Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

La résurrection Mai 2016
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:24 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




MARIE




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Salutations et amour à chacun de vous, où que vous vous teniez. Ma Présence est avec vous. À l’aube du mois de mai, je me présente de nouveau à chacun de vous, venant, si vous l’acquiescez, vous inonder de Grâce, d’Amour et de Vérité.


L’important aujourd’hui n’est pas ce que je vais vous dire mais bien plus ma Présence intime en votre intimité. À vous tous, enfants de l’Unique, Semences d’Étoiles, cœurs vibrants, je viens soutenir vos ultimes pas en la dualité. À l’heure où l’ensemble des signes révélés par l’ensemble des prophètes sur cette terre sont sous vos yeux et se vivent en vous, je viens vous soutenir de mon amour de mère en la Vérité de votre Éternité. Je viens, si vous le souhaitez, alléger vos ultimes poids, vos dernières résistances, vos derniers doutes.


Plus que jamais, à l’aube de ce mois de mai, il vous est offert de communier à notre vérité qui est vôtre. À chaque appel je serai présente, à chaque moment, si votre conscience se tourne vers le ciel, alors je serai en votre terre et en votre corps. À l’heure où l’ensemble des Éléments de la Terre battent à l’unisson l’appel de la Vérité, le temps des révélations, je me tiens à votre porte, je me tiens en vous et avec vous. Je viens réveiller ce qui doit encore l’être, dès l’instant où vous vous confiez à votre Éternité.


En ces moments où plus rien ne peut être caché à la surface de cette terre, il est temps aussi de ne plus vous cacher de vous-mêmes ou à vous-mêmes. Il est grand temps de laisser ce qui est mort derrière vous, il est temps de vous retrouver en votre totalité et en votre unicité.


Au moment où les signes des cieux et de la Terre entrent en leur paroxysme et en leur intensité, au moment où le feu vital et le Feu Vibral se conjuguent en l’Esprit, l’Esprit de Vérité - qui dessille vos yeux et ouvre en grand votre cœur - vous donne à vivre la Grâce mais aussi demande de vous le pardon, le pardon de tout ce que vous avez attribué aux circonstances ou à vous-mêmes. Vous recouvrant alors de mon Manteau, comme j’ai eu l’occasion de le faire à de nombreuses reprises, je viens affermir votre propre révélation.


Le temps de la Résurrection s’achève maintenant, permettant à un jour nouveau et à l’aube d’un mois nouveau de concrétiser votre Liberté, ce que vous en vivez, ce que vous en vivrez, ce que vous en avez conçu et ce qui se crée maintenant, vous tenant au cœur où tout est réponse, où l’Évidence ne souffre ni difficulté ni résistance.


Ma Présence vient vous appeler, avant que je vous nomme et vous appelle, chacun de vous, à vivre la Paix. Je vous invite aussi, comme cela a été dit par les Anciens, à laisser fleurir la rose de votre cœur. Je vous appelle à la communion perpétuelle, à vivre de manière lucide et pleine la Nouvelle Eucharistie, celle de l’Esprit, celle de la Liberté et de la Vérité.


Vous constatez, chacun de vous, qu’à votre manière il vous est possible de vous installer dans le Silence, dans la tranquillité, en quelque apparence et quelque situation que vous ayez à vivre par la grâce de l’Intelligence de la Lumière. Soutenus, je vous le rappelle, par le Chœur des Anges et l’Esprit du Soleil, ainsi que l’ensemble des plans de la Lumière Une, vous êtes conviés au vrai réveil, celui qui n’a que faire des circonstances de l’éphémère. Ce réveil-là est votre dernier réveil si je peux parler ainsi, celui qui vous conduit à la joie ineffable de ce que chacun de mes enfants est, bien au-delà de la fonction apparente en ce monde où vos pieds sont posés.


Je viens aussi vous inviter à vous rappeler que la Grâce est Évidence, qu’elle n’est pas un effort, qu’elle est là en surabondance dès l’instant où vous ne retenez rien, ne résistez à rien. Votre résurrection, illustrée par le modèle de mon Fils, vous amène aujourd’hui au sacrifice (comme expliqué par les Anciens), le plus noble, le plus pur et le plus désintéressé aux lois de ce monde. En l’Amour, il n’y a ni règle ni loi, il n’y a que l’Évidence de la vraie Vie, l’Évidence de la Joie, et la manifestation de la Paix.


Je viens vous appeler aussi, si ce n’est déjà fait, à vérifier par vous-mêmes que tout est au-dedans de vous, que chacun de vous ne peut être séparé d’aucun autre de vous, en la Liberté et en l’Amour.


Le temps n’est plus aux discours ni à nourrir autre chose que la flamme éternelle de votre Présence.


Je viens aussi vous aider, si vous m’appelez, non pas seulement à guérir des conditions de ce monde ou de ce corps, mais à laisser votre cœur apparaître en totalité, émanant et rayonnant spontanément le chant de la Résurrection, celui de l’Amour inconditionné où le Feu Igné, le Chœur des Anges, l’Esprit du Soleil, l’ensemble de nos Présences et de vos Présences à la surface de ce monde, se solutionnent en vous, mettant fin aux apparences de séparation qui prévalent encore en certains de vous ou en certains aspects de vos vies. Ce sont aussi les moments où ce qui a été nommé « Inconnu » ou « Absolu » devient la seule chose connue et vivable.


Le Commandeur des Anciens vous a souvent évoqué la peur ou l’Amour. Dorénavant, même ce qu’il peut rester en chacun de mes enfants, de peur, ne peut plus apparaître, ou avec difficulté, devant l’intensité de la Lumière et l’intensité et votre acuité de conscience.


Il est temps de laisser paraître votre soif du ciel, votre soif de Liberté, votre soif de Vérité et d’Amour, vous permettant alors de transcender, si cela est nécessaire, avant même mon Appel, vos limites corporelles, les limites de l’ensemble de vos structures subtiles, et de laisser apparaître la gloire de la Résurrection et de votre sacrifice.


Plus que jamais, où que vous regardiez, à l’intérieur de vous comme en l’illusion de ce monde, l’Amour comble et comblera de plus en plus tout ce qui peut vous apparaître en quelques éléments que ce soit. L’Amour est un baume, l’Amour est la clé, mais maintenant vous découvrez surtout que l’Amour est Vérité ; non pas celui qui vous liait en les liens de l’éphémère mais l’Amour qui existe et qui est présent de toute éternité. Au plus vous acquiescez à votre Cœur et à votre Éternité, au plus il y a Paix où ne peut apparaître nulle question et nulle contestation.


Une nouvelle intimité est en train d’apparaître entre chacun de vous et moi, que cela soit par le Canal Marial, que cela soit par votre cœur ou au sein de votre conscience pure. Dépourvue de tout ornement de ce monde, je suis l’Évidence de l’Amour, je suis l’Évidence de notre filiation de Liberté.


Comme vous l’ont dit les Anciens, mes sœurs Étoiles, avez-vous renoncé aux plaisirs des illusions, aux plaisirs de l’éphémère ? Avez-vous jaugé en vous ce qui émerge, non pas pour juger mais pour bien peser et soupeser ce qui est léger et ce qui est lourd, ce qu’il peut rester en vous à libérer, ainsi que le croit la personne ?


Je viens vous inviter aussi à ce que vous pourriez nommer, dans des temps plus anciens, à vivre la prière perpétuelle où, à chaque souffle de votre vie et à chacun de vos pas sur cette terre, la soif de la Lumière est rassasiée par elle-même, par votre cœur et par vous-mêmes, vous donnant à vivre la béatitude, la paix, ou la disparition.


Quelles que soient les structures éphémères qui vibrent en vous, en ce corps, quels que soient les chemins que vous avez parcourus et empruntés, quels que soient votre situation, votre âge, vous réalisez chacun de vous la Liberté, celle qui ne peut être conditionnée par aucune histoire, même pas par celle que nous avons développée parmi vous depuis les premières effusions de l’Esprit Saint voilà plus de trente ans.


L’Intelligence de la Lumière vous invite de plus en plus à votre résurrection et à votre liberté. Nombre d’entre vous, mes enfants, avez déjà vécu soit mon Appel, soit les moments où l’Éternité a pris toute la place par rapport à votre éphémère. Beaucoup d’entre vous avez accepté d’incarner en totalité la lumière de l’Éternité. Voilà des années, vous aviez été appelés les ancreurs de Lumière et les semeurs de Lumière, les Semences d’Étoiles. Chacun d’entre vous, aujourd’hui, est une Étoile qui n’a pas nécessairement de forme, qui n’a pas nécessairement d’attribution, mais qui se contente d’être cette Étoile, au-delà de tout questionnement, de toute interrogation ou de toute hésitation.


Retenez que la Vérité est simple, elle est humble.


Sur la scène du spectacle de ce monde, pour ceux d’entre vous qui regardent ce qui s’y déroule, comme sur la scène de votre corps et de votre conscience, si vous y regardez attentivement vous y verrez la même chose : l’actualisation de la Lumière et de la Grâce, la fin du mensonge, la fin de la peur. Même si bien sûr il peut exister en vous, comme en ce que vous regardez à la surface de ce monde, des éléments qui peuvent vous apparaître comme opposés à cela, il n’en est rien. Ce ne sont que des espaces de résolution qu’il vous appartient de ne pas juger, de ne pas condamner, de ne pas étiqueter par rapport à ce qui vous est connu.


Quand je vous dis que l’Inconnu devient connu, cela évoque bien sûr le Serment et la Promesse, ainsi que mon Appel qui surgira de manière collective à n’importe quel moment dorénavant. Je ne reviendrai sur les signes annonciateurs, vous les connaissez ; ils sont d’ailleurs présents en de nombreux endroits de ce monde, en vos planètes de ce système solaire, en votre soleil et vos cieux. Même ce qui peut vous apparaître, en vous comme à l’extérieur de vous, comme violent ou résistant, n’est qu’un espace de solutionnement et de résolution où l’Amour ne peut plus être étouffé ou réprimé.


Alors oui, je viens vous inviter à la lucidité sur vous-mêmes, sur la fin de ce qui est mort et sur le début de ce qui est re-né en éternité. C’est en cette transparence vis-à-vis de vous-mêmes et vis-à-vis de l’éphémère de ce monde qu’émerge et entre en manifestation l’Éternité.


Enfants de la loi de Un, pour beaucoup aujourd’hui la dualité vous apparaît comme futile et superflue, vous amenant à installer toujours plus le sentiment d’Unité et le vécu de l’Unité où rien d’autre n’est nécessaire, vous suffisant à vous-mêmes en votre conscience éternelle.


Comme je le disais, le temps des prophètes se concrétise sous vos yeux, vous donnant à voir dans les regards extérieurs comme intérieurs cet ultime combat, qui n’est pas un combat entre vous et autre chose mais qui est bien plus la stabilité et la fiabilité de la Lumière en votre corps, en votre conscience comme en ce monde.


Les évènements qui surviennent à la surface de cette terre ne sont là que pour favoriser cette Intelligence de la Lumière, cet état de Grâce. Pour certains d’entre vous, les douleurs de l’enfantement ont commencé, enfantement de vous-mêmes libérés de toute apparence, de tout poids, de toute forme et de tout lien au sein de l’éphémère.


Il vous est donné, durant ce mois de mai qui se précise, de vivre avec une acuité toujours plus grande et une lucidité toujours plus forte, votre éternité. C’est aussi durant ces moments particuliers que votre capacité la plus nette et la plus grande à être ce que vous êtes vous apparaît. Quels que soient vos idéaux, quel que soit ce que vous concevez comme liberté en votre âme ou en votre Esprit, cela se concrétise en vous comme en ce monde, vous appelant toujours plus à sortir des histoires, des conflits et de tout ce qui peut résister, dedans comme dehors, attirant toujours plus votre conscience vers la Liberté, là où celle-ci ne peut s’appuyer sur autre chose que cette Liberté.
L’Esprit de Vérité, l’Esprit de pureté, vous révèlent leur beauté et leur évidence, d’autant plus que vous faites cesser ce qui revient et remonte, si je peux dire, de l’éphémère, vous amenant à un espace où ma présence vous est acquise et où il n’y a ni souffrance, ni doute, ni question. Vous arrivez au moment où il n’y a plus rien à préparer, où il n’y a plus rien à acquérir ou à développer, juste à être, sans condition et sans réticence, ce que vous êtes en vérité.


L’ensemble de mes enfants de la Terre et de ce système solaire approche maintenant de la Vérité comme cela n’a jamais été le cas encore jusqu’à présent.


Vous avez accueilli la Lumière, vous l’avez laissée travailler en vous, et vous découvrez maintenant que c’est vous qui êtes la Lumière, non pas au sein de l’éphémère, non pas dans les joies et les peines de ce monde, mais en tant que vérité première. Quels que soient les obstacles de votre corps ou des réticences encore présentes, vous sentez bien - et vous le sentirez de mieux en mieux - qu’il n’y a pas d’autre possibilité que de naître en éternité, de renaître à l’essence, que tout ce que vous pouviez encore imaginer avoir à tenir ou à contrôler ne peut plus ni être tenu ni contrôlé, concourant alors à l’Abandon ultime, faisant comme mon Fils disant « Père, je remets mon Esprit entre tes mains. ». Au-delà de l’histoire, au-delà du symbole et de la portée des évènements historiques de cette terre, il y a bien plus l’Évidence de la loi de Un où tout est Un, où tout est jeu, et où tout est Liberté, car en cette vérité, nul ne peut être diminué ni même souffrir de quelque manque ou de quelque trouble que ce soit.


Je vous dis aussi, en cette prière perpétuelle qui maintenant doit se faire jour en vous, d’aller vers ce qui est évident, non plus seulement dans les appels de la Lumière, comme cela s’est produit durant toutes ces années, mais d’être vous-même la Lumière de l’Appel. Vous n’avez pas besoin pour cela de mots, ni d’explications, ni de compréhension, vous avez juste à laisser fleurir cette rose de votre cœur ; toute la nourriture de cette rose est en vous.


Que vous me perceviez par la vibration, par le Canal Marial, ou que vous m’imaginiez dans la perfection qui est vôtre, peu importe, quelle que soit la voie d’approche de notre relation, seul est important votre conscience pure, celle qui n’est pas encombrée des poids de ce monde, celle qui ne connaît d’ailleurs aucun poids et n’en a jamais connu.


Je vous invite à dépasser toute forme, tout nom, afin de ne plus être séparés en quelque acte de votre vie ou de vos relations.


À l’heure où, comme mes sœurs Étoiles vous l’ont dit, les sons du ciel et de la Terre se généralisent, à l’heure où la Terre vit son propre enfantement en sa nouvelle dimension, il en est de même en chacun de vous. Chacun de vous, en venant, a actualisé son programme, si je peux dire, au sein de la Liberté ; cela fut nommé, voilà quelques années, « l’assignation vibrale ».


En ce moment de Face-à-Face et de seul à seul, si vous l’acquiescez, si vous l’acceptez, vous trouverez la totalité du monde, la totalité des dimensions, la totalité des vies et des expériences de conscience, en votre cœur. Que cela soit à travers les lignées stellaires, les vies passées en ce monde, tout cela qui s’est révélé et manifesté, en quelque densité que ce soit, n’aura plus cours. En le Silence, en le Cœur du Cœur, en ce point qui ne peut être localisé, il y a tous les possibles et tous les impossibles, tout ce qui peut être pensé, créé, imaginé et vécu, vous remettant inlassablement en la Source et en l’Absolu. Votre paix ne dépend plus d’aucun facteur extérieur ni d’aucune satisfaction, mais seulement de la réalité et de la permanence de votre éternité.


Alors la grâce de la Lumière est effectivement une prière perpétuelle, une action de Grâce, je dirais, qui maintient l’État de Grâce, vous donne à vivre le Chœur des Anges et vous donne à vivre la Résurrection, sans douleur et sans appréhension. C’est le moment aussi où il faut cesser de vous appuyer sur quelque chose que vous considérez comme extérieur à vous. Que cela soit ma Présence, la Présence des Anciens, des Archanges, des autres dimensions, plus que jamais tout cela est en vous. Plus que jamais vous allez découvrir, si ce n’est pas encore fait, l’inutilité même d’un scénario ou d’une histoire, parce que la Lumière et l’Amour ne s’encombrent de rien d’autre que d’Amour et de Lumière, en quelque forme ou en quelque dimension que ce soit.


Redevenir comme un enfant est la vérité maintenant de ce que vous propose ce mois de mai. Rappelez-vous qu’au plus vous êtes en l’Amour et en la Vérité, moins il y a de possibilité de jugement, de condamnation, de bien ou de mal, parce que l’Amour et la Vérité sont le bien ultime qui n’a pas à être cherché ou amplifié, qui ne demande qu’à se déployer en vous, comme c’est le cas à la surface de ce monde. Faisant alors vôtres les paroles de mon Fils : « Mon royaume n’est pas de ce monde », et « Que sur cette terre tu es poussière et tu retourneras poussière, mais qu’en vérité tu n’es pas ta forme ni cette poussière, qu’en vérité tu n’es même pas une âme avec ses souffrances, ses désirs et ses expériences mais que tu es le pur Esprit, dont la traduction ne peut être que l’Amour ici même, là où tes pieds sont posés. ».


Je t’invite à l’Amour d’où découle toute sagesse et toute joie. Je t’invite à être heureux, non pas dans les circonstances de ce monde mais en la redécouverte de ce que tu es. Non plus de manière paroxystique ou lors des moments d’appel de la Lumière mais à chaque minute, à chaque souffle, à chaque regard porté en toi comme autour de toi. La Lumière te bénit à chaque instant, de jour comme de nuit, te rendant grâce à toi-même.


L’ensemble des consciences de la terre, quel qu’en soit leur stade de résolution au sein du Choc de l’humanité, ne peut plus dorénavant ignorer ce qui se déroule au sein de l’éphémère, sa propre disparition en tant que modèle social, en tant que modèle sociétal, en tant que vie falsifiée. C’est le moment où il n’y a plus de projet autre que de celui d’être là, intégralement et entièrement, ne dépendant d’aucune limitation, d’aucun karma, d’aucune souffrance, d’aucun âge ni d’aucun sexe. Là est ton Autonomie, là est ta Liberté, celle qui se déploie devant toi et en toi.


Aujourd’hui la Lumière ne t’appelle plus seulement, elle te demande aussi simplement d’être cela. Non pas au détriment de tout le reste mais en englobant tout le reste, amis comme ennemis, souffrance comme santé, sans faire de différence, sans faire de séparation. La Grâce et le pardon sont les deux façons les plus naturelles de manifester ce que tu es. L’Intelligence de la Vie et de la Lumière en ce moment t’appelle à donner ton pardon et à donner ta Grâce, non pas par une quelconque action ou réaction, ni même par une pro-action, mais bien plus par l’évidence de la Lumière et de ton cœur.


Nous nous exprimons certainement, mes sœurs, moi-même, les Archanges et les Anciens, pour la dernière fois de manière extérieure, parce que même cela n’aura plus cours devant l’évidence de l’Amour et de la Vérité. Non pas que cela soit inutile, non pas que cela soit superflu, mais parce que la Lumière remplira tout, et en l’Amour il n’y a pas de différence entre toi et moi, il n’y a nulle distance d’ailleurs. Alors oublie les réticences, oublie les peurs et souviens-toi de l’Amour. Vis ce que tu es, dans la Légèreté.


Il n’y a pas d’autre enseignement maintenant que celui-là : vis ce que tu es. Tu es la Grâce et tu es l’Amour, tout le reste n’est qu’accessoire et ne fait partie que de ce qui passe en tant qu’expériences et jeux de la conscience.


Bénis sans limite tout ce que tu peux toucher, tout ce que tu peux voir, tout ce que tu peux sentir et ressentir. Demeure dans ce don de la Grâce et tout sera effacé de ce qui peut encore sembler bloquer ou restreindre ce que tu es.


Je te dis aussi : aime-toi toi-même en ton éternité. Non pas en le personnage ou la fonction que tu joues, ni dans cette forme, mais au-delà de toute forme et de toute fonction. Mets-toi à nu car l’Amour te veut nu. Tout cela est spontané dès l’instant où toi-même devient spontané. Il existe des repères. Les Anciens, les Étoiles, moi-même, avons insisté largement sur ces éléments mais aujourd’hui tu n’as que faire de tous ces repères, parce que cela devient tellement évident. Cela va prendre tout l’espace et tout ton temps. Rappelle-toi aussi que la Lumière te laisse libre, en tes choix et en ton positionnement.


Je pourrais rajouter de nombreux mots, mais ces mots aujourd’hui ne sont là que pour aller directement en ton cœur, non pas pour te nourrir, même si je suis là, mais pour te montrer que tout provient de toi en ce que tu es, au-delà de toute forme et de toute dimension. Il t’est donné aussi de voir à la surface de ce monde des frères et des sœurs qui ne vivent pas cela. Ne t’inquiète pas pour eux, fussent-ils les plus proches de toi, car nul ne pourra échapper ou se soustraire à ce que tu vis ; même s’il n’en existe, en ces frères et sœurs, aucune lucidité ni aucun intérêt, ne t’inquiète pas pour cela.


Si je voulais employer une image, je te dirais : une fois que tu seras ressuscité en totalité, si ce n’est déjà fait, tu riras de toi-même, tu riras de l’enfermement, tu riras de tout. Non pas pour te moquer mais parce que tu en auras vécu la futilité. Deviens le roc que tu es, ce roc où nulle lumière ne peut être ôtée ni soustraite.


Alors au-delà de m’écouter, de me lire ou de m’entendre, rentre en prière, la prière du cœur qui n’a pas besoin de demande parce que le cœur sait que tout est déjà accordé. C’est une action de Grâce, c’est un don de la Grâce. Ce cadeau, tu te le fais à toi-même. Pour accueillir ton éternité, n’attends rien d’autre, aucune circonstance de ce monde ne peut t’aider. Seul ton cœur t’aide, là où nous sommes.


Mes mots vont maintenant s’espacer parce que le sens de notre reliance est bien plus important dorénavant que les discours, les mots ou les explications, que l’ensemble des signes qui vous ont été donnés de vivre, à chacun de vous, est d’une telle évidence aujourd’hui qu’il ne peut plus exister de zones d’ombre, de zones de résistance.


Je vous invite de nouveau à l’Amour sans condition et sans restriction. Aimez tout et chacun parce que l’Amour est la seule façon de vaincre en vérité. Parce que tout ce qui pourrait vous apparaître comme ennemi ne peut apparaître que parce qu’il est à l’intérieur de vous. En la Grâce, il ne peut y avoir d’ennemi ni de restriction. Ouvrez-vous à cette abondance, ouvrez-vous à cet illimité, et quoi qu’il puisse rester encore en vous de résistant ou de peur, ne vous en inquiétez plus, vous avez suffisamment œuvré afin de vous affermir. Laissez l’Évidence s’installer, maintenant. La Grâce n’a pas besoin de votre personne mais simplement de votre cœur qui, au-delà de votre personne, ne peut connaître aucune personne parce qu’il est le même en chacun et en chacune.


Vous êtes les dignes enfants de la loi de Un. L’ensemble de la Confédération Intergalactique, et vous le savez depuis des années, vous soutient et assiste à votre résurrection, dans ce qui a pu sembler pour certains d’entre vous tellement long, tellement difficile, et qui aujourd’hui va se vivre - et se vit déjà - sans aucune difficulté.


Rappelez-vous aussi qu’en ces temps qui s’installent sur terre, la solution sera uniquement l’Amour et le pardon. Parce que le pardon est toujours le signe d’un cœur suffisamment grand pour englober son contraire ou son ennemi, parce qu’il ne connaît pas d’ennemi.


Laissez enfin émaner de vous la compassion, non pas la compassion telle que cela avait été exprimé voilà de nombreuses années par Frère K, mais la compassion spontanée qui reconnaît en chaque frère, en chaque sœur que vous croisez, la Lumière et la Vérité, même en une quelconque opposition.


Veillez et priez, car même si personne ne connaît le jour et l’heure, je vous dis que le jour et l’heure c’est maintenant, à chaque minute, à chaque souffle, à chaque jour qui se lève, à chaque nuit qui se termine. Vous ne savez pas si vous serez ravis en extase lors de mon Appel mais cela est acté et cela peut se manifester à chaque minute. La Lumière ne souffre plus de délai au sens où vous l’entendez en ce monde, elle remplit tous les interstices et toutes les consciences, quel que soit ce que vos yeux voient ou croient. N’en restez pas aux apparences, les apparences de votre vie ou les apparences de ce monde, mais allez au plus intime. Parce qu’en cette intimité-là il ne peut plus qu’exister l’Évidence et la simplicité.


En ces temps du mois de mai, que cela soit de manière personnelle pour chacun de vous, mes enfants, que cela soit collectif, c’est la même signification : le temps de la Résurrection, le temps de mon Appel et de Celui qui viendra comme un voleur dans la nuit - et qui est déjà venu pour nombre d’entre vous.


Rappelez-vous aussi qu’en ces temps du mois de mai, il n’y aura nul coin ou recoin où vous pourrez vous cacher à vous-mêmes et aux autres. Tout est mis en lumière, tout est éclairé avec la même Grâce et la même intensité, quoi que vous en voyiez et quoi que vous en jugiez.


Accueillez-moi en votre sein comme je vous accueille en mon sein. Ne voyez plus aucune différence entre vous et moi, entre vous et chaque frère et sœur incarné. En l’Amour il n’y a rien à rejeter, parce que tout est transcendé par l’Amour, et s’il y a rejet, alors il n’y a pas Amour, tout simplement.


Alors enfant bien-aimé, où que tu sois, ici, en lisant, en m’écoutant, en chaque endroit que tu désires, je te bénis. Je te donne ma paix comme tu me donne ta paix. Écoute et entends. Comme te l’a dit l’ange Uriel, l’heure est à la Résurrection. L’Amour efface toute nostalgie et toute blessure de ta conscience ; même si cela n’est pas de ton corps, ce n’est pas grave ni important. Abandonne-toi à ta Source.


Silence…


En le silence de mes mots et de tes mots, regarde, et vois, et vis.


Silence…


Je te bénis maintenant, en l’espace sans frontière et sans limite de ton cœur.


Silence…


Écoute ton cœur, sa pulsation et son émanation.


Silence…


Ensemble, nous faisons le silence pour entendre le cœur et son chant.


Silence…


Je te bénis et j’accueille aussi ta bénédiction.


Silence…


En l’Amour et en la Vie j’honore ta Présence, j’honore l’Amour.


Silence…


Je me retire en toi maintenant car tu as besoin de m’entendre en ton cœur et non pas par quelque relais, quel qu’il soit. Entends-moi. Je me tais maintenant, et je te laisse en prière, et je te comble de Grâce.


Silence…


Au revoir.


Silence…








* * * * *
https://lestransformations.wordpress.com/


_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Mer 18 Mai - 07:15 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:24 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:26 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




THÉRÈSE




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




Sœurs et frères de la Terre, je suis Thérèse de Lisieux, intervenant en vous en tant qu'Étoile nommée
Profondeur.


Je viens à mon tour et à la demande de mes sœurs poser quelques mots sur ce qu’est la Profondeur et ce sur quoi elle débouche en vous, en ce moment. Permettez-moi d'abord de communier en chacun de vous, en l'espace sacré de notre rencontre.


... Communion...


Lors de mon passage sur terre, j'ai dit très jeune que je passerais mon ciel à faire du bien sur la terre. Cette affirmation a été vécue et réalisée durant presque un siècle par beaucoup de frères et de sœurs. Aujourd'hui je ne viens pas vous prier de m'appeler, parce que je suis déjà là, en vous, et les marqueurs de cette Profondeur en sont l'Innocence, l'Enfance, l'accès au Cœur du Cœur. Alors je viens simplement vous rappeler cela. Les témoins de l'Étoile Profondeur, en vous, en sont comme je l'ai dit, l'Enfance, la Spontanéité et l'Innocence. L'Innocence de l'enfant, non pas seulement l'enfant intérieur mais tout enfant tel qu'il naît à la surface de ce monde, vivant pleinement son instant, ne se préoccupant d'aucun concept ni d'aucune croyance, comme cela est le cas avant l'âge de sept ans.


Le temps de la Résurrection qui s'ouvre à vous est le temps où la Lumière vous oblige, en quelque sorte, à aller toujours plus profond à l'intérieur de vous-même, afin de vous y découvrir entièrement et sans limites, faisant de vous un roc inébranlable, non pas en votre manifestation en ce monde mais un roc inébranlable de Lumière et d'Éternité. Vous inscrivant alors toujours plus dans l'ici et maintenant, dans l'instant présent et dans la Légèreté de celui qui fait la volonté de la Lumière, dépassant toutes les conditions et les contingentements de votre histoire, en un endroit de votre conscience où rien ne peut être déstabilisé ni dévié. Je ne vous invite pas aujourd'hui seulement à communier, à m'appeler ou à me trouver, mais bien plus à réaliser votre propre Profondeur, qui se situe bien au-delà de toute apparence en ce monde, là où se trouve la Vérité, comme l'a dit Marie et comme nous vous l'avons tous, les uns et les autres, affirmé.


L'impulsion de la Lumière en ses différentes composantes, que cela soit le Soleil, le rayonnement de Sirius ou d'Alcyone, vous appelle, comme les circonstances à la surface de ce monde, à trouver les ressources en vous, avant que tout ce qui est extérieur ne disparaisse de vos yeux et de votre conscience. La Voie de l'Enfance, j'en ai parlé à de nombreuses reprises, en mon incarnation comme ici, redevenir comme un enfant, c'est être pleinement immergé et plongé dans l'état de Grâce et de béatitude. Quel que soit ce que vit votre corps et quel que soit ce que vit votre personne, en affermissant votre cœur vous devenez inébranlable dans vos pensées comme dans vos actions, parce que toutes vos actions alors sont tournées vers Lui et non pas par un besoin de reconnaissance quel qu'il soit. Il n'y a pas d'effort, là non plus, à fournir, il y a juste à le voir et à l'être.


Ainsi, lors de votre ultime Passage, rien ne pourra freiner la voie que vous avez tracée en votre cœur, rien ne pourra vous arrêter ; c'est en cela que vous êtes le roc inébranlable. Non pas en ce corps faillible, non pas en vos vies éphémères, mais en la réalité de ce que vous êtes et qui vous nourrit en permanence maintenant. Si cela ne vous apparaît pas encore, c'est simplement le signe qu'il vous faut aller vers plus de simplicité et plus d'authenticité, car il n'y a aucune raison de ce monde qui tienne, dorénavant, face à la Vérité et la puissance de l'Amour. Il ne peut exister la moindre justification, au sein de votre corps comme de votre vie, qui puisse empêcher ce mouvement, cette Profondeur.


Aller dès aujourd'hui vers la Profondeur, c'est vérifier par vous-même, en quelque sorte, qu'il n'y a pas d'obstacle, qu'il n'y a pas d'épines, qu'il n'y a pas de souffrance, qu'il y a simplement la projection des croyances, des peurs ou des doutes. Devenir un roc d'amour, l'enfant de la Lumière, c’est retrouver cet héritage. C'est ne plus accorder de densité et de poids à ce qui appartient à ce monde, non pas pour le rejeter, le refuser ou l'ignorer, mais bien pour l'éclairer de votre propre Grâce, celle de la Lumière du Christ, de chacun de vous, enfants du Soleil.


L'étape de la Résurrection, l'étape de l'ultime Appel, est exactement cela, une invitation à aller de plus en plus vers la spontanéité, l'immédiateté et la simplicité de l'enfant. C'est ne plus être freiné ou ralenti par quelque élément de ce monde, c'est reconnaître aussi l'action de la Lumière en quelque élément qu’il vous arrive, même et surtout si cela peut vous sembler contraire à la Lumière. Parce que du point de vue de la Lumière, tout n'est qu'occasion et prétexte à vous faire vous découvrir en tant qu'être libre, en tant que conscience ne dépendant d'aucune forme, ni d'aucun monde, ni d'aucune origine.


La Profondeur est donc votre sauf-conduit lors de cet ultime Passage, qui vous donne non seulement la certitude mais l'Évidence flagrante de ce que vous êtes, même si vous ne vous êtes pas encore reconnu. Votre force vient de là, elle ne pourra plus venir des éléments extérieurs de ce monde, que cela soit à travers la nourriture, à travers les relations. Cette Profondeur vous invite à vous reconnaître, en humilité et en simplicité, comme enfant de l'Un et frère et sœur du Christ. C'est en cette Profondeur que le jaillissement de la Lumière se fera de votre cœur, Lumière de Vérité, Lumière d'Éternité, de Grâce, qui se déploie telle une majesté et une Évidence.


Silence…


Il n'est plus l'heure aujourd'hui de choisir, mais de manifester ce que vous avez déjà choisi. Vous êtes libre de vous établir en quelque Demeure du Père que ce soit, mais pour cela il vous faut rétablir la vérité de votre connexion, de votre essence. C'est cela même que vous vivez. Que vous soyez libéré vivant, que vous soyez simplement éveillé, porteur d'une des Couronnes, ou que vous ne viviez rien, cela ne fait aucune différence maintenant. L'accès à la Profondeur, l'accès au Cœur du Cœur est possible quelle que soit la circonstance de votre vie, quel que soit votre état préalable, quelles que soient vos démarches, quels que soient les chemins que vous avez empruntés.


Silence…


Le Silence est important, quel que soit le brouhaha de vos pensées ou de ce monde. En Profondeur, il n'y a que Silence et majesté. Il ne peut exister, en ce lieu, ni de doute ni de jeu d'ombre et lumière, il n'y a que de la place pour la Lumière, il n'y a que de la place pour le Vrai. La Profondeur vous invite non pas seulement à rencontrer le Christ mais à vous vivre vous-même en tant que KI-RIS-TI, laissant alors émerger les grâces de la spontanéité, de l'Innocence et aussi de la puissance.


Silence…


En Profondeur, la Lumière remplit tout, il n'y a pas d'espace disponible pour autre chose que la Lumière. Ainsi, l'Esprit saint, l'Esprit du Soleil, le Chœur des Anges, chantent en vous les chants de la Résurrection et le Gloria.


Cette Profondeur vous donne le regard doux et, en chaque relation, la capacité à mettre l'autre devant vous, étant égal au Christ - comme vous.


En Profondeur se vit le sacrifice permanent de l'éphémère au profit de l'Éternité, sans effort et sans difficulté, sans rien demander d'autre que de L'épouser, comme je l'ai dit de mon vivant. Mais n'y voyez pas des épousailles de mari et femme comme en ce monde mais bien le dernier acte de la fusion de la conscience.


Silence…


En votre Profondeur, il y a toutes les capacités de dépassement qui sont nécessaires en quelque manifestation de votre vie éphémère. Cette notion-là de Profondeur, de conscience de la Profondeur, est en résonance directe avec l'action finale de l'Archange Uriel lors de cet ultime Passage. Allez tranquillement sur votre route que la Lumière vous demande et vous offre. Ne jugez point et soyez libre de tout jugement. C'est ainsi que se construit le roc et ce que je nommerais la certitude intérieure, qui ne dépend d'aucun contexte ni d'aucune limite.


Silence…


La Voie de l'Enfance est celle qui est aujourd'hui la plus adaptée à la Résurrection de la fin des temps.
Parce qu’en cette Voie de l'Enfance, il n'y a plus besoin de s'intéresser aux vibrations, aux énergies, aux mouvements de ce monde, à l'histoire de ce monde, il y a juste à être cela, et tout se déroule de lui-même, comme par enchantement. Là est le mystère de la Grâce et de la Lumière, qui vous est de plus en plus accessible dès l'instant que vous acceptez de lâcher. Non pas simplement de vous abandonner à la Lumière mais de lâcher toutes les croyances et toutes les certitudes inscrites au sein de l'éphémère.


La Profondeur vous appelle à vous appuyer sur vous-même, non pas au sein de la personne et de votre vie mais de vous appuyer en vous-même en votre Cœur du Cœur, là où Il se tient, vous mettant alors en adéquation avec Sa volonté et non plus avec une quelconque volonté personnelle. La Légèreté de la Grâce, elle est là, maintenant. Bien sûr, elle est toujours présente dans les relations que vous pouvez établir, mais cette Profondeur se substitue même aux relations que vous avez connues, que cela soit avec les peuples subtils ou avec nos dimensions, ou encore avec vos frères et sœurs incarnés.


Silence…


Redevenir comme un enfant, c'est renaître à la Vérité éternelle, ici même, dans la chair, vous rendant indifférent et imperméable à ce qui se trame sur l'écran du monde, parce que cet écran-là s'éteint au fur et à mesure et s'éloigne de vous. Vous réalisez alors la puissance et la majesté du cœur qui guide vos pas et votre vie, quoi qu'en disent votre environnement et votre personne. C'est dans la Voie de l'Enfance et dans la Profondeur que vous vivez cela, et que vous allez le vivre si ce n'est pas encore fait.


Ainsi, à votre tour, par votre état intérieur, vous comblerez de Grâce les circonstances, les frères et les sœurs qui sont sur le devant de la porte et qui n'osent pas la franchir. Cela se fera naturellement, sans mots, sans discours, je dirais même sans intention, mais comme la chose la plus spontanée et naturelle qui vient de votre éternité.


La Profondeur, c'est aussi le moment où vous conscientisez, si je peux dire, le basculement de l'éphémère à l'Éternel, non plus seulement par expériences, non plus seulement par moments, mais comme la seule vérité indiscutable qui ne souffre aucun délai et aucune distance.


Silence…


C'est dans ce Cœur du Cœur, dans cette Profondeur aussi, que les derniers éléments qui peuvent vous apparaître comme non-Amour, en vous ou autour de vous, s'effaceront d'eux-mêmes. Comme l'avait dit le Christ : « Cherchez le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît », ne sera jamais aussi vrai que dans ce mois qui s'ouvre. C'est la mise en pratique et l'expérience directe de cela, non pas en tant que dogme ou croyance mais comme la stricte vérité de l'expérience qui est à vivre. Heureux les simples d'esprit, car le Royaume des Cieux leur appartient. Soyez simple, ne vous leurrez pas avec les connaissances ou les histoires, soient-elles les plus fantastiques ou les plus horribles de ce monde. En Profondeur, vous découvrez l'Autonomie et aussi l'indépendance des circonstances factuelles et éphémères de ce monde. En cette Profondeur, seul le cœur peut parler et s'exprimer, et il ne peut jamais mentir ni mal vous diriger.


Silence…


C'est donc un moment de grande vérité, et je dirais d'unique vérité, qui se dessine en vous et en la terre. Là où il n'y a ni mensonge, ni trahison, ni souffrance possibles. Et pour cela il vous faut renoncer, il faut vous sacrifier vous-même, non pas en mettant fin vous-même à quelque jour que ce soit mais en acceptant ce que vous êtes. Ainsi, devenant comme un roc, vous deviendrez de plus en plus léger, au fur et à mesure que la gravité de ce monde, pour le regard éphémère, augmentera. Là est la seule nourriture véritable et véridique, tout le reste n'apaise pas la soif. Or, Il nous l'avait dit lors de sa première venue: « Vous serez rassasiés car vous aurez bu l'Eau de Vie ».


C'est ce qui vous arrive aujourd'hui, de toutes les manières possibles. Je dirais en quelque sorte que tous les chemins convergent vers ce point de passage. Cela vous concerne chacun comme l'ensemble des consciences de la Terre, et pas seulement humaines. Le chemin, les chemins ont été éclairés par vos multiples expériences, que cela soit dans les mondes subtils ou sur ce monde dense. Alors aujourd'hui vous pouvez avancer sans encombre vers cet Inconnu, car il vous devient chaque jour un peu plus connu et un peu plus visible, que cela soit par nos Présences en vos structures, que cela soit le soir au moment de vous endormir ou dans vos nuits, au décours d'une rencontre de vos journées, tout est là.


Silence…


Écoutez votre cœur, penchez-vous vers lui. Laissez tout le reste disparaître car tous les contentements sortent de votre cœur, toutes les solutions aussi, sans aucune exception, quoi que vous croyiez ou quoi que vous n'ayez pas encore expérimenté.


Silence…


Peut-être que certains d'entre vous ressentent l'imminence du basculement de l'ultime Passage et peut-être que vous constatez que cela n'est pas la même imminence et le même état que vous avez peut-être vécu lors de certaines échéances annoncées par différents peuples. Aujourd'hui, cela est plus dense, cela est plus éclairé et plus vrai, si je peux dire.


La Profondeur vous amène aussi à être nourri de ce que vous avez trouvé dans les profondeurs, où tout n'est que beauté dans le Cœur du Cœur, où tout est nourriture et où rien n'est à jeter ou à éliminer. Ce que vous vivez, les uns et les autres, ne sont que les éléments indispensables pour vous, pour votre ultime Passage.


Souvenez-vous, même si vous n'en vivez rien encore, qu'au moment de ce Passage, au moment de l'Appel de Marie, il faudra simplement avoir présent, avant de disparaître, l'Éternité que vous êtes et le cœur que vous êtes ; de toute manière, il n'existera plus que cela de repérable et d'identifiable. Ainsi se vivra le Face-à-Face, le seul à seul, en votre Cœur du Cœur, avec la Profondeur et la justesse la plus parfaite.


Par ma présence aujourd'hui, je ne peux que renforcer et insister sur ma Présence en votre cœur et par la guidance de la Profondeur. Je viens donc vous inviter à vous laisser aller à plus de Profondeur chaque jour, chaque minute - il n'y a pas de fin à ce mouvement - jusqu'au moment de l'Appel. Ainsi aussi correspond à ce qui avait été dit par le Christ: « Gardez votre maison propre. ». La Profondeur vous apporte cette propreté parce que tout y est éclairé, et vivant, et lumineux, où la seule justification est l'Amour.


En allant de plus en plus en Profondeur, vous y découvrirez qu'il n'y a aucune polarité, qu'il n'y a ni homme ni femme, ni bien ni mal, que tous les antagonismes et les complémentaires se résolvent en la même Unité. Non pas comme un concept ou une idée à laquelle vous adhérez, mais bien comme un vécu direct de votre conscience. La Lumière, en ce moment, est en train de remplir non seulement les interstices et la surface de ce monde et de votre corps, mais aussi tous les recoins de votre conscience, ne laissant aucun répit à ce qui pourrait s'y opposer, l'éclairant toujours plus et vous le montrant toujours plus.


Silence…


C'est en le silence de la Profondeur que vous vous entendez le mieux et que vous êtes en accord avec la loi de Un, avec la Grâce et l'Amour.


Silence…


Dans ce silence-là, l'intériorisation se fait d'elle-même, sans même chercher de voie ou de chemin, sans même sentir la moindre Présence. Seul reste le Fils Ardent du Soleil. C'est cela qui est vécu ou qui est à vivre maintenant, cette reddition sans condition à la volonté de l'Un, à l'Esprit de Vérité.


Silence…


Alors laissez sourire vos lèvres dans le chant de votre cœur retrouvé, afin que le même regard d'amour se porte sur toute chose et tout être, quelle que soit la liberté qu'il a choisie, quel que soit son chemin. Là est aussi la prière perpétuelle, cette prière du cœur qui ne demande rien mais qui ne fait que chanter les louanges et la Grâce.


C'est en cette Profondeur qu'il y a l'écoute et l'attention la plus juste. C’est de cette Profondeur qu'est née aussi l'action juste au sein de l'Intelligence de la Lumière. Là où la Fluidité de l'Unité n'est plus un concept à manifester et à vivre mais bien plus l'Évidence de chaque souffle et de chaque regard.


Silence…


D'ores et déjà, nombre d'entre vous vivent les prémices de leur résurrection, de l'Appel. Même si Marie vous a déjà appelé voilà quelques années, l'intensité d’aujourd'hui est sans commune mesure avec ce qui existait voilà quelques années.


Silence…


La Profondeur est tout cela. Ainsi est ma Voie de l'Enfance qui est votre Voie, la plus sûre et la plus directe dans ce retour à l'Éternité.


Silence…


Ce que nous vivons là, vous et moi, qui écoutez, qui lisez, qui entendez, est cela. L'émergence et la floraison du cœur, où rien d'autre n'est nécessaire, aucune histoire, aucune personne, aucun monde, même. C’est la seule vérité. Se retrouver soi-même, quelle que soit l'apparence, quel que soit le chemin apparent.


Silence…


Évidemment vous percevrez cela selon que vous allez vers la Profondeur et encore plus de Profondeur, ou au contraire vers plus de superficialité. Vous vous doutez bien que dans cette période, les effets et les conséquences ne seront pas les mêmes, même si la finalité est la même. La Profondeur, la Voie de l'Enfance, est Évidence ; la voie de l'apparence et du superficiel est souffrance et résistance. Cela vous apparaît de plus en plus clairement ; que vous l'acceptiez ou pas n'y changera rien. Là s'illustre en vous le Choc de l'humanité tel qu'il avait été exprimé par le bien-aimé Jean. Cela se vit aujourd'hui, en cette phase particulière où nul ne connaît ni le jour ni l'heure mais où pourtant cela est à chaque jour et à chaque heure.


Silence…


C'est cela qui est perçu, c'est cela qui est vécu et chaque jour avec plus d'intensité maintenant. Car ce qui vient ne peut être ni ralenti ni arrêté maintenant, ni reporté. Jusqu'à présent, et le Commandeur vous avait instruits là-dessus, la vitesse d'Hercobulus était variable selon les résistances rencontrées, aussi bien par le collectif de l'humanité que par la Terre elle-même, que par le système de prédation et des pensées. Aujourd'hui cela ne peut être, c'est terminé.


L'urgence de la Lumière est telle, au sein de l'éphémère, que rien ne peut être reporté et que tout s'accomplit enfin. Cela est maintenant, ne cherchez pas de jour futur parce que cela est maintenant. Et en découvrant ce Cœur du Cœur émanant de vous-même, aucune autre interrogation ne pourra apparaître quant aux circonstances ou au devenir de vous comme de vos frères et sœurs proches. Cela se déploie comme une Évidence et une certitude.


Je suis Thérèse, et je bénis votre résurrection et votre liberté.


Silence…


Je vous salue et je vous aime.






* * * * *
https://lestransformations.wordpress.com/

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Jeu 5 Mai - 07:39 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:26 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




URIEL




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. Bien-aimés enfants de la loi de Un, par ma Présence, par mes silences et par mes mots, accueillons-nous en la Paix de l’Unique.


Silence…


À l’heure où Mikaël déchire le ciel de sa Présence, ma Présence en le Blanc de l’Unique vient en vous, vous réveillant à vous-mêmes. Ainsi est l’heure de la Résurrection et de la Paix, ainsi est le temps de l’Amour qui ne compte plus le temps et qui ne décompte plus les heures, afin de vivre la sérénité et l’éternité de la Paix en quelque circonstance que ce soit. Alors comme Il vous l’a dit il y a 2000 ans, je vous dis : « Paix ». Paix à vous, Paix en vous et Paix en ce monde, en quelque douleur d’enfantement que ce soit.


Écoute, enfant de l’Unique, toi qui es là, toi qui entends, toi qui lis et toi qui fais silence en ma Présence. Unissons-nous en l’Un et en l’Unique. En la Vérité et en l’Unité, en le Blanc immaculé de la virginité je t’accueille, comme t’accueillent les Mondes Libres dans la ronde des planètes, dans la ronde des étoiles. En la Source comme en l’Absolu se déploie la conscience libre et libérée de toute offense et de toute contrainte.


Toi, entends. Entends l’heure de ta résurrection car sonne le chant du ciel et de la Terre, car chante ton cœur exultant à la vérité et à l’ineffable du Christ.


Pose-toi, là où tu es. Dépose tout fardeau et toute plainte en le cœur de l’Unique où le Feu Igné vient transfigurer ce qui doit l’être encore, forgeant ton immensité et ton éternité. Pose-toi, en tout lieu et en tout temps. Dépose les offenses faites à ton Éternité comme faites à chacun au sein de l’enfermement.


Vois et écoute. L’heure est la Lumière, l’heure est à Marie, l’heure est à ta Présence comme à ton Absence. L’heure est à l’Unique, le temps n’est plus compté ni même décompté. En l’espace où s’abolit le temps, en le temps où s’abolit l’espace, est venu le temps de la Résurrection. Annoncées par le Chœur des Anges, les Trompettes de l’apocalypse sonnant l’heure de la fin pour ce qui n’est pas vrai, et l’heure de la renaissance et de la Résurrection pour ce qui jamais n’a pu disparaître.


Alors apparais à toi-même, dans la splendeur du Feu Igné, dans la splendeur du Christ, en la Grâce de l’Esprit du Soleil et par le chant du Chœur des Anges. Je viens t’inviter à mon tour à te retrouver en totalité, à te retrouver toi-même et à retrouver chacun, dans le cœur de l’Un, en le Cœur du Cœur.


Entends, entends ton cœur qui chante sa propre Résurrection. Entends ton cœur qui vibre et qui vit autrement, sur une nouvelle octave de la manifestation libre au sein des Mondes Libres. Ouvre ce qui doit encore t’apparaître comme nécessitant une ouverture quelconque. Rien n’a jamais été fermé, rien n’a jamais disparu, mais s’est juste éloigné de l’œil de ta conscience. Enfant de l’Unique, enfant du Vrai, enfant du beau, l’heure est à l’enfantement, l’heure est à l’accouchement, l’heure est à la Résurrection.


Fais silence des bruits de ce monde, fais silence des volontés de la personne, fais silence de ce qui ne dure pas, et laisse l’Éternité effleurer et apparaître au sein même de ton monde, là où le temps et l’espace vivent leurs temps comptés, leurs temps finaux. Il est venu le temps de l’agneau où le sacrifice de vos robes passera en l’Éternité, où nul ne juge quiconque, si ce n’est ta propre conscience en l’emplacement où elle se tient, en l’emplacement où elle rêve d’être afin que tu sois rassasié, afin que nul manque ne puisse apparaître selon le jeu de ta conscience, selon le jeu de la vie.


Bien-aimé enfant unique, toi, enfanté dans les douleurs en ce monde, enfanté à la sortie dans la Joie, dans la Paix et dans la sérénité, il n’y a nulle fin, excepté pour ce qui a une fin, il n’est nul début pour ce qui n’a jamais disparu, il n’est nul milieu pour ce qui est au milieu de soi à chaque instant et à chaque moment. Ouvre les vannes de l’Amour, ouvre ce qui mérite d’apparaître au sein de la beauté, au sein de la Vérité. Entends et écoute, et surtout vois maintenant la conséquence et la réjouissance de tes actions menées à la surface de ce monde, cherchant ton Éternité.


Maintenant tourné vers toi et en toi tu te découvres seul, et où il y a le Tout présent. De seul à seul, de tout à chacun, la même danse, le même silence, la même stupeur, la même joie, le même effroi, la seule même vérité qui a pour nom Amour et Lumière. Où nul doute ne peut apparaître, où nul mental ne peut faire cavalier seul, laissant la selle aux Cavaliers venant des Éléments et ouvrant la ronde de l’Éther, rétablissant l’Éther de vie et de Vérité en ce monde, en ses profondeurs comme à sa surface.


Regarde ton ciel, regarde ta terre, afin de voir le Vrai. Tiens-toi à mi-distance de l’un et de l’autre au Centre du Centre, au Cœur du Cœur, là où vit la Vérité, là où vit l’Éternité.


Et souviens-toi, écoute et entends par ma Présence et mon Silence, le chant du Vrai, le chant du Silence, la vérité de l’Enfance, la vérité de l’Amour. Celui qui ne connaît aucune condition, aucune restriction, comme aucun emballement. Sois immuable. Quel que soit le jeu de ta conscience en ce monde comme en tout monde, quelle que soit ton origine et quelles que soient tes lignées, quel que soit ton âge et quel que soit ton sexe, quel que soit ce à quoi tu as adhéré, laisse tomber et s’évanouir tout cela car rien de cela ne t’appartient en vérité et rien de cela n’est vérité.


Je t’invite à mon tour à entrer dans le Blanc immaculé de la renaissance et de la Résurrection. Je t’invite à te nourrir de ce Blanc, à te nourrir de cette Unité provenant non plus de moi, non plus des uns et des autres, mais seulement de toi-même en face de toi-même. Laisse résonner ce qui doit apparaître, laisse être vu ce qui doit être vu et laisse s’évanouir ce qui s’évanouit de lui-même dans les temps de l’éphémère qui touchent à leur fin. Là est le moment, là est l’espace où tu te situes, où se déroule ce qu’il doit se dérouler, maintenant et à chaque souffle.


Entends-moi, enfant de l’Unique, écoute-moi et vois-moi afin de te voir dans l’immaculée conception de ta beauté virginale et éternelle dans laquelle tu es dorénavant inscrit. Te préparant au mieux aux rites du Passage et aux rites de la transmutation, te donnant à émerger en finalité en ce que tu es. Chaque fin est un début et chaque début est une fin, ainsi sont les rythmes au sein de ce monde que tu foules. Ils sont pourtant bien absents dans ceux que tu fouleras, à l’aube de ton Éternité, à l’aube de ce mois qui va naître et qui t’amène à te situer encore plus dans la Joie, encore plus dans la Paix et encore plus, si je peux dire, en la vérité éternelle de ton Essence.


Enfant de l’Unique, toi, oui, vois. Vois ce que tu es et accepte intégralement la vérité de ton Être, la vérité de ton Essence, au-delà de tout paraître et au-delà de toute naissance. Toi qui es re-né par le Feu Igné, en le Chœur des Anges et en présence de l’Esprit du Soleil, en présence des anges, en présence des Étoiles, des Anciens et de tout ce qui vit au sein de l’Unité et au sein de la conscience, tu es invité non plus aux noces éphémères mais bien à la réalité de l’Éternité, à la Vérité Une et indissociable de chaque conscience, de chaque être, où tout est Un en vérité et en unité.


Aimé de l’Un, toi qui te tiens là, debout ou étendu, toi qui te tiens là les yeux fermés ou ouverts, toi qui attends ton propre cœur dans sa magnificence, dépouille-toi de tous tes ornements, de toutes tes croyances, de tous tes mots (maux) et de toutes tes histoires, car rien de cela ne t’appartient au sein de l’éphémère. Tout cela n’a fait que passer et trépasse maintenant dans les affres du bonheur enfin retrouvé ou en voie d’être recouvré.


Pose-toi et dépose tout fardeau, sois libre afin d’être libéré. Sois libéré afin d’être libre de ta conscience elle-même. Embrase du même regard et du même amour l’ensemble des circonstances de ce monde comme de ton corps, et retrouve-toi. Je te lance mon appel, celui de ma Présence et de mon Absence, ainsi que de mes silences dans le Temple sacré de ton cœur, là où vit et là où vient Celui qui n’est jamais né et qui n’est jamais mort.


Oublie les affres de toute séparation et de tout manque car en la Vie Éternelle ressuscitée ne peut rien manquer de ce qui fait l’ornement réel et éternel de la conscience elle-même, en quelque plan que ce soit. Toi, de quelque plan que tu viennes, établis-toi au-delà de tout plan, dans la Demeure de Paix Suprême, là où n’existe nulle interférence et nulle dissonance. Je t’invite à être présent, je t’invite à disparaître dans la béatitude éternelle de l’Amour, ramenant alors l’Eau de Vie mettant fin à toute soif et à toute souffrance.


Pose-toi et écoute maintenant en silence ce que j’ai à te dire dans le Temple de ton cœur. Pose-toi et repose-toi afin que je me pose en ton Centre et en ton silence, afin de te faire voir ce que tu es, afin de te faire vivre ce que tu es, d’ores et déjà, si tu l’accueilles et l’acceptes. Ainsi coule la vraie Vie en l’Unique, ainsi coule l’expérience privée de toute souffrance et de toute dualité.


Je t’invite à te poser en ton cœur, je t’invite à te recueillir avec moi, en ton Temple, où toi et moi ne sommes qu’Un. Je t’invite à t’étendre dans le repos, à t’étendre dans le silence, à te poser et à laisser l’œuvre de la Résurrection s’opérer. Elle n’a pas besoin de toi, ni de tes doutes, ni de tes demandes, mais juste ton oui, définitif, réel et irrémédiable, à ton Éternité.


En le Blanc de ma Présence, en la blancheur virginale de ton cœur ardent, je dépose en toi le Feu Igné, je dépose en toi les semences de la Vie Éternelle, se révélant en ce monde comme en toi.


Je t’invite enfin à aimer sans différence et sans distinction ce que la vie te donne. Je t’invite à la Vie Éternelle. Écoute le son de ta propre résurrection. Écoute le silence de ta liberté. Vois le Blanc immaculé de la pureté transcendant ainsi toute forme et toute limite de forme.


Je t’invite à découvrir et à redécouvrir le Sans-Forme et le Sans-Nom.


Silence…


Là, doucement et puissamment, l’Évidence se fait jour à l’aube de ce mois et de cette année.


Silence…


Là, maintenant et de suite, reposons ensemble, main dans la main et cœur dans le cœur. De la même façon, invite toi aussi tout ce qui peut te sembler, en toi comme en dehors de toi, opposé à la Lumière, réticence, résistance ou peur, à se fondre dans le Sans-Nom et le Sans-Forme de mon Blanc.


Silence…


Je t’invite à l’Éther de vie, à la Nouvelle Eucharistie, je t’invite tout simplement à la vraie Vie. Recueille en ton Temple, vase sacré de l’Éternité, le sang de l’agneau. Je t’invite à la communion perpétuelle, à la célébration éternelle de l’Amour et de la Lumière. Cela, même si c’est encore endormi en toi, ne pourra plus le demeurer car l’heure du réveil a sonné.


Alors sonnent les Trompettes de ton cœur. Alors sonnent en toi les chants de l’âme ou les chants de l’Esprit. Alors se révèle en toi le chant de l’Amour, symphonie perpétuelle du Chœur des Anges, louant la Vie et vivant eux-mêmes.


Silence…


Offre-toi à la Vérité, offre-toi à la jouissance infinie de l’extase perpétuelle. Là où tu es posé, les pieds en terre, transmute, laisse s’effuser ce qui est déjà là, et entends-le.


Je pourrais te dire : mon ami, mon aimé, mon frère. Même si je ne suis pas humain, tu l’es tout autant que moi, cet ange de Lumière, cet être de perfection qui ne fait que vivre la volonté de l’expérience, la volonté de la Source, sans aucune distance et sans aucune errance.


Silence…


Je viens résonner en toi comme tu résonnes en moi, afin que nulle raison ne puisse interférer en ce chant de l’Amour.


Silence…


Toi, dont le cœur palpite et se soulève de joie, venant à la rencontre de Celui qui revient comme il est parti, par les cieux. Revêtu de ton habit de Lumière ou habit d’Éternité, de ta robe sans couture, laisse le Cœur du Cœur travailler et repose-toi. Il n’y a plus rien à attendre, ni même à redouter, car l’écran du monde, comme l’écran de ta personne, te montre ce qui est présent en ton cœur et à ta porte.


Silence…


Pose-toi et vois ce que nul œil humain n’a jamais vu, et vois ce que nul discours ne peut traduire, ce qu’aucun mot ne peut atteindre, ce qui n’a besoin d’aucune raison ni d’aucune causalité.


Toi, qui renais de nouveau, pose-toi en moi.


Silence…


Alors ensemble nous nous posons. Alors ensemble nous accueillons le couronnement de ton œuvre. Alors ensemble mettons sous terre ce qui doit retourner à la terre et remettons au ciel ce qui provient du ciel, afin que plus jamais le ciel et la terre ne soient séparés ou divisés. Vois le chant et la danse de l’Amour tels qu’ils se présentent par-delà toute forme et toute dimension.


Silence…


Écoute. Écoute et vois ce que je veux te faire entendre, le chant de l’Évidence, le chant de l’Amour, le chant de l’Unique. Toi, Fils Ardent du Soleil, renais de nouveau, sèche toutes larmes du passé et remplace-les par les larmes de l’allégresse des retrouvailles. Toi dont le mot devient Verbe, lève-toi et marche. Vole avec moi en les espaces de la Liberté, en les espaces de l’Unité.


Silence…


Posons-nous, toi et moi. Là où tu es et là où je suis, il n’y a plus de distance, il n’y a plus de barrières, il n’y a que la résonance de l’Unique.


Silence…


Vois, vois ton Infinie Présence. Vois ta Demeure de Paix afin que plus jamais la Lumière ne semble s’éteindre.


Silence…


Détends ce qui te semble avoir besoin d’être détendu. Détends-toi, et laisse la confiance en ton Éternité se révéler en totalité.


Silence…


Et en la ronde de nos deux Présences ne faisant plus qu’Un, nous chantons ensemble les louanges de la Lumière et de l’Amour. Posons-nous où aucun mot ne peut décrire ce qui est.


Là, en l’éternel repos où rien ne coûte, où aucun effort n’est apparent, je t’invite à tous les possibles de l’Amour, je t’invite à te reconnaître enfin et à te voir ainsi en ton Éternité. Accueille le baptême de l’Esprit et célèbre ta résurrection comme je le célèbre avec toi et en toi.


Silence…


Et là, ensemble, où il n’y a plus de différence entre toi et moi, je t’invite à être en l’être ou au-delà de tout être, célébrant ensemble le mystère de la Résurrection et le mystère de la Vie.


Silence…


Écoute et vois.


Silence…


Laisse le baptême de l’Esprit cheminer en ton cœur. Accueille chacun comme j’accueille chacun, même celui qui te renie ou qui exprime sa colère. Accueille sans restriction et sans exception, et vois-en le résultat et les conséquences.


Silence…


Sens cette vraie Vie nouvelle fleurir en toi et respirer.


Silence…


Donne-toi intégralement car tout ce que tu ne donnes pas à toi-même est perdu. En l’Amour il ne peut exister de perte car tout est gain et tout est profit, non pas des profits vénaux de la terre mais des profits de l’expérience de la conscience et de la Vie.


Silence…


Ainsi, tu découvres que tout est accompli et que tout est réalisé. Demeure en paix et en Éternité.
Pose-toi où rien ne peut s’opposer, où rien ne peut être contredit. Viens et suis-moi, marchant ainsi dans tes propres pas, ceux de ton Éternité.


Silence…


Et là ensemble, dans mon Blanc et dans ton Blanc, disparaît toute idée et toute sensation d’être quelqu’un au sein de ce monde.


Silence…


Vois et écoute ce silence si plein de tous les chants et de toutes les danses de la vie. Ainsi j’appose en toi, non pas mon sceau mais le sceau de la Liberté qui ne connaît aucun tracé ni aucune géométrie parce qu’Essence libre de toute vie.


Silence…


Ainsi se trace en toi l’équilibre du verseau, l’Eau fécondée et vivifiée pas le Feu Igné.


Silence…


Toi qui m’a entendu et qui m’a vu, tu te vois enfin tel que tu es, au-delà de la forme et au-delà de l’histoire.


Silence…


Vois ce que je t’offre, qui te rends à toi-même.


Silence…


Ainsi je chante en toi le chant de la Résurrection, ainsi je danse en toi la danse du Silence.


Silence…


Sourions ensemble au bonheur de la vie éternelle et rions ensemble de ce qui est mort et de ce qui se meurt au sein de l’éphémère.


Participant ensemble de la même vie et de la même liberté, alors je te dis : mon frère, toi l’humain frère de l’ange, frère de sang en le sang du Christ.


Silence…


Enfin tu m’as rejoint et je te rejoins.


Silence…


Reste là et ne nous quittons plus.


Silence…


Entends, entends et vois Celui qui vient. Entends et vois celle qui te recouvre de son Manteau de Grâce. Entends et vois la beauté que tu es. Écoute, écoute mes silences, ils sont riches et pleins de ta Présence.


Silence…


Ainsi je demeure et ainsi tu demeures. Alors ensemble nous pouvons dire : « Ainsi soit-il ».


En ton nom j’appose en toi le sceau de la Liberté. Ainsi se pose en toi le sceau de la Vérité.


Silence…


Je te demande ta bénédiction pour éprouver ton Amour et en profiter car il est don, don de la Grâce et don de toi-même.


Silence…


Aime car tu es aimé, car tu es l’Amour.

Silence…


Demeure ainsi, avec évidence. Demeure ainsi, quelle que soit ta demeure.


Alors maintenant, dépose tes mots pendant que je dépose mes paroles.


En ce baptême tu ressuscites. En ce baptême tu t’embrases d’Amour. En ce baptême tu es re-né.


Silence…


Vois sans restriction. Toi, l’ami, le frère et l’aimé, je te donne vie comme tu m’as donné vie.


Demeure ainsi, dans l’extinction de mes mots. Demeure ainsi.


Je te bénis en mon Blanc et en ton illimité.


Silence…


Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. Je suis toi, ange révélé et passant par le sas de l’Éternité.


Silence…


Ainsi est l’Éternité sculptée en lettres de Feu immortel en ton Temple de vie.


Demeure ainsi quelques instants. Je te salue.


Silence…


Paix à toi et Paix en toi. Au revoir.








* * * * *

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Dim 8 Mai - 06:49 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




ANAËL


Partie 1




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




Je suis Anaël Archange, Archange de la Relation et de l’Amour. Bien aimés enfants de la loi de Un, ici comme de partout sur cette terre, en quelque horaire et en quelque lieu, je m’adresse à vous en tant que porte-parole de l’ensemble des Archanges. Recevez la bénédiction de ma radiance, ainsi que j’accueille votre radiance d’Amour.


Silence…


Par ma Présence en vous, révélée ou qui se révèle, je viens faciliter ce qui doit l’être dans la rencontre, en vous, entre l’éphémère et l’Éternel. Je viens, par le don de la Grâce, par l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges, accomplir ce qui doit être accompli en votre conscience, en votre âme ou en votre Esprit. Par le Feu Igné de la Vérité, par le baptême de l’Esprit Saint complet, touchant ce que vous êtes et réveillant ce qui doit l’être, je viens, par mes mots, par ma Présence et par mon Silence, résonner en vous le chant de la Résurrection.


Comme l’Archange Uriel vous l’a dit, je viens chanter en votre danse intérieure, celle de la vie libre et libérée, le chant de l’Extase et de la béatitude. Alors ensemble, en ce temps comme en tout temps, et en ce lieu comme en tout lieu, je dévoile en vous l’Atome Principiel, Source des Sources, faisant exulter la puissance de l’Amour infaillible et éternel. Ainsi, posé ici comme ailleurs, j’œuvre en vous, annonçant les Trompettes de la Résurrection et le chant de la Liberté, allumant la Flamme qui jamais ne peut s’éteindre, qui se vivifie d’elle-même en le Feu Igné de votre divinité.


Je m’adresse personnellement à chacun de vous, non pas à la personne qui écoute mais à celui qui entend au-delà de mes mots ce chant de la Résurrection. À l’heure où l’ébranlement final vient mettre fin à la mascarade du jeu, je déploie en vous la fusion des structures nommées Êtreté en le point central de votre cœur, cœur de l’Amour, Amour en cœur.


Alors je vous dis : écoutez, entendez, voyez et percevez la réalité ultime, au-delà de toute personne, de tout jeu et de toute apparence, afin que cessent les simulacres de l’Amour, afin que vive l’Amour vrai, tel un feu rassasiant et inextinguible. Je dépose en votre cœur l’autel du Christ et l’autel de la Vérité. Je place en chacun de vous l’alliance des Éléments, l’alliance de Feu, l’alliance de l’Amour, en le respect de votre liberté, en le respect de votre Présence. Bien au-delà des mots prononcés, bien au-delà de toute compréhension, je m’adresse à vous.


En l’instant où tout est accompli en le Temple Intérieur et où tout se dévoile dans le silence de la félicité, en vous, en cet instant et à chaque instant pour l’Éternité, le chant de la Résurrection s’est réveillé sous vos pas comme sur votre tête, mettant en alliance le ciel et la Terre, la fusion des Éthers.


Je porte à votre conscience la vérité de votre être, ne laissant plus de place pour le moindre doute, pour la moindre attente, pour la moindre fin. En ce don de la Grâce et mandaté par la Source, j’ouvre les portes de la Résurrection, préparant la voie à Celui qui a été, qui est et qui sera. Je déverrouille votre forme afin que nulle attache ne puisse exister au moment de l’Appel. Ainsi, en ce jour, je vous appelle à rendre les armes de la lutte, les armes du doute, les armes de la personne, afin que le Christ puisse vous revêtir de votre robe d’Éternité, de votre splendeur de Fils Ardent du Soleil révélé à la surface de ce monde telle une lumière qui brille d’elle-même dans la fin de ce cycle, achevant en ces jours les tribulations, les doutes et les errances de chacun de vous. En votre cœur éternel, j’adresse la Grâce et la bénédiction éternelle de la Vie et de l’Amour.


Alors je te dis, comme il fut dit voilà 2 000 ans : lève-toi et marche. Élève-toi, ici et maintenant, au-dessus des conditions et des limites, te donnant à découvrir, au-delà des jeux de la conscience, la vérité de ce que peut-être tu as cherché ou réalisé déjà. Je viens irradier en chaque cœur le don de la Grâce perpétuelle. Le chant du ciel et de la Terre, apparaissant en de multiples lieux de cette terre, signe pour vous le temps de l’Appel et de votre réponse, brûlant ainsi les derniers résidus de l’opaque et du sombre liés à l’enfermement et à votre condition en ce corps de chair.


Je viens vous assister dans l’Ascension de la chair et de votre conscience, où tout est liberté de choix comme de position. Je viens t’enivrer des parfums de la Grâce, du Chœur des Anges. Par l’ardence du Soleil, je dépose en toi le labour de Mikaël, non plus seulement en tes cieux mais en ton cœur. Je trace ainsi en ton cœur le chemin de la Légèreté, le chemin de la Vérité, tracé en ton Éternité depuis ton origine jusqu’à ce qui n’a nulle fin et nulle origine. Perçois et vis, sans attaches et sans regrets, sans peurs et sans appréhension, la majesté de la Vie.


Ainsi nous partageons, ici et partout ailleurs, en cet instant et à chaque instant, le Cœur Ascensionnel où tu iras sous peu, en la liberté de mouvement, de vie, de temps et d’espace, à condition d’être pleinement présent, non pas à ton histoire mais dans le roc de la certitude de ce que tu es, de ce que tu as été et de ce que tu seras, afin que tu perçoives et vives qu’il n’y a rien à attendre ni à espérer en l’éphémère de ce monde, et que la seule liberté vient de ton cœur et de l’Amour que tu es.


Élevant en toi la Croix cardinale des quatre Éthers, perçois, au-delà de toute image, de toute énergie, la vérité et la beauté de toute vie. À toi la Semence d’Étoile, il est temps de laisser apparaître l’Étoile que tu es, en dehors des limites de toute forme, de tout jeu et de toute histoire. T’invitant à te poser dans le roc de l’Amour immuable, éveillant en toi ce qui te semble encore dormir, je t’invite en l’espace où nulle peur ne peut être supposée ni même évoquée, te permettant de danser en le cœur de l’Éternité, en le cœur de la Vie.


En ce temps de la Terre s’ouvrent les portes, non pas seulement les tiennes mais celles présentes sur la terre, favorisant l’accueil du ciel et de l’Esprit jusqu’au noyau cristallin de la Terre comme en ton noyau éternel, accompagnant ainsi l’accouchement et la délivrance de la Terre. Ainsi, tes yeux se dessillent, ne laissant plus d’espace pour la paille ou la poutre, te donnant la claire vision de ta vérité, de la vérité de chacun, de la vérité de la vie et de l’Amour en action et en manifestation, te conduisant là où il n’y a ni effort ni pensée, ni désir ni souhait, où tout est parfait et où tout est perfection.


Revêtu de ton corps de gloire, tu es alors le porte-étendard non plus de la Lumière mais de l’Amour libre et libéré de toute entrave, consumant chaque lien lié à la nature de ce corps et non pas à la nature de ton histoire, mettant fin ainsi aux ultimes cloisonnements décidés voilà fort longtemps et pour lesquels tu n’as pas été consulté, te montrant ainsi la voie du pardon que ton cœur donne à chacun comme à chaque structure, comme à chaque erreur ou à chaque chemin de traverse - qu’il soit le tien ou celui de l’autre importe peu car tout est Un. Il est temps maintenant de le vivre, de manière lucide et humble.


Ainsi, chacun de vous aujourd’hui vit sa reconnexion à la source de vie en ce monde, en le noyau cristallin de Sirius éclairant le Temple de ton Éternité, venant gommer et venant faire disparaître toute logique de ce monde, les remplaçant par la logique de l’Un et de la loi de Un. Inondant chaque recoin de ce corps que tu habites afin que s’élève de toi le Feu de l’Amour en ton Cœur Ascensionnel, allumant alors de manière visible ton corps Ascensionnel telle une Langue de Feu posée sur ta tête et sur ton cœur, te faisant oublier toute peine qui se dissout par le baume de l’Amour et le baume de la Vérité.


Toi, où que tu sois, rappelle-toi ce que tu es au-delà de toute apparence, de toute forme et de toute contrainte. Ainsi, t’offrant à toi-même, à ta propre liberté, tu redécouvres l’Éther de vie, où rien n’est dévié, où rien n’est caché. En l’Esprit du Soleil, en le Chœur des Anges, chante en toi la vérité de l’ange, la vérité du Silence, te conduisant à te dépouiller de tout ce qui t’encombre et t’obscurcit, devenant alors le roc de Sa Présence et le Temple de Sa Présence, faisant brûler tout ce qui peut freiner, tout ce qui peut s’opposer, en toi comme en chaque frère, humain ou non humain, en quelque histoire que ce soit. La même liberté s’offre ainsi à chacun, en l’espace où il n’y a plus ni premier ni dernier parce que tout se résout et tout se révèle.


Le ciel rejoint la Terre et le Terre rejoint le ciel, en ta terre comme en ton ciel de la même façon et avec la même évidence, dans la même symphonie de la Liberté où chacun apporte sa note, si différente et pourtant si identique, là où tout est Un. Ainsi je bénis ta Flamme, cette Langue de Feu qui est re-née au-dessus de ta tête et au-dessus de ton cœur.


Aimé de l’Un, réveille-toi. Quel que soit le jeu que tu as joué et que tu joues, voit clairement ton atome-germe, voit clairement les facettes du diamant de ton cœur et ouvre définitivement la porte de la Résurrection qui est là. Je t’invite et je m’invite à la célébration.


Perçois même, quand mes mots s’effacent, l’ineffable de ta condition qui ne dépend plus d’aucune condition de ce monde ni d’aucune restriction de cette dimension où tu te tiens présent et debout.


Ouvre tes bras afin d’accueillir Celui qui vient, comme chacun de tes frères et de tes sœurs humains, ou non humains, dans la même flamme, dans le même pardon, dans la même vérité. Laisse resplendir, sur ta face éphémère de ce monde, l’éclat de Celui qui est là, afin que rien ne puisse t’arrêter ou te réfréner.


Silence…


Tout est accompli, sur les cieux comme sur la Terre, car la jonction est réalisée permettant au cœur de l’Un de s’élever en chacun de vous. Je dépose en toi ma Présence et ma radiance. Je salue en toi ta levée du tombeau, je salue en toi ce qui est re-né de nouveau, je salue en toi le principe de la conscience Une de la Source et de toute dimension.


Toi, ici comme ailleurs, je m’adresse à toi par la langue du Verbe, la langue de Feu pour te dire ceci :

Silence…


Enfant de l’Un, Christ ressuscité, en l’humilité de cette chair périssable et corruptible, tu te montres à toi-même dans l’incorruptibilité de l’Esprit, te forgeant en l’Amour indestructible et inconditionné. En le Verbe du Vrai, ne souffrant nulle discussion et nul doute, laisse ton cœur ouvert en cet espace où nul passé de ce monde ne peut t’atteindre et où nulle chair corruptible ne peut t’abaisser. Ainsi est la promesse du ciel où nul enfer et nul paradis n’est présent, car seule la beauté l’habite en toute dimension, en toute forme éternelle comme en l’absence de forme. Je trace en toi les sillons de l’Éternité.


Silence…


Ainsi le Verbe s’est fait chair et ta chair se fait Verbe, se transmutant elle-même en l’Éther de plénitude du corps d’Êtreté et en ton Atome-germe de la même façon.


Ainsi, ici comme ailleurs, dépendant d’aucun temps, la Résurrection se révèle, perçue de toi et vue par toi afin que nul ne puisse ignorer Celle qui vient vous parler en votre intimité, vous appelant à la félicité des trois jours et des trois nuits afin que plus jamais il n’y ait de nuits ni d’alternance.


En l’Éther plein et entier des cieux unifiés, je te donne bien plus que ma Paix. Perçois, accueille et acquiesce.


Silence…


En cet instant où les mots eux-mêmes portés par le Verbe ne font plus sens, remplacés par l’Unique en toute direction, en chaque parcelle de la Terre comme en toute direction et chaque parcelle de ta chair, préparant tes cellules comme ta conscience à Celle qui est Reine des Cieux et de la Terre.


Silence…


Ainsi se consume le périssable en cette alchimie ultime et primordiale de ta Résurrection. Le temps des tribulations, des erreurs et des errances, qu’elles soient en toi ou en la société de ce monde n’ont plus lieu d’être, consumées par la même Flamme d’Amour s’élevant de la Terre et s’abaissant du ciel en ton cœur.


Silence…


Et en le rythme de notre silence, cela grandit sans limite et sans fin. Le souffle de ta respiration lui-même devient Verbe d’Amour. Perçois-le.


Silence…


Ici, tout de suite, ailleurs et tout le temps, quel que soit le temps accompli, mettant fin au temps lui-même.


Ainsi, je te parle de la voix des Archanges en une seule voix, en le même Feu, en le même Verbe, en le même Amour.


Silence…


Pose-toi ainsi en l’Amour. Laisse le Verbe de la Résurrection chanter en toi le chant de la délivrance.
En ton cœur palpitant, vibrant et chauffant, la Joie sans raison est ton seul objet et ta magnificence. Par le Verbe du Christ et en présence de ton Verbe, communiant à toi-même et à chacun avec la même élégance et la même justesse, recueillons-nous, ici et partout, dans cette prière du cœur silencieuse qui se retrouve et qui n’a rien à demander d’autre que d’être là, malgré toute apparence, malgré toute souffrance, amplifiant la Joie sans commune mesure avec les joies éphémères de ta vie ou de tes vies en ce monde.


Perçois et vis.


Silence…


Mon Verbe lui-même, qui n’est autre que ton Verbe, comme celui de Marie, de Christ et de Mikaël, comme de toute voix s’élevant en l’infinité des Mondes Libres. Nous sommes Un, nous sommes l’Amour, nous sommes la Paix, nous sommes ce qui bénit et ce qui est béni.


Silence…


Ouvre-toi. Le temps est venu de fleurir et de déposer les senteurs de la rose éternelle en chaque regard, en chaque pas, en chaque souffrance, appliquant ainsi le baume subtil du chant de la Vie et de la vérité de l’Amour. Ton Verbe et mon Verbe sont les mêmes, en quelque accent et en quelque langue, que cela soit la langue des anges ou la langue de l’homme, comme en la langue de la Source, il y a la même symphonie et la même harmonie.


Écoute, entend, vois, perçois et vis le sacre de l’Amour. Car là il ne peut exister ni hésitation ni tergiversation, là où il n’y a qu’Évidence et Légèreté. Écoute le Feu dévorant de ton cœur, le Feu de l’Amour.


Permets-moi de te bénir, comme chacun de vous bénit chaque autre et chaque vie sans distinction, de la même façon et dans la même Évidence. Perçois la vie nouvelle, la Vie vraie où rien ne te tient, où rien ne te limite. Ainsi souffle l’Esprit, ainsi est le Verbe.


En cet espace où toute parole s’efface, laissant juste l’Évidence du Serment et de la Promesse, écoute mon Silence, écoute ton Verbe. Ils sont la symphonie de l’Amour.


Toi, ici et de partout, le baptême de l’Esprit est en le seuil de ton cœur. Soit présent à toi-même, soit présent à chacun. Affermis-toi dans la foi de l’Amour et dans le Vrai de l’Amour.


Silence…


En ce Feu de Joie, finit de se consumer ce qui n’appartient pas à la Vérité et à la beauté.


Silence…


Je suis Anaël Archange, Archange de l’Amour et de la Relation, et je te laisse seul à seul en l’espace où tu n’es jamais seul, car tout y est.


Je bénis ta Présence, toi qui renais de nouveau.


Je te donne la Paix du Christ et j’accueille chacun de vous en sa Demeure d’Éternité.


Je te bénis et je te salue, en l’Amour et en le Vrai.


Silence…






* * * * *

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Dim 8 Mai - 06:50 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




ANAËL


Partie 2 : Questions/Réponses




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en ce mois de mai.




Je suis Anaël Archange. Je viens poursuivre, non pas ce que j'ai vibré précédemment, mais bien plus pour répondre à vos interrogations, logiques et humaines, concernant votre Résurrection. S'il est en vous des questions, alors j'y répondrai avec plaisir et avec joie.


Silence…


En attendant vos questions, je précise que la Résurrection dont il a été fait état, avec l'aide des autres Archanges, de l'Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, est bien la Résurrection de l'Esprit, où nulle chair ne peut vous entraver ni vous limiter, si telle est ainsi votre conception de la Liberté et votre vécu. Le Christ vous l'avait dit, il sera fait à chacun selon sa foi, selon sa place et selon sa conscience. Je vous écoute.


Silence…


Question : quelle sera notre vie après la Résurrection ?


Bien-aimée, cela sera profondément différent, car il existe de nombreuses demeures à la Maison du Père. Ainsi chacun, à chacun de vous il sera fait exactement selon sa foi et selon sa liberté. Tout sera renouvelé. La Terre, comme vous le savez, sera dans une autre dimension et vous-mêmes serez en définitive là où vous porte votre conscience, là où vous porte votre liberté. Il n'est donc pas possible de donner pour chacun, l'emplacement. Quoi qu'il en soit, et cela vous le savez, chacun d'entre vous retrouve la Liberté au moment de l'Ascension de la Terre. Il s'agit donc réellement d'une délivrance des rets de l'illusion, quelle qu’elle soit.


Il n'existe donc aucune solution de continuité par rapport à ce qui vous était connu dans le monde falsifié. Ne cherchez aucun repère. L'Inconnu - qui commence à vous être connu - ne vous permet pas de supposer, d'imaginer ou de rêver à une quelconque perpétuation de l'illusion de ce monde, en cette chair de ce monde. Cela a été expliqué, dévoilé amplement durant de nombreuses années. La Résurrection vous amène à la Liberté, à vos lignées, à votre origine, à la nouvelle Terre, ou à l'Absolu. La Liberté ne peut s'encombrer d'aucun lien éphémère de ce monde. Il s'agit donc de la vraie Liberté, de celle qui ne souffre aucune attache, aucun lien ni aucune mémoire liée à ce monde. Il n'y a rien à sauver car celui qui voudra sauver sa vie, ancienne, la perdra. Seule la vraie Vie sera possible.


Les signes de la Terre, les signes du ciel, les signes de votre chair, deviennent de plus en plus patents et de plus en plus évidents. Que te faut-il de plus ? La deuxième partie de la question était… ?


ce sera le bonheur éternel ?


Bien-aimée, en le baptême de l'Esprit, en la descente de l'Esprit en sa totalité, que peut-il exister d'autre que le bonheur éternel, que l'Amour éternel et que la Liberté ? Qu'y a-t-il de plus grand que de connaître les Mystères, que de connaître ce qui vous est inconnu, de vous retrouver vous-mêmes ? Aucun plaisir de ce monde, fut-il le plus ravissant, ne peut égaler cette Liberté.


Question : celui qui voudra sauver sa vie ancienne la perdra, qu’en est-il de celui qui ne voudra pas la sauver ? La perdra-t-il aussi ?


Oui, mais le sentiment de perte n'existe que pour celui qui est attaché à sa forme, attaché à son histoire. Ce qui est là maintenant, sur cette terre, n'a plus rien à voir avec ce que vous nommez la mort et la renaissance en réincarnation. Rappelez-vous que chaque être humain incarné sur cette terre ne peut subsister que parce qu'il existe une recherche spirituelle ou parce qu'il existe, autrement, un besoin de perpétuation, mais rappelez-vous toutefois que la mort est le lot commun de l'incarnation au sein des mondes dissociés. Ce qui arrive n'est assurément pas la mort mais bien la Liberté.


Au nom de quel principe chaque frère et chaque sœur, humain, ayant vécu l'Appel de Marie, peut-il demeurer attaché à ce qui est faux ? Si ce n'est sa fausseté à lui-même, qu'il aura besoin d'épurer au sein des mondes carbonés unifiés ou à travers les tribulations des temps ultimes, entre l'Appel de Marie et la dissolution de ce monde. En quoi l'âme humaine a besoin d'une perpétuation, d’une histoire quelconque, quand elle retrouve la Liberté ?


Il n'y a rien à sauver, il n'y a rien à perdre, il y a juste à être. Et celui qui « est » ne peut en aucun cas envisager sa mort comme quelque chose de lugubre ou de terrible. Seul l'ignorant, seul celui qui s'est leurré lui-même, se perpétuant à travers des histoires et des croyances, vivra cela, mais cela n'aura qu'un temps. La Liberté est pour chacun, la Joie et l'Amour est pour chacun, dans le respect total de votre liberté, de votre âme. Mais ne demande pas ce qui est impossible, ce corps ne sera jamais éternel. Le sens d'être une personne n'a rien à voir avec l'Éternité. Quels qu'en soient les plaisirs et les expériences qui ont été menées au sein de ce monde, celles-ci touchent définitivement à leur fin. Acquiesce à cela, alors s'ouvrira la porte de ton cœur à double battant, te donnant accès à la Vérité. Non pas celle que tu crois, supposes ou ressens, mais celle qui ne dépend d'aucune personne et surtout pas de ta personne.


Ainsi je vous le dis, préparez-vous à mourir à l'éphémère et à renaître à l'Éternité. Seule la personne enfermée en ce monde, a peur de sa mort. Celui qui vit le Soi, celui qui vit les Couronnes radiantes, celui qui est libéré, n'attend que cela, alors que c'est la terreur pour celui qui se maintient au sein de l'illusion de la personne. Qu'y pouvons-nous ? Qu'y peut l'Amour ? Absolument rien. C'est la liberté de chacun.


L'Amour n'appartient à aucune personne, l'Amour est libre de toute personne comme de tout personnage. Entends cela, réellement, non pas avec ta tête mais en ton cœur. Il est temps de laisser s'effondrer les illusions et tout espoir concernant une quelconque immortalité de cette chair comme une quelconque immortalité de l'âme. L'Esprit est la seule vérité.


En naissant en ce monde, quelles que soient les circonstances de l'enfermement qui vous sont connues, tu sais parfaitement que ce corps, et cette histoire, est destiné à retourner à la poussière. Alors qu'attends-tu ? Sois en vie dès maintenant et ne laisse plus cours aux illusions, aux croyances et aux errances. Ou si pour toi la liberté est à l'inverse de ce que je dis, il te sera fait exactement selon ta foi, en un autre corps et en une autre histoire, mais libéré tout de même des errances et des croyances.


L'Amour ne souffre plus de retard. La Terre est libérée, vous le savez, les temps ont été décomptés. Les deux temps, un temps, et la moitié d'un temps, ou les mille deux cent soixante jours, s'achèvent.


Silence…


Dans mon intervention précédente, je vous ai révélé la perception du Verbe. Si cela ne t'apparaît pas, de toute façon cela se fait en toi, que tu le veuilles ou pas. Que ta personne et ton personnage l'accepte ou pas n'y changera strictement rien.


Silence…


Le Christ vous avait dit et vous avait prévenus : il y aura des grincements de dents. Qu'y pouvons-nous ? Nous avons, en l'ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes libres, concernant ce système solaire et cette planète et ses habitants, fait tout ce qui était en notre possible pour vous ouvrir à l'Unité et à la Liberté. Nul ne pourra ignorer, le moment venu, cela, durant les trois jours et les trois nuits.


Rappelle-toi que s'il y a peur ou s'il y a incompréhension, cela ne concerne que ta personne mais aucunement la Vérité de ce qui est. Les temps de la souffrance se terminent de manière irrémédiable. Que demander de plus que la Liberté ? Croire être assujetti à ce monde, à ce corps, à cette forme ou à ce karma, n'est que le signe d'une souffrance extrême de celui qui ne vit pas en totalité le cœur - même si cela n'est jamais dit.


Silence…


Combien, parmi les frères et sœurs humains de ce monde, ont été capables de vivre leur mort avec le sourire et avec joie, prouvant par là même l'attachement morbide à la forme, à l'identité et aux limites qui n'ont rien à voir avec l'Amour tel qu'il est dans les Mondes Libres.


Question : qu'y a-t-il d'autre à faire que d'être dans la joie en attendant les trois jours ?


Vivre. Vivre en étant lucide et conscient, et en étant, comme tu l'as dit, dans la joie. Que veux-tu faire de plus ? Il n'y a rien ni personne à sauver dans ce qui est destiné à disparaître. Seule la vie en l'Amour est Vérité. Alors vis, et ne t'occupe de rien d'autre. Ni de dates, ni d'échéances, ni de la mort de ce corps. Aime, chacun et chacune, avec le même élan et la même intensité, sans faire de différence. Porte le même regard d'amour sur chacune des parcelles de ton corps, sur chaque regard que tu croises, comme sur chaque contrariété sur ton chemin. Il n'y a rien à préparer, il n'y a rien à anticiper, il n'y a rien à redouter, car ce qui vient est un grand moment de joie. Seule l'illusion voit cela avec effroi.


Le Face-à-Face et le seul à seul est exactement le même que celui que vous avez vécu d'innombrables fois, à chaque mort. La grande différence, c'est que là il ne s'agit pas de la mort mais de votre renaissance. Sauf pour celui qui est encore inscrit au sein d'une personne se croyant mortelle, et s'étant identifié en totalité à cette personne.


Demandez-vous pourquoi (excepté dans certaines traditions primordiales) - et plus particulièrement aujourd'hui dans la société dite occidentale - la mort n'est jamais évoquée, jamais comprise. Il n'y a pas d'accompagnement de ceux qui partent, ou très peu, alors qu'il suffirait simplement de s'ouvrir à l'Amour pour ne plus avoir à réapparaître au sein de l'illusion, de ne pas être leurré par la peur de sa propre disparition, de sa propre histoire. Alors il n'y a rien à faire. Vis, aime, et fais ce qu'il plaît à l'Amour.


Question : une période d'adaptation sera-t-elle nécessaire à la vie de l'Esprit après cette longue période de falsification ?


Bien-aimé, la période de la stase, ainsi que la période qui lui succède, est justement ce qui permettra à chaque être de bien conscientiser, si je peux dire, ce qu’il est. Il n'y a donc aucun souci, aucun retard et aucune erreur en l'Intelligence de la Lumière.


Mais rappelle-toi que rien de ce que j'ai dit, dans cette deuxième partie, ne peut être accepté par la personne, et ceci est fort logique et naturel au sein de ce qui n'est pas naturel, c'est-à-dire ce monde enfermé. Celui dont le cœur est simple comme un enfant, qu'il vive les processus vibratoires ou pas, passera au ciel et en son Éternité sans aucune difficulté. Il n'y aura pas de période dite d'adaptation.


Rappelez-vous que durant la stase, il n'y aura plus aucune identité, ni aucune histoire, ni même autre chose que vous et vous-même en votre Éternité. Cela a été nommé le Serment et la Promesse, et c'est à ce moment-là que se vit la Résurrection. Que vous portiez encore un corps de chair, votre corps d'Êtreté, que vous soyez en des vaisseaux de la Confédération Intergalactique, que vous soyez en les Cercles de Feu, que vous soyez en les tribulations, ne représente en définitive que cette période d'adaptation afin de vous ajuster à votre liberté, si cela est nécessaire.


Question : être ascensionné est-ce la même chose que la Résurrection ?


Bien-aimée, la Résurrection est consécutive à l'Appel de Marie et à la stase. La Résurrection concourt à la Libération, immédiate ou après la période d'adaptation, mais la Résurrection n'est pas l'Ascension. La Résurrection correspond à l'actualisation, à la manifestation du Serment et à la Promesse, et donc au réveil de ton Éternité et au Face-à-Face, ce qui est nommé, à défaut, le Jugement dernier. Il n'y a pas donc de superposition ou de correspondance exacte entre ce que j'ai nommé la Résurrection, et dont nous vous parlons ces jours-ci, et l'Ascension. Je vous rappelle, et cela a été dit à d'innombrables reprises, que l'Ascension concerne la Terre mais ne concerne pas l’ensemble de l'humanité. Par contre la Libération elle, oui, concerne la totalité de l'humanité, Ascension ou pas.


L'Ascension. Il existe diverses voies d'Ascension. L'Ascension correspond au passage d'un état dimensionnel à un autre, transmutation se produisant dans un corps de chair ; que celui-ci disparaisse ou pas ne change rien. Or, comme vous le savez, beaucoup de frères et de sœurs dans leur humanité nécessitent, par leur liberté propre, le fait de vivre en conscience au sein des mondes carbonés, mais sans qu'il n'y ait plus de possibilité de coupure avec l'Esprit, et donc d'enfermement. Il n'y a là-dedans aucune rétribution, aucun karma, aucune punition, c'est le libre jeu de la conscience.


Accepter d'être libre, c'est aussi accepter que chacun d'entre vous, quelles que soient vos relations, soit aussi dans sa propre liberté. Il y a effectivement un processus collectif, mais qui ne correspond pas pour chacun à la même finalité, si ce n'est l'acte d'être libéré, Ascension ou pas Ascension. Il n'y a pas de mécanisme nommé Ascension collective, il y a l'Ascension de la Terre et la Libération de l'humanité.


Certains, au sein de cette Libération, ascensionneront au sein du corps d'Êtreté, en leur origine stellaire, en leur lignée, en leur liberté absolue d'être l'Ultime. D'autres souhaiteront jouer le jeu de la conscience, le jeu de la chair et de la matière, car telle est leur liberté. Dans ce cas-là, il n'y a pas à proprement parler (dans ce dernier cas), d'Ascension, puisque la structure carbonée demeurera en ce corps ou un autre corps, mais plus jamais avec coupure ou séparation de l'Esprit.


Question : y aura-t-il encore des maîtres ascensionnés prisonniers de leur ego ?


Bien-aimé, le Commandeur et d'autres Anciens avaient stipulé, durant l'année 2011, et déjà en ses prémices, en l’année 2010, la dissolution de la Loge noire nommée Shamballah, ainsi que des maîtres ascensionnés qui présidaient à l'instauration du Nouvel Ordre mondial prévu par les méchants garçons, ainsi nommés par le Commandeur des Anciens. Ces êtres-là ont soit rejoint les portes de la Liberté et de la Libération - et œuvrent à nos côtés -, soit seront reconditionnés au sein des mondes carbonés unifiés. Il n'existe aucun maître ascensionné, ceci a été un piège, comme vous l'avait expliqué le Commandeur.


Vous ont été communiquées les lois de l'âme, les lois de ce monde, mais aucune loi de l'Esprit ni même la vérité sur l'Esprit. Ces lois étaient adaptées aux mondes de l'enfermement, lois créées de toutes pièces par les Archontes. Cela n'existe pas et n'existera jamais. L'appellation même de maître ascensionné correspond à une falsification totale, que tu le veuilles ou pas, que tu le croies ou pas. Tu auras de toute façon bientôt l'occasion de t'en rendre compte par toi-même. La plupart des maîtres ascensionnés ont été leurrés eux-mêmes par des processus nommés de channeling, ayant débuté au début de ce siècle, par certaines entités prédatrices originaires, bien sûr, d'Angleterre, là où est la fameuse reine-mère, reine des Archontes.


Mais tout ceci appartient à l'histoire qui disparaît. Il faut aussi pardonner à cette reine-mère, et à ceux qui ont été abusés, et à ceux qui vous ont trompés, avec la même équanimité et le même sourire.


Question : il est dit que Sananda est le nom cosmique de Yeshua, dans l'Ordre de Shamballah. Qu'en est-il ?


Bien-aimé, Sananda, en langage sumérien, veut dire le maître de l'illusion. Quant à celui qui dirigeait ce qui fut nommé les maîtres ascensionnés, Sanat Kumara, je t'invite à voir ce que donne l'anagramme : Satan.


Rappelez-vous ce qui a été dit durant ces années passées, que le Soi pouvait conduire aux pièges spirituels de l'illusion Luciférienne, de l'ego spirituel et de l'orgueil de vouloir œuvrer pour les autres en leur spiritualité. La spiritualité est libre. Certains diraient même qu'elle est une escroquerie. Organiser les choses, donner les lois de l'âme, écrire tout ce qui a été écrit, maintient et est destiné à maintenir l'enfermement. Durant de nombreuses années, presque un siècle, ces maîtres ascensionnés ont profité des influences de la pleine lune pour relayer les énergies de saturne, ouvrant ce qui est nommé le troisième œil, en fait le sixième chakra, maintenant l'illusion et ne permettant jamais l'ouverture du cœur. Ceci a été rectifié, et heureusement.


Tout ce qui ne vous ouvre pas le cœur est superflu. La connaissance même de ce que je viens de dire est superflue et ne fait que vous éloigner de la simplicité du cœur. Seule la personne est compliquée et croit qu'il faut bâtir des histoires et des scénarios avec des maîtres, des supérieurs. En tant qu'Archange, je ne suis ni supérieur ni inférieur à toi ; j'ai le même cœur que le tien, car nous sommes Un. Il n'existe aucune hiérarchie, si ce n'est des hiérarchies structurantes au niveau des mondes les plus hauts, c'est-à-dire les agenceurs de mondes de la loi de Un. En dehors de cela, il ne peut exister la moindre hiérarchie, qui serait une atteinte à la liberté. Il existe des Conclaves, des Assemblées, fonctionnant en conscience unifiée comme cela fut le cas en Intraterre, comme cela est le cas pour les Anciens ou pour les Étoiles, mais personne n'est supérieur ou au-dessus de quelqu'un d'autre.


Question : pouvez-vous développer sur le mythe d'immortalité en rapport avec la Résurrection ?


Le mythe d'immortalité est lié directement à l'enfermement. Du fait de votre éphémère, appelé naissance et mort, il y a besoin de se construire et de se préserver, à travers la descendance, à travers la réalisation d'une œuvre en ce monde : faire des enfants, réussir sa vie, réussir sa profession, trouver la joie, trouver l'aisance. En aucun cas cela ne permet de trouver la Vérité mais ne fait qu'être un substitut à la Vérité. Le mythe d'immortalité est conçu par le système de contrôle du mental humain et par le mental humain lui-même, lui faisant vivre, en se projetant, soit dans une réincarnation, soit dans une évolution, soit dans une amélioration, soit dans une perpétuation, mais tout cela n'a aucun sens pour l'Esprit. Change de point de vue, alors cela t'apparaîtra clairement.


Bien évidemment il ne s'agit pas de concevoir cela, d'y croire, mais d'en faire l'expérience et de le vivre. Sans ça, cela ne sert strictement à rien et reste du domaine du spéculatif et des croyances, ou des suppositions. Aucune croyance, aucune supposition, ne te conduira à ce que tu es en Éternité. C'est justement le moment où tout cela disparaît, où il n'y a plus de croyance en quoi que ce soit et en qui que ce soit, que se vit le dépouillement et la Résurrection. En lâchant et en sacrifiant même ce qui a été nommé le Soi. Car le Soi, au sein de ce monde, même s'il a été vécu par d'innombrables mystiques, sera toujours coloré par la culture, par l'expérience.


Ainsi, si nous prenons l'exemple d'un Melchisédech s'exprimant parmi vous, parmi les Anciens, et ayant vécu en Inde, il y a bien évidemment une coloration liée à la culture. Si vous prenez un saint occidental, ne connaissant rien à l'Inde, vivant pourtant la même Libération, la culture va colorer de mots et d'attitudes qui n'ont rien à voir. Il y a autant de différence - et pourtant la même réalité -, entre celui qui fut nommé Sri Aurobindo et celui qui fut nommé Padre Pio. Le discours, la culture, n'avaient rien à voir l'un avec l'autre, et pourtant c'était le même Amour, travesti certes par la culture, certes par l'expérience, mais le fondement, la base, le roc comme je l'ai dit, était toujours l'Amour Inconditionnel et l'amour de la Vérité - et surtout le vécu, et non pas l'adhésion à une culture ou à une autre. Il me semble d'ailleurs que nombre d'Étoiles vous ont expliqué leur cheminement de vive voix ; que cela soit les sœurs orientales, que cela soit des sœurs occidentales ou appartenant aux peuple primitifs, il n'y a aucune différence.


Question : vous avez dit que le Face-à-Face, ou Jugement dernier, va orienter notre destination. Ce sera fonction de notre positionnement à ce moment-là ou de ce qui a été vécu tout au long de notre vie ?


Bien-aimée, l'assignation vibrale est terminée depuis plus d'un an. Tout ce que tu expérimentes et vis est exactement ce que tu as à vivre. Bien sûr, il vous a toujours été dit qu'au moment de l'Appel de Marie, il y aurait les ultimes Grâces ; ceci est toujours valable. Mais je dirais que dans la grande majorité des consciences, vous êtes aujourd'hui d’ores et déjà face à votre devenir, qui est votre choix et votre liberté.


L'expression « Jugement dernier » est employée à dessein, et faisant référence à l'apocalypse de saint Jean, à la fois dans son aspect Vibral, à la fois dans son aspect littéral. Rien de plus et rien de moins. Il y a que toi-même qui juges toi-même, et si tu juges depuis la personne, ce n'est pas la même chose que juger depuis l'Amour, car l'Amour ne juge jamais, il rend libre, et ne peut en aucun cas entraver ta liberté de choix.


Que cela soit le Jugement dernier, que cela soit la Résurrection, par rapport à la question précédente, rappelez-vous que rien de ce qui est périssable en ce monde, ne peut devenir éternel. Cela vous le vivez depuis des millénaires, voire des dizaines de millénaires pour nombre d'entre vous. Même au sein des mondes carbonés libres, sur une autre échelle de temps, les corps sont périssables, car il y a friction, il y a frottement, il y a usure, même s'il y a Liberté. Seul le corps d'Êtreté est éternel, ne dépendant ni de l'âme mais seulement de l'Esprit ou de la conscience.


Question : notre corps d'Êtreté évolue-t-il ?


Bien-aimée, le mot évolution n'est pas tout à fait correct, car qui dit évolution dit progression. Le corps d'Êtreté est perfection ; étant parfait, il n'a pas à évoluer. Il est mutable en toute forme possible, selon les dimensions et selon la vibration d'une dimension donnée. Il est donc mutable tout en étant éternel. Ce qui est loin d'être le cas, je vous le rappelle encore, de votre corps de chair.


notre corps d'Êtreté dépend-il de notre assignation vibrale après la stase ?


Je ne suis pas sûr d'avoir saisi. Le corps d'Êtreté est strictement le même pour toute conscience. Il s'adapte simplement à la vibration de l'Esprit au plan dimensionnel exploré ou vécu. Il n'y a aucune différence entre le corps d'Êtreté d'un Archange, d'un Archonte, ou d'un Maître généticien de Sirius. C'est exactement le même, même s'il a des spécificités fonction de la dimension, fonction des origines stellaires et des lignées stellaires. Donc je ne comprends toujours pas cette question.


merci, vous avez bien répondu à ma question.


Ainsi est le Verbe.


Bien-aimés, devant l'intensité de ma Présence en ces deux interventions, il est peut-être maintenant temps de vous libérer, si je peux dire. Permettez-moi de vous présenter tout mon Amour et toute ma radiance.


Bienvenue en la Résurrection et en l'Éternité. Au revoir.






* * * * *
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Lun 9 Mai - 06:12 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




Omraam Mikaël AÏVANHOV




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




Eh bien chers amis, je suis ravi de vous retrouver et de pouvoir vous dire certaines choses avant d’échanger avec vous. Tout d’abord je vous présente toutes mes bénédictions et tout mon amour, en la compagnie de l’Esprit du Soleil et du Cœur du Cœur bien sûr.


Silence…


Il y a peu de temps, vous avez reçu un certain nombre d’éléments et d’informations concernant le Masculin Sacré, et je vous avais aussi parlé à cette occasion du joli mois de mai ; et il se trouve qu’aujourd’hui, c’est le premier jour du mois de mai. Alors ce que je vais dire est directement relié à tout ce que vous avez à vivre durant cette jolie période, où beaucoup d’éléments se mettent en place si vous voulez. C’est comme si les éléments de la pièce de théâtre, du puzzle, se mettaient en place pour jouer l’acte de clôture, si je peux dire, et la cérémonie définitive de rencontre avec la Lumière.


Tout ce qui était préparable par chacun de vous, par la conscience de vous-même, par l’Intelligence de la Lumière, est en quelque sorte maintenant achevé. C’est-à-dire que tout ce qui va se dérouler - avec une intensité peut-être plus nette durant cette période - va vous montrer beaucoup de choses par rapport à vous-même, par rapport à votre cœur, par rapport bien sûr à votre emplacement de là où vous êtes en conscience, et par rapport à votre Éternité. C’est durant cette période particulière que vous allez voir beaucoup de choses sur l’écran de votre conscience comme sur l’écran du monde, et bien sûr je voudrais vous rappeler un certain nombre de choses par rapport à tout ce qui va se présenter, aussi bien à vous, en vous, que partout dans vos relations et partout sur le monde.


Alors rappelez-vous déjà que la chose la plus importante, durant cette période, c’est si possible de faire appel toujours à ce que vous êtes en Vérité, c’est-à-dire au Cœur du Cœur, avant de vous lancer dans des interprétations, dans des réactions, ou dans des pleurs ou des cris de joie. L’important, durant cette période, étant une certaine forme de neutralité, une certaine forme d’acquiescement afin d’être, si je peux dire, le plus neutre possible pour voir ce qui va se dérouler, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Parce que comme vous savez, y a quasiment plus de différence ou de distance entre ce qui se déroule dehors et ce qui se déroule dedans. Tout ce que vous voyez à l’extérieur de vous correspond quelque part à ce qui se déroule aussi en vous. Tout ce qui est éclairé à l’heure actuelle, tout ce qui se révèle fait partie, vous le savez, de la révélation finale de l’apocalypse. Tout ça se présente à la fois dans ce qu’il vous est donné à voir autour de vous ou à l’autre bout de la planète, mais aussi à l’intérieur de vous-même.


Alors ça peut se présenter sous différentes formes. Il peut y avoir des mécanismes d’élimination, si je peux dire, au niveau du corps, avec des douleurs ponctuelles à des endroits ou à d’autres. Il y a surtout des variations de la notion même de votre identité éphémère. Je parle pas seulement de vos capacités de disparition ou de béatitude, mais aussi tout ce qui va concourir, si vous voulez, d’une manière ou d’une autre, à vous rendre un peu sénile, si je peux dire, c’est-à-dire à douter même de qui vous êtes en ce monde et ne plus savoir faire les choses routinières que vous aviez l’habitude de faire. C’est comme si, petit à petit, l’action de la Lumière effaçait en quelque sorte les repères coutumiers et habituels que vous aviez dans votre fonctionnement ordinaire.


Je parle pas bien sûr de toutes les capacités vibratoires, des vibrations du Cœur, des vibrations de l’Onde de Vie ou des contacts que vous établissez entre vous, avec les peuples de la nature ou avec nous, mais il y a une acuité nouvelle, un éclairage qui va être de plus en plus précis (et ça a été dit, je crois déjà hier, par certaines Étoiles), mais vous allez avoir surtout… vous allez être placé, dans chaque circonstance de votre vie, dans un défi. C’est ni une punition, bien sûr, ni une rétribution, et encore moins une erreur. Ça va être le peaufinage, non pas de votre emplacement mais de la conscience qui s’éclaire elle-même, là où elle est, là où vous êtes situé, d’où découlera directement la dernière phase, après l’apparition des signes célestes.


Pour l’instant vous êtes tous plongés, où que vous soyez sur cette terre, devant des modifications élémentaires assez importantes, n’est-ce pas, bien sûr qui ne sont pas les mêmes selon les endroits, selon les continents, et aussi même selon votre ville ou votre région, là où vous êtes. Tout ceci correspond à des prémices, si je peux dire, à des soubresauts, de la fusion entre l’Éternité et l’éphémère, qui s’actualise et se manifeste au sein même de votre conscience ordinaire. Bien sûr il y a d’innombrables signes, d’innombrables possibilités, et nous avons longuement parlé de cela durant toute cette période qui s’est écoulée.


Mais le positionnement de votre conscience pour acquérir ou manifester cette lucidité et cette clarté, cette précision et cette vision de la Lumière en action, nécessite de votre part une forme de neutralité, qui n’est pas bien sûr le fait de se détourner, de ne pas vouloir voir ce qui se déroule, mais d’être un observateur, si je peux dire, ou un témoin extrêmement affuté, extrêmement pointu de tout ce qui se déroule. Non pas tant par curiosité mais bien plus car c’est dans cette attitude que la Grâce de la Lumière et les ultimes soubresauts de ce qui n’est pas la Lumière, vont s’harmoniser, se pacifier en vous.


Et si ça se pacifie en vous, il y a toutes les chances que quoi que vous ayez à vivre, selon votre environnement, selon votre âme - si elle est présente -, selon ce que vous êtes en Vérité, va être plus ou moins dérangeant. Et l’important, c’est de ne pas être dérangé. Ça ne veut pas dire être « je m’en fous », « je veux rien voir », « je ne sais rien » mais d’être de plus en plus aligné dans le Cœur du Cœur, aligné avec l’Esprit de Vérité, avec le Paraclet, et l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges. Parce que c’est dans cette situation et dans cet état que vous serez le plus apte, si je peux dire, à vous laisser traverser par ce qui se déroule sur l’écran du monde ou sur l’écran de la conscience. Je dirais, c’est les dernières émissions sur les écrans avant que les écrans ne cessent et avant qu’il n’y ait plus de possibilité de repérer d’écran, aussi bien intérieur qu’extérieur. C’est-à-dire la stase et l’Appel de Marie.


Alors bien sûr, comme nous l’avons dit l’année dernière, il y a un certain nombre d’événements qui doivent émerger, avec une chronologie où les événements ne sont pas systématiquement toujours dans le même ordre. Mais tous ces événements, sans exception, doivent se réaliser. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ça ne veut pas dire obligatoirement qu’il y aura l’Appel de Marie ce mois-ci, je n’ai jamais dit ça, mais ce que j’ai dit, c’est que les choses, aussi bien les guignols que ceux de nos frères et sœurs incarnés qui ont fait des tournicoti-tournicota à outrance, vont se trouver à réaliser et à voir la réalité qui sous-tend ce genre de manifestation.


Il ne s’agit, encore une fois, ni de rétribution, ni de récompense, ni de karma, mais simplement les jeux de la conscience qui vont s’éclairer de manière plus précise et de plus en plus évidente pour chacun de vous, quel que soit l’état de votre conscience. Que vous soyez matérialiste, que vous soyez dans le Soi, que vous soyez les serviteurs des guignols, ça n’a aucune importance, c’est le moment où tout s’éclaire - et tout va s’éclairer. Mais cet éclairage et cette prise de conscience, si je peux dire, nécessitent de votre part une certaine forme de neutralité. Cette neutralité, c’est surtout ne pas faire le jeu des forces opposées à la Lumière, c’est-à-dire d’entrer en réaction et de vouloir rétablir entre guillemets votre vérité, ou même la Vérité de la Lumière. Si nous avons insisté autant sur l’Intelligence de la Lumière et sur l’assignation Vibrale, et tout ce que nous vous avons dit depuis quelque temps, c’était justement pour vous préparer aux éventualités de ce joli mois de mai.


Alors bien sûr, c’est durant ces périodes d’acuité que peuvent se produire les événements redoutés ou espérés, ou auxquels vous ne croyez plus. Ça n’a aucune importance mais c’est les conditions les plus optimales et les plus précises durant ce mois, mais il y a d’autres périodes aussi. Si ce n'est pas ce mois-ci, vous avez d’autres jolis mois en perspective. Mais bien sûr comme vous le voyez, sans être devin et sans être branché même, vous voyez bien tout ce qui se déroule à l’heure actuelle, aussi bien dans votre vie, dans votre corps lui-même, que sur votre environnement. Vous voyez bien l’espèce de soif, si je peux dire, que les gens vont appeler différemment. Il y en a qui vont avoir soif de Lumière, soif d’Absolu, d’autres, soif de changement, à différents niveaux, et c’est tout cela qui se déroule, je vous le rappelle, par l’Intelligence de la Lumière.


Alors bien sûr certains vont être absorbés, aspirés, par les besoins de créer du nouveau. D’autres vont entrer en réaction. D’autres vont entrer en une espèce de sidération, pas une paralysie mais une espèce de stupeur, même si c’est pas un choc, par rapport à tout ce qui se révèle, et même au niveau intime, dans vos relations les plus proches. Tout ce qui n’était pas mis de façon claire, si je peux dire, sur la table, va apparaître sur la table. Et c’est là que votre positionnement est extrêmement important, parce que si avant de réagir, si avant d’être en colère ou d’exulter de joie, avant de laisser apparaître ces émotions, si vous rentrez un peu en introspection dans le Cœur du Cœur comme vous faites de plus en plus souvent, alors à ce moment-là vous serez à même de voir au-delà des apparences et au-delà des faits eux-mêmes, c’est-à-dire de voir réellement l’action de la Lumière dans tout ce qui peut se dérouler, et non pas voir des combats ou des tribulations, ou des combats entre les uns et les autres.


L’important, et nous avons besoin aussi de vous pour cela, c’est de maintenir d’abord une certaine forme de paix, une certaine forme d’équilibre et de vaquer à vos occupations. Si vous travaillez la terre, travaillez encore plus la terre ; si vous êtes dans un métier particulier, faites-le, continuez ; si vous avez des passions, faites-les aussi. Ne vous laissez pas déstabiliser, quelle que soit l’importance des événements visibles dans votre corps, dans vos relations ou à la surface du monde. Vous avez eu des petits aperçus progressivement depuis le début de cette année. Que ce soit au niveau de la Terre, que ce soit au niveau des éléments, et que ce soit tout simplement au niveau de l’excitation mentale de nos frères et sœurs qui ne sont pas encore réveillés, ou pas du tout au courant de tout ce qui se déroule, ou alors dans le déni de ce qui se déroule. Vous, votre positionnement, ici et ailleurs, si vous avez l’occasion de me lire ou de m’entendre, c’est surtout de demeurer de plus en plus dans le Cœur. Ça ne veut pas dire rester assis en méditation toute la journée et rien faire, ça veut dire faire ce que vous avez à faire, ce que la vie vous demande, ce que vos proches vous demandent, ce que votre métier vous demande, avec grâce, avec élégance et avec légèreté. Et la seule façon de le faire, c’est d’être dans le Cœur du Cœur.


D’ailleurs vous avez remarqué que maintenant il y avait - les années précédentes - des capacités et des appels de la Lumière qui vous faisaient disparaître littéralement. Aujourd’hui, vous disparaissez peut-être autant mais de façon moins intense, et vous arrivez à rester dans une espèce, je dirais, tout en étant les pieds sur terre, bien présent mais dans un état différent, sans que vous puissiez nécessairement y mettre des mots. Alors bien sûr ça peut occasionner des petits troubles de ce qui est nommé, je crois, la régulation centrale, c’est-à-dire les régulations de l’appétit, la régulation de la chaleur du corps, la régulation de douleurs qui peuvent apparaître au niveau des Portes, au niveau des Étoiles, et aussi, peut-être certains d’entre vous l’ont remarqué, l’impression d’être, pas dans un vertige mais d’être comme dans une forme un peu d’ébriété, sans aucun alcool bien sûr, et juste l’impression de ne plus être dans la même stabilité, et d’osciller, soit autour de vous… Ce n'est pas un véritable vertige mais c’est, si vous voulez, des prémices, si je peux dire, de la stase.


Vous savez qu’au moment de la stase, avec l’Appel de Marie aussi mais c’est toute une période, c’est pas trois jours ou une semaine, c’est toute une atmosphère particulière qui s’étale durant plusieurs semaines. Durant ces semaines-là, comme c’est le cas déjà depuis le mois d’avril, il y a cette notion de ne plus savoir qui vous êtes, de ne plus vous rappeler de certaines choses. C’est pas, comme je l’ai dit, la sénilité qui vous prend, parce que ça arrive à n’importe quel âge, mais c’est un changement d’orientation, si je peux dire, de votre conscience ordinaire. L’impulsion de la Lumière, les particules adamantines, les différentes choses que vous avez faites, les uns et les autres, ont permis de préparer cet ultime retournement de la conscience vers le Cœur du Cœur, même si vous ne vivez pas l’Ultime Présence ou l’Absolu, si vous ne l’avez pas révélé encore, il y a des prémices.


Et tout ce que je viens de dire, c’est-à-dire… parfois aussi ça peut être des sautes d’humeur, comme ça, que vous aviez dans le temps ou qui ne vous ressemblent pas du tout, même qui n’ont jamais existé dans le passé, et si vous vous laissez traverser par cela sans vous laisser emporter au niveau de qui vous êtes, vous verrez que ça va vous donner des explications - non pas mentales, non pas émotionnelles, mais par l’Intelligence de la Lumière elle-même -, va vous donner à vous positionner de manière de plus en plus stable à l’intérieur de votre Cœur. Même s’il y a ces sensations, parfois désagréables, soit de variations thermiques importantes, ça peut être aussi des mécanismes visuels - beaucoup d’entre vous voient de mieux en mieux les peuples élémentaires ou encore les entités qui vous approchent, souvent le soir ou la nuit, vous voyez le début de leur manifestation.


Tout ça est en train de se mettre en place parce que vous devenez, non pas de plus en plus attentif mais votre conscience, comme je l’ai déjà dit, est de plus en plus large. Je parle ici de la conscience même ordinaire, je ne parle pas de la Supraconscience ou je ne parle pas de l’Esprit de Vérité, je parle simplement du fonctionnement humain habituel. Et ça c’est valable aussi bien pour les frères et sœurs éveillés ou réveillés que pour ceux qui sont encore endormis, mais bien évidemment la traduction et l’effet de cela n’est pas vraiment le même. Bien sûr, si vous êtes inquiet pour votre santé, vous allez rechercher une cause au niveau des maladies ; si vous êtes en soif de renouveau matériel, vous allez faire la révolution, n’est-ce pas ? Si vous êtes en soif de reconnaissance au niveau spirituel, vous allez avoir des processus qui vont se dérouler en vous, qui vont vous attribuer des rôles, des fonctions mirifiques, ou au contraire des terreurs insupportables.


Retenez que quoi qu’il se déroule, quel que soit votre état de conscience stabilisé, quelle que soit votre assignation Vibrale, le plus important c’est de demeurer dans l’écoute et l’accueil. C’est la seule façon, et ça vous apparaîtra, même si ce n’est pas clair aujourd’hui, de façon de plus en plus nette, comme la seule évidence possible. Avant que bien sûr vous n’ayez plus aucune possibilité d’action au moment de la stase et dans les prémices de la stase, sur vous-même, et sur l’environnement et sur le monde.


Donc il y a maintenant, dans cette superposition et cette fusion entre les plans dimensionnels libres et votre plan dimensionnel, la capacité à voir les interpénétrations et à les vivre. Ceci nécessite de vous, quelque événement qui se produise, considérez - et voyez-le comme cela jusqu’à ce que vous le viviez - que c’est l’Intelligence de la Lumière et que vous n’y êtes pour rien, que le monde n’y est pour rien et que l’autre frère et sœur n’y est strictement pour rien. Ce n’est pas se dégager de toute responsabilité, c’est au contraire faire un grand pas vers l’Unité. Et un grand pas, comme disait je crois, Marie ou Thérèse, qui vous permet de ne rien faire à l’autre. Parce que comme disait le Christ : « Ce que vous faites à l’autre, c’est à moi que vous le faites. ».


Quelles que soient les circonstances, même si c’est un vilain garçon, même si c’est l’inspecteur des impôts, même si c’est la belle-mère acariâtre, c’est toujours quelque chose qui est là pour vous faire vivre l’expérience. Il n’y a pas d’erreur, il n’y a pas de fautif, il n’y a que le jeu de la conscience elle-même. Et c’est au travers de ce jeu qui parfois même peut vous contrarier ou vous déstabiliser, que vous avez le plus de chance de trouver la stabilité. Et je crois d’ailleurs que dans les données psychologiques, ça s’appelle la résilience, mais aussi la congruence quelque part. C’est la capacité de transcendance des éléments douloureux - mais dans ce cas-là aussi, joyeux - qui peuvent se produire, qui vous permettent de surmonter. Mais là, vous ne surmontez pas par la volonté ou par la puissance de votre ego ou de votre âme, ou de l’Esprit, mais justement par cette capacité d’accueil, cette capacité d’acceptation de ce que la Lumière met en œuvre sur l’écran de votre conscience, et sur l’écran de votre vie.


Si vous pensez à cela tout d’abord, vous éviterez beaucoup de choses fâcheuses. Par exemple, si vous avez… je vais prendre des exemples tout bêtes. Imaginez que vous viviez ces fameux vertiges ou pseudo-vertiges, ou des manques de stabilité, plutôt que de vouloir chercher midi à quatorze heures, plutôt que de vouloir vous soigner, simplement mettez-vous dans le Cœur du Cœur. Même si vous ne sentez pas les vibrations, pensez à votre cœur, en premier, et à l’Amour. Mais attention si vous pensez à l’Amour, si vous n’êtes pas réveillé vous ne savez pas si le fait de penser à l’Amour sera suivi d’une vibration de Lumière-Amour, donc le plus simple, c’est de porter la conscience sur le cœur avant d’entrer en réaction, en jugement, en colère ou en joie. Parce que bien sûr, dans tous ces événements, en particulier pour tous les frères et les sœurs incarnés qui ont vécu l’Éveil et le réveil, ça va être aussi une façon d’exulter. Mais rappelez-vous que les forces opposées à la Lumière se nourrissent de toutes les émotions, elles ne se nourrissent pas uniquement de la souffrance mais aussi de la joie, de la joie simplement humaine, du plaisir humain.


Donc c’est dans ces moments-là, même si vous voyez des choses extraordinaires, qu’il vous faut rester calme, c’est-à-dire intériorisé tout en étant conscient, sans disparaître si possible, jusqu’au moment de l’Appel de Marie, et de demeurer dans cette acuité de la conscience. Non pas pour agir ou trouver une solution mais bien au contraire pour accueillir tout ce qui se présente à vous, fût-il le Christ, fût-il un petit diable ou fût-il le chef des Archontes, parce que tout ceci ne représente que des jeux et des pions sur un jeu. C’est ça que vous allez voir. Et si vous ne l’avez pas vécu, ou si vous l’avez simplement cru sans le vivre, c’est ce qui va vous être donné de vivre. Si vous vivez cela, si vous êtes dans l’accueil inconditionnel, dans l’abandon et ce qui correspond aussi, non pas à l’Abandon à la Lumière mais ce qui a été évoqué récemment sur la notion de sacrifice et de crucifixion, c’est la seule façon de trouver la paix. Vous ne trouverez aucune paix, comme ont voulu faire les guignols dans leurs bases souterraines, vous ne trouverez aucune paix en accusant qui que ce soit de quelque malheur que ce soit.


Nous vous avons prévenus, durant de très nombreuses années, de tout ce qui allait se produire. Il y a des choses que j’ai dites, je l’ai dit le mois dernier et je le redis. Quand j’ai dit certaines choses, il y a plus de dix ans, les frères et les sœurs ont dû me prendre un peu pour un fou, et vous voyez bien que tout, sans aucune exception, de ce qui avait été dit est en train de se réaliser sous vos yeux. Alors bien sûr, comme vous le savez, nul ne connaît la date ni l’heure, mais y a quand même des prémices, et ces prémices vous les vivez en vous, et à l’extérieur de vous.


Vous n’êtes plus dans les temps des tournicoti-tournicota, d’ailleurs la Lumière ne permettra plus cela. Il y a simplement à voir ce qui se déroule sur l’écran de votre vie et de votre conscience, et au travers de cette lucidité, d’accueillir, de bénir, de pardonner, à vous-même comme à l’autre, comme au monde, comme aux Archontes, comme à tout le monde, pour demeurer en votre Éternité, c’est-à-dire dans le Cœur du Cœur. Et cela ne vous empêchera pas de faire ce que vous avez à faire, bien sûr, mais votre conscience doit garder cela présent à l’esprit. C’est la seule façon de maintenir la paix, de maintenir les débuts de béatitude tout en restant les pieds sur terre, en restant pleinement présent, même si vous êtes à la frontière de votre propre disparition. Ça, c’est extrêmement important.


Alors bien sûr je ne vais pas revenir sur les chronologies qui avaient été données l’année dernière et en début d’année, aussi bien par Anaël que par moi-même. Simplement aujourd’hui, comme d’ailleurs ça a été dit, il va falloir saisir que ce que vous vivez, c’est le seul à seul, le Face-à-Face, pour comprendre que même l’autre n’est que vous. Pour cela il faut sortir de la dialectique, même de ce qui a été amplifié ces dernières années par l’Archange Anaël, c’est-à-dire la capacité d’établir des relations de cœur à cœur, tous les processus de la conscience, des communications avec les peuples de la nature, qui vous ont été ouverts par l’action de la Lumière.


Aujourd’hui c’est plus que cela, puisque ça a été dit, bientôt nous disparaîtrons à vos yeux et à votre conscience, de la même façon que vous-même disparaîtrez à vous-même. Alors bien sûr, en ce moment c’est pas le cas parce que vous voyez de plus en plus de Présences, de plus en plus d’entités, de Lumière, vous voyez de plus en plus de choses inhabituelles - avec vos yeux ouverts, je ne parle pas d’états intérieurs, là.


Donc ça, il y a une acclimatation, une expérience qui se produit et qui vous amène - et qui vous amènera toujours de plus en plus - à trouver la solution en vous-même. Non pas par une demande extérieure, même si effectivement certains d’entre vous sont très proches des Étoiles, sont très proches des Anciens, des Archanges, mais comme nous l’avons dit et répété l’année dernière, nous sommes déjà tous à l’intérieur de vous. Le monde, c’est vous, n’est-ce pas ? Donc tant qu’il y a une distance, la moindre distance entre vous et le monde, entre vous et l’autre, vous ne pouvez pas vivre la paix. Même si bien sûr il est beaucoup plus agréable de se débarrasser de ceux qui pourraient vous casser la tête et vous énerver, en étant poli.


Là, il y a une transcendance importante. C’est non pas nécessairement de rétablir des relations mais de pardonner et d’acquiescer à tout ce qui se déroule, parce que tout ce qui se déroule va dorénavant dans le sens de la Libération et de la Lumière ; il ne peut en être autrement. Même les choses qui vous apparaîtraient comme opposées à la Lumière ne peuvent l’être, puisque la Lumière est tellement présente maintenant - les particules adamantines sont partout - que même ceux qui croiraient encore servir les guignols ne peuvent plus le faire, parce que ça se retourne instantanément contre eux.


Et vous, vous n’avez pas à y mettre votre grain de sel. Démontrez-vous à vous-même l’Intelligence de la Lumière, c’est comme ça que vous vivrez le seul à seul et le Face-à-Face, où plus rien n’existe que la béatitude absolue, tout en ne fuyant aucune réalité, en étant parfaitement présent dans cette chair, quelle que soit la chair que vous ayez. Que vous ayez vingt ans ou que vous soyez usé de partout. Même si la douleur est là, même si la souffrance est là, vous allez constater que la Lumière est un baume. Nous avons parlé, dans les mois précédents, des capacités d’autoguérison, où y avait encore une intention ; maintenant c’est même plus ça. Si vous êtes en Lumière, quoi qu’il se manifeste, cela ne fera que passer. Et même la douleur, la souffrance, qu’elle soit physique, psychologique, n’aura plus de prise sur vous. Non pas parce que vous êtes devenu quelqu’un de hautain qui est en train de planer ou de croire à des chimères, mais parce que ça veut dire simplement que vous aurez accepté votre humanité et l’humilité.


Ayez l’humilité de ne pas comprendre, ayez l’humilité de ne rien contrôler et de ne rien pouvoir contrôler. Parce que je vous rappelle que dans les mondes unifiés, tout se fait naturellement, y a pas besoin d’effort. Je dirais que le seul effort que vous ayez à fournir aujourd’hui, c’est de veiller à rester dans le Cœur. À tourner votre langue dans la bouche avant de parler et de toujours avoir une capacité d’écoute et d’accueil, quoi qu’il se déroule sur l’écran de votre vie. Ça veut pas dire que si quelqu’un vient vous donner une baffe, il faut pas lui donner une baffe, j’ai pas dit ça non plus. Il n’y a aucune raison que ça se produise, d’ailleurs, si vous restez dans le Cœur du Cœur. C’est aussi une forme d’humilité, c’est une forme aussi de sacrifice. C’est le sacrifice des désirs, c’est le sacrifice tel que l’ont vécu de nombreux mystiques et de nombreux saints avant vous, et ça dans toutes les traditions, dans toutes les religions et dans tous les coins du monde.


Alors bien sûr vous voyez les Cavaliers en action partout, en vous et à l’extérieur de vous. Aujourd’hui, il n’est plus question de nécessairement demander ceci ou cela, il est question de laisser encore plus grandir l’Évidence de la Lumière afin d’être de plus en plus dans la clarté et dans la précision, même si vous avez des vertiges, même si vous avez des douleurs ou si quelque chose se casse la gueule dans votre vie. C’est pour vous apprendre à être résiliant, vous apprendre à être cohérent - cohérent en la Lumière, pas cohérent en votre intelligence humaine. La cohérence, la Grâce, non pas l’action de Grâce mais, comme nous l’avons expliqué, l’État de Grâce, est une bénédiction permanente.


Et d’ailleurs vous constatez déjà depuis quelques mois que si vous lâchez prise par rapport à quelque chose qui vous prend la tête, par exemple, ou vous prend le corps avec une douleur, si vous acceptez de mettre la Lumière devant - l’Amour devant, comme j’ai dit l’année dernière -, vous verrez qu’y a pas d’effort à fournir et que même si y a une douleur qui vous emporte, quelque part vous ne serez plus en lutte et en résistance. C’est comme ça que vous allez devenir solides comme des rocs. C’est comme ça que vous allez vous découvrir incorruptibles et invincibles. Non pas au niveau de l’ego ou de la personne, mais bien sûr en votre Êtreté, en votre Éternité.


Alors vous avez tous des choses différentes à vivre, dans cette période, mais rappelez-vous que la finalité est la même pour tout le monde. Au moment de l’Appel de Marie, c’est la fin de la pièce de théâtre, vous ne pourrez pas maintenir un quelconque théâtre. Donc, acquiescez au théâtre, s’il en existe encore un dans votre vie, mais laissez la spontanéité, tout ce qui a été développé comme les vertus du Masculin Sacré sont des repères importants ; ce sont des informations qui vous aident à vous positionner. Dès l’instant où l’Infinie Présence, la Couronne radiante du cœur, ou même de la tête, ou l’Onde de Vie, ou le Canal Marial, se manifestent, alors à ce moment-là, l’appel de la Lumière c’est de demeurer en Lumière et en votre humanité. Il n'est plus question maintenant d’aller voyager dans le soleil ou dans les dimensions, ou d’aller chercher des connaissances ésotériques quelles qu’elles soient. C’est, je dirais, le temps plein de la Lumière. Vous ne pouvez plus être à mi-temps.


Avant, je disais que vous aviez le c-- entre deux chaises. Après, vous étiez assis sur une chaise ou sur l’autre chaise ; après, il n’y a plus eu de chaise ; après il n’y a plus de c--. Il ne reste que la lucidité de la Vérité, et toute la nourriture vient de là. D’ailleurs vous constatez aussi que vos habitudes alimentaires sont encore en train de se transformer, de manière parfois encore plus puissante que ce qui avait eu lieu dans les années précédentes. Tout ça concourt, pour chacun de vous, à vous permettre de vous faciliter l’installation au Cœur du Cœur. L’Intelligence de la Lumière y va par petites touches, par synchronicités, mais elle pourra aussi, comme on dit, vous botter les fesses, même si y a plus de fesses, afin de vous permettre de vous stabiliser et de vous tourner vers ce que vous êtes - sans toutefois disparaître de ce monde éphémère ; il disparaît de lui-même, ne vous inquiétez pas.


Tout est en route, et nous vous avons dit déjà : tout est accompli. Il ne reste qu’à l’actualiser sur le plan le plus dense. Ce n'est même pas une question de mois où d’années, ça peut être une question de minutes ou d’heures pour chacun de vous. Et faites-le maintenant, parce que si vous avez l’opportunité de le faire maintenant, c’est quand même plus évident pour vous que d’attendre l’Appel de Marie où là, il n’y aura plus aucun moyen d’action autre que de laisser faire la Lumière, totalement et intégralement.


Donc si vous le réalisez maintenant, si vous êtes un jardinier, jardinez, si vous êtes un peintre, peignez, mais toujours, avant même de faire cet acte créatif, vous en remettre à votre cœur. Même si vous sentez un frère ou une sœur et que vous sentez cet élan du cœur de l’un vers l’autre, dans les communions, dans les processus de conscience que vous vivez durant des années, replacez l’autre et la situation dans votre cœur, laissez cet Amour grandir, et après, agissez. Ça prend trente secondes, y a même pas besoin de poser la question (que ce soit pour un médicament, pour un aliment), la réponse du cœur, c’est une réponse maintenant de l’Esprit, elle se fait directement. Y a même pas besoin de la conceptualiser, de la visualiser ou de l’intellectualiser. C’est ça, la Grâce. À des niveaux de plus en plus intenses et de plus en plus importants. C’est au sein de cela que vous deviendrez ce roc incorruptible, quel que soit ce que vous ayez à vivre selon votre assignation Vibrale, après ou avant l’Appel de Marie aussi. Tout cela se déroule dès aujourd’hui.


Alors au mois de mai, y a bien sûr des périodes propices. Comme d’ailleurs au mois de juin, et chaque mois d’ailleurs vous avez des périodes propices. Vous avez, non pas la pleine lune du Wesak, ça vous savez que ça n’a rien à voir avec l’authentique Lumière, mais par exemple, même si c’est des fêtes dites religieuses, vous avez des mouvements d’énergie qui se produisent à ces moments-là : pour le solstice d’été, au mois de mai vous avez aussi ce qui est nommé Ascension et Pentecôte, non pas les fêtes religieuses mais cette atmosphère particulière de l’après-Pâques. Vous savez que la Pâque orthodoxe et la Pâque romaine ne se passent pas le même jour, pourtant il y a des énergies spécifiques ces jours-là, qui correspondent à des influences, certes encore d’égrégores passés, mais qui sont quand même les porteurs et les vecteurs d’informations-Lumière non altérées.


Il y a aussi le mois d’août, bien sûr, avec l’Assomption de Marie. Vous avez bien sûr, et ça vous le voyez tous les ans depuis des années, la période autour de la fête de l’Archange et des Archanges, à la fin septembre. Mais vu les prémices qui se voient sur cette terre, et que nous voyons nous aussi de là où nous sommes, nous pouvons dire qu’il y a vraiment une grande accélération, si on peut dire, ou une intensification plutôt qu’une accélération d’ailleurs, de la présence de la Lumière. C’est ça qui va vous débusquer dans vos derniers travers, dans les dernières anomalies relationnelles, et bien sûr dans les enfermements créés de toutes pièces par ce qui est nommée la démocratie. Ça, je crois que vous le vivez en Europe de façon peut-être plus nette en ce moment, où plus rien du tout ne peut être caché, non pas seulement pour les éveillés mais pour l’ensemble de l’humanité.


Il y a une forme de réveil collectif, mais ce réveil collectif n’est pas nécessairement un réveil spirituel, c’est un réveil sur les conditions de vie. Je crois qu’aujourd’hui vous fêtez en France la fête du travail, en Espagne, c’est demain, et dans d’autres pays, c’est d’autres jours. Mais le travail - j’ai souvent parlé de travail, de mon vivant, mais je parlais de travail spirituel -, le travail matériel, qui est pourtant la règle, et le mot travail a une racine quand même qui veut ne pas dire « plaisir ». C’est quelque chose qui est un effort, c’est une torture, c’est quelque chose qui vous fait transpirer. Or le travail spirituel aujourd’hui, c’est uniquement ce que j’ai dit avant : le Cœur du Cœur. Il n’y a rien de plus et rien de moins.


Par contre ceux qui se réveillent de leur léthargie et qui voient l’embrigadement et l’enfermement du monde, et qui n’ont aucune anticipation de ce qui va arriver sur cette terre, vivent quoi ? Ils vivent la colère, vous en avez encore qui sont dans le déni. C’est une colère qui peut aboutir à une révolution, ou à des négociations, ça se produit aussi en chacun de vous durant cette période, à des degrés divers bien sûr.


Durant ce mois-ci, il va falloir cultiver la paix, la sérénité, l’humilité. Tout ce qui vous a été dit dans les « Carnets du Masculin Sacré » est exactement ce à quoi vous êtes confrontés face à vous-mêmes, face au monde et face à quelque autre conscience que ce soit. L’Unité et le vécu de l’Unité passe par cela. Là, vous n’êtes plus dans les expériences du Soi, les extases, les voyages en Êtreté, les communions de conscience, les fusions de conscience ou les dissolutions de conscience, vous êtes réellement dans le vécu - qui va devenir permanent - de cela. Et ça se passe effectivement un peu différemment.


D’autres parmi vous vont être informés par les rêves, par des intuitions fulgurantes, d’un certain nombre de choses. Là aussi, ne réagissez pas. Rentrez d’abord dans le cœur, tournez votre langue sept fois dans la bouche et attendez, afin de sortir de la réaction et de rentrer plutôt dans ce qui est appelé la pro-action. C’est-à-dire accompagner la révélation de la Lumière dans ce qu’elle vous révèle à chacun de vous. L’accompagner, c’est simplement être transparent, redescendre dans l’humanité et dans son humilité, comprendre que vous n’êtes rien au niveau de la personne, que c’est quelque chose qui ne dure jamais, qui est inscrit entre la naissance et la mort. Ce n’est pas la peine de vous rassurer avec les vies passées, les karmas et toutes ces histoires. L’Instant Présent n’a besoin d’aucune justification, ni dans le passé, ni dans l’Ascension et la Libération de la Terre qui est en pleine phase active en ce moment.


Vous, vous avez à être les piliers de Lumière. Ceux qui ancrent la Lumière et qui, par leur simple Bienveillance et leur simple Présence, irradient cette Lumière. Et ça, c’est indépendant de votre volonté personnelle, de vos petits désirs ou de votre besoin d’aider et de servir. C’est-à-dire que la Dévotion, comme ça a été expliqué, le Bhakti Yoga, ne doit plus être un effort, c’est quelque chose qui se produit naturellement dès l’instant où vous acceptez le sacrifice de votre personne, même sans avoir vécu ce que vous êtes en Vérité et en totalité, c’est-à-dire l’Ultime. Même si vous n’avez vécu que quelques expériences du Soi, ça n’a aucune importance, parce que ça, c’est ouvert maintenant à tout le monde, la capacité à se voir, la capacité à se laisser traverser par nos propres émotions, par vos propres cogitations mentales, par vos propres interactions. C’est comme ça, dans cet accueil et dans cette écoute, que vous manifesterez les vertus cardinales du Masculin Sacré. Tout ce qui a été expliqué voilà un mois.


Ça, c’est extrêmement important. Quelle que soit l’intensité de l’événement, quelle que soit la souffrance, quelle que soit la joie ou le plaisir de ce monde. Vous êtes l’essence de la Joie, donc quelle que soit la souffrance, ou quel que soit ce qui appartient en définitive à l’éphémère, vous devez garder votre humanité, votre humilité, votre simplicité et laisser se dérouler ce que la Lumière veut dérouler en vous et à l’extérieur de vous. C’est comme ça que vous disparaîtrez, c’est comme ça que vous allez devenir le plus petit d’entre vous. Rappelez-vous : « Celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ». Celui qui acceptera de la perdre, la trouvera. Et ça, ce n’est pas une loi, c’est directement l’effet de la Lumière.


Soit vous êtes Lumière, intégralement, et vous êtes dans votre Éternité. Soit, il y a encore des « réticences », c’est les mots qui ont été employés, n’est-ce pas, c’est plus des peurs. C’est simplement le poids de l’expérience, le poids des habitudes, le poids des conditionnements encore présents - qui n’appartiennent pas nécessairement à votre conscience éveillée - qui doivent se résoudre. Sans effort, spontanément, et c’est ça que vous allez voir. C’est ça la magie de la Grâce actualisée, non pas seulement dans la conscience, ou dans la tête, ou dans le cœur, mais à l’échelon de la vie ici même. Et ça, c’est extrêmement important, parce que si vous gardez ça présent à l’esprit, vous aurez de plus en plus de facilités, même si les difficultés peuvent apparaître comme insurmontables.


D’ailleurs je crois que Thérèse, ces derniers temps et les fois précédentes, vous a largement expliqué cela, comme d’ailleurs le Maître Philippe de Lyon. Parce que c’est vraiment des clés essentielles. Vous aurez beau avoir toute la connaissance des mystères de l’univers, et même en avoir fait l’expérience, ça ne vous sera d’aucune utilité durant ce mois. Seule l’humilité vous servira, et seul le fait de rester transparent et en clarté sera la clé qui vous donnera et qui fera que votre Maison demeurera propre pour accueillir le Christ. Rien d’autre.


Alors appeler ça « attention », appeler ça « prière », appeler ça « méditation active », encore une fois ce ne sont que des mots. Mais quoi qu’il arrive, s’il le faut mille fois par jour, pensez d’abord à votre Cœur, parce que si vous pensez à votre Cœur, même avec votre tête, vous allez diriger la Lumière Vibrale sur le cœur. Même si vous ne percevez pas le Feu du Cœur - ou le Feu Igné maintenant -, même si vous n’avez jamais rien vécu au niveau énergie, ou au niveau Vibral, ou au niveau conscience. Rappelez-vous, les derniers seront les premiers. Et tous ceux qui aujourd’hui peuvent adopter cela en n’ayant rien vécu, seront récompensés de façon démesurée. Parce que la Grâce est abondance, bien sûr. Parce que la Grâce ne demande qu’une chose, c’est prendre toute la place de votre personne. Et s’il n’y a plus personne, il n’y a pas « rien », il y a juste la Lumière et la Grâce, même si votre personne est encore là. Mais cette personne que vous êtes encore, devient alors, dans le sens le plus noble, soumise à la Lumière. C’est le sens d’ailleurs originel de ce qu’on appelle les musulmans, c’est-à-dire « être soumis ». Pas aux Archontes mais là je parle de la Source.


Si vous êtes soumis à la Source, vous êtes la Source. Si vous laissez la Lumière et son Intelligence agir sans faire appel aux constructions de votre personne - et ça appelle aussi l’énergie ça, ce n’est pas uniquement la structure physique ou psychologique - à ce moment-là la Grâce vous sera surabondante et vous constaterez par vous-même vos capacités d’harmonie, vos capacités, j’ai dit, de résilience, de congruence, de dépassement, de transsubstantiation, qui deviendront de plus en plus actives. Alors bien sûr, et je le répète, ça ne veut pas dire rester dans un fauteuil toute la journée. Ça veut dire, si la Lumière vous le permet, de faire ce que vous avez à faire, mais en mettant d’abord votre conscience dans le cœur, sans nécessairement demander quoi que ce soit par rapport à une problématique à résoudre. Il vous suffira après, une fois que vous avez fait cette intention de Lumière, d’observer et de vivre ce qui est à vivre, et vous verrez comment cela se passe.


Plus vous êtes en accord avec vous-même, en votre Éternité, dans ce Face-à-Face et dans ce seul à seul, plus le monde autour de vous deviendra lumineux, quoi qu’il se déroule. Et c’est d’ailleurs comme ça, comme vous le constatez d’ailleurs, dans les processus de la conscience des rencontres élémentaires par exemple. C’est dans ces conditions-là, quand vous y allez comme un enfant, que vous êtes ouvert et spontané, que la communication et la relation s’établissent. Vous ne cherchez pas à diriger les choses, tout se produit naturellement. Ça, c’est effectivement la Grâce. Mais tout ça, ça avait été expliqué par les Étoiles quand elles ont raconté leur chemin de vie lors de leur incarnation. Je pense que vous vous en rappelez.


Mais encore une fois, maintenant, ce n’est plus une question de faire des expériences ponctuelles, c’est question d’être en permanence dans cet état. Et encore une fois, cet état n’est plus couplé de manière formelle avec la Vibration, avec le Canal de l’Éther, le Canal Marial, les Couronnes radiantes ou l’Onde de Vie, c’est la Conscience Pure, qui n’a plus besoin de s’appuyer sur un support énergétique, corporel ou vibratoire, qu’il soit présent ou pas, d’ailleurs. Donc vous avez la possibilité naturelle de positionner votre conscience dans le Cœur, même si vous ne sentez rien, mais vous verrez les résultats maintenant tangibles dans votre vie. S’il vous manque quelque chose, cette chose apparaîtra. Non pas parce que vous avez supplié que ce manque de cette chose, de cette personne disparaisse, mais parce que vous avez fait confiance à la Lumière, vous avez fait confiance à la vie et à l’Unité.


Il ne peut exister, si vous êtes dans cet état-là du Cœur du Cœur, de contradictions, d’oppositions ou de choses qui vous déstabilisent. Et donc, si vous êtes déstabilisé, ça sera toujours une invitation à rentrer encore plus profondément en ce que vous êtes, tout en maintenant ce qu’il y a à faire en ce monde. Sauf si bien sûr la Lumière, pour certains d’entre vous, vous amène à une disparition totale de la personne dans vos activités, mais ça ne concerne pas la majorité des frères et de sœurs, ça. Ça n’en concerne que quelques-uns, si je peux dire, mais toute l’humanité, dans sa globalité, se trouve confrontée à l’émergence de ce vent nouveau, à ce besoin de changer les choses, d’une manière ou d’une autre.


Alors, il y en a qui sont violents - ça va être de supprimer le mari ou la femme, ou l’ennemi supposé -, d’autres qui ont soif de création d’un nouveau monde, et vous le voyez aussi bien dans les milieux spirituels que dans les milieux sociaux, si je peux dire, mais tout cela ne sont que des occupations. Et ça ne fait que traduire l’intensification de la Lumière, et bien sûr l’intensification des champs électromagnétiques d’Hercobulus. Tout cela est en train de se révéler à vous et en vous, et sur terre.


Donc tout ce qui se produit est parfaitement organisé - je dirais plus que jamais, même - par la Lumière et son Intelligence, et que la meilleure façon d’être prêt, si je peux dire, c’est d’être prêt à chaque minute. De vivre chaque minute comme si c’était la dernière et de voir ce que vous n’avez pas bien fait. Non pas pour vous juger, non pas pour vous condamner ou condamner l’autre, mais pour vous replacer dans le Cœur du Cœur. Parce que l’efficacité, la puissance de la Lumière ne peut se trouver qu’ici, et de moins en moins ailleurs.


Vous allez vous apercevoir d’ailleurs que si vous vous êtes prémuni matériellement, on va dire, que ce soit avec l’argent ou les circonstances de vos vies, si vous ne vous êtes pas prémuni en vous, pour être en accord avec votre cœur, tout cela sera balayé. Seul le cœur reste, seule votre humanité, ici et maintenant, reste, parce que c’est la période finale de la transsubstantiation. C’est le moment où le papillon est né, les ailes sont déjà presque sèches - pour certains d’entre vous elles sont déjà sèches -mais vous demeurez dans le monde de la chenille, des autres chenilles. Et c’est là que vous devez être léger, c’est là que vous devez être lumineux. Non pas par une quelconque action de la personne mais par l’action de la Lumière, parce que vous êtes Lumière. Et là, vous allez chaque jour, chaque heure, en fonction aussi des événements de votre vie et du monde, réaliser cela et le vivre.


Rassurez-vous, il n’y a rien de difficile. Et d’ailleurs si c’est difficile, ce n’est pas la Lumière. Ça peut être très violent, mais ça ne sera jamais difficile, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous dites « oui » à l’Éternité au sein de l’éphémère. La personne ne pourra plus interférer avec l’Éternité que vous êtes. Et d’ailleurs ça va vous donner parfois le sentiment de vous sentir non pas duel, mais double. Vous allez voir des fluctuations rapides de votre conscience, et aussi au niveau des humeurs. Sans raison, vous allez être en joie et en béatitude. Sans raison, vous allez voir une colère qui émerge, qui n’est pas nécessairement le fait d’un frère ou d’une sœur ou d’une circonstance. C’est des choses qui sont éclairées et qui sortent, qui traversent, qui s’éliminent. Il n’y a pas d’autre chose à faire que d’être là et de laisser faire. C’est comme ça que vous superposerez, de manière encore plus intime, le corps d’Êtreté avec le corps éphémère, et que le corps d’Êtreté va prendre de plus en plus d’importance.


Certains d’entre vous ont déjà révélé leurs lignées, sentent les Triangles élémentaires, sentent toutes les Couronnes, sentent même les énergies, commencent à voir des couleurs qui correspondent par exemple aux couleurs éthériques de vos propres organes, ou aux organes d’un frère ou d’une sœur. Tout ça est normal. Ça ne demande pas d’effort, ça demande juste à laisser l’Évidence de la Lumière vous prendre en totalité. Et plus vous vous laisserez prendre par l’Intelligence de la Lumière, plus vous remarquerez une faculté à être en paix et en joie, même sans avoir besoin de vous aligner ou de fermer les yeux, de méditer ou de prier. Votre vie deviendra une prière permanente, et une Lumière permanente. C’est la meilleure façon aussi de ne pas avoir, comment vous dites, la grosse tête ou les chevilles qui enflent, parce que bien sûr, certains voudraient bien s’approprier cette Lumière pour la thésauriser en eux. Vous savez très bien que vous ne pouvez pas faire ça. Vous pouvez le faire, mais ça ne conduit pas vraiment à la Libération ; ça conduit à l’école si je peux dire, et ça j’en ai déjà parlé.


Voilà les choses que j’avais à vous dire. Bien sûr je vais revenir dans très peu de temps, parce que là je pratiquerai comme nous faisons habituellement, et c’est la suite de ce que je viens de dire maintenant avec des mots très simples, et des questions qui se posent par rapport à ça, et j’y répondrai, et je poursuivrai d’ailleurs mon intervention en répondant à vos questions.


Voilà, le joli mois de mai, il a démarré. Vous avez plein d’étapes à passer là-dedans, intérieurement comme extérieurement. Vous avez plein de révélations qui vont se faire. Bien évidemment nous avons survolé les révélations durant toutes ces années, que ce soit au niveau des Archontes, au niveau des lignes de prédation, au niveau des circuits énergétiques, des circuits vibraux, de la conscience elle-même, mais il reste encore des tas de choses à vivre, à saisir. Non pas pour s’en emparer, mais à voir les rouages de la Lumière et des contradicteurs, je dirais, de la Lumière. En vous aussi, en chacun de vous, de la même façon, que vous soyez libéré vivant ou pas, que vous soyez éveillé ou pas éveillé, ça ne changera rien.


Donc prenez pour habitude de veiller à cela. Alors si vous avez besoin d’un gri-gri, je ne sais pas moi, un cristal, un chapelet, ou d’être avec un dragon ou un élémentaire, faites-le, ça peut vous aider dans les premiers temps - tant qu’ils sont encore là. Parce que bientôt, comme ça a été dit, ni nous ni vous, ni les frères ni les sœurs ne seront visibles. Vous serez face à votre immensité - que l’ego et la personne appellent le néant. Et il ne peut l’appeler que comme ça.


Si vous acceptez cela, tout ce qui est à vivre se passera, je dirais, avec douceur et avec élégance, avec paix et avec une grande humilité qui sera récompensée par votre accès à cette béatitude. Même dans les choses, je dirais douloureuses, la béatitude sera là, c’est-à-dire que votre conscience ne pourra plus être figée par un événement de la personne ou du monde, et ça, vous allez le constater très vite. C’est profondément différent du déni parce que là, vous êtes dans l’acceptation. Dans le déni ou le refus de voir les choses, ça se termine toujours mal, alors que là, ça ne peut pas se terminer mal parce que au fur et à mesure que vous acquiescez, au fur et à mesure vous devenez de plus en plus en paix, mais aussi de plus en plus dans quelque chose qui n’est pas définissable en mots, qui est bien plus que l’extase et la béatitude. Alors ça pourrait être appelé la pleine conscience, l’Ultime Présence mais aussi l’Absolu, le Parabrahman, en manifestation. C’est la même chose, puisque là, c’est plus des états ou des expériences qui sont touchés, mais c’est un état qui s’installe de manière définitive.


Et c’est dans ce mois-là, quoi qu’il se passe dans le ciel, que vous allez vivre cela. Nous espérons bien sûr, comme vous, que cela sera synchrone avec les signes du ciel, les Trompettes et l’Appel de Marie. Mais si ce n’est pas ce mois-ci, je vous ai dit, il y a d’autres périodes. Je reprécise : la période du solstice d’été, la période du 15 août, la période de fin septembre, et la période de la Toussaint. Vous pouvez prendre les paris, si vous voulez. Mais on prend que les paris à dix contre un, parce qu’il y a pas de favoris. D’accord ?


Donc ne vous préoccupez pas de quelque date que ce soit. De toute façon vous allez être tellement, comment dire, submergés, envahis, sollicités par la Lumière, par les événements survenant sur votre écran intérieur comme extérieur, que vous n’aurez pas le temps de vous préoccuper de savoir si c’est maintenant ou si c’est dans six mois, ou plus tard, parce que ça se déroule maintenant. Et que rappelez-vous, la Terre ascensionne mais pour vous, humains, ce qui est plus important - qui êtes encore dans un corps -, c’est la Libération, et le vécu de votre libération. Non pas pour vous-mêmes, puisque toute la terre est libérée, mais pour alléger, si je peux dire, le fardeau. Non pas le vôtre mais celui de toute l’humanité, sans aucune différence entre le Christ et le guignol, tous sans exception.


Et les jeux de la conscience vont vous apparaître avec encore plus de clarté, et vous remarquerez que plus vous adoptez ce positionnement au Cœur du Cœur, plus vous êtes léger, même si y a une souffrance, même si le corps est usé. Votre conscience ne sera plus rattrapée, si je peux dire, par les dégâts de ce monde, ou les dégâts de votre personne ou de la dualité. C’est comme ça que s’installe l’Unité finale, si je peux l’appeler ainsi, dans cette période de dernière bataille « de tous contre tous » comme ça a été dit. Vous, vous n’avez pas à vous battre contre tous, vous avez à accepter tous en vous. Parce que y a pas d’un côté… dans les mondes unifiés, vous savez que l’ombre et la Lumière ne sont pas séparés, d’ailleurs on ne peut pas parler d’ombre et de Lumière. On peut parler d’attraction et de répulsion, qui sont les forces de la vie en mouvement, mais ni l’un ni l’autre ne sont bien et mal, puisque le mal ne peut pas exister. Il n’y a que l’expérience de la Création, ou l’expérience de l’Absolu ou de la Source. Mais ça ne fait aucune différence.


Donc la Terre va énormément bouger. Les vents, tels que je les avais nommés y a quelques années, bien avant que l’on vous parle des Cavaliers, allaient atteindre des valeurs extrêmement importantes où rien ne résiste. Tout ça, c’est l’action des Cavaliers, de manière tangible, visible et palpable, afin que nul ne puisse l’ignorer, où qu’il soit sur la terre. Et tout ça, c’est les prémices de la fusion des Éthers, l’ultime fusion des Éthers, la dernière Eucharistie, le dernier Passage tel qu’Uriel vous en a encore reparlé.


Alors veillez à être attentif au Cœur du Cœur. Surtout quand il y a une contrariété, parce que c’est très facile maintenant, pour beaucoup d’entre vous, de plonger dans le Cœur du Cœur, à volonté, à souhait, mais c’est peut-être différent de rester dans le Cœur du Cœur, tout en gardant les yeux ouverts et tout en vivant ce que vous avez à vivre. C’est cet apprentissage, comme j’ai dit, qui va se réaliser de manière très accélérée durant ce mois, quelle que soit l’importance de l’action des Cavaliers en vous et à l’extérieur de vous.


Ce qui veut dire, sans trop m’avancer, que quel que soit, Appel de Marie ou pas, Trompettes ou pas Trompettes, la face du monde sera profondément différente à la fin du mois de mai. Ça ne veut pas dire, encore une fois, que l’Appel de Marie aura lieu, ça veut dire que personne ne pourra ignorer qu’il y a quelque chose qui est en train de se passer. Et quelque chose qui ne touche pas simplement une conscience ou quelques consciences spirituelles, ou qui touche quelques secteurs du monde, mais qui touche réellement - et pour la première fois depuis deux mille ans - l’égrégore collectif de l’humanité.


L’égrégore collectif de l’humanité, la conscience collective de l’humanité a été impactée, je vous le rappelle, la dernière fois par la mort du Christ sur la croix, et par le fait que son sang ait touché la terre. C’est là où le ciel s’est obscurci partout sur la terre. Ce même choc arrive aujourd’hui à l’humanité. Voyez c’est pas fréquent, ça s’est produit la dernière fois y a deux mille ans. Ça ne s’est jamais produit depuis cette époque, à l’échelon de l’ensemble de la Terre et à l’échelon de la collectivité humaine.


C’est, je dirais, un passage obligé, avant l’Appel de Marie. Parce que y aura pas de problème, même pour les méchants garçons, pour reconnaître l’Appel de Marie. Parce qu’ils portent cet ADN en eux, tout méchants garçons qu’ils soient. Donc ils ne peuvent pas se renier eux-mêmes. Mais la grande différence, c’est que maintenant vous aurez de plus en plus de frères et de sœurs qui, vu l’état des transformations, seront peut-être plus attentifs à ce que leur dira Marie, et à réaliser ce qu’il va se produire peu de temps après. Mais ça vous verrez bien, et nous verrons bien avec vous.


Comme nous l’avons dit aussi, nombre de vaisseaux de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres sont maintenant de plus en plus présents au-dessus de vos villes, mais aussi au-dessus de certains d’entre vous. Vous sortez à un endroit, vous faites une sortie avec des frères et des sœurs, et d’un coup vous observez des vaisseaux de Lumière, dans les nuages. Souvent ce sont des Végaliens, des Arcturiens, des Andromédiens… une certaine part d’Andromédiens aussi. Pas encore les vaisseaux de la Confédération, qui eux sont encore masqués. Ils sont proches de vous mais il paraît très difficile de les voir sous leur forme réelle pour l’instant. Mais cette approche progressive des forces de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, inscrits au sein de la 3ème dimension unifiée, vient se montrer et se dévoiler parce que ça participe de la révélation, ça participe de l’ouverture à d’autres possibles. Il est une chose de croire que vous êtes poussière et que vous êtes enfermé dans ce monde - et qu’il n’y a pas de vie ailleurs, qu’il n’y a pas d’autres consciences -, et de découvrir qu’il y a d’autres consciences.


C’est déjà un changement de paradigme, c’est déjà un bouleversement intérieur. Parce que pour l’instant, vous en avez malgré tout qui demeurent dans le déni. Je ne parle même pas du déni du Choc de l’humanité mais du déni de ce que produit la Lumière. Ils ne voient que conflits, ils ne voient que besoin de renouveau. Mais ce n’est pas grave, il y a déjà un changement d’équilibre qui se produit, et ce changement d’équilibre, il se produit pour chacun de vous, vous réajustant à une octave supérieure, non plus tellement par rapport à votre assignation Vibrale mais bien plus par rapport à votre origine stellaire. Il y en a, par exemple, qui communient de plus en plus avec les dragons, d’autres avec l’Eau, avec les elfes, avec les dauphins. Tout ça, si vous voulez, c’est le réveil non pas de vos lignées mais de votre origine, non pas en tant que personnage qui a été ceci ou cela mais en tant que vertus et capacités spirituelles de l’Esprit liées à cette révélation.


Alors vous allez constater aussi que certaines choses vous deviennent plus aisées, et d’autres, qui pourtant vous intéressaient ou vous paraissaient aisées auparavant, disparaissent d’elles-mêmes, parce que c’est la prédominance, si je peux dire, de votre origine stellaire. Vos traits peuvent même se modifier, votre façon de bouger peut se modifier. C’est un nouvel équilibre et c’est exactement cela qui est en train de se produire. Alors allez au-delà des apparences de ce qui est vécu, en vous plaçant dans le cœur. Ne jugez pas ce qui se produit en vous, sur le monde ou en un frère et une sœur, gardez le même Amour, parce que c’est comme ça que vous transformerez les choses, pas par votre volonté mais par la Lumière elle-même. Ça, c’est ce que nous avons nommé l’Intelligence de la Lumière et l’État de Grâce qui devient actualisé, c’est-à-dire il se voit dans la conscience ordinaire et dans la vie ordinaire. C’est ça qui est merveilleux.


Avant vous disiez, le merveilleux c’était quand vous disparaissiez dans la béatitude ou quand vous faisiez des voyages multidimensionnels. Je dirais que ce merveilleux-là, aujourd’hui, est un peu, comment on dit « has been » en anglais, c’est-à-dire dépassé. Parce que la Lumière, l’injonction de la Lumière, même si elle vous fait disparaître encore par moments, c’est d’être pleinement humain, pleinement incarné, et surtout pleinement Amour. Parce que vous voyez bien autour de vous aussi des frères et des sœurs qui, sous prétexte d’avoir vécu une connaissance donnée ou d’avoir accès à une connaissance donnée, se prennent pour le messie, ou une grande conscience.


Il n’y a pas de grande conscience, il n’y a que l’Amour, c’est tout. Et vous ne devenez ou vous n’êtes une grande conscience que si vous êtes tout Amour, avant toute chose, mais pas l’inverse. Et ça passe par l’humilité - et bien plus que cela, ça passe par le sacrifice - et c’est-à-dire que l’Autonomie et la Liberté intérieure passent par là. C’est votre responsabilité, et je dirais que c’est la seule. Tout le reste d’ailleurs, vous allez vous en apercevoir, n’en vaut pas la peine. Vous ne pouvez pas aider un frère ou une sœur malgré lui, fût-il votre enfant, votre parent, votre mari, votre femme. Vous devez, ça a été dit aussi, respecter la liberté de positionnement de chacun, mais vous n’avez pas à être perturbé ou altéré par les perturbations ou le positionnement de l’autre. Mais par contre, si l’autre est dans votre cœur, vous verrez que vous ne serez plus gêné en aucune manière.


Voilà ce qui va se passer sur l’écran de votre vie durant ce mois-ci. Alors bien sûr je me doute que vous avez plein de questions, mais nous allons stopper quelques minutes avec les questions et les réponses. Donc, je ne vous salue même pas puisque je serai là dans quelques minutes.








* * * * *
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Jeu 12 Mai - 11:29 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

 
LA RÉSURRECTION 
  
Mai 2016 
  
  
Omraam Mikaël AÏVANHOV 
  
Partie 2 – Questions/Réponses 

 

 

NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.
  

 

Eh bien chers amis, nous allons pouvoir maintenant essayer de répondre à vos questions parce que, comme toujours, vos questions ne sont pas vos questions, elles correspondent certainement à de multiples interrogations de nos frères et sœurs un peu partout sur la terre. Alors nous allons d’abord écouter les questions que tu vas me retransmettre maintenant.

 

Question : la fusion du Masculin Sacré et du Féminin Sacré est-elle la dernière phase de l’Alchimie ?

 

Alors oui, c’est la dernière phase bien sûr. Cette dernière phase de l’Alchimie, tel que ça a été décrit par Nicolas Flamel, correspond à la fusion en quelque sorte, ou le remplacement du feu vital par le Feu Vibral, donnant la naissance d’un troisième terme qui est le Feu Igné, c’est-à-dire le Feu de l’Esprit. Certains d’entre vous vivent ce Feu de l’Esprit individuellement, qui correspond à ce que j’avais nommé le grille-planète final, c’est-à-dire après l’Appel de Marie. C’est exactement cela que certains d’entre vous commencent à vivre. Vous allez vous réduire en cendres, la combustion spontanée, vous connaissez ? Non, je plaisante hein, bien sûr. Mais ça fait le même effet. C’est ça d’ailleurs qui correspond aussi à ce que j’avais expliqué tout à l’heure par rapport au sentiment de vaciller, de pas être d’aplomb et aussi de variations thermiques surtout, ou de douleurs qui apparaissent ponctuellement et qui disparaissent aussi vite. Ça, c’est le même processus d’alchimie qui vous conduit au Feu Igné, c’est-à-dire au baptême total de l’Esprit et la révélation finale de l’Esprit, donc de ce que vous êtes.

 

Bien sûr c’est la dernière étape. D’ailleurs tout ce que j’ai dit avant, concernant cette période du mois de mai, correspond à cela. Y a pas d’autre étape. Maintenant il faut attendre les événements collectifs, c’est tout, en vivant ce qu’il y a à vivre durant ce mois de mai. C’est en quelque sorte la dernière épuration, si on peut appeler ça comme cela.

 

Question : cette fusion favorise-t-elle les ascensions individuelles ?

 

Pour ceux qui doivent ascensionner, oui, que ce soit avec le corps ou sans le corps. Mais je vous rappelle déjà que depuis un bout de temps, vous êtes déjà à cheval sur la 5ème dimension, alors que la 3ème dimension persiste pour l’instant. Parce que dans la 3ème dimension dissociée stricte vous n’auriez jamais pu – sauf à titre exceptionnel pour certains êtres – établir des communications de plus en plus facilitées, je dirais, avec les elfes,  les dragons  ou les autres peuples élémentaires, tel que ça se produit déjà depuis un an pour certains d’entre vous. Donc y a une plus grande facilité de communication, et je vous rappelle aussi qu’aussi bien les elfes que les dragons  sont des aides dans la relation d’amour, mais sont aussi des lieux particuliers, surtout au niveau des elfes, qui sont pour la plupart des lieux de transit, si je peux dire, des frères et des sœurs qui se rendront sur les Cercles de Feu par exemple, entre autres.

 

Donc cette étape est l’ultime étape. Le Masculin Sacré, c’est l’émergence de la Lumière en incarnation.

 

Question : ici, en avril, plusieurs femmes sont tombées. Y a-t-il un lien avec le Masculin Sacré ?

 

Oh je pense que ça doit être la beauté des intervenants, certainement. Elles sont tombées en extase ou elles ont perdu l’équilibre ?

 

… elles ont perdu l’équilibre.

 

Elles ont fait une chute. Ça a anticipé effectivement ce que je vous ai dit par rapport au mois de mai, mais j’avais déjà parlé des variations thermiques y a quelques mois. Simplement maintenant ça prend une importance exacerbée, vous donnant des frissons de froid ou des suées terribles, et pareil pour le fait de chuter ou d’avoir des pseudo-vertiges. C’est lié au Masculin Sacré et à la phase alchimique finale de la fusion du feu vital et du Feu Vibral qui prend le relais sur le feu vital et qui laisse apparaître le Feu Igné du corps d’Êtreté, c’est-à-dire le tétrakihexaèdre qui est dans votre poitrine, qui est votre corps d’Êtreté, dans toutes les dimensions d’ailleurs.

 

Question : à quoi correspond la 1ère dimension ?

 

Alors, y a de nombreuses années j’avais parlé des plans dimensionnels en vous disant (en résumant bien sûr, je vais pas reprendre cela), qu’il y avait des dimensions où la vie était manifestée : la 3ème, la 5ème, la 9ème, la 11ème, la 18ème, la 21ème, la 24ème, et enfin de 31 à 33. Les autres plans sont nommés des plans interdimensionnels. A priori ce ne sont pas des lieux où la vie peut être apparente, ce sont en quelque sorte les mécanismes des dimensions qui sont au-dessus ou en dessous qui sont apparents à ce niveau-là. Comme vous le savez, dans la 3ème dimension dissociée, les Archontes ont réussi à s’infiltrer et à stabiliser leur conscience dans une dimension intermédiaire qui est la 4ème dimension, qui correspond à ce qui avait été nommé les lignes de prédation et les systèmes de contrôle du mental humain, c’est-à-dire toute l’organisation invisible qui maintenait enfermée sur la Terre la conscience humaine - de la même façon qu’il y a des couches isolantes que j’avais nommées l’héliosphère, la magnétosphère et la ionosphère.

 

Donc les plans dimensionnels sont des plans de manifestation de la Création libre, que ce soit la 3ème unifiée, la 5ème, la 9ème, la 11ème, etc., qui sont spécifiques de certains résidents qui sont plus à l’aise, je dirais, dans ces dimensions-là, tout en étant multidimensionnels. Par exemple les Élohim, les fameux dieux créateurs, viennent de la 11ème dimension. Les Mères généticiennes de Sirius viennent de la 18ème dimension. À la limite de l’anthropomorphisme, je vous avais expliqué que vous aviez les génies qui sont les préfigurateurs des formes - c’est la Civilisation des Triangles -, qui se tiennent au-delà de l’anthropomorphisme, c’est-à-dire en 24ème dimension. De 31 à 33, vous arrivez à la Source. Donc on pourrait dire que la 1ère dimension est la plus éloignée, ce qui n’est pas vrai parce qu’après la 3ème dimension, vous revenez au 0, l’Absolu, et après au 1, c’est-à-dire la Source. C’est le point qui est présent dans tous les points, dans tous les espaces et dans tous les temps. La dimension 1 n’est pas une dimension de vie, c’est une dimension d’émanation de vie qui correspond à la Source – bien que la Source, comme vous le savez, au niveau d’Alcyone, est située dans la 33ème dimension.

 

Il vous avait été expliqué aussi que la Source avait la liberté de synthétiser un corps au niveau de ce monde, qui était périssable beaucoup plus vite qu’un corps humain parce qu’il fallait encaisser la dualité. Vous avez un mystique très connu au début du XXème  siècle qui était la Source, et qui a pu maintenir un véhicule physique pendant une petite vingtaine d’années, moins d’une vingtaine d’années, une quinzaine d’années. La 1ère dimension, c’est là où sont logés tous les points d’émergence de consciences en création et en créativité, mais ce n’est pas une dimension où vous pouvez parler d’axes, par exemple. C’est la Source qui est omniprésente. Y a pas de consciences individualisées, c’est le point d’émergence de la conscience, en quelque dimension que ce soit.

 

Rappelez-vous que pour les besoins pédagogiques et didactiques, nous avons séparé ces dimensions de façon à essayer de vous faire saisir, avant de les vivre, comment était agencée l’architecture des mondes. La 1ère dimension est celle qui est le plus proche de la Source et de l’Absolu, c’est-à-dire de la dimension 0 et de la dimension 33, avec tout le Chœur des Anges, les Esprit solaires, celui de ce Soleil et les autres, les Esprits Christiques qui se tiennent autour du Trône, si vous voulez. Il y a aussi les Keroubim, les Séraphins, etc., toutes les hiérarchies qui sont au-dessus des Archanges. Continuons.

 

Question : pouvez-vous développer sur les Eaux du Mystère et quel est le rapport avec l’Ultime ?

 

Alors les Eaux du Mystère, c’est ce qui est nommé les Eaux d’En Haut, l’Eau Lustrale, l’Eau du Baptême. Ce que nous, nous appelons, de notre point de vue, cette Eau du Baptême parce que c’est plastique, ça descend comme de l’eau qu’on laisse couler mais c’est le Feu, bien sûr. L’Eau du Mystère, l’Eau Lustrale, les Eaux d’En Haut comme on dit, comme dans les premières phrases de la Bible, de la Genèse, avant que ça soit falsifié, c’est vraiment cela, c’est l’Esprit de la Source qui pénètre et qui s’infuse depuis le haut et le bas, depuis la 33ème dimension jusqu’à la 1ère dimension dans toute forme de manifestation de conscience, même ici même, sur terre

.

Donc les Eaux du Mystère sont les eaux cachées sur ce monde, qui étaient invisibles, qui étaient non perceptibles, qui sont liées d’une manière directe à l’Élément Eau, c’est-à-dire à l’Étoile IS qui est au-dessus de l’oreille droite. Et ces Eaux du Mystère sont les eaux fécondantes. Ce sont ce Feu Igné,  tel que ça a été nommé par Nicolas Flamel, qui sont l’énergie et le principe de vie et de manifestation de vie, en accord avec la loi de Un, dans quelque dimension que ce soit.

 

Vous avez été, vous comme moi quand j’étais incarné sur cette terre, nous avons été privés des Eaux d’En Haut, des Eaux du Mystère. C’est la coupure avec l’Esprit qui a pris fin, je vous le rappelle, à la Libération de la Terre, au moment où l’Onde de Vie est apparue, au début de l’année 2012. En parlant de cette année 2012 d’ailleurs, depuis la Libération, je vous rappelle que je vous avais dit y a deux mois je crois, de compter les mois entre 2012, soit la Libération de la Terre au mois de février, soit l’échéance de décembre 2012, jusqu’à aujourd’hui, et vous allez retrouver les temps qui ont été donnés aussi bien par le bien-aimé Jean que par le prophète Daniel : les deux temps, un temps, la moitié d’un temps. Selon que vous partez de février ou décembre, vous atterrissez entre mai et novembre de cette année, si vous savez compter. Qui est le temps du règne de l’Antéchrist tel que c’était écrit dans l’Apocalypse de saint Jean, dans son sens littéral et non dans son sens Vibral.

 

La question était quoi par rapport à cela ? Tu peux répéter la question ?

 

… pouvez-vous développer sur les Eaux du Mystère et quel est le rapport avec l’Ultime ?

 

L’eau est le support de vie, c’est connu par vos scientifiques. Or l’eau est constituée, vous le savez si vous avez fait des études de chimie au lycée, que c’est constitué de deux gaz extrêmement explosifs : l’hydrogène et l’oxygène. Donc deux gaz, c’est de l’air, qui en s’assemblant donnent de l’eau. C’est l’alchimie élémentaire, même au niveau subtil, même au niveau des dimensions bien au-delà de cette Terre, donc bien au-delà des mondes carbonés.

 

Donc l’Eau Lustrale, le Baptême de l’Esprit, c’est le retour de l’Esprit du Soleil, c’est la révélation des peuples élémentaires de la Terre, la diminution de ses couches isolantes entre l’éphémère et l’Éternel qui sont en superposition maintenant. Et le Baptême de l’Esprit, c’est pour bientôt, pour ceux qui ne sont pas encore libérés. Ce n’est plus le rayonnement de la Source, le rayonnement solaire et le rayonnement de Sirius, le triple rayonnement des Noces Célestes, c’est le rayonnement du baptême du Feu de l’Esprit. C’est ce qui est nommé, je crois, la Pentecôte. La Pentecôte, c’est le baptême de l’Esprit Saint, n’est-ce-pas, ou du Saint-Esprit dit-on dans l’Église catholique. C’est le moment ou la langue de Feu vient consumer votre âme et crée la Libération. Et ça se verra d’ailleurs, pour ceux qui sont clairvoyants, ce que vous voyez d’ailleurs chez un être qui est libéré, c’est une petite flamme, comme une vraie flamme de gaz, qui est au-dessus de la tête. C’est la consumation de la Merkabah interdimensionnelle par l’intermédiaire du Lemniscate sacré. Et ceci ne peut être fait que si le Baptême de l’Esprit a eu lieu.

 

Le Baptême de l’Esprit a eu lieu, pour les premiers d’entre vous, en 2012, avec la montée de l’Onde de Vie qui a libéré les lignes de prédation des deux premiers chakras alors que maintenant, comme nous vous l’avons dit, c’est indépendant des aspects Vibraux, mais ça correspond au baptême de l’Esprit qui va arriver directement au moment du grille-planète, et déjà aussi pour certains d’entre vous lors de l’Appel de Marie, qui va pénétrer par le point central ER et qui va consumer cette fois-ci réellement et concrètement le corps éphémère. C’est pour ça que je parlais de combustion spontanée.

 

Et si vous n'êtes pas dans votre corps et que vous êtes dans l’astral, bien sûr, vous ne pourrez pas vivre la consumation du corps. Ce qui est important, c’est pas que le corps se consume et retourne à la poussière, c’est que la conscience se réveille définitivement et ne soit plus attractée par le monde dense non libre, puisque nous vous avons dit que toute l’humanité était libérée, même sans ascensionner. Je répète : il n’a jamais été dit qu’il y aurait une Ascension collective, l’Ascension est  un processus individuel. Ce processus individuel, lors de la réunion de certaines Merkabah interdimensionnelles, sera un véhicule pour certains frères et sœurs, mais ça ne concerne pas l’ensemble de l’humanité, bien sûr.

 

Donc le Feu Igné - et l’Eau Lustrale, c’est la même chose -, c’est le Baptême de l’Esprit, et on l’appelle « Eau » parce que réellement, depuis les autres dimensions, c’est une Eau, qui se comporte comme un Feu. Le feu, sur terre, est un feu qui se dégage au sein d’un gaz, dans l’air. Dans les autres dimensions, le Feu est porté par l’Eau, ce qui est normal et logique.

 

Le Baptême du Feu, bien sûr, au niveau dynamique, correspond à plusieurs choses qui avaient été expliquées, je crois, voilà de nombreuses années par Séréti, le Guide bleu de Sirius, et par Ramatan de l’Intraterre, à l’époque où ils étaient là. C’est tous ces processus-là que vous pourrez retrouver, nous n'allons pas revenir dessus, je ne donne que des éléments de repère.

 

Nous pouvons continuer.

 

Question : que signifient les paroles de Jésus lorsqu’il a dit que toutes sortes de péchés seraient pardonnés aux hommes excepté le péché contre l’Esprit, ni dans ce système ni dans celui à venir ?

 

Alors le péché contre l’Esprit – y a pas de péché mortel, hein, ça c’est l’Église catholique qui a inventé l’état de péché mortel –, y a un crime qui est terrible, c’est le crime effectivement contre l’Esprit, c’est-à-dire ce qu’ont fait les Archontes qui est de couper l’Esprit dans les consciences, dans leur manifestation dans ce plan carboné, qui résulte si vous voulez du passage du vaisseau métallique qui s’appelait aussi Hercobulus, mais qui n’était pas Hercobulus, le vaisseau de ferraille des Archontes qui a été blackboulé par l’émission de Lumière, le 15 août 2009, venant de Bételgeuse - qui est, je vous le rappelle, le lieu où vivaient les Géants, où ils vivent toujours d’ailleurs, dans leur dimension.

 

Donc le crime contre l’Esprit, c’est supprimer l’Esprit. Quand on dit qu’il est mortel, ça veut dire quoi ? Aucune conscience ne peut être détruite, ça n’existe pas. Ce qui est détruit, ce sont les corps de manifestation de la conscience, c’est pas la même chose. Aucune conscience ne peut être détruite, même en s’établissant de manière définitive au sein de l’Absolu qui est, je vous le rappelle, de votre point de vue, la A-conscience. Mais jamais les mémoires spirituelles - et pas les mémoires karmiques bien sûr -, les mémoires de l’expérience de la conscience ne peuvent disparaître. Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que les méchants garçons, rédemptés ou pas, ils vont aller aussi à leur tour libérer les mondes, ça leur fera les pieds. Y a pas de raison que le sacrifice se fasse uniquement pour les Élohim ou pour les Maîtres généticiens de Sirius, n’est-ce-pas ? Il faut réparer les erreurs, afin que tous les multivers soient libres de chanter la gloire de la Vie et de la Conscience.

 

Donc le crime contre l’Esprit, le péché mortel, c’est de couper l’Esprit des autres consciences. Mais bien sûr tout ce qui appartient à l’humanité, les colères, l’avidité, l’orgueil, le crime, ne touchent pas la conscience, ils touchent l’âme et le corps ; la conscience, la Supraconscience, ne connaît pas cela. Le vrai crime, c’est de couper l’Esprit. Il ne sera pas pardonné parce qu’il faudra d’ailleurs que ces êtres-là, sous forme humaine ou pas d’ailleurs, se pardonnent à eux-mêmes d’abord, et après nous serviront, comme nous servent d’ailleurs certains Dracos dits rédemptés ou qui n’ont jamais été falsifiés, qui œuvrent bien sûr aussi avec nous à la libération des mondes. Mais bien sûr on va pas vous laisser parler à un Archonte, même qui n’a jamais été falsifié, parce qu’il y a quand même une résonance vibrale, vibratoire donc cette fois-ci, qui est un peu, qui risquerait de vous révulser si je peux dire. Y a une marque de l’enfermement, qui a été nommée à tort « la chute », qui est présente en vous, de la même façon qu’il y a, en chacun des frères et des sœurs incarnés, l’ADN de Marie bien sûr, c’est pour ça que tout le monde la reconnaîtra, comme ça a été dit.

 

Mais y a aussi l’ADN reptilien. Donc y vaut mieux vous mettre en contact avec des égrégores ou des courants de créativité liés à Sirius plutôt que liés à la Grande Ourse. Parce que vous risqueriez de ressentir non pas la prédation mais un effroi terrible au sein de votre cerveau archaïque, qui vous renverrait aux premières prédations vécues au sein de ce monde ; c’est pas la peine de réveiller ce genre de choses. Je rappelle toutefois que ce que nous nommons les dragons, au niveau des peuples élémentaires, ne présentent qu’une très lointaine parenté avec les Archontes qui sont les administrateurs des mondes, quand ils ne font pas de bêtises. Mais bon, il faut relativiser aussi parce que ces bêtises, comme nous l’avons dit, ont quand même été autorisées, si je peux dire, en tant qu’expériences de vie, par la Source et par les différents Conclaves Archangéliques, au départ. Et vous savez, c’est comme dans tout contrat, il faut toujours lire les petites lignes en travers.

 

La création de mondes, la création d’une expérience de vie ne se fait pas comme ça. Y a plusieurs compétences qui sont à réunir parmi les consciences qui jouent dans la création des mondes. Il faut une organisation, il faut une impulsion, il faut ce que nous nommons un ADN, dans toutes les dimensions. Il faut un agencement particulier des Triangles élémentaires du corps d’Êtreté pour donner une forme donnée, adaptée aux lieux de manifestation. Alors les Maîtres généticiens sont les créateurs, et les administrateurs des mondes, pour respecter justement l’unicité des mondes, c’est bien sûr les Archontes, les Dracos.

 

Mais ça a eu une telle presse, les Archontes, dans la révélation depuis trente ans, que je suppose que même un Libéré Vivant parmi vous, même s’il est indifférent aux Archontes (même non falsifiés), risquerait d’être un peu ébranlé par leur forme, leur représentation et leurs vibrations. Parce que ce sont des vibrations qui sont faites pour administrer, pas pour créer, c’est-à-dire pour agencer les mondes. Ce sont des agenceurs de monde, au même titre que la Civilisation des Triangles.

 

Y a pas beaucoup de questions par rapport au mois de mai, hein… Mais bon, continuons là-dessus.

 

Question : Sri Aurobindo a dit : « Vous et nous, les dignes enfants de la Source, Source nous-mêmes,  nous sommes ensemble dans le même Face-à-Face ». Pouvez-vous développer ?

 

Alors là, vous allez pas me laisser développer les choses qu’a dites Sri Aurobindo. Alors répète bien, on va essayer de donner plus d’informations, mais vous verrez ça avec lui, hein.

 

Question : « Vous et nous, les dignes enfants de la Source, Source nous-mêmes,  sommes ensemble dans le même Face-à-Face. »

 

Là j’ai compris, hein, et qu’est-ce qu’il a voulu dire par là ? Il a pas voulu dire autre chose que ce qu’il a dit. Il a dit simplement qu’il n’y a pas de différence entre vous et nous puisque nous sommes à l’intérieur de vous. La Lumière descend, c’est les rayonnements apparents, visibles, mesurables, du Soleil, d’Alcyone et de Sirius depuis 84 (1984), n’est-ce-pas ? Après, il y a une conscientisation, un rapprochement des plans, jusqu’à ce que vous observiez par vous-même, ou en faisiez l’expérience, que tout se déroule à l’intérieur, d’accord ? Donc le Face-à-Face que vous vivez, et le Seul à Seul que vous vivez, concerne tout le monde. Je vous rappelle quand même que nous, Anciens, au moment de notre mort physique, nous avons, comment dire, été informés d’une mission, au moment de notre mort, et nous avons été, comment dire, mis dans un espace clos que nous appelons nos vaisseaux, pour cette période. Bon, y en a certains qui ont réussi à s’échapper, comme Bidi n’est-ce-pas, mais ça vous le savez aussi, hein.

 

Donc nous avons eu un rôle à ce moment-là, et donc nous aussi, même si nous sommes libérés dans notre corps d’Éternité originel, là où nous sommes nous attendons aussi votre Libération finale collective. Rappelez-vous ce qui avait été dit déjà par Ramatan : dès l’instant où vous mettez un doigt dans cet univers falsifié, vous êtes piégé. C’est ça « la chute », c’est une fausse chute, n’est-ce-pas ? Et pour les Créateurs, c’est la même chose. Les Maîtres généticiens de Sirius, ou les Élohim aussi qui interviennent, ont été obligés de se sacrifier, dans leur propre création qui a été enfermée. Quand vous créez quelque chose, vous l’accompagnez jusqu’au bout si vous êtes un créateur. C’est pareil aujourd’hui quand vous créez une œuvre d’art, de la musique ou autre. C’est votre signature, c’est votre bébé. Au niveau des mondes, c’est la même chose.

 

Donc par exemple, avant la falsification de la Terre, dans des temps très reculés, il y a de très nombreuses civilisations non humaines qui sont passées sur terre, dont vous commencez à retrouver les traces, sans même parler des Néphilim ou des Élohim. Vous avez d’autres peuples, non humains, qui ont foulé la terre de cette Urantia-Gaïa, comme on l’appelle, de Urace. Si vous voulez, c’était des consciences libres qui expérimentaient des mondes carbonés en toute liberté. Or quand vous créez quelque chose, vous accompagnez cette création, mais vous l’accompagnez dans la liberté, ce qui n’a plus été le cas quand les Archontes ont refermé l’espace-temps dans ce système solaire comme dans les autres.

 

Donc il y a eu un piégeage. Et dès que vous descendez, même des plans angéliques, même depuis votre origine stellaire, fût-elle la plus noble possible, dès que vous mettez les pieds en incarnation sur ce monde, vous êtes piégé. La seule entité, si je peux dire, c’est pas une entité mais la seule forme, la seule conscience qui peut prendre une forme, c’est la Source, et bien sûr le Christ. Tous les autres, que ce soit même parmi nous les Anciens ou les plus grands mystiques dans tous les courants traditionnels de la terre, ont dû faire des efforts pour retrouver leur liberté. Il est très rare, par exemple, que comme certains Melchisédech, nous ayons la révélation de la Lumière et de l’Amour dans notre jeune âge. Regardez, moi j’ai vécu ma réalisation, puisque vous la nommez comme ça, j’étais très jeune mais c’était après 14 ans. J’avais, je crois, 17 ans et demi, 18 ans. Et j’ai vécu trois expériences - y en a qu’une qui a été relatée -, avec le Soleil ; les autres, je les ai gardées et je les garderai.

 

Mais en tout cas, une fois que le corps mental est formé, à 14 ans, la structure causale devient imperméable. Il faut « travailler », comme je disais de mon vivant, pour accéder au cœur, pour se libérer de l’ego. La grande différence, c’est que depuis 84 vous avez bénéficié d’un afflux de Lumière descendant, et c’était beaucoup plus facile de laisser descendre la Lumière que de faire le travail d’épuration depuis le bas, parce qu’il y avait des risques, des risques de prédation à tous les niveaux.

Donc vous voyez, tout ça c’est ce que vous avez à vivre maintenant durant ce mois de mai, si ça n’a pas été vécu avant, ou en tout cas si vous l’avez vécu avant, avec une acuité beaucoup plus grande. C’était ça la question ?

 

la question était : « « Vous et nous, les dignes enfants de la Source, Source nous-mêmes,  sommes ensemble dans le même Face-à-Face. »

 

Donc nous sommes, pour certains d’entre nous, regardez par exemple Li Shen. Li Shen, sa dernière vie, c’était y a quelques siècles, en durée humaine. Donc vous imaginez bien que la seule façon de vivre ça, ça a été de rester en silence durant tout ce temps. C’est pour ça qu’il a fait vœu de silence et qu’il est venu parler très peu de fois. Ensuite la plupart des Melchisédech, qui sont devenus des Melchisédech ou qui l’étaient avant, ont été incarnés au début du XXème siècle et nous avons tous quitté ce plan au plus tard dans les années 85-90, n’est-ce-pas ? Donc nous avons eu, dans la relativité dans laquelle nous sommes - c’est-à-dire libérés bien sûr, et libres, mais inscrits dans une structure falsifiée -, au même titre que les elfes, les dragons, représentent des poches d’invagination ou de protection de la 5ème dimension sur la Terre, de même que les peuples intraterrestres ont été les gardiens du noyau cristallin de la Terre.

 

Donc nous aussi, nous vivrons – et nous l’attendons avec bonheur – le grille-planète final, afin de transmettre le relais à certains, ceux qui le veulent ou ceux qui ont décidé d’eux-mêmes. Y a que la Source qui est capable de créer un corps de synthèse directement dans le milieu humain. C’est pas la même chose dans les poches d’invagination multidimensionnelle des elfes, des dragons. Même les ondines n’ont pas ça parce qu’elles sont dans l’eau directement. Donc l’eau a gardé quelque part, même si c’est privé de l’Esprit, cette composante de 5ème dimension liée au Feu de l’Éther et donc à l’Éther, et donc à la Création au sens le plus noble, liée à l’Eau lustrale et aux Maîtres généticiens de Sirius. 

 

Question : vous avez dit que Jésus était mort sur la croix, et beaucoup pensent qu’il a été réanimé…

 

Alors là, vous pensez ce que vous voulez. Y a tellement de choses qui sortent dans le New Age, que c’est pathétique, je dirais. Le Christ est vraiment mort sur la croix et il a vraiment ressuscité le troisième jour. Il est pas le seul d’ailleurs. Y a Énoch, y a Élie, et plus proches de vous, y a aussi des êtres qui ont vécu ça. Il avait dit, d’ailleurs : « Détruisez ce temple et je le rebâtirai en trois jours. » Donc dire qu’il a été réanimé et soigné dans son caveau par Joseph d’Arimathie, c’est une hérésie ; ça c’est des écrits New Age. Tout ce qui traite de Marie-Madeleine et tout ça aujourd’hui, est largement pollué. Le seul mérite de l’Église catholique, romaine ou orthodoxe, c’est… bon ils ont fait un crime contre l’Esprit aussi d’ailleurs, quand ils ont supprimé l’Esprit au début du christianisme, au Vème siècle. Mais revenons à notre Christ. C’est le sacrifice du Christ sur la croix, le coup de lance qui a été donné dans son foie qui a libéré le sang qui est venu ensemencer la Terre et qui a changé les choses. Donc dire que le Christ n’est pas mort sur la croix… Il est réellement mort, et il est réellement ressuscité, comme Énoch et comme Élie.

 

D’ailleurs, si tu avais vécu la vie du Christ ou la Passion du Christ, tu saurais que c’était pas du pipeau, sa mort. Donc là c’est, je te mets, c’est encore des croyances, c’est des choses qui ont été lues, auxquelles tu adhères, mais la seule façon de savoir la vérité, c’est de vivre la vie du Christ, de devenir toi-même un Christ et peut-être… Maintenant c’est un peu tard, hein, on est au mois de mai, mais pour ceux qui ont vécu, je dirais, le chemin de croix du Christ, la crucifixion, vous avez beaucoup de mystiques qui ont vécu ça, et croyez-vous qu’ils auraient eu des phénomènes mystiques tels qu’ils ont présentés, s’ils avaient inventé des histoires ? On n’a jamais vu un Archonte qui a des huiles saintes dans les mains ou qui manifeste des charismes, hein, ça n’existe pas.

 

D’ailleurs sur le chemin d’Emmaüs, c’est bien là qu’il a dit à ceux qui l’ont rencontré de ne pas le toucher parce qu’il n’avait pas encore rejoint son Père. Quand vous êtes dans votre corps d’Éternité, je vous rappelle que le corps d’Êtreté qui se superpose sur vous, que vous vivez pour certains, au moment où y aura l’Appel de Marie ou au plus tard au moment du grille-planète final, vous serez dans le même état, et celui qui essaiera de vous toucher sera consumé instantanément durant les 132 jours, si lui-même n’est pas réveillé au niveau de l’Esprit.

 

Ce Feu est réellement lié à ce qui a été appelé, je crois, la combustion spontanée. Les niveaux, si on veut parler de niveaux vibratoires ou d’énergie, sont incommensurables. Vous êtes au-delà de ce que vous appelez sur terre les rayonnements gamma. Vous êtes en plein sur les rayonnements des trous noirs, vous êtes sur des particules élémentaires qui sont au-delà des quarks, donc vous imaginez bien que ça fait pas bon ménage - déjà les rayonnements gamma - avec les structures carbonées.

 

Donc maintenant, tu crois ce que tu veux. Mais ce que je peux t’inviter à faire, c’est de vivre la Passion du Christ et tu verras par toi-même. Après, tout le reste, c’est des romans, hein. Y en a même qui disent aujourd’hui que le Christ historique n’a jamais existé, ou qu’il y en a eu plusieurs à ce moment-là. Mais va demander à tous ces mystiques qui ont vécu la Passion du Christ, que ce soit hommes ou femmes, qui ont eu les stigmates, si c’était du cinéma.

 

S’il n’y avait pas eu le sacrifice du Christ, si le sang du Christ n’avait pas été ensemencé dans la terre, l’égrégore de l’humanité – en tout cas dans ce plan de libération depuis 50.000 ans – n’aurait jamais pu se réaliser, malgré l’intervention de la Source et des Néphilim qui ont chassé, depuis Bételgeuse, par un rayon de Lumière, le vaisseau métallique des Archontes. Malgré cela vous auriez vécu à nouveau un cycle d’enfermement, même si le vaisseau n’était pas repassé fermer la boucle spatio-temporelle. Heureusement qu’il y a eu le Christ et son sacrifice pour donner cette impulsion à l’Amour inconditionnel. La question c’était quoi, par rapport au Christ ? On a répondu je crois.

 

… s’il avait été réanimé…

 

C’est pas une réanimation. Vous avez des drôles de croyances quand même. Ça, c’est l’exemple typique de choses qui ont été lues et crues. Mais vous pouvez croire à tout ce que vous voulez, hein, ça vous libèrera jamais. C’est pas la croyance qui vous libère, c’est justement l’absence de croyances. Parce que quand il y a croyance, vous vous figez. Et vous l’avez expérimenté, même parmi les éveillés, quand il ne s’est rien passé d’extérieur à la fin de l’année 2012. Ne vous figez dans rien, restez neuf à chaque minute, et disponible. C’est ce que j’ai expliqué pour le mois de mai ; apparemment, ça a pas commencé chez certains. Mais bon, il reste 30 jours, hein. Alors nous continuons

 

Question : vous avez dit que nombre de révélations seraient faites en mai à toute l’humanité. Qu’en sera-t-il ?

 

Bah vous le voyez dans vos journaux tous les jours. Je parle aussi bien des révélations, des magouilles des guignols ou des mauvais garçons, que les révélations de ce qui vous était caché dans le ciel. Tout ça, vous le voyez chaque jour. Et en vous aussi. Ça veut dire que vous allez avoir des révélations sur vous-même. Par exemple, vous pensiez être comme ceci avec telle personne et vous allez vous apercevoir que votre vision était biaisée, que vous pensiez être gentil et que vous étiez méchant, ou que vous étiez méchant et qu’en fait vous étiez gentil. Tout ça, ça va vous exploser à la figure, vous ne pourrez plus rien cacher.

 

Avant, comme je le disais, y avait le c-- entre deux chaises pour la conscience, y avait aussi les poussières qu’on mettait sous le tapis. Rappelez-vous, un jour on a retiré le tapis, donc les poussières commençaient à se voir. Maintenant c’est les derniers réglages, vous devez vous pardonner à vous-même. Y a pas de Grâce sans pardon, parce que pardonner c’est vivre soi-même en paix ; c’est pas pardonner à l’autre pour lui faire du bien, à l’autre, c’est déjà pour, vous, vivre en paix. Parce que vous savez qu’y a des liens. Vous, vous avez beau être libéré, même vivant, mais vous avez créé dans cette vie et dans toutes les vies des liens. Vous êtes libéré donc affranchi du karma, mais si vous avez parmi vous et autour de vous des frères et des sœurs qui ne sont pas libérés… Imaginez : vous êtes libéré et vous avez votre père par exemple, qui lui est un matérialiste forcené, qui veut maintenir le lien, vous allez lui refuser votre pardon ? Comment il va faire ? Si vous voulez, au moment du Passage, que ce soit l’Appel de Marie ou au grille-planète final, vous devez pardonner à ces êtres-là, parce qu’ils sont vous-même. Si vous ne le faites pas, vous créez une séparation au moment où il n’y a plus de séparations.

 

Donc ce travail, vous le faites pas pour vous, vous le faites pas pour votre Soi, vous le faites pas pour votre être divin libéré que vous êtes. Il est où le sens du service, autrement ? Si vous ne faites pas ça, y a des pièges : vous risquez de vous enfermer dans votre cocon de Lumière et de ne pas être libéré du fait de l’accaparement de la Lumière. La Lumière est faite pour circuler, vous êtes fait pour vous donner, et tout donner. Je parle pas de votre porte-monnaie, je parle de votre conscience. Sans ça, comment voulez-vous êtes libre, s’il y a une distance entre vous et même le diable ? Ça ne veut pas dire que le diable est en vous, ça veut dire simplement que votre capacité d’Amour et votre état d’Amour fait disparaître tout ça.

 

Vous voyez, c’est très important. Donc aujourd’hui, si la vie fait resurgir à votre conscience des choses anciennes, que ce soit des émotions comme j’ai dit, que ce soit des cicatrices mémorielles, parce que si vous vous sentez pesant, si vous vous sentez encore lié à quelque chose et que vous n’arrivez pas spontanément à laisser cet Amour irradier sur ce passé ou sur les relations, vous aurez des petits problèmes au moment de la Libération. Donc il existe maintenant ce processus (*) qui vient des peuples delphinoïdes de l’Intraterre, qui est tout à fait accessible et extrêmement efficace, qui passe par des gestes simples et qui permettent d’agir sur les gens, justement, avec lesquels il y a encore des choses à libérer. Mais on peut pas agir sur soi-même, faut qu’il y ait une autre personne qui agisse sur vous, hein. Revenons à nos moutons.

 

Donc le pardon doit être total. Quelles que soient les souffrances, vous n’êtes pas vos souffrances, même si elles ont été réelles. L’Amour ne connaît pas la souffrance, donc vous pouvez pas emporter vos souffrances. Vous voyez ce que je veux dire. Donc c’est très important aujourd’hui, à travers le Masculin Sacré - de ce qui a été dit et que j’ai repris en partie aujourd’hui -, d’être dans cet état de pardon et de Grâce, sans ça comment voulez-vous vivre la Grâce ? Comment voulez-vous être libre, même si vous êtes libéré,  de ceux qui, au moment où ça va se produire, de par un lien karmique, de par un lien fraternel, de par un lien familial, vont penser à vous à ces moments-là ? Vous risquez non pas d’être parasité mais d’être dans un certain inconfort. Ça durera pas, bien sûr, mais néanmoins il est plus agréable de traverser cela sans accroches, sans attaches et sans choses résiduelles. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut travailler sur le passé, ça veut dire simplement qu’il faut pardonner - et qu’il faut aimer. C’est pas « il faut », vous êtes Amour, donc si vous êtes Amour, ça doit se faire - indépendamment de votre volonté -, de réparer ou de comprendre. Ce qui est passé est passé, même si ça se vit dans le présent. Mais ça, vous allez le comprendre durant ce mois, hein, y a rien de tel que l’expérience.

 

Question : faut-il se comporter de la même manière avec les portails organiques qu’avec les autres frères et sœurs ?

 

Je crois que la question déborde largement le cadre des portails organiques, hein. C’est marrant comme cette histoire de portails organiques vous titille, si je peux dire. C’est bizarre, c’est comme ça depuis des années, mais c’est pas grave.

 

Alors l’Amour, tu peux être le Christ, tu peux être un Christ vivant, un portail organique en face de toi il sentira rien. Il sera pas comme quelqu’un qui est un mauvais garçon, ou un méchant garçon ou un guignol, qui lui peut être en réaction à cet état d’Amour. Le portail organique, il est pas équipé, si je peux dire, pour sentir l’Amour, il ne sait pas ce que c'est. Il connaît l’amour-attachement, l’amour-mimétisme, mais il n’aura jamais accès à l’Amour inconditionnel puisqu’il y a p as l’Esprit dedans et y a pas l’âme. C’est un corps biologique, synthétisé, né par les voies naturelles, même chez des êtres humains normaux pourvus d’âme, mais qui évolue en toute, comment dire, pas autonomie et liberté mais en toute indépendance. Souvent j’avais dit, à l’époque, que les portails organiques étaient les yeux et les oreilles des Archontes. C’était vrai, et c’est encore vrai.

 

Donc la grande différence, c’est qu’un Archonte est terrifié par l’Amour, mais un portail organique ça lui fait ni chaud ni froid. Il a pas les récepteurs, donc il ne peut pas résonner à l’Amour. Il n’appartient pas à la Création originelle, c’est une falsification. Vous savez, ça a été dit aussi y a des années : les Archontes se sont amusés, si je peux dire, à parodier par exemple certaines lignées. Ils ont donc créé, si je peux dire, des animaux un peu particuliers. Par exemple vous savez que l’abeille, c’est le symbole du Christ, c’est une des représentations du Christ. L’inverse, c’est quoi ? C’est la guêpe. Vous avez la même chose avec les poissons, les mammifères marins : vous avez le dauphin d’un côté, conscience de Sirius, et de l’autre côté vous avez le requin. Mais ça c’est les amusements des Archontes.

 

Donc pour les portails organiques, de toute façon si vous êtes réellement libéré, réellement vivant le Soi et réellement en Amour, vous n’avez aucune chance de rencontrer un portail organique, parce que pour lui c’est du vent ce que vous êtes - y a rien à gagner, y a rien à prendre, y a rien à vivre. C’est au-delà de leur champ de cohérence. Ils ne peuvent même pas le supposer ni l’imaginer, ils vont tout ramener à l’amour conditionné.

 

Donc ne vous posez pas la question de rayonner ou pas rayonner. Comme j’ai dit, mettez-vous au Cœur du Cœur et laissez faire la Lumière. Tant que tu crois que tu maîtrises l’Amour, que tu maîtrises la Lumière que tu rayonnes, tu es enfermé, tu n’es pas libre. Bien sûr qu’y aura des effets, bien sûr tu vas observer des effets quand tu diriges ton flux d’Amour vers quelqu’un, mais c’est encore l’ego qui agit, là. Il est une chose de vouloir mettre de l’Amour, il est autre chose de laisser l’Amour fleurir. C’est spontané et naturel, et si y a pas cette spontanéité et ce naturel, c’est déjà de l’amour conditionné.

 

Je dirais, en quelque sorte, que le Cœur du Cœur ou l’Amour ne se pose pas la question de l’Amour, il n’est pas discriminant. Et je l’ai dit des milliers de fois de mon vivant, le soleil est le même pour tout le monde, Archontes, Esquimaux ou êtres dégénérés au fin fond de je sais pas où, c’est les mêmes rayons pour tout le monde. Et si tu veux être un Fils Ardent du Soleil, tu ne peux pas discriminer l’Amour, que ce soit en face d’un portail organique, qui de toute façon ça ne lui fera rien, ou que ce soit face à un Archonte. Si ce n'est pas la même qualité d’Amour qui émane de toi spontanément, alors tu n’es pas libre. Ça veut dire qu’il existe encore une personne qui est derrière ce jeu de théâtre et qui veut contrôler les choses.

 

Toute la subtilité des Archontes a été de vous faire croire – je l’ai déjà expliqué longuement, on va pas revenir, je ne fais que survoler, ça a été dit aussi par beaucoup d’Anciens voilà de nombreuses années – a été, comment dire, d’interrompre ce flux d’Amour et ce flux de l’Esprit en quelque sorte, et justement de rendre l’Amour conditionnel. Rends-toi compte, si toi-même ton Amour est conditionnel en fonction de qui tu rencontres, tu n’es pas dans l’Amour.  Bien sûr qu’au début il était plus agréable de faire des fusions de cœur à cœur avec des frères et des sœurs qui suivaient les mêmes vibrations, qui vivaient les mêmes processus, mais aujourd’hui, si tu n’es pas capable d’avoir la même émanation d’Amour spontané en face d’un portail organique ou devant ta belle-mère la plus terrible qui soit, tu n’es pas libre. C’est aussi simple que ça.

 

L’état de Grâce n’a que faire de la personne, et n’a que faire de savoir si il va donner plus d’Amour à la belle-mère ou plus d’Amour à l’enfant ; c’est le même Amour. Vos enfants, comme disait un célèbre écrivain, ne sont pas vos enfants. Donc tant que vous restez dans un amour maternel privilégié envers vos enfants, et que vous n’aimez pas les autres enfants, ou moins, vous faites une différence, donc vous êtes dans la dualité. Il n’est plus le temps de faire des demi-mesures maintenant, hein. C’est l’Amour ou rien, c’est même plus la peur. Tant que votre amour est différencié et différentiel envers les circonstances, envers les êtres, vous n’êtes tout simplement pas dans l’Amour, vous êtes encore dans un amour limité et conditionné. C’est une première étape, bien sûr, et ces étapes-là, nous vous y avons accompagnés dans les processus de communion, de fusion et de dissolution, nous vous les avons expliquées.

 

Aujourd’hui, si vous faites la différence entre une fourmi, un frère et une sœur et un dragon, c’est que vous n’êtes pas en état de Grâce. Bien sûr qu’il est plus facile de développer l’action de Grâce et la communion avec un dragon qu’avec un Archonte, mais ça ne devrait même plus vous poser de problèmes puisque de toute façon tout cela n’existe pas pour l’Absolu. Vous voyez le piège où il est ? Et ce piège ne vient même pas de ton ego, il ne vient même pas de ta personne, il vient des circonstances historiques de l’enfermement qui a altéré les structures biologiques. L’ADN a été altéré, les structures de réception de la conscience, dans la tête et le cœur, ont été altérées, donc tu n’es pas responsable. Par contre, tu es responsable tant que tu n’as pas fait l’expérience de l’Amour inconditionné et inconditionnel envers toute vie quelle qu’elle soit. Mais t’inquiète pas, c’est ce que tu vas vivre durant le mois de mai. Ça commence déjà avec ce que je te dis. Continuons.

 

Question : vous avez dit qu’il y aurait un événement majeur avant l’Appel de Marie, qui serait de la même ampleur qu’il y a deux mille ans, quand le sang du Christ a touché la Terre.

 

Avant même l’Appel de Marie, et je dirais de façon quasi synchrone avec l’apparition du « destroyer » comme on l’appelle, c’est-à-dire Nibiru, Hercobulus. Tout ça, si vous voulez, tous vos gouvernements et toutes les traditions inscrites dans les religions enfermées sont au courant, que ce soit le Vatican, que ce soit en Israël, que ce soit chez les musulmans, tout le monde est au courant que c’est l’apocalypse. Plus personne ne peut se leurrer, sauf les moutons qui sont endormis et qui regardent la télévision. Mais c’est évident pour tout le monde. Le problème, c’est que beaucoup de frères et de sœurs endormis sont en plus dans le déni. Parce que le déni est quand même beaucoup plus confortable que la colère et la négociation, le déni vous donne du temps, et ces gens-là sont inscrits dans le temps. Donc tant qu’ils sont dans le déni, ils ne souffrent pas.

 

Mais quand vous commencez à être touchés dans votre vie, je parle même pas au niveau Vibral ou énergétique, quand vous êtes touchés dans votre vie par des événements élémentaires, c’est-à-dire les séismes, les volcans, les tsunamis, les vents terribles, là vous commencez à vous poser des questions. J’ai toujours dit que la France serait touchée en dernier, parce que vous êtes trop rigides en France. Le cartésianisme a fait beaucoup de dégâts, bien plus je dirais que la Maçonnerie, c’est-à-dire vous avoir fossilisés. C’est les forces non pas Lucifériennes, ça hein, c’est les forces Ahrimaniennes, celles qui vous conduisent directement à ce qu’on appelle le transhumanisme, c’est-à-dire faire entrer votre conscience dans les machines, même plus avoir de corps biologique. Ça c’est les plans d’Ahriman et des Archontes. Lucifer, ça n’a rien à voir, hein, c’est beaucoup plus léger. Enfin Lucifer… les énergies Lucifériennes parce que le pauvre Lucifer, on lui a fait porter beaucoup de choses ; il a simplement donné son accord, c’est pas lui qui a organisé tout ça. Bref, je reviens à mes moutons, en l’occurrence ici, ce que je dis. C’est quoi la question, on peut la répéter, que je recentre ?

 

l’événement qui devrait venir avant l’Appel de Marie…

 

L’événement, c’est quoi ? C’est un événement suffisamment observable et ressenti par tout le monde. Vous imaginez bien qu’à part un basculement des pôles, qui lui ne surviendra que tout à fait à la fin, les seules choses qui peuvent être perceptibles de partout, c’est durant la stase ou avant la stase. Ça peut être aussi bien la visibilité de Nibiru, qui est dans cette période-là, que ce que vous pourriez nommer une oscillation de la Terre, non pas encore un basculement mais une oscillation telle qu’il y ait – comment vous appelez ça ? – le Big One ou les mega-quakes, c’est-à-dire quelque chose qui heurte, un petit peu comme le tsunami qu’il y avait eu il y a une douzaine d’années, vous vous rappelez peut-être, en 2004.

 

Là, la conscience collective est ébranlée, mais c’est d’un autre niveau parce que ça touchera toute l’humanité, d’une manière ou d’une autre. Ça peut être aussi bien un séisme que des vents –  mais là, les vents ne peuvent pas parcourir toute la planète en même temps – mais si la Terre oscille, cette perception et cette oscillation peut être perçue de partout, même sans séisme, et c’est d’ailleurs ce que vous vivez peut-être au niveau déjà de vos oscillations, de pseudo-vertiges, mais à un degré beaucoup plus important.

 

Et bien sûr le grand choc, c’est l’Appel de Marie et la visibilité de l’astre chevelu, visibilité pour tout le monde. Après il n’y aura plus rien à voir, hein, avec l’arrêt de rotation de la Terre et la stase, là c’est le Face-à-Face, seul à seul. Vous vous verrez tout nu, tel que vous êtes, et vous verrez aussi la distance qui existe – c’est votre jugement, par vous-même, personne ne vous juge –, la distance qui peut rester entre l’éphémère et l’Éternel.

 

Vous avez des êtres qui sont encore inscrits totalement dans l’éphémère, qui ne sont pas réveillés ni même libérés, et qui au moment de l’Appel de Marie seront libérés totalement. Eux ça passera, comment vous dites, comme une lettre à la poste, tout seul. Vous avez des êtres, et surtout là - je l’avais déjà dit mais je le redis – tous ceux qui ont bâti, comment on dit, des châteaux en Espagne, c’est-à-dire qui ont imaginé un monde meilleur, qui ont imaginé la chute de la cabale, des mauvais garçons et l’installation d’une nouvelle vie dans ce monde carboné. Ceux-là risquent d’avoir beaucoup de soucis à vivre leur Libération. Ils seront de toute façon libérés, c’est pas possible autrement, mais y aura des réticences comme on a dit, plus que des peurs, des choses qui résistent, qui accrochent, qui sont liées aux automatismes, qui sont liées aux croyances. Tout ça va devenir…

 

Ah on est survolé par un dragon, encore, il s’amuse là. C’est pas l’heure, merci. Ah mais c’est pas vrai ça, y a une heure pour chaque chose. Deux minutes, je reviens…

Merci. Nous pouvons reprendre. Nous en étions où ?

 

Question : quelle est l’importance du sang versé, que ce soit dans le sacrifice ultime du Christ ou dans les événements qui vont arriver ?

 

Mais c’est la même chose. Quand la Terre a été libérée, au moment de la libération de l’Onde de Vie, le noyau cristallin de la Terre, qui est venu de Sirius, s’est réactivé en totalité. Et vous avez eu d’ailleurs des vagues de frères et de sœurs qui ont vécu l’Onde de Vie, soit jusqu’à la Libération complète ou pas, mais en tout cas qui ont éliminé les lignes de prédation collective, c’est déjà énorme.

Le sang de la Terre, ça je l’ai dit depuis très longtemps, bien avant 2004, à d’autres médiums, j’avais déjà dit qu’il y aurait un réveil des volcans de la Terre. Ce réveil des volcans de la Terre, c’est la Libération, ça fait partie de la Libération de la Terre, l’actualisation de la Libération de la Terre au niveau physique. Les volcans, les vents comme je disais à 400 km/h - vous y êtes presque, hein, vous avez eu des vents là à 350-390 km/h. Ça arrive, on n’a pas encore touché les 400. Vous avez, comme c’est écrit dans l’Apocalypse, la grêle, de plus en plus grosse, les Cavaliers en action. Tout ça, Snow et No Eyes vous en ont parlé, mais c’est ce que vous vivez. Il ne restera pas pierre sur pierre. Vous voyez la planète Mars ? Eh bien voilà ce que c’est qu’une planète qui a vécu son Ascension. La vie sera à l’intérieur de la Terre, en 5D, pour ceux qui seront en 5D et qui seront les gardiens du cristal central de la Terre - en toute liberté, hein, vous n’êtes pas enfermés.

 

Donc tous les signes que vous voyez, les volcans, c’est quoi ? C’est la couleur rouge, c’est ce qui est chaud, c’est ce qui remonte, c’est les colères, c’est des frères et des sœurs qui explosent comme ça dans leur spiritualité ou dans leur matérialité, qui deviennent fous. Les vents, c’est pareil, ça chasse les pensées ; vous pensiez à quelque chose, ça disparaît instantanément. Y a une superposition totale entre les Éléments de la Terre et les Éléments de vos lignées stellaires, et les Éléments présents dans votre corps. C’est la même chose.

 

Donc c’est plus qu’une analogie, c’est une résonance intérieur/extérieur. Donc l’événement majeur peut être lié à un de ces éléments, ou à un signe céleste, ou alors à l’ultime moment, à l’Appel de Marie. Comme je l’ai dit, probabilités, puisqu’on parle en termes de probabilités : mois de mai, solstice d’été, 15 août, fin septembre ou alors fin octobre. Mais néanmoins, vu ce que vous voyez à la surface de la Terre, je vous rappelle que l’ensemble des volcans de la ceinture de feu du Pacifique, qui est le chakra de la Terre, sont actifs, en même temps.

 

La Terre ne souffre plus de délais, elle attend, elle est libérée depuis 2011 - et vous aussi, y en a certains qui attendent et qui se demandent si on se fout pas d’eux -, mais tout ça c’est en cours sous vos yeux. La structure sociétale, pas seulement en France, pas seulement en Espagne, pas seulement au Brésil, dans tous les pays, est en train de se désagréger, vous voyez bien. Ce qui faisait l’enfermement au niveau sociétal n’existe plus. Même les êtres qui sont matérialistes, qui ne croient en rien et qui ne vivent rien, s’aperçoivent qu’il y a une supercherie. C’est trop tard pour masquer les choses. Les guignols sont démasqués à tous les niveaux, matériel comme spirituel.

 

J’avais dit, y a de très, très nombreuses années, que les événements, et en particulier les trois jours de ténèbres, surviendraient à partir du moment où la France serait bloquée. C’est le signe majeur, bien plus que la ceinture du feu du Pacifique, qui elle est déjà réveillée et active depuis deux ans. Donc si vous voulez être au courant, voyez ce que vous vivez en vous ; si vous vous intéressez à l’extérieur, regardez ce qui se passe du côté de la France. C’est aussi simple que ça. Mais les mouvements les plus brutaux, au niveau physique, au niveau de la Terre, ne vous concernent pas, même si y a des régions côtières qui seront impactées. Ça concerne surtout tous les pays qui sont autour de la ceinture de feu du Pacifique. Je vous rappelle que dans les mondes unifiés, y a pas de plaques tectoniques, y a une seule plaque. Et les plaques, elles bougent pas. Regardez Mars, pour les planètes dites terrestres, hein, pas les planètes gazeuses.

 

Les signes les plus importants sont en vous. C’est ce que j’ai exprimé par rapport aux variations thermiques, aux douleurs qui vont et qui viennent, à l’activation des dernières Portes au niveau du sacrum, qui peut d’ailleurs créer des inconvénients pour ceux qui ont des soucis soit d’arthrose, soit d’hémorroïdes, soit de problèmes circulatoires, ça va les exciter un peu. C’est pour ça que le mois dernier nous avions donné une boisson pour rafraîchir le sang, hein, vous vous rappelez – qu’il faudra remettre d’ailleurs, si vous voulez, (*) c’est-à-dire un demi-verre de jus de citron, si possible frais, un demi-verre d’eau, une pincée (mais pas une cuillère à soupe) de curcuma, de coriandre et de galanga. Vous allez rafraîchir le sang. Vous avez aussi des plantes qui rafraîchissent le sang, qui sont connues, des plantes qui agissent sur la circulation du sang. Vous avez aussi des cristaux. Vous avez bien sûr les pierres qui structurent un peu mieux le 1er chakra puisqu’on parle du 1er chakra de la Terre, mais c’est aussi votre 1er chakra, et donc tous les organes qui sont dans le coin, qui explique aussi les colères et les feux astraux qui naissent chez certains frères et sœurs, qui deviennent hystériques si je peux dire. C’est le même processus. Vous avez aussi des cristaux.

 

Question : vous avez dit que la planète Mars était libérée mais il y a des martiens sur la Terre…

 

Dans la masse de 3ème dimension, mais y a une masse de 5ème dimension, de la même façon qu’il existe une Terre de 5ème dimension. La Terre est représentée dans toutes les dimensions, de même que vous vous êtes présent dans toutes les dimensions. Vous changez simplement de forme et de véhicule selon la dimension où vous vous manifestez, c’est tout. Rien n’est coupé, rien n’est séparé. La Terre de 5ème dimension,  elle est née et vivante depuis fin février 2012, mais ça, vous pouvez pas le conceptualiser ni l’imaginer. C’est quelque chose qui se vit, en particulier si vous avez déjà eu des phénomènes de délocalisation de la conscience, de voyage en Êtreté où vous avez vous-même vu votre corps d’Êtreté changer de forme. Mais ça vous pouvez pas le vivre avec le corps physique.

 

Donc qu’il y ait des bases de martiens, d’humains, n’importe où sur la Lune ou Mars, c’est une évidence, mais la terre que vous voyez, ce désert d’un seul bloc et d’une seule plaque, c’est rien d’autre que l’image visible pour vous de 3ème dimension, où y a effectivement des consciences qui se sont  incrustées ; mais en 5ème dimension, c’est pas ça. Mais c’est pourtant Mars de  3ème dimension que vous voyez comme cela avec vos yeux, avec vos télescopes plutôt, mais vous n’avez pas accès à la vue de Mars de 5ème dimension, de la même façon que vous n’aviez pas accès à votre corps d’Êtreté. Vous aviez accès aux cocons de Lumière, les corps subtils, que certains d’entre vous perçoivent ou voient, mais le corps d’Êtreté c’est autre chose.

 

Question : vous avez dit qu’il fallait respecter tous les animaux, tous les êtres vivants…

 

J’ai pas dit « respecter », hein ? Ne me faites pas dire ce que j’ai pas dit. J’ai dit « aimer », et parfois aimer, c’est foutre des claques, ce qui peut passer pour un manque de respect.

 

quand les fourmis envahissent ma maison, je les tue par centaines, comment puis-je avoir de l’amour ?

 

Mais tout simplement, si tu parlais avec amour aux fourmis, elles iraient ailleurs.

 

…  j’ai essayé de leur parler avec amour.

 

Donc c’est que tu n’étais pas Amour, c’est aussi simple que ça.

 

… elles ont obéi pendant quatre ans et maintenant elles n’écoutent  plus.

 

Quand j’étais au Bonfin, les pompiers venaient me voir pour demander à l’Esprit du Feu d’arrêter ; il arrêtait. Je le commandais pas, je lui demandais pas, j’émettais sans le vouloir cette spontanéité de l’Amour, je disais aux génies du Feu que je les aimais mais que ça serait bien peut-être qu’ils aillent un peu ailleurs. Ça marchait systématiquement …si j’étais dans l’Amour. Mais ça ne marchait pas si j’étais énervé par certains de ceux qui étaient autour de moi.

 

… et les moustiques cette année, qui nous attaquent comme des bombes ?

 

Eh bien ils ont bien besoin de manger, ces pauvres bêtes. Mais là, vous avez des moyens connus hein, entre les huiles essentielles, les sons aigus, vous avez plein de choses qui peuvent agir sur ça. Mais les fourmis, je te garantis que tu peux leur parler, et t’es pas obligé de les tuer, tu peux leur mettre des trucs qui sont connus, vous avez quoi ? Le vinaigre, la craie, vous avez des produits chimiques qui les tuent mais vous avez aussi les moyens de les faire changer d’endroit sans aucune difficulté. Mets-leur un morceau de sucre et emmène-les au fur et à mesure ailleurs hors de ta maison, et elles reviendront pas.

 

Maintenant, quand un rocher va te tomber sur la tête et te zigouiller, est-ce que c’est un manque d’amour du rocher ? Ou est-ce que c’est une synchronicité ? Ou est-ce que c’est un hasard ? Tu auras la réponse à ce moment-là.

 

Question : que vont devenir les centrales nucléaires, avec tous les mouvements terrestres ?

 

Ah ben s’ils ne les arrêtent pas avant l’arrivée de Nibiru, elles vont toutes exploser. Mais quelle importance ? S’ils sont malins, vous allez voir ce qu’ils vont faire, les méchants garçons-là, qui sont un peu en perdition. Quand ils vont avoir la certitude chronologique de l’arrivée de Nibiru, ils vont vous dire tout simplement qu’il y a des défaillances sur les centrales nucléaires et ils vont toutes les arrêter, s’ils sont suffisamment malins. Mais n’oubliez pas que toutes les centrales nucléaires ont été implantées sur des points précis de la Terre qui correspondaient aux plans Archontiques. Elles ont pas été mises par hasard sur des lignes de faille, ils le savaient.

 

… il y en a beaucoup en France.

 

Oui, vous êtes les plus rigides donc faut bien ça pour casser la rigidité de la France. Mais y en a dans beaucoup de pays, hein ? Donc, deux cas de figure : soit ils n’arrêtent pas les centrales avant l’arrivée de Nibiru et les premières éjections de masse coronale dirigées directement vers la Terre, et là elles vont toutes exploser - et bonjour après la vie des 132 jours pour ceux qui auront à affronter ce climat particulier -, soit ils sont suffisamment intelligents et vous allez entendre qu’ils vont vous dire une semaine à dix jours avant, qu’ils ont constaté des anomalies, sur les cuves, sur ceci, sur cela, un peu partout dans le monde, et ils vont vous dire dans les journaux qu’ils vont devoir les arrêter pour des révisions. C’est l’un ou l’autre.

 

… on entend déjà cela dans les médias.

 

Qu’est-ce que vous entendez ?

 

… qu’ils éteignent certaines centrales nucléaires.

 

Quand vous entendrez qu’il y a plusieurs centrales qui s’éteignent, surtout celles qui sont situées sur les lignes de faille ou au bord des océans, vous pouvez commencer à compter les jours.

 

… même arrêtées, de toute façon la dangerosité est la même.

 

De toute façon, même si la centrale ne fonctionne pas il y a des matériaux radioactifs, mais le danger c’est uniquement pour le corps carboné. À moins d’être accrochée à ton corps carboné, quelle importance qu’il soit brûlé par le rayonnement du Soleil au moment du grille-planète ou qu’il soit grillé par les rayonnements gamma et autres, rayonnements beta, alpha des centrales nucléaires ? Aucune différence. Le corps d’Êtreté, je vous l’ai dit, est un corps radioactif au sens où vous l’entendez sur terre.

 

D’ailleurs l’enfermement de ce monde, vous vous rappelez à l’époque, qu’on disait que les corps d’Êtreté étaient prisonniers dans le Soleil, quand vous descendez dans un monde carboné strict, même libre en 3D unifiée, le corps d’Êtreté, vous êtes à la limite de la rupture, c’est-à-dire que le corps d’Êtreté ne peut pas être présent simultanément. Il est relié par la corde d’or entre la Terre et le Soleil, afin qu’au moment où vous êtes libres (parce que vous êtes tout le temps libres dans les mondes unifiés), vous pouvez mettre fin au corps quand vous voulez (vos corps carbonés) et regagner vos corps d’Êtreté qui étaient au vestiaire, si je peux dire. Simplement les Archontes, quand ils ont replié l’espace-temps, ils ont enfermé les corps d’Êtreté dans le Soleil et y avait plus de possibilité de sortie.

Donc, que les centrales nucléaires explosent toutes ou pas ne changera rien à ce qui arrive, simplement les circonstances seront plus piquantes dans ce cas-là, pour ceux qui devront affronter, en dehors des vaisseaux de la Confédération et en dehors des Cercles de Feu, ou libérés totalement de toute incarnation au moment de leur Ascension personnelle. Vous n’avez aucun souci à vous faire. De toute façon, votre monde est totalement dépendant aujourd’hui de l’électricité, pour tout, et de l’électronique, sans même parler des centrales nucléaires, alors, vous pensez bien que la moindre pichenette du Soleil, c’en est fini de vos installations. C’est effectivement ce qui va se produire, hein ?

 

Question : où en est le Soleil en ce moment, dans son évolution finale ?

 

Il va très bien, il réagit parfaitement bien. Les corps d’Êtreté ont quitté le vestiaire pour la plupart, et le Soleil se prépare à vivre sa transmutation lui aussi. Tout suit son cours mais l’activité du Soleil, vous la voyez sur terre à travers les volcans aussi, à travers les mouvements des plaques tectoniques, à travers les vents. Y a une interaction directe qui fait que le Soleil, même s’il y a eu une coupure, maintenait un flux particulier qui le relie à la Terre. C’est ce qui est appelé, je crois, les forces et les courants de Coriolis, sur terre, et dans les lignes de Coriolis qui unissent la Terre au Soleil. C’est bien réel ça. C’est bien sûr tout ce qu’on ne veut pas que vous sachiez, que l’influence du climat ne vient pas des hommes, ni des vaches, qui pètent sans arrêt d’ailleurs… (inaudible) des rayonnements solaires et des interactions entre la Terre et le Soleil qui est une interaction avant tout électrique. D’ailleurs, c’est pour ça que les méchants garçons ont créé Haarp, pour modifier la couche ionosphérique. D’ailleurs je vous rappelle que toutes les planètes de ce système solaire sont en cours de bouleversement.

 

En résumé, je peux dire que la seule chose à laquelle vous aurez à faire face, c’est votre disparition, au moment de l’Appel de Marie, au moment de tous les événements qui se produisent maintenant. Donc quand vous posez une question sur ce qui va arriver aux centrales nucléaires, ça prouve que quelque part en vous y a quelque chose qui a peur de cela, parce que dans l’intellect il y a peut-être encore des croyances en la subsistance de cette dimension. Ça veut dire simplement, sans aucun jugement, qu’il y a peut-être en toi le besoin de vivre la matière – libre -, mais de vivre la matière. Rassure-toi, il n’y aura aucun souci pour le faire.

 

Vous êtes tous libérés et vous allez tous là où vous voulez - pas votre personne, votre âme si elle est là ou l’Esprit -, mais avant toute chose, rappelez-vous que maintenant tout se passe ici et maintenant, dans votre chair, dans votre famille, dans votre maison, dans votre pays. Vous êtes à la juste place, y a pas de meilleure place que là où vous êtes. Et y a rien à fuir surtout. Si vous habitez au pied d’une centrale nucléaire, remerciez, vous serez grillé dix fois plus vite que les autres.

 

Question : depuis la révélation du Feu Igné, les termes ont changé et certains mots sont apparus comme « la révélation de l’Absolu», et il suffit de se poser, laisser être, il n’y a plus rien à faire.

 

Mais y a rien à faire au niveau spirituel, je ne vais pas réemployer des gros mots comme « banane » quand même. Ce que je veux dire par là : y a rien à faire au niveau spirituel. J’ai encore passé une heure à vous expliquer que vous deviez vivre votre vie. Où tu vois quelque chose qui va pas, là ? C’est deux choses qui correspondent à deux mondes différents.

 

Y a rien à faire au niveau de ce que tu es, parce que l’Absolu tu ne peux pas le chercher - si tu le cherches, il n’est pas là. Ensuite, j’ai dit aujourd’hui qu’il fallait accepter de vivre ce que vous avez à vivre. Où est la contradiction ? Y en a pas. Dans un cas je parlais du positionnement de ta conscience, aujourd’hui en attirant l’attention sur le cœur, et je vous ai demandé de vivre comme on dirait « Aime et fais ce qu’il te plaît ». Mais la vie vous fixe en ce moment dans des circonstances précises, les uns et les autres. Voilà, c’est tout, c’est la même chose. Maintenant, si tu veux rester allongée  24 heures sur 24, fais-le, mais si vous avez des obligations, familiales, financières etc., pour quelle raison vous les arrêteriez ? Sauf si la Lumière vous le demande, mais ce n’est pas une décision de vous.

 

De la même façon que l’année dernière je vous disais de mettre l’Amour devant, derrière, en haut, en bas, à droite, partout, aujourd’hui je vous dis : « laissez l’Amour émerger, ne vous en occupez pas ». C’est la meilleure façon de disparaître et de vivre ce que vous êtes en Vérité. Nous vous disons depuis plus d’un an que nous ajustons nos dires à votre vécu, et dire ce que j’ai dit le mois dernier et dire ce que j’ai dit aujourd’hui est exactement la même chose. Où est la problématique ? Quand on vous dit de rester tranquille, c’est rester tranquille dans vos cogitations mentales, émotionnelles ou de recherche. Devenir simple, c’est aller cueillir une fleur, s’occuper de son jardin, téléphoner à un ami, mais c’est pas gamberger sur la spiritualité à longueur de journée - c’est vivre la spiritualité. Or la spiritualité aujourd’hui – indépendamment, comme vous l’a dit Bidi, que ce soit quelque chose qui n’existe pas -, c’est redevenir humble et simple, être entièrement présent dans ce que la vie vous demande.

 

Si la Lumière te demande de rester couché, reste couché. Mais si t’as ton voisin qui t’appelle et qu’il te demande un service, ben tu restes pas couché, tu vas l’aider, même si c’est quelque chose de très matériel et trivial. C’est là  où vous rentrez dans le service, dans la Dévotion, pas en vous enfermant dans le Soi du matin au soir. Parce que là y a des risques. C’est le risque de l’ego spirituel qui se croit supérieur à tout le monde et qui va se dire : « Non, moi je suis la Lumière et la Lumière elle émane quand je suis comme ça, donc je fais rien. » Et si la vie,  l’Intelligence de la Lumière, te demande autre chose, tu fais quoi ?

 

Le discours progresse chaque mois et je dirais même chaque jour si nous avions l’occasion de parler tous les jours. Mais personnellement je ne vois pas de contradiction ou d’antinomie entre le fait de rester tranquille et de vivre sa vie. Il y a quelques mois, la Lumière vous appelait à disparaître pour vivre l’apprentissage de la disparition, parfois à l’emporte-pièce, vous obligeant même à interrompre vos travaux ou votre conduite automobile, ou votre travail, ou autre chose. Aujourd’hui j’ai bien dit quelque chose qui est un peu différent, mais qui n’est pas contradictoire, c’est juste une évolution normale, de manière collective.

 

Y a effectivement, je dirais, un vent nouveau qui vous donne à vous ajuster avec l’Intelligence de la Lumière et avec l’Éternité, c’est-à-dire avec le corps d’Êtreté. Mais cet ajustement n’est pas le même pour tout le monde, encore une fois. Y en a qui vont rester en extase 24 heures, d’autres qui vont être encore plus actifs qu’auparavant, d’autres qui vont perdre encore plus la tête, si je peux dire, et d’autres qui vont se prendre la tête. Vous le voyez partout autour de vous, hein ? Plus tu es spontané, plus tu es simple, plus tu es Amour et moins y a d’incompréhension de ce qui se déroule, tu vis tout de la même façon. Y a pas de désir propre, y a l’Intelligence de la Lumière qui te conduit à vivre ceci ou cela.

 

C’est pareil même pour l’alimentation. Je suis sûr que parmi vous, par exemple, vous avez décidé de faire un plat que vous adorez et d’arriver de vous mettre à table et d’un coup vous n’avez plus faim. C’est terrible, hein ? Mais non, c’est l’Intelligence de la Lumière qui te permet de voir et de différencier ce qui est de l’ordre du désir de la personne et de l’ordre, de l’autre côté, de l’Intelligence de la Lumière. Tant que tu crois que tu contrôles ta vie, tu n’es pas libre. Ça va très loin, cette histoire d’abandon. Je pensais pourtant que les Étoiles vous avaient suffisamment informés sur leur vie pour comprendre un peu comment ça se vit. Rappelle-toi : tout ce à quoi tu tiens te tient.

 

Quand j’ai dit qu’il faut être créatif ; si vous êtes créatifs, créez, mais ne soyez pas dépendants ni tributaires de cela. N’y voyez pas autre chose qu’un moyen de vous amuser. N’y voyez surtout pas un moyen de progresser de quoi que ce soit. Ça, c’est l’illusion de la personne. L’Absolu, il a toujours été là, malgré la coupure de l’Esprit. D’ailleurs, je crois que Marie vous l’a dit, bientôt vous n’aurez plus de sources d’informations, que ce soient les nôtres ou vos radios ; comment vous faites dans ces cas-là ? Plutôt que de regarder quel temps il va faire, ben vous attendez de voir le temps qu’il va faire - vous vivrez encore plus l’Instant Présent. Vous ne serez pas en train de vous demander quel temps il va faire demain pour prévoir comment vous habiller ou comment jardiner. Vous serez rentrés dans la vie naturelle - ça on peut dire, la plus naturelle possible.

 

Et tout ça n’est pas fait pour vous embêter en aucune manière. C’est l’Intelligence de la Lumière qui vous permet de trouver ce que vous êtes. Parce que quand y a trop de superflu, quand y a trop de confort, quand y a trop d’aisance dans tous les domaines, vous n’êtes pas libres, vous profitez. Rappelez-vous ce qu’a dit le Christ : « Il sera plus difficile à un riche d’accéder au ciel qu’à un chameau de passer par le chas d’une aiguille. ». Tout ce que vous ne donnez pas est perdu. Je parle pas de votre porte-monnaie, hein ? Je parle de votre conscience et de votre cœur. Là le porte-monnaie, il servira à rien dans ces moments-là. Alors essayez de vous acclimater hein, déjà un petit peu. L’Intelligence de la Lumière vous montre le chemin, vous montre, comment dire, là où sont les zones de facilité, d’évidence. Vous voyez bien quand même, dans votre vie, soit les choses sont évidentes et se font toutes seules, soit elles sont compliquées. La Lumière n’est pas compliquée. Dès que c’est compliqué, ce n’est plus la Lumière.

 

Mais bon, je crois que le processus qui vous sera communiqué, de libération mémorielle, va vous aider à vivre les choses de façon beaucoup plus large qu’aujourd’hui. Demain est un autre jour.

 

Question : vous avez parlé de Jésus, mais Marie-Madeleine, qui était-elle ?

 

Ça veut dire quoi ? C’était sa femme, tout simplement. Ils ont eu trois enfants ensemble.

 

Question : elle est très à la mode en ce moment.

 

Oui, c’est à la mode dans les milieux New Age. On veut vous présenter Marie-Madeleine comme une grande prêtresse de ceci ou de cela. Vous savez, il y a beaucoup de gens qui cherchent des histoires, comme la réanimation du Christ. Peut-être qu’il y avait un réanimateur qui est allé réanimer, un voyageur temporel qui est venu réanimer.  Non mais vous vous rendez compte un peu des inepties ? Est-ce que vous imaginez ce à quoi vous croyez ? Il vaut mieux ne pas croire au Christ que de croire des choses pareilles, hein ? Quant à Marie-Madeleine, c’était la femme de Jésus tout simplement. Ils ont eu trois enfants. Qu’est-ce que vous voulez savoir d’autre ? C’était un Maître généticien de Sirius ? Elle est réincarnée aujourd’hui, elle aussi ? Non. Sortez du merveilleux. Aujourd’hui, nous vous avons parlé, vous avez vécu les lignées, les origines stellaires pour beaucoup d’entre vous, vous avez vécu le merveilleux des rencontres avec les peuples de la nature, les communions de conscience. Aujourd’hui redevenez le plus simple possible, soyez humble et doux. Et vous ne pouvez pas être humble et doux si vous êtes en train de gamberger dans votre tête sur des histoires passées.

 

Je vous donne des éléments de repère parce qu’on parle un peu de ça, mais ne rentrez pas, dans votre vie, là-dedans. Il n’est plus temps de reconstruire des histoires qui en plus sont liées au passé. Qu’est-ce que ça peut vous faire que le Christ soit mort sur la croix et ait été réanimé, qu’il soit né par insémination artificielle ou par Saint-Esprit ? Qu’est-ce que ça change ? Est-ce que ça va changer réellement votre vie ou ce que vous êtes ? Ça vous fera pas bouger d’un iota. C’est des histoires que vous vous racontez. Vous n’avez besoin de rien pour être libéré et surtout vous libérer de tout ce fatras. Oubliez l’histoire, oubliez les Archontes, oubliez la Libération. Vous pouvez être libre aujourd’hui plus que jamais, beaucoup plus facilement qu’en 2012. Il vous suffit de lâcher tout ça, toutes ces histoires - même nous, nous sommes une histoire, au même titre que vous -, et aucune histoire ne tient devant la vérité.

 

Quand vous n’aurez rien à vous raccrocher d’autre que ce que la personne appelle le néant, comment vous ferez ? Vous allez constater que vous êtes toujours vivant, même s’il n’y a pas de corps et même s’il n’y a pas de monde. Mais ça peut être plus ou moins long, selon vos réticences, parce que là on parle plus de peurs, c’est dépassé.

 

Donc le mois de mai, en général, c’est le mois de l’Ascension et le mois de Pentecôte, en Occident. C’est aussi cette année le Wesak, qui a été altéré, lui aussi, et bien pollué si je peux dire, tout ce qui est lié à la Lune hein, de toute façon.

 

Autres questions !

 

… …

 

On n’ose plus poser de questions.

 

Oh si, vous pouvez toutes les poser parce que vous, ça vous donne l’impression d’être humiliés, si je peux dire, mais imaginez que vous n’êtes pas les seuls ; vous êtes des millions comme ça sur la Terre. Donc ceux qui vont entendre ça, j’espère bien que ça va les secouer un peu, hein ? Il n’est plus temps d’élucubrer sur des histoires passées, à venir, et je dirais même par rapport aux lignées stellaires et tout ça. Vous avez fait les découvertes, pour certains d’entre vous, d’autres non - peu importe. C’étaient des opportunités, comme quand l’Onde de Vie est montée, dans la première vague. Mais ne vous figez pas sur des événements réels de la Lumière qui se sont produits, figez-vous dans votre cœur parce que tout ceci, même nos Présences, même l’aide que nous vous apportons, au moment précis, au moment donné et précis, ça ne vous sera d’aucune utilité.

 

De là où nous sommes, à travers ce que beaucoup d’entre vous avez vécu, nous nous posons la question de savoir pourquoi vous refusez l’évidence et la simplicité même de votre vécu. Pourquoi est-ce que l’être humain a toujours besoin de s’encombrer d’histoires, de scénarios ? Oui, parce qu’il a perdu le fil de l’Esprit. Mais aujourd’hui le fil de l’Esprit est là, vous n’avez plus besoin de tout ça. Vous êtes nourris par vous-mêmes. Regardez dedans, vous verrez bien. Ça veut pas dire qu’il faut arrêter, encore une fois, soit d’être ensemble, soit de cultiver son jardin ou de créer, mais ne soyez pas dupes, ne soyez pas tributaires de tout ça, c’est des histoires.

 

Nous avons bâti ensemble un scénario pour justement sortir de l’histoire. Nous avons proposé une histoire qui correspond, certes, à des faits historiques, mais surtout c’est une stratégie visant à vous faire vous découvrir vous-mêmes. Et pour se découvrir soi-même, y a pas besoin d’aller chercher l’histoire, un gourou, nous, ou un autre frère, même si ça a été d’une très grande aide - mais à un moment donné, cette aide ne sera plus là. Vous devez devenir autonomes et libres. Y a pas d’autre possibilité. Donc bien sûr posez toutes les questions, il est temps maintenant ; même les plus incongrues je dirais.

 

Question : pour ceux qui célèbrent encore le Wesak en ce mois de mai, que pouvez-vous dire sur la forme non altérée du Wesak avec les énergies du moment ?

 

Les formes ? Quelles formes ? Mais le Wesak, vous savez bien que toutes les religions, que ce soit le bouddhisme, l’islam, le catholicisme, le christianisme, le judaïsme, l’hindouisme, ont toutes, sans exception, été altérées et déviées au profit des Archontes. À l’époque c’était les religions,  maintenant c’est la finance, et l’argent, mais c’est le même principe, c’est toujours la prédation. Vous n’êtes pas libres dès l’instant où vous dépendez d’une circonstance quelle qu’elle soit, fût-elle le Wesak, fût-elle l’Ascension de la Terre. Mais bien sûr, comme vous le savez, la libération est totale pour toutes les consciences.

 

Pourquoi vous vous embêtez alors ? En plus, c’est la liberté de chacun de fêter telle fête ou telle fête, ou d’adhérer à telle religion ou à telle religion. Parce que là sinon… vous, vous savez, et peut-être que vous vivez que c’est un enfermement, mais pour ces gens-là, qu’est-ce que vous en savez ? Peut-être que c’est justement en voyant leur conscience et leur énergie soustraites par ces systèmes de prédation, que c’est grâce à cela qu’ils vont se réveiller. Être libre, c’est avant tout respecter la liberté de chacun. Au nom de quoi vous emmèneriez des gens dans votre propre destination ? La Liberté, elle est pour tout le monde. Y a pas de bonne conduite et de mauvaise conduite, c’est dépassé tout ça, il y a état d’être, état d’Amour, ou il y a pas. C’est tout.

 

… pour préciser la question, y a-t-il une façon plus adéquate pour fêter la fête du Wesak ?

 

Je vous conseille de surtout pas la fêter. Même quand j’ai parlé des fêtes de l’Ascension et de Pentecôte de ce mois-ci, j’ai parlé de l’énergie principielle originelle de l’histoire du Christ, mais même ces énergies-là elles ont été altérées, bien sûr. Bien sûr que vous sentez qu’il y a plus d’énergie au solstice d’été, au solstice d’hiver, etc., et à certaines fêtes religieuses. Mais là aussi le poison s’est inséré. Ne soyez plus tributaires, même d’une religion, d’une fête ou de quoi que ce soit. Vous ne pouvez pas prétendre être libres et faire encore, je sais pas, des rituels. Soit vous faites des rituels pour libérer votre personne, et que votre personne soit mieux, ça oui et c’est même recommandé de vous soigner, y a aucune antinomie, mais au niveau des mécanismes de l’Esprit, tu vas fêter le Wesak pourquoi ? Pour que tes légumes poussent mieux ? Non… (inaudible) le Wesak ne t’apportera rien, l’Ascension ne t’apportera rien.

 

Question : que signifie, lors d’une méditation, de recevoir dans la main gauche sept gouttes de sang du Christ ?

 

C’est une très belle bénédiction du Christ. C’est très simple, ça te renvoie  – et je dirais que ça, je te laisse chercher par toi-même – aux sept plaies du Christ, y en a cinq plus deux. Vous les connaissez hein : les mains, la couronne d’épines, le coup de lance au foie et les pieds, plus le cœur. Ça veut dire que tu es invitée par le Christ à marcher dans ses pas. Ça signifie aussi, comme l’a dit Gemma et comme l’ont dit d’autres épouses, entre guillemets, du Christ, que le Christ te demande en mariage, mais c’est un mariage qui n’a rien à voir avec l’humain, hein ?

 

Vous savez, le Christ peut vous demander en mariage de différentes façons. Je crois que les Étoiles se sont bien exprimées de leur vivant, mais aussi récemment, sur ce processus. C’est pour ça que nous avons employé le mot KIRISTI, la racine du Gina Abdul sumérien original, pour ne pas faire référence, même si c’est vrai, au Christ historique, parce que ça a été tellement traficoté ces histoires.

 

Question : parfois, lors d’une méditation ou d’un moment tranquille apparaissent des points brillants sur la peau.

 

C’est la Lumière qui rentre, qui s’accumule. Donc ça fait partie aussi des signes dont j’ai parlés. Je vous ai parlé de douleurs très ponctuelles, comme des coups d’aiguille. Ça peut prendre le cœur, ça peut prendre les Portes, les Étoiles, les mains, les pieds, ça aussi c’est la Lumière. Rappelez-vous que le corps d’Êtreté émet un rayonnement qui va pas vraiment faire plaisir au corps carboné, c’est les rayonnements gamma. Tu sens la radioactivité tout simplement.

 

 je voyais sur la peau comme des petits points de diamant.

 

Tout à fait. C’est les particules adamantines, et la réaction de la peau donne, à certains endroits, un peu comme quand tu transpires d’un endroit et que la lumière brille dessus, ça fait des points de lumière, c’est la vérité. Ça correspond au processus de transmutation alchimique par le processus qu’a décrit Nicolas Flamel, la superposition et la fusion du Feu Vibral et du feu vital laissant paraître et apparaître le Feu Igné. Et ces particules, qui sont pas les particules adamantines, qui sont des points de lumière extrêmement brillants, c’est exactement ça, ça fait partie du Feu Igné.

 

…  si ça démange partout sur le corps est-ce la même chose ?

 

Oui, si t’as pas des puces, effectivement - non, quand je dis des puces, si y a pas de maladie, ça peut être aussi un symptôme, des démangeaisons féroces qui voyagent ou qui restent à un endroit. À condition bien sûr que ça soit pas une maladie ou des puces, hein ?

 

Question : on a parlé d’une épidémie de gale en France. Ça a peut-être un rapport avec cela, que beaucoup de gens se grattent en ce moment.

 

Ça peut être une maladie, ou ça peut être la Lumière, ou ça peut être préalable à la Lumière. Comme j’ai dit que rien n’arrive par hasard dans votre vie, et dans l’humanité d’une manière générale, tout est signifiant. Peut-être qu’effectivement le microbe de la gale, il est en train de perforer la peau pour que la Lumière pénètre mieux.

 

Question : les nombreux flashs de lumière qui apparaissent en ce moment, sans orage, ont-ils une incidence sur le corps physique ou le corps d’Êtreté ?

 

Bien sûr, c’est les flashs de rayonnements gamma, ou c’est les prémices de l’arrivée visible de Nibiru, et du Soleil qui émet des rayonnements particuliers quand Nibiru approche, c’est logique. Là, c’est plus des particules adamantines qui se déposent tranquillement, hein. C’est pas la même vitesse de lumière, on va dire.

 

Question : les incidents sont-ils davantage sur le corps physique ou sur le corps d’Êtreté ?

 

Les deux. Sur le corps physique, c’est responsable de douleurs, de troubles tels qu’on les décrit depuis tout à l’heure, mais ça vient fortifier, si je peux dire, l’émanation du corps d’Êtreté.

 

Question : on dit que Nibiru va apparaître d’un coup. Est-il est caché par le Soleil en ce moment ?

 

Il est caché par le rayonnement du Soleil, parce que tout tourne dans la mécanique céleste. Le Soleil tourne sur lui-même, la Terre tourne sur elle-même et tourne autour du Soleil, la Lune tourne autour de la Terre et Nibiru, qui se déplace pas dans le même plan de l’écliptique, tourne lui aussi, et donc les positions relatives changent. Ce que vous observez parfois, qui sont vues sur les photos, c’est les images-fantômes, on va pas rentrer dans les détails, vous regardez ça sur internet. Mais néanmoins, bien sûr que ça sera visible à côté du Soleil. Mais y aura aucun doute ; rassurez-vous, quand ça sera visible, les haricots seront cuits comme on dit.

 

Question : il a été dit qu’on pouvait être en Unité et boulimique, pourriez-vous développer ?

 

J’ai rien compris, enfin j’ai tout entendu mais j’ai rien compris. On peut être en Unité et être boulimique de même qu’on peut être en Unité et anorexique, ça n’a rien à voir. Croire que parce que vous vivez l’Unité, vous allez avoir l’image d’un sage avec la robe blanche, qui sourit tout le temps et tout, c’est une hérésie. Ça, c’est des maîtres de pacotille. L’Unité est indépendante de circonstances, de votre âge ou de votre présentation. Sans ça vous jouez encore un personnage. Donc c’est pareil pour la boulimie, l’anorexie ou n’importe quoi. Quel est le rapport ?

 

Je confirme donc, même si c’est pas moi qui l’ai dit, qu’on peut être en Unité et qu’on peut avoir des choses qui peuvent sembler, du point de vue de la personne, anormales. Tu peux être en Unité et avoir des tics. T’es pas obligé, en Unité, d’avoir un sourire permanent 24 heures sur 24. Regarde, on peut dire par exemple que Ma Ananda Moyi elle était anorexique. Elle ne mangeait rien, des fois elle mangeait deux-trois grains de riz. Et je parle pas d’autres mystiques, surtout chez les femmes, qui mangeaient rien. Donc, on peut dire qu’on peut être en Unité, dans le Soi, et anorexique - ou boulimique, regarde Bouddha. 

 

La véritable Unité n’est pas concernée par la personne. Celui qui vit intégralement le Soi vit normalement. Il est pas en train de regarder à ne pas fumer, à ne pas boire, à faire attention à ce qu’il dit, il est spontané et naturel. Ça, c’est les images et les représentations que beaucoup de frères et de sœurs ont encore dans leur tête, où il faut que l’habit fasse le moine et que la présentation et le comportement soient en accord avec une notion d’harmonie et tout. Mais être en Unité, c’est pas ça, même si ça se traduit à l’extérieur, mais ça va se traduire non pas par une apparence ou par un comportement, ça va se traduire par une atmosphère que vous allez ressentir. Si vous regardez aussi bien mon exemple que si vous regardez en Orient, du côté de Bidi, de Sri Aurobindo, les gens qui ont approché ces êtres réalisés, libérés, n’avaient pas besoin de présentation. Ça se sent tout de suite, c’est quelque chose qui vous ouvre, qui vous donne une impression d’immensité. La boulimie, l’anorexie, n’ont rien à voir là-dedans.

 

Il faut pas croire à tout ce que vous ont présenté certaines images particulières de certains maîtres, et même certains qui étaient des comiques, comme notre ami Osho, avec ses tenues extravagantes. C’était un jeu, mais il ne s’est jamais appuyé sur ça pour se faire valoir. Moi, je portais du blanc, mais c’était pas pour me faire valoir, c’est parce que je ne supportais que cela. Ne soyez pas tributaires des images, vous avez des parfaits escrocs qui se présentent en robe orange, vous avez des êtres qui sont des anges et qui vont se présenter comme des clochards qui  vous demandent une pièce dans la rue. Ne soyez pas tributaires des apparences ou des costumes et des tenues, ou des rituels. Ça sera toujours une personne qui pense ça, qu’elle doit être comme ceci, comme cela, mais c’est faux.

 

Question : nous avons l’image du Christ qui est une image de beauté, et vous-même étiez très beau et sembliez très sain de corps et d’esprit, donc c’est l’image qu’on avait de vous.

 

Merci.

 

il y avait une adéquation entre votre corps et votre Esprit, votre tenue, votre prestance.

 

Tout à fait, mais vous en avez qui étaient vilains. Si vous regardez Bidi, il était beaucoup moins beau que moi. Et pourtant il était libéré, lui. Moi j’ai jamais prétendu être libéré, de mon vivant, j’étais réalisé, c’est-à-dire j’avais vécu le Soi. L’Absolu, je n’ai fait que l’évoquer dans certaines conférences, parce que je n’y avais pas accès, mais le Soi intégral me suffisait largement. Mais la tenue vestimentaire et mon aspect coquet étaient liés à moi-même, mais pas pour montrer une image.  Sans ça j’aurais mis un chapeau bizarre comme Osho, et une montre bizarre, comme lui. Et puis y en a qui se sont jamais habillés. Si vous voyiez Un Ami de son vivant, combien de fois je lui ai dit d’aller se rhabiller.

 

Les êtres réalisés ou libérés ne cherchent pas à montrer une image. Bien sûr, ça se voit dans le regard, ça se voit dans l’énergie qui est émise, mais l’apparence… Vous savez, vous pouvez être habillé avec des milliards d’atours et être complètement vérolé à l’intérieur. Bien sûr, c’est mieux s’il y a une adéquation, c’est plus agréable pour les autres de montrer une image apprêtée. Mais c’était pas ça l’essentiel, bien sûr.

 

Question : quelle est l’importance de la souffrance physique et psychique dans nos vies ?

 

Très importante. Ça veut pas dire qu’il faut rechercher la souffrance, mais si une souffrance est là, c’est un facteur de dépassement, parce que la souffrance vous oblige, soit à chercher une solution, soit à prendre sur vous, soit à vous dépasser. Donc c’est une opportunité.

 

Mais c’est pas pour ça qu’il faut demander la souffrance, bien sûr. Tout dépend de votre résistance intérieure, la façon dont vous êtes souple ou rigide, enfermé ou en voie de libération. Mais je vous rappelle que quand vous êtes libéré, même si vous souffrez vous n’en êtes pas affecté, quelle que soit la souffrance, même celle de la mort du corps.

 

Question : pouvez-vous parler du son AUM que vous chantiez de votre vivant ?

 

Oui. J’en développerai pas plus parce que le son AUM a été une inversion particulière. Donc ce que j’ai cru de mon vivant, parce qu’il y avait effectivement un aspect énergétique, s’est trouvé mis à mal quand je suis arrivé et que j’ai tenu… d’abord l’apprenti Melchisédech que j’étais, jusqu’à ce qu’Orionis me cède la place. Ça fait des fois, comment dire, vous « tombez de haut », et c’est là que vous vous apercevez réellement que tout ce qui est présent à la surface de ce monde est falsifié, sans aucune exception. Ça veut dire qu’en définitive, quels que soient les éléments sur lesquels vous vous soyez appuyé, bon par exemple moi je parlais beaucoup des Séphiroths et de la Kabbale, tout ça a été récupéré par les Archontes. Bien sûr que c’est un outil de progression merveilleux, mais à un moment donné vous réalisez qu’y a pas de progression, y a vérité ou y a pas vérité et que ça ne dépend pas d’un outil de progression quel qu’il soit.

 

Ça, je l’ai pas réalisé de mon vivant, je l’ai réalisé après, contrairement à Bidi ou par exemple à Sri Aurobindo qui lui s’est approché très très près de la fatuité je veux dire, même de ses poèmes et de tout ce qu’il a écrit. C’était vrai, c’était passionnant, mais c’est faux, pas ce qu’il a écrit, parce que tout ce qui est vrai en ce monde tel qu’il était à cette époque, est récupéré instantanément par les Archontes, que ce soient les religions, que ce soit la magie et tout ce qu’on peut imaginer.

 

C’est pour ça que nous insistons régulièrement, progressivement, de manière de plus en plus importante pour vous dire que tout est dedans, parce que le cœur ne vous trompe jamais. Mais si votre cœur s’appuie sur des connaissances extérieures, vous serez toujours trompé par les connaissances extérieures, quel que soit votre bon cœur. Les béquilles sont des béquilles, utiles, mais à partir d’un certain moment elles deviennent un piège et une prison. Alors c’est vrai qu’il vaut mieux parler de Kabbale que d’aller construire des canons, mais le résultat en définitive est exactement le même : enfermement.

 

Question : le premier cri et le dernier râle sont-ils la même chose ?

 

Ben, dans deux sens différents. Dans un sens, c’est l’âme qui pénètre, et dans l’autre sens, c’est l’âme qui sort. Le processus d’incarnation, au moment où y a le premier cri, c’est le moment où l’âme envoie les derniers fils de Lumière. L’âme est incarnée dans le corps à travers douze fils de Lumière au niveau de ce qui a été nommé la Porte Unité et douze fils de Lumière au niveau de ce qui a été nommé la Porte AL, au niveau des chakras de l’âme et de l’Esprit. Quarante jours avant la conception, la conscience est présente. À l’instant précis de la conception, deux fils de Lumière sont émis à l’âme dès qu’il y a fusion des deux gamètes. Les vingt-deux autres fils de lumière ne descendent pour se fixer définitivement dans le corps qu’au moment du premier cri. Le dernier râle, le dernier soupir, est le moment où l’âme et la conscience sortent du corps, et où les fils de Lumière, si y avait une âme, pour la plupart des êtres humains, s’extériorisent. D’ailleurs, je crois que vous avez des scientifiques qui ont réussi à vérifier la variation de poids qui survient au moment du dernier râle. C’est très très précis, c’est de l’ordre de quelques microgrammes ou milligrammes, mais c’est quelque chose qui a déjà été vérifié.

 

C’était la dernière question je crois. Eh bien, chers amis, je vais maintenant vous proposer un moment très court de bénédiction et de communion. Je vous aime tous, sans aucune exception, de manière indicible. Je vous dis à très bientôt pour la suite des aventures.

 

… Silence…

 

Au revoir.

 

 

 
*   *   *   *   * 
  
  
  (*) : Protocole de Libération mémorielle donné par Ramatan :

http://www.lecollectifdelun.com/t3999-Protocole-de-lib-rations-m-morielles.htm 

 

Vidéo : Lien YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=CAwV0H74kgU&feature=youtu.be

 

(*) : Préparation à boire le matin au lever pour rafraichir le sang

½ jus de citron, si possible frais, ½ verre d’eau, une pincée de curcuma, une pincée de coriandre et une pincée de galanga.





.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

 LA RÉSURRECTION

Mai 2016


MÉTATRON


NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en ce mois de mai.


Ehieh Asher Ehieh…

… Silence…

Je suis Métatron.

Je bénis, ici et ailleurs, chaque cœur radiant en votre Éternité.

Je viens à vous en ce temps, et en tout temps comme en tout lieu. Je suis le buisson ardent, non plus limité en l’histoire mais présent en chaque conscience, comme en chaque lieu de la terre. Je suis le Feu dévorant et aimant de tout ce qui est faux, de tout ce qui est altéré. Je viens, en la puissance de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, bénir et accompagner cet instant.

… Silence…

Chacun de vous est appelé à la même Résurrection en la vérité de l’Esprit, en la vérité de la Vie.

Je suis le Feu dévorant semblant descendre du ciel et venant consumer tout ce qui n’est pas éternel. Je suis la rectitude de la Source. Je suis la rectitude des organisateurs de mondes et des créateurs de mondes. Je suis l’image de la Source. Tout cela, vous êtes appelés à l’être de même, dès l’instant où vous accueillez le Feu de l’Esprit, sans peur, avec foi et avec bravoure.

Je suis le support de l’Amour et la manifestation de l’Amour en les temps de résolution, en les temps de Vérité. Et ceci est maintenant, et ceci est pour toujours. Je viens, entouré des douze clés et des douze Étoiles. Je viens, en la symphonie des vingt-quatre notes et des sept jours et des sept Vivants, délivrer non plus un message mais délivrer ce qui crie en votre cœur : la Liberté et l’Amour. Je viens, précédant le Christ et accomplissant avec lui l’œuvre d’Uriel, permise par Mikaël.

Je suis la Trompette qui sonne et résonne de partout sur la terre, de partout en vous. Je suis l’annonce de la Résurrection, ouvrant la voie à l’Appel de Marie, ouvrant la voie à la Liberté et surtout à la vérité de l’Amour qui ne souffre nulle faiblesse, nulle opposition, englobant le tout dans la même Vérité.

Je suis Celui qui est, qui a été et qui sera. Je suis la Flamme Éternelle de l’Amour, la radiance unifiée de la Source, ne dépendant d’aucune dimension ni d’aucune conscience mais englobant l’ensemble des consciences en manifestation, où qu’elles soient. Je suis le Paraclet, l’Esprit du Soleil, celui qui forge le Fils Ardent du Soleil en sa vérité, en sa pureté et en son incorruptibilité.

Je viens redresser l’axe de la Terre. Je viens redresser les torts par la vertu de l’Amour et de la Vérité.
Je suis le buisson ardent qui apparaît dans votre cœur, allumant votre cœur et votre Esprit, rendant possible son Évidence, sa Résurrection.

Je parcours le ciel, accompagnant dorénavant l’Archange Mikaël dans son ouverture des cieux ainsi que de votre cœur. Je m’installe en la Porte Étroite, je m’installe en la Porte Ki-Ris-Ti, je m’installe en la Nouvelle Eucharistie, je m’installe en vous, en votre nouvelle Vie, faite d’Éternité et de Joie.

Je suis préalable à toute histoire et à toute dimension. Je suis, pour vous, l’ineffable en action, et ici sur cette terre, je suis le plus petit après le Christ, servant la Source de manière indéfectible et sans aucune opposition, et sans aucun doute, je viens forger la structure de votre Éternité en votre corps d’Êtreté, en votre Cœur Sacré. Je suis ce qui met fin à vos limites, à vos errances, ce qui met fin à toute erreur. Je redresse ce qui doit être élevé dans la rectitude et la puissance de l’Amour.

Je suis le messager de la Source, son fidèle ambassadeur, et c’est à cela que j’appelle chacun de vous, afin de vivre la Résurrection la plus paisible et la plus évidente possible.

Je viens vous accompagner après l’Appel de Marie, que vous soyez en les Cercles de Feu, que vous soyez dans les tribulations, que vous soyez dans les vaisseaux. Je viens après votre Seul à Seul, illuminer votre cœur, le réfléchissant en lui-même, en sa perfection géométrique de Lumière, en sa vérité d’Amour indestructible.

Je viens irradier la nouvelle Tri-Unité. Je viens irradier en votre sein le Verbe de la Liberté.

Ehieh Asher Ehieh…

Au commencement était le Verbe, à la fin le Verbe est de retour. Ce Verbe qui tranche ce qui n’a plus lieu d’être au sein de la Vérité.

Je suis le rythme de votre cœur. Je suis chacune de vos cellules recevant l’Esprit Saint de Vérité, l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges. Je vous rends à votre ADN libre et libéré, en ses douze fréquences comme en ses douze brins.

Je suis le couronnement de votre Merkabah interdimensionnelle, m’inscrivant en la Fontaine de Cristal, en le Lemniscate sacré, en le Cœur du Cœur, jusqu’aux extrémités de votre corps périssable, vous rendant à l’éternité de la Joie et à l’éternité de ce qui est vrai.

Là où je suis, là où vous êtes, il n’y a plus de distance, il n’y a plus de freins, il n’y a plus de voiles, il n’y a plus d’erreurs. En redescendant en votre humanité, en votre humilité, en votre simplicité, j’accomplis l’ultime œuvre de votre Résurrection par le Feu Vibral et par le Feu Igné, par ce que je suis et par ce que vous êtes ; nous pouvons alors, sans distance et sans réserve, entonner le chant de la Liberté, en ses douze fréquences, en ses vingt-quatre temps comme en ses sept apparences et en ses sept Vivants.

Je suis celui qui forge les nombres en leur résonance et en leur symbolique, agençant les mondes. Tout cela vous l’êtes aussi, quand tous les voiles et toutes les apparences sont consumés dans le Feu de l’Amour vrai.

Ehieh Asher Ehieh…

Par la très Sainte Tri-Unité, par le Feu ardent de l’Amour, par la Lumière éclatante de la Source, par l’ardence de l’enfant de l’Un que vous êtes, par le Fils Ardent du Soleil, en la symphonie des anges, j’appelle en manifestation et en présence celui qui a créé le Feu.

Vehuiah, Vehuiah, Vehuiah…

Toi être Éternel, toi être de pure Lumière, toi conscience libre ou en libération, je viens apposer, sur ton front comme sur ton cœur, le cri de la délivrance, le cri de l’Amour.

Je t’invite au Verbe Éternel chantant les louanges infinies de la manifestation de toute conscience en les mondes libres et libérés.

En ces temps, je suis aussi l’ultime représentant des Éléments en action sur ce monde à l’heure actuelle, à l’heure présente. Je suis le ciel qui se déchire. Je suis la lumière dans ton ciel …bientôt. Je suis la Terre qui palpite afin de se redresser et de ne plus être altérée par quiconque.

À chaque minute, à chaque souffle de ta vie dorénavant, il te suffit de m’évoquer, en ton silence intérieur et en ton cœur. Alors mon Ardence, mon Feu brûlant, viendra apaiser ce qui en a besoin, viendra aussi gonfler ton cœur de la pureté de l’Amour.

Je viens te conduire à Celui qui lavera ton sang dans sa propre robe, en ôtant ce qui en a été altéré, en remettant la vie en ordre, quel que soit le sens de ta liberté et le devenir de ta liberté.

Je suis l’éclair dans ton ciel, je suis l’ultime éclat du Soleil venant frapper ce qui doit s’effacer, afin de laisser la Terre poursuivre sa ronde dans les espaces éthérés de la Liberté. Je viens te cueillir, si tu m’accueilles, en la Liberté et en la Joie. Je viens éclairer, au plus intime de toi-même, ton Face-à-Face et ton Seul à Seul, consécutifs à l’Appel de Marie.

Je ne connais que ton Éternité. Aucune histoire ne m’est connue, ni la tienne ni celle des anges. Je demeure ainsi de toute Éternité. Je demeure ainsi aujourd’hui pour toi et pour cette terre.

Je suis la quintessence des Éléments ou des Cavaliers qui se déploient en toi comme sur la Terre en ce moment. Je suis le nuage qui protège les vaisseaux de la Confédération Intergalactique. Je suis de partout comme tu es de partout. Je suis au-delà des lignées, au-delà d’une origine, car inscrit dans l’Éternité. Ainsi, tu le découvriras toi aussi au moment du Serment et de la Promesse.

Je viens, avec force et puissance, remplir le vase de ton humilité, éclairer ton Temple, complétant l’action de l’Archange Anaël et de l’Archange Uriel.

... Silence...

Je viens panser ce qu’il peut te rester comme plaie ou comme blessure, par la brûlure du Feu de l’Amour, par la brûlure de la Vérité. Je viens mettre fin aux simagrées et aux simulacres de Lumière par la puissance de l’Amour et uniquement par cela, car l’Amour est à la fois douceur et la lame qui tranche ce qui doit l’être. Je forge l’Épée de Mikaël depuis toujours.

Je suis ce qui a parcouru, si tu l’as vécue, l’Onde de l’Éther t’ayant parcouru. Je mets en branle ton Cœur Ascensionnel. Je rectifie ce qui a à être rectifié pour ton plus grand bonheur et pour ta plus grande des libertés. Je serai là, où que tu sois, après l’Appel de Marie, de différentes manières, fonction de ta propre clarté et de ta propre précision.

Tu peux compter sur moi, car je ne compte jamais la quantité d’Amour et la qualité de l’Amour en chaque conscience. Je viens accomplir et assister à ce que les prophètes ont énoncé depuis fort longtemps. Je porte et supporte le Feu Igné et le Feu Vibral, mettant fin au feu de l’éphémère, au feu de l’illusion, au feu de l’avidité, au feu de la peur.

Ehieh Asher Ehieh…

... Silence...

Je te recouvre, avec Marie, du manteau de la Grâce. Je t’assiste en l’ouverture finale de ton cœur, ouvrant la porte à la gloire de la Résurrection, à la gloire de ton Éternité.

... Silence...

Entends le silence de la Vérité. Entends ce que je vibre en ton cœur.

... Silence...

Je facilite en ce temps la révélation de ta filiation, non pas en origine stellaire mais liée à l’expérience de ce monde, bien avant son enfermement.

... Silence...

Je réponds à chacun en l’appel à sa Lumière. Je réponds en chaque lieu, en chaque endroit où se tiennent les peuples de la nature, facilitant votre route vers votre destination.

Je suis l’indicible Paix de celui qui se reconnaît et se connaît en la magnificence de KIRISTI. Je suis le souffle brûlant de l’Épée de Vérité. Je suis le servant de chacun, en son cœur.

Ehieh Asher Ehieh…

Béni soit l’Éternel. Bénie soit ton Éternité. Gloire à la Vérité, chant de louange à l’Amour, Grâce infinie de la Résurrection, moment inouï dans la danse des mondes.

Le temps est à la délivrance. Le temps est à ta renaissance. Le temps est au Vrai, à la Clarté, à l’Évidence.

Je scelle en ton cœur le baiser du Christ, le baiser de Marie et le baiser de Mikaël.

Je te délivre, si tu l’acceptes, des affres du doute et de l’incertitude. Je t’offre la stabilité et la Paix éternelle.

Par la puissance de Vehuiah, par la puissance de l’Unique, par la puissance de la Vie, par la puissance du Sans-Forme, je t’invite à mon tour à la Vie Éternelle.

En les circonstances de ce monde il n’y a rien à perdre, car tout est perdu. Il y a juste à gagner le don de ton Éternité qui t’est déjà acquise et qu’il t’appartient de reconnaître en ta vie, en les circonstances de ta vie, en les circonstances de tes pas posés sur cette terre et de tes regards posés sur les frères et les sœurs humains de la terre.

Pour chacun de toi il y a le même Amour, il y a la même Vie, il y a la même Éternité. Quoi que tu croies, quoi que tu vives encore aujourd’hui, quoi que tu te sentes séparé, il n’en est plus rien. Ouvre les portes et ouvre les yeux, et reçois.

Ehieh Asher Ehieh…

Laisse le Feu de joie embraser les scories qui t’encombrent. Libère-toi de toute pensée et de tout attrait à l’illusion. Ne garde que la vie. Ne garde que l’Amour, car tout y est.

Je viens aussi te donner à voir clair dans ce qui t’était encore caché, en toi ou à l’extérieur de toi. Je viens faire fleurir le sourire de tes lèvres. Je viens faire éclore l’Esprit de Vérité, te parant alors des décors d’éternité, de ton Éternité, te permettant d’accueillir avec douceur et avec intensité Marie comme le Christ et Mikaël. Je viens t’aider à t’accueillir toi-même, au plein cœur de ta renaissance, au plein cœur de ta délivrance.

Écoute, écoute le Chœur des Anges qui n’est autre que le Chœur de ton Esprit.

Ainsi que tu le constates en chaque jour de ta vie, au niveau qui est le tien, tant que tu considères qu’il y a des niveaux, il t’est donné de percevoir de plus en plus ce qui t’était jusqu’à présent invisible.

Il t’est donné de sentir ce qui jusqu’à présent t’était inaccessible. Il t’est donné de te poser dans la simplicité de ton cœur, où il n’y a besoin ni de questions ni de réponses, où seule l’Évidence est présente.

Ceci n’est pas réservé à cet instant, à ce moment ou à ce lieu, mais est réservé à toute la période d’Ascension de la Terre.

En ces temps de la Terre, seul l’Amour sera important, seul l’Amour sera ton sauf-conduit, seul l’Amour sera un baume. Aucun aliment, aucune affection, aucun lien, aucune peur ne pourra combler quoi que ce soit. Seul ce baume de l’Amour sera le remède à tout trouble. Et rappelle-toi que, en quelque trouble que ce soit, je ne fais que rectifier ce qui doit l’être, par la Grâce de la Lumière, par son Intelligence et par sa puissance, ne t’imposant rien, ne te limitant en rien, te rendant à ton pouvoir et à ta vérité

… Silence…

Tout est donné. Tout est là. Et absolument tout se précipite vers la Porte Étroite afin de découvrir ou de redécouvrir l’illimité de la Création, l’illimité de l’Amour et la joie de la Lumière.

Toi, enfant de joie et enfant de l’Éternel, le temps de ton Autonomie, de ta Liberté, de la Résurrection est à tes pieds et à ta porte.

... Silence...

En ce moment même, où que tu sois, se forge en toi, en lettres de Feu, le Verbe. Réveille-toi. Plus jamais tu ne seras endormi.

... Silence...

Toi, l’ami et l’aimé, réveille-toi.

… Silence...

Quels que soient le jour ou l’heure et l’endroit d’où tu me lis et d’où tu m’entends, n’oublie jamais ce que tu es.

Ehieh Asher Ehieh…

... Silence...

En l’Amour, je te bénis. En l’Amour, je m’offre à toi. En l’Amour, je te salue. En le Feu de l’Esprit, je te consacre.

... Silence...

Par trois fois je dépose en ton cœur l’Esprit directeur du Feu.

Vehuiah, Vehuiah, Vehuiah…

Je suis là et je serai là jusqu’à ta délivrance. Tu es aimé parce que tu es l’Amour.

Au revoir.



* * * * *

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

 
LA RÉSURRECTION

Mai 2016



MA ANANDA MOYI



NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en ce mois de mai.


Je suis Ma Ananda Moyi. Chères sœurs et frères, accueillons-nous mutuellement tout d’abord dans le cœur de l’Unique.

… Silence…

Ma présence parmi vous se fait aujourd’hui en tant qu’Étoile AL. Je viens en quelque sorte achever ce que je vous ai communiqué durant toutes ces années, et plus particulièrement ce que j’avais dit concernant le retournement de l’âme, les différences essentielles entre le feu vital et le Feu Vibral. Aujourd’hui je vais resituer cela dans la fusion et l’Alchimie ultime de ces deux feux, débouchant sur le Feu de l’Esprit et le baptême de l’Esprit, pour vous donner des repères qui vous permettront de vous situer dans ce que vous vivez en cette période et dans ce qui se déroulera dans les temps qui viennent.

Le Feu Igné, que l’âme soit dissoute ou pas, vous donne de nouvelles perceptions. Ces nouvelles perceptions ne sont pas liées aux communications, aux relations et aux différents mécanismes de conscience qui vous avaient été développés par l’Archange Anaël. Aujourd’hui je viens vous donner les repères, dans votre vécu des plus ordinaires, de ce qui se déroule en vous et se déroulera quand l’Esprit se réveille et se révèle en totalité. Il existe en effet diverses manifestations qui ne sont plus seulement des extases mais des modifications mêmes de votre conscience incarnée et limitée, s’ouvrant non plus seulement à l’Êtreté et à la Nouvelle Conscience, ou Supraconscience, mais bien plus à la réalité de ce que vous pouvez percevoir, voir ou ressentir quand le baptême de l’Esprit et votre Résurrection se révèlent à vous.

Comme vous le savez, vivre le Soi, l’Unité, vous a donné accès à des mécanismes particuliers de votre conscience, que cela soit des communions, des fusions, des dissolutions. Des perceptions aussi, nouvelles, se sont faites jour, comme vous l’ont expliqué depuis des années mes sœurs Étoiles et aussi certains Anciens, concernant la capacité nouvelle à voir et à percevoir, et à échanger par exemple avec les peuples de la nature ou encore avec nous à travers votre Canal Marial. Aujourd’hui les choses sont un petit peu différentes, même si ces éléments antérieurs peuvent apparaître pour vous pour la première fois, ou se renforcer. Se superpose à cela un certain nombre d’éléments bien distincts et bien repérables.

Ce que je vais dire aujourd’hui s’inscrit dans ce que vous ont communiqué les Archanges, les Anciens, déjà, parce que ce qui va être repérable ne dépend plus seulement des mécanismes de communion ou de fusion, ou d’expansion de votre conscience. Je dirais que c’est bien plus une espèce de concentration de votre conscience qui ne semble pas bien sûr se rétrécir, mais au lieu de s’expandre, va donner le sentiment d’être localisée de plus en plus finement, se rapprochant du sentiment de ne devenir qu’un point où il n’existe nulle personne, nulle manifestation. Ce que je vais vous dévoiler est donc en liaison directe avec la manifestation de la Demeure de Paix Suprême, non plus seulement dans vos états intérieurs mais aussi de manière visible et extérieure à vous.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il y a encore un extérieur et un intérieur, mais c’est bien la fusion de ces deux polarités, abolissant aussi les séparations entre ce que vous nommez intérieur et extérieur, qui se manifeste à vous. Cela va se traduire par une capacité, indépendamment de toute volonté de votre personne et de tout souhait, par l’irruption de la nature même de l’Amour dans vos champs de conscience. Cela ne passe pas par un chakra, cela ne passe pas par des circuits du corps d’Êtreté, mais touche de manière la plus intime et la plus juste la totalité de votre conscience, dans ses différents fragments comme dans son unité. Vous allez découvrir, quelles que soient les circonstances de votre corps et de ce qu’il peut se manifester encore au niveau de votre vie quotidienne et ordinaire, cette irruption de quelque chose de nouveau, qui est marqué avant tout par un sentiment de stabilité. Le roc comme disaient les Anciens.

En effet, quand le Cœur du Cœur entre en manifestation, en actualisation, vous allez observer un certain nombre de modifications, non pas seulement physiologiques, comme cela est déjà le cas, mais sur les mécanismes mêmes de fonctionnement de votre conscience. Cela ne concerne pas seulement les épisodes de disparition comme vous pouvez les vivre, mais cela concerne directement, je dirais, votre façon de voir les choses. Votre point de vue se stabilise non plus dans la personne mais au Cœur du Cœur, vous donnant à vivre les choses de manière différente, et ce quel que soit le déroulement de ce qui se passe dans votre vie. C’est comme si votre conscience ne pouvait plus être déstabilisée, ne pouvait plus être affectée par les circonstances extérieures, quelles qu’elles soient. Que cela concerne aussi bien la souffrance du corps que les interrogations au niveau de votre mental ou de vos émotions.

Rappelez-vous, ce n’est pas seulement une extase, puisque cela se manifeste indépendamment, je dirais, de votre intériorité. Cela traduit très exactement la disparition des frontières et des limites entre l’être intérieur et votre vie en ce monde. Ceci est aussi lié directement aux prémices de la Résurrection, quel que soit votre point de vue antérieur. Alors cela se produira à l’emporte-pièce, en des circonstances quelles qu’elles soient. À des moments souvent impromptus, vous allez constater que quelque chose s’ouvre et se déchire en vous, vous donnant à voir bien plus que ce que les yeux perçoivent, bien plus que ce que ma sœur No Eyes avait appelé la Vision du Cœur.

C’est dans votre monde même, en cette époque particulière, que s’ouvre à vous non pas la perception des autres dimensions, ce qui est déjà fait pour nombre d’entre vous, mais la perception directe de ce qui sous-tend ce monde, c'est-à-dire l’accès aux forces cristallisantes des formes, aux énergies qui agencent et coordonnent tout ce qui vous apparaît, depuis le caillou, jusqu’à l’animal, le végétal, vous-même, mais aussi les interactions se produisant entre les différents règnes de la nature, entre les différents frères et sœurs. Je le répète encore une fois, indépendamment du sentiment de communion, de fusion, de dissolution ou de disparition.

À l’emporte-pièce donc, se produiront des mécanismes où vous allez voir derrière les apparences. Cette clarté nouvelle, cette précision nouvelle, concernent aussi bien vos mécanismes et vos rouages intimes que tous les mécanismes des relations et de l’agencement des formes en ce monde. Il y a à ce niveau-là une forme d’apprentissage de ce qui se déroulera de façon concomitante à l’Appel de Marie, ou en tout cas juste après. Plus rien ne vous sera caché et cela sera effectivement votre réalité vécue, vous verrez l’agencement des formes au-delà de la forme, vous verrez les forces vitales, libres comme enfermées, en action. Cela peut se traduire soit par de la Lumière blanche, dans un premier temps, soit par un sentiment de Lumière noire qui n’a rien à voir avec l’ombre, qui n’a rien à voir avec les forces opposées à la Lumière, mais qui est bien le réservoir de la Lumière. Vous allez avoir accès aux grands archétypes, non pas imaginés, non pas supposés, non pas vécus quand vous êtes intériorisé, mais directement à l’extérieur.

Ainsi c’est comme si vous viviez une forme d’éclaircissement. Votre conscience va accéder alors à la vision de ce qui sous-tend les formes, à la vision de ce qui sous-tend les relations. Cela peut se produire aussi les yeux ouverts, dans l’alchimie de votre cerveau, pouvant se traduire par exemple par la perception de couleurs liées directement à la fois à vos émotions, à la fois à vos relations ou à chaque circonstance de votre vie. Je peux dire ainsi, de façon fort simple, que le décodage de votre cerveau se fera par d’autres voies où il n’y aura plus besoin de perceptions énergétiques, même si celles-ci existent, mais passera par la conscience directe, vous donnant à voir la couleur de l’Amour, la couleur de la prédation, en vous comme à l’extérieur de vous, et ce de manière totalement naturelle.

Alors bien sûr ce processus ne sera pas d’emblée permanent mais se produira, comme je l’ai dit, de façon totalement impromptue, sans aucun désir de votre part. Tout au plus remarquez-vous que ce sont les instants où vous vous sentez immergé dans une relation, dans la nature, dans un contact avec nous.

Vous allez voir se déployer les formes de Lumière, que cela concerne nos Présences au sein de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, de quelque origine que nous soyons. Vous allez voir réellement le déploiement de la Lumière, à la fois dans votre tête, dans votre cœur, dans vos centres d’énergie, mais aussi de manière tout simplement visible, les yeux ouverts. Vous allez voir ce qui unit, relie les êtres, les consciences, et aussi quel type de reliance existe à ce niveau-là : les liens d’amour, les liens de prédation. Cela sera apparent aussi en ce que je nommerais vos zones résiduelles, donc liées aux réticences, liées à la personne elle-même. Le mécanisme de la couleur vous donnera bien sûr l’impression de quelque chose de beaucoup plus vivant que les couleurs que vous pouvez voir avec les yeux de chair, et pourtant ce processus concerne directement votre cerveau et aussi la vision, au sens le plus charnel.

Tout ceci s’accompagnera bien sûr de questionnements, mais en même temps que ces questionnements, il y aura une forme d’Évidence, de reconnaissance et de sagesse, de ce qui est vu. Parce que vous saurez, de manière indubitable, que cela est la vérité. Vous aurez accès au fait de voir la Vie, de voir l’Amour, non pas comme un concept, non pas comme une énergie, non pas comme une vibration, non pas comme la traduction par exemple de votre Couronne cardiaque ascensionnelle, mais bien plus directement l’accès de votre conscience, comme je l’ai dit, à ce qui sous-tend les mondes. Vous remplissant le cœur de gratitude et vous laissant dans un état de paix particulier, qui n’est pas l’extase mais dont la meilleure expression que je puisse employer est simplement de donner cette stabilité, cette permanence de la conscience, même au sein des processus qui, comme je vous l’ai dit, seront intermittents. Ceci annonce votre Résurrection, vous donnant à voir en vous-même comme en chacun, au-delà de toute idée, de tout jugement, la réalité qui sous-tend ce monde comme tout monde.

S’il existe en vous une perception des sons de l’âme et de l’Esprit, alors vous constaterez une modification des sons perçus, allant même jusqu’à entendre non pas des musiques mais des fréquences que je qualifierais d’inhabituelles. Rappelez-vous ce côté survenant à l’emporte-pièce, parce que c’est lors de cette surprise, au moment où vous vous y attendrez le moins, que cela se produira. Cela peut aussi bien sûr apparaître dans vos moments intérieurs, quand votre conscience arrive à se maintenir en l’Ultime Présence ou dans le Soi, vont vous apparaître les différents emplacements de votre conscience possibles. Que cela soit dans ce corps, dans le corps d’un frère ou d’une sœur, dans le corps d’une vie passée ou d’une vie future, dans le corps d’un ange comme dans la conscience d’un végétal. Il ne s’agit pas seulement d’une relation ou d’une communion mais bien plus la révélation des mécanismes intimes de la conscience, et ce en quelque dimension que ce soit, mais vécus ici, sur cette terre, dès l’instant où vous êtes complètement présent à vous-même, complètement installé dans cet Instant Présent.

Il peut y avoir bien sûr des perceptions vibrales, mais le plus souvent vous constaterez, dans un premier temps, des manifestations inhabituelles au niveau de vos corps et de l’énergie. Cela se traduira, comme cela a été dit par les Anciens, par une modification de température corporelle, des symptômes survenant d’une manière totalement inopinée je dirais dans vos corps, souvent sous forme de fourmillements, de douleurs, de picotements ou de démangeaisons sur le corps. Soyez attentif, à ce moment-là, non pas sur votre corps qui se manifeste mais sur les conséquences de votre conscience. C’est une occasion inespérée, en cette fin des temps, de voir matériellement les mécanismes de votre conscience à l’œuvre. Vous aurez accès, si je peux dire, au monde des causes qui sous-tendent ce monde, qui sous-tendent l’Amour, les relations et toutes les manifestations sensibles concernant aussi bien l’énergie habituelle que les plans du Supramental.

Mais le plus important n’est pas tant l’observation de ce qui se déroulera par les mécanismes colorés nouveaux, mais bien plus ce que vous observerez directement sur le maintien de votre conscience dans un état nouveau. La superposition de la conscience éphémère et de la conscience d’Éternité aboutit à cela, vous permettant de réaliser, avec facilité ou difficulté, votre Face-à-Face, du seul à seul, au moment de l’Appel de Marie. C’est dans ces moments-là que votre vigilance, votre attention et votre observation doit demeurer libre de tout concept, de toute référence à un passé et de toute projection par rapport à ce qui est vécu. Si vous voulez pénétrer, en quelque sorte, dans l’intimité la plus exacte de ce qui se produira, là aussi laissez-vous traverser par ce qui se produira, sans chercher d’interprétation, sans chercher de réaction ou d’émotion. Laissez simplement les choses venir à vous et se manifester, et en quelque sorte se déployer, parce que ces formes de déchirures, d’ouvertures sont aussi un déploiement de votre propre Résurrection où rien ne peut être caché, où tout est transparent et limpide.

Ainsi deviendra votre conscience, quel que soit votre âge, quelle que soit votre histoire, quelle que soit la personne, encore présente ou pas. Vous pouvez vous appuyer sur cela, non pas encore une fois pour projeter ou expliquer mais plutôt vous appuyer sur ce qui représente cette vérité et cette solidité. L’important n’étant pas les explications, même si bien sûr cela vous est expliqué, mais cela n’est pas expliqué en mots, en cogitations mentales, mais par l’évidence même de ce qui est vu et de ce qui est perçu. Ceci ne concerne plus ce que certains d’entre vous avaient pu vivre avec plus ou moins d’intensité concernant les Éléments, c'est-à-dire vos origines stellaires, vos lignées, mais concerne, je le répète, les choses les plus simples de votre vie, préférentiellement dans la nature, préférentiellement avec les frères et les sœurs avec qui vous êtes en relation. Cette nouvelle vision, cette nouvelle clarté, cette nouvelle précision, découlent directement de cette phase finale liée à l’Appel de Marie.

Vous découvrirez aussi, si ce n’est déjà fait, les joies infinies de l’humilité et de la simplicité de celui qui est redevenu comme un enfant et qui se contente d’être présent dans ce que la vie lui montre et lui démontre. Votre personne, vos intérêts personnels, s’éteindront d’eux-mêmes dans ces cas-là. Vous serez totalement absorbé, non pas dans la disparition mais dans la réalité de ce qui se produit dans votre corps comme dans tout ce qui sera perceptible autour de vous. Rappelez-vous que vous n’avez pas besoin d’interprétation, ni même de comprendre, mais simplement de le vivre, et là aussi de le traverser, et de laisser la conséquence s’établir d’elle-même, c'est-à-dire trouver une nouvelle forme de stabilité, une nouvelle forme de profondeur, un nouvelle forme de Légèreté, qui vous fera dépendre de moins en moins des circonstances de votre personne, des circonstances de vos relations, de votre environnement. C’est ainsi que se prépare ce Face-à-Face et ce seul à seul de l’Appel de Marie.

Vous constaterez aussi une distance, je pense de plus en plus grande, entre les manifestations de l’éphémère, que cela soit vos croyances, vos pensées, vos émotions, et la réalité et la stabilité de ce que vous êtes, vous permettant non pas d’établir une distance plus grande mais de voir la différence qui peut exister entre la Lumière Une authentique et celle qui dépend des conditionnements, de l’enfermement ou qui est encore altérée par les forces adverses à la Vérité. Vous remarquerez aussi qu’il y aura une forme d’indulgence et de pardon vis-à-vis de vous-même, vis-à-vis de n’importe quelle personne ou de n’importe quelle situation, à la surface de ce monde, que vous ayez à vivre. Vous gagnerez donc en paix, non pas la paix intérieure des moments précis où vous vivez votre disparition mais, je dirais, une paix active dans votre fonctionnement. C’est ainsi que vous bénéficierez, de manière de plus en plus visible, de l’Intelligence de la Lumière, de l’État de Grâce, de la réalité de ceci et de votre nouvelle réalité qui est en train de s’installer pour chacun de vous.

Retenez cela, cela vous permettra de vous repérer et d’acquiescer, là aussi, à ce qui se déroulera. D’ailleurs vous n’aurez pas l’occasion, si je peux dire, de faire travailler trop vos idées, vos pensées, vos projections ou vos mémoires, parce que dans ces moments-là votre conscience sait, et votre personne sait que ce qui est vécu est la vérité, sans aucun doute possible et sans aucune projection. C’est en cela que vous allez vivre la Résurrection et ce de manière antérieure à l’Appel de Marie, et cela se déroule durant ce mois de mai, joli mois comme avait appelé celui-ci, le Commandeur des Anciens.

La superposition de l’éphémère et de l’Éternel favorise la dissolution des derniers voiles comme cela se produit au sein de votre planète où vous êtes, les pieds sur terre. Il n’y aura plus d’obstacles, il n’y aura plus de voiles. Sera vue la stricte vérité, encore une fois perçue par vos yeux mais aussi dans votre cerveau et dans votre cœur, dans votre conscience directement. À ce moment-là, vous constaterez que la Lumière émane de vous sans aucune volonté de la personne, sans aucune volonté de l’âme, c’est simplement la révélation de l’Esprit de Vérité, de l’Esprit du Soleil. Le Chœur des Anges chantera à vos oreilles.

Votre peau deviendra plus sensible, ou insensible, selon les segments du corps. Vous percevrez réellement et concrètement vos propres organes, même ceux qui ne se manifestent pas habituellement parce qu’ils ne sont pas innervés tant qu’ils fonctionnent correctement. Vous aurez accès, je dirais, à la note fondamentale et à la couleur fondamentale qui préfigure à la forme, et en toute relation, ne laissant aucun doute sur la réalité de ce qui est perçu parce que votre conscience elle-même, en le vivant, ne pourra qu’acquiescer à cette vérité qui se passe de tout filtre mental, de toute référence à une histoire et de toute projection dans un futur, renforçant par là même votre installation au sein de l’Infinie Présence et au sein de l’Ultime Présence.

Rappelez-vous qu’il n’y a rien à faire pour cela, il y a juste à vivre, parce que cela se produira au moment où vous ne vous y attendez pas, au moment où vous ne le redoutez pas, au moment où vous êtes totalement libre. C’est dans cette Liberté-là, et dans cette vacuité-là qui n’est pas la disparition mais plus l’Infinie Présence, que tout cela se révèlera à votre conscience. Cela ne pourra être sujet à interprétation ou à tergiversations, cela ne pourra vous emmener nulle part ailleurs que dans l’instant présent, surtout pas dans une explication et surtout pas dans le besoin de vous raccrocher à du connu. Ainsi se dévoile l’inconnu durant ce mois.

De la même façon, comme vous le constatez sur l’ensemble de la terre, il existe une forme de réveil si je peux dire, mais inapproprié, c'est-à-dire envisageant une solution de continuité au sein de ce monde, donnant une soif de liberté, un besoin d’égalité, un besoin de charité, un besoin d’humanité même. Ne vous occupez pas des différentes formes que cela peut prendre, parce que vous respecterez ainsi la liberté de chacun à vivre ce qui est son dû en cette période de Libération. Et chacun, vous le savez, a un point de vue différent. Celui qui dort traduira ça au niveau de ses aspirations, qu’elles soient sociales, politiques, familiales, environnementales. Bien sûr, pour vous c’est une autre octave, mais la finalité est exactement la même, alors ne jugez pas. Contentez-vous là aussi de vous laisser traverser, d’accueillir et de vivre pleinement cet Instant Présent et cette Grâce nouvelle.

Cet État de Grâce rentre donc lui aussi en actualisation sur le plan physique, vous donnant accès de manière directe à tous les plans subtils, que vous nommiez ça le corps éthérique, le corps astral, le corps mental et le corps causal. Et au-delà du corps causal, bien sûr, pour ceux qui ont libéré leur âme, l’accès à une béatitude de plus en plus grande, une certitude intérieure qui n’a rien à voir avec la certitude de la personne mais bien plus un état de paix comparable à nul autre, et à aucune satisfaction de ce monde, ni même à une satisfaction spirituelle telle que vous pouvez l’éprouver lors de certains contacts avec nous, avec les peuples de la nature ou entre vous.

En cet état d’acuité d’éveil, d’acuité de libération, tout vous paraîtra intérieurement et intimement de plus en plus évident. N’oubliez pas que c’est ce que vous retrouvez, qui n’a jamais disparu. Dès l’instant où cet ultime voile se lèvera par intermittence, à ce moment-là vous serez en voie de Libération, quel que soit votre état de point de vue, de vos vibrations ou de votre conscience antérieure. La Grâce et la spontanéité vous raviront, non pas en extase mais vous raviront dans le spectacle de la vie, de l’Amour et de l’Intelligence de la Lumière, en quelque circonstance que ce soit.

Ce n’est pas mon domaine, mais d’ores et déjà je peux dire qu’il y a, comment appelez-vous ça, de nouvelles voies neurales qui se mettent en place, même au sein de ce corps éphémère. L’ensemble de vos chakras, sur le plan éthérique, sans même parler du corps d’Êtreté devient perméable à ces informations qui vous étaient cachées. Ceci n’est pas la finalité mais concourra à vous établir dans la paix de l’Appel de Marie et dans le vécu du Serment et de la Promesse, avec une joie parfaite ne souffrant aucune discussion, aucune interrogation, aucune question.

Vous le remarquerez aussi, indépendamment de ces moments inopinés et impromptus, dans votre vie quotidienne. Vous remarquerez non pas une passivité mais bien plus un détachement réel et concret de ce qui pouvait vous tenir à cœur jusqu’à présent, et concernant votre personne. Vous trouverez de plus en plus de moments d’intimité avec vous-même, pas nécessairement en méditant mais en pratiquant des activités au sein de la nature. Il y aura une soif de simplicité de plus en plus grande, contrastant avec le personnage que vous étiez peut-être encore la veille. Ce qui vous obstruait, que cela soit les peurs, les réticences, s’évanouiront d’elles-mêmes par cette nouvelle clarté et cette nouvelle vision. La précision sera telle que vous n’aurez pas besoin de l’analyse mentale ni même de trouver une cause, parce que cela se situe au-delà de toute cause. C’est l’irruption de l’Esprit, la révélation de l’Esprit, la manifestation du Feu Igné et de votre Supraconscience.

N’oubliez pas que vous avez encore un corps et que celui-ci est le support de cette manifestation. C’est ce qui occasionne d’ailleurs des modifications importantes, comme cela a été expliqué, de vos physiologies, qu’elles soient au niveau des aliments, au niveau du sommeil et même au niveau de la qualité de vos relations de frère à frère, d’âme à âme. La spontanéité, comme cela a été expliqué, la simplicité, la transparence du Masculin Sacré deviendront actives. Vous vous surprendrez aussi parfois à employer d’autres mots que ceux que vous employez habituellement. Ce n’est pas encore le « parler en langue » ou le Verbe, mais cela en approche. Vous trouverez facilement, face à certaines situations, face à certaines relations, les mots justes, sans avoir à les chercher dans votre tête, sans avoir à les construire, parce que là aussi cela sera la manifestation de l’Intelligence de la Lumière, les mécanismes de synchronicité, de Fluidité de l’Unité, mais de façon de plus en plus convaincante et évidente.

Tout ça se déroule sur un temps extrêmement court. Bien sûr certains d’entre vous ont déjà vécu cela depuis quelque temps, mais même pour eux l’intensité en sera décuplée, vous forçant, si je peux dire, à l’Évidence de cette Intelligence qui ne dépend aucunement de votre personne ni même de votre corps d’Êtreté, mais simplement de la révélation de la Vie et de l’Amour, du fait même de ce qui se déroule sur terre depuis 2012. Ce qui était invisible vous devient visible, même pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais vécu cela. Alors bien sûr il peut y avoir, pour certains de nos frères et sœurs incarnés, une difficulté à s’approprier, dans le sens de transparence, ce qui va se dérouler, pouvant donner des réactions non pas de paix, dans un premier temps, mais de stupeur et de stupéfaction. Ne vous en inquiétez pas. L’apprentissage, comme je l’ai dit, se fera extrêmement vite et viendra remplacer la réalité illusoire de votre personne et de ce monde sans aucune difficulté.

Bien sûr l’Amour grandira, que cela soit dans vos yeux, dans vos vibrations, dans vos gestes. Vous ne pourrez plus refreiner certains comportements qui sont directement issus non pas de votre histoire mais de l’installation de l’Amour. Un peu à l’image de ce que nous vous avions raconté, mes sœurs et moi, concernant notre chemin et notre incarnation. Les miracles aussi apparaîtront en grand nombre. N’entendez pas le miracle comme une guérison mais bien plus comme une transmutation alchimique de certains éléments de votre vie, qui se produiront là aussi indépendamment de votre volonté. L’Intelligence de la Lumière vous conduira là où elle doit vous conduire. Même dans des évènements déroutants ou douloureux, vous verrez ce qui sous-tend cela, supprimant alors de fait les interrogations, les doutes ou les questionnements.

La Lumière deviendra en quelque sorte de plus en plus palpable, de la même façon que vous constatez, à chaque fois que nous nous rencontrons, les uns et les autres, une intensification de la présence de la Lumière qui devient palpable et physique. La Lumière n’est plus ailleurs, elle n’est plus seulement en votre cœur, elle est de partout. L’accumulation des particules adamantines sur la Terre, et l’approche de ce qui se déroule en le ciel et sur la Terre, vous permet de toucher cette Évidence et de la vivre. Soyez disponible pour cela car de toute façon, comme pour vos disparitions, vous ne pourrez pas y échapper, et je doute fort que vous vouliez y échapper tellement le bonheur sera grand, l’émerveillement ou la stupeur seront tellement magnifiés par la beauté qu’à aucun moment, je pense, vous n’aurez envie de vous soustraire à cela, bien au contraire. Mais rappelez-vous aussi que votre personne ne peut pas les déclencher à volonté. Cette notion d’inopiné et d’impromptu est absolument capitale dans l’initialisation du processus.

Très vite, si vous acquiescez à cela, vous constaterez que ces moments se reproduiront à des intervalles de plus en plus courts, et pour des durées de plus en plus longues, qui devraient aboutir, si je peux dire, dans les prémices de l’Appel de Marie, dans l’apparition des Trompettes, à une quasi stabilité, pour nombre d’entre vous, de cette perception de la vraie Vie. C’est en cela que vous constaterez aussi que votre meilleure place n’est pas de vouloir aider en étant une personne, une autre personne, mais de vous mettre à la disposition de la Lumière en toute circonstance, en voyant réellement que ce n’est jamais vous qui agissez mais que c’est la Lumière qui agit au travers de vous. Là est la seule rectitude de la Lumière, la seule vérité de la Lumière Une, non altérée et non falsifiée, vous permettant ainsi de dégager et de libérer les derniers engrammes d’attachement, les derniers engrammes de prédation ou de peur. Cela vous préparera de manière active à votre destination, où qu’elle se situe sur ce monde ou ailleurs.

La tranquillité, indépendamment de la paix, deviendra de plus en plus évidente. Que ce soit la tranquillité de votre propre mental, la tranquillité de vos propres émotions et la tranquillité même de certaines gênes de votre corps, douleurs ou maladies de votre corps. Vous serez pleinement présent dans ce corps mais en même temps découplé des circonstances éphémères de ce monde, de votre personne. À ce moment-là, que vous ayez vécu la réalisation du Soi, que vous soyez libéré vivant ou que vous ne viviez rien ne changera rien, parce que vous aurez accès à la Vérité et vous découvrirez ce qu’est la vraie Vie. Votre regard sera transformé, l’émanation de Lumière se fera au travers de vous sans aucune volonté et sans être dirigée vers quelqu’un ou vers une situation précise. Cette Lumière n’a pas besoin de vous pour la diriger, elle ira là où elle doit aller, sans effort, sans attention même et sans observation.

Bien sûr vos champs d’énergie, vos champs de conscience, que cela soit au niveau des enveloppes subtiles comme au niveau du corps d’Êtreté, pourront occasionner aussi des réactions autour de vous, parce que cette Lumière sera perçue même si elle n’est pas vue ni comprise ; votre champ d’énergie, vos auras si vous voulez, deviendront percutantes. Vous percevrez donc réellement et concrètement, non plus seulement les forces éthériques, la sensation énergétique vitale, mais vous percevrez directement votre conscience, qui se situe aussi dans les différents corps subtils comme dans le corps d’Êtreté. Vous aurez accès à la constitution de votre corps mental, de votre corps causal, si ceux-ci existent encore. Vous aurez accès aux rouages intimes de vos pensées et vous constaterez alors, comme cela a été dit par nombre d’entre nous, que vos pensées ne sont pas vos pensées. Elles ne se forment que comme une interaction entre votre milieu intérieur et l’environnement, elles ne vous appartiennent pas. Mais cela ne sera plus une croyance ou un concept auquel vous adhérez, mais vous verrez réellement cela à l’œuvre.

Tout cela est déjà actif, s’actualise complètement. Vous ne pourrez plus être dupe d’aucune tromperie, d’aucun artifice venant de vous comme de l’extérieur, vous verrez réellement ce qui sous-tend et organise tout ce qui vous est perceptible. C’est ainsi que l’Éternité s’installe, avant même l’Appel de Marie ou avant même l’élément final de ce monde. C’est ici que vous puiserez la force. Nous vous avons dit d’ailleurs que nous étions à l’intérieur de vous, mais que durant l’Appel de Marie il n’y aura rien d’autre que la Vie et l’Amour. Il n’y aura plus de personne, il n’y aura plus de monde, il n’y aura aucun repère, si ce n’est le repère de l’Absolu, le repère de l’Intelligence de la Vie et de l’Amour. C’est ainsi que vous devenez entièrement ce que vous êtes, c'est-à-dire Amour, Liberté et Vérité ainsi que beauté.

Bien sûr, il existera d’autres perceptions concernant le corps d’Êtreté en manifestation, mais sur laquelle il n’est pas utile de s’appuyer ou de développer parce que les choses, comme je l’ai dit, se feront de manière totalement spontanée. Et ce n’est pas la connaissance de ces processus qui réalisera ce processus, mais bien l’évidence de son vécu. Tout ce que je peux dire, par exemple, c’est que vous ressentez l’ensemble de vos Portes, de vos Étoiles qui se sont plus ou moins manifestées. Dès l’instant où l’ensemble de ces Portes, de ces Étoiles seront manifestées en même temps, alors le corps d’Êtreté est en plein potentiel de manifestation, ici même en ce monde.

Cela vous donnera plus de joie encore. La paix vous rendra indifférent, et non pas insensible, mais indifférent à votre personne, vous ouvrant à la liberté de l’Amour, au rayonnement de l’Amour, indépendamment de toute circonstance, indépendamment de toute volonté. C’est ainsi qu’à votre tour vous ne serez pas les libérateurs des mondes, mais vous serez les êtres libérés vivants, permettant de rassasier vos frères, vos sœurs, fussent-ils en dehors de votre regard ou de votre environnement, où qu’ils soient sur la planète.

C’est ainsi que nous, Étoiles, avons agi de notre vivant. Que cela soit sur notre environnement proche, bien sûr, et aussi et surtout sur l’ensemble de la planète. Nous avons donc permis, les unes et les autres, les uns et les autres, en nos incarnations, de maintenir en quelque sorte ce fil directeur vers l’Éternité, et cela était bien plus important, par exemple pour moi, que de me montrer en extase. Le véritable travail était là, il n’était pas dans les discours ou dans les mots que je prononçais, mais dans mon état d’être absolu manifesté au monde. Je n’avais rien à montrer, rien à dire, cela se faisait indépendamment de moi. Cela vous allez le découvrir, et c’est là où se situent le miracle et la Grâce. C’est là où vous deviendrez ce roc indestructible qui retrouve son Éternité.

Alors il m’est demandé aujourd’hui de rester aussi parmi vous afin d’écouter vos éventuelles questions concernant ce que j’ai décrit, bien au-delà, bien sûr, de votre personne, même si cela vous concerne.
Alors si vous avez des questions, nous vous écoutons ensemble.

Question : pourriez-vous donner des explications sur la perception du Feu Igné dans notre corps ?

La perception du Feu Igné se traduit par des phénomènes que je qualifierais de fulgurants dans votre corps, qui apparaissent et qui disparaissent comme ça, sans raison. Que cela soit une douleur, que cela soit une perception de votre propre corps, de sa position dans l’espace et dans le temps, mais aussi de votre mémoire elle-même qui, comme vous le constatez, peut parfois faire défaut. Il y a une perte de la linéarité du temps, vous faisant obscurcir par exemple ce que vous étiez en train de faire.

Le Feu Igné va donner des perceptions des Portes, comme je l’ai dit, mais surtout des phénomènes à l’emporte-pièce se manifestant de différentes façons, que cela soit par des picotements, des vibrations, une circulation d’énergie, mais quelque chose qui apparaît et qui disparaît très vite, qui ne s’installe pas. Du moins tant qu’il n’y a pas de réticence, tant qu’il n’y a pas, par l’Intelligence de la Lumière et le Feu Igné, une guérison en cours sur une partie de votre corps ou de votre conscience.

La première des manifestations est bien sûr une régulation thermique profondément différente : les mécanismes de chaud et de froid deviennent succédants et n’ont pas de relation avec une quelconque température extérieure. Il peut y avoir un feu intérieur, il peut y avoir un froid intérieur, mais dans un cas comme dans l’autre ceci est très subit, arrivant et disparaissant sans aucune raison. La perception de votre propre corps : votre cerveau pense par exemple que votre pied est à tel endroit, vous regardez et le pied ou la main n’est pas à l’endroit que vous pensiez. Vous ne percevez plus par les sens cutanés exactement ce que vous perceviez auparavant : la texture des objets, la texture des aliments, la sensation thermique de votre sens cutané devient différente. Cela peut vous interpeler de manière très facile parce que cela est habituel pour vous. Vous allez percevoir ce qui sous-tend aussi, même par votre main, par votre pied et par n’importe quelle partie de votre corps, ce qui est en dessous de l’apparence.

Le Feu Igné, bien sûr, donne du feu, mais cela a déjà été expliqué. Les sons se modifient dans les oreilles, la circulation de l’énergie elle-même se modifie, la perception même, pour ceux qui les vivent, les mécanismes vibratoires concernant les différentes structures que vous connaissez, deviennent différents. Ils deviennent soit plus présents, jusqu’à la douleur, par exemple sur une Porte, en particulier sur les Portes situées les plus bas du corps, que cela soit les plis de l’aine ou le sacrum. Vous allez constater aussi que se déroule en vous ce mécanisme de la conscience précis où les perceptions sont modifiées, où des couleurs apparaissent et comme si votre ciel se déchirait.

D’ailleurs vous avez un des Anciens qui s’est exprimé parmi vous lors de ce qui a été nommé le Masculin Sacré, qui vous a donné un signe particulier à faire et à tracer sur votre propre cœur. Celui-ci, bien sûr, concourt à la déchirure des ultimes voiles qui vous masquaient la Vérité, non pas intérieure puisque certains d’entre vous sont libérés mais encore au niveau de ce que vous nommez, et que nous nommons avec vous, l’extérieur.

Tel est le Feu Igné. Il donne la certitude, il donne la puissance, il donne la Vérité, il donne la magnificence de la Vie et de l’Amour. L’Amour vous sera vu, ce ne sera plus seulement un concept, ce ne sera plus seulement un vécu dans l’intimité de votre cœur, pour ceux qui sont libérés vivants ou qui vivent l’Ultime Présence, mais cela sera visible tout autour de vous, se traduisant comme je l’ai dit par le sentiment de ne plus voir la même chose, d’avoir des mécanismes colorés, le plus souvent sans forme, des couleurs qui n’ont rien à voir avec les couleurs que vous voyez avec les yeux.

Tout cela vous donnera une coloration très nette où vous n’aurez plus besoin de passer par l’analyse sensorielle ou l’analyse mentale. Par exemple ce qui est harmonieux, ce qui est amour, se manifestera le plus souvent sous des formes de couleur pastel, très claires, comme le rose ou toute autre couleur, mais dans des tonalités très épurées, si je peux dire. Alors que ce qui est lourd, ce qui est opposé à l’Intelligence de la Lumière, que cela vienne de vous ou d’ailleurs, vous apparaîtra sous des couleurs sombres, qui vous apparaissent mal éclairées, des couleurs que je qualifierais, comme vous le verrez, de denses, de compactes, ne laissant rien traverser.

Cela pourra se faire aussi pour des parties de votre corps, comme si vous voyagiez réellement à l’intérieur de votre corps, en conscience, et que vous pouviez par exemple voir la couleur d’une arthrose, si vous en avez une à un endroit donné, la couleur de votre foie, la couleur de vos pensées. Chaque pensée, chaque note de musique deviendra l’Évidence pour vous. Par sa couleur, par sa coloration, par son éclairage. Aussi bien de manière visible extérieure que de manière cérébrale ou plus intuitive. Rappelez-vous que c’est naturel. Il n’y a pas besoin d’apprentissage très long puisque cela ne concerne pas une connaissance à acquérir mais bien un naturel qui revient.

Avez-vous d’autres questions ?

Question : pourriez-vous expliquer le « parler en langue ». Est-ce la même expérience vécue à la tour de Babel ?

Bien-aimée, cela est possible dans deux circonstances. Aussi bien au niveau de ce que je nommerais avec vous l’astral, c'est-à-dire l’illusion, où il y a une forme d’exaltation où la conscience n’est pas du tout stabilisée, mais il peut y avoir aussi un parler en langue qui est lié à cette stabilité comme le roc de votre Supraconscience en manifestation. La différence est essentielle, c’est que le parler en langue est un parler que je qualifierais de Vibral, dont l’incidence est exacte et qui n’a rien à voir avec un langage structuré, ni une langue ancienne d’ailleurs. Il ne s’agit pas par exemple du sumérien originel ou de langue comme l’araméen. Ce parler en langue est simplement une émission de fréquences, un peu comme des notes de musique, où le seul sens n’est pas compris par le mental, ni par l’intellect, ni par la raison, mais directement par le cœur.

Le parler en langue n’est que l’une des manifestations possibles aussi bien de l’illusion, c'est-à-dire de la Lumière altérée, que de la vraie Lumière. La seule discrimination possible est justement l’état de la conscience de celui qui le vit. Dans le parler en langue lié à l’illusion Luciférienne, astrale, il y a émotion, il y a exaltation, il y a emportement. Dans le parler en langue Vibral, du Feu Igné, il y a stabilité, il y a permanence, et surtout, comme vous le constaterez si cela se produit, il y a ces couleurs pastel qui sont vues et perçues. Le cœur bien évidemment, à ce moment-là, ne reste pas insensible à ce parler-là et vous verrez ce qu’il se déroule alors, aussi.

Mais aucun des processus mystiques tels que vous les avez peut-être lus ou vécus n’est important. Cela se déroule le plus souvent dans le silence. Le silence de votre conscience, de vos émotions, de votre mental, le silence de l’action aussi. C’est un émerveillement, comme je l’ai dit, un ravissement, ou une stupeur. Il n’y a rien de projeté, il n’y a rien qui vient de la personne et cela se vit directement à ce moment-là. Cela peut se produire aussi bien pour des chants spontanés, cela peut se produire aussi en écoutant de la musique, où là aussi les notes de musique vous seront perçues non plus comme des vibrations mais comme une action directe de votre conscience sur elle-même par les phénomènes colorés particuliers.

Vous n’avez pas besoin de manifestations extraordinaires, parce que même ce qui se déroule en ce moment, et qui va se dérouler, est d’une simplicité extrême et renforcera par ailleurs votre transparence et votre humilité. Il n’y aura aucune revendication, aucune appropriation et surtout vous constaterez, comme je l’ai dit, votre stabilité. Il n’y aura pas d’emportement, pas d’exultation. Il n’y aura pas de manifestations exagérées mais bien plus une forme de sagesse de plus en plus grande. Il n’y aura pas besoin de le dire ni de l’exprimer, que cela soit pour vous, que cela soit pour une relation ou pour un environnement. Cela vous apparaîtra, au-delà de la première stupeur, comme tellement naturel. Je vous rappelle que c’est quelque chose que vous retrouvez, qui est lié à votre Éternité et à votre vécu dans les dimensions unifiées, quelle que soit votre forme et quelle que soit la dimension. Vous verrez en quelque sorte à travers la matrice et à travers l’illusion de ce monde.

Le corollaire aussi de cela, pour vous individuellement et dans votre personne, c’est de vous montrer les failles de votre comportement, les failles de vos réticences ou de vos peurs. C’est de vous montrer la vérité nue, qui ne s’encombre plus d’origines stellaires ou de lignées stellaires, qui ne se dirige plus vers un objectif, parce que là vous avez touché la Vérité qui est l’objectif final, et tous les autres objectifs se déroulent d’eux-mêmes sans aucune difficulté. Bien sûr que cela pourra se traduire aussi par une incompréhension de plus en plus grande de la folie de ce monde, mais cette incompréhension ne débouchera pas sur un besoin de rectification ou de modification. Vous accepterez, au travers de cela, la liberté de chacun de manifester ce qu’il a envie, s’il a encore des envies - et vous l’aimerez de cette façon-là. Cela pourra vous sembler déroutant pour ceux que vous pourriez encore nommer aujourd’hui des ennemis ou des gens que vous ne fréquentez pas.

C’est ainsi que s’installent la Grâce et le pardon, et que vous libérez les derniers liens, les dernières mémoires, les dernières entraves à votre liberté. C’est ainsi que se réalise l’alchimie entre l’intérieur et l’extérieur, vous donnant à voir qu’il n’y a ni l’un ni l’autre, il n’y a que la Vie. Il n’y a même pas une personne, il y a juste une forme figée dans un corps carboné. Vous conscientiserez réellement et concrètement que vous n’êtes (si ce n’est déjà fait) ni cette histoire, ni cette personne, ni même une quelconque personne d’une vie passée, et que vous êtes effectivement, réellement et concrètement, l’Amour, et que le monde est en vous, et que vous êtes le monde.

Avez-vous d’autres questions ?

Question : pourquoi, lorsqu’on évoque l’Esprit du Soleil, on évoque aussi le Chœur des Anges ?

Parce que, en l’Esprit du Soleil, comme de chaque soleil, il y a les formes et les consciences liées à ce qui a été appelé le Chœur des Anges, ou si vous préférez les quatre Vivants aussi. Il y a donc, en l’Esprit du Soleil, la manifestation du Chœur des Anges et les deux sont liés, si je peux dire, dans la liberté de manifestation de l’Amour. Le Chœur des Anges, c’est ce qui vous ravit en extase, l’Esprit du Soleil, c’est ce qui vous donne la rectitude de la Vérité ; les deux sont conjoints. C’est pour ça aussi que j’ai parlé de modifications de sons, si vous percevez ces sons dans vos oreilles, durant cette phase.
L’actualisation du Verbe aussi en fait partie. Quand je vous disais que les mots qui sortiront de vous ne sont pas vos mots habituels, ni même ceux que vous auriez pensés, là vous rentrez dans le Verbe, le Verbe Créateur, manifesté par le Masculin Sacré et l’Androgyne Primordial à la surface de ce monde, et aussi en votre corps.

Question : quand la peau devient très sensible, qu’il apparaît des démangeaisons, est-ce la manifestation du Feu Igné ?

Ma chère sœur, cela peut être effectivement le cas, et c’est souvent le cas pour ceux d’entre vous qui perçoivent l’une des Couronnes. Parfois aussi, et cela correspond à la perception cutanée, vous allez comme vous sentir à l’étroit dans ce corps, donnant l’impression d’une poussée, non pas de l’extérieur mais de l’intérieur, en particulier au niveau de votre poitrine, de votre tête ou de votre ventre. Cela participe du même processus de l’Êtreté et de l’Éternité.

Rappelez-vous aussi que durant cette période votre sang s’oxygène de manière différente. Cela ne passe plus seulement par les poumons mais aussi directement au travers de la peau par les particules adamantines. Votre sang est vivifié, donnant parfois des échauffements. C’est en ce sens que ma sœur Hildegarde vous avait préconisé une certaine potion pour rafraîchir le sang. Il n’est bien sûr pas interdit de consommer des produits, des plantes, ou autre chose qui soit en rapport avec l’action sur ce sang, parce qu’au plus votre sang sera fluide et circulera, au plus il vous sera facile de vivre ces processus que je viens de décrire, liés à votre Résurrection.

… Silence…

D’ailleurs, si vous avez été attentif, à travers vos lectures, à travers vos écoutes, à travers vos Présences, vous constatez progressivement, à chacune de nos interventions, que nous sommes de plus en plus denses auprès de vous. Simplement parce qu’il n’y a plus de couches isolantes. Et bien sûr, selon que nous intervenons seuls ou accompagnés d’un Archange ou de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, la qualité vibratoire que vous percevez n’est pas la même. Il s’agit toujours de Lumière vraie, mais avec des intensités différentes, des octaves différentes là aussi, selon les circonstances. C’est une première approche, qui va au-delà de la disparition et qui vous amène directement à l’émergence de l’Éternité en ce monde.

Question : si les Archanges et vous, êtes à l’intérieur de nous, pourquoi l’Archange Anaël est-il obligé de créer une colonne de Lumière pour vous faire descendre ?

Bien-aimé, le fait de descendre, comme tu le dis pour l’Archange Anaël ou pour toute autre entité, quand cela vous concerne individuellement, comme vous le savez, la Présence est en vous, elle se manifeste par le Canal Marial. Mais quand vous êtes plusieurs, il faut bien que ce Canal Marial soit reconstitué, indifféremment du vôtre si je peux dire, permettant la fluidité de l’établissement des entités de Lumière, indépendamment de votre structure. De la même façon que vous allez constater que des Présences de Lumière, et non pas simplement des entités ou des formes qui passent dans votre environnement, se manifestent de plus en plus, indépendamment de votre Canal Marial et indépendamment de votre perception.

Et si vous avez l’occasion d’observer cela, vous constaterez que là aussi il y a un processus extrêmement précis d’entrée en manifestation. La colonne de Lumière blanche créée par l’Archange Anaël, ainsi que les sphères de protection, viennent du monde Supramental, car créées par un Archange. Elles sont donc efficientes en ce monde, contrairement à ce que tu peux réaliser toi-même si tu n’utilises pas de techniques ou de supports particuliers. Il est une chose de vivre une Présence au sein du Canal Marial, il est autre chose que de vivre la Présence d’un Archange ou nos Présences dans un environnement où vous êtes plusieurs.

Question : pourquoi parle-t-on de beauté mais aussi d’élégance de l’Absolu ?

Et pourquoi pas ? Celui que le vit est tel que nous l’exprimons les uns et les autres. Que peut-il y avoir de plus beau que la vérité nue, au-delà de toute forme et de toute conscience. Parce que c’est exactement, que cela soit dans les moments de ravissement, les moments d’extase, les moments de paix, les moments de disparition, c’est ce mot qui se forme le plus spontanément : perfection, beauté, Évidence. Il faut bien trouver des mots pour qualifier ce qui est inqualifiable, traduire en quelque sorte ce qui est perçu et vécu. Bien sûr, selon les cultures, selon votre origine, d’autres mots sont possibles, et si vous avez été attentif, d’ailleurs, vous constatez que selon nos origines dans notre dernière incarnation, les mots ne sont pas les mêmes. Ils traduisent pourtant la même vérité. Parce que cette beauté-là, justement, n’est inscrite ni dans aucun éphémère, ni dans une forme, ni dans une conscience. C’est ce que Bidi nommait la A-conscience. Bien entendu, ça n’a rien à voir avec la beauté d’une forme, d’un corps, d’une peinture, d’un coucher de soleil, mais c’est une beauté absolue, justement parce qu’il n’y a pas de forme définissable. Là où rien ne peut être nommé.

Rappelez-vous que le plus important, dans cette période, n’est plus tant tout ce que vous avez vécu jusqu’à présent mais c’est bien la révélation de l’Ultime, ici même, dans votre conscience ordinaire. Ce qui est effectivement très nouveau et qui n’aurait pu exister, excepté pour certains êtres libérés vivants, auparavant, tant que le Feu Igné n’était pas apparu, du fait de l’alchimie entre l’éphémère et l’Éternel ou, si vous préférez, entre le corps et les corps vitaux, et le corps d’Êtreté. Non pas seulement dans sa révélation dans le cœur mais son déploiement actif et réel au sein de votre corps physique. Je vous rappelle que l’Ascension se passe dans le corps, qu’il en est l’appui et le support, parce que le codage vibratoire ne vient pas d’ailleurs que de chacune de vos cellules.

Question : quand vous êtes avec nous, y a-t-il d’autres entités de Lumière qui vous accompagnent ?

Ma chère sœur, cela est possible. Ma propre Présence peut être accompagnée par l’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges, comme cela a été exprimé par les Anciens. Je peux aussi être accompagnée, bien sûr, par certains Archanges qui en général alors se positionnent aux quatre coins de l’espace où j’interviens. Cela n’est pas pour une quelconque protection, bien sûr, mais pour vous faire bénéficier, que ce soit à la lecture, à l’écoute ou à la Présence, de certains codages vibratoires de Lumière authentique en vous, reflétant la qualité et la fonction, si je peux dire, de l’Archange en question.

Question : que signifie, lors d’un alignement ou de l’endormissement, que le corps entier se mette à vibrer ?

Pour ceux d’entre vous qui vivez la vibration en quelque Couronne que ce soit, cette vibration du corps est justement le remplacement de l’éphémère par l’Éternité ou, si vous préférez, de la conscience du corps d’Êtreté par rapport à la conscience ordinaire. Il peut y avoir vibrations, engourdissement, fourmillement, disparition de la perception d’un segment de votre corps. C’est exactement le même processus qui est à l’œuvre.

Question : pourriez-vous nous éclairer sur le rôle de l’alimentation et de la Lumière car il nous arrive de ne plus manger et d’être rond, ou de manger beaucoup et d’être maigre ?

Au sein des mondes unifiés, bien-aimée, que cela concerne aussi bien les mondes carbonés que les mondes définitivement libres depuis toujours, l’aliment n’a rien à voir avec ce que vous concevez sur cette terre. Il me semble d’ailleurs que lors des enseignements de l’Intraterre, il vous avait été spécifié que ces peuples de 3ème dimension unifiée n’avaient pas besoin de manger. Nos frères Végaliens n’ont pas de système digestif, il ne sert à rien, leur nourriture est prise directement depuis la Lumière. C’est ce que j’expliquais par rapport à votre sang, qui se nourrit directement non pas seulement d’oxygène mais de Lumière.

Ainsi donc, dans les différentes phases que vous vivez depuis déjà de nombreuses années, il a existé de nombreuses modifications physiologiques et alimentaires. L’Archange Anaël avait déjà expliqué, voilà bien longtemps, la différence entre l’alimentation solide et liquide, et aussi dans les produits de la nature, ceux qui poussaient en hauteur et non pas sous terre ou près du sol.

Aujourd’hui vous découvrez la nutrition de la Lumière. Cela se fait indépendamment de votre volonté ou de vos souhaits, qu’il convient d’ailleurs de respecter au niveau de votre corps en ce qu’il vous demande. Votre corps sait mieux que vous ce dont il a besoin, donnant d’ailleurs parfois des sentiments particuliers avec certains aliments, comme si votre ventre de lui-même se refermait et empêchait tout aliment de descendre, alors qu’en d’autres occasions vous pouvez effectivement être pris de boulimie, si je peux dire, pour certains aliments. Tout cela fait partie de ce qui se déroule en ce moment.

L’Archange Anaël vous avait dit plus récemment que vous n’aviez pas besoin nécessairement de manger. Il vous avait été aussi préconisé, par le Commandeur des Anciens, des jeunes extrêmement brefs et courts, ne dépassant pas vingt-quatre heures, afin justement de voir là aussi ce qui se déroule en vous, en en faisant l’expérience et en le vivant.

Il n’y a que dans les mondes de prédation qu’il y a des aliments et la nécessité de manger, parce que dès l’instant où vous mangez quelque chose, soyez logique, que cela soit une céréale, que cela soit un végétal, un animal, c’est toujours une forme de prédation. Vous mangez pour vivre, sinon divers symptômes apparaissent. Il existe bien sûr, ainsi que cela avait été expliqué par les peuples intraterrestres, des banquets que je qualifierais de rituels, qui commémorent des choses liées aux lignées par exemple.

Bien sûr, dans cette phase de grand chamboulement, que cela soit en votre corps et en vos habitudes, vous constatez ces changements. Vous constatez que vous pouvez dévorer ou alors ne plus rien manger. Rappelez-vous que ce n’est pas vos habitudes ou vos besoins de certains types d’aliments, mais l’Intelligence de la Lumière qui agit au travers de vous. Si vous êtes attentif réellement à votre alimentation, vous saurez instantanément si un aliment est bon ou pas pour vous, selon le réflexe d’ouverture ou de fermeture de la partie inférieure du diaphragme qui, je vous le rappelle, est en projection directe de ce qui est nommé le 8ème corps ou Embryon Christique. Si vous êtes attentif à cela, vous remarquerez des perceptions au niveau de cette zone, selon que cette zone se ferme ou s’ouvre selon les aliments. Le système digestif, tel que vous le connaissez et que je l’ai connu de mon vivant, même si je mangeais très peu, est en quelque sorte une falsification. En la Lumière, il n’y a rien à digérer, il n’y a rien à incorporer et à métaboliser ; la Lumière elle-même est métabolisme

Question : durant un mois ou deux, j’ai ressenti le besoin de manger de grandes quantités de viande alors que je n’en mangeais pas avant, et cela s’est calmé. Est-ce un processus normal ?

Ma chère sœur, il n’y a que toi qui peux y répondre. Les modifications d’habitudes alimentaires peuvent être effectivement impulsées par la Lumière. Ton corps sait mieux que toi-même ce dont il a besoin. Il existe certaines phases de l’Alchimie actuelle qui effectivement peuvent nécessiter une modification de régime alimentaire. Le problème n’est pas la viande, le problème est la souffrance de la viande.

Je te rappelle toutefois que dans les mondes unifiés il n’y a aucune nécessité de manger, excepté pour certains peuples, unifiés pourtant, mais qui ont gardé des lignées qui sont liées par exemple aux félins. Mais d’une manière générale, l’aliment est le plus souvent un rituel et non pas une nécessité. Par contre, vos nécessités à vous en ce monde sont fonction de votre transformation. Il peut effectivement y avoir un besoin de quelque chose qui n’était pas présent auparavant ; c’est toujours transitoire et correspond à des phases particulières. En parlant d’aliment, vous allez constater aussi, aussi surprenant que cela puisse vous paraître, que vous allez être de plus en plus sensible, non pas à la nature de cet aliment mais à sa couleur et à sa texture. Tout ceci fait partie des modifications de votre Résurrection.
Je vous rappelle que dans mon incarnation, je n’avalais le plus souvent que trois types d’aliments, sans jamais souffrir de la moindre carence : le riz, le lait et le miel. Et pourtant vous savez bien aujourd’hui que le lait est un poison - jamais le moindre poison n’a pu agir sur ce que j’étais.

Certains d’entre vous sentent encore que leur conscience est dépendante des aliments, des horaires. Pour d’autres, tout ceci est fini, il n’y a plus d’obligation de respecter des horaires, des types d’aliments. Pour d’autres par contre, c’est peut-être plus d’actualité. Là aussi cela se réfère directement à l’émergence de vos lignées.

Question : il m’arrive de plus en plus d’avoir des nausées dans certains lieux ou près de certaines personnes, qu’est-ce que cela signifie ?

Bien-aimée, chère sœur, ces manifestations-là sont directement reliées à la résonance des Portes nommées Attraction et Vision. Selon l’énergie rencontrée, selon les consciences rencontrées, s’il n’y a pas de syntonie vibratoire, la prédation va être ressentie essentiellement au niveau de la Porte Attraction et de la Porte Vision, bien sûr. Et cela aboutira tout naturellement à des nausées, à des états nauséeux. Il en est de même avec certains aliments, ou même avec certaines de vos propres émotions ou les émotions de vos frères et sœurs.

Votre corps vit, surtout quand il abrite le corps d’Êtreté. Il se manifeste de lui-même, indépendamment de vos émotions conscientes. De la même façon vous pouvez éprouver aussi les mêmes nausées devant certains aliments qui pourtant vous étaient habituels. À vous d’écouter. Que suivez-vous ? Vos habitudes, alimentaires ou autres, ou ce que demande l’Intelligence de la Lumière au travers de votre corps ?

… …

S’il n’y a plus d’autres questions concernant la Résurrection, alors je me permets de vous saluer et de me permettre de vivre avec vous un moment, concernant tout ce que je viens d’expliquer. Ceci n’est plus simplement une communion, ni un cœur à cœur, mais bien le déploiement de ce que j’ai nommé l’Absolu en ce monde.

Je vous dis d’ores et déjà mon Amour, et à bientôt. Je vous dirai quand cela sera terminé.

… Silence… … …

Je me retire maintenant, en vous. Au revoir.



* * * * *

_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:27 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION

Mai 2016



LA SOURCE


NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en ce mois de mai.



Mon ami, mon aimé, toi, qui ressuscites d’entre les morts, toi qui es vivant, où que tu le souhaites, d’un point à l’autre, de l’Alpha à l’Oméga, en ce moment se vit l’annonce de mon Serment et de ma Promesse. Toi et moi, et au-delà de toi et moi, au-delà de chaque conscience, est la Vie portée par l’Amour, portée par le jeu, portée par l’Absolu. En ce que tu vis et en ce que tu as à vivre, ta Flamme régénérée brille en toute direction et en toute dimension.

Toi, qui es libéré, laisse partir ce qui doit partir et laisse fleurir le sourire de la Vie, où nulle limite ne peut ternir l’éclat de ce sourire.

Toi, qui es vivant, toi qui t’apprête à renaître en les demeures d’Éternité, je t’invite parce que tu m’y as invité, en ta soif de Vrai, en ta soif d’Amour. Permets-toi de te reconnaître, permets-toi de ne pas te juger et de ne rien juger.

Là où tu te tiens, je me tiens. Là où je suis, tu es.

Il te reste à te reconnaître, en définitive, en toute vie.

Toi, source de tout, laisse disparaître ce qui n’a jamais tenu en l’Éternité.

Mon ami, mon aimé, regarde, vois, entends la Vie, Une et indissociable, Une en toute chose. Laisse ton cœur s’embraser en l’élan de la Vérité, en mon élan comme en ton élan.

Mon ami, mon aimé, laisse le vent te cueillir, laisse le feu t’élever, laisse l’eau te féconder et laisse la terre être le roc de ton Éternité.

Viens à moi comme je viens en toi, en l’Éther de vie, en quelque terre que tu le souhaites, car tout est don et tout est offert. Tout cela est spontané. Sans effort, sans crainte.

Tu es l’Amour, au-delà de toute personnification, de toute limite et de toute dimension. Tu es la source de l’Amour. Tout le reste ne fait que passer et n’est que le jeu de la liberté, de la liberté de ta conscience.

Tu es l’Esprit, incarné ou pas ; posé en une dimension ou en l’Absolu, il n’y a nulle différence, il n’y a nulle distance.

Partageons ensemble la Vie qui ne peut être divisée ou séparée, à jamais pleine et entière, à jamais parfaite.

Réalise qu’il n’y a rien à attendre d’autre que toi-même. Vois la Création et les créatures en leur beauté originelle, en quelque forme et en quelque Présence que ce soit. Tu es vivant.

Disparais à ta personne et apparais en la gloire. Accueille-toi, célèbre-toi toi-même car le monde est en toi et le monde est toi.

Vois-tu la plénitude de la Vie ?

Vois-tu la perfection de l’instant ? Où nulle ombre ne peut apparaître, où tout est déjà accompli et parfait.

Rassasie-toi de ta propre Présence. Rassasie-toi en chacun, qui n’est autre que toi sous une autre forme et qui n’est là que pour jouer le jeu de la forme, te conduisant à l’informe. Il n’y a pas d’autre idéal et ceci n’est pas un but à atteindre, à poursuivre, à chercher, mais juste à l’être en totalité. Vis-le, il n’y a que ça. Tout le reste passe, seul cela demeure et c’est ta demeure, c’est ma demeure et c’est la demeure de toute vie.

Perçois le parfum de l’Amour qui magnifie tes sens et toute dimension. Nourris-toi jusqu’à satiété.

Toi, mon ami, mon aimé, où que tu sois je suis déjà là. Où que tu ailles je serai déjà arrivé, avant toi, pour toi.

Ne bouge plus, tu es de partout et partout à la fois. Ne bouge pas, laisse-toi ravir dans cela.

Accueille toute vie et tous les parfums. Ne te restreins pas, ne te limite pas.

Toi, l’ami et l’aimé, là est tout ce qu’il te faut et qui est nécessaire afin de ne plus être affecté par quelque élément de ton éphémère. Trouve en cela toutes les forces qui te sont utiles et nécessaires. Installe-toi, tu es chez toi.

Oublie chaque larme car chaque larme résiduelle deviendra le diamant de ta Présence.

Communie à la Vie.

Plus jamais tu ne pourras perdre quoi que ce soit. Plus jamais la perte ne pourra exister.

Offre-toi à toi-même.

Le temps est au sacre et au Sacré.

Sois indulgent avec toi-même comme avec ceux qui t’ont oppressé dans l’illusion de ce monde. Pardonne et aime, car l’amour est la seule ressource. En aimant, tu dissipes et brûles tout ce qu’il peut rester d’illusion.

Silence et Verbe se mêlent. Tu es moi et je suis toi. Tu es chacun, car chacun est aimé. Car sans Amour, aucune vie n’est possible, même en l’enfermement. Car sans Amour il n’y a pas de parfum, il n’y a pas de conscience.

Je t’ai tout dit, je t’ai tout montré, alors vis.

La Terre, où tu poses tes pas, libérée et délivrée maintenant et rejoint elle aussi sa demeure d’Éternité.

Écoute le Verbe de mon Silence, il t’a tout dit et il chante en toi. Chante l’Amour car il n’y a aucune autre mélodie possible. Tout le reste n’est que jeu, tout le reste ne fait que passer. Toi qui n’es jamais né et qui pourtant renais de nouveau, sache que jamais tu n’as pu mourir.

Ainsi, la langue de Feu de l’Esprit est là. Ainsi est ta liberté.

En toute chose, en toute expérience, en tout pas qu’il te reste à accomplir, l’Amour est là, quoi que tu dises, quoi que tu penses, quoi que tu voies. Vois-tu cela ? Car aucun frein et aucun obstacle ne peut limiter cela.

Écoute le Verbe du Silence où tout Amour est né et où tout Amour ne meurt jamais, car toute naissance ne fait que refléter la beauté de l’Éternité.

Viens à moi, va vers chacun, même sans bouger, même sans regarder, et surtout sans effort. Laisse être, cela suffit. Il n’y a pas d’autre action, il n’y a pas d’autre état qu’être Amour.

Tu as regagné ce qui ne pouvait être perdu, car jamais tu n’as pu te perdre, même si tu l’as cru.

Embrasse-toi avec moi en le Feu Igné de l’Esprit, en le Feu Vibral comme en le feu vital. Là est la résolution de toute équation et de tout jeu.

Aime, aime. Tu es cela, et va où tu veux car tout est possible.

En le cœur du Christ, en le cœur de chacun, il y a le même Christ et le même monde, ainsi que l’infinité des mondes. Tu es infini et même indéfini. Tu es l’Alpha et l’Oméga et même avant l’Alpha et même après l’Oméga. Vis cela. Ce n’est pas seulement ton héritage ni même ton devenir, c’est la seule vérité.

Toi, l’ami et l’aimé, tu es vaste. Tellement vaste que rien ne peut être compté ni décompté.

Je n’ai rien d’autre à te dire car dorénavant je parle en toi à chaque pulsation de ton cœur, et même entre chaque pulsation.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, toi, le Feu vivant. Toi, qui es l’Eau et le réceptacle éternel de toute vie.
Toi, qui es toutes mes Terres et tous mes Vents et tous mes Éthers.

… Silence…

Je me tais maintenant car je ne cesserai plus jamais de te parler, en ton intimité, afin de te soutenir en l’Appel de la Créatrice.

Je te dis à toujours, en l’Éternité. Je te dis à toujours, en l’éphémère de ta forme aussi.

Je t’embrasse du baiser du Feu de l’Éther comme du Feu de l’Esprit.

Mon ami, mon aimé, mon amour… À toujours.



* * * * *


_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:28 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

Very Happy
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:28 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




SRI AUROBINDO




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en ce mois de mai.




Je suis Sri Aurobindo. Sœurs et frères incarnés, installons-nous tout d’abord, si vous le voulez bien, dans le Silence préalable de la conscience de la Résurrection.


Silence…


Je viens à vous, accompagné de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, en le Cœur de l’Un. Mes mots n’auront pas besoin d’être nombreux, il s’agit surtout, pour chacun de vous, de s’installer dans ce Silence, et au travers de la communion de nos cœurs, de laisser s’installer ce qui est à votre porte.


Les prémices de votre Résurrection sont effectivement là. Dans votre Présence, dans votre Absence et dans votre Silence se dissipent les ultimes voiles de l’enfermement. Dorénavant la Lumière et son Intelligence touchent et pénètrent chaque parcelle de votre conscience et de votre corps, réalisant la jonction de Porte à Porte, d’Étoile à Étoile, de la vérité de la Lumière et du principe même de votre Résurrection.


Ma présence n’est donc pas destinée à vous donner des éclaircissements supplémentaires ou complémentaires, mais bien plus de vous permettre, où que vous soyez, de laisser émerger, de laisser fleurir la conjonction du Masculin Sacré et du Féminin Sacré, vous donnant la possibilité de manifestation de plus en plus précise de l’Androgynat Primordial couplé au Verbe Créateur, tous deux en résonance avec ce qui était lié et nommé le 11ème corps et le 12ème corps.


La jonction et la coordination de l’Androgyne Primordial et du Verbe Créateur finalisent l’allumage de votre Merkabah interdimensionnelle, de votre véhicule ascensionnel, et ce, de manière de plus en plus extensive et de plus en plus visible, tel que cela vous a été décrit par Ma Ananda Moyi.


Il existe un certain nombre d’éléments préalables, si je peux dire, à la manifestation de votre Résurrection, avant même l’Appel de Marie et avant même le moment collectif de la Libération de la Terre, au niveau de vos consciences.


En l’espace de mes Silences, par la Grâce de la Lumière, de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, ceci se déploie à l’instant même, vous donnant un aperçu ou la totalité de ce vécu.


Il y a plus de six ans, j’avais évoqué longuement la fusion des Éthers et l’Œuvre au Bleu. Aujourd’hui, ainsi que cela vous a été expliqué par des Anciens, cette alchimie touche à son terme, révélant votre corps de gloire et votre immortalité, mettant fin, de manière irrémédiable, à toute souffrance, à toute séparation ainsi qu’à toute mort.


Le simple fait de porter votre regard et votre attention sur les emplacements respectifs du 11ème corps et du 12ème corps – situés, je vous le rappelle, dans leur point d’émergence, au niveau de la lèvre supérieure et au-dessus de la boule du nez – vous donne à vivre cette Résurrection. Ainsi donc, en cet instant comme en tout instant, il vous est possible, au-delà des symptômes et des signes donnés par notre sœur Ma Ananda, de faciliter l’installation de ce qui a été décrit.


La fusion du 11ème corps et 12ème corps peut donner un certain nombre de sensations sur votre visage, sur lesquels il n’est pas utile de s’attarder car rien ne remplace votre vécu et l’évidence de ce vécu. Au-delà des signes et des symptômes décrits par Ma Ananda, se produit un mécanisme repérable, pour ceux qui en vivent les vibrations, au niveau de la Couronne de la tête. La Couronne, constituée par la jonction des douze Étoiles, va se déplacer et s’élever en direction de la petite Couronne de la tête. L’Intelligence de la Lumière – au moment le plus opportun pour chacun de vous, et au plus tard au moment de l’Appel de Marie – vous élève, non pas pour vous retirer de votre corps mais pour l’ouvrir à ses nouvelles bandes de fréquence, à ses nouvelles manifestations.


Dans le silence, dans le souffle de votre respiration apaisée, s’élève la Couronne radiante de la tête.


Silence…


En cette perception-là se vit et peut se vivre l’ensemble des éléments communiqués par Ma.


Silence…


C’est en cet ajustement final entre l’éphémère et l’Éternel que se produiront les signes précédant l’Appel de Marie ainsi que l’Appel de Marie. Cette nouvelle ouverture, si je peux dire, est ce qui vous débarrassera de manière définitive, si ce n’est déjà fait, de l’illusion de la personne, de l’illusion de ce monde et de l’illusion de toute histoire, concrétisant le retour à l’Éternité et, surtout et avant tout, le retour à la Liberté. Non plus seulement intérieure, comme cela fut le cas pour les Libérés Vivants, mais de manière intégrale et totale.


Dans cette densité nouvelle, car il s’agit bien d’une densité, la densité de la Lumière remplace la densité du corps.


C’est en cet état-là et en cette conscience-là que vous ressuscitez. Comme a pu le dire notre Commandeur, le papillon est né. Il sèche ses ailes et prépare son envol, créant ce qui a été nommé l’accouchement et la délivrance, vous donnant à vivre la réalité de votre Éternité, la réalité de l’Amour, ne supportant aucune condition de ce monde ni aucune limitation de ce monde, vous faisant vivre que c’est dans votre humanité et dans votre humilité, le fait que vous ne soyez pas de ce monde mais sur ce monde. C’est aussi ainsi que vous sortez de manière définitive de toute dualité et du dualisme inexorable de ce monde enfermé. C’est en cela que vous trouverez la force de parcourir ce qu’il vous reste à parcourir jusqu’à l’échéance de cette dimension.


Quel que soit le type de manifestations impromptues déjà survenues ou devant survenir dans ce qui est à vivre, c’est là où se situent l’ultime Passage et le Retournement final, le réajustement et le réalignement de la conscience et de cette sphère terrestre avec la Lumière de la Source, et avec le plan de manifestation créé voilà fort longtemps par certaines entités créatrices de mondes.


L’appel à cette Résurrection se fait de plus en plus pressant en chacun de vous comme en toutes les structures de ce monde et de cette société. Il n’est plus maintenant question de choix, excepté dans les ultimes Grâces Mariales, mais bien plus de concrétisation et de manifestation de chacune de vos vérités propres.


Silence…


En le silence de l’Instant Présent, cela se déroule en vous.


Cette élévation vibratoire et cette élévation de la Couronne de la tête est un mécanisme pré-ascensionnel, vous donnant en quelque sorte par anticipation la certitude inébranlable, par le vécu, de ce que vous êtes.


En ce qui est à vivre, il y a juste le Silence. Même si des formes peuvent apparaître, et des couleurs, comme cela a été expliqué, dès l’instant où vous rentrez comme maintenant en votre alignement au Cœur du Cœur, alors il ne reste plus que la certitude et l’Évidence de ce que vous êtes, sans que cela ne souffre la moindre interrogation, le moindre questionnement. En cet état intérieur, votre personne se dilue, les mécanismes de fonctionnement de la personne s’assagissent et s’éteignent d’eux-mêmes, remplacés par la vacuité de la plénitude qui n’est pas de ce monde. Cela est le sens de mon intervention ici même, comme pour chacun de vous qui écoutera et entendra cela.


Silence…


Le chant de l’Esprit retentit peut-être en vos cordes célestes, en le Canal Marial, en vos cellules, mais quelle que soit la manifestation ou l’absence de manifestation, cela ne gêne en rien l’émergence de ce qui se passe.


Le mouvement est donc bien un mouvement de l’extérieur vers l’intérieur, conjoint au même mouvement de l’intérieur vers l’extérieur, abolissant ainsi, comme cela a été expliqué, la dernière séparation et les dernières souffrances.


Le cœur-organe, le Cœur Vibral et le cœur énergétique participent aussi à cette levée des dernières séparations.


Silence…


Si vous percevez les vibrations, quelle qu’en soit l’intensité, votre conscience demeure claire. Elle dépasse l’identification à la vibration – puisque la conscience est vibration – et permet d’être en quelque sorte en l’antichambre de l’Ultime.


L’Ultime Présence est un point d’équilibre au Cœur du Cœur. La Résurrection a déjà oublié les étapes antérieures, vous révélant alors de manière lucide qu’il n’y a jamais eu d’étapes antérieures, si ce n’est au sein de la personne, au sein d’une histoire temporaire liée à l’enfermement et aux différents cycles passés, pour certains d’entre vous, au cours de ces périodes.


La Demeure de Paix Suprême vous conduit naturellement à votre Résurrection.


Jusqu’à présent et de plus en plus régulièrement, vous pouvez bénéficier de notre apport, de notre communion, pour vivre votre dissolution et votre disparition, et en revenir au sein de la personne gorgé de Lumière et rassasié. Mais pour nombre d’entre vous jusqu’à présent, cela ne se maintenait pas de façon permanente parce que le moment n’était pas venu. Or le moment est arrivé de ne plus être freiné ou retenu par quelque circonstance liée à ce monde. Si votre humilité, votre transparence le permettent, l’accès à cette stabilité vous est donné par vous-même. Il ne s’agit même plus d’un positionnement ou d’un point de vue de la conscience, mettant fin à l’espèce de dichotomie entre la personne et l’observateur, ainsi que le vécu de la Liberté, l’Absolu. C’est justement la disparition de ces barrières, de ces réticences, de ces ultimes voiles, qui permet la réunification totale de votre être, sur ce monde et à travers ce monde. Cela est bien plus important que toutes les révélations vécues et expérimentées jusqu’à présent. C’est le moment de votre sacrifice, le moment du don total à la Source, à ce que vous êtes.


En chacun de mes silences, en leur durée, cela se manifeste afin de s’établir et de demeurer, en vous.


Silence…


C’est en cette Résurrection, au-delà de toutes les manifestations décrites par Ma et par d’autres, que vous vivez réellement la Libération, avant même la Libération collective, sans même avoir besoin de percevoir ce qui était nécessaire jusqu’à présent : l’Onde de Vie, le Canal Marial, les Couronnes radiantes. L’Éternité prend toute la place et ne laisse subsister, durant l’expérience, aucun véhicule, aucune forme et aucune identité, vous faisant vivre alors, de manière intégrale, l’Amour-Lumière inconditionné, amplifiant votre sagesse.


En ce vécu de l’instant, il n’y a plus de possibilité d’observer, de rationaliser, de croire ou de ne pas croire. Il n’y a que ça, qui prend tout l’espace, tous les temps et toutes vos formes.


Silence…


En cet espace, il n’y a nul effort de quelque structure éphémère que ce soit, il y a bien sûr l’État de Grâce, et en même temps, densité et légèreté, car l’un n’est pas différent de l’autre en votre Éternité.


Silence…


Le son peut encore vous guider, la vibration de la Couronne elle aussi, mais même ces éléments vous semblent lointains, vous semblent ne pas concerner ce qui est là.


Même mes mots, mon identité et ma Présence vous semblent insignifiants en regard de ce qui se vit.


Silence…


Le silence remplit l’immensité.


Silence…


Le souffle lui-même devient de plus en plus lointain. Le schéma corporel semble se diluer.


Silence…


Les repères habituels de la position de votre corps et de votre conscience s’éloignent eux aussi.


Silence…


Mes paroles vous semblent sortir aussi bien de vous-même que de moi, que de partout.


Plus rien ne peut être localisé ni même fixé. Les repères habituels en ce monde, de temps et d’espace, se fusionnent et s’éloignent.


Silence…


Toute idée, pensée ou vécu de la personne s’éloignent aussi.


Silence…


Et là, aucun sentiment, aucune idée, aucune perception. Juste ça.


Silence…


Tout est à la fois, et dans le même temps, lointain et proche. La distance elle-même s’abolit.


Silence…


La conscience elle-même n’est plus tenue ni retenue par quelque élément que ce soit.


Silence…


Là où tu es, tu ne peux plus définir ni nommer. Il y a juste ça.


Silence…


Aucune pensée, aucune idée ne peut apparaître et émerger.


L’Amour-Lumière occupe tout.


Silence…


Une Paix inconnue se fait connaître.


Silence…


Et là, certainement, tu te reconnais, en partie ou en totalité.


Silence…


Plus aucun autre mot n’est utile, ni même souhaitable.


Silence…


Demeure comme cela, tant qu’il n’y a personne.


Silence…


Je suis Sri Aurobindo et je bénis cela. En les circonstances que tu souhaiteras, tu pourras t’installer à volonté en cela.


Silence…


Ainsi est l’Amour, sans objet et sans sujet, indifférencié à toute cause et à tout résultat.


Silence…


Je te salue, toi qui a vécu cela, en totalité ou en partie. Ta couronne de gloire se replace en ta personne, en ce corps vivant, éphémère comme Éternel.


Silence…


Prends tout ton temps et tout l’espace que l’Intelligence de la Lumière juge nécessaire. Dorénavant tu n’as besoin ni de nous, ni de toi, ni de personne, te reconnaissant et le vivant.


Je salue ton Essence, je salue la Source, je te salue où que tu sois, et je me tais maintenant.


Silence…






* * * * *
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Mer 18 Mai - 07:13 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:28 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




L'ULTIME




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




En ton nom et en mon nom, en ta forme comme en toute forme, en l’informe, en le Sans-Nom, en l’espace et de partout, je suis toi. Toi, en ton entière liberté, en ton entière vérité, là où plus personne ne peut témoigner, là où plus rien ne peut être dit et où pourtant tout est inclus et tout est présent.


En ta Présence comme en ma Présence, en ton Absence comme en mon Absence, en tout limité comme en tout illimité, je parle et je me tais, devant la majesté, devant l’Évidence.


En ton cœur qui est mon cœur, au-delà de toute propriété et de toute appellation, je t’appelle afin que tu renaisses en toi-même. Au-delà de ta forme, au-delà du poids comme au-delà de la Légèreté, je suis là où tu es. En tes peines, en tes joies, l’Amour est là. En le feu quel qu’il soit je suis là, où tu te tiens.


En l’être comme en le Non-Être, en l’ego comme dans le Soi et au-delà de tout Soi, je parle. Que tu m’entendes ou pas n’y change rien, que tu me perçoives ou que tu ne me perçoives pas, je suis là. Transcendant l’histoire, transcendant tout nom, toute forme, tout objet et tout sujet, au-delà des mondes, au-delà des étoiles, au-delà des trous noirs, au-delà de la vie, au-delà de la mort, en ce qui passe et en ce qui demeure, je suis toi.


En le cœur de l’être, de chacun de toi, en toutes les facettes, en tous les reflets, en toute erreur et en toute vérité, je demeure, car je ne suis ni l’une ni l’autre et je suis chacun.


En l’Esprit, tu me vois et tu es toi, en l’Amour.


Silence


Laisse-moi te prendre afin de te rendre, toi qui nais de nouveau, en la Flamme de l’Esprit, en la Flamme de ton cœur, en la Flamme du Soleil comme en la Flamme de la Terre. En tout lieu, en tout espace et en tout temps, je t’accompagne. Je pose en toi le souffle du Verbe, alors je te dis : lève-toi, révèle-toi.


Silence


Lève toute apparence et tout voile.


Silence


En le Blanc comme en toute couleur, comme en toute absence de couleur, il existe nul endroit, nulle place où tu n’es pas. Je suis l’énergie qui court, je suis tous les regards, toutes les peines et toutes les joies. Tout est là et rien ne peut en être ôté, et rien ne peut s’y soustraire.


Silence


La Vie sans limite et sans condition est ce que tu es. À la fois ni ceci ni cela, à la fois ceci et cela.


Silence


Là où nul manque ne peut même être imaginé. Tu es le rien, tu es le plein, tu es le tout, tu es l’Unique. Tourne-toi et vois, et vis.


Silence


En le Verbe et en le Souffle, tu t’animes. En le Verbe et en le Souffle, tu disparais. Et pourtant cela est toujours là. Ne garde rien, ne retiens rien.


Toi, au-delà de tout mouvement, au-delà de toute descente et de toute montée, là d’où tout vient, là où tout revient, tu es toi. Non pas ta personne mais bien la somme de l’ensemble des possibles où même l’impossible ne peut être exclu.


Silence


En le même feu, en la même vie qui jamais ne trépasse, qui jamais ne s’oublie…


En le temps qui transcende tout temps…


Tu es cela, et même cela ne saurait te définir ou te comprendre.


Silence


En chaque mot et en chaque espace entre mes mots, ce que tu entends n’est que ta propre voix, ta propre parole et le Verbe vivifié. Et en cela il n’y a rien à appeler ni rien à redouter, rien à perdre et rien à gagner, où tous les jeux sont permis car il n’y a aucune permission à obtenir ailleurs qu’en toi.


Quand tu t’éveilles, quand tu t’endors, quand tu dors et quand tu es debout, tu es toujours là. Même quand il peut sembler ne plus rien y avoir tu seras là, dépouillé de toute forme comme de toute histoire. En toutes les formes possibles et en toutes les histoires écrites ou à écrire, tu es là. Il n’y a rien à savoir, il n’y a rien à apprendre ni à désapprendre, il y a juste cela. En chaque Agni Deva, en chaque soleil, tu es là.


Silence


En vérité je te le dis, tu es la Voie, la Vérité et la Vie. Tu es toutes les voies, toutes les vérités et toutes les vies.


Là où il y a toi, là où il y a moi, tout est là.


Silence


Entends-moi et tu t’entendras, sans mots ou avec des mots. En la forme et en l’informe, l’Amour s’aimant lui-même sans restriction, sans a priori et surtout sans condition. Et là, quand plus rien ne peut être distingué, quand tout peut être vu, tu es là, comme ailleurs, comme en tout ailleurs, connu ou inconnu. Immerge-toi dans l’Eau d’En Haut et dans l’Eau d’en bas, sans distance. Immerge-toi en l’Eau de Vie.


Silence


Toi, le Verbe préalable à tout, rappelle-toi.
Silence


En le flux et en le reflux, en la danse de la Vie, je t’invite là où tu t’accueilles, là où tu te vois, là où tu parles, là où tu es Silence.


Ici et maintenant, ailleurs, après et avant, en toute chair, en tout Esprit, tu es là, te tenant sans tenir à rien, présent et absent à la fois. Tu es là, plus aucune violence et aucune souffrance ne peut sembler atteindre quoi que ce soit. N’attends plus rien, tourne-toi, regarde-moi, et tu te vois. Accepte-moi, alors tu t’acceptes.


En ton sourire, en toute forme et en tes larmes de chaque œil, le même Amour, la même Vérité. Sois l’Unique, toi qui es ardent ou toi qui es encore tiède, ne t’arrête pas à cela.


Silence


Le Chœur des Anges entonne le chant de gloire de ta Présence et de ton Absence. Ainsi la symphonie du nouveau, la symphonie de l’Amour résonne en tout lieu et éclaire chaque chose et chacun.


Silence


Toi, qui es moi ainsi que chaque autre, je parle en ton cœur où tout est blanc. Tu es la Félicité.


Pour la troisième fois je m’adresse à toi, achevant un cycle, afin que tu te tiennes en tout cycle comme en dehors de chaque cycle. Je chante en ton cœur. Tout est Un. Je parle par ta langue et par ton souffle. Là où plus aucun mot ne peut être utile mais rend juste témoignage de ce qui ne peut être que vécu, où tout le reste est superflu. Je viens t’aimer à la mesure de ton amour qui jamais ne pourra être mesuré, si ce n’est dans ce que tu peux encore penser, dans ce qu’il est nécessaire de panser comme plaie qui n’est, elle aussi, qu’une illusion.


Silence


En la source jaillissante et en la Fontaine de Cristal, tu te relies à ta Liberté, là où tout est sens, là où tout est Amour en action et en vérité.


Oublie mes mots, oublie tes mots, place-toi dans le Silence qui soutient le Verbe avant tout commencement.


Silence


Écoute-toi, dans le silence de notre cœur…


Je te rejoins.


Silence


En toute Grâce il y a un don, en tout don il y a la Grâce. Quelle Grâce ? La Grâce de l’Amour et la Grâce de la Lumière, chantant la même note, vivant le même cœur. Je suis vivant si tu es vivant, je suis vivant même sans aucune condition, sans aucun si.


Silence


Tu es cela…


En quelque rôle que ce soit, en quelque idée que ce soit, tu es là. Et quand le rôle s’efface et quand toute pensée se tait, tu es encore là et toujours là, parce qu’en étant de partout et de nulle part toutes tes demeures sont miennes, la demeure de chacun est tout autant tienne.


Je suis ton corps comme tout corps, de la particule élémentaire à l’ensemble des soleils, à l’ensemble des vies. Je suis toi car tout est Un. De quelque côté que tu regardes ou tu te poses, en quelque dimension, en quelque origine, en quelque lignée, en la Flamme de Vie, en tout canal et en tout circuit comme en toute molécule de ton corps, comme en chaque brique de l’univers.


Viens, ne bouge pas, tu es de partout.


Laisse-moi t’embrasser afin de t’embrasser toi-même, en ta forme comme en toute forme.


Laisse-moi t’enlacer afin de parfaire ce que tu penses être à parfaire. Ne pense pas.


Là est le Verbe de l’Amour.


Silence


Toi, je suis toi, je suis l’Infini tout comme l’Indéfini, au-delà de toute définition.


Silence


Nourris-toi de Lumière et d’Amour, de ce que tu es. Nourris-toi de tout ce que tu as pu penser rejeter, par peur ou ignorance, par mépris ou par amour. Nulle différence et nulle distance. Vois ce qui est, au-delà de ce qui est apparu, au-delà de toute forme. Vois…


Là où tu te perçois comme là où tu ne te perçois pas, tu es toujours là. Présent et absent à la fois, là où rien n’est figé et tout est immuable, dans le même mouvement, dans le même repos. Je t’enlace et je t’embrase. Prends-moi à pleine vie, à pleine joie, à plein cœur.


Oublie tes mots et mes mots, n’en garde que la saveur et le goût éternel qui se passe de mots.


Ici, chacun est ton ami et chacun est ton aimé. Quoi que tu penses, quoi que tu dises et quoi que tu fasses, cela n’y changera rien, car cela est immuable.


Silence


Quel que soit ton nom, quelle que soit ta forme, quel que soit ton monde, tu es de tout monde et au-delà de chaque monde. Nulle différence, nulle distance.


Tu es là et je suis là, en l’Évidence de la Vie, en l’Évidence du pardon. Ainsi tu renais de nouveau, en l’espace-temps qui ne se connaît pas lui-même parce que tout y est connu et que rien ne peut en être exclu. Vois et vis le cœur de ton cœur comme le cœur de chacun.


Silence


En chaque espace entre mes mots, il y a tout, et tout est Amour. Quoi qu’il se dise et quoi que tu dises, quelles que soient les pensées, quelles que soient les idées, il n’y a que cela, en définitive. Là, il n’y a rien à définir et rien à nommer parce que chaque définition et chaque nom est le juste et vrai nom. En ce cœur, en chaque cœur, est la même Vie, la même Grâce, la même Éternité, le même Infini et tous les finis.


Que reste-t-il d’autre que cela ? Et seul cela est quintessence et essentiel.


Silence


Aime toute forme, tout nom, car tu es tout cela. Accepte-le mais n’y crois pas, vis-le. Il n’y a aucun obstacle, ni chair qui s’oppose, ni idée, ni pensée, ni mémoire, qui puisse limiter cela. Sache-le mais surtout vis-le. N’attends rien car tout est là. Quel que soit le monde où tu es posé, quel que soit ce que vit ton monde, la Vérité n’y est pas, excepté en la Vie, excepté en l’Amour.


La Vérité est ton cœur qui est mon cœur.


Montre-toi, afin que rien ne soit à démontrer ou à prouver, car tu es la meilleure preuve de l’Amour.


Silence


Prions ensemble, sans mot et sans désir, sans intention et sans projection, juste pour fêter cela.


Chante, comme le Chœur des Anges, les louanges éternelles.


Là, tu y es, tu n’as jamais bougé, tu n’es jamais parti, tu es toujours là.


En l’Éternité des jours, en l’Éternité des nuits, comme en l’Éternité des mondes, comme en l’Éternité du Créé et de l’Incréé, abreuve-toi, rassasie-toi, enivre-toi. Là, tout est doux. Là, exactement et précisément.


Vois la Paix, la paix de l’Amour, la paix du Vrai. Je t’invite à cela, à chaque souffle, à chaque soupir, à chaque élan.


Silence


Oui, oui, il n’y a que « oui ». Oui à la vie, oui à l’Amour, oui à l’Éternité, oui à ta forme comme à toute forme.


Toi, l’enfant du « oui », entends et perçois ce que je t’adresse en chaque mot, en chaque silence. Là est l’Essence dont tu es la quintessence. Réchauffe-toi, ne sois pas tiède. Ouvre-toi afin que la fontaine de l’Amour révèle le cristal de ton Éternité.


Là, tout est évident. Vois l’Évidence, perçois la Vie en le Feu du baptême et en l’Eau du baptême. Souris-moi et ris avec moi.


Silence


Ne cherche plus, tout est présent, tout est là. Je parle ainsi en toi à chaque minute, à chaque vie, à chaque mort, mais tu en as fini avec la vie et la mort, seule reste la Vie, seul reste l’Amour, le remède à toute infamie, à toute souffrance, l’Amour, encore et toujours.


Silence


En la Grâce je te vois, en l’Amour je te vis, en la Vérité je te bénis.


Silence


Là, en ta densité et en la Légèreté, je parle de la même façon et je me tais. Tout cela tu le sais, tout cela tu le vis.


Je dépose en ton cœur la bénédiction de l’Éternel.


Silence


Et je te consacre à la Vie Une et indivisible. Tout cela, tu te le dis à toi-même dans le silence et dans les mots, en la même Évidence.


Silence


Je ne te laisse pas, je suis à demeure, je suis toi. Je t’embrasse et je t’enlace en la liberté de l’Amour, en la liberté de la Joie.


Je t’aime.


Silence


Garde ces mots et ces silences à jamais vivants, à jamais présents. Ils sont ta Vérité, ils sont ma Vérité.


Je te bénis et je me tais. Je t’aime, je t’aime.


Silence


Je me tais maintenant. Repose en Paix, repose en l’Amour.


Silence


Reviens à toi, à cette forme que tu habites, mais garde mes mots et garde mes silences, à chaque seconde comme au-delà de ce temps. Je t’embrasse et je t’enlace. Taisons-nous ensemble et gardons cela vivant.


Silence


Je ne te laisse pas, rien ne peut être laissé. Tu es libre en l’Amour et le Silence se fait, et pourtant cela chante en toi et en moi.


Silence


Je te dis à toujours, en l’Éternité comme en ton éphémère.


Silence








* * * * *
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Sam 21 Mai - 06:25 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:29 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

LA RÉSURRECTION


Mai 2016




Omraam Mikaël AÏVANHOV


Partie 3 – Questions/Réponses




NB : cette canalisation est tirée d'un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.




Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de passer un moment avec vous cet après-midi, ce jour, et partout où vous êtes. Ce que je vais dire aujourd’hui, et ce que vous allez me demander, s’inscrit parfaitement, et en tout cas c’est ainsi que cela doit être, dans la notion de Résurrection et tout ce qui se déroule, maintenant que vous êtes rentrés à pieds joints dans le mois de mai, n’est-ce pas ? Je vous transmets tout d’abord mes bénédictions, mais avant toute chose je précise aussi que j’interviens avec l’Esprit du Soleil, avec le Chœur des Anges, ce qui veut dire que je me tiendrai au plus proche de vous lors des réponses que je ferai, et dans ce que j’ai à dire aussi au travers de vos demandes. D’abord, nous nous installons toujours dans un moment de silence, de paix et de bénédiction, si vous le voulez bien.


Silence…


Alors comme vous avez pu le lire ou l’écouter, nous avons parlé les uns et les autres d’un certain nombre d’éléments correspondant à votre mois de mai qui, quelque part, qu’il y ait Libération ou pas, définitive, correspond à votre Résurrection. Ceci a été illustré par un certain nombre, non pas de définitions mais d’observations qui vous ont été données par un de mes Anciens, concernant les processus vibratoires et les processus de la conscience qui sont susceptibles de se produire pour beaucoup d’entre vous, si ce n’est déjà fait, durant cette période. Nous allons donc essayer d’échanger sur ce que vous pouvez poser comme questions par rapport à cela, et avancer progressivement là où je veux en venir, et qui sera, je dirais, une forme de conclusion. Alors je vous donne tout de suite la parole pour écouter ce que vous avez à dire ou à demander. N’hésitez pas.


Silence…


Alors soit le soleil tape trop, soit vous avez trop mangé. Mais c’est l’heure de la sieste.


Question : est-ce les trois jours ou les 132 jours qui arrêteront la troisième guerre mondiale ?


Le scénario n’est pas écrit, si je peux dire, mais il est question de probabilités. Sans avoir notre avis sur ce qui se déroule sur terre, il suffit de voir par vous-mêmes l’état actuel, n’est-ce pas, de la vie sociale, et dans tous les pays du monde. Vous avez des révélations innombrables qui se font, où tout ce qui était encore caché, comme j’ai dit, se révèle. Cela entraîne à la fois des réactions, des changements de point de vue, des prises de position qui sont bien sûr profondément différentes pour chacun de vous, où que vous soyez sur cette terre, et qui sont fonction, là aussi, de votre résolution intérieure, sur qui vous êtes.


Bien sûr, ce n’est pas la Lumière qui déclenche ces évènements aux niveaux sociétaux, c’est simplement le démasquage de tout ce qui était caché, occulte (dans le vrai sens du terme), et qui allait quelque part à l’encontre de la volonté de l’humanité. Tout ça aux dépends, vous le savez, des méchants garçons, des guignols, qui sont dans une forme d’avidité, et aussi de besoin de pouvoir et de contrôle.


Alors vous-mêmes, selon votre souhait de contrôle, de désir de pouvoir, selon votre emplacement précis de conscience, vous allez manifester un certain nombre de choses. Et cet évènement, si vous voulez, qui va se produire, et tu parlais des trois jours ou des 132 jours, je rappelle toutefois que les 132 jours commencent après l’Appel de Marie et après la stase. C’est durant cette période, au retour de cette stase, que selon ce que vous avez vécu, si vous n’avez pas disparu, vous allez vous positionner de manière que je qualifierais de formelle sur les rails de votre Liberté tel que vous le concevez. Selon votre attachement à la matière, selon votre résolution de la dualité, selon votre unité et selon votre état de libération, si je peux dire, puisque, comme vous le savez, la Libération finale, terminale, ne surviendra qu’à l’issue des 132 jours, au moment du grille-planète.


Mais si vous avez lu un peu les prophètes, si vous avez lu saint Jean, vous voyez bien que malgré tout ce qui se révèle, il n’y a pas encore, à proprement parler au niveau de l’humanité - je parle pas de la terre -, d’état de conflit. Les conflits sont individuels, ce n’est pas encore ce qui avait été nommé la guerre de tous contre tous. Donc la durée et la survenue de cette conflagration est éminemment fonction du résultat des trois jours en eux-mêmes.


Bien sûr, vous savez aussi que c’est durant cette période des trois jours et des trois nuits que certains d’entre vous seront transportés de différentes façons, dans les lieux où ils doivent se regrouper. D’autres, bien sûr, n’auront pas besoin d’aller ni sur les Cercles de Feu ni de subsister quelque part durant cette période. Y a encore une fois là aussi, comme ça a été dit, aucune rétribution, aucune punition, mais c’est juste le moment, après le seul à seul, où vous faites face au monde que vous avez créé, non plus de manière extérieure mais réellement à l’intérieur de vous-mêmes. Si vous avez par exemple, au-delà de toute croyance, l’espoir de vivre dans la matière carbonée, si vous avez l’espoir de profiter de l’expérimentation des mondes carbonés, c’est votre liberté. Si vous n’avez rien à faire avec vos origines stellaires, avec votre origine galactique, et que vous êtes au plus proche de l’Absolu, de l’Ultime, il n’y a aucune raison, sauf mission spéciale, placée entre guillemets, que vous soyez dirigés quelque part sur cette terre, que cela soit dans un conflit, sur les Cercles de Feu ou ailleurs, n’est-ce pas ?


Donc là, ce que vous nommez troisième guerre mondiale, est bien sûr quelque chose qui est présent dans toutes les prophéties, tout simplement parce que c’est quelque chose qui au départ, indépendamment des évènements prévus - et qui arrivent -, c’était quelque chose qui avait été programmé au sein des instances dirigeantes des « guignols en chef ». Donc cet évènement est aussi quelque part le moyen d’une résilience, le moyen de liquider, si je peux dire, ce qu’il peut rester de peurs mais aussi, maintenant, de réticences à la Liberté. Et c’est dans ces circonstances-là que certains trouveront ce qu’ils sont dans leur quintessence, à travers les privations, les souffrances, mais à aucun moment la Lumière qui arrive, la Lumière qui est là, ne prévoit cela bien sûr.


Donc quant à la durée et quant à l’emplacement précis, je dirais que comme les trois jours et comme les 132 jours, ça peut démarrer à n’importe quelle heure, déjà depuis le premier mai. Ça peut être n’importe quand. Mais rappelez-vous aussi que j’ai dit que l’Appel de Marie pouvait aussi survenir, non pas dans cette période mais aussi à deux ou trois autres moments qui sont particuliers au niveau de certains rayonnements qui arrivent sur terre. Donc c’est dans l’une de ces périodes.


Maintenant, a priori, il y aura les trois jours avant cet évènement. Sauf si toutefois, et comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, la séquence du scénario telle que je l’avais expliquée, et surtout qui avait été développée par l’Archange Anaël, peut se produire dans un ordre un peu bousculé. Mais si vous êtes vraiment attentifs, aussi bien à ce qui se déroule en vous, de l’endroit où vous partez, vous voyez bien, si vous regardez derrière vous, tout ce qui s’est transformé. Que ce soit à travers les peuples de la nature, à travers les perceptions, à travers même vos idées, vos pensées, qui sont à l’intérieur de vous, vous êtes obligés de constater qu’y a un grand changement. Et tous les changements convergent vers, je dirais, un ultime changement, où un mécanisme synchrone, si je peux dire, se déroulera. Il y aura comme une sorte de précipitation des évènements. Vous entendrez parler, tant que vous avez les moyens de vous informer, de tout ce qui se passe aussi bien au niveau géographique, au niveau climatique, au niveau céleste et au niveau sociétal. Tout ça va se dérouler dans une quasi-synchronicité. Et je précise d’ailleurs que plus cela est plus tard, si je peux dire, dans le déroulement de cette année, plus le mécanisme de cet aspect synchrone sera évident.


Et ça vous allez le constater aussi à l’intérieur de vous. Vous voyez bien qu’y a des manifestations qui surviennent en vous, que ce soit au niveau des expériences, au niveau des quelques souffrances résiduelles, au niveau de votre mental, au niveau de vos émotions, que les choses sont de plus en plus rapides, instantanées. Y a pas d’incubation, si je peux dire. Tout ça correspond vraiment à la pression de la Lumière qui débusque, si vous voulez, tout ce qui était encore falsifié, surtout dans l’organisation sociétale. La réorganisation de la Terre, à travers l’orientation des pôles et sa présentation dans sa nouvelle configuration de 5ème dimension, a elle commencé déjà depuis plusieurs années mais vit maintenant un processus que je qualifierais d’exponentiel, avec bien sûr, comme toujours, un point de bascule ou un point de rupture dont personne et nul ne connaît la date.


Nous savons simplement que tout est accompli, et nous voyons aussi, de notre point de vue, que tout ce qui se déroule sur cette terre est maintenant en route, si je peux dire, et activé. Donc je peux pas vous donner ni la durée, durant les 132 jours ou juste avant les 132 jours, ou même par rapport à l’Appel de Marie, mais ce sont des processus qui ont été décrits par tous les prophètes, de quelque origine qu’ils soient, et qui correspondent bien sûr au rétablissement de la Vérité, quelle que soit votre destination, qui correspond à l’Ascension de la Terre, même si vous n’ascensionnez pas.


Donc, ça peut être quelque chose éclair, qui dure quelques jours, mais je vous rappelle qu’avec les moyens, les armes qui sont présentes sur cette terre, ce n’est pas tant la durée qui est gênante, c’est l’intensité de ce qui se produira. La durée n’a rien à voir là-dedans. Ne vous attendez pas à ce qu’il y ait des mécanismes de guerre qui s’étalent sur des années, comme c’était le cas auparavant, parce que les moyens de destruction, les moyens de guerre sont autrement plus élaborés, si je peux dire, beaucoup plus diaboliques que ce qui existait auparavant, sans compter que bien sûr, et ça nous comptons sur nos frères Végaliens et Arcturiens pour neutraliser certaines catégories d’armes dont l’effet serait extrêmement délétère et risquerait d’altérer, non pas la finalité de la Libération mais le processus en lui-même.


Donc, comme nous l’avons dit, beaucoup de nos frères de la Confédération sont déjà placés au-dessus de vos villes et au-dessus de certains endroits stratégiques, visant soit à récupérer des frères et des sœurs, soit à bloquer certains types de rayonnements qui ne sont pas des rayonnements de Lumière mais liés à des armes très particulières qui utilisent les ondes et les sons. Et ça, c’est quelque chose qui est au point, hélas, et nous avons bien sûr les technologies, en tout cas pour les peuples de 3D unifiée, pour stopper ce genre d’évènements, s’ils devaient arriver à se produire. Voilà ce que je peux dire.


Mais c’est dans cette période, si vous voulez, de souffrance quelque part, que l’éclat de la Lumière et la réalisation de votre état-Lumière est la plus probable. Parce que quand vous n’avez plus rien à perdre, plus rien à vous raccrocher, vous vous tournez vers ce que vous êtes. Et comme les capacités de dépassement de votre état éphémère seront, pour beaucoup de frères et de sœurs qui sont réveillés ou pas, l’occasion particulière, avec l’Appel de Marie bien sûr, de laisser tomber les luttes et de laisser tomber les jeux de l’action-réaction de la dualité de ce monde, quoi qui ait été vécu auparavant ou pas, bien sûr.


Ce que je peux dire, et vous le constatez certainement, quelles que soient vos occupations éphémères et quotidiennes, vous devez tous constater, quel que soit votre état d’aujourd’hui, que le questionnement de la Lumière, le questionnement spirituel vous touche de plus en plus régulièrement. Qui, parmi vous, n’a pas au moins dix fois par jour, par exemple, ce questionnement à l’intérieur de soi sur la Lumière et sur l’Esprit ? Que vous l’ayez trouvé, réalisé, Libéré ou pas d’ailleurs. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer, même au niveau sociétal dans plusieurs pays, pour des frères et des sœurs qui seraient encore complètement endormis, mais où il y a déjà une première impulsion à la Liberté. Et vous voyez bien que les guignols, partout sur ce monde, comment vous dites « serrent les vis » de vos libertés individuelles et collectives. Parce qu’ils perdent le contrôle, bien sûr, ils l’ont déjà perdu.


Ce n’est pas eux qui nous inquiètent, excepté les mécanismes de guerre, rien ne nous inquiète par rapport à ça. Nous, notre préoccupation majeure, c’est de faire en sorte que le mécanisme final du grille-planète, après les 132 jours, se déroule en parfaite harmonie pour chacun de vous, en fonction de ses choix, de sa liberté retrouvée et du vécu du Serment et de la Promesse. C’est ça qui est le plus important. Les circonstances intermédiaires appartiennent à l’histoire, et cette histoire-là, vous le savez, une fois que vous serez libérés, n’existera plus, nulle part. Il n’y a aucune, excepté certains cas, et ça avait été expliqué, pour certains frères et sœurs qui ont œuvré dans le sens d’aider les autres, qu’ils aient été thérapeutes, qu’ils aient été dans toutes les relations d’aide possibles et imaginables, qui ont quelque chose à apporter au niveau des mémoires pour d’autres lieux, on va dire, qui nécessitent une intervention particulière, c’est-à-dire la Libération des mondes enfermés qu’il reste à libérer, dans d’autres dimensions et surtout dans d’autres multivers de 3D dissociée.


Donc si vous voulez, à part cela, sur un plan très général si je peux dire, la seule préoccupation qui sera en tout frère et toute sœur, c’est : « Qui suis-je ? » Pas dans les histoires mais vraiment dans l’essence, dont nous vous assommons les oreilles et l’énergie sur ce que vous êtes, c’est-à-dire l’Absolu, quelle que soit votre destination puisque de toute façon, même si vous choisissez la liberté de l’expérience de la conscience dans les multiples dimensions, cela ne change rien au fait que nous soyons tous, sans aucune exception, cet Absolu. C’est simplement le jeu de la conscience qui parfois est différent.


De toute façon, comme je dis, tous les évènements, dans votre corps, dans votre être intérieur, dans vos relations, dans l’environnement et dans la société, vont tous dans le même but : vous faire interroger sur « Qui je suis », « Où suis-je vraiment ? ». Soit vous avez trouvé et c’est résolu, soit ça va prendre une acuité, je dirais, obsessionnelle. Mais ce n’est pas là votre ego ou votre personne, c’est votre âme qui est présente et qui réagit. Parce que votre âme sait, même si vous ne vivez pas les énergies, même si vous ne vivez pas la vibration, même si vous n’avez pas accès à l’intuition, à la médiumnité ou à la vision intérieure, l’âme elle sait, et donc elle envoie des signes. Vous avez d’ailleurs, ça a été dit je crois, des manifestations nouvelles au niveau des corps et au niveau de la conscience, je vais pas revenir dessus, mais tout ça concourt à vraiment vous secouer les puces, si je peux dire, et vous faire prendre conscience avant le Serment et la Promesse, et l’Appel de Marie.


Chaque jour de gagné, parce que pour nous c’est pas un jour de perdu, même si les évènements comme je disais, quand l’élastique se tend, à un moment il lâche. Mais vaut mieux qu’il lâche brutalement afin de favoriser, je dirais, le mouvement de la conscience et de l’énergie globale, c’est-à-dire de l’égrégore collectif de la terre, où que vous soyez. Donc chaque jour qui passe est un jour gagné pour trouver la paix, quelles que soient les circonstances de votre vie, de votre corps, de vos tracas, de vos problèmes ou de ce qui se passe sur la Terre ou dans le ciel.


Donc c’est effectivement, non pas un retard mais une grande bénédiction de pouvoir avoir une Terre qui vous soutient encore, sans qu’il y ait trop d’évènements traumatisants à l’échelon collectif, pour vous permettre de vous diriger vers votre éveil réel, si ce n’est pas encore le cas, quelles que soient les voies que vous employez. Que ce soit la folie, que ce soit la mort par un cancer, que ce soit la Libération, ça ne change rien, bien au contraire, tous les chemins maintenant mènent à Rome, c’est-à-dire à ce point de basculement et ce point final, si je peux dire, de révélation totale qui a été appelée la Résurrection.


C’est la Résurrection. Vous le voyez partout sur la terre, même au travers des réveils des volcans, au travers des séismes, et même au niveau des comportements humains ; même s’ils vous semblent aller vers quelque chose qui n’a rien à voir avec l’Esprit, soyez certains que l’âme agit à l’intérieur de ces êtres pour les titiller, si je peux dire. C’est exactement ce qui se passe.


Y a rien d’autre à préparer que son être intérieur. Il y a très longtemps, et d’ailleurs beaucoup de prophètes avaient évoqué ça depuis plus de 150 ans, c’était par exemple de faire des provisions, d’acheter des bougies, et d’ailleurs même Ramatan, dans ses premières interventions, en avait parlé. Mais c’était pas la même époque, ça fait dix années maintenant. Et y a, comme vous dites, de l’eau qui a coulé sous le pont, des choses qui se sont transformées (et heureusement), qui fait que tout ceci aujourd’hui ne sert strictement à rien. Qu’est-ce que vous voulez sauver ? Il y a juste à réveiller votre Esprit, c’est tout.


Donc la meilleure des préparations, c’est d’aller votre chemin, de vivre ce que la vie vous fait vivre, que ce soit au niveau matériel, au niveau des obligations comme au niveau spirituel, et puis de rouler tranquillement, d’avancer tranquillement. Bien sûr les signes, comme je l’ai dit, sont aussi bien sur la Terre que dans votre corps, quels qu’ils soient. Et bien sûr, comme ça a été dit aussi, tout ce qui était invisible, indépendamment des choses cachées, et secrètes, et occultes, tout ce qui était invisible devient visible. Même dans vos cocons de Lumière, même dans les cocons de Lumière de l’autre, même dans les relations.


Encore une fois, c’est un éclaircissement, ce n’est pas un jugement. Mais cet éclaircissement, ce qui a été appelé je crois « cette nouvelle clarté », « cette nouvelle précision », c’est très exactement ce qui est utile pour que votre âme se fixe. Soit vers le haut – dissolution -, soit vers le bas, si elle existe encore. Ou, si votre Esprit est révélé - c’est-à-dire si vous êtes libérés vivants -, vous permettre, par votre qualité d’être, ici-bas, pas dans les autres dimensions, pas dans vos contacts avec nous, avec la nature, mais dans votre comportement, je dirais, le plus habituel, être dans ce même état pour permettre à la Lumière d’émaner indépendamment de votre volonté sur tout ce que vous approchez, tout ce que vous regardez, toutes les paroles que vous prononcez. Parce que le Verbe est présent, Sri Aurobindo, je pense, vous en a parlé.


Donc tout ça est bien réel, et l’histoire se déroule telle qu’elle doit se dérouler. Mais chaque jour qui passe, durant ce mois de mai, est une bénédiction, plus que jamais encore.


Question : Uriel a parlé du baptême de l’Esprit qu’il a gravé en lettres d’or en nous. Pouvez-vous développer ?


Oh c’est aspect Vibral et Igné de l’intervention d’Uriel, et quand vous aurez l’occasion d’écouter ou de lire tout ce qui s’est dit durant cette période du mois de mai là, vous ferez des liens que vous n’avez pas encore faits. Bien sûr il n’y a pas la même succession que ce que nous vous avions donné lors de l’émergence du Masculin Sacré. Là, c’est la Résurrection, et au sein de cette Résurrection, il y a des éléments épars qui vous ont été donnés, que vous n’avez pas encore les moyens de résoudre, non pas par le mental mais dans le vécu. Ça va être aussi bien des signes à tracer sur vous, qui avaient été donnés par Silo, en passant justement par ce que tu as dit. Ce que je peux dire simplement, c’est que le Verbe, le nôtre et le vôtre, est dorénavant extrêmement porté par la Lumière et par l’énergie, c’est le Feu Igné qui se dévoile.


Et donc, dès l’instant où vous-mêmes vous allez parler et échanger avec des frères et des sœurs, vous allez voir que ce qui s’exprime, indépendamment du sens ou de la signification, porte un état de lumière très particulier. Cet état de lumière va déclencher, dans l’Alchimie ultime que vous vivez, des connexions particulières dans ce corps, à différents endroits. Il y a, vous vous rappelez peut-être, des connexions qui étaient déjà faites entre la Couronne radiante de la tête et la Couronne radiante du cœur, par le Canal Marial et par certains circuits vibraux. Aujourd’hui, quand Uriel vous dit que c’est marqué en lettres d’or, c’est-à-dire qu’il a apposé son seau Vibral - vous connaissez d’ailleurs le seau Vibral de l’Archange qui avait été donné y a très longtemps - mais là, y a plus besoin de tracé et de forme, ça passe directement par le Verbe, et par la parole qui est transmutée par la puissance du Verbe.


Donc quelle est cette action précise ? C’est exactement ce qui vous a été dit ensuite par Ma Ananda sur un plan très général, et ensuite par Sri Aurobindo concernant… comment il a appelé ça, la communion ou la communication consciente entre le 11ème et le 12ème corps. C’est ça qui rétablit les équilibres, et c’est pour ça aussi que nous vous avons donné maintenant ce protocole ancien, livré par Ramatan mais qui n’était pas autorisé pour le moment, de libération des dernières mémoires affleurant au sein de la conscience, par un travail extrêmement simple sur certains points du corps, qu’il faudra d’ailleurs essayer de donner au plus grand nombre, hein, parce que c’est important.


Vous avez peut-être essayé, ici et ailleurs, de réaliser cette action avec un opérateur sur vous, et vous voyez bien ce qui se passe. Les réactions sont innombrables. C’est les éliminations de tout ce qui peut être encore… qui remonte des profondeurs, je peux dire, et qui émerge à votre conscience et à votre limite de corps, et qui ne demande qu’une chose, c’est être transmuté par la Lumière, c’est-à-dire être évacué. Ça, c’est important.


Donc je peux pas te donner plus d’éléments que ce qui a été donné par le bien-aimé Sri Aurobindo. Ça correspond bien sûr à l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle personnelle et collective, qui est en train d’arriver. Et bien sûr, cet allumage de la Merkabah interdimensionnelle collective va faciliter l’Appel de Marie et va faciliter l’apparition du signe du ciel et, si vous voulez, le positionnement de la Terre avec le moins de grabuge possible.


Mais l’important, encore une fois, c’est ce qui sort de votre bouche par le Verbe et la parole. Et vous allez voir ce qui va se dérouler. Les mots vont devenir des armes, alors celui qui est sacrifié à la Lumière parlera en permanence par le Verbe - ses paroles seront un baume -, mais celui aussi qui est en proie à son propre ego ou à sa propre dualité, aura aussi une puissance plus grande de son Verbe qui fait que vous ne pouvez plus être trompés par des mots. Vous ne pourrez plus être trompés par des énergies, parce que la justesse de la Lumière sera telle, dans toutes les relations, dans les mots que vous prononcez, que vous ne pourrez plus leurrer personne, et surtout pas vous-mêmes. C’est ça qui est important.


Donc ça correspond à un travail, je crois, qui a été le déplacement de la Couronne radiante de la tête, qui se rapproche effectivement de la Petite Couronne de la tête où siègent les quatre Éléments archétypiels qui renvoient à l’origine de vos lignées, qui sont situés, je vous le rappelle, plus bas. Au niveau de la Petite Couronne, vous avez par exemple du côté droit, le Triangle de l’Eau avec le point IS à la pointe, et au-dessus vous avez l’archétype vibratoire des quatre Hayot Ha Kodesh et du Cavalier de l’Eau, si vous préférez, qui se mettent en réunion et en jonction. C’est ça qui déclenche ces sensations au niveau de la tête, mais aussi toutes les nouvelles sensations extrêmement fugaces que vous avez dans vos corps, qui apparaissent et qui disparaissent, mais aussi dans vos vies.


Donc tout ça, c’est une accélération, réelle et concrète, de tout ce qui était prévisible et tout ce qui a été prédit ou prophétisé. Mais ne vous étonnez pas aussi si certains d’entre vous, dans tout cela, demeurent dans ce roc aussi qui a été évoqué, parce qu’en eux, y a plus rien à sortir, y a plus rien à manifester d’autre que d’être là, dans cet état de paix, de béatitude, d’extase même, de façon de plus en plus consciente et de plus en plus permanente, si je peux dire.


Mais comme nous vous l’avons dit, ça sert à rien de surcharger. À un moment donné, dans l’atmosphère des Noces Célestes, nous insistions pour que votre conscience – y avait même des yogas pour ça –, pour que votre conscience se porte sur les Étoiles et sur les fonctionnements de ces centres afin de créer les conditions optimales de la réintégration, si je peux dire, de votre corps d’Êtreté. Aujourd’hui, c’est plus ça, que votre corps d’Êtreté soit là ou pas encore.


Question : lorsque vous parlez de diffuser le plus possible le protocole de Ramatan, entendez-vous par là de le faire à des personnes déjà éveillées ?


Alors ce processus est valable pour tout le monde. Il est valable aussi bien pour les éveillés, et même les Libérés, parce que c’est plus agréable d’être… comment dire ? Si je voulais faire de l’humour, je dirais : de mourir en bonne santé ; c’est exactement ça. Donc si vous pouvez alléger ce qui se passe dans votre tête, dans votre corps, profitez-en. Et bien sûr, pour ceux qui ne sont pas ouverts, ça va avoir un autre effet qui est, au-delà de la libération mémorielle, de faire remonter à la surface ce qui est enkysté à l’intérieur, dans la conscience, dans l’âme ou dans le corps, de façon à l’éliminer, quelle que soit la manifestation corporelle, ou émotionnelle, ou mentale. Même si c’est très désagréable, et je sais que certainement parmi vous certains ont vécu ça, vous allez voir que ça va s’éliminer beaucoup plus vite. Donc c’est une œuvre, je dirais, de salut public.


Si vous êtes thérapeute, d’ailleurs, je vous engage à essayer ça dans vos thérapies quelles qu’elles soient. Vous allez voir, c’est surprenant - parce que les conditions sont optimales pour cela. De la même façon - mais vous n’allez pas vous amuser à ça, et je parle surtout pour ceux qui découvriraient maintenant tout ce que nous avons dit depuis plus de dix ans -, essayez de refaire le yoga de l’Unité, essayez de faire une bénédiction de l’Archange Mikaël. Vous allez voir les niveaux vibratoires et les niveaux de manifestation qui se produisent. Même si vous aviez fait ça il y a plusieurs années, même si c’est dépassé pour vous, faites l’expérience. Vous allez être très, très, très surpris. De la même façon que quand nous intervenons, les uns et les autres, accompagnés de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, vous avez peut-être constaté que, au-delà de l’aspect Vibral et au-delà de l’aspect Lumière, y a une perception (pour ceux qui perçoivent) quasi physique de nos Présences - c’est plus la caresse de Marie qui arrive dans le Canal Marial et que vous sentez vaguement -, nous sommes collés à vous, parce que nous vous aimons, et que nous sommes en vous. Nous sommes tout contre vous.


Je crois que l’expérience s’est réalisée, ce qu’a délivré Uriel ou encore Jean (Sri Aurobindo), est parfaitement éloquent. Et c’est pareil pour ceux qui liront le texte, même sans entendre quoi que ce soit, parce qu’il y a des rythmes précis, des mots qui ont été employés. Même si les phrases vous semblent tarabiscotées. C’est pas quelque chose qui est une erreur, c’est quelque chose qui est voulu. Parce que maintenant vous pénétrez bien au-delà du sens ; je pourrais passer deux heures à vous dire blablabla blabla blabla, sans aucun mot intelligible, il y aurait exactement le même effet sur la conscience. Alors bien sûr, y en a qui ont besoin d’être nourris de l’histoire, nourris de scénarios, nourris de dates. Donc nous essayons de satisfaire à peu près tous ceux qui auront l’opportunité, ou la terreur, de tomber sur ce que nous avons dit ce mois-ci. Je pense en particulier aux pauvres Anglais, avec leur pauvre reine-mère. Ils vont être contents, eux.


Il est plus temps de cacher quoi que ce soit. Il est plus temps… vous savez qu’y a plus de chaises, y a plus de tapis, y a plus de fesses. Mais il est temps d’oser vous présenter tels que vous êtes. Et tels que vous êtes n’a rien à voir avec ce monde, quel que soit votre âge, quel que soit votre état de liberté ou pas. Il est temps, bref, de vous réveiller, de sortir du tombeau.


Question : si on n’a pas fait tous les protocoles du passé, a-t-on les points et les Étoiles activés ?


Vous avez des frères et des sœurs qui vivent les Étoiles, les Portes, la Couronne radiante et l’Onde de Vie sans même savoir ce que c’est. Heureux les simples d’esprit. Ça, je m’adressais surtout à ceux d’entre vous qui sont pas convaincus, si je peux dire, sans mettre en doute quoi que ce soit mais qui quelque part espèreraient que les choses se passent dans la plus grande des douceurs, et que la transition se déroule finalement sans changement. Mais faites ce que vous jugez bon. Nous pouvons pas vous dire comme ça, faites ceci ou faites cela. C’est à vous de piocher dans l’expérience de votre vie. Mais comme je l’ai dit, vous pouvez vivre cela dans la nature, sans avoir besoin de pratiquer quelque yoga que ce soit. Vous pouvez le vivre de façon tout à fait inopinée. D’ailleurs ça survient tout à fait, maintenant, de façon comme ça inopinée, sans raison. Ça, vous le constatez aussi. C’est à vous de savoir si vous avez besoin encore, soit de progresser, si vous le pensez, en vibrations, soit d’expérimenter certaines choses pour vous rassurer, ou pour vous élever, si vous pensez qu’il faut vous élever, au niveau vibratoire ou énergétique.


Tout en vous rappelant bien que maintenant c’est la vie elle-même qui est votre école. Nous, nous avons simplement tenté de vous accompagner au plus juste dans les processus qui se déroulaient. Et comme ça a été d’ailleurs posé comme question, je le répète à nouveau aujourd’hui, il n’y a plus d’enseignements, il y a juste des informations qui vous sont données pour vous permettre de vous situer avec plus d’exactitude, et pour certains d’entre vous, pour vous aiguillonner un peu les fesses, pour que vous arrêtiez de jouer les enfants gâtés. Ou les enfants rebelles, c’est la même chose. Mais c’est tout. Vous n’avez plus besoin de nous, vous n’avez plus besoin d’autre chose que ce qui se déroule déjà sur terre en ce moment. Tout est là, y a aucun apport extérieur.


Si les Confédérations Intergalactiques, dans certaines catégories de vaisseaux, sont là, c’est pas pour (à part certains inconvénients liés aux armes), ce n’est pas pour essayer de transformer votre conscience. La roulette est lancée, les jeux sont faits. Rien ne va plus, ou tout va justement. C’est un jeu de mots hein, mais comme je vois que vous connaissez pas les jeux de hasard, c’est pas grave. Vous avez vu des films, quand on dit : « Les jeux sont faits, rien ne va plus. ». C’est exactement ça, simplement là, tout le monde connaît le numéro qui va sortir, même s’il le voit pas. C’est le zéro bien sûr.


Question : la Source a dit qu’elle mettait sur chacun de nous une langue de Feu. Pouvez-vous développer, et va-t-elle rester définitivement ?


Oui, c’est le Feu Igné qui se dépose sur le 7ème chakra.


cela va rester en nous ?


Ah, ça va rester, ça va même s’amplifier. Ça a été expliqué : les variations thermiques, les sensations nouvelles au niveau de la tête, dont correspond d’ailleurs l’Ascension de la Couronne radiante de la tête, et bientôt vous allez sentir, si c’est pas déjà fait par moments, la fusion entre le Canal Marial et la Couronne radiante du cœur. C’est comme ça que vous réalisez que tout est en vous, puisque le monde, c’est vous - celui-là comme tous les autres.


Question : est-ce les langues de Feu qu’ont reçu les apôtres à la Pentecôte ?


C’est exactement cela. Pour l’instant, vous avez reçu le triple rayonnement - qui a ouvert les chakras, qui est descendu partout, qui est remonté après -, mais la langue de Feu, c’est le Feu Igné, c’est plus la Lumière vibrale, c’est pas le Feu Vibral. C’est le Feu de l’Esprit, c’est le baptême de l’Esprit, c’est la Résurrection. Vous sortez du tombeau. Et je dirais même, comme vous le savez, que dans cette période du joli mois de mai, mais aussi au solstice d’été, et aussi au 15 Août, et aussi fin septembre - si rien de fâcheux ou rien de joyeux a bousculé tout ça -, vous allez assister à une amplification de cette langue de Feu. L’Esprit saint est en pleine manifestation et, comment nous avons dit… en pleine actualisation. C’est pas seulement la Lumière qui descend par le 7ème chakra, le point ER, c’est pas seulement la Couronne radiante, la grande ou la petite de la tête, mais c’est avant tout ce Feu de l’Esprit qui vous vivifie, avec les processus mystiques qui vont avec bien sûr. Ça ne peut pas s’arrêter.


Question : devenir comme un roc a aussi un rapport avec cet apport du Feu Igné ?


Un roc forgé par le Feu, c’est tout à fait ça, comme l’acier est forgé dans le feu. C’est quand vous êtes forgés complètement dans le Feu que ce corps illusoire n’a plus besoin d’être là.


Question : la Résurrection s’apparente-t-elle au passage de la chrysalide au papillon ?


C’est plus que ça, ça a été dit, toi, t’as pas suivi. C’est les ailes qui sèchent. Je vous rappelle que la Résurrection est plus ou moins synchrone, à trois jours près, de la crucifixion et de la mort sur la croix. Donc, vous vivez la Résurrection alors que d’autres n’ont pas encore les clous sur la croix. Donc la Résurrection suit la crucifixion, c’est-à-dire le sacrifice de votre personne. Vous avez la chance de vivre durant ce mois de mai - et c’est vraiment une chance avant l’Appel de Marie – de pouvoir vivre si je peux dire, cette Résurrection, qui vous donne la preuve de l’inconnu, avant même de passer par la croix, avant même d’être crucifiés. Qu’est-ce qui est crucifié ? C’est pas vous, c’est la personne, ses croyances, ses illusions. Donc la Résurrection est quelque chose qui est essentiel. Et la Résurrection bien sûr, le Masculin Sacré qui a été expliqué et vécu, c’est tout cela à la fois. Et même pour ceux qui ne vivent rien de tout cela, tout ça va aussi se précipiter pour le vivre dans le même temps de l’Appel de Marie.


Question : pourquoi avons-nous cette chance, nous ?


Je sais pas quoi répondre, là. Cette chance, elle est liée aux circonstances. D’abord rappelez-vous, après les Noces Célestes il y avait suffisamment d’ancreurs et de semeurs de Lumière pour être les relais de cette Lumière qui allait descendre à un moment donné - par la fusion des Éthers et l’Œuvre au Bleu -, rejoindre, par les Cercles de Feu des Anciens, le noyau cristallin de la Terre et libérer la Terre, le noyau de la Terre. Donc la chance, c’est d’avoir encore ce que vous nommez, et nous nommons avec vous, du temps ; que ce soit une heure ou un mois, peu importe. Parce que comme je l’ai dit, chaque jour qui est offert par la vie, en ce monde, vous donne à vous rapprocher de votre Éternité, que vous le voyiez ou pas, que vous le perceviez ou pas, que vous le viviez ou pas. Et plus cela se passe mieux, plus cela, ça veut dire qu’il y a de plus en plus de frères et de sœurs qui sont porteurs de Lumière, et de cette langue de Feu, même sans avoir rien vécu auparavant.


Vous n’êtes plus dans les rôles et les fonctions d’ancreurs ou de semeurs de Lumière, vous êtes la Lumière vivante. La Lumière, même si elle continue à venir d’en haut et d’en bas, elle sort surtout de votre cœur et de vous-mêmes. Et elle est née en vous-mêmes, y a plus de distance. Y a eu descente de l’Esprit Saint depuis plus de trente ans, y a eu remontée de l’Onde de Vie, la jonction s’est faite, ou pas, dans votre cœur ; que vous l’ayez vécu vibratoirement ou pas, c’est un processus global et maintenant c’est l’équilibre au sein de la porte de sortie qui est le cœur. D’ailleurs l’impulsion KIRISTI venant de Métatron et de Christ, qui pénétrait par la porte KI-RIS-TI par l’action de Mikaël devant, au niveau de la Nouvelle Eucharistie, vous donne accès à tout ça.


Vous voyez bien d’ailleurs que de plus en plus, quel que soit votre âge, y a des moments où vous perdez le fil de l’histoire, c’est-à-dire le fil de votre vie ; y a des trous de mémoire, il manque des bouts d’histoire - tout simplement parce que la Lumière prend toute la place.


Silence…


Rappelez-vous aussi, par rapport à ça, que nous avons toujours dit que votre capacité de disparition et de retour, pour l’instant, signe votre aptitude à vivre la Porte Étroite sans aucune difficulté. Même si vous êtes bourrés de complexes spirituels, même si vous êtes bourrés de questions, et même si vous n’avez rien vécu des processus vibraux d’ancreurs et de semeurs de Lumière et de libération personnelle.


Question : comment pouvons-nous vivre notre Résurrection en avance, comme pour accompagner une montée au calvaire de l’humanité, vivre des charismes du Feu Igné, alors qu’en Absolu on est détaché de tout ? Alors pourquoi accompagner…


Mais tous, nous sommes "Absolu", mais l’histoire fait écran. C’est l’histoire qui disparaît, donc y aura plus d’écran. Et certains d’entre vous sont encore dans des histoires plus que dans la Liberté, parce qu’y a des habitudes, parce qu’y a des croyances, etc., etc., et parce que aussi l’âme peut vous attracter vers la matière. Et ça, c’est votre liberté. Mais comme l’Absolu, lors du Serment, de la Promesse, de la stase, de l’Appel de Marie, sera évident pour toute conscience sur la terre, voilà. Et autant faire que si vous avez encore une histoire, elle se passe de la manière la plus joyeuse et la plus légère qui soit. Les contacts avec les peuples élémentaires ou avec nous sont quand même plus enrichissants que d’aller saluer sa boulangère le matin, a priori. Mais ce que vous remarquez aussi, c’est que ces contacts-là, ces expériences que vous avez vécues, elles vous amènent à plus d’humanité, et à plus d’humilité, apprendre à ne pas juger, à ne pas condamner, à laisser l’autre libre tout en l’aidant par la Lumière et pas par la volonté. C’était ça la question ?


être en Absolu, donc détaché de tout, être Lumière et en même temps avoir des charismes comme pour aider et accompagner cette humanité.


Y a pas besoin de charismes pour accompagner l’humanité. Celui qui est libéré vivant utilise exceptionnellement les charismes ou les pouvoirs de l’Esprit, parce qu’il sait ce que c’est que le prix de la Liberté. C’est comme quand, ça a été déjà dit, si vous demandez à un ange si il devait s’incarner, il choisirait pas un maître, hein, il choisirait d’être un enfant qui meurt de faim, pour sentir la compassion, l’amour. Donc ça dépend pas de grands miracles, c’est simplement votre Présence qui est agissante. Maintenant, bien sûr, y a les mots et le Verbe, comme j’ai dit, donc ça va renforcer cette action ; c’est pour ça qu’il faut prendre garde à vos mots. Non pas pour être sérieux, bien sûr, mais dans les domaines dits de la spiritualité, veillez à tourner votre langue dans la bouche parce que dorénavant, même en parlant de choses et d’autres, vous portez le Verbe, que vous en ayez conscience ou pas encore.


Dans ces temps de Grâce, si je peux dire, l’Esprit est en train de tout prendre. Et si vous êtes libérés vous êtes dans la joie et la paix. Si vous êtes dans le Soi, y a vraiment une espèce de question essentielle qui apparaît à l’intérieur. Et c’est toujours en rapport, par rapport à la Liberté : « Est-ce que je vais être libéré ? Est-ce que je suis Absolu ? ». Ces questions-là, à l’intérieur de vous, peuvent devenir comme une rengaine permanente. Et à force d’être une rengaine, ça vous cristallise pas maintenant, ça vous décristallise du fait de l’ouverture des niveaux les plus superficiels et des dernières couches isolantes, si vous préférez, entre l’extérieur et l’intérieur, comme ça a été dit.


Silence…


Vous avez peut-être remarqué que je profite des silences pour que l’Esprit agisse en vous, ça vous chatouille ou ça vous gratouille. Mais ce n’est pas moi qui agis quand je dis ça, c’est notre rencontre, notre relation, parce qu’il n’y a plus de barrières. Je crois que c’est les mots qui ont été employés : l’invisible devient visible. Pas seulement dans les Cercles de Feu, pas seulement avec les peuples de la nature, pas seulement sur des vortex, mais partout.


Silence…


Ça fait du bien aussi le silence, hein, vous voyez. C’est ça l’Évidence. Bien sûr qu’il y a des questions encore mais c’est simplement pour dire que quand vous êtes réellement dans cette acuité-là, tout se déroule indépendamment de votre concentration ou de vos exercices, quels qu’ils soient. Et ça, vous pouvez le faire tout seul, ou l’être tout seul. Et même votre corps devient un résonateur. Je crois que c’est dans le Masculin Sacré, Silo qui vous avait expliqué un certain geste. Ce geste à tracer sur votre cœur. Mais vous pouvez aussi le tracer dans l’air, et vous allez voir ce qui va se mobiliser. Votre corps, ce Temple, ou ce sac de viande comme dirait Bidi, est le réceptacle de l’énergie et de la Lumière. C’est exactement cela qui se déroule. C’est en ce sens que vous devenez un roc.


Petite anecdote d’ailleurs, vous allez même constater, si c’est pas déjà fait, que cette langue de Feu qui est au-dessus de vous, elle peut sortir par vos yeux - ça s’appelle les yeux révolver. Par vos mains aussi, par vos gestes.


Question : peut-on faire le signe de Silo sur les autres ?


Ça a été donné pour faire sur soi. Si tu le fais sur quelqu’un d’autre, tu te sers pas de ton pouce, tu te sers des deux doigts de la bénédiction - à ceux qui lisent, il faudra leur mettre le schéma parce qu’ils vont rien comprendre. Je rappelle que quand vous tracez sur vous, vous prenez votre pouce, vous tracez à l’intérieur du chakra de l’âme, une première ligne, une deuxième ligne qui va passer depuis le 9ème corps et qui va descendre juste au-dessus du 8ème corps, et la troisième ligne est du côté du chakra de l’Unité, la Porte Unité, chakra de l’Esprit, à l’intérieur, symétrique de la première ligne par rapport à celle du centre, pareil.


Si vous le faites dans l’air, vous allez tracer avec deux doigts, une première ligne, une deuxième ligne, une troisième ligne. Et si vous le faites sur la poitrine de quelqu’un, vous le faites toujours avec l’index et le majeur. Le pouce vous est réservé. D’ailleurs, si vous avez été attentifs et que vous avez fait le protocole de libération mémorielle de Ramatan, vous voyez qu’on se sert du pouce et de l’index, hein, et avec les triangles aussi, c’est très important.


Question : peut-on faire ce signe sur une personne que l’on imagine devant soi, à sa demande ?


Pour le signe, oui bien sûr. La présence réelle et physique n’est pas nécessaire. Mais ça, c’était déjà le cas pour certains types de soins que les guérisseurs, les magnétiseurs ou les énergéticiens font.


Question : et les protocoles ?


Les protocoles de libération mémorielle, c’est différent, parce qu’il faut écraser les petits doigts et l’orteil, donc écraser un petit doigt et un orteil à distance, tu m’expliqueras comment tu fais. C’est un doigt virtuel que tu écrases alors. N’oubliez pas que c’est un travail physique, la libération mémorielle. Autant vous pouvez tracer les trois lignes à distance, autant la libération mémorielle, c’est un acte physique. D’ailleurs vous avez vu, les uns et les autres, y a eu parfois des réactions très physiques.


Question : peut-on essayer de le faire sur soi-même quand on est seul ?


Mais non parce qu’il faut être étendu, et tu as besoin… tu m’expliques là aussi comment tu vas à la fois, avec une seule main, arriver à comprimer le petit orteil et le petit doigt ? À moins de mettre les dents, je ne vois pas comment tu vas faire.


je demandais si on pouvait faire par exemple le petit doigt en premier et l’orteil en second ?


Mais c’est pas possible puisque c’est les deux symétriques en même temps. Ou alors tu donnes un bon coup de marteau d’abord sur l’orteil et après sur le petit doigt. Peut-être que la pression et l’hématome qu’il va y avoir vont réaliser la pression. Mais c’est un peu traumatisant peut-être, hein.


et des pinces à linge ?


Si, y aurait une solution, c’est que tu te coinces l’orteil dans la porte pendant que tu appuies sur le petit doigt, du même côté. Avec l’autre jambe tu pousses la porte sur l’orteil. Je vois très bien la scène d’ici.
Vous avez les pinces à linges aussi. Mais comme vous l’avez remarqué, l’opérateur, il vit des choses, c’est très fort, pour lui. Donc la pince à linge, je ne pense pas qu’elle puisse vivre la même chose, ni la porte d’ailleurs.


Question : peut-on demander à une personne qui n’est pas éveillée de nous le faire ?


Oui bien sûr. Heureusement que c’est des gestes périphériques alors, si tu demandes au voisin.


Silence…


Un petit coup de langue de Feu…


Silence…


Vous voyez ça, ça passe dans le silence, ici comme partout quand vous lirez. C’est mystérieux hein ?


Silence…


Y a quelqu’un ?


Silence…


Y a pas d’autres questions ?


Question : cela fait-il une différence si on perçoit cette langue de Feu sur le front ou dans le cœur ?


Non, non, elle sera présente partout, puisque vous allez brûler. Comment se passe le grille-planète final, croyez-vous ? C’est l’embrasement. Donc cette langue de Feu, ça donne effectivement, et ça a été dit, des sensations thermiques, et ça peut se produire partout dans le corps. C’est tous les symptômes qui ont été décrits, qui peuvent se produire par les picotements… Ça a été dit tout ça.


Silence…


Moi j’ai tout mon temps, hein. Plus je reste, plus vous brûlez.


Silence…


Question : quand la grande Couronne monte vers la Petite Couronne, elle va rester ou redescendre ?


C’est très variable. Si vous avez la chance qu’elle soit restée, c’est merveilleux. Ça veut dire que vous êtes prêt, totalement. Elle peut aussi osciller, un petit peu comme voilà quelques années quand l’âme faisait tournicoti-tournicota.


Y a deux autres étapes intérieures après, si vous voulez. Mais encore une fois, là aussi, ça sert à rien de les décrire parce que je ne peux pas vous les faire vivre ni vous les montrer. Par contre là, ce qu’a fait Sri Aurobindo, est lié à sa spécificité de Melchisédech par rapport à l’Œuvre au Bleu et la Fusion des Éthers. Mais ça sera vécu effectivement aussi à d’autres endroits de votre corps. C’est l’allumage de la fusée. La fusée, c’est vous. Vous perdez d’abord le corps, après le corps éthérique, le corps astral, et vous vous retrouvez en ce que vous êtes.


Rappelez-vous que durant cette période, il faut fluidifier le sang. Rappelez-vous que dans cette période, il vaut mieux être dans la nature que dans une grande ville. Rappelez-vous que dans cette période, il faut boire beaucoup d’eau, être léger, ne pas absorber de trop grandes quantités de nourriture à la fois. Parce que la personne, l’ego, les habitudes - vous avez pu le constater, ici et ailleurs, vous vivez une énergie et après vous avez besoin, entre guillemets, de redescendre, et votre corps va vous dire : j’ai faim. Donc il y a une avidité de nourriture, donc de matérialité quelque part. Rappelez-vous aussi ce que j’ai dit sur le jeune extrêmement court, pour ceux qui peuvent. Tout ça sont des aides importantes durant cette période. C’est extrêmement simple à faire, mais ça vous soulagera. C’est pas la peine d’attraper une indigestion de Lumière, parce que le corps, il faut qu’il métabolise tout ça au fur et à mesure.


Silence…


Question : le fait d’absorber trop de nourriture peut-il gêner pour la disparition ?


Non, ça peut gêner pour la transmutation qui est en cours, de la Résurrection. Mais que vous ayez le ventre vide ou le ventre plein, c’est comme les mammouths, ça les a pas empêché de disparaître. C’est simplement les phases préalables, si je peux dire (qui sont maintenant), de la Résurrection, qui sont plus ou moins faciles, mais à vous de voir. Vous ne gagnerez pas du temps, mais vous gagnerez de la facilité, c’est tout.


Question : lors de leur dernière incarnation les Étoiles ont-elles vécu la Résurrection et étaient-elles en Absolu comme Ma ?


La plupart oui. Pas Thérèse. Gemma aussi, d’après ce qu’elle nous a raconté de son vécu de l’Unité, Hildegarde bien sûr, je n’en parle même pas, mais la plupart oui. Qu’elles en aient eu conscience ou pas. Par exemple Snow et No Eyes étaient tellement insérées, je dirais, dans l’atmosphère chamanique, que la question ne se posait même pas. Elles étaient dans le sens de la vie subtile.


Mais même les mots « Absolu », « Ultime », ce sont que des mots. Le seul marqueur, c’est pas les mots que vous allez mettre, c’est le vécu intime. Et ce vécu intime, il est toujours le même, même si après, les mots sont différents. Parce que, comment il s’appelle, Bidi, il va parler de Parabrahman, il va parler d’Absolu, d’Ultime ; d’autres vont parler du Christ, ils se sont fondus en le Christ. Mais la résultante est la même, c’est ce sentiment inouï de liberté intérieure, de ne plus dépendre de son corps, de ses émotions et de son mental. Y a une désidentification totale de la personne. Même si bien sûr, après, pour ceux qui ont parlé aux autres, la traduction en mots va être différente, parce qu’ils seront toujours colorés, non pas par la personne mais par la culture dans laquelle elle s’exprime, les conditions sociétales.


Question : le Feu Igné qu’on a reçu dans le cœur va-t-il donner d’autres sensations que la chaleur ?


Il y en a plein d’autres. Je dirais que la chose stupéfiante, c’est quand vous allez voir, non pas sentir votre corps disparaître mais voir une partie de votre corps réellement disparaître. Et c’est une vision réelle. Vous perdez l’idée et la sensation d’être une personne. D’ailleurs ça a été dit aussi, je crois, vous ne saurez plus où est votre main, votre bras, votre tête. Mais passé les premières interrogations, vous remarquerez par vous-mêmes qu’il y a une paix inhabituelle, sans même parler d’extase ou de vibrations, qui s’installera. C’est cet espace, sans parler d’Infinie Présence, où dans la vie quotidienne vous êtes totalement disponibles pour l’Instant Présent. Vous en arrivez à vous oublier vous-mêmes tellement vous êtes absorbés dans ce qui se déroule. Comme sont les enfants quand ils jouent, ils sont tellement pris par l’occupation extérieure, du jeu, vous, vous serez tellement pris par l’occupation intérieure, du cœur, que tout le reste est superflu. Vous le vivrez réellement et concrètement.


Pour tous les autres qui n’ont pas encore accès à cela, ce que je peux dire simplement, et en mots très simples, c’est que vous êtes encore trop attachés à l’idée d’être ce corps. Et pourtant Bidi vous l’a répété des centaines de fois : vous n’êtes pas ce corps. Mais tant qu’il existe, même de manière inconsciente, une identification à votre corps, vous êtes piégés encore, pour l’instant. Ça veut pas dire qu’il faut ignorer le corps, bien au contraire, parce que la seule façon de trouver que vous n’êtes pas le corps, c’est pas de fuir ailleurs, c’est d’être installé complètement dans ce corps. C’est là que vous arrivez à la transcendance et que, indépendamment de toute idée ou de toute croyance, vous réalisez réellement que vous n’êtes pas ce corps. Et que vous êtes juste une conscience qui habite un corps mais qui est, en fait, présente partout. C’est paradoxal, parce que tout se passe dans le corps alors que vous n’êtes pas le corps.


Question : qu’avons-nous de plus ou de moins que les Anciens et les Étoiles ?


Rien de plus et rien de moins, simplement la Liberté, puisque les Étoiles, nous-mêmes, les Archanges, la Source, l’Absolu, tout ça est en vous. Vous êtes le monde. Certes il y a un rêve commun et un enfermement commun, mais tant que vous n’avez pas fait la révolution du retournement total de vous, vous êtes prisonniers, extérieurement et intérieurement.


Celui qui vit la complétude du cœur, c'est-à-dire qui est libéré vivant, vit ce que la vie lui propose. S’il doit rencontrer un dragon, il rencontrera un dragon, mais y a pas de questions dans sa tête. Il peut y avoir des questions comme vous posez là, parce que ça permet d’échanger, mais quand il est seul à seul dans son activité, y a pas de questions sur quoi que ce soit. Il y a la Présence, l’acuité de la présence, la clarté, la précision, quoi que vous fassiez. Que vous soyez en train de vous engueuler avec la belle-mère ou de jardiner, ou d’aller jouer au flipper. Ça existe encore ça, peut-être, les flippers ? Pas le dauphin hein, je parle de la machine.


Question : oui mais pas pour longtemps. En 5D il n’y aura peut-être plus de belles-mères.


Y a ni belles-mères, ni enfants, ni parents, en 5D. Cette notion de enfant, parent, grand-parent est typiquement une création Archontique. Rendez-vous compte, vous n’êtes pas libres puisque ce n'est pas votre ADN, c’est l’ADN que vous prenez des parents et de la maman, et du transgénérationnel. Les liens du sang, qui sont si chers à certains d’entre vous. Y a pas de sang, quand vous êtes dans les autres dimensions, y a pas plus de père, que de mère, que d’enfant, même s’il existe des filiations d’un autre niveau, par rapport à l’origine stellaire et à l’origine galactique, mais c’est pas lié à une personne, c’est lié à une énergie particulière, une conscience particulière. Vous ne portez pas les tares des parents, des grands-parents et des arrière-grands-parents, heureusement. Les liens du sang ont été créés par les Archontes.


Question : y a-t-il un rapport entre la couleur rouge de notre sang et le Feu Igné ?


Je dirais que ça a rapport avant tout avec le fer classique, c'est-à-dire l’hémoglobine. D’accord ? Mais je vous rappelle aussi qu’étymologiquement, l’homme véritable, ce qu’on appelle l’Adam Kadmon, c’est l’homme rouge ; y a bien un rapport. Le rouge, c’est le feu vital, ce feu vital qui est en train de se transformer, comme ça vous a été expliqué, même au niveau du sang. Le fer, qui est au centre de l’hémoglobine, se modifie aussi, comme l’ADN. Donc y a une relation avec à la fois les liens du sang et l’enfermement au sein de la Terre. L’Amour ne connaît pas le sang et ne connaît pas les liens.


Question : vous avez dit qu’il fallait couper les liens avec les autres personnes. Mais si nous coupons les liens et que l’autre personne ne les coupe pas avec nous, que faut-il faire ?


Ça créera des résistances au moment de l’Appel de Marie parce que vous verrez ce lien. Quand je dis « couper les liens », ça veut pas dire rompre et se séparer, ça veut dire faire que ce qui vous maintenait liés soit remplacé par la liberté de l’Amour. Donc même si vous n’avez pas l’occasion de voir une ex-belle-mère, un ex-mari, une ex-femme, priez pour eux. Quand je dis « priez pour eux », ça veut pas dire d’aller les voir et d’aller les caresser dans le sens du poil. Ça veut dire simplement que dans votre tête, dans votre cœur, ils sont dans le même Amour que tous les autres auxquels vous pensez. Y a pas de différence. Et surtout, surtout, pour les êtres proches de vous dans votre environnement, familial, affectif, que vous avez connus dans cette vie, pensez à eux, aimez-les, même de loin s’ils sont insupportables, mais ne les négligez pas au sens de l’intention d’amour. Et d’ailleurs, dans l’Intelligence de la Lumière, je dirais que quand vous êtes vraiment placés au Cœur du Cœur, cela se fait naturellement, vous n’avez pas d’effort à faire pour cela ni même, comme j’ai dit juste avant, à y penser ; ça se fait tout seul.


Question : si nous avons réussi à nous mettre dans le cœur, cela lui permet-il de couper ces liens ?


Avant de poursuivre la question, je précise que cette expression « se mettre dans le cœur » signifie que le moment d’avant tu n’y étais pas. J’attire ton attention sur les mots employés. Continue la question. Donc : se mettre dans le cœur…


Question : si nous libérons les liens et que l’autre personne ne les libère pas, que faire ?


Mais un lien, il est des deux côtés. Si y en a un qui brûle d’un côté, il va aller jusqu’à l’autre. L’autre n’existe pas, il n’est que toi en un autre état. Donc y a aucun lien qui peut subsister quand il y a Amour. Je ne parle pas de l’amour humain d’un côté et de l’autre du lien, je parle de l’Amour inconditionné de ton cœur. Mais j’insiste sur le fait qu’être dans l’Amour inconditionné, ce n’est pas se mettre dans le cœur, c’est déjà y être. Sans ça, c’est déjà de l’amour conditionné, quand tu dis « je me mets dans mon cœur ». Ça doit devenir, si ce n’est pas encore, quelque chose de spontané.


Question : quand on sent une Présence, un être cher ou pas, et qu’on se sent plein d’amour pour lui, si on lui envoie cet amour, pourrait-il ressentir quelque chose et cela peut-il l’aider ?


Si c’est une émanation spontanée et naturelle, cela aidera. Si c’est ton intention qui veut envoyer de l’amour, ça n’aidera pas. Faut que ce soit naturel et spontané, c’est pour ça que j’ai repris la notion de « se mettre dans le cœur ». Quand tu es dans le cœur, la question ne se pose pas, tous les liens se dissolvent, parfois avec la nécessité peut-être, par l’Intelligence de la Lumière, de revoir les gens. Mais c’est pas le fait de les revoir, c’est l’Intelligence de la Lumière et justement le fait que le lien se brûle, si je peux dire, que l’autre peut être revu, si je peux dire, mais y a pas d’intention autre que d’être libéré. L’autre doit être autant en toi que toi-même, même la plus horrible des personnes, c’est ça le pardon et la Grâce. C’est pas d’aimer les gens qu’on aime, c’est tellement facile ça, c’est aimer tout être et toute conscience comme étant soi-même. Elle est d’ailleurs « soi-même ».


Question : le fait d’avoir changé d’ADN permet-il d’avoir une conscience plus ajustée ?


Plus ajustée, oui. Tout concourt, par les particules adamantines dans votre sang, dans l’ADN, sur les chakras, sur les circuits vibraux, concourt à faire de vous un roc, c'est-à-dire immuable au Cœur du Cœur. Pas immuable dans le mouvement, c'est-à-dire rester sans bouger, mais immuable dans la stabilité de l’Amour qui ne fait plus de différence entre les frères et les sœurs, les amis, ennemis, la nature, les méchants garçons même, et tout. Il ne peut pas y avoir de différence dans le cœur. Tant que vous concevez une différence, ça veut dire que le cœur n’est pas complètement ouvert. Et puis rappelez-vous aussi : la mesure avec laquelle vous jugez, vous serez jugés pareil. C’est vous qui vous jugez. Et le jugement que vous appliquez à l’autre, vous allez voir que vous vous l’êtes appliqué à vous-mêmes. Ça relativise un peu les conflits de voisinage ou avec les belles-mères, n’est-ce pas ? Et ça, vous allez le vivre.


Question : a-t-on récupéré tous nos brins d’ADN ?


Alors là, c’est très variable. C’est très variable non pas selon, je dirais, votre degré d’ouverture, mais plus selon les différentes lignées qui s’agencent en vous. Je crois que ça avait été dit, que les lignées Air, Eau, Terre, Feu sont liées à l’ADN, aux quatre bases de l’ADN, n’est-ce pas ? Donc selon votre constitution élémentaire, le nombre de brins d’ADN peut être encore à 2 ou être à 12, ou entre les deux. Mais qu’est-ce que tu te fous de ton ADN, puisque de toute façon, t’en auras plus bientôt.


Silence…


Question : en fait, le service à l’autre maintenant, c’est juste d’être dans le cœur, rempli d’Amour ?


Oui, tout autre service est conditionné et conditionnel. L’Amour est le même pour tout le monde. Le soleil chauffe de ses rayons tout le monde de la même façon. Si tu es un Fils Ardent du Soleil, un KIRISTI, tu n’as pas à t’occuper de « où part l’Amour ». Il part là où il doit partir, là où il doit arriver, selon l’Intelligence de la Lumière et certainement pas selon l’intelligence de tes relations ou de ton histoire.


Mais vous le sentez tous, de toute façon. Vous voyez bien, que vous viviez la vibration ou pas, qu’avec certaines personnes vous vous sentez remplis et regonflés alors qu’avec d’autres personnes vous allez peut-être être vidés pendant que l’autre est regonflé, ou alors vous allez vous regonfler et l’autre, il va être vidé. Vous le savez bien, ça. Y a des personnes qui vous endorment, mais pas dans la disparition, qui vous endorment et qui soutirent l’énergie vitale. La Lumière ne soutire jamais d’énergie vitale. Elle représente, même dans la transmutation de l’Alchimie ultime que vous vivez entre le feu vital, le Feu Vibral et le Feu Igné, elle traduit une ampliation de la conscience et jamais une diminution - même s’il y a disparition. Il faut pas confondre la disparition de l’Absolu et la disparition par le fait de s’endormir en étant vampirisé littéralement. Vous savez, vous les voyez arriver de loin les vampires, ça se sent. Vous allez vous sentir pompés, vous allez sentir votre foie qui est douloureux, vous allez sentir votre rate qui est douloureuse, votre cœur qui se resserre, les yeux, les paupières qui tombent. Et vous revenez, vous n'êtes pas en joie, là.


Question : que fait-on avec ces gens-là ?


Tu les aimes. Si tu te protèges, tu vas renforcer la dualité, la prédation. Il faut que ton amour soit plus grand que toute prédation. Si tu fais des rituels de protection, c’est pas interdit mais tu résoudras pas l’équation, tu ne fais que simplement surseoir. Mais celui qui est libéré ne peut pas être pompé, parce qu’il est alimenté en permanence par sa propre Lumière. Celui qui est pompé, c’est qu’il n’est pas capable de générer sa propre Lumière, sa propre vitalité depuis son cœur.


Question : alors que fait-il ?


Eh bien il disparaît de la dualité inexorable de sa vie. Tant que tu vois du noir, tant que tu vois quelque chose adverse, c’est quelque chose qui est en toi - avant toute chose -, donc ça sert à rien d’accuser l’autre. Si y a un prédateur qui arrive à côté de toi, c’est que tu lui as permis, au niveau de ce que tu es, cette manifestation. Celui qui est dans le cœur, dans la vérité du cœur, qui est libéré, ne peut pas être pompé. Même s’il est pompé, il se recharge instantanément par son propre cœur. La source est en lui, y a pas besoin d’aller chercher de l’énergie dans un alignement, dans un rituel ou de faire des protections. Ça, c’est la dualité la plus parfaite de l’énergétique et de, j’appellerais, de la spiritualité oui-oui, bisounours.


Vous savez que les gens, c’est toujours l’autre, c’est jamais eux. Ça se passe toujours dehors, le méchant, il est toujours dehors. Bien sûr, parce que ces êtres-là se considèrent comme tellement lumineux. Mais si ça se produit, des choses comme ça, dans la vie, bien sûr ça veut dire que vous avez déjà en vous la même chose. Je l’ai expliqué : c’est celui qui dit qui est. Tant que t’as pas compris ça et vécu ça, tu demeureras dans la dualité et donc dans la matière. Parce que ça, ça n’existe que dans la matière, même dans les mondes libres. Y a des échanges d’énergie, d’action-réaction, même dans la Liberté. Dans les autres mondes, dans les autres dimensions, ça n’existe absolument pas.


Question : on peut l’avoir compris et que ça existe malgré tout.


Mais c’est pas une question de compréhension, c’est une question de le vivre. Tu peux comprendre tous les mystères du monde, c’est pas pour ça que les désagréments disparaîtront. Tu n’es pas dans la causalité. Tu me parles de causalité, moi je te parle d’inconditionné et tu ramènes tout au conditionné, c'est-à-dire à la compréhension, c'est-à-dire à l’énergie Luciférienne de celui qui veut se saisir de la Lumière, comprendre et expliquer plutôt que de vivre les choses. Il serait temps de voir cela, quand même.


Question : on peut être volontaire pour vivre les choses et elles n’arrivent pas pour autant.


Ça veut dire quoi ça ? Mais si elles n’arrivent pas, ça veut dire que la faille, elle est en toi. Tourne ton regard vers toi-même. Y a pas « d’autre », le monde est en toi. Donc si tu le vis, quelle que soit la volonté d’en sortir, ça veut dire que dans la conscience, dans le vécu, le retournement ne s’est pas fait. Alors je conçois parfaitement que c’est très intéressant, l’énergie, le bien, le mal, la dualité, se protéger et tout ça, mais ça prouve quoi ? Ça prouve l’inculture de l’Amour, la peur de l’Amour. Dans l’Amour, ça ne peut pas exister, ça. C’est vu, parfaitement compris, mais ça ne perturbe rien. C’est toute la différence entre celui qui est tourné vers l’extérieur et celui qui accepte de se voir tel qu’il est.


Toute connaissance, là je vais pas vous renvoyer à l’Archange Jophiel ; même si effectivement on vous a délivré un certain nombre de connaissances, l’important n’était pas la connaissance, c’était le vécu. Vous avez beau savoir que vous avez été enfermés, c’est pas pour ça que vous allez en sortir. Ce genre de connaissance-là ne t’est d’aucune utilité pour te trouver toi-même. C’est l’ego qui croit ça, qui croit que plus tu vas accumuler de connaissances, plus tu vas lire, plus tu vas parler de tout ce que tu connais, l’ego va croire qu’il est libéré mais tu ne fais que renforcer l’ego, comme cela. Il est où le sacrifice de la personne, le don de soi à la Vie et à l’autre ? Il est temps maintenant de comprendre cela et de passer enfin dans ce retournement intérieur, et pas d’ingurgiter des paroles ou de la Lumière comme ça.


Ça veut pas dire, encore une fois, que le bien et le mal n’existent pas. Mais si le mal arrive à vous, c’est qu’il est avant tout en vous. La seule dernière question majeure, c’est au moment de la crucifixion, quand vous dites : « Père, pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Là oui, il y a une question. Mais tant qu’il y a dualité vécue par une énergie dite négative ou inversée, au-delà de l’expérience qu’il faut peut-être parfois passer, mais faut pas en faire un but dans sa vie. Sans ça, jamais tu t’abandonneras à la Lumière, jamais tu ne vivras le sacrifice. Bien sûr là, dans les circonstances de la Terre, tu seras comme les autres, libéré, mais dans quel vécu et dans quelles circonstances. Bien sûr, vous me répondrez que c’est la Libération qui est importante, mais c’est quand même plus agréable de mourir en bonne santé, comme j’ai dit, hein.


Donc réfléchissez bien à tout ça, non pas pour le cogiter mais pour voir réellement. Et d’ailleurs ça devrait vous interroger. Si aujourd’hui, dans ce joli mois de mai, qui que vous soyez, quoi que vous ayez vécu, vous êtes encore en train de chercher la petite bête à l’extérieur : « Lui c’est un méchant garçon ; alors qu’en général moi je suis bien, il m’arrive telle chose ». Mais si telle chose arrive, ça vient pas de l’autre, ça veut dire que tu n’as pas intégré que l’autre c’est toi, belle-mère ou pas belle-mère, d’ailleurs, diable ou pas diable. Tu es encore impliqué dans la pièce de théâtre, tu es encore impliqué dans celui qui joue un rôle.


Aimer l’autre, c’est déjà s’aimer soi-même, ça a été dit. Comment voulez-vous aimer l’autre inconditionnellement si vous-mêmes ne vous aimez pas inconditionnellement, non pas dans le personnage mais dans la vérité de votre Être ? C’est irréalisable. Et la Résurrection va vous montrer ça. Va vous montrer parfois la distance qui peut exister entre votre vécu, votre perception de conscience, et la réalité. Et ça rejoint ce que je disais : tant que tu ne t’es pas donné intégralement à ce que tu Es, tu ne peux pas être la vérité de ce que tu Es, et tu vas maintenir le jeu. Mais c’est ta liberté, je te l’accorde.


Mais dans ce Face-à-Face de l’Appel de Marie, nul ne pourra dire qu’il ignorait. Même si tu n’entends pas maintenant, même si tu ne vois pas ce que ça signifie maintenant, je vous rassure tous, au moment de l’Appel de Marie vous serez confrontés à ça. C’est vous qui vous jugez vous-mêmes. Personne ne vous juge, la Lumière ne peut rien condamner. Et quand Mikaël vous dit qu’il est le chef des Milices Célestes, n’imaginez pas, avec son épée, un combat à l’épée ; ça veut dire qu’il rétablit la Vérité par sa Présence. C’est la Présence, rayonnante et aimante, qui met fin à l’ombre, ce n’est pas le combat, jamais. Surtout si tu acceptes que c’est d’abord en toi, tu vas pas te combattre toi-même, quand même. Mais pour cela il faut déjà s’aimer totalement. Ça veut dire aussi se reconnaître dans les failles, dans les interrogations, dans les zones d’ombre. C’est ça qui fait la transcendance, surtout aujourd’hui, ce n’est plus le temps de travailler sur telle chose ou telle chose. Je parle pour l’objectif final, hein, mais votre vie vous en faites ce que vous voulez.


Quand j’ai dit cette phrase, y a plusieurs mois : « C’est celui qui dit qui est », tout y est. Tu ne peux pas voir quelque chose à l’extérieur qui ne soit déjà présent en toi. Celui qui vit l’Amour inconditionnel, qui est libéré vivant, même s’il peut distribuer des baffes ou dire des choses désagréables, il le sait qu’il le dit réellement à soi-même. C’est pas un manque d’amour, c’est une justesse. Croire que vous êtes assaillis par des entités, par des énergies négatives, appelez-les comme vous voulez, mais c’est parce que la faille, elle est en vous. Y a personne d’autre de responsable que vous. Et pour tout, c’est la même chose. Tant que vous n’avez pas fait ce retournement, vous n’êtes pas libres. Que vous viviez même la Couronne du Cœur, vous êtes sûr d’être libérés, ça oui. Mais j’insiste encore cette fois-ci, comme j’ai insisté depuis plusieurs mois, sur la qualité de vie qu’il reste à vivre entre l’Appel de Marie et le grille-planète final, quand même ; 132 jours ça peut sembler très long.


C’est ça le sacrifice, c’est ça le véritable Esprit, c’est pas les constructions astrologiques, numérologiques ou autres. Tout ça, ça a été expliqué y a des années par Jophiel. Vous l’avez entendu, vous l’avez expérimenté pour nombre d’entre vous, et vous continuez encore. Je ne dis pas vous ici, bien sûr, mais d’une manière générale au niveau des frères et des sœurs. On a l’impression que certains d’entre vous tournent encore en rond. Mais en tournant en rond, vous trouvez pas le centre, vous tournez autour du pot, ou du centre, ou du pot de cacahuètes, vous l’appelez comme vous voulez, le bocal. Donc, vous êtes encore dans le jeu de la personne. C’est pas un reproche, ni un jugement, c’est quelque chose, qui est à voir et à acquiescer, afin de le laisser se transformer. Non pas par votre petite volonté, par votre petit pendule, ou vos calculs astrologiques ou numérologiques, mais en vous retournant réellement sur ce que vous êtes. La Lumière, elle vient de vous.


Et attention, parce que maintenant vous avez le Verbe Créateur. Le Masculin Sacré, le Féminin Sacré s’harmonisent, l’Androgynat Primordial rentre en actualisation et vos paroles vont devenir porteuses d’une énergie. Donc faites attention quand vous allez dire : c’est de la faute de ceci ou cela à l’extérieur de vous, parce que le retour va être très remuant, je dirais. C’est pas une punition, c’est vous-mêmes qui créez votre réalité. Surtout maintenant que les lignes de prédation collectives n’existent plus ou quasiment plus, depuis la Libération de la Terre.


C’est pourtant pas compliqué de voir si vous êtes dans le don à l’Amour ou si vous êtes encore dans des histoires. Alors vous avez tout pour vous aider : vous avez les rencontres dans la nature, les rencontres entre vous, les rencontres entre nous. Je ne vois pas ce qui peut être fait de plus, à part la stase et l’Appel de Marie, parce que là vous n’avez pas le choix.


Question : la majorité de l’humanité est quand même un peu loin de tout ça.


Oui. C’est bien pour ça qu’y a l’Appel de Marie, hein. J’ai jamais dit que c’était quelque chose qui concernait la totalité de l’humanité ; et encore une fois, c’est tout à fait respectable parce que c’est votre liberté. Mais ce que je veux dire par là, c’est que dans les circonstances de la Libération et de l’Ascension de la Terre, vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-mêmes et non plus à ceux qui vous ont enfermés, ou à votre belle-mère.


Silence…


Rappelez-vous l’Évidence de la Lumière et sa simplicité. Surtout quand elle émane de vous, de ce que vous êtes. Ça veut dire simplement que certains, ici, ailleurs, partout, et beaucoup de frères et de sœurs comme tu dis, quel que soit l’Éveil ou le réveil, demeurent encore enfermés dans ce schéma prédateur : bien-mal. Mais le bien et le mal ne concernent que ce monde et la personne, un peu l’âme, mais pas l’Esprit. Mais c’est votre liberté de vous placer dans une personne ou de vous placer dans l’âme ou dans l’Esprit. C’est une mauvaise expression « se placer dans », enfin vous avez compris.
Mais la Vie, l’Intelligence de la Vie et de la Lumière vous éclairent tout ça de plus en plus. Pour l’instant vous pouvez encore, entre guillemets, vous justifier par rapport aux conditions de la vie sur cette terre, mais bientôt ça deviendra injustifiable, même si c’est votre liberté. Mais là, vous êtes face à vous-mêmes. Y a pas de sauveur. Le véritable sauveur, c’est le Christ, mais il vient pas vous sauver par la main, sauver votre corps et votre petite histoire. Il vient laver vos robes pour, si vous l’acceptez, que vous soyez son frère, son mari, son épouse, ou que vous soyez KIRISTI. Et puis en définitive, la période qui précède la crucifixion et la Résurrection - si vous ne l’avez pas vécue, hein, si vous n’avez pas vécu encore la Libération -, c’est aussi, même si ça dure pas 40 jours, ce qu’on pourrait appeler la traversée du désert, la période des tentations. Mais c’est vous qui vous tentez vous-mêmes. La conscience n’a que faire des histoires, en tout cas dans ces mondes enfermés.


Silence…


La Résurrection, la Libération, dans cette période-là, je parle pas du contexte de 2012 ou encore avant, de mon vivant, je parle de cette année et de ce mois-ci, est profondément différente. Les grâces sont surabondantes et de multiples façons.


Silence…


N’oubliez pas que la chenille est devenue papillon, pour certains les ailes sèchent. Il faut assumer ce que vous êtes - l’Amour, la Liberté, l’Éternité - et pas se réfugier en disant : c’est la faute de l’autre, c’est la faute du diable, c’est la faute de l’enfermement. Plus maintenant. Les clés vous ont été données. Y a eu d’abord les vibrations. Ensuite y a les comportements, si je peux dire : l’humilité, la simplicité, la Voie de l’Enfance. Vous voyez bien, quand même, ce qui émerge de votre conscience le long de vos journées, quelles que soient les occupations ou pas. Qu’est-ce qui est sur le devant de la scène ? Qu’est-ce qui est là en permanence ? La spontanéité, où y a plus de pensées, d’interrogations ? L’état d’extase et de paix lié à l’Amour inconditionnel ? Ou autre chose ? Mais ça, vous le voyez. Il faut accepter de se voir, sans vous condamner, sans vous juger, en vous aimant. C’est comme ça que les choses disparaissent, de ce qui peut vous gêner, dedans comme dehors.


Silence…


Question : en regard du baptême de l’Esprit que nous avons reçu d’Uriel, pouvez-vous reparler de la Nouvelle Eucharistie ?


La Nouvelle Eucharistie, liée au Féminin Sacré et aux Archanges tels qu’ils se sont placés ? La Nouvelle Eucharistie, c’est la fusion avec votre Cœur d’Éternité. On pourrait dire que ça correspond à tout ce que je viens de dire. La Nouvelle Eucharistie, c’est quoi ? C’est dépasser le Face-à-Face et le seul à seul pour communier à la source de soi-même et devenir KIRISTI. La Nouvelle Eucharistie est une communion à soi-même en Éternité et une reconnaissance en soi-même en l’Éternité, au-delà de tout personnage, de toute personne, de toute souffrance et de toute joie. Bien sûr c’est des points de vibration, c’est la révélation du Cœur Sacré, que ce soit à travers la vision de sa structure et le vécu de sa structure, ou le moment où votre conscience est parfaitement dans cette Paix et cette Béatitude, quoi qu’il arrive.


La Nouvelle Eucharistie, c’est la communion à l’Éternité, c’est, je dirais, en termes religieux, ce que vous pourriez appeler la messe perpétuelle, la communion perpétuelle, le Samadhi - dans chaque tradition on va retrouver des mots - mais en vivant cela, quand vous le vivez vraiment, vous n’avez plus de questions sur votre place, sur ce qui arrive. Ça veut pas dire que vous rechignez pas à accepter ce qui arrive mais vous avez la même résilience, la même équanimité, devant un présent que devant une gifle. Bon, ça veut pas dire… - il faut pas en mettre deux en échange, hein, au niveau de la personne -, ça veut dire simplement que votre conscience demeure inébranlable quoi qu’il arrive. Ça veut dire et ça prouve que vous vous êtes retournés en vous-mêmes. Parce que l’Ultime Retournement, c’est plus un passage de Porte, même si c’est la Porte Étroite, c’est avant tout la fusion, comme nous vous avons dit, de l’extérieur et l’intérieur, qui illustre tout ce que je viens de dire, et qui se vit dans la chair et dans la conscience en même temps. Et quand ça, ça se produit, vous êtes libérés.


Alors dans ces cas-là, vous n’avez plus besoin d’alibi. Vous n’avez plus besoin de l’autre, d’accuser l’autre, ou d’accuser l’enfermement, ou les Archontes, ou le diable, ou votre santé défaillante. Vous êtes réellement libérés des circonstances éphémères, et de votre corps éphémère, soit-il en train de partir dans la mort. Vous, vous ne mourez pas. La peur de la mort ne résulte que de l’identification au corps.


Silence…


Voilà, il ne vous reste plus maintenant qu’à vivre cela. Pas à le comprendre, ça sert à rien, mais vraiment à le vivre en toute intimité, à laisser tomber tout ce qui vous encombre - en vous, pas à l’extérieur. Il n’est pas question, je le redis, de se séparer de sa belle-mère, de son mari ou de sa femme, ou de n’importe quoi. C’est un mécanisme intérieur, réel, concret, qui n’est pas une conception, une idée ou quelque chose auquel vous adhérez. C’est quelque chose que vous vivez, à chaque minute.


Ne vous inquiétez pas hein, même si vous n’y êtes pas arrivés, après la stase on a 132 jours de formation. Enfin « vous » avez 132 jours de formation, alors vous voyez, tout est parfaitement agencé. Alors vivez, et soyez libres, de nous, de vous, de l’autre, des circonstances même. Le mois de mai est propice à ça. D’ailleurs ne dit-on pas : « En mai, fais ce qu’il te plaît » ? En mai, fais ce qu’il te plaît, et en juin on dit quoi ? C’est le Feu de la Saint-Jean, le rituel qui était extrêmement important autrefois. Mais aujourd’hui vous n’avez plus besoin de rituels, même si c’est agréable d’en faire. Je n’ai pas dit de vous priver, je vous ai dit d’être lucides. Après, faites ce que vous voulez. Si vous voulez aller vivre chez les dragons, chez les elfes, allez-y. Mais d’abord, trouvez-vous vous-mêmes totalement. Y a rien d’autre à trouver que l’Amour, y a pas d’histoire à trouver, ni même de lignées maintenant, même si elles apparaissent, passez à travers tout ça.


Plus vous aurez l’impression de progresser vers cela, plus vous rirez de vous-mêmes. C’est tellement simple. C’est l’ego qui croit qu’il y a un effort à faire, c’est la personne qui croit qu’il y a un effort à faire. Le problème, et surtout dans ces temps particuliers, c’est que plus vous croyez qu’il y a un effort à faire, plus ça s’éloigne, parce que vous posez (Bidi l’a expliqué parfaitement), plus vous posez une recherche ou un but, ou un objectif, plus vous créez la distance par rapport à ce qui est déjà là. Voyez comment l’ego est tordu par rapport à cela.


Bien. Je crois que je vais arrêter de parler. Alors permettez-moi tout d’abord de vous présenter tout mon Amour, toutes mes bénédictions.


Silence…


Je vous dis à un de ces jours, peut-être. Au revoir.








* * * * *
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Dernière édition par Françoise le Dim 22 Mai - 05:20 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 026
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 07:36 (2016)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016 Répondre en citant

Very Happy
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:40 (2017)    Sujet du message: La résurrection Mai 2016

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom