Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

PHILIPPE DE LYON - Décembre 2015

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Lun 7 Déc - 20:01 (2015)    Sujet du message: PHILIPPE DE LYON - Décembre 2015 Répondre en citant


ASCENSION 
  
Décembre 2015 
  
  
PHILIPPE DE LYON 
  
Le temps de votre Face à Face 
  
  
Je suis le Maître Philippe de Lyon. Frères et sœurs présents sur la surface de cette Terre, je m’adresserai à vous en tant que Melchisédech de la Terre. Permettez-moi tout d’abord, dans le silence du cœur, de bénir votre Présence, de bénir votre lecture ou votre écoute. 
  
… Silence… 
  
Comme cela vous avait été annoncé il y a quelques semaines et comme cela a été perceptible pour nombre d’entre vous, les évènements actuels de la Terre, de quelque nature qu’ils soient, vous donnent à observer, aussi bien dans la conscience que sur les évènements survenant sur la scène sociale, sur la scène physique, en ce moment même sur la Terre, vous amènent de manière définitive à vous positionner en la peur ou en l’Amour. Car en définitive, le processus de l’Ascension qui se déroule en ce moment même vous conduit en votre Face à Face, à vous éprouver vous-mêmes, vous éprouver par rapport à vous-mêmes mais aussi, je dirais, d’une manière très large par rapport à la société dans sa totalité. 
  
Ce qui se déroule et qui se déroulera de manière de plus en plus intense et évidente pour chacun est très exactement ce qui doit se dérouler jusqu’au moment où retentira l’Appel de Marie, vous amenant donc à vous positionner, à vous situer, à vous placer dans l’espace qui est le vôtre pour vivre, pour chacun de vous, ce qui est à vivre par rapport à un ensemble de circonstances, un ensemble d’évènements et d’éléments collectifs qui impacteront et résonneront en vous selon votre emplacement individuel au sein de l’Amour ou au sein de la peur.  
  
Notre Commandeur vous l’avait dit voilà fort longtemps, ainsi que les Archanges, en définitive n’existe que la peur ou l’Amour et que ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience, au sein même de vos activités sur ce monde, ne fait que refléter - et ce avec une exactitude de plus en plus grande, dorénavant -, votre emplacement dans l’Amour ou votre emplacement dans la peur. 
  
Vous êtes dans les temps nommés dans la Bible « réduits », dans les temps nommés Apocalypse ou Révélation, en sa phase finale, correspondant dans ce texte à ce qui avait été nommé la sixième et la septième Trompette. Ainsi, à chaque minute dorénavant, tenez-vous prêts, car « Il viendra comme un voleur dans la nuit », mais non sans vous avoir donné à vivre les prémices. Que cela soit ce que vous regardez, que cela soit en ce que vous vivez, intérieurement, le processus est exactement le même. Ce qui était caché se dévoile, ce qui n’était pas vu est vu, ce qui n’était pas perçu devient perceptible, ce qui était ignoré par une volonté délibérée de la personne ne peut plus échapper, quelle que soit l’intensité de votre volonté. 
  
Le temps n’est plus à la préparation de quoi que ce soit car qu’y a-t-il à préparer quand l’Éternité  se dévoile en majesté et avec fracas ? Il y a juste, en quelque sorte, à coller ou à ne pas coller à ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience. Que cela soit le contact avec un être de la nature, que cela soit le contact avec la maladie ou avec la disparition d’un proche, ou votre disparition, que cela soit donc dans des évènements heureux ou malheureux, la Vie vous appelle à vous situer. Et au-delà de la peur ou l’Amour, se définit en vous une question : « Que voulez-vous être ? ». Voulez-vous être tout ou voulez-vous être rien ? Quelle est votre aspiration, celle de votre personne, celle de l’âme, si elle est encore là ? 
  
La Lumière vient vous demander, par son Intelligence et par votre propre vécu : « Que veux-tu être ou ne pas être ? Que revendiques-tu à la surface de ce monde ? Quel rôle tiens-tu ? Préfères-tu le faire ou l’être ? Préfères-tu la vie en ce monde ou la vie en Éternité ? As-tu peur de perdre ta vie ou es-tu prêt à la perdre pour retrouver, par la Résurrection, ce que tu es de toute éternité et qui ne connaît rien de ce monde ? 
  
L’ensemble des processus qui se déroule sous vos yeux, sous vos sens, en vous comme à l’extérieur de vous encore une fois, se résume essentiellement à la réponse à apporter : la peur ou l’Amour. Remarquez aussi une forme d’accélération et de dissolution parallèle du temps et de la causalité. Le temps est une illusion induite au sein de ce monde, rien de plus. Es-tu prêt à demeurer « vivant », quoi que tu perdes ou quoi que tu gagnes, es-tu prêt à sortir de tout ce que tu as construit, élaboré et échafaudé dans toutes les parties de ta vie, dans toutes les parties de ton être ? 
  
On peut dire que le Christ déjà frappe à votre porte, et l’éclairage vous donne à voir si votre maison est propre ou si elle est encore encombrée de superflu, d’attachements, de croyances. La Vérité et le Christ vous veulent nus, de la nudité de celui qui n’a besoin de se parer d’aucune illusion ni d’aucune représentation, ni d’aucun rôle à tenir. Veux-tu et acceptes-tu de n’être rien à la surface de ce monde afin de retrouver la totalité de ton éternité ? Commence à voir cela sans se poser, je dirais même, la question. Par l’évidence de ce qui se déroule dans votre corps, dans votre vie, dans votre pays et dans toutes les relations que vous établissez, que celles-ci se situent au niveau du cadre social, que celles-ci se situent en votre propre intériorité ou encore dans toute relation entre vous et un élément de ce monde, qu’il soit personnifié ou pas.  
  
Le temps est venu de vivre l’intégralité de l’Amour, non pas tant comme une quête, non pas tant comme un espoir, non pas tant comme un futur, mais bien comme la réalité tangible de l’instant présent, de votre propre souffle et de votre propre vie. Il n’est plus temps de chercher explications, justification ou alibi, il est le temps d’être vrais, parce que  l’Amour est la seule chose qui puisse être vraie ici à la surface de ce monde. Tout le reste ne sont que des ornements visant à camoufler, à cacher ou à détourner la réalité de l’Amour.  
  
La Lumière vous demande dorénavant de plus en plus, de manière expresse et intense, ce que vous êtes, à quoi êtes-vous les uns et les autres identifiés ? Vous laissez-vous emporter par l’émotion collective ? Vous laissez-vous emporter par ce qui se dit à l’extérieur de vous ? Ou demeurez-vous stables, quoi qu’il se produise, quoi qu’il advienne à l’intérieur de vous comme à l’extérieur de vous ? Êtes-vous encore pris dans les jeux divers et variés, les rôles et les fonctions qui sont les vôtres ou alors êtes-vous, quels que soient ces rôles et ces fonctions - indispensables dans le déroulement de ce monde -, avez-vous la conscience que vous êtes sur ce monde mais que vous n’êtes pas de ce monde ?  
  
Il n’existe aucun élément de votre vie, ni aucun élément de votre corps, qui ne peut demeurer et rester à l’abri de l’effusion de la Lumière, de l’Ascension, provoquant parfois des réajustements et des rééquilibrages importants, et dans d’autres cas un acquiescement, un « oui » de plus en plus franc et massif à la réalité de l’Amour inconditionnel, à la réalité de la Vérité qui n’est pas de ce monde. 
  
Êtes-vous prêts à vous tenir debout quoi que votre corps dise, quoi que votre pays dise, sans jamais vous opposer, sans jamais rentrer en la dualité et donc de maintenir votre alignement à la Vérité, votre emplacement au Cœur du Cœur qui signe l’authenticité de ce que vous vivez. Car de manière imminente aucun élément de ce monde ni aucun élément invisible - ou même devenu visible récemment - ne pourra plus être d’aucun secours dans les moments de basculement de votre conscience et de la Terre.  
  
Vous voyez autour de vous à l’œuvre un certain nombre de forces. Ces forces, visibles en ce monde ou tout au moins perçues dans leurs effets, ne peuvent se résumer qu’à deux forces antagonistes et opposées : la force de l’Amour et de l’Unité, et la force de la division. Ne perdez jamais de vue que la division ne naît que de la peur et non pas d’une volonté de division, et que les erreurs collectives de ce monde, dans la gestion de la société comme dans la gestion de la Terre, n’ont jamais pris en compte la vérité de l’Amour ; je dirais même exactement l’inverse, c’est opposé à l’Amour. Et aujourd’hui chacun de vous, dans sa vie, se voit proposé et servi, par l’Intelligence de la Lumière, à des circonstances, à des relations, à des évènements vous permettant, quelle qu’en soit la dureté, de trouver en vous les capacités pour surmonter et dépasser ce qui peut sembler encore réticent à l’Amour inconditionnel et inconditionné. 
  
Ne stigmatisez aucune attitude, ni en vous ni à l’extérieur de vous. Voyez de plus en plus clairement ce que vous avez à vivre. Voyez de plus en plus clairement les forces qui sont à l’œuvre au sein de ce monde à l’heure actuelle mais ne participez à aucune car elles concernent toutes l’exploitation et le maintien, jusqu’à l’ultime limite, d’une forme de dualité, d’une forme de prédation de plus en plus concrète par la manipulation des foules, par la manipulation des pays et par les manipulations de ce que je nommerais « l’adversaire ». Ceci appartient à l’histoire de ce monde car pour ceux d’entre vous qui avez touché l’indicible du Christ, l’indicible de l’Absolu, vous savez pertinemment - pour l’avoir vécu -, que ce jeu du bien et du mal n’a qu’un temps et ne concerne en rien le processus ascensionnel qui se joue en vous à l’heure actuelle. 
  
Anciens, Étoiles, Archanges, vous ont communiqué chacun leur tour durant un an des éléments propices à vivre la Liberté ; que cela soit la Danse du Silence, que cela soit le Kriya Yoga, que cela soit le contact avec les peuples élémentaires ou avec les entités de la Lumière libre, cela ne fait aucune différence. Cela vous permet de vous ajuster à l’Éternité et à la Vérité. Retenez aussi, comme vous l’a dit voilà pas longtemps, « En ces Temps-là de la Terre », par Thérèse, que l’humilité et la simplicité sont les garants de votre Autonomie et de votre Liberté intérieure.  
  
Si ce n’est déjà fait, vous allez être nombreux à vous rendre compte, par les circonstances mêmes de vos vies, de ce qui ne pouvait ou ne voulait être vu jusqu’à présent et qui sera nécessairement vu. Vous êtes rentrés de plain-pied dans le Choc de l’Humanité lié à l’Ascension elle-même et à proprement parler. La confrontation de l’histoire et de ce qui a été engrammé comme énergies, comme comportements, comme habitudes au sein de cette histoire de ce monde se manifestent aujourd’hui avec virulence. Telle est l’action de la Lumière en sa révélation finale.  
  
À l’heure où vous êtes de plus en plus nombreux à percevoir l’invisible, sans toujours en avoir les explications ou je dirais même cette forme de causalité, rappelez-vous toujours qu’au-delà de toute manifestation de la Lumière, même les plus authentiques et merveilleuses, il y a la Vérité, et que la Vérité ne peut jamais être concomitante, en ce monde, à la vie telle que vous la connaissez.  
  
La Vie vous appelle, où que vous soyez, à retourner votre conscience en vous-mêmes afin d’y trouver les ressources au dépassement de ce qui peut résister, non pas en tant qu’explication, non pas en tant que justification, mais seulement en l’Amour et en l’humilité. Disparaissez à vous-mêmes, la Vie vous y invite. Disparaissez à l’illusion d’être une histoire, d’être une profession, d’être un enfant ou un adulte de tel âge. Disparaissez de tout ce qui ne dure qu’un temps. Il n’y a pas de meilleur moment, je dirais, avant l’Appel de Marie que ces moments-là où se déroule sous vos yeux comme dans votre chair, le combat, si je peux l’exprimer ainsi, entre la peur et l’Amour. À vous de définir ce que vous voulez nourrir, à vous de définir ce que vous voulez co-créer. Vous en vivez maintenant et dorénavant l’intensité, chaque jour renouvelée et chaque jour renforcée. 
  
Plus que jamais les enseignements qui ont été reçus voilà de nombreuses années durant les Noces Célestes se retrouvent d’actualité, non pas pour repasser les mêmes étapes mais bien pour en vivre la transcendance la plus aboutie, à l’éclairage de la Lumière, à l’éclairage de l’Éternité, à l’éclairage du Christ. 
  
Alors que vos cieux commencent à s’ouvrir, donnant à voir des manifestations de plus en plus tangibles de l’Éternité, comme vous le savez nombre de frères et de sœurs que je qualifierais d’endormis ou d’hypnotisés ne peuvent accepter ni même voir ce qui est pourtant visible, et qui ne pose aucune question, parce que la peur est en eux et que vous ne pourrez trouver bientôt aucun argument, aucune justification et aucune énergie pour changer cela. Seule votre éternité  manifestée par le Cœur Ascensionnel, par votre joie sans objet, sera à même, si je peux dire, de convertir ou de remettre à l’endroit ce qui est encore à l’envers, sans aucune volonté, sans aucune explication, sans même être présents. 
  
Vous êtes engagés les uns et les autres à ne plus nourrir la peur et à laisser l’Amour s’accroître jusqu’à la limite de votre conscience ou de votre Supraconscience. Très bientôt vous ne pourrez plus vous nourrir d’autre chose que de Lumière. Très bientôt vous ne pourrez plus être éclairés par autre chose que votre Lumière. Que redoutez-vous ou qu’avez-vous échafaudé ? Parce que ce que vous avez échafaudé, ce que vous redoutez ou ce que vous attendez maintenant vous fait sortir de la vérité de l’Amour. La Vie vous appelle, et nous vous appelleront de plus en plus souvent, à vous installer dans l’état de béatitude où tout se résout, quelles que soient vos activités et quel que soit l’état de votre pays, de votre région, de votre corps ou de votre famille. 
  
Il y aura - et il y a déjà -, pour nombre d’entre vous, une sorte d’impériosité de la Lumière qui n’est plus simplement un appel ou une injonction, ou une invitation, mais une injonction directe vous permettant, au moment de l’Appel de Marie, de dire de manière collective que nul ne pouvait ignorer ce qui allait se dérouler, ce qui se déroule maintenant, qui n’est en définitive que la résultante de la peur et la résultante de l’enfermement de ce monde mais aussi du mental humain - le mental humain dont les lignes de prédation ont toutes plus ou moins été dissoutes par l’action de la  Lumière, peu ou prou avant la libération du noyau cristallin de la Terre. Vous avez donc eu l’équivalent de quatre années, en termes terrestres, pour repasser en vous par les quatre Éléments, par les quatre lignées, illustrées aujourd’hui par les lignées stellaires mais aussi par les rencontres réalisées avec les peuples de la nature, les élémentaux.  
  
La Vie vous demande ce sur quoi vous allez vous appuyer. Allez-vous vous appuyer sur le fait d’être logé, sur le fait d’avoir de l’argent, sur le fait d’avoir des amis, sur le fait de comprendre même ce qui se déroule sur ce monde ? Ou allez-vous vous appuyer exclusivement sur l’Amour inconditionnel et inconditionné, sur la Lumière vibrale, qui n’a que faire, je vous le rappelle, même de l’histoire de ce monde comme de votre histoire personnelle. 
  
La Lumière viendra effectivement vous cueillir après l’Appel de Marie, ou durant celui-ci, que cela soit de manière autonome, par attraction de Lumière en les endroits de la Terre qui sont déjà passés, si je peux m’exprimer ainsi, en 5ème dimension. Voulez-vous vous appuyer sur autre chose que l’Amour, traduisant par là même votre foi et votre évidence à la Lumière et en la Lumière en vous-mêmes? Il n’y aura pas d’autre question. Au plus vous rentrez dans le Cœur Ascensionnel, moins vous êtes affectés par quelque circonstance que ce soit de l’éphémère. Que cela soit les besoins physiologiques, que cela soit les besoins sociaux ou les besoins affectifs, tout cela s’éloigne, non pas comme un refus mais bien comme l’évidence de l’installation de la Lumière. 
  
Il vous est donné aujourd’hui de voir réellement et concrètement les forces qui sont à l’œuvre en ce monde, que cela soit à travers les représentants des peuples, les représentants des religions, les représentants de n’importe quels groupes sociaux. Voulez-vous demeurer au sein de cette influence et voulez-vous adhérer à ces influences-là, et à ces luttes-là, ou vous placez-vous irrémédiablement dans le Feu du Cœur et non pas le feu de l’ego ? 
  
Je parlais des techniques qui vous ont été communiquées voilà maintenant une période d’un an, utilisez celle qui vous semble la plus adaptée mais n’oubliez jamais, maintenant et dorénavant, que seule la façon dont vous êtes transparents, seule la façon dont vous acceptez de disparaître à l’éphémère vous donne la certitude de l’Éternité. Aucune connaissance présente dans votre tête ne vous sert plus à rien. Aucune Présence, même de la Lumière vibrale, n’aura dorénavant d’autre but que de vous faire pénétrer le sanctuaire de l’Éternité en le Cœur du Cœur. 
  
Tout cela vous le voyez de manière intense ou par petites touches, mais cela va s’amplifier de manière démesurée dès l’installation de votre mois de décembre, et ce que je vais dire, ainsi que ce que d’autres vont dire, s’applique bien sûr à cet ultime mois de décembre.  
  
Il y a bien sûr l’histoire de ce monde, je ne reviendrai pas sur le changement d’année ou sur la naissance du Christ, je ne reviendrai pas non plus sur certaines dates fêtées au sein de l’église catholique ou au sein des autres religions, en ce mois de décembre. Ce que vous observez n’est que le résultat de l’histoire, mais vous n’êtes pas cette histoire. Je viens donc vous inviter à vous dépouiller intérieurement de tout ce qui est superflu, à ne plus laisser libre cours à quelque projection que ce soit dans le futur, à quelque conceptualisation que ce soit de ce que vous vivez. Je dirais en quelque sorte qu’il vous faut être neufs et vierges de toute information et de toute histoire pour vous rendre disponibles en totalité au temps présent, quoi que vous ayez à effectuer qui se déroule encore dans le temps linéaire de la Terre.  
  
Il n’existe aucun emploi du temps, même le plus chargé, qui vous empêche de réaliser votre Éternité  en totalité dorénavant. Il n’y a même plus rien à demander, il n’y a plus rien à espérer, il y a juste à être, quoi que vous fassiez, situés où la joie et la paix deviennent votre attribut quotidien. Vous n’avez pas besoin de méditer, vous n’avez pas besoin de faire appel puisque tout cela est déjà présent là, à portée de cœur, à portée de sens, pour chacun, quelle que soit la peur qui l’habite encore. 
  
Vous êtes donc rentrés de manière collective dans la guérison finale et la solution finale qui, je vous le rappelle, sur le plan historique de cette Terre s’est reproduit déjà un certain nombre de fois depuis plus de 300.000 ans, que vous y étiez ou que vous n’y étiez pas. Aujourd’hui, vous y êtes. 
  
Ne cherchez nul autre appui que l’Amour et la Lumière, même si vous avez encore besoin de vous appuyer sur quelqu’un de ce monde ou de nos mondes libres. Réalisez de manière de plus en plus urgente que tout cela, en définitive, est le monde qui est présent en vous et nulle part ailleurs. Ne soyez pas seulement attentifs aux signes - ils sont innombrables et évidents -, ne soyez pas seulement attentifs à ce qui se déroule en vous au niveau de votre corps d’Éternité par la Lumière vibrale, mais soyez bien plus attentifs à l’état de votre conscience manifestée en ce monde. Non pas par crainte, non pas par peur, mais bien comme l’évidence de ce qui se déroule en vous et partout sur ce monde. 
  
Il n’y a pas, à la surface de ce monde - et chacun d’entre vous aujourd’hui peut le vérifier -, d’état plus abouti que celui où vous n’êtes rien et que votre personne et que votre âme accepte réellement qu’elle est poussière et que seul l’Esprit est éternel. Et que l’Esprit étant parfait, en quoi aurait-il besoin de se perfectionner ou d’évoluer ? Rendez-vous compte maintenant, par votre vécu, de l’ineptie même du concept d’évolution ou d’amélioration de ce qui est parfait de toute éternité, et que vous êtes de toute éternité. Tout le reste, en définitive, ne sont que des histoires qui n’ont qu’un temps, et je peux dire que même l’histoire que nous avons construite ensemble, ayant permis à la résurrection de votre corps d’Êtreté, n’est rien par rapport à la Résurrection finale de l’Esprit. 
  
Ainsi, comme le Christ l’avait dit en son temps, je vous redis : « Êtes-vous prêts à tout perdre pour tout trouver ? ». Il n’est pas question de peur car celui qui a peur à cette phrase est invité à voir ce qui est dans son cœur. L’Amour ne connaît pas la peur, parce que l’Amour n’a ni début ni fin. L’Amour ne connaît pas la personne parce qu’elle aussi a un début et une fin. L’Amour ne connaît que l’Amour. Il peut être, bien sûr, perçu le combat dont je parlais précédemment, il peut être perçu la disharmonie et le déséquilibre mais tout ceci n’a qu’un temps et n’est rien face à l’Amour. 
  
Testez par vous-mêmes, que cela soit la Danse du Silence, que cela soit le contact en demandant notre aide ; vérifiez par vous-mêmes la solidité de l’Éternité et l’inconstance de l’éphémère, quelles que soient vos possessions, quelle que soit la plénitude de votre vie en ce monde. Aucune plénitude de ce monde ne peut s’approcher de la plénitude de l’Amour. Il est temps maintenant, plus que jamais, de vous remémorer ce que vous êtes avant toute histoire. Il n’y a rien de mieux pour cela que d’abandonner tous les cadres de croyance, tous les cadres de référence, tous les cadres de perception. Il est temps de « laver les robes dans le sang de l’agneau ».  
  
Sur la scène de ce monde, où que vous soyez, en quelque pays que ce soit, ne se déroulent que des combats qui n’ont qu’un temps et qui ne concernent en rien ni en aucune façon ce que vous êtes en vérité. Alors plus que jamais la Lumière vient vous demander : « Où es-tu ? Qui es-tu ? ». Posez-vous sincèrement la question avant de répondre. Êtes-vous telle personne avec telle histoire, telle joie, telle peine, ou avez-vous transcendé même le sens d’être cette personne ? Non pas comme une nouvelle croyance mais bien comme la seule vérité tangible et définitive de ce qu’est l’Amour.  
  
Notre Commandeur vous avait dit qu’il n’y avait plus de chaise où s’asseoir, qu’il n’y avait pas plus de fesses à poser. Je dirais, autrement dit, ne vous accrochez à plus rien de connu, respectez bien sûr ce que la vie vous donne à faire et à vivre mais ne soyez plus figés, laissez la vie vous emporter, laissez l’Onde de Vie ou le Canal Marial ou nos Présences vous emmener à vous-mêmes. Ne craignez rien car  il n’y a rien à craindre, excepté pour celui ou celle qui se considère simplement comme une personne.  
  
Ce qui se déroule sur Terre, et qui se déroulera chaque jour de plus en plus, n’est que l’actualisation de l’histoire et le solutionnement de l’histoire, permettant à chaque frère et sœur humain présent à la surface de cette Terre de se rendre compte. Nul ne pourra dire qu’il ne savait pas, même si la Vérité lui était masquée jusqu’à aujourd’hui. Il n’y a pas d’erreur dans la Lumière, il n’y a d’erreur que en la personne et en ce monde enfermé. Soyez comme l’enfant, innocent et sans réflexion, dans ce que la vie vous présente à vivre. Laissez enfin apparaître, dans votre tangible, aussi bien l’Intelligence de la Lumière que la co-création consciente, que le Féminin Sacré, que les différentes manifestations de la vie que vous rencontrez chez vous ou ailleurs, que cela soit les peuples élémentaires, que cela soit nos Présences ou simplement votre Présence. 
  
Habituez-vous, si je peux dire, à sortir de l’habitude. Habituez-vous à ressentir et vivre la joie indépendamment de toute circonstance, même les plus néfastes, car il n’y a pas de meilleurs moments que ces jours-là. Rappelez-vous aussi que même si vous n’en avez ni les tenants ni les aboutissants, ni même le vécu, que ce qui se déroule en définitive n’est que l’installation de l’Amour venant transmuter la matière, et la Terre, et votre corps, et votre conscience, et que toutes les relations qui ne sont pas conduites par la Lumière, en vous comme à l’extérieur de vous, dans vos relations personnelles ou dans vos relations sociales, disparaîtront sans exception. Seul restera debout, et vivant, l’Amour inconditionné et inconditionnel. 
  
La Lumière vous a appelés, les uns et les autres, de multiples façons tout au long de ces années. À vous de répondre avec la même intensité. Ne vous laissez pas submerger par le combat des forces en présence. Ne vous laissez pas atteindre, mais non comme une mesure de protection mais bien comme le Christ en avant de vous, en arrière de vous, ou l’Amour si vous préférez - mettez l’Amour devant. Ne laissez rien derrière vous, excepté l’Amour. Là où vous passez, l’Amour est ; là où vous demeurez, l’Amour s’installe ; là où vous résistez, la peur s’insinue. Cela concerne tout, il n’y a pas un secteur de la vie en ce monde, dans quelque composante que ce soit, qui pourra se soustraire à l’Amour. 
  
Êtes-vous prêts à vous donner vous-mêmes à votre Éternité ? Êtes-vous prêts à laisser s’effacer les rancœurs, les karmas, les peurs, tout ce qui résiste, et allez-vous acquiescer à votre Liberté ? Votre vie vous le montre chaque jour et elle vous le montrera de façon de plus en plus éclatante et évidente.  
  
Des éléments vous ont été communiqués concernant, encore une fois, la respiration, divers exercices vous permettant de vous rapprocher toujours plus prêt du Cœur du Cœur et donc de laisser émerger en manifestation à la surface de ce monde la Demeure de Paix Suprême, témoin indéfectible du retour à votre Éternité. 
  
Certains parmi vous enfin, après avoir espéré les changements qui se produisent en ce moment, s’en détournent, simplement parce que quelques peurs n’ont pas été identifiées. N’ayez aucune crainte pour personne, laissez la Lumière faire œuvre de vérité. Soyez le témoin de l’Amour, le témoin du Christ et rien d’autre ne sera nécessaire.  
  
Repérez en vous les moments de l’endormissement et les moments du réveil, les moments où vous rentrez en prière ou en méditation. Repérez le moment où vous basculez d’un état à l’autre. Repérez ce qui peut se dérouler dans vos champs d’énergie même subtile, dans votre conscience quelle qu’elle soit, les mécanismes et les rouages intimes du passage de l’éphémère à l’Éternel. À l’heure où nombre d’entre vous vivent ce que je nommerais des « mini-stases » identiques, si ce n’est la durée, à ce qui se vivra après l’Appel de Marie, regardez ce que vous apportent ces moments qui peuvent vous sembler parfois contraires à vos activités ou à votre vie. Regardez ce que vous en retirez, regardez ce que vous éprouvez après. Cela vous montre la distance ou la coïncidence qui peut exister en vous avec votre éternité. 
  
Remarquez aussi que plus vous êtes en coïncidence avec votre éternité, plus les mécanismes nommés synchronicité, fluidité de l’Unité, se réalisent de plus en plus vite et de manière de plus en plus éclatante. Ne vous attribuez, à vous, aucun mérite car vous n’êtes rien à la surface de ce monde. C’est justement pour cela que vous vivez le Tout, c’est justement pour cela que vous accédez par bribes ou de manière permanente à la Paix Suprême. C’est de là que vous accueillerez avec bénédiction l’Appel de Marie et la révélation du Christ, de même que le changement profond et irrémédiable du corps de la Terre. 
  
Rappelez-vous qu’il n’y a pas d’efforts à faire, bien au contraire, je dirais que c’est la fin de tout effort. C’est le moment où même votre attention et votre intention disparaissent dans la beauté de la Lumière, c’est le moment où vous mettez réellement et concrètement votre Esprit entre les mains de la Source ou du Père, c’est le moment où vous voyez les choses se dérouler, même les évènements ou les choses les plus dramatiques pour la personne, avec la même intensité d’Amour dans vos mots, dans vos regards ou dans ce que vous captez d’une situation ou d’une relation à quelque échelle que ce soit. 
  
Le Commandeur vous a parlé dans « Ces Temps-là de la Terre » et déjà quelquefois auparavant de moments propices au mécanisme final de l’Ascension de manière collective. L’ensemble des signes, l’ensemble des vibrations, est maintenant au moment précis du vécu de l’Ascension. En vous nourrissant de votre éternité, en vous nourrissant du Christ, en vous nourrissant du Soleil, vous devenez autonomes et n’avez plus besoin d’attention ni d’intention. Reste simplement l’humilité. L’intégrité ou la question de l’intégrité ne se pose même plus, comme quelque chose qui n’a plus de raison d’être mais l’humilité, celle de rentrer au plus profond de vous-mêmes, vous pose et vous dépose à l’orée de Shantinilaya, comme disent nos sœurs orientales. C’est le moment où vous devenez aussi petits que le Christ.  
  
Plus aucune illusion ne pourra être maintenue dans votre vie comme dans votre propre perception de vous-mêmes en votre éternité et il n’y aura plus moyen de peser le pour et le contre ou de discuter avec soi-même. Vous êtes dans les moments où l’intangible devient de plus en plus tangible et ce qui était nommé tangible, et réel, la matière elle-même, disparaît, non pas comme une disparition ou un anéantissement mais bien une transmutation totale de la matière et des lois de la matière, où chacun a une place, différente de l’autre mais dans la même vérité de l’Amour. 
  
Gardez donc présent quelque part dans votre tête que l’Amour est vraiment, et de manière de plus en plus évidente, la réponse à tout et que s’il n’y a pas de réponse, c’est qu’il n’y a pas suffisamment d’Amour inconditionné et que votre amour est encore conditionné. 
  
La Lumière vous appelle à sortir de manière irrémédiable et définitive de tout jugement mais ne vous empêche pas de voir la vérité, sans la juger elle-même. Comme le Christ, vous pourrez alors dire sans arrière-pensée : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». Là, et seulement à ce moment-là, vous êtes sortis de manière définitive de toute forme de manifestation de la dualité en étant encore présents à la surface de ce monde. Là est votre apport indispensable vis-à-vis de vous-mêmes et vis-à-vis de l’humanité, les humains-âmes, et de l’ensemble de ce qui porte âme à la surface de ce monde. 
  
Ne soyez dupes d’aucun mensonge, ni par rapport à vous-mêmes ni par rapport au monde. Soyez l’expression de la Vérité et de la Beauté, de la Paix et de la Joie en quelque circonstance que ce soit. Et d’ailleurs, si cela n’est pas le cas, vous remarquerez d’ailleurs des différences de plus en plus grandes entre vos moments intérieurs où vous touchez et vivez la Vérité et les moments extérieurs où la Vérité et l’Amour ne sont pas sur le devant de votre vie et de votre scène. 
  
Vous ne pouvez pas prétendre être le Christ et ne pas aimer chacun comme vous-mêmes, sans jugement, en n’étant pas dupes des circonstances de la peur mais en les aimant de la même façon. Vous constaterez d’ailleurs que aimer sans conditions, qui que ce soit ou quoi que ce soit, comme relation, comme maison, comme pays, vous nourrira en retour et vous comblera en retour. Là est ce qui a été nommé non plus seulement l’Action de Grâce mais l’état de Grâce. Là non plus il n’y a pas d’autre alternative que la peur ou l’Amour. Votre vie vous le démontre et vous le démontrera de plus en plus. Je pourrais même dire que ce à quoi vous rechignez encore aujourd’hui n’est que résistance à l’Amour. L’Amour vous nourrit et vous nourrira de plus en plus, il viendra remplacer toutes les autres nourritures parce qu’à ce moment-là vous ne pourrez concevoir qu’une seule nourriture : l’Amour, et qu’une seule expression de vous-mêmes : l’Amour.  
  
Et entendez bien ce que je vous dis, mandaté par l’ensemble des Melchisédech : il n’y a aucune force qui pourra s’opposer de manière durable à l’Amour, quelles que soient les apparences, quelles que soient les atteintes à la vie et à la liberté en quelque point de cette Terre, parce que nous sommes dans vos cieux, nous vous l’avions déjà annoncé. Lord Métatron s’est déployé de manière subtile et visible pour certains d’entre vous sur les Cercles de Feu, prêt à vous accueillir. Les Anciens s’expriment en vous, les Étoiles, les Archanges, les peuples de la nature. Est-ce que cela est votre maison ou est-ce que votre maison est faite de pierres ? 
  
L’Amour vous appellera toujours à l’Amour. L’Amour vous appellera toujours à la Vie et à l’humilité. Rappelez-vous que tout ce qui peut apparaître comme contraire à l’Amour n’est que la résistance à l’Amour. Et l’Amour éclaire les résistances, éclaire ce qui est faux, non pas pour le juger mais pour compatir au manque d’Amour d’un frère, d’une sœur, d’une situation, d’un peuple, ou de vous-mêmes.  
  
En définitive, il n’y a rien à voir d’autre que cela. Et rappelez-vous que la solution à tout questionnement ou à toute interrogation en vous se trouve en votre cœur. Il n’y a plus besoin de mots, il n’y a plus besoin de compréhension, il y a juste à laisser être votre éternité, l’Amour et la Lumière que vous êtes. En aucun cas cela n’a besoin de vous et de votre participation, seul l’ego croit cela et la personne croit qu’elle va pouvoir se saisir et s’emparer de l’Amour. Il n’y a rien de plus faux. L’évidence de l’Amour va devenir telle, et vous le savez, que nombre d’entre vous sur cette Terre, frères et sœurs encore endormis tomberont à genoux devant la Grâce de Marie et de son Appel. 
  
Ce que je viens donc vous dire est cela, vous interroger sur l’Amour, non pas pour en faire des idées, des concepts ou des projections mais bien pour retrouver l’Alpha et l’Oméga, la vérité de la Vie. Vous n’avez besoin d’aucun bagage, vous n’avez besoin d’aucune bonne action ni d’aucune mauvaise action, vous avez juste besoin d’être vous et de vous reconnaître vous-mêmes en la majesté de l’Amour inconditionné. Et cela va devenir, comme je le dis et le redis, de plus en plus évident et de plus en plus flagrant. Observez autour de vous, parmi les frères et les sœurs humains qui dorment, leur incapacité même à conceptualiser cet Amour, mais ne vous inquiétez pas pour eux parce que nul à la surface de cette Terre, doué d’humanité, ne peut échapper à sa propre Mère. 
  
L’Amour est aussi, en cette période, la confiance. Vous en avez des preuves innombrables par vos vécus, par les signes du ciel  et de la Terre, et pour certains d’entre vous cela ne suffit pas, vous êtes vous-mêmes la confiance.  
  
Soyez vrais et soyez aussi spontanés, parce que l’Intelligence de l’Amour fait toujours appel à la spontanéité bien plus qu’à la réflexion ou à la compréhension. Vous serez parfois conduits à adopter un comportement, à dire tel mot, à donner telle chose ou tel regard ; cela sera l’élément juste de la manifestation de l’Amour inconditionné qui vous montrera et vous démontrera que vous n’avez rien à voir là-dedans, en tant que personne ou en tant qu’histoire. 
  
Prenez aussi comme élément nouveau, avant de vous exprimer, avant de regarder, avant d’interagir, placez-vous au Cœur du Cœur et laissez le silence vous remplir avant de dire ou avant de regarder, parce que dans ce silence préalable, l’Amour peut se déployer en vous et à l’extérieur de vous. Après, vous n’aurez plus qu’à suivre les lignes d’évidence, la synchronicité, la beauté et la joie. Ainsi vous sortirez de toute programmation ou de tout conditionnement de vous-mêmes par rapport à votre passé, à votre histoire, et vous vous rapprocherez de manière de plus en plus flagrante de l’éternel présent. C’est cela que vous permet l’Ascension de la Terre et c’est à cela qu’a conduit la Libération de la Terre survenue voilà maintenant quatre années, très bientôt.  
  
Je vous enjoins aussi à vous écouter, non pas dans vos plaintes, non pas dans vos douleurs, non pas dans vos peurs mais à laisser émerger, par le silence et l’écoute, ce que vous êtes en vérité et qui est là, à disposition. 
  
Rappelez-vous aussi que la parole devient Verbe et que la puissance du Verbe vous met face et en place en votre responsabilité et en votre autonomie. 
  
… Silence… 
  
Je rends grâce, ici et ailleurs, à votre écoute, à votre lecture. Je vous invite à vous laisser pénétrer, au-delà de ce que j’ai exprimé, par l’Esprit Saint, par l’Esprit de Vérité, et de laisser chanter en vous le témoin de l’Amour, le Chœur des Anges en l’Esprit du Soleil. 
  
Je dépose en votre sein la bénédiction de la Lumière, présente sur Terre et active sur Terre. 
  
… Silence… 
  
Je suis le Maître Philippe de Lyon, je suis vous, je suis Un avec vous, en la grâce de l’Amour, je me retire en votre cœur. 

 
  
  
*   *   *   *   * 

 
https://lestransformations.wordpress.com/2015/12/07/ascension-decembre-2015-philippe-de-lyon/ 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Déc - 20:01 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom