Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Rupert Spira: Je ne dors jamais

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Arts et créativités -> Vidéos et images
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 19 Fév - 08:26 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Etre au travers des différents états de conscience

Magnifique


http://aucoeurdeletrejesuis.blogspot.fr/2015/06/rupert-spira-je-ne-dors-jam…
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Fév - 08:26 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 19 Fév - 10:43 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

lorsqu'il est vécu qu'il n'y a personne dans le corps, il ne reste que le vide et ce "voir" qui observe l'expérience comme une image sur -mprimée sur le vide

Ce vide qui n'a plus de desseins, de possessions, de désirs, de quête spirituelle, de jugement non plus envers les autres vides dans les autres corps, il ne reste que ce "voir" non impacté par l'expérience absolument parfaite bien que totalement non réelle. .

Ce corps non plus n'est plus limitant, son réveil permet le "voir" et son sommeil permet le"non voir", mais il est toujours question de cette immobilité Amoureuse, qui n'a aucun besoin de "voir" ou de "non voir" car elle est immuable, sans sujet ni objet quelque soit l'expérience vécue sur la scène de théâtre.

C'est la méditation sans objet permanente Wink

je suis heureuse de vous partager cette vidéo, trouvée ce matin en me laissant errer sur internet.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 20 Fév - 09:22 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

L'expérience du manifesté est une modulation vibratoire au sein de la conscience pure immobile et immuable

j'adore cet homme, extrémement pointu dans la description des états de conscience. Il explique ici qu’après avoir vécu la conscience témoin ( sortie du bocal), le retour dans le corps permet la connaissance directe.

https://www.youtube.com/watch?v=4sy8AmDJ-6Y

j'adore la traductrice, qui fait du mot à mot et qui par moment, ce demande vraiment si ce qu'elle traduit a un sens.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
netineti


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 615
Localisation: Lille (nord)

MessagePosté le: Dim 21 Fév - 10:39 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Quelle précision en effet, je ne décolle pas de ses vidéos. 

J'apprécie particulièrement quand il dit que tant qu'on voit le monde comme un sujet séparé des objets, le sommeil profond apparait comme une non-chose (nothing, rien). Le sommeil profond ne se révèle comme notre nature essentielle que quand nous pouvons voir que seule la conscience est. La conscience se percevant elle-même. Ce qui revient à ce que tu souligne. 


Pour avoir expérimenté cette réelle  non-dualité, la perception de la non-séparation du sujet et du monde, c'est totalement différent de ce que l'on recherche, ce n'est pas une réalisation de soi, mais une disparition du soi. Il n'y a que PERCEPTION.  Okay    
_________________
Comme "rien" est tout, alors "tout" est rien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 22:54 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

oui c'est tout à fait Celà Okay
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 23:25 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Alors pour moi c'est le contraire, je n'arrive plus à lire un texte spirituel ou écouter une vidéo, j'en ai écouté quelque unes ces derniers jours et je ne trouve aucune signification aux explications. En fait je m'ennuie a écouter ou lire des mots sur ce qui se vit le plus naturellement du monde

Le savoir extérieur ne peut être qu'un tremplin ou une confirmation au vécu, ce qui se situe toujours ou avant ou aprés et dans l'instant, il n'y a que connaissance directe sans intervention du mental

je tire mon chapeau à Oma fin pédagogue, lorsqu'il nous dit  ; intéressez-vous à la vie des Maitres plutôt qu'aux personnes  de ce monde "mauvais garçons' afin de bénéficier des vibrations. J'ai tenté aujourd'hui de lire un livre de Jean Klein, j'ai du lire un chapitre et les concepts m'ont gonflé, j'ai refermé définitivement le livre

En fait çà me gonfle autant que les infos

Merci la Vie  et OMA qui pousse au Silence et à la Vie

c'est parfait bien sur mais qu'est ce que nous faisons encore là, les infos, c'était pour suivre l'évolution du chaos et le spirituel, c'était pour toujours plus de détachement

Enfin pour être honnête c'était surtout pour passer le temps, vu que rien d'autres n'a plus d’intérêt sauf peut être le partage relationnel Amoureux, la vie quoi!
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
ruoma


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2013
Messages: 704
Localisation: A gauche après les marches

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 23:38 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Françoise a écrit:

Alors pour moi c'est le contraire, je n'arrive plus à lire un texte spirituel ou écouter une vidéo, j'en ai écouté quelque unes ces derniers jours et je ne trouve aucune signification aux explications. En fait je m'ennuie a écouter ou lire des mots sur ce qui se vit le plus naturellement du monde

Le savoir extérieur ne peut être qu'un tremplin ou une confirmation au vécu, ce qui se situe toujours ou avant ou aprés et dans l'instant, il n'y a que connaissance directe sans intervention du mental

je tire mon chapeau à Oma fin pédagogue, lorsqu'il nous dit  ; intéressez-vous à la vie des Maitres plutôt qu'aux personnes  de ce monde "mauvais garçons' afin de bénéficier des vibrations. J'ai tenté aujourd'hui de lire un livre de Jean Klein, j'ai du lire un chapitre et les concepts m'ont gonflé, j'ai refermé définitivement le livre

En fait çà me gonfle autant que les infos

Merci la Vie  et OMA qui pousse au Silence et à la Vie

c'est parfait bien sur mais qu'est ce que nous faisons encore là, les infos, c'était pour suivre l'évolution du chaos et le spirituel, c'était pour toujours plus de détachement

Enfin pour être honnête c'était surtout pour passer le temps, vu que rien d'autres n'a plus d’intérêt sauf peut être le partage relationnel Amoureux, la vie quoi!

Okay Okay Okay
_________________
"Quoi de plus beau que de semer des graines d'Amour dans les jardins de l'Eternel et de s'enivrer de ses parfums".


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 23:43 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

retour à la plus grande des simplicités, comme quoi, tout çà ne sert vraiment à rien, une belle histoire comme toutes les autres histoires

Mauvais garçons, éveillés ou indifférents ne sont  que des rôles inutiles pour une histoire inutile qui n' a qu'un seul but, distraire la Source.

Un scénario parfait et complet avec des milliards d'acteurs pour un seul et unique observateur Laughing
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Ven 26 Fév - 23:54 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

et un observateur qui n'a vraiment rien a faire du scénario comme de son premier ou dernier  regard  

En plus
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 00:03 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Existe t'il un mot pour dire encore moins que rien? Shocked non, c'est le contraire de quelque chose Very Happy
Personne peut être? non c'est le contraire de quelque qu'un Wink

vide? plein

non perception? perception

bref, les mots ne peuvent êtres que duels et la Vie se Vit.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
netineti


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2013
Messages: 615
Localisation: Lille (nord)

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 09:06 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Perso, ce en quoi Rupert m'intéresse, c'est que ça m'aide à accepter que personne ne perçoit et rien n'est perçu. C'est ça qui cogne de plus en plus...  Bannir      


Mais comme toi, ça ne dure pas... quelques jours, le temps d'être percutée et zou, terminé. Ca fait des trous dans "moi".   
_________________
Comme "rien" est tout, alors "tout" est rien


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 17:54 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

Nétinéti :

"Question : Est-ce le Soi qui dit : « ça suffit » ?
Cela ne change rien : que ce soit le Je ou le Soi, il y a ce recul (si je peux le dire ainsi) nécessaire. C'est à ce moment-là que, souvent, peut survenir l'angoisse de la disparition de la conscience elle-même. En réalité, le Je, le Soi ou l'observateur, sont toujours là, mais c'est toi qui es sorti de cela. Est-ce que, quand tu sors du théâtre et que tu t'aperçois que le théâtre n'existe pas, est-ce que ce qui se joue sur une scène, quelque part, a disparu pour autant ? Non. Vous êtes encore là où vous êtes. Mais cela est vécu par le Je ou par le Soi, effectivement, comme une annihilation et une angoisse, parfois, extrême. Mais cela te prouve, justement, que tu es en train de changer de point de vue, à ce moment-là : c'est-à-dire que tu sors de l'expérience pour entrer dans la Vérité. Et, quand tu es entré dans la Vérité, dans ta Vérité, cela ne fait aucun doute. Parce que toutes les expériences vécues, tout ce qui est vécu au niveau du Je, ne peut altérer ce que tu Es. Avant, tu étais soumis au corps, soumis au jeu de l'Action / Réaction, tu découvres la Grâce, et tu t'aperçois que l'un comme l'autre ne sont pas la Vérité, mais que l'une t'en éloigne, et que l'autre, effectivement, peut réaliser, de façon apparente, une approche. Mais quand tu es Absolu, tu t'aperçois que l'approche n'a jamais existé. Cela a toujours été là."

Bidi : http://autresdimensions.info/article7574.html


"Question : à quoi servent tous les protocoles que nous faisons ?

À occuper la conscience, à la faire se diriger, justement, sur quelque chose qui est moins limité, à vivre le Soi, à s'approcher de l'infinie Présence, à vivre et amplifier ce qui est vivable, en ce moment. Mais l'Absolu n'est pas concerné par ça. Simplement, il existe des strates de la conscience plus accessibles (si je peux dire), même s'il n'y a pas de Passage pour l'Absolu. C'est le cas de celui qui n'est plus subjugué par la scène de théâtre, qui s'aperçoit qu'il y a un spectateur qui est l'observateur et que derrière (mais c'est pas le mot exact) l'observateur, il y a autre chose : c'est ce que tu Es. Être ce que tu Es ne dépend de rien. Ni d'une évolution, ni d'un protocole, ni d'une pensée, ni d'une idée, ni même d'un corps, ni même d'un monde. C'est ici qu'il y a la Demeure de Paix Suprême. Quelle question peut apparaître pour celui qui est immergé dans cette Béatitude ? Aucune. La vie se continue normalement, la personne s'occupe de ce qu'il y a à faire, mais tu n'es pas cette personne. Celui qui est Absolu le sait et le vit. ."
http://autresdimensions.info/article2559.html

"Mais aucun recyclage des consciences ne peut te faire devenir Absolu. C'est impossible. Il n'y a rien à recycler. Il n'y a rien à transformer. Il n'y a rien à changer : il y a juste à changer de point de vue. Oublie-toi toi-même. Prends conscience, d'abord, de l'observateur, du Soi et puis, après, abandonne l'observateur et le Soi. Et tu seras encore là, sans ce corps, sans cette conscience, sans cette vie, et sans ce monde. Là est la Demeure de Paix Suprême. Le problème, c'est que vous analysez mes mots, bien sûr, avec la conscience. "

"conclusion de Bidi :
"Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.

Alors, BIDI ne peut que vous répétez sa conclusion qu'il vous a déjà donnée : ne vous posez pas la question de savoir si ce que j'ai dit est vrai ou faux parce qu'en aucun cas cela concerne votre conscience. Rappelez-vous qu'il n'y a strictement rien à comprendre et que moins vous comprenez, plus la conscience se relâche. Et plus la conscience se relâche, plus il y a la faculté de faire apparaître l'observateur et surtout de voir qui se tient derrière l'observateur : ce que vous Êtes, sans forme, sans attribution, sans but, sans objectif, mais la Demeure de Paix Suprême. Que voulez-vous être de plus, tout en sachant que vous pouvez être quelque forme et quelque conscience que ce soit, dans quelque monde que ce soit, excepté là où vous Êtes. Gardez simplement, dans votre conscience (si vous n'êtes pas Absolu), qu'en définitive, vous l'Êtes.

 N'y apportez le poids d'aucune croyance ou d'aucune certitude, et vous verrez, par vous-mêmes, qu'à un moment donné, à la fin de ce sac, cela vous reviendra. Regardez, surtout dans vos pays occidentaux : la seule façon que vous aviez, c'était de suivre des règles, des lois ou des croyances, spirituelles ou sociales. On vous parlait alors de paradis, d'enfer, et donc d'une continuation de la conscience : c'est exactement ce qu'il se passe. Mais est-ce que la continuation de la conscience est suffisante ? Est-ce que vous vous contentez de cela ? En définitive, quel est le but de la conscience ? A-t-elle une finalité ? A-t-elle une origine et une fin ? À part en allant le vérifier par vous-mêmes, vous n'avez aucun moyen de le savoir. Vous ne pouvez que le croire, le supposer ou le comparer à ce que vous vivez, en conscience, dans le monde où vous Êtes.

 Or, aucun élément de ce monde, aucun élément de vos intuitions, aucun élément de vos perceptions ou de vos Vibrations, ne vous permettra d'être Absolu. Or, c'est ce que vous Êtes, depuis toujours, avant même que la conscience n'existe. Ne vous posez pas la question d'élucider ce que je vous ai dit parce que : soit vous le vivez, soit vous ne le vivez pas. Simplement : comme la conscience est liée à la mémoire (quelle qu'elle soit, que ça soit l'expérience dans votre vie, ici, ou une autre mémoire que vous nommez akashique, peu importe), le moment venu, cela vous reviendra. Mais tant qu'il n'existait pas de témoignage vous posant la question de l'Absolu, ou affirmant l'Absolu, en quoi cela vous concernait-il ? Excepté dans certaines traditions, certaines branches de certains mouvements et certains êtres qui y ont eu accès, que reste-t-il ? Les témoignages de l'Absolu, par ceux qui le sont (parce que le regard a changé, le point de vue a changé), ne sont pas là pour vous prouver quoi que ce soit, ni vous démontrer quoi que ce soit. Mais, simplement, pour laisser la trace que je vous ai expliquée.

 Cette trace se suffit à elle-même parce qu'à un moment donné, la conscience (face à du nouveau, face à un changement de cadre ou de limite) se posera la question de l'in-délimité, de l'indéfini. Simplement parce que ces mots ont été prononcés. Voilà donc le sens et le but de nos entretiens. Ça n'a jamais été de nourrir le mental. Le principe de l'enquête et de la réfutation (que je vous ai donné, au début) vous a simplement permis de réaliser, concrètement, de toucher du doigt et de l'esprit, ce qui est éphémère et qui concerne l'intégralité de ce monde. C'est cela qui est important. C'est cela qui reviendra, le moment venu. C'est pour ça, aussi, que j'ai insisté sur le fait de ne jamais considérer l'Absolu comme un but ou une finalité : ce qu'il n'est pas. Ce sont donc (en quelque sorte) des contre-définitions qui, par l'absurde, feront, dans un premier temps, en incarnation, déraper, en quelque sorte, le mental et, de l'autre côté (quand le sac ne sera plus), de déclencher le stimuli nécessaire de la conscience.Alors BIDI va vous saluer. Je dirais, de mon point de vue : ... "

http://autresdimensions.info/article2559.html

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 27 Fév - 18:15 (2016)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais Répondre en citant

netineti a écrit:



Pour avoir expérimenté cette réelle  non-dualité, la perception de la non-séparation du sujet et du monde, c'est totalement différent de ce que l'on recherche, ce n'est pas une réalisation de soi, mais une disparition du soi. Il n'y a que PERCEPTION.  Okay    


Lorsque l'Unité est vécue, et si elle peut être expérimentée à volonté, il suffit d'oublier le monde devant soi et de retourner le regard vers le sujet qui perçoit cette unité, ne rien attendre et juste rester immobile dans ce regard qui s''observe lui-même, sans forcer l'ultime point de vue se fera soit la disparition du sujet, même si la disparition du monde ne se fait pas. il sera alors évident que le non-sujet est en dehors du monde "vu".
la disparition du monde se fera ensuite automatiquement.  Je ne parle pas de méditation mais d'observation, les yeux ouverts.

Bisou
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:13 (2017)    Sujet du message: Rupert Spira: Je ne dors jamais

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Arts et créativités -> Vidéos et images Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom