouloir installer et préparer un monde meilleur mais rappelez-vous, on ne peut jamais bâtir quelque chose de vrai quand les fondations ne sont pas justes.
 
L’Amour inconditionné, l’Amour du Christ vous rend petit en ce monde mais grand de l’autre côté, et vous ne pouvez être grand ici et de l’autre côté. C’est l’un ou l’autre et cela va devenir de plus en plus évident pour ne pas dire de plus en plus tranchant.
 
Je serai le témoin de votre État de Grâce. Par ce ruissellement arrivant sur votre tête, vous vivrez l’Amour se marquant dans votre chair indépendamment de toute personne, la vôtre comme de toute autre, indépendamment de toute circonstance, heureuse comme malheureuse. Vous ne serez plus affecté par cela. Vous serez marqué au fer rouge par le Feu de l’Amour. Vous ne serez plus seulement ceux qui ont été marqués au front ou au cœur, vous ne serez plus seulement ceux qui ont été libérés par l’Onde de Vie, mais vous serez réellement l’Amour incarné et incarnant préparant l’Ascension en phase finale. C’est cela qui se déroule en ces Temps-là de la Terre, dès l’instant où vous l’avez identifié, dès l’instant où vous ne restez pas en résistance de la personne, en résistance de croyances, en résistance de projections ou de peurs.
 
Ce que je vous dis et vous explique là depuis deux heures maintenant correspond à la réalité de ce qui est à vivre dès maintenant, avant même que les Trompettes ne retentissent et après même ce qui a été nommé la stase. Quel que soit votre positionnement au sein de ce monde, au sein de l’univers après les Trois Jours.
 
L’Amour est aussi un chant, mais ce n’est pas les chants que vous connaissez sur ce monde, ni les notes de musique que vous connaissez sur ce monde, ni les tempos que vous connaissez sur ce monde.  C’est quelque chose de bien plus vaste et qui ne peut pas être qualifié seulement par ce qui est audible mais bien plus par ce qui est vécu et imprimé dans la chair à ce moment-là.
 
Le Chœur des Anges, ma Bénédiction et ma pluie de roses sur vous est le cadeau de l’Amour à l’Amour. Vous verrez par vous-même, à ce moment-là, que réellement vous avez tout donné, de vos espoirs, de vos espérances, de vos croyances quelles qu’elles soient. À ce moment-là vous ne vous embarrasserez plus même de ces Temps-là de la Terre que vous vivez, l’Amour prendra vraiment tout l’espace et tous les interstices qui peuvent encore exister.
 
Cet Amour, pour la personne, je pourrais le qualifier d’intolérable parce qu’il vous place en une soif de l’Amour, comme je l’ai dit, inextinguible. À ce moment-là vous deviendrez, si ce n’est pas déjà le cas, ce que je pourrais dire « être obsessionnel de l’Amour », non pas au travers d’une relation, non pas au travers d’une projection envers l’être aimé, mais bien plus réellement comme la nature de ce que vous êtes. Et l’Amour appelle l’Amour, de plus en plus. À ce moment-là, vous vous sentirez à l’étroit, si je peux dire, en ce corps et en cette vie, tout en acquiesçant bien sûr à cette vie elle aussi.
 
Vous rentrerez alors réellement dans le service et la dévotion à l’Amour, dans ce que les sœurs orientales, comme je l’ai dit, ont appelé le Bhakti yoga ou yoga de la dévotion. Il n’y aura même pas d’effort à faire ni rien à penser parce que cela sera votre nature, quoi que vous disiez, quoi que vous refusiez ou acceptiez. En quelque sorte cela sera indépendant de vous, indépendant de vos croyances, indépendant de vos peurs et de toutes vos amours personnelles, si je peux dire.
 
L’Appel de Marie vous ravira en Extase, cela a été souvent appelé (de manière, je dirai, pas tout à fait correcte), « l’Enlèvement ». Cela fut décrit par saint Jean comme le moment où le Christ appelle tous ceux qui ont été marqués au front et au cœur à venir laver leur robe dans le sang de l’agneau.
 
La stase, comme l’État de Grâce qui se manifestera - et qui se manifeste déjà pour vous - ne laissera la place pour rien d’autre. C’est en ce sens que la conscience s’éteindra de ce corps durant trois jours, non pas pour vivre quelque expérience mystique ou quelque expérience vibratoire ou même de la conscience mais bien pour, à nouveau, actualiser ce que la Source avait nommé le Serment et la Promesse. Cela est à vos portes, non pas à la porte de la Terre mais à votre porte - en vous -, de votre cœur.
 
Le témoin, je vous l’ai dit, en est le Chœur des Anges, les sons perçus, la brûlure du cœur qui s’accompagne d’une disparition de la personne, contrairement au feu de l’ego qui renforce la personne dans un rôle, dans une fonction quelle qu’elle soit. Le Feu du Cœur, l’Appel de l’Amour inconditionné ne laisse place pour aucun rôle, aucune fonction et aucun jeu au sein de ce monde. Et c’est pourtant un moment très léger mais tellement dense en le même temps. Dense par le fait de vous prendre et de vous ravir à votre existence au sein de ce monde pour vous transporter dans les Demeures ineffables de l’Esprit où chante le Chœur des Anges en permanence. Et au-delà de ça, il y a le Silence, le silence de la conscience, le silence de la personne, mais ça ce n’est pas vous qui le décidez en tant que personne, c’est l’Amour lui-même qui le décide.
 
Maintenant, pour ceux qui ont besoin d’autres explications concernant l’Appel de Marie, concernant le déversement de mes Grâces, il y a bien sûr ce que vous avez nommé les Triangles élémentaires de la tête, que moi j’appelle « le Couronnement », et vous savez qu’il y a plusieurs Couronnes au niveau de la tête, plus la Couronne du Cœur. Être couronné d’Amour, c’est l’anneau qui est mis à votre tête, l’anneau de la Liberté et du Mariage avec le Christ. N’y voyez aucune relation possible avec un mariage humain car il s’agit bien de Mariage Mystique. Tout cela avait été expliqué déjà, voilà quelques années, par d’autres sœurs concernant ce qui fut nommé les Flammes Jumelles.
 
Ainsi, quand mes Grâces se déverseront sur vous, vous sentirez bien plus que les Triangles de la tête, bien plus que les deux Couronnes de la tête. C’est un frissonnement qui parcourra votre tête, réellement comme une pluie, très fine, qui se déverse sur vous. Vous saurez à ce moment-là que l’Extase de la fin est imminente. Vous saurez à ce moment-là, en vivant ce repère et ces processus, que vous êtes enfin prêt pour le sacrifice de votre personne.
 
La soif d’Amour deviendra inextinguible de manière encore plus brûlante, si je peux m’exprimer ainsi. Le Chœur des Anges vous accompagnera, vous oublierez alors tout ce à quoi vous teniez cinq minutes auparavant. Vous n’aurez plus besoin d’aucun point d’appel ni d’aucun point d’appui, ni de rien d’autre que ce qui se déroulera à ce moment-là. Pour ceux d’entre vous qui ne l’ont pas encore expérimenté vous constaterez par vous-même la résolution des peurs ultimes, par l’Amour et non pas par votre compréhension.
 

… Silence… 
 
  
 
Déjà certains d’entre vous disparaissent ou, s’ils ne disparaissent pas, ils se sentent « dis-partir » ou disparaître. Tout cela signe, en votre chair, l’imminence concrète de l’Appel de Marie. Le moment où les chants du Ciel et de la Terre uniront leur symphonie dans une même résonance.   Dès l’instant où vous avez déjà entendu le Chœur des Anges, ne serait-ce que de façon transitoire, à quelque moment de votre vie que ce soit, vous pouvez d’ores et déjà être sûr que l’Appel de Marie vous trouvera entièrement disponible. Alors profitez-en, en quelque sorte, pour ne plus vous poser de questions, ni sur aucune date, sachez simplement que c’est effectivement maintenant que tout cela se produit. Et tout ce qui se produit, à la surface de ce monde comme sur l’écran de votre conscience ou dans la profondeur de votre cœur, ne sont là que pour attiser le Feu de l’Amour mais ne sont pas encore l’Amour inconditionné, même si bien sûr nombre d’éléments vous ont été communiqués et vécus, comme par exemple le Feu du Cœur ou la Libération de la Terre par l’Onde de Vie.
 
La Liberté, la Libération, le retour à l’Éternité se fait selon non pas un programme mais selon des étapes repérables. Nous vous avons toujours accompagnés, les uns et les autres, au travers de ce qui était à vivre, ou ce qui allait être vécu, afin de renforcer votre foi et en quelque sorte d’éclairer ce que la personne avait besoin d’éclairer. Aujourd’hui tout cela est en voie d’être totalement dépassé par l’installation de la Lumière. Le Commandeur vous a parlé de l’installation de la Lumière en certains lieux, là où se trouvent les peuples Élémentaires de la Terre, les peuples de la nature, en vous aussi, à travers vos propres chakras, vos propres vortex.
 
Rappelez-vous que dans les circonstances actuelles, au plus vous serez simple, au plus vous serez humble, au plus cela sera évident, au plus cela sera sans erreur et sans trouble.
 

… Silence… 
 
  
 
L’Éternité et l’installation dans l’Éternité, quel que soit d’ailleurs votre emplacement issu de votre assignation vibrale. 
 
À un moment donné, de manière plus ou moins conjointe à l’apparition des Trompettes de manière permanente, l’État de Grâce sera tel que rien ne pourra être conduit au sein de la vie éphémère. Cela est particulièrement évident pour certains d’entre vous qui déjà disparaissent plusieurs fois par jour, ou dans des circonstances incongrues. Là aussi, cela en est les prémices de l’Appel de Marie. C’est aussi le moment où la Grâce prend tellement tout l’espace et tous les temps de votre vie que tout se fait accompagné par la Grâce et que parfois aussi rien ne peut se faire, accompagné aussi par la Grâce.   La Lumière ne fait que vous poser toujours et inlassablement la même question, de manière de plus en plus exacerbée si je peux dire. La Lumière vous demande, en frappant à votre porte, si vous vous êtes reconnu en la Lumière, bien plus qu’en une histoire ou en une personne. C’est réellement un changement de priorités, mais ce n’est pas vous qui décidez.
 

… Silence… 
 
  
 
Vous redeviendrez à ce moment-là non plus comme un enfant mais comme un nouveau-né, parce que vous serez réellement re-né de nouveau.  
… Silence… 
 
  
 
L’Amour inconditionné, en totalité présent en vous, ne laisse de place pour rien d’autre parce que là il n’y a plus besoin de mots, il n’y a même plus besoin, je dirais, de quelque conscience que ce soit. Là aussi est le Serment et la Promesse, réactualisé durant les Trois Jours.  
… Silence… 
 
  
 
L’Amour inconditionné installe bien sûr aussi le silence, pas seulement des questions mais aussi le véritable Silence. Là où rien d’autre n’est nécessaire que ce Silence et cette Grâce.  
… Silence… 
 
  
 
Recevez cela. Une pluie de bénédictions descend sur vous.  
… Silence… 
 
  
 
Encore.  
… Silence… 
 
  
 
Et encore une fois.  
… Silence… 
 
  
 
Et encore une fois.  
… Silence… 
 
  
 
Quand vous sentirez en votre vie l’Appel, non pas de Marie mais de ma Grâce à votre Grâce de cette façon-là, faites Silence et accueillez-moi comme je vous accueille.  
… Silence… 
 
  
 
En ce Silence, en cette Paix et en cet Amour, chante la vérité de l’Éternité…   Et là, vous réalisez pleinement, libéré, établi dans le Soi ou non éveillé, la primauté de l’Amour sur les considérations de personne.
 

… Silence… 
 
Dans le silence de mes mots se vit la plénitude, maintenant, de la vérité de l’Amour.  
… Silence… 
 
  
 
Mes mots ne vont pas tarder à se clore afin de vous laisser dans la vérité de l’Amour.  
… Silence… 
 
  
 
Je voudrais enfin, avant de vous quitter, délivrer encore ces quelques mots. Ils seront bien simples. Je vous dirai ce que dit mon cœur : aimez, aimez par-dessus tout. Non pas simplement un amour que vous donneriez ou offririez au Christ, à vos proches, à l’ensemble des frères et sœurs humains, mais offrez-vous vous-même à l’Amour. Quel que soit le sacrifice de la personne ou l’holocauste de la personne, n’oubliez jamais qu’en quittant ce monde vous n’emportez strictement rien avec vous, bien sûr pas votre corps ni même vos affections ni même votre histoire, vous emportez seulement ce que vous êtes, et la seule richesse éternelle est votre Cœur et ce qui est dans votre cœur. Cela n’a rien à voir avec votre vie, cela n’a rien à voir avec les expériences fussent-elles les plus belles que vous avez vécues, ni même les plus tristes.   Quand l’Amour se déploie en intégralité, il ne peut y avoir rien d’autre, aucune histoire, aucun lien, aucune question comme je l’ai dit, mais aussi aucune supposition. L’évidence devient telle que vous êtes réellement ravi en Extase. Vous ne contrôlez plus rien. Vous avez tout remis à la Lumière et la Lumière prend la primauté sur tout le reste.
 
Il y aura de moins en moins, en ces Temps-là de la Terre que vous vivez, de possibilités de négociation ou de tergiversation.
 

… Silence… 
 
  
 
Mes sœurs et mes frères, nous sommes Un. Ce n’est pas une profession de foi mais bien, je dirais, la Vérité Éternelle de l’Amour, qui est bien éloignée, il faut le reconnaître, de ce que vit la Terre en ce moment au niveau extérieur et qui pourtant représente l’espace de résolution de cette Terre. À vous de choisir. Où vous placez-vous ? Où êtes-vous ?   Permettez-moi à travers ces derniers mots de vivre ensemble le don de la Grâce de ma Présence et de votre Présence. Et nous resterons ainsi tous ensemble, silencieux. Nous faisons cela maintenant et faites-le vous aussi en me lisant ou en m’écoutant.
 

… Silence… 
 
  
 
Je suis Thérèse de Lisieux. Je suis vous. Je suis Un. Vous êtes l’Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Au revoir.    

  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 09:59 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:41 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


LE COMMANDEUR DES ANCIENS 
 
  
 
1ère Partie 
 
  
 
Ce qui se vit en cette période au niveau collectif comme individuel 
 
  
 
  
 
Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Permettez-moi tout d’abord de vous donner toutes mes bénédictions, et tout l’Amour que vous êtes, dans le cœur des uns et des autres, et dans le mien aussi bien sûr. 
 
  
 
... Silence… 
 
  
 
Je vais m’adresser à vous aujourd’hui en tant que Commandeur des Anciens et représentant en quelque sorte du Conseil des Anciens pour vous signifier, je dirais, un certain nombre de choses et un certain nombre d’éléments par rapport à ce qui se vit durant cette période sur la Terre, au niveau collectif comme au niveau individuel. 
 
  
 
Alors d’abord, un certain nombre de choses que vous avez pu par vous-mêmes, je l’espère, constater. Il y a bien sûr sur cette terre un certain nombre d’éléments qui se manifestent à l’heure actuelle, que cela soit dans vos cieux, que cela soit dans vous et que cela soit aussi directement sur la Terre, ou des interactions qui se produisent entre différents groupes humains à la surface de cette planète. 
 
  
 
Comme vous l’a dit notre sœur Thérèse hier, vous êtes rentrés vraiment dans les événements historiques de l’histoire de ce monde, traduisant l’entrée de plain-pied, cette fois-ci, dans les mécanismes ascensionnels. J’avais parlé fin septembre, en tout cas pour la période de fin septembre, de manifestations diverses et variées concernant le ciel, la terre, mais aussi à l’intérieur de votre corps.  
 
  
 
Tout d’abord, vous constatez pour la plupart une plus grande facilité, je dirais, à établir des relations, des communions, à percevoir et à vivre des rencontres avec aussi bien les peuples de la nature que entre vous, mais aussi pour certains d’entre vous, vous constatez que même quand vous croyez être seul quelque part, vous êtes de moins en moins seul. Il y a une sorte de conscientisation et de perception de plus en plus lucide et consciente, si je peux m’exprimer ainsi, correspondant aux différentes dimensions et aux différentes consciences qui habitent ces dimensions, aussi bien sur le plan invisible de la Terre, les peuples de la nature, mais aussi tous les élémentaux, mais aussi tout ce qui peut… qui vous était invisible avant qui a tendance à se rendre visible, ou en tout cas perceptible.  
 
  
 
Ceci découle directement de la fusion, comme je l’ai dit, des différentes dimensions au sein même de la Terre, du fait de la dissolution des dernières couches isolantes qui sont présentes en vous mais aussi dans vos sens, mais aussi au niveau de vos chakras et aussi au niveau de la Terre elle-même. Ça peut donner lieu, si vous voulez, à nombre d’interrogations. Vous rentrez de manière plus directe, si je peux dire, en contact aussi bien avec nous (le simple fait d’y penser), qu’avec les Étoiles, qu’avec les Archanges, ou qu’avec les peuples de la nature ou les peuples élémentaires. 
 
  
 
Tout ceci, si vous voulez, signe l'irruption de la Lumière dans votre monde. Alors bien sûr, y a aussi des aspects, je dirais, un peu plus liés à l’activité des Éléments, des Cavaliers de l'Apocalypse. Tout cela, vous le voyez à travers les cyclones, à travers les séismes, à travers les modifications parfois importantes que vous appelez le climat. Bien sûr, je l'ai déjà dit, y a très longtemps, qu'il allait y avoir un bouleversement climatique, c'est à dire que des endroits qui étaient sans pluie vont se retrouver avec des inondations, des endroits qui étaient considérés comme très pluvieux qui deviennent secs, ça c'est la première chose.  
 
  
 
Vous avez aussi constaté que les cyclones  et les ouragans qui naissent maintenant sont autrement plus conséquents quant à leur taille, quant à leur amplitude, et quant aux vents qui sont générés un peu partout sur la planète. Ceci est un début parce que je vous avais dit aussi, voilà fort longtemps, que cette action élémentaire allait aussi se conjuguer et vous montrer par là-même la résonance et la relation qui existent entre les différents Éléments entre eux, de la même façon que cela s'est passé en vous à travers l'activation des Triangles et des différentes fonctions, si je peux dire, de votre corps d'Êtreté, des différentes Portes et des différentes Étoiles. 
 
  
 
Tout ceci vous ajuste, comme je l'ai dit aussi, vous positionne précisément dans l'atmosphère intérieure et extérieure qui est pour vous la plus indispensable en fonction de là où vous êtes précisément, en fonction de votre lieu de vie, en fonction de vos relations, de quelque domaine que ce soit. Et tout prend comme je l'avais dit aussi des allures de plus en plus flagrantes et évidentes, c'est à dire que même pour ceux qui sont encore dans le déni de certaines choses, qui refusent de voir certaines évidences, eh bien ces évidences vont se présenter et se représenter, dans la vie intérieure comme dans la vie extérieure, de manière de plus en plus flagrante. 
 
  
 
Vous voyez aussi la dissolution de la matrice. Ça aussi j'en avais déjà parlé : vous aviez par exemple les processus d'Appel de la Lumière qui revenaient non plus exclusivement à des heures précises comme les alignements d'avant, ou en fin d'après-midi, mais qui peuvent vous prendre, je dirais, à n’importe quel moment, quoi que vous étiez en train de faire cinq minutes auparavant. Et vous êtes effectivement en train de vous rendre compte que vous ne pouvez plus, et vous le pourrez de moins en moins, vous appuyer sur tout ce qui est connu. Toutes les règles de la société, toutes les règles de vie et la physiologie même de votre sommeil, de votre alimentation, vos comportements, deviennent différents.  
 
  
 
Alors bien sûr, selon l'étape où vous en êtes dans votre Choc individuel, la traduction va être différente. Si vous êtes dans le déni, bien sûr vous serez moins affecté de manière générale que si vous êtes dans la colère, par exemple. La colère appelle la colère, et pour l'instant le déni appelle le déni. Vous avez des frères et des sœurs qui jouent les autruches, si je peux dire, par rapport à ce qui se déroule, non seulement au niveau planétaire - mais que vous n’êtes pas nécessairement au courant si ça se produit pas là où vous vivez - mais aussi intérieurement. Les injonctions de la Lumière - ce n'est plus seulement des Appels -, les injonctions de la Lumière vous imposent, si je peux dire, des réajustements, des réalignements par rapport à l'Intelligence de la Lumière, de plus en plus virulents en quelque sorte, de plus en plus abrupts et de plus en plus forts.  
 
  
 
Bien sûr, ça s'accompagne de ce que nous avions nommé des anomalies dans la matrice, comme par exemple des sons qui apparaissent chez vous, comme ça, de façon impromptue, au-delà des Présences, vos outils technologiques qui se dérèglent, qui changent d'heure, qui affichent quelque chose que vous n'aviez pas demandé, des morceaux de musique qui se mettent à se déclencher tout seuls, des objets qui commencent à bouger. Tout ça traduit l'énorme pression de l'Intelligence de la Lumière au niveau de toutes les habitudes de vos comportements.  
 
  
 
Bien sûr, vous constatez que tout ce que nous avions dit aussi depuis des années, qui vous ont amené, si vous avez suivi jusque-là, jusqu’à ce point précis, aujourd’hui commence à ne plus être valable. Si je prends un autre exemple, par exemple le principe de la réfutation de Bidi, si je prends encore l’exemple de ce qu'on nommait le point de vue de l’observateur, tout cela devient en quelque sorte dérisoire, et ça aboutit à quoi ? Dès que vous êtes dans l'acceptation, non plus dans la négociation, ni dans le déni, ni dans la colère, ça va se traduire - ça je l’ai déjà dit - comme une capacité plus grande à disparaître à volonté, quand vous le décidez vous, mais quand c'est la Lumière qui le décide elle ne vous demande plus votre avis. 
 
  
 
Alors bien sûr, au-delà de l'observateur, vous avez aussi l'impression de vivre des choses beaucoup plus intenses, à tous les niveaux de la conscience et des corps subtils, concernant tous les évènements de votre vie. Il y a une espèce d'hypersensibilité, qui n’est pas émotionnelle mais une hypersensibilité de la conscience elle-même, qui peut sembler dans certains cas être, comment dire, trop réactive. Mais c'est pas une réaction liée à l'action-réaction, c'est vraiment l'installation de la Grâce, c'est à dire que la Lumière, indépendamment de nos Présences et de nos contacts, vous donne à voir et à vivre des éléments qui parfois sont totalement différents de l'habitude, en tout cas de vos habitudes. J'ai parlé de la physiologie, j'ai parlé des rêves, j'ai parlé des conditions extérieures de vos vies. Il y a des réajustements de plus en plus rapides qui sont autant de signes, si je peux dire, que quelque chose est en train de se dérouler qui modifie les règles mêmes de la vie au sein de ce monde.  
 
  
 
Tous les résidus des lignes de prédation liées aux méchants garçons, par exemple, sont en train de s'effondrer les uns après les autres. Ça concerne maintenant non plus seulement les lignes de prédation, les différents réseaux telluriques d'enfermement de la Terre, mais surtout aussi… et aussi la conscience elle-même qui se trouve des fois dans des situations totalement inhabituelles. Quel que soit l'exemple, vous aviez adhéré jusqu'à présent à tel type d'aliments ou à tel fonctionnement au sein de votre vie et vous voyez que ça ne marche plus, que ça se passe différemment. C'est pareil pour tout ce qui est cyclique, l'alimentation, le sommeil, les conventions sociales, les conventions de relation entre les humains, que ça soit à travers les mots que parfois vous ne trouvez plus, la mémoire qui vous fait de plus en plus défaut quand y a injonction de la Lumière et que vous résistez parce que vous avez quelque chose à finir, quelque chose à faire de différent.  
 
  
 
La Lumière, elle aussi maintenant, ne tergiverse plus, c’est oui ou c’est non, et ça passe ou ça casse. Mais si ça casse, c'est jamais violent, c'est quelque chose qui est fait pour vous montrer ce qu'il y a à voir, et pour changer, je peux dire, non pas seulement de point de vue, mais tout simplement de posture dans le déroulé même de votre vie ordinaire, quels que soient les aspects merveilleux de rencontrer des elfes, des dragons, des fées, ou des entités élémentaires. 
 
  
 
Tout ceci se déroule en même temps. Vous avez parfois l'impression soit d'être une coquille vide, soit au contraire d'être une coquille prête à exploser, sur le plan Vibral, sur le plan de la conscience. Tout cela crée non pas des oscillations et des déstabilisations mais au contraire vous permet d'affiner, je dirais, le Cœur du Cœur, d’affiner la manifestation de l'Amour et de la vraie vie ici-même là où vous êtes, indépendamment de toutes vos expériences antérieures. Il y a aussi - c’est en ce sens que nous avons décidé avec les Anciens, lors de notre dernier Conseil, de vous délivrer à travers les Étoiles, à travers nous, à travers Anaël, un certain nombre d'éléments qui sont en quelque sorte des repères dans ce qui se déroule à l'heure actuelle.  
 
  
 
Vous percevez aussi parfois une certaine forme de désintérêt pour les connaissances, même spirituelles. Vous avez besoin, comme le disait Thérèse, de plus en plus de simplicité, de simplicité c'est à dire de moins en moins vous servir de ce dont vous vous serviez avant, que ce soit le mental, que ce soit les projections dans le futur, que ce soit le besoin de résoudre telle problématique ou telle souffrance de votre passé.  
 
  
 
Tout, dès l'instant où vous ne résistez plus, dès l'instant où vous accueillez en totalité la Lumière, les choses se modifient d'elles-mêmes. C'est l’'Intelligence de la Lumière, c’est aussi ce que nous avons nommé l'état de Grâce et cet état de Grâce, en général, dure comme vous pouvez le constater sur des laps de temps au sein de ce monde qui sont de plus en plus longs et de plus en plus vastes aussi, mais vous donnant finalement une forme parfois de difficulté à faire les choses ordinaires telles que vous les faisiez auparavant. Mais aussi, à l'inverse, vous pouvez résister et avoir besoin au contraire d'essayer de vous rassurer en tant que personne en maintenant des attitudes, des rituels, des comportements qui font partie de vos habitudes et de votre routine, et qui en quelque sorte vous donnent des repères.  
 
  
 
Mais, comme nous l’avons dit et répété, vous constatez aujourd’hui la perte de tous vos repères. Tout ce sur quoi vous pouviez vous appuyer - en vous, dans vos comportements, dans votre mental, dans votre façon de vous présenter, d’entrer en relation -, sont en train de se modifier de façon conséquente. Et je rappelle que ça concerne aussi bien la physiologie de votre corps que la physiologie de vos émotions, que la physiologie du mental lui-même. Des choses qui vous semblaient importantes deviennent superflues, voire encombrantes. Des choses qui vous semblaient insignifiantes prennent une importance extrême, et ça peut parfois entraîner effectivement des déstabilisations temporaires mais en tout cas qui sont uniquement liées à des résistances, mais bien plus qu’aux résistances maintenant, à simplement des habitudes et des routines.  
 
  
 
Vous êtes rentrés, nous l’avons dit, dans la pleine action maintenant de la co-création consciente. Vous vous apercevez d’ailleurs que si vous vous mettez à penser entre guillemets « négatif », ne serait-ce par exemple pour vérifier si vous avez fermé le gaz avant de partir de chez vous, eh bien vous allez rire de vous-même, parce que tout cela maintenant vous passe par-dessus la tête. Et des choses qui vous semblaient insignifiantes avant, vont se retrouver sur le devant de la scène. Par exemple au lieu de boire un café à la va-vite comme vous faisiez, vous allez créer une espèce de décor, avec une tasse plus jolie, avec une présentation différente de vos aliments. Les goûts et les habitudes se transforment. Tout cela bien sûr, c’est lié à la co-création consciente et aux modifications que cela induit au sein même de ce monde et qui vous donnent accès à une certaine forme de liberté et d’autonomie, même au sein de ce monde.  
 
  
 
Les choses qui résistent ne sont pas nécessairement aujourd’hui les choses les plus figées liées à vos blessures ou aux peurs, c’est simplement l’apprentissage ici-même de la liberté. La liberté non pas seulement de penser mais aussi de créer votre réalité quotidienne parfois de façon différente, que ce soit la présentation d’un repas, d’une assiette, que cela soit des goûts musicaux, que cela soit le besoin de silence, que cela soit même vos activités professionnelles, vous avez l’impression de voir les choses différemment, et de réagir ou d’agir, ou d’être pro-actif, de manière différente. Tout ça, c’est l’Amour qui s’installe et qui se manifeste au sein de ce monde. 
 
  
 
Voilà plusieurs mois j’avais dit que les particules adamantines se précipitaient, vous vous rappelez, là où y avait des peuples élémentaires, sur les vortex, sur vos Portes au niveau du corps, sur vos chakras, indépendamment même des structures vibrales. Et tout ceci, bien sûr, modifie l’ensemble de ce que vous vivez, sans même parler des autres dimensions. Et cela est vécu de deux façons différentes. Soit par rapport à ça, il y a une surprise, soit vous résistez, et vous êtes dans le déni de tout ce qui est nouveau qui apparaît, soit vous allez dans le sens des moindres résistances, c’est à dire de la fluidité de l’Unité, qui va vous donner à vivre des choses de plus en plus faciles, si je peux dire. D’ailleurs vous constatez aussi qu’il vous est très difficile maintenant de maintenir, je dirais, des pensées en boucle. C’est plus les petits vélos mais certains d’entre vous avaient gardé au chaud des pensées récurrentes qui se manifestaient, qui étaient en quelque sorte des moyens de protection et de se protéger de différentes phobies ou de différents éléments liés parfois aussi à des blessures. 
 
  
 
Aujourd’hui vous constatez que parfois vous oubliez les mots, vous oubliez les objets, et puis vous vous exprimez et après vous vous demandez même ce que vous avez exprimé. Parce que là, ce qui s’exprime maintenant, et de plus en plus, ce n’est plus la tête, c’est le cœur. Que vous le perceviez ou pas, que cela vous semble loin à atteindre, c’est pourtant la vérité que vous vivez dans tous les actes de votre vie et dans toutes vos occupations, je dirais, fussent-elles les plus ordinaires et répétitives. 
 
  
 
Donc les choses se transforment. Il y a aussi maintenant une forme d’apaisement, pour la plupart d’entre vous, ou parfois une espèce d’apaisement qui peut se traduire pour la personne comme une espèce de fatalisme où vous vous dites « à quoi bon ? ». Ou alors votre niveau de confiance en la Lumière est tel que vous avez compris que ça ne sert à rien de projeter quoi que ce soit dans quelque futur que ce soit. Cela ne vous empêche pas, bien sûr, de prendre des décisions quelles qu’elles soient, mais une fois que la décision est prise ou que vous avez porté votre attention et votre intention sur un élément de votre vie, alors les choses se mettent en place sans que vous ayez à y revenir, sans que vous ayez réellement à vous en occuper. Et les bugs de la matrice, comme je le disais, deviennent aussi de plus en plus visibles à l’intérieur même de votre fonctionnement, n’est-ce-pas ? Vous allez oublier les prénoms, vous allez changer les prénoms, vous allez oublier que vous aviez déjà regardé tel film ou lu tel livre, que vous aviez lu pourtant la semaine précédente.  
 
  
 
Tous les repères spatio-temporels si indispensables au sein de ce monde enfermé sont en train de voler en éclats. En quelque sorte vous devenez d’une certaine manière déjà, non plus corrélé au temps qui passe et à l’espace qui est autour de vous, vous pénétrez de nouveaux espaces, vous pénétrez, je dirais, une ultra-temporalité, non plus en voyageant dans les autres dimensions mais directement là où vous êtes sur terre. Il y a des espaces de résolution dans tous les domaines, des gens qui ne se voyaient plus qui se voient, des gens qui étaient fâchés qui se réconcilient, d’autres qui étaient réconciliés qui se fâchent à nouveau.  
 
  
 
Il y a une notion de rapidité qui peut vous donner parfois l’impression exactement inverse parce que le temps se dilue, il se contracte et il se dilate successivement, un peu comme une forme de respiration qui est liée directement à l’accélération gravitationnelle du noyau de la Terre et à la libération du manteau terrestre, la modification de tout ce qui est lié à l’espace-temps au niveau de la Terre. Le climat, par exemple, j’en ai parlé, les volcans, mais aussi en vous. Vous allez commencer à sentir un agencement, si je peux dire, différent des circuits du corps d’Êtreté en vous. Nous avions parlé voilà quelques mois de ce qui se déroulait au niveau des Triangles élémentaires, au niveau de la reconnaissance des lignées en vous comme en les frères et sœurs que vous regardez.  
 
  
 
Et beaucoup d’entre vous ne sont plus réellement intéressés par cela. Ce n’est pas un désintérêt, c’est une évolution vers la simplicité et cette fameuse Voie de l’Enfance qui vous permet d’accueillir tout ce qui se présente à vous, sans porter de jugement sur ce qui se présente à vous. Quand j’avais pris l’exemple d’une brique que vous preniez sur la tête, vous arrivez à transcender la causalité et à transcender l’interrogation de ce qui se déroule. D’autres d’entre vous, par contre, vont essayer de trouver plus de questionnements, et ils s’aperçoivent que y a plus de questions à l’intérieur, même en cherchant bien. Là est la co-création consciente, là est le vécu de l’Instant Présent et de l’Ultime Présence, non plus à l’intérieur mais manifestés dans les circonstances de vos vies et en chaque circonstance.  
 
  
 
Vous pouvez par exemple constater que vous changez des choses chez vous, que vous changez des choses à l’intérieur de vous mais aussi dans vos relations, c’est à dire que vous arrivez à vous entendre au-delà des mots. Les mots n’ont plus la même importance qu’avant parce que vous captez, si je peux dire, de plus en plus avec le cœur. Et le cœur n’a pas besoin de faire intervenir la tête parce qu’à ce moment-là vous suivez, non plus comme j’ai dit voilà plus d’un an la réponse du cœur, vous n’avez même plus à vous poser la question de la réponse du cœur, pour ceux qui perçoivent les vibrations. Elles arrivent à vous toutes seules et elles sont directement corrélées non plus à vos émotions, à vos pensées, à votre mental, mais directement à votre Présence.  
 
  
 
Ça peut vous donner l’impression parfois que la compréhension des mots vous échappe, que la compréhension des situations vous échappe, et c’est comme ça que vous apprenez à vous en remettre de plus en plus à la Lumière. Et comme ça a été dit, ça vous permet de déposer les armes de la résistance mentale, de la résistance émotionnelle, et qui permet d’installer, non plus seulement dans vos Portes, non plus seulement dans vos Couronnes radiantes, non plus seulement dans vos chakras ou dans vos nouveaux chakras, mais dans l’ensemble de votre corps physique, comme si vos cellules devenaient réellement vivantes et que vous pouvez capter ce que vous demande le corps.  
 
  
 
Par exemple si on revient sur l’alimentation (parce que ça en chatouille beaucoup), vous allez vous apercevoir qu’auparavant vous faisiez peut-être attention à ce que vous mangiez en fonction de données soit scientifiques, soit radiesthésiques, soit en fonction aussi de certaines lectures qui vous disaient « il faut pas manger telle chose ou telle chose ». Maintenant, c’est plus comme ça, c’est le corps lui-même qui répond, et vous avez les moyens de vérifier si ce corps qui est en train de devenir lumineux vous dit la vérité. Par exemple, vous avez décidé de vous mettre à table pour manger telle chose et d’un coup vous êtes attiré par autre chose. Soit vous résistez, soit vous obéissez.  
 
  
 
Alors auparavant j’aurais dit que c’était les petits diables qui venaient vous susurrer de manger des produits qui n'étaient pas bons, la gourmandise, les péchés de gourmandise. Aujourd’hui, c’est plus du tout ça, c’est l’intelligence de vos cellules, de votre conscience, qui shunte tout ce qui est éphémère, c’est-à-dire au niveau des structures subtiles, les émotions, le mental, les croyances et même les causalités, et vous débouchez sur la spontanéité. Ça fait quoi tout cela ? Ça vous rend de plus en plus disponible à vivre l’Instant Présent. 
 
  
 
Vous regardez aussi que vous arrivez de moins en moins à vous projeter, à faire des projets, à faire des suppositions. Même si votre mental tourne encore parfois un peu, vous avez de plus en plus de difficultés à le faire tourner, je dirais, comme avant. C’est comme si… J’avais dit, y avait des vélos, on vous a retiré les pédales, la selle, le guidon, le vélo, et maintenant on vous retire directement le mental. Mais c’est pas nous. Quand j’ai dit « on vous retire », c’est la Lumière qui fait cela. Et vous commencez de manière plus que concrète à fonctionner ici-même avec le cœur - même si vous ne le sentez pas - sans vous poser la question du bien et du mal. Vous faites quelque chose, vous ne réfléchissez pas pour savoir pourquoi vous le faites, vous n’avez plus besoin de causalité ou de réactions.  
 
  
 
C’est ça la co-création consciente, qui se réalise à l’insu de votre plein gré, si je peux dire, à l’insu même de vos habitudes et de ce qui est pour vous, je dirais, rôdé, habituel, routinier et tout à fait banal. Et ça, si vous le percevez, et vous allez le percevoir de plus en plus, c’est une grande Grâce, c’est pour ça qu’on appelle ça l’État de Grâce. L’État de Grâce, c’est pas seulement vivre des états vibratoires insensés, c’est aussi vivre tout son quotidien avec la même clarté, la même précision, et voir, en sortant de l’observateur qui ramène tout à lui, que vous pouvez laisser la vie se dérouler avec un minimum d’effort. Et la vie, à ce moment-là, va vous faire des cadeaux de plus en plus agréables.  
 
  
 
Mais si vous résistez, vous aurez de plus en plus des coups sur la tête, mais qui ne sont pas des coups négatifs si je peux dire, ce sont des rappels à l’ordre de la Lumière. Parce que rappelez-vous qu’au moment de l’Appel de Marie, il ne restera que l’Instant Présent. Le monde n’existera plus, vos relations quelles qu’elles soient n’existeront plus, vos histoires personnelles et collectives n’existeront plus. Donc vous ne pourrez plus vous appuyer sur quoi que ce soit de connu. Et le meilleur apprentissage, réalisé par l’Intelligence de la Lumière, c’est de vous donner accès à cette spontanéité de la co-création qui ne s’embarrasse pas de préjugés, qui ne s’embarrasse pas de l’expérience passée, qui ne s’embarrasse pas de suppositions sur un effet ou un résultat quelconque. 
 
  
 
C’est ça être pleinement Ici et Maintenant, être pleinement présent à la Lumière, parce que quand vous êtes présent à la Lumière, eh bien y a plus personne, en tant que personne. Et c’est ça la vraie vie en la Lumière au sein des mondes qui ne sont pas divisés, enfermés ou séparés, même en 3D unifiée. Je peux dire que là, la 5ème dimension s’incarne et que vous, ou la plupart d’entre vous qui vivez cela, vous vivez déjà en 3D unifiée, bien sûr. C’est un préalable, et c’est le déroulement même du processus de votre Ascension individuelle et collective. 
 
  
 
Alors bien sûr ceux qui sont accrochés à leurs habitudes, à leurs possessions, sont un peu déroutés parce que tout cela leur est enlevé. C’est la Révélation, c’est l’Apocalypse qui montre tout ce qui était caché, pas seulement des autres dimensions mais aussi dans le déroulement de votre conscience en ce monde. Ça concerne aussi bien les individus, les groupes familiaux, les groupes spirituels, les groupes régionaux, les nations, les États, les continents. Et tout ça se vit, cette fois-ci, avec plus ou moins d’intensité mais de manière synchrone sur la Terre.  
 
  
 
Interrogez vos frères et vos sœurs, même qui ne sont pas dans votre vibration comme vous dites, dans votre évolution de transformation, qui néanmoins eux aussi se rendent compte que les choses ne se passent plus du tout comme avant, comme à l’habitude. Il n’y a plus d’habitude qui peut être maintenue. C’est ça demeurer dans l’Instant Présent et être vierge de tout désir, et être dans le lâcher-prise par rapport à son histoire, à sa personne et à son propre mental. 
 
  
 
Alors tout cela est destiné à favoriser, bien sûr, l’installation de la stase des fameux Trois Jours, et vous vous doutez bien que maintenant tout cela est iminemment proche. Je vous rappelle que j’avais parlé pour la première fois cette année de dates, bien sûr. Les dates étaient des dates butoir, non pas de la fin des temps ou de la fin de ce mode de vie, mais vraiment des transformations qui ne pourront plus être ignorées par quiconque sur la Terre. Même ceux qui sont des autruches, qui ont mis la tête dans le trou pour pas voir, seront ébranlés. Ça fait partie de la prise de conscience qui est préalable, si vous voulez, au Serment et à la Promesse, et à la stase des Trois Jours et à l’espace résolutoire qui s’ouvrira après, des 132 jours, n’est-ce-pas ? 
 
  
 
Voilà. Tout ça, à différents niveaux, vous le constatez. Vous ne pouvez pas dire que vous pouvez maintenir la même routine, les mêmes habitudes, que vous aviez encore voilà quelques mois. J’espère que cela, vous vous en rendez compte. Ça, c’est la première chose. L’Appel de la Lumière se fait aussi de plus en plus pressant, pour ceux qui perçoivent les vibrations, directement par la vibration elle-même qui devient – comment dire ? – de plus en plus envahissante, que ça soit nos Présences même. Dès que vous avez l’idée de penser à l’un d’entre nous, nous sommes en vous, instantanément, comme nous vous l’avions dit. Avant, vous ne le perceviez pas, maintenant vous le percevez, au milieu de votre poitrine ou dans le Canal Marial.  
 
  
 
Et cela va devenir quelque chose de totalement naturel et vous remplacez une routine liée à l’enfermement par des découvertes de ce qui est naturel et qui ne s’embarrasse pas de règles, de précautions, de mises en garde de votre mental, de vos émotions. Vous êtes en train de redécouvrir, que vous le perceviez ou pas, la joie ineffable d’être en vie, d’être en la vraie vie, quels que soient les derniers soubresauts, je dirais, des structures archaïques et enfermantes présentes au niveau des reliquats des systèmes de contrôle du mental humain. 
 
Tout cela va devenir, à partir de demain, puisque vous savez que nous sommes à la Toussaint - et vous allez vous rendre compte qu’une fois la libération des forces que je qualifierais spirituelles de la Toussaint, qui sont masquées depuis beaucoup d’années par ce que les Américains appellent Halloween où on fête les diables plutôt que les saints, n’est-ce-pas ? - une fois que cette phase va être passée, vous allez constater que la Lumière est de plus en plus présente, même dans votre quotidien, à travers des cadeaux, à travers des résolutions auxquelles vous n’auriez même pas pensé de vous-même.  
 
  
 
Il y a des évidences qui s’installent et qui se manifestent à vous, et qui vous donnent vraiment à vivre encore plus de Grâce, dès l’instant où vous êtes attentif et dès l’instant même, je dirais, où vous cessez de jouer l’observateur de vous-même, ou de jouer au jeu de la réfutation et même d’un quelconque objectif, je dirais, d’Ascension ou de fin des temps - parce que c’est la fin des temps. Mais vous n’avez plus besoin - même si vous êtes curieux et intéressé par l’extérieur - vous n’avez plus besoin de tous ces signes, de toutes ces évidences qui vous permettaient de cadrer votre vécu. Vous êtes directement dans la vraie vie, si je peux dire, vous êtes donc réellement pour beaucoup d’entre vous, de plus en plus facilement ici-même en 5D mais aussi en 3D unifiée. 
 
  
 
Et là ça signe vraiment un bouleversement qui va devenir de plus en plus important dans vos cadres de vie, dans vos cadres intérieurs, où tout ça va voler en éclats, ne laissant que l’Amour nu - et l’Amour nu est la Vie. L’Amour inconditionné dont parlait Thérèse hier est exactement ce qui se produit dès l’instant où vous avez saisi que vous ne pouvez plus rester le c-- entre deux chaises. Parce que j’ai dit et je répète qu’y a plus de chaises, de même qu’y a plus de c--. Donc où voulez-vous vous assoir ? Il n’y a nulle part où s’assoir, il y a juste à laisser la Vie s’écouler et à être dans le sens, je dirais, de la moindre résistance, sans même jouer l’observateur et sans même chercher, comme je disais l’année dernière, la réponse du cœur, pour un aliment, pour une rencontre, pour n’importe quoi. La réponse se fait instantanément avant même qu’il y ait une question. C’est ça l’intelligence du cœur, qui n’a rien à voir avec l’intelligence de la tête.  
 
  
 
Et c’est cette forme de spontanéité qui va libérer, je dirais, vos derniers engrammes, quels que soient ces engrammes, qu’ils soient liés à l’entretien d’un lieu de vie, que ce soit au fait d’éduquer des enfants. Vous allez rentrer de plus en plus dans la spontanéité. Et qu’est-ce qui va se passer quand vous rentrez dans la spontanéité ? C’est ce que disait encore hier Thérèse, c’est la Petite Voie, c’est la Voie de l’Enfance. Et tout va se faire dans la même Grâce. Même les choses que vous rechigniez auparavant vont se faire avec évidence et facilité, sans y penser, sans émotions, mais parce que c’est l’Intelligence de la Lumière qui vous le fait faire, si je peux dire. En fait, c’est votre Cœur Ascensionnel qui libère là, en vous, non plus les forces de prédation mais les dernières habitudes, les derniers conditionnements liés vous savez aux petits diables qui peuvent encore être présents.  
 
  
 
Tout ce qui auparavant vous semblait ordonné, régulier, comme de manger à telle heure, de faire telle chose à telle heure, n’auront plus aucun sens bientôt. Vous allez observer que par exemple vous allez pouvoir ne rien manger parce que, c’est pas parce que vous faites un régime mais parce que rien ne peut rentrer dans votre ventre, et d’un coup à 3 heures du matin, vous déciderez de faire un repas. Ou alors, de manière incongrue, de vous lever le matin et de passer la journée au même endroit sans rien faire. C’est pas de la fainéantise, c’est parce que c’est ce que l’Intelligence de la Lumière vous demande. 
 
  
 
Et donc plus vous obéissez à ce que vous êtes en vérité, plus la personne avec ses habitudes, avec ses histoires, va disparaître. Donc vous disparaissez, non plus seulement en disparaissant à ce monde, mais c’est le monde lui-même qui disparaît quand vous êtes présent. Vous n’entendez plus rien, vous êtes pris par le Chœur des Anges, vous êtes pris par une Présence qui est là et qui vous fait vibrer le cœur. Et vous commencez à vous rendre compte de ce qui est essentiel et de ce qui est futile. Et vous vous rendez compte que beaucoup de choses dans vos vies étaient extrêmement futiles, et ça se fait tout seul.  
 
  
 
C’est pas vous qui décidez par votre volonté, par l’éclairage ou par le besoin de se conformer à quelque chose qui est juste, puisque c’est la Lumière qui le fait à votre place. Alors ça simplifie la vie, ça simplifie aussi les relations, n’est-ce-pas, et ça simplifie aussi l’établissement de la Lumière bien au-delà des Portes, dans toutes vos cellules comme j’ai dit, et dans tous vos corps subtils. Donc les corps subtils, le corps émotionnel, le corps mental, les chakras du bas, ne réagissent plus comme avant. 
 
  
 
Vous allez constater que vous devenez de plus en plus sensible, mais non pas sensible émotionnellement mais sensible à tout votre environnement extérieur, mais aussi à tout ce qui se déroule en vous. Pas seulement la vibration mais aussi la position d’une jambe, la position où la vie, la respiration, qui se produisent dans vos organes… vous allez capter même des organes que vous ne captiez pas avant. Non pas sous forme de douleurs, non pas sous forme de dysfonctionnements, mais vous allez vous rendre compte que tout est vivant à l’intérieur de vous, absolument tout. Et c’est ce côté de pénétration de la Lumière, plus seulement par les Couronnes, plus seulement par l’Onde de Vie ou par les Triangles du cœur ou le Triangle de la rate, le Triangle de l’énergie radiante vitale, mais que cela concerne absolument tout.  
 
  
 
Vous allez aussi observer des contacts beaucoup plus faciles dans la nature. Vous pouvez rentrer en contact avec une abeille, avec un papillon, avec n’importe quoi, mais vous le faites pas pour mener à bien une expérience, vous le faites pas pour vous prouver que vous êtes capable de le faire, cela se produit spontanément. Et plus cela se produit, plus vous rentrez en confiance totale en l’action de la Lumière et en votre propre co-création consciente. C’est ça qui se déroule maintenant avec effectivement, parfois, quand vous êtes confronté malgré ça à des gens qui sont encore, je dirais, sclérosés dans leurs habitudes et dans leur passé, vous allez voir qu’il y a des espaces de résolution qui vont vous permettre là aussi de ne plus retomber dans la justification, dans l’explication, dans les besoins de démontrer, dans les besoins de prouver, parce que l’évidence de la Lumière sera telle que c’est la Lumière par elle-même qui agit. Vous, vous avez juste à laisser passer, en quelque sorte, ce que vous êtes en Éternité, ici même à la surface de ce monde. 
 
  
 
Et donc, comme je le disais, c’est le monde qui disparaît, ce n’est pas vous. Avant, vous disparaissiez du monde dans l’Absolu, dans le Parabrahman, dans la méditation, vous partiez. Mais là vous partez peut-être encore, mais vous êtes aussi capable de partir tout en étant complètement présent dans ce que vous faites. Et même avant je vous disais, par exemple s’il y avait un Appel de la Lumière au moment où vous étiez au volant, vous aviez du mal à maintenir votre vigilance de conduite. Vous allez pouvoir vous apercevoir maintenant que quel que soit le degré de disparition, quelle que soit votre disparition, ou quelle que soit la disparition du monde, vous arrivez néanmoins à mener à bien ce que vous étiez en train de faire, dès l’instant où ce que vous menez à bien n’est pas issu de votre personne mais directement de l’Intelligence de la Lumière. 
 
  
 
Et à ce moment-là, les surprises, les cadeaux, vont devenir de plus en plus importants, de par l’action directe de la Lumière et par la manifestation et l’incarnation de cette co-création consciente où tout se déroule dans l’instant présent sans référer à une habitude, à un passé, à une souffrance ou à un objectif futur. Vous devenez complètement libre, même si vous êtes enfermé encore dans des activités par rapport à ces aspects spirituels qui deviennent effectivement non seulement primordiaux mais qui vous montrent la futilité de tout ce qui est éphémère. C’est cet apprentissage que vous menez et dont découle la fin de votre assignation vibrale et la révélation, non seulement de ce que vous êtes mais aussi de ce que vous vivez en ce monde. 
 
  
 
Alors bien sûr, tout cela nécessite une forme d’acclimatation, une forme de lâcher-prise si je peux dire, même à celui qui était dans l’observateur de manière permanente ou dans la disparition permanente. Aujourd’hui, vous pouvez à la fois disparaître et à la fois être présent, et tout va se dérouler comme ça de plus en plus vite. Rappelez-vous que quand vous laissez la Lumière émerger, c’est à dire non plus seulement accueillir la Lumière, non plus seulement rayonner la Lumière, mais être intégralement Lumière, vous êtes dans la Voie de l’Enfance. Parce que la Lumière ne connaît pas d’autres voies. Même si effectivement dans les temps passés, certains êtres libérés ont pu se présenter comme des directeurs de conscience ou des gourous, ou des prophètes, tout cela est complètement dépassé maintenant. Vous découvrez réellement ce que veut dire la liberté et l’autonomie.  
 
  
 
Bien sûr qu’il y a encore des règles liées à la matière, qu’il y a encore des règles sociales, morales, éducatives, et j’en passe. Mais au sein même de ces règles, vous découvrez la liberté. La liberté n’est pas la liberté de ne pas voir ce qui existe, elle est la liberté de traverser ce qui existe avec facilité et légèreté. Alors ça ne veut pas dire que tout est facile parce que vous pouvez parfois vous retrouver surpris, je dirais, dans quelque chose qui est très fluide, avec des remontées non pas du passé mais des choses qui appartiennent encore aux fonctionnements anciens de la matrice enfermée. Mais ça ne dure jamais. Il y une modification importante de l’espace-temps. Vous le voyez au niveau géophysique sur la Terre, à travers les trous qui apparaissent un peu partout, vous le voyez à travers même les formes des nuages.  
 
  
 
Je vous rappelle que je vous avais fait un petit coucou voilà deux mois ou trois mois qui était très particulier, n’est-ce-pas ? Eh ben vous pouvez aussi créer la même réalité, et ça va vous sembler merveilleux. Vous regardez un nuage, c’est pas le pouvoir qui va agir, et vous dites : « oh ce nuage, il a la forme à peu près (par exemple) d’un dragon », et le dragon va se matérialiser sous vos yeux. Vous l’avez pas demandé comme un signe de pouvoir, c’est votre cœur qui s’est exprimé, et l’environnement se conformera de plus en plus, non pas à vos souhaits personnels mais à l’évidence de votre cœur. 
 
  
 
Vous voyez bien, d’ailleurs, qu’au niveau des autres règnes, que ce soit les végétaux, que ce soit les animaux, les insectes, que tout est en train de se modifier. Les comportements des pousses des végétaux sont différents, y a des anomalies génétiques qui sont en train de se produire, qui correspondent à cette grande mutation qui s’annonce et qui est achevée pour la Terre depuis 2011, mais comme je l’ai toujours dit, qui doit se traduire jusqu’au plus dense de la matière et jusqu’au plus dense de l’enfermement. Et d’ailleurs, même les règles habituelles de fonctionnement, par exemple des avions ou des trains, ou de vos appareils électroniques, vont se trouver grandement modifiées. 
 
  
 
Tout ça, c'est lié aussi à la Lumière. La Lumière jusqu’à présent se dirigeait vers les zones de moindre résistance, les vortex, vos Portes, vos Étoiles. Aujourd’hui, elle est partout, elle s’infiltre partout, même dans vos ordinateurs, même dans vos machines, et ça, les circuits électriques organisés n’aiment pas trop. C’est une modification importante de l’électromagnétisme terrestre et donc de la gravitation. Tout cela vous le vivez en vous mais la Terre le vit aussi, et même ceux d’entre nos frères et nos sœurs humains qui ne sont pas réveillés, cela concourt à établir un réveil de plus en plus évident. 
 
  
 
Alors bien sûr ça vous débarrasse, si je peux dire encore une fois, de toutes les projections, de toutes les suppositions, de toutes les interrogations que vous pouviez avoir par rapport à un vécu. C’est à dire que pour beaucoup d’entre vous, vous êtes beaucoup moins intéressé par le fait de comprendre, par le fait d’exprimer ou d’ingurgiter certaines connaissances. Vous êtes disponible de plus en plus pour l’Instant Présent, pour la Lumière et pour l’Amour, quelles que soient les manifestations qui se produisent en vous ou autour de vous. Et ça crée une certaine forme, là aussi, de légèreté et de liberté. C’est la liberté et l’autonomie qui résultent de l’expression de la co-création consciente au sein de ce monde. 
 
  
 
Alors bien sûr vous savez que nous sommes vingt-quatre Anciens, et nous sommes agencés, si je peux dire, par Éléments. Et ces Éléments, vous les retrouvez bien sûr dans l’agencement même des Portes de votre corps, qui se mettent en syntonie. Parfois vous allez sentir le chakra de l’âme, le chakra de l’Esprit, qui se mettent à résonner avec les Portes du sacrum ou des plis de l’aine. Et parfois, comme je l’ai dit, tous vos organes vous semblent vivants. Ça voulait pas dire qu’ils étaient pas vivants avant, puisque que par exemple vos organes fonctionnaient, mais vous allez les vivre comme parties intégrantes du vivant en vous, au sein même de l’illusion de ce corps, parce que vous êtes déjà, pour la plupart, en train de passer dans les conditions, si je peux dire, de la 3D unifiée ou de la 5D, ce qui revient au même. La seule différence, c’est la présence encore de ce corps de chair, mais ça ne changera rien après, pendant les 132 jours. Parce que qu’il y ait un corps de chair ou qu’il n’y en ait pas, vous serez de toute façon présent dans un corps d’Êtreté. 
 
  
 
C’est ça que vous êtes en train de vivre, et le plus important, c’est de vivre l’Instant Présent. Vous goûtez aux joies des rencontres, entre vous, avec la nature, avec un papillon. Vous goûtez à cette liberté fondamentale qui est liée à la vie au sein des mondes libres, quelle que soit la dimension, ou même si vous êtes, je dirais, Libéré Vivant ou Absolu. Il vous est permis de goûter ici-même en ce monde ce qui, pour beaucoup d’entre vous, aurait encore semblé il y a quelques années impensable. Y en a parmi vous qui accueillent des dragons chez eux, d’autres qui accueillent des Végaliens qui viennent les voir tous les soirs, y en a qui ont des entités qui peuvent ressembler à des animaux ou qui évoluent sur des plans élémentaires astrals qui viennent vous rendre visite, et des animaux physiques aussi. Vous voyez que tout est en train d’être modifié, en quelque sorte, par la Grâce de la Lumière. 
 
  
 
Alors bien sûr y a l’autre versant, qui j’espère ne vous concerne pas, qui consiste à entrer dans les résistances à la Lumière, c’est à dire dans les conflits sans fin qui durent, qui grandissent de jour en jour. Ça, vous le voyez sur des territoires qui font partie de l’histoire de la Bible en ce moment même. Vous voyez se dérouler l’ensemble des prophéties qui ont été données au travers des siècles, dans quelque courant traditionnel que ce soit. Et tout cela se déploie sous vos yeux. Vous arrivez à relativiser entre ce qui est urgent et important et ce qui n’est ni urgent ni important, et qui ne représente finalement que des habitudes ou que des choses inscrites dans des croyances mais qui n’ont rien à voir avec la vérité de la Lumière. 
 
  
 
Voici donc la première partie de mon intervention en tant que Commandeur des Anciens, qui vous invite donc en quelque sorte à laisser tomber tous les repères que vous avez pourtant bâtis à travers vos alignements, à travers l’éveil de l’Onde de Vie, à travers les Couronnes radiantes, à travers les vibrations, pour être de plus en plus immergé dans la Grâce. Et quand vous vivez la Grâce comme un état et non plus comme une action par moment, même si vous sentez les vibrations, même si vous sentez les Présences, vous restez dans le Cœur du Cœur, c’est à dire dans l’Infinie Présence ou l’Ultime Présence, et la joie va vous gagner de plus en plus, dès l’instant où vous ne résistez à rien.  
 
  
 
C’est ça la Voie de l’Enfance dont vous a parlé Thérèse et qui débouche de manière inexorable sur l’humilité la plus réelle, sur la farouche liberté que vous éprouvez en vous mais que vous accordez aussi à l’autre, c’est à dire que vous ne voulez plus jouer aucun rôle. Ça veut pas dire que vous assumez pas le fait d’être père ou mère ou d’avoir des parents à s’occuper, mais que vous n’êtes plus dupe du jeu, vous n’êtes plus impliqué au sens de la participation de ce jeu, des habitudes, des croyances et des peurs. Même si vous êtes encore obligé de le jouer, selon les circonstances de votre assignation, vous n’êtes plus perturbé et vous le serez de moins en moins, si ça n’est pas encore le cas à partir d’aujourd’hui. 
 
  
 
Voilà ce que j’avais à dire. Alors par rapport à ce point précis, j’ai une deuxième intervention à faire, mais si nous avons encore, dans ce premier laps de temps, encore quelques moments, et si vous avez quelques questions pour éclairer spécifiquement ce que je viens de dire, alors j’écoute. En tout cas, celui qui est à côté écoute et me le transcrit. On reste précisément dans ce que je viens d’expliquer. 
 
  
 
  
 
Question : j’ai été réveillée par une griffe posée sur ma tête et il y avait une forme blanche sur ma gauche. Puis j’ai vu un dragon blanc. Est-ce l’ancêtre des sept dragons présents ici ? 
 
  
 
Oh y a des dragons partout, y en a pas qu’ici. Et vous avez les dragons… alors on pourrait appeler ça la caresse du dragon -  y a aussi le souffle du dragon mais ça, en général, vaut mieux pas qu’il le souffle sur vous, sans ça vous êtes carbonisé. Mais la patte du dragon, c’est effectivement une griffe particulière avec sept doigts, et ça peut effectivement vous griffer, mais pas vous griffer méchamment. 
 
  
 
Simplement c’est une marque d’estime pour les dragons que de vous griffer, en quelque sorte. C’est leur marque. De même que moi je tapote sur la tête, ou je tape à coups de marteau sur la tête, de la même façon que Thérèse vous donne un ruissellement d’Amour, vous allez apprendre à nous identifier, non plus seulement à travers nos Présences dans votre cœur ou dans le Canal Marial mais directement à travers la manifestation de la Lumière. Donc c’est tout à fait logique, et si vous êtes en contact, si il vous apparaît quelque chose, ce n’est pas parce que vous l’avez cherché au niveau de la personne, c’est parce que c’est en relation directe avec votre Éternité. 
 
  
 
Donc ces manifestations peuvent effectivement devenir très physiques, puisqu’y a plus de séparation entre les plans. Donc vous pouvez recevoir, je dirais, une marque d’estime des différents peuples élémentaires, mais aussi de vos différentes lignées. C’est ça qui se déroule. 
 
  
 
Et la question était quoi par rapport à cela ? 
 
  
 
est-ce l’ancêtre des dragons ? 
 
  
 
C’est une résonance de la Lumière. 
 
  
 
Question : entre l’arrivée de la deuxième Étoile dont vous avez donné la date butoir du 7 janvier prochain, et les Trois Jours, pouvez-vous donner un ordre de grandeur temporel ? Quelques semaines, une journée, quelques années ? 
 
  
 
Années ? 
 
  
 
je vous demande. 
 
  
 
C’est pas la peine de répéter, j’ai tout entendu. C’est un ancien vélo. Alors, le fait de poser cette question montre que tu es encore soumis d’une façon ou d’une autre encore au temps, et que tout ce que j’ai exprimé avant n’a pas encore rempli tout l’espace de ta Présence, à moins que tu aies des choses à rembourser après cette date et que t’aimerais bien ne pas les rembourser, n’est-ce pas ? Ça peut être différentes raisons.  
 
  
 
Ce que je veux dire par là c’est qu’il y aura, quand j’ai dit synchronicité des évènements, dès que vous aurez la visibilité collective, même si vous avez des nuages chez vous - mais vous en entendrez parler à ce moment-là parce que ça sera impossible de le cacher -, c’est pas comme les images qui apparaissent maintenant et qui sont réelles, mais qui correspondent à des images fantômes, à des projections de Lumière, non pas des mauvais garçons mais liées à l’interaction entre Nibiru et le Soleil. Ça c’est une chose. Mais il y aura une quasi-synchronicité bien sûr. Je dirais que tout au plus la synchronicité, elle ne débordera pas a priori sept jours, voire deux semaines, entre la visibilité des Trompettes et Marie. Mais ça peut être, nous vous l’avons dit, à n’importe quel moment déjà depuis deux mois. Et plus vous allez vivre ces rencontres avec d’autres plans, avec d’autres manières de fonctionner qui sont liées à l’Intelligence de la Lumière et non plus à votre petite personne, plus vous vous rapprochez, bien sûr, de cela. 
 
  
 
Maintenant vous savez qu’il y a des périodes, aussi bien pour les guignols que pour nous, qui sont plus propices, je dirais, à la manifestation des évènements de la révélation finale. C’est quoi ces périodes ? Vous venez d’en passer une, c’est la période de la Toussaint. Après, vous avez la période de Noël avec le solstice d’hiver, après vous avez Pâques, mais qui nous amène déjà plus loin. Donc, il est très probable que ce qui est acté dans les plans spirituels, qui a descendu petit à petit des plans avec des vitesses variables, l’approche de Nibiru, est aujourd’hui suffisamment proche pour permettre d’effectuer, je dirais, la dernière partie de son trajet orbital de manière très rapide, voire foudroyante. Donc y a pas de meilleur témoin avant l’apparition visible de cet astre que ce que vous vivez actuellement dans votre chair. Et plus vous disparaissez, plus le monde disparaît, plus vos habitudes disparaissent, plus vous êtes sûr que c’est de plus en plus proche.  
 
  
 
Vous êtes dans ces Temps-là déjà depuis quelques mois, je ne vous l’avais pas caché. Je vous avais dit aussi que l’assignation vibrale était terminée depuis août-septembre à peu près. Là maintenant vous êtes en train d’expérimenter, comme je l’ai exprimé au nom du Conseil des Anciens, d’expérimenter justement votre propre disparition au sein de la stase. 
 
  
 
Alors rassurez-vous parce que vous allez avoir aussi - enfin rassurez-vous, c’est pas rassurant mais ne vous inquiétez pas je voudrais dire plutôt - vous allez voir certains de vos frères et vos sœurs qui vont être pris d’activité matérielle frénétique, comme s’ils avaient besoin de se raccrocher à la matière, avec des dépenses compulsives, les besoins d’ancrer encore plus leur présence de manière matérielle. C’est pas grave, c’est pas grave parce que comme le mouvement est impulsé et qu’il n’y a plus aucune marche arrière ou aucun ralentissement possible si je peux dire, vous avez là aussi chacun d’entre vous à suivre les lignes de moindre résistance. Si d’un coup vous voulez vous mettre à faire des colliers de perles et que vous sentez ça comme un appel, c’est pas votre personne qui le décide. 
 
  
 
Alors bien sûr, encore une fois, vous pouvez essayer de manière fort subtile, inconsciemment si je peux dire, de vous raccrocher à des habitudes passées, à essayer de retrouver un cadre sécurisant, dans votre lieu de vie, dans vos pensées, dans vos émotions. Mais tout cela aussi va devenir caduc si ce n’est pas déjà le cas.  
 
  
 
Donc pour répondre à ta question, il y a une quasi-synchronicité entre le signe céleste, bien sûr, et l’apparition des Trompettes du ciel et de la Terre. Alors c’est lié, si vous voulez, non pas au moment où ça se produira, mais c’est lié surtout à l’angle, si je peux dire, entre Nibiru, le Soleil et la Terre. Et selon bien sûr où est la Terre et selon la vitesse relative de Nibiru, l’emplacement est différent, et donc la résonance qui se produira sera profondément différente dès qu’il y aura cette visibilité. Donc on peut dire qu’il y a une quasi-synchronicité.  
 
  
 
Maintenant, s’il se passe rien du tout d’ici cette date que j’ai donnée, de visible dans le ciel, ça voudra dire que les méchants garçons ont trouvé encore une parade, comme pour les vaccins qu’ils avaient mis au point. Mais sincèrement je ne vois pas comment ils pourraient d’une quelconque manière aller modifier la course de cet astre. C’est impossible. À partir du moment où il est entré, si vous voulez, dans le système solaire intérieur, qui est signé par le passage de la première Étoile (qui n’a rien à voir pourtant), eh bien à ce moment-là nous savons qu’il y a une période de révolution et de visibilité qui ne dépasse pas un an. Ça, c’est des données mécaniques. Mais les conditions de cette visibilité et l’impact de cette visibilité peut expliquer qu’il y ait ce décalage qui peut exister de une à deux semaines, exceptionnellement plus, entre les manifestations des Trompettes de l’Appel de Marie, qui s’étalent toujours sur le même temps, mais le début des Trompettes sera a priori juste après l’apparition de la visibilité de Nibiru. Mais ça peut être encore rapproché, ça peut être dès maintenant, parce que l’accélération est possible mais le freinage n’est pas possible. Y a plus de freins, vous roulez sans freins maintenant. D’ailleurs y a même plus de voitures, n’est-ce-pas, ni de vélos. 
 
  
 
Autre question sur ce que je viens d’exprimer à la demande du Conseil ? 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors, nous allons pouvoir clôturer pour quelques instants, mais je reviens tout de suite après pour la deuxième partie de mon intervention liée à mon poste prestigieux de Commandeur. Eh oui, nous jouons des rôles nous aussi, mais il nous tarde quand même de finir avec tous ces rôles-là, hein. 
 
  
 
Je vous transmets toutes mes bénédictions, mais pas toutes parce que je reviens dans très peu de temps.  
 
  
 
À tout de suite. 
 
  
 
  
 
     

*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 09:59 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:42 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


LE COMMANDEUR DES ANCIENS 
 
  
 
2ème partie  
 
  
 
La Co-création consciente 
 
  
 
  
 
Eh bien chers amis, nous allons pouvoir continuer. Vous êtes toujours là, n’est-ce pas ? Eh bien moi aussi. Alors, nous allons maintenant exprimer là aussi un certain nombre de choses, et aussi vibrer un certain nombre de choses. Et j’interviens toujours en tant que « prestigieux » Commandeur des Anciens, n’est-ce pas ? Donc, un peu de respect.  
 
  
 
Alors, vous avez vécu, et vous vivrez encore je pense, nombre d’entre vous, quand vous aurez l’occasion d’écouter et de lire ce qu’a dit la petite Thérèse, de vivre sa Présence. Nous vous avons dit, et je vous ai dit moi-même, que quand j’intervenais, je tapotais sur la tête n’est-ce pas, ou parfois je tapotais plus fort. Nous avons donc une signature Vibrale, si je peux dire, qui nous est spécifique à chacun d’entre nous. Vous savez que nous sommes placés, au niveau de notre Conseil, par Éléments. Chacun des Melchisédech étant en affinité Vibrale avec l’un des Éléments, et donc avec une partie de votre Couronne ou une partie de vos assemblages entre les Portes correspondant au corps d’Êtreté. Nous avons donc une signature spécifique qui est capable, je dirais, de faire entrer en résonance un mouvement, si je peux dire, de l’énergie Vibrale de la Lumière au sein de vos structures. 
 
  
 
Alors c’est des rencontres. Ces rencontres que vous vivez, avec les Elfes, avec les Dragons, avec vos frères et sœurs, avec nos frères et sœurs humains, avec votre famille, avec les situations que vous avez à vivre, vont se traduire de plus en plus, pour poursuivre un peu ce que je disais tout à l’heure, directement au niveau de votre corps. Vous allez très vite repérer la Présence par exemple, et l’énergie si je peux dire, la signature, de Thérèse, vous l’avez vécu ou vous le vivrez en lisant ou en écoutant Thérèse. Mais pour chacune des fréquences liées à l’architecture de la Lumière - je vous rappelle l’assemblage de photons par six -, vous allez vivre une activation, dans votre corps et dans votre conscience, particulière.  
 
  
 
Alors pour cela, c’est extrêmement simple. Vous allez pouvoir, toujours grâce à la co-création consciente, systématiser l’action, par exemple des Vertus spirituelles. Vous savez que vous avez douze Étoiles, que chaque Étoile, indépendamment d’être portée par une entité qui a été présente sur terre à un moment donné ou à un autre, vous avez la possibilité de ressentir, dans ce corps même, sans même parler de vibrations, des zones de votre corps qui vont être spécifiquement reliées à telle conscience et telle signature Vibrale des Présences que nous incarnons à notre niveau, là où nous sommes, mais aussi en vous. 
 
  
 
Nous vous avons, de manière permanente, répété que nous étions en vous. Vous allez maintenant le vérifier, et de manière fort simple. Vous vous rappelez, à l’époque, il y avait les différents yogas qui avaient été donnés par Un Ami. Il fallait placer des cristaux, placer vos doigts, faire des postures, pour percevoir et vivre, par exemple, la Conscience d’un Archange. Jusqu’à présent vous établissiez des communications ou des contacts par le Canal Marial, ou par le Cœur, avec de multiples Présences possibles, parmi celles qui vous ont été les plus sensibles durant ces dernières années à travers nos interventions. 
 
  
 
Maintenant vous allez, grâce à la co-création consciente, pouvoir vous activer vous-même. Qu’est-ce que ça veut dire ? Que vous allez apprendre à identifier que quand vous avez telle Porte ou telle Étoile qui se met à vibrer, c’est aussi une réponse du corps de Lumière, du corps d’Êtreté, par rapport à ce qui était dans votre tête ou à l’activité que vous êtes en train de mener.  
 
  
 
Imaginez par exemple que vous manquez, par rapport à une situation… ça vous semble pas suffisamment clair, y a pas suffisamment de clarté ou par exemple ça vous semble pas suffisamment précis. Vous allez avoir la possibilité, sans même y penser, de voir s’activer en vous les Étoiles et les fonctions correspondantes au niveau de la conscience. Si il y a besoin, par exemple, de vous aligner -  vous ressentez le besoin de vous aligner - eh bien vous allez vous aligner et vous allez constater que simplement en pensant à vous aligner, la petite Couronne de la tête va s’aligner et va se mettre en vibration. Si vous vous avez besoin de clarté et de précision, vous allez sentir les Étoiles Clarté et Précision qui vont vibrer. Si le Christ a besoin de se manifester à vous, vous allez sentir KI-RIS-TI qui va vibrer.  
 
  
 
Donc en fonction de la vibration qui va s’allumer, si je peux dire, et que votre conscience et vos cellules vont percevoir, à ce moment-là ça veut dire tout simplement que vous êtes en phase d’expression de votre Êtreté, directement relié à la Vertu ou à la fonction spirituelle qui s’active à travers les Portes ou les Étoiles. 
 
  
 
Et donc, il est pas question, bien sûr, de vous donner toutes les combinaisons, vous avez déjà les noms, non pas des Étoiles elles-mêmes, mais les noms des Vertus spirituelles qui sont placées autour de votre tête ou sur vos Portes. Par exemple, si vous avez des désirs - y a quelque chose qui émerge, qui est un désir d’un aliment donné - vous allez vous apercevoir que la Porte Attraction ou Vision va vous dire si ce désir est conforme à la Lumière. Non plus en posant la question, comme je disais dans mon intervention précédente, mais directement par le ressenti de la zone, pour ceux qui ressentent, bien sûr, les vibrations.  
 
  
 
Vous allez sentir aussi de plus en plus, de la même façon que ça s’est produit au niveau de la tête, la connexion d’Étoile à Étoile dans les Triangles, par exemple vous allez sentir l’activation simultanée de deux Portes, ou trois Portes, qui correspondent à un Triangle élémentaire qui constitue le corps d’Êtreté. Chacun de ces Triangles, qu’il soit présent directement dans le cœur au niveau de ce qui était appelé la structure géométrique géodésique à 24 faces identiques, le tétrakihexaèdre je crois, ce nom savant, vous allez aussi maintenant sentir, par l’impact sur la conscience, mais par (si vous avez le ressenti aussi) par l’Intelligence Cellulaire directement, vous allez être guidé par la Lumière, la vôtre, directement. 
 
  
 
Je vous rappelle qu’au moment des Trois Jours, il y aura rien d’autre que vous-même. Y aura plus de monde, y aura plus de Présences, y aura plus de vibrations. Ça veut dire quoi ? Ça va vouloir dire que durant la période qui s’active aujourd’hui et jusqu’à la visibilité de la deuxième Étoile, vous allez pouvoir concrétiser la co-création consciente. Non pas seulement au sens matériel ici sur cette terre, mais au sens spirituel. Si vous avez besoin, par exemple, de voir quelque chose, vous allez voir que par exemple quand vous voyez un Elfe, quand vous percevez un Dragon, quand vous percevez une entité qui passe chez vous, vous allez avoir la résonance qui s’active au niveau des Étoiles et des Portes. Vous savez qu’il existe un certain nombre de communications, peut-être, entre les Étoiles et les Portes, par des circuits qui ne sont pas des Triangles mais qui sont aussi des circuits du corps d’Êtreté. 
 
  
 
Donc vous allez, en fonction des situations, en fonction de ce qui vous anime dans une journée donnée par rapport à un évènement donné, percevoir l’action directe de la Lumière qui s’imprime dans votre corps. Au-delà du cadeau, au-delà des Grâces - qui sont tangibles et visibles -, vous allez avoir les réponses. Ces réponses ne sont pas des mots, ne sont pas des concepts, ne sont pas des explications, mais sont des réponses vibratoires.  
 
  
 
Si vous avez besoin de l’aide du ciel, vous savez maintenant que c’est Thérèse qui est prédisposée, par sa manifestation particulière de fusion entre la petite Couronne et la grande Couronne, qui donne ce ruissellement sur la tête, que c’est Thérèse - mais au-delà de Thérèse, c’est la Profondeur -, ça veut dire que vous rentrez au plus profond de votre être, dans votre intériorité et dans l’Infinie Présence. 
 
  
 
Si vous avez besoin par exemple de faire appel au Christ, et de sentir le Christ, vous allez sentir KI-RIS-TI au niveau de l’Étoile et de la Porte. De la même façon que, à un moment donné, pour beaucoup d’entre vous, il y a eu des troubles digestifs liés au retournement de l’âme et aux Portes  Attraction/Vision.  
 
  
 
Si par exemple vous avez quelque chose, vous êtes attiré par n’importe quoi (ça peut être une personne, un film, un objet, un cristal), vous allez avoir la réponse sans même vous poser la question. Vous allez sentir, et là sans être nécessairement dans l’observateur, que réagit en votre structure cellulaire et en votre structure d’Êtreté, de manière conjointe, un certain nombre de circuits, au niveau qui relie les Portes en forme de Triangle. 
 
  
 
Vous avez par exemple le Triangle qui va être constitué entre la Porte Attraction, la Porte Vision et le cœur, qui signifie qu’à ce moment-là, dans ce que vous exprimez, dans ce que vous êtes en train de vivre comme relation ou comme occupation, vous allez directement savoir si la Lumière est en accord et en résonance, parce que vous allez percevoir Attraction/Vision. 
 
  
 
Alors pour ceux qui ne perçoivent pas, bien sûr, les Étoiles, les vibrations, vous allez simplement constater les résultats dans votre vie ordinaire. Mais vous allez être guidé, là aussi. Si vous n’avez pas encore dévoilé cette intelligence Vibrale, c’est directement la matérialité de ce qui va se dérouler qui va vous mettre sur les rails de votre alignement avec votre Être éternel, avec votre Éternité. Même sans la vibration. Et si vous êtes attentif, vous verrez aussi, pour compléter ce que je disais dans ma première intervention, la fluidité de l’Unité, l’Intelligence de la Lumière à l’œuvre, même si vous ne percevez pas la Lumière au niveau de vos structures.  
 
  
 
Et ça va vous obliger, je dirais, d’une certaine manière, à une forme de vigilance, non pas de l’observateur, mais de vos propres pensées. Vous allez vous apercevoir que par exemple quand vous avez une pensée qui arrive concernant un frère ou une sœur, où il peut exister un ressentiment, vous sentirez quelque chose qui va se mettre à vibrer en vous et qui sera directement relié à la fonction spirituelle, à la fonction de la conscience qui est en résonance et en rapport avec cela. On pourrait prendre de multiples exemples. Si vous êtes vraiment pleinement aligné, centré au Cœur du Cœur, dans le Cœur, vous allez sentir en même temps l’Étoile IM, l’Étoile IS, l’Étoile AL et l’Étoile OD, vous allez sentir la croix cardinale qui signe que vous êtes aligné avec la Lumière de votre Éternité. 
 
  
 
Alors vous allez comme ça bâtir des comportements nouveaux, qui ne sont pas issus des conditionnements, des habitudes et de la position de l’observateur ou du point de vue, mais qui sont directement impulsés et dirigés par l’Intelligence de la Lumière de votre corps d’Êtreté. Je vous rappelle que dans les dimensions à partir de la 5ème dimension, y a pas de cerveau, y a pas d’organes tels que vous les connaissez, y a des organes Supralumineux qui ont des formes triangulaires et qui sont régis par l’Intelligence de la Lumière, et non pas par l’utilisation d’un cerveau, ou d’une volonté, ou d’une volition personnelle. 
 
  
 
Qu’est-ce que je peux prendre comme exemple ? Par exemple, vous allez vivre une relation. Et cette relation, avec un frère ou une sœur, sans même parler de vie affective, familiale, va faire résonner en vous les Portes ou les Étoiles qui correspondent au qualificatif de cette relation. Alors vous les connaissez hein : Clarté, Attraction, Répulsion, Profondeur, Unité et tout ça. Donc vous allez pas qualifier intellectuellement quelque chose, vous allez le vivre vibratoirement. Donc ça va réellement court-circuiter la tête et ça sera beaucoup plus, comment dire, intuitif, direct et sans aucune possibilité d’erreur. 
 
  
 
Rentrer dans l’enfance aussi, dont vous parlait Thérèse, dans ces Temps de la Terre que vous vivez - en ces Temps-là de la Terre comme nous avons donné comme titre pour nos entretiens durant cette période -, c’est vraiment vivre la réponse de la Lumière. La réponse ne pourra plus être intellectuelle, vous ne pouvez plus cadrer ça par rapport à une expérience passée mais vraiment par rapport à des expériences nouvelles.  
 
  
 
Qu’est-ce que je peux prendre comme exemple ? Vous êtes aligné, vous avez activé les points de la croix cardinale. Vous allez sentir aussi les Portes correspondantes, au niveau des Portes qui correspondent à ces Étoiles. Vous allez les sentir directement se mettre à vibrer. Si vous ne sentez pas la vibration, du fait aussi que c’est cellulaire vous allez sentir - même si vous ne sentez pas l’énergie et la vibration -, la zone du corps qui se met à bouger. Elle va bouger littéralement, ça veut dire quoi ? Que vous allez sentir, comme je l’ai dit tout à l’heure, vos organes. Si vous avez par exemple besoin de plus de force physique pour faire quelque chose, vous allez voir s’activer le deuxième chakra. Mais si vous ne sentez pas le deuxième chakra, vous sentirez l’organe correspondant, c’est-à-dire les reins. 
 
  
 
Et donc vous allez voir que la co-création consciente va se traduire directement par la perception cellulaire, par la perception vibrale qui est en action au moment où vous menez telle action ou telle co-création consciente. Ça va vous simplifier la vie, même si cela peut sembler dans un premier temps déroutant, parce que le cerveau va vous servir à plus grand-chose, n’est-ce pas ? Dès l’instant où l’Intelligence de la Lumière… Alors bien sûr, j’ai pas dit que l’Intelligence de la Lumière elle va conduire votre voiture, quoique. Vous allez constater qu’y a certains automatismes qui vont survenir, même dans par exemple la conduite automobile. Jusqu’à présent vous sentiez des moments d’Appel de la Lumière qui vous obligeaient à vous arrêter, par exemple, maintenant, si vous avez besoin de maintenir une vigilance et une attention, l’Appel de la Lumière ne vous endormira pas. Mais si vous émettez la pensée de demeurer vigilant pour mener à bien, par exemple, un trajet de route, vous allez sentir que vont s’activer les Étoiles et les Portes qui vont vous apporter le surplus de conscience nécessaire pour mener à bien ce qui est à mener. 
 
  
 
Alors c’est pareil pour tous les actes de la vie. Si vous êtes encore en période d’activité, comment on dit, génitale, vous allez constater que même la relation dite sexuelle fait participer autre chose que le sexe. Vous allez avoir les pieds qui vont se mettre à brûler, vous allez avoir des Étoiles qui vont s’activer, dans ces moments-là, mais c’est pareil pour toute activité. Vous allez faire la cuisine, et vous allez sentir qu’il y a des Étoiles qui s’activent. Alors jusqu’à présent, vous n’y prêtiez pas attention, on avait appelé ça vibrations, Lumière et tout. Mais c’est la conscience elle-même qui se met en œuvre, non pas de manière invisible pour vous dans votre cerveau ou dans vos comportements et dans vos habitudes, mais directement par la mise en fonction qui correspond, pour vous à ce moment-là, à ce qui est nécessaire.  
 
  
 
Sur quoi ça va déboucher ? Ça va déboucher… et de manière de plus en plus naturelle, vous mettrez vous-même en vibration - sans aucune posture, sans aucun cristal, sans aucun rituel, sans aucun   protocole -, vous allez mettre en vibration ce qui est nécessaire pour vivre ce qui est à vivre. Dans les tâches quotidiennes comme dans vos expériences relationnelles, avec les Élémentaux, avec vous-même, vous allez sentir directement qu’est-ce qui s’anime, soit au niveau cellulaire, soit au niveau Vibral. 
 
  
 
Et alors ça va permettre quoi ? Ça va permettre simplement de reproduire cela ensuite, ultérieurement, quand vous aurez repéré pour vous-même vos circuits, parce que même si nous avons tous, où que nous sommes, là-haut comme ici sur terre, les 24 Triangles du corps d’Êtreté. Bien sûr, on va pas faire un cours d’anatomie, on va pas vous donner la cartographie précise parce que c’est à vivre et à expérimenter, c’est pas à connaître intellectuellement. C’est pas à mettre en œuvre vos mains pour activer tel Triangle ou activer telle vibration liée à un Archange, par exemple. Vous allez le sentir directement. 
 
  
 
Et quand vous allez identifier, maintenant de manière précise, ce qui se déroule par exemple sur le chakra de l’âme, même si l’âme est dissoute, vous allez sentir qu’à des moments y a des douleurs ici. C’est pas nécessairement vibratoire, ça peut être cellulaire. À ce moment-là ça signifiera, pour vous, quelque chose de précis. La base sur laquelle vous pouvez vous appuyer, c’est la base anatomique de l’emplacement des Étoiles, de l’emplacement des Portes et aussi sur les fonctions qui sont liées, que nous avons données bien sûr, voilà déjà de nombreuses années. 
 
  
 
Et donc vous allez mettre en œuvre vous-même votre conscience et sentir votre conscience. Pas seulement comme une humeur ou quelque chose qui est Vibral, mais vous allez voir votre Supraconscience en action au sein de ce monde. Et si par exemple vous avez des idées loufoques, comme par exemple trouver les numéros de la loterie, vous allez voir que l’âme et l’Esprit vont pas être contents, ça va vous donner des douleurs.  Parce que ça c’est pas l’Intelligence de la Lumière, c’est la malignité de ce qui reste de la personne qui veut changer quelque chose sans passer par le hasard, mais qui veut contraindre l’Intelligence de la Lumière.  
 
  
 
Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que vous allez identifier par vous-même ce qui va être propice pour vous et qui va mettre en œuvre, aussi bien les contacts avec les Étoiles, les Anciens, les Archanges à l’intérieur de vous, mais aussi directement la perception cellulaire de la zone physique qui est en cause dans ce que vous êtes en train de faire. Vous allez identifier par exemple que quand vous êtes totalement immergé dans l’Instant Présent, ça j’ai déjà donné l’exemple, la croix cardinale s’active. Vous allez le sentir non pas uniquement au niveau Vibral, vous allez le sentir aussi cellulairement, je dirais, au niveau des Portes. Vous allez donc vivre littéralement votre conscience.  
 
  
 
Jusqu’à présent, on parlait de la conscience ordinaire, on parlait de la Supraconscience. Dans la psychologie, on parlait du subconscient, de l’inconscient. Mais vous n’aurez plus besoin d’en parler, parce que vous allez les sentir à l’œuvre. J’ai parlé par exemple de la relation sexuelle génitale, mais quand vous allez prendre un frère dans vos bras, vous allez sentir que ça met en résonance par exemple l’Onde de Vie au niveau du pied gauche. Dans un autre cas, vous êtes en train de faire quelque chose de tout à fait banal comme, je sais pas, faire la cuisine, vous allez sentir d’un coup un nouveau corps qui s’active. Vous allez aussi, lorsque vous entendez la modification des sons liés à l’approche de Nibiru, vous allez vivre l’activation de certaines Étoiles et de certaines Portes.   
 
  
 
Donc c’est à vous qu’il appartient de voir ce qui se passe, et je le précise, pas uniquement de la vibration. Et comme ça se produit maintenant au niveau cellulaire, vous savez où sont les Portes  et les Étoiles, donc dès que vous allez sentir quelque chose quelque part, que ce soit l’activation d’un Triangle, que ce soit l’activation par exemple de la Porte Unité avec la Porte Attraction, ça voudra dire quelque chose pour vous. Vous sentez non plus seulement la vibration mais directement votre conscience éternelle à l’action et en action au sein de ce monde. 
 
  
 
Alors bien sûr je ne vais pas vous faire une liste exhaustive de tout ça, parce que là c’est à chacun de vous qu’il appartient de le vivre, de le découvrir et ensuite de le mettre en œuvre. Et vous constaterez d’ailleurs que par exemple vous allez entendre la voix de l’Enfant Intérieur. C’est pas une petite voix qui va vous parler, c’est simplement que vous allez faire quelque chose qui vous semblait nécessiter votre attention, votre dextérité si c’est manuel, va se faire directement par la conscience et non plus par le mental. Donc c’est un apprentissage extrêmement rapide qui vous donne à vivre… et je suis sûr que parmi vous il y en a qui ont déjà vécu, sans comprendre, ce processus-là.  
 
  
 
Maintenant la compréhension est dépassée, parce que c’est la conscience qui s’exprime directement. Et la conscience est Connaissance. Et cette Connaissance n’est pas l’ignorance de la connaissance intellectuelle, c’est la connaissance directe du vécu de l’expérience et de ce qui est à vivre au sein de la conscience. Même si vous allez en A-conscience, même si vous disparaissez au sein de l’Absolu, vous allez repérer les marqueurs. Ces marqueurs sont situés au niveau des pieds, entre autres, vous découvrirez la suite au fur et à mesure.  
 
  
 
Et après vous pourrez simplement en portant votre conscience sur ce que vous avez identifié, vous servir de vos potentiels spirituels - et je dirais même plutôt de vos potentiels de la conscience -, ici-même, pour mettre en action ce que vous avez besoin de mettre en action. C’est à dire que vous passez, cette fois-ci, de ce qui a été nommé la parole, l’échange, lié aux sens, affectif, professionnel, relationnel, à l’aspect Vibral et Conscience directe. C’est un sacré changement.  
 
  
 
C’est l’activation finale de ce qui avait été nommé le Verbe Créateur, ou si vous préférez le 11ème corps, qui était le dernier à s’activer au moment de l’activation des nouveaux corps. Ce 11ème corps, bien sûr, vous savez le nom vibratoire en langage sumérien qui a été donné, c’est OD, ER, IM, IS, le IS est ici, il est là, et le IS, il correspond à « Maintenant ». C’est certainement le point qui va vous donner à vivre la perception cellulaire de votre conscience. Nous sommes plus seulement dans la vibration mais nous sommes dans la révélation, ici-même sur terre, de ce qu’est la conscience. Parce que finalement, quelles que soient les définitions qu’on vous ait données, que bien d’autres avant nous vous ont données, même dans l’étude de la psychologie, du subconscient, du Supraconscient par Sri Aurobindo, de son vivant, tout cela si vous voulez va maintenant vous apparaître clairement. 
 
  
 
Le corps de Résurrection, la Merkabah, est déployé, puisque Métatron est déployé maintenant dans les six Jérusalem Célestes, vous aussi vous êtes déployé. Et avant de mettre en œuvre l’Ascension finale collective, vous vivez votre Ascension. Comme je disais dans l’intervention précédente, vous êtes en 3D unifiée et en 5D, déjà. Et avant le deuxième signe céleste, et avant tout le scénario final de la fin des temps, vous allez vivre la possibilité de percevoir, même si vous ne percevez pas l’énergie, directement dans ce corps et dans cette chair, ce qui est en train de se passer. 
 
  
 
Si vous avez besoin, je sais pas moi, par exemple on va prendre quelque chose de beaucoup plus concret. Imaginez que vous voyez mal, parce que vous êtes... la vue vieillit, parce que vous avez une maladie à ce niveau-là, peu importe. Vous allez constater que si vous-même vous activez Clarté et Vision, l’axe Clarté/Vision, mais aussi au niveau des Portes, vous-même simplement en portant votre attention, même sans sentir la vibration, qu’est-ce qui va se passer ? Il va y avoir un miracle. Vous allez voir plus clair. Parce que vous ne verrez plus avec l’œil-organe, vous ne verrez plus seulement la vision éthérique ou la vision du cœur, mais vous aurez la vision directe, qui ne passe pas par les circuits connus de l’œil, de la rétine et des zones du cerveau qui correspondent à la vision. Ça passera directement par la conscience. Voilà ce que vous allez réaliser durant ce laps de temps. 
 
  
 
Alors ce laps de temps, il est très court. Il commence pour la Toussaint et il se termine au plus tard, ça a été dit, le 7 janvier, mais il correspond à deux périodes capitales - et j’en ai parlé quand j’étais incarné, j’en ai reparlé à de nombreuses reprises y a une dizaine d’années -, concernant les douze jours qui précèdent la Noël et les douze jours qui suivent la nouvelle année. Ça fait 24. C’est la période la plus propice à mettre en œuvre les fonctionnements de la conscience au niveau Supraconscient. Au-delà de toute notion de perception subtile, au-delà des Archanges, au-delà de nous qui sommes en vous, vous allez expérimenter par vous-même des miracles quotidiens. 
 
  
 
Vous le repèrerez très vite, et la conscience le repère même avant vous, avant que vous en ayez pris conscience, ce qui s’active pour mettre en fonction, je dirais, votre corps d’Êtreté par rapport à une fonction au sein même de ce monde. Je ne parle même pas des déplacements dimensionnels liés au corps d’Êtreté, je vous parle de la matérialité la plus dense de ce monde. 
 
  
 
Vous allez constater par exemple que si vous avez des problèmes digestifs, quels qu’ils soient, que vous sentez - à l’époque, je vous rappelle - des douleurs fortes sur Attraction et sur Vision, vous allez constater maintenant que si vous portez votre attention sur la douleur (quelle que soit l’origine) qui est liée à la sphère digestive, vous allez avoir les Portes des plis de l’aine et les Portes Attraction/Vision qui vont se mettre à devenir sensibles. Je ne parle pas seulement de la vibration mais de l’aspect cellulaire, de l’aspect organique. Votre peau elle-même devient un capteur. Et là, je ne parle pas de percevoir l’énergie ou sentir l’énergie, je parle d’un nouveau potentiel spirituel inscrit dans vos cellules et lié à la démultiplication des brins d’ADN qui est quasiment achevée pour la plupart d’entre vous qui avez vécu l’une ou plusieurs des Couronnes. 
 
  
 
Donc vous voyez, c’est quelque chose de nouveau qui vous permet de vous repérer mais aussi de trouver en vous ce que je pourrais appeler l’auto-guérison. Ça peut aller même très très loin dans la matérialité. Vous trouvez que vous avez un mauvais teint, parce que vous avez passé une mauvaise journée la veille, ou vous avez abusé de telle chose, vous n’aurez plus besoin de mettre, mesdames, du fond de teint, vous n’aurez plus besoin d’aller voir un chirurgien esthétique, vous aurez simplement à laisser la Conscience de la Lumière, et votre propre Supraconscience, œuvrer au sein de ce corps. 
 
  
 
Alors vous allez me dire peut-être : « Mais pourquoi c’était pas possible avant et qu’il fallait faire toutes ces choses que nous avons faites ? Pourquoi nous n’avions pas accès directement à ce miracle ? ». Parce que les temps n’étaient pas venus.  
 
  
 
Donc dans cette phase accélérée que vous allez vivre, vous allez pouvoir vérifier l’Action de Grâce et l’État de Grâce sur vous-même et sur vos cellules. C’est l’auto-guérison. Alors ça peut vous sembler farfelu pour l’instant, pour ceux d’entre vous qui ne l’ont pas vécu encore, ou qui n’ont pas identifié que quand une maladie ou un trouble disparaît, il y avait en même temps telle Étoile ou telle zone du corps qui s’activait : vous savez les picotements qui arrivent par moments à certains endroits, sous les pieds, aux chevilles, indépendamment même des Portes et des Étoiles. Quand vous allez voir et constater que c’est relié à une amélioration au niveau du corps physique, mais aussi au niveau du corps mental ou astral, vous allez user et abuser de cela sans aucune volonté. C’est l’Intelligence de la Lumière qui le fait. Et vous allez vous en apercevoir. 
 
  
 
Par exemple, si vous aviez l’habitude de faire des maux de tête, par exemple, liés à l’énergie ou liés à un déséquilibre quel qu’il soit d’ailleurs, eh bien ce maux de tête, plutôt que de pester contre ou plutôt que de faire une séance de cristaux, ou plutôt que d’aller voir un thérapeute, un médecin ou un guérisseur, vous allez tout simplement observer ce qui se passe dans votre conscience cellulaire, de manière vibrale ou pas, selon que vous sentez la vibration. Et la partie du corps que vous allez sentir vivre, donc devenir sensible - pas douloureuse -, signifie qu’est à l’œuvre le travail d’auto-guérison qui est lié au corps d’Êtreté, et à l’Intelligence de la Lumière. 
 
  
 
Est-ce que vous voyez l’esprit de ce que le Conseil m’a demandé de vous communiquer pour cette période ? C’est la période des cadeaux bien sûr, hein ? Y a plus de carotte, y a plus de bâton, y a maintenant les médailles et les récompenses, mais celles-là elles sont bien concrètes et elles n’ont pas besoin de faire appel aux potentiels spirituels parce qu’elles sont inscrites directement dans votre corps. Le corps d’Êtreté, il est synthétisé ou re-synthétisé.  
 
  
 
Donc voilà les quelques éléments que j’avais à vous donner. Si il y a besoin d’éclaircissements précisément par rapport à ce que je viens de dire, mais en restant dans les généralités, hein. Ne venez pas chacun d’entre vous me demander « Attendez, moi j’ai tel problème, qu’est-ce que je dois faire ? ». Non, vous devez le vivre vous-même et le sentir vous-même. Mais retenez que je ne parle pas seulement de la perception vibrale, mais je pourrais parler plutôt d’une perception cutanée, cellulaire, une respiration cellulaire, qui n’est plus seulement la vibration. Et ça, tout un chacun, même si vous avez, comment dire, comment on dit « la sensibilité du rhinocéros », vous le sentirez aussi. Parce qu’on n’est plus dans l’énergie et dans le Vibral, on est dans la conscience corporelle qui se mêle avec la Conscience de l’Éternité. Et donc vous bénéficiez de cela ici-même dans votre corps. Et vous allez constater que ça va vous changer la vie. 
 
  
 
Alors bien sûr, il n’est pas question de modifier la forme, encore, hein ? Si vous avez un nez en trompette, vous pouvez pas vous retrouver avec un nez grec, quand même. Si vous avez des seins trop petits, mesdames, vous pouvez pas avoir des seins plus gros comme ça. Mais tout ce qui est déséquilibre, fonctionnel - et même organique -, et ça peut aller très loin, ça peut même concerner des maladies très graves, vont s’auto-régénérer. Alors là on pourra pas vous accuser, comment dire, comment vous appelez ça,  d’exercice illégal de la médecine. Parce que ça s’adresse à vous-même. Vous-même sur vous-même. Ça va mettre au chômage un certain nombre de thérapeutes mais c’est pas grave. Qu’est-ce qui est le plus important ? C’est effectivement de voir dans votre propre corps, dans votre propre vie, sans aucun désir de guérir, sans aucune volonté de changer les circonstances de vie, que la Lumière s’en charge à votre place. 
 
  
 
Et quand par exemple, je sais pas moi, vous allez vous cogner, vous allez vous faire un bleu ou vous recevez un coup sur la cuisse droite, vous allez constater quoi ? Qu’il y a une sensibilité qui apparaît ici sur cette Porte, mais aussi sous le pied parce qu’il y a un chakra. Et si votre conscience est portée sur ces deux zones, vous allez voir que le bleu qu’y avait à tel endroit, là où vous aviez reçu le coup, va disparaître. Et c’est la même chose pour les maladies très graves. Mais attention, c’est une auto-guérison. Vous ne pouvez à aucun moment vous servir de ça sur quelqu’un d’autre, ça concerne vous avec vous-même mais aussi vous avec l’environnement, pas pour soigner une personne mais pour soigner un environnement. Et vous allez voir que c’est d’une efficacité redoutable. 
 
  
 
Donc si vous avez besoin de plus d’éclaircissements par rapport à ce que je viens d’expliquer, mais surtout pas votre cas personnel parce que vous devez en vivre l’expérience et l’apprentissage. Maintenant que je vous ai donné cette clé, vous allez tous voir, en fonction de ce qui va vous arriver, imaginez que vous avez la grippe, vous allez sentir telle zone de votre corps, soit vibratoirement soit au niveau de la conscience, au niveau de la sensation, qui n’est plus de l’énergie, là, qui est purement physique. Et ça va induire quoi ? Que votre conscience étant tout naturellement portée sur ces zones, ces points, ces Portes et ces Étoiles de façon très précise, vous allez voir disparaître la grippe en quelques heures. C’est l’auto-régénération de ce corps, avant qu’il ne disparaisse, pour vous prouver à vous-même que la Supraconscience est capable de tout transformer. 
 
  
 
Voilà. Je vous écoute, si y a quelques questions et besoin d’éclaircissements par rapport à cela. 
 
  
 
Question : quand vous parlez de l’environnement, c’est dans de le sens de la nature ou des personnes qui nous entourent ?  
 
  
 
Je veux parler de tous les environnements. Par exemple, vous allez voir un Dragon ou des Elfes, vous allez sentir la même chose. Alors bien sûr, ceux qui sont dans la vibration vont sentir les chakras, vont sentir la conscience qui se modifie, mais celui qui a la sensibilité du rhinocéros, qu’il écoute ce que lui dit son corps, il va peut-être sentir quelque chose à tel endroit. Et de porter l’attention sur ailleurs que là où vous avez mal, par exemple, ou sur l’Elfe avec lequel vous êtes en contact, vous allez renforcer la relation avec l’Elfe. Si c’est dans votre environnement où il y a des anomalies, je sais pas moi, comment vous nommez ça, géobiologiques par exemple, vous allez constater aussi que votre présence suffit à réparer l’environnement. Sans le vouloir. 
 
  
 
C’est pas vous qui décidez, par exemple, de dire je vais traiter telle chose. Simplement vous entrez en interaction avec les Elfes, avec les Dragons, avec votre lieu de vie, ou avec une personne, et se manifeste à ce moment-là, si vous percevez la vibration, ben c’est la vibration, mais sinon au niveau de cette conscience cellulaire, vous allez le sentir. Et si votre conscience se porte, sans rien faire d’autre que porter votre attention sur ce qui se déroule, non pas là où vous avez mal, non pas à la tête si vous avez mal à la tête, mais sur les Étoiles ou les Portes  qui sont à ce moment-là présentes, vous allez faire disparaître tout ce qui est anormal. Non pas par la volonté, non pas par une décision de la personne, mais par l’Intelligence de la Lumière elle-même. 
 
  
 
Vous voyez, c’est quelque chose qui est extrêmement important, mais qui ne pouvait pas être vécu de manière trop consciente auparavant. Donc vous avez maintenant la capacité, dans ces temps réduits, en ces Temps-là de la terre, de vérifier par vous-même la capacité de la Lumière à vous auto-guérir et à auto-réguler votre environnement, vos relations, vos affects aussi et tout ce qui peut se produire sur l’écran de ce monde en cette période. 
 
  
 
Autre question. 
 
  
 
Question : si j’ai bien compris, si on a une interrogation, on peut demander à Clarté/Précision des… 
 
  
 
On peut demander à qui ?  
 
  
 
…à Précision et à Clarté… 
 
  
 
Pour faire quoi ? 
 
  
 
…pour avoir des éclaircissements sur une situation, par exemple. 
 
  
 
Oui, quand quelque chose vous semble confus, en vous ou dans une relation, c’est valable pour tout. Vous allez sentir, c’est pas vous qui décidez d’activer, faut d’abord que vous sentiez, dans la situation, parce que vous n’avez pas tous les mêmes circuits, selon vos origines stellaires, vous avez tous la même constitution mais les fonctions qui se mettent en œuvre au niveau vibratoire et au niveau cellulaire ne sont pas dans le même membre ou dans les mêmes endroits pour tout le monde. C’est pour ça qu’on peut pas vous donner de règles, c’est à vous qu’il appartient… par exemple vous vivez quelque chose qui vous semble pas clair, vous n’avez pas à activer Clarté et Précision, vous pensez à cette situation pas claire et vous voyez ce qui s’active.  
 
  
 
Hein, j’ai pas dit que dans tous les cas fallait activer Clarté et Précision ou Clarté/Vision, c’est des exemples que j’ai donnés. Mais peut-être que pour vous, résoudre quelque chose ça passera par KI-RIS-TI et Unité. Vous voyez, c’est différent pour chacun. Même si la fonction spirituelle demeure, certains ont besoin d’un éclairage de Clarté/Vision, et d’autres de l’apport de KI-RIS-TI, c’est-à-dire du Feu de KI-RIS-TI, Fils Ardent du Soleil, même si c’est l’élément qui est lié à autre chose ici. Vous voyez ce que je veux dire ? 
 
  
 
Donc, en face d’une situation, en face d’un vécu intérieur, extérieur, en quelque circonstance de votre vie, prêtez attention à ce qui se déroule. Alors si c’est une douleur, par exemple vous avez mal à l’estomac, bien sûr vous allez pas toujours sentir Attraction/Vision. Peut-être que quand vous avez mal à l’estomac, vous allez sentir telle Étoile et telle Porte. Ça voudra dire que pour vous, le simple fait de porter l’attention, non pas au lieu de la souffrance mais au lieu où est la Lumière que vous vibrez ou que vous percevez, au niveau cellulaire ou cutané, est exactement ce qui est en œuvre pour la guérison. Et le simple fait de porter la conscience sur ces points, au moment où ils se manifestent, vous donne la clé de votre problématique actuelle. 
 
  
 
Et quand Thérèse vous dit, comme elle l’a longuement expliqué hier, de faire appel à elle, c’est quoi ? C’est la Grâce tout simplement. Quand vous sentez ce frissonnement, c’est aussi une forme de manifestation qui n’est plus sur un point, sur une Porte ou sur une Étoile, mais c’est la Grâce totale qui se déverse en vous. Alors parfois, y aura besoin de cette Grâce pour consoler une situation avec un frère ou une sœur. Parfois ce sera autre chose. Mais vous identifierez très vite, et de manière individuelle cette fois-ci, tout ce qui peut se dérouler par rapport à une problématique.  
 
  
 
Imaginez que vous ayez par exemple… vous souffriez d’un deuil, ancien ou récent. Jusqu’à présent vous aviez la gorge qui se nouait, vous aviez les larmes, vous aviez la tristesse. Maintenant, vous allez avoir en plus la vibration. Pour vous, peut-être qu’elle sera au pied droit, pour un autre elle sera peut-être sur le chakra de l’Esprit - mais ça sera simultané. Et à ce moment-là, il suffit de vous intéresser à ce qui se passe, non plus sur la gorge qui est nouée mais directement là où se manifeste la vibration ou la sensation cutanée, pour réguler cela. Donc vous n’avez plus aucune raison pour aller de travers, si je peux dire, quel que soit votre âge et quels que soient vos vélos qui peuvent rester planqués quelque part. 
 
  
 
Question : si on doit prendre une décision, comme faire un voyage ou aller à tel endroit, on peut aussi procéder de cette manière-là ? 
 
  
 
La décision, elle était liée à la réponse du cœur. Je vous avais dit l’année dernière, par exemple, de demander la réponse au cœur, il vibre ou il vibre pas. C’est même plus la peine de poser la question, t’as une idée de faire un voyage, tu te poses la question si c’est justifié ou pas, par exemple. Tu vas sentir instantanément une Étoile, une Porte  ou une zone du corps qui va devenir perceptible. Porte ton attention très vite là-dessus, et tu auras la réponse. 
 
  
 
Y a plus besoin de poser la question. La co-création consciente c’est : vous avez par exemple décidé, je sais pas moi, on a parlé de voyage mais vous décidez d’aller à la piscine, un jour donné. Et quelque chose va se mettre à réagir. Quelle que soit la Porte ou Étoile, ça voudra dire pour vous quelque chose, oui ou non. Mais je peux pas vous dire si telle Étoile ou telle Porte correspond à oui ou non puisque c’est personnel. Et c’est lié bien sûr à vos origines stellaires et à votre origine galactique, c’est lié à vos lignées. 
 
  
 
Est-ce que j’ai été suffisamment clair ? 
 
  
 
Oui. 
 
  
 
Mais le repère que vous a donné Thérèse hier, et que j’ai développé aussi, c’est ce ruissellement qui descend depuis la tête, c’est la Grâce en action. C’est le moment où justement tout est fluide. Donc la réponse, ça peut être par exemple : je décide de faire un voyage, je pose pas la question à mon cœur, je sens un ruissellement. Je sens cette pluie de Lumière qui descend sur moi. Et c’est valable pour les maladies comme pour les décisions, comme pour toutes les relations. Dans quelque domaine que ce soit. 
 
  
 
Avez-vous d’autres questions ?     
 
  
 
J’en vois qui trépignent par rapport à leurs propres problèmes. Mais non, c’est vous qui allez trouver, je peux pas vous donner là… Vous avez déjà eu un aperçu de cette action, par rapport à l’action de disques de Lumière qui viennent se placer sur une Porte, c’est exactement ça. C’était fait de l’extérieur, maintenant ça va se faire de l’intérieur. 
 
  
 
Mais ça, c’est quelque chose qui est très connu déjà dans les médecines énergétiques. Par exemple on dit que la colère lèse le foie. Donc il y a une intrication, entre une émotion par exemple et un organe. La force, c’est les reins. L’injustice par exemple, l’injustice, c’est les poumons. Comme vous allez sentir les zones cellulaires, il vous sera très facile d’identifier pour vous où se situe l’État de Grâce. Parce que si vous obéissez à ça, que ce soit pour l’auto-guérison n’est-ce pas, que ce soit pour la conduite de votre vie en quelque circonstance que ce soit, eh bien vous verrez la Grâce en action, vous verrez l’Intelligence de la Lumière à l’œuvre. Directement. 
 
  
 
Et c’est le moment où vous allez constater que ce qui est dehors est dedans. Et que tout ce qui apparaît sur l’écran de la conscience, en fait, est avant tout présent à l’intérieur de vous. J’avais déjà anticipé ça en vous disant que c’est celui qui dit qui est. C’est la même chose. Sauf que là, y aura une efficacité directe dans votre vie, mais aussi sur votre propre sac de viande, comme dirait Bidi. 
 
Pas d’autre question ? 
 
  
 
Question : peut-on demander la Grâce pour quelqu’un d’autre que soi-même? 
 
  
 
Mais ça, vous avez toujours pu le faire. À quoi correspond la prière pour quelqu’un ? Ah je te répondrais aussi que si déjà tu t’occupes de toi-même, nécessairement tu t’occuperas de l’autre puisqu’il est aussi en toi. C’est une auto-guérison planétaire, aussi. 
 
  
 
Ah j’en vois déjà qui sont en train d’essayer de sentir des choses, là, hein. Bien alors je crois que je vais vous laisser en tant que Commandeur prestigieux des Anciens, et je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon Amour et bonne auto-guérison, n’est-ce pas ?  
 
  
 
Au revoir. 
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:00 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:43 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


FRÈRE K 
 
  
 
Le Verbe  
 
  
 
  
 
Mon nom est Frère K. Frères et Sœurs en humanité, faisons tout d’abord le silence et installons-nous dans la Grâce de l’Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Mon intervention présente se situe, en quelque sorte, à la suite de ce que j’ai pu exprimer durant toutes ces années, concernant l’Autonomie et la Liberté, resitué dans le contexte précis de ces Temps-là de la Terre. 
 
  
 
Mes mots seront... et mes phrases seront... exposés lentement, non pas parce que cela le nécessite, mais bien plus pour vous faire pénétrer plus avant dans les manifestations de l’Êtreté, liées à votre Présence et à ma  Présence, ici ou ailleurs. 
 
  
 
À la suite de l’Étoile Thérèse et à la suite de notre Commandeur, je viens exprimer les effets qui seront attendus et qui sont, pour certains d’entre vous, déjà présents, concernant l’État de Grâce et la Grâce de l’Amour tel que Thérèse vous l’a exprimé. 
 
  
 
L’Autonomie et la Liberté s’accompagnent dorénavant de ce que je nommerais la spontanéité. La spontanéité de la manifestation quelle qu’elle soit, les perceptions corporelles, les vibrations de vos paroles même, vivent une actualisation. Cette actualisation vise, de manière directe et conséquente, de vous amener à vivre, non plus seulement les processus vibratoires, liés au Feu du Cœur ou au Cœur Ascensionnel, mais bien plus à conforter et à manifester, en vos paroles comme en mes paroles, dorénavant, l’expression du Verbe Créateur, l’expression immédiate de la co-création consciente visant à transcender littéralement le langage et la parole, en Verbe, afin de laisser parler en vous l’Esprit, l’Esprit de Vérité, l’Esprit du Soleil, caractéristiques de ces Temps-là de la Terre que vous vivez, vous donnant à rentrer plus profondément dans la joie et la plénitude de la Vie, dans la joie et la plénitude de l’Être dont l’expression et la manifestation, ici comme ailleurs ou en d’autres dimensions, n’est plus liée à l’activité du cerveau, mais bien plus directement à l’expression du Verbe de l’Esprit et donc de votre Cœur et de la Lumière originelle. 
 
  
 
Ainsi on peut dire, durant cette période, que les mots quels qu’ils soient, deviendront vides de sens, s’ils ne sont pas, au préalable, reliés et appuyés par le Verbe et par le Cœur. 
 
  
 
Vos mécanismes de perception, de la conscience elle-même, se voient donc modifiés par l’Intelligence de la Lumière et modifiant, par là même, votre intelligence, non pas celle de la raison, mais étymologiquement l’Intelligence étant ce qui vous relie.  
 
  
 
Ceci a été nommé l’Intelligence du Cœur, qui vient en quelque sorte, vous dépouiller lors de votre expression par des mots, de toute influence personnelle, de toute influence de votre histoire afin de resituer votre propre manifestation en ce monde, au sein de l’Éternité. 
 
  
 
Nombre d’éléments nouveaux sont intervenus depuis la Libération de la Terre et surtout depuis cette année de votre temps terrestre, vous donnant à vivre nombre d’expériences en résonance et en relation avec l’effusion de la Lumière et l’Ascension de la Terre.  
 
  
 
L’expression de votre Être prend le relais, en quelque sorte, de l’expression de votre personne, non pas comme un changement de langue ou de mots, mais bien plus par des mots qui ne sont plus supportés et émis par le cerveau, mais directement par le Cœur et débouchant, de manière parfois fulgurante, parfois plus lentement, sur la spontanéité. La spontanéité de l’Être n’est pas une réflexion au sens intellectuel ou au sens de la Lumière, mais bien plus une émission de Lumière en accord avec la Vie et la Vérité. 
 
Ainsi vous êtes conduits littéralement par la Lumière, à manifester en toute occasion, le Verbe, non seulement créateur, mais que je pourrais aussi nommer l’Épée de Vérité, celle qui tranche ce qui est faux, qui met à nu et révèle par-là même, la beauté de la Vie et l’illusion de la personne. 
 
  
 
L’expression de vous-même par les mots est donc en modification, permettant par vos mots, l’expression de votre Être, en quelques mots et en quelques situations que cela soit, rejoignant par là-même ce qui fut écrit dans les évangiles concernant le Christ agissant par le Verbe, quand il dit au paralytique par exemple, « Lève-toi et marche ! ». Ce qui agit à ce moment-là n’est pas la conscience, ni même l’énergie, mais directement le Verbe de Vérité. Il ne s’agit pas d’un ordre, ni d’une injonction, mais bien d’un constat qui vous apparaîtra clairement, vous amenant à cette spontanéité des mots, ne connaissant nulle réflexion cérébrale ni référence quelconque à l’existence de votre personne en ce monde, mais directement relié à l’Esprit du Soleil, au Chœur des Anges et à la Vérité du Christ.  
 
  
 
Ainsi, plus que jamais, prenez garde à vos mots, car vos mots ne seront plus simplement des mots qui passent, mais bien ce qui vivifiera la vie, la vôtre, mais aussi de tout frère et de toute sœur qui les entendront. 
 
  
 
Le mot devient le Verbe. La parole devient Esprit. Et ce Verbe-là s’inscrit en vous, comme envers celui ou la situation pour lesquels ils sont prononcés. Le Verbe devient donc Esprit de Vérité, Épée de Vérité, mettant fin aux mots du paraître, pour les remplacer par l’expression de l’Être et ce, en des circonstances de plus en plus fréquentes et en des occasions de plus en plus claires. 
 
  
 
De la même façon que notre Commandeur vous a parlé, de manière humoristique, de l’auto-guérison, il s’agit bien plus que votre propre guérison, de la guérison de ce monde et de son Ascension. 
 
  
 
Christ disait, quand il parcourait ce monde : « Quand vous serez trois réunis en mon nom, je serai parmi vous. » En les mots qui sortiront de votre bouche, exprimeront l’Amour et la Présence du Christ. 
 
  
 
L’expression du Cœur et le Verbe de l’Esprit sont liés à cette notion de spontanéité, d’immédiateté et de transparence. Ce qui veut dire que vos mots n’auront plus besoin d’être réfléchis, mais s’écouleront de vous telle une source jaillissante, telle une fontaine de Lumière venant percuter et révéler, en vous comme en la relation ou en la circonstance, la Vérité de l’Amour. 
 
  
 
Le Verbe est spontanéité. Il est le chant de la création, il est le chant de la co-création et l’expression de la beauté de la Vie, de la beauté de la Conscience, s’appuyant sur sa Source et sur l’Absolu. 
 
  
 
Ainsi donc, chacun d’entre vous est appelé par l’Intelligence de la Lumière, à employer dorénavant des mots, des phrases et des relations par ces mots, où toute notion de futilité et de réflexion n’aura plus de sens. Seul fera sens ce qui sera l’émanation de votre Cœur et qui donc transmutera la parole en Verbe. Verbe opérateur de création, Verbe vibrant, chantant les louanges de la Vie et les louanges de l’Amour en quelque circonstance que ce soit.  
 
  
 
La différence, entre la réflexion et les mots de la parole et la spontanéité du Verbe s’exprimant depuis votre Être, est fondamentale. Les mots qui sortent de la tête sont accompagnés ou suivis par les pensées et les idées, en général en correspondance avec ce qu’il y a dans votre tête, dans vos expériences et dans vos buts. 
 
  
 
L’expression du Verbe se place de manière définitive dans l’Instant Présent, dans l’Ici et Maintenant et ne dépend de rien d’autre que de cet instant présent. Là est la liberté du Verbe et l’Autonomie qui est de ne dépendre d’aucune circonstance, d’aucune anticipation et d’aucune réflexion. 
 
  
 
La spontanéité est l’apanage du cœur. Dans l’expression du Cœur, par le Verbe, il y a incapacité à se référer au passé, à se référer à un quelconque avantage ou à une quelconque explication.  
 
  
 
La parole est réfléchie, le Verbe est instantané, il court-circuite littéralement la réflexion, l’intellect et le mental pour aller bien plus profondément au-delà du sens des mots prononcés, mais bien toucher le cœur d’une circonstance ou d’une relation, dans un cœur à cœur illustrant, là aussi, le face à face de vous avec vous-même mettant fin à la séparation entre les êtres, entre les consciences et entre les corps. 
 
  
 
Le Verbe est avant tout un sourire qui chante quels que soient les mots qui sortent, le Verbe est l’agent vivifiant du cœur et vivifiant de la Vie. Au-delà des éléments de spontanéité ou de réflexion propres au Verbe ou à la parole, il y aura bien plus l’effet de ce Verbe sur votre cœur et sur le cœur de l’autre qui vous démontrera par là-même qu’il n’y a qu’un Verbe et qu’il n’y a pas d’autre.                            
 
  
 
Ce Verbe-là ne dépend pas de pensées, ne dépend pas d’idées, ne dépend pas d’une élaboration quelconque d’une syntaxe ou d’une grammaire parfaite, mais est l’expression spontanée de la Vie venant de l’Être, venant du Cœur du Cœur. 
 
  
 
Le Verbe est créateur. Il est créateur d’Amour avant toute chose et manifestation de l’Amour. 
 
  
 
Le Verbe, en lui-même, accroît la Liberté et l’Autonomie, de l’autre, de vous, ou de la circonstance dans laquelle ces mots sont exprimés en tant que Verbe. 
 
  
 
Le Verbe rejoint le Souffle. Il est relié au Paraclet, au Serment et à la Promesse et il n’a que faire de ce qui ne fait que passer de ce qui concerne l’éphémère. Le Verbe, contrairement à la parole ne s’éteint jamais, même quand il a fini de s’exprimer. Le Verbe est donc réellement vivifiant, il est le Souffle de Vie, il est l’expression de la spontanéité du cœur qui n’est plus soumis à une quelconque convention, à une quelconque règle ou à un quelconque conditionnement. 
 
  
 
Quand le Verbe remplace la parole, la Grâce est présente, vous donnant à percevoir, de manière plus intense, la Grâce elle-même en action, au niveau de la Couronne de la Tête et de la Couronne du Cœur. 
 
  
 
Le Verbe est donc, lui aussi, un agent guérisseur et un baume venant non pas soulager, camoufler, mais bien résoudre tout ce qu’il y a à résoudre. 
 
  
 
L’action du Verbe est immédiate. Elle ne souffre pas de délai, contrairement à ce qui vient des mots, à ce qui vient de la parole.  
 
  
 
Le Verbe est reconnu non pas par le cerveau, mais directement par la Lumière, directement par votre structure physique et votre structure d’Êtreté. 
 
  
 
Le Verbe activera, de la même façon que ce qu’a expliqué le Commandeur, certaines zones, certains points, certaines Étoiles et certaines Portes, présents en ce corps et en le corps d’Êtreté. 
 
  
 
Le Verbe n’est pas séduction. Il ne peut non plus décrire autre chose et exprimer autre chose que la Vérité de l’Être en quelque mot que ce soit, en quelque expression que ce soit. Le Verbe accroît la Couronne radiante du Cœur, le Feu Vibral et se manifeste par la Grâce, telle que vous l’a décrit Thérèse lors de sa Présence ou de son Appel. 
 
  
 
Le Verbe enfin libéré, lui aussi, vous donne à parler non plus pour dire quelque chose, non pas pour justifier quelque chose, non pas pour échanger, mais bien plus et d’ailleurs exclusivement, à faire résonner le cœur à cœur.  
 
  
 
De manière similaire à ce qu’a dit le Commandeur, vos paroles et vos mots qui sont issus de la parole et de la réflexion, n’entraînent pas d’effet vibratoire ou énergétique ou alors avec latence. 
 
  
 
Le Verbe agit directement sur la vibration et sur la conscience de celui qui les reçoit ou sur les circonstances directement. 
 
  
 
Bien sûr, durant un temps, il y aura à la fois la parole ordinaire et en d’autres moments, la parole différente, celle du Verbe. Les différences en sont significatives, non pas tant dans les mots qui peuvent être les mêmes, mais bien dans l’action vibrale et sur la conscience qui sera dans ce cas-là, dans le cas du Verbe, immédiat et instantané, procurant aussi en vous, comme en l’autre, la capacité de vibrer, la capacité de guérir, la capacité non pas d’expliquer, mais d’éclairer ce qui est à éclairer.  
 
  
 
La parole nécessite un apprentissage que nous connaissons tous quand nous naissons en ce monde. Le Verbe n’a besoin d’aucun apprentissage. Il n’a besoin que de la spontanéité du Cœur en oubliant le sens même d’être une personne. 
 
  
 
Le Verbe est donc l’apanage du Cœur, l’apanage de l’Autonomie et il est le témoin de votre Liberté. 
 
  
 
Quand le Verbe se manifeste, vous ferez distinctement et directement la différence avec la parole qui sort de la personne. Parce que le Verbe ne peut en aucun cas être travesti, en aucun cas incompris, parce qu’il ne s’adresse pas aux mêmes structures. Le Verbe, comme je le disais, est le Souffle de Vie. Il est relié à la respiration, au cœur et aussi à la joie et à la paix.  
 
  
 
Le Verbe n’a pas besoin de la structure habituelle de la parole, il n’a pas besoin d’être organisé, il n’a pas besoin d’être contrôlé, il n’a pas besoin de justifications, contrairement à la parole. 
 
  
 
Quand le Verbe parle, le Cœur parle et le cerveau se tait et cela se sent très facilement. Les effets, comme je l’ai dit, n’ont rien à voir.  
 
  
 
Si le Verbe est présent, la Grâce, que je qualifierais de «Thérésienne», sera elle aussi présente, par les mots et les signes que vous a donnés Thérèse et qui ont été expliqués aussi par notre Commandeur. 
 
  
 
Vivre et exprimer le Verbe, c’est être en accord total avec le Christ. Parce que dès l’instant où votre parole devient Verbe, votre langue est sacralisée. Il y a eu d’ailleurs, en Occident, certains saints qui ont gardé, par-delà la mort, une langue vivante et visible, même quand les os sont redevenus poussière. 
 
  
 
Le Verbe est l’opérateur de toute création, au commencement était le Verbe, avant même la Lumière. 
 
C’est cela que vous retrouvez et revivez aujourd’hui. 
 
  
 
Le Verbe est un baume qui se suffit à lui-même en quelque circonstance de quelque relation que ce soit. Le Verbe est donc vivifiant et ouvre, en quelque sorte, des récepteurs différents de ceux présents dans le cerveau et dans les oreilles. La parole est entendue par les oreilles.  
 
Le Verbe est entendu par les cellules et par le cœur. Ce qui explique son action spontanée de même que son expression spontanée. Ce qui pouvait déjà vous être connu dans la création artistique spontanée, dans le chant spontané, dans la  danse  spontanée devient, aujourd’hui, opératif par votre bouche. 
 
  
 
Le Verbe ouvre, la parole ferme. 
 
Le Verbe est joie, la parole est interrogation. 
 
Le Verbe est donc ce qui anime la vie. La parole est ce qui contrarie la vie. 
 
Le Verbe vous restitue en quelque sorte à votre Éternité, avant même l’apparition de la deuxième Étoile. 
 
Le Verbe est aussi une arme qui met fin à ce qui est duel ou faux. 
 
Le Verbe ne s’embarrasse pas de convenances, de règles ou du qu’en dira-t-on. 
 
Le Verbe est l’expression nue et pure de la Vérité, indépendamment de votre personne, de votre histoire et de votre vie. 
 
Le Verbe est aussi, en quelque sorte, le témoin de votre libération et de votre Liberté. 
 
Le Verbe porte la Lumière et conduit la Lumière. La parole porte et conduit l’intellect mais non pas l’intelligence du cœur. 
 
  
 
Le Verbe n’ouvre jamais un débat ou une discussion, il n’impose non plus jamais rien, mais il est l’évidence de la manifestation de la Vie et de la Grâce de la Vérité pour celui qui est porteur du Verbe. 
 
Le Verbe, contrairement à la parole, est reconnu jusqu’aux plus intimes de vos cellules et dans toutes les strates de votre conscience. 
 
  
 
Le Verbe alimente la Grâce vécue en vous et autour de vous. 
 
  
 
Le Verbe est bien plus qu’un moyen de communication. Le Verbe est un moyen de communion, de fusion et de dissolution. 
 
Le Verbe véhicule aussi l’Amour en quelque circonstance que ce soit, en quelque dureté des mots prononcés. Le Verbe révèle et dévoile les couches les plus profondes qui vous étaient inaccessibles. 
 
Le Verbe se vivifie de lui-même. 
 
Le Verbe fait aussi taire la parole et taire le mental. Il en est même, je dirais, l’antithèse. 
 
Le Verbe vous conduit aussi à vivre des moments de silence plus intenses et plus profonds. 
 
  
 
Quand le Verbe est né, quand le Verbe se tait par moment, la parole ne revient pas, il reste le silence et l’ampliation nette de la Lumière Vibrale procurant la paix. 
 
  
 
Le Verbe ne sert aucun intérêt personnel et ne procure aucun avantage personnel, dans quelque cas que ce soit. 
 
Le Verbe est l’Amour en action et en manifestation. 
 
Le Verbe émis et reçu ne peut être confondu avec des mots qui passent, parce que le Verbe, même quand il s’éteint, continue à vivifier ce qui a été vivifié. 
 
Le Verbe est sens en lui-même. Il ne s’embarrasse pas de sémantique. Il ne s’embarrasse pas de l’organisation des mots.  
 
  
 
Le Verbe est l’expression directe de la Supraconscience au sein de ce monde, vous préparant à votre état multidimensionnel où aucun mot n’a besoin d’être prononcé et où le Verbe s’exprime directement en les structures vibrales du corps d’Êtreté. 
 
  
 
Au commencement était le Verbe et le Verbe éclaire la création, l’organise en la laissant libre. 
 
Vous avez peut-être entendu parler de ce qui a été nommé la musique des sphères ou encore du son de l’univers. Quand le Verbe nait en vous, le Chœur des Anges vous accompagne en même temps que la Grâce, venant vivifier et amplifier ce qui est prononcé. Le Verbe est donc vivant. Il est la Vie. Il est ce qui révèle. Il est ce qui tranche. Il est parole de Vérité, même dans le silence. 
 
  
 
En ce Temps-là de la Terre que vous vivez, le Verbe met fin à la tromperie des mots, à la tromperie des promesses, à la tromperie d’un avenir meilleur. Il met en quelque sorte, de manière directe, fin au mensonge et à la manipulation de quelque nature que ce soit. 
 
  
 
Le Verbe et le silence sont, en quelque sorte, frères. Le Verbe et le silence mettent fin à la parole et aux mots superflus. Le Verbe est le témoin de la Vérité manifestée en ce monde par votre Présence. 
 
  
 
Si je prends un exemple, beaucoup plus récent que celui du Christ, j’évoquerais celui qui se nomme aujourd’hui Bidi, qui disait déjà, lors de son incarnation, que ses mots ne pourraient pas échouer parce qu’il était la Vérité, la Voie et la Vie, tout comme Christ, mais à une octave différente. Je n’ai pas     dit supérieure ni inférieure, mais différente. 
 
  
 
Quand la parole devient Verbe, il devient agissant, directement sur la conscience, agissant directement sur ce qui est à dévoiler dans une circonstance ou dans une relation. Il est le Souffle de Vérité. Il vous permet d’exprimer la beauté de la Vie se suffisant à elle-même. 
 
  
 
Les mots que j’emploie, d’ailleurs, ne sont plus des mots, mais le Verbe en action et la Grâce en action. 
 
Le Verbe impose de lui-même, la fin des mots, la fin des idées, la fin des pensées. Il révèle l’Esprit en sa majesté, en sa puissance. 
 
  
 
Le Verbe est entendu directement par la conscience. Il est perçu par elle, transmis par elle à l’ensemble des cellules de ce corps et à l’ensemble des structures d’Êtreté. 
 
  
 
Le Verbe, enfin, dissout tout ce qu’il peut rester de croyances et d’illusions  au sein de votre monde et de ce monde. Votre monde individuel et le monde de la Terre. 
 
  
 
Le Verbe est aussi l’agent de la Liberté et son témoin. 
 
Le Verbe traduit votre Autonomie et la Vérité. 
 
La spontanéité même du Verbe est le garant de la disparition de la parole et des mots creux. 
 
Le Verbe, au-delà de vivifier la vie, donne sens à la vie. 
 
  
 
Il existe, de la même façon que je viens de vous parler d’un Verbe individuel, un Verbe collectif. 
 
Le Verbe collectif a été nommé, à de nombreuses reprises, les sons du Ciel et de la Terre, le son de l’univers, le Chœur des Anges, le son du Samadhi. Ce Verbe-là vous emporte et vous transporte de manière directe au Cœur du Cœur, en l’Ultime Présence. 
 
  
 
Le Verbe, en ce monde de la Terre et en ces Temps-là, est la manifestation la plus tangible de la puissance de l’Amour. 
 
  
 
Le Verbe, enfin, met fin au jugement et à la discrimination. 
 
Le Verbe est donc aussi l’évidence de la présence de la Lumière vous donnant à vérifier par vous-même en tant que fils ardent du Soleil, la puissance de guérison du Verbe. 
 
Vous savez tous que les mots peuvent tuer bien plus qu’un couteau ou qu’une arme. 
 
Le Verbe est l’agent de la résurrection et du réveil final. 
 
  
 
Lors de l’activation des cinq premières clés Métatroniques, s’est réalisée, plus ou moins rapidement, à l’échelon individuel et collectif, l’activation des cinq nouveaux corps et des douze Étoiles. Le onzième corps, ou Verbe Créateur, a toujours été spécifié comme étant le dernier à s’activer. 
 
Nombre d’entre vous ont perçu l’activation de ce corps, de manière incomplète, voilà déjà de nombreuses années, se manifestant au niveau vibratoire, par le sentiment d’une vibration entourant les lèvres. 
 
  
 
Le Verbe vient du cœur, même s’il sort par la bouche. Je vous renvoie aussi, pour cela, à la symbolique et à l’efficacité de l’ouverture de la bouche dans les rites égyptiens, par exemple, qui permet de libérer l’âme. 
 
Il en est ainsi du Verbe aujourd’hui, quand celui-ci émane de vous. 
 
  
 
Le Verbe, je le disais, est le frère du silence. Parce que quand le Verbe est émis, le silence le suit et c’est à ce moment-là que la Lumière est, à proprement parlé, digérée et intégrée. 
 
  
 
La Lumière Vibrale accompagne le Verbe et manifeste le Verbe, en vos Portes et Étoiles, et aussi en votre cœur. 
 
  
 
Au-delà de la spontanéité, le Verbe est aussi Évidence, évidence de son action, évidence de sa justesse, évidence de la Vie, évidence de la Vérité. 
 
  
 
Au commencement était le Verbe, à la fin de l’illusion sera le Verbe. 
 
  
 
Le Verbe de la Terre, vous l’avez compris, ce sont les sons de la Terre. 
 
Le Verbe est le son de votre cœur et le chant de votre cœur. 
 
Le Verbe est Liberté et je le disais, il libère, il résout et il guérit de l’illusion. 
 
  
 
Pour voir le Verbe en action, quand vos paroles se transforment en Verbe, vous n’avez pas besoin d’explication, ni de repère, excepté la spontanéité et l’aspect vivifiant du Verbe. 
 
Le Verbe vous rappellera les moments de silence que vous avez peut-être vécus ou, dans le silence de votre temple intérieur, vous avez peut-être vécu certains états de paix et de joie et de Feu. 
 
Vous constaterez aussi que le Verbe est un Feu dévorant, ne laissant plus d’espace pour la parole et pour le mensonge dans toutes les circonstances. 
 
  
 
Le Verbe, enfin, rétablit ce qui est à rétablir : l’inversion de ce monde. 
 
Le Verbe chante déjà, pour beaucoup d’entre vous, à vos oreilles, nommé le chant de l’âme ou le chant de l’Esprit, il devient manifestement, le Verbe de la Vie qui chante en vos oreilles. 
 
  
 
Le Verbe que vous exprimez est gravé dans le marbre de l’éternité de la Vie. 
 
  
 
Quand le Verbe s’exprime, il n’y a plus de place pour la moindre illusion, la moindre transformation ou altération de sens. La parole peut vous tromper ou tromper quiconque. Le Verbe ne peut tromper personne, parce qu’il est, je l’ai dit, l’Évidence. Il est aussi, la Voie, la Vérité et la Vie. Mais le Verbe n’est pas tellement le son que vous entendez ou que vous comprenez. Il dépasse largement le cadre de l’usage de la parole et s’inscrit donc d’emblée dans l’Éternité. 
 
  
 
Et quand le Verbe devient silence, alors tout est accompli, tout est révélé. L’Oméga rejoint l’Alpha. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Frères et Sœurs de la Terre, je rends grâce à votre écoute, je rends grâce à votre lecture, je rends grâce à votre Présence et je vous donne ma paix. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis Frère K et en la Grâce, je vous salue. 
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:00 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:43 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


ANAËL  
 
  
 
Partie 1 
 
  
 
Le sens du Verbe au sein du silence de l’Éternité 
 
  
 
  
 
Je suis Anaël Archange. Bien-aimés enfants de la Loi de Un, en la Paix, en le Silence et en le Verbe, nous posons ici notre Présence. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Daignez recevoir les bénédictions de la Grâce en la Voie de l’Enfance. Je viens à vous et en vous en tant que vibration de l’Amour et du Silence, porter à votre conscience et révéler en la vibration le sens de ma Présence et le sens de l’Amour. Non pas celui de l’homme en son éphémère, mais bien l’Amour inconditionné que chante le Chœur des Anges en l’Esprit du Soleil et en votre cœur. Alors par le Verbe, je me déploie en vous. 
 
  
 
Je viens exprimer - en ces Temps-là de la Terre - le rôle et le sens du Verbe au sein du silence de l’Éternité, vous amenant vous-mêmes à vous placer en le cœur de l’Ultime Présence, temps où l’éphémère se tait pour laisser la majesté de la Présence et la majesté de l’Amour remplir les structures de l’Être, là où la Liberté ne peut être refreinée ni même évoquée. En votre cœur, je pose et dépose l’éclairage du Christ vous amenant avec facilité à vivre, ici même et ailleurs, en votre Éternité.  
 
  
 
Ainsi les temps sont accomplis, libérant le temps de l’emprise de la densité, l’élargissant jusqu’à l’Oméga où l’espace ne peut être compté. Se réalise alors en vous le chant de la Liberté et le silence de la vacuité. Je viens ébranler ce qui peut résister, au sein de l’éphémère, à la majesté de l’Amour, faisant fi en vous de toute histoire, de toute légende et de tout symbole, rompant ainsi les amarres de l’éphémère. Alors le Verbe peut chanter à vos oreilles et sortir de votre bouche, en ce temps de la Grâce où a œuvré l’alchimie secrète de votre cœur, dévoilant la co-création consciente et l’alchimie ultime du retour en l’Éternité. Ainsi se déploie le Feu de l’Amour éclairant la Vérité, débouchant en l’intime de l’Être, là où rien ne peut troubler l’indicible Amour de qui vous êtes. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
En cet espace et en ce temps, le Verbe et le silence se conjuguent, dans le même mouvement et dans la même immobilité, révélant ainsi la féerie de la Création et l’origine même de toute création. Je viens vous inviter à l’ultime réveil, qui vient abolir le sens même de toute histoire et de toute personne. Au-delà du mot juste, il y a le silence juste, créant le tempo du Verbe de Vérité venant trancher le superflu et l’inutile. 
 
  
 
Aimés de l’Un, percevez et accueillez le Temps de la Grâce en sa perfection et en sa bonté. Alors que croît le brouhaha du monde, croît en vous la majesté du Verbe. Je viens déposer en votre Temple ce qui est maintenant possible, la vraie Liberté. Et l’Amour ainsi comble tous les espaces et tous les temps de votre présence au sein de ce monde comme au sein de tout monde.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors la Ronde des Étoiles  en vos Couronnes laisse passer l’Onde de l’Éther, l’Onde de Vie et l’Onde de Vérité afin que rien ne puisse obscurcir ou refreiner le chant permanent de l’Amour en votre Temple, nourrissant en retour tout ce que vous êtes en ce monde et en l’Éternité.  
 
  
 
Je viens énoncer l’Alpha et l’Oméga ouvrant la Voie à la Vérité de la Vie, ouvrant la Vérité à la Vie Une et indivisible. Je viens vous dire, par le Verbe étincelant : « Lève-toi et ouvre ce qui jamais n’aurait dû être fermé »,  faisant fi ainsi de toute loi de ce monde qui n’est qu’éphémère, la remplaçant par la loi de l’Un : Amour et Liberté. 
 
… Silence… 
 
  
 
Alors je chante en chacune des fibres de ton être, l’indicible harmonie de la Vie, te donnant à voir la limitation de cette vie et de ce corps, ne connaissant d’autre que le début et la fin, en chaque vie. Je viens te délivrer de tout début et de toute fin. Je viens aussi te libérer de tout cycle dans l’immuabilité du Cœur du Cœur, t’offrant alors les choix du possible et aussi le choix de l’impossible tel qu’il peut t’apparaître encore. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
J’ouvre ainsi en ton Temple le ballet de la Résurrection qui sera aussi le ballet de tes Cieux au sein de ce monde, venant faire jaillir le Verbe de la Terre et de ton cœur, dans le même chœur, accompagnés par les Anges et par la Source elle-même. Je viens ajuster le Manteau Bleu de la Grâce faisant de toi le récipiendaire de l’Amour, le récipiendaire du Christ où tout n’est qu’Évidence, où tout est parfait, où rien ne peut être ombré et rien ne peut être caché, te conduisant à te libérer de tes propres poids restants, issus des conditionnements et de l’enfermement de ce monde. 
 
  
 
La proximité de la deuxième Étoile vient déverrouiller ce qui était encore fermé et ne demandait qu’à jaillir des profondeurs de cet être apparent que tu te représentes en ce monde.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je viens aussi te permettre d’abolir la dernière distance entre toi et nous. Je viens te démontrer l’absence de prison, l’absence de barreaux, l’absence de murs, te donnant à vivre, si tu l’acceptes, la joie que rien ne peut refreiner ni arrêter, éclairant tes yeux et tes sens de la divine perfection des jeux de la Création et aussi, si tu le veux, la magnificence antérieure à toute création. Faisant ainsi résonner le Verbe Premier, te libérant ainsi de toute idée de souffrance ou de toute idée de limite, conjuguant ma Vibration avec le Chœur des Anges, avec l’Esprit du Soleil, avec les Archanges, les Anciens et les Étoiles, avec toi te tenant au milieu de ces rondes. Je ne viens rien te demander d’autre que d’être entièrement ce que tu Es de toute Éternité, te donnant à mettre fin à l’illusion de la séparation et de la division. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Libre tu t’es créé, et libre tu te dé-crées, pour te donner à voir et à entendre la clarté de ce que tu es et la précision de la Vie. Ainsi, au centre, au Cœur du Cœur, équilibrant l’attraction et la répulsion, te plaçant en l’Ici et Maintenant, te donnant à goûter la profondeur de l’Unité et la vision de l’ardence du Soleil en tant que Fils de l’Un, ainsi, inscrit entre l’Alpha et l’Oméga, le Feu de la Liberté et de l’Amour parcourt dorénavant chaque fibre de ton être éphémère et chaque parcelle de ta conscience, où que celle-ci se situe. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Entre chacune de mes phrases se vivifie le Verbe. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ainsi, l’éclair de Vérité viendra te cueillir en la Présence de Marie, te laissant vivre alors la joie indicible de ta Résurrection, t’éloignant si tu le souhaites ainsi de tous les jeux du clair-obscur et de la dualité. Ainsi sont les Temps de l’accomplissement en ces Temps-là de la Terre. 
 
  
 
Ne cherche plus de repères en l’écoulement du temps de la Terre mais trouve l’espace au Cœur du Cœur où le temps ne porte plus d’empreinte ni de poids, où tous les temps s’écoulent en même temps, en tout lieu de manifestation de quelque univers ou multivers que ce soit. Le temps est venu où l’Appel de la Vérité ne pourra être ignoré de quiconque, en quelque conscience que ce soit. 
 
  
 
En ces Temps-là de la Terre où les mots deviennent superflus parce que le Verbe se suffit à lui-même dans sa totalité retrouvée, je ne viens pas te faire rêver mais bien te permettre de te libérer du rêve enfermé dans lequel ce corps que tu habites se trouve encore. Il t’incombe et il t’appartient d’activer le Verbe en chaque Porte et en chaque Étoile, te nourrissant à chaque pas de l’Amour pur, ne nécessitant aucune autre nourriture ni aucun autre apport.  
 
  
 
Nourris-toi de toi-même car tu es l’Alpha et l’Oméga. Nourris-toi du Verbe, celui qui chante en tes Étoiles et en tes Portes, vivifiant à l’extrême ton corps d’Éternité et ta capacité à disparaître de ce rêve illusoire, te donnant à comprendre - et surtout à vivre - que tu es à la fois l’Éternité et la totalité du Créé et de l’Incréé.  
 
  
 
Je viens, si tu l’acceptes, réchauffer en toi ce qui encore peut être froid ou indécis. Rends-toi ainsi perméable, par ta transparence, à tout ce qui passe ; ne retiens rien car il n’y aura plus rien à retenir ou à freiner. Laisse éclore la rose que tu es et son parfum infini, afin que tu ne te poses même plus la question de l’Amour, la question de la Lumière, car te trouvant toi-même au-delà des ultimes voiles, t’identifiant au-delà de toute identité à la vacuité et à l’Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Laisse chanter la symphonie de la Vie inscrite dans les Étoiles et dans les Portes. Laisse jouer le chef de l’orchestre par l’Onde de Vie. Lève-toi et élève-toi, et trouve la vraie stabilité qui ne dépend en rien de ton statut, de ta situation ou même de ta présence en ce monde. Affranchis-toi de tout ce qui n’est pas toi, il te suffit de regarder, non plus les images de ce monde mais bien la Vérité de ton Être qui n’apparaît nulle part sur l’écran de ce monde.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Laisse le Soleil être ton soleil. Sois toi-même tel que tu as toujours été. Ne cherche plus rien car tout est réveillé. Pose-toi en ton Éternité.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Car après tous les mots et maux que tu as vécus sur cette Terre, restera seul vivant le Verbe vivifiant, laissant s’épanouir le parfum de la rose et le Chœur des Anges. Tiens-toi debout en ton humilité à ce monde, révélant ainsi ta propre grandeur. Ainsi t’appelle la Lumière à larguer les amarres à ce monde et à rester, Ici et Maintenant, libre de tout monde et de tout apport extérieur, car nul extérieur ne peut tenir quand tu es debout en ton Éternité. 
 
  
 
Ce que je te dis en ce jour ne sont ni des mots ni un enseignement mais seulement le Verbe révélé d’où jaillit toute création et tout monde. Toi, ici et ailleurs, toi qui poses tes yeux sur ce qui est retranscrit, toi qui entendras peut-être, au-delà des mots prononcés, le silence de ton propre Verbe, ne prends plus la peine d’écouter et d’entendre car tu es l’écoute et tu es ce qui est entendu. 
 
  
 
Ainsi en ce jour, en les quatre Orients de la Terre comme en les quatre Éléments de ta terre s’élève le chant de l’Éther. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ainsi le Verbe a dit : « Réveille-toi en l’Amour, réveille-toi à ta Vérité. ». 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Chaque fibre de ton être et chaque parcelle de ta conscience va maintenant et dorénavant percevoir l’Appel du Verbe à la Liberté, à la Libération. L’Amour prend dorénavant toute place, toute la Terre dans son même Manteau de la Grâce où l’ineffable se produit, mettant là aussi fin à toute attente, à tout espoir ou à tout désespoir. Laisse-toi aimer par la Vie Une et par le Verbe de Vérité. 
 
  
 
Pose-toi en la légèreté de l’Être et en la magnificence de l’Absolu. Ne crains plus rien car la mort ne peut plus exister pour celui qui se réveille à son ultime Vérité. 
 
  
 
Ne demande plus rien à l’extérieur de toi car tout passe à l’intérieur de toi, même nos Présences à nous Archanges, Étoiles ou Anciens aussi, par ton réveil, sommes présents en toi, dansant en toi la même Liberté, confirmant ainsi la fin de la distance et de la dissociation, où plus aucune expérience au sein des mondes libres comme en l’absence d’expérience de l’Absolu ne pourra plus être troublée par qui que ce soit ou quoi que ce soit.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors souris au Verbe du « Oui ». Oui à la Liberté. Oui à l’immensité. Oui à la grandeur de la Vie. En ton sourire et en ton silence, Marie reconnaîtra ton Oui, apposant alors le baiser accueillant ta Résurrection. Cela est déjà présent dès l’instant où tu ne cherches plus, dès l’instant où le Verbe émane de ton silence, de ta Présence et de ton Absence.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Accouche enfin de toi-même, par la porte de ton Temple, et perçois ce que je te dis au-delà des mots et au-delà même du Verbe. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Il n’est plus temps de bâtir quoi que ce soit en l’illusion de ce monde car il n’y a pas d’autre but que d’être ce que tu es en totalité. Le Manteau Bleu de Marie, et Marie elle-même, viennent te le confirmer. Et laisse dorénavant la Flamme de ton cœur dissoudre toute histoire et tout lien résiduel de ta présence en ce monde. Sois enfin vivant et libre d’aimer, par-delà les conventions, par-delà les rôles, par-delà les fonctions que tu t’es attribuées en ce monde. Affirme la vérité, dès maintenant, de ce que tu veux vivre par-delà ce monde. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Laisse fleurir les Étoiles de ta récompense. Enivre-toi de la Vérité de l’Amour, de la puissance du Verbe. Enivre-toi de ce que tu es jusqu’à plus soif. Il te l’avait dit, Il est l’Eau de Vie qui met fin à la soif. Vérifie-le.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Accueille la Paix car tu es la Paix, quoi que te dise ton éphémère et quoi que te dise ce monde en ses dernières convulsions, les convulsions de la délivrance. Ne sois plus dupe d’aucun jeu de rôle ni d’aucune fonction car cela n’est rien en regard de l’Éternité. Vérifie-le. Ouvre ta poitrine sans résistance et sans effort. Oublie tout ce qui n’est pas vrai et tout ce qui ne fait que passer, et reste là, immuable, dans la beauté de l’Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Laisse se consumer ce qui s’éloigne afin d’être le réceptacle de Sa Présence.  
 
  
 
Alors je peux te dire, comme la Source te l’a dit, « mon Ami, mon Aimé », mais aussi je peux te dire par le Verbe « mon frère », car quelle différence peut-il apparaître dans le cœur de l’Amour entre l’homme ou la femme que tu es en ce monde même et l’Archange que je suis ? Ne mets plus de distance entre toi et la Vérité. Ne mets plus de temps entre l’Ici et Maintenant et la fin de ton monde. Engage-toi avec fermeté et avec liberté en la vraie Vie, celle qui est sans limite, sans attache et sans forme figée. Libère-toi de toute limite car tu es illimité. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Tel est le Verbe de Vérité, le Verbe de l’Amour, fontaine jaillissante perpétuellement, abreuvant toute création et toute liberté. Pardonne tout ce que tu crois avoir à pardonner, excuse tout ce que tu crois avoir à excuser, fais cela sans délai. Console-toi toi-même et console chaque humain de ce qu’il croit avoir besoin de consoler. Perçois ainsi, au-delà de mon Verbe et au-delà de mes silences, la vérité de ton être. Perçois ce qui se joue en ton cœur et aux Ateliers de la Création. Laisse fleurir la Vie, ne te souciant de rien d’autre que de l’Amour qui est là, ne te souciant plus d’aucun signe de ce monde, car les temps sont accomplis. Car en effet, qu’est-ce que la peine de ce monde en regard de la Vérité et en regard de l’Éternité ?  
 
  
 
Dépose et laisse passer ce qui n’existe qu’un temps. Lève-toi et ne sois plus soumis à quelque autorité que ce soit car tu es la seule autorité au sein de la Vie. Oublie toute crainte, car quelle crainte pourrait résister au tsunami d’Amour qui se précise et s’avance vers toi à grand pas ? Tiens-toi prêt à accueillir la vraie Vie. Tiens-toi prêt car tout est prêt. Ne retiens aucun de mes mots ni même mon Verbe, ne garde que ce qui reste en ton Temple.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et là, ici et ailleurs, toi qui as lu, toi qui écoutes et toi qui le vis, je dépose en toi le sceau de l’Amour et le sceau de la Résurrection ainsi que la Grâce par le relais de l’Étoile Thérèse. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Posons-nous ensemble, au-delà de tout temps et de tout espace et de toute personne, dans le Verbe de la Résurrection.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis Anaël Archange et je suis ce que tu es. Je te dis à dans quelques instants pour la suite de ce que j’ai à délivrer et à te délivrer.  
 
  
 
Paix à toi, pèlerin de l’Éternité. Reste ainsi quelques instants en compagnie de l’Éternité, pendant que mes mots s’effacent et que seule reste la Présence Une. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:01 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:44 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


ANAËL   
 
  
 
Partie 2  
 
  
 
Ce que mon Verbe dit à votre Verbe 
 
  
 
  
 
Je suis Anaël Archange et je viens achever ce que mon Verbe a dit à votre Verbe. Installons-nous de nouveau en l’alignement à la Grâce. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et je te propose, pour terminer et achever ce que j’ai dit, de nous poser ensemble, ici et ailleurs, en l’Instant Présent, où n’existe nulle personne et nul Archange, laissant libre le chant de la Vie par-delà toute identité.  
 
  
 
Toi qui t’es levé et réveillé, laissons-nous parcourir par le flux de la Vie éternelle. Ne t’attache plus à mes mots ni à mon Verbe et laissons s’établir et apparaître ce qui est. Sois simplement le présent de ta propre Présence, laisse fleurir la Grâce de l’instant. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ne parle plus, ne bouge plus, et écoute le chant de ta Présence ou de ton Absence dans la même Vérité, afin que chaque Présence soit réellement présente. 
 
  
 
Ainsi je me tais, comme tu te tais, et laissons apparaître le Vrai. 
 
  
 
Ainsi est la Grâce en ces Temps-là de la Terre, où que tu sois, où que tu me lises et où que tu m’entendes. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Rends-toi, et capitule. Laisse œuvrer l’Intelligence du Vrai en cet instant d’Éternité. Accueillons. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Laisse disparaître le temps, l’espace et la forme et sois vivant, comme je suis vivant en toi. Repose-toi, comme je me repose en toi, en ces temps de la Grâce. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Vidons-nous de toute identité et demeurons ainsi… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Où que tu te situes à la surface de ce monde… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Toi qui es ici présent, toi qui es ailleurs, en quelque place que tu sois, accueille. 
 
  
 
Silence… 
 
  
 
Ainsi, le Chœur des Anges et son Verbe occupent la totalité de notre présent, en notre Présence ou en notre Absence… 
 
Nourris-toi de toi-même… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Nourris-toi et remplis-toi de Joie et de Grâce, car seulement ainsi tu es complet… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et dans cette complétude, tu vas te réveiller, Étoile après Étoile, en l’ordre où je le vibre en toi :  
 
  
 
AL... 
 
  
 
OD… 
 
  
 
ER... 
 
  
 
IM... 
 
  
 
IS... 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Unité… 
 
  
 
KI-RIS-TI… 
 
  
 
Profondeur…  
 
  
 
Vision… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Attraction. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
 Répulsion. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
En le Blanc immaculé de ton Éternité… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Toi, l’Essence première et dernière… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Reconnais-toi. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Perçois, en ce silence et en l’Absolu d’où naît tout Verbe et toute Vie portée par l’Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ainsi, ce qui est, est. Ainsi est la vérité de l’Amour en vie. 
 
… Silence… 
 
  
 
En le Cœur du Cœur, en la profondeur de la Vie, te voilà élevé en l’Amour. Cheminons ensemble où il n’y a aucun pas à poser, ni aucune route à parcourir, ni aucun chemin à éclairer, dépassant ainsi       toute cause. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Là où n’existe plus d’interstice pour dire « je t’aime » parce que tu es l’Amour et parce que tu es Un, qui que tu sois et qui que je sois. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ici et ailleurs, toi qui m’écoutes ou m’écouteras, ou toi qui me liras… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Suis la cadence de mes mots et de mes silences, afin de te retrouver au cœur de l’Amour, au cœur du Vrai. Embrase-toi afin d’embrasser la Vie, sans rien distinguer d’autre que l’Amour. 
 
  
 
Perçois et vois ce qui n’appelle aucune image, aucun mot et aucun sens, là où ne persiste que l’Amour brut et inconditionné, sans coloration et sans forme, sans idées et sans pensées, sans vouloir, en l’Abandon à la Vie qui ne nécessite aucun effort ni aucune compréhension.  
 
  
 
Vois cela avec ton cœur, au Cœur du Cœur. 
 
  
 
Au nom de l’Amour et dans le Verbe d’Amour, reçois l’onction ultime de la Liberté.  
 
  
 
Bénie soit l’Éternité, béni sois-tu, qui que tu sois, car il n’y a que toi. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Aime-toi, ni en cette forme ni en ce temps, mais en toute forme et en tout temps. Perçois le Vrai. L’Amour te rappelle à toi-même. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Toi, le Verbe vivant… 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Souris-toi et souris-moi. Souris à la Vie. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis Anaël Archange et je te bénis perpétuellement et en l’Éternité. Je te dis à toujours en notre Éternité.  
 
  
 
   
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:02 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:44 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


UN AMI 
 
  
 
Vivre la Vérité et l'Unité, manifestées par le Verbe  
 
  
 
  
 
Je suis Un Ami. De mon cœur à votre cœur, la Grâce, la Paix, et la puissance du Verbe. 
 
  
 
Chers frères et sœurs, voilà maintenant plusieurs années que je vous ai donné un certain nombre de pratiques qui furent nommées le yoga de l'Unité, le yoga de la Vérité. Aujourd'hui il est temps de vivre la Vérité, l'Unité, appuyées par la puissance du Verbe et manifestées par le Verbe, où seule la conscience  pure est à même de vous délivrer de ce qui peut faire encore obstacle à la manifestation de votre vérité à la surface de ce monde.  
 
  
 
Les Temps sont donc arrivés de vivre le Verbe et de vivre la Vérité en totalité, en n’étant plus affecté par quelque circonstance ou quelque élément de ce monde.  Pour cela, comme vous l'a dit Frère K, le Verbe devient actif dès l'instant où l'attention de votre conscience se porte sur les points lumineux de votre corps d’Êtreté manifestés en ce  corps éphémère, et nommés Portes ou Étoiles. 
 
  
 
Je ne reviendrai pas sur ce que vous a délivré le Frère K, mais bien plus je donnerai des éléments plus pratiques, si je peux dire. Retenez qu'en ces Temps-là de la Terre, il va vous devenir de plus en plus aisé et facile de manifester la co-création consciente, en quelque circonstance de votre vie que ce soit, dès l'instant où vous faites appel à la Grâce de l'enfance, dès l'instant où la Grâce, par sa vibration, par sa perception, par sa sensation, se manifeste au niveau de votre Couronne de la tête, activant par là même le Cœur  Ascensionnel et la manifestation tangible - et dorénavant visible - de la Lumière en ce monde et en vos vies.  
 
  
 
En quelque circonstance que cela soit, dans les faits les plus insignifiants comme les événements les plus importants que vous aurez à vivre à la surface de ce monde, il conviendra de vous appuyer de  plus en plus facilement et aisément sur la vibration ou sur la perception des Portes et des Étoiles, ne se manifestant plus seulement lors des Appels de la Lumière mais bien plus lors de votre appel de conscience, à la fonction, à l'énergie, et à la présence de ces Portes et Étoiles.  
 
  
 
En effet, vous allez vous apercevoir très rapidement que quoi que vous ayez à faire, quoi que vous ayez à être, à manifester au sein même de ce monde, la distance entre l'intérieur et l'extérieur vous paraîtra de plus en plus ténue, aboutissant en quelque sorte à ne plus différencier et à ne plus distinguer ce qui est extérieur et ce qui est intérieur, résolvant par là même la dualité de la manifestation en ce monde qui jusqu'à présent pouvait se trouver confrontée et opposée à votre Unité intérieure, vécue, pensée, ou manifestée.  
 
  
 
Dorénavant, le simple fait de porter votre attention et votre intention, non plus sur le faire, non plus sur la circonstance elle-même mais en faisant appel en conscience - sans geste aucun, sans rituel aucun et sans préparation aucune - à la Porte ou l'Étoile qui résonnera dans votre vie en quelque circonstance que ce soit, en portant votre attention de manière fugace et immédiate, vous observerez la résolution de ce qui semblait aller à l'inverse ou à l'encontre de la Lumière, de l'Unité.  
 
  
 
Pour cela, il n'y a pas d'effort à réaliser, il n'y a pas de préparation particulière, il y a juste à vous servir de l'État de Grâce manifesté par la Présence, comme cela a été expliqué et vécu lors de l'intervention de Thérèse, Étoile Profondeur mais aussi porteuse de la vibration de la Grâce en ces Temps-là de la Terre. 
 
  
 
Ainsi donc, même si vous n'en avez pas la perception vibrale, le simple fait de porter votre conscience, en quelque circonstance que ce soit, sur l'une ou l'autre des Étoiles de votre tête ou l'une ou l'autre Porte de votre corps, permettra d’entrer en résonance et permettra de résoudre tout ce qui peut se présenter en vous et à vous, de la façon la plus évidente. De la même façon que vous mettez un pied devant l'autre pour marcher à la surface de ce monde, de la même façon vous réaliserez l'utilité, l'efficacité et la puissance du Verbe, simplement en orientant la conscience sur l'une des Portes ou des Étoiles.  
 
Il n'est bien sûr pas question de développer tous les cas de figure possibles, comme vous l'a dit Frère K, mais bien plus de vous encourager à manifester la Lumière, non plus comme une volonté intérieure, non plus comme un état intérieur mais comme un état naturel au sein même de ce monde, en dépit de ce qui s'y déroule à l'extérieur, vous permettant de vous affirmer, non pas en tant que personne, non pas en tant que porteur ou semeur de Lumière, mais bien plus en tant que Lumière Vivante parcourant de ses pieds ce monde.  
 
  
 
L'action et l'efficacité de cette attitude de votre conscience vous donnera, de manière plus que tangible, les preuves de la réalité de l'Amour en action. Cela vous permettra, à votre rythme, en ces Temps réduits, de trouver la voie du cœur, l'efficacité du cœur, débarrassé de tout ce qui peut exister dans votre tête, dans votre cerveau, dans votre histoire. 
 
  
 
Vous pouvez aussi vous appuyer, bien sûr, et cela a été dit voilà peu de temps concernant le son, le son de l'âme, le son de l'Esprit, le chant de la Vie, perçus par vos oreilles, est aussi un moyen de rentrer en résonance d'Unité, non plus seulement en l'être intérieur mais à la surface de ce monde, je le redis, en toute circonstance quelle qu'elle soit, vous donnant à affermir, à stabiliser d'une certaine manière la Lumière que vous êtes, présent en ce monde. Vous rendant indépendant des lois et des règles de ce monde, non pas pour les fuir mais bien plus pour les transcender et les transmuter en totalité, allant en le sens, pour cela, de ce qui est réalisé actuellement par les Quatre Cavaliers ou les Quatre Éléments de la Terre et présents sur Terre.  
 
  
 
Ainsi, au-delà des Triangles élémentaires de la tête, au-delà des Triangles constituant le corps d'Êtreté, il vous devient possible de co-créer instantanément ce qui est souhaitable, non pas pour la personne mais bien pour l'établissement de la Lumière et l'Ascension à proprement parler. Votre pensée deviendra opérative parce qu'elle n'est plus liée au mental, parce qu'elle n'est plus liée au désir mais bien plus à la manifestation de la Lumière elle-même.  
 
  
 
Je vous invite donc, en quelque circonstance et quelque occasion que cela soit, d'user sans limite de votre pensée au sein même du vide, car la pensée transportera le Verbe, dès l'instant où vous êtes aligné avec la Grâce, permettant d'œuvrer au déploiement final de la Lumière et l'accompagnant au moment de la venue de la seconde Étoile. 
 
    
 
Cela n'appelle pas, encore une fois, de techniques, mais simplement de se laisser guider au sein de l'Instant Présent, en fonction de toute relation, de toute occasion, intérieure comme extérieure. 
 
  
 
Mettre l'Amour devant n'est pas projeter l'Amour mais vivre l'Amour. Vivre l'Amour c'est manifester le Verbe de la Vérité quels que soient vos gestes, quel que soit ce que vous avez à faire, renforçant alors la dissolution de la limite intérieur/extérieur, réalisant alors la plénitude de l'Unité en chaque minute de votre vie. 
 
  
 
L'action du Verbe mû par la pensée, par l'attention, se fera de manière de plus en plus évidente, de plus en plus visible comme je l'ai dit, mais aussi de manière de plus en plus efficace. Rappelez-vous toutefois  de l'alignement préalable à la Grâce tant que celle-ci n'est un état permanent mais encore découlant d'une Action de Grâce et donc d'un alignement, quel qu'il soit ou tel que vous le concevez. À partir de là, la présence de la vibration de l'Étoile Profondeur sera active en vous, que vous le perceviez ou pas par la vibration. À ce moment-là, l'emplacement anatomique sur ce corps éphémère de la Porte ou de l'Étoile vous permettra de découvrir l'action de la Lumière et la Lumière en action dans les circonstances éphémères de votre vie de ces Temps-là de la Terre.   
 
  
 
En peu de temps, dès l'instant où l'imminence de l'apparition du signe céleste majeur se fera de manière intime dans votre être intérieur, comme une conviction inébranlable, sans se projeter dans quelque temps que ce soit, vous saurez alors de manière indubitable que les Temps sont venus de manifester l'Amour, sans freins, sans limite, sans conventions et sans a priori. La liberté d'Amour, même au sein de l'illusion, devient totale. Votre conscience ne s'embarrassera plus des contingences sociales, morales, corporelles ou quelles qu'elles soient afin de laisser vivre l'Amour, de laisser apparaître l'Amour visible aux yeux de tous ou, en tous cas, à la conscience de chacun.  
 
  
 
Le Verbe en action, mû par la pensée, majorera l'état de joie, l'état de paix et l'état de sérénité dès l'instant où cela sera mis en action. Vous pourriez appeler cela « magie » parce qu'effectivement il n'y a pas d'autre support que le Verbe et l'Amour. Il n'y a plus donc de rituels, il n'y a plus donc de techniques, il n'y a plus non plus d'histoire qui puisse s'opposer à quelque révélation que ce soit de l'Amour en action par le Verbe au sein de la co-création consciente à la surface de ce monde. 
 
   
 
Tout ce qui résiste, au sein du monde extérieur - et vous le savez pour le voir autour de vous et partout à la surface de cette planète -, l'action des Éléments devient de plus en plus intense, aussi bien au niveau de ce que vous nommez climat ou géophysique mais aussi dans vos propres comportements, dans vos propres habitudes et dans la manifestation de votre conscience journalière et quotidienne. Vous aurez ainsi, si je peux dire, la preuve formelle, tangible et inattaquable, de quelque manière que ce soit, de l'action de la Lumière réalisée par l'Amour et en l'Amour.  
 
  
 
Cela changera beaucoup de choses en vous, cela a été dit aussi par Frère K, je ne reviendrai donc pas là-dessus, mais sachez simplement que plus vous trouverez ce Verbe, plus vous le manifesterez, plus vous deviendrez en totalité le Verbe Créateur, devenant par là les parfaits imitateurs du Christ, selon votre tradition, ou de Krishna si vous préférez, en Orient. Peu importent les noms, peu importent les qualificatifs, seul le Verbe en action sera visible et manifesté, et modifiera profondément votre être mais aussi le monde, sans aucune difficulté, sans avoir besoin de vous réunir, sans avoir besoin de vous donner rendez-vous, mais dès l'instant où vous êtes aligné dans la Grâce de l'Enfance.  
 
  
 
Cela se traduira de différentes manières. D’ailleurs, comme cela a été dit, les Portes et les Étoiles de votre corps vous appelleront, par leur manifestation, par leur vibration, ou par simplement une perception vécue, quel que soit le mode de perception, au niveau de la zone correspondant à ces Portes et à ces Étoiles. Ainsi que cela a été dit, vous remarquerez aussi très rapidement que la mise en résonance, par le Verbe, d'une Porte ou d'une Étoile, s'accompagnera très vite de l'apparition de circuits réunissant des Étoiles ou des Portes entre elles, vous donnant à vivre la manifestation de cette réunion sur le plan Vibral vécu en vous de manière visible dans le monde extérieur.  
 
  
 
Au-delà même des capacités d’auto-guérison, tel que cela a été exprimé par le Commandeur, il y a bien plus une capacité de résolution propre à l'Intelligence de la Lumière et au Verbe en action, permettant de réaliser ce qui est utile, non pas à  la personne mais à la Vie en votre vie.  
 
  
 
Vous aurez alors l'occasion de vivre non seulement des contacts plus intimes, comme cela est déjà le cas pour nombre d'entre vous, avec les peuples de la nature ou avec nos propres Présences dans votre environnement, mais bien plus de voir cet environnement se modifier de lui-même, occasionnant des surprises par rapport aux lois de ce monde, des modifications des lois de ce monde liées à la présence de la Grâce, à la présence du Verbe, et bien sûr de la Lumière et de l'Amour.  
 
  
 
Tout ceci ne sera pas décalé dans le temps. Il y aura effectivement une immédiateté et une fulgurance de l'action du Verbe en vos vies et autour de vous. Appuyez-vous largement sur ce qui n'est pas un pouvoir mais simplement l'émergence de la Lumière au sein de votre monde, permettant l'Ascension elle-même, à proprement parler, au niveau collectif. Tout ceci est rendu possible, non seulement par l'arrivée de la Lumière de plus en plus pénétrante, je dirais, sur la surface de ce monde, mais aussi à la disparition des ultimes voiles de l'enfermement encore présents, du fait des circonstances non accomplies jusqu'à ce jour sur la Terre.  
 
  
 
La Libération de la Terre devient maintenant votre Libération individuelle avant de devenir la Libération collective de l'humanité. Il vous appartient, non pas simplement d'être vigilant ou d'observer comment se déroule votre vie, mais de vivre en accord total avec la Lumière en fonction de ce que son Intelligence vous demande et manifeste à votre vue, à vos sens et même dans toutes les circonstances de vos vies. Quand cela sera réalisé de manière de plus en plus flagrante, de manière de plus en plus fracassante même, alors vous saurez que l'imminence de l'Appel de Marie vient vous réveiller et lever les derniers obstacles à votre Ascension.  
 
  
 
La respiration aussi pourra être un atout important, mais je laisserai pour cela s’exprimer Maître Ram qui reviendra vous donner des éléments complémentaires par rapport à ce qu'il avait donné durant les années 2009 et 2010, vous permettant alors d'affiner le Verbe et d'affiner la respiration, afin de mettre là-aussi le Verbe et la respiration en synchronicité totale. Le Verbe est le Souffle Créateur, la respiration en est le reflet, même au sein de ce monde. Ainsi donc votre respiration sera elle-aussi, comme l'attention, comme la pensée, porteur du Verbe. Le souffle redeviendra sacré, le souffle sera parfumé des parfums de la création, vous donnant à sentir, vous donnant à percevoir l'efficacité de ce souffle dans l'agencement de la Lumière, dans la réponse que la Vie vous donne à vivre et que vous avez à apporter.  
 
  
 
Tout ceci renforcera, indépendamment de ce qui se déroule sur l'écran de votre vie, votre capacité à laisser l'Amour être, sans intervenir et sans aucune projection de votre part. C'est uniquement le Souffle lui-même qui dirigera la Lumière en fonction de ce qui est nécessaire. 
 
  
 
Vous pourrez d'ailleurs constater, comme cela a été décrit dans certaines traditions, que le Souffle peut être guérisseur en lui-même. Le simple fait de respirer, de souffler, d'inspirer et d'expirer, permettra à la Lumière non seulement de rentrer en vous mais aussi de s'exprimer au sein de votre manifestation. Que cela soit pour une douleur, que cela soit pour une relation, que cela soit pour quelque élément où la Lumière vous semble non encore suffisamment présente, permettant alors d'éclairer l'écran de votre vie en ces circonstances-là. 
 
  
 
Tout ceci, là aussi, deviendra entièrement naturel, ne nécessitant même plus, au bout d'un certain temps, la moindre pensée ou la même attention. Dès cet instant-là vous observerez le miracle de la Lumière en action sur ce monde, et en toute circonstance et en toute occasion autour de vous. 
 
  
 
Je dirais même, quelles que soient les circonstances vous aurez aussi la possibilité, par votre Présence, par le Souffle, par le Verbe, par l'Attention, de manifester l'Amour en tout point de ce globe, en tout point de toute personne, où qu'il soit. Ceci est une Grâce - et je dirais même plus une bénédiction -, vous donnant à vivre, comme cela a été dit par le Commandeur, déjà dans la dimension nouvelle de vie, porteur encore de ce corps.  
 
  
 
Ce corps deviendra donc l'outil parfait de la Lumière, non seulement comme vous aviez pu le vivre à l'époque pour nombre d'entre vous avec le yoga de l'Unité ou de la Vérité, mais la Lumière agira instantanément parce que, étant rempli de Lumière et devenant Lumière en totalité, la transparence est de mise, le Verbe et le Silence agiront pour et par l'Amour, en l'Amour. 
 
  
 
Passées les premières surprises et passées les premières expériences, l'apprentissage se terminera très vite, parce que cela est automatique et parce que cela fait partie de ce que vous êtes en Éternité. Ainsi donc l'Éternel et l'Éternité se manifestent à la surface de ce monde, ouvrant la voie de manière rapide à l'Appel de Marie, à l'Appel du Christ et à la réalisation effective de l'Ascension sur le mode sensible et physique de la Terre.   
 
  
 
Au sein de cette Grâce, de cet alignement à la Grâce, rien d'autre n'existera en vous que l'Amour. Vous ne pourrez voir autre chose que l'Amour, quels que soient les actes de vos frères et sœurs, quels que soient vos actes, quelles que soient vos joies et quel que soit ce qui résiste encore, facilitant par là même la révélation de l'Amour et la résolution de ce qui peut résister encore en vous comme en ce monde. Vous êtes donc appelé à agir, non pas à agir par la personne mais à agir par la Lumière, indépendamment de votre personne, au sein même de votre Éternité, et de votre Présence ou de votre Absence. 
 
  
 
La facilité qui découlera de là fera que vous ne pourrez plus échapper à la joie permanente et que vous vous éloignerez, sans le vouloir et sans le désirer, de tout ce qui était je dirais obsolète au sein de vos vies.  Ainsi est la Grâce et ainsi est l'État de Grâce. Le Verbe manifesté par vos mots, par vos regards, par votre sourire, par vos vibrations, par votre simple présence aimante, se suffira à elle-même, réalisant alors la promesse du Christ, vous réunissant en Lui au-delà de vos personnes et au-delà de toute circonstance pouvant se manifester. Là se trouve la véritable Libération. Là se trouve l'Évidence de la Vie, l'Évidence de l'Amour et l'Évidence de la Vérité, éloignant de vous tout ce qui pourrait encore s'opposer ou résister. 
 
  
 
Ce que vous vivez donc en cette période, en ces Temps-là de la Terre, est effectivement concrètement votre Ascension. Bien sûr, et vous le savez depuis longtemps, il faudra toutefois attendre le moment collectif de l'humanité pour transcender en totalité ce corps et découvrir votre conscience nue, dépouillée de toute histoire, de toute personne, de tout corps et de toute identité. Mais cela se fera sans à-coups, avec évidence et facilité, car à ce moment-là vous serez vous-même ardemment poussé à ne désirer qu'une seule chose : vivre l'Éternité de manière définitive et irrémédiable.  
 
  
 
Vous n'avez donc aucun souci à vous faire, si je peux m'exprimer ainsi, concernant votre personne ou toute personne dépendante de vous ou étant en relation avec vous, car il viendra un instant où chaque frère et sœur de la Terre, quelle que soit sa colère, quel que soit son déni, quelle que soit sa négociation, verra par lui-même l'évidence de la Lumière, et c'est dans ces circonstances-là que l'Ultime Grâce de l'Appel de Marie pourra survenir, même pour des frères et des sœurs qui semblaient jusqu'à présent s'éloigner de la Lumière. 
 
  
 
 Ainsi, plus que jamais vous devez saisir et expérimenter par vous-même que le seul élément qui vous éloigne de la Grâce et de l'alignement à la Grâce ne peut être que le jugement, le jugement qui met une distance entre vous et l'autre et ne vous permet plus alors d'être en Unité. Faisant très rapidement la différence entre l'État de l'Unité et de Grâce et l'état de la personne, vous n'aurez plus à choisir parce que cela deviendra évident, même si encore aujourd'hui, de par l'absence de vibrations ou de par ce qui  se déroule dans votre vie, il peut vous sembler ne pas être lumineux, ne pas être parfaitement en votre alignement. Ces interrogations-là disparaîtront d'elles-mêmes dès l'instant où vous aurez expérimenté, ne serait-ce que quelques fois, la puissance du Verbe en action, la puissance de l'Amour en action. 
 
  
 
Vous êtes rentrés dans les Temps de la Grâce et dans les Temps de la manifestation de la Grâce en totalité à la surface de ce monde, et tout ce qui pourrait vous apparaître comme contraire à la Lumière n'est simplement que l'établissement de la Lumière au sein même de ce qui semble résister. Vous verrez, au travers des apparences, vous verrez, au travers des explications et des compréhensions, la vérité nue qui n'est qu'Amour et Verbe en action.  
 
  
 
La Lumière deviendra elle aussi de plus en plus visible avec vos yeux de chair. De la même façon que nombre d'entre vous éprouvent de plus en plus de facilité à rentrer en contact avec les autres dimensions,  de même que les dimensions autres, même de cette Terre, se révèlent à vous au travers des peuples Élémentaires, vous constaterez qu'il en sera de même entre vous et quelque personne que ce soit, entre vous et quelque circonstance de l'écran de votre vie. Ne vous préoccupez pas, et d'ailleurs cela ne vous préoccupera pas, de savoir comment cela se produit ni quels sont les moyens d'y arriver autres que l'intention portée sur Portes et Étoiles. Cela suffira largement et amplement, si je peux dire, à votre contentement et à votre joie.  
 
  
 
Vous rentrez, si je peux dire, dans le yoga de la Vraie Vie, celle qui ne s'appuie ni sur le corps éphémère, ni sur des techniques, ni sur un apprentissage, ni sur la répétition d'une pratique, mais bien dans l'instantanéité de votre propre Présence appliquée et manifestée en ce monde.  
 
  
 
Je dirais que de manière paradoxale, pour ceux d'entre vous qui ne perçoivent pas la vibration, le simple fait, et je mets ça entre guillemets, «  d'y croire », sera suivi d'effets. Parce que la croyance nouvelle n'est pas une croyance comme celles dont il vous a fallu vous éloigner et voir disparaître. Cette croyance n'est pas une croyance au sens humain mais c'est l'Évidence de la Lumière elle-même, même si vous n'avez pas accès à sa perception, à sa vibration, pour l'instant.  
 
  
 
Ainsi donc il devient possible, et il deviendra de plus en plus aisé, pour chaque frère et chaque sœur présent à la surface de cette terre, de voir la Lumière en action, même si jusqu'à présent il n'en a vécu ni les vibrations, ni la perception, ni les états de la Supraconscience. Cette croyance-là, qui n'en est pas une à proprement parler - mais qui dirigera de la même façon l'Attention et le Verbe -, permettra là-aussi d'ouvrir les portes à la perception et à la vibration par l'Ultime Grâce de Marie - pour les frères et les sœurs qui en étaient, pour de multiples raisons, mais surtout de préservation de leur éphémère -, de vivre cette Éternité. Ainsi vous sourirez à la vie, ainsi votre regard brillera de reconnaissance quelles que soient les circonstances élémentaires se produisant là où vous habitez, là où vous vivez.  
 
  
 
Rappelez-vous aussi que c'est durant cette période de tohu-bohu, comme cela a été dit, que l'être humain, de manière générale, possède la plus grande des possibilités de dépassement de lui-même, de ses propres limites, de ses propres souffrances et de ses propres conditionnements. Ainsi donc l'Intelligence de la Lumière dévoilera à votre intelligence limitée éphémère, même si vous ne percevez pas l'Intelligence du cœur, sa réalité, je dirais même son essentialité, car sans la Lumière, aucune vie et aucune conscience ne pourrait être manifestée où que ce soit, même à la surface de ce monde. 
 
  
 
Voyez les choses clairement, sans les juger, sans les catégoriser, sans les soupeser. Restez libre de toute interprétation, restez libre de toute projection, restez libre de toute anticipation de quelque situation que ce soit, afin de vous installer de plus en plus facilement en l'Instant Présent, en l'Ici et Maintenant. Vous verrez alors de vos yeux, par vos sens et par votre conscience, l'action du Verbe, l'action de la Lumière et l'action de la Grâce en vous, en votre corps comme partout sur la Terre.  
 
  
 
L'heure est aux miracles quotidiens, l'heure est à la révélation de cela, parce que le moment est venu.  
 
  
 
Réjouissez-vous car il n'y a pas d'efforts à faire, il n'y a pas de chose nouvelle à comprendre, il y a simplement l'actualisation de ce que vous êtes à la surface de ce monde. Dès le moment où vous aurez vécu cela, ne serait-ce qu’une fois, vous ne pourrez jamais l'oublier parce que cela est présent déjà en vous. À ce moment-là, vous saurez qu'il n'existe aucun voile vous séparant de l'Éternité, de la même façon qu'il n'existera plus de différence entre ce qui est nommé jusqu'à présent « intérieur » et « extérieur ».   
 
  
 
Vous n'aurez plus à vous poser la question de votre conscience, vous n'aurez plus à vous poser la question de savoir si vous vibrez, vous n'aurez plus à vous poser la question de savoir si cela est juste ou pas, parce que la Lumière est toujours juste et parce qu'il n'y a pas à décider autre chose que d'être Lumière.  
 
  
 
Les circonstances de ce monde les plus délicates, sur l'écran de  votre vie ou de manière plus globale, se résoudront d'elles-mêmes. N'ayez peur ni des Éléments, ni des bruits de guerre, ni des bombes, ni du Soleil, ni de quoi que ce soit se manifestant sur l'écran de votre vie, n'y voyez que l'installation de la Lumière - car c'est réellement ce que c'est. L'Amour ne peut voir que l'Amour, l'ego ne peut voir que l'ego. En rentrant en cet Amour, en rentrant dans le Chœur des Anges et dans l'Esprit du Soleil, cela deviendra évident, cela ne sera plus une profession de foi ou une croyance mais bien plus la manifestation de l'Amour tangible en ce monde.  
 
  
 
Le Commandeur vous a donné, par humour, un certain nombre de dates importantes dans les cycles de l'humanité se reproduisant chaque année. Cela est tout à fait vrai. Il existe au sein de cet ultime cycle des moments plus propices. Ces moments sont plus propices parce que nombre d'êtres humains, en ces moments-là, oublient pour quelques jours leurs souffrances et essaient de fêter, même si la fête est devenue païenne, la naissance du Christ. En cette période-là, il y a effectivement le plus d'opportunités pour l'installation définitive de la Lumière et donc l'Ascension finale de la Terre au niveau collectif. 
 
  
 
La joie vous remplira sans raison, sans objet. Même s'il existe encore en vous des moments difficiles, des moments de doute, des moments de découragement, des moments où vous sentez que vous perdez votre alignement à la Lumière et à la Source, vous constaterez qu'à ce moment-là, cela ne pourra plus se produire. Même en titillant vous-même votre personne, vous ne pourrez recréer des circonstances de peur, des circonstances où la joie serait absente.  
 
  
 
Quand vous constaterez cela, sachez alors que le moment est venu. Rappelez-vous qu'il n'y a rien à préparer d'autre que d'ouvrir votre cœur et de vous ouvrir entièrement à la Grâce et à la Lumière. Quel que soit votre état de conscience actuel, que vous soyez éveillé, que vous soyez libéré vivant, que vous sentiez une Couronne ou plusieurs Couronnes, que vous ne sentiez aucune vibration et aucune énergie, cela n'aura à ce moment-là plus aucune importance parce que la conscience  sera révélée à elle-même dans sa dimension de Demeure de Paix Suprême.  
 
  
 
Celui qui vit la Demeure de Paix Suprême, non pas seulement lors de certaines extases mais dans le déroulement ordinaire de sa vie, comme cela sera le cas à ce moment-là, n'aura plus à douter ni à redouter quoi que ce soit des événements finaux de l'Ascension collective. Cela sera évident. Cela sera tellement évident que nombre de frères et sœurs humains se frapperont la poitrine d'une forme de désespoir pour ne pas avoir reconnu plus tôt la Lumière à l'œuvre et la Lumière qu'ils sont, mais cela ne durera pas.  
 
  
 
Ne portez aucune inquiétude pour ces frères et ces sœurs car ceux qui se frapperont la poitrine recevront l'Ultime Grâce et le baiser de Marie, qui sera en quelque sorte la réconciliation avec votre Éternité, ou en tous cas avec l'Éternité de ces frères et sœurs qui n'avaient pas reconnu l'Appel de la Lumière malgré cet Appel qui dure maintenant depuis plus de trente ans. 
 
   
 
Soyez, comme vous l'a dit Thérèse, le plus simple possible et le plus humble possible. Parce que ceci est la certitude de laisser croître la Lumière en vous et se manifester à vous et en vous, quoi que vous ayez vécu ou pas jusqu'à présent.  
 
  
 
De la même façon que Thérèse vous a donné le signe de sa Présence et de sa Grâce, il vous faut saisir aussi que chacun des Anciens et chacun des Archanges est présent en vous et manifesté à vous au-delà de mes mots, au-delà du Verbe, au-delà de ce que vous nommez canalisation et au-delà de tout apport extérieur. Ne vous étonnez pas donc si les Portes, les Étoiles, si vos membres mêmes se placent en certaines positions spontanément.  
 
  
 
Nombre d'entre vous avez reçu ce qui fut nommé des postures d'intégration consistant à placer le corps en certaines positions pour laisser place à la Lumière. Spontanément, sans réfléchir, vous observerez que ce corps lui-même que vous habitez se placera en diverses postures et positions que vous repèrerez tout de suite et permettant à la Lumière de faire son œuvre par le Verbe et par la Vérité. Cela deviendra entièrement automatique et non réfléchi, non pensé, non imaginé. Et cela sera le cas pour de plus en plus de frères et de sœurs qui ne sauront pas vraiment ce qui leur arrive à ce moment-là, mais qui le vivront de la même façon que vous qui savez un certain nombre de choses.  
 
  
 
L'expérience remplacera toute connaissance, l'ignorance sera votre lot quotidien, faisant de vous des Libérés Vivants. Sans effort, sans difficulté et je dirais même sans choix possible, parce que cela sera tellement évident, cela sera tellement réjouissant, qu'il ne pourra en être autrement.  
 
  
 
Il vous reste à mener votre vie, à vous occuper de ce que la vie vous donne à vous occuper, que cela soit vos enfants, que cela soit vos parents, que cela soit vos frères et sœurs, que cela soit vos activités, que cela soit votre jardin, que cela soit vos créations quelle qu'elles soient, mais le cœur léger et de plus en plus léger. Vous constaterez aussi les capacités, si je peux dire, d'auto-régénération de votre propre corps physique, pourtant appelé à se dissoudre. Cela apportera, je dirais, un baume supplémentaire à la réalité de la Lumière, un baume supplémentaire au deuil de votre propre personne.  
 
  
 
Ce deuil n'en est pas un, vous le savez. Il s'agit d'une Résurrection et en quelque sorte de votre vraie Renaissance ou Résurrection, de votre vraie Libération. À ce moment-là, avant même l'Appel de Marie, vous constaterez l'Évidence de la Lumière et la facilité de la Lumière, contrairement à la difficulté que vous auriez pu éprouver auparavant en tant que personne, dans toutes les sphères de votre vie. Ainsi est la Grâce, et ainsi est la Lumière quand celle-ci devient visible au cœur, aux yeux, aux sens, et à vos cellules.  
 
  
 
Ainsi donc je ne peux que vous souhaiter, si je peux dire, le meilleur, car il n'y aura rien d'autre que le meilleur. Quoi qu'il se déroule à la surface de ce monde, l'Amour ne verra que l'Amour et rien d'autre, le reste semblera apparaître comme dans un brouillard. Ce que vous vivez vous apparaîtra comme un rêve qui se termine. Vous vous réveillerez alors, avant même l'Appel de Marie pour nombre d’entre vous, dans la Vérité Éternelle. Le processus de l'Ascension s'enclenchera alors de manière collective, sans que personne ne puisse l'ignorer, quel que soit le stade de son choc personnel au sein du Choc de l'humanité. Ce choc se transformera très rapidement en une révélation prodigieuse et vous vérifierez par vous-même les mots, les enseignements, les vibrations, que nous avons échangés, que nous avons donnés durant toutes ces années.  
 
  
 
Il ne sera plus possible pour quiconque de douter de la présence de la Lumière, de la présence de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres au sein de vos Cieux, de la présence de Métatron au sein de la Jérusalem Céleste en ses six places et lieux. L'Intelligence sera telle que toutes les questions d'ordre pratique ou d'ordre de l'Esprit se verront apporter une réponse d'elles-mêmes, sans chercher quoi que ce soit, sans solliciter une quelconque aide dite extérieure. Car vous le savez, au moment de l'Appel de Marie, il n'y aura plus aucun extérieur possible, quel qu'il soit.  
 
  
 
Les affres de votre disparition, les interrogations concernant la logique de la personne, concernant le fait de se nourrir, de se vêtir, le fait de s'occuper de ses enfants, de ses parents, de ses frères, de ses sœurs, ne vous effleurera  plus l'esprit car vous saurez à ce moment-là - pour le vivre -, que tout est absolument parfait et que tout est absolument vrai. Il n'y aura plus aucun espace pour le doute, il n'y aura plus aucun espace possible pour la manifestation de la peur quelle qu'elle soit, le cœur et l'Amour seront partout.  
 
  
 
Aujourd'hui je vous engage donc, même si vous ne vivez rien encore aujourd'hui de tout cela, à rentrer de plus en plus dans la simplicité, dans l'humilité, dans ce qui a été nommé aussi la Voie de l'Enfance, la Petite Voie, parce c'est là que se trouve la plus grande des majestés et la plus grande, si je peux dire, des satisfactions.  
 
  
 
Laissez simplement émerger ce qui ne demande qu'à apparaître, ne recherchez plus quoi que ce soit, soyez simplement vous-même et vivez ce que la Vie vous donne à vivre, sans vous poser de questions, sans chercher à comprendre. Parce que plus vous rentrerez dans cette simplicité, plus vous observerez que la joie est déjà là et que seul votre point de vue était un obstacle à la manifestation de votre Vérité, de l'Amour, de la Lumière et du Verbe.  
 
  
 
Le Son, le Chœur des Anges perçu en votre tête prendra lui-aussi tout l'espace, mettant fin au brouhaha du mental comme au brouhaha du monde. La respiration sera aussi d'un grand support et d'une grande aide pour établir cela. Mais là n'est pas mon propos.  
 
  
 
Je terminerai par ces mots : depuis le début de mes interventions, je vous disais : « De mon cœur  à votre cœur ». Il n'y a qu'un seul cœur, il n'y pas votre cœur, il n'y a pas mon cœur,  il n'y a que le cœur de l'Un, et il est temps maintenant de ne pas y adhérer par le mental mais de laisser émerger cette vérité essentielle. Permettez-moi alors, en le Cœur de l'Un et en la Grâce de la Petite Voie, de vivre en cet instant, et en tout instant où vous lirez ces mots, de laisser passer ces mots pour laisser émerger le Cœur de l'Un, là où est logé le Serment et la Promesse.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Vous êtes tous mes amis comme je suis l'ami de tous car il ne peut en être autrement. 
 
  
 
En le Cœur de l'Un, en le Verbe de Vérité, en le Souffle de Vie, en cet instant et en tout instant. 
 
  
 
… Silence…  
 
  
 
Je vous donne la Paix du Cœur de l'Un et je reçois votre Paix, depuis le Cœur de l'Un. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis un Ami. Je vous salue en l'Amour.  
 
  
 
… Silence…  
 
  
 
Au revoir. 
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:02 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:45 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


NO EYES  
 
  
 
La Vision Ultime 
 
  
 
  
 
No Eyes salue en vous le Grand Esprit. Sœurs et frères de la Terre, que la paix du Grand Esprit soit en vous. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
J’ai déjà, à de nombreuses reprises, exprimé un certain nombre d’éléments vous permettant de situer ce qui peut être vu avec les yeux, avec le cœur, avec la vision éthérique. Aujourd’hui, je vais tenter d’exprimer avec des mots - et surtout avec la vibration - ce que je pourrais nommer la Vision Ultime. La Vision Ultime est celle où plus rien n’a besoin d’être vu, plus rien n’a besoin d’être observé, plus rien n’apparaît. Cette Vision Ultime est celle qui ne donne rien à voir, rien à percevoir. 
 
  
 
La Vision Ultime serait, en quelque sorte, la vision du Cœur du Cœur, le moment où il n’y a ni forme, ni couleur, ni chemin, ni route, le moment où la dernière vision de celui qui est installé dans le cœur, se baignant dans la Lumière Blanche et ne voyant déjà plus de forme, plus de conscience autre que la Lumière Blanche, s’éteint elle aussi. Cette Vision-là, où il n’y a rien à voir, est celle qui permet à la conscience elle-même d’être débarrassée, je dirais, de tous attributs, de toute forme, de tout chemin, et de toute idée même de quoi que ce soit. 
 
  
 
En la Vision ultime il n’est plus possible de s’appuyer sur quoi que ce soit de perçu. Il n’y a plus de repères, il n’y a même plus d’observateur qui pourrait observer quoi que ce soit. C’est quelque chose bien sûr, vous diraient nos sœurs et nos frères orientaux, qui a été explicité - comme l’Absolu, le Parabrahman - comme quelque chose qui ne pouvait être saisi en aucune manière. 
 
  
 
Le Temps des tambours de la Terre, le Temps des tambours du ciel, celui du réveil du Phénix, cette Vision Ultime est précédée toujours, que cela soit individuellement ou collectivement, par une Annonce. Une Annonce n’est pas seulement quelque chose qui est entendu, n’est pas seulement quelque chose qui vibre, n’est pas seulement apporté, en l’occurrence sur cette Terre par Marie, mais c’est un sentiment, un sentiment qui dépasse tous les sentiments humains connus ou connaissables, qui pourrait s’appeler "un Grand Vide". Mais un Grand Vide qui n’est pas vide mais au contraire plein de tous les possibles, mais qui n’ont pas besoin d’être vus, ni même perçus, ni même pensés. 
 
  
 
Cette Vision ultime apparaît de manière intérieure. C’est le moment où il ne peut plus exister d’apparition, sur l’écran de la conscience, de quoi que ce soit en rapport avec vous, ou même en rapport avec le monde ou les mondes, ni même avec les dimensions. La Vision Ultime, le Grand Vide, est aussi je dirais, le grand saut. C’est le moment où vous êtes capable de ne plus vous appuyer sur quoi que ce soit qui soit compréhensible à la conscience, quelle que soit cette conscience. 
 
  
 
Cette Vision-là confère surtout, au-delà de toutes les explications envisageables, donne en quelque sorte une vision sur la vie, au retour, profondément différente de ce qu’elle aurait pu être auparavant. Je dirais que le Grand Vide et la Vision Ultime confèrent l’immortalité. Non pas l’immortalité de l’être ou de la conscience mais l’immortalité de ce qui n’est jamais né, qui n’est jamais mort et n’est concerné par aucune vie en manifestation, et qui pourtant va supporter toutes les vies, toutes les manifestations, toutes les dimensions, tous les potentiels et toutes les autres visions. 
 
  
 
C’est le moment où il y a reconnaissance et reconnexion à l’Ultime finalité du pourquoi de la conscience, du pourquoi de la vie, du pourquoi des dimensions. Non pas en tant que justification mais bien comme l’évidence de la Vie et l’évidence du Non-Être. 
 
  
 
L’Ultime Vision apparaît à ce moment-là non pas comme la finalité mais bien comme l’émergence, l’Alpha rejoint l’Omega, diriez-vous. C’est Ouroboros qui se mord la queue. C’est le moment où vous voyez qu’il n’y a ni Alpha ni Omega, et c’est le moment où vous êtes stabilisé en la Vision, et en la Vibration si je peux l’exprimer, de ce qui est nommé ER. 
 
  
 
C’est un endroit sans endroit, c’est une forme sans forme, c’est une couleur sans couleur, c’est une Lumière sans Lumière - qui n’a rien à voir avec l’ombre, qui n’a rien à voir avec les jeux d’ombre et de lumière, en ce monde comme en tout monde. Et ce moment est un moment privilégié sur ce monde, c’est le moment où tout ce qui pouvait vous attacher, même à votre propre vision éthérique ou vision du cœur, aux consciences quelles qu’elles soient, même les plus transcendantes, n’a plus aucune importance. C’est le moment, justement, où rien ne semble plus important que cela. C’est le moment où cesse réellement, concrètement et définitivement, le principe même de la quête. 
 
  
 
En cette Vision Ultime, il est possible bien sûr d’avoir toutes les autres visions. C’est le moment où vous reconnaissez vous-même que vous n’êtes rien de ce qui concerne la conscience. Alors dans les temps anciens, certains ont pu assimiler ça à Dieu, d’autres encore au Grand Esprit, dépourvu des qualificatifs habituels, des formes habituelles ou des images habituelles. 
 
  
 
En la période qui vient de s’écouler depuis plus d’un an, vous avez finalisé l’Œuvre au Blanc. L’Œuvre au Blanc est la Lumière de ce que vous nommez le Soi. C’est la reconnaissance au sein de l’ultime forme qui n’est pas concernée par le jeu des dimensions, des couleurs, des temps et des espaces, et même des mondes, et où pourtant subsiste une forme particulière de conscience qui est comme saturée de joie, liée au Samadhi, à l’Extase, à la Béatitude, à la Paix, à un ensemble de qualificatifs de cet état merveilleux. 
 
  
 
La Vision Ultime ne peut même pas être qualifiée de merveilleuse, elle est qualifiée d’Évidence par celui qui la vit, et permet à celui qui le vit de ne pas en faire un souvenir mais de garder vivant ce qui est au-delà du merveilleux, à chaque souffle de son corps, à chaque regard porté même sur le monde, et qui permet de dépasser le sens même d’une interprétation de quelque élément que ce soit, non pas parce qu’il en est désintéressé mais parce que ce qu’il a vécu, ramené par la conscience elle-même, ne peut plus être utilisé pour jouer avec la conscience. 
 
  
 
La Vision Ultime est la sœur de la Profondeur. Elle regarde la Lumière Blanche s’éteindre. Elle regarde le Christ, le Soleil, l’Esprit des Éléments éventuellement, mais sait pertinemment qu’elle n’est concernée par rien de cela, et où pourtant le Grand Vide procure, je dirais, une forme de plénitude à nulle autre pareille qui ne peut plus être ébranlée par quelque circonstance que ce soit, par quelque vision que ce soit, fût-elle la plus pure au sein de la vision du cœur. 
 
  
 
C’est le moment aussi, au retour, où il y a comme une reconnaissance que tout provient, et que tout revient à cela. C’est le moment où il n’y a plus besoin de penser à l’Amour, à la Lumière, à l’Esprit même, réalisant en quelque sorte, en la conscience ordinaire, le sentiment réel que tout a déjà été accompli, qu’il ne reste rien à accomplir et surtout rien à modifier en quelque circonstance que ce soit et en quelque état que ce soit. 
 
  
 
La Vision Ultime du Grand Vide procure une plénitude à nulle autre pareille, qui ne peut plus être qualifiée de vibration, qui ne peut plus être qualifiée d’énergie, qui ne peut même plus être qualifiée par rapport à ce qui est perçu par la conscience, même sur les plans les plus subtils. La Vision Ultime, vous l’avez compris, n’est justement pas une vision. C’est le moment où plus rien n’a besoin d’apparaître pour justifier quoi que ce soit, c’est le moment où la forme disparaît. Goûtant à cela et vivant cela, vous réalisez alors pleinement que vous êtes vous-même la Source des mondes, des univers, des dimensions, et que tout le reste, vécu ou vu, ne sont que des rêves que vous partagez peut-être avec d’autres frères et d’autres sœurs. 
 
  
 
La Vision Ultime décristallise littéralement toute adhésion à quelque vision que ce soit, toute participation à quelque dimension que ce soit. Cette Vision Ultime ne peut pas être localisée, même si certains de nos Anciens, de nos frères, ont dit ou ont parlé du Cœur du Cœur, ou ont trouvé un certain nombre de qualificatifs à cet état - qui n’en est pas un. 
 
  
 
Vous avez la Roue de la Vie, et ce qui permet le mouvement de la Roue de la Vie, c’est le moyeu qui est au centre de la roue, le cœur. Et au point le plus central de ce moyeu de la roue, il y a un point immobile qui ne tourne pas et qui permet pourtant tous les mouvements de la Vie, en quelque direction que ce soit et en quelque manifestation que ce soit de la conscience. 
 
  
 
C’est le moment où la conscience, à son retour, n’a plus besoin de jouer à quoi que ce soit. En quelque sorte, le Grand Vide de la Vision Ultime vous remplit et vous met en plénitude, qui est toujours présente et semble toujours avoir été là, et n’avait pas été reconnue jusque-là. C’est le moment où ni la personne ni les dimensions ne peuvent infléchir en aucune manière ou modifier en aucune manière quoi que ce soit au Non-Être. Vous ne pouvez vous le représenter, vous ne pouvez le décrire, et c’est pourtant là que se trouve l’origine même de la Source, et le retour même de toute conscience. Mais ne voyez pas cela dans un temps, qu’il soit linéaire ou ultra-temporel, rappelez-vous que c’est une Évidence, qui n’est pas installée comme une conviction, comme une croyance, mais qui découle directement, sans aucun effort, de cette Vision Ultime. 
 
  
 
Il n’y a plus d’énergie, il n’y a plus de vibrations, il n’y a plus d’organes, il n’y a plus de monde, il n’y a plus de chemin, il n’y a plus d’expérience, il y a juste, au retour, « la Grande Joie », celle qui ne dépend de rien, et même pas du Soi, et encore moins de la personne. Cette expérience est en quelque sorte indélébile, elle accompagnera systématiquement la conscience quand celle-ci entrera en manifestation en quelque monde que ce soit. 
 
  
 
Le Grand Vide met fin à toute mémoire, à toute expérience, mais permet également toutes les expériences, et supporte d’ailleurs toutes les expériences.  
 
  
 
Souvent, les Occidentaux, les Orientaux, ont parlé de Soi, d’Unité, la Vision Ultime n’a plus besoin de tout cela. Non pas que cela n’existe pas à proprement parler, non pas que cela soit parfaitement tangible, quelque part, en quelque temps, mais même cela est vu comme un rêve qui ne fait que passer. 
 
  
 
La Vision Ultime donne une immuabilité qui ne peut être altérée par quelque élément que ce soit, par quelque vie que ce soit ou par quelque histoire que ce soit. 
 
  
 
Vivre la Grande Joie, c’est d’abord vivre le Grand Vide. C’est accepter d’aller bien au-delà de l’Abandon à la Lumière ou du Soi. C’est aller au-delà même de son essence en tant que Source. C’est retrouver en vérité l’Ultime et l’Unique quintessence de la Vie, puisqu’elle est toutes les vies et toutes les consciences, ainsi que tous les mondes. 
 
  
 
La Vision Ultime vous fait dire effectivement - et cela est tout à fait réel pour celui qui le vit -, qu’il est l’ensemble des mondes, l’ensemble des vies, mais n’est possédé et ne possède rien. Il sait que la conscience est libre, mais il sait aussi qu’il n’est pas la conscience. 
 
  
 
Ce Grand Vide est aussi une disparition de l’illusion, quoi que devienne le corps, quoi que devienne ce monde comme tout monde.  
 
  
 
La Vision Ultime vous donne aussi, à votre retour, à vivre l’absence de cloisonnement, l’absence de séparation, et la futilité de tout jugement sur qui que ce soit ou quoi que ce soit. 
 
  
 
Le Grand Vide vous donne une certitude, celle que vous êtes réellement à la fois Dieu, à la fois la Source, à la fois l’Un et à la fois toutes les consciences, sans pour autant avoir besoin de  le prouver ou de le démontrer, pour vous ou pour n’importe qui. C’est le moment où chacune de vos actions devient effectivement libre de toute causalité et de toute implication. 
 
  
 
Jusqu’à ce jour et durant cette période, dans ces Temps-là de la Terre, Anciens, Étoiles et Sœurs ont tenté de vous exprimer un certain nombre d’éléments concernant ce qui est à vivre maintenant. Ils vous ont parlé du Souffle et du Verbe. Le Verbe lui-même ne peut venir que de l’Ultime. Que vous le nommiez Ultime, Ultime Vision, Absolu, ce ne sont encore une fois que des mots qui tentent de décrire ce qui ne peut être décrit en aucune manière, et qui va se traduire pour vous surtout par cette Grande Joie qui ne dépend de rien, et qui surtout ne peut pas être ébranlée par quoi que ce soit concernant aussi bien ce corps que vos relations et que même, je dirais, la fin d’un cycle ou la fin d’une vie, ou la fin d’un monde. Parce que vous savez intimement qu’il n’y a ni début ni fin, pour avoir vécu cette Ultime Vision. 
 
L’Ultime Vision est celle qui vous débarrasse de manière définitive de toute croyance, de tout espoir, de toute projection, et aussi de toute dimension. Vous n’avez plus besoin d’exprimer une conscience quelle qu’elle soit, en fait vous n’avez plus besoin de rien. Parce que vous savez à ce moment-là que vous êtes à l’origine même de la conscience quelle qu’elle soit, et que vous êtes vous-même la fin de la conscience. La question de l’Amour, la question de la Vérité, ne se posent même plus.  
 
  
 
Il existe un autre marqueur qui est l’apparition, non pas du chant du Ciel et de la Terre, mais bien du chant de la Liberté, que vous avez entendu nommer le Chœur des Anges, mais aussi l’Esprit du Soleil. 
 
  
 
La Vision Ultime ne peut pas être cherchée ni même pensée. Je dirais qu’elle se produit d’elle-même dès l’instant où vous lâchez ce que vous croyez tenir, et ce que vous croyez vivre, en quelque expérience que ce soit, en quelque idée que vous vous fassiez de la conscience elle-même. 
 
  
 
La Vision Ultime vous donne la liberté de faire et d’agir en tout état et en toute forme, comme en toute conscience. Vous n’avez plus besoin de vous attribuer quoi que ce soit comme champ de conscience et d’expérience. 
 
  
 
Dans le Grand Vide il y a une telle capacité à se reconnaître au-delà de la forme qu’effectivement je peux dire que tout cela est inscrit depuis toujours, dans toute vie, même ici sur ce monde, mais a simplement été oublié. Quand vous vivez le Grand Vide dans cette Vision Ultime, absolument tout le reste peut être oublié, même si cela reste dans votre mémoire en revenant. L’oubli fait que vous êtes libre de tout passé et de tout avenir, car vous savez que ce que vous vivez, ici sur Terre comme ailleurs, n’aura qu’un temps, même dans les espaces où la densité de temps n’a plus rien à voir avec celle qui est sur Terre. 
 
  
 
La Vision Ultime fait aussi que dans votre vie vous ne cherchez jamais, ici sur cette Terre, un avantage ou un intérêt personnel. Tous les jeux présents à la surface de ce monde entre deux consciences sont vécus et assumés, mais n’ont plus aucune répercussion sur la conscience elle-même. Et pourtant vous n’êtes pas indifférent. Et c’est dans les moments où justement vous semblez absent ou en méditation que vous êtes le plus dense en ce monde, et le plus fixe. Je vous renvoie pour cela à ce qu’ont pu exprimer mes sœurs Étoiles Gemma, Hildegarde ou encore Ma Ananda Moyi, quant à leur vécu. 
 
  
 
Je dirais aussi que c’est un moment où la conscience lâche tout, même au sein de la Supraconscience. Reconnaître cela fait de vous, et vous le savez - cela a été exprimé par Bidi -, un Libéré Vivant, soumis aux lois de ce monde mais dont l’Esprit est libre. 
 
  
 
La Vision Ultime, je l’ai dit, est précédée d’un chant. Nos frères orientaux ont appelé ça le chant de la création, le OM, le OD si vous préférez, mais ce n’en est que les prémices. La conscience est faite pour être consciente d’elle-même, et consciente aussi des mondes et des univers. Elle n’est pas faite pour se reconnaître elle-même au-delà de ce qu’elle vit et au-delà de ce qu’elle expérimente. Le Grand Vide est pourtant le support de toutes les manifestations et de toute vie, comme de tout monde, comme de tout univers et de tout multivers, mais ce n’est pas encore cela. 
 
  
 
Dans l’Ultime Vision, il n’y a pas de miracles, il n’y a pas de merveilleux, au sens où la conscience pourrait s’en saisir. Il y a juste la reconnaissance de la Vérité, qui ne souffre aucune supposition et aucun compromis. 
 
  
 
La Vision Ultime vous fait clairement savoir, en un endroit qui est autre que la conscience, que la conscience n’est finalement qu’à la fois éphémère et éternelle, mais tout en étant éphémère et éternelle, elle n’est pas la Vérité. Elle est une vérité relative dépendant, vous le savez, d’un point de vue et d’une dimension donnée. 
 
  
 
La Vision Ultime est l’achèvement de la dissolution de la conscience, non pas de l’âme mais même de la notion d’Esprit séparé du Grand Esprit, et même antérieur au Grand Esprit. Je dirais même qu’elle encadre le Grand Esprit, entre la notion d’avant et d’après. Mais elle n’est ni l’avant, ni l’après, ni le Grand Esprit, elle ne peut plus être située, bien qu’étant au Centre du Centre. 
 
  
 
La Vision Ultime vous marque définitivement de son sceau. Durant toutes ces années, la Source elle-même vous a parlé de Serment et de Promesse. C’est le moment où vous réalisez que vous n’êtes pas la conscience, non plus, et que bien sûr vous n’êtes ni ce corps, ni cette vie, ni même quelque monde que ce soit. Vous êtes affranchi même de ce qui se manifeste aujourd’hui en vous, ici sur ce monde, et qui a été nommé la co-création consciente, le Féminin Sacré, et l’État de Grâce. Vous n’avez plus besoin d’éprouver et de vivre tout cela, c’est le moment où vous n’avez besoin de rien, au sens de l’Esprit, et où vous êtes libéré réellement, non seulement des croyances, des habitudes, des comportements, mais du monde lui-même, tout en étant sur ce monde. 
 
  
 
C’est le moment où vous savez, en définitive, au-delà de votre expérience de vie, que tout a déjà été écrit parce qu’il n’y a rien à écrire, que tout est possible, même l’impossible, et que ces qualificatifs-là ne concernent en rien ce que vous êtes. 
 
  
 
C’est le moment où la personne que vous êtes, à votre retour, n’a plus besoin de béquilles, de repères, ni de se saisir de quelque concept que ce soit, tout en acceptant bien sûr de jouer le jeu de la vie. La question de l’Amour ou du non-Amour ne se pose même plus, non pas seulement parce qu’il n’y a plus de dualité et qu’il y a Unité, mais même parce que cela représente un jeu qui n’a qu’un temps. Toute connaissance vous semble superflue et inutile parce que vous n’avez besoin d’aucune connaissance - vous êtes vous-même la Connaissance - et tout cela sans avoir besoin de voir, de ressentir ou de percevoir quelque preuve que ce soit, parce que vous êtes devenu vous-même la preuve. 
 
  
 
Le dernier repère avant l’Ultime Vision, vous le savez, c’est le tam-tam du Ciel et de la Terre, c’est l’Appel de notre Mère, qui préparera au mieux la dissolution du Soi pour ceux qui l’acceptent. 
 
  
 
Retenez surtout, en cette période où nombre de vibrations s’ouvrent à vous, nombre de perceptions s’ouvrent à vous, dans la vision du cœur et la vision éthérique, ne serait-ce qu’à travers les peuples Élémentaires ou à travers vos contacts entre vous, et entre vous et les autres plans, que cela ne fait que passer et n’est pas non plus concerné par la Vérité. 
 
  
 
Vous ne pouvez adhérer à la Vision Ultime, vous ne pouvez la chercher, vous ne pouvez la déclencher, même de l’intérieur. Elle se révèle dès que le moment est venu. Si je peux prendre une image, le fruit est mûr et il tombe, mais ce n’est pas vous qui le faites tomber, ce n’est même pas les circonstances de ce monde, même si aujourd’hui cela pourrait sembler plus facile. 
 
  
 
Votre conscience elle-même ne peut y accéder. Non pas parce qu’il y a un blocage mais parce que la conscience elle-même, même la plus expansée, ne peut se reconnaître en dehors de la conscience. Il n’y a que vous, en ce que vous Êtes au-delà de toute conscience, qui pouvez le vivre. Cela ne dépend ni d’un sauveur ni d’un moment collectif mais bien plus que de vous-même, au moment où vous lâchez votre propre conscience. Je ne parle pas ici de l’Abandon à la Lumière tel que cela a été longuement développé par l’Archange Anaël il y a de nombreuses années, je parle ici d’une reconnexion en quelque sorte  à un « indicible », qui n’est porteur de rien puisque c’est le Grand Vide, et qui pourtant supporte - et est vu comme tel -, toutes les créations. Alors bien sûr on pourrait parler d’Incréé, ou de « décréé », mais on serait encore loin de la Vérité. 
 
  
 
En tant qu’Étoile Vision, ma Présence pourra vous apparaître, non pas visuellement mais bien plus dans votre conscience qui s’éteint, avant son extinction.  
 
  
 
Même s’il n’y a pas souvenir de ce Grand Vide, rappelez-vous que c’est toujours présent quand vous l’avez vécu, parce que vous ne faites pas appel aux souvenirs, ni à la mémoire, ni à quelque chose qui ne peut être évité, ni même pensé, ni même fui, quelque chose qui est au-delà de toute chose, qui ne peut être défini, ni expliqué, et qui pourtant est connu. 
 
  
 
La Vision Ultime est liée, bien sûr, à la deuxième Étoile qui apparaîtra dans le ciel et qui approche de vous. C’est pour cela que cela a été nommé aussi le Serment et la Promesse, ou si vous préférez aussi, la stase. C’est le moment effectivement où tout s’arrête, parce que rien n’a réellement commencé un jour. C’est un moment où il n’y a plus ni de Terre ni de Ciel, ni de conscience. En quelque sorte, l’Ultime Vision vous libère vraiment de la conscience elle-même. 
 
Rappelez-vous que c’est un processus naturel qui ne nécessite pas d’effort, bien au contraire, que c’est quelque chose qui ne peut être que vécu au-delà de la conscience, et indépendamment de la conscience. C’est le moment où vous ne savez plus qui vit quoi. Vous n’êtes plus une personne, vous n’êtes plus le Soi, vous n’êtes plus ni vos lignées stellaires, ni votre origine galactique, et vous êtes antérieur à tout cela. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je dirais même que la Vision Ultime est le moment où vous réalisez qu’il n’y a plus aucun espoir ni aucune espérance de quoi que ce soit, parce que l’espoir et l’espérance font partie des jeux de la conscience. L’idée même d’être une personne ne vous effleure plus, même si vous vivez dans une personne. 
 
  
 
La Vision Ultime fait de vous un non-voyant. C’est quelqu’un qui n’a plus besoin de voir, même si il voit. C’est quelqu’un qui n’est plus quelqu’un, et qui pourtant vit sa vie, mais il n’est plus marqué par quelque élément de cette vie ou de quelque monde que ce soit. Il a dépassé même le principe de ce que vous avez nommé, durant cette année écoulée, l’assignation vibrale, parce que l’assignation est encore un jeu de la conscience. 
 
  
 
Alors bien sûr, au sens des fruits apportés à ce monde, celui qui vit la Vision Ultime n’a pas besoin de justifier ou de faire quoi que ce soit. Quels que soient d’ailleurs sa vie et son âge, il suit simplement, sans volonté aucune, ce que la Vie propose, ici comme ailleurs. 
 
  
 
La Vision Ultime donne la certitude qu’il n’y aura plus de mouvement, plus de vie, plus de conscience, étant devenu la vraie Vie. Et puis surtout la Vision Ultime ne peut être vécue que si l’humilité et la simplicité sont omniprésentes. 
 
  
 
C’est le moment aussi où vous pouvez servir tout le monde parce que vous n’avez besoin de personne en particulier. Parce que vous servez la Vie et vous n’avez plus besoin de nourrir quelque conscience que ce soit. 
 
  
 
Vivre la Vision Ultime, c’est ne pas faire de différence non plus entre le Silence et le Verbe.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
C’est se sentir vivant au-delà de toute conscience et de toute forme, comme de toute relation. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
La Vision Ultime est bien plus qu’un héritage ou une promesse, c’est l’état qui enveloppe tous les autres états et qui n’est plus un état, et qui n’a plus besoin de preuve, de certitude ou d’expériences. La conscience elle-même suit à ce moment-là ce que demande la Vie, dans ce corps, dans ses relations, dans ses activités. 
 
  
 
Si l’on parle de la Vision Ultime par rapport au mécanisme de la vision quel qu’il soit, – la vision normale, la vision éthérique, la vision du cœur –, c’est le moment où il n’y a plus besoin de voir quoi que ce soit parce que vous savez, sans pouvoir le définir, que dans le non-voir il y a tous les « voir ». Et que voir quelque chose est de nouveau possible, vous pouvez vous déplacer dans les mondes, dans les visions, sans être en quelque sorte tributaire de ce qui est vu ou de ce qui est perçu. La Vision Ultime est donc bien au-delà de toute perception, quelle qu’elle soit. 
 
  
 
La conscience a toujours été considérée sur ce monde comme l’apanage des êtres sensibles. Mais la conscience, en définitive, est la même dans le Soleil, dans un grain de sable, dans un Archange, dans la moindre molécule d’eau. Il n’y a pas de différence. Il y a différence de vibration, de forme, mais la quintessence est exactement la même. Seul le jeu des formes, des différentes visions, des différentes perceptions peut donner à voir des différences mais dans le Grand Vide il n’y a pas de différences puisque tout y est contenu et que tout est réciproque. 
 
  
 
Quant à moi, je ne viens pas vous donner de techniques, ni même comment diriger votre conscience par l’attention pour vivre le Verbe, mais je viens simplement, sous forme allégorique, voilée, vous permettre de vous repérer avant de perdre tous vos repères. Alors bien sûr, pour le Soi, pour la personne, je peux dire que c’est quelque chose d’horrible ou de terrible, parce que comme vous le savez, c’est l’inconnu, l’inconnaissable. Et pourtant, en le vivant, tout ce qui pouvait être de l’ordre de la peur ou de l’incompréhension disparaît de lui-même. C’est le moment, comme disait le Commandeur, où vous acceptez de tout lâcher, parce que vous comprenez qu’en définitive rien n’était tenu. Que tous les supports, que cela soit votre conscience, le bocal comme disait le Commandeur, ou encore les chaises, pas plus que le corps, n’ont de réalité. 
 
  
 
Je dirais que l’une des conditions préalables est surtout de ne rien refuser, tout en réfutant tout. C’est comme enlever peu à peu tous les voiles, tous les habits jusqu’à ce que vous soyez nu, pour vous apercevoir qu’il n’y avait pas de corps, ni même de conscience. 
 
  
 
C’est le moment où il n’y a plus ni conditionnement ni condition même, à quoi que ce soit. 
 
  
 
Tout ce que je peux vous dire, c’est que si vous vous servez du Verbe, en portant ce Verbe et ce Souffle et cette conscience sur l’Étoile Vision, ou la Porte Vision, ou les deux, vous constaterez alors que très vite vous serez amené aux limites de la conscience. Mais même à ce moment-là, il faudra être capable de tout lâcher. Si vous êtes encore tenu par une histoire, par une mémoire, vous n’irez pas plus loin, plus profondément. Mais c’est déjà, en quelque sorte, un premier et un dernier pas. 
 
  
 
La Vision Ultime, c’est aussi ce qui a été nommé dans votre écriture sainte, par le bien-aimé Jean, comme le moment où vous lavez votre robe dans le sang de l’agneau, c’est le moment où le Christ vous appelle un à un. C’est le moment où vous disparaissez. Mais vous ne pouvez disparaître de vous-même, vous disparaissez « de » vous-même. 
 
  
 
Je dirais qu’en définitive il est beaucoup plus facile de vivre ce Grand Vide à l’article de la mort -  jusqu’à présent, ce n’était pas possible parce qu’il y avait toutes les constructions, vous le savez, au niveau de l’astral - parce que c’est le moment où vous êtes obligé de lâcher ce à quoi vous teniez, c’est-à-dire votre corps de manifestation en ce monde, et le moment où vous transitez et transiterez dans le corps d’Êtreté. 
 
  
 
Ce moment unique, annoncé par Marie, ne mettra pas fin au rêve, mais mettra fin à tous les rêves, même si le rêve se poursuit un peu. C’est le moment où vous n’aurez plus besoin d’identifier quoi que ce soit, ni de nommer quoi que ce soit, parce que même nommer vous semblera comme différencier quelque chose, et donc le séparer. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Cette Vision Ultime, qui n’en est pas une, est l’extinction de toute forme de captation de quelque information que ce soit. Le meilleur exemple, et cela vous a été dit à de nombreuses reprises - et c’est effectivement la vérité la plus approchante -, c’est le moment où vous dormez, parce que quand vous dormez, le monde n’existe plus, et vous-même n’existez plus. Et pourtant, vous vous endormez le plus souvent avec confiance, parce que vous savez que vous revenez. Et pourtant cela ne suffit pas à vous donner la Vision Ultime, mais cela est superposable, mais les conséquences sont tout autres parce que vivre la Vision Ultime vous libère du rêve, et de tout rêve, même dans le sommeil. 
 
  
 
Voilà simplement ce que j’avais à vous délivrer. Portez votre Verbe et votre conscience sur Vision, de la même façon que portez votre attention et votre Verbe sur Thérèse, pour vous aligner à la Grâce. De la même façon, de temps à autre, portez votre Verbe, votre Souffle et votre attention sur l’Étoile Vision et la porte Vision, c’est aussi une préparation à l’Appel de Marie, et à la vision de la deuxième Étoile. C’est en quelque sorte une préparation de la conscience elle-même qui, pourtant, ne peut pas y arriver d’elle-même. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
La vision… 
 
Ainsi si ensemble, là, et partout, nous pensons à l’Étoile Vision, simplement à l’Étoile, sans la Porte, et que nous laissons grandir la perception, elle va s’éteindre d’elle-même. Même si vous vous endormez, cela ne sera pas simplement de l’endormissement. Rappelez-vous que la preuve n’est pas dans ce qui est vu, parce qu’il n’y a rien à voir, mais la preuve est dans ce que vous êtes à votre retour, où vous ne dépendez de plus rien de dedans et de plus rien de dehors. D’ailleurs, il n’y a ni dedans ni dehors. 
 
  
 
Voilà ce que No Eyes avait à vous dire, retenez aussi que le son, perçu dans vos cocons de Lumière comme perçu dans le Ciel et la Terre, est l’annonce de ce processus. Alignez-vous à la Grâce, et ensuite résonnez en Vision. Vérifiez par vous-même. Couplez cela avec l’écoute du son, couplez cela, comme cela sera expliqué par Maître Ram, avec la respiration, c’est le mieux que vous puissiez faire avec votre conscience. Et comme vous le disait Bidi, et que je ne peux que confirmer, surtout n’envisagez jamais cela comme un but, et encore moins comme une finalité, car ce n’est ni l’un ni l’autre, c’est juste la Vérité absolue. 
 
  
 
Permettez que No Eyes vive en vous, permettez que cette clé que je porte s’ouvre en vous. Alors, et cela sera ma façon de vous saluer, installons-nous ensemble dans la radiance de Vision. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
No Eyes se retire en vous. Gratitude à vous tous. 
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:02 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:46 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


RAM 
 
  
 
De l'hyperventilation à la manifestation du Verbe 
 
  
 
  
 
Je suis RAM, permettez-moi d’exprimer ma joie d’être avec vous. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ce que j’ai à vous dire ne prendra pas beaucoup d’espace et de temps, non pas tant que j’exprimerai ce que j’ai à dire par le silence et par la parole, ni même par le Verbe. Je vais aussi, à mon tour, vous apporter quelques éléments, comme l’ont fait les Anciens et les Étoiles ces derniers jours, qui vous permettront de vous approcher de ce qui est à vivre en ces Temps-là de la Terre. Je parlerai bien sûr, et surtout, du souffle et de la respiration. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
La respiration en ce monde est par essence duelle car elle est composée de deux temps : l’inspir et l’expir. Il a existé de tout temps, et pas seulement en Orient, des techniques de respiration particulières. La respiration dont je vais vous parler aujourd’hui est celle qui peut accompagner au plus juste l’alignement à la Grâce et la préparation à la Vision Ultime, et donc à l’Appel de Marie.  
 
  
 
Nombreux parmi vous ont pu expérimenter les effets de la respiration contrôlée tel que cela fut exprimé par Sri Aurobindo dans les préconisations qu’il donnait voilà quelque temps. La respiration dont je vais vous parler a aussi été évoquée au cours du siècle qui vient de s’écouler, à travers des techniques qui furent nommées par exemple le « lying » ou encore « le rebirth », entre autres. 
 
  
 
Le but de la respiration que je vais vous donner est de rapprocher, si je peux dire, l’inspir et l’expir à un rythme inhabituel. Cela peut être nommé l’hyperventilation, qui ne dépend plus de la circulation alternée de l’air, par exemple, selon la narine gauche et la narine droite, ni même de l’ouverture de la bouche, ou même de la respiration nasale, parce que la respiration que je vais vous indiquer va faire passer le Souffle et le Verbe dans vos cellules et activer, et rendre perceptible, la respiration cellulaire et donc la manifestation du Verbe. 
 
  
 
Cette technique, car c’en est une, vise dans un premier temps à sidérer, à figer, la cellule vivante et la conscience elle-même, afin de lui permettre - à cette cellule ou à cette conscience - de réaliser ce que vous pourriez nommer un saut quantique de la conscience, non plus seulement de la conscience ordinaire à la Supraconscience mais bien plus de déboucher sur ce que je nommerais le Souffle de l’Unité.  
 
  
 
Il est conseillé, bien sûr, de mener cet exercice en position allongée mais pas n’importe quand, de préférence au réveil, mais de manière aussi possible lors de l’endormissement, le soir. Le matin et le soir sont des moments privilégiés, comme j’ai pu l’exprimer de mon vivant concernant des techniques d’analyse de sa journée ou de rétrospective de la journée passée, dans le cadre du Sahaj Marg Yoga. 
 
  
 
 Cela va consister simplement, en étant étendu sur le dos, et si possible dans le noir, et si possible les yeux clos, à respirer très vite, à inspirer rapidement et expirer rapidement, et de manière ample mais aussi très rapide. Le nombre de respirations nécessaires n’a pas besoin d’être compté ou décompté parce que très rapidement, lors de cette hyperventilation, vous allez percevoir une modification de la perception de votre corps où vos mains et vos pieds vont présenter des troubles de sensibilité, ce que le langage médical appelle des paresthésies, des fourmillements, des engourdissements. 
 
  
 
En l’espace de quelques respirations, variable bien sûr selon chacun de vous, peu importe que cette ventilation soit ventrale ou thoracique, le principal étant qu’elle soit ample et rapide, non pas simplement comme un doublement de fréquence par exemple, mais bien plus rapidement, et je dirais le plus rapidement que vous pouvez. Mais dès l’instant où apparaissent des manifestations au niveau des mains et puis des pieds - et chez certains d’entre vous seulement au niveau des mains -, il suffira alors d’arrêter cette hyperventilation. Cela ne durera pas plus de quelques minutes.  
 
  
 
Dès l’instant où la perception des extrémités se modifie, ne vous préoccupez plus de la respiration mais laissez alors simplement se dérouler ce qu’il va se dérouler. Quelles que soient les manifestations qui se produisent, que cela concerne l’aspect Vibral, l’aspect visuel, et parfois même les idées, les pensées ou les émotions qui peuvent surgir, ne vous occupez pas de cela.  
 
  
 
Vous initialisez le processus par l’hyperventilation, vous attendez les premiers symptômes au niveau des extrémités, vous demeurez dans la même position en gardant les yeux clos et vous vous désintéressez littéralement de ce qu’il se produit, que cela soit encore une fois dans les vibrations, dans l’énergie qui circule ou même dans des processus de vision ou de perception d’entités quelles  qu’elles soient. 
 
  
 
Ce qui se produira alors est rendu possible par les Temps spécifiques de la Terre. Vous allez créer de manière donc extrêmement rapide, et sans avoir besoin nécessairement de reproduire cela au-delà de quelques fois, un état que je qualifierais de satiété du cœur où nombre de manifestations, dès l’instant où vous revenez à une respiration automatique, permettra de sentir la région du cœur. Ne vous attardez pas là non plus au type de perception ou au type de vibration; même si le rythme du cœur change, vous ne risquez rien. 
 
  
 
Cette respiration va vous conduire à dépasser le sens d’être une identité, le sens d’être un corps, le sens d’être une personne et va vous amener très rapidement au seuil de ce qui ne peut être décrit. Rappelez-vous que le processus, une fois que vous l’avez initialisé, n’a plus besoin de vous, et en demeurant simplement présent là, à vous-même, vous constaterez que quelque chose change, non pas tant dans la vibration ou dans les sensations que je viens d’expliquer mais bien plus dans la conscience elle-même. Vous allez déverrouiller, par le souffle, l’aptitude à vivre une transmutation particulière.  
 
  
 
Par la suite, au bout de quelques essais, vous constaterez vous-même que vous pourrez déclencher à volonté cette modification de la conscience sans même avoir besoin de vous étendre ou d’être dans le noir. En quelque circonstance que ce soit, de la même façon que vous pouvez vivre l’alignement à la Grâce, de la même façon, par le souffle, vous préparez votre corps à sa propre transfiguration. La respiration cellulaire deviendra alors pour vous évidente, l’alignement à la Grâce aussi et l’Ultime Vision aussi. 
 
  
 
Les bienfaits seront innombrables, même sur la conscience ordinaire et je dirais, sur votre façon de voir les choses et d’appréhender les choses qui se déroulent sur l’écran de votre vie. Des mécanismes nouveaux se mettront en place sans votre participation, vous donnant à vérifier l’action du Verbe Créateur et de l’essence même du Verbe qui est Souffle. Vous libèrerez ainsi, si cela n’est pas encore fait, les derniers encodages des Archanges, des Anciens et des Étoiles, inscrits dans l’ADN.  
 
  
 
Et comme je le disais, cela pourra se reproduire non plus en vous étendant, et dans la pénombre, mais simplement en appelant ce processus, c'est à dire en respirant amplement et rapidement une ou deux fois, quelles que soient les circonstances de votre vie. Vous constaterez alors de plus en plus rapidement, voire immédiatement, la sédation de ce qui vous gêne, la sédation de vos pensées, de vos émotions, la sédation de toute difficulté. Cela vous fera rentrer de plain-pied, si cela n’est pas encore fait, dans la co-création consciente, mettant votre conscience à l’origine du Verbe et à l’origine d’elle-même. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je n’ai pas d’autres mots à vous dire mais toutefois, vu que cela est nouveau pour beaucoup d’entre vous, j’écoute les interrogations concernant cette technique, ses effets, s’il reste en vous des questions par rapport à cela.  
 
  
 
Question : la respiration est-elle buccale ou nasale ? 
 
  
 
Cela ne fera aucune différence. Si vous êtes gêné, ouvrez la bouche ; si vous préférez garder la bouche fermée, fermez la bouche. Ce qui est important, c’est le rythme et l’amplitude. Que la respiration soit ventrale ou superficielle ne fera aucune différence parce qu’au-delà de l’hyperventilation, vous allez créer, au niveau du cœur-organe, des conditions propices au dévoilement, si je peux dire, de l’âme et de l’Esprit qui entreront en action même si l’âme n’est plus là - au niveau de l’Esprit alors -, pour faciliter d’une certaine manière le positionnement de la conscience au Cœur du Cœur.  
 
  
 
L’important étant la pénombre, la position allongée, et de privilégier le matin et éventuellement le soir. N’allez pas trop loin dans l’hyperventilation. Ne craignez rien non plus, parce que même si vos Couronnes ne sont pas encore ouvertes, si vous ne percevez pas la vibration, vous percevrez nécessairement, car c’est physiologique, ce que j’ai dit au niveau des mains, des pieds, et au niveau du cœur ensuite. Le reste se fera automatiquement de lui-même, sans aucune participation consciente de votre part.  
 
  
 
Une fois que le processus sera initialisé, vous n’aurez plus besoin de répéter cela souvent parce que vous pourrez le réinitialiser en quelque circonstance de votre vie, quand cela vous semblera nécessaire. De la même façon que vous pouvez penser à Thérèse pour vivre l’alignement à la Grâce, vous pouvez respirer comme je le dis pour vous placer au Cœur du Cœur.  
 
  
 
Question : ce que vous avez décrit m’est arrivé, de façon spontanée, plusieurs fois, en semi-conscience, puis il y a eu un changement en moi quant à la vision et aux battements cardiaques.  
 
  
 
Quelle est la question ? 
 
  
 
Question : il n’y a pas de question, c’est simplement un témoignage. 
 
  
 
Chère sœur, si nous disons cela maintenant et pas avant, c’est que cela correspond effectivement à quelque chose que certains d’entre vous ont pu déjà vivre, sans même comprendre ce qui se déroulait. Cela est rendu possible par les circonstances actuelles sur la Terre.  
 
  
 
Vous rejoignez ainsi ce que je pourrais nommer le premier souffle, le Souffle Primordial, celui qui a été nommé : « Au commencement était le Verbe ». Les changements seront de plus en plus nets sur ce qu’il peut encore résister en vous ou vous priver de ce que vous êtes. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Si vous êtes d’ailleurs attentif, et si vous avez l’habitude de percevoir certaines Portes et Étoiles, certaines vibrations ou l’une de vos Couronnes, vous constaterez alors très vite que ce que je nommerais la conscience du corps d’Êtreté apparaît de plus en plus clairement. Cette apparition se fait selon des lignes, selon des vibrations, selon même des visions particulières. Cela facilitera non pas seulement le switch de la conscience, comme cela fut expliqué voilà de nombreuses années par Sri Aurobindo, mais cela facilitera, je dirais, le Feu Primordial en vous, ce qui est nommé le Feu Vibral ou le Feu du Cœur, même si auparavant vous n’aviez jamais senti ce qui a été nommé chakra, Couronne ou Onde de Vie. 
 
  
 
Rappelez-vous que les particules adamantines, au-delà des Portes et des Étoiles, passent aussi par l’air, bien sûr. En mobilisant les particules adamantines présentes dans l’atmosphère, vous allez les concentrer et réveiller littéralement l’atome-germe du cœur et réveiller, si vous préférez, ce qui est nommé le chakra de l’âme et le chakra de l’Esprit, que l’âme soit présente ou pas, que l’âme et l’Esprit soient réveillés ou pas. Vous constaterez effectivement qu’il se déroule quelque chose dans la poitrine qui intéresse ces deux chakras, mais pas seulement. Vous rentrerez alors de plain-pied dans la manifestation de l’Unité, même si vous ne comprenez rien, même si la personne est encore présente. 
 
  
 
Veillez toutefois à ne pas forcer en respirant trop longtemps, s’il ne se produit rien la première fois. Il n’est pas question de déclencher ce qui pourrait être appelé « un rebirth » ou aller jusqu’à perdre carrément la conscience. Rappelez-vous que le premier repère est vraiment la perception de symptômes d’engourdissement des extrémités. Dès cet instant-là, vous pourrez oublier la respiration elle-même. 
 
  
 
Vous allez d’ailleurs constater - mais indépendamment de cette hyperventilation, et je pense là aussi très rapidement -, que votre respiration même normale est couplée, si je peux dire, aux Portes et aux Étoiles. Cela est le cas déjà pour la Couronne Radiante de la tête puisque je vous rappelle que pour activer la Couronne Radiante de la tête, il a fallu que le plancher des fosses nasales se détruise de lui-même, mettant en communication l’air nasal avec le cerveau. 
 
  
 
Simplement, au lieu d’être limité au niveau du cerveau ou de la Couronne de la tête, cela activera, vous l’avez compris, certaines particularités situées dans le cœur, manifestées au niveau des mains et des pieds. En termes énergétiques cela s’appelle, avant même la possibilité actuelle, « la libération des cinq barrières », processus bien connu à la fois dans certains yogas et aussi dans les arts respiratoires et gestuels de la Chine. Ce n’est pas nouveau, c’est simplement rendu plus efficient en ces Temps-là de la Terre. 
 
  
 
Avez-vous d’autres questionnements par rapport à cela ? 
 
  
 
Question : quelles sont ces cinq barrières ? 
 
  
 
Les cinq barrières correspondent simplement à la racine du cou et à la racine des membres. C’est des barrières parce que ce sont des zones énergétiques particulières où se situent un certain nombre d’intersections. Certaines d’entre elles vous sont connues en tant que Portes, au niveau des plis de l’aine, et sous les aisselles où il y a la réunion des chakras de l’âme et de l’Esprit avec la Porte KI-RIS-TI. Pour la gorge, c’est le passage de l’air à ce niveau-là qui fait qu’il n’y en a pas quatre mais cinq ; c’est tout ce qui pénètre et qui sort du tronc, tout ce qui va et vient de la périphérie au centre. Cela est directement relié aussi aux quatre Éléments plus l’Éther, ou si vous préférez les cinq mouvements tel que cela a été enseigné dans la médecine chinoise ou encore aussi en médecine ayurvédique. Cela permet, au sens de la médecine ayurvédique, de mélanger les trois humeurs, ou les trois types d’aliments (ce qui revient au même), mais vous n’avez pas besoin de rentrer dans les explications de tout ça pour le vivre, cela n’est plus nécessaire. 
 
  
 
Question : le rebirth devient-il obsolète ? 
 
  
 
Cher frère, pourquoi dis-tu cela ? Le rebirth n’a pas les mêmes objectifs que ce que je viens de décrire. J’ai parlé du rebirth simplement comme processus de départ, similaire, mais la finalité n’est absolument pas la même. Ce n’est plus revivre sa naissance, c’est vraiment la Résurrection, ce n’est pas tout à fait la même échelle ni les mêmes références.  
 
  
 
La respiration, comme je l’ai dit, fait partie de très nombreux exercices chez tous les peuples de la Terre. Vous allez simplement majorer le flux de particules adamantines et faire circuler ces particules adamantines non plus seulement en résonance vibrale sur les Portes et les Étoiles  mais directement à l’échelon du corps, et donc du corps d’Êtreté aussi. 
 
  
 
Question : le rebirth a-t-il encore une utilité à notre époque ? 
 
  
 
Il n’y a pas de réponse générale, cela est différent pour chacun. Le rebirth vise à libérer, comme le lying, un certain nombre de mémoires. Là je ne parle pas de libérer les mémoires, de les évacuer, mais bien de libérer les énergies de la Résurrection et la conscience de la Résurrection, au même titre que l’alignement à la Grâce et au même titre que la Vision Ultime.  
 
  
 
Ce que nous vous communiquons, les uns et les autres, vise à vous faciliter cette période et à vous éviter justement de rentrer dans l’histoire, dans vos mémoires, dans votre passé et d’aller directement à l’essentiel, si vous préférez : droit au but. 
 
  
 
Question : est-il utile de faire cette respiration pour les gens qui n’ont aucune Couronne active ou ouverte ? 
 
  
 
La réponse a déjà été fournie. 
 
  
 
Question : vous avez dit qu’il y aurait des symptômes mais cela est-il utile aussi ? 
 
  
 
Les symptômes sont indépendants de la perception des Couronnes, ou pas, en particulier pour les symptômes des extrémités. De la même façon apparaîtra nécessairement quelque chose au niveau de la poitrine, même pour celui qui n’a jamais perçu ni Couronne, ni chakra, ni Porte, ni Étoile.  
 
  
 
Ceci est efficace aujourd’hui - mais ne l’aurait pas été il y a encore quelques mois -, du fait des circonstances des particules adamantines et de l’arrivée de la Lumière sur la Terre. 
 
  
 
Question : ressentir comme un papillon qui vole en permanence au niveau de la poitrine, cela a-t-il quelque chose à voir avec ce dont vous parlez ? 
 
  
 
Oui, s’il y a eu hyperventilation avant. Mais effectivement cela aboutit aussi aux perceptions parfois inédites que vous ressentez dans la région thoracique, aussi bien devant que derrière d’ailleurs. Nombre d’entre vous, en cette période, expriment des sentiments particuliers de déplacement vertébral, dorsal ou cervical ; c’est lié exactement au même processus, et vous allez d’ailleurs permettre de faire céder ces manifestations douloureuses survenant entre le haut des cervicales et le milieu du dos. 
 
  
 
Question : le Verbe est-il à la fois souffle et son ? 
 
  
 
Le Verbe est souffle et silence avant d’être son et vibration. Je dirais que le Verbe est ce qui véhicule l’Amour, le mobilise, le vivifie. Ce n’est pas pour rien, encore une fois, si les techniques respiratoires ont tenu une place importante dans toutes les traditions. Il y a d’ailleurs des expressions populaires, « rendre le dernier souffle » entre autres, de même que « la première respiration ». Le début, au sein de ce monde, est marqué par le premier souffle, lors de la naissance, la fin de la vie est marquée par le dernier souffle, la Résurrection est liée à la fin du souffle ordinaire. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Il y a quelques années, j’avais développé des techniques liées à l’observation, aujourd’hui il vous est passé largement tout sens même de l’observation ou de l’observateur. C’est cela la disparition des repères dont parlait notre sœur No Eyes, par exemple. 
 
  
 
Rappelez-vous aussi que dans tous les cas de figure, quoi que vous viviez, il n’est ni indispensable ni souhaitable de prolonger ces exercices allongé, en tout cas le matin ou le soir, plus d’une quinzaine de jours, cela se produira bien avant. Et d’ailleurs, comme cela a été remarqué ici même par une sœur, cela s’est déjà produit pour certains d’entre vous sans rien comprendre. Vous allez simplement favoriser un processus qui est naturel. Quand vous respirez, maintenant, vous ne respirez plus seulement de l’air mais vous respirez aussi la Lumière. 
 
  
 
Si toutefois cela ne fonctionnait pas pour vous au bout de ces quinze jours, je vous propose de réaliser ce que je pourrais appeler « un cleaning » ou un nettoyage, de la façon suivante - mais ne le faites pas en préalable, faites le seulement s’il vous semble ne pas vivre ce qui est à vivre au bout de deux semaines. Étendez-vous, toujours dans le noir, le matin ou le soir - ne faites jamais cela en première intention mais seulement en deuxième intention, s’il vous semble ne pas vivre quoi que ce soit. À chaque inspiration - ample et profonde, mais lente -, vous allez imaginer, visualiser ou penser que rentre la Lumière Blanche en vous, et à chaque expiration - lente et profonde, cette fois-ci plutôt ventrale -, vous allez penser, imaginer, visualiser que sort de vous une fumée grise. Il n’est pas besoin de rentrer dans le détail de l’explication de pourquoi, mais cela vous permettra de purifier et de pacifier ce qui peut encore, dans certains cas, bloquer ou s’opposer à la respiration cellulaire. 
 
  
 
Rappelez-vous aussi, voilà moins d’un an vous avez reçu la danse du Silence et des Éléments du Maître Li-Shen. Il vous était demandé aussi de préparer votre respiration en fonction des mouvements. Cela avait le même objectif, simplement aujourd’hui vous n’avez plus besoin du mouvement du corps, le mouvement du souffle se suffit à lui-même.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Avez-vous encore des questions ? 
 
… Silence… 
 
  
 
Alors nous allons nous installer, puisque le temps qui m’est imparti n’est pas totalement écoulé, ensemble, non pas dans cette hyperventilation mais simplement être là, sans aucun objectif autre que d’être là. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis Maître Ram et je rends grâce à votre Présence et à votre Flamme Éternelle.  
 
  
 
Au revoir. 
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:03 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:46 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


MARIE 
 
  
 
Je viens parmi vous afin d’être avec vous 
 
  
 
  
 
Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je viens parmi vous afin d’être avec vous. 
 
  
 
Beaucoup parmi vous, à la surface de cette Terre, commencent je dirais, sans même pouvoir me nommer, à percevoir ma vibration de maman. Les couches isolantes étant maintenant perméables en totalité, il m’est facile maintenant de venir vous parler, non plus seulement pour vous appeler par votre prénom mais bien pour être avec vous et en vous, afin que vous soyez nourri de votre propre Vérité, de votre propre Éternité. 
 
  
 
Mes sœurs Étoiles ainsi que les Anciens vous ont communiqué des éléments, oh qui ne sont plus des enseignements, bien sûr, mais des moyens et des techniques fort simples pour vous rapprocher de votre Évidence, et pour le vivre. Ainsi est le sens de ma présence en ce lieu et en tout endroit où vous me lirez et m’écouterez. 
 
  
 
Je ne viens rien faire d’autre que d’être là avec vous, en votre cœur, afin de vous dire : « N’ayez pas peur, n’ayez aucune peur. ». Quoi qu’il se produise, laissez fleurir l’Amour au bord de vos lèvres, sur vos yeux, dans votre cœur et dans tout ce que vous touchez ou voyez.  
 
  
 
Vous découvrez, pour beaucoup d’entre vous, quoi que vous ayez vécu jusqu’à présent, la simplicité de l’Amour, la simplicité que vous avez à mener vis-à-vis des uns et des autres, vous permettant de vous ajuster au plus près de la Vérité et de l’Intelligence de la Lumière. 
 
  
 
Le Verbe devient de plus en plus actif à la surface de ce monde. Vos mots ne seront plus des mots, vos regards ne seront plus des regards, mais des moments de grand amour, dans le silence de vos regards, dans le silence de vos cœurs, manifesté à ce monde entre vous et pour vous. Quand le sourire naît sur vos lèvres et quand votre cœur s’élève, cela signifie aussi que vous m’avez reconnue et que vous m’attendez. Soyez sereins, soyez légers. 
 
  
 
Les Temps sont effectivement accomplis et nous sommes comme vous, à l’orée de votre planète dorénavant, encore masqués à vos yeux de chair et à vos appareillages. Comme vous le savez, l’Archange Métatron s’est déployé au sein des Cercles de Feu. De la même façon, vous vous déployez en votre Éternité, vous donnant à vivre des éléments vrais, des éléments d’Amour qui vous étaient masqués jusqu’à présent. Vivez ce que vous avez à vivre, saisissez-en l’Essence sans vous laisser aller à des interprétations quelles qu’elles soient. Contentez-vous de vivre l’Amour qui vous est proposé en quelque occasion que ce soit.               
 
  
 
Je viens vous conforter dans l’Amour et dans la Vérité de votre Être. Ma présence aimante, de même que votre présence aimante, fait voler en éclats les conventions et les règles de ce monde. Peut-être l’avez-vous remarqué, en certains lieux où vous passez, en certaines rencontres que vous vivez, les choses deviennent dorénavant plus légères et plus simples parce qu’il y a une reconnaissance entre vous, au-delà de toutes les apparences et au-delà de tous les rôles que vous avez pu jouer jusqu’à présent. Tel est l’État de Grâce, tel est l’alignement à la Grâce, afin que votre vie soit remplie de Grâce à l’intérieur de vous-même sans dépendre des circonstances de ce monde et des lois de ce monde.  
 
  
 
Vous prenez enfin conscience, pour beaucoup d’entre vous, que vous êtes réellement sur ce monde mais que vous n’êtes pas de ce monde. Après l’apparition de vos lignées, pour certains d’entre vous, il y a aujourd’hui de plus en plus de frères et de sœurs incarnés qui, du jour au lendemain, découvrent ce qu’est l’Amour. Non pas l’amour romantique, non pas l’amour lié à une personne quelle qu’elle soit, mais bien plus l’Amour comme expression spontanée et naturelle de votre Être. C’est là qu’il vous faut grandir, c’est là qu’il vous faut aller et nulle part ailleurs. Vous n’avez besoin de rien d’autre que votre propre Présence. 
 
  
 
En vivant cela, vous mettez fin aux inquiétudes, aux questions. Parce que le germe de l’Amour qui se déploie aujourd’hui à l’échelon collectif, malgré les apparences, parfois, qui  peuvent vous sembler contraires, qui ne sont que des résistances liées à la peur, mais dès l’instant où vous déposez vos peurs à mes pieds, vous me trouvez en totalité. Nous n’avons pas besoin de grands discours, nous avons juste besoin de nous retrouver et de fêter cela. Vous découvrez une certaine forme de liberté qui n’est pas encore la Libération, pour beaucoup d’entre vous, mais qui vous pousse en quelque sorte à réajuster à la fois votre conscience et votre positionnement au sein même de ce monde. 
 
  
 
Des éléments se produisent dans votre vie. Ils sont innombrables et variés mais soyez certain que tous ces éléments concourent à vous révéler à vous-même, à vous montrer la Grâce en action et la Vérité en action. Comme vous le voyez autour de vous, tout ce qui était faux, tout ce qui était mensonger, est éclairé par la Lumière et par la présence de la Confédération Intergalactique, mais aussi la présence de votre cœur. 
 
  
 
Chaque jour, en quelque lieu que ce soit, de la Terre comme de votre vie, il y a toujours des choses qui se révèlent. Tout ce qui était corrompu, tout ce qui était fait pour vous maintenir dans la prison de la Terre, vole aujourd’hui en éclats. La Terre elle-même commence à chanter de façon différente de ce qu’elle a chanté d’habitude. Les Éléments se conjuguent de plus en plus à la surface de la Terre, donnant des phénomènes inusités et qui jusqu’à présent n’avaient jamais atteint ces proportions que je qualifierais de bibliques, et qui correspondent très précisément à ce qui s’est déjà passé par le passé, mais cette fois-ci les choses sont bien différentes parce qu’il n’y aura plus d’enfermement, parce qu’il n’y aura plus d’illusion. Il n’y aura que la vérité et la beauté de l’Amour telles que vous commencez à le découvrir.  
 
  
 
Les choses, les situations qui vous semblaient bloquées, semblent se débloquer comme par miracle.  
 
L’Évidence de la Lumière vous ajuste parfois en de nouvelles vies, en de nouvelles situations, en de nouveaux mouvements et parfois même en une plus grande immobilité. À la mesure de vos dispositions, de vos rêves, de vos rencontres, vous vous rapprochez de plus en plus de cette Vérité. Vous êtes, les uns et les autres, prêts, si je peux dire, comme nous sommes prêts, à vivre maintenant l’accomplissement des Temps. Il n’y a plus de barrières, il n’y a plus d’obstacles, il y a simplement les dernières habitudes, les dernières résistances collectives à la Vérité. Celles-ci sont en train de tomber les unes après les autres, où que vous portiez votre regard, sur votre vie, sur votre environnement et sur l’ensemble de la planète.  
 
  
 
La falsification des religions qui vous ont enfermés - plus qu’elles ne vous ont libérés -, commence à apparaître au grand jour de l’Orient et de l’Occident, du sud comme du nord.  
 
  
 
La Vérité n’a pas besoin de se construire de religion, l’Amour n’a pas besoin de temples, vous êtes vous-même le Temple de l’Amour. Tout cela vous le découvrez avec un regard neuf, celui de l’enfant, émerveillé, surpris et parfois apeuré par ce qui est en train de se dérouler. Mais la finalité n’est que l’accouchement de l’Amour, en totalité. 
 
  
 
Beaucoup d’entre vous vivent une forme de révolution intérieure même quand rien ne semble bouger. Des éléments nouveaux apparaissent. Il vous a d’ailleurs été donné les moyens de réaliser cela par les techniques simples qui ont été communiquées par mes sœurs Étoiles, par les Anciens. Les peuples de la nature vous accueillent dès l’instant où vous allez à leur rencontre, ils peuvent même vous accompagner et vous suivre jusqu’à chez vous. 
 
  
 
Non, vous ne rêvez pas. Là est la vraie Vie, là est la vraie Vérité. Tout cela concourt, à sa façon, à réaliser réellement l’Ascension qui est en cours.  
 
  
 
Vous semblez moins figé, moins bloqué par des situations, par des a priori, par des peurs et même par l’absence de votre vibration, si vous ne l’avez pas perçue.  
 
  
 
Les moments sont aux Ultimes Grâces, avant mon Appel. Allez sereinement sur votre chemin. Vivez ce qui se présente à vous et observez la joie qui est en vous quand vous demeurez dans la simplicité, dans l’humilité, quand vous demeurez comme l’enfant qui accepte tout ce qui se présente à lui. Là, vous êtes dans la justesse, vous êtes dans l’équilibre, vous êtes dans la vérité.  
 
  
 
Nombre de rencontres deviennent de plus en plus évidentes, pas seulement les peuples de la nature, pas seulement les Anciens, Étoiles, Archanges, mais tout ce qui constitue la Vie dans les mondes unifiés se présente chez vous, lors de vos promenades et lors de vos rencontres. Tout n’est que rencontres d’Amour, tout n’est que fête et célébration. Vous célébrez la Vie, vous célébrez l’Amour, même si par moments il vous semble être en rage ou être en colère, cela n’est rien par rapport à la Vérité qui inonde votre vie, votre conscience et la totalité de ce monde. 
 
  
 
Vous êtes aux portes du merveilleux, vous êtes aux portes de la renaissance finale. Vous avez accompli, les uns et les autres, où que vous soyez, en fonction de vos possibilités, de vos peurs, vous avez réussi à libérer l’Amour sur cette Terre.  Alors vous voyez bien que ce qui est ancien, ce qui appartient aux anciennes énergies comme vous dites, n’a plus cours, ne fonctionne plus, ne marche plus.  
 
  
 
La Vie vous invite à chaque instant à être vierge de toute impression, de tout passé, de toute histoire et à être de plus en plus disponible pour l’instant que vous avez à vivre, pour le vivre pleinement sans être coléré par quelque blessure que ce soit, sans être affecté par la nature de vos relations où qu’elles soient et avec qui qu’elles soient.  
 
  
 
Non, vous ne rêvez pas, je dirais même que c’est l’inverse. Vous sortez du rêve et vous rentrez dans la réalité, celle qui ne connaît ni la naissance ni la mort, celle qui est éternelle et celle qui permet la liberté de manifestation de la conscience, comme sa disparition. Tout ça dans le même chant, dans la même danse, dans la même vie. Les barrières tombent les unes après les autres, vos résistances aussi, et de manière parfois surprenante. Ce qui vous encombrait encore hier ne vous encombre plus aujourd’hui et cela sera de plus en plus vrai chaque jour. Chaque circonstance de votre vie vous invite à la capitulation des résistances et à l’épanouissement de l’Amour. 
 
  
 
Voyez cela, car c’est réellement ce qui est en train de se passer. Soyez en vie, soyez vivant, soyez léger. Affrontez ce que la vie vous donne à affronter, parce qu’en définitive, quel que soit ce qui est à affronter, et qui peut paraître dur, cela n’est rien par rapport à la vérité de l’Amour. Et n’oubliez pas que derrière tout événement qui peut vous sembler contraire à la Lumière, il n’y a que la Lumière, que l’Amour.    
 
  
 
Ce qui était impossible encore hier devient de plus en plus insistant aujourd’hui, et de plus en plus possible. Ainsi est le Verbe Créateur, ainsi est le Souffle de la co-création consciente et ainsi est l’établissement de la Grâce de manière définitive. 
 
  
 
Comme vous le voyez, beaucoup de choses se transforment en vous et autour de vous à une cadence de plus en plus rapide et de plus en plus évidente. Comme vous le voyez aussi, certains frères rentrent dans le déni ou dans une espèce de colère. Quelle importance ! Parce que, au moment suivant ou le lendemain, ou dans quelques jours, ou dans quelques semaines, ils se pardonneront à eux-mêmes ce qui les a affectés dans ces moments-là.  
 
  
 
Alors, continuez à sourire, continuez à aimer, continuez à être vous-même, par-delà tous les rôles, par-delà  toutes les fonctions que vous occupez dans votre vie, car vous n’êtes pas vos fonctions, vous n’êtes même pas vos expériences, même les plus transcendantes. Et pourtant tout  cela vous conduit à la même Grâce, à la même révélation finale, à votre Résurrection. Alors soyez heureux, soyez léger. Votre présence est indispensable à la surface de ce monde en cette période parce que c’est vous qui stabilisez le Nouveau, c’est vous qui laissez apparaître ce qui vient. 
 
  
 
D’ailleurs, vous remarquez peut-être que moins vous résistez, plus les choses deviennent faciles pour vous. Que cela soit au niveau de ce corps périssable, que cela soit au niveau des manifestations et que cela soit surtout dans votre état d’être au quotidien. Voyez, objectivement, rappelez-vous comment vous étiez il y a simplement un an, et voyez aujourd’hui comment vous êtes. Est-ce que cela ne correspond pas en totalité au déversement de l’Amour et à la révélation de votre Amour ? Vous allez voir de plus en plus clair et vous allez aussi vivre de plus en plus dans le Cœur, sans effort, sans même y penser. Tel est l’État de Grâce, telle est la Vraie Vie, ici même en ce monde. Vous êtes préparé, par vous-même, à vivre cela.  
 
Pardonnez ce qui peut vous sembler encore être à pardonner et oubliez ce qui peut encore perturber votre tête et votre cœur. Regardez comme vos pensées, de manière de plus en plus fréquente, sont tournées vers l’Amour. Regardez comme votre vie est de plus en plus tournée vers le sourire, vers le fait de prendre dans vos bras vos frères et vos sœurs et d’embrasser la vie dans le même élan. 
 
  
 
Regardez, malgré la dureté de ce monde, comment vous devenez aimant, comment vous êtes devenu, et chaque jour vous progressez. Chaque jour de nouvelles opportunités de grandir en l’Amour que vous êtes se présentent à vous, même sans comprendre, même sans avoir les tenants et les aboutissants parce que l’essentiel n’est pas là, vous percevez l’Amour. Il vous est demandé d’ailleurs, par les circonstances de votre vie, de rentrer de plus en plus dans cet Amour, d’oublier les rancœurs, d’oublier les blessures, d’oublier les souffrances parce que la Grâce, plus vous l’acceptez, plus elle vous aidera à oublier ce qui doit mourir et à apparaître dans ce qui est né. 
 
  
 
Le temps qui vous est imparti vous permet justement de profiter de cela et de laisser toujours plus l’Amour émerger et se manifester à la surface de ce monde. Quelles que soient vos vibrations, quel que soit votre état familial, professionnel, quel que soit votre état physique, vous avez tous la capacité à laisser grandir l’Amour, à le laisser se manifester et à suivre l’Intelligence dans la Lumière plutôt que votre propre intelligence, les quelques conditionnements qui peuvent encore rester ou les quelques obligations de ce monde, ne serait-ce que pour y survivre.  
 
  
 
Regardez dans vos vies comme les éléments se mettent en place. Si vous n’avez pas de lieu pour vivre, vous êtes accueillis quelque part, si vous n’avez pas d’argent, l’argent vient de toute façon. Ce qui est nécessaire et utile, il n’y a plus besoin de superflu. Regardez ! Regardez ce qui se résout en vous et autour de vous, quelle que soit l’apparence de ce monde. Tout cela n’est destiné qu’à vous prouver l’Évidence de la Joie et de la Grâce au sein même de ce monde. 
 
  
 
Alors je viens, par ma Présence, vous encourager à être ce que vous êtes, avant même mon Appel formel. Profitez de la vie, en ce qu’elle vous donne, en ce qu’elle vous offre, en vos relations, en vos rencontres avec les peuples subtils de la nature ou de nos Présences. Soyez doux, doux avec vous-mêmes avant tout et doux avec les circonstances de vos vies. Et regardez comment, si vous acceptez cette douceur, cette bonté, et ce que vous Êtes en vérité, comment les circonstances, même les plus difficiles et désagréables que vous ayez à vivre, s’aplanissent d’elles-mêmes et vous permettent de ne plus être conditionnés, ni soumis à ces forces passées de prédation, d’enfermement. 
 
  
 
La Grâce en action, c’est voir cela et ne rien voir d’autre. Parce que rappelez-vous aussi que la conscience, votre attention, est porteuse du Verbe, est porteuse du Souffle sacré, est porteuse de la co-création consciente. Cela vous donne à la fois une liberté et une forme de responsabilité, et aussi une légèreté. Voyez-vous cela ? Et voyez-vous clairement et de plus en plus clairement. Vous ne pouvez échapper à ce que vous êtes, vous ne pouvez échapper à l’Amour quoi que vous dise votre personne, quoi que vous disent les situations de vos vies et cela devient de plus en plus facile. 
 
  
 
Vous vous apercevez que vos pensées, vos idées, votre attention sont de plus en plus dirigées vers l’Amour et vers la Vérité, indépendamment de toute circonstance personnelle. Il n’y a plus le choix, si je peux dire. Vous êtes chacun à la bonne place pour vivre ce qui est à vivre. Alors, accueillez avec la même grâce tout ce qui se présente à vous. Et retenez que si quelque chose de contraire se manifeste, c’est parce que cela est en train de disparaître et non pas de réapparaître. Tout dépend de là où vous placez. Et si vous vous placez dans la Grâce de l’Amour que vous êtes, alors tout cela sera dissout sans aucune difficulté.                                                                                      
 
Soyez doux et soyez humble avec vous-même, soyez doux et soyez humble avec la vie, afin d’être grand en l’Amour et par l’Amour. Soyez sensible à votre propre respiration, soyez sensible à vos propres sons intérieurs, soyez sensible à la beauté. Comme vous l’observez peut-être, souvent, vous ne cherchez plus votre avantage dans quelque situation que ce soit, mais bien plus à partager et à équilibrer. Regardez comme vous fuyez les conflits, non pas pour éviter de le voir mais bien pour les traverser et être libre de ces conflits afin de laisser l’Amour s’épanouir encore plus vite et apparaître de façon de plus en plus intense autour de vous, en vous. 
 
  
 
Si vous avez confiance en la Grâce et en la Lumière, vous pouvez le vérifier instantanément dans votre vie. Vous n’aurez plus besoin de lutter pour telle chose ou telle chose, vous n’aurez plus besoin de vous  opposer ou de vous confronter à vous-même ou à toute autre situation ou frère.  
 
  
 
Là est la Grâce, là est le miracle maintenant quotidien de vos vies. Il reste juste à acquiescer, à dire oui à ce qui se présente, et vous deviendrez de plus en plus légers. 
 
  
 
De plus en plus, dans votre nature véritable, vous trouverez des ressources insoupçonnées, à la fois pour votre corps, à la fois pour votre vie, afin de plus être dérangé par ce qui est contraire à l’Amour. 
 
Vous ne le verrez même plus. Certains d’entre vous le vivent déjà avec intensité et force, d’autres vivent encore certains fracas, mais les fracas ne font qu’annoncer la Lumière, eux aussi. 
 
  
 
Remarquez aussi comment vous êtes de plus en plus capable de vous maintenir dans l’Instant Présent, dans la Présence, quoi que vous fassiez. Même si c’est une tâche qui nécessite votre mental, regardez par vous-même comment vous arrivez, en quelque sorte, à transcender le temps, à l’effacer et à ne plus être affecté par des circonstances qui auparavant n’étaient pas acceptées. Est-ce que vous le voyez, tout cela ? 
 
  
 
Tout ce qui se déroule en vos Cieux, sur cette Terre, en vous, dans votre corps, dans vos relations, dans les systèmes quels qu’ils soient, sont en train de se transformer avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins d’évidence, mais nul ne peut nier ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience comme en l’écran du monde. Bien sûr, nombre de frères et de sœurs vivant cela ne saisissent pas la portée de ce qui se déroule. Mais n’ayez crainte, dès mon Appel plus personne ne pourra douter de la Libération qui est en cours. 
 
  
 
Contentez-vous de vivre, contentez-vous d’obéir à ce que l’Intelligence de la Lumière vous propose. Assumez votre âge, assumez vos fonctions, assumez les changements s’ils se présentent, et regardez comment vous arrivez, sans effort, à maintenir l’équilibre. Regardez comment auparavant vous aviez besoin de lutter, de comprendre et comment aujourd’hui cela semble vraiment être derrière vous de façon plus ou moins intense. Regardez votre capacité de disparition, votre capacité à ne plus être vous-même, à oublier ce qui ne fait que passer. Même si cela peut présenter des petits inconvénients dans la vie quotidienne, ce ne sont que des soucis qui ne font que passer et qui ne vous altèrent plus, qui ne vous contraignent plus. Voyez la Vérité qui est à l’œuvre, réellement, concrètement. 
 
  
 
Si vous voyez cela, alors vous êtes prêt à accueillir mon Appel, vous êtes prêt à m’entendre, vous êtes prêt pour Celui qui vient dans la nuit comme un voleur. Regardez les signes du Ciel et de la Terre, regardez les signes de vos différents pays, de vos différentes sociétés et regardez la concordance de ce que j’ai pu annoncer en de multiples lieux sur la Terre, correspondant par ailleurs à l’ensemble des prophéties qui ont été délivrées de tout temps. 
 
  
 
Aucune des prophéties n’a été faite pour faire peur, mais simplement pour réaliser l’urgence de l’Amour et l’urgence de la Vérité. C’est en ces Temps-là que vous serez comblé de Grâce, c’est en ces Temps-là, les plus durs, qu’il y aura les plus grandes facilités à vous retrouver. Tout ce qui est illusoire s’effondre et s’effondrera de plus en plus intensément, ne laissant demeurer et persister que ce qui est Amour.  
 
  
 
J’offre la même Grâce à chacun de mes enfants. Qu’il me reconnaisse ou pas, qu’il me tourne le dos ou m’accueille à bras ouverts, comme le Soleil je donne indistinctement à chacun, de la même façon, parce qu’il n’y a pas de différence, il y a le même Amour en chacun, même si ce qui est sur le devant de la vie de cette personne est plutôt la peur, la colère, l’ego. Quelle importance cela a-t-il par rapport à l’Amour ? Et votre sourire peut faire tomber le plus solide des ego sans rien vouloir, sans rien demander, parce que la Grâce est agissante, non plus seulement parce qu’elle descend sur vous mais parce qu’elle s’irradie de l’un à l’autre de manière horizontale sur des temps et des espaces de plus en plus vastes. Voyez-vous    cela ?  
 
  
 
Alors je ne suis pas venue vous faire de grands discours mais vous soutenir, soutenir de ma radiance et attirer votre attention sur ce qui se déroule réellement, de la manière la plus concrète, sur votre monde. Il n’est plus temps maintenant d’aller rejoindre le Soleil, il n’est plus temps de construire quoi que ce soit mais bien de vous poser là ou vous êtes et d’obéir à la Lumière, parce que là se situe la Grâce, vous montrant à vous-même que vous n’êtes plus soumis aux lois de ce monde et aux règles de ce corps mais bien plus et exclusivement à l’Amour, à la Vérité et à la Liberté. 
 
  
 
Beaucoup de frères et de sœurs autour de vous découvrent leur Éternité sans avoir jamais rien cherché, parce qu’ils étaient prêts, ils n’attendaient que le bon moment qui est venu. Alors vous allez découvrir des changements importants, non pas seulement en vous mais aussi chez vos proches. Ce qui vous semblait impossible deviendra possible. Il y aura en quelque sorte des retournements subits de la conscience des frères et des sœurs. 
 
  
 
Contentez-vous d’être présent, si vous l’êtes, sans juger, simplement en étant là et en accompagnant ce qu’il y a à accompagner. Vous le constatez aussi, dans nos interventions multiples et variées, que cela soit ici et ailleurs, notre action est de plus en plus proche de vous, donnant des améliorations, des guérisons de certaines situations, de certaines maladies, de certains troubles, par la Grâce de la Lumière. Nous sommes tout proches, dorénavant. Nous sommes à l’intérieur de vous, mais notre manifestation est toute proche. 
 
  
 
Ne cherchez plus rien d’autre que la vie que vous vivez avec la joie, avec la paix. Parce que la Grâce est Paix, et elle est Joie, et qu’elle ne dépend pas de votre personne, de quelque possession que ce soit ou de quelque relation que ce soit. Cette Joie-là, vous le savez, elle naît en vous et elle est indépendante de toute circonstance ou de tout travail personnel, comme vous dîtes. Tout cela est désuet, suranné. Tout ce qui vous tenait à cœur, si je peux dire, voilà encore quelque temps, s’efface de lui-même. Vous découvrez que l’Instant Présent, la spontanéité, sont des concepts qui ne sont pas abstraits mais qui s’appliquent à la vie de tous les jours, et vous verrez que tout s’adoucira, même ce qui encore peut vous sembler dur. Ce n’est pas un problème de foi ni de confiance mais c’est plus un problème d’évidence. 
 
  
 
Certains voient l’évidence très facilement. D’autres, parmi vous, sont encore incrustés, je dirais, d’une certaine manière, dans des schémas archaïques. Il suffit simplement des déposer les armes et de voir la vérité de ce qui se déroule.  
 
  
 
Je viens simplement, que vous me lisiez, que vous m’écoutiez, que vous soyez là, observer en quelque sorte votre Amour. Parce que je m’en nourris, parce que je suis votre mère et parce que je vous veux libre - libre, autonome, spontané. Je vous veux, en ces Temps-là de la Terre, comme des enfants qui découvrent le merveilleux et qui sont réellement émerveillés de la beauté de l’Amour et de sa magnificence. 
 
  
 
Rappelez-vous, tout ce qui était invisible vous devient visible, tout ce qui était caché est révélé. Là est le  vrai sens de l’Apocalypse. Alors bien sûr, celui qui est encore enfermé dans son ego verra l’Apocalypse comme une destruction de son propre ego et des autres ego.  Mais il verra en définitive l’Amour, car quand l’ego sera détruit, quand le monde sera détruit, que restera-t-il si ce n’est l’Amour ? Saisissez cela. Aucune bombe, aucun cri, aucune souffrance ne peut dorénavant altérer la vérité et la beauté de ce que vous Êtes. Cela va devenir, non seulement évident mais je dirais même de plus en plus flagrant. 
 
  
 
Certains d’entre vous ont déjà perçu la Lumière au travers de leur propre corps, que cela soit le corps d’Êtreté ou comme des dépôts de Lumière sur leur corps. Bientôt vous ne verrez plus que la Lumière, réellement et concrètement, et vous ne verrez rien d’autre. Et là vous saurez, de manière directe, même si vous n’avez rien vécu, que c’est le moment, avant même mon Appel et avant même les Trompettes. Alors, quand les Trompettes surgiront, vous ne serez ni surpris, ni affolé. Vous vivrez une joie à nulle autre pareille, par rapport à ce que vous avez déjà vécu, vous ouvrant totalement à mon Appel et à votre Résurrection. 
 
  
 
Les moments qui sont à vivre et qui vont se vivre sont plus importants que n’importe quelle naissance et que n’importe quelle mort, parce qu’ils représentent réellement la Résurrection de l’Éternité. Toutes les circonstances de ce monde ne sont que des prétextes maintenant à la révélation de l’Amour. Rien ne peut s’opposer, rien ne peut lutter contre la majesté de l’Amour et c’est exactement ce que vous êtes en train de vivre, même si vous ne le percevez pas encore, même si vous ne l’acceptez pas entièrement et totalement. 
 
  
 
Votre couronnement est en cours. Il se traduit de différentes façons, celle que je viens d’exprimer mais aussi, pour ceux qui vivent les vibrations, par l’activation simultanée des Étoiles, des Portes et de l’ensemble des structures Vibrales que vous avez eues ou que vous avez vécues. C’est une symphonie de vibrations. D’ailleurs le Chœur des Anges, pour nombre d’entre vous, commence à chanter à vos oreilles, non pas de manière permanente mais à certains moments de vos journées ou de vos nuits. Ce Son, ce Chœur des Anges comme nous le nommons, n’est en fait que la résolution de la séparation. En effet, le deuxième soleil approche maintenant du Soleil qui vous est visible, afin de réaliser l’alchimie de la Libération. Le noyau de la Terre, qui est relié à Sirius comme vous le savez, depuis la Libération de la Terre a commencé sa phase d’expansion, lui aussi, de même que vous aussi vous vous expandez et vivez des choses que vous n’auriez pas pu vivre il y a encore quelques années, ici même sur ce monde. 
 
  
 
Alors, ici et ailleurs, j’ai envie de vous dire en ce jour précis : « Ensemble prions ». Prions, non pas pour obtenir quoi que ce soit, mais prions pour rendre grâce à la beauté de l’Amour et de la Vérité. Renforçons notre allégresse, renforçons notre radiance, les uns et les autres, n’hésitez plus. Vous n’avez pas besoin pour cela de vous donner rendez-vous, vous n’avez pas besoin pour cela ni même de vous réunir, mais où que vous soyez, en quelque circonstance que ce soit, vous avez dorénavant la possibilité d’être aligné à la Grâce et de voir les effets de cette Grâce partout sur le monde. 
 
  
 
Si chacun d’entre vous ne passait que cinq minutes en cette prière silencieuse du cœur, en état d’alignement avec la Grâce, alors vous verriez très vite se rapprocher le moment de la Résurrection. Faites comme bon vous semble, mais répondez à l’Appel de la Lumière, répondez à l’Intelligence de la Lumière. Allez simplement au-delà des conventions, au-delà des expériences, et priez ardemment, non pas pour demander quoi que ce soit - parce que tout est accompli - mais priez ardemment pour que tout se passe dans l’Amour - cela sera le cas -, mais que de plus en plus de frères et de sœurs soient touchés par cette Ultime Grâce.  
 
  
 
Par-delà tous les événements de la Terre, qu’ils soient climatiques, ou liés à la  folie des  énergies archaïques, elles n’auront aucun poids parce que l’Amour supprime toutes les bombes,  non pas en s’y opposant mais en déployant sa majesté. 
 
  
 
Prenez cinq minutes, chaque matin, chaque soir, quand vous en avez le temps, simplement pour être aligné à la Grâce et laissez œuvrer l’Intelligence de la Lumière en vous comme au dehors de vous. 
 
L’alignement que vous réalisiez il y a encore quelques années de manière régulière, se fait maintenant à volonté, et cet alignement n’est pas simplement un alignement à la Lumière Vibrale, mais vraiment un alignement à la spécificité de la Grâce qui est l’apanage de l’Esprit Saint.  
 
  
 
Mon Manteau vous recouvre en totalité. Votre cœur exulte, que cela se manifeste par des douleurs, par des palpitations, par des sensations inhabituelles dans le dos ou au-devant de votre poitrine. Ne restez pas figé dans le besoin de comprendre une douleur par un mécanisme physiologique, pathologique, mais voyez-y réellement ce que c’est, c’est à dire l’installation de la Grâce. 
 
                                                                                                                       
 
Et quand il vous arrivera de vous retrouver dans une situation d’ego, une situation de personne en colère ou de personne contrariée, laissez œuvrer la Grâce. Ne vous mettez pas en tant que personne, devant, mais confiez-vous à la Grâce, parce qu’elle agira toujours beaucoup mieux que vous, en quelque circonstance que ce soit, en quelque occasion que ce soit. 
 
  
 
Je suis venue vous encourager à être vous-même et à vous voir vous-même. 
 
  
 
Ne retenez pas ce qui s’éloigne de vous et accueillez ce qui se présente, même si vous n’avez pas d’explications, même si cela ne vous semble pas vrai. L’important maintenant est l’Appel de la Lumière final. Rien d’autre ne peut surpasser ce moment-là. Aucune joie ne pourra être supérieure à ce moment-là. 
 
  
 
Vous en vivez les prémices pour beaucoup d’entre vous, même si vous n’arrivez pas à formuler d’idées ou de mots là-dessus. C’est très exactement ce que cela signifie, l’arrivée de la Lumière, de manière tangible et visible et non pas seulement sur les plans subtils ou sur les plans intérieurs. 
 
  
 
Alors, je vous redis, tenez-vous prêt. Il n’y a pas de meilleure façon d’être prêt que d’être humble et simple et d’être amour. 
 
  
 
À l’heure où les résistances de certains frères et sœurs considèrent l’Amour comme une marque de faiblesse, montrez leur que c’est la plus grande des forces. Que votre personne, et votre histoire, n’y est pour rien, que c’est l’état actuel de la Terre et la Résurrection finale de la Terre. Vous n’avez pas besoin de mots pour cela, vous n’avez pas besoin d’explications, vous avez juste besoin de vous présenter tel que vous êtes, avec le sourire, avec le regard brillant d’Amour, sans rien vouloir. Soyez simplement présent. Tout le reste se déroulera sans votre intervention, encore une fois, en quelque cas que ce soit, en quelque occasion qui se produise. Je vous dis, comme certains Anciens et certaines Étoiles, vivez-le, ne me croyez pas, vivez-le et expérimentez-le vous-même. 
 
  
 
L’État de Grâce, l’alignement à la Grâce est un baume qui vient réparer et effacer tous les vides, tous les manques, toutes les blessures, toutes les incompréhensions, toutes les difficultés. Alors vivons ensemble l’alignement à la Grâce et l’État de Grâce. Percevez, ressentez, pour ceux parmi vous, ici et ailleurs, qui liront, qui écouteront, ce qui se passe en ce moment même, le déploiement de la Grâce, la vérité de l’Amour, de la Joie, de la Vérité, de la Paix. 
 
  
 
… Silence... 
 
  
 
Laissez la Grâce arriver dans votre Temple, laissez se déployer la Vérité. J’accueille chacun de vous en mon Cœur et accueillez-vous les uns, les autres, dans votre Cœur. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
La Source s’adressait à toi en te disant « mon Ami, mon Aimé», moi je te dis «  mon Amour », parce que tu es mon seul Amour. Tu es bien plus que mon enfant. Tu es bien plus que simplement porteur de ma signature vibrale, tu es tout ce que je suis. Que tu sois homme ou femme, tu es avant tout créateur, bien en amont de l’idée d’être une personne qui vit ici entre la naissance et la mort. Là est ta Résurrection. 
 
  
 
Je pourrais dorénavant te parler d’Amour et vivre l’Amour avec toi de manière perpétuelle, et rester ainsi de très nombreuses heures et en permanence avec toi, mais n’oublie pas que je suis en toi, avant tout. 
 
  
 
Je t’accueille de plus en plus dans mon Cœur, parce que tu es là, et tu m’accueilles de plus en plus dans ton Cœur, car je suis là.  
 
  
 
Écoute le silence. Même mes mots deviennent superflus, même le Verbe devient silence. Laisse la Grâce arriver en ton Cœur, c’est ce que tu es.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et respire la Vie, tu es la Vie.  
 
Écoute la douceur de notre rencontre et l’intensité de cet Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je dépose à nouveau mon Manteau sur tes épaules et la Grâce se déploie jusqu’à tes pieds, dans chaque parcelle de ton corps, dans chaque partie de ta conscience. 
 
  
 
… Silence... 
 
  
 
Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre et je demeure pour toujours en ton Cœur. 
 
  
 
… Silence... 
 
  
 
À bientôt. 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:04 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:47 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


ERIANE 
 
  
 
Reine des Elfes du village-royaume d'Eridan  
 
  
 
Ce qui se déroule en ces Temps-là 
 
  
 
  
 
Je suis Eriane, reine des Elfes du village-royaume d’Eridan. Je salue votre humanité, tout d’abord. 
 
Sachez que mon nom peut se prononcer de différentes façons, selon votre langage : Eriane, Oriane et Auriane, mais cela n’a que peu d’importance. Je ne viens pas vous parler de nous, elfes, ni même de vous-mêmes. Je viens simplement vous parler de ce qui se déroule, pour vous comme pour nous, en ces Temps présents de la Terre. 
 
  
 
Beaucoup parmi vous percevez, ressentez, voyez, ou expérimentez même, des rencontres, des contacts avec nous qui sommes là depuis si longtemps sur cette Terre, mais quelque part préservés, si je peux dire, des conditions enfermantes de vos vies. 
 
  
 
Nombre d’entre vous, ici, sont venus à notre rencontre, comme cela se produit partout sur cette planète, car comme vous le savez, les séparations qui existaient jusqu’à présent entre votre humanité et nous, elfes, disparaissent extrêmement vite, vous donnant effectivement, et nous donnant aussi la capacité d’entrer en relation et d’échanger. Bien sûr nous pouvons échanger énormément de choses concernant votre vie, notre vie, mais le principal but de ce qui se produit en ce moment n’est absolument pas celui-là. Alors je vais simplement vous donner quelques généralités, afin de vous permettre de mieux comprendre ce qui se déroule en ce moment pour vous, par rapport à nous mais aussi par rapport aux autres peuples libres de la nature. 
 
  
 
Les elfes sont organisés en villages-royaumes avec toujours un nombre, je dirais, constant selon les villages, de consciences, dépassant rarement ce que je pourrais dire être une centaine d’individus. Nous demeurons là où nous sommes depuis des temps immémoriaux. Nous n’avons pas besoin ni de coloniser d’autres territoires ni d’essaimer sur d’autres territoires. Tous nos territoires, où qu’ils soient sur cette Terre, communiquent entre eux par des réseaux, des lignes vibratoires si vous préférez, qui nous permettent de voyager d’un point à l’autre de cette Terre en échappant bien sûr à ce que vous vivez vous-mêmes, lié aux forces enfermantes.  
 
  
 
Mais en général nous sommes très casaniers, nous ne bougeons pas, nous restons là où nous sommes parce que notre environnement nous suffit largement. Nos jeunes sont envoyés et se présentent à vous comme des elfes voyageurs ou messagers. Ils peuvent parcourir la Terre, non pas à votre façon, non pas non plus dans vos airs, mais en empruntant des couloirs unifiés, si je peux dire. Ces voyages étaient rendus difficiles depuis des temps immémoriaux mais aujourd’hui ils nous sont beaucoup plus aisés. Mais toutefois nous préférons rester chez nous. 
 
  
 
Alors je ne vais pas vous parler de l’organisation de nos vies, ni même de nos fonctions au sein de nos villages-royaumes, mais bien plus de nos rencontres. Non pas pour analyser ou décrire ces rencontres mais bien plus pour mettre ceci en résonance avec ce qui se déroule dans le Temps de la Terre, que nous vivons les uns et les autres si je peux dire. 
 
  
 
Comme cela vous a été dit par de multiples consciences, tout ce qui  était divisé et séparé à la surface de la Terre, voit les  facteurs de division et de séparation disparaître, vous donnant à voir ce qui pour vous était invisible et je dirais même, pour beaucoup d’entre vous, impensable voilà encore quelque temps.  
 
  
 
Je ne vous cache pas que malgré notre côté casanier nous adorons tout ce qui est neuf, tout ce qui est nouveau, et ce qui se passe avec l’humanité actuelle est pour nous, je dirais, une forme d’excitation et de joie de retrouver d’autres consciences n’ayant rien à voir avec nos structures, nos organisations et même notre dimension. L’important est avant tout de nous retrouver. Non pas parce que nous nous étions perdus de vue mais parce que notre rencontre, à quelque niveau que cela se situe - sur votre monde ou dans nos villages -, permet, au-delà de ce qui peut être perçu, ressenti et vécu, de renforcer, si je peux dire, votre connexion définitive à la Lumière. 
 
  
 
Ces rencontres n’ont pas pour but de célébrer ou de faire des cérémonies, comme nous en avons déjà fait, même si cela est fort agréable. Le but est simplement de perméabiliser, si je peux dire, votre humanité dans sa totalité à la Lumière et à la Vérité. Il vous suffit simplement d’être présents, de penser à nous aussi, et nous seront instantanément là. Je dirais même que depuis très peu de temps vous n’avez plus besoin de nous rendre visite dans nos villages puisque nous pouvons, dès l’instant ou nous nous sommes rencontrés une fois - et je ne parle pas de moi ou de mon époux mais de n’importe quel elfe, même les elfes voyageurs -, vous établissez à ce moment-là un codage vibratoire qui vous permet de nous retrouver où que vous soyez, et c’est d’ailleurs ce qui se produit, même si cela est beaucoup plus apparent et visible, je dirais, pour le peuple des dragons. En effet, même si nous ne sommes pas issus des mêmes manifestations et des mêmes modes de vie, si je peux dire, il y a des rencontres de plus en plus faciles, indépendamment même de nos villages.  
 
  
 
Le but n’est pas de vivre simplement l’expérience et de nous sentir, de nous percevoir, ou d’échanger même des recettes, si je peux dire, concernant  l’établissement de la vie en bonne santé. Je vais vous dévoiler un certain nombre d’éléments concernant précisément ce qui se déroule en ces Temps-là sur la Terre et qui se déroulera de plus en plus aisément.  
 
  
 
Je vous ai dit que nous voyageons ; les elfes messagers empruntent des couloirs vibratoires sur lesquels se sont déposées, depuis déjà de nombreuses années, un surplus de particules adamantines permettant d’ouvrir les portes de nos communications. 
 
  
 
Je peux dire en quelque sorte que nos villages, en cette période précise que vous vivez, sont des relais, en quelque sorte, qui vous permettront aisément le moment venu, si cela est votre chemin, de rejoindre les cités de Lumière de Cristal de l’Archange Métatron. Nous sommes aussi des relais par rapport aux Anges du Seigneur qui pourront vous transporter, si je peux dire, en nos villages-royaumes, afin en quelque sorte de gagner du temps et de l’espace pour être en accord avec vous-mêmes, une fois les modifications de la Terre commencées à un échelon bien plus grand encore que ce que vous observez en ce moment. 
 
  
 
Je vous rappelle que même si nous profitons de la 3D, et nous sommes installés dans des villages qui correspondent exactement à ce que vous voyez, mais notre fréquence se situe au-dessus de cette 3ème dimension. Souvent, là où nous sommes, il y a ce que vous pourriez appeler des fées, des lutins, parfois des ondines. Les dragons, quant à eux, se situent un peu plus loin de nous. Non pas qu’il y ait inimitié ou, comment dire,  intolérance vibratoire, mais bien plus parce que nos fonctions habituelles et spéciales de cette période sont différentes.  
 
  
 
Nous, nous sommes possiblement - nos villages -, les relais par rapport à vos regroupements, par rapport à vos évacuations, quelle que soit la nature de cette évacuation. Mais l’important est de vivre une certaine forme de familiarité, non pas spécifiquement avec moi, mon mari ou certains habitants de mon village-royaume, mais bien plus un apprentissage de la Liberté, un apprentissage de la perception et une ouverture précise de vos centres d’énergie, que vous nommez, je crois, chakras ou même Portes, qui vous permettent de naviguer, si je peux dire, en vous-mêmes et à l’extérieur de vous-mêmes, avec grâce et aisance, un peu comme vous vous servez de vos pieds pour vous déplacer à la surface de cette Terre. 
 
  
 
Quelles que soient nos occupations et nos vies, nous accordons une place privilégiée, durant toute cette période, à nos rencontres. Surtout pour déverrouiller, je dirais, les portes de vos perceptions des autres dimensions et faciliter votre propre Libération le moment venu. 
 
  
 
Notre manifestation est douce. Elle est liée à l’Air mais n’est pas liée au souffle tel que le Verbe des dragons ou le Feu du dragon. Nous sommes ce que ce que vous pourriez qualifier des médiums, des intermédiaires, si je peux dire, entre les dimensions. Nous étions sur cette Terre bien avant que l’homme n’y apparaisse, bien avant que les mères généticiennes ne créent une certaine forme de vie possible sur cette Terre.  
 
  
 
Pour nous, le temps n’a rien à voir avec le vôtre, même si nous affrontons, si je peux dire, les conditions saisonnières qui se déroulent de la même façon pour nous et pour vous. Si je peux prendre un exemple, ce que vous nommeriez pour vous une année, ne représente pour nous qu’une minute. Et pourtant, dans cette minute se produisent les quatre saisons. Vous vous doutez bien que quelle que soit l’apparence sous laquelle vous nous percevez, nous avons beaucoup plus d’âge, si je peux dire, que notre apparence. 
 
  
 
Alors nous sommes là et nous vous accueillons, indistinctement, tous ceux d’entre vous qui sont prêts à nous recevoir, à nous accueillir en nous rendant visite. Il n’y a pas besoin de compétences particulières, il y a juste à demeurer ouvert à la probabilité de notre rencontre. Si je vous dis cela, ce n’est pas pour vous mais bien sûr pour tous ceux qui liront ce que j’ai dit, parce que les villages des elfes se révèlent progressivement, mais sur l’ensemble de la planète, de même que les autres  peuples de la nature. Ce qui veut dire que dans vos environnements, dès l’instant où il ne s’agit pas de villes, vos villes à vous, vous avez toutes les chances de nous rencontrer sans le vouloir et sans le désirer, même. Et je dirais même que c’est la meilleure des rencontres parce qu’elle laisse place à la spontanéité, à la surprise, et à l’installation de quelque chose de différent en vous, et en nous d’ailleurs. 
 
  
 
Nous organisons souvent des cérémonies, en quelque village-royaume  que ce soit, parce que nous adorons la fête et parce que nous adorons célébrer la Liberté, la Vie, la joie de vivre en nos villages. Du fait de l’apport de Lumière qui s’est produit ces dernières années dans nos villages, et dans tous les villages d’ailleurs, quelles que soient leurs appellations - les regroupements de dragons par exemple -, c’est cela qui a permis de nous rencontrer plus facilement, de nous percevoir, de nous ressentir les uns, les autres.  
 
  
 
Mais retenez que l’important n’est pas là, même si la curiosité peut être légitime. L’important c’est de vivre cette rencontre là aussi pour établir cette relation de Liberté qui vous permettra, quand les conditions de la Terre seront telles que cela sera nécessaire de retrouver nos villages-royaumes. 
 
  
 
D’ailleurs nous accueillerons aussi, dans nombre de nos villages-royaumes, ceux qui auront été transportés par les Anges du Seigneur, non pas pour y demeurer, non pas pour partager nos vies, mais bien réellement et concrètement comme un moyen de transport vous permettant de vous retrouver dans les cités célestes gérées et crées par Métatron, si cela pour vous est indiqué. 
 
  
 
Mais même si cela n’est pas indiqué pour vous, notre rencontre fortuite, ou sur rendez-vous comme je peux dire, vous permettra de mieux appréhender ces perceptions nouvelles et de mieux vous faciliter, si je peux dire,  votre route, votre chemin, dans la période postérieure à l’Appel de Marie. 
 
  
 
Nous sommes en quelque sorte, si vous voulez, les gardiens de nouveaux vortex, de nouveaux portails, quels que soient les noms que vous donnez à nos villages-royaumes, maintenant qui permettent de vous accueillir et de vous laisser transiter en d’autres dimensions ou en d’autres lieux de cette Terre, se situant d’ores et déjà en des dimensions nouvelles de vie. Là est notre mission, si je peux dire, qui correspond simplement à la façon dont nous vivons  et profitons des joies et plaisirs de ce monde, qui bien sûr n’ont rien à voir avec vos plaisirs et vos joies. 
 
  
 
Plus que jamais, vous serez souvent conduits par vos pas, lors de vos promenades, surtout dès maintenant, à nous rencontrer. Cette rencontre se fera toujours par une perception, une vibration, un sentiment aussi, profond, d’allégement en rentrant dans nos territoires, en tout cas à leur lisière ou à leur périphérie, comme ce fut le cas ici. Rappelez-vous que quoi que nous vous communiquions, quoi que nous vous échangions, ceci fait partie des protocoles que vous nommeriez de bonnes manières. 
 
  
 
Mais au-delà de tout cela, il y a vraiment des codages vibratoires qui sont déposés dans vos structures nouvelles que vous nommez, je crois, le corps d’Êtreté, qui permettront le moment venu, si cela est  nécessaire, d’œuvrer avec vous à votre propre transition en d’autres lieux, en d’autres temps ou en d’autres dimensions. 
 
  
 
Comme je l’ai dit, nous sommes souvent entourés d’autres peuples élémentaires, même si ceux-ci se tiennent en dehors de notre village-royaume à proprement parler. 
 
  
 
En ces Temps-là de la Terre, nous œuvrons par la présence de la Lumière qui s’est, comme vous l’ont dit certains Melchisédech, je crois, agglutinée autour de nos espaces de vie, et la rencontre se fait à ce niveau-là. Elle ouvre en vous les Couronnes, elle ouvre en vous de nouveaux circuits et elle amplifie la perception. En cela l’expérience est importante, même si vous n’avez pas à transiter ou à passer par nos villages-royaumes en leur périphérie. Si vous êtes d’ailleurs attentifs, dès l’instant où vous pénétrerez dans notre sphère, dans nos lieux, vous sentirez bien sûr vos Couronnes. Vous sentirez une joie, un sentiment aussi bien sûr d’allégement, comme si la gravité diminuait pour vous. Vous vous retrouvez plus légers.   
 
  
 
Bien sûr il n’est pas aisé, pour nous comme pour vous, de se parler directement, mais l’intérêt n’est pas là. L’intérêt est vraiment d’ouvrir en vous, ou d’activer si vous préférez, des structures qui sont déjà présentes mais à une autre octave. Ce sont vos propres vortex ou portails de Lumière qui s’appellent…, que vous avez nommés Portes, Étoiles ou nouveaux corps. Nos rencontres vont aussi stabiliser votre propre accès aux moments d’Éternité que vous vivez de différentes façons, comme cela vous a été longuement, je crois, expliqué par vos Anciens ou encore vos Étoiles. 
 
  
 
Je viens vous demander, bien sûr, d’aller au-delà de la curiosité - même si cela est passionnant - de la rencontre, mais de vous immerger à la périphérie de nos villages-royaumes parce que ce sont des lieux privilégiés de rencontre, vous l’avez compris, au-delà de nous et de vous, entre la dimension dans laquelle vous êtes et la nouvelle dimension de vie de la Terre, ouvrant des circuits, ouvrant aussi votre conscience à la réalité de nos Présences et de votre propre Présence en l’Éternité.  
 
  
 
En quelque sorte, je pourrais dire que venir à nous, c’est aller vers vous. Quant à nous, nous avons en quelque sorte l’habitude, vu notre durée de vie au sens commun, de ces moments privilégiés que vous vivez en ce moment et qui se reproduisent, en votre échelle de temps, à peu près tous les trois à quatre mille ans. 
 
  
 
Nos lieux sont des lieux de guérison, des lieux de transmutation, des lieux d’ouverture et des lieux, vous l’avez compris, de transit vers votre destination.  
 
  
 
Ainsi, que cela se déroule de manière tout à fait spontanée, maintenant et de suite, et aussi là où vous êtes et quand vous lirez ou écouterez, il y a des moments indépendants de vous et de nous, en nos lieux, où se produit une alchimie très intense entre votre vitalité, votre corps vital et je dirais le corps Vibral des villages-royaumes. Ces moments-là, qui peuvent se reproduire lors de vos visites sans que nous puissions, ni vous ni nous, le décider, ce n’est pas relié aux cérémonies par exemple de pleine lune comme nous en avions organisé une il y a quelques mois de votre temps, mais bien plus les moments de rencontre et de fusion entre la dimension altérée de la Terre et la dimension d’Éternité de la Terre, ainsi que la vôtre. 
 
  
 
C’est cela qui est important et c’est cela qui mérite que vous vous penchiez sur nous, non pas avec une curiosité malsaine ou avec le besoin de trouver du merveilleux, parce que ce qui est merveilleux, ce n’est ni vous, ni nous, mais effectivement cette interface de rencontre qui réalise une alchimie particulière et qui traduit très précisément, je dirais, le processus de Libération et d’Ascension.  
 
  
 
Se produit en ce moment même, par ma Présence et votre Présence, l’un de ces moments de fusion. Cela ne demande ni de votre part ni de notre part quelque effort que ce soit, même si bien sûr nous apprécions les cadeaux.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
En ces moments où le temps s’arrête, pour vous comme pour nous, il y a réelle communion mais je dirais avec une intensité différente de ce que peut-être certains d’entre vous ont vécu dans des communions passées, entre vous. Il y a à travers nos présences sur la Terre, en ces Temps-là de la Terre, et par l‘adjonction des particules adamantines, une forme de Liberté et d’Ascension, et de Libération, en nos lieux. 
 
  
 
Nous avons aussi la capacité, je dirais, de vous appeler. Comment et de quelle manière ? Le plus souvent, bien sûr, nous ne pouvons pas arriver jusqu’à vous, là où vous êtes. Mais nous pouvons envoyer, si je peux dire, ce que je nommerais un « doigt de Lumière » jusqu’à plusieurs kilomètres en termes de distance terrestre, par rapport à là où nous sommes. Cela, bien sûr, créera un appel, même si celui-ci n’est pas particulièrement clair. Et quand cet appel se produit, même si vous êtes dans un endroit qui est très habité, vous allez avoir l’occasion d’apercevoir, ou de sentir, en regardant au-dehors de chez vous, un endroit, loin ou proche, qui vous semblera baigné dans une brume blanche ou dans une lumière blanche, selon les horaires du jour ou de la nuit. C’est là que nous vous appelons, et que la Lumière vous appelle. 
 
  
 
Nous sommes en quelque sorte, durant ce Temps particulier de la Terre, l’équivalent à notre niveau de ce que vous pourriez appeler, et que vous appelez d’ailleurs, les quatre Éléments ou les quatre Cavaliers, représentant pour vous les archétypes élémentaires liés, comme vous le savez peut-être, à vos lignées. Mais retenez, en venant chez nous ou lorsque nous vous appelons, que l’important ne sera jamais les mots échangés, ni même les présents que nous pouvons nous faire, mais bien plus de faciliter l’interpénétration des dimensions concourant à la Libération de votre humanité et de cette Terre de 3ème dimension. 
 
  
 
Est-ce à dire que nous allons disparaître au moment de l’Ascension, parce que je crois que, aussi bien les Melchisédech que d’autres intervenants de la Lumière vous ont parlé que la 3ème dimension disparaîtrait ? Mais nous, nous sommes déjà en 5ème dimension, et au sein de nos villages les structures de vie ne seront pas affectées et persisteront, mais seront invisibles pour qui que ce soit, préparant là aussi ce que vous pourriez nommer, pour l’instant en tant que personne, un passage de l’Extraterre à l’Intraterre. Même si cela est une vision ou une explication parcellaire et morcellaire. 
 
  
 
Ce qui est important dans nos rencontres, quelle que soit leur apparence (de ces rencontres), quelle que soit leur manifestation, est vraiment de faciliter pour vous la capacité à translater, à modifier votre conscience d’un aspect limité à un aspect révélé. Nous essayons dorénavant, que cela soit par nos royaumes-villages ou par nos elfes messagers, de nous manifester de manière  plus évidente à énormément de personnes humaines sur cette Terre. Les circonstances mêmes de la Terre, avec la propagation de la Lumière, rendent possible nos interactions de manière plus large et plus lointaine, même de nos villages-royaumes. 
 
  
 
Certains d’entre nos elfes voyageurs, d’ailleurs, peuvent vous être délégués pour vous accompagner, de la même façon que des Étoiles ou des Melchisédech. Mais là aussi ceci n’a qu’une fonction, c’est de vous préparer, au-delà de toute curiosité intellectuelle ou même de sensation ou de perception, à votre translation dimensionnelle. 
 
  
 
… Silence…  
 
  
 
En ces moments-là, comme maintenant, s’établit le Silence, la Paix, qui est en quelque sorte l’émanence et l’immanence du Verbe, qui pour vous représente quelque chose, je dirais, de très nouveau et qui est même indépendant de ce que vous appelleriez vos vibrations, vos chakras, vos Portes, vos Étoiles. C’est la qualité de votre conscience qui change directement, dès que nous communions à l’orée de nos villages. Il peut y avoir aussi certaines résonances qui se font avec notre peuple par rapport à l’une de vos lignées liée à l’Air. 
 
  
 
… Silence...  
 
  
 
Et c’est dans cette paix que s’ouvrent les ultimes portes de votre Résurrection. Ce n’est pas une action que nous menons, nous ou vous, c’est justement la rencontre entre l’éphémère et l’Éternel qui permet cela. 
 
  
 
Certains d’entre vous transiteront par nos villages-royaumes et certains seront même apportés jusqu’à nous par les Anges du Seigneur. D’autres n’auront pas vraiment ni de nécessité ni de curiosité, et encore moins d’utilité, parce que leurs lignées, leur origine et leur devenir n’a rien à voir avec nous. Ce n’est pas que nous refusons les contacts, ni vous d’ailleurs, mais qu’il y a au sein de nos structures et en périphérie de nos villages, des structures particulières que j’ai appelées vortex et qui sont plus ou moins habilitées, si je peux dire, indépendamment donc de notre volonté ou de la vôtre, à vous recevoir.  
 
  
 
Et d’ailleurs certains parmi vous, ici comme partout, se trouvent  plus d’affinités par exemple avec les dragons ou avec d’autres peuples de la nature. Mais les dragons et nous-mêmes avons un rôle privilégié par rapport aux autres peuples de la nature, dans ce qui se déroule sur la Terre. Pour un plus petit nombre d’entre vous, beaucoup plus limité, cela peut être les ondines ou encore les  peuples de la Terre souterrains des montagnes, les gnomes, mais d’une manière générale, le peuple des elfes, le peuple des dragons, est plus à même d’entrer en résonance avec vous. 
 
  
 
Une fois que vous avez rencontré la structure d’un village d’elfes, vous n’êtes plus pareils, parce que vous êtes enrichis de cette rencontre, qui ne dépend ni de vous ni de nous mais qui correspond à des nœuds, en quelque sorte, d’intersection, de croisement et de recoupement entre la 3D dissociée et la 5D. 
 
  
 
Contrairement aux dragons, nous ne pourrons nous éloigner, et donc rentrer dans vos domiciles par exemple ; même si nous vous contactons à ce moment-là, nous le faisons par les doigts de Lumière que j’ai évoqués un petit peu avant. La qualité de notre rencontre, non pas de conscience à conscience mais dans l’interaction vécue entre les mondes limités et la 5D, est marquée surtout par l’air, la fluidité, la facilité et l’émerveillement. Je laisserai le soin au représentant des dragons de vous expliquer les différences. Et d’ailleurs si vous-mêmes avez eu l’occasion déjà de rencontrer elfes et dragons, vous percevez instantanément la différence, mais aussi votre affinité plus poussée vers nous ou vers les dragons. 
 
  
 
C’est quelque chose qui s’impose à vous par le cœur, par l’intuition, et qui peut vous permettre, de plus en plus souvent d’ailleurs, de vous approcher de la Vision Ultime et donc de l’Absolu. D’ailleurs certains d’entre vous constatent qu’en approchant de nos lieux de rencontre au sein de nos villages ou à l’orée de nos villages, votre capacité à disparaître de la conscience ordinaire se trouve comme facilitée et aussi magnifiée. D’ailleurs, nous n’avons pas besoin, ni moi, ni mon mari, ni même l’ensemble des elfes du village d’être présents comme lors de certaines cérémonies. Il vous suffit de tomber ou d’être appelés par la lisière d’un de nos territoires pour réaliser cette alchimie entre votre dimension et la nôtre. Ça ne dépend ni de votre personne ni de nous. Là est l’intérêt. Je ne reviens pas, bien sûr, sur l’intérêt lors des mouvements de translation pré-ascensionnel ou pré-Libération. 
 
  
 
C’est aussi dans nos lieux, à un moment donné, si vous y êtes conduits ou si vous y arrivez tous seuls, où vous ne pourrez plus être visibles, je dirais, au monde de la 3ème dimension en dissolution, en ses phases finales. Ou de la même façon, d’ailleurs, que sur les Cercles de Feu des Anciens - où nous ne sommes pas. C’est comme si vous passiez d’une dimension à une autre et que la dimension inférieure ne puisse plus même vous voir, vous ressentir, en tout cas après les événements où le Soleil et la Terre s’arrêteront. Contrairement à vous, nous avons le souvenir des événements qui se sont produits dans votre passé et concernant ce même processus, et nous sommes en quelque sorte rodés à ce genre de situation. 
 
  
 
Mais rappelez-vous que le plus important est la disparition que vous vivrez dans cette fusion des dimensions à l’orée de nos villages-royaumes. Et d’ailleurs, pour ceux d’entre vous qui ont rencontré les dragons, vous vous apercevez réellement qu’il y a une différence significative entre votre disparition à l’orée de nos villages-royaumes, alors que ce n’est pas tout à fait la même chose qui se produit en allant sur les terres des dragons. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Dans certains cas, rares, et pour certains d’entre vous, il y aura une communication que je qualifierais de plus intime. Si cela se produit, cela ne dépend ni de vous ni de nous mais je dirais en quelque sorte de votre origine stellaire qui a quelque chose à voir, bien sûr, avec les elfes, même si aucun de vous n’a jamais été un elfe, sauf au sein de l’Absolu. Il y a des résonances, des affinités vibratoires, des affinités de devenir qui peuvent se manifester. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Nous goûtons ensemble, ici comme partout, d’ailleurs, ces moments de grande paix et je peux aussi vous révéler d’ailleurs, que dans vos propres moments de disparition ou d’Appel de la Lumière, c’est bien sûr l’Intelligence de la Lumière qui agit mais nous sommes - pas nous en tant que entités elfiques mais nos villages-royaumes -, impliqués dans ces Appels de la Lumière. Parce que c’est en nos lieux que la Lumière peut émaner et diffuser le plus facilement. Alors oui, quelque part, nos villages-royaumes vous accompagnent dans votre transition et votre translation. 
 
  
 
Et bien sûr si un elfe voyageur se trouve à vos côtés, de quelque village-royaume qu’il vienne, il impulsera en vous, sans aucune volonté, cette paix et cette disparition. Bien sûr, cela ne veut pas dire que toutes les paix et les disparitions sont liées aux royaumes elfiques, loin de là, mais que c’est une composante importante de ce qui est à vivre maintenant, pour vous comme pour nous. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et bien sûr, dans cette paix-là, vos mots et vos pensées disparaissent parce que c’est une cérémonie, mais pas une cérémonie que nous avons organisée, ni vous-mêmes. C’est la cérémonie de la rencontre, je dirais même l’alchimie de la rencontre, non pas d’un elfe et d’un humain mais bien de ce qui est éphémère avec ce qui est Éternel. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et quand vous vous sentez comme cela, maintenant, eh bien vous êtes tout près de la disparition de l’éphémère. Les résistances tombent, les questions disparaissent et s’évanouissent, la paix et la joie grandissent. Mais retenez que ce n’est ni de votre fait ni de notre fait, mais cela résulte directement de la création temporaire de ces portails, vortex, quels que soient les noms que vous voulez leur donner. 
 
  
 
Notre particularité aussi c’est de partager, en quelque sorte, une mémoire que vous pourriez appeler collective ou de ruche, même si nous n’avons rien à voir avec des animaux de ruche, ou des consciences de ruche comme par exemple ce que vous nommez « les petits gris ». Mais dès l’instant où un elfe rencontre un humain, de quelque façon que ce soit, même s’ils n’y assistent pas directement, eh bien la totalité des elfes de tous les royaumes en est informé, parce qu’il y a quelque chose qui change dans nos royaumes mêmes, indépendamment des informations qui peuvent être délivrées par les elfes voyageurs, qui là nous concernent directement parce que nous sommes très curieux. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Et c’est d’ailleurs dans ce silence que tout se déroule. 
 
  
 
… Silence…  
 
  
 
Et c’est aussi dans ce silence, à l’orée de nos villages ou quand nous venons vous rencontrer, que s’ouvre cette perception-là, et qui facilitera si je peux dire ce que vous nommez, je crois, l’Ultime Présence, préalable à la Libération. Nous ne sommes pas là pour ça mais notre présence permet ça.  
 
  
 
Tout cela pour dire que le plus important est de vivre ce qui se vit là, et non pas dans quelques mots que j’aurais plaisir à échanger avec certains d’entre vous. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Voilà ce que provoque notre rencontre. Nous sommes à une octave différente de ma première présentation à vous. 
 
  
 
Pour vous comme pour nous, indépendamment de l’affinité particulière ou globale avec les elfes ou avec les dragons, ou avec  tout autre peuple élémentaire, il peut y avoir des affinités plus spécifiques de conscience à conscience, je dirais, entre certains parmi vous et certains parmi nous, donnant un contact plus privilégié mais qui n’aura jamais l’allure et l’intensité de ce qui pourra se produire avec les dragons, qui peuvent eux circuler librement, si je peux dire, en tout espace de la Terre maintenant. 
 
  
 
Aucun de nous, elfes, ne pourra être délégué, je dirais, à plein temps ou à demeure avec vous. Nous réalisons, en réalité, ensemble, dans ces lieux de rencontre, une activation particulière et nous interviendrons ensuite, si cela est nécessaire pour vous, lors des phénomènes de transition et de translation. Je laisserai les dragons expliciter leurs fonctions et leur rôle à eux, et donc les différences avec nous. 
 
  
 
… Silence…  
 
  
 
Dans l’expérience de notre rencontre, je pourrais dire que vous pourrez trouver, si cela est adapté à vous, même si c’est une mauvaise image, je dirais l’antichambre de l’Absolu. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je pense que vous percevez ici, comme ailleurs, d’ores et déjà les bénéfices où il n’y a plus de mots, sur votre conscience elle-même. Vous ouvrir à ce qui se vit là, c’est aussi vous ouvrir à tout le reste qui vous était invisible, et nous sommes en joie de favoriser cela en vous. 
 
  
 
… Silence…  
 
  
 
Si vous nous rencontrez et qu’il existe en vous, je dirais, des formes de difficulté à faire le silence, quand vos pensées prennent le dessus, quand les problèmes prennent le dessus, venez nous voir, non pas nous mais venez à l’orée de nos villages. Que nous soyons là ou pas, vous serez accueillis. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Si nos contacts se produisent, que celui-ci soit unique, ou multiple d’ailleurs, vous constaterez très vite les bénéfices sur votre conscience. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je suis la reine du village-royaume d’Eridan, et je vous salue en votre Résurrection.  
 
  
 
Au revoir.    
 
  
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:05 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 032
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 20 Nov - 09:48 (2015)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015 Répondre en citant


ERELIM 
 
  
 
 Dragon de Feu de la Terre 
 
  
 
Notre fonction en ces Temps que vous vivez 
 
  
 
  
 
Salutations à vous, humains de la Terre. Vous pouvez me nommer Erelim ou Erilim.   
 
  
 
Je suis ce qu’on nomme chez nous un dragon de Feu de la Terre. Je suis par ailleurs le représentant de la communauté des dragons du Palais, en honneur du lieu où nous sommes installés. Nos communautés de dragons, celle-ci comme toutes les autres, sont des communautés que vous pourriez appeler restreintes, puisque nous sommes rarement plus de dix consciences présentes en un même lieu. Je suis le représentant, parce que dans notre terminologie il n’y a pas de roi ni de reine, il y a simplement celui qui est le plus jeune de la communauté de l’endroit où nous résidons, qui devient le représentant et celui qui peut parler à votre conscience. 
 
  
 
Avant d’aborder, si je peux dire, notre fonction présente en ces Temps que vous vivez sur la Terre, je vais vous donner quelques indications, qui ne sont pas de la curiosité ou une connaissance mais bien plus reflètent l’histoire de l’enfermement de la Terre et notre résonance en tant que dragons avec des peuples qui furent appelés voilà bien longtemps des Géants, qui se nomment aujourd’hui pour vous les Néphilim, qui étaient quelque part, et n’y voyez aucune malice, nos cousins, malgré les différences de forme et d’apparence.  
 
  
 
Beaucoup d’humains sur la Terre se découvrent depuis peu de temps une réelle affinité avec nous, et cette affinité découle directement de données historiques de cette Terre, mais aussi de votre histoire galactique, si je peux la nommer ainsi. En resituant ces données historiques, pour ceux d’entre vous qui vibrent ou qui ressentent notre Présence, en le lieu de la communauté du Palais ou en tout autre lieu, et je dirais même, sans malice, directement chez vous pour certains. Et je vous dois donc pour cela un certain nombre d’explications. 
 
  
 
Les dragons de Feu de la Terre, vous l’avez compris, quelle que soit leur efficience à la surface de ce monde, sont reliés à la mémoire du Feu, du Feu Primordial, mais aussi du Feu manifesté par certaines consciences en incarnation avant l’altération de la Terre et du système solaire. Nous sommes omniprésents dans vos contes, vos légendes et dans certains de vos rêves, parce que porteurs du Feu, même si notre action peut se faire sur certains des Éléments de cette Terre même si ce n’est pas le Feu. Mais revenons tout d’abord sur ces quelques notions historiques. 
 
  
 
Voilà plus de 320.000 ans de vos années terrestres, sont arrivées dans ce système solaire des consciences que vous nommez, je crois, Archontiques, reliées aux Dracos. Vous vous doutez bien qu’il y a une résonance, quelque part, entre Dragons et dracos, et avec toutefois des différences que je vais tenter de vous expliciter pendant quelques instants, mais qui seront très simples parce que je n’aurai pas le temps de rentrer dans tous les détails. 
 
  
 
Au moment de l’arrivée des forces Archontiques, les êtres incarnés - mais libres -, certains d’entre eux, d’apparence humaine mais bien plus grands que l’humain d’aujourd’hui, venaient de certaines constellations. Ces êtres étaient des êtres de Feu qui avaient revêtu un corps de chair dans le but d’exercer la créativité au travers de la matière. C’était pour eux un jeu. Ils furent appelés par le peuple de la Terre, les Néphilim ou les Géants. Ces Néphilim étaient porteurs avec intensité, si je peux dire, du Feu Primordial, du Feu de la Création. De notre point de vue, d’ailleurs, ces êtres avec lesquels nous communiions au moment où ils étaient présents, portaient la même vibration de Feu que nous-mêmes.  
 
  
 
Au moment où ils décidèrent de se retirer pour ne pas demeurer enfermés, ils créèrent des structures particulières, sculptées dans la pierre, dont la vocation était avant tout de servir à guider la Lumière lors de ses retours cycliques et périodiques existant du fait de l’enfermement. Ces structures vous sont connues comme Cercles de Feu des Anciens. Il en existe un nombre limité sur cette Terre. Notre conscience, à ce moment-là, a décidé de manière collective, au sein de nos diverses communautés, de demeurer sur la Terre, cachés à votre vue, invisibles en quelque sorte mais néanmoins actifs, afin de préserver au niveau de certaines régions, de certaines architectures, la mémoire de la Lumière et la mémoire du Feu Primordial.  
 
  
 
En ces Temps-là, le Prince de la Lumière ou le porteur de Lumière qui fut nommé Lucifer, enferma ce Feu. Nous décidâmes alors d’un commun accord de demeurer éternels et présents ici sur cette Terre, en des lieux où nous étions non perceptibles, non visibles et non appréhendables. Bien sûr, de nombreuses traditions font appel à la mythologie des dragons. Notre présence se révélait alors à l’humanité présente sur Terre au moment des espaces de résolution possible du retour de la Lumière. 
 
  
 
Nous sommes donc directement reliés, même si nous n’avons ni la même apparence ni la même fonction, aux Néphilim, aux Géants. Et nous sommes aussi, par notre constitution et non par notre conscience, aujourd’hui, ni de l’époque d’ailleurs, en résonance et en relation de filiation quelque part avec les Archontes. L’humain prisonnier, à cette époque de la Terre, ou ensuite, dans les différentes civilisations dont certains noms sont venus jusqu’à vos oreilles comme l’Atlantide ou l’Hyperborée.  
 
  
 
Nous avons maintenu la conscience du Feu intacte, spécifiquement pour ces moments. Alors je vous rassure, le temps pour nous ne passe pas de la même façon que pour vous, et 320.000 ans pour le souffle d’un dragon n’est qu’une étincelle de temps. Car nous maîtrisons le temps, et nous agissons aussi sur les structures de la Terre. Nous sommes effectivement ce que vous pourriez appeler des organisateurs et des planificateurs, mais respectant intégralement et totalement la Liberté, faisant en sorte que l’Intelligence de la Lumière soit en accord avec l’agencement même de la matière. 
 
  
 
Par ce côté organisationnel, par ce côté dévoué à l’organisation de la vie, nous avons effectivement une résonance, et je dirais jusqu’à cette époque de 320.000 ans en arrière, une affinité avec les dracos. Ceux d’entre vous qui aujourd’hui, en ces Temps-là de la Terre, vivent des contacts, des résonances avec nous, que ce soit en nos communautés ou chez vous directement, sont directement en résonance avec ce qui fut nommé à l’époque « lignée ou origine reptilienne ». N’y voyez pas ici une notion négative d’enfermement quand vous nommez aujourd’hui un reptile.  
 
  
 
Au sein de la Liberté, nous avons respecté la Liberté et nous sommes demeurés cachés à vos yeux sur cette Terre depuis ces temps fort anciens pour vous. Et aujourd’hui certains d’entre vous nous accueillent même sans le chercher, chez vous, là où vous vivez. Nous sortons donc de nos communautés mais n’oubliez pas que nous sommes encore multidimensionnels, ce qui peut expliquer notre changement d’apparence, de forme et notre don d’ubiquité, c'est à dire à nous situer en de multiples endroits de cette Terre dorénavant, sans être localisés spécifiquement à un endroit. Nous pouvons être à la fois en de multiples endroits, non pas un ni deux, comme pour les cas de bilocation de vos saints, non plus jusqu’à l’infini mais parfois, selon notre ancienneté, en dix ou quinze lieux différents. 
 
  
 
Ceux d’entre vous qui sont en résonance, qui nous accueillent chez eux, notre présence spécifique chez vous ou notre résonance lors de votre approche de nos communautés est directement reliée à la falsification même de votre ADN. Nous avons en effet une forme de responsabilité quant à l’élimination dans vos structures, qu’elles soient les plus denses ou liées à votre Éternité, de réparation des anomalies reptiliennes. Vous n’êtes pas sans savoir que même si vous n’avez ni origine reptilienne ni lignée reptilienne, votre ADN est néanmoins porteur de cette vibration d’enfermement, responsable de ce qui a été nommé la peur. Aucun dragon ne peut connaître la peur ; c’est à la fois un inconvénient et à la fois un avantage. Et en réparation, nous sommes restés jusqu’à aujourd’hui, afin que ceux parmi vous qui ont, au-delà de l’ADN, la lignée ou l’origine reptilienne, puissent transfigurer cet héritage-là à la lumière de l’Amour et de celui que vous nommez Christ. 
 
  
 
N’y voyez ni avantage, ni merveilleux, ni inconvénient, c’est juste une réparation et une rétribution qui n’a rien à voir finalement avec votre conscience d’Éternité, si ce n’est au travers de vos origines ou de vos lignées, qui vient alors se conjuguer à l’ADN humain. 
 
  
 
Aujourd’hui, indépendamment de notre présence auprès de certains d’entre vous, il y a possibilité, comme pour nos amis les elfes, de rencontre. Cette rencontre n’a pas l’aspect de douceur tel que vous le retrouvez chez les elfes, et pourtant l’Élément privilégié de notre rencontre n’est pas le Feu mais l’Air, vous donnant à vivre, lorsque nous vous touchons en conscience, à ressentir notre souffle. Notre souffle peut être manifesté au plus intime de votre Présence, durant votre sommeil ou votre repos, mais aussi lors de vos activités extérieures, comme une masse d’air même invisible se déplaçant de façon inattendue. Cela est pour le premier contact et nos premières rencontres. 
 
  
 
Nous avons donc, en quelque sorte, la charge de réparation et de facilitation du dépassement de l’engramme reptilien, fût-il inscrit dans votre ADN – et il l’est de toute façon au niveau de votre cerveau -, et aussi et surtout pour ceux d’entre vous qui ont une origine ou une lignée reptilienne. Mais nous sommes ouverts, si je peux dire, à toutes rencontres. À ce moment-là, nous vivifions le Feu en vous. Si vous êtes mêlés d’une façon ou d’une autre à l’histoire de cette Terre, par rapport à l’enfermement et à vos origines, nous agissons en transmutant en résonance en vous avec ce que vous portez comme ADN ou comme mémoire galactique. 
 
  
 
Ainsi donc si nous nous présentons de nous-mêmes à vous, si nous demeurons chez vous, et je précise, en respectant votre liberté, c'est à dire non pas comme nos cousins Archontes qui viendraient vous polluer et vous altérer, nous veillons justement à ce que cela ne puisse plus jamais se reproduire. C’est pour cela que nous sommes en quelque sorte, pour certains d’entre vous, à demeure, mais nous respectons votre intégrité. Nous sommes là pour brûler, par le souffle du dragon, ces engrammes de peur. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Nous sommes donc partie prenante des régisseurs, si on peut dire, de la vie et de la Création. Nous sommes demeurés au service de la Source, au service de la Lumière et au service du Feu Originel. C’est en ce sens que nous exerçons, pour certains d’entre vous, une présence de réparation, vous permettant de laisser s’évacuer ce qui pourrait encore freiner, de par les engrammes que je viens de décrire. 
 
  
 
Rappelez-vous aussi que contrairement aux elfes, notre forme est mutable et reproductible jusqu’à dix fois, pour les plus jeunes d’entre nous. Notre présence dans votre environnement ou nos rencontres en nos lieux met en quelque sorte fin à la peur mais aussi aux forces de prédation, non pas nécessairement les vôtres, surtout si vous êtes réveillés, mais encore présentes à la surface de la Terre, et nous veillons plus particulièrement à ce que le déploiement final de la Lumière, qui est en cours, ne déclenche rien d’autre que la Joie et l’Amour. Nous intervenons d’ailleurs régulièrement, les uns et les autres, pour stabiliser je dirais, les couches géologiques de la Terre qui répondent à l’impulsion du noyau central de la Terre et aux rayonnements galactiques divers, que vous connaissez. Nous stabilisons en quelque sorte la vie, tout en la laissant totalement libre.  
 
  
 
Notre puissance est celle du Feu, elle se manifeste au sein de l’Air. Et nous venons donc littéralement brûler ce qui est faux, de manière collective à l’humanité, et comme je l’ai expliqué, de manière plus spécifique à certains d’entre vous. Parce que notre rôle, ainsi que vous pouvez le nommer, depuis toujours - contrairement à nos cousins, si je peux dire, Archontes -, est de veiller au respect de la liberté de la conscience en expérimentation sur tous les plans carbonés. 
 
  
 
Ainsi donc, que vous nous rendiez visite dans nos communautés ou que nous soyons installés à demeure chez vous, notre présence n’est pas là pour vous apporter un quelconque pouvoir ou une quelconque revendication mais nous sommes là bien plus pour vous aider à transcender, par notre présence et notre vibration, qui est présente en vous de par votre lignée ou votre origine reptilienne, vous aider à recouvrer votre vibration originelle antérieure à toute prédation. 
 
  
 
Bien sûr, même ceux d’entre vous qui n’ont pas d’origine ou de lignée reptilienne peuvent aussi rentrer en contact avec nous, mais à ce moment-là notre fonction n’est plus la même. Elle est de renforcer le Feu de la Joie et le Feu de l’Amour, si vous voulez le Feu Vibral. Mais chez ceux d’entre vous, humains, qui n’avez ni lignée ni origine reptilienne, nous confortons et stabilisons le Christ, permettant en quelque sorte à vos structures physiques et éphémères de se dissoudre de manière inopinée et antérieure à ce qui a été nommé, je crois, chez vous, la Libération collective.  
 
Nous sommes des gardiens. Notre don d’ubiquité, notre don de mutabilité, ici même sur cette Terre, se révèle à vous de différentes façons. Nous vivifions le Feu et nous vivifions aussi vos quatre Triangles élémentaires - et donc votre cœur. En respectant bien sûr, et toujours - et systématiquement -, votre liberté, même dans les cas où notre devoir nous impose de demeurer à vos côtés, chez vous. Nous faisons acte de présence du fait même du codage reptilien présent chez vous.  
 
  
 
  
 
Nous œuvrons donc, dans un cas comme dans l’autre, sur ce qui est nommé le Feu de l’Amour, mais de manière différente selon que vous êtes porteurs ou pas de la lignée ou de l’origine reptilienne. Je vous rappelle qu’il y a eu une forme de mixité entre les Mères Généticiennes de Sirius et les Archontes de la Grande Ourse ou d’Orion. Les Néphilim, à l’époque, ont anticipé les différents cycles qui allaient se produire, et ont donc construit des structures particulières avant de regagner leur demeure, toujours dans la constellation d’Orion mais sur un autre soleil. Dans un cas comme dans l’autre, nous vous apportons le Feu, le Feu de la Liberté, le Feu de l’Intelligence, le Feu de la Vision, et le Feu de la Vérité. Ceci encore une fois est notre ultime responsabilité et engagement. 
 
  
 
Contrairement aux elfes qui sont stabilisés en des lieux, en leurs villages-royaumes qui sont des points de rencontre, ils vous l’ont dit, entre l’éphémère et l’Éternité, je peux dire que nous, nous mettons fin à l’éphémère. À l’éphémère de ce qui est lié au codage reptilien ou archontique, par notre simple présence. Ceci nécessite, en termes terrestres, un temps plus long qu’une simple rencontre comme avec les elfes, parce qu’il y a besoin là aussi de stabiliser et de laisser s’organiser la Lumière sans altération et sans possibilité de retour en arrière. 
 
  
 
Nous agissons sur le manteau de la Terre en le stabilisant. Nous sommes ceux aussi qui, de notre souffle, construisons des piliers de stabilisation et qui faisons apparaître aussi des trous sur cette Terre, pour la stabiliser lors de son Ascension. Ce que vous voyez, dans ce que vos images vous présentent de ces trous, la régularité de ces trous, leur aspect sans fond, résulte de l’action de notre souffle afin de préparer la Terre, déjà née d’ailleurs, et de mettre en adéquation la Terre de 3D et de 5D en sa nouvelle dimension de vie. Nous œuvrons de manière de plus en plus extensible à la surface de cette Terre mais aussi à l’intérieur de vos structures en demeurant chez vous. 
 
  
 
Rappelez-vous que souvent le premier contact avec nous, si vous ne l’avez pas vécu en nos communautés, se produira durant votre sommeil ou durant des moments où vous êtes occupés avec la matière, que cela soit une création artistique, que cela soit du jardinage, ou en tout cas une activité en rapport direct avec la terre elle-même ou l’Élément Terre, comme un souffle arrivant jusqu’à vous, correspondant au déplacement de notre masse, même invisible à vos yeux, dans votre air, ou durant votre sommeil. 
 
  
 
Notre qualificatif n’est pas la douceur mais la force du Feu. Vous n’êtes pas tous concernés par notre relation ou notre communion, mais vous pouvez entrer en contact dans les cas où nous stabilisons la Terre près de chez vous, que cela soit par notre souffle créant des piliers de solidification ou que nous évidions le manteau terrestre. D’ailleurs je pense, si je peux m’exprimer ainsi, que en ces endroits où nous évidons la Terre, ou stabilisons la Terre, au-delà de l’effet visible sur les carottes du manteau terrestre ou sur les cendres apparaissant sur les lieux stabilisés, vos moyens modernes pourront bientôt nous voir à l’œuvre, et certains d’entre vous aussi, de manière directe, que vous soyez en résonance de par les explications que je viens de donner ou simplement par votre présence en ces lieux où nous devons intervenir. 
 
  
 
Vous voyez donc à travers ce que je viens de dire que notre fonction, en ces Temps-là de la Terre, n’est pas tout à fait la même que les autre peuples Élémentaires. Elle n’est pas opposée, elle est différente. Nous sommes en partie le Feu purificateur qui précède ce que le Commandeur des Melchisédech avait nommé le grille-planète final. C’est pour cela que nous nous révélons maintenant de plus en plus, parce que les circonstances de la Lumière le permettent. Nous sortons en quelque sorte - de votre point vue, de votre pensée -, d’un état de stase ou de léthargie pour recouvrer l’ensemble de nos potentiels et de nos actions, en vous comme pour la Terre, que vous ayez ou non le codage reptilien. 
 
  
 
Nous sommes en quelque sorte des agents et des forces de réconciliation. De manière sensiblement similaire aux Archontes, nous avons été capables de maintenir notre présence sur des plans intermédiaires où la vie n’est normalement pas possible en tant qu’expression de la conscience, c'est à dire la 4ème dimension. Étant placés là, et sortant de notre léthargie, nous pouvons agir de par notre Présence aussi sur votre structuration mentale de pesée, je dirais, du bien et du mal, donc l’accès à l’Unité, et du dépassement du bien et du mal. Nous brûlons ce qui est superflu et nous renforçons ce qui doit être renforcé. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Nous aidons aussi de manière collective, et non plus seulement en le manteau de la Terre ou chez vous, à la dissolution déjà bien avancée du corps causal de la Terre. Nous aidons aussi le Feu de la Terre à se canaliser dans les zones volcaniques où il risque d’y avoir moins de dégâts pour l’instant. Nous sommes reliés bien sûr à ce Feu-là, qui est le Feu Originel de la Terre et le Feu Primordial aussi. Nous assistons, de manière collective et non plus particulière, à la dissolution de l’âme collective de la Terre. 
 
  
 
En ces Temps-là de la Terre, notre positionnement est essentiel mais il n’a pas besoin d’être revendiqué car nous sommes au-delà de toute flatterie. Notre vigilance intérieure est telle que nous avons maintenu le Feu sacré, intact. Nous concevons toutefois que certains parmi vous puissent être impressionnés, tout en étant réjouis, de notre présence ou de nos rencontres. 
 
  
 
Notre souffle vient aussi soutenir ce qui émerge maintenant, le Verbe. Et nous veillons aussi, de manière collective et non pas individuelle, à ce que le Verbe retrouvé ne puisse entraîner une quelconque perte de Liberté. En ce sens-là aussi nous sommes gardiens. De la même façon que les peuples intraterrestres ont gardé certaines portes interdimensionnelles et le noyau cristallin de la Terre, nous réalisons la même chose dorénavant, sur le monde de surface. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Si vous ne vous sentez pas concernés par nos rencontres, et si toutefois il vous plaît de faire appel à nous, n’oubliez pas que le Verbe de la co-création devient actif en vous. Ainsi donc vous pouvez nous appeler, sans nécessairement  avoir l’obligation de nous nommer. À ce moment-là vous serez mis en résonance avec le peuple collectif des dragons et non pas avec un dragon spécifique. La résonance de ce que nous sommes avec le Feu fait appel à votre Feu du Cœur et aussi au Triangle de Feu de votre tête, mis en résonance synchrone par le Triangle de la Nouvelle Eucharistie ainsi que vous le nommez, et par votre Triangle élémentaire de Feu au niveau de votre tête. L’alchimie et la rencontre du Triangle de la Nouvelle Eucharistie et du Triangle élémentaire du Feu se réalise dans votre poitrine et réalise l’appel de l’énergie dragon qui amplifie, comme je vous l’ai dit, le Feu Vibral et le Feu de l’Amour, qui s’oppose tout naturellement au feu vital et à l’ego et au feu de l’ego. 
 
  
 
C’est en ce sens que notre aide, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas de codage reptilien, peut devenir en cette période, importante, vous aidant à voir ce qui est à voir, à brûler ce qui doit brûler, et vous aider dans le chemin de la Liberté, limitant les effets de la peur en quelque circonstance que ce soit. Et retenez aussi, comme je l’ai dit dès le début, que nous faisons partie de votre histoire mais que nous sommes antérieurs à l’histoire de ce monde et donc à l’histoire de la falsification. En ce sens nous rejoignons l’action des dernières clés Métatroniques communiquées, par une présence qui, même si elle est collective ou liée à notre démultiplication liée à notre ubiquité, apporte spécifiquement un élément qui va aider à dissoudre vos ultimes résistances, vos ultimes barrages et vos ultimes peurs.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Notre polarité est directement en résonance avec ce que vous avez nommé ou pourriez nommer le Masculin Sacré où n’existe plus la moindre force de prédation et d’enfermement. Notre action enfin prépare, et de manière active depuis deux ans, l’arrivée de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres sur cette planète. Nous n’intervenons pas donc de manière directe sur votre liberté de Libération mais d’ores et déjà, au-delà de vous et de votre histoire, sur l’histoire future ou du champ d’expérimentation de la Terre en sa nouvelle dimension.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je pense que mes mots et mes explications sont largement suffisants pour vivre ce que vous avez à vivre dans un cas comme dans l’autre, mais par contre permettez-moi de vous faire vivre ce que je nommerais avec vous le Souffle du Dragon, qui est relié bien sûr au Verbe, à l’Esprit du Soleil, au Chœur des Anges, au Feu Originel, la première manifestation de conscience, votre Flamme Éternelle, que vous ayez le codage reptilien ou pas. Cela sera ma façon de vous faire voir et vivre peut-être le Feu du Cœur. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je terminerais par ces mots. Vous allez peut-être avoir l’occasion de vérifier ce qu’il se déroule quand vous modifiez votre propre souffle de votre respiration, tel que vous l’a préconisé l’un des Melchisédech. Sachez qu’à ce moment-là, encodage reptilien ou pas, notre codage vibratoire est présent. 
 
  
 
Que la Paix, la Liberté et l’Amour soient restitués à votre Flamme Éternelle. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Erelim salue votre Feu. Au revoir.  
 
  
 
  
 
  
 
  
 
*   *   * 
 

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Ven 20 Nov - 10:05 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:56 (2017)    Sujet du message: En ces temps là de la Terre Novembre 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom