Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

ETRE ou NON-ETRE en Absolu
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 12:59 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant


ETRE ou NON-ETRE en Absolu




j'ai vu et constaté qu'il pouvait y avoir une certaine confusion concernant la définition donnée aux mots employés par tous pour tenter de décrire ce qui est par nature indéfinissable.




Je vais donc tenter de donner une définition à chaque mot afin que les interprétations ne soient plus possibles donnant lieu parfois à des certitudes mentales limitantes.




LA NAISSANCE DE LA CONSCIENCE




Pour commencer, je donne la parole à Bidi : http://autresdimensions.info/articleef39.html




« Tu as, en quelque sorte, créé la Conscience, par un processus d'identification. « 




Donc Bidi détermine la naissance de la conscience avec l'individuation au sein de la manifestation.

Il parle donc d'une conscience individuelle et donc limitée au sein du Brahman.




LA DISPARITION DE LA CONSCIENCE




Donc lorsqu'il parle de A-conscience, il parle d'un état ou non état de conscience individualisée et donc en dehors de toute forme et de toute identification au delà du Brahman c'est à dire ce qu'il a appelé le ParaBrahman. Lorsque nous parlons de disparition de la conscience, il est a préciser que cela n'est pas tomber dans l'inconscience comme le sommeil profond mais bien d'une disparition totale de localisation dans une forme individuelle.




Voici ce qu'il dit : http://autresdimensions.info/articleef39.html

« Question : où suis-je quand je vis des moments comme d'inconscience ?
Tu es justement sans plus aucune forme, sans plus aucune localisation. Comme pour le sommeil, cela est Absolu. Justement, c'est dans ces moments là que la personnalité disparaît. Tu n'as plus le sens d'une identité, tu n'as plus le sens d'une action ou d'un faire. Toute Conscience, comme tu le dis, disparaît.  ».





Et voici ce que dit un Ami : http://autresdimensions.info/articled96c.html




« L'Absolu est la disparition totale de toute conscience, vous amenant à vous établir dans le Tout, où il n'existe plus aucun repère, ni de corps, ni de conscience, ni de localisation au sein d'un espace ou d'un corps, et encore moins, au sein d'un temps. Cela n'est pas une annihilation mais bien, en quelque sorte, un Ultime qui se révèle à vous (en fonction de vos capacités à avoir transcendé et dépassé les doutes et les peurs, à avoir passé la Porte Étroite, à avoir laissé l'Onde de Vie vous parcourir), afin de réaliser l'Abandon du Soi lui-même, vous permettant de vivre et de vous établir, en Absolu. Une fois l'Absolu établi, il existe une possibilité, du fait du maintien de votre forme, appelée ce corps, de passage d'une conscience à une autre, d'un état à un autre, tout en conservant cette forme physique (pour l'instant). « 




Donc la disparition de toute conscience n'est absolument pas de tomber en inconscience dans un sommeil profond mais bien de disparaître de toute forme, de toute identification et de toute localisation de la conscience. Mais il persiste bien un Etre qui est vacuité totale, et lorsque l’éphémère est au repos ou en sommeil, alors cet ETRE peut s'éteindre ou être aspiré soudain dans un NON-ETRE total.




Voici ce que dit Bidi : http://autresdimensions.info/articleef39.html




« Question : où suis-je quand je vis des moments comme d'inconscience ?
Tu es justement sans plus aucune forme, sans plus aucune localisation. Comme pour le sommeil, cela est Absolu. Justement, c'est dans ces moments là que la personnalité disparaît. Tu n'as plus le sens d'une identité, tu n'as plus le sens d'une action ou d'un faire. Toute Conscience, comme tu le dis, disparaît. » 





C'est exactement ce que j'expliquais hier lorsque je disais que nous étions des portails organiques de la Source car il n'y a plus d'identification individuelle et donc plus rien de personnel ni dans la personne physique, ni dans l'esprit individuel dont nous aurions pu avoir des réminiscences.

C'est justement en lâchant le Soi que nous pouvons avoir accès consciemment à l'Absolu.




BIDI :

Question : votre canal a dit que lorsqu'on était Absolu, on avait une forme de conscience aiguë de cet état. Or, vous évoquez l'Absolu comme une forme d'a-conscience




« L'a-conscience (qui n'est pas la non Conscience) vous permet de saisir ce que vous Êtes. Mais déjà, en définissant ou en saisissant ce que vous Êtes, ce qui exprime cela sera toujours la Conscience. C'est une acuité, c'est au-delà d'une perception. C'est, bien évidemment, au-delà d'une conception ou d'une pensée puisque c'est l'état naturel Absolu. Simplement, quand cela est trouvé, ou retrouvé, il y a effectivement une conscientisation, c'est-à-dire que l'Absolu se dévoile à la conscience parce que l'Absolu a toujours été là, donc on peut parler de conscience mais, dans les faits, ce n'est plus la conscience. Mais comme je l'ai déjà dit, absolument rien ne peut en être dit par les mots. Quand l'Absolu avec forme est là, il ne peut exister la moindre interrogation, le moindre doute, la moindre question. C'est une évidence. Retrouver ou trouver cette évidence est la Libération totale, même si le sac de nourriture, le sac mental, sont toujours là. Mais la conscience, ou a-conscience n'est plus limitée ni enfermée ni structurée au sein d'une forme, même si celle-ci demeure. Il y a une différence majeure entre proclamer et déclamer que ce monde est une illusion, et de le vivre. Tant qu'il y a identité, il y a souffrance. Tant qu'il y a identité, il y a distance. L'Absolu ne connaît ni souffrance, ni distance, quoi qu'il arrive à ce sac mental ou de nourriture. Ceci est bien au-delà de la conscience mais, dès l'instant où un mot est formulé, la forme apparaît, même si la conscience disparaît. « 




Voici la raison pour laquelle je préfère le terme de conscience pure, car la A-conscience n'est pas une inconscience mais bel et bien un non état de perception.

Le terme d'Absolu possède souvent cette connotation de sommeil profond et ce n'est pas le cas non plus.




ETRE OU NON-ETRE EN ABSOLU




Je laisse parler Ma Ananda : http://autresdimensions.info/articlee6c5.html




Être Absolu est la Dissolution de toute appartenance, la disparition de toute forme, la disparition de tout ce qui ne peut durer. C'est être en Communion permanente, telle que mes Sœurs Étoiles et moi-même l'imprimons en vous, bien au-delà de mes mots.




Être en Absolu est la Vérité vous faisant découvrir que c'est la seule. Être en Absolu dissout instantanément les cloisonnements et toutes les illusions. Tout est rempli d'Amour. Tout n'est qu'Amour. Rien d'autre ne peut être que l'Amour. Rien d'autre ne peut être que le Don Total.




Être Absolu est la Dissolution de toute appartenance, la disparition de toute forme, la disparition de tout ce qui ne peut durer.




C'est jouir de l'Amour, comme l'Amour jouit de vous, parce qu'il n'y a plus de vous, il n'y a plus de moi, il n'y a plus d'autre. Il y a juste Ça. Ça d'où Tout sort, sous-tendant Tout, exprimant Tout. C'est Être en Absolu qui vous donne à vous-même, où l'Amour est Don, où le Don est Amour, et ne sous-entend rien d'autre que l'Amour.




C'est l'Embrasement de la Joie et de la Paix qui se renouvellent en permanence. C'est là où tout est oublié : corps, âme, esprit. C'est là où réside l'Éternel Amour, qui n'est ni là, ni ailleurs, mais partout. En s'abandonnant, de plus en plus, l'Amour semble grandir, de plus en plus, mais il ne peut, en réalité, grandir puisqu'il est immuable ;




Bidi disait bien que l'Absolu ne pouvait être défini que par ce qu'il n'est pas, ni ceci, ni cela.




Et je laisse Ma expliquer ce qu'est l'Ame, l'esprit et l'Absolu au delà de tout ce qui est éphémère, telle qu'elle le vivait de son vivant. Elle donne un nouveau mot pour parler de l'Absolu : devenir Onde de Vie.




Je conseille l'écoute de cette cana, bien que je l'a post ici mais les 2 questions finales ne sont pas à l'audio, il est interagissant de les lire.




http://autresdimensions.info/article3966.html




_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Fév - 12:59 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 13:03 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

ANANDA MOYI
10 mars 2012
pdf



... Communion / Effusion Vibratoire ...



Je suis MA ANANDA MOYI. Permettez-moi de vous nommer Enfants et de vous accueillir dans la Grâce. Je suis amenée à exprimer, au sein de la Grâce, ce qui est nommé, dans le Mariage mystique (complétant ce que vous a dit ma sœur Thérèse)(ndr : THÉRÈSE DE LISIEUX), le doute. Le doute exprime et manifeste la rétraction ou la rétractation de l'âme devant la Vérité. Je suis l'une des parties du Manteau de la Grâce. Je porte la Vibration de l'Étoile AL, qui est en résonance avec la Porte, sur ce corps, au-dessus du sein droit, appelée, non sans raison, chakra (ou roue d'énergie) d'enracinement de l'âme. L'âme, qui s'exprime dans la vie ordinaire sous un certain nombre de vocables, sous un certain nombre d'actions et de manifestations, d'amour, de désamour, de plaisir, de déplaisir, de ce qui donne sens et direction à la vie humaine, sur ce monde. L'âme, densité intermédiaire, entre la densité du corps et la densité de l'Esprit. L'âme, dans son embrasement, ce dont j'ai déjà parlé voilà plusieurs mois. Je viens aujourd'hui vous le compléter, du fait même de l'action du Manteau de la Grâce sur cette âme.


L'âme est un véhicule mais ce véhicule n'est pas vous. De même que l'Esprit est un véhicule qui n'est pas vous. De même que la découverte de l'âme et de l'Esprit, se résolvant en la Joie de l'Unité et de la Lumière, le Soi, n'est pas vous. L'âme, jusqu'à cette strate du Soi, est en accord total avec ce que vous vivez. Parce que le Soi crée dans l'âme, dans l'Esprit et dans certaines parties du corps) un sentiment, bien réel, de complétude, de Joie, de Lumière, de connexion à quelque chose qui, auparavant, n'était pas conscient.


L'âme se découvre. L'Esprit se découvre, donnant à vivre des ajustements. Ajustements divers et profondément différents selon, justement, chaque âme et chaque Esprit. Il y a donc, au sens de l'âme et au sens de l'Esprit, une individualité, bien réelle, qui fait que chaque Enfant, chaque Frère, chaque Sœur va plutôt préférer telle couleur, tel aliment, telle personne plutôt que telle autre.


Lorsque l'Onde de Vie, lorsque le Manteau Bleu de la Grâce se déploie et lorsque ce déploiement est accompagné de l'émergence, si l'on peut dire, de l'Onde de Vie partant de dessous les pieds, alors l'âme commence à se rétracter parce que l'âme, au même titre que le corps, se découvre alors périssable et éphémère.


La manifestation des doutes, comme vous l'a exprimé ma Sœur THÉRÈSE, ne résulte pas uniquement des derniers attachements mais, effectivement, des dernières impulsions de l'âme à maintenir l'éphémère, à maintenir quelque chose de périssable. Car l'âme se sait elle-même périssable. De même que l'Esprit est périssable. L'Esprit donne et confère un état que nous pourrions appeler, dans ma culture d'origine, la Bouddhéité. S'arrêter ici donne beaucoup d'éléments au niveau spirituel, appelés, à juste titre, les pouvoirs. L'Onde de Vie vient percuter cette âme et cet Esprit pour leur dire qu'ils ne sont aucunement ce qu'ils croient être. Que tout pouvoir, d'autant plus spirituel, est un obstacle à l'Onde de Vie. Comme cela a été exprimé, l'Onde de Vie est une reddition totale de l'amour à l'Amour, de la vérité, considérée comme fraction de Vérité, à la totalité de la Vérité.



Dans l'Onde de Vie, il n'y a plus de polarité, ni masculine ni féminine. Il n'y a plus d'impulsion de l'âme ni de l'Esprit. Il y a juste l'Onde de Vie. Tout ce qui était intermédiaire et éphémère disparaît. Alors, bien sûr, avant de vivre cela, l'âme et l'Esprit qui le vivent, comme l'âme et l'Esprit de ceux qui regardent, sont saisis du doute. Ce doute qui sera toujours une négation du Vrai. Parce que le Vrai ne peut connaître aucun doute. Il est à la fois évidence, simplicité, enfance, pour reprendre les mots de THÉRÈSE. L'Onde de Vie est l'absolue certitude, l'absolue Vérité, parce qu'elle ne s'inscrit pas dans l'éphémère, parce qu'elle ne s'inscrit pas dans le cadre d'une expérience, parce qu'elle est, réellement, la teneur même de ce que nous sommes, tous.


L'âme, à ce moment-là, se rétracte, parce qu'effectivement, elle a peur de perdre la chair qui lui permettait, justement, de manifester ses impulsions. Elle a peur de se perdre elle-même. La Conscience, même dans le Soi, dans l'Éveil, a besoin de s'appuyer sur ce que nous avons nommé, pour vous, des Piliers. Qu'ils soient du Cœur ou de la rectitude, au niveau de la tête. À un moment donné, l'âme doit capituler. De même que l'Esprit. Cette capitulation n'est pas une capitulation éphémère d'un corps maintenant une âme, revenant éternellement prendre un vêtement de chair, mais bien la transcendance de la chair, la capitulation de l'âme et de l'Esprit dans l'Onde d'Amour qui dit Vrai.


Soyez conscients que tout ce que vous réalisez, ici, sur ce monde (que cela soit le Je, dans une recherche de perfection, pourquoi pas, que cela soit le Soi dans la joie manifestée et beaucoup plus agréable, il faut le dire, que la dualité), tout cela n'est rien, parce que tout ce que vous vivez ici, jusqu'à présent, ne sont que des phases. Rien de cela n'a de consistance. Tout cela se dissoudra et se dissout parce qu'éphémère.


Le principe même de l'éternité est, et demeurera toujours, une échelle de valeur et de temps. Celui qui vit au sein d'un temps limité, se comptant en dizaines d'années, considèrera toujours que des millions d'années, c'est l'éternité. Or l'éternité ne se compte pas en temps ni en expérience ni en état. Vous êtes au-delà de tout ça. L'Absolu ne connaît aucune limite de temps parce que l'Absolu ne peut être inscrit dans aucun temps, de même que l'âme et l'Esprit ne peuvent être inscrits dans aucun temps, si ce n'est le temps d'une ronde de ce monde, bien plus longue qu'un cycle même de manifestation de la Conscience étant, sur ce monde, de vingt millions d'années. L'âme qui commence à percevoir (car c'est elle qui perçoit et non pas le corps) l'Onde de Vie, va se trouver à être confrontée elle-même à ce que ma sœur THÉRÈSE vous a parfaitement expliqué : les doutes. La non possibilité d'aller dans la Profondeur. Tout ce qui a été inscrit dans l'Histoire même de notre humanité, tout cela s'efface devant la Grâce. L'expression qui a été choisie « Manteau Bleu de la Grâce » n'est pas un hasard. Cela correspond à la stricte Vérité de ce qui se dépose sur vos épaules (et pas ailleurs) et qui vient faire résonner en vous les strates les plus profondes de l'âme et de la chair, venant éveiller le Germe qui, jamais, n'a pu être éteint au sein de l'Éternité. Ainsi, la rose peut naître même dans le fumier. Seule l'âme croit qu'il est nécessaire de préserver une rose des effets du temps.
L'Onde de Vie vous invite, par son eau vivifiante, à compléter le Feu, le Feu de l'âme et de l'Esprit. L'Onde de Vie est l'Onde qui s'établit, de toute Éternité, dans toute limite, car aucune limite ne pourrait exister sans la garantie de l'illimité. La définition même d'une limite (fût-elle votre corps, fût-elle votre âme, fût-elle votre Esprit) se définira toujours par le sentiment d'une différence d'avoir tel chemin, tel sexe, tel âge, telle fonction, tel rôle, telle aspiration, telles expériences spirituelles. Et l'âme mentira en permanence, vous disant qu'il y a une évolution, qu'il y a une perfection à obtenir. L'Absolu est parfait, de toute éternité. De quoi l'Absolu aurait besoin d'une quelconque imperfection pour se découvrir lui-même ?
L'âme va donc vous entraîner à travers des systèmes d'expériences, de connaissances qui, inlassablement, vous éloignent de votre but. Seule l'âme croit et vous fait croire que vous vous approchez d'un but dans lequel elle serait comprise et intégrée. Car tout éphémère n'existe, en définitive, que parce qu'à un moment donné, il s'est cru lui-même absolu. S'il n'y avait pas le fondement même de l'Absolu par l'Onde de Vie, aucune limite ne pourrait apparaître, aucune âme ne pourrait même se différencier. Aujourd'hui, le Manteau Bleu de la Grâce vous a mis à nu, vous dépouillant, extirpant tout doute, tout éphémère, toute illusion.



Ce que l'âme considérait comme le néant, ce que le Soi appelle d'ailleurs le non soi, ne vous fait, en définitive, que découvrir le non être, le non soi, c'est-à-dire l'Onde de Vie, absence totale de projection, absence totale d'âme, d'Esprit et de corps. C'est à ce moment, ondoyant et dansant dans l'Onde de Vie de l'extase infinie, que vous saisissez que l'éphémère est réellement éphémère. Il n'y a que l'Absolu qui vous permet de vivre l'Onde de Vie. La rétraction de l'âme sera un obstacle éphémère, du point de vue de la personnalité, du point de vue de l'âme elle-même, de l'Esprit, mais qui a tendance à vous faire considérer que l'Onde de Vie ne peut être pour vous, parce que vous avez un chemin à parcourir, une identité à préserver, un corps à entretenir, un Esprit à révéler. L'Absolu est parfait de toute Éternité. Il n'y a rien à conquérir. Il n'y a rien à gravir. Il n'y a rien à descendre. Il n'y a rien à vouloir être, parce que l'Absolu est au-delà de l'Être, bien au-delà des jeux des impulsions de l'âme et de l'Esprit. Et pourtant, cet indicible qui est inscrit en tout germe, en toute cellule, sans lequel aucune vie ne serait possible, ici ou ailleurs, tend à vous faire considérer cette Vérité comme impossible à envisager, impossible à concrétiser, alors que cela l'est déjà, de toute Éternité. Seul l'impermanent permet le permanent. Seul l'infaillible permet le faillible. Seul l'Absolu peut faire prendre conscience de l'éphémère. Or vous êtes cet Absolu. Vous êtes cette Onde de Vie, ce Souffle ardent qui vous consume et vous consomme, afin de vous rendre à ce que vous avez toujours été.
Dans la vie incarnée, l'Onde de Vie m'a transportée, pour des périodes longues, dans l'Absolu, à tel point (si l'on peut s'exprimer ainsi) que mon corps pouvait manifester, à volonté, le poids d'une plume comme le poids d'un rocher digne d'une montagne. Après tout, l'Absolu se traduit dans le limité comme il l'entend. Nous n'avons plus aucun intérêt pour le limité, si ce n'est, bien sûr, l'ensemble de l'humanité, l'ensemble de la Création, ici comme ailleurs, qui n'est pas dans cet Absolu, qui croit s'en être éloigné, s'en être séparé. Il n'y a jamais eu d'éloignement, il n'y a jamais eu de séparation, en définitive. Le Karma n'a pas plus d'existence que l'illusion de ce corps. Tout (comme nous l'ont dit les Anciens, comme je vous l'ai dit et je le répète), tout n'est que Illusion, projection, Maya. Maintenant, ce n'est pas parce que vous le dites, que vous le vivez. Mais si l'Onde de Vie est là, alors vous le vivez, au-delà de toute expérience, au-delà de toute Conscience, au-delà de tout sens, au-delà de toute âme, au-delà de tout principe.


L'Onde de Vie met fin au principe même. L'Onde de Vie vous installe, à jamais et à toujours, si l'on peut dire, dans votre Éternité. Éternité qui est bien au-delà de la Joie, bien au-delà de toute notion connue ou appréhendée sur ce monde. Souvent, d'ailleurs, la raison appelle mystique ce qui est fantasmagorique et éloigné, à juste raison, de ces attractions, de ces Je. Mais le mystique qui vit le non Soi, sait et Vibre la Vérité. Et donc, il peut, sans avoir besoin de persuasion, simplement par cette Absolue Présence, vous permettre de vous approcher (avec terreur, avec effroi ou avec joie, peu importe) de cet indicible Absolu, de cette Éternité que vous êtes.


Le Temps actuel de cette Terre est le Temps de la Grâce. Réjouissez-vous, au-delà de la Joie. Allez au-delà des doutes car vous n'êtes aucun de vos doutes. Vous n'avez pas à vous persuader de quoi que ce soit. Vous avez juste à saisir que vous n'êtes rien d'éphémère, que tout ce qui est éphémère, par définition, disparait un jour ou l'autre. Seule reste l'Onde de Vie. Seul reste l'Absolu. Au-delà de toute présence, au-delà de toute densité, de temps comme d'espace.


Vous êtes la Grâce et c'est cela, même si vous ne le reconnaissez pas, qui motive inlassablement votre Présence au sein du Je ou au sein du Soi. Cette quête, qui n'en n'est pas une, car vous n'avez rien à trouver que vous ne soyez déjà, l'Onde de Vie vous le confirme. Mes mots seront courts ce soir, parce que ma Présence sera surtout de vivre, ensemble, en Communion et au-delà, dans l'espace traditionnel, si l'on peut dire, de votre Alignement, de vivre avec vous, en vous, le Manteau Bleu de la Grâce et l'Onde de Vie. Car si vous m'acceptez, je suis Vous. Il nous reste je le pense, le temps pour quelques questions.


Question : est-il normal de s'endormir après la lecture de canalisations ?
Ma Sœur, je dirais que c'est un signe avant coureur de l'Onde de Vie.


Question : une personne qui meurt aujourd'hui, sans avoir conscience de ce qui se vit, retrouve cette Conscience-là ?
Ma Sœur, il n'y a rien à retrouver. Les couches d'illusions, à la naissance, sur ce monde (excepté le poids de la chair), ne sont pas encore constituées. Comment pourrait-il être quelque chose à retrouver qui ne soit déjà ? La différence entre celui qui nait aujourd'hui et celui qui est né voilà quelques dizaines d'années, c'est l'attachement à sa propre vie, à sa propre histoire, à sa propre âme, à ses propres réalisations, à son propre chemin. Bref, à tout un ensemble d'illusions qui sont devenues, pour lui, plus réelles que l'Onde de Vie. Ce que vous avez construit (la descente de la Lumière, l'activation des Couronnes, des Étoiles, des Portes, le déploiement de la Lumière) n'avait, en définitive et en quelque sorte, qu'une seule fonction : sortir de l'Illusion.



Vous n'êtes pas la Lumière que vous avez accaparé. Vous n'êtes pas la Lumière qui Vibre au sein de ce que nous avons appelé, avec vous, les Couronnes Radiantes. Vous êtes le Feu du Cœur, vous êtes l'Amour mais vous êtes au-delà de cette manifestation. Vous êtes la non manifestation. Vous êtes le non créé. Vous êtes l'infini, l'indéfini, l'indéfectible Éternité.


Question : quelle est la place de l'Onde de Vie dans les Radiances du jeudi soir (ndr : voir la rubrique « accompagnements ou protocoles / Ajustement à la Lumière Vibrale / Accueil du Manteau bleu de la Grâce ») ?

L'Onde de Vie apparaît dès l'instant, repérable, où vous acceptez, en quelque sorte, de n'être plus rien, ni même cette Présence, ni même ce Soi, ni même cet être Éveillé. Le Manteau Bleu de la Grâce est votre nature, quand vous l'acceptez ou le vivez. À ce moment-là, émerge pour vous ce qui a toujours été là : l'Onde de Vie. Cette Onde de vie, dont l'ego ne peut ni comprendre ni saisir ni vivre les mécanismes. C'est, en quelque sorte, la Dissolution finale de l'ego qui fait de vous, dans ma terminologie, un Jani, c'est-à-dire un Connaissant ou alors un Mukti, c'est-à-dire un Libéré. Celui qui devient ce qu'il a toujours été, Jani ou Mukti, saisit la vanité de l'Illusion et la vanité même de ce qu'il croyait encore, avant cet instant. L'ego peut vivre la Lumière et cela débouche d'ailleurs sur le Soi, qui est Transcendance de l'ego. Mais le Soi ne pourra jamais vivre l'Absolu, puisqu'il est le non Soi. Dans ces temps, le rétablissement de la connexion, au travers du vécu du Soi et de ses différents Samadhis, le rétablissement de l'Onde de Vie, suffit (d'ailleurs il n'y a rien d'autre) à vous faire sortir de tout Je, de toute projection, de toute Illusion. Illusion d'être un corps, une histoire, d'être sur une planète, d'être enfermé, d'être en prison, d'être une fonction, un rôle, une attribution. Vous n'êtes strictement rien de tout cela. Le Manteau Bleu de la Grâce réalise cela. Les étapes, que l'on peut nommer préalables, n'ont été, en quelque sorte, sans aucun jeu de mots, un amusement. Cet amusement a eu pour vocation de vous préparer à vos Noces de Lumière. Vivant les Noces de Lumière, vous deviendrez un Jani ou un Mukti, c'est-à-dire celui qui n'est plus affecté par ce monde, qui a réellement et non pas simplement imaginé, qu'il est l'Absolu. Pour cela, il faut accepter de n'être plus rien ici, dans les faits, dans la pratique, dans l'ego, dans l'âme et dans l'Esprit. Bien sûr, à ces mots, celui qui ne vit pas l'Onde de Vie va vous susurrer à l'oreille : « folie invraisemblable, inatteignable. Contente-toi du Soi. Contente-toi de tes expériences. Contente-toi de tes cheminements, de ces marches gravies à grand peine. Et comme ça, un jour, l'Onde de Vie viendrait te dire qu'il n'y a pas de montagne à graver, qu'il n'y a pas d'étage, qu'il n'y a aucun monde, qu'il n'y a aucune personnalité, aucune individualité ? Comment est-ce possible ? ». Alors je retournerai à celui qui susurre cela, ces mots : L'Absolu est ta propre Essence. L'Absolu est ton Ultime Vérité, la preuve en est ce qu'elle donne à vivre, cette Extase permanente, cet état au-delà de la Joie, au-delà du Soi, où plus rien, plus rien du tout ne peut être séparé de cet Absolu ». Nous sommes, si l'on peut employer cette expression, plus occidentale, au summum de la béatitude qui est, effectivement, pure Jouissance. À ce moment-là le Jani, le Mukti, peut se rire de ce que certains, d'ailleurs, ne se sont pas privés pour appeler une vaste farce. Sans objet, sans but, êtes-vous prêts ?


Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Je m'adresse donc à vous tous ici. Absolue Présence. Absolu Ineffable. En tant que Vibration de l'Étoile AL, je vous propose, dans ce moment appelé Alignement, de vivre ensemble. Déposez tous vos fardeaux, toutes vos croyances, tous vos rêves, tous vos cauchemars. Déposez tout au pied de la Grâce car vous êtes la Grâce. Ensemble.


... Communion / Effusion Vibratoire ...



Bien aimés Frères et Sœurs, bien aimés Enfants de la Lumière, que la Grâce soit votre demeure d'Éternité, que la Paix de l'Amour Soit. Je suis MA ANANDA MOYI, portée par l'Onde de Vie. Je salue, en vous, la Beauté. Je salue, en vous, l'Éternité. Je salue, en vous, la Grâce. À bientôt.




http://autresdimensions.info/article3966.html

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Fév - 13:06 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

Mais donc tu peux être en conscience pure dans ton corps d'êtreté ?

Revenir en haut
la bienheureuse


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2016
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 15:05 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

waaaaa j'en ai révé la vie la fait ! génial merci 


quand bidi est arrivé au travers des canas j'avais de la difficulté alors à écouter
un jour j'ai ouvert son livre " ni ceci , ni cela " au hasard et j'ai lu " vous n'etes pas ce corps " 


et là d'un coup d'un seul je me suis retrouvée partout c'était énorme ,


et j'ai eu la frousse je me suis comme recroquevillé dans mon petit espace que je connais....et suis donc revenue à une perception "normale" 


alors c'est amusant car cet expérience, ce déploiement fulgurant,revient à ma mémoire ces temps ci .


  wooo j'ai du m'y reprendre plusieurs fois avant de lire le post jusqu'au bout  


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 19:19 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

l'Unité est un déploiement de la conscience qui englobe la totalité du perçu.

C'est le moment ou il est réalisé que la conscience est unique. Les choses et les autres sont perçu comme des coquilles vides et qu'ils sont tous toi.

Mais l'unité est vécu à l'intérieur du corps et le déploiement de la conscience n'est pas complet car il reste limité au perçu.

C'est un grand changement de point de vue, et la présence permet ce déploiement, mais il faut renouveler l'expérience de la présence et vaincre les peurs pour que ce déploiement devienne de plus en plus important jusqu'à traverser la couche de Lumière blanche  sur laquelle est projetée la manifestation pour aller au delà de la manifestation et redécouvrir cet incréé, ou plutôt le non créé qui est à l'origine de la manifestation ou de l’éphémère.

C'est de ce point de vue là dont il est question dans ce post, qui n'est d'ailleurs pas un point de vue, car ce n'est pas une vision , il n'y a pas d'yeux pour voir, puisqu'il n'y aucun corps, aucun "autre" non plus. Il y a ce que je pourrais appeler une connaissance direct, ou une auto-conscience  mais les mots ne peuvent vraiment pas décrire ceci, c'est impossible.

Même l'Unité est transcendé, on est plus UN, on est RIEN, Personne, il y a vacuité dans cet Océan primordial, immobilité, même si le mouvement du corps en activité est présent, on n'est pas ce corps, il y a auto-conscience que ce corps bouge mais il n'est pas perçu , il n'est pas mon corps, c'est véritablement un mouvement au sein de l’immobilité immense  D'Amour. La manifestation est "perçu' comme minuscule, mais Cela n'est pas cette manifestation, même si Cela en est l'origine.  C'est vraiment la sortie du bocal, que le bocal soit auto-perçu par l'activité du corps ou non.

C'est véritablement être sur ce monde ( le corps), mais ne pas être de ce monde.

Je parle ici, de vécu en dehors des zones de méditation car la perception de l'autre côté de la rive en medit est la vacuité du vide ou la manifestation n'est pas auto-perçu car le corps n'est pas en activité.

Mais je me souviens que je ne sais plus qui avait dit que l'Absolu était le plus souvent vécu en dehors de la méditation, très souvent juste après une méditation, car la présence est au maximum et le mental n'est pas actif. Je m'en souviens car c'est exactement ce qui m'est arrivé.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Fév - 19:51 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant



Revenir en haut
la bienheureuse


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2016
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 20:16 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

magnifique  françoise j'adore !! quel grand bonheur merci


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Fév - 20:24 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

Matthieu 24:5,11
Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens.…


Revenir en haut
la bienheureuse


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2016
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 8 Fév - 20:59 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

j'ai l'impression de me retrouver 5 ans en arriére avec le même bastien 


comme si rien n'avais bougé en toi 


alors entre tes délires et les partages de françoise ben y a pas photo


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Fév - 21:11 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

Je t'aime. Je dis simplement ce que je pense. Et je pense que Françoise se fourvoie en ce moment.

Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Fév - 21:12 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

Le simple fait de vouloir définir l'absolu est déjà une hérésie .. 

Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 07:13 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec toi Bienheureuse, rien n'a changé en Bastien.

tu vas devoir te calmer sérieusement si tu veux rester parmi nous Bastien, nous avons bien mieux à faire que répondre à tes délires.

Je ne vois pas ou tu vois que je cherche à définir l'ABSOLU, surtout que pour une fois, ce n'est pas un témoignage perso mais au contraire, je laisse parler les intervenants, je n'ai fait que mettre en forme.

et tes "je t'aime" de ce post sonnent très faux

Et crois moi, si tu veux faire avec moi ce que tu faisais autrefois avec JL, non seulement je ne suis pas patiente mais en plus je suis ADmin, ce sera la porte directe. Tu sais depuis toujours que si tu veux rester sur ce forum c'est à la condition que tu sois calme ET respectueux.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 09:47 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

Françoise a écrit:

l'Unité est un déploiement de la conscience qui englobe la totalité du perçu.

C'est le moment ou il est réalisé que la conscience est unique. Les choses et les autres sont perçu comme des coquilles vides et qu'ils sont tous toi.

Mais l'unité est vécu à l'intérieur du corps et le déploiement de la conscience n'est pas complet car il reste limité au perçu.

C'est un grand changement de point de vue, et la présence permet ce déploiement, mais il faut renouveler l'expérience de la présence et vaincre les peurs pour que ce déploiement devienne de plus en plus important jusqu'à traverser la couche de Lumière blanche  sur laquelle est projetée la manifestation pour aller au delà de la manifestation et redécouvrir cet incréé, ou plutôt le non créé qui est à l'origine de la manifestation ou de l’éphémère.

C'est de ce point de vue là dont il est question dans ce post, qui n'est d'ailleurs pas un point de vue, car ce n'est pas une vision , il n'y a pas d'yeux pour voir, puisqu'il n'y aucun corps, aucun "autre" non plus. Il y a ce que je pourrais appeler une connaissance direct, ou une auto-conscience  mais les mots ne peuvent vraiment pas décrire ceci, c'est impossible.

Même l'Unité est transcendé, on est plus UN, on est RIEN, Personne, il y a vacuité dans cet Océan primordial, immobilité, même si le mouvement du corps en activité est présent, on n'est pas ce corps, il y a auto-conscience que ce corps bouge mais il n'est pas perçu , il n'est pas mon corps, c'est véritablement un mouvement au sein de l’immobilité immense  D'Amour. La manifestation est "perçu' comme minuscule, mais Cela n'est pas cette manifestation, même si Cela en est l'origine.  C'est vraiment la sortie du bocal, que le bocal soit auto-perçu par l'activité du corps ou non.

C'est véritablement être sur ce monde ( le corps), mais ne pas être de ce monde.

Je parle ici, de vécu en dehors des zones de méditation car la perception de l'autre côté de la rive en medit est la vacuité du vide ou la manifestation n'est pas auto-perçu car le corps n'est pas en activité.

Mais je me souviens que je ne sais plus qui avait dit que l'Absolu était le plus souvent vécu en dehors de la méditation, très souvent juste après une méditation, car la présence est au maximum et le mental n'est pas actif. Je m'en souviens car c'est exactement ce qui m'est arrivé.

dans ce message, je laisse entendre qu'il pourrait y avoir continuité dans le temps ou dans le déploiement de la conscience. Ceci était nécessaire pour la compréhension des différents points de vue.

Ce n'est pas tout à fait le cas, car les étapes peuvent être sautées, surtout maintenant.

Comme le dit Ma dans son intervention sur L'Onde de vie, ceux qui ont abandonné le Soi ( soit toute identité individuel), même si cela n'est pas encore réalisé, vivent d'ores et déjà l'ONDE DE VIE. Ces personnes là ont fait un travail de détachement conscient ou non sur l'identification. Donc pour ceux là, le saut quantique peut être immédiat, il suffit juste d’être en présence, et je pourrais même conseiller de ne pas méditer mais de se mettre en présence tout en faisant des choses simples, promenade, ménage, ou assis sur le canapé, les yeux ouverts ou fermé dans le seul but justement est d'éviter de tomber dans le sommeil ou de focaliser sur la vibration. (j'y reviendrai plus loin).

Pour ceux qui n'ont pas abandonné le Soi, le déploiement de la conscience ne peut que se limiter à la manifestation, soit au maximum dans la Lumière blanche ou se focaliser sur l'esprit, soit son identité dans son origine stellaire.

C'est un constat est non un jugement, lorsque je dis "limité", comme le dit Ma, ce limité est soumis au temps mais comprend des millions d'années.

donc ceux qui ont vécu  ou qui vivent l'Onde de vie sont gentiment invités à se mettre en présence le plus possible dans la journée, afin de profiter au maximum de la descente de la Lumière présente en ce moment même.

Je dirais qu'il y a eu un palier ce we, qui se préparait depuis une dizaine de jour, cela se ressent dans mes messages qui sont plus "mordant" voire provoquant avec le PO, et comme je l'ai déjà dit dimanche. C'est comme si les bracelets avaient été ôtés, et la muselière retirée. Ceci veut dire que les vannes ont été grande ouverte, pour moi mais aussi tous les libérés et pour ceux qui sont en passe de se libérer. La Lumière s'ancre en totalité maintenant et nous devenons ici, maintenant ce que nous Sommes vraiment, il faut laisser faire.

j'avais vu ce changement, mais cela m'a été confirmé ce matin pour tous.

Les personnes qui m'entourent ressentent ceci, ils ressentent des vertiges depuis 3 jours, leur conscience ne demande qu'a se délocaliser.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 09:58 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

je reviens sur la vibration.

Les intervenants nous ont focalisés sur le vibral afin d'ouvrir une couronne radiante mais aussi pour que nous prenions l'habitude d'être attentif à ce qu'il se passe, pour contribuer a nous mettre en présence et ainsi débuter la délocalisation de la conscience.

Mais il a toujours été dit que le vibral ne servait à rien si la conscience ne suivait pas.

En fait je dirais que c'est la conscience qui provoque le vibral et non l'inverse.

La conscience se déploie par la présence et ensuite et seulement ensuite, cet état de conscience s'inscrit par le vibral dans le corps, ce qui se répercute au niveau atomique dans la matière ce qui provoque une changement à l'extérieur de nous. C'est bien ce que disait Sri Aurobindo

Donc pour que se manifeste certaines choses, et bien il suffit de profiter du temps présent, de se mettre en état de présence ou de prière silencieuse(Anael) et de laisser faire.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Bastien
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Fév - 12:29 (2016)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu Répondre en citant

 
Citation:
Ceci était nécessaire pour la compréhension des différents points de vue.


Mais on s'en fiche de comprendre. Désolé de te dire ce que je pense, libre à toi et de dire ce que tu veux. Bonne journée !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:31 (2017)    Sujet du message: ETRE ou NON-ETRE en Absolu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> DISCUSSIONS -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom