Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

URIEL - Février/Mars 2016

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
étincelle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 104

MessagePosté le: Jeu 17 Mar - 06:05 (2016)    Sujet du message: URIEL - Février/Mars 2016 Répondre en citant

1ère partie de la TRI-UNITE
  
 
Février/Mars 2016 
 
  
 
TRI-UNITÉ ARCHANGÉLIQUE 
 
  
 
URIEL 
 
  
 
  
 
Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. Bien aimés, enfants de l'Un, voilà que j'annonce le temps de la Résurrection, le temps du Silence au sein de votre Présence, là où la paix ineffable vient mettre fin à toute angoisse, à toute souffrance, et réalisant la Liberté. Accueillons ensemble, par la Grâce de l'Esprit du Soleil et le Chœur des Anges, ce que j'ai à vous délivrer, à vous offrir et à déposer aux portes de votre Temple. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors que le tohu-bohu et le brouhaha du monde parvient jusqu'à vos oreilles, à votre conscience, s'ouvre aussi la Musique des Sphères, vous donnant à entendre et à vivre le temps de la Liberté, le temps de votre Silence au sein de votre Présence, où s'ouvre la ronde des cieux - ouvrant la porte à la Nouvelle Alliance, à la Résurrection et surtout à la Vérité -, où nulle offense et nulle souffrance ne peut venir ternir l'éclat de la Vérité émanant de qui vous êtes en ce monde même, venant diluer et venant éclaircir l'ombre de ce monde jusqu'à ce que celle-ci s'évanouisse au sein de la nouvelle dimension et de votre destination. 
 
  
 
Aimés de l'Un, entendez le Chœur des Anges, entendez l'appel de ce que vous êtes au travers de votre personne illusoire et éphémère. Le temps est né, le temps est venu, celui du Passage, celui qui accompagne votre Retournement en votre Éternité, dans la paix éternelle de l'Amour et dans la liberté absolue de votre Présence ou de votre Absence. Là où l'Un ne peut être suivi d'aucun second, là où l'Un est l'unique Vérité, car il ne peut exister d'autre alternative. Et voilà que vous êtes rendus à la Résurrection, non pas de la chair mais de l'Esprit, en la Liberté retrouvée, en la Liberté espérée et en la Liberté qui chante à vos oreilles.  
 
  
 
Alors entendez ce souffle nouveau, celui qui vient redresser ce qui a été tordu, ce qui a été souffrant, et ce qui a été erratique. Le temps est venu de vivre pour de vrai et non plus en courant après une survie hypothétique. La Vie est éternelle, elle ne s’arrête jamais, seule la personne disparaît afin de redevenir la blancheur immaculée de la Vérité initiale et finale, qui jamais ne laisse place à la souffrance, qui jamais ne laisse place au doute.  
 
  
 
Alors, ensemble ici et ailleurs, accueillons et vibrons en la Paix du Christ, en la Paix de l’Un, en la Paix de la Vérité. Vous êtes la Paix dès l'instant où le brouhaha du monde ne peut plus rien sur le cœur éveillé et sur le cœur retrouvé. Là où l'Amour est Essence, là où l'Amour est Vérité, là où l'Amour ne demande aucun effort mais bien plus le sourire en vos lèvres et en ce que vous êtes. Sourire à la vie éternelle, sourire à vous-mêmes, sourire à l'autre qui n'est que vous-même en un autre état et pourtant la même filiation. La même essence parcourt toute forme et toute vie d'un bout à l'autre des dimensions jusqu'au trône suprême de la Source, jusqu'à l'Absolu, là où vit la Vérité, là où tout est Joie et là où le Chœur des Anges chante de façon perpétuelle la gloire de l'Un, de la Vérité et de l'Amour.  
 
  
 
Je viens avec l'Arche d'Alliance de la Nouvelle Alliance, celle qui sonne le glas de la terreur et de l'erreur, afin de vous permettre d'être ce que vous êtes, à jamais et à toujours, en l’infinie béatitude de la Vie, en quelque versant que ce soit. Là où il n'y a ni naissance ni mort, là où l’Éternité n'est pas un vain concept mais la vérité de chaque minute, de chaque souffle, de chaque dimension et de chaque forme.  
 
  
 
Enfants de l'Un, accueillons ensemble Celui qui viendra comme un voleur dans la nuit, et qui pourtant frémit en votre cœur et à votre porte en attendant l'appel, celui de l'instant initial, de l’éternité de la Nouvelle Alliance, du Serment et de la Promesse. 
 
  
 
Réveillez-vous, si ce n'est déjà fait, à la vérité de l'Amour et acquiescez à la Paix éternelle qui ne peut se trouver que quand vous tournez votre âme et votre regard vers l'Esprit Infini de la beauté éternelle, du sang sacré qui parcourt les univers et les multivers, dans toutes les dimensions. À chaque pas, à chaque porte, à chaque souffle, à chaque naissance, il n'y a pas nouvelle naissance mais bien actualisation de l’Éternité en de multiples formes, en de multiples dimensions. 
 
  
 
Enfants de l'Un, vous voici arrivés, vous qui en définitive n'êtes jamais partis et n'êtes jamais revenus, si ce n'est dans l'illusion de la personne, dans l'illusion de l’éphémère. Alors qu'importent les souffrances passées, qu'importent la souffrance et les doutes du présent, car en votre Présence tout ceci s'efface et n'existe même plus au sein de quelque mémoire que ce soit. Soyez libres d'Amour  et de Vérité. Soyez ivres de la Liberté retrouvée et de la Paix nouvelle que rien ne peut ternir ou affaisser.  
 
  
 
Enfants de l'Un, écoutez et entendez le chant de la Vérité, le refrain de la Paix. Écoutez ce que murmure à vos oreilles et à votre âme ou à votre Esprit, le Chœur des Anges. Entendez les pas du Christ qui se rapprochent de cette nuit fatidique de la Résurrection et de la Vérité. Ouvrez ce qu’il vous reste à ouvrir et fermez les portes sur ce qui est éphémère. Soyez en vie, celle qui coule à jamais et où vous êtes rassasiés à jamais, où nul manque ne peut apparaître, où nul manque ne peut être imaginé ou pensé. 
 
  
 
La Nouvelle Alliance vous apporte l'Eucharistie, celle du ciel en la Tri-Unité. Nous, Archanges, et en particulier Anaël, Mikaël et moi-même, venons en ce jour sceller la Vérité, afin que plus jamais celle-ci ne puisse être voilée de quelque prédation ou de quelque résistance.  
 
  
 
Vous êtes l'Amour en vérité, et vous êtes l'amour de la Vérité. La Source murmure et bruisse en vos oreilles et vos sens de l'appel ultime de Celui qui revient à vous et en vous, parce qu’Il n'est autre    que vous-même, en la vérité de l'instant, en la vérité de l'Ici et de Maintenant. Accueillons ensemble, au-delà de toute forme, l'Essence de l'Amour, l'Essence de la Tri-Unité, venant rassasier chaque fibre de votre conscience et chaque état de celle-ci. 
 
  
 
Œuvrons ensemble dans la Paix et le Silence. Œuvrons ensemble à ce qui ne demande aucun effort, si ce n'est de relâcher toute tension et toute résistance, toute croyance et tout éphémère.  
 
  
 
Enfants de l'Un, enfants de la Vérité, le moment est venu de vous retourner en vous-mêmes, vers vous-mêmes en votre Éternité, vers vous-mêmes en votre beauté, vous dépouillant de tout masque, de tout jugement et de toute incertitude. Le temps est venu de vivre le roc et l'infaillibilité de votre Présence ou de votre Absence. Tout est Un. Ici même, en ce monde, mettant fin au deux, mettant fin à toute séparation, non plus seulement en certains d'entre vous mais en toute conscience et en toute vie présente à la surface de ce monde comme en ce système solaire.  
 
  
 
L'heure est venue d’achever ce qui prend fin, non pas par une quelconque action mais bien plus par un état d'Être qui dépasse toute action, tout avoir et toute sensation. 
 
  
 
Enfants de l'Un, aimés de l'Un, souvenez-vous de ce qui n'a jamais disparu mais qui était enfoui au Cœur du Cœur, derrière les voiles de l'ignorance, derrière les voiles de la peur et derrière les voiles du mensonge. 
 
  
 
Ouvrez. Ne retenez rien qui puisse freiner ou vous alourdir dans la marche de la Liberté, dans la marche de l’Ascension, promise et annoncée depuis des temps immémoriaux par les prophètes, les anges et les Archanges, par ceux qui ont été missionnés comme témoins de la Vérité et porteurs de la Flamme d’Éternité.  
 
  
 
Écoutez, en le silence de la communion, en le silence de la fusion par l'Esprit du Soleil et l'Esprit du Christ. Entrez en vous, où nulle ombre ne peut persister et où nul doute ne peut émerger. Là est la solution, là est la clé de l’Éternité qui ne vous a jamais quittés et qui ne peut que réapparaître en les temps de Vérité, en les temps du Christ et en les temps de l'Amour. 
 
  
 
Au nom de la Source Une, moi, médiateur de la Présence et vibration du Retournement, je viens vous inviter à dépasser tout ce qui s'oppose et tout ce qui résiste en ce monde comme en vous. Ouvrez les vannes à l'Amour, ouvrez les vannes à la Vérité, ne vous souciez de rien d'autre que de ce que vous êtes en cet instant et en ce moment, comme en chaque instant et en chaque moment qui suivra, au sein de l'illusion de ce temps, de ce monde. 
 
  
 
L'heure est au vrai. L'heure est à la Vérité. L'heure est à la Résurrection. En la nouvelle Tri-Unité, annoncée après les Noces Célestes et amplifiée par les Noces Terrestres, il reste la Paix, le Silence et la vacuité. Alors écoutez, enfants de l'Un, ce que j'ai à vous dire. Mes mots ne sont que les supports de l'Amour émané et immané de vous comme de moi, de notre réunion où n'existe nul interstice laissant place à la dualité ou encore au doute.  
 
  
 
Laissez s'ouvrir ce que vous êtes et fleurir le sourire de la Vie, non pas celle que vous connaissez pour certains d'entre vous depuis tant et tant de temps, mais celle qui ne connaît aucun temps, celle qui ne connaît aucune limite, car vous êtes les enfants de l'Illimité, illimités vous-mêmes en votre liberté d'expériences, en votre liberté de vie, en votre liberté absolue d'être la totalité du Créé comme de l’Incréé.  
 
  
 
Enfants de l'Un, enfants de la Vérité, faisons la paix, donnez-vous la paix, bien au-delà du pardon qui s'appuie sur un acte passé illusoire. Pardonnez-vous à vous-mêmes et à chacun. Donnez votre paix, l'Amour emplit ce que vous donnez et démultiplie ce que vous avez offert. Là est le sacrifice sacré et ultime de l'illusion face à la Vérité, où nulle résistance et nulle opposition peut venir troubler le silence intérieur, bien au-delà de l'explosion des sens, bien au-delà de toute perception comme de toute vibration. 
 
  
 
Le Verbe s'est fait chair et à nouveau la chair se fait Verbe.  
 
  
 
Entendez et écoutez. Allez au-delà de mes mots, allez au-delà de votre écoute, car ce que je dis se dit en vous de la même façon. Soyez en paix, restez en paix et restez là où la Paix Suprême ne peut être que la seule évidence et la seule raison, dont le nom est Amour, dont le nom est Liberté.  
 
  
 
Nourrissez-vous de vous-mêmes, de ce que vous êtes en cette Éternité retrouvée qui s'actualise maintenant et dorénavant. Il n'y a plus d'avant, il n'y a plus d'après, il n'y a que l'instant. Celui de l'Infinie Présence, celui de l'Ultime. 
 
  
 
Écoutez ce que votre cœur dit dans sa pulsation, ce que votre Esprit souffle. Il souffle, le vent, celui de la Liberté, celui de l'Amour, et cela est en vous et ne peut plus être en quelque chose qui soit extérieur, apparemment, en ce monde.  
 
  
 
Soyez légers, soyez simples, car la Paix est simple, car l'Amour est léger et, lui aussi, encore plus simple. Là est votre nature, là est votre Essence, là est votre Liberté et là est votre manifestation. Je vous invite et nous vous invitons, nous Archanges, à vous réunir en votre Temple, là où se trouve la totalité, là où se trouve la seule et unique Vérité. Soyez libres et soyez debout. 
 
  
 
À l'heure où tout se précipite en vous comme autour de vous, il est temps de poser vos fardeaux et de déposer ce qu’il peut rester comme réticences à votre Éternité retrouvée, qui vous appelle à la vraie Vie et à la vraie Liberté, là où n'existe d'autre loi et d'autre repère que l'Amour infini du Créateur, de la Créatrice et de la Créature.  
 
  
 
Aimés de l'Un, souvenez-vous. Et ouvrez ce qui peut encore vous sembler être à ouvrir, de par habitude ou par peur. L'Amour dissout la peur et l'Amour dissout l'habitude, vous mettant à neuf à chaque expérience, vous remplissant de grâce et de béatitude. À vous de choisir, à vous de vous lever, les pieds en terre, afin de vous élever dans les Demeures de la Paix Suprême, où rien ne peut affecter, où la seule loi d'Amour suffit à maintenir votre Présence et votre Absence.  
 
  
 
Alors, en le Feu du Cœur, en l'Onde de l’Éther, en le canal transdimensionnel par où viendra Marie, si elle n'est déjà venue, accueillez, sans condition et sans ménagement, à chaque souffle du rythme de votre vie ici-bas. Le Très Haut se révèle dorénavant, il ne tient qu'à vous de laisser fleurir la fleur éternelle, la rose d'Amour. 
 
  
 
Redevenez l'enfant nouveau, celui dont les yeux brillent et vont bien au-delà du regard, celui qui sait la vérité et la beauté de l'Amour au sein des  mondes libres, au sein des mondes unifiés.  
 
  
 
Nous descendons dorénavant jusqu'à vous, chacun à notre façon, chacun selon les éléments de la matière telle que vous la connaissez. L'Archange Mikaël sillonne le ciel, l'Archange Anaël vous met dans la relation juste avec vous-mêmes comme avec chaque autre. Aimés de l'Un, je viens moi, de ma Blancheur, faciliter ce basculement ultime en la Vérité éternelle de l'Amour, en la Vérité éternelle de ce que vous Êtes.  
 
  
 
Laissez le Feu, le Feu de l'Esprit, le baptême de l'Esprit et de l'Amour embraser dorénavant le cœur et embraser ce corps, dont la finitude n'a plus lieu d'être. Oubliez les règles, oubliez les lois, ne retenez que la loi d'Amour. En quelque circonstance, en quelque occasion du tohu-bohu de ce monde, la Paix est en vous et elle est inscrite depuis toujours et en l’Éternité. Depuis le premier souffle de l'Esprit, depuis le premier monde jusqu'au dernier monde, en chaque expérience de la conscience, en chaque état du marcheur d’Éternité et du pèlerin d’Éternité. Là où nul pas n'est pesant, là où nul chemin ne peut être encombré par autre chose que la Liberté, par autre chose que les senteurs de la Vérité, par autre chose que le chant des anges. 
 
  
 
Aimés de l'Un, je dépose à vos pieds les clés de la Liberté, je dépose en votre Temple, si ce n'est déjà fait, la vérité de votre Présence et de ma Présence. En mon rayonnement et en votre rayonnement conjoints, ici et ailleurs, accueillons la Grâce où rien ne peut faire défaut, où nul manque ne peut apparaître. Et là, dans le silence de votre Temple, alimenté par le Chœur des Anges chantant en vos oreilles et annonçant l'apocalypse en cours, celle de la Révélation, où nul mensonge ne pourra tenir debout afin que vous-même demeuriez debout en l’Éternité de votre Infinie Présence, comme en l'Alpha et l'Oméga de l'Absolu et de la Source.  
 
  
 
Recueillez en vous l’Eau de Vie et le Feu de l'Esprit. Accueillez en vous la nouvelle Terre et les nouveaux Cieux. Percevez et ressentez le souffle de cette Liberté, que nulle liberté de votre monde ne peut accueillir ni même envisager. En la nouvelle Tri-Unité Archangélique, venant se superposer à la nouvelle Tri-Unité de la nouvelle Eucharistie, à chaque instant, à chaque souffle dorénavant, est en vous la vérité de l'instant. 
 
  
 
Écoutez et entendez, en le silence de mes mots comme en le rythme de mes phrases, ce qui est au-delà et enrobe cela du parfum de la Vérité, de la senteur de l'Amour, là où la Paix est infinie. 
 
  
 
Alors je vous invite, non pas à me suivre mais à demeurer en votre Présence Une, en quelque circonstance de ce monde ; la Paix est en vous, la  Paix est avec vous. Enfants de l'Un, chantons ensemble le chant du Silence et le chant de la Beauté.  
 
  
 
Il n'y a rien à faire de plus, bien au contraire. Il y a juste à déposer toutes les armes pouvant rester en vous, celles de votre mental, celles de vos émotions et celles de cette histoire fallacieuse au sein de l'enfermement. 
 
  
 
Chantez vous-mêmes la Liberté retrouvée, et que cela irradie de votre Présence comme de votre Absence, à chaque minute qui s’égrène et passe sur le sablier du temps, tel qu'il a été isolé au sein de ce monde, vous amenant à retrouver l'espace sans fin et sans limite, l'espace profond allant et parcourant d'univers en multivers et œuvrant au déploiement de l'Amour et au retour de l'Amour. 
 
  
 
En le Silence et en l'absence de mouvement se créent chaque mouvement et chaque son que rien ne peut freiner ni obscurcir. 
 
  
 
Écoutez et entendez le baptême de l'Esprit qui chante en votre cœur l’allégresse de la Vie Une retrouvée. Alors marchez en paix. Alors écoutez et ouvrez sans frein ni retenue, afin de voir ce qui doit être vu : la Vérité nue et une. En le silence de mes mots, je bénis votre Présence et je bénis votre Radiance, appelant votre cœur à l'ouverture infinie des possibles, appelant votre cœur à la guérison de l'illusion et à la guérison de toute souffrance.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ainsi le baptême du Feu régénérera cette Éternité, cela est maintenant et cela est déjà présent. Ainsi, échappant au temps qui coule, le Feu de l'Esprit mettra fin à l'illusion du temps, à l'illusion de ce monde. Le jour est venu d'être vivant, le jour est venu d'oublier la mort, d'oublier l'oubli lui-même, et toute histoire. Redevenant vierge dans le baptême de l'Esprit, le Feu céleste accompagnera le Feu de la Terre, le Feu de l'âme exultera en l'Esprit. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Écoutez et entendez le chant du Ciel et de la Terre venant résonner en la vie de chacun, et en la vie de tous, venant vous offrir ce à quoi vous avez travaillé, ancreurs et semeurs de Lumière, porte-étendards du Christ en gloire. Soyez là, car nous sommes là. 
 
  
 
Écoutez. La Couronne de gloire se pose sur votre tête, le Cœur Ascensionnel résonne et chante du même chant, de la même symphonie, celle de la Paix qui chante dans les univers et les multivers. 
 
Une harmonie parfaite vient redresser le tohu-bohu. Soyez en accord avec le chant de la Liberté, soyez en accord avec la seule loi éternelle, celle de l'Amour et de l'État de Grâce afin que le Chœur des Anges chante les louanges de la Résurrection accomplie. 
 
  
 
Aimés de l'Un, osez être en totalité ce que vous vivez déjà ou ce que vous pressentez en vous, et qui pourtant n'est pas encore toujours actualisé en totalité. Soyez bénis car vous êtes vous-mêmes la bénédiction de la Vie.  
 
  
 
N'écoutez plus le fracas du monde mais bien plus soyez à l'écoute et attentifs au chant de la Résurrection, chantant à vos oreilles et à votre cœur, élevant le Cœur Ascensionnel. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Posez-vous en ce centre où tout est parfait. Posez-vous en ce centre où seul l'Amour est la règle, restaurant la Vérité Une. Posons-nous ensemble en la communion du Silence, rythmé par quelques mots et quelques phrases ne venant qu'appuyer la vibration de l'Amour et de la Vie.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Tenez-vous debout, car plus rien ne peut faire tomber la vérité de l'Un. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors, le Feu du Cœur gagnera en présence et en intensité, venant effacer, non seulement en vous mais tout autour de vous ce qui peut s’opposer, ce qui peut avoir peur, ce qui peut résister. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Écoutez, en le silence de la Présence, le chant de l’Éternité et de la Paix. Là est votre seule nourriture authentique,  là est le seul endroit en ce monde où la bénédiction est permanente, de vous à vous, de la Vie à vous et de vous à toute vie.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Tournez-vous et retournez-vous, là où tout est sustenté, là où tout est résolution, là où tout est légèreté. Là où rien ne peut interférer avec la beauté de votre Être, qui est la beauté de la Vie.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je viens vous inviter à vous poser au centre de la nouvelle Tri-Unité Archangélique, accomplissant les Noces Célestes et Terrestres, accomplissant et actualisant la nouvelle Eucharistie, au-delà de tout rite, au-delà de toute règle connue en ce monde. Car là seulement se trouvent la Liberté et la Vérité. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Laissez s’éteindre ce qui ne demande qu'à mourir et à disparaître, car il est illusoire. Vous êtes la source d'eau vive, il est temps de le vivre.  
 
  
 
Ainsi, dans l'espace de mes mots, ici et ailleurs et en chaque instant je dépose le souffle régénéré de la loi de Un. Instant de Vérité, instant de passage de la mort à la Vie.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Je vous invite à la splendeur, non pas celle des apparences ou de la matérialité mais celle de l'Esprit vivant. Je vous invite à être vous-mêmes, sans conditions et sans résistances. Je vous invite à l'Amour, comme Marie viendra le faire. Je vous invite à être prêts sans attendre demain, à vivre l’Éternité en quelque devenir de ce corps comme de l'histoire car là est la source d'eau vive, là est la seule nourriture, la manne céleste qui ne demande aucune culture ni aucun effort.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ainsi je dépose en vous la Lumière Blanche, non plus celle de l’Œuvre au Blanc mais celle de l’Œuvre Couronnée, où nulle couleur ne prévaut sur une autre.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Le semeur de Lumière et l'ancreur de Lumière est appelé maintenant à être le phare de Lumière, sans faux-semblants et sans conditions de la loi d'Amour, de la loi de Vérité, là où nulle justice n'est nécessaire car la justice ne peut être même imaginée ou pensée. 
 
  
 
Je vous invite au rire infini de la Vie, au rire infini de la légèreté. Je vous invite, non plus au banquet céleste mais au banquet de la Terre fêtant maintenant son Ascension et la vérité de sa Liberté.  
 
  
 
Le Soleil bientôt rencontrera la Terre et baptisera celle-ci en sa naissance en un monde régénéré, où aucune entrave n'est permise, où aucun lien ne peut apparaître. Celui de la transparence, celui de l'enfant éternel émerveillé de lui-même, émerveillé de la Vie.  
 
  
 
Je vous annonce le merveilleux, qui devient votre quotidien. Je vous invite à chanter la Liberté en chaque silence, en chaque alignement, en chaque prière comme en chaque méditation. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors c'est à vous d'inviter ce qui est de toute Éternité à nourrir la Flamme de la Vérité. Je vous invite à œuvrer dans les Ateliers de la Création. Par vos pensées et votre cœur se crée le monde nouveau en cette terre ou en toute dimension, si tel est votre désir, si telle est votre expérience.  
 
  
 
Je vous invite aussi au Silence où toute forme de conscience s’éteint, que l’ego apeuré appelle le Néant et qui pourtant est bien plus que le Tout, car englobant lui aussi le néant, ne laissant aucune place à l'incertitude et aucune place à ce que vous nommez hasard. Il y a nécessité, pour chacun de vous, d'être la Vérité et de dépasser toute apparence et toute illusion, d'accueillir l’Éternité au sein de cet éphémère afin de finaliser la fusion de vos corps éphémères et de votre corps éternel. 
 
  
 
Je vous baptise en Esprit au nom du Christ et au nom de la Vérité, au nom de l'Amour, synonymes chacun l'un de l'autre. Je vous invite non plus à l'espoir, ni même à l'espérance, car tout est accompli et tout s'actualise de manière visible et sensible, même pour celui qui se détourne, par peur, de la vérité de l'Amour, de la vérité de l'Un. 
 
  
 
Je vous invite à la danse du Silence où l'harmonie des Éléments réanime l'Éther de Vie, l'Éther d’Éternité.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Chaque jour, gagnera en vous la paix et l'évidence. Chaque jour et chaque souffle plus important, plus intense, et si je peux dire plus vrai, mettant fin à la fatuité du monde, à la fatuité de la prédation, à la fatuité de la compétition et à l'éphémère de tout cela. 
 
  
 
L'Eau et le Feu, enfin unis dans le même acte d'Amour, se manifestent en vous. Au-delà même de ce que vous nommez énergie et vibrations, au-delà même de ce que vous nommez structures éternelles, se trouve ce que vous êtes. Je vous invite à l'être. Je vous invite à l'Infini de l'Amour.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Entendez et écoutez le chant de l'Immaculée Conception et de l’Immaculée Blancheur où nulle ombre et nulle tache ne peut apparaître. Je vous invite à aimer chacun, au-delà de tout antagonisme ou de personnes résiduelles.  
 
  
 
L'Amour vous invite à dépasser toute souffrance, tout manque comme toute incompréhension, car l'Amour est la compréhension finale, actualisée en ce monde, de ce que vous êtes. La personne y verra toujours la destruction, l'Esprit y verra la gloire de la Résurrection. 
 
  
 
Je vous invite aussi à ajuster votre point de vue en élargissant toujours plus l'ouverture à l'Amour, afin que vous aussi puissiez dire en ces ultimes moments : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. ». Ainsi l'Amour œuvrera à la guérison de ceux qui sont encore malades, à ceux qui sont encore endormis dans les affres de ce monde, malgré la beauté de la vie qui s'y est maintenue.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Il est temps maintenant de mettre en pratique le nouvel évangile de l'Amour, afin de communier avec chacun en la nouvelle Tri-Unité et en la nouvelle Eucharistie. Je viens réchauffer aussi ce qui peut être encore figé, du fait de l'histoire, du fait de l'âge, du fait du temps, du fait des obligations, en quelque domaine que ce soit, imposées pour vous endormir toujours plus dans les affres de la survie et dans les affres de l'oubli. 
 
  
 
Écoute. Écoute et entends ce que je te dis. Va au-delà même du sens de mes mots. Va au-delà de toi-même dans ce que tu crois être au sein de ce monde. Dépasse toute apparence, rejoins l'Enfance, rejoins le simple et tout deviendra évident, si ce n'est encore accompli. 
 
  
 
L'accouchement de la Terre a déjà eu lieu, il te reste à l'accompagner par ta propre délivrance. Au cœur de l'Amour, tu as toutes les ressources afin de retrouver la source de ton Être et ton Éternité. Tu n'as besoin de rien d'autre que d'être cela, sans rien exclure, en portant le même regard d'Amour et la même vibrance d'Amour en toi comme autour de toi. Dépasse tout antagonisme, toute lutte, toute récrimination envers quiconque comme envers toi-même. L'état de Grâce et l'action de Grâce ont pour effet de réaliser le grand pardon. Non pas celui qui est fêté chaque année mais celui du ciel qui se produit en ce moment. Je ne viens pas te demander de jeûner mais d'être toi-même en jeûne de ce monde. Je ne viens pas te demander de t'isoler mais bien plus de te révéler en totalité. Que cela soit par tes mots, par tes actes, que cela soit dans ton sommeil comme en ton Infinie Présence.  
 
  
 
Entends le chant de ton Être et écoute ce que te dit la Vie à l'intérieur de toi, afin que tes robes éphémères soient lavées dans le sang de l'agneau, retrouvant ainsi leur virginité afin de laisser place au corps d’Éternité. À chaque souffle l'Amour deviendra de plus en plus Évidence se suffisant à elle-même, où rien d'autre n'est nécessaire car l'Amour est partout dès l'instant où les voiles sont lavés dans le sang de l'agneau.   
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ne perds plus de temps, parce que le temps n'est plus ni compté ni décompté, car les temps sont là, en évidence à l'intérieur de toi et en évidence aussi où que ton regard se porte. Le mensonge se fissure, en toi comme en toute vie à la surface de ce monde, afin que rien de ce qui vous est encore caché ne le demeure. 
 
  
 
Je t'invite à la communion perpétuelle de l'Amour, à la simplicité de la Vie. Je t'invite à ta propre Liberté. 
 
  
 
Entends et écoute ce que te dit le Ciel, ce que te dit la Terre, car le Ciel et la Terre sont en ton cœur avant d'être perceptibles par tes sens. Le moment est venu que le Soleil rejoigne la Terre, le moment est venu que le jumeau du Soleil se dévoile à vos yeux, signant le décret de l'Ascension et de la Libération. Ne tiens pas compte des ultimes résistances, les tiennes comme celle du monde, liées à l'habitude, liées aux ultimes prédations essayant de résister à la vérité de l'Amour.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Demande, en ces temps d'Amour, ce que tu veux à la co-création consciente, à ton féminin sacré. Demande non pas la satisfaction des sens, non pas la satisfaction de l'éphémère, mais la satisfaction infinie de ton Éternité. 
 
  
 
Il n'y a pas de formulaire à remplir, il n'y a pas d'autre lumière à allumer que celle que tu es. Il n'y a pas de prière autre que celle d'être en Vie, au-delà de la vie de ce monde, tout en demeurant et en accompagnant ce monde en son Ascension et à sa Libération. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Écoute. Écoute dans le silence ce chant de la Liberté que murmure en ton cœur le Chœur des Anges, annonçant Celui qui vient - mais qui n'est jamais parti.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Aimé de l'Un et aimé de l'Amour, que peux-tu craindre, en l'Amour et en la Paix, en l'Amour et la félicité de la Grâce? Regarde bien en toi car ce qui peut craindre n'est pas toi, car ce qui a peur n'est pas toi mais simplement le travers de ce monde, enfermé depuis tant de temps et privé de liberté. Plus que jamais aussi aujourd'hui, pardonne et aime ceux qui ont agi au contraire de ce que tu es, afin de contrôler, de refreiner la vérité de l'Amour. Ne leur reproche rien car face à cela, ta seule arme est l'Amour et la pureté de l'enfant que rien ne peut souiller ni détourner. 
 
  
 
Alors dans le silence de ton être la Grâce grandit et la légèreté se fait jour, alors que vient la nuit de ce monde. Au plus profond de la nuit tu renais, non pas de tes cendres mais bien du Feu de l'Esprit, du Feu de la Création.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Il te faut avoir comme Lui les bras ouverts afin de prendre en ton cœur celui qui traverse l'écran de ta conscience, fût-il ton amour ou ton ennemi, car il n'y a aucune différence, si ce n'est pour la personne - mais tu n'es plus cela. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Permets-moi d'insister pour être en toi, car je suis aussi ce que tu es et ce, de toute éternité. Alors je répandrai en ton cœur le baume consécutif à l'Épée de Mikaël, te donnant la légèreté. Quelle que soit la souffrance de l'éphémère, de ton corps ou de ce monde, l’Éternité se dévoile dans la Grâce et dans la félicité. Au moment ultime, tu demeureras en extase durant la stase, te nourrissant de l'Amour et de l'Extase infinie de la jouissance éternelle, qui ne sera plus seulement limitée à un acte nommé sexuel ou affectif mais bien plus se générant de lui-même à chaque souffle.  
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Accueille et recueille le nectar de Vie. Accueille et recueille le Manteau Bleu de la Grâce et le Manteau de Vérité de l'Archange Mikaël. Là où tu es, et où que tu sois, la Lumière est. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Alors, je peux moi aussi te dire : « Mon ami, mon aimé ». 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Dans chaque recoin de tes espaces, intérieurs comme extérieurs, je serai la Blancheur de la Vérité, qui n'est autre que toi même dès l'instant où tu accueilles la simplicité et l'Enfance en totalité et sans conditions. Oui toi, toi qui doutes encore de la Vérité, toi qui tiens encore à ce corps ou à cette vie plus qu'à ta propre Éternité, ouvre-toi afin que la preuve de l’Éternité se déverse en toi, en totalité, mettant fin ainsi à toute question et à toute interrogation. 
 
  
 
Mon ami, mon aimé, entends-tu le chant de la Liberté ? En ce moment, il n'est plus question d'espoir ou d’espérance, mais bien vraiment de la vérité de l'instant, de la vérité de l'Amour. 
 
  
 
Entends-tu tes cellules chanter et crépiter dans le feu de joie du baptême de la Résurrection ? 
 
  
 
Entends-tu Celui qui s'approche et qui est déjà là, et qui viendra comme le voleur dans la nuit ?  
 
  
 
Dorénavant ta maison est propre. Quoi que tu penses et quoi que tu dises, quoi que tu souffres ou   quoi que tu manques, la Vérité n'est pas là. En l'Amour il n'y a rien à combler, il n'y a rien qui manque. 
 
  
 
Alors choisis en lucidité et en connaissance de cause, dépasse ainsi le monde de la causalité et accueille le monde de la Grâce où rien n'est séparé, où rien ne domine, où rien ne contraint. Cela est déjà là, en totalité. Non pas en ce que tes sens perçoivent mais bien plus en la fin de toute quête, en la fin de tout manque.  
 
  
 
Toi qui es là, toi qui es ailleurs, écoute et entends. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Accueille et recueille le sourire de la Vie. Non pas celle que tu vis ici-bas mais bien celle de l’éternité de ta Présence mettant fin à l’ici-bas. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
N'hésite plus et ose enfin être la Vérité. Ose et pose-toi là où tu es, ici ou ailleurs, et dansons ensemble la danse du Silence et la danse de l'Évidence. 
 
  
 
Nourris-toi de la joie, en cet instant, ici et ailleurs, comme en tout instant dorénavant. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Repose-toi enfin, car tu arrives au bout du chemin illusoire de la vie en ce monde, où on te fait croire qu'il y a quelque chose à améliorer, à gagner, jusqu'au moment où tu disparais, n'emportant rien de ce qui est éphémère et renaissant sans cesse au sein de la souffrance et du manque.  
 
  
 
Permets-moi de te bénir enfin, d'abord en Mon Nom, ensuite par la Radiance d'Anaël et enfin par la Radiance de Mikaël. Par trois fois je chante en toi le cri d’allégresse de la Liberté rythmé par l'Amour. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
Ainsi, va en paix. Ainsi, sois la Paix. Ainsi soit-t-il. Et aussi je peux te dire, de mon cœur à ton cœur qui n'est que le même Cœur : « Je te salue ». Ainsi je peux me taire, après avoir déposé en toi le Verbe vivifiant et éternel.  
 
  
 
Ainsi le Verbe Créateur descelle tes lèvres et ton cœur afin que tout ce que tu puisses dire ou penser soit marqué au fer rouge de l'Amour Véritable, et non plus par quelque préoccupation de l'éphémère. 
 
Ainsi se dessillent tes yeux afin que nulle paille ou nulle poutre ne puisse t’empêcher de voir avec le cœur, au travers de toute apparence. Alors je te le dis et cela sera mon dernier mot en ce jour : « Je t'aime. ». 
 
  
 
Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement, portant à toi la Tri-Unité Archangélique. 
 
  
 
Je te dis à toujours et à jamais, dans le cœur de l'Un. Et permets-moi de sceller de mes lèvres ton cœur, afin que celui-ci soit scellé à jamais en la Liberté et en l'Amour. Ici et ailleurs, que tu m'écoutes, que tu me lises, je te donne ma Paix, et je te rends à toi même. 
 
  
 
… Silence… 
 
  
 
  
 
  
 
*   *   *   *   * 
 

 
 
https://lestransformations.wordpress.com/2016/03/16/uriel-mars-2016/ 
 
  
 
  
 
   
 
  
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Mar - 06:05 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom