Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

15 Août 2016 - MARIE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 506

MessagePosté le: Mer 24 Aoû - 07:20 (2016)    Sujet du message: 15 Août 2016 - MARIE Répondre en citant

15 août 2016


MARIE


Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Enfants de l’Amour, je m’adresse à vous en ce jour de l’Assomption, non pas en tant que représentante de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, car vous le savez, depuis de nombreux mois nous nous exprimons tous ensemble d’une seule voix. Je viens vous voir aujourd’hui en tant que Marie, celle qui a enfanté et parcouru de ses pas cette terre, me faisant égale à vous-mêmes en incarnation, ayant connu la vie, la mort et la résurrection.

… Silence…

Je ne viens rien vous annoncer de particulier car tout ce qui est vu en vous et autour de vous aujourd’hui vous montre clairement, si tant est que vous vouliez regarder réellement les choses en face, que se vit en ce moment même le temps qui a été prophétisé par de nombreuses voix, aussi bien par le bien-aimé Jean que l’ensemble des prophètes qui ont parcouru ce monde en incarnation.

Rappelez-vous avant toute chose que tout cela se déroule en vous de la même façon que ce que vous voyez sur l’écran de ce monde. Alors bien sûr, plus que jamais, l’ensemble des paroles des Anciens, des Étoiles comme des Archanges n’est là que pour vous mettre face à vous-mêmes, face à la peur ou face à l’Amour, afin de vous engager avec fermeté dans l’Amour qui efface et transcende toute peur.

Ainsi chacun de vous, mes enfants, où qu’il soit sur cette terre, se trouve confronté à cet ultime choix. Il n’est plus question d’assignation vibrale, il n’est plus question de se positionner ailleurs qu’au Cœur du Cœur, là où l’Amour, transcendant, inconditionné, mais où aussi l’amour humain, prend toute sa place et toute sa vérité, et surtout toute son efficacité.

L’ensemble des circonstances de vos vies, quelle que soit votre vie et où que vous soyez, à quelque âge que vous soyez, aujourd’hui n’est là que pour vous mettre face à ce dilemme, si je peux dire : la peur ou l’Amour. Ainsi, en tant que mère mais aussi en tant qu’humaine, je viens aujourd’hui vous enjoindre de profiter de ce laps de temps qui s’ouvre à vous durant les derniers mois de cette année particulière, pour vous affermir en l’amour et laisser être l’Amour, traversant toute personne et toute condition que vous avez à vivre en cette période.

Bien sûr, mon fils, le Christ, est le modèle de l’Amour. Suivez-le, non pas comme on suit quelqu’un mais en acceptant sans condition tout ce que vous propose la vie à l’heure actuelle, où que vous soyez sur ce monde. Parce que chaque circonstance de votre vie, dans toute relation comme dans tout évènement, n’est là que pour vous mettre face, à chaque occasion, à ce choix de l’Amour ou de la peur. Il n’est plus question de comprendre quoi que ce soit, il n’est plus question d’élucider quelque inconnue que ce soit mais bien plus de vous placer dans l’éternel Amour, celui qui transcende toutes les dimensions, tous les temps et tous les espaces, et d’affermir ce que vous êtes de manière visible en ce monde. Oh, non pas par des mots, non pas par des discours, non pas par des postures, non pas non plus par des comportements, mais directement par votre présence aimante envers vous-mêmes et envers chacun, quelle que soit l’animosité, quelle que soit la satisfaction de toute relation ou de toute circonstance.

Il est temps effectivement, maintenant, de laisser la place à la Vérité. Il n’y a plus aucune place pour les demi-mesures, il n’y a plus aucune place pour celui qui voudrait affermir sa personne au dépend de l’Éternité. Le choix de l’éphémère et de l’Éternité se clôt maintenant au travers de ce que vous vivez, les uns et les autres. Que cela concerne votre corps, que cela concerne les défis qui vous sont posés, que cela concerne votre santé, votre famille, votre profession, ou de manière, plus simplement, la façon dont vous vivez, tout est prétexte, tout est occasion aujourd’hui à vous installer définitivement dans l’Amour, quoi que devienne votre corps, quoi que deviennent les circonstances de votre vie. La meilleure façon de vivre la joie, aujourd’hui, n’est plus de chercher à résoudre quoi que ce soit, ni même à voir ce qui peut clocher, si je peux dire, par rapport à la vérité de l’Amour, mais simplement de laisser cette Grâce s’étendre et se déployer à partir de votre cœur-centre, à partir du Cœur du Cœur, et de laisser alors la vie vous combler de grâces en chaque occasion, à chaque souffle, à chaque circonstance et à chaque relation.

Mettre l’Amour devant et partout n’est plus un vain mot mais une pratique quotidienne et de chaque instant qui vous permet, si vous le souhaitez, d’où que vous partiez, que vous sentiez les vibrations, que vous sentiez les couronnes ou que vous n’ayez rien senti jusqu’à ce jour, la Grâce opère de façon de plus en plus évidente dès l’instant où vous ne résistez plus, dès l’instant où vous acquiescez en quelque sorte à la volonté de la Lumière, à la volonté de l’Amour, et effacez par vous-mêmes, sans effort, en laissant disparaître votre volonté personnelle. Suivez le sens du mouvement, suivez le sens de la vie, soyez humbles de plus en plus et laissez la Lumière faire ce qui est à faire dans votre corps comme dans vos relations, comme dans tous les pays de cette planète.

Ce qui s’étale sous vos yeux n’est que le reflet de la peur. Dans les actes les plus violents, dans les actes les plus insensés que vit cette terre en cette période, il n’y a rien d’autre que la peur. En l’Amour, rien de tout cela ne peut exister. L’Amour vient vous éprouver mais aussi vous conforter à la vérité de l’Amour. Aussi bien celui que vous connaissez, humain, que sa jonction, si je peux dire, avec l’Amour inconditionné qui, comme vous le savez, ne dépend ni d’affections mais répond simplement à ce qu’est la vie, à la Grâce et à l’Intelligence de la Lumière. Il ne peut y avoir d’autre salut que celui de votre Éternité, de la reconnaître en tout point, en toute chose, en chaque minute de votre vie.

Bien sûr, et vous l’avez peut-être vécu, nombre d’éléments vous ont été communiqués pour vous rapprocher de cela, que cela soit les contacts avec la nature, que cela soit des informations plus anciennes que nous vous avons communiquées depuis fort longtemps. Aujourd’hui, même tout cela ne doit plus vous préoccuper, aucune date ne doit être recherchée, aucun plaisir ne doit être recherché, si ce n’est le plaisir de l’Amour et de la Grâce qui se manifestent spontanément, comme vous le savez, sans effort et sans volonté.

Tournez-vous vers vous-mêmes, tournez-vous vers cette Lumière qui brille au Cœur du Cœur et qui n’a pas besoin d’être projetée, mais qui est votre nature. Si vous acceptez l’Amour, si vous ne luttez pas contre les peurs – en vous tournant plutôt vers l’Amour –, alors vous constaterez que ce qui peut rester encore de mémoires, de résistances ou d’éléments difficiles s’atténueront d’eux-mêmes, non pas parce qu’ils disparaîtront mais parce que vous aurez trouvé l’Amour en vous, l’Amour de vous-mêmes, l’Amour de la Vie en sa totalité et en son entièreté. Là est le Christ, il n’est nulle part ailleurs.

Bien sûr, nombre d’évènements surviennent chaque jour à la surface de cette terre, qu’il s’agisse de modifications géophysiques, qu’il s’agisse des peurs et de la violence qui se manifestent, mais aussi de la Grâce et de l’Amour qui est là, si vous savez regarder avec le vrai regard et non pas celui de l’apparence, et non pas celui de la satisfaction de vos désirs ou de vos plaisirs. L’Amour vous rassasie, il ne peut rien exclure ni rien permettre de fâcheux d’arriver à ce que vous êtes en éternité.

En ce jour particulier, comme en chaque jour qui va passer maintenant qui doit vous amener à l’inéluctable, il n’y a que la vérité de l’Amour. Alors en tant que humaine comme vous aussi, je viens vous enjoindre de prier à chaque minute de votre vie, non pas de la prière stérile qui vient des religions mais la prière du Cœur qui n’a pas besoin de mots, qui n’a pas besoin d’expression autre que de se rapprocher toujours plus de votre Centre, de votre poitrine, de votre Éternité. Là est le seul recours, là est la seule nourriture, car toutes les nourritures extérieures vont bientôt cesser. Mon Appel résonnera et les Trompettes retentiront au moment où la Grâce l’aura choisi. Mais tenez-vous prêts car Il vient comme un voleur dans la nuit, et il peut venir dorénavant n’importe quand pour chacun de vous mais aussi n’importe quand pour l’ensemble de la terre, quel que soit votre positionnement, quelles que soient vos peurs, quelles que soient vos vibrations, quel que soit votre âge.

Il est temps maintenant de laisser toutes les croyances s’éteindre, s’évanouir d’elles-mêmes par la puissance de la Grâce. Rappelez-vous, vous n’avez rien à faire, aucun effort, car l’Amour est simple et simplicité. Il ne s’embarrasse d’aucune explication, d’aucune lignée, d’aucune Vibration ; simplement il est là, là où tout est évident, là où tout coule de source.

Ainsi vous êtes appelés à la Grâce, non plus par moments, non plus comme un état qui survient à certains moments, mais bien comme un état permanent et indicible et indélébile où rien ne peut être comme avant. Ainsi le papillon éclot ; certains d’entre vous ont déjà pris leur envol vers l’Éternité. Vous qui êtes encore dans votre vie ici sur terre, retenez que l’essentiel est l’Amour. Aucune plaie, qu’elle soit d’argent, qu’elle soit affective, ne peut empêcher l’Amour de venir la cicatriser, dès l’instant où votre conscience se détourne de ces plaies et se tourne en totalité vers l’amour manifesté, l’amour humain, je le répète, comme l’Amour inconditionné. Tout ce qui se présente à votre conscience, dans votre vie, n’est là que pour vous aiguiller, vous titiller si vous préférez, et vous emmener là où est votre vraie place, celle qui ne souffre d’aucune contrainte de temps ou d’espace, d’aucun âge, d’aucune condition ou d’aucune supposition.

Aujourd’hui je viens vous appeler, en tant qu’humaine comme vous, accompagnant sa création jusqu’au bout, à laisser œuvrer en vous le Christ. À regarder et à poser vos mains chaque jour avec un regard renouvelé qui ne dépend pas de vous, qui ne dépend pas de vos conditions mais qui dépend uniquement de l’Amour. Soyez vigilants et soyez attentifs à cet amour-là. Faites que vos yeux et votre conscience ne voient chaque jour que l’Amour, quelles que soient les difficultés, quelles que soient les souffrances dans vos corps ou dans vos vies. Seul l’Amour est capable de vous guérir ; aucune science, aucune médecine aujourd’hui n’est nécessaire dès l’instant où l’Amour se manifeste en vous depuis votre Cœur-Centre et dans chacune de vos cellules. Là est la seule joie, celle qui ne tarit jamais, celle qui ne s’éteint jamais.

Alors je ne vais rien vous délivrer de nouveau mais bien plus vous encourager à vivre les évènements quels qu’ils soient, dans votre vie comme au niveau collectif, avec la même intensité et surtout le même amour. De quelque façon vous soyez touchés ou affectés, l’Amour grandira toujours dès l’instant où vous vous retournez vers lui, dès l’instant où votre prière silencieuse vous accompagne à chaque regard et à chaque respiration que vous portez sur ce monde. Retenez, de manière plus évidente que jamais, sans chercher, sans réfléchir, que l’Amour est la réponse et que celui-ci est le même pour chacun de vous comme pour un Archange, comme pour la moindre vie la plus minuscule sur cette terre. Sans amour, vous allez le vivre si ce n’est déjà le cas, il n’y a pas de possibilité d’Éternité. L’Amour est dorénavant le baume qui va venir combler tout ce qui est nécessaire.

Retenez que cela est fort simple et que l’éphémère ne peut se contenter de ce qui est simple – seule l’Éternité le peut. Votre Esprit de Vérité, votre Impersonnel, votre Esprit du Soleil, le Chœur des Anges, tout ce qui vous a été transmis depuis ces nombreuses années trouve aujourd’hui un accomplissement naturel et spontané des grâces de l’Amour et de la Vie. Encore une fois, quoi que vous soyez affectés dans votre chair, dans vos émotions, dans vos pensées, dans votre vie, cela s’éloigne de vous dès l’instant où vous vous tournez uniquement vers l’Amour – qui est en vous avant d’être manifesté sur terre par les Trompettes, par le Christ, par mon Appel et par les tribulations que la terre commence à vivre déjà depuis de nombreux mois. Tout cela ne fait que passer et passera, seul l’Amour demeurera.

Alors, en tant que sœur humaine, je vous engage à aller toujours plus profondément en vous, vers cet amour qui ne demande qu’à éclore malgré tout ce que vous pourrez nommer karma, blessure, souffrance, de quelque nature que ce soit. Tournez-vous vers vous-mêmes, non pas en tant que personne bien sûr, mais en votre éternité, en votre esprit, là où bat votre cœur. Tout est là, absolument tout, il n’y manque rien, et de manière de plus en plus visible à votre conscience, à vos yeux, à vos sens. Tout le reste, quelle que soit votre dose de souffrance ou d’inconfort, ne fait que passer et passera d’autant plus vite que vous accepterez ce que vous êtes, cet Esprit de Vérité, cette pureté d’amour qui n’a que faire des masques sociaux, des masques de l’apparence, de votre condition physique, de votre condition familiale, qui ne dépend de rien et qui pourtant agit sur tout avec la même équanimité.

Faites-en de même en votre conscience, conformez-vous au modèle que vous voulez, que cela soit le Christ, que cela soit Bouddha, que cela soit moi, que cela soit Krishna ou quelque nom que vous vouliez, cela n’a pas d’importance, c’est votre ultime béquille. Il est temps maintenant de marcher et d’affronter ce que vous êtes en Vérité.

Chaque jour et chaque nuit vous apportera à chacun de vous, selon vos modes de communication, je dirais, ce qui est utile pour vous approcher toujours au plus juste de la simplicité de votre cœur, de la simplicité de l’Amour, de la simplicité de la Vérité. Vous n’avez besoin ni d’émotions ni de compréhension, vous avez besoin juste d’être là, vacant à vos occupations quelles qu’elles soient, dans le même état de prière intérieure et de silence. Si vous faites ainsi, les grâces vous inonderont de façon souvent surprenante et nouvelle pour chacun de vous, vous donnant à voir la Vérité qui sous-tend l’apparence de ce monde, l’apparence des liens, l’apparence des erreurs de cette humanité privée de sa divinité.

Cela se termine enfin. Avec vous, nous chantons des louanges maintenant, afin que mon Appel se traduise en quelque sorte par une plus grande intensité de conversion, si je peux dire, à la vérité du Cœur. Les croyances, comme vous le voyez, se défont les unes après les autres, vous laissant à nu, parfois sans repères, sans pouvoir vous appuyer ni sur la Lumière – apparemment –, ni sur les religions, ni sur la famille, ni sur quoi que ce soit. Tout ceci n’est qu’une injonction à aller vers vous avec légèreté, avec plénitude et avec grâce. Pour cela, bien sûr, tout ce qui est de l’ordre de votre personne, de la personnalité, de votre histoire enfin au sein de cet éphémère, doit passer réellement et concrètement au second plan, non pas par un effort de volonté mais simplement par la grâce de l’Amour.

Mettez l’Amour devant en toute chose, mettez la Lumière, laissez la Lumière être. Elle est ce que vous êtes, elle n’a pas besoin de vous, elle a besoin de votre être profond, votre être Éternel, celui qui se reconnaît en moi, en le Christ, comme en tout sage et en tout saint. Redevenez comme ces enfants, vivez l’Instant Présent. Soyez vigilants et attentifs, non pas pour comprendre, non pas pour rejeter, non pas pour solutionner, mais bien plus pour être vous-mêmes de plus en plus, si je peux dire, accaparés par votre Éternité. Votre éphémère se poursuivra jusqu’à mon Appel, avec bonheur, avec élégance et avec facilité, dès l’instant où vous vous appuyez sur votre Cœur et votre Éternité, et sur rien d’autre.

Aimez, aimez chaque circonstance de votre vie, chaque rencontre, avec une intensité, si je peux dire, décuplée par rapport à ce que vous avez vécu avec les vibrations, avec votre Supraconscience, car là, dorénavant, vous touchez le Cœur du Cœur – c'est-à-dire l’Esprit – qui n’a que faire des vibrations, qui n’a que faire de ce qui passe, qui n’a que faire même de l’Ascension, puisque l’Esprit se révèle. Il est lui-même révélé à lui-même et donc ascensionné en lui-même.

Si vous adoptez ces préceptes, chaque jour de votre vie et chaque souffle de votre vie se remplira de plus en plus de Joie, de Légèreté, d’Évidence. Même dans les problématiques à résoudre dans votre chair ou dans votre tête, cela n’aura plus la même importance ni la même densité. Vous deviendrez alors de plus en plus légers. Ne cherchez pas de solutions, ne cherchez pas d’explications, ne vous appuyez plus sur quelque croyance que ce soit mais devenez le roc éternel de votre Cœur du Cœur, en l’Amour et en la Grâce.

Cela vous est ouvert sans condition de vibration, sans condition de karma, sans condition de croyance. Soyez spontanés et soyez vrais, laissez parler la Lumière, même par vos mots. Ne réfléchissez à rien, laissez la spontanéité et la Grâce vous envahir au-delà de toute saturation et de toute limite. Il n’y a rien d’autre à faire. Bien sûr, les peuples de la nature sont toujours à votre disposition, bien sûr chacune de vos relations, chacune de vos affections est là pour vous montrer cela. Et même vos ennemis, en tout cas ceux que vous pourriez considérer comme des ennemis opposés à votre grâce, ne sont là que pour vous affermir dans la Grâce et rien d’autre.

Les circonstances de ce monde, au niveau individuel et collectif, comme peut-être vous vous en êtes déjà aperçus, sont en train de changer du tout au tout. La superposition de l’Éternité et de l’éphémère met fin à l’éphémère, le vôtre comme celui de toute légende ou de toute histoire, comme de toute croyance. Être soi-même, c’est bien sûr être humble, c’est bien sûr être transparent. C’est surtout ne plus être attaché ni accroché par quelque élément de votre histoire, par quelque souffrance de ce corps ou quelque difficulté de relation que ce soit. Si vous avez l’intelligence – toute humaine – de mettre l’Amour devant, alors l’Intelligence du cœur se dévoilera avec d’autant plus de majesté que vous avez lâché ce à quoi vous teniez.

Le temps de la Résurrection est arrivé, vous faisant dire sur votre croix, quelle qu’elle soit : « Père je remets mon Esprit entre tes mains ». Là est la Résurrection, là est l’Ascension, là est l’Assomption et là est la Liberté. En dehors de cela, comme vous le voyez dans la société, où que vous soyez en ce monde, les libertés personnelles et individuelles s’amenuisent. Cela est normal car cela représente les forces de résistance qui subsistent encore quand quelque chose se meurt et que le nouveau né n’est pas encore né, que la naissance se fait avec plus ou moins d’évidence pour chacun de vous.

Ne retenez que cela de ce que je vous ai dit en ce jour. L’Amour est simple, la Grâce abonde dès l’instant où votre personne, votre apparence n’est pas sur le devant de la scène. Aujourd’hui, la vie vous appelle à sortir de multiples manières et de multiples façons du jeu de l’apparence de votre personne, inscrite entre la naissance et la mort, afin de vivre votre Éternité et de dire enfin, comme le Christ : « Je suis vivant, je suis re-né de nouveau, je suis ressuscité. ».

Quelles que soient les manifestations de votre monde comme de votre corps, ne traduisez pas cela par une anomalie, une maladie ou une résistance, mais simplement l’éclairage de la Lumière qui vient parfois éclairer violemment ce qui peut rester en vous de croyance, d’éphémère, ou de blocages, comme vous dites. Tout cela ne sont que des jeux qui ne sont rien devant votre Éternité.

Le temps de mon Appel est venu, et les quatre mois et demi qui vous séparent de la fin de cette année vont être, pour l’ensemble de la terre, extrêmement remuants, et c’est autour de ce qui remue et qui bouge et qui change, qui se dissout, que la sérénité du cœur peut se trouver avec plus d’aisance. Faites en l’expérience. Que risquez-vous, qu’avez-vous à perdre quand tout vous est donné avec abondance et grâce ?

Oubliez les rancœurs et les rancunes, oubliez les blessures, oubliez l’avenir car il n’y a pas d’avenir, il y a juste l’Éternité. Tous ceux d’entre vous qui croient encore en l’émergence d’un monde nouveau ici même, dans cette dimension, doivent dorénavant se rendre à l’évidence : ce monde n’a aucune survie possible. Chaque jour vous le montre, que cela soit pour votre corps, qui avance en âge ou qui vient de naître, que cela soit pour la société, qu’elle soit traditionnelle, primitive ou libérale, comme vous dites. Il n’y a aucune solution là-dedans. La vraie solution est en vous, alors laissez cette solution Une – la seule vérité – apparaître sous votre regard émerveillé.

Priez à chaque minute ; vous n’avez pas besoin de mots, vous n’avez pas besoin d’appeler quelque chose qui serait à l’extérieur de vous puisque tout est en vous, nous vous l’avons répété tellement de fois. À vous de le vérifier, à vous de vous établir en cette Demeure de Paix Suprême où aucune blessure ne peut affecter ce que vous êtes en ce monde. Là est votre Éternité.

… Silence…

J’invite donc, en ce jour d’Assomption, l’ensemble de mes enfants et l’ensemble de la vie sur terre à faire reddition à la Lumière, à faire reddition à l’Amour. Quelles que soient vos peurs, l’Amour est toujours plus grand que la plus grande des peurs. Vérifiez-le en votre corps, vérifiez-le à chaque occasion – là est la véritable prière.

Votre seule nourriture va devenir très bientôt ce que vous êtes en Vérité et en Éternité. Cela est déjà le cas, je le sais, pour nombre de mes enfants qui voient leurs habitudes antérieures disparaître, qui voient leurs dernières croyances s’effondrer. Ne voyez pas la blessure, d’ailleurs ils n’y voient pas la blessure, ils y voient simplement l’établissement de la grâce de l’Amour.

… Silence…

Nos manifestations, que cela soient celles de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, que cela soit les peuples de la nature, que cela soit aussi entre vous et un autre frère ou sœur, c’est la même chose. L’Amour ne demande qu’à prendre toute la place ; quelque apparence que ce soit ne tient pas devant l’Amour. Là est votre sauf-conduit et cela va devenir non seulement de plus en plus évident mais je dirais, en quelque sorte, de plus en plus essentiel et vital. Vous êtes l’Esprit, vous êtes l’Amour, vous êtes la Lumière qui a pris un corps comme véhicule. Seule l’Éternité est à même de satisfaire toutes vos plaies, toutes vos blessures, toutes vos histoires et tous vos doutes. Alors n’hésitez pas maintenant à rentrer dans cette prière perpétuelle du Cœur, là est l’Amour et nulle part ailleurs.

… Silence…

Je suis donc venue vous inviter à communier à vous-mêmes et en vous-mêmes, ici même, quels que soient les apports des autres dimensions, quelles que soient les révélations que vous ayez vécues, quelles que soient les rencontres que vous ayez faites sur un plan physique ou subtil, quelles que soient vos expansions de conscience. Laissez la joie être ce que vous êtes, là où il n’y a plus de soif, là où il n’y a plus de questions, là où il n’y a plus d’interrogations, là où il n’y a plus ni temps ni espace, là où est l’Amour nu que vous êtes.

Là est votre seule nourriture et la seule chose essentielle en ces temps troublés de la Terre – qui vont s’amplifier, je ne vous le cache pas, sur une échelle largement plus vaste que ce qui a été vécu jusqu‘à présent. Tout ceci fait partie de l’établissement du règne de l’Amour, du règne de mille ans, en un autre état, en une autre forme et en une autre liberté qui n’a rien à voir avec la liberté telle que vous avez pu la voir dans la structure sociétale de ce monde. Redécouvrez la liberté, non pas celle d’agir en ce monde à votre guise mais celle d’être vous-mêmes à chaque souffle et à chaque minute, à chaque matin comme à chaque nuit. Là est la seule façon de devenir vous-mêmes ce fils ardent du soleil, ce KI-RIS-TI, ce Christ ressuscité.

… Silence…

Permettez-moi aussi, en tant que Mère de l’humanité, d’être présente à vos côtés dès l’instant où vous rentrez en vous. Je dirais même qu’il n’y a plus besoin de percevoir nos présences, de percevoir le Canal Marial, de percevoir vos chakras ou les nouveaux corps, ou les Étoiles et les Portes. Il y a une conscience nue qui est là, qui vous attend, qui ne dépend d’aucune manifestation extérieure – même de la Lumière –, mais qui est la Lumière elle-même, ce que vous êtes.

Alors chaque jour et à chaque instant nous sommes tous en vous, présents à vos côtés et en vous. Nous ne sommes plus simplement en relation ou en communion, nous ne sommes plus seulement en fusion – comme les mécanismes de conscience qu’il vous a peut-être été donné de vivre –, mais c’est l’installation du règne de l’Amour, qui ne dépend d’aucune circonstance ni d’aucun état antérieur.

Ainsi vous vivrez l’état de Grâce et l’abandon à la Grâce sans difficulté, sans avoir besoin de vous isoler, sans avoir besoin de fuir quelque circonstance que ce soit, que celle-ci concerne votre corps, vos relations, votre couple, votre travail. C’est en cela que vous êtes vous-mêmes en votre Éternité, ne dépendant d’aucune circonstance, de rien d’autre que de l’Amour que vous êtes.

Permettez-moi, chers enfants, où que vous soyez sur la terre, au moment où vous lirez ou entendrez ce que je viens de dire, de vous bénir maintenant, où que vous soyez. Après m’avoir entendue, après m’avoir lue, fermez vos yeux et tournez-vous vers vous. Ne vous attachez à rien de ce qui passe, que cela soit une émotion, une pensée, une vibration, une énergie, soyez simplement là. Soyez le réceptacle de la Lumière, soyez le vase sacré qui se remplit et qui se découvre lui-même Lumière.

Je vous apporte ma bénédiction éternelle et infinie.

Je vous apporte ce que vous êtes, en l’Amour et en la Vérité, en l’Esprit.

Ainsi, de cœur en cœur, chacun de vous est apte à faire la même chose, en croisant un inconnu dans la rue, en ayant une contrainte de quelque ordre que ce soit. Soyez en joie et soyez en vérité. Ne réagissez pas, ne calculez rien, soyez vous-mêmes de plus en plus souvent, de plus en plus facilement et avec une plus grande évidence chaque jour. Tout est là, tout le reste ne fait que passer.

Je vous aime, je vous serre sur mon cœur chacun de vous, mon cœur qui est votre cœur.

Ce qui fut ma chair est aujourd’hui votre chair. Ce qui est mon Esprit est votre Esprit, de toute éternité. Tout est là, tout est en vous. Acceptez-vous cela ? Vérifiez-le par vous-mêmes, n’y croyez pas. Je vous aime et je vous bénis, où que vous soyez, en quelque jour que vous lisiez ou entendiez ce que je viens de dire. Il n’y a rien de nouveau, vous voyez. Bien sûr il y a eu des tas d’évènements intérieurs qui se sont produits, qui vous ont amenés jusqu’au Soi, jusqu’à l’Absolu, jusqu’à l’Impersonnel. Aujourd’hui il n’y a plus d’étapes, l’ensemble des Œuvres est réalisé, l’ensemble des Noces se sont réalisées. Il y a juste à vous éprouver vous-mêmes et à vous établir en votre Éternité.

De Cœur en Cœur, que la Grâce et le Christ vous accompagnent à chaque minute et à chaque seconde. Je vous aime.

Au revoir.


* * * * *

_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Aoû - 07:20 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom