Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

ORIONIS Décembre 2015

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Ven 4 Déc - 10:42 (2015)    Sujet du message: ORIONIS Décembre 2015 Répondre en citant

  
 
ASCENSION 
 
  
 
Décembre 2015 
 
  
 
  
 
ORIONIS 
 
 
  
 
Je suis Orionis, je salue votre éternité, votre grâce et l’Amour que vous êtes. J’interviens en ce jour pour vous lancer l’appel du cœur. En cet ultime jour de votre mois de novembre 2015, je viens lancer un appel, un appel à l’Amour, un appel au pardon, un appel à l’intériorité, un appel de votre éternité. 
 
  
 
Le temps de l’Éternité est venu. Le temps du pardon, le temps de la Vérité, appelle de la part de chacun de vous. Au-delà des évènements qui se déroulent et qui se dérouleront, ne perdez jamais de vu ce que vous êtes, ne perdez jamais de vu que ce qui se déroule et se déroulera n’est que l’actualisation de l’Amour et de la Liberté. 
 
  
 
Je viens vous dire : « N’ayez pas peur », bien au contraire. Laissez la joie et l’Amour sortir et se manifester à la surface de ce monde. Voyez l’Amour en chacun, voyez l’Amour partout afin d’être vous aussi saturés d’Amour, saturés de joie. Ne vous attardez pas sur ce qui peut résister en vous ou autour de vous. Persévérez dans la Vérité, persévérez dans l’humilité, persévérez dans la Vérité. 
 
  
 
L’ensemble de la Confédération Intergalactique, en quelque dimension que ce soit, est maintenant présente au plus proche de vous. Nous avons œuvré, vous et nous, à cet acte sacré de Libération et de Vérité. Il est temps maintenant de récolter les fruits et de laisser apparaître, ici sur ce monde, qui vous êtes en vérité et non pas en ce monde. Oubliez ce qui n’est pas éternel, oubliez les rancœurs, oubliez les incompréhensions car l’Amour apporte toutes les réponses. Et cet Amour n’est rien d’autre que ce que vous êtes, émergeant de vous-mêmes, réchauffant le cœur et réveillant ce que vous êtes vraiment, au-delà de toute apparence, de toute souffrance et de toute question. 
 
  
 
Je lance un appel solennel, non pas seulement à vous qui me connaissez ou qui m’avez lu ou m’avez écouté, mais à tous ceux d’entre vous pressentant et vivant déjà les éléments qui se déroulent, de manière intérieure.  
 
  
 
L’heure est à la joie car la Vérité est joie et l’Amour est la seule vérité. Alors osez. Osez toujours plus, laissez émaner - de votre Présence comme de votre Absence -, la beauté. Que vos sens voient la beauté, que vos pensées se tournent exclusivement vers la beauté, que vos centres de conscience soient ancrés dans l’Amour éternel. Oubliez ce qui est petit, oubliez ce qui résiste, oubliez tout ce qui n’est pas vous en votre éternité. Il n’est pas besoin de courage ou de force, de volonté, il n’est besoin de rien d’autre que de laisser l’Amour être et se manifester. 
 
  
 
En ce mois de décembre, vous êtes et serez les piliers de Lumière que rien ne pourra déstabiliser à l’extérieur de vous. Si par moments vous vous sentez déstabilisés, dites-vous bien que les circonstances de votre vie ou de votre santé ne sont rien mais que seule prévaut la co-création consciente, l’émergence du Masculin et du Féminin Sacrés, ici-même, dans quelque circonstance de votre vie que ce soit, dans quelque épreuve que vous viviez ou dans quelque joie que vous viviez. Rappelez-vous que la seule satisfaction possible est celle de la Vérité, celle de l’Amour. 
 
  
 
Oubliez votre âge, oubliez ce qui n’a qu’un temps parce que ce temps-là se termine. Il n’y a pas de deuil à vivre si ce n’est de vos illusions. Il y a juste la Résurrection, promise et annoncée par le Christ, non pas des corps périmés mais de l’Esprit de Vérité du cœur ardent de l’enfant du Soleil, de l’enfant de Lumière. 
 
  
 
Ne vous accrochez à rien d’autre qu’à la Vérité, non pas celle de votre personne ou de votre vie mais la Vérité éternelle, même si vous ne la vivez pas encore en totalité. Restez centrés sur l’essentiel, restez centrés dans le pardon perpétuel adressé à vous-mêmes, adressé à ceux qui vous ont opprimés, individuellement ou collectivement. Déposez à leurs pieds la force de votre Amour et la vérité de votre Lumière. 
 
  
 
Cet appel est solennel car il s’inscrit dans la trame temporelle historique de cette Terre. Voilà plus de 50 000 ans, j’ai dirigé le sacrifice des Élohim ayant permis d’éviter l’enfermement définitif de la conscience, aboutissant aujourd’hui, en cette fin de cycle, à votre sortie de tout cycle et surtout de tout enfermement.  
 
  
 
Quoi que vos sens vous donnent à vivre, quoi que votre personne vous souffle ou vous crie, ne soyez pas dupes. Vous êtes l’Amour et vous n’êtes absolument rien d’autre. Seul le poids de la densité de l’enfermement vous a soustrait à la Vérité. Ne cherchez pas de coupables, ne cherchez pas à com­prendre, ne cherchez pas de vengeance mais pardonnez de tout votre cœur, car c’est ainsi que vous deviendrez, ici sur ce monde, les piliers de Lumière de la Résurrection, les piliers de Lumière de la fin de l’enfer sur cette Terre. 
 
  
 
Enfants de l’Un, redressez-vous. Ne soyez pas affectés par quelque perte que ce soit de ce qui appartient à l’éphémère. Soyez, à chaque regard porté, à chaque mot prononcé, à chaque percep­tion ou rencontre vécue, le Vrai et l’Amour. L’Amour est tout, plus que jamais, l’Amour est la ressource inépuisable de votre vie sur ce monde dorénavant. 
 
  
 
Les colosses aux pieds d’argile, ceux qui vous ont trompés doivent eux aussi être aimés par-delà toute apparence et par-delà toute souffrance, du même Amour, de la même puissance d’Amour et je dirais même plus encore que les frères et sœurs humains reconnus en incarnation. N’hésitez pas à donner cet Amour comme la manifestation du don de la Vie, du don de la Grâce et de la Vérité essentielle. 
 
  
 
Ne soyez plus freinés par quelque morale ou quelque loi que ce soit car il n’y a qu’une loi : la loi de l’Amour. Toutes les autres lois n’ont aucune raison d’être quand vous êtes ce que vous êtes. Soyez doux et soyez patients avec qui que ce soit que la vie vous fasse rencontrer, en esprit ou dans la chair. Ne cherchez plus un quelconque avantage pour votre personne limitée et éphémère. Même si la Vérité vous est encore cachée, les temps sont propices à ce que plus rien ne demeure caché ou occulté. 
 
  
 
Osez dire selon vos talents et osez être selon vos talents la manifestation de l’Amour incarné. Vous êtes le Christ ressuscité, vous êtes le Fils de l’Homme, avant toute chose et en premier ; le reste découle de là, sans efforts et sans questions.  
 
  
 
Transcendez toute souffrance, la vôtre comme celle du monde, en étant en votre éternité, en étant l’Amour que vous êtes et en accueillant ce que la vie vous présente, en quelque circonstance, en quelque lieu et en quelque rencontre que ce soit. Bannissez le doute, quel qu’il soit, parce que le doute s’effondrera de lui-même le moment venu, et ce moment est imminent. Alors prenez les devants, installez-vous dans l’éternel présent, dans l’Ici et Maintenant. Plus que jamais accueillez la Vie. Accueillez de la même façon ceux qui résistent à la Vie car ils ont encore plus besoin de votre Vérité pour la reconnaître en eux, dépassant ainsi toute illusion de fonction, toute illusion de rôle, toute illusion de ce qui apparaît comme tangible aux yeux de chair. 
 
  
 
Ne cherchez plus de date, ne cherchez plus de signe car vous êtes vous-mêmes le signe que vous attendiez. Le présent ne connaît pas de date, l’Amour non plus. Soyez lucides, concrètement, sur ce qui se déroule et même si vous n’avez pas encore cette lucidité, acquiescez quand même à l’Amour parce que cela est le seul idéal qui n’a jamais pu être comblé tant que vous étiez simplement une personne croyant être une personne naissant et mourant.  
 
  
 
Oubliez les enseignements fallacieux du karma, oubliez ce qui a été falsifié par l’ensemble des religions. Redevenez l’innocence et vous serez comblés de Grâce, et vous vous apercevrez alors que vous n’êtes que cette Grâce et rien d’autre. Soyez donc affermis dans votre Présence sur ce monde afin de mieux le dépasser au moment où Marie vous parlera. 
 
  
 
Je m’adresse enfin aussi à tous ceux d’entre vous qui éprouvent, de manière logique au sein de la personne, des peurs. Ceux parmi vous qui n’ont jamais vécu de contacts avec d’autres dimensions, avec d’autres réalités, rappelez-vous les paroles du Christ : « Même si vous aviez la connaissance de tous les Mystères, même si vous aviez la foi à soulever les montagnes, vous n’êtes rien si vous n’avez pas l’Amour. ». Déposez les armes de la personne, déposez les luttes, déposez les carences apparentes en vous comme en chacun afin que ne reste que l’Amour, debout, forts et doux à la fois. Soyez ce que vous êtes, que vous ne pouvez définir par aucun mot à la surface de ce monde, soyez ce que vous n’osez même pas espérer ou croire.  
 
  
 
Le seul futur possible se trouve dans l’Ici et Maintenant. La seule porte de sortie ou d’entrée en la vie éternelle ne se trouve qu’au centre de votre poitrine et nulle part ailleurs. Oubliez tout ce qui encombre votre conscience : vos projections, vos doutes, vos espoirs, car il n’y a rien à espérer, il y a juste à vous reconnaître au cœur de l’être, afin de laisser cela prendre toute la place et tout l’espace de votre Présence comme de votre Absence. Même vous qui l’ignorez pour n’en avoir rien vécu, vous êtes les enfants de la Grâce et les enfants de l’Amour, et à l’Amour rien n’est impossible. Il n’existe aucune faute, aucune erreur, car l’Amour efface tout cela et il est en vous, et il est vous. L’essentiel est cela. Vous puiserez en cet essentiel et en cette essence, tout ce qui est suffisant à votre Résur­rection.  
 
  
 
Larguez les amarres en esprit de tout ce qui peut encore vous retenir : souffrances passées, souf­frances présentes, appréhensions d’un futur. Demeurez simples car l’Amour se dévoilera d’autant plus vite si vous n’en n’avez rien vécu.  
 
  
 
Aimez au-delà de toute forme, aimez au-delà de tout conflit parce que l’Amour est réellement la seule possibilité de voir l’illusion des peurs ou l’illusion de la destruction. Car en réalité il n’y a que Résurrection. Et vous savez peut-être, et le vivez peut-être déjà, que tout dépend de votre point de vue, que tout dépend de votre conscience, et que le monde est en vous. Votre seule mission, si je peux parler ainsi, est d’être les missionnaires de l’Amour, et vous n’avez pas besoin de mots ni de discours, vous avez juste besoin de l’être, sans justifier, sans démontrer, parce que vous portez l’Intelligence de la Lumière, et vous l’êtes.  
 
  
 
Appuyez-vous de plus en plus, quels que soient les éléments qui vous ont été communiqués ces derniers temps, sur ce que vous êtes, même si vous ne le connaissez pas. La Vérité émerge, la Vérité a germé, il est temps de refleurir en l’Éternité comme l’illustre aujourd’hui la nature partout sur cette Terre, comme l’illustrent les départs que vous pourriez nommer la mort de certaines classes de conscience que vous appelez « animaux ». Ceux-ci ont simplement rejoint leur Demeure d’Éternité, il n’y a rien de triste. Seul le regard de celui qui est triste voit la tristesse. Le regard de celui qui est rempli de ce qu’il est ne voit que l’Amour en toute chose, en chacun, et même dans les évènements de la Terre.  
 
  
 
Remémorez-vous que vous n’êtes sur cette Terre que de passage et que tout ce qui passe trépasse,  et que tout ce qui passe ne peut connaître l’Éternité et l’Amour inconditionné. Ce qui meurt n’est pas vivant car ce qui est vivant ne meurt jamais. Je ne parle pas de votre forme ni des formes de ce monde mais des formes impérissables du corps d’Éternité. 
 
  
 
Mon appel ne s’adresse pas, que vous soyez ouverts ou non, à votre tête ou à votre compréhension mais je m’adresse directement à votre éternité, à celle qui m’entend même si vous-mêmes ne l’entendez pas, à celle qui me reconnaît comme elle se reconnaît elle-même en l’amour de la Vie et en la vie de l’Amour. 
 
  
 
La Lumière, et le Christ, ne frappe plus seulement à votre porte mais vient en votre Demeure. Qui que vous soyez, en quelque endroit du monde, en quelque croyance existant encore, ne mettez aucun frein au jaillissement spontané de l’Amour dès l’instant où vous vous oubliez en tant que personne. Ne soyez limités en rien car vous êtes illimités. Seul ce corps et vos croyances le sont parce que tous deux disparaissent à votre trépas. 
 
  
 
Laissez l’appel de l’Amour vous consumer d’Amour et ainsi vous serez rassasiés à jamais. Vous n’aurez plus besoin ni de vous nourrir - de matière, d’espoir, de vie et de mort, de renaissances. Acceptez et accueillez l’inévitable, l’inexorable et l’inattendu car ils sont porteurs du germe de vie éternelle, de ce que vous êtes. 
 
  
 
Ne pensez à rien d’autre qu’à l’Amour que vous êtes, même si vous ne vous êtes pas reconnus et réveillés car cela ne saurait tarder. Veillez et priez, de la prière ardente du cœur afin de consumer les peurs et les doutes, afin de consumer l’éphémère. L’heure est venue de l’Ascension de la matière. Quel que soit votre devenir, il y a de nombreuses Demeures à la Maison du Père. Aucune n’est supérieure à une autre, ainsi est le jeu de la conscience. 
 
  
 
N’hésitez pas à lâcher ce qui s’éloigne de vous car ce qui s’éloigne, en définitive, n’a qu’un temps et ne connaît pas l’éternité du temps présent. Cherchez la nature, cherchez le silence propice à l’être et à la Vérité. Cherchez en l’autre votre Lumière et pardonnez ce que vous pensez avoir à pardonner. Laissez le baume de l’Amour effacer les séquelles et les souffrances. Soyez vigilants aux signes que l’Amour vous donne. Ne rejetez rien et laissez-vous traverser car vous n’êtes rien de ce qui apparaît ou se manifeste en ce monde.  
 
  
 
Les temps de la Terre, en ce mois de décembre, sont les temps du pardon, le temps de la Résurrection. Il n’y a plus de délai, il n’y a plus de date, comprenez cela. Allez au-delà de toute projection, de toute fonction ou de toute organisation car même ce que nous avons organisé ensemble, en quelque structure vibrale que ce soit, doit laisser la place à l’Amour nu où rien ne vient résister, où rien ne vient faire écran, où tout est relation d’Amour et manifestation de l’Amour, jusqu’à l’essence de l’Amour. 
 
  
 
Rappelez-vous, et surtout mettez-le en œuvre, que l’Amour est tout, tout ce dont vous avez besoin. Tout le reste ne sont que des satisfactions de la personne, même ce que vous aviez nommé votre recherche spirituelle. Il n’y a plus rien à chercher, il y a juste à laisser éclore ce qui a germé ou va bientôt germer. Cela ne dépend pas de vous, vous n’y pouvez rien. L’Amour prend tout l’espace, la Lumière ne laisse aucune possibilité à l’ombre de subsister. Soyez de même, transparents. Soyez de même, ce Christ qui irradie la Terre entière de son Amour, non pas par quelque manifestation d’un pouvoir de l’Esprit mais simplement par la vérité de l’Esprit. 
 
  
 
Soyez comme une mère envers vous-mêmes, qui pardonne quelque erreur que ce soit ; les erreurs n’ont qu’un temps. Soyez comme une mère, aimez-vous inconditionnellement. Ne voyez rien d’autre, en l’autre, que vous-mêmes, et laissez l’Intelligence de la Lumière agir. Vous êtes dans les temps de la Grâce. Les temps de la Grâce signifient que tout ce qui n’est pas de l’ordre de la Grâce ne pourra plus être manifesté et sera dissout en l’Amour. 
 
  
 
La Liberté vous appelle. Aucun prétexte ne peut tenir devant elle, aucune condition ne peut la refreiner. L’appel de la Liberté, l’appel de l’Amour, vous le vivez déjà mais cela sera officialisé de manière collective par l’Appel de Marie. 
 
  
 
Ne succombez à rien d’autre qu’à l’Amour vrai, qu’à votre éternité, parce que l’heure est au Passage et que la Résurrection ne peut être autre chose que la joie de l’Éternité et de l’Amour retrouvé et révélé. Soyez tendres envers ceux qui résistent et ceux qui sont durs parce que, en la Lumière, il y a rétablissement de la Vérité, et le dur ne peut contraindre le tendre, à l’inverse de ce monde. Ne soyez tributaires que de l’Amour que vous êtes et d’aucune autre préoccupation car elles passeront, soyez-en assurés. Continuez à vivre, continuez à aimer, en dépit des circonstances et je dirais même grâce aux circonstances de la Terre, et en la fin de cette Apocalypse.  
 
  
 
Votre regard, vos mots, votre Présence, devient Verbe, Verbe opérateur de création, Verbe opérateur de déconditionnement, Verbe opérateur de l’Amour.  
 
  
 
Vous êtes tous sans exception les enfants de la loi de Un, parce que même si vous semblez ou pensez servir l’adversaire, Bélial ou Yahvé, en définitive vous ne servez que la Lumière. Alors ne résistez pas, déposez les armes de la peur, les armes du pouvoir, les armes du contrôle car l’Amour ne connaît rien de cela et vous n’êtes rien de cela.  
 
  
 
Soyez les « Gentils » au sens où la Bible vous l’a transmis malgré ses erreurs. Soyez l’enfant qui émerge émerveillé d’un cauchemar ou d’un rêve, mais le cauchemar - pas plus que le rêve -, ne demeure après le réveil de l’enfant. 
 
  
 
Votre flamme d’Éternité va bientôt briller de mille feux, visible aux yeux de tous et invisible à ce qui n’est pas l’Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Mon discours n’est pas terminé car dans le Verbe que j’énonce se joint maintenant la conscience unifiée de l’ensemble des Melchisédech. Qu’ils soient de l’Air, qu’ils soient de la Terre, qu’ils soient du Feu et qu’ils soient de l’Eau, nous parlons d’une seule voix, celle de la Vérité, où le Masculin doit réparation au Féminin, en vous comme partout. Reconnaissez la Vie, acceptez la Vie en son éternité et en votre éternité. 
 
  
 
Allez en paix en quelque circonstance que ce soit car vous allez découvrir qu’en l’Amour vous êtes la Paix, et que la seule chose que vous pouvez donner est la Paix et l’Amour. Cela vous a été explicité par des Archanges, par des Anciens, par des Étoiles, mettez cela en pratique. Il n’y a plus besoin d’explications, il y a juste le besoin d’être, de retrouver ce que vous êtes et cela est possible maintenant en totalité, ici-même.  
 
  
 
Je m’adresse à ceux d’entre vous qui se sentent esseulés ou qui se sentent non concernés. Je vous dis que vous aussi, même si vous avez exercé des prédations amples à la surface de ce monde, vous êtes tout autant l’Amour, et pardonnez-vous à vous-mêmes, et aimez. Aimez tout et toutes les consciences qui ont rencontré votre chemin car je vous le dis, vous allez perdre tout ce à quoi vous teniez, tout ce que vous avez amassé par peur et par besoin de contraindre et de contrôler. Lâchez tout et soyez vrais. Il n’y a pas de faute, il n’y a pas d’erreur qui ne soit pas transmutable par la vérité de l’Amour que vous êtes. Quel que soit ce qui vous glace encore le sang - d’effroi - devant ce que vous savez venir, vous qui êtes aux commandes, qu’avez-vous à défendre ? Qu’avez-vous à préserver, si ce n’est ce qui est éphémère ?  
 
  
 
Accueillez l’Amour comme chacun des frères et des sœurs éveillés l’accueillent pour certains depuis tant de temps, dans l’espoir et l’espérance de ce moment. Alors je vous dis à vous aussi, réjouissez-vous. Ne soyez pas dupes de la peur. Ne soyez pas dupes de ce que vous avez créé vous-mêmes, cela n’a qu’un temps. Et je vous le rappelle encore une fois, que même si vous avez pensé servir le Prince de ce monde, en définitive vous n’avez servi que la Lumière et rien d’autre, parce que ce monde est un fantasme, un cauchemar ou un rêve mais tel qu’il est, il n’est que souffrance et pourtant la Vie y est présente. Alors soyez vous aussi en vie et ne nourrissez plus les forces de la mort. Réveillez-vous, vous aussi car vous êtes aimés par ceux qui vous ont supportés, qui ont plié l’échine et qui aujourd’hui se redressent dans la vérité de l’Amour.  
 
  
 
Vous n’êtes rien d’autre, vous aussi, que cela. Regardez, après quelle pérennité courez-vous ? Après quel profit courez-vous encore ? Ne voyez-vous pas où vous ont conduit les forces de contrôle et de prédation ? Ne voyez-vous pas vos frères et vos sœurs, où qu’ils soient sur cette Terre, chanter le chant de l’Amour et de l’espoir de l’Amour ?  
 
  
 
Je m’adresse aussi à toi en ce que tu es et non pas en ce que tu crois représenter par ton statut de richesse sociale à la surface de ce monde. Ne vois-tu pas que la vie éternelle ne peut exister sans Amour vrai ? Les preuves sont accablantes, non pas de tes erreurs mais de la Vérité qui est là. Alors oublie toi-même ce qui t’a trompé et ceux que tu as trompés. Toi aussi découvre le baume de l’Amour. Il n’y a besoin d’aucun rituel, il n’y a besoin d’aucune précaution car ce monde-là de l’Amour éternel est exactement à l’opposé de ce qui est vu en ce monde, et pourtant la Vie y est. 
 
  
 
Les temps sont venus de la réconciliation, le temps du Grand Pardon. N’attends pas les derniers moments, fais-le de suite. Tourne-toi vers ceux qui t’aiment, non pas pour en tirer profit mais parce qu’ils ont compris que l’Amour est tout, parce qu’ils le vivent. 
 
  
 
Je vous invite tous, éveillés comme endormis, à sortir des dogmes, à sortir de tout ce qui est cristallisé, fossilisé et déjà mort. Rends-toi compte, toi qui dors, que tu es Éternité, que tu es Amour. Quoi que tu aies fait, quoi que tu penses et quel que soit ton maître, tu es libre. Il n’y a aucun maître, il n’y a qu’un modèle de perfection que tu as rejeté. Toi qui dors, je te supplie de te retrouver, je te supplie de t’abandonner à la beauté de la Vérité et de l’Amour inconditionnel, car c’est ce que tu es, surtout si tu dors. Réveille-toi avant que l’oubli de l’éphémère ne te prenne tout ce que tu crois posséder, tout ce que tu crois maîtriser, tout ce que tu crois contrôler. 
 
  
 
Accueille aussi les Anges du Seigneur. N’y vois rien d’autre qu’une fraternité. N’y vois rien d’autre que des frères et des sœurs qui ont dévoué leur éternité à servir et à préparer le retour de l’Amour. N’oublie pas aussi que ce que tu as créé, toi qui dors et qui obéis aux maîtres de ce monde, que tu es responsable de ce que tu crées, surtout maintenant. Alors laisse créer l’Amour. Ne sois plus dupe des jeux de pouvoir, des stratégies où n’entre en compte que le besoin de contrôler et d’être supérieur.  
 
  
 
Toi qui te sens peut-être encore si grand dans ton rôle et ta fonction de gouvernant ou d’élite, vois la vanité et l’inutilité de ce que tu as bâti. Reconnais-le simplement et pardonne-toi car tes frères et tes sœurs humains ainsi que tes frères galactiques, libres, ne veulent rien d’autre que ta Liberté, ne veulent rien d’autre que te pardonner, ne veulent rien d’autre que de t’aimer. Mais rappelle-toi aussi que nous ne pourrons jamais aller contre ton libre-arbitre qui t’est si cher. Rends-toi compte, c’est le temps de la Libération.  
 
  
 
Les Trompettes retentissent partout sur la Terre. Rends-toi compte de ce qui se passe au sein de l’humanité. Rends-toi compte que même la terreur implique comme réponse l’Amour, parce que même la terreur ne peut se nourrir indéfiniment de la terreur, que la peur ne peut exister dès que l’Amour est né. 
 
  
 
Je m’adresse aussi à vous tous, éveillés comme non éveillés. Voilà, en termes terrestres, fort longtemps que je veille au respect de certaines règles malgré l’enfermement de la liberté de la conscience et de la liberté de l’Amour, en dépit des conditions contraires à l’Amour. Je ne viens pas te séduire, je ne viens rien t’imposer, je te supplie simplement d’être ce que tu es et non pas ce que tu crois ou ce qu’on t’a fait miroiter. Le temps va dorénavant s’égrener de plus en plus vite, la pression de la Lumière deviendra de plus en plus intense. Cette pression est une pression d’Amour. La Lumière ne violera jamais votre liberté, je ne dirais même pas contrairement à vous parce que cela n’existe plus. 
 
  
 
Ouvre-toi à l’Amour, inconditionnellement, sans restrictions, même si tu n’y comprends rien, parce que seul restera debout ce qui est Amour. Alors je te dis, toi qui dors et aussi toi qui es éveillé, que cette occasion est unique. Rappelle-toi, quelque personne que tu sois, que tu n’es pas cette personne mais que tu es beaucoup plus même de ce que tu pourrais croire ou projeter, ou imaginer, même dans tes rêves les plus fous.  
 
  
 
Toi qui es éveillé, pardonne sans cesse car il n’y a pas d’autre échappatoire. Pardonner, c’est libérer l’autre, que tu sois libéré ou pas, car si tu libères l’autre, tu te libères toi-même. Tu verras à ce moment-là qu’il n’y a ni autre ni toi, que ceci est une illusion, qu’il y a juste l’Amour et la Vie.  
 
  
 
Je viens t’inviter aussi et te supplier à tout donner de toi-même qui ne fait que passer et qui n’a qu’un temps. Donne-toi à l’Amour parce que l’Amour se donne à toi. Il n’y a pas d’autre vérité ni d’autres possibilités. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Rappelle-toi aussi que dans le silence se crée le Verbe, afin que plus jamais tu ne sois coupé ou amputé de la Vérité essentielle. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Quand tu me liras, m’écouteras ou m’entendras, tu seras certainement en train de vivre tout cela. Tu te rappelleras alors ces mots que j’ai prononcés en ce dernier jour de novembre du temps de la Terre. Parce que ce qui s’exprime n’est pas seulement Orionis mais le Verbe qui se fait chair, afin que la chair soit transmutée par l’éclat du Verbe. 
 
  
 
Rappelle-toi ta Royauté et ton Royaume qui n’ont rien à voir avec ton royaume sur Terre, quelle que soit son importance. 
 
  
 
Ainsi mon Verbe lui-même s’efface, afin de laisser place au silence, celui qui témoigne de la majesté de l’Amour. 
 
  
 
Je salue en toi l’ami, le frère, le compagnon d’éternité, et je te dis : « Aimons-nous les uns les autres » comme il nous a aimés et comme nous nous aimons chacun en éternité, en quelque dimension d’expérience quelle qu’elle soit. Je dépose en toi la Grâce que tu es. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je te laisse maintenant car je suis avec toi pour l’Éternité, et je suis toi comme tu es moi, sans jeu de mots, sans faux-semblants. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Au revoir. 




https://lestransformations.wordpress.com/2015/12/04/ascension-decembre-2015-orionis/


 
  
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Déc - 10:42 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ulrik


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2013
Messages: 166
Localisation: Québec

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 08:01 (2015)    Sujet du message: ORIONIS Décembre 2015 Répondre en citant


_________________
humilité et simplicité , ici et maintenant


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:58 (2017)    Sujet du message: ORIONIS Décembre 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom