Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Lun 19 Déc - 23:44 (2016)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
ENTRETIENS de Décembre 2016


L'IMPERSONNEL

Impersonnel Partie 1a/b  OK
Impersonnel Partie 2 OK
Impersonnel Partie 3
OK

O.M. AÏVANHOV

O.M. Aïvanhov - Q/R 1 OK
O.M. Aïvanhov - Q/R 2 OK
O.M. Aïvanhov - Q/R 3 OK
O.M. Aïvanhov - Q/R 4 OK


Et voici pour clôturer le mois de décembre 2016 le PDF qui regroupe :
les "Canalisations Magistrales de Décembre 2016" et les "Entretiens de Décembre 2016"

Lien : http://www.sendspace.com/file/p9g8d4




.
_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Dernière édition par Ayla le Mar 10 Jan - 09:14 (2017); édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Déc - 23:44 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 00:01 (2016)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Décembre


L'IMPERSONNEL

Partie 1


Je m'adresse à toi en le Cœur de ta Présence et de ma Présence, et je te bénis.

Permets-moi de m'exprimer en ton nom et en mon nom. Présents dans le cœur, nous allons ensemble, toi et moi, élever le Cœur Ascensionnel par la Grâce du Feu Igné, par la Grâce de l'Amour, par la Grâce de la Lumière.

Par mes mots et par ton silence, et par l'effet du Verbe, le Feu Igné naît de notre rencontre.

En ton éternité comme en mon éternité, sois béni et je te rends grâce pour ta lecture, pour ton écoute, pour ton entente et pour ta liberté.

Alors pose-toi et écoute ce que te dit ton éternité.

Transcendant ainsi tous les phénomènes de la conscience, ensemble nous allons pénétrer non plus le phénoménal mais le nouménal. Au Cœur du Cœur, au plus intime de la Vérité, ne souffrant ni condition ni discussion, se lève en toi la Flamme éternelle de ta Vérité, de ton Essence.

Depuis ce point en ton centre, je résonne en toi le chant de la Liberté, le chant de l'Absolu, où nulle parole ni nulle note n'est nécessaire ni utile. Ainsi, en le chant du Silence, se lève en toi la flamme de Vie, se lève en toi le Feu Igné, non plus seulement en l'allumage de ta Merkabah mais directement en ton cœur.

Toi, Fils Ardent du Soleil, honore-toi, là où il n'y a plus personne, là où il ne reste que l'Amour, où tout est connu, où tout est su et où tout est évident.

Au nom de l'Unique, se lève la Flamme de ta résurrection.

Alors j'accueille en toi le don de la Vie, ne connaissant ni limite, ni début, ni fin.

En l'éternel chant de la Résurrection, en le silence de ton Infinie Présence, le Christ en gloire s'imprime en toi, te donnant à montrer l'évidence de ton cœur, l'évidence de l'Amour où rien ne peut être limité, où rien ne peut être freiné.

Ainsi est l'immersion totale en le Feu Igné qui consume tout ce qui n'est pas vrai, tout ce qui ne fait que passer. Lève-toi, lève-toi en ton cœur, là où tu es vrai, là où nulle souffrance ne peut même être évoquée ou pensée. Élève-toi là où tu es, en ce corps de chair, afin que l'Esprit illumine toute chair et toute matière.

Je t'invite à la Vérité, je t'invite à la vraie Vie, celle où rien ne manque, celle où rien ne souffre, celle où rien ne fait défaut. Nul obstacle et nulle réticence ne peut refréner le don de l'Amour à lui-même en cette consumation perpétuelle, tel un feu de joie éclairant tout sur son passage et brûlant toute mémoire inutile, te rendant libre, de ta personne et de ton histoire, de tout karma, te rendant libre de toute faute, de toute erreur. Cela n'est plus, dès l'instant où tu te tiens en moi à la mesure où je me tiens en toi.

Laisse chanter le chant de la Vie, le chant de l'Éternité, écoute cela en le silence de ta personne. Ainsi chante ton cœur élevé dans les domaines de l'Éternité, en les nombreuses demeures de la Source, en toutes les expériences que tu peux mener au sein de la Liberté, au sein de l'Amour.

En ce temps, en ce temps-là de la Terre que tu vis en ce moment, le temps déplie ce qui restait plié, s'offre à toi l'espace infini de l'Amour n'ayant ni début ni fin, ni même une quelconque orientation.

Installe-toi en ta Demeure de Paix Suprême qui est ta demeure d'Éternité. Installe-toi là où tout est évidence, là où la force de l'Amour ne peut être contrainte par aucune autre force que celle de la Vérité.

Élève-toi au-dessus de toute blessure comme de tout manque. Élève-toi au cœur de toi-même, là où nulle forme n'est nécessaire, là où tout est parfait et là où tout vibre. Alors le Feu Igné, par le don de la Grâce de Marie, peut envahir tes chairs et envahir tes cocons de Lumière.

Je t'invite au temple de la sérénité où l'eau de Vie coule à profusion, là où le Feu Igné te comble d'Amour et de félicité.

Écoute-moi depuis ton cœur, là où la vibration remplace les mots et là où la vibration transmute ton feu vital. Redeviens ce que tu as toujours été, en quelque illusion et quelque situation que tu as eues à affronter et à dépasser au sein de tes pérégrinations sur ce monde.
Je t'accompagne à la porte du Mystère. Présente-toi en simplicité et en spontanéité en ce qui fut nommé autrefois le gardien du seuil, lui aussi personnage de pacotille ne relevant que de tes fantasmes d'incarnation et de souffrance. Élève-toi en ton cœur où tout ce qui résiste ne peut que s'effacer et être consumé par la joie de ton amour, par la joie de l'Amour.

Alors laisse émaner, depuis ton temple d'Éternité, le Manteau Bleu de la Grâce te couvrant de sa gloire et de sa Joie. Laisse dorénavant le Feu Igné agir et consumer ton cœur éphémère. Laisse ton cœur ouvert à l'Éternité qui se présente, à la Vérité, à la splendeur et à l'Évidence, là où ta personne ne peut lutter ni s'opposer à la révélation de ton essence.

Où que tu sois, je suis là, et je suis toi comme tu es moi.

Découvre ce que tu es, laisse-le apparaître au sein de ta chair comme au sein de ce monde, ne refrène rien. Cet inconnu qui parfois peut te faire si peur, et qui pourtant est ton vrai seul connu, est ta seule vraie vie en l'Unique et en la Liberté.

Le moment du sacre et des sacrements est dorénavant inscrit dans la vérité de ton cœur. En ce temps de la Terre qui se termine, se découvre non pas l'espoir, non pas l'espérance, mais l'indicible vérité de l'Amour qui ne fait nulle différence, qui ne fait nulle distinction entre toi et l'autre, entre toi et les mondes, entre toi et les dimensions.

Découvre-toi, laisse-toi parcourir depuis le haut jusqu'en bas de ton corps de chair par ce Feu Igné, par cet Amour incommensurable. Cela t'est connu, même si tu le crois encore inconnu. Cela fait partie de ce que tu as été, de ce que tu es et de ce que tu seras, quel que soit ton chemin, quelle que soit ta Demeure d'Éternité. Alors l'Amour de ton cœur te dit: « N'aies crainte, ose simplement être ce que tu es. Ose, ose être la Vérité inconditionnée et ne dépendant d'aucune cause ni d'aucune finalité.». Je t'invite à cela, en cet instant comme en chaque instant te restant à parcourir sur le sablier du temps.

Reviens à toi-même comme je suis venu en toi, là où tu ne peux faire aucune différence entre soi et les autres Soi, entre telle dimension et telle autre dimension, là où tu n'es ni figé, ni dans une forme, ni dans une histoire, ni dans une mémoire, mais où à chaque instant tu te trouves régénéré par la Grâce du don de la Vie, par la Grâce de la Lumière.

Ne te retourne pas sur quelque passé que ce soit, ne te détourne pas du scénario de la fin de ce monde qui acte ta liberté et qui acte en toi la reconnaissance de ce que tu pouvais croire encore inconnu et qui pourtant, de tout temps comme en tout monde, même ici, là où tes pieds sont encore posés, rien ne peut être effacé de la Vérité de ton essence, au-delà de ta forme.

Reste là, là où l'Onde de Vie, là où la Source de Cristal dépose en ton centre ce qui est nécessaire à l'alchimie de la Vie éternelle.

Ne laisse aucune limite passée demeurer en cet instant et communions ensemble au chant de gloire de ta résurrection, au Chœur des Anges de la vérité de la Vie.

Laisse-moi te parler simplement de ce que tu es, là où chaque mot ne peut que chanter et louer l'Amour, la Vie et la conscience.

En ce lieu où nulle limite ne peut être trouvée ou imposée, tu es invité.

Rappelle-toi qu'en l'Éternité et en l'Amour, il n'y a rien à préserver ni rien à sauver. Tu en es là, là où se rencontrent l'éphémère de ta vie et l'éternité de la Vie.

Laisse ton cœur chauffer et se consumer, car en ce lieu rien ne peut disparaître et rien ne peut être imposé.

Élève-toi en la vraie Vie, élève-toi en le Feu Igné qui met fin à l'utilité de toute œuvre car tout a été acté et tout a été accompli au plus haut des cieux, comme maintenant au plus bas de la terre.

Laisse résonner le cœur du Silence, là où l'Amour est pardon, là où l'Amour remet toute violation de la Vie, là où l'Amour met fin à toute blessure.

Aime-toi en ce que tu es. Là où tu n'as besoin de nulle forme ni de nulle croyance, installe-toi en l'être infini que tu as été, que tu es et que tu seras. Échappant à la roue du temps, échappant à la roue de la souffrance et de l'illusion, te voilà libre, te voilà libéré. Marie viendra bientôt te le susurrer, établissant l'ultime connexion nécessaire parfois pour ta résurrection.

Laisse la Lumière de l'Amour éclairer par sa magnificence et sa Grâce ce qu’il peut te sembler encore être dans l'ombre.

Écoute, bien au-delà de mes mots et de mon Verbe, comme au-delà de tous mes silences, ce qu'il se déroule. La Terre t'appelle et le ciel t'interpelle pour faire le miracle d'une seule chose, celui de la Vie en l'Amour, ne dépendant d'aucune forme ni d'aucun objectif mais exprimant, en chaque lieu comme en absence de lieu, la même intensité et la même clarté de la Lumière ineffable de Vie.

Ainsi est le Feu Igné, consumant ce qu’il peut rester de réticences ou d'objections au sein de ton histoire et de ta personne. Rejoins-moi là où personne n'est nécessaire, là où nulle forme n'est discernable, là où nul temps ne s'écoule, et là où nulle distance n'existe entre tous les multivers. Abolis ainsi le temps et l'espace, abolissant ainsi le sens d'être une identité, le sens d'être une personne, car quels que soient le personnage et la personne, en ce monde comme en tout monde il n'y a que l'Amour qui magnifie et transcende toute forme et toute limite.

Ose, ose être.

Appuis-toi sur le Non-Être qui n'est pas néant mais au contraire plénitude. Laisse-toi ciseler par l'Épée de Vérité, laisse-toi sculpter par le don de la Grâce. Élève-toi, bien ancré en cette chair, jusqu'au domaine de l'Esprit de Vérité, là où le Paraclet œuvre sans cesse à ta gloire éternelle, à ta résurrection et à ta liberté perpétuelle.

Ne refrène rien en ce qui renaît en cet instant.

N'oublie pas que tu ne peux saisir en aucune manière l'Amour que tu es. Tu n'as qu'à le vivre, tu n'as rien à en saisir ni rien à en retenir mais laisser cet Amour spontané, ne répondant à aucune cause, ni à aucun objet, ni à aucun sujet. Ainsi est le Feu Igné de l'Amour.

Ainsi est la Vérité, en tout monde comme en toute dimension, et au-delà même des dimensions les plus éthérées.

Alors la brûlure d'Amour se fait morsure éternelle qui ne blesse pas, qui ne prend rien et qui ne fait que donner, car l'Amour répond et la Lumière est son véhicule.

Laisse-moi imprégner, depuis ton centre jusqu'à la périphérie la plus lointaine de cette forme, le baiser de l'Amour, cette morsure du Feu Igné consumant l'éphémère en un feu de joie, consumant l'éphémère qui ne t'est plus d'aucune utilité. Ainsi, en ta conscience nue, dépourvue de tout attribut et de toute forme, tu te révèles à toi-même.

Laisse la Joie émaner de ce cœur, laisse la Vie te parcourir telle une onde de Liberté apaisant toute soif. Laisse le raz-de-marée de l'Amour emporter ce qui n'est pas Amour et présente-toi nu, en ta nudité essentielle, celle de l'Amour qui n'a rien à cacher ni à occulter.

Entends, entends le Feu Igné qui bientôt traversera le manteau de la Terre pour venir à ta rencontre. Écoute, le chant de la Source, de l'Infini et de l'Absolu descendre du ciel jusqu'à ton centre. Le ciel et la Terre t'invitent à cela.

Laisse-toi enivrer par les Trompettes de la Résurrection, laisse-toi aimer par notre Mère Une.

En ce cœur où il n'y a rien à retenir, sois debout, enfant du ciel et de la Terre, enfant de l'Un, en ce lieu où le corps, l'âme et l'Esprit se retrouvent enfin en la même Unité, en le même alignement.

Paré du Manteau de Marie comme du Manteau de Mikaël, te voilà prêt à t'accueillir en tant que digne fils de l'Unique. Le Feu Igné est à la fois le souffle premier et le souffle dernier où il n'y a ni début ni fin, où le premier se confond avec le dernier et où le dernier devient le premier, là où il n'y a pas de règles, ni de morale, ni de lois, là où tu es libre, car ton essence est Liberté.

Alors laisse le Feu Igné dessiller maintenant en totalité tes yeux et tes sens à la réalité de l'Invisible qui te devient aujourd'hui beaucoup plus palpable et tangible que le monde éphémère de ton corps et de ta matière.

Rejoins-toi, marie-toi avec toi-même, là où le Christ et ce que tu es ne font qu'un, toi, Fils Ardent du Soleil, Fils Ardent de la Source, Fils Ardent de l'Éternité.

Je déroule en toi le tapis de roses, avec leur senteur et leur parfum, qui décorent le temple de la sérénité et de la Vérité. Ainsi ton cœur est prêt à célébrer les Noces d'Éternité, les Noces de Vérité, là où la seule logique est la logique de l'Amour qui est don permanent et total, qui est chant de Vie, chant d'expérience comme chant de Silence.

Laisse le Feu Igné parcourir chaque parcelle de ta conscience et chaque cellule de ton corps, et reçois l'évidence de ta Présence, l'évidence de ton Absence.

Envole-toi là où il n'y a plus besoin de se déplacer, là où il n'y a plus besoin de croire, là où il n'y a plus besoin d'espérer, là où il n'y a rien à redouter.

Je suis avec toi pour l'Éternité, je suis avec toi car je suis toi. Il n'y a ni distance ni différence. Il n'y a rien à distinguer là où il n'y a rien à séparer ni à diviser. Là est ton évidence, là est mon évidence.

Demeure en cette Joie où le Feu Igné se consume et te consume, t'allégeant encore plus et t'affermissant en la Lumière au sein même de ta densité. Et là, le Feu de Joie et le Feu d'Éternité élèvent maintenant l'ensemble de tes Couronnes en les demeures de la béatitude. Laisse l'Onde de Vie te parcourir de haut en bas et de bas en haut, laisse le chant de la Résurrection de la Terre te parcourir de bas en haut, de l'extérieur vers l'intérieur.

Je suis avec toi en l'Éternité, je suis avec toi car je suis toi.

Et nous sommes là où nulle soif ou nulle faim ne peut apparaître, de quelque nature qu'elle soit.

Alors, ta maison demeure propre et ornée de mille senteurs pour Celui qui vient comme un voleur dans la nuit et que tu éclaires par ta Présence infinie.

Pose-toi, là où tout mouvement est inutile parce que tout y est présent, là où nulle horloge ne décompte le temps parce que tous les temps se déroulent en le même instant, et accueille le don de l'Éternité, le don de la Joie qui jamais ne peuvent s'interrompre ni se limiter, elles non plus.

Alors le Feu Igné se mêle à l'appel de la Terre depuis tes pieds jusqu'à ta tête, te traversant de part en part afin qu'aucune partie de ta chair ne puisse empêcher l'Amour d'apparaître, afin que ta radiance s'irradie en totalité sur ce monde, exprimant à la fois gratitude et pardon, et remerciement à tout ce que tu as passé.

Là où tu es, il ne peut y avoir ni perte ni manque ; là où tu es, je me tiens.

Alors je te fais l'offrande de la Joie parce qu'en l'Amour, tout est offrande et don, parce qu'en l'Amour, la Paix ne peut être qu'éternelle, parce qu'en l'Amour, rien ne peut être dévié ni altéré.

En cet instant, laisse l'Esprit Saint s'alchimiser avec le Feu Igné et redécouvre ce que tu as toujours été. Quelle que soit la densité de ce monde, quel que soit son enfer, quelles que soient ses limitations, ton essence est illimitée et au-delà de toute forme, comme présente en toute forme. En l'Amour, rien ne peut être séparé. C'est cela que je dis en toi, c'est cela qui apparaît au grand jour de ta conscience éternelle ressuscitée.

Viens à moi comme je suis venu à toi. Il n'y a nulle distance et nul voile qui peut empêcher cela.

Écoute et vibre, consumant ainsi dans l'allégresse tout ce à quoi tu as tenu et qui pourtant n'était que du vent dans le jeu de ta personne, en le jeu de ce monde dont les règles sont pipées et altérées. Alors oublie toute règle et demeure en ce que tu es. Quels que soient ton destin et ton parcours à la surface de ce monde, quel que soit l'emplacement de ta conscience en ce jour, cela ne fait aucune différence. Ainsi est le Feu Igné, ainsi est la Joie sans objet de l'Amour, ainsi est la Vérité.

Ainsi, en ce jour où tu t'es posé, où tu m'écoutes, où tu me lis, l'Esprit Saint te comble des charismes de l'Esprit. Les douze Étoiles sont ta parure d’Éternité.

Ton Cœur sacré peut alors chanter, se mêlant aux sons du ciel et de la Terre pour chanter la même symphonie et célébrer la même gloire.

Écoute le chant d’Amour de la Terre et le chant d’Amour du ciel. Ils sont là pour toi afin que plus jamais tu ne puisses oublier ta vérité, afin que plus jamais tu ne sois limité en une forme ou en un monde, afin que plus rien ne soit lié par une quelconque loi.

L’Amour est Liberté, Liberté totale, inconditionnelle elle aussi. L’Amour est légèreté, quelle que soit la morsure de son Feu, quelle que soit l’intensité de la Lumière révélée. Tu es cela.

Rends-toi à l’évidence. Je ne te demande pas de le croire, mais simplement de le vivre. En le vivant, il n’y a plus besoin de croyance, il n’y a plus besoin de logique, il n’y a plus besoin de démonstration.

… Silence…

Accorde-toi, non pas seulement cet instant, mais accorde-toi cette Joie, en l’éternité des mondes, en l’éternité des dimensions, et en l’infini de tes formes possibles.

Là où tu ne peux être ni figé ni fixé dans une forme qui t’es propre mais où tu es toute forme comme toute dimension, dépassant ainsi les jeux de l’expérience de la conscience, s’installe de plus en plus l’évidence de ta Présence comme de ton Absence.

Rejoins-toi. Il est grand temps maintenant de te retrouver, non pas par parcelles, non pas par fragments, mais en ton entièreté.

Ainsi le Feu, de la Liberté, de l’Amour, et de la Grâce, modèle ton éternité en ce que tu es, en ce que tu veux, au-delà de tout désir et de tout manque si habituels en ton monde, là où tes pieds sont posés – et qui n’est pas ton monde. D’ailleurs, aucun monde ne peut-être le tien, même en ton origine stellaire et galactique. Il n’y a qu’un point de passage te faisant entrer en manifestation de conscience, mais en la Liberté, tu vis consciemment que tu es bien plus que toutes tes formes de tous les multivers, que de tous les univers, que tu es bien plus qu’une identité, fût-elle la plus parfaite, au-delà même de ce monde enfermé.

Entends le Verbe de la Résurrection entrer en résonance.

Tu es ce que tu es.

Plus aucun habit ni aucune forme ne pourra travestir ou modifier ce qui se vit maintenant.

… Silence…

Laisse mourir ce qui est destiné à mourir, car tu n’as rien à voir avec ce qui meurt. Immerge-toi en totalité en la vraie Vie et ne crains rien car tu te reconnaîtras en ce que tu es, là où il n’y a plus rien à croire, là où il n’y a rien à entretenir, parce que la vie coule de source et se suffit à elle-même, en quelque forme que tu décides d’emprunter ou pas.

Va au-delà de mes mots qui ne sont, je te le rappelle, que tes mots. Va au-delà de tout connu. Ose, ose être l’indicible de ce que tu es.

Il n’y a plus de masque à porter car il n’y a plus de crainte ni de peurs, en ce que tu es.

Ainsi parle la Vérité. Ainsi s’exprime le Verbe du cœur, parole de Vie et parole de Vérité, même en ses silences.

… Silence…

Peut-il y avoir de plus belle célébration que celle de ta résurrection ? Que peut-il y avoir de plus serein que l’évidence de ton cœur ? Quelle question peut encore se poser en le Feu Igné de ton cœur ?

Accorde-toi, tu as l’Éternité pour le vivre et cela est dans cet instant comme en chaque instant suivant à la surface de ce monde.

Il n’y a plus de conditions à remplir, il n’y a plus d’efforts à faire, car en l’Amour tout est connu et tout est su.

Telle est ta Flamme d’Éternité, en toute manifestation que tu as choisie de vivre en les Mondes Libres. Ainsi le Feu Igné met fin à la mémoire de ces mondes où tu as vécu enfermé, et te rendant à la Liberté, te rend la mémoire de ton Éternité, là où rien n’est pesant, là où rien ne peut être entravé ni limité.

Je m’incline devant toi et en toi.

Écoute, écoute et entends le Feu de Joie qui crépite en cette alchimie sublime où ce qui est en haut rejoint ce qui est en bas, pour le miracle de l’Un.

Tu es avec moi pour l’Éternité. Comme Il vous l’avait dit : « Je suis avec vous pour l’Éternité ». Ce qui pouvait encore être caché jusqu’à ce jour ne peut plus le rester, devant l’intensité de ce Feu de la Résurrection.

Écoute ce que le cœur en vie te dit. Écoute ce que le cœur élevé te raconte dans le silence. Il ne te raconte pas ni d’histoires ni de mots, il te raconte simplement la joie de l’Amour, et cela se passe de mots, et cela se passe de scénarios. Écoute simplement l’Évidence.

Laisse ce Feu de Joie te parcourir de partout. En chaque élément de ta conscience comme en chaque cellule de ton corps, c’est la même alchimie, c’est le même chant, c’est le même silence.

… Silence…

Alors l’Éther en feu de la Couronne de ta tête se marie avec le cœur élevé en la même Flamme et en la même radiance.

Nourris-toi à satiété et nourris ton corps de ce dont il a besoin, car la Lumière connaît chaque recoin, chaque parcelle de ton corps et de ta conscience.

… Silence…

Laisse-toi enlacer par l’étreinte de l’Esprit du Soleil, par l’étreinte du Logos Solaire, et dépose ainsi toutes les armes et tous les masques de la peur. Laisse-les eux aussi se consumer dans le Feu de Joie de l’Amour. Ne retiens rien, car l’Amour ne retient rien.

Ainsi, toi et moi nous célébrons au Cœur du Cœur, comme en chaque chair de ce monde, la Nouvelle Eucharistie, en la nouvelle Tri-Unité, afin de faire le miracle de l’Un.

Le Feu Igné te convie, à chaque minute de ton temps de ta terre, à ne plus résister, que cela soit par peur, que cela soit par ignorance. Rends-toi à l’évidence et capitule devant ton Cœur, devant ton Éternité.

Appelle le Feu Igné car c’est ton don et ta grâce, que cela soit sans intermédiaire ou avec intermédiaire. Que cela soit le Christ, que cela soit le dragon, que cela soit le don de la Grâce lui-même, peu importe, c’est le même Feu Igné, venant de la même source, en quelque forme que ce soit.

Écoute le chant de la Résurrection, écoute ce que tu te dis à toi-même.

Installe-toi de manière éternelle et définitive en la vraie Vie. La Grâce de la Lumière te désincruste dorénavant de l’illusion d’être un corps limité entre naissance et mort. L’Amour te libère des conditionnements mêmes résultant de l’enfermement en ce monde, car l’Amour te rend à la perfection depuis ta première Flamme jusqu’à l’infini des possibles.

Alors ce Feu d’Amour, cette Lumière Blanche, comble tous les espaces de l’illusion de ce monde, effaçant toute blessure, transcendant toute résistance, car tu es réellement ce Feu. Au-delà même d’être le Fils Ardent du Soleil et le Fils Ardent de la Source, tu es l’origine même de cette ardence et de cette flamme.

Alors ton cœur devient un foyer ardent, se régénérant à chaque seconde, à chaque moment. Ne refrène plus rien.

Entends-toi et accorde-toi.

Où que tu sois, en quelque moment que tu sois, je suis là. Laisse cet Amour-là être à profusion, laisse cet Amour-là être sans condition. Tu es cela.

Alors tu te révèles de plus en plus, te réveillant du carcan des illusions de ce monde, illusions de ce monde que ceux de tes frères qui ont transcendé, par une mort provisoire, et qui en revenant au sein de ce monde, riches de cet Amour vécu, ne retrouvent que cadavre et limites, et pourtant, même ce cadavre et ces limites, que tu rends vivant par ta Flamme de la Présence, apparaît lui aussi comme une illusion, parce que tu auras alors transcendé la chair, transcendé les croyances, et transcendé les peurs. Non pas en luttant et en t’opposant mais en reconnaissant chaque jour et chaque instant toujours plus la vérité de ton Être, la vérité de ce Feu Igné.

L’Amour ne peut être que tout, sinon il n’est rien, ou il est fractionné, limité et conditionné. Ainsi est ton Esprit.

… Silence…

Ainsi, tu t’accordes à l’infini de ta Présence, à l’indéfini de ton Absence, tu t’accordes au jeu de l’Amour qui ne connaît ni règles, ni gagnants, ni perdants, parce qu’il n’y a pas de différence, parce qu’il n’y a pas de distance.

Laisse ce Feu de Joie crépiter en ta conscience et en ton cœur. L’Amour infiltre tout et remplit tout. Tu n’as pas à le diriger, tu n’as pas à l’orienter, tu as juste à te reconnaître. Alors l’Inconnu deviendra plus connu que ce que tu as connu en ce monde.

Le Manteau Bleu de la Grâce t’enrobe dans son corps sans couture, en ton corps de gloire, là où nulle chair n’est nécessaire, là où nulle réticence ne peut apparaître.

Laisse le sourire fleurir sur tes lèvres, laisse la Vie être ce que tu es. Ne mets pas de conditions sur ce qui ne peut être conditionné, ne mets pas de limites à ce qui est illimité, ne mets pas de nom à ce qui est au-delà de tout nom, le tien comme le mien. Tu n’as pas besoin de nommer, tu n’as pas besoin de classer, tu as juste besoin de l’être. Sois vrai, sois spontané, sois authentique. Ainsi est l’Amour, ainsi est le Feu Igné.

… Silence…

Et là, nous sommes Un. Là est l’accord juste de mon cœur à ton cœur et de ton cœur à mon cœur, car il n’y a qu’un seul cœur, où éclate la même Vie, où éclate la même Joie.

… Silence…

Le Sauveur est en toi comme le monde est en toi. Tu es le monde, de même que tu es le Christ, de même que tu es la Voie, la Vérité et la Vie. En l’Amour, il ne peut en être autrement, il ne peut en être différemment.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, le temps est venu de célébrer ta résurrection, de célébrer la Vie, de célébrer l’Amour. Cela est là, cela est maintenant, cela est ici. Cela est présent. Cela échappe au temps et à toute histoire car l’Amour est repère, le seul qui soit valable, en tout monde, en ta Présence comme en ton Absence. Alors sois heureux, non pas du bonheur que tu as pu éprouver en quelque moment de contentement de ce monde, mais sois heureux de la béatitude éternelle. Sois heureux de ta liberté car l’Amour ne peut être que bonheur, sans conditions lui aussi, et sans restrictions.

… Silence…

Recueille et accueille ce que tu es, ce que je suis, pour faire le miracle d’une seule chose. C’est la même symphonie, c’est la même danse. Il n’y a pas de différence entre la voix que tu entends et la voix que tu es.

Il n’y a nulle distance entre le cœur qui émet et entre le cœur qui reçoit, car il n’y a pas de différence entre un cœur qui émet et un cœur qui reçoit, il n’y a qu’un cœur.

… Silence…

Ainsi s’accomplit la nouvelle alliance qui ne connaît aucun lien et dont le seul mot écrit dans le contrat est Amour. Là où il n’y a rien à signer en bas d’un document ou d’une page, car tu ne peux que l’approuver, car cela est toi.

Laisse le Feu se densifier en toi et t’alléger, jusqu’au moment où aucun poids ne peut être perçu, ni même aucune densité.

… Silence…

Laisse le bûcher de la Résurrection embraser la totalité de ton corps, de ton cœur, comme la totalité de ce monde.

Il n’y a pas de fin, si ce n’est pour vivre un nouveau début. Rien ne pourra arrêter le Feu Igné de ton cœur, rien ne pourra le contraindre ni le séduire. Là est ta liberté, là est la liberté de la Vie, la liberté de l’Amour, la liberté de la Lumière.

Le Feu de la Résurrection vient te dire qui tu es, vient te le montrer.

Le Feu de la Résurrection est chant de Grâce et le Verbe en action, et aussi le Silence en sa majesté.

… Silence…

Où que tu sois, je te touche. Où que tu sois, tu es transpercé par la Vérité, te rendant ainsi à ton intégrité première. Où que tu sois, se vit le même Feu et la même Liberté.

… Silence…

Reçois à profusion ce que tu es, reçois sans délai la vérité de ton cœur, reçois sans distance le Feu Igné de ta Présence.

Accepte le don de la Vie.

Chante la Liberté et la Résurrection en quelque action que tu aies à mener en la surface de ce monde, en quelque regard que tu poses, en quelque situation que ce soit. Bénis la Vie. En l’Amour, il n’y a rien à juger, rien à peser ou à soupeser, rien à éliminer, rien à mettre de côté.

Alors à mon tour, je te sacre et je te bénis, en le Feu Igné, en la Flamme d’Amour, en la Flamme de Vie.

Je t’invite maintenant à te poser en toi-même, en le silence de mes mots, en le silence de mon Verbe, en le silence de ma Présence. Je t’invite à te découvrir, toi, le premier vivant.

… Silence…

Alors où que tu sois, que tu m’aies entendu, que tu m’aies lu, accorde-toi à toi-même un moment de Silence, un moment de paix au sein de ton éphémère, et n’oublie pas de donner ta paix où que tes pas te portent, de donner la Grâce de l’Amour où que tes yeux regardent, où que la Vie t’emmène, sans condition et sans restriction.

Alors je te laisse un moment de répit pour retrouver ton éphémère qui s’éteint, riche de la nouvelle Vie, riche du Feu Igné, avant de poursuivre ma résonance et mon intervention au cœur de ta conscience comme au cœur de tes cellules.

Permets-moi de te dire : béni soit l’Éternel de ta Présence et de ton Amour.

Quand tu le souhaites, tu pourras revenir à ton éphémère. Accorde-toi un moment de paix et de silence avant que je ne revienne poursuivre ce que je t’ai dit, et attiser le Feu Igné en sa totalité.

Sois béni et va en paix, je suis avec toi pour l’Éternité.

Repose-toi. Je rends hommage à ta flamme, je rends hommage à l’Amour, et je rends aussi hommage à la personne que tu es encore.

Et enfin je te bénis, sans raison, pour le plaisir de te bénir, pour la joie de te retrouver, pour la vérité de l’Amour.

Je te dis à dans quelques instants, quand tu le souhaiteras, afin de poursuivre notre communion et notre Unité. Alors je te dis à de suite. Tu es avec moi en l’Éternité.



* * * * *



L’IMPERSONNEL

Partie 1 (suite)



Mon ami, mon aimé, après ce temps et ce moment de silence, permettons-nous de reprendre notre cœur à cœur en le Feu Igné de la Vérité et de la Joie.

Alors toi qui as accueilli l’ardence de l’Amour et de la Vérité, je te propose de continuer à nous installer dans cette Flamme éternelle, dans cet Amour infini. Alors permets-moi à nouveau de te parler depuis ton propre cœur, te permettant alors, si tu en es d’accord, d’ouvrir toujours plus ta capacité à vivre cela, au-delà de ton identité, au-delà de toute forme et de toute condition. Alors posons-nous, où que tu sois, en l’Ici et Maintenant de l’instant présent éternel.

… Silence…

L’heure de ta délivrance s’avance à grands pas et irradie déjà en ta conscience le sens même de ton éternité et de ta résurrection. Alors par mes mots, par mon Verbe et par le silence, par ta Présence où je suis installé, levons les dernières réticences, les dernières illusions, afin que le Feu Igné prenne toute place, tout espace et tout temps, en ta conscience libre, en ta conscience éternelle.

Par la Grâce du Feu Igné, je me replace en ton centre-cœur, nous donnant mutuellement le baiser du cœur qui transcende et magnifie toute forme, et ravive la joie de ce que tu as toujours été, malgré les apparences, malgré les souffrances, et malgré la séparation. Alors je redépose en toi et je scelle en toi le sceau de ta résurrection, le sceau de ta délivrance, afin que tu ne mettes plus ni distance ni distinction entre ta personne encore présente en cette chair et ton éternité.

Et là, en l’évidence des quelques mots qui résonnent en toi, comme les silences entre mes mots résonnent aussi de la même façon, se déroule et se poursuit l’alchimie de cette ultime rencontre en cet espace de ton cœur où se met à disparaître tout ce qui a été éphémère, tout ce qui n’a fait que passer, éloignant de toi les ultimes doutes quant à ce que tu es, quant à ce que tu as à vivre au-delà de cette forme.

Je t’invite à célébrer de manière encore plus intense et plus vivante le moment de ta résurrection, en ce rite de passage et de retournement, en cet instant.

En quelque temps qu’il te reste à parcourir de tes pas en ce monde, je t’invite à te tourner vers la seule vérité qui soit absolue et qui ne peut être comparée ni mesurée à quelque liberté relative que ce soit.

Laisse-moi garnir tes mains et tes pieds, en chaque extrémité de ton corps, de ce même Feu Igné, de cette même Joie, de ce même Amour, afin que cet Amour – que tu es – ne soit plus limité à ton cœur ou à un quelconque état intérieur mais entre en manifestation et en incarnation là même où tu te situes, quelle que soit ta vie, quelle que soit ton histoire. Alors laisse le don de la Grâce et le don du Feu Igné parcourir l’ensemble de ton éphémère. Laisse-toi consumer dans le Feu de l’Amour, dans le Feu de Joie de cet instant qui ne finira jamais.

Alors que brûle en toi à nouveau cette Flamme perpétuelle qui ne peut plus être étouffée par quelque circonstance de ton éphémère, tu te découvres à chaque souffle de plus en plus vivant, te consumant de manière de plus en plus ardente, mettant à nu l’Amour en tout ce que tu es et en la totalité de ce monde, sans distinction, abreuvant chacun de la même Lumière, indépendant de ta volonté, indépendamment de ton désir. L’Amour ne peut être ni limité ni refréné en le temps de la Résurrection que tu vis, cela t’apparaît avec de plus en plus de clarté et de plus en plus de sérénité.

Alors je dépose en chaque parcelle de ta chair le même Feu, la même Flamme, la même intensité.

Laisse le son de la Vie chanter en tes cellules, laisse le chant de la Résurrection émaner de toi spontanément, sans crainte et sans faux-semblants. Reste naturel car l’Amour ne peut être que naturel et spontané. Il ne peut être régenté, de la même façon que ta conscience libre ne peut être dirigée ni contrôlée, si ce n’est par ta Flamme.

En cet instant, en toi comme en moi, comme en chacun de toi, la même gloire, la même Lumière, le même Amour, le même Silence, la même danse, car en effet, en le cœur de l’Unique, tout est Un en le cœur de chacun, chacun est Un, pour faire le miracle d’une seule chose.

Alors pendant que s’insuffle en toi-même la puissance du premier Verbe et du Feu originel, tu fais le Clair, simplement en disant « oui ». Oui à l’Amour, oui à la Liberté, oui à la perfection, oui au Feu Igné. En ce « oui », il ne peut exister aucune ombre, aucun défi ni aucune anomalie. L’Amour est parfait, et tu es Amour, donc tu es parfait. Quelle que soit l’imperfection de ce monde, quelle que soit l’imperfection de ton corps, quelle que soit l’imperfection de tes pensées ou de tes idées, ne t’arrête pas à cela. Traverse et rejoins. Rejoins ce que tu as toujours été, rejoins les demeures innombrables où seule la Paix suprême peut être évoquée. Et cette Paix suprême elle-même n’est qu’un pâle mot face à l’intensité de ce que tu vis en cet instant, que rien ne peut décrire, que rien ne peut définir et qui ne rentre dans aucun cadre. Car ainsi est la Liberté, car ainsi tu es libre.

Laisse-moi te porter au plus proche de ton Éternité, afin que de toi-même, par ce « oui » franc et massif, dises oui à la vie éternelle, en l’Esprit revivifié.

Laisse le Feu Igné te posséder car il est ta nature même et ton essence. Laisse ce qui peut t’apparaître encore comme dense et lourd, être allégé par ta Présence. Laisse être la Vie, laisse être l’Évidence.

Là où tu es, il n’y a rien à saisir, rien à retenir, rien à cacher ; tout se révèle, au-delà de toute logique et au-delà de toute compréhension. Là est la vraie connaissance, celle de ta reconnaissance en ton éternité. Tout le reste découle de là. En quelque forme ou en quelque dimension que tu as pu choisir, ne t’occupe pas de cela. Occupe-toi seulement de nourrir ce Feu par ton regard d’enfant, par l’évidence de l’énergie, par l’évidence de ta conscience, par l’évidence des Feux de l’Éternité.

En l’Amour, tout est complet, tout est plénitude. Je te l’ai dit, rien ne manque. Alors ose, sans délai ni retard, prépare-toi à ta renaissance. Prépare-toi à la Joie perpétuelle que plus rien ne pourra venir ternir.

Laisse-toi être, laisse-toi porter par la Flamme de la Résurrection. Nourris-toi de cette Éternité car tout y est servi en abondance, à satiété. Rien ne peut manquer, rien ne peut disparaître. Tu es cela.

Alors laisse le Silence te montrer ta propre éternité et ta vérité absolue. Aucune ombre ne peut être projetée, car tout y est transparent, car tout y est plein de Lumière, de Joie, d’Amour.

En pleine conscience, laisse-toi porter au seuil de ta résurrection, au seuil de l’Ultime, là où tout ce qui a été oublié, tout ce qui a pu sembler être ôté t’est restitué au centuple, car l’Amour ne se compte pas, ni se décompte.

… Silence…

Laisse l’Esprit saint être vivifié par ton Feu Igné. Laisse l’Onde de Vie être décuplée par ta Présence et ton Absence. Il n’y a rien à contrôler, il n’y a rien à mesurer, il n’y a rien à délimiter.

Accueille-toi, accueille chacun de toi, accueille l’ensemble de ce monde, comme tous les autres mondes, en quelque univers ou multivers que ce soit. Ton cœur est suffisamment vaste pour contenir l’ensemble de la Création et l’ensemble de l’Incréé.

Reste ainsi, dans la beauté de la Vérité, consumant dans ce Feu de Joie ce qui t’a semblé faire obstacle ou limiter ta liberté. Ose, sois sans limites – c’est ce que tu es. Sois sans attaches car ton cœur est libre. Ne dépends de rien car le cœur ne peut dépendre de quoi que ce soit. Laisse ce Feu sortir par tous les pores de ton corps comme par tous tes sens.

Là est ta grandeur et ton humilité, là est ta spontanéité, là est l’Ultime.

Ainsi, ton temple est orné et décoré pour le moment où tu laveras tes robes auprès du Christ, auprès de toi-même.

Que peut-il rester d’important ? Que peut-il rester comme autres choses à faire, à dire, ou à réaliser ?

Le Feu Igné te veut en totalité pour te rendre à toi-même.

Laisse ton cœur parler à l’unisson de chaque cœur. Tu n’as pas besoin de reconnaître la forme qui fait appel à l’Amour, fût-elle à l’opposé de l’endroit où tu vis. Ne dirige rien, laisse la Lumière, laisse l’Intelligence de l’Amour, laisse la Grâce s’établir d’elles-mêmes. Tu n’as rien à faire. Garde le « faire » pour ce que ta vie éphémère te demande d’accomplir, mais oublie tout « faire » pour être ce que tu es.

Il n’y a pas besoin de ta forme, ni de ta personne, ni d’aucune histoire sur laquelle tu puisses t’appuyer pour être ce que tu es. L’Amour n’a pas besoin d’appui, l’Amour n’a pas besoin de fondations, l’Amour n’a pas besoin de toit ni de fenêtres. Il est dans toute forme, comme dans l’Informe, avec le même éclat, la même bonté, la même évidence.

Alors, du plus haut des cieux comme du plus profond de la terre, je réunis en toi, par la Grâce de ton cœur, ce qui avait été désuni.

Tout est perfection et tout est parfait, il ne peut en aller autrement dès l’instant où tu te reconnais, dès l’instant où tu me reconnais.

Nul besoin ne peut émerger, nulle demande ne peut apparaître. Là est l’évidence de l’Amour qui consume ce qui doit l’être.

Tout cela est spontané, tout cela ne demande aucun effort, tout cela ne demande rien d’autre que ton « oui ». Oui à la Vie, oui à l’Amour, oui à la Liberté. Oui à la Vie, non pas celle seulement qui a été amputée en ce monde mais à la vraie Vie, qui n’est pas de ce monde et pourtant c’est en cette chair et en ce monde que tu dois dire « oui », sans conditions, sans interrogations. Sois vrai, sois spontané, sois authentique, tout le reste découle de là.

Alors toi et moi, vivons le sacre de ta résurrection. Car il s’agit bien d’un acte sacré qui ne dépend d’aucune action, car il s’agit bien d’un état sacré qui ne dépend d’aucun état ni d’aucune définition. L’Amour est nu, et c’est en cela qu’il est entier et total. Il n’a pas besoin d’ornements, si ce n’est ta propre conscience et ta propre forme qui a dit « oui ».

Ainsi ton temple intérieur est définitivement prêt. Il n’y a rien à redire, ni de délai à attendre, ni de date à espérer. Cela est là, maintenant. Cela est là, ici, où que tu te tiennes, en quelque partie du monde, en quelque état que soit ta conscience. L’Amour est le baume, l’Amour est le seul remède. Tout le reste ne représente que des retards pour l’installation de la vérité de l’Amour. Alors repose-toi, tiens-toi tranquille et laisse l’Œuvre se terminer.

Ainsi ton Cœur éternel t’apparaît dans sa gloire, dans son éclat, dans son Feu.

Cet Amour-là sublime toute forme. Même au sein de ton monde dense, cette sublimation est l’action de l’Amour, cette action que tu ne peux mener par toi-même et que tu ne peux qu’accepter.

Tout est simple, l’Amour est la seule loi.

Tu en as été le digne représentant. Quels que soient tes affects, quelles que soient tes blessures, quels que soient tes espoirs ou tes désespoirs, cela n’est plus. Comme un rêve qui s’efface au réveil, tu émerges dans l’océan de la béatitude, dans l’océan de la Vérité, dans l’océan de la Vie. Et là, tu es aussi bien la goutte que l’océan tout entier, et tout ce qu’il contient. Un océan qui ne serait limité par aucune terre et qui jamais ne se tarirait. Ainsi est la Vie, ainsi est l’Amour. Tu ne peux en parler, comme je te parle en toi, que par métaphores parce qu’aucun mot, et je dirais même aucun Verbe, ne peut l’expliquer, ne peut le dépeindre, et ne peut l’enfermer dans aucune définition.

Cela est ce qui t’est offert, non pas par une quelconque autorité extérieure mais bien par la rentrée en toi-même, au-delà de tout personnage, au-delà de tout désir comme de toute histoire.

Ton cœur, comme ton corps d’Éternité, ne peut être limité, ne peut être enfermé, ne peut être réduit. Il ne peut que grandir en intensité et en vie, pourtant identique à lui-même à chaque instant, t’expansant à l’infini ou te contractant en l’Ultime et l’Absolu. Il n’y a pas de différence, ni de sens, ni de mouvement, ni même d’amplitude. Quel mot, quelle équation pourrait transmettre cela ? Il n’y a pas d’autre possibilité que de le vivre, il n’y a pas d’autre possibilité que de l’être.

… Silence…

Chacune des cellules de ton corps a gardé en elle la mémoire de ce Feu, et de vie en vie, chacune de tes cellules a, en quelque sorte, attendu ce moment. Quoi que tu en dises, quoi que tu en penses, quelle que soit ta colère, quelle que soit ton acceptation, quel que soit son déni, seul l’Amour est vrai. Non pas celui qu’il t’est donné d’éprouver et de vivre en ce monde, ni même celui que tu peux rêver ou espérer – parce qu’il n’est pas de ce monde, comme tu n’es pas de ce monde.

La Vie n’appartient à aucun monde ni à aucune sphère d’expérience, elle coule de partout. Elle n’est pas tributaire d’un quelconque agencement de formes ou agencement de mondes, elle coule d’elle-même, comme en toi maintenant, venant brûler et dissoudre ce qui pouvait encore te sembler, jusqu’à cet instant, t’empêcher ou te limiter. Rien ne peut empêcher l’Amour, rien ne peut le limiter. Ne l’accepte pas comme je te le dis, mais vis-le.

En le silence comme en l’exubérance de ses sons, cela ne fait aucune différence. Vis-le ainsi, afin que toute distance soit abolie, afin que l’empreinte du temps ne puisse affecter cet Amour.

Rappelle-toi, tu n’as rien à diriger, tu n’as rien à chercher, tu n’as rien à prouver. Simplement à vérifier l’évidence de l’Amour, en le vivant, en l’accueillant, en le reconnaissant.

Tu peux parfois avoir l’impression qu’il te faut faire un ultime pas et qu’il te faut lâcher, non pas tes croyances qui, elles, se dissolvent, mais les quelques certitudes existant au sein de la personne.

Montre-toi à toi-même qu’il ne peut rester, en ce que tu es, le moindre espace pour la peur, le moindre espace pour ce qui appartient à ce monde. Rien ne t’appartient, de même que tu n’appartiens à personne.

Là est ton Esprit. Là est la Vérité qui ne peut s’accorder à la persistance d’un quelconque monde enfermé, qui ne peut s’accorder avec aucun éphémère et aucune limite.

En cet instant, tu te rejoins, abolissant tout obstacle qui pourrait encore te donner l’illusion d’exister.

Rien ne peut te freiner, en ton éternité. En cette plénitude, il n’y a ni manque ni attente.

En ce Feu Igné, absolument tout est transfiguré. Là est le sacre de ta résurrection. Vois-le, et surtout, vis-le.

En l’Amour, plus rien ne pourra être séparé, ni divisé, ni ôté.

… Silence…

En l’Amour rien ne peut peser, rien ne se mesure.

… Silence…

Là est la vraie bénédiction, là est le seul hommage.

Cela est ton dû. Cela n’est pas une récompense, cela n’est pas un but, cela n’est pas une démarche, mais cela est vrai en l’instant. Aucun doute ne peut apparaître, aucun délai ne peut être supporté.

Place-toi au Cœur de ton Cœur, et laisse se dérouler ce qu’il semble se dérouler.

… Silence…

En notre cœur Un, tout est source, en permanence renouvelée. Rien ne s’épuise et rien ne disparaît, contrairement à ton monde où chaque vie disparaît au terme qui lui est échu.

… Silence…

En ce cœur élevé, nul besoin de maître, nul besoin d’autre Présence.

Tu es complet ainsi, et entier.

… Silence…

Laisse le silence magnifier cette évidence.

Laisse ce silence être plein du Chœur des Anges.

… Silence…

L’Amour est guérison de tout ce qui malade en ce monde. L’Amour ne connaît pas la maladie, ni la souffrance, ni la perte. Et c’est ce que tu es. Vérifie-le, prouve-le à toi-même.

… Silence…

Je te l’ai dit, je suis avec toi pour l’Éternité.

En le cœur, l’ensemble des mondes est présent pour l’Éternité. En le cœur, il n’y a pas de place pour un quelconque passé ou pour un quelconque devenir, parce que tout est dans l’instant. Il n’y a pas de différence, il n’y a pas de distance, il n’y a pas de délai.

… Silence…

Chaque souffle de ton souffle de Vie en ce monde devient cet Amour.

Rappelle-toi : tu ne peux le retenir, tu ne peux le définir. Alors vis-le en intensité, en totalité. Il y a toute la place en ton cœur.

… Silence…

En ce Silence, le sacre de ta résurrection et de ta renaissance est acté.

Même si en ce temps de ton temps cela n’est pas vécu en totalité, alors laisse. Laisse faire ce qui se fait parce qu’aucun serment ne peut être rompu vis-à-vis de la Lumière.

… Silence…

Toi, Flamme de Vie, bénis-toi toi-même. Accorde-toi la Grâce, accorde-toi tout pardon, car comment l’Amour que tu es ne pourrait pas se pardonner ou pardonner à l’univers entier ? En l’Amour il n’y a pas de faute ; en l’Amour, il ne peut exister d’erreur ni persister la moindre opposition.

Il n’y a rien à défendre.

… Silence…

Je suis avec toi pour l’Éternité. Et l’Éternité n’est pas demain, elle est dès cet instant.

… Silence…

Alors le Manteau Bleu de la Grâce peut t’inonder de Grâce, comme t’inonder de Lumière, comme t’inonder de Feu, dans la même jouissance qui n’est pas simplement la jouissance des sens mais la jouissance infinie de l’Amour, qui est bien plus concrète que tout ce que tu peux toucher en ce monde, et que tout ce que tu peux y vivre.

… Silence…

Ainsi se vit la concrétisation du Mariage Mystique à ta propre éternité. Ainsi se vit, dans la chair et dans ce monde, le retour à la Lumière, la fin de ce qui est faux, car aucune fausseté ne peut rester debout quand le Feu de l’Amour est là.

… Silence…

Ainsi l’Amour peut sembler se donner à toi mais en réalité c’est toi qui te donnes à l’Amour, et en vérité, il n’y a que cela qui soit vrai. Tout le reste ne fait que passer, tout le reste est inscrit dans les cycles.

… Silence…

Tu n’es pas ce qui passe, tu es ce qui demeure. Tu n’es pas ce qui meurt, tu es ce qui est vivant de manière perpétuelle. Tu n’es pas cette forme, comme tu n’es pas plus aucune autre forme, et pourtant tu peux te reconnaître en chaque forme, en l’Amour.

… Silence…

Rends-toi à l’évidence, rends-toi à la Vérité.

Car l’Amour est toujours gagnant. Jamais il ne peut perdre, jamais il ne peut disparaître, jamais il ne peut diminuer.

… Silence…

En ce Cœur de l’Un, tu ne sais plus et tu ne peux plus savoir si tu es toi, si tu es moi. Tu ne peux plus savoir si tu es l’un de tes frères, parce que tu ne peux plus faire de différence et que tu es tout cela à la fois. En vérité, je te le dis : vis-le. Je ne peux t’apporter de meilleure preuve, ni par mes mots, ni par ma présence, ni par mes silences, ni par mon Verbe. Vis-le.

Cela est bien plus qu’une invitation, cela est bien plus qu’une demande, cela est l’évidence de ton cœur.

Reconnais-toi, et accepte le sacrement de ta résurrection.

Là est notre cérémonie, à nulle autre pareille, qu’aucune cérémonie de ton monde ne peut approcher, qu’aucun rituel de ton monde où tu es présent ici aujourd’hui ne peut évoquer.

… Silence…

Alors ta Couronne de gloire, effusée par ta Fontaine de Cristal, s’allume de mille feux et de mille flammes.

… Silence…

Tel est le cadeau de la Vie.

Il se répand tel un nectar dans toute ta conscience et dans tous tes corps.

… Silence…

Ainsi, s’il fallait te nommer, au-delà de ton identité terrestre en fonction des lois de ce monde, tu pourrais être nommé le bienheureux ou la bienheureuse.

Aucune circonstance de ce monde, de ton corps comme de ta conscience, ne peut t’empêcher d’être bienheureux.

Alors le Feu Igné embrase ta poitrine.

Alors le Feu Igné se déploie depuis ta poitrine.

Tu es donc baptisé par l’Eau de Vie.

Le Chœur des Anges, au plus haut des cieux comme au plus proche de la terre, a entamé le chant de ta résurrection que tu percevras bientôt de manière charnelle, comme peut-être tu le perçois déjà au niveau de ta clairaudience.

… Silence…

L’Amour prend toute sa place ; et elle est en toute place, la Lumière.

Et l’Amour est donc en toute place.

… Silence…

En cette Joie-là, il y a bien plus que l’expérience de l’extase.

En cette Joie-là, il y a la Paix éternelle, où rien n’a de prise, et surtout pas venant de ce monde.

Ainsi, par ce sacrement, tu peux donc recevoir la pleine dose de la radiation de ton Soleil. Du rayonnement de la Source peut s’élever en toi l’Onde de l’Éther à pleine dose. Sois rassasié, tu n’auras plus jamais soif.

Alors porte la bonne nouvelle. Non pas par des discours, ni par des gestes, ni même par ton sourire, mais simplement par ta Présence. Quoi que tu fasses en ce monde, ta Présence devient bien plus importante que les actions que tu peux mener en ce monde.

… Silence…

Réjouis-toi, où que tu sois.

… Silence…

Alors les quatre éléments en leur essence primordiale nourrissent le même Feu, et font partie du même Feu : celui de l’Amour, celui de la conscience.

Recueille en ton temple le nectar de Vie.

Ce nectar est en abondance, à profusion. Il est douceur.

Il est la Vie.

Alors j’accueille chacun de toi en notre temple Un.

Alors je m’incline devant toi pour te rendre grâce et pour te remercier d’avoir été jusque-là avec moi.

Alors je m’incline devant toi, devant ta Flamme de Vie.

Je m’incline devant la Vérité et devant ta beauté qu’aucune forme ne peut illustrer, parce que cela dépasse largement toute forme, même parfaite, parce que cela dépasse largement tout désir et toute envie.

… Silence…

Que puis-je te dire de plus ? Que puis-je te montrer de plus ?

Il n’y a pas de meilleur regard que le tien sur ta propre éternité. Il n’y a pas de meilleurs mots que les tiens pour le chant de louanges de ta résurrection.

… Silence…

Je m’incline devant ta flamme parce que je suis cette flamme, comme tu l’es.

Là est mon hommage, qui accompagne le chant de ta résurrection.

… Silence…

Alors j’honore ta Présence, j’honore ta Flamme et j’honore l’Amour.

Ainsi est la vie en Éternité, un hommage permanent à la beauté de la vie, à la beauté de toutes les formes, en chaque monde, en chaque univers, en chaque multivers, et au-delà de toute expérience comme de tout monde, j’honore ta vacuité, j’honore ton Ultime.

Sans délai, sans attente, dorénavant tu es cela.

… Silence…

Alors nous nous accueillons les uns, les autres, en la Blancheur immaculée.

Là où ne peut exister nulle différence.

Quelle que soit la forme, quel que soit le monde, en cette Blancheur immaculée, la joie grandit encore.

… Silence…

Alors tu es prêt, parce qu’il n’y a plus rien à parfaire. Vois-le.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, quel mot pourrait transcrire ou définir ce que tu vis en cet instant ?

Quelle expression de ton visage pourrait traduire ce que tu vis en ce moment ?

Seul le silence peut rendre compte de cette évidence.

Aime-toi en ce que tu es, au-delà de toute mesure, dans ce Blanc parfait.

Je me consume d’Amour avec toi et en toi.

Cette consumation est permanente et sans résidu, sans aucune ombre.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, je te bénis encore une fois et t’exprime toute ma gratitude pour ce que tu es, pour ce que tu vis, pour ce que tu as ouvert, pour ce à quoi tu as dit « oui ».

Aucun mot ne peut être suffisant pour te dire cela, alors je te le dis en le Feu de l’Amour et en la Lumière de l’Amour.

… Silence…

Je me retire en toi maintenant, de cet espace d’expression et de manifestation. Ainsi s’achève ton écoute ou ta lecture de ce jour, mais qui n’achève en rien ce que tu vis, bien au contraire.

Et je délivre à ton cœur le plus pur des saluts.

Et je recueille ton Amour et ta bénédiction.

Sois libre et va en paix. Quelle que soit l’agitation de ton monde ou de ta vie, tu es porteur de la Vie éternelle, là où rien ne peut être agité. Je t’aime en l’Amour, et je t’aime en la Liberté, et je t’aime en la Vérité.

Va en paix. Je te donne la Paix.

Au revoir.


* * * * *



_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 08:37 (2016)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Décembre


L'IMPERSONNEL

Partie 2



Je salue ta Présence, de mon cœur en ton cœur, de flamme à flamme. J’honore ton écoute, ta lecture et ta Présence.

… Silence…

En la Grâce de l’Amour, en la Grâce du Feu Igné, communions, en chacun de nous. En le Blanc immaculé de la première émanation ou émanation primordiale, reçois, à la mesure où tu t’es donné. Enfant de l’Unique, je te salue.

… Silence…

À l’heure où ton corps de chair est traversé par l’Épée de Vérité, en chaque coin et en chaque recoin, tu es invité, par le Feu Igné de l’Amour, à être l’entièreté de ta Présence, ici même en ce monde et en ce corps.

La Lumière, aujourd’hui, t’enjoint d’être ce que tu as toujours été. La Lumière te guide et éclaire ta conscience de manière totale et indélébile. Le Feu Igné s’élève, ou s’élèvera bientôt, depuis ton cœur, afin de te montrer et te démontrer la réalité de ton être éternel, ici même là où tu te tiens. Alors à ce moment-là, l’évidence de ce que tu es t’apparaîtra de manière complète et indélébile. En le Blanc de l’Amour et de l’Unité, j’honore ta résurrection et ta renaissance au sein de l’Éternité, au sein de la Lumière.

L’ensemble des transformations possibles au sein de ton corps de chair sont dorénavant achevées et complétées. Quoi que tu en penses, quoi que tu en vives pour le moment, chaque jour t’apportera la certitude, de multiples façons, de ce que tu es.

L’heure n’est plus à l’éclairage de ton éphémère mais à l’éclairage total de ta Présence, de ton Corps d’Êtreté, ici même en ce corps de chair et en cette conscience éphémère, en ce qu’il en reste.

Alors, bien-aimé, rejoins-toi sans délai, sans hâte et sans questionnements.

L’Eau de Vie, dorénavant répandue en chaque parcelle de ton corps et de ta conscience, ne peut te laisser aucun doute sur le processus que tu vis. En la Lumière, en sa Blancheur, en son Unité, tout ce qui appartient à l’éphémère t’est dorénavant montré pour ce qu’il est, quelque chose qui ne fait que passer, apparaître et disparaître, naître et mourir.

Ce qui t’anime, même au sein de l’illusion, ne meurt jamais et n’est jamais né. C’est cela que tu perçois et vis, quelles qu’en soient les manifestations corporelles, quelles que soient les modifications de ta conscience.

L’ensemble de ces signes, l’ensemble de ces manifestations n’est là que pour témoigner de ce que tu es, t’amenant progressivement, ou de plus en plus brutalement, à te rendre compte de l’illusion, à te rendre compte de la fatuité de tout espoir ou de tout désir inscrit au sein de ce monde. Car dorénavant la Vie éternelle te parcourt de haut en bas et de bas en haut, de dehors à dedans et de dedans à dehors.

Il n’existe plus de zones d’ombre, sauf celles bien sûr auxquelles tu tiens et auxquelles tu es attaché, par habitude, par conditionnement. Il ne peut exister au sein de ces zones d’ombre ni résistances, ni phénomènes ou mécanismes mémoriels, ni blessures, mais bien plus simplement les conditionnements inscrits simplement au sein de l’incarnation falsifiée de ce monde, en lesquels tu n’es ni responsable ni coupable, et pour lesquels aujourd’hui il n’est nécessité aucun effort et aucun solutionnement. La Lumière t’appelle à la Lumière, la Lumière t’appelle à la reconnaissance, à la gratitude et à la Joie. Si tu acceptes cela, la Joie deviendra telle que par la Grâce du Feu Igné, elle consumera littéralement tout ce qui peut te gêner sur l’écran de ta vie, comme sur l’écran de ton corps.

Cherche le Royaume des cieux qui est au-dedans de toi, où nul élément extérieur n’est ni souhaitable ni utile.

En l’accomplissement de l’Ascension, en l’accomplissement de ta Libération, où te situes-tu, où te places-tu ? À toi de le voir, à toi de le vivre, à toi de l’exprimer, à toi de l’imprimer en toi.

Plus que jamais, en cette période d’intériorité et d’intériorisation, il t’est permis, il t’est suggéré de vivre la plénitude de l’Unité, la plénitude de l’Amour, la plénitude de la Grâce et ce, indépendamment de tout ce qu’il peut exister au sein de ton corps éphémère comme de ta conscience éphémère.

Il te faut donc t’orienter et te poser en l’Éternité, en te détournant de ce qui jusqu’à présent était éclairé au sein de l’éphémère. C’est donc le moment de comprendre, et surtout de vivre, ce que tu es, non pas comme une aspiration, non pas comme un but, mais bien plus comme la seule réalité tangible et permanente. Ainsi est ta propre Présence, ainsi est ton Éternité.

Alors, bien-aimé de l’Unique, accueille les bras et le cœur grands ouverts ce don que tu te fais à toi-même. Là où nulle Présence n’est nécessaire, là où nul corps de ce monde n’est utile, là où tu resplendis de Lumière, de Paix et de sérénité.

Les liens de ta conscience avec ce corps sont désormais dissous afin de te permettre de vivre l’avant-goût de la liberté du processus ascensionnel. En l’allumage de ta Merkabah, en le passage du Feu Igné au sein de tes centres de conscience nommés chakras, se réalise l’aboutissement de ce qui a été annoncé depuis fort longtemps par les prophètes, par les mystiques.

Alors je te le dis aujourd’hui, comme l’a dit le Christ voilà deux mille ans : « Paix à toi, Paix mes brebis ». L’heure est à la gloire, l’heure est à la joie, l’heure est à l’authenticité. Ainsi que tu peux l’observer sur l’écran de ton monde, tout ce qui a leurré, tout ce qui n’était pas authentique, se trouve aujourd’hui mis à bas, démasqué, et est donc vu. Quels que soient les pôles d’intérêt de ta vie en ce moment même, l’injonction de la Lumière a pour objet de te permettre, si tu le souhaites, de ne plus être attaché à quoi que ce soit de ce monde, tout en y vivant encore pour le temps nécessaire qu’il reste à accomplir avant l’Appel de Marie, avant les signes célestes et terrestres qui toucheront leur acmé en cette période particulière liée et en résonance avec le solstice d’hiver de votre année 2016, ainsi que la période nommée en votre monde, la naissance du Christ.

Tout ce qui est éphémère deviendra compliqué, tout ce qui est éternel deviendra de plus en plus simple. Ainsi en est-il de ta conscience et de ta Présence. Souhaites-tu demeurer en la Paix éternelle, quelles que soient tes fonctions, quelles que soient tes actions au sein de ce monde ? Ou préfères-tu demeurer au sein de la personne et de ses résistances ? À toi de le voir, à toi d’accomplir à proprement parler ton assignation vibrale.

Chacun de toi, et de multiples façons, en ce moment, vit sa libération. Le degré, l’intensité de cette libération est pour le moment un processus individuel, n’apparaissant pas comme tel au niveau collectif. Il n’apparaîtra au niveau collectif qu’au moment où les sons du ciel et de la Terre viendront sonner le tocsin de ton éphémère.

À ce moment-là, le phénomène deviendra collectif. Vous vous reconnaîtrez les uns les autres, non pas à travers une fonction, non pas à travers une forme, non pas par rapport à vos origines stellaires ou galactiques, mais uniquement par le cœur. Cela se passe de mots, cela se passe d’explications, cela se passe d’histoires à se raconter ou à raconter.

Cette révélation se fait dans le Silence, silence des mots, silence des sens et silence de la conscience elle-même. Aussi, toi qui lis, toi qui es là, toi qui entends, perçois au-delà même de mes mots, au-delà même du Verbe, l’essence de ce qui se déroule.

La Lumière n’attend qu’une chose dorénavant, en toi : que tu te reconnaisses en elle-même, que tu te retrouves en totalité en elle.

Quel que soit ton vécu sur la scène de l’éphémère, à quelque âge que tu aies, à quelque trouble que tu présentes, à quelque joie que tu aies touchée et vécue, tout cela ne représente plus rien, si ce n’est les béquilles qui t’ont permis de te retrouver, de te vivre en ton Éternité.

Alors au moment où ce Feu Igné investit l’ensemble de tes centres de conscience inscrits dans cet éphémère, la Liberté s’installe, quoi que tu puisses éprouver, quoi que tu puisses comprendre, car cela est au-delà des sens, au-delà de la perception, et au-delà de toute compréhension.

La Lumière t’appelle à la Lumière, la Lumière t’enjoint de t’ouvrir sans restriction, sans crainte. L’inconnu te devient connu, ici même en cet instant.

En te reconnaissant en la Lumière elle-même, en ton Éternité, tu constates avec évidence que tout ce qui appartient à l’éphémère s’éloigne de toi, tout en demeurant présent au sein de cet éphémère. Il y a donc réellement et concrètement un changement de perspective, un changement de vision, un changement de conscience.

Tout ce qui devait être éclairé en toi l’a été, tout ce qui devait être éclairé à la surface de ce monde l’est presque en totalité.

Ton vécu actuel, je le répète, quelles qu’en soient tes circonstances personnelles, ne peut plus laisser aucun doute quant au processus de la Résurrection. Dit autrement, le papillon est sorti de la chenille, il sèche ses ailes, prêt à prendre son envol. C’est cela qui se joue dans le plan le plus dense de ta chair.

Alors ensemble nous allons vivre ce Feu Igné, au niveau de ta conscience et de ses différents centres.

Tout d’abord au niveau du fondement même de l’organisation de la vie, nommé Muladhara chakra, le Feu Igné liquide les dernières obstructions et les derniers conditionnements.

La Lumière et le Feu Igné pénétrant ton deuxième centre de conscience te montrent la vanité du pouvoir quel qu’il soit, la vanité de la peur quelle qu’elle soit.

Le Feu Igné arrive et se présente en ton troisième centre de conscience, siège de l’ego, siège du désir, siège de tout ce qui est faux, qui s’éclaire maintenant et brûle de la nouvelle vie.

En ton quatrième centre de conscience nommé Anahata chakra, se résout le conflit entre le mental dit inférieur, ton intellect, et l’intelligence du cœur, te donnant à rayonner, à vivre la compassion du Manteau Bleu de la Grâce et à t’installer avec fermeté en ton Éternité.

Alors le Feu Igné irradie à présent au niveau de ta gorge, cinquième centre de conscience, mettant fin ainsi à la loi de karma, de la dualité de l’action et de la réaction, libérant ton Verbe, libérant ta capacité à communier et à communiquer avec les plans nommés invisibles de ce monde, comme de tout monde.

Alors le Feu Igné, remontant au sixième chakra, te met au sein du Blanc, de l’Immaculé, du sans tache et te permet de t’y maintenir à satiété.

Alors le Feu Igné, arrivant au sommet du crâne, révèle l’Éther de Vie éternelle, fusionne les quatre éléments pour faire le miracle d’une seule chose.

En la résonance de chacun de tes sept centres les uns envers les autres, les uns avec les autres, s’installe en ta conscience Une l’état d’Unité, l’état de Joie suprême, l’état de Lumière, là où plus aucune souffrance ne peut émerger, là où plus aucune mémoire ne peut interférer, là où aucun élément extérieur ne peut apparaître. Ainsi ton Temple est achevé, te permettant d’accueillir ce que tu es en tant que Fils Ardent du Soleil. Chacun de toi a en lui l’Intelligence du Christ ; quoi que tu en penses, quoi que tu en vives, cela est une vérité inaliénable et absolue qui se dévoile en ces temps de la Terre.

Ainsi tu es forgé dans l’Éternel, ainsi tu ressuscites en l’Éternité.

En cette chaleur se déploie la Vie éternelle, en ce Feu Igné s’installent la Joie, la Paix et la plénitude.

Ainsi que tu le constates, le vis ou le vivras, en cela rien d’autre ne peut apparaître et rien d’autre ne peut être utile. Tu as bu à l’Eau de Vie, tu es rassasié, tu n’auras plus jamais soif, tu n’éprouveras jamais plus la notion même de mort, de même que la notion de naissance. Il y a, dès cet instant, avant même l’Appel de Marie, la continuité de la conscience qui est rétablie. Non pas celle de l’illusion au sein de tes pérégrinations de ce monde, mais en ce que tu es de toute éternité. L’Esprit, le Verbe, sont maintenant agissant en totalité en ton monde intérieur.
Dès l’instant où tu te vois, dès l’instant où tu accueilles, dès l’instant où tu acquiesces, alors plus aucun souci de quelque nature que ce soit ne pourra interférer avec cette Joie, avec ce que tu es.

Cela se passe en le Silence, cela se passe en la Paix. Aucun élément extérieur, historique ou corporel ne peut troubler ton Christ intérieur. Aucun évènement de quelque nature que cela puisse être ne pourra dorénavant détourner, déstabiliser ce que tu es. Là aussi, à toi de le vivre, à toi de te le confirmer à chaque souffle, à chaque action, à chaque regard porté, à chaque interaction avec ton environnement.

Ainsi les capacités de l’Esprit, illustrées par les douze Étoiles, se réactivent dorénavant, te donnant à appréhender, à voir, à vivre et à expérimenter les multiples facettes de la Liberté, les multiples facettes de l’expression de l’Amour inconditionné.

Alors l’ensemble du Feu Igné en toutes ses composantes, en ses différentes alchimies, se finalise en toi, te montrant et te démontrant la primauté du cœur, de l’Amour, sur tout le reste, sans aucune exception solide ou valide.

Laisse-toi embraser par ce Feu de Joie et d’Amour, laisse-toi porter par l’unité du Blanc et laisse-toi transporter là où l’Intelligence de la Lumière te porte et t’amène.

Laisse-toi être saturé de Joie éternelle, car en celle-ci rien d’autre n’est nécessaire, ni interrogations, ni possessions, ni attrait pour ce monde, et pourtant tu es paradoxalement de plus en plus présent, de plus en plus puissant en la Lumière, en le Feu Igné.

C’est cela que tu commences à voir, à vivre, et à asseoir au sein de cette dimension. Il ne s’agit plus d’être ancreur ou semeur de Lumière, il ne s’agit plus d’être Semence d’Étoile, mais bien d’être cette Étoile de la Résurrection, cette Étoile de l’Annonciation. Rappelle-toi que la Lumière, comme le Feu, comme l’Amour, n’ont besoin d’aucun mot ni d’aucune action particulière si ce n’est d’être toi-même le plus souvent possible. Ainsi s’efface de toi tout ce qui concerne l’éphémère, changeant l’ordre des valeurs, l’ordre des choses et l’ordre même de ce monde.

Il ne s’agit pas d’une action de ta part mais bien d’une émanation de toi-même. Cette radiance est la radiance de la Lumière pure, de l’Amour inconditionné, du Feu Igné exprimé au sein du Cœur Ascensionnel.

Alors où que tu sois, en quelque jour que ce soit où tu liras ou entendras ceci, je m’adresse à toi en le Silence, au plus intime de ton être, et je te dis : sois heureux car tu es la Joie. Nul évènement de ta vie comme nul évènement de ce monde ne pourra interférer avec cette vérité première et absolue.

Tu es donc d’ores et déjà comblé de grâces. Il t’appartient de les rendre conscientes, si ce n’est déjà le cas, il t’appartient d’acquiescer, il t’appartient de laisser œuvrer ce qui se déroule. Ce qui se déroule n’a besoin d’aucune histoire, d’aucune projection et surtout pas de ta propre personne.

Alors il n’existe plus aucun obstacle à ce que le Feu Igné te parcoure de manière permanente, ici même, là où tu es posé à la surface de ce monde.

Cet état te montrera la fatuité et l’inutilité de vouloir agir par toi-même, en référence à ton histoire, en référence à un désir ou en référence à un résultat.

Si tu le vis – et tu le vivras –, alors l’évidence de ton destin t’apparaîtra. L’évidence de ce que tu es ne pourra souffrir aucune remise en question. L’Amour est simple, le Feu Igné est tout aussi simple.

Laisse-moi t’accompagner dans ce transport d’Amour, laisse-moi être là, laisse-moi être toi.
Laisse-toi vivre, laisse-toi emporter au plus intime de ton Cœur, au plus intime de la Vérité, au plus intime de la Joie, au plus intime du Feu. Accompagne-moi là où je suis. Viens en moi comme je suis venu en toi, afin de te démontrer qu’entre toi et moi il n’y a plus de distance, qu’entre moi et toi il n’y a pas de différence, qu’entre toi et moi il y a le même cœur, la même vérité, la même puissance d’Amour. Alors, comme le Christ l’a dit : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains ».

Toi qui pensais parfois être abandonné, comme le Christ au jardin de Gethsémani, te rends compte de l’impossibilité de l’abandon, par la Lumière, de ce que tu es. Ainsi se régénère, si je peux dire, ton Éternité, ainsi se réalise ta Liberté, ainsi se vit ton Ascension. Chaque jour, chaque minute passée à la surface de ce monde te permet de te rendre à l’évidence : la Lumière a toujours été là. Au-delà du ciel et de la terre, au-delà même de la manifestation de ce monde, tu es Lumière et tu es Amour.

Le Feu Igné est l’agent de cette révélation. En le Blanc de ton éternité, la Terre retrouve elle aussi son éternité, au moment où le Blanc du ciel et de la Terre accompagné des Trompettes te fera vivre cette ultime étape qui n’en est pas une, mais qui est réellement et concrètement un achèvement de l’illusoire. Sois en joie, demeure en joie, c’est ce que te dit la Lumière, c’est ce que je dis à ton cœur et c’est ce que ton cœur me dit, comme il le dit à chacun de toi.

… Silence…

Alors ensemble, où que tu sois, je suis là. Alors ensemble nous sommes là, dans la même ronde de Lumière, dans la même Liberté, dans la même fraternité. Le Feu Igné te parcourt de la périphérie au centre et du centre à la périphérie, en tout lieu de ton corps, en tout espace de ta conscience.

Chaque minute devient et deviendra une bénédiction perpétuelle, une paix perpétuelle. Cela fait partie de ce que tu es.

En quelque âge que la Lumière te saisisse, en quelque condition que la Lumière te saisisse, cela n’a plus aucune importance. Seul l’Amour l’est. Non pas l’Amour que tu peux donner ou projeter mais l’Amour que tu es, l’Amour que tu vis, sans sujet, sans objet et sans attachement.

Alors béni sois-tu en ta résurrection, béni sois-tu en l’accomplissement des prophéties, en l’accomplissement de la libération de la Terre.

Demeure en ton Éternité, là où tu ne risques rien, là où rien ne peut s’opposer, là où rien ne peut te limiter.

… Silence…

Alors où que tu sois, ton cœur touche chaque cœur, qu’il soit à côté de toi ou qu’il soit éloigné de toi. L’Amour devient donc permanent, échappant à tout contrôle et à toute logique.

Ainsi, auréolé de ton corps d’Êtreté, se termine l’alchimie de ce monde. Je rends grâce en toi pour ce qui est, pour ce qui vit.

Alors je t’invite à être là, alors je t’invite à te célébrer toi-même, alors je t’invite, tout simplement.
Et là, en cette blancheur immaculée de la pureté, ton cœur d’enfant, celui du Christ, parle à ta chair, parle à tes sens et parle à ta conscience. Ses mots ne sont que des mots de Joie, des mots de pureté. Ses mots n’ont pas besoin de langue, ni même d’être prononcés tellement ils sont Évidence, tellement ils sont justes.

Alors toi qui es en paix, je te le redis aujourd’hui, donne ta paix. À la mesure avec laquelle tu donnes, tu recevras, à la mesure avec laquelle tu t’es donné, tu te retrouveras. À l’ampleur de ton sourire correspond l’ampleur du Feu Igné, à l’ampleur de ta joie, tes yeux brillent et lancent des flammes d’Amour et de pureté.

L’Esprit Saint a accompli son œuvre, celui de te rendre à ta liberté, à ton autonomie. L’Onde de Vie et le Feu Igné se conjuguent dorénavant afin d’ouvrir la voie à la résolution finale de l’équation de ce monde.

Ne cherche plus de date, ne cherche plus de moment, car cela est présent à chaque date et à chaque instant en ce que tu vis, en ce que tu es. Installe-toi avec bonheur dans cette évidence, dans ce qui jamais ne peut être trompé ou altéré.

Ta Flamme éternelle alors s’élève tel un brasier, consumant ce qui doit l’être dans un grand feu de joie, dans un feu d’Amour, te donnant à chanter la Liberté retrouvée, te donnant à asseoir le silence de l’Éternité.

… Silence…

Alors non seulement la Joie s’installe, mais elle se communique de proche en proche, mais aussi dans le lointain.

L’Amour, la Lumière et le Feu Igné t’invitent à t’éloigner, simplement par ta Présence, simplement par le Feu Igné de ta résurrection.

Alors, comme le Christ l’a dit : « Laisse les morts enterrer les morts » car tu es vivant, et la mort de ce qui meurt les rendra aussi vivants.

Ne sois attaché à aucune forme, fût-elle la plus proche de toi, car jamais tu ne pourras la perdre en la Lumière. Dépassant ainsi tous les jeux karmiques de ce monde, tous les liens de ce monde, tu retrouveras ce que tu crois perdre en la Liberté, magnifiant ainsi les relations ayant pu exister ou existant encore au sein de l’illusion de ce monde.

Contente-toi de ce qui est essentiel car il contient tout, tel est l’Amour. Et là aussi, n’accepte pas ce que je te dis mais éprouve-le par ta conscience elle-même. Tu en auras alors la certitude de ton vécu, au-delà de toute croyance, de tout espoir, de tout désir, ou de toute date du calendrier de ce monde.

Le temps du réveil du collectif humain, du collectif des consciences de la terre, quel que soit leur règne, est aussi dans ce réveil, dans cette Résurrection.

Ta conscience relâchée par rapport à ce corps n’est pas une fuite de ce corps mais bien là aussi l’alchimie de la Résurrection que vit ta chair. Par les prémices divers et variés concernant même le fonctionnement le plus habituel de ton corps et de ta conscience éphémère, se trouvent modifié et changé.

Avant toute chose, vois la Lumière que tu es, car tout le reste se résout de lui-même par l’action du Feu Igné, par la Grâce de l’Amour et par le temps de la Vérité.

Les quatre éléments à l’œuvre en toi conjuguent leurs efforts, conjuguent leur conscience pour te restituer à ta liberté. Il serait vain de résister ou de s’opposer, il serait vain d’éprouver la moindre peur. À toi de te montrer que tu as la confiance la plus absolue en la Lumière que tu es, même si tu ne la vois pas, même si tu ne le vis pas. L’Intelligence de la Lumière et l’intensité de la Lumière est dorénavant telle qu’aucun obstacle ne pourra plus jamais apparaître devant toi ou sur l’écran de ta conscience.

Romps en toi les dernières habitudes, les derniers conditionnements, les dernières illusions, qui, je te le répète, ne sont liés à rien d’autre qu’à quelque chose qui est spontané au sein de l’éphémère et qui est en résonance directe avec le principe de dualité.

Ainsi l’Unité se vit de plus en plus clairement, quels que soient les désordres apparents de ton corps, de ta vie éphémère, ou de ce monde.

Regarde, regarde simplement ton cœur s'élever en les domaines de l'Éternité. Là est l'essentiel de ce qu’il se déroule en ces temps-là de la Terre, là se situera l'essentiel de l'Appel de Marie, là se situera aussi ce qui fut nommé en son temps, le grille-planète.

Ton cœur devient ce roc inébranlable ; n'écoute que lui et n'entends que lui, en quelque voix que ce soit, en quelque supposition que ce soit.

Le Feu Igné devient ton attribut majeur de manifestation en ce monde, et c'est en cela que tu te donnes et que tu sers, et c'est en cela que tu montres à chacun de tes frères incarnés la réalité de la Liberté, la vérité de la Libération. Il n'y a aucun discours à construire, il y a juste à rendre témoignage silencieux de ce que tu es, de ce que tu vis.

… Silence…

Je scelle en ton cœur le Feu Igné, non pas pour l'enfermer mais bien pour te permettre de le voir et de le laisser se nourrir du don de la Grâce, du service et de la gentillesse, ainsi que de la bienveillance, afin que tu te révèles sans aucune faille, sans aucun doute.

Alors le rayonnement de la Source fait de toi le digne enfant de la Source où tu peux enfin dire, parce que cela devient concret en ce monde : « Moi et la Source sommes Un, moi et mon Père sommes Un. ».

Le Christ te l'avait dit : « Ce que j'ai fait, vous le ferez, et de bien plus grandes choses encore. ».

Alors que l’ego et l'orgueil s’éteint en totalité, ce pouvoir-là n'est pas ton pouvoir mais le pouvoir de la Lumière et du Feu Igné.

Ainsi, le Christ intérieur naît.

Portant en toi alors les stigmates invisibles du Christ, tu marcheras sur cette terre jusqu'à l'Appel de Marie dans la même grâce, la même légèreté. La Vie te possédera et te vivra en totalité. Tu observeras alors la vanité et la fatuité de la personne que tu étais.

Tout ce qui devait être préparé, tout ce qui était préparable, l'a été.

Il ne reste plus de distance.

Les événements se vivent en toi avant de se vivre collectivement. En ce sens, il t'est loisible d'entendre Marie t'appeler, il est loisible d'entendre Marie se nommer en tant que Mère, en tant que Maman.

Quoi qu'il se déroule, quelle que soit la beauté de ce nouvel Appel individuel, reste ce que tu es, reste la Joie, reste la Paix, ne te préoccupe pas d'autre chose. Rappelle-toi aussi que tout se déroule en toi car tu es le monde, tu es l'ensemble de la Création comme l'ensemble de l'Incréé. Il ne pourrait en être autrement.

Le Feu Igné continue à œuvrer.

La Croix cardinale de ta tête est enfin alignée avec l'Intelligence de la Lumière.

L'élan de l'Amour ne peut plus être retenu en toi. Quelle que soit ta volonté, quelle que soit ta personne, elles ne peuvent réfréner ou limiter ce qui se vit. Rends-toi compte de ce qui est, en cet instant. Rends-toi compte de ce qui a toujours été. Et en cela je te rends grâce, en cela je te re-bénis.

Ainsi que tu le vis ou le vivras, au-delà de toute croyance ou de toute projection, il n'existe rien qui puisse égaler ou atteindre le Feu de l'Amour que tu es et que tu vis.

… Silence…

Alors le rayonnement du Soleil te percute et te percutera en l'Ultraviolet, majorant ton Blanc et ta pureté jusqu'à l'absolue pureté.

Alors la Source révélera en toi, non pas par des mots mais par l'évidence du vécu, le Serment et la Promesse, et leur finalité.

Chacune de mes phrases dorénavant s'accompagne d'une bénédiction en le Feu Igné, en le Feu de la Vérité, venant à chaque instant te pénétrer en tous lieux pour te restituer à toi-même et à la Vérité.

L'ensemble des peuples de la nature peut dorénavant communier à ta Présence. Quelle qu'ait été l'intensité de tes rencontres et de tes contacts, ils n'ont été que la préparation et la préfiguration de ce que tu vis ou vivras maintenant.

L'ensemble des peuples de la nature, comme l'ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, comme l'ensemble des Anciens, l'ensemble des Étoiles, l'ensemble des Archanges, et la Source elle-même, s'expriment maintenant depuis ton cœur en le même Feu Igné. Reconnais-toi, reconnais-toi entièrement.

Tout est accompli et tout est là.

Ainsi est la Vérité, ainsi est ce que tu es.

… Silence…

Le Feu Igné rend propre ton temple, tu n'as plus à t'en soucier mais simplement laisser la Lumière te guider car elle sera toujours un meilleur guide que la personne même la plus éclairée et la plus intuitive.

… Silence…

Alors nous accueillons ensemble les sons de l'Appel, non seulement ceux du ciel et de la Terre mais ceux qui émanent de toi. C’est le chant du Feu Igné, c'est le Verbe de sa présence, témoignage de la Paix et témoignage de la Joie qu'il installe en toi.

En ce jour, je n'ai plus besoin de m'incliner devant toi mais simplement de te serrer contre moi pour te donner le baiser du Cœur. Alors daigne le recevoir, où que tu sois ; c'est le baiser de la pureté, le baiser de l'innocence, le baiser du Christ.

… Silence…

Réjouis-toi.

Lorsque le moment collectif de l'Appel de Marie se fera entendre, celle-ci viendra te donner son baiser éternel de Mère. Elle ne te fera pas de grand discours, cela ne sera pas nécessaire. À cet instant, confiant comme l'enfant que sa mère vient border le soir, tu t'éteindras pour renaître en Lumière, sans difficulté, quoi que tu puisses en dire où redouter encore aujourd'hui.

Le Feu Igné installe la Joie, il installe la Paix, mais il installe aussi la certitude, par le vécu de ton éternité.

… Silence…

Le Chœur des Anges se rapproche aussi de toi au fur et à mesure que l'approche de Marie se fait. Le Chœur des Anges chante aussi ta liberté retrouvée, le Chœur des Anges accompagne ton Cœur élevé, ton Cœur Ascensionnel.

Le Chœur des Anges vient communier à ta joie et à ta gloire.

Quel cadeau de ce monde ou quel plaisir de ce monde peut espérer rivaliser avec le Chœur des Anges ?

Quelle mère de ce monde peut aimer autant que notre Mère à tous ?

Quel enfant de ce monde peut être plus sage que ton enfant intérieur et ton Christ intérieur ?

Quel plaisir de ce monde peut encore t'attirer quand le Feu Igné s'installe au centre de ton cœur ?

Quelle justification à ce monde peut encore tenir quand le Chœur des Anges chante ainsi ?

Quel spectacle de ce monde, même le plus parfait, peut rivaliser avec la Lumière ?

Quelle envie de ce monde peut subsister, quand le Feu Igné consume tout ce qui ne fait que passer ?

Alors je communie à la gloire de chacun de toi, de ce Cœur à Cœur, de ce Conscience à Conscience, d'Éternité à Éternité.

… Silence…

Chaque jour, à chaque événement que tu vis maintenant, tu t'éloignes de l'irréel et rencontres ton réel et t'y installes avec joie, avec paix, avec bonheur.

Ainsi nous nous élevons ensemble, non pas pour quitter la Terre mais pour l'accompagner au moins jusqu'à sa destination finale, avant de rejoindre, chacun de toi, ta demeure d'Éternité.

… Silence…

N'hésite plus dorénavant, dès ce jour, à t'appeler toi-même par le Feu Igné, par l'Amour.

Il n'y a rien de toi, qui reste aujourd'hui inscrit au sein de l'éphémère, qui soit indigne de la Lumière, indigne de ce Feu Igné. Il n'y a rien qui puisse être non pardonné, il n'y a rien qui puisse demeurer en arrière, à l'abri du Feu Igné ; celui-ci voit tout et investit tout.

Ainsi est l'Amour, qui ne connaît pas de limites, qui ne connaît pas de frontières, qui ne connaît pas de formes, parce que distribué de la même façon en toute forme de conscience.

… Silence…

Alors tu ne seras jamais plus prêt que maintenant. Il n'y a rien d'autre à finaliser, il n'y a rien d'autre à régler, il n'y a rien à anticiper, mais juste le vivre, où que tu sois en cet instant.

Cela ne dépend ni de toi ni de moi, cela dépend de ton moment, parce que l'Intelligence de la Lumière connaît chaque moment et chaque instant de ta vie.

Alors ensemble nous rentrons en ce Cœur unique qui est chacun de nous.

Alors ensemble, depuis le cœur physique jusqu'au Cœur Ascensionnel, les différents aspects du cœur s'unissent enfin et rayonnent à l'unisson, en la même tonalité, en la même symphonie et en la même vérité.

En l'Amour, en ce Feu Igné, rien ne peut être perdu ni égaré, tout est complet, tout est parfait, comme tu l'es.

… Silence…

Toi qui es présent, ici ou ailleurs, qui écoutes mes mots, je connais le cœur de chacun car ils sont tous identiques au mien.

Il n'existe nulle différence, nul écart ; en l'Amour, il ne peut en être autrement.

Laisse ton cœur, consumé de plus en plus par cette morsure d'Amour, accueille ton cœur libéré et célèbre cela, il n'y a plus d'obstacle à l'Amour.

Cet Amour, qui est illimité, te rend aussi illimité.

… Silence…

Ainsi est le nectar de Vie, ainsi est la vie en Christ, en quelque monde que ce soit, et même sur cette terre en ce moment même.

Où que tu sois, la Lumière est là ; en quelque lieu où tu te situes, en quelque espace que tu explores, en toute situation, en tout état d'humeur, l'Amour est là.

Le Feu Igné s'imprime partout, laissant tout l'espace pour la Liberté et aucun espace pour la discussion ou le déni.

… Silence…

Ainsi, chacun de toi rend témoignage à la Liberté, ainsi ton cœur est en chaque cœur. Il n'y a plus ni ami ni ennemi, il n'y a que fraternité, transcendant les limites de l'espèce humaine et s'adressant à toutes les espèces de ce monde comme tout monde.

L'ange est aussi proche de toi que peut l'être un insecte de ce monde.

Il n'y a plus de limites, il n'y a plus de voiles en toi, comme bientôt n'existera plus aucun voile entre la Terre et la Vérité.

… Silence…

Entend le chant de ton cœur libéré.

Il a toujours été libre mais aujourd'hui tu le reconnais, aujourd'hui tu en vis la Vérité, aujourd'hui il devient la seule Vérité.

… Silence…

Alors tes pieds comme tes robes de Lumière sont lavés en la Vie de Christ.

Alors que je communie à chacun de toi, comme chacun de toi communie non seulement avec moi mais avec l'ensemble des frères qui vivent cette célébration, nous nous relions ensemble à la Liberté et à la joie de la communion des saints, à la joie du partage, à la joie du don.

... Silence…

En ce silence, la communion devient de plus en plus intime, de plus en plus intense.

… Silence…

En ce silence, les mots s'éloignent, mettant à nu la vérité de ce qui est vécu.

... Silence…

Ainsi la Vie se vit, ainsi l'Amour se donne, ainsi l'Amour donne vie.

... Silence…

En la majesté de l'instant où tu es là, le Verbe se fait silence et le silence se fait Verbe.

... Silence…

Ici et Maintenant, je suis avec toi pour l'Éternité.

... Silence…

Te voilà baptisé maintenant en le Feu de l'Amour, te voilà initié à la vraie Joie.

Te voilà présent, te voilà vivant.

Chacune de mes paroles, chacun de mes silences, la totalité de mon Verbe, est le chant qui accompagne le Feu Igné. Il est don de Vie et don d'Amour ; il est l'Eau du ciel, l'Eau du Mystère.

En chacun de toi cela se vit. Où que tu sois, tu es connu, non pas en ton apparence mais en ton cœur, et c'est cela qui est touché par le Feu Igné de l'Amour, et c'est cela qui s'élève depuis ta poitrine, et c'est cela qui s'incarne maintenant sur toute la Terre.

Dorénavant, chacune de tes phrases commencera et se terminera par « Je t'aime ». Mais tu n'as pas besoin d'en prononcer les mots, cela est la seule réalité. En quelque acte et en quelque circonstance, l'Amour baignera de plus en plus avec force et évidence ; chaque interaction que tu mèneras en ce monde, quel que soit le frère, quelle que soit la situation, l'Amour sera devant, l'Amour sera derrière. Éprouve-le, et vis-le ; cela est ton dû, cela est ton héritage.

Ose, ose être entièrement, sans restriction, l'Éternité que tu es. Alors à mon tour j'ose, pour chacun de toi, te le montrer, sans rien t'imposer, et j'accueille chacun de toi en le Cœur de l'Unique.

… Silence…

En chacun de toi la Grâce infinie de la Vérité te recouvre.

Ose recevoir.

Aucun frère n'est indigne de cela. Quoi qu'il ait fait, quoi qu'il ait dit, il est le même cœur que toi.

… Silence…

Quels mots, quel discours pourraient expliquer cela ? Quel Verbe même pourrait le montrer ?

... Silence…

En ce silence, tout mot devient inutile, tout n'est que Présence.

Le Verbe s'est fait chair et la chair peut retourner au Verbe, au nom de la Vérité, au nom de la Lumière.

Ainsi soit-il, et cela est, sans délai ni distance.

… Silence…

Permets-moi maintenant, non pas de te laisser ou de te quitter, ou de te dire à bientôt, mais de demeurer avec toi pour l'Éternité, car je suis l'Amour que tu es et je suis ce que tu es. Tout est Un.

Je te bénis encore une fois.

... Silence…

Et je te dis : sois en paix et va en paix, dans la joie de l'Amour, dans le bonheur de l'Éternité.

Je te salue, et je reçois ton salut et ta bénédiction par le même Feu Igné, au Cœur du Cœur.

Je te donne ma paix et je reçois ta paix.

Merci, et rendons grâce ensemble à l'Amour, et rendons grâce ensemble à la Liberté et à la Vérité.

… Silence…

Je prie dorénavant, en chaque instant, en chacun de toi, et je ne m'arrêterai plus.

Et je fais silence maintenant, je me recueille en toi.

… Silence…

Quand tu le souhaites maintenant, tu peux retourner ton regard vers ce monde avec le même cœur et le même Feu.

Je te laisse, mais je ne disparais pas. Je suis toi, je suis en chacun de toi, et n'oublie jamais que tu es Amour et que tu es aimé.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 16:49 (2016)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Décembre


L'IMPERSONNEL

Partie 3



Toi qui es Amour et qui es aimé, je parle par le Verbe intérieur, depuis le Cœur de ton Cœur.

Je viens encore une fois faire résonner et vibrer en toi la Flamme de Vie. En la Grâce du Feu Igné, ce que tu écoutes, ce que tu lis, n’est rien d’autre que ce que tu te dis à toi-même. Alors entends.

En ce Verbe-là est ton premier souffle, celui qui ne s’arrête jamais.

Tu es invité à être.

Je t’invite à laisser couler le flot perpétuel de la Fontaine de Cristal, là où ton cœur ne peut connaître ni entraves ni limites. Écoute ce chant de gloire que déjà tu entends parfois en ta tête et en tes oreilles, et qui se répand maintenant, portant la bonne nouvelle à chaque extrémité de ton corps.

Le moment est venu d’être libre, d’être vrai.

Alors, en ces jours où l’injonction de la Lumière se fait de plus en plus pressante, elle t’invite elle aussi au Mystère de la Vie, au Mystère de la Résurrection, au Mystère de la Vérité que rien sur la terre où tes pieds sont posés ne peut retransmettre de manière véritable. Là est ton Royaume, là est ta gloire.

Je m’adresse à toi en quelque circonstance que ce soit pour toi, car, en ces jours, tu baignes dans un bain de Grâce qui est indépendant de toute circonstance de ta vie. Il t’appartient de le vérifier, de le voir, d’y dire « oui », et surtout de le vivre sans aucune restriction.

Tu pénètres, si tu le souhaites, dans les demeures de la Joie éternelle et de la Paix infinie.

Regarde, regarde autour de toi, regarde en toi. Tout ce qui est dehors se décompose sous tes yeux alors qu’en le même temps et en le même moment, ce qui est vrai fleurit et pousse de plus en plus vite. Le parfum de l’Esprit touche déjà tes sens et ta peau, le Feu Igné t’a peut-être déjà parcouru, peut-être aussi que tu es là, ne vivant rien, ne sentant rien, ne te doutant de rien. Alors je t’annonce la bonne nouvelle pour toi aussi, regarde, penche-toi sur ce que tu es, sur ton cœur, retourne ton regard, inscris-le en la Vérité éternelle, même si tu n’y connais rien. Appelle cela Principe, appelle cela Absolu, appelle cela Amour, appelle cela Joie, peu importe. Aucun mot ne peut vraiment définir cela. Il y a juste à dire « oui », il y a juste à regarder de la bonne façon. Tu n’as besoin de rien d’autre, ni de tes connaissances, ni de ton désir, ni d’une quelconque volonté, tu as juste, en ces jours, et jusqu’à la fin de cette année pour te rencontrer, pour te goûter, pour apprécier la Vie éternelle au sein de ce corps périssable.

Il n’y a que cela. Tout le reste est un décor, celui de ton jeu, celui de l’expérience où tu te cherches en permanence, tournant ton regard de toute part alors qu’il n’y a qu’un seul regard qui te donne à voir et à vivre ce que tu es. Ce regard ne dépend pas de toi, il ne dépend pas de ce que tu connais, il ne dépend que de ton sacrifice.

Alors mon Verbe te dit, depuis ton Cœur, entends-toi et vois-toi, non pas dans les jeux que tu tiens, non pas dans quelque histoire, fût-elle la plus merveilleuse et authentique. Tu n’as pas besoin de quelque mémoire que ce soit, tu n’as pas besoin de bagages, tu as juste besoin d’accepter l’inconnu que tu ne connais pas.

En ces jours du temps de la Terre, il y a conjonction de nombre de faits terrestres et célestes, mais aussi de la conscience, qui permettent cela, te voir et te vivre avec aisance. Mais il te faut être léger. Il te faut renoncer aux bagages de l’expérience, aux bagages des connaissances, il te faut renoncer aux bagages des attachements, aux bagages des croyances. Tout cela doit rester dehors et ne peut entrer en aucune manière au cœur de la Vérité.

Alors le Feu Igné brûle et disjoint tout ce qui n’a plus lieu d’être. Ce sont les cris du monde, ce sont les sons du ciel et de la Terre, c’est la colère qui gronde dans les volcans de la terre, annonçant de la même façon son ascension en cours.

Mets-toi dans cette Joie car au sein de cette Joie tu n’auras plus rien à attendre, tout sera accompli définitivement pour toi.

Le temps de te retourner, le temps de te voir, et cela est vécu.

L’Esprit est vivifié, il réapparaît.

Quoi qu’il te soit donné de vivre, saisis qu’au-delà de toute acceptation et de toute compréhension, il y a avant tout ce qui est nécessaire, non pas pour ta personne mais pour ce que tu es.

Alors accueille ce que la vie te montre – avec acuité en ce moment parfois, avec violence aussi. Tu n’es rien de tout cela, cela ne concerne que ce qui est extérieur, qui s’éteindra de lui-même dès l’instant où ton regard intérieur prévaudra, si ce n’est déjà fait.

L’Amour est un Feu. Tous ceux qui sont passés par ce Feu avant toi l’ont décrit comme un Feu dévorant qui consume tout sans rien brûler, qui est une Extase indicible à nulle autre pareille, faisant de toi et te régénérant en la sainteté que tu es, en l’adoration perpétuelle de l’Amour que tu es.

En ces temps de Grâce, là est l’unique force qui tiendra debout : ce que tu es.

Retourne-toi, si ce n’est déjà fait, et tu seras affermi dans l’humilité et dans la Vérité.

Tu seras à la fois le serviteur, le maître, l’enfant qui vient de naître comme le vieillard qui meurt, dépassant tous ces rôles de composition au sein de cette scène de théâtre, te libérant par la même occasion de tout ce que tu peux voir encore sur l’écran de ce que tu joues et vis à l’extérieur.

Le monde entier, pas le tien mais tous les mondes sont là pour t’accueillir, mais avant toute chose, en ton cœur, avant même d’être visibles à l’extérieur. Ce regard-là est le regard de la Libération. Il ne dépend de rien d’autre que de ton abandon et de ton sacrifice, il n’attend rien d’autre que toi-même.

Alors la Source d’eau vive peut enfin te vivifier et alléger ce qui te semblait, quelques minutes auparavant, si dense et si contraignant.

Apprends à te faire confiance en ce que tu es. Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant, il n’y a pas de meilleur endroit qu’ici, il n’y a pas de meilleur temps que ces temps-là où tout t’est montré. Accepte de regarder aussi ce que la vie veut bien te montrer de ton extérieur, sans le chercher, mais vois-le depuis l’intérieur, là où tout cela t’apparaîtra clairement comme une séquence de jeu.

Alors ta conscience pourra voguer librement et ne plus être tributaire de ton corps, de ton histoire, de la morale et des lois de ce monde, mais te placera d’emblée avec foudroyance dans la morsure de l’Amour, dans la Joie, dans la Paix, et surtout dans la Vérité.

Cela est là, et cela t’attend. Alors toi-même, qu’attends-tu pour vivre cette ineffable gloire de ce que tu es, pour le vivre en totalité comme de façon progressive. Regarde en toi avec l’œil non pas du jugement, non pas de la compréhension, mais de celui qui voit réellement ce qu’il est au plus intime de sa poitrine, en ce Cœur du Cœur. Et le voyant alors, tout sera traversé, tu peux en être assuré, avec la même légèreté.

Plus la densité et le chaos extérieur grandiront et plus ta paix sera stable et ta joie ineffable.

Ne te réjouissant pas bien sûr de ce qui arrive à l’extérieur mais te réjouissant d’avoir accepté de retourner ton regard.

Alors l’Onde de Vie prendra un nouvel élan, le Feu Igné ne laissera aucun endroit de ton corps épargné par son Feu dévorant.

Ta conscience deviendra limpide. Tu la verras telle qu’elle est, sans zones d’ombre, dans son miroitement et dans son éclat de lumière, émaner d’elle-même.

Tes yeux se dessilleront en totalité, t’amenant à voir réellement, concrètement, un nouvel extérieur où tout ce qui était caché apparaît au grand jour par l’éclairage de ta lumière.

Là est la Paix, là est la solution à toute question et à toute équation qui te semblent non résolues.

Alors simplement, accueille-toi toi-même. Tu es le sauveur, il est en toi ; tu es le maître, il est en toi ; tu es la Source, elle est en toi ; tu es l’Absolu, il est partout – et même nulle part.

Voir cela est bien plus que le Feu Igné qui te dévore mais un éblouissement, une sidération, qu’aucun élément de ce monde où tu es n’a pu te faire vivre et ne pourra jamais te faire vivre.

… Silence...

Déploie tes ailes, laisse-les se sécher dans le soleil de l’Amour. Ce que tu étais est déjà mort au sein de ce monde, ce que tu as toujours été demeure vivant et éternel.

Aujourd’hui, en ce temps de Grâce particulier, tout ce qui peut être question, tout ce qui peut te sembler pas suffisamment limpide ne peut venir que du regard de la personne. En le regard intérieur, il y a perfection, et cette perfection t’apparaît alors de plus en plus juste, de plus en plus grandiose au fur et à mesure que se désagrège le monde, au fur et à mesure que tout se révèle, au fur et à mesure que tout se voit.

… Silence...

Ce Feu-là est le Feu de l’Amour, le Feu de l’Esprit, le Feu originel.

En cet Amour-là, en ce regard intérieur, il n’y a plus besoin de forme même si toutes les formes y sont.

Tout y est parfait, tout y est plein, si plein et tout autant si vide ; il n’y a pas de différence, il n’y a pas de distance.

Alors laisse apparaître ce Feu, laisse le grandir. Il est nourri en permanence par ce que tu es, par cette flamme éternelle.

Ce Feu ne fait pas que te réjouir ou te consumer, il te forge en ton Éternité retrouvée. Il te sculpte en ta forme d’Éternité, celle de ton corps d’Êtreté et de ton origine stellaire.

Alors tu verras ton corps et ce monde pour ce qu’ils sont, des simples véhicules éphémères d’expériences ne permettant que de jouer, et ici, particulièrement où tu es, de ne jamais gagner alors que tu as toujours été le gagnant et le héros.

Quoi qu’il te semble jouer aujourd’hui, tout cela t’apparaîtra comme quelque chose qui effectivement ne fait que passer et aussi, surtout, n’a aucune importance et ne mérite qu’un sourire, et surtout pas des larmes, et surtout pas des liens.

La Liberté alors sera telle, déjà, à l’intérieur de toi, que tu souriras de ce à quoi tu as pu adhérer au sein de ce monde, des jeux auxquels tu as joué peut-être ; tout cela sera alors réellement insignifiant et futile par rapport à ce que tu es.

La Vie te demande de porter ce regard, la Grâce éclaire dès l’instant où tu regardes là où il faut.

Ton corps de chair comme ton corps d’Êtreté ne sont que des véhicules qui accomplissent leur fonction, mais tu n’es pas le véhicule, tu n’en es même pas le conducteur.

Vois au-delà et regarde encore plus profondément. Au Cœur du Cœur, il n’y a rien d’autre que la Lumière, il n’y a rien d’autre que l’Absolu, et il y a pourtant tous les mondes. Tous les potentiels sont déjà là, toutes les histoires sont déjà présentes, car ici il n’y a aucun temps pour affecter quoi que ce soit et il n’y a aucun espace pour créer une distance. Tout y est simultané, tout y est parfait.

Comment peut-il en être autrement, en l’Amour vrai ? C’est cela qui se passe en ce moment, si tu acceptes de regarder, faisant fi de toutes tes appréhensions, de toutes les zones d’ombre, de toutes les réticences, de toutes les colères ou de tous les dénis, de toutes les négociations que tu pourrais mener. Il n’y a rien à négocier avec la Lumière.

Parce que la Lumière est toujours « oui » à ce que tu es. Elle chante toujours la Vérité, que cela soit par le Verbe ou le Silence, et ici tu ne peux y être trompé en aucune manière parce que la Joie y est si pure et si dense qu’à aucun moment ta conscience ne peut douter de la Vérité de ce qu’elle est.

Chaque jour qui te rapproche du solstice de cet hiver, de la période nommée Nativité, chaque jour ton regard intérieur peut plonger plus profondément et plus intensément.

Laisse la Lumière vivre et surtout œuvrer, par son Intelligence, sur ta conscience comme sur tes corps éphémères.

Laisse la Joie prendre le pas sur tout ce qui est lourd, sur tout ce qui te gêne.

Il n’y a pas d’espace pour autre chose que la Joie. Vois-le et vis-le.

Au sein de ton monde, les prophéties s’accomplissent, mais tu n’es pas concerné. Seule la personne est concernée par cela et celui qui a regardé à l’intérieur et qui a vu, et qui le vit, ne manifeste rien par rapport à cette révélation. Il peut en être rassuré ou offusqué, mais cela ne change rien, car au-delà de la personne, cela est déjà accompli, et cela est déjà là. Tout ce qu’il reste à vivre est, en quelque sorte, une formalité qui ne demande de ta part rien d’autre que de te maintenir au sein de ce Feu, au sein de cette Joie, sans effort, spontanément et naturellement.

Alors l’ensemble des Croix de ta tête et de ton cœur, le tétrakihexaèdre, l’octaèdre de ton sacrum, se mettront à se synchroniser et à créer le chant de la délivrance, celui que chanteront la Terre et le ciel au moment adéquat. Et cela tu le vis déjà, en ton regard intérieur.

Nourris-toi de cette Joie, nourris-toi de ce que tu es, c’est la seule nourriture qui soit digne de confiance parce qu’elle ne dépend de rien de ce monde. Cette nourriture est restée intacte, elle ne connaît pas les vicissitudes de ton monde. L’Esprit est là, je te l’ai dit.

Chaque jour de l’Avent qui s’avance, je t’invite à ouvrir une autre porte, jusqu’au moment où tu verras qu’il n’y a jamais eu de portes et que l’accès était grand ouvert. Les portes ne sont que tes projections, celles des habitudes, celles des conditions, celles des souffrances, celles des croyances.

Alors regarde encore plus profondément, le Feu Igné te le permet.

Regarde attentivement et laisse venir à toi ce qui émerge, et ce qui émerge n’est que Paix et Joie, n’est que béatitude, qu’aucune méditation de ce monde, qu’aucune expérience mystique ne peut toucher, quelle que soit son intensité. Car là, il n’y est pas question d’intensité mais de Vérité.

Et quand cela est vu et vécu, tout le reste est vu comme ayant eu, certes, une utilité, et représentant là aussi seulement ce qui est éphémère et ce qui passe.

Chaque jour qui passe en le calendrier de ce temps de la Terre te permet de vivre cette Grâce avec de plus en plus d’aisance, avec une Paix et une Joie qui ne dépendront d’aucune circonstance de ce monde et qui ne peuvent être trahies en aucune façon, qui jamais ne peuvent se tarir ni même s’atténuer. À chaque porte que tu as conceptualisée, à chaque porte que tu as créée et que tu franchiras, tu t’apercevras de l’accroissement inéluctable de cette Joie et de cette Paix, et chaque jour tu t’abandonneras un peu plus, ou de manière foudroyante, à la Vérité.

Ne désespère jamais, même si cela ne t’est pas possible aujourd’hui, même en ces temps de Grâce, je te rappelle qu’il y a l’ultime Grâce, celle de l’Appel de Marie, celle du réveil collectif de l’humanité, celle du choc de l’humanité.

Mais quoi qu’il en soit, quel que soit ce qui est vu ou qui n’est pas vu, persiste de toute façon à regarder à l’intérieur. Je te l’ai dit, la seule clef et la seule solution est là. Plus rien de ce monde ne pourra te rassasier, très bientôt, plus rien de ce monde ne pourra te nourrir, plus rien de ce monde ne pourra maintenir une quelconque illusion. L’éphémère, en toutes ses composantes, s’efface pour laisser libre place à l’Éternité.

Rappelle-toi que ces mots que tu entends, ces mots que tu lis, ne sont que les cris de ton cœur, non pas des cris de désespoir mais des cris d’allégresse parce qu’il n’a jamais été aussi proche, il n’a jamais été aussi vivant et ne sera jamais aussi perceptible et aussi sensible.

La Lumière te demandera à chaque minute : « Qu’attends-tu, que te faut-il de plus, de quoi as-tu besoin ? ». La Lumière ne souffre plus d’attendre, elle bout, elle brûle, elle jaillit, elle irrigue et elle nourrit.

Regarde, cela se passe en ce moment même.

Quel que soit ton regard extérieur, ton intérieur t’appelle de manière de plus en plus franche.

Pour cela, elle utilise tous les moyens, jusqu’à s’immiscer en ton regard extérieur pour en modifier les aspects et les jeux, afin de te permettre plus aisément de te retourner.

Le marqueur et le témoin de ce retournement, je te le dis, c’est la Joie, la Paix et la tranquillité. Quelle que soit la morsure et la brûlure de l’Amour de ton cœur, quelle que soit son absence, cela ne fait aucune différence. Il y a juste des moments différents pour chacun, qui vont bientôt se conjuguer au même présent, certes, mais c’est justement ce rapprochement et cette approche qui crée l’élan de Liberté, l’élan de Paix, l’élan de Joie, qui est à l’opposé de ce qui se déroule et se déroulera dehors.

Il n’y a pas de jugement, il n’y a pas de châtiment, il y a juste l’authenticité de la Lumière et la Lumière ne juge jamais. Alors ne te juge pas. Ne juge pas ce monde, ne juge pas tes bourreaux, ne juge pas tes amours, ne te juge surtout pas, regarde-toi simplement. Tout le reste est éclairé ou s’éclairera, et cela ne t’importera plus, de toute façon, car tu t’éloigneras de tout jeu, de toute souffrance comme de toute mémoire.

Ton Cœur Ascensionnel s’élèvera alors jusqu’à la Fontaine de Cristal pour être lavé dans le sang de l’agneau, pour être régénéré et finalisé. Alors tu vogueras là où ta liberté te porte, sans aucune attache, sans avoir besoin de regarder ce qui s’efface et qui est déjà passé.

Alors que ton monde se remplit de Lumière, se remplit de Blancheur et de Feu, seul ce qui est archaïque et qui est déjà mort – et qui ne le sait pas –, doit disparaître par la Grâce de la Lumière, parce que la Lumière efface toute ombre et ce n’est jamais un combat. C’est juste une évidence qui devient réelle et qui est tellement forte qu’elle ne souffre aucune question.

Ne t’attarde pas sur ce qui peut te sembler encore un peu pesant, car la Lumière allège aussi cela, même si tu n’as rien compris, même si tu ne l’as pas vu, même si tu ne l’as pas traversé. Le temps de l’Avent, le temps de la Grâce permet cela. Chaque jour qui passe te donne une occasion de te voir supplémentaire – de t’alléger –, encore plus grande chaque jour.

Le digne représentant du Feu Igné qui se déploie en toi est le premier Hayot Ha Kodesh, celui de Feu, évoqué à chaque fois que Métatron vient à toi. Tu peux aussi l’invoquer maintenant, il résonnera en toi au Cœur du Cœur et appellera ton regard avec fermeté et douceur en même temps, à te voir, à te regarder.

Ainsi est Vehuiah qui se dépose en ton Cœur du Cœur. Là est la source du Feu Igné apparu sur tes colonnes latérales comme en ta colonne centrale.

Alors se consumera, dans un immense brasier, ce qui a pu t’alourdir. Cet immense brasier consumera aussi avec la même Grâce toutes les fautes, toutes les erreurs de la personne.

Les dragons sont porteurs du Feu de Vehuiah, il t’est d’ailleurs loisible de les voir et de faire appel à eux. Il t’est maintenant aussi loisible de vivre en toi le génie créateur du Feu, le premier Hayot Ha Kodesh, le premier Keroubim. Écoute-le, ce qu’il dit en toi. Entends-le et vis-le.

… Silence...

Telle est l’offrande de ce don de ce temps particulier de la Terre.

Ce don est le don que tu t’es fait aussi à toi-même au travers de ce que tu as vécu, intérieurement comme extérieurement, en toutes ces années où l’Appel de la Lumière t’a tant travaillé, avec des résultats variables bien sûr. Mais aujourd’hui le résultat est le même pour chacun, il n’y a plus de délai, il n’y a plus rien qui vaille la peine. Te maintenir dans l’évidence de la Lumière est prépondérant, de plus en plus intense, de plus en plus brûlant, de plus en plus Amour.

Alors regarde en toi. Ainsi se vit ta résurrection, ainsi sera l’Appel de Marie, ainsi sera ta renaissance en l’Éternité, celle que tu vis déjà, que tu en aies conscience ou pas. Ton inconscient et ton corps le savent à la perfection parce que cela est écrit en eux.

Rappelle-toi, ce n’est pas nouveau. C’est simplement quelque chose qui avait été masqué et caché, et qui est demeuré caché aussi de tes yeux, au plus profond de tes gènes, au plus profond de ta conscience, au plus profond de ton cœur.

Alors la Grâce t’appelle à libérer ton cœur, à être libre, à cette conscience qui ne connaît que la Joie, que la Paix, et que l’Amour.

Alors la voix de ton cœur, que tu entends ou que tu vis, résonne en toi, appelant ton regard encore plus.

La Paix remplit alors tout espace, ne laissant plus la moindre place à ta personne.

Accepte la Joie, accepte la Paix. Tu ne peux pas la créer en ton monde mais tu peux la créer à l’intérieur de toi. Il te suffit de te reconnaître, il te suffit d’accueillir le sacrifice afin que ton sacre soit éclatant de vérité et de justice.

… Silence…

Tous ces mots qui se disent en ton cœur n’auront bientôt plus besoin d’être lus ni écoutés autrement que dans ton cœur ; tu n’auras besoin de rien d’autre.

La Lumière est ton guide infaillible en ces jours.

Aucun plan, aucune carte, aucun plan que tu conçois ne peut t’aider à cela. Il n’y a besoin d’aucune stratégie, d’aucun acte.

C’est cela que tu vois en premier et c’est cela qui te rend libre à nouveau, je dirais.

Alors ta Couronne de Gloire ornera ta tête et ton front. Ton Cœur Sacré sera montré au monde, non pas celui de l’illusion mais au monde de la Vérité.

Le Christ intérieur sera alors flamboyant, comme en les représentations du Sacré-Cœur.

Alors tu pourras dire aussi, toi : « Par le cœur uni de Jésus et de Marie, par les cœurs unis de la Vérité, je suis affranchi et je suis libre. ». C’est ainsi que s’accomplit ta Résurrection, c’est ainsi que s’accomplit l’Ascension de ce monde.

Il y eut un avant, il y eut un après, te montrant et te donnant à voir et à vivre que tu n’es ni de l’avant ni de l’après, mais que tu es de tout temps.

Ainsi te parle ton cœur, ainsi te parle la vraie Vie en l’Unique, ainsi te parle la Joie qui installe la Paix, parce que ce Verbe-là ne fait qu’accompagner la majesté de la Lumière et de l’Amour.

… Silence...

En ce regard intérieur, le chant de l’Appel devient plus pressant.

Chaque jour il frappera à ta porte un peu plus longtemps, un peu plus intensément.

… Silence…

À chaque occasion où tu auras l’occasion, à chaque occasion où tu auras le temps et l’intérêt pour te placer en ce regard intérieur comme nous le faisons en cet instant, tu t’apercevras que ton regard extérieur, quand tu retourneras au monde, ne pourra être qu’un regard de compréhension et d’amour.

Même à l’acmé des événements, tu ne verras plus un météorite qui s’écrase sur terre mais l’Archange Mikaël qui féconde la terre et réveille ceux de tes frères et sœurs qui sont encore endormis.

Même la peur que tu observeras sur ce monde ne sera que les prémices de l’Amour, par changement de regard.

Tout effroi ne sera que momentané. Tu es là aussi pour ça, par ta radiance et ton amour, tu amortis, pour chaque frère et sœur, ce passage.

… Silence…

Chaque jour aussi, en cette période de l’Avent, selon les déplacements de ta conscience, depuis le cœur jusqu’à l’extérieur ou de l’extérieur jusqu’au cœur, tu deviendras de plus en plus affermi à ton cœur et de moins en moins tenu par l’éphémère, que ce soit l’éphémère de ton corps, l’éphémère des relations, l’éphémère des habitudes ou encore de tes joies éphémères.

La Joie intérieure et la Paix balaient tout ce qui n’est pas Joie et Paix.

N’aie aucune inquiétude.

Aucune de tes pensées ni aucune de tes compréhensions ne pourra égaler la perfection de la Lumière en son action et en ses effets. Cela te sera montré, de plus en plus, par tes simples changements de regard.

Alors ton Lemniscate sacré s’embrasera par les piliers du Feu Igné latéraux et te fera rejoindre la Fontaine de Cristal, là où ton sang sera lavé, là où Marie t’appellera, et là où rien de ce qui est faux ne pourra demeurer, ne serait-ce qu’un souffle.

Tu seras toi-même le Feu, tu seras toi-même l’ensemble des multivers, tu seras toi-même ce néant, tu seras toi-même l’atome et la source de toutes les lumières. Tu seras toutes les Flammes de Vie.

Ainsi est l’Amour, ainsi est le Feu, ainsi est la Lumière.

Tout sera pardonné, tout sera régénéré en un autre état, peut-être en une autre forme, car chacun a sa demeure d’Éternité.

Et cela, tu peux l’être dès maintenant, tu n’as pas besoin d’attendre le Lemniscate sacré collectif et l’arrêt de la Terre pour cela.

La Résurrection t’est offerte, parce que cela est le don de la Grâce. Que tu en aies vécu les prémices ou les étapes ne fera aucune différence.

… Silence…

Alors, depuis ton cœur, tous ensemble, que ce soit aujourd’hui, que ce soit demain, que ce soit dans une semaine, où que tu sois sur la planète, il n’y a plus de temps. Alors oui, tous ensemble, en ce moment, le Feu Igné se déploie jusqu’à la Fontaine de Cristal afin que l’eau vive de la Résurrection, l’Eau de Vie, se communie entre chacun de nous.

Il n’y a pas de distance, il n’y a pas de jour, il n’y a personne, il n’y a que ça qui est tellement tout.

Te faisant découvrir, en cette communion, ce que tu es, au cœur de l’Impersonnel, au cœur de la Vérité. Et chaque jour, à chaque instant, où que tu sois, la même communion – qui est fusion –, se vit.

… Silence…

Regarde. Vois et vis. Tu es la Voie, tu es la Vérité, tu es la Vie.

… Silence…

Chaque minute de ce temps de la Terre est, si tu le souhaites, le même Feu et la même communion, la même fusion.

Cela est dedans, en ton temple, au Cœur du Cœur.

Et cela est de suite, ne souffrant aucun délai, abolissant toujours plus le temps et l’espace.

… Silence...

Alors le Christ t’apportera le baptême de l’Esprit qui n’est rien d’autre que notre communion, mais où la Joie, au-delà de la Paix, sera remplie d’allégresse et de gratitude. Le Chœur des Anges accompagnera cela, tout sera régénéré.

… Silence...

Ainsi donc s’achève. En ce jour de l’Avent, ce que tu pourras lire ou entendre de moi, tu ne le trouveras dorénavant qu’en ton Cœur du Cœur. Tu y trouveras le même Feu, les mêmes mots en toutes les langues, la même vérité.

Si cela te semble par moments encore éloigné de toi, alors tu peux te réécouter toi-même, te réentendre toi-même en ce que je t’ai livré, et tu te trouveras.

Au fur et à mesure que tu installeras ton regard intérieur, le « Veillez et priez » que t’a dit le Christ – et demandé –, t’apparaîtra comme la seule logique évidente, la seule façon de rendre grâce et témoignage de l’œuvre de Lumière et de ta Vérité.

De chaque Cœur à chaque Cœur, le même Feu. De chaque Cœur à chaque Cœur, la même Joie.

… Silence...

En la Grâce du Feu Igné, ton cœur te bénit et la Grâce se déploie.

… Silence…

Alors je te bénis encore en le Feu du Cœur.

… Silence...

Au nom de la Nouvelle Alliance, au nom de la Nouvelle Eucharistie, depuis ton Cœur, je décrète ta Liberté, je décrète la Joie éternelle.

… Silence...

Il est temps maintenant que je me taise et que tu regardes en le Silence et en la Paix, en ce que tu vis.

Je te salue, je te bénis, et à toujours, en l’Éternité de l’Amour.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Ven 23 Déc - 20:14 (2016)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Décembre


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses 1



Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver, et comme je vous l’ai dit, je vais vous accompagner jusqu’au dernier moment, de manière, comme nous le faisons, afin de toujours essayer de répondre à vos interrogations, à vos questionnements. Alors tout d’abord je vous présente toutes mes bénédictions dans le Feu de l’Amour, si je peux dire, c’est-à-dire dans le Feu Igné, n’est-ce pas, que beaucoup d’entre vous vivent en ce moment.

Comme vous le voyez, l’Apocalypse, la Révélation, est de plus en plus intense, de plus en plus palpable, si je peux dire, pour vous. Alors dans cette période de l’Avent, je suis extrêmement content de pouvoir être avec vous et de répondre à vos questionnements, mais aussi de donner un certain nombre d’informations que j’aurai certainement l’occasion de vous donner en écoutant vos questions, bien sûr. Alors, nous allons pouvoir commencer à échanger entre nous et nous commençons par les questions qui ont été écrites, je crois.

Alors je t’écoute.

Question : près du lieu des elfes, j’ai senti l’appel d’un arbre. Je me suis approchée et l’ai enlacé avec respect. À la fin, cet arbre est devenu vous qui m’embrassiez. Je voulais vous remercier et vous demander : ne pensez-vous pas que si vous continuez à embrasser tout le monde, il ne restera plus personne dans les villes, et tous iront dans les bois pour vous embrasser et embrasser les arbres ?

C’est une bonne réflexion. Mais ce que je peux dire, c’est qu’effectivement, dans la période que vous vivez – et vous le voyez certainement dans les villes, les villages où vous vivez –, dès qu’il y a plusieurs frères et sœurs, dès qu’il y a humanité dans sa vie sociale, il y a des énergies qui sont pas vraiment naturelles, si je peux dire, hein, avec vos technologies, avec la pollution, avec les différents niveaux de conscience de ceux qui vivent dans la même ville ; ça fait une espèce de cuisine un peu particulière n’est-ce pas ?

Alors oui, il est évident que la paix, y a plus de chance de la rencontrer – avant de la vivre en totalité à l’intérieur – plus facilement dans les bois, chez les elfes, chez les peuples de la nature que dans vos villes. Ça, c’est absolument évident, n’est-ce pas ? Donc si vous voulez, plus vous avez la chance d’aller vous immerger dans la nature, plus vous avez la chance de passer des moments auprès des elfes – même auprès des arbres comme tu le dis, même s’il n’y a pas d’elfes –, plus vous vous régénérez et surtout, plus vous absorbez de la Lumière Vibrale. Ça, vous le voyez – et vous le vivez – de manière de plus en plus nette.

La simple nature, même s’il n’y a pas de peuples de la nature là où vous allez, de se promener dans une forêt, au bord de l’eau, ou dans la nature en tout cas, vous met au minimum en paix et littéralement vient laver vos cocons de Lumière et vous dépoussiérer, en quelque sorte. La nature est régénérante et elle a des effets de régénération qui sont de plus en plus importants.

Vous savez que les villages des elfes, les villages des gnomes, des dragons, toutes ces structures où vivent les peuples de la nature sont porteurs, comme je l’ai dit, d’énergies, déjà, de la 5ème dimension. Et les arbres aussi, parce que les arbres sont les intermédiaires privilégiés, par leurs racines et leurs branches, entre le ciel et la Terre, et ils ont canalisé, si je peux dire, eux aussi beaucoup de particules adamantines, et ils sont en quelque sorte gorgés de Lumière. Et quand vous vous promenez dans cet environnement, vous vivez ce bénéfice-là, vous en voyez les effets.

Il est pas possible aujourd’hui, même pour un frère ou une sœur qui sent absolument rien, de se promener dans une forêt et de ressortir dans le même état ; y a nécessairement des différences. D’abord sur votre énergie vitale, ensuite sur le Feu Vibral, si vous le vivez, et bien sûr, comme je l’ai dit, sur la conscience, y a des effets de transparence. Ça va accroître, si je peux dire, votre spontanéité, votre autonomie, et votre capacité à vous maintenir de plus en plus fréquemment dans l’Éternité, si je peux dire, c’est-à-dire dans votre corps d’Êtreté.

Alors la nature, et ça, nous vous l’avons dit durant toutes ces années, mais aujourd’hui y a un afflux encore plus important de Lumière. Dès l’instant où vous sortez de vos villes, dès l’instant où vous vous plongez même dans un petit bosquet, même si vous n’avez pas de forêt autour de vous, même si vous marchez sur une prairie, les énergies sont profondément différentes de tout ce qui peut exister dans les villes, avec une intensité qui n’a jamais été atteinte, je dirais.

Donc oui bien sûr l’être humain, dans un monde libre, si je peux dire, et même dans ce monde qui s’achève, il y a la possibilité – et la nécessité – d’être dans un environnement naturel, c’est-à-dire éloigné de toutes les pollutions électriques, en premier lieu, électromagnétiques, mais aussi les pollutions mentales de tous ces frères et sœurs endormis qui vivent dans les villes et qui ne se doutent pas une seconde de ce qu’il se déroule, pour l’instant, même s’ils se posent des questions. Alors oui, la nature plus que jamais est un élément, ne serait-ce que dix minutes par jour, qui va vous permettre de rentrer encore plus en intériorité, encore plus dans le cœur, et avec plus d’évidence, je dirais, dans votre Éternité.

Mais merci de ce témoignage.

Bien sûr les arbres sont gorgés de Lumière, au même titre que les vortex sur les villages des elfes. Et de plus en plus vous entrez en communication avec la nature, pas seulement avec les peuples de la nature mais toute la nature agit, même si vous n’en percevez pas des mots, même si vous n’en percevez pas des discours – même si certains sont capables aujourd’hui de rentrer en contact avec des arbres, même les arbres les plus simples, je parle pas des arbres maîtres nécessairement. Cette capacité de communication, d’échange, de communion, de dialogue même avec les arbres ou avec d’autres végétaux, devient tout à fait réelle. Je sais même que parmi vous, au-delà des quatre grands peuples de la nature, vous avez tous des entités de la nature – on peut pas les appeler peuples – comme les fées, comme d’autres individus qui ont été présents dans les mythologies, dans quelque pays que ce soit, qui vous sont accessibles, si je peux dire, par l’expansion de votre conscience, et surtout par la disparition plus ou moins avancée, pour chacun de vous, de ce qui concerne l’éphémère.

Alors, as-tu une autre question ?

Témoignage : une amie qui traduisait vos enseignements en portugais est décédée, un élan de solidarité et d’Amour s’est alors produit et des sœurs ont pris en charge son travail pour que les traductions continuent à paraître sur son site. Nous sommes reconnaissants de cet élan d’Amour et nous vous exprimons notre gratitude.

Je vous remercie. Mais je peux rajouter quelque chose, même si c’est pas fini, tu attends deux minutes : vous êtes tous, ici, ailleurs, des gens qui écoutez, qui lisez, qui traduisez, donc, et vous savez très bien, les uns et les autres, que dès l’instant où vous offrez votre service pour la traduction, pour transcrire, pour écrire ce que nous vous disons, vous êtes accompagnés. Et vous savez très bien que même si vous avez un problème de santé, ou si ça va pas dans votre tête, à ce moment-là, dès l’instant où vous prenez la mission de traduire, d’écrire, de retranscrire tout ce qui est dit, on vous insuffle, bien sûr, depuis là où nous sommes, ce qui est nécessaire pour faire ce que vous faites. Parce que ça, c’est vraiment un service aux autres, c’est pas un service à soi.

Donc ce qui s’est produit avec cette sœur qui est partie de ce plan est tout à fait logique, parce qu’il y a, là aussi, comme j’aurais dit quand j’étais incarné, une fraternité. Cette fraternité, elle est Blanche, elle est universelle toujours, mais elle s’inscrit pas dans les dogmes de ceux qui ont voulu organiser, je dirais, après mon départ, cette fraternité. C’est-à-dire que c’est une fraternité spontanée qui n’a besoin ni de gourou ni de maître, mais dont le seul maître est la Lumière.

Alors bien sûr ces phénomènes de synchronicité des sœurs qui arrivent pour prendre le relais après le départ de la première sœur, est tout à fait le reflet fidèle et la manifestation fidèle de l’action de la Lumière en votre plan. Et je remercie d’ailleurs la personne d’avoir témoigné de cela. Mais je sais que parmi vous, ici et dans tous les pays, vous sentez cet influx de Lumière dès l’instant où vous vous occupez, non pas pour vous, de ces textes, mais pour qu’ils soient donnés au plus grand nombre, en toute liberté n’est-ce pas ? Voilà. Et y avait autre chose dans le témoignage ou pas ?

… non, c’est terminé.

Merci.

Question : je vis dans un lieu où il y a de nombreuses essences d’arbres. Dans un rêve, j’allais voir un arbre très grand, couvert de fruits et je l’ai trouvé détruit. Cela m’a beaucoup atteint. Que signifie ce rêve ?

Oh, ça veut dire simplement que les arbres, en ce monde, comme vous, n’êtes pas éternels, vous le savez. Donc les arbres peuvent être très beaux et ils peuvent aussi, à un moment donné – et je crois qu’Ériane en avait parlé la dernière fois, si mes souvenirs sont bons, parce que j’écoutais attentivement ce qu’elle disait – mais en ce monde tout naît et tout meurt, vous le savez, c’est l’éphémère, donc ne vous alarmez pas.

Mais je dirais simplement que c’est la proximité, dans ce rêve avec l’arbre, qui a entraîné un choc comme quand vous perdez un enfant, un frère ou une sœur. C’est rien de plus que cela parce que les arbres, la nature est bien sûr profondément vivante, et une grande partie de cette nature, même si la Terre n’a pas encore entamé son grille-planète pour l’instant, est déjà, je dirais, à cheval sur la 5D, tout comme vous qui avez vécu l’une des Couronnes, l’Onde de Vie, le Feu Igné. Vous êtes à cheval entre deux mondes, vous intégrez un nouveau monde, votre Éternité, et ça, ça se voit à tous les niveaux.

Donc dans ce rêve, y a pas d’alerte de quoi que ce soit mais il t’a été montré simplement l’empathie et la communion qu’il pouvait exister, dans ce rêve, entre les arbres et toi, et voir cet arbre mourir, c’est simplement qu’il a ascensionné, on peut dire. Donc tu es affecté comme si tu perdais quelqu’un de proche, c’est exactement le même processus, avec des intensités bien sûr qui sont variables. Mais vous devenez sensibles, si je peux dire, à tout votre environnement, comme vous devenez sensibles à tous les signaux de l’énergie, de votre corps, de votre conscience.

Ce qui peut d’ailleurs créer des désagréments, quand il y a une distance importante entre la paix que vous vivez à certains moments et les contrariétés que vous vivez à d’autres moments. Mais c’est un apprentissage, là aussi, vous êtes en quelque sorte dans la période où vous vous rôdez à la Liberté, où vous vous préparez à la Liberté. Voilà ce que je peux dire sur ce rêve.

Et tu peux continuer, hein.

Question : un matin, j’ai été réveillée par une voix inconnue, ni féminine ni masculine, comme si une Présence se tenait à gauche de mon lit. Elle m’a juste dit : « maman ». J’ai beau m’intérioriser, je ne parviens pas à recevoir ce message. Mon cœur n’est-il pas assez ouvert ?

Oh ça n’a rien à voir, chère amie. Ce que tu exprimes là – et vous le vivez tous, que ce soit l’Appel de Marie déjà depuis de nombreuses années –, de vous entendre appelés par votre prénom, de voir des Présences au pied de votre lit ou qui passent, ou à votre gauche… Déjà, à ta gauche, tu peux être certain que cette voix venait d’un être de Lumière. Maintenant ne cherche pas, je dirais, une explication ou à recevoir un message plus important que celui-là. Peut-être qu’il n’y a eu qu’un mot qui disait « maman ». L’important, c’est le contact, c’est la communion, c’est pas les discours, c’est pas de savoir précisément d’où ça vient, quel est le nom de la personne ou de l’entité qui est venue te parler. Mais comme elle t’a dit ce mot à ton oreille gauche et que tu sentais la Présence à gauche, c’est nécessairement un être de Lumière, ne va pas plus loin. Parce que plus tu vas chercher à comprendre, plus ça va t’éloigner.

Et d’ailleurs tu dis toi-même que « peut-être j’ai pas le cœur assez ouvert », mais c’est faux, c’est absolument pas ça. Vous avez tous des rencontres comme ça, en ce moment, plus ou moins lucides, plus ou moins conscientes, dès l’instant où vous êtes allongés, que vous dormez. Vous avez les Végaliens, les Arcturiens, vous avez tous les peuples extraterrestres, humanoïdes ou pas, qui sont maintenant autour de la Terre, qui ont la possibilité de vous rendre visite. Et pas toujours pour des discours, pas toujours pour des thérapies, simplement pour le bonheur de vous approcher et de vibrer sur cette fréquence de la communion, c’est tout. Après, que certains d’entre vous aient des informations plus détaillées avec des phrases, des discours, c’est tout à fait possible, mais le plus important n’est pas là. Ce sont des contacts qui s’établissent, et comme dans tout contact subtil, vous allumez la radio là où est le contact, ça ouvre des canaux en vous, ça ouvre aussi des modes de perception, donc c’est déjà magique.

Je peux pas te dire si cet être de Lumière s’intéressait à toi en tant que maman ou si elle te disait « je suis maman » ou « maman, c’est moi », peu importe. L’important n’est pas les mots, l’important est la perception, est le canal qui s’ouvre à ce moment-là. C’est pareil que pour les peuples de la nature, vous n’avez pas tous la possibilité d’entendre télépathiquement les elfes ou les dragons, mais néanmoins vous les sentez. Et c’est à travers cette sensation, cette perception vibratoire, de la conscience elle-même puisque la conscience est vibration, que s’ouvrent les canaux de plus en plus subtils de votre expansion et de votre ascension actuelle.

Voilà ce qu’il faut en retenir, c’est ça le plus important. C’est pas de satisfaire l’ego de savoir précisément quelle entité était là et ce qu’elle vous a dit. Chaque chose en son temps. Certains d’entre vous perçoivent les entités à côté d’eux, on peut même les voir, les uns les autres, mais elles ne sont pas toujours là pour faire des discours. Elles peuvent simplement être là, et c’est le plus souvent le cas, comme je l’ai dit, pour ouvrir des canaux de communication. Ces rencontres qui se produisent la nuit dans vos rêves, le soir en méditation, sont typiquement liées à votre expansion et à votre ascension. Des choses de plus en plus subtiles vous apparaissent de différentes façons. C’est ça qui est à vivre, ne cherchez pas plus loin que cela pour l’instant.

Tout ce qui se révèle en ce moment se révèle à son rythme, pour chacun de vous. Le Face-à-Face ultime individuel personnel se termine, vous en goûtez maintenant les fruits, les fruits doux ou les fruits amers, c’est selon où vous étiez dans votre conscience, n’est-ce pas ? Mais de toute façon, les Présences qui sont là, que vous percevez dans vos promenades dans la nature et surtout la nuit en ce moment, sont simplement des communications qui se font, et des portes, des canaux, qui s’ouvrent en vous. C’est ça qui est majeur et capital, pas le reste. Nous aurons assez le temps, pour ceux d’entre vous qui sont concernés, de dialoguer suffisamment longtemps, pendant un certain temps, vous le savez.

Donc même dans cette phase d’accélération, d’amplification, et comme Marie a dit : « Il y aura plus aucun répit », c’est terminé les répits. Maintenant, vous êtes dans l’Œuvre alchimique finale de Renaissance et de Résurrection. Toutes les Œuvres ont été accomplies, tout ce qui devait s’accomplir s’est accompli, sur terre comme dans votre Esprit, comme dans votre âme si elle est encore là, comme dans votre corps, c’est ça qui est important. C’est pas la justification, l’explication ou la compréhension, c’est le vécu, instantané et immédiat, qui vous place en Éternité. Ça sera jamais la cogitation, ça sera jamais l’explication. Ça, c’était valable après les Noces Célestes, pendant les années où nous avons passé notre temps, les uns et les autres, à expliquer un certain nombre de choses. Le plus important maintenant, c’est cette communion qui s’établit, parce que quand la communion s’établit, eh bien ça vous rapproche de plus en plus de la Joie, et de votre Éternité.

Continue.

… dois-je apprendre à être une maman pour moi-même ? Dois-je recevoir Marie comme une maman, qui certes m’a manqué dans ma vie mais il me semble ne plus en avoir besoin ?

Alors là, chère amie, tu as l’expression totale de l’activité du mental qui a besoin de mettre dans des cases, de trouver une explication, une justification, et qui envisage de faire quelque chose pour cela. C’est justement, comme je l’ai dit en répondant à la première question, ce qu’il ne faut pas faire. Parce que dès l’instant où vous rentrez dans un mécanisme, quand il y a cette communion qui se fait avec un être subtil, dès que vous rentrez dans le besoin d’interprétation, le besoin de rendre stable cette communication, elle s’éloigne de vous. Les contacts que vous avez à vivre maintenant, les échanges que vous avez à vivre, doivent se faire, je dirais, de plus en plus dans le silence et dans le Cœur du Cœur. Là, c’est l’exemple typique d’une interrogation mentale qui vient de la personne mais pas de l’Éternité.

Donc dans ce genre de contact, dans ce genre de communion, la nuit, dans la nature, ou à l’emporte-pièce n’importe quand, vivez-le pleinement, n’allez pas plus loin que ce que vous propose votre expansion et la rencontre avec cet être ou ces peuples de la nature. C’est tout. Tout le reste se dévoile au moment opportun. Mais là vous n’avez pas, comme dans l’exemple de cette sœur, à prendre les devants pour projeter, si je peux dire, les propositions qu’elle a faites. Ça, c’est du mental pur, et ça, ça vous éloigne de la vérité de ce qui est à vivre dans l’instant présent. Parce que la compréhension sera toujours – et maintenant beaucoup plus qu’avant – en relation avec le passé ou avec justement une projection dans le futur, et donc vous n’êtes pas libres dès l’instant où le mental cherche à comprendre.

Vivez spontanément et naturellement, quelle que soit l’intensité de ce qui se présente à vous, soyez immergés dans l’expérience et surtout, après, ne faites pas ça. Parce que si vous faites ça, vous retombez dans la dualité, même si vous êtes de bonne volonté, et l’expérience risque de s’éteindre d’elle-même. Parce que vous vivez une expérience, une communion, qui se vit sur les plans de l’Éternité, ici même dans l’éphémère, votre éphémère s’en approprie le mot, ici, ou le discours, peu importe, et vous allez broder dessus pour essayer de le comprendre. Mais la compréhension de la Lumière n’est pas une compréhension intellectuelle, c’est pas la logique intellectuelle. La logique, elle est uniquement dans l’intensité et la disponibilité de votre vécu lorsque ça se présente, mais après l’expérience, après la communion, après le contact, si vous retombez dans ce genre de travers, bien sûr que le cœur il va se refermer un peu, vous n’êtes plus spontanés.

Il faut vous entraîner, si je peux dire, à être de plus en plus spontanés et transparents, surtout quand ce genre de chose vous arrive, que ce soit chez les elfes, que ce soit dans votre lit, parce que c’est la meilleure façon d’être dans l’Amour. Mais si vous faites intervenir le mental pour expliquer, comprendre, et en quelque sorte vous approprier quelque chose selon le mode de la dualité, bien sûr, c’est exactement à l’opposé de l’effet escompté qui, je le rappelle, la compréhension pour la Lumière est innée, elle est spontanée, elle n’a pas besoin de votre mental. C’est ça qui disparaît en ce moment et que vous n’avez pas à faire revivre, si vous vous voulez être libres.

Question : par trois fois, la nuit, ne dormant pas, on m’a appelée plusieurs fois « maman ».

C’est encore une autre ou c’est la même, celle-là ?

… c’est une autre personne.

C’est intéressant.

… plusieurs années se sont écoulées entre ces trois appels. Y a-t-il un éclairage à apporter ?

Rien de plus que ce que j’ai répondu pour toutes les questions de la sœur précédente, c’est exactement le même processus. Ne cherchez pas à vous saisir, à vous approprier ce que vous avez vécu parce que ça ne concerne pas la personne. Vous voyez, dans cette phase de superposition, la plus importante qui soit, de fin des confrontations entre l’éphémère et l’Éternel, oubliez vos vieux réflexes, le besoin de vous approprier, même si c’est en tout amour. Restez disponibles, y a pas d’autre façon d’être libres. Ne vous saisissez pas de ce qui se déroule, vivez-le encore plus pleinement, et après oubliez-le. Ne cherchez pas à le rattacher à votre histoire personnelle, à un besoin de compréhension ou d’éclairage. C’est la communion elle-même, l’appel « maman » encore une fois, qui est le message, rien d’autre.

Plus vous restez simples, plus c’est facile, plus vous faites appel à votre mental, même si vous vivez réellement des contacts transpersonnels, transdimensionnels, dans la nature, dans votre lit, peu importe, y a pas d’histoire à raconter, y a simplement à accueillir, simplement à être transparents et spontanés. Et même après l’expérience, ne cherchez pas à relier ça à votre personne, à votre histoire. Replongez-vous dans le moment, si vous voulez aller dans le passé, remémorez-vous ce qui a été vécu à ce moment-là, mais ne faites pas intervenir le mental pour vous saisir de la chose parce que là, elle s’éloignera de plus en plus maintenant. Y a plus de demi-mesure. Marie vous l’a dit, y a plus de répit. Donc il faut vous habituer, je dirais, même avec ce corps éphémère et cette conscience éphémère, à fonctionner, si je peux dire, en les lois de l’Un, en les lois de l’Éternité, en l’Amour, en la Paix.

Il y a, quand ça se produit, effectivement, et là trois fois à plusieurs années d’intervalle, bien sûr une interrogation légitime, mais dépassez cette interrogation. Restez simples et ne cherchez pas à expliquer avec les mots habituels. Le plus important, c’est pas l’explication, c’est la communion elle-même. Bien sûr que ça a un sens, bien sûr que si c’est un Arcturien qui vient vous voir la nuit, ça a pas la même signification que si c’est un Pléiadien. Mais la signification n’est pas importante, puisque tu joues dans l’Éternité, et que même si vous avez l’impression de pas comprendre, la compréhension elle est déjà inscrite dans votre corps d’Éternité. Mais si vous vous penchez sur la compréhension mentale, l’explication mentale, vous allez louper l’explication de la Lumière. Vous ne pouvez pas trouver l’explication vous-mêmes, par vous-mêmes, vous ne pouvez que le vivre de plus en plus entièrement et de plus en plus de manière physique, palpable si je peux dire. Mais ne cherchez pas à fonctionner comme avant, si je peux dire. Continuons.

Question : depuis quelques jours, au réveil, j’entends mon prénom. Qu’en est-il ?

La même chose. Et vous allez être de plus en plus nombreux à entendre votre prénom, des mots, des discours, à voir des choses. Donc c’est tout à fait normal. Mais respectez cette règle, si vous voulez que ça se passe de façon de plus en plus intense, de plus en plus spontanée et de plus en plus palpable, résistez à la tentation de vouloir attribuer ça à tel être ou à telle circonstance. Tout ça s’éclairera de lui-même et pas par votre effort intellectuel, certainement pas. Et donc là je réponds exactement la même chose, quel que soit le contact.

Question : dans le milieu scolaire, nous avons un public de plus en plus spontané et dans le jeu. Toutefois, ce n’est pas facile à gérer en groupe. Avez-vous des conseils par rapport à cela ?

Si c’était dans l’ancien temps de mon temps, je t’aurais dit de prendre la règle en bois et de taper sur le bout des doigts, mais ça se fait plus il paraît, hein ? Faut pas martyriser ces pauvres étudiants ou ces pauvres écoliers. Alors non, contente-toi d’être toi-même, de dépasser le rôle d’enseignant, et même par rapport à ces étudiants, à ces élèves, mets-toi dans le Cœur, et tu verras que les choses changeront. Tu n’as même pas besoin de faire appel à la règle en bois, tu n’as même pas besoin de demander le silence ou demander le calme, il se fera automatiquement. Et ça c’est valable, comme Marie vous l’a dit, dans toutes les circonstances, même dans les circonstances qui peuvent vous sembler, du point de vue personnel, les plus terribles, les plus dramatiques, pour vous ou autour de vous.

Peu importe, oubliez ça. Non pas pour ne pas le voir mais justement pour le voir que trop bien, c’est-à-dire traverser ça et vous mettre dans le cœur, sans aucune intention, sans aucune pensée. Vous placez votre conscience dans le Cœur ; à ce moment-là, le Manteau Bleu de la Grâce sera présent et à ce moment-là, tout ce qui pouvait sembler difficile pour la personne se transmutera. Vous n’avez pas fait acte de volonté, vous n’avez pas fait acte de compréhension, vous n’avez pas fait acte de pouvoir, vous avez fait un acte d’Amour – et l’Amour est la seule force qui va devenir efficace en ce monde. Ça va drôlement vous changer, pendant ces temps de l’Avent déjà, avant même que Marie, elle vous appelle, collectivement.

Parce que nous vous l’avons dit, nous sommes tous autour de vous, nous sommes au plus proche de vous. Nous sommes pas autour du Soleil maintenant, nous sommes dans votre atmosphère, partout. Y a pas un endroit de la Terre où nous ne sommes pas, mais nous attendons le bon moment, afin de nous dévoiler d’un seul coup d’un seul, tout autour de la Terre. Mais ça, vous le savez, nous attendons les Trompettes, nous attendons la visibilité de Nibiru, et nous attendons l’Appel de Marie, tout comme vous. Marie aussi, elle attend, nous sommes tous en attente, mais c’est pas une attente fébrile, c’est une attente de joie.

Et si vous vous mettez dans le cœur, même dans les circonstances qui vous semblent les plus éloignées de votre cœur, c’est dans ces moments-là… parce que le cœur, il est permanent, il a pas à fluctuer, donc il faut commencer à faire l’apprentissage, si je peux dire, de la Joie perpétuelle, permanente. Et quelle meilleure occasion peut-il exister que les moments où vous vous sentez malades, déstabilisés ou contrariés ? Parce que si c’est uniquement pour vivre cet Amour quand nous nous retrouvons ou quand vous méditez, à quoi ça sert ? C’est fini tout ça. Le plus important, c’est comment vous vous comportez, comment vous vivez chaque regard que vous portez sur le monde, comment vous vivez chaque élément qui vient vous déranger, que ce soit de votre corps, de vos relations quelles qu’elles soient ? Il faut vous habituer à ça, et il faut le développer. Et vous verrez, comme a dit Marie, que ce sera de plus en plus facile. Mais pour ça, du fait de la vibration de la conscience actuelle de manière collective, vous n’avez plus besoin d’avoir les vieux réflexes de comprendre, d’analyser, de vous saisir de quelque chose. Vous devez être, et ça été expliqué il y a de nombreux mois, de plus en plus spontanés. Vous ne pouvez pas être spontanés et être en train de réfléchir, c’est pas possible, le cerveau il peut pas faire ça. C’est l’un ou l’autre, et ça sera de plus en plus l’un ou l’autre.

Laissez l’intelligence du cœur vous permettre de vivre une vie légère, simple et lumineuse. Contentez-vous de redresser la barre, si je peux dire, dans les moments où vous êtes déstabilisés, parce que c’est là qu’il y a le plus d’opportunités d’être vous-mêmes, en définitive, quelles que soient les circonstances, quel que soit l’état de votre corps.

Continue.

Question : j’ai des névralgies dentaires, sans localisation précise. Est-ce une manifestation du Feu Igné ?

Le Feu Igné peut y être lié. Le Feu Igné éclaire tout, le Feu Igné a pu vous donner des états infectieux, ORL et pulmonaires, surtout quand c’était sur les Portes Unité et AL. De la même façon, quand le Feu Igné arrive sur les Étoiles Attraction-Répulsion, bien évidemment, tout ce qui est situé sur la face peut réagir. Donc c’est à la fois effectivement le Feu Igné, mais qui vient éclairer ce qui se déroule, en l’occurrence pour cette sœur, je crois, dans ta bouche. Donc là, dans ce cas-là, il faut aller voir le dentiste, même si c'est le Feu Igné. Hein, nous n’avons jamais dit qu’il fallait supporter cet éclairage sans agir sur votre santé, bien sûr, parfois c’est nécessaire. Là, c’est une action sur l’éphémère mais qui ne remet rien en cause au niveau de votre conscience éternelle, d’accord ?

Donc là, quand le Feu Igné arrive à certains endroits, et ça été dit, il peut faire apparaître différents symptômes, différents troubles, oui, tout à fait. Mais à ce moment-là, même si c’est lié au Feu Igné, y a nécessairement quelque chose en-dessous à régler. Tout ce qui était lié aux infections pulmonaires, ORL, depuis que le Feu Igné arrive de manière collective sur la Merkabah de la Terre, au niveau de la zone que vous appelez la poitrine et la gorge, bien sûr qu’il y a des choses qui s’éliminent à ce niveau-là, mais vous n’avez pas besoin, contrairement à avant, là non plus, de vouloir les expliquer ou les comprendre. Remerciez plutôt le Feu Igné de vous avoir déclenché cela et traitez cela comme il se doit, comme vous avez l’habitude, par des cristaux, par des remèdes homéopathiques, par des antibiotiques, par tout ce que vous avez l’habitude de faire. Mais n’interférez pas avec votre psyché, avec votre conscience sur ce qui se déroule.

Donc tu vois, la réponse elle est double : oui c’est le Feu Igné, mais ça veut dire aussi qu’il y a quelque chose en-dessous qu’il faut peut-être traiter, organiquement s’entend, hein ? Je parle pas du psychisme, là, je parle du corps, surtout quand c’est des manifestations physiques.

Rappelez-vous qu’en ce moment, depuis que Marie vous a parlé – quelques jours avant, ça a commencé, mais c’est surtout très net maintenant – les liens, les attaches, les accroches de la conscience au corps disparaissent, et c’est normal, l’Appel de Marie est à votre porte. Vous voyez, on a eu des témoignages de sœurs tout à l’heure, y en a déjà eu trois, qui se sont senties soit appelées par leur prénom, soit une voix qui dit « maman » ; ça c’est une chose. Les conséquences sur votre corps, bien sûr que c’est plus agréable de pas avoir une douleur, un état infectieux ou une souffrance du corps pour le vivre, mais si vous avez une souffrance, employez les moyens que vous avez à votre disposition, que vous connaissez, mais surtout transcendez cette souffrance. C’est même pas seulement de demander la guérison, ou aux gnomes de vous soigner, même s’ils peuvent le faire de manière de plus en plus évidente, mais c’est aussi à vous de lâcher prise par rapport à cela. Lâcher prise ne veut pas dire abandonner, dans ce cas-là il faut s’occuper du corps bien sûr, mais ne faites pas intervenir votre mental et vos projections, ça c’est fondamental.

Continue.

Question : je ressens un blocage, un point de douleur au point KI-RIS-TI dans le dos. Qu’en est-il et que faire pour soulager ou guérir cela ?

Alors c’est une douleur, mais c’est pas nécessairement un blocage ; c’est une résistance, je préfère ce terme-là. C’est l’éclairage du Feu Igné qui te montre. Mais KI-RIS-TI, au niveau du dos, est un point extrêmement important, c’est là où est arrivée l’impulsion Métatronique, c’est là où arrive l’impulsion du Christ, des fréquences vibratoires du Christ sont rentrées par là. Mikaël vous a peut-être transpercé le cœur d’arrière en avant, ou d’avant en arrière, Métatron aussi peut le faire. Donc bien évidemment, si tu es gênée par la douleur, ça veut pas dire qu’y a blocage mais tu peux effectivement fluidifier le flux Vibral à ce niveau, et vous avez soit le cristal qui correspond à KI-RIS-TI, soit les huiles essentielles aussi, qui sont extraordinaires d’efficacité dès l’instant où vous avez une douleur qui est liée au Feu Igné ou à l’allumage d’une Porte, surtout si c’est à côté d’une Porte.

Alors bien sûr, il y a d’innombrables huiles essentielles pour ça. Je vais pas vous en parler de toutes, et j’en serais incapable, mais vous avez des huiles essentielles qui sont très connues et qui permettent de fluidifier. Fluidifier l’Air par exemple, c’est très simple, c’est Eucalyptus globulus ; fluidifier la Terre, c’est le romarin ; fluidifier le Feu, c’est la lavande, la lavandula, la vraie, etc., etc., parce que chaque huile essentielle va agir sur un élément donné. Donc c’est très simple, vous voyez. Vous pouvez trouver ça tout seuls comme des grands dans vos moyens techniques modernes, dans vos médias, dans des livres.

Et effectivement, même vos mains, et je vous rappelle d’ailleurs que dans une des formes de yoga que vous avait données Un Ami, y avait les mains qui étaient posées à plat par exemple sur les Portes latérales de la poitrine, en avant, dans le Yoga de l’Unité. Là aujourd’hui aussi. Bon, mettre la main sur KI-RIS-TI, c’est pas évident dans le dos, hein, mais sur les Portes antérieures, c’est extrêmement facile. Mettez vos mains, amusez-vous à mettre vos paumes de main sur les Portes, deux par deux, quelles que soient les Portes, et vous verrez ce que ça déclenche. C’est extrêmement puissant.

Dès l’instant où vous portez votre conscience sur une Porte, même si vous savez pas ce que c’est, même si vous vous rappelez plus du nom, même si vous vous rappelez plus de la fonction qui est liée aux Étoiles, peu importe, votre corps parle, votre corps s’exprime. La Lumière Vibrale s’exprime au travers de votre corps, alors servez-vous de vos mains. Posez les mains sur les Portes, faites l’essai, vous verrez, et vous serez surpris. Alors les cristaux, les mains, les huiles essentielles, les remèdes homéopathiques, si vous voulez, qui correspondent à ces Portes aussi, qui existent, mais encore une fois allez vers la simplicité – par rapport à ces mécanismes vibratoires je parle hein, bien sûr. Allez, continue.

Question : vous avez parlé d’huiles essentielles pour fluidifier l’Air, la Terre et le Feu. Qu’en est-il pour l’Eau ?

Alors pour l’Eau, vous avez plusieurs huiles essentielles. Vous avez l’Absolu de mimosa, vous avez Palmarosa, vous avez Ravensara, vous en avez des dizaines d’autres, n’est-ce pas ? Mais il n’est pas question de faire un cours sur les huiles essentielles ; faites vos essais vous-mêmes, vous risquez rien. Si vous avez plusieurs huiles essentielles chez vous, mettez une huile essentielle sur une Porte. Mettez-en une autre après, vous verrez bien ce qui se déroule, et vous serez surpris de voir ce qui se déroule, d’ailleurs. Vous sentirez les circuits de votre corps d’Êtreté, pas le Feu Igné, sur les piliers latéraux, mais vous sentirez les circuits qui sont liés à votre corps d’Êtreté et qui unissent, je dirais, les Portes antérieures avec les Portes qui sont derrière.

Si par exemple je prends la question précédente, la sœur se plaignait des douleurs à KI-RIS-TI. Vous êtes au niveau de l’Air ou du Feu – ça dépend des référentiels, au niveau du cœur –, prenez l’huile essentielle de l’Air ou du Feu, mettez une goutte sur le chakra du cœur devant et une goutte derrière sur KI-RIS-TI, et y aura plus aucun problème. Et ça se résoudra aussi avec un éclairage que vous aviez peut-être demandé intellectuellement, là c’est la Lumière qui vous répondra, au-delà de l’effet.

Allez, on peut continuer.

Question : certaines personnes, lors de méditations, dans le sommeil ou autre, ont le corps qui s’agite, avec des soubresauts. Que pouvez-vous en dire ?

C’est l’ébranlement de l’éphémère. Comme la Terre et le système solaire bougent de partout, votre corps peut faire la même chose Ça veut pas dire qu’il y a une anomalie, hein, c’est pas, comment vous appelez ça, un tremblement médical, c’est pas des maladies comme la chorée, ça a rien à voir. C’est des décharges de Lumière, c’est l’ajustement entre l’éphémère et l’Éternel qui déclenche ça. D’un coup, le corps s’ébroue, d’un coup y a la tête qui part ou un membre qui part, et d’ailleurs vous sentez pour beaucoup, durant cette période du mois de décembre, le fait d’avoir soit des vertiges, soit d’être instables, parce que votre conscience s’expand. Et parce que aussi cette conscience n’est plus liée de manière formelle au corps physique.

Quand Bidi vous disait que vous n’étiez pas ce corps, là vous êtes en train de le vivre, même si le corps se manifeste. Votre conscience n’est plus aussi parfaitement imbriquée, si je peux dire, avec la conscience du corps. Et donc effectivement, y a des réajustements qui se font, ils peuvent se faire par le Feu Igné au niveau des Portes, des Piliers de la Merkabah, ils peuvent se faire aussi sur des choses comme ça, c’est-à-dire des mouvements du corps.

Là aussi, dans ce cas-là, vivez-le quand ça se produit, et simplement mettez-vous dans le cœur. Le Manteau Bleu de Marie sera là et à ce moment-là vous verrez bien quels sont les effets. Allez chez les gnomes, vous savez qu’ils travaillent sur la matière, et ils travaillent de plus en plus matériellement, si je peux dire ; les elfes aussi, les dragons aussi.

Allez, continue.

Question : les orgasmes spontanés, répétés, ont-ils un rapport avec l’installation du Feu Igné ?

Alors comme tout à l’heure, si c’est les Portes qui sont situées sur les plis de l’aine, Précision et Profondeur, oui. Mais si le Feu Igné déclenche ça, ça veut dire qu’à ce niveau-là, y a une blessure qui a pas été éliminée. Là aussi ne réfléchis pas sur le sens de la blessure, contente-toi de vivre ce que tu vis et mets-toi dans le cœur, c’est tout. Mais bien sûr, de la même façon que l’Onde de Vie pouvait déclencher, et surtout chez la gente féminine, des orgasmes… beaucoup plus que chez l’homme parce que l’orgasme, chez l’homme, elle prend pas naissance dans les organes génitaux, elle prend naissance dans les pieds, hein. Ça parait bizarre à dire mais quand on dit « C’est le pied », c’est effectivement le pied. Et c’est pas par hasard, c’est pas une image, c’est la réalité. Ceux d’entre vous, frères, qui avez ouvert les Couronnes radiantes, qui avez vécu l’Onde de Vie ou le Canal Marial, vous voyez bien que la chimie de l’acte sexuel n’est plus du tout la même, parce que la naissance de l’orgasme ne se fait pas au niveau des organes génitaux mais elle se fait au niveau des pieds, et c’est normal. Donc dans ce que vit, je sais pas si c’est un frère ou une sœur d’ailleurs…

… ce n’est pas précisé.

Vu l’intensité des orgasmes qui se produisent, c’est certainement une sœur plutôt qu’un homme. Donc si pour une femme ça se produit, ça veut pas dire qu’il faut aller chercher midi à quatorze heures, quelle est cette blessure, quel est ce manque ? Au contraire, réjouis-toi, si je peux lui dire, d’avoir ces orgasmes à profusion, parce que c’est des orgasmes divins, ils ne sont pas liés à un homme.

L’extase, c’est quoi ? C’est une forme d’orgasme qui prend dans le cœur. Vous savez qu’on appelle la sexualité « la petite mort ». Pourquoi est-ce qu’il y a tant… dans l’humanité, cette sexualité a été aussi recherchée ou empêchée. Les religions, bien sûr, mais surtout parce que ceux qui vous ont enfermés, qui nous ont enfermés, savaient pertinemment que l’acte sexuel, dans les mondes libres, n’a pas besoin d’organes génitaux. Parce que à partir de la 5ème dimension, vous n’avez pas ni zizi ni sexe féminin, n’est-ce pas, mais pourtant y a un acte de rencontre qui est un acte sexuel, au niveau de l’effet, mais y a pas d’organes génitaux. Et pourtant c’est le même processus, il naît au même endroit : aux pieds, ou dans le bas-ventre quand il y a une polarité féminine. Donc c’est ça qui est à vivre et à traverser, sans arrêter, sans réfléchir. Mettez-vous dans le cœur à ce moment-là, et si y a encore plus d’orgasmes, eh bien profitez-en.

Allez, continue.

Question : on me propose de participer à un atelier de fabrication d’un générateur de plasma selon les découvertes de Keshe. Il est question de produire, avec ce procédé, de l’électricité, des déplacements dans l’espace mais aussi de soigner, voire de réparer l’ADN. Est-ce une énergie compatible avec les éléments en cours, dont le Feu Igné ?

Tant qu’il y aura de l’électricité oui, mais ça va pas durer. Parce que cet appareil à plasma, comme tous les appareils qui sont nommés « à énergie libre », il faut bien qu’ils soient alimentés d’une manière ou d’une autre, déjà par un courant pour le faire tourner. Et si y a plus de courant, tu fais quoi de ta machine ? Je vous signale, et j’en ai déjà parlé à de très nombreuses reprises, qu’au moment de la visibilité de Nibiru, y a plus une once d’électricité sur cette terre. Donc si c’est un appareillage qui est censé vous guérir, bah pourquoi pas, mais attention, dans cette période où la Liberté se présente à vous, de ne pas créer de modèles d’enfermement à travers l’électricité.

Parce que l’électricité, elle est surabondante sur terre. Je parle pas de l’électricité que vous fabriquez, je parle des rayonnements qui ont touché terre, des rayonnements qui sont émis depuis le noyau ; c’est de l’électricité. C’est des rayonnements aussi exotiques qui commencent de plus en plus, des rayonnements gamma. Maintenant, je ne connais pas cette technologie précisément mais c’est vrai que beaucoup de frères et de sœurs découvrent aujourd’hui, ou inventent je dirais, des appareils qui pourraient être la panacée universelle, pour se chauffer, pour se soigner. Ça fait tout en un, vous savez. Attention aussi de ne pas vous faire leurrer par ces publicités un peu particulières.

La production d’électricité ne sera bientôt plus un problème parce que le feu électrique, qui est le feu vital, qui a été développé depuis plus de cent ans sur cette terre, est exactement à l’opposé du Feu Vibral. L’enfermement, vous le vivez aussi à travers les technologies, la dépendance que vous avez, certains d’entre vous, à travers l’image, à travers aussi le son. Vous savez très bien que vos appareils technologiques, et d’ailleurs un Ancien, qui vous a jamais parlé mais, dans son incarnation, avait parlé de la bête binaire, avait parlé du principe de Lucifer et d’Ahriman ; vous êtes dans cette époque-là. Le satanisme s’étend de plus en plus sur la Terre, au fur et à mesure que la Lumière s’étend elle aussi, parce que tout ça doit être vu. Donc ne tombez pas dans des miroirs aux alouettes avec des technologies dites à énergie libre, et qui sont alimentées par du courant surtout, hein, parce que c’est un peu paradoxal de parler d’énergie libre, bien sûr pour produire plus que ce que vous consommez, mais qui nécessite l’électricité au départ.

La vraie énergie libre, elle est pas là, elle ne sera jamais ici. Elle est dans le cœur et seulement dans le cœur. Pour te déplacer dans les autres dimensions, tu n’as pas besoin d’un véhicule différent que ton corps d’Êtreté, c’est tout. La pensée est la technologie, mais pas la pensée telle que vous la connaissez ici mais la pensée libre, c’est-à-dire le Verbe. Maintenant il y a nécessairement, dans cette période de révélations, aussi bien les forces involutives, sataniques, qui sont de plus en plus présentes – ça, j’ai pas besoin de vous faire de dessin, vous le voyez partout tous les jours, hein – la Lumière aussi. Et tout ça s’installe dans le même temps, partage les mêmes espaces et c’est, j’en reviens à ce que je disais voilà très très longtemps, les deux humanités. Y a aucun élitisme là-dedans, y a simplement des pôles d’intérêt de la conscience qui sont profondément différents, et qui font partie de la Liberté.

Mais bientôt vous n’aurez plus besoin de vos téléphones là, hein, vous communiquerez, dans les Cercles de Feu et après l’Appel de Marie, de manière télépathique, malgré encore la présence du corps pour certains d’entre vous. Mais ne comptez pas sur les technologies électriques quelles qu’elles soient, dans un avenir très proche. C’est le cœur qui doit vous chauffer, c’est le cœur qui doit vous éclairer – et je parle pas symboliquement, je parle réellement et concrètement, et vous verrez que ça sera le cas après l’Appel de Marie. Au retour de la stase, où que vous soyez, vous la verrez, cette Lumière, vous verrez votre corps de Lumière, votre corps d’Êtreté, vous verrez l’émanation de Lumière de votre cœur. Et l’énergie, elle est là, elle est gratuite celle-là. Elle ne peut pas se marchander, elle est là, à profusion. D’ailleurs vous la percevez à travers les différents symptômes que vous vivez dans votre poitrine, que ce soit le chakra du cœur, la Couronne radiante du cœur, le Cœur Ascensionnel, peu importe, ou le Feu Igné dans la poitrine aussi maintenant.

Allez, continue.

Question : la Terre est-elle ouverte aux deux pôles, et si oui, pourquoi cela est-il caché ?

Mais parce qu’il est très important de tout cacher aux terriens – je ne parle pas de nous mais de ceux qui vous contrôlent. Ils ont tout fait, depuis deux siècles je dirais, pour vous détourner de la vérité, en vous occupant, en vous distrayant, en créant la société moderne comme on dit, mais tout ça ce sont que des stratégies, je dirais, d’aliénation. Vous le voyez bien, que même la liberté extérieure existe de moins en moins. Plus la société progresse, au sein de la technologie, plus le satanisme se dévoile, plus vous êtes enfermés, littéralement, par les lois, par les habitudes ; y a aucune liberté dans le monde occidental. Bien sûr, y a eu le confort, vous n’aviez pas besoin d’aller remplir des seaux d’eau, il suffisait de tourner un robinet, je l’ai déjà dit ça, bien sûr vous appuyez sur un bouton, y a la Lumière, mais est-ce que c’est ça qui est essentiel ? Certainement pas.

Il y a toujours eu des frères et des sœurs, même dans les temps plus anciens où y avait pas l’électricité ni aucun confort, qui vivaient ce qu’ils étaient en vérité. Or tous ces outils merveilleux de communication, d’échange, qui vous facilitent la vie à tous les niveaux, vous détournent, encore et surtout aujourd’hui, de votre Éternité, et vous détourneront de plus en plus de manière visible et prégnante de la Vérité. À un moment donné, vous supporterez plus du tout d’avoir un appareil électronique même à côté de vous, dans votre poche. Ça, c’est pour très bientôt.

Toutes ces technologies sont destinées à faciliter l’éphémère. Ça veut pas dire que la technologie est satanique, sauf en ce monde ; dans les mondes enfermés, oui. C’est ce que ce Melchisédech qui vous a quasiment pas parlé a nommé la bête binaire, c’est l’électronique et rien d’autre. D’ailleurs vous pourrez faire des jeux de mots entre électricité et électronique, ça veut bien dire ce que ça veut dire. Bon, personne n’a compris, c’est pas grave.

… la question était de savoir si la Terre est ouverte aux deux pôles.

Elle est ouverte et bien sûr, depuis toujours.

… pouvez-vous développer ?

Développer quoi ?

… par rapport à cette ouverture aux deux pôles.

Mais elle est constante, les scientifiques le savent depuis toujours. Ils vous l’ont pas caché, je comprends pas bien. Les pôles ont toujours été ouverts, c’est là que pénètrent les rayonnements. Vous voyez bien que les aurores boréales se manifestent le plus près des pôles parce que c’est sur cet axe falsifié, au niveau des pôles, que pénètre l’électricité, les photons. C’est par les pôles que ça se produit. Et les pôles qui se sont déplacés, d’ailleurs, au niveau magnétique, de plusieurs milliers de kilomètres maintenant, hein.

Je vous rappelle que les pôles, c’est ce qu’on appelle l’axe de rotation de la Terre, qui est l’axe falsifié. Donc l’ouverture des pôles ne vous a pas été cachée, vous lisez n’importe quel ouvrage d’astrophysique et vous verrez que c’est une réalité. D’ailleurs la Terre est ouverte de partout maintenant, hein, y a plus de couches isolantes, je vous le dis à chaque fois, il reste vraiment un film extrêmement fin. Sans ça, jamais nous n’aurions pu descendre jusqu’à vous et jamais les peuples extraterrestres ou Marie, ou d’autres sœurs, auraient pu vous approcher comme ça aussi nettement, dans votre sommeil par exemple, ou dans votre promenade dans la nature, avec les peuples de la nature. Donc c’est pas une anomalie, c’est une réalité depuis toujours. Maintenant je sais pas de quelle ouverture elle parle.

… peut-être l’ouverture en relation avec l’Agartha ou l’Intraterre ?

L’Intraterre, on n’y pénètre pas par les pôles, même s’il y a des cités intraterrestres qui étaient habitées au niveau des deux pôles. Les entrées de l’Agartha, elles sont en Amérique latine, elles sont dans le désert de Gobi, elles sont dans de multiples endroits où il y a des portails interdimensionnels ou intraterrestres – les portes des étoiles, ça s’appelle –, vous en avez au Mexique, bien sûr.

Autre question.

Question : la Lune est-elle un astre ou un satellite artificiel ? Les humains sont-ils réellement allés sur la Lune ou est-ce une mise en scène ?

La Lune a des énergies très particulières mais ce n’est pas une planète. Donc c’est artificiel dans le sens où ça a été apporté à ce niveau-là lors des derniers cataclysmes avant l’Atlantide, donc c’est bien antérieur à 50 000 ans. La Lune a toujours été là, mais elle fait partie effectivement de l’enfermement. Vous savez que les corps planétaires, ou les rochers même, les météorites, les astéroïdes, sont modifiés dans leur mouvement par Nibiru. Vous voyez bien le nombre de météorites qui explosent dans vos cieux, ou qui passent, ou qui touchent terre maintenant. Y en a eu plusieurs depuis quelques mois. Alors quand c’est petit, ben ça perce le toit d’une maison ou on le sait pas, mais quand ça va dépasser plusieurs mètres, là personne ne pourra y être insensible. Les effets seront mondiaux, et pas uniquement à l’endroit de l’impact.

Je vous ai dit tout à l’heure que votre corps n’était plus lié à la conscience dès que le Feu Igné est monté. La Terre, c’est exactement la même chose. Nous vous avons déjà dit que Gaïa avait déjà sa nouvelle dimension qui était créée, elle attend juste d’abandonner son vieux manteau pour être dans son nouveau manteau. Alors y en a un qui a dit tout à l’heure, dans l’une des questions, que vous allez quitter la Terre. Mais c’est pas vous qui quittez la Terre, c’est la Terre qui vous quitte, c’est pas tout à fait la même chose. Elle ne peut plus servir d’architecture aux mondes carbonés, c’est aussi simple que ça. Ça veut dire que bien sûr la Terre, avant l’enfermement, était une planète sacrée, comme toutes les planètes sacrées créées par les Maîtres généticiens de Sirius, où l’expression de la conscience était totalement libre, même au sein d’une forme apparemment figée que vous appelez le corps physique. Ça remonte à très loin, à des millions d’années. C’est la Lémurie, c’est l’Hyperborée.

La question c’était quoi par rapport à cela ?

… sur la Lune…

La Lune, j’ai répondu.

… la Lune est-elle un satellite artificiel ?

C’est artificiel parce que ça a été amené.

… les humains sont-ils réellement allés sur la Lune ou est-ce une mise en scène ?

C’est une mise en scène. Il y a beaucoup de vaisseaux qui se sont posés sur la Lune et même des... comment vous dites, pas des vaisseaux mais des sondes, qui sont allées sur d’autres planètes, d’ailleurs, du système solaire. Les matériels passent, mais les humains ne peuvent pas passer, et heureusement. Tout le monde doit vivre le grille-planète, sans aucune exception.

Autre question.

Question : pourquoi la Lune est-elle si présente dans les contes ou les rêves d’enfants ?

Mais la Lune est présente parce qu’elle fait partie de votre environnement, tout simplement, de notre environnement. Tout le monde connaît les effets de la Lune, et je crois qu’Eriane, d’ailleurs, vous a parlé de la différence essentielle entre la pleine lune et la nouvelle lune, c’est-à-dire la lumière du Soleil reflétée par la Lune ou l’absence de Lune. Et bien sûr que la Lune a les deux côtés, un côté sombre et un côté lumineux.

Bien sûr que vous pouvez aller sur la Lune, vous avez pas besoin d’un scaphandre, de même que vous pouvez aller dans le Soleil. Certains d’entre vous l’ont vécu, après les Noces Célestes. La Lune est présente au même titre que vous dessinez des arbres, des fleurs, parce que c’est un symbole universel. Un enfant, il dessine le Soleil et ses rayons et il dessine la Lune. C’est les premiers dessins qu’il fait après papa et maman, il fait la maison aussi, parce que c’est des grands archétypes ; la Lune, pas en tant qu’élément apporté mais en tant qu’élément réfléchissant la Lumière.

Autre question.

Question : Horus le jeune…

C’est quoi Horus le jeune ?

… le fils d’Isis et Osiris…

Parce qu’il y a Horus le vieux aussi ?

… il y a peut-être plusieurs Horus. Le fils d’Isis et Osiris…

C’est la mythologie égyptienne.

… Horus le jeune aurait-il pu dire : « Moi et mon père sommes Un ». De ce fait, serait-il possible que Horus et/ou Osiris soit le Christ historique ?

Je sais pas d’où ça sort ça, hein, mais c’est particulièrement dévié. Qu’il y ait des mythes fondateurs de toutes les civilisations où vous retrouvez la notion d’un sauveur, la notion d’un enfant sauvé des eaux, vous l’avez effectivement dans l’Ancien Testament mais vous l’avez aussi dans les écrits plus anciens, égyptiens, sumériens, babyloniens. Et alors ? Est-ce que ça veut dire que… ça voudrait dire, de manière tordue là aussi, que celui qui a écrit ça voudrait dire que le Christ historique n’a jamais existé et que ça, ce n’était qu’une pâle copie de l’Égypte, ou plus ancienne, de Sumer. Et c’est faux ça, c’est une déviation totale. Qu’il y ait des grands archétypes à ce niveau-là, oui, mais remplacer Jésus-Christ par Horus est une hérésie. De même que je sais que parmi vous, vous avez les trois IS. Alors y a Marie et y a Isis, et y en a qui ont fait l’amalgame entre les deux. Mais pour quelle raison ? Marie, c’est Myriam, Mariam n’est-ce pas, en langage originel Vibral sumérien. Ça n’a rien à voir avec Isis.

Pourquoi voulez-vous à tout prix faire coïncider des entités différentes dans le même rôle ? Alors, je sais qu’il y a beaucoup de mères qui se prennent pour des mères divines, qui s’appellent Mère Isis ou Marie Isis. Mais c’est n’importe quoi, c’est juste des correspondances. Tout ça pour arriver à dire, à travers ces écrits tordus, que le Christ historique n’a jamais existé. Mais c’est contraire à tout l’enseignement de la Fraternité des Melchisédech, c’est contraire à ce qu’ont vécu tous les maîtres, qu’ils soient orientaux, qu’ils soient soufis ou qu’ils soient occidentaux. Vous en venez, à travers certains écrits ou certaines croyances, à renier le Christ, puisque vous lui attribuez une autre identité, Horus le jeune, là.

Et rendez-vous compte, le Christ, ça a été dit, c’est la matrice christique. Qu’il y ait un être humain qui a porté le Christ, oui, mais vous êtes tous des Christs, vous êtes tous Ki-Ris-Ti. Est-ce pour autant que vous êtes le Christ historique ? Vous avez la même fréquence, la même vibration et la même conscience, de plus en plus, c’est tout, mais faut pas mélanger les serviettes et les torchons, hein ?

En plus, quand vous dites « Marie Isis », est-ce que vous l’avez réellement vécu ou est-ce que vous ne faites que rapporter des ragots ou des écrits ? Bien sûr que le modèle du sauveur, il est présent dans la Bible, mais il est présent en Égypte, il est présent dans toutes les traditions parce que c’est une mythologie, c’est une vibration. Sortez de l’histoire et des personnes, raisonnez, si vous voulez raisonner, en Vibral. Mais le sauveur, il était présent dans toutes les mythologies, sans aucune exception. Alors il va s’appeler Odin, il va s’appeler d’un autre nom, selon la période de l’Histoire. Chez les Mayas vous aviez ce qu’on appelait les Viracocha, les dieux, mais tout ça, dans ce monde-là, ça fait partie des archétypes, c’est tout. Mais ne mélangez pas l’Histoire ou n’attribuez pas à Néron ce qui est à César, sans ça vous mélangez les vibrations et là, c’est beaucoup plus confusant.

D’ailleurs, Isis et IS-IS, ça n’a rien à voir. La simple prononciation Isis et IS-IS n’est pas la même vibration, ni la même conscience, ni la même énergie. On vous avait parlé à l’époque du sumérien primordial ou originel, c’est exactement la même chose. Nous vous l’avions expliqué déjà, par exemple aux mots qui sont employés dans la langue anglaise, par exemple la loi de Un, l’inversion donne United Nations, les Nations Unies.

Les Archontes sont très forts pour travestir les mots et travestir les formes aussi, ne vous laissez pas abuser par cela. Et quelle importance ça a, finalement, dans le processus ascensionnel que vous vivez ? Aucun. Dans la joie, il n’y a ni Marie, ni Isis, ni le Christ, ni Bouddha. Y a la Joie, y a l’Amour et cet amour n’est pas personnifié ni personnalisé, même si effectivement y a eu des circonstances historiques. Et Marie, elle vient pas vous dire : « Coucou, c’est moi Marie » ; quelle que soit la façon dont elle se présente, elle vient rétablir la filiation. Elle a pas besoin de mots pour ça, ni de discours.

Donc c’est très différent de vouloir à tout prix superposer une histoire réelle, concrète, et la mission du Christ qui a été tout à fait remarquable. Mais les Christs, y en a dans tous les systèmes solaires. Dès qu’il y a un monde enfermé il y a un Christ, mais de là à faire, comment vous dites, un amalgame, c’est très dangereux. Essayez, quand vous prononcez Isis et IS-IS, vous verrez que l’effet vibratoire n’est pas du tout le même. Mais les guignols ont fait ça depuis une éternité.

Rappelez-vous, ils ne peuvent rien créer, ils ne peuvent que reproduire et travestir. Et vous avez, je suis parfaitement au courant que vous avez de plus en plus d’ouvrages, chez les scientifiques comme chez les « spiritualeux », qui dénient l’existence du Christ – mais c’est catastrophique –, avec arguments à l’appui. Mais vous ne pouvez pas dire que le Christ a existé ou n’a pas existé tant que vous l’avez pas vécu de vous-mêmes, à l’intérieur. C’est personne d’autre de l’extérieur qui doit vous dire : « le Christ n’a jamais existé », ou « a existé », parce que l’une comme l’autre des propositions ne sert à rien, il faut le vivre. Et tant que vous ne l’avez pas vécu, vous pouvez croire au Christ ou ne pas y croire, ça ne changera rien. Pareil pour Marie.

Rappelez-vous le piège du Soi, les tournicoti-tournicota, c’est-à-dire c’est vouloir se représenter dans un rôle ou une fonction. Y a beaucoup de frères et de sœurs, après les années 2012, qui sont rentrés dans ces jeux que je qualifierais de macabres, parce qu’ils se prennent pour la Mère Divine, ils se prennent pour une Étoile, ils en oublient d’être eux-mêmes, et ils en oublient d’être dans la Joie et dans l’Amour. D’ailleurs, dès qu’il y a identification, même si vous avez été réellement un personnage historique important, dès que vous rejouez ce jeu-là, vous n’êtes pas libres, vous êtes dans l’orgueil, rien de plus et rien de moins.

Un maître, un vrai maître, ne se présentera jamais comme un maître. Il n’a pas besoin de mots, il n’a pas besoin de discours, et je l’ai déjà dit et je l’ai affirmé de très nombreuses fois quand j’étais incarné. Un maître, il n’a pas besoin de porter des vêtements orange. Bon d’accord, je portais du blanc mais parce que c’était joli, mais y avait pas un costume. Le vrai maître, il a besoin de convaincre personne, il a pas besoin de manipuler, il a pas besoin de faire des discours, il est ce qu’il est. Et le vrai disciple, c’est celui qui sent le maître, mais il a pas besoin que le maître lui dise qu’il est un maître, surtout pas.

Tout ça, c’est des pièges de l’orgueil spirituel, de vouloir s’identifier à telle fonction ou tel rôle. Ça a été vécu avec l’illusion du Soi par de nombreux frères et sœurs durant les années 2014 et 2015, vous n’allez pas rejouer à ça, quand même.

Alors, autre question.

Question : est-il possible que le personnage nommé Jésus ait été une création des prêtres en mal de pouvoir, désireux de conserver une emprise sur leurs fidèles…

C’est un délire mental ce qui est dit là. Souvenez-vous de tous les mystiques qui ont vécu le Christ, les épouses du Christ qui vous ont témoigné. Elles ont rêvé ? Elles ont vécu l’illusion ? Qu’est-ce que c’est que ce galimatias de questions ? Pourquoi vouloir vous raccrocher à des circonstances historiques ? Vous vous posez des questions sur le Christ ? Mais soyez le Christ, avec votre cœur. Le Christ avait dit lui-même : « Imitez-moi ». Donnez-vous vous-mêmes, sacrifiez-vous, là vous serez un Christ. Mais tous les mystiques qui ont vécu le Mariage Mystique avec le Christ, la crucifixion, les êtres qui ont les stigmates, vous croyez réellement qu’ils ont inventé ça ?

Vous voyez les dangers du mental, aujourd’hui, avec l’ouverture à la fois à la Lumière et au satanisme, ce que ça peut déclencher ? On peut se faire abuser très vite dès qu’on sort du cœur. Donc bien sûr je réponds toujours aux questions mais je vous renvoie de plus en plus à votre vécu intérieur, et non pas à vos croyances ou à vos suppositions concernant un passé. Vous ne pourrez émettre un avis et avoir la vérité que si vous-mêmes vivez cela, c’est-à-dire la passion du Christ. Après, une fois que vous avez vécu la passion du Christ, si vous la vivez réellement, qu’est-ce que vous en avez à faire que le Christ historique soit présent ou pas.

Donc il vous faut maintenant de plus en plus rejeter vraiment au loin de vous toutes ces histoires abracadabrantes, parce que y a rien de simple là-dedans. Parce que dès que vous avez ce genre d’interrogations qui s’éloignent de votre vécu… quand c’est les rêves, c’est votre vécu, quand c’est les vibrations, les problèmes de santé, c’est votre vécu, mais là, ces questions-là, elles reflètent quoi ? L’agitation du mental, rien de plus et rien de moins. Parce que qu’est-ce que ça va changer sur la conscience que le Christ historique ait été réel ou alors soit une manipulation ? Mais rien du tout, à part changer vos croyances, mais ça changera en rien votre vécu. Or, tant que vous n’avez pas vécu une croyance, tant que vous l’avez pas vécue dans votre chair, ça reste une croyance, ça reste une adhésion à une histoire. Mais encore une fois, ça fait partie de la liberté de certains frères et sœurs.

Mais j’attire votre attention à tous sur ce que trahissent réellement ces questions. C’est l’agitation du mental, parce que c’est pas un vécu, c’est des croyances, dans un cas comme dans l’autre, et vous voyez très bien la différence entre les questionnements sur les rêves, sur les Portes, sur le vécu, et les cogitations mentales qui n’apportent rien dans cette période. Vous n’avez rien à construire maintenant, vous n’avez rien à croire, même pas moi, même pas Marie. Vous devez de plus en plus vous appuyer sur ce que vous vivez, dans toutes les expériences que vous menez, et vous débarrasser des écrits quels qu’ils soient, comme ça. Ça entraîne une confusion énorme, et surtout ça maintient dans le mental.

Alors, y en a encore beaucoup des questions de ce genre ? Elles viennent d’où ?

Continuons.

Question : le personnage du Christ aurait-il été utilisé pour la création d’une nouvelle religion ?

Mais le Christ n’a rien à voir avec les religions. Bien sûr qu’il a été utilisé. Dès qu’il y a un maître qui arrive sur cette terre, il est utilisé dès qu’il est mort. Que croyez-vous qu’a fait la Fraternité Blanche, si ce n’est utiliser mon nom et mon vécu pour rédiger des dogmes, des règles, qui n’ont plus cours aujourd’hui. Ils sont restés figés.

Bouddha, c’est pareil. Où est l’enseignement du Bouddha originel avec tous ces bouddhismes-là, qui travestissent la vérité ? C’est pareil dans toutes les religions, c’est pareil pour tous les mouvements et tous les êtres qui sont venus sur cette terre. Dès qu’il y a un être, un maître authentique qui arrive, dès qu’il meurt, c’est fini. Tout le monde s’empare de ça pour faire du business, comme vous dites. Business spirituel, tourisme spirituel. Même les Melchisédech qui se sont exprimés parmi vous, il y a une utilisation mercantile qui en est faite.

Y a que l’expérience directe, et de plus en plus vous allez vous en rendre compte maintenant, à un niveau d’acuité que vous n’imaginez même pas, parce que bientôt vous allez voir toutes les croyances, toutes les suppositions que vous avez émises sur l’Histoire, et vous allez les voir comme quelque chose qui vous éloigne de manière de plus en plus intense de l’Instant Présent. Dans l’Instant Présent, y a pas de maître, y a pas de Christ, y a pas d’Histoire qui tienne, y a que la vérité du Feu de l’Amour, et c’est tout. Le reste n’a aucune raison d’être. Or je vous rappelle que vous sortez de l’histoire, de la personne et du monde, et c’est quand même curieux que ces questions arrivent maintenant.

Alors continuons avec ces questions.

Question : il a été dit que Frère K a été Jésus. S’il avait été Horus le vieux, cela permettrait de mieux comprendre qu’il ait refusé d’être adombré par Maitreya alias Yahvé…

Bon alors je crois qu’on va arrêter ces questions, parce que là vous êtes en face de quelqu’un qui est dans son mental à 300 000. C’est même pas 300 %, c’est plus que ça. C’est quelqu’un qui se noie dans des histoires et qui espère trouver la sortie dans des histoires. Qu’est-ce que vous en avez à foutre que ce soit Horus le jeune, le vieux, le Christ historique, Jésus ou autre ? Est-ce que ça va vous aider à vivre ce que vous êtes ? Certainement pas. Vous allez ressortir les vélos qui étaient plus d’usage et pédaler comme des malades. Ça ne sert à rien. Tout ça, c’est de l’histoire, comme disait Bidi. Aucune de ces questions ne peut vous permettre d’être ce que vous êtes, ça vous en éloigne, donc je refuse de répondre à ce genre de chose, surtout maintenant. Ça aurait été en 2012, je veux bien, mais là, ça dénote simplement, pour ce frère ou cette sœur, qu’elle est incapable de vivre le Christ parce qu’elle le cherche à l’extérieur.

C’est la teneur de vos questions qui vous montre où vous êtes. Alors bien sûr, ce frère ou cette sœur peut regimber en disant que je réponds pas aux questions. Non, j’y réponds, mais je vous dis simplement : où allez-vous avec ces questions ? Qu’est-ce que vous mettez en branle ? Certainement pas la Vérité. La Vérité, elle est pas dans l’Histoire, elle est dans votre cœur. Elle dépend pas du Christ ou de Bouddha, elle dépend pas de moi ou de Marie, même si effectivement y a des circonstances historiques bien réelles, mais si vous n’êtes pas capables de le vivre dans votre chair et dans votre conscience, vous pouvez lire tous les livres du monde, vous n’aurez jamais de réponse, et toute réponse extérieure ne sera jamais une réponse intérieure.

Donc, bien sûr que je réponds à vos questions avec grand bonheur, avec plaisir, même les rêves. Regardez les dernières fois où nous étions ensemble, le nombre de rêves où j’ai essayé de vous aider, mais quelqu’un qui pose ce genre de questions, non seulement je ne peux pas l’aider mais il ne veut pas être aidé, il est perdu dans l’Histoire, dans le passé. C’est quelqu’un qui doute parce qu’il ne vit pas les choses, il les vit avec le mental. Vous voyez la différence quand même, entre quelqu’un qui va me parler d’un rêve avec ce qu’il vit au niveau des Portes, des rencontres qu’il fait, ou d’être appelé par Marie, et ce genre de questions, quand même. J’aimerais bien que ce frère ou cette sœur se rende compte de la futilité et de la perte de temps de ce genre de chose aujourd’hui. Vous êtes dans l’ascension de la Terre, vous êtes dans votre processus ascensionnel. Nous vous parlons du Feu Igné – qui est à vivre –, et vous nous ramenez sur des histoires abracadabrantes avec Horus, Marie ou je ne sais quoi encore.

Alors je suis pas en colère mais faudrait quand même que ce frère ou cette sœur oublie toutes ces questions qui… même toute réponse extérieure ne servirait à rien, à rien du tout. C’est encore quelqu’un qui a une spiritualité tournée vers l’extérieur. La seule spiritualité qui vaille, c’est le cœur, pas les connaissances historiques. Vous verrez, au moment de l’Appel de Marie, si ça vous sera d’un quelconque secours de savoir que c’était Horus le jeune, Horus le vieux, le Christ ou Bouddha. Je peux pas dire mieux.

Alors on continue.

Question : la question suivante…

On la pose, on la pose, c’est très bien.

Question : le contenu du livre d’Urantia est-il vrai ou est-il contrefait ? Est-ce une lecture valide ?

Non, absolument pas. Ça fait partie de l’illusion luciférienne totale dans laquelle, nous savons, tombent de nombreux frères et sœurs qui avaient ouvert les Couronnes et qui sont rentrés dans la cosmogonie d’Urantia, et surtout, en se prenant bien sûr pour un grand avatar.
Vous en avez partout sur vos médias sociaux, et ils pètent les câbles tout simplement. Ils ont besoin de s’identifier, ils ne sont pas eux-mêmes. Je vous l’ai dit, le vrai maître, celui qui vit le Cœur, en vérité, n’a besoin d’aucune histoire de ce genre. Il a besoin d’être au plus proche de la vie, au plus proche d’une aide comme je vous l’apporte aujourd’hui, comme je l’ai fait quand j’étais incarné. Aucune connaissance spirituelle de cette nature ne peut vous aider à être libres. C’est un enfermement.

C’est différent par exemple pour l’alchimie, parce que l’alchimie, vous mettiez en pratique, mais tout ce qui sort, dans cette littérature New Age depuis 100 ans, depuis les pseudo-maîtres ascensionnés, et là j’entends le mot Maitreya, ça me fait bien rire encore ça, ce sont des croyances, et en plus il n’existe même plus, alors on peut pas dire qu’il soit dans l’astral ou dans le négatif. C’est des égrégores qui ont été détruits en l’année 2010. Donc, ce sont des gens qui s’illusionnent encore avec ça. Alors c’est vrai que ça fait plus joli de dire Maitreya que dire le Christ, mais Maitreya ne veut pas dire Christ, hein. Ça avait déjà été expliqué, je crois, par l’Archange Anaël, c’est Maître Ya, c’est-à-dire Yaldébaoth. Ça a vraiment rien à voir avec le Christ, historique ou symbolique.

Allez continue, on va s’amuser.

… Il n’y a plus de questions écrites.

Alors, passons aux questions orales.

Question : les effets violents du Feu Igné sont-ils en proportion avec les résistances ?

Pas toujours, ça peut être aussi lié à votre origine stellaire ou à vos lignées galactiques. Mais le plus souvent, effectivement, c’est un éclairage violent, et plus c’est violent, plus ça veut dire que vous avez encore, non pas des illusions mais des croyances dont vous n’arrivez pas à vous défaire. « Nul ne peut pénétrer le Royaume des cieux s’il ne redevient comme un enfant », ça a été dit et répété. Si vous avez la tête encombrée de concepts, de croyances, d’écrits quels qu’ils soient, bah bien sûr que le Feu Igné va venir brûler tout ça, et ça peut être très douloureux, très très douloureux. « Nul ne peut servir deux maîtres à la fois ». Aujourd’hui, vous servez la Lumière ou vous servez votre personne, même à travers des connaissances d’Horus le jeune, Horus le vieux et je ne sais quoi d’autre. Ça, ça appartient à l’histoire.

Donc bien sûr, si vous avez vécu des processus vibratoires durant toutes ces années, des expériences mystiques réelles, et qu’aujourd’hui vous vous attachez à des croyances, quelles qu’elles soient, le Feu Igné, vous allez le sentir passer, dans la conscience et dans le corps. Oui, bien sûr. Mais encore une fois, c’est pas une faute, c’est pas le fait d’être coupable de, c’est simplement le fait de ne pas voir clair et d’être encore bercés, si je peux dire, par l’illusion – l’illusion du temps, l’illusion de l’Histoire, l’illusion de cette dimension –, c’est-à-dire que vous avez peur, vous avez besoin de vous raccrocher à quelque chose qui existe. Le point de comparaison n’est pas votre cœur dans ses différents états, mais le point de comparaison, c’est votre cœur par rapport aux histoires, ou aux projections dans le futur, ce qui est pire.

Donc oui bien sûr le Feu Igné ne fait pas dans la dentelle, parce que tout le monde doit le vivre, ce Feu Igné, au plus tard au moment de l’Appel de Marie. Eh oui, c’est la seule façon de déclencher l’allumage, si je peux dire, de la Merkabah, et le passage de la conscience en Éternité ou dans la A-conscience. C’est pas un coup de baguette magique. Vous savez que la peur de la mort est inscrite dès que nous posons les pieds sur cette terre. D’ailleurs, s’il y avait pas de peur de la mort, si tout le monde vivait la Vérité, mais tout le monde se suiciderait tout de suite, dans la joie et dans l’allégresse. C’est les croyances qui vous maintiennent dans la peur, les vôtres mais aussi celles de l’humanité. Alors en plus, avec ces histoires maintenant de Christ qui était Horus le jeune, Horus le vieux, et cette histoire de Maitreya-Christ, c’est triste quand même.

Vous êtes dans une phase où la Lumière est en surabondance et vous avez des frères et des sœurs qui continuent à s’enfermer dans leurs petites cogitations d’où il ne sortira rien. Et d’ailleurs, il ne peut rien en sortir. Rappelez-vous, l’Amour est un vécu, le Feu est un vécu, l’Amour inconditionné est un vécu, l’Absolu est un vécu. C’est pas quelque chose qui se décrit avec des mots. Bien sûr après, si vous êtes poètes, vous pouvez exprimer des poèmes ou des mots, mais ne justifiez pas comme ça, à travers des données passées, ce qui n’est pas la réalité.

Alors oui, le Feu Igné brûle tout, et c’est normal. Je vous ai rien caché, ça fait plus de dix ans que je parle du grille-planète. Nous ne vous avons jamais menti. Parfois Anaël disait que la Lumière pouvait être équivoque. Oui, dans votre compréhension, c’est équivoque, mais pas dans la vibration qui est émise.

Alors on continue.

Question : le régime cétogène à base de Krill…

Qu’est-ce que c’est que ce truc encore ?

… le Krill, c’est la petite crevette sur laquelle vous vous étiez renseigné.

Tout à fait. Mais ça me passe par-dessus la tête, ce truc, mais allons-y.

… cela peut-il aider à la Libération et à la Résurrection ou est-ce juste pour l’éphémère ?

Et voilà maintenant le Christ-crevette. Remarquez, de Christ à Krill, y a pas loin quand même. Mais ça ne concerne que l’éphémère, bien sûr. Pourquoi voulez-vous vous priver du bien-être intérieur pour vivre ce qui est à vivre ? Ça concerne que l’éphémère, en quoi est-ce que l’Éternité pourrait être modifiée par quelque structure éphémère ? L’Éternité, elle est parfaite de toute éternité, n’est-ce pas ? C’est l’Esprit. Donc l’Esprit n’a que faire de cette huile de Krill mais bien sûr que pour l’éphémère, si vous avez des produits qui vous sont donnés, qui améliorent, mais consommez-les. À moins d’être masochistes. C’est quand même plus agréable d’être dans un corps qui fonctionne qu’un corps qui fonctionne pas. Mais le moment venu, au moment de l’Appel de Marie, hein, que vous ayez sept ans ou perclus de rhumatismes, ça changera rien, mais rien du tout.

Donc tous ces trucs-là, le Krill, c’est ça, le Christ-Krill, ça concerne l’éphémère, le fonctionnement de la cellule, le fonctionnement de l’énergie vitale, les articulations, de la circulation, tout ce qui est utile pour faire fonctionner ce corps éphémère. Et je viens de vous dire, d’ailleurs, que le corps d’Éternité n’est plus lié au corps éphémère, donc comment voulez-vous agir sur le corps physique pour trouver la Liberté ? Ça a jamais été dit, ça. Vous pouvez vous servir du corps comme un résonateur, avec le Yoga de l’Unité, avec les huiles essentielles sur les Portes ou sur les Étoiles, oui bien sûr parce que c’est une interface. Les Portes, nous vous l’avons dit, c’est des mini-trous noirs, c’est des vortex, c’est là où la Lumière se condense, c’est les points d’entrée de la Lumière.

Alors c’est sûr que si vous fumez trois paquets de cigarettes par jour vous allez moins sentir les énergies, ça s’est sûr, mais quelles énergies ? Le Feu du Cœur, regardez Bidi, regardez d’autres mystiques, ils étaient pas végétariens. Y en a même qui fumaient, y en a qui buvaient même, ça a en rien gêné la conscience qu’ils étaient au niveau Éternité. Ça a quelque peu assombri les perspectives de la conscience éphémère, mais c’est tout.

Et nous faisons tous cette erreur, et je l’ai faite moi aussi de mon vivant, et tous, sans aucune exception, de croire que parce que l’énergie circule, qu’on fait attention à ceci, à cela, on est mieux. On est mieux au sein de l’éphémère mais c’est pas ça qui permet de trouver l’Éternité. Ce qui permet de trouver l’Éternité et l’installation de l’Éternité, c’est le sacrifice de l’histoire de la personne, du personnage, c’est le don du Cœur, et ça, y a pas besoin d’avoir un cœur en parfaite santé, c’est le Cœur du Cœur, c’est le cœur subtil. Et d’ailleurs, combien d’expériences de mort imminente se sont produites suite à un arrêt cardiaque justement ? Vous voyez.

Donc on est tous habitués à essayer d’être bien de toutes les façons possibles, mais la dose de Lumière, la révélation de la Lumière actuelle n’a que faire que vous ayez dix ans ou quatre-vingt-dix ans, que vous ayez un cancer ou que vous soyez en parfaite santé. Mais encore une fois, c’est effectivement plus agréable d’être en bonne santé pour vivre ce qui est à vivre, surtout que les douleurs du corps – on a parlé tout à l’heure, des Portes – peuvent traduire effectivement des résistances, bien sûr. Mais n’en faites pas une maladie ou une fixette comme on dit, hein ?

Autre question.

Question : quand une sœur rentre dans une grande surface ou une galerie marchande, ses yeux se troublent et quand elle en ressort, sa vue redevient normale. Que cela signifie-t-il ?

Deux choses. La première, que dans les magasins comme tu dis, les galeries marchandes, quelle est la caractéristique ? C’est l’électricité, bien sûr, mais on peut aussi voir ça avec une autre réponse, c’est-à-dire que en rentrant dans ce centre commercial, elle est dans quoi ? Dans le temple de Satan, rien de plus et rien de moins. Le commerce, par essence, est satanique. Regardez le Christ, il a chassé les marchands du temple.

Donc, peut-être que ses yeux se sont obscurcis pour ne pas voir ces choses horribles qui existent dans ce genre d’endroit, parce que les démons, bien sûr, ils sont là où il y a le plus de commerces. On a parlé de l’ONU tout à l’heure, des Nations Unies, mais les temples du commerce sont des lieux du culte satanique, rien de plus et rien de moins. Ça, vous le voyez pas encore. Cette sœur commence à le voir, d’ailleurs elle voit plus rien quand elle y rentre, mais tant mieux. Et d’ailleurs vous savez tous, la plupart d’entre vous, que quand vous allez faire des courses, vous supportez pas de rester dans les grandes surfaces, ça vous devient de plus en plus intolérable ; et c’est normal, c’est là où est rendu le culte de Satan, le commerce. Et ça, ça va vous apparaître. De la même façon que y en a qui entendent Maman et qui voient les présences la nuit, vous allez voir les démons bientôt en rentrant dans un centre commercial.

Dès qu’il y a commerce, le diable est là, je peux pas être plus abrupt. C’est le temple du veau d’or, c’est le besoin de commercer, le besoin de s’enrichir. Alors bien sûr on va vous présenter ça comme tout à fait l’opposé, un moyen, par exemple pour le téléphone, d’entrer en communication, d’être informés, pareil pour les vêtements. Mais tous ces agencements de magasins – qui n’existaient que très peu de mon vivant, c’était le début –, ne sont que les temples de Satan, rien de plus et rien de moins. Et c’est normal que vous vous y sentiez très mal, sinon je m’inquièterais pour vous. Si vous préférez faire les galeries marchandes que aller vous promener au milieu des arbres, ça pose question quand même. Je dis pas que cette sœur le fait, mais peut-être que parmi vous y en a qui préfèrent aller s’aérer dans les galeries marchandes que dans la nature. Vous vous nourrissez de ce que vous êtes, et la nourriture n’est pas vraiment la même dans une galerie marchande que, bien sûr, dans un village d’elfes. Je pense que vous vous en rendez tous compte, vous le sentez ça.

Alors pour l’instant elle a la vue qui se brouille, mais je vous garantis que dans peu de temps vous aurez certaines inquiétudes à rentrer même dans des galeries comme ça, parce que vous verrez tous les démons qui y sont. Vous les verrez vraiment, c’est pas une vue de l’esprit, ce que je dis. De la même façon que quand vous voyiez, il y a quelque temps, les lignées, les origines stellaires, vous pouviez voir aussi les entités de Lumière ou de l’ombre qui étaient présentes derrière certains frères et sœurs. Eh bien là, vous verrez que dans ces temples marchands, il n’y a que ça. Ils se nourrissent de ça.

À un moment donné, vous ne pourrez plus supporter. De la même façon que certains d’entre vous ne supportent pas les ondes wifi ou les ondes électriques, vous verrez que vous ne supporterez plus d’approcher de ce genre de lieux, et même de votre propre téléphone, parce que y aura plus de voiles, vous sentirez directement ce qu’on appelle les démons qui sont dans chaque téléphone. Et je plaisante pas quand je dis ça. Alors ça veut pas dire qu’il faut jeter votre téléphone maintenant, hein, surtout si vous ne le percevez pas, mais je vous garantis que dès que vous le percevrez et que vous verrez ce qu’il y a là-dedans, je crois que vous donnerez un bon coup de marteau sur votre téléphone. De toute façon il n’existera plus quand y aura eu les trois jours, donc… et je dirais même dès que les Trompettes vont apparaître, il risque d’y avoir des gros, gros problèmes électriques.

Alors autre question.

Et d’ailleurs vous devez constater, je coupe la parole deux secondes, quel que soit votre âge, vous n’avez pas remarqué que certains jours vous voyez clair comme jamais et que d’autres jours il vous semble que la vision s’assombrit, même si vous êtes jeunes. Et c’est normal, c’est exactement ce même processus qui est en train de se passer au niveau de vos organes des sens. Il vaut mieux entendre Maman que d’entendre un démon qui hurle à votre oreille, non, je crois ? Mais vous verrez, dans très peu de temps, vous verrez ce qui sous-tend le visible.

Les lignes de prédation, y en a plus, nous avons parlé des lignes des elfes, mais vous verrez aussi les démons qui sont dans la bête binaire, que pour l’instant vous ne percevez pas et que… celui qui fut nommé Rudolf Steiner en a parlé bien avant l’existence de ces circuits électroniques. C’est Ahriman, c’est le transhumanisme dont on vous inonde sans arrêt, c’est ce qui est nommé la théorie du genre, « Je suis un homme mais je décide d’être une femme ». Les lois naturelles ne sont plus respectées, du tout, du tout, du tout. Comme en Atlantide, comme lors de la destruction de la dernière Atlantide.

Vous êtes exactement au même stade, mais tout ça vous sera révélé dans votre corps de chair avant l’Appel de Marie, et je vous rappelle que les prophètes ont dit d’ailleurs que durant l’Appel de Marie, il faudrait fermer les fenêtres et tout parce que vous entendrez des démons hurler dehors. Et y aura plus de voiles à ce moment-là. D’ailleurs, si possible, essayez de ne pas dormir par exemple avec un ordinateur allumé à côté de vous, ou pire un téléphone cellulaire comme vous dites, parce que la bête binaire, elle passe dans l’électronique. Alors bien sûr que c’est utile pour vivre votre vie éphémère aujourd’hui, mais ne soyez pas dupes et quand vous le verrez, de toute façon, ben, vous verrez bien que c’est la vérité.

Autre question.

Question : professionnellement, j’interviens dans des centres commerciaux. Ces lieux étant en lien avec les forces de Satan, ça me renvoie aussi à moi-même. Quel positionnement avoir quand j’interviens dans ces centres, n’y allant pas pour acheter mais pour mettre en place des choses…

… qui permettent d’acheter.

… exactement. Je donne des conseils et ce que vous venez de dire me renvoie à moi-même. Avez-vous un conseil à me donner ?

Mon frère, chacun de vous est à sa très juste place. Le fait que tu travailles là-dedans n’est pas rédhibitoire, c’est pas quelque chose qui va te condamner ou autre. C’est justement pour toi le moyen d’être renvoyé en ton intérieur, comme tu l’as dit. Donc n’aie aucun scrupule à bien gagner ta vie à faire ça, n’est-ce pas ? Mais, y a rien à éviter, ni le diable, ni Yaldébaoth, ni le mal, ni Satan. Vous devez le voir, c’est tout. Vous êtes inattaquables dès que vous êtes dans le Cœur. Vous ne pouvez pas être séduits, c’est pas possible. Et même le jour où tu verras les démons, si l’Appel de Marie n’est pas encore lancé, tu verras qu’il y a des démons qui viendront te chatouiller, mais ils ne feront que passer, ils pourront rien faire dès que tu restes dans le cœur. Aucun démon, aucun diable, aucun Archonte ne peut tenir devant le cœur, c’est impossible. Ils sont terrorisés par le cœur.

Donc y a aucune ambiguïté à continuer à faire ton travail, mais peut-être que tu seras de plus en plus gêné. Mais le fait d’être gêné ne veut pas dire qu’il faut arrêter puisque que tu es très exactement à la bonne place, comme tout un chacun, mais que c’est dans cet environnement hostile que tu dois stabiliser ton cœur. C’est aussi simple que ça. Et il est beaucoup plus facile, ça a été expliqué la dernière fois, dans des situations de souffrance, dans des situations de pénurie, dans des situations de guerre, de retrouver son propre cœur, que quand tout va bien au niveau de l’éphémère. C’est une constante chez l’être humain, et d’ailleurs les psychiatres, les psychologues le savent parfaitement ; c’est la capacité de résilience.

Il faut pas croire que parce que vous êtes libérés vivants ou que vous êtes en extase, que ça va vous préserver des conditions éphémères de ce monde. Ce qui va être préservé, c’est votre conscience, mais il n’a jamais été dit que tout ce qui était la négativité de la dualité va s’effacer. Au contraire, vous allez la voir avec plus de finesse, plus d’évidence, en vous comme à l’extérieur de vous, non pas pour juger mais pour bien vous démontrer à vous-mêmes que ça ne peut rien, que ça ne peut pas s’opposer à l’Amour.

Mais effectivement, comme tu es à ta juste place, ne t’inquiète pas de ça mais simplement, quand tu pourras peut-être te sentir mal, remets-toi dans le Cœur du Cœur, dans l’Infinie Présence, dans le Manteau Marial et tu verras que ça se passera bien. Alors, l’inconvénient, dans les derniers temps, c’est que ce que tu vas être appelé à mettre en place va en fait ne pas marcher, ça va tomber en panne, parce qu’il y aura plus de démons pour les soutenir.

… c’est ce qui se passe.

Parce que tu seras passé par là. Alors je sais pas ce que va penser le patron de ça, mais on n’y est pas encore. Parce que si partout où on t’envoie, y a plus d’acheteurs et y a plus d’informatique, ça fait bizarre.

… on verra.

Tout à fait.

Question : vous avez dit à cette sœur dont la vue se voilait lorsqu’elle allait dans les grandes surfaces… je ne sais plus…

Ça aussi, ça vous arrive souvent. Vous êtes dans une phrase, et y a le blanc.

… vous avez dit que c’étaient des lieux à éviter.

Oh j’ai dit ça mais vous êtes obligés d’aller faire vos courses.

… je vis très bien d’aller faire des courses parce que j’aime tous les gens qui sont là.

Ben, c’est l’essentiel. Et alors ?

… n’y a-t-il pas de risques ?

Mais y a aucun risque, je l’ai dit. Le risque, c’est plutôt pour l’informatique et le centre commercial, c’est pas pour toi.

Ce qui explique d’ailleurs, et vous le voyez de plus en plus, dès que vous rentrez dans des environnements chargés électriquement, et donc en démons, vous vous sentez vidés. Regardez, avant vous pouviez passer des heures en grandes surfaces et là vous pouvez y aller, et là vous restez pas des heures parce que vous êtes littéralement vidés, aspirés, pompés, et c’est la vérité.

La Lumière va à la Lumière, les démons vont aux démons. Le seul endroit où vous êtes réellement préservés, c’est même pas chez vous, c’est la nature. C’est là où vous vous lavez, là où vous êtes rincés, là où vous êtes nettoyés.

Autre question.

Question : lorsqu’un animal domestique meurt, emmène-t-il avec lui une charge émotionnelle ou physique de son maître ?

À l’heure actuelle, non, c’était vrai avant. Avant la libération de la Terre, c’était tout à fait vrai. D’ailleurs, il y avait une sorte de mimétisme entre la maladie du maître et la maladie de l’animal domestique. Aujourd’hui, vous le savez, les animaux dits domestiques qui meurent rejoignent les plans évolutifs. Vous êtes les créateurs, pour les animaux domestiques que vous avez, de la flamme éternelle, et ils se retrouvent le plus souvent en processus d’individualisation sur des mondes libres dont les formes correspondent à la forme qu’ils avaient, s’ils étaient un chat, s’ils étaient un chien, un éléphant, un cheval, c’est-à-dire tous les animaux domestiques ou proches de l’homme.

Donc c’est différent maintenant par rapport à il y a dix années, par exemple. Mais ils emportent rien, parce que ceux qui ont la chance de communiquer ou de voir leurs animaux qui sont partis, domestiques, et de rentrer en contact avec eux, vous verrez qu’ils sont parfaitement lumineux, qu’ils se tiennent debout et qu’ils ont gardé leur physionomie un peu. Un chat reste un chat, mais c’est plus un chat à quatre pattes, un chien reste un chien mais c’est plus un chien à quatre pattes, c’est plus un animal.

Autre question.

Question : pouvez-vous développer sur le Face-à-Face des animaux ?

J’ai rien compris. J’ai parlé du Face-à-Face animal, j’ai dit que…

… vous avez dit que même les animaux devront vivre leur Face-à-Face.

Tous les règnes de la nature vivent leur Face-à-Face. Bien évidemment, le Face-à-Face pour les peuples de la nature n’est pas de même nature que le vôtre, parce que eux ils sont déjà de toute Éternité dans la 5D sur ce monde. Le Face-à-Face animal, c’est la découverte de leur Esprit, nouvellement adjoint de l’âme, et leur manifestation en des dimensions où y a plus aucun enfermement et où leur vie n’est plus une parodie. C’est la Liberté qui leur est donnée, voilà ce que je peux dire.

Donc le Face-à-Face, pour les animaux, vous voyez bien que les animaux domestiques et les animaux sauvages ont parfois, pas toujours mais à certaines occasions, des comportements qui ne sont plus du tout habituels pour une espèce donnée. Vous voyez bien que même vos animaux domestiques changent, en ce moment, ils sont comme en train d’éliminer les peurs (les peurs de l’humain, les peurs des bruits), toutes les peurs qui les habitaient, comme vous.

Donc tous les animaux, en particulier domestiques mais aussi sauvages, vivent cette résurrection si je peux dire. Bien sûr c’est différent, comme pour chacun de vous ; votre chemin, votre destination si je peux dire, et si y en a une, n’est pas la même, mais les processus que vous vivez sont communs. Il en est de même pour les animaux. Et je ne peux pas entrer plus dans les détails, ça nous emmènerait trop loin, mais la mort des animaux domestiques aujourd’hui s’accompagne d’une individualisation de l’âme et vous êtes donc devenus les créateurs, comme les Maîtres généticiens ont été les créateurs de la forme humaine, vous êtes les créateurs de vos propres animaux en Éternité. C’est ça qui est magnifique.

En résumé, on peut dire que vous êtes « Marie » de votre animal domestique, et c’est tout à fait vrai. Vous n’avez pas créé son corps, mais dans votre environnement, vous avez allumé l’âme collective, et donc l’individualisation de l’âme ou l’individualisation, ou l’adjonction même de l’Esprit pour certains d’entre eux. Donc ces animaux, la plupart du temps, se retrouvent dans une 3D unifiée, avant d’être capables d’explorer, comme tout un chacun, être humain aujourd’hui, l’ensemble des dimensions et l’ensemble des créations. Donc, vous êtes aussi des cocréateurs à ce niveau-là.

Allez, autre question.

Il est l’heure de la pause.

Ah, c’est pour ça qu’il y a plus de question, c’est l’estomac qui gronde.

Bien, et je vous dis pas au revoir puisque que je reviens dans pas longtemps. Restaurez-vous bien et à tout à l’heure.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Mer 4 Jan - 00:37 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Décembre


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses 2



Eh bien chers amis nous allons pouvoir continuer vos questionnements. J’ai encore des choses à dire mais si j’ai pas le temps de les dire à travers vos questions, je reviendrai. Alors cher ami, vas-y.

Question : la nuit, je fais des rêves désagréables. Je ne m’en sors pas et si je me réveille, cela revient après. Vous m’aviez conseillé de réciter la gayatri mantra trois fois devant un verre d’eau et de boire l’eau ensuite. J’ai arrêté de le faire mais je ne sais pas comment arrêter cela.

Alors cher ami, dans la question que tu poses, il est évident que ce sont des rêves inconfortables, comme tu le dis, et qui reviennent souvent. Le plus souvent, ce genre de rêve ne traduit pas systématiquement un problème psychologique ou une mémoire mais traduit simplement un déséquilibre lié à l’alimentation du soir. Pour ne pas rêver ou pour faire des rêves agréables, mais plutôt pour ne pas rêver, il faut essayer de changer ton type d’alimentation du soir. Le plus souvent cela signifie que ton alimentation du soir est trop lourde ; il faut donc l’alléger et si possible diminuer la quantité de ce que tu absorbes le soir, mais aussi prendre des aliments de nature plus légère qui ne nécessitent pas d’effort de digestion important. Ça, c’est la première étape.

Moi, je n’ai pas de mantra à te donner… je peux aussi te dire qu’il existe des cristaux qui permettent de rêver de manière agréable, c’est-à-dire de transformer la teneur de tes rêves, et en particulier les pierres qui agissent sur le sommeil. En premier lieu tu trouveras le quartz rose, mais tu peux aussi essayer avec certaines variétés de cristaux de roche qui s’appellent les diamants de Herkimer – mais qui existent aussi dans d’autres pays –, ce cristal très brillant, très petit et biterminé qui permet d’avoir des rêves, je dirais, un peu plus élevés en vibrations, si tu es quelqu’un qui est coutumier du rêve.

Vous êtes nombreux à m’avoir interrogé sur les rêves que vous viviez ; c’est très bien parce que ça permet parfois de vous éclairer, quand je le peux, sur certaines situations. Mais là, dans ce que tu évoques, c’est surtout un problème qui est lié (et je pense en tout cas), au fonctionnement physiologique de ton corps plutôt qu’à des problématiques de nature psychologique ou mémorielle. Il ne s’agit pas de préoccupations des jours passés mais comme tu le dis, un espèce de mécanisme récurrent avec des rêves… Alors en général tu peux avoir des rêves à type de poursuites, de combats, de fuites ; tout ça est lié au métabolisme, et en particulier au niveau du foie.

Si c’est le cas, tu remarqueras que si tu es réveillé par ton rêve, c’est souvent entre une heure et trois-quatre heures du matin, pas avant et pas après. Si c’est le cas, je peux affirmer dans ce cas-là que c’est vraiment ce que je viens de dire. En tout cas tu peux essayer une des deux choses, c’est-à-dire soit de placer un des cristaux dont j’ai parlé sous ton oreiller, et aussi éventuellement de changer ton alimentation du soir, et voir ce qui se produit alors. Mais bien sûr, y a d’autres raisons possibles mais ça serait très difficile à envisager ici, ne t’ayant pas sous les yeux et ne connaissant pas ton lieu de vie.

Bien sûr y a des rêves et des cauchemars qui reviennent dans des endroits, ne serait-ce que par la rémanence des murs, c’est-à-dire par ce qui a été vécu dans le lieu. Là je ne sais pas non plus si ces rêves se produisent parce que tu es au même endroit, et s’ils demeurent présents dans les circonstances où tu n’es pas chez toi. Ça aussi c’est à vérifier parce que ça peut orienter – si ces rêves disparaissent en dehors de chez toi – sur un problème lié à l’habitat, mais ça je ne peux pas te l’affirmer non plus. Voilà les quelques éléments que je peux te donner en fonction des éléments que tu m’as présentés toi-même. Autre question.

Question : j’ai le même genre de rêve, mais davantage le matin. Je n’ai pas la mémoire de ces rêves mais au réveil, j’ai l’impression que c’était pénible.

Alors pour les rêves du matin, c’est un peu différent, parce que le matin, c’est là le plus souvent où y a plus de sommeil avec rêves, c’est-à-dire le sommeil paradoxal avec les mouvements du corps, des yeux et tout. Dans ces cas-là, et je peux te renvoyer à ce qu’avait dit Maître Ram, c’est-à-dire examiner ta journée avant de dormir pour te pardonner à toi-même les moments où il y a eu anxiété, agitation, colère, ou une journée où les éléments ne se sont pas passés comme tu le souhaitais. Donc là, y a un exercice qui était donné par Maître Ram déjà de son vivant, qui est l’anamnèse de ta journée, c’est-à-dire, ça prend quelques minutes, et de passer en revue de manière mémorielle les éléments qui t’ont contrariée dans la journée, quelle que soit la nature de cette contrariété.

Et à ce moment-là, il suffit simplement de pardonner à ces situations. Le simple fait de les revoir mais d’envoyer de la Lumière Blanche, de pardonner, de les supprimer quelque part, pas pour lutter contre, mais te permettra d’avoir un sommeil qui ne sera pas perturbé le matin. Le plus souvent, c’est de cela qu’il s’agit. Si tu regardes les jours où tu fais ce genre de rêves, c’est souvent les jours… les nuits qui suivent les jours où tu as été contrariée, énervée ou stressée. Les rêves aussi sont un moyen d’éliminer, si je peux dire, les tensions qui n’ont pas été évacuées dans la journée précédente. Ça aussi tu peux essayer. Là donc l’explication est profondément différente.

Donc soit tu passes en revue ta journée le soir, quand elle a été stressante, en envoyant de l’amour, en pardonnant, en rebâtissant, si je peux dire, la scène qui a été vécue où tu as été stressée, en la créant dans ton imaginaire comme moins stressante. Par exemple, si y a une situation où tu as éprouvé une colère contre quelqu’un ou quelque chose, tu vas imaginer offrir une fleur à cette personne. C’est de l’imaginaire, mais tu verras que tes rêves qui t’épuisent le matin n’existeront tout simplement plus. Autre question.

Question : récemment, à deux reprises et à dix jours d’intervalle, j’ai chuté sur le côté droit, me faisant très mal aux mêmes endroits : genou, hanche et coude droits. Hormis les vibrations de la terre, y a-t-il un message du corps et quelle en est la signification ?

Alors, comme tu le dis toi-même, tu as l’élément de réponse, à savoir que les déséquilibres, les chutes, les vertiges, sont liés effectivement à l’action du Feu Igné sur la Merkabah interdimensionnelle personnelle qui te découple, comme je l’ai dit, du corps physique, c’est-à-dire que tu n’es plus aussi attaché, et ça c’est un processus – que vous viviez les vibrations ou pas – qui est de plus en plus fréquent et qui va s’intensifier, bien sûr. C’est une préparation effectivement à l’Appel de Marie, de manière à ce que vous ne soyez pas arc-boutés sur les liens avec votre corps au moment où vous passerez les trois jours de stase.

Donc si tu fais… si on excepte bien sûr cela, comme tu l’as dit, il reste toutes les causes, si je peux dire, médicales, réelles, qui peuvent exister, mais ça je peux pas te dire. Par contre, le fait de chuter sur les mêmes endroits n’est pas caractéristique de quelque chose nécessairement à comprendre au niveau du corps. Simplement ce que je peux dire, c’est que là tu dis que c’est le côté droit et certaines articulations. En fait c’est comme si ces chutes que tu as vécues, quelle qu’en soit l’origine, médicale ou liée au Feu Igné, se traduisent pour toi par une perception douloureuse et donc plus importante de ton propre corps d’un certain côté, c’est-à-dire du côté droit. Ça veut dire que c’est fait, si on veut voir une forme de causalité, on peut dire que c’est fait pour te permettre de vivre l’intégration du Masculin et du Féminin Sacrés, c’est-à-dire l’alchimie de l’Androgynat Primordial qui est lié, je vous le rappelle, au 12ème corps, et qui permet de fusionner les deux polarités.

Quand il y a quelque chose qui se manifeste souvent ou toujours du même côté, que ce soit par une chute ou par autre chose, ça vous signe un déséquilibre, non pas psychologique là non plus mais un défaut d’équilibre entre le côté masculin et le côté féminin, voilà ce que je peux dire. Donc à part appeler ton intention pour laisser le Masculin Sacré – qui est lié au côté droit – au repos par la douleur et permettre à la Lumière de s’installer, je dirais, de manière symétrique. Vous savez que la symétrie est importante pour, en particulier, ce qui est bilatéral, c’est-à-dire ce qui est le cas non pas pour le corps d’Êtreté mais pour la Merkabah, c’est-à-dire les deux piliers qui permettent l’allumage de la Merkabah personnelle. Donc y a peut-être aussi quelque chose qui se réalise à ce niveau-là. Quelle qu’en soit la cause, je précise, qu’elle soit médicale ou qu’elle soit purement liée au Feu Igné, le fait d’être tombé déjà deux fois sur les mêmes endroits est caractéristique de cela, c’est-à-dire déséquilibre gauche-droite lié à l’intégration du Masculin Sacré et du Féminin Sacré, c’est-à-dire la résolution au niveau de l’Androgyne Primordial. Je peux pas en dire plus. Autre question.

Question : quelle aurait été notre vie sur terre s’il n’y avait pas eu d’enfermement ou de falsification ?

La vie libre comme dans toutes les dimensions non enfermées, depuis la 3D unifiée jusqu’aux dimensions les plus hautes. L’expression de la conscience à travers un corps carboné non enfermé n’est pas tributaire de la naissance et de la mort ; y a pas de dysrupture de la conscience, quel que soit le mode de naissance, si je peux dire. La naissance et la mort ne sont absolument pas vécues de la même façon. Y a une liberté totale de naissance et une liberté totale d’abandon du corps qui est considéré comme un véhicule qu’il faut changer parce qu’il est usé – encore une fois, quels que soient le mode de genèse, le mode de reproduction ou encore le mode de synthèse des corps organiques de 3ème dimension unifiée.

Et bien évidemment je peux pas donner tous les possibles de ce que serait cette vie, mais je peux donner la généralité : c’est une vie où l’Amour serait prédominant et où l’Amour serait toujours mis devant par rapport aux autres circonstances. Y aurait aucun besoin de sécurité, d’assurances, car il n’y aurait aucune maladie. En 3D unifiée, la maladie n’existe pas, il y a juste une usure normale par les forces de friction au sein des mondes dits carbonés libres, mais c’est tout. Donc la vie aurait été une expérience de la conscience totalement libre, y aurait pas eu besoin d’organiser ce que vous nommez la société, les banques, les assurances, ni même l’argent, parce que tout est offert en 3D unifiée. D’ailleurs, vous le savez très bien, y a des peuples de 3D unifiée qui n’ont ni système reproducteur ni système digestif, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas besoin de manger au sens où nous mangeons quand nous sommes sur terre ; ils se nourrissent directement de la Lumière, de l’Amour et de la vitalité omniprésente. Donc ça serait un cadre de vie idyllique, même en 3D unifiée, parce que la Liberté est acquise.

Dans les mondes unifiés, comme je l’ai dit, y a pas de peur de la mort, il ne peut exister aucun manque, il ne peut exister aucune confrontation ; tout est harmonieux parce que tout est régi par la Fluidité de la Lumière, par l’Intelligence de la Lumière et par la Grâce. Le mental n’est pas réflexif, il est ouvert, c’est-à-dire que c’est un outil qui permet de capter les messages de l’âme, les messages de l’Esprit et les messages de l’environnement avec la même acuité et la même intensité. Voilà, au niveau des généralités, ce que je peux en dire.

Y a pas de système, comme vous l’entendez, de filiation, avec la notion de parents, d’enfants, de grands-parents, de frères et de sœurs. Ça n’a rien à voir puisque ce n’est pas lié à la génétique et au karma, contrairement à nous quand nous sommes enfermés, mais il y a une liberté totale d’expérience. Y a pas de projet, sauf pour certains peuples qui sont impliqués, je dirais, dans la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, quand il s’agit, par exemple pour les Végaliens, d’être nommés les Anges du Seigneur, ou encore les Arcturiens ou d’autres peuples de 3D unifiée qui viennent assister et, on va dire, alléger le changement dimensionnel de l’Ascension.

Mais autrement l’expérience de la conscience n’a pas besoin, même en 3D unifiée, d’organisation telle que vous l’avez au niveau de la famille, de la profession et tout ça. D’ailleurs travailler ne veut rien dire, il n’y a pas besoin de travailler, il y a simplement le besoin de créer et de vivre ce qui est à vivre en totale liberté. Donc tous les systèmes d’enfermement, des modèles enfermés par les Archontes, vivent la souffrance, bien sûr, et vous connaissez, nous connaissons tous, quand nous sommes incarnés, différentes sortes de souffrance. La souffrance et la peur sont totalement absentes, elles ne peuvent même être évoquées. Il n’y aucune prédation, y a aucun animal ou aucun végétal dangereux, il y a pas de tout ce que nous connaissons quand nous sommes incarnés sur cette terre. Donc tout est harmonieux.

Mais les formes d’expression dépendent bien sûr de la forme qui est empruntée dans cette 3ème dimension unifiée, où l’aspect forme a quand même une action sur le déroulement de la vie. Selon que vous êtes un Arcturien ou un Végalien, vous n’avez pas les mêmes expériences à mener dans le système solaire où vous êtes incarnés, bien sûr. Mais tout ceci se fait sans aucune contrainte et sans aucune limite, et surtout sans avoir besoin de… comment dit-on, gagner sa vie. La Vie est offrande, elle est offerte en permanence. Vous pouvez difficilement vous représenter cela. Même si vous êtes au sein d’une forme et que vous vivez cette forme, vous vivez en même temps toutes les autres dimensions, votre origine stellaire, votre origine galactique, la Source, l’Absolu, tout ça dans la même expérience. Donc il ne peut exister ni manque, ni souffrance, ni déséquilibre quel qu’il soit.

Autre question.

Question : est-il important de se vêtir avec des matières naturelles comme la laine ou le coton, car on trouve de plus en plus de vêtements synthétiques beaucoup moins chers ?

Mais oui, vous savez très bien qu’y a un objectif de rentabilité dans la fabrication des vêtements et que le synthétique coûte moins cher que ce qui est naturel, mais l’important dépend de chacun de vous. Si vous êtes mal avec du synthétique et que vous sentez qu’y a quelque chose qui est limité par ça, effectivement il est peut-être plus adéquat de porter des vêtements dits naturels. Vous avez un autre problème, c’est-à-dire qu’indépendamment des fibres synthétiques ou naturelles, vous avez aussi les pesticides, vous avez les colorants, vous avez dans la constitution d’un vêtement, surtout aujourd’hui, de mon vivant peut-être, à la fin, mais y avait pas cette ambiguïté de l’habillement parce que les colorants et les produits chimiques même, qui sont insérés dans les fibres, n’existaient pas à l’époque. Les vaccins, c’est la même chose – qui existaient depuis des temps immémoriaux – n’avaient pas la dangerosité qu’ils ont aujourd’hui, non pas à cause du vaccin en lui-même mais de ce qui est incorporé dans le vaccin.

Vous savez qu’y a énormément de choses qui sont incorporées dans la nourriture, il en est de même pour les vêtements. Vous avez parmi les méchants garçons des êtres qui sont parfaitement au courant des substances qui vont limiter la conscience, et cette limitation de conscience est l’objectif majeur des méchants garçons depuis qu’ils connaissent la chimie, depuis 150 ou 200 ans, afin que tout ce que vous portez, tout ce que vous regardez, tout ce que vous ingérez soit marqué du sceau de la bête, c’est-à-dire de l’enfermement. Et tous ces produits, toute cette technique moderne qu’ils sortent aujourd’hui n’ont qu’une finalité, c’est vous enfermer toujours plus. Mais il faut pas non plus entrer dans une forme de phobie ou de paranoïa et d’éviter tout ce qui est synthétique. En fait, c’est à chacun de vous de voir la différence que vous pouvez percevoir ou pas entre des vêtements synthétiques et des vêtements naturels.

Et malheureusement, c’est pas uniquement l’habillement, c’est tous les secteurs de votre vie qui sont contaminés, bien sûr, et beaucoup plus que y a trente ans quand j’étais encore parmi vous. Les progrès ont été énormes, mais c’est des progrès qui sont plutôt à l’inverse du progrès, c’est pour vous enfermer et vous limiter toujours plus. Si vous comprenez ça, alors à vous de voir les répercussions, réelles ou pas, mais n’oubliez pas aussi qu’y a la peur ou l’Amour et que si vos champs de conscience – en plus avec l’allumage du Feu Igné et de la Merkabah individuelle, vous êtes invulnérables. J’ai dit que vous pouviez voir les démons dans les téléphones, derrière les frères et les sœurs, dans les centres commerciaux, mais c’est la même chose pour les vêtements.

Si votre conscience n’est plus enfermée, ce qui est le cas dès que vous avez vécu l’une des Couronnes, et a fortiori aujourd’hui si vous avez vécu ne serait-ce que deux Portes de la Merkabah interdimensionnelle, vous pouvez sentir les choses désagréables, vous pouvez les voir, vous pouvez en être affectés aussi, mais l’expansion de votre conscience est telle, et le Cœur du Cœur est tel que les répercussions vont devenir, je dirais, de moins en moins importantes, quelle que soit votre sensibilité. Ça veut pas dire que vous n’allez plus les sentir, que vous allez les sentir encore plus, mais qu’elles auront de moins en moins d’effets négatifs ou délétères sur vous.

Donc c’est une affaire personnelle, je peux pas donner de règle générale par rapport à cela mais comme vous le savez, vous devenez sensibles à tout, même à votre environnement de vie, à votre environnement relationnel. Mais ça veut pas dire qu’il faut fuir, ça veut dire qu’il faut vous adapter en choisissant toujours le cœur, c’est-à-dire l’expansion de votre conscience et la concentration de cette conscience au Cœur du Cœur, qui est le premier inspir et expir de la conscience qui vous ramène à l’Absolu, à la disparition de la conscience elle-même, et donc à retrouver l’Absolu que vous êtes, le Parabrahman.

Donc toutes les circonstances de vos vies, bien sûr, et maintenant je l’ai dit, tout ce qui provient, tout ce qui est manufacturé, tout ce qui est industriel, de ce monde, dans quelque domaine que ce soit, n’utilise que les vibrations de la conscience qui les ont générés, c’est-à-dire le profit, le commerce et gagner de l’argent. Donc à partir de là, bien sûr, vous n’avez plus aucune place, si je peux dire, où vous êtes réellement en sécurité dans ce monde, excepté dans votre propre cœur où là, même si vous sentez les choses, vous n’aurez pas de désagrément autre que le fait de le sentir, de le voir.

Autre question.

Question : avec les décharges électriques cosmiques massives qui provoquent des éclairs horizontaux, et lorsque Nibiru sera plus proche de la terre, nos appareils électriques subiront-ils une hausse de tension au point d’exploser ? Sera-t-il plus prudent de les débrancher avant ?

Bah non puisqu’y aura plus de courant de toute façon, donc débrancher quelque chose qui n’est plus alimenté, ça sert à rien, hein. Mais ça explose pas en général, sauf quand c’est un avion, parce qu’il est en l’air, mais les appareils ménagers, les appareils au sol si je peux dire, seront tout simplement grillés, à moins d’avoir des cages de Faraday et un blindage de plomb de plusieurs mètres d’épaisseur. Donc voyez, vous n’avez pas de soucis à vous faire pour débrancher ou préserver quoi que ce soit parce que ça n’existera tout simplement plus, depuis la montre avec une pile en passant par tous les appareils électriques. Alors bien sûr, si c’est des gros appareils, c’est-à-dire si y a des bobinages de cuivre importants, ils peuvent fondre et ils peuvent… exploser peut-être pas mais en tout cas avoir quelques désagréments. Mais je vous rappelle que si cette bobine n’est pas reliée au courant, ce qui sera le cas parce qu’y aura plus d’alimentation de courant, alors y a plus aucun risque.

Par contre ce qui fonctionne à pile, c’est un peu différent, mais la puissance des appareils à pile n’est pas la même que sur le courant, bien sûr.

Donc y a aucune précaution particulière à prendre par rapport à ce qui va se produire, mais je l’ai déjà dit depuis très longtemps, que lors de l’Appel de Marie, avant même le grille-planète donc, il y aura plus de possibilité d’utiliser l’électricité, quelle qu’elle soit.

Autre question.

Nous n’avons plus de questions écrites.

Alors nous poursuivons à l’oral.

Question : concernant les appareils électriques, faut-il prendre en compte les véhicules, voitures…?

Si elles roulent, mais je crois que vu les modifications électriques et gravitationnelles qui prévaudront dès l’apparition des Trompettes partout sur la terre, ce genre de problème ne vous effleurera pas. La voiture ou le camion deviendront des boîtes en fer, c’est tout.

… alors on sera là où on devra être.

Tout à fait. Alors bien sûr, il y a une possibilité de déplacement, je dirais, dans les premières 24 à 36 heures de l’apparition des Trompettes. Et encore pas pour les véhicules, je dirais, les plus modernes qui sont remplis d’électronique. La 2CV marchera beaucoup mieux à ce moment-là, mais pas longtemps.

… celui qui voudra sauver sa vie la perdra…

Oui, comme ça a été dit, tout à fait. Mais votre conscience, dès l’apparition des Trompettes, ne sera pas la même qu’aujourd’hui, parce que là ce sera soit l’effroi, la peur terrifiante, soit l’Amour indicible. Alors vous n’aurez que faire, si vous êtes dans cet Amour indicible avant même l’Appel de Marie, de vous intéresser à vos divers appareillages. Vous serez dans la Joie infinie du cœur et vous aurez d’autres préoccupations que de vous assurer que le courant passe ou que la voiture fonctionne.

Et plus les jours vont passer entre l’apparition des Trompettes, l’Appel de Marie et la stase, plus les capacités et les possibilités de déplacement seront de plus en plus faibles. Pas seulement à cause de l’électricité mais aussi à cause de vos corps physiques, de chair, qui vont éprouver, je dirais, une certaine forme de densité. Vous vivrez ce que décrivent tous les êtres qui font des voyages hors du corps, quand ils reviennent ils ont l’impression – et elle est réelle –, de rentrer dans un cadavre par rapport à la liberté de la décorporation. Vous, vous éprouverez ça dès les Trompettes. Alors soit vous êtes dans l’Amour, soit vous êtes dans la peur, mais la perception du corps sera la même : quelque chose de froid, quelque chose qui est mort, qui n’a rien à voir avec ce que vous êtes. Ça, ça préparera, je dirais, en quelque sorte encore mieux, si c’est possible, l’Appel de Marie.

Question : tout se passera comme vous l’aviez annoncé, par un temps de grand froid en Europe ?

Oui, mais comme j’ai dit déjà l’été dernier, un soir de grand froid peut arriver aussi au mois de juillet, mais là c’est vrai que vous êtes en hiver et que c’est plus adéquat, si je veux bien le dire comme ça. D’ailleurs la plupart des prophètes, anciens ou modernes, ont toujours parlé de ces trois jours au moment d’une nuit de grand froid, mais je ne vous cache pas que jusqu’à l’apparition des Trompettes, vous vous doutez bien que les méchants garçons ont des tas de scénarios à disposition pour créer la peur, et je parle pas seulement de la guerre. Donc l’important, c’est toujours pareil, l’Amour ou la peur. La seule vérité étant dans le cœur, si vous rentrez dans votre cœur, toute peur sera dissoute instantanément. Et plus le temps passera entre l’apparition des Trompettes et donc l’Appel de Marie, si vous êtes dans la peur, la peur grandira, si vous êtes dans l’Amour, l’Amour grandira, jusqu’à l’Appel de Marie, parce qu’à l’Appel de Marie, même la plus grande des peurs pourra devenir le plus grand des Amours avant de vivre les trois jours de stase et votre résurrection – parce que c’est vraiment une résurrection, que vous gardiez le corps ou pas.

D’ailleurs vous savez bien que les Trompettes ont été entendues en divers endroits isolés de la planète, et si vous voyez des vidéos ou des témoignages de gens qui ont vécu ça, la plupart vous diraient que c’était quelque chose d’horrible. C’est les Trompettes du Réveil, et celui qui croit être éveillé en dormant au sein de sa matérialité, ça sera plus effectivement, dans les premiers temps, une angoisse et une peur terrifiante parce que ce son qui vous est inconnu, votre conscience sait pertinemment ce que c’est, même si vous ne l’avez jamais vécu ni jamais entendu, même sur les vidéos dont je parlais. Mais la plupart des gens qui sont sur les territoires où y a ces sons sont plutôt dans une espèce de sidération, d’interrogation, et plutôt quand même de la peur que de l’Amour, ce qui est pas le cas pour les frères et les sœurs qui sont ouverts au niveau d’une des Couronnes, où l’Amour s’installera très vite et y aura pas de préoccupations sur les appareillages, les proches, la famille ou quoi que ce soit d’autre. Vous serez saturés d’Amour et de Joie dès l’apparition des Trompettes pour certains d’entre vous, avant même l’Appel de Marie.

Pour d’autres, ça sera effectivement très dur parce que l’effroi sera tel, mais ils ne pourront pas lutter bien longtemps parce que le corps, quand il tombe en stase, rien ne peut le mouvoir. Y a une désolidarisation totale du corps et de la conscience, comme dans une expérience de mort imminente où vous allez, après avoir entendu Marie qui vous annonce les trois jours, trois jours après, vous allez vous retrouver dans cet état indicible où vous n’êtes plus le corps, où y a plus d’intermédiaire entre vous et la Lumière, et vous allez tous vous rendre de l’autre côté de la Lumière, sans vous déplacer, dans ce corps. Donc c’est vraiment une Résurrection. La crucifixion, c’est ce que vous avez vécu à travers tout ce qui vous est arrivé dans votre vie depuis l’assignation vibrale, donc c’est quelque chose qui sera à terme très joyeux, quelles que soient les circonstances de la terre et des survivants.

Autre question.

Question : comment saura-t-on que les Trompettes s’entendent partout sur la terre et que le moment est venu ?

Mais parce que tu verras bien que les Trompettes qui se sont présentées à certains endroits de la planète, elles durent quelques heures mais c’est pas continu. Là ça sera continu et je pense que vous serez au courant avant que l’électricité s’arrête, par vos téléphones, des multiples endroits où c’est présent, et c’est présent sur toute la terre. Je vous rappelle que le noyau cristallin de la Terre a libéré la totalité de la Lumière qu’il contenait enfermée, avec les piliers de Lumière et les trous qui ont été faits par les dragons, et que aujourd’hui tout ça se déroule en ce moment même et que ça peut être d’une minute à l’autre. Vous êtes, comme a dit Marie, ce n’est plus imminent, vous êtes dans les prémices et la mise en place de tout ce qui est annoncé par les prophètes depuis tant de temps, ça se déroule sous vos yeux, dans votre chair, sur vos écrans de télé. Tout est dévoilé, absolument tout, et encore, vous n’avez pas fini.

Vous n’avez pas fini parce que quand vous allez commencer à voir, comme je l’ai dit, les démons et les humains qui sont pas des vrais humains, je parle pas des portails organiques mais je parle par exemple de certains Archontes ou de certains Annunakis qui se sont déguisés en humains (parce qu’ils peuvent changer de forme à volonté), vous le verrez clairement. Alors bien sûr, si c’est votre mari ou votre femme, ça risque de poser des petits problèmes mais ça, c’est votre karma, comme on dit, c’est votre affaire personnelle.

Mais rassurez-vous, tout se passera bien, parce que c’est tellement magique quand on lâche la peur et qu’on vit l’Amour pour la première fois. Je parle pas de l’expérience vibratoire, je parle de cet Amour Inconditionné, ce Feu d’Amour, cette Lumière d’Amour ; elle est indélébile et ça met fin à toutes les peurs. Et même ceux d’entre vous qui se retrouveraient en dehors des Cercles de Feu, en dehors d’une évacuation, et qui garderaient leur corps, quelle que soit la dureté de ce qui est à vivre, au bout il y a l’Amour total, c’est-à-dire le grille-planète, la Lumière Blanche qui se déverse sur terre au moment où la Terre s’expand et au moment où le Soleil change de configuration, comme ça avait été annoncé par Séréti et par d’autres.

Autre question.

Question : depuis quelques mois je suis dans la joie mais dernièrement, à onze heures le matin, j’ai des angoisses qui montent. Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet ? Pourquoi à cet horaire ?

Alors si vous voulez, en ce monde, l’ensemble de l’humanité, humaine, qu’elle soit ouverte ou endormie, commence à ressentir, depuis une semaine je dirais, quelque part cette angoisse. Ça veut pas dire que c’est ton angoisse, ça veut dire c’est l’angoisse du changement qui commence à être véhiculée par l’inconscient collectif, parce que comme je l’ai dit, vous êtes rentrés dans les évènements, les plus redoutés ou les plus attendus, ou les plus espérés. Mais ce que tu captes à ce moment-là, c’est l’inconscient collectif. Et rappelez-vous que quoi que vous viviez, c’est au travers de ce que vous vivez que vous devez maintenir la Joie, non pas pour la tenir mais pour l’établir, quelles que soient les circonstances dites extérieures ou intérieures.

C’est dans ces moments-là que vous devez être, je dirais, le plus disponible pour être ce que vous êtes, c’est-à-dire la Lumière, en se plaçant dans le cœur. Mais d’un autre côté, le Feu Igné, si il est monté et arrive jusqu’à ces deux étages de la poitrine et de la tête, peut effectivement faire vivre et éliminer des mécanismes de peur qui étaient bien cachées, si je peux dire. Aucune peur ne peut rester – et ne doit rester. Donc y a la Joie inconditionnée, la joie de la Libération, pour ceux qui l’ont vécue, mais comme tu le dis toi-même, tu étais installée dans la joie et là, à certaines heures, les angoisses arrivent. Donc c’est une invitation à te mettre, surtout dans ces moments-là, dans le cœur, à placer ta conscience dans le cœur et à laisser le Manteau Bleu de la Grâce te recouvrir et mettre fin ou éclairer encore plus les mécanismes de ces angoisses qui se manifestent à cette heure-là.

Toutes les circonstances, toutes les manifestations qui se produisent en cette période, depuis début décembre, et surtout depuis le 8, jusqu’au tout début d’année prochaine, sont extrêmement propices pour voir coûte que coûte ce qui n’avait pas été vu. Non pas pour culpabiliser, non pas pour agir avec le mental, mais plus pour vous établir dans le cœur, et vous verrez la Grâce de l’Amour à l’action, en vous-mêmes et par vous-mêmes. C’est ça aussi l’état de Grâce, qui est lié à ce que vous êtes et non pas à ce que vous avez vécu voilà encore un an ou deux ans.

Donc les moments difficiles quels qu’ils soient ne seront toujours que le reflet de ce qui est nécessaire d’être traversé pour t’établir dans la stabilité du cœur. Alors ne cherche pas spécialement de cause, ni même d’explications ni d’éclairage, mais la réponse idéale que je te fais maintenant, c’est surtout dans ces moments-là que tu dois te placer dans ton cœur et voir par toi-même l’action de ton cœur, du Manteau Bleu de la Grâce de Marie sur ce qui te gêne. Là est la magie de l’Amour, du Feu Igné, pas ailleurs.

Mais c’est normal de te baigner dans un bain collectif où même sans aller jusqu’aux angoisses, vous pouvez ressentir comme un deuil quelque part, ou une appréhension, parfois fugace, parfois qui prend plus de place, parce que le changement, il est maintenant inscrit dans la matérialité de la terre et dans l’inconscient collectif, même si beaucoup de frères et de sœurs ne se doutent pas consciemment de ce qui arrive mais pressentent en quelque sorte un bouleversement. Oui, ça c’est sûr.

Autre question.

Question : Un Ami avait dit : « Ce n’est pas ma peur, c’est la peur de l’humanité ». Aujourd’hui, certains, dans leur ressenti d’être Un, ne ressentiraient-ils pas plus fortement des peurs qui ne leur appartiennent pas ?

Cela est tout à fait possible du fait du bain collectif dans lequel vous êtes, comme je l’ai dit, tout à fait. Donc vous pouvez avoir des choses qui passent, même parfois à heures fixes, comme j’ai dit tout à l’heure pour les angoisses de onze heures, parfois une tristesse, parfois une émotion que vous n’identifiez pas par rapport à vos mécanismes normaux de fonctionnement, ou à votre joie antérieure. Ne vous alarmez pas de ça, c’est uniquement l’atmosphère collective de la terre où vous vous doutez bien que les méchants garçons, ceux qui les servent, savent très bien qu’ils vont prendre une déculottée très bientôt et ça se répercute, bien sûr, et vous le voyez d’ailleurs à travers leurs actions politiques, financières, bancaires, les plus abracadabrantes qui soient parce qu’ils perdent le contrôle, et ça, ils le sentent très bien, ne l’oubliez jamais.

Donc ça génère à la fois des lois, des décrets, des actions de la police, de la justice et des gouvernants qui vont pas vraiment faciliter les choses au niveau du peuple, comme vous dites. Donc ils entretiennent bien sûr cette peur du lendemain de toutes les façons possibles. Parce qu’ils savent très bien que eux aussi aujourd’hui, que si vous faites le retour à votre cœur, vous êtes libérés tout de suite, par la Grâce du Feu Igné, par l’Onde de Vie, par la présence de Marie ou d’un Être de Lumière qui vient vous visiter, parce que vous avez accepté d’être dans le cœur, vous voyez. Donc il est tout à fait normal qu’en cette période qui est la période de l’Avent, c’est-à-dire les semaines avant Noël, qui sont les semaines les plus intéressantes, si je peux dire, sur la conscience – toutes les années ça, hein, pas uniquement cette année –, et tout ça, si vous voulez, est amplifié cette année précise du fait des circonstances de l’ascension de la Terre.

Autre question.

Question : depuis hier, dans cette pièce, je ressens des picotements du côté gauche au niveau du pied, et cela prend tout le côté gauche. C’est presque une douleur. Et je baille régulièrement.

Tout ça, effectivement, c’est lié au travail qui est fait dans ce lieu où, aussi bien celui qui me reçoit que moi-même, à chaque fois maintenant, j’installe les Archanges aux quatre coins pour stabiliser les énergies. Donc bien sûr, quand tu rentres dans ce lieu, tu peux tout à fait sentir une activation vibratoire du côté gauche. Le fait de bailler te fait passer d’un état de conscience à un autre, c’est tout à fait logique. Et les Présences sont installées dès le début et à tout moment, indépendamment de vos alignements, de vos questionnements ou de nos interventions, donc c’est ça que tu perçois.

Question : pourquoi cela va jusqu’à la douleur, au niveau de l’épaule gauche ?

Parce que c’est très présent et ça devient très physique, très très physique. L’énergie… y a un Feu Igné qui là ne dépend pas de la Merkabah interdimensionnelle mais qui passerait plutôt par le Canal Marial, mais qui s’arrête pas au cœur, qui descend sur tout le côté gauche. C’est normal parce que nos Présences sont de plus en plus palpables, si je peux dire, et donc du fait même de l’expansion de conscience et de l’accumulation de particules adamantines, de Lumière vibrale, de Feu Igné, les perceptions deviennent très physiques, très concrètes, presque douloureux comme tu l’as dit. C’est aussi une invitation, par les forces archangéliques présentes, à demeurer dans cet état d’alignement intérieur et de paix intérieure, quels que soient les évènements de ta vie.

Question : j’ai des douleurs dans la jambe gauche depuis quelques jours, est-ce lié à ma venue ici ?

Pas uniquement. Vous avez ce qui se passe dans ce lieu, je l’ai dit, avec les quatre Archanges qui sont aux quatre coins, mais vous avez aussi ce qui a découlé de l’Immaculée Conception le 8 décembre, c’est-à-dire le réajustement sévère de certains alignements terrestres. Pas uniquement l’axe mais aussi au niveau des lignes, non pas de prédation mais des lignes de libération, si je peux dire, créées entre les villages des elfes. Et ça travaille effectivement, ça peut brûler ou être douloureux sur tout le côté gauche, c’est-à-dire depuis le haut jusqu’en bas. Vous vivrez la même chose, indépendamment de ce lieu, du côté droit dans quelques jours.

… n’est-ce pas lié aussi au Féminin Sacré, le Féminin Sacré s’installait du côté gauche ?

Tout à fait. Tout à fait, c’est exactement la même chose. C’est lié au travail du dernier corps, le 12ème corps, c’est-à-dire l’Androgyne Primordial et la résolution de toute dualité, de tout antagonisme et de toute erreur si je peux dire, de positionnement de la conscience par rapport à cette notion de masculin et de féminin. Alors ça peut se produire soit avant soit après l’activation de la Merkabah interdimensionnelle, c’est-à-dire vous pouvez vivre ces sensations à gauche sans avoir vécu le Feu Igné, mais ça peut aussi se produire quand le Feu Igné a réalisé son alchimie à tous les étages.

… à l’inverse, mon énergie vibrale est plus intense sur le côté droit depuis quelques jours alors qu’auparavant je le sentais beaucoup plus fort du côté du Canal Marial.

Oui tout à fait parce que le Feu Igné passe dans le Canal Marial, bien sûr, aussi maintenant. Donc ça vous donne une sensation en plus du côté gauche, de brûlure qui vient tout proche de votre joue, vous avez l’impression parfois d’avoir un chauffage de ce côté-là. Parfois, quand ça passe à droite, effectivement le Canal Marial s’allège si je peux dire mais rappelez-vous, quand vous avez des Présences qui viennent vous voir la nuit, j’ai dit dans les premières questions que ce qui était important, c’était la communion et la relation, pas l’explication, parce que ces Présences elles arrivent par le Canal Marial et donc elles vont vous permettre aussi… comment dire, de rester… allez, on va dire stabilisés, si je peux dire, dans le Cœur du Cœur.

Tout ce qui œuvre en vous en ce moment, que ce soit par les Portes liées au Feu Igné de la Merkabah, que ce soit par le Feu Igné dans le Canal Marial, mais aussi le Feu Igné dans le cœur, depuis que Marie vous a expliqué que si vous êtes dans le cœur, le Manteau de sa compassion est là, c’est exactement le même process, si je peux dire, qui est à l’œuvre, c’est le remplacement de votre feu vital, ou en tout cas de ce qu’il en reste, par le Feu Vibral et par le Feu Igné. C’est la révélation, autrement dit, de votre Esprit et de votre Éternité, et le corps, effectivement, peut vivre des variations thermiques extrêmement importantes, ou des sensations beaucoup plus physiques, je dirais, qu’énergétiques. Ce qui prouve bien la proximité, si je peux dire, de l’Éternel en votre éphémère que vous vivez encore.

La constitution du corps d’Êtreté est achevée, bien sûr, mais se révèle à vous, et ce corps d’Êtreté peut vous donner des vibrations soit latéralisées, on l’a vu, par rapport au Masculin Sacré-Féminin Sacré, ça peut vous donner aussi, indépendamment du Feu Igné, des douleurs très fortes sur les Portes AL et Unité, ou cœur, c’est-à-dire le Triangle de la Nouvelle Eucharistie. Tout ça est parfaitement logique. Et vous avez d’ailleurs de plus en plus de frères et de sœurs qui ne connaissent pas tout ça et qui vivent pourtant tout ça, et qui se posent des questions terribles. Mais c’est pas grave parce qu’au moment de l’Appel de Marie, eh ben à ce moment-là tout sera rétabli. Mais interrogez vos amis, vos frères et vos sœurs qui ne vivent pas du tout la notion d’énergie, de vibrations ou de conscience, et vous serez surpris de constater que ce même genre de symptômes est présent chez eux, mais eux, soit ils s’interrogent, soit ils pensent que c’est médical. Regardez, questionnez autour de vous, et vous verrez que vous êtes de plus en plus nombreux à sentir ces mécanismes de transfixion ou de chaleur au niveau du cœur, les douleurs sur les Portes, sur les trajets des jambes qui correspondent là non pas à la Merkabah, les deux piliers de la Merkabah, mais directement au corps d’Êtreté.

Regardez autour de vous, vous verrez, c’est surprenant. Le nombre de frères et de sœurs qui pourtant dorment encore et qui ont… ils vont vous dire qu’ils ont des acouphènes, qu’ils sont malades, qu’il faut aller voir un ORL pour savoir pourquoi ça siffle dans leurs oreilles. Regardez autour de vous, vous verrez qu’y a de plus en plus de frères et de sœurs qui ont le chant de l’âme, voire le chant de l’Esprit, et qui ne savent pas du tout ce que c’est, parce qu’ils ont pas eu encore d’installation au sein de leur propre… comment dire, de leur propre cœur. Mais ça vient ; ça vient, ça vient.

Question : cela peut-il accompagner ces personnes, si elles sont un peu ouvertes et réceptives, de leur dire que si elles se connectent à leur cœur, que Marie est présente dans leur cœur ?

Ça peut surtout leur faire peur et te faire prendre pour un fou.

… il faut voir si elles sont disposées à recevoir ça.

Non, je crois que ces frères et ces sœurs qui ne se sont pas réveillés jusqu’à aujourd’hui et qui commencent à vivre ces processus divers et variés liés au Vibral, au Feu Vibral ou au Feu Igné, surtout sois le plus neutre possible, sans ça tu risques de les braquer. Parce que l’échéance de temps entre ce que vous vivez maintenant et ce qui est à vivre avec l’Appel de Marie se réduit comme une peau de chagrin, donc il vaut mieux les laisser dans leur vécu qui les interroge que d’aller les heurter dans leur conscience éphémère avec des histoires de Marie, de Lumière et de fin du monde, n’est-ce pas ? Hein, la meilleure façon de les aider, c’est simplement d’être vous-mêmes, mais pas avec le discours. En vous alignant dans le cœur, peut-être que vous allez faire résonner, mais c’est plus votre volonté, c’est l’Intelligence de la Lumière qui agit, et ça c’est très important.

Question : concernant les bouffées de chaleur la nuit…

C’est le Feu qui brûle. C’est le Feu de l’Amour, c’est la morsure d’Amour qui commence, que ce soit la nuit ou le jour, d’ailleurs. Je vous ai dit que les modifications physiologiques métaboliques peuvent devenir même très cocasses. Vous en avez parmi vous, par exemple, on a parlé souvent de l’alimentation, vous en avez parmi vous qui vivent les processus vibratoires, qui ne peuvent plus manger rien parce qu’ils n’ont plus besoin de manger, réellement et concrètement – ils sont nourris de Lumière, et puis d’autres où il reste encore des peurs et des résistances qui mangent dix fois plus. Et c’est pareil pour toutes les fonctions physiologiques. Pour le sommeil aussi, y en a qui vont dormir quinze heures, seize heures par jour, et d’autres qui dorment plus du tout. Donc nécessairement, si vous n’avez pas vécu les vibrations, ça va vous interroger, vous allez chercher au niveau médical, au niveau psychologique, mais vous ne trouverez rien.

Mais il vaut mieux laisser ces frères et ces sœurs qui ne sont pas au courant de ce qui se déroule vivre ce qu’ils ont à vivre ; vous ne pouvez pas les aider parce que c’est justement leurs peurs qui leur a pas permis de vivre ce que vous avez vécu, pour la plupart d’entre vous. Donc n’allez pas rajouter des peurs sur des peurs qui sont en train de s’évacuer toutes seules par l’Intelligence de la Lumière. Vous pouvez éventuellement leur faire écouter quelque chose qui vibre, mais c’est tout. N’y allez pas avec vos mots à vous, allez-y avec votre cœur, c’est-à-dire dans le silence. Votre simple présence, que ce soit une rencontre fortuite, dans un train, que ce soit un enfant, que ce soit un parent, que ce soit une relation de travail, c’est la même chose. Ceux qui ne sont pas au courant de ce qu’il va se passer, ça sert strictement à rien de leur dire comme ça, de vive voix, d’un coup. Vous allez les figer, vous allez encore plus les apeurer, or ils sont en phase d’élimination, de transmutation de leurs peurs. Faites confiance à l’Intelligence de la Lumière, surtout dans ces temps réduits, là. Et je dis temps réduits, c’est-à-dire entre le 8 décembre et le 7 janvier.

Autre question.

Question : avez-vous des recommandations pour cette période jusqu’à Noël ?

Ce que vous a dit Marie y a quelques jours : le cœur, toujours le cœur, inlassablement le cœur et tout se passera bien. Quelles que soient les modifications physiologiques, métaboliques de vos corps, de votre conscience, si vous êtes dans le cœur, vous êtes dans la joie, et ça suffit amplement à ce que le processus se déroule – quelle que soit son intensité ou sa violence –, avec un sentiment de joie intérieure. C’est ça le plus important. Bien sûr, vous pouvez aussi essayer de vous amuser, comme ça a été dit, avec les cristaux sur les Portes, les huiles essentielles, pour voir ce qui se passe, hein, mais le plus efficace, dans cette période, c’est uniquement le cœur. Plus que jamais je dirais. C’est vraiment le conseil le plus important – pour ceux d’entre vous qui savez et qui vivez ce qui arrive, ce qui est là, on va dire maintenant.

Autre interrogation.

Question : comment seront vus par les autres ceux qui iront sur les Cercles de Feu avec leur corps ? Avec des vêtements ou nus ?

Est-ce que t’as déjà vu un Archange nu ou un Melchisédech nu, toi ?

… non, mais il n’a pas de corps physique.

Il a pas de corps physique mais il a un habit éthérique. Nous, les Melchisédech, nous sommes le plus souvent dans une grande robe unie blanche, mais elle existe pas physiquement mais elle existe sur notre plan dimensionnel. Il en sera de même pour les frères et les sœurs qui seront sur les Cercles de Feu dans leur couleur dominante d’aura, mais pas l’aura astrale, de l’aura de l’Éternité si je peux dire. Vous verrez, y a des frères qui vont être roses, d’autres bleus, d’autres violets, d’autres blancs, etc., etc. Mais qu’y ait le corps de chair ou pas ne changera rien, vous saurez instantanément qui c’est, et la forme sera la même avec le corps de chair ou sans le corps de chair. Y a juste la couleur, la transparence qui est pas la même selon que le corps physique est encore présent ou pas, mais pour vous ça ne fera aucune différence parce que vous serez sensibles, non pas à la chair mais au rayonnement du corps d’Éternité. C’est ça qui sera sur le devant de ce que vous avez à voir et à sentir. Et vous nous verrez aussi, les uns et les autres, bien sûr. Donc ne t’inquiète pas, vous serez tous habillés.

Autre question.

Question : lorsque je regarde les lumières la nuit, je vois comme une lumière arc-en-ciel autour.

Tu vois ce qui est appelé les rayonnements d’une source de lumière même physique, et d’ailleurs si tu regardes, le Soleil c’est difficile mais la Lune par exemple, ou les nuages la nuit, tu vas voir qu’y a les mêmes irisations de couleurs, sur les arbres aussi. Ce qui était invisible devient visible tout simplement. Et même avec les yeux de chair, je te parle pas là de vision du cœur ou de vision intérieure, je parle de la vraie vision avec vos yeux, c’est-à-dire que votre rétine elle-même – je parle de la rétine, l’organe de la vue – voit une accumulation de Lumière telle que ce qui était invisible, ce qu’on appelle les auras par exemple, les rayonnements énergétiques et même les rayonnements des objets, c’est-à-dire ce qu’on appelle les ondes de forme, vous deviennent visibles… vont vous devenir visibles. C’est le même processus, de la Révélation, de l’Apocalypse.

Question : certains ont vu dans le ciel, dernièrement, un nuage comme un tube, qui a une forme circulaire, et parfois plusieurs tubes emboîtés les uns dans les autres.

Un tube circulaire, j’ai pas compris.

… c’est un cercle qui est rond, ça fait comme un anneau.

Un cercle est toujours rond.

… oui, ça fait un anneau de nuages.

Avec des nuages autour ?

… non, c’est le nuage qui est en forme d’anneau.

Ça peut être des vaisseaux, bien sûr. Vous avez énormément d’Arcturiens dans vos cieux à l’heure actuelle, vous les verrez… Alors y a eux, y a les Végaliens et y a aussi des Pléïadiens. La caractéristique des vaisseaux Arcturiens, bien sûr ils se montrent rarement à l’œil nu sauf quand ils rentrent dans les volcans, parce qu’ils adorent les volcans, mais quand vous les voyez, ils sont camouflés par un nuage, ça fait un cylindre. Mais vous avez aussi des formes rondes, et d’ailleurs vous pouvez voir des formes cylindriques qui s’emboîtent les unes aux autres ou qui sont comme soutenues par des formes rondes, c’est les vaisseaux Arcturiens et Pléïadiens qui font un travail précis sur une zone donnée. Ils ajustent un peu plus finement ce qu’ont fait les dragons sur les plans subtils, hein, qu’ils voient parfaitement. Donc là, c’est pas des trous dans la terre mais c’est un réajustement, on va dire, énergétique, Vibral, qui se produit dans l’espace où ils sont.

Autre question.

Question : quand les vaisseaux viendront chercher certaines personnes, n’y aura-t-il que des vaisseaux de Lumière ou également des vaisseaux de méchants garçons ?

Les deux en même temps. Bien sûr, vous savez très bien que les Dracos, ils ont besoin aussi de nourriture, mais ça je l’ai déjà dit plein de fois. Ça fait partie des accords, si on peut dire, si on peut appeler ça un accord, entre les plans de déroulement de la Libération. Donc y aura les deux dans le même temps. Toutes les forces de la Confédération Intergalactique seront mobilisées dans ce secteur de l’univers et maintenant vous avez, donc les portes du Soleil sont perméables et vous avez des vaisseaux qui pouvaient pas passer jusqu’à présent pour s’approcher de vous, qui peuvent maintenant s’approcher sans risque pour la Terre ni pour vous et vous allez voir des formes de plus en plus surprenantes.

Mais y aura effectivement, indépendamment de la Confédération Intergalactique, les forces Draconiennes aussi qui seront présentes, mais elles, bien sûr, pour ramasser uniquement des dépouilles, il est pas question qu’elles emmènent quelque conscience que ce soit. Mais comme votre conscience sera libérée du corps après l’Appel de Marie, même si vous conservez le corps, cela ne pose aucun problème. Et comme je l’ai dit de façon humoristique, vous êtes tellement gavés de Lumière que je pense que les Dracos vont faire une sacrée indigestion.

Question : est-il utile de nous décrire les vaisseaux Arcturiens qui peuvent être des vaisseaux physiques ?

Mais ils sont physiques, les capsules Végaliennes sont très physiques.

Question : les vaisseaux de la Lumière authentique ont-ils un aspect particulier par rapport à ceux des méchants garçons ?

Par exemple si on prend ceux qui sont les plus proches, c’est les vaisseaux Arcturiens justement, et les vaisseaux de la flotte Draconienne. Simplement les Arcturiens, c’est un cylindre parfait arrondi à chaque bout alors que les vaisseaux Draconiens, eux, sont comme un cigare, c’est-à-dire qu’ils sont renflés, le cylindre n’est pas… les deux lignes du cylindre ne sont pas parallèles, elles présentent un renflement en haut et en bas. La différence est mineure au niveau de l’apparence mais vous avez bien sûr le salut d’Orion. Mais bon, si vous êtes morts et que le corps est une dépouille, y a plus de salut d’Orion.

Nous avons atteint le temps imparti.

Alors chers amis je vais maintenant me retirer, et je reviendrai comme je l’ai fait à deux reprises précédemment, à la fin, parce que je pense que vous aurez d’autres questions après ce que vous aura fait vivre l’Impersonnel.

Je vous transmets tout mon Amour, tout mon Amour chaleureux, et nous sommes vraiment maintenant très très proches de nos retrouvailles avec vous tous. Je vous embrasse, je vous serre sur mon cœur et je vous dis à très bientôt.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Sam 7 Jan - 20:47 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

Entretiens de Décembre


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses 3



Eh bien chers amis je suis extrêmement réjoui de passer un moment plus long qu’hier avec vous pour répondre à vos questions, les plus savantes comme les plus farfelues, n’est-ce pas ? Alors je vous écoute, mais j’hésiterai pas à distribuer des heures de colle, hein. Je vous apporte toutes mes bénédictions, d’ailleurs je suis pas venu seul, vous allez le sentir, il y a plusieurs Présences qui m’accompagnent pour me soutenir dans la difficile tâche de vous faire entendre la Lumière.

Question : est-il juste que le son de l’Esprit est à gauche et celui de l’âme à droite ? Il a été récemment dit l’inverse ?

Mais c’est pas tout à fait ça. L’Antakarana, qui est devenu le canal de Lumière, ce qui était nommé avant « les cordes célestes », quand vous activez l’Esprit Saint, l’âme réagit. Ce que vous entendez à gauche, c’est le son de l’âme. Après, vous pouvez entendre le son de l’Esprit à droite, mais si vous entendez une voix, si vous l’entendez à l’extérieur à droite, ça ne peut être qu’un désincarné. Si vous l’entendez à gauche, c’est un être de Lumière, n’est-ce pas ? Alors ensuite le son de l’âme et le son de l’Esprit, puisque les chakras qui sont liés à l’âme et à l’Esprit, si vous préférez les Portes AL et Unité, y a une alchimie qui s’est faite aussi à ce niveau-là, donc vous pouvez entendre le son de l’âme, mais quand l’âme est dissoute, c’est remplacé par le son de l’Esprit, n’est-ce pas, et celui-ci est perçu de manière indistincte aussi bien à gauche qu’à droite. C’est-à-dire le Nada, qui est le son de l’âme lors de la première ouverture de la réception de l’Esprit Saint, n’est pas le même son que vous avez quand vous avez vécu l’Onde de Vie.

Y a différentes tonalités et différents types de sons à gauche et à droite. Vous savez que le dernier stade, juste avant l’Esprit, c’est le Chœur des Anges n’est-ce pas, et celui-là il peut être entendu à gauche comme à droite comme au milieu, à l’intérieur de la tête je veux dire. Donc c’est pas une contradiction mais l’ampoule de la clairaudience, elle est présente des deux côtés, la corde céleste, l’Antakarana, aussi, mais quand cet Antakarana s’est transformé en Canal Marial par l’adjonction des particules adamantines et l’ouverture du cœur, ça peut être le son de l’Esprit comme le son de l’âme. Y a plus de différence entre la gauche et la droite, ce qui explique que beaucoup d’entre vous percevaient ce son des deux côtés, en alternance plus fort à gauche, plus fort à droite, et parfois des deux côtés. Tout dépend de l’énergie et de la conscience environnementale qui ne dépend pas de vous mais de différentes influences astronomiques, biophysiques, géophysiques et aussi collectives, si je peux dire.

Donc le vrai son de l’âme est entendu – qui est appelé le Nada – est lié à la perforation des gaines des 6ème et 7ème chakras, et il se manifeste à gauche. Au début, le son de l’Esprit, effectivement, était à droite. À ne pas confondre avec ce que vous entendez, qui ne sont pas les sons parce que même si ce son est latéralisé à gauche, en fait il n’est pas généré par l’oreille. Vous pouvez vous boucher les oreilles, vous entendrez le même son, n’est-ce pas ? Après, quand les cordes célestes ou les Antakaranas ont été tapissées de particules adamantines par l’ouverture du corps ou par les processus d’arrivée de la Lumière sur terre, y a plus de distinction entre la gauche et la droite. L’un comme l’autre peuvent être entendus des deux côtés.

Alors, question suivante.

Question : qu’est-ce que le Christ intérieur ?

Le Christ intérieur ? C’est l’état Christique Ki-Ris-Ti. Le Christ intérieur, c’est quand vous suivez ce que vous a dit le Christ dans son incarnation : il vous disait de l’imiter, non pas de le suivre mais de mettre vos pieds, vos pas dans ses pas. Donc le Christ intérieur n’est rien d’autre que l’état Christique, ou si vous préférez, l’ébauche du Christ intérieur, c’est ce qui a été nommé l’enfant intérieur, celui qui ne dépend pas des circonstances de votre personne, où s’exprime la spontanéité, la Liberté, la Joie. Donc le Christ intérieur n’est pas différent du Christ historique ou du Principe Christique qui, je vous le rappelle, renaît chaque année au plus profond de l’hiver, le 25 décembre. Peu importe que ça soit la date historique ou pas de la naissance de Jésus, ça n’a rien à voir.

Donc le Christ intérieur, c’est simplement la résonance qui se trouve en toi quand l’impulsion Métatronique et l’impulsion Mikaëlique, avec la fusion du Canal Marial, avec le cœur Vibral ou le Cœur Ascensionnel, donne naissance – par le passage de la Porte Étroite et par les rayonnements de la Source –, au Christ intérieur. C’est l’état Christique tout simplement. C’est pas différent du Christ.

Autre question.

Question : lors d’une rencontre avec l’Impersonnel, l’Étoile IM s’est activée fortement, puis la Porte Unité, et enfin la Porte Bien. Y a-t-il un éclairage à apporter sur ce trajet ?

Oui il y a une relation, et peut-être vous l’avez vécu mais je crois que nous en avions déjà parlé. Au fur et à mesure du temps, le Canal Marial qui était très latéral, au moment où il s’est rapproché, a activé bien sûr IM, même ça peut activer aussi Clarté mais aussi Unité, tout ce qui est lié à cette région de l’Air, n’est-ce pas ? Quand le Canal Marial se rapproche suffisamment de l’axe médian du corps, qu’est-ce qu’il va se passer ? Ça traduit d’abord qu’il y a une fusion avec le cœur et donc la possibilité de vivre le Cœur Ascensionnel, et donc le Feu Igné, mais y a effectivement une résonance qui se fait, de par le trajet qui se rapproche de l’axe médian, avec le Triangle de l’Air ou l’une de ses Étoiles, avec la Porte Unité et avec le cœur. C’est tout à fait logique.

… ce n’est pas la Porte mais l’Étoile Bien.

C’est toutes les Étoiles qui sont à gauche, y a pas de problème. Ça peut déborder bien sûr jusqu’à l’Étoile Attraction, mais le plus souvent c’est IM, Clarté ou Unité, parfois KI-RIS-TI aussi. Mais tout ça est lié à la proximité du Canal Marial qui s’est déplacé effectivement jusqu’à toucher votre joue et votre oreille, et donc entrer en résonance avec les trois, IM surtout, et la Porte Unité. Ça traduit aussi, de manière plus générale, indépendamment de cette mécanique vibratoire, effectivement que tout est fin prêt pour quitter le plancher des vaches.

On continue.

Question : pouvez-vous développer sur l’énorme vague d’énergie cosmique annoncée pour le 26 décembre ?

Le 26 décembre ? Pour moi c’est un peu avant, n’est-ce pas ? Mais cette vague galactique, cette vague cosmique, tout dépend de quoi elle est constituée ; ça dépend d’où elle vient. Vous avez des vagues cosmiques qui vous touchent de plus en plus facilement, même si y a pas d’émission d’une étoile particulière, tout simplement du fait des trous dans la magnétosphère et la ionosphère qui est de plus en plus trouée, comme vous le savez, quand Mikaël laboure le ciel continuellement ; il vous l’a dit, ça, déjà au mois de septembre. Mais vous avez aussi un mécanisme très précis au niveau du Soleil, le nôtre, celui de la Terre, qui s’ouvre, vous savez, et lui aussi sa couche isolante disparaît, et à ce moment-là vous n’avez plus de rayonnement solaire mais du vent solaire. Or ce vent solaire chasse le rayonnement habituel du Soleil, quand y a pas d’éjection de masse coronale, mais permet surtout aux rayonnements galactiques, cosmiques et extraterrestres de toucher la Terre.

Donc vous avez de plus en plus de rayonnements cosmiques. Y a eu plusieurs pics, bien sûr, de rayonnements cosmiques durant toutes ces années, qui ont correspondu à différentes manifestations soit du Soleil, soit des différentes étoiles. Le plus bel exemple, bien sûr, c’est ce qu’il s’est passé lors de la révélation et de l’incarnation des Clés Métatroniques au niveau des Cercles de Feu, mais de toute la Terre, lorsque l’étoile Bételgeuse, qui est l’étoile des géants, a émis sa première impulsion de rayonnements gamma de supernova, qui a conduit les Clés Métatroniques à se déverser sur toute la Terre.

De la même façon, vous vous doutez bien que les alignements qui vont se produire entre les différentes planètes de ce système solaire avec Hercobulus, avec le centre galactique dans le signe d'Ophiuchus, c’est-à-dire aux alentours de maintenant – ça a commencé mais ça sera à son maximum autour du solstice d’hiver, plutôt que le 26. Mais bien sûr y a d’autres types de rayonnements qui peuvent arriver, qui ne sont pas de ce système solaire ni d’Hercolubus mais de différentes étoiles qui agiront de manière synchrone dans le processus d’ascension réelle et concrète de la Terre dans sa nouvelle dimension.

Voilà ce que je peux en dire sans entrer dans des détails très compliqués. Mais bien sûr vous le savez, dès que… les mouvements lunaires sont très connus pour ça : la pleine lune, la nouvelle lune, à chaque fois des énergies différentes, mais vous avez aussi les équinoxes, les solstices, vous avez un certain nombre de fêtes dites religieuses qui sont calquées sur des fêtes païennes, bien sûr. Là je vous ai parlé du solstice d’hiver mais aussi du Principe Christique qui sera actualisé chez beaucoup de frères et de sœurs à partir du 25 et du 26 décembre effectivement. Mais peut-être qu’à ce moment-là vous aurez aussi cette vague galactique, qu’elle soit émise en continu comme c’est le cas, par le centre galactique, c’est-à-dire Alcyone, ou qu’elle soit émise par les différentes étoiles comme Bételgeuse ou d’autres qui vivent aussi des transformations particulières, si je peux dire.

Donc je peux pas vous en dire plus, si ce n’est que comme toute vague galactique, ça entraîne des réajustements (ou vagues solaires, d’ailleurs), ça entraîne des réajustements extrêmement importants, aussi bien de la croûte terrestre que de vos corps, que de votre conscience, où que vous soyez situés bien sûr.

Autre question.

Question : est-il utile aujourd’hui de vouloir aider une personne qui souffre et qui demande de l’aide mais résiste, en lui envoyant de la Lumière ?

Envoyer de la Lumière n’est pas un acte d’Amour, c’est un acte de projection et d’ego. Soit vous êtes Lumière et vous portez votre attention sur cette personne qui a demandé de l’aide, mais vous n’avez pas besoin de projeter, parce que d’où est-ce que vous projetez ? Sauf si vous avez le rayonnement du Divin qui est spontanément ouvert, c’est-à-dire le cœur Vibral ou le Cœur Ascensionnel, ou le Feu Igné, là y a aucun problème, dès que vous portez votre attention sur un frère ou une sœur, même sans volonté ou idée d’aider quoi que ce soit, la connexion, si je peux dire, elle s’établit. Donc il est toujours utile d’aider l’autre, surtout quand y a demande, mais pas nécessairement avec la projection de la Lumière mais plutôt avec ce que vous connaissez : le magnétisme, les énergies habituelles, vitales, de ce monde.

Ou alors vous pouvez demander aux dragons, aux gnomes, mais par vous-mêmes, à moins d’avoir atteint et vécu un degré de pureté et de simplicité tel que vous êtes capables de disparaître, ça sera toujours votre personne qui agira. Or la personne, elle doit agir avec les énergies de ce monde, quelles qu’elles soient, parce que dès qu’une personne veut agir avec la Lumière, y a un processus de transfert et de projection de Lumière et vous n’êtes pas sûrs que ce n’est pas mêlé de votre personnalité, si vous êtes encore inscrits dans la personne. Et ça peut être fâcheux durant cette période.

Le mieux, c’est de déléguer, c’est-à-dire de demander à la Lumière mais pas de projeter la Lumière qui émane de vous. Là c’est quand même très différent. Dans un cas, c’est une prière, dans l’autre cas c’est un acte magique, et cet acte magique ne dépend que de l’emplacement même de votre conscience. Parce qu’il y aura toujours, dans les mécanismes d’irradiation de la Lumière qui viennent de votre personne, ça sera toujours coloré par ce que vous êtes, sauf si vous avez disparu réellement et concrètement. Donc y a des risques.

Par contre si vous faites appel à la Lumière sans qu’elle vous traverse vous, l’action sera beaucoup plus directe et vous ne risquez pas d’interférences avec ce que vous êtes. Et ça vous a été dit plein de fois : le plus important aujourd’hui, où que vous soyez, quelles que soient vos activités, c’est d’être dans le cœur. Ça veut pas dire projeter quoi que ce soit, c’est, comme disent les Archanges ou les Étoiles, c’est la radiance de la Présence, n’est-ce pas, c’est le rayonnement spontané de la Lumière, mais ce n’est pas une personne qui décide d’envoyer la Lumière parce que là, ça a pas vraiment les mêmes effets. À moins d’être vraiment… d’avoir disparu et de vivre en permanence, quasiment, en l’Infinie Présence ou l’Ultime Présence. Sinon la Lumière sera toujours colorée par votre volonté personnelle.

De la même façon que les Étoiles, quand elles interviennent, elles interviennent avec leur radiance propre qui est liée à la fonction qu’elles ont mais qui n’est pas liée à leur histoire, bien sûr. Mais y a une coloration de l’énergie Vibrale ; vous le voyez à travers les voiles de Lumière, ils sont de différentes couleurs au niveau Vibral, ils sont pas toujours blancs. Moi je travaille toujours, et avec mes mains le plus souvent, avec la Lumière Blanche.

Mais si vous ne voyez pas la Lumière sur l’écran de votre conscience, si vous n’êtes pas dans ce Blanc immaculé, comment voulez-vous envoyer du Blanc ? Il vaut mieux avoir l’intention et prier la Lumière de faire ceci, ça n’a pas à vous traverser tant que vous n’êtes pas Lumière. C’est pas pareil, bien sûr, pour le magnétisme et tout ce qui est lié aux connaissances terrestres, hein, c’est profondément différent. Et faites appel aux intervenants, avec leurs spécificités. Vous savez que Maître Philippe agit magnétiquement, il agit sur la matière, vous savez que le maître chinois Li Shen, il agit par l’énergie électrique, par le Feu de l’Éther, par le Feu vibral, mais physiquement aussi, alors que d’autres sœurs Étoiles, par exemple, agissent plus directement sur la conscience, sans toucher au cœur… au corps pardon.

Autre question.

Question : les questions sur Osiris et le Christ m’ont touché par rapport à la notion de sacrifice…

Osiris ?

… Osiris et Horus…

Oui, que j’ai envoyé promener d’ailleurs.

… le Christ s’est sacrifié et Osiris a été démembré en treize parties.

Ouais. Cette personne, elle y était pour raconter ça, ou c’est ce qu’elle a lu ?

… quel que soit notre intérêt pour l’Histoire, pourquoi y a-t-il autant d’écrits sur la notion de sacrifice, quels que soient les peuples et les époques ?

Mais parce que si vous ne vous sacrifiez pas, vous n’êtes pas libres, c’est aussi simple que ça. Croire que vous allez mener votre petite personne au Royaume des cieux est une hérésie totale. Vous pouvez, bien sûr, et comme je l’ai fait durant cinquante années, améliorer la personne pour préparer ce qui se vit maintenant, mais j’ai jamais dit que c’était la finalité. J’ai parlé de chemin, j’ai parlé d’épurer la personne, c’était un travail de préparation, mais effectivement, si vous voulez arriver au but si je peux dire, qui n’est pas un but, vous devez vous sacrifier. Ça veut pas dire vous faire mal ou vous tuer, n’est-ce pas, mais c’est le sacrifice de la personne, c’est la crucifixion.

Tous les mystiques, et comme le dit cette personne, cette sœur, tous les grands mystiques partout, où qu’ils soient, sont passés par là. « Nul ne peut pénétrer le Royaume des cieux s’il ne redevient comme un enfant. », quelles que soient vos connaissances, quelle que soit votre gentillesse, votre charisme. Le Royaume des cieux n’a rien à voir avec la terre. Donc bien sûr, dans toutes les traditions et dans tous les mouvements vous allez retrouver cette transformation, ce sacrifice, plus ou moins conduit jusqu’au bout selon les écoles, bien sûr, les écoles d’enseignements.

Mais aujourd’hui je vous rappelle quand même que les circonstances de la terre ne sont pas historiques, en tout cas dans l’Histoire connue ; vous sortez de l’Histoire. Donc beaucoup de frères et de sœurs encore adorent se raconter des histoires à travers Horus, Osiris, Sumer, Babylone et la Lémurie, l’Atlantide, mais ça vous sert à rien tout ça. C’était bien quand j’étais encore incarné y a cinquante ans, ça faisait partie de la connaissance, mais qu’est-ce qui vous a été dit dans cette phase finale ? Avant même les Noces Célestes, vous vous rappelez pas ce que disait l’Archange Jophiel ? Que la connaissance est une stupidité. Elle vous sert à vivre dans ce monde mais elle ne vous donne jamais la clé de sortie de ce monde, c’est impossible. Le Christ l’a exprimé de tellement de façons.

Regardez Maître Philippe aussi, il vous avait parlé de l’humilité. Quand on lui demandait comment il pouvait faire autant de miracles, il disait simplement parce que c’était le plus petit d’entre tous après le Christ. Méditez là-dessus parce que c’est très important. Si votre cerveau est surchargé de connaissances, surtout si vous n’êtes pas libérés, vous allez adhérer à des histoires, c’est ce que je disais pendant que tu lisais la question. Osiris qui a été découpé en treize morceaux, ils sont où ces morceaux ? Qui est-ce qui a raconté ça ? C’est comme l’histoire de l’enfant sauvé des eaux ; y a pas que Moïse qu’a été sauvé des eaux. Si vous regardez, à Sumer aussi, si vous regardez en Atlantide, pour ceux qui sont capables d’y aller, effectivement ça s’est produit aussi. C’est des mythes, ça veut pas dire que c’est pas vrai mais que les mythes empruntent toujours les mêmes symboles et les mêmes faits.

Maintenant, l’histoire d’Osiris avec Isis et Seth, c’est vrai que certains peuples occidentaux sont très marqués par l’Égypte mais bon, à quoi ça vous sert sincèrement, pour être libres? Vous savez, vous n’avez plus vraiment beaucoup de temps pour tergiverser dans ces histoires de connaissances ésotériques, occultes, historiques, qui aujourd’hui ne vous sont d’aucun intérêt parce qu’elles vous éloignent de l’Ici et Maintenant. Et finalement ce sont des stratégies de l’ego pour éviter d’aller dedans, c’est-à-dire dans le Cœur, alors on se gargarise de connaissances spirituelles, ou autres, en espérant trouver et être la Lumière. Mais tout dépend encore une fois de votre liberté et de votre finalité.

Bien sûr on pourrait parler aussi, et je l’ai fait quelquefois, en employant des mots présents dans la Kabbale ; je l’ai fait de mon vivant aussi avec l’arbre des Sephiroth, bien sûr. Mais aujourd’hui allez à l’essentiel, tout est là. Pourquoi est-ce que vous avez besoin de vous raccrocher à la Kabbale, à Osiris, au Christ historique, etc. ? Ça ne sert à rien. C’est une perte de temps, et le temps est très très limité.

Allez, continuons.

Question : pourquoi les dragons se sont-ils présentés à certains d’entre nous bien avant leur intervention au niveau collectif ? Y a-t-il une raison particulière ?

Y a pas de raison particulière mais y a quand même des raisons très précises. Depuis que vous vivez ces contacts avec la nature, je vous ai dit que c’était lié à l’accumulation des particules adamantines qui ouvraient les portes maintenant sur le sol de la Terre, et donc ces peuples de la nature vous apparaissent et vous communiquez de plus en plus facilement. Mais cette communication individuelle, elle a toujours existé. Regardez, vous avez des pays où les elfes sont reconnus et respectés, et dans certains pays vous êtes tellement rassis de la tête et du cœur que vous pouvez pas envisager que ce soit possible, mais vous pouvez communiquer dorénavant avec n’importe quelle conscience sans aucune difficulté. Mais ce doit pas être de la curiosité. L’intérêt c’est d’ouvrir aussi en vous encore plus la vérité de votre Être, c’est-à-dire l’Infinie Présence.

Alors maintenant, bien sûr que certains d’entre vous ont été capables, avant ce moment collectif, d’entrer en résonance, en communication avec les différents peuples de la nature, mais ça, ça a toujours existé. Simplement, depuis que les particules adamantines se sont tellement massées sur terre, c’est devenu beaucoup plus aisé, même si vous n’aviez pas de prédispositions antérieures, si je peux dire. Donc tu dois certainement faire partie des êtres qui avaient une prédisposition intérieure à ce type de contact, tout simplement.

Mais si tu es… si ce frère ou cette sœur est honnête, il suffit qu’il se penche sur la qualité de ce contact tel qu’il était avant que le phénomène collectif, comme elle a dit, ait lieu, et maintenant. C’est profondément plus présent, profondément plus intime et plus physique, parce que les circonstances de la relation, comme vous-mêmes n’êtes plus enfermés, même si vous n’êtes pas libérés complètement… Je vous ai dit que ce qui se passe dans la ionosphère et la magnétosphère se passe aussi sur votre corps causal – s’il n’a pas été brûlé par la libération de l’âme –, donc le corps causal devient de plus en plus perméable, les karmas sont balayés pour vous permettre de vous installer en l’Éternité. Le karma, ça appartient au monde des Archontes, ça n’appartient pas à l’Amour.

Question suivante.

Question : peut-on appeler Mikaël pour le seul bonheur de sa présence ?

Bah oui, pourquoi ? Y a aucune objection. Vous savez que les intervenants… comme vous l’a dit et redit le Christ, il peut intervenir en des milliards d’endroits avec la même conscience, et parler à des milliards d’entités en disant à chacun quelque chose de différent sans aucune difficulté. Nous ne sommes pas… même si nous, les Anciens, nous sommes dans notre vaisseau, donc localisés à vos côtés, mais pour un être totalement libre, y a aucune frontière de distance, de temps, de dimension qui tienne. Donc oui, le Christ maintenant a la possibilité, tout comme Mikaël, de délivrer cent mille messages en même temps, différents pour chaque interlocuteur, qui auront tous, bien sûr, la même finalité, mais vous voyez, c’est pas un problème pour la conscience dès qu’elle n’est plus sujette et fixée dans un corps.

L’Archange Mikaël n’est pas fixé dans sa dimension d’élection, c’est-à-dire la 11ème ou la 18ème, ça dépend des périodes, mais ça n’a aucune importance aujourd’hui parce que votre champ de Lumière autour de vous, le Tor de Lumière, la Merkabah si vous préférez, le Lemniscate est tellement intense autour de vous qu’il permet de rentrer en contact avec tout. C’est pour ça aussi, comme j’ai dit hier, que vous verrez les petits démons, c’est le même processus. Et vous constatez d’ailleurs qu’y a pas besoin de faire des rituels compliqués : vous pensez à Mikaël, si votre champ est suffisamment expansé, il est instantanément présent dans le Canal Marial ou à côté de vous, même. Il est même plus obligé de passer par le Canal Marial.

Donc oui, tu peux appeler qui bon te semble. Et d’ailleurs il est en toi, donc il émerge de toi. C’est pour ça que maintenant vous avez, quand vous le sentez descendre… Avant vous sentiez descendre une entité de Lumière, pour ceux qui canalisaient, ou vous les voyiez du côté gauche, maintenant le Canal Marial est tellement proche que le Canal Marial se met en vibration et en feu sans que vous discerniez l’entité qui descend, comme avant, à l’intérieur du Canal Marial – l’entité elle sort du cœur maintenant.

Comme ça a été dit, tout est Un et tout se voit maintenant, de plus en plus. Donc bien sûr que tu peux appeler une Étoile, ça a été dit, tu peux appeler un Archange, tu peux appeler ce que tu veux puisqu’il est en toi déjà. Et la conscientisation de cette Présence intérieure se fait chez beaucoup de frères et de sœurs déjà depuis de nombreux mois.

Autre question.

Question : avec un frère, au-dessus du village des gnomes, nous avons senti une Présence de taille immense et j’ai vu un buisson ardent. Le lendemain, nous y sommes retournés à quatre. À l’endroit où j’avais vu le buisson ardent, nos chemins se sont séparés. Plus loin, je me suis mise en contact avec un immense être. C’était très doux et je ressentais une grande sécurité. Un rouge-gorge a tourné autour de moi et s’est posé. J’ai vu votre œil dans son œil et vous m’avez dit de redescendre. Suite à cela, il y a des questions…

Avant de poser les questions, ce que je ne comprends pas, c’est que ce frère ou cette sœur dit qu’ils sont retournés à quatre. Pourquoi les chemins se sont séparés ? J’ai rien compris par rapport à cela.

… on n’a pas continué ensemble.

D’accord.

… quelque chose m’emmenait plus loin sur le chemin.

D’accord.

… que pouvez-vous dire sur ce vécu ?

D’abord tout ce que vous rencontrez dans la nature n’est pas un peuple de la nature nécessairement. Y a pas que les dragons, y a pas que les elfes, les gnomes, les ondines, y a d’autres peuples de la nature, mais pourquoi est-ce qu’il y aurait pas des Archanges ou d’autres Présences aussi qui se baladent comme vous ? Ça a été dit, je crois, que les frères de la Confédération Intergalactique maintenant pouvaient vous approcher, ça a été expliqué. Donc pourquoi est-ce qu’y aurait pas par exemple, t’as parlé de buisson ardent, pourquoi est-ce qu’y aurait pas eu Métatron à côté ? Et la question, c’est laquelle ? Parce que la première partie et le deuxième jour on parle pas de la même chose, n’est-ce pas ? C’est ça le problème, le premier jour on me parle d’une présence immense et le deuxième jour on me parle d’un hêtre, un arbre.

… cette Présence était immense, plus haute que les arbres, je n’arrivais pas à lui donner un nom. J’ai peut-être parlé d’une présence à un moment et d’un être à un autre, mais c’est la même chose.

Oui je préfère, effectivement. Et donc tu lies cette Présence immense à l’arbre ?

… non.

Quel est le rapport avec l’arbre, je comprends toujours pas.

… elle était aussi grande que l’arbre mais ce n’était pas un arbre.

Ben c’est la question que je pose aussi.

… le rapport à l’arbre, c’est juste la taille : c’était plus grand qu’un arbre.

Chère sœur, je te rappelle que les dragons peuvent aller de quelques dizaines de centimètres, même plus petit, jusqu’à des dizaines de mètres, tu vois ? Donc je n’ai… pourquoi est-ce qu’on t’a demandé de descendre maintenant, que je t’ai demandé de descendre ? C’est certainement parce que tu n’avais pas à être dans ce lieu à ce moment-là, tout simplement. Peut-être que la première fois où tu as vécu ça, sans préjuger de la Présence, tu as senti que ça pouvait être quelque chose qui est tellement immense que tu as eu peur. Parce que tu sais, j’ai parlé hier des petits démons, mais y a des démons qui sont majeurs, qui peuvent être tout petits. Faut pas se laisser abuser, si je peux dire, par la taille, parce que la taille elle est mutable, dans les autres dimensions.

Vous savez très bien, par exemple on parlait de Mikaël. Mikaël dans la 18ème dimension ça n’a rien à voir avec le Mikaël tel qu’il se présente à vous – d’ailleurs il est là, faut le saluer, juste à droite, là. Si vous voulez, il fait deux mètres quarante… un Archange…, deux mètres quatre-vingt en 5ème dimension, mais en 18ème dimension, c’est la même conscience, elle fait dix-huit mille kilomètres d’envergure, et pourtant c’est la même conscience. Donc est-ce que ce n’est pas plutôt ta peur qui a figé quelque chose par l’immensité de la Présence ou la densité de la Présence, que c’était pas la peine de redéclencher des frayeurs ? Mais qui te dit que c’est un être de la nature ? Si y a buisson ardent, c’est nécessairement Métatron.

… je n’ai pas pensé à un être de la nature mais à une Présence Interdimensionnelle.

C’est-à-dire ?

… je n’ai pas mis de nom.

Oui donc nécessairement ta conscience, où que tu sois placée, a toujours besoin de nommer et d’identifier une forme. Dès l’instant où tu es surprise, y a frayeur, que tu le veuilles ou pas, or rencontrer la Lumière avec une Présence de ce type, je dis… bon, c’était Métatron mais bien évidemment tu peux pas aborder ça avec la peur, on peut pas comparer avec le temps de Moïse. Les énergies que vous portez tous, quel que soit où vous êtes, je vous rappelle qu’y a de la Lumière partout, même si vous la sentez pas, même si vous la vivez pas, c’est-à-dire que si y a une peur qui se crée dans cette atmosphère, ou une frayeur, ou une surprise, ça va rétracter les énergies.

… sur place, j’ai eu un sentiment de sécurité et de bien-être. Le doute est venu quand je me suis demandé pourquoi vous étiez venu me chercher ? C’est de là qu’est venue l’inquiétude.

Mais parce que même si y a pas de peur ou que tu sens une sécurité, je dirais qu’il faut être capable d’encaisser, si je peux dire, la fréquence et la Présence de Métatron. C’est pas anodin Métatron, vous le savez, vous l’avez vécu quand vous avez peut-être écouté Métatron qui s’exprimait ; c’est du costaud. Donc ça peut, même si tu es totalement libérée, ça peut créer des interférences qui ne sont pas souhaitables de vivre dans cette période.

… je n’y suis pas allée de mon propre chef mais j’ai senti qu’on m’attirait.

Oh ça, ça n’a aucune importance, que t’y sois allée par hasard ou attirée ça change rien à la finalité de la rencontre que t’as vécue, et qu’il fallait peut-être pas revivre.

… la joie et l’élan du cœur peuvent-ils nous rendre parfois trop téméraires ?

Non, y a pas vraiment de danger, y a pas vraiment de risque, mais vous risquez une overdose de Lumière, ça existe. Déjà le Feu Igné vous met en overdose ; pour ceux qui ont vécu le passage de certaines Portes, vous l’avez senti passer, n’est-ce pas ? Et attendez de voir que le Feu Igné allume de façon synchrone l’axe antérieur et l’axe postérieur au niveau du sacrum et du dos, vous m’en direz des nouvelles.

Donc c’est pas du tout un problème de négativité ou de risque mais simplement, effectivement, il vaut mieux respecter les choses plus normales pour vous en cette période, c’est-à-dire soit d’appeler les intervenants, soit de rencontrer les peuples de la nature, parce que ce sont des éléments qui vous aident à pénétrer définitivement dans le cœur. Donc tu vois, y a pas que… la surprise en elle-même fige, même si y a pas d’inquiétude ou qu’y a la sécurité. Tu as quand même dit, dans ta description, que c’était une Présence immense. Donc tu vois, y faut pas… si vous avez un signe comme ça, un rouge-gorge ou un sentiment que, quelle que soit la Présence, faut pas y aller, ça veut pas dire que c’est noir ou que c’est dangereux mais que simplement ce n’est pas adéquat à l’instant où ça se vit, c’est tout.

Vous avez par exemple des êtres, alors y a pas de terme exact, qui sont des êtres mixtes. On va pas dire hybrides parce que ça évoque des choses pas très agréables, mais des êtres mixtes. Je sais que une personne ou deux ont senti et vécu dans le village des elfes une rencontre qui n’est pas un elfe mais qui est un elfe-ange, c’est-à-dire un mélange d’elfe et Archange. Tout ça, ces espèces d’hybrides diriez-vous, c’est pas des hybrides à proprement parler, c’est des spécificités où, comme vous avez sur terre des mystiques qui ont tellement suivi le Christ, qui ont été stigmatisés, n’est-ce pas, c’est très connu ça. Et là vous avez par exemple un elfe qui a tellement adoré un Archange qu’il est devenu à moitié cet Archange, comme quelqu’un qui vit les stigmates sur la terre, du Christ. C’est exactement le même processus.

Donc c’est pas une mixité ou une hybridation par croisement génétique, c’est plus une résonance et une affinité vibratoire de Lumière qui fait qu’un être qui est issu de tel peuple peut vivre une transformation de cette sorte-là, comme les mystiques sur terre peuvent être stigmatisés. C’est la même chose, y a une telle identification à un être, une conscience, un principe, que ce principe s’incarne, quel que soit le niveau dimensionnel, et donne une allure d’un être moitié elfe, moitié Archange. Mais ce n’est pas un croisement, si vous voulez, hein, c’est différent. C’est pas des mariages avec des enfants qui sont mi-l’un mi-l’autre, ça n’a rien à voir, puisque ça se passe dans la Lumière sur des dimensions au-delà des mondes carbonés. C’est une identification qui crée une forme hybride entre l’elfe et l’Archange. Mais vous n’êtes, je vous l’ai dit hier, que au début de vos surprises.

Autre question.

Question : il avait été dit que cet elfe-Archange se présenterait peut-être ultérieurement…

Oui, ultérieurement. C’est certainement pas cet hiver parce que comme certains d’entre vous s’en sont aperçus lors des cérémonies elfiques de la nouvelle lune ou même en allant sur le lieu, y a une espèce d’énergie qui est beaucoup plus intériorisée, et les elfes sont en période d’intériorisation, ce que vous devriez être d’ailleurs tous en cette période.

Je donne une précision qui peut être importante pour certains d’entre vous : dans la période actuelle qui précède, donc qui est l’Avent, mais qui précède le solstice d’hiver et l’incarnation du Principe Christique, vous devez vous apercevoir, la plupart d’entre vous, que quand le soleil se couche, vos conditions physiologiques, thermiques, de conscience, sont différentes, parce que c’est la période idéale pour suivre les cycles du sommeil. Se réveiller avec lui et aller faire une sieste avec lui quand il se retire, parce que là vous bénéficierez d’un flux extraordinaire qui est lié à l’incarnation du Principe Christique.

Dans les temps reculés, avant donc la période que vous vivez, la plupart des grands maîtres de la terre – je parle pas des guignols, hein, je parle vraiment des grands maîtres qui sont liés toujours à l’Ordre des Melchisédech – utilisaient le solstice d’hiver et le Principe Christique du 25 décembre, même avant l’incarnation du Christ, pour cristalliser dans la matière la Lumière. C’est une période extrêmement importante à tous les niveaux, indépendamment même de ce qui va se dérouler, qui se déroule déjà depuis quelques semaines. Donc si vous avez la possibilité, au moment où le soleil se couche, et il se couche très tôt en cette période, dans l’hémisphère nord, si vous avez la possibilité de vous recueillir, de faire une sieste ou de dormir, vous verrez que vous allez vivre des choses incroyables, parce que c’est le mouvement de l’énergie vibrale et de l’énergie cyclique des saisons qui crée cela.

D’ailleurs y en a beaucoup parmi vous, si vous regardez, à partir de quatre heures et demie, cinq heures, parfois six heures, vous allez avoir froid ou avoir très chaud, vous allez avoir des modifications, comme envie de dormir, vous allez sentir des choses que vous sentez pas les autres heures, tout peut se produire. C’est parce que la Lumière à ce moment-là, à cette heure-là, dans cette période-là, se cristallise, et donc le Feu Igné a plus de chance de démarrer.

Ça aussi c’est un conseil que je vous donne, indépendamment de vos questions. Essayez, au moment où le soleil se couche, de vous mettre en alignement, en prière, en sommeil, peu importe, et vous verrez ce qui se passe.

Autre question.

Question : que pouvez-vous dire à mes trois compagnons sur le vécu précédent ?

Mais j’ai rien compris, l’histoire des compagnons. Je peux pas savoir puisque je comprends rien à ce qui s’est passé.

… les trois personnes qui m’ont accompagnée ne sont pas allés jusqu’au bout.

Oui, ça j’ai compris. Mais qu’est-ce que ça veut dire ils… qu’est-ce que tu veux dire par là ? J’ai tout entendu mais je comprends rien.

… avez-vous un message pour eux ?

Mais pour quelle raison veux-tu que j’ai un message pour eux ? Et pourquoi tu me demandes ça à moi, ils m’ont rien demandé, eux. Je vais pas répondre à une question qui m’a pas été posée par la personne intéressée, quand même. Ça, c’est pas possible, c’est à eux qu’il faut demander. Qu’est-ce que tu veux interpréter par rapport au fait que les chemins… apparemment vous avez changé de chemin en cours. Eux n’ont pas posé de question à moi. C’est plutôt à toi de leur demander mais moi je ne veux pas et je ne peux pas répondre à quelque chose qui m’a pas été posé directement par ces frères et ces sœurs. Je vois pas ce qui te pose problème là-dedans. Et d’ailleurs je me demande même pourquoi cette question, qu’est-ce que ça traduit ? Est-ce que c’est un besoin de se rassurer sur quelque chose ou un besoin de quoi ? Je comprends pas. Si les principaux intéressés veulent poser une question, oui, mais s’ils n’ont pas de question, je n’y répondrai pas.

Question : en ce qui me concerne, on m’a mis à l’écart sur un autre lieu pour m’intérioriser et rester dans le silence, pour ressentir la Présence qui a bien répondu à cela, la présence d’Archontes, d’Arcturiens, pardon.

C’est pas tout à fait la même chose. Mais, mais, mais, mais, mais, j’ai pas fini, c’est pas du tout la même finalité mais l’énergie est tout à fait superposable. Les Arcturiens sont des guerriers, ils jouent à la guerre, comme les Dracos, comme les Archontes, mais leur finalité bien sûr n’est pas de vous enfermer, loin de là. Donc effectivement on peut sentir quelque chose qui est très vaste et très très puissant comme... j’ai dit, y avait Métatron, et les Arcturiens. Voilà, donc je pense que le frère t’a répondu, il avait besoin d’être seul pour sentir, c’est tout. Je comprends pas d’ailleurs pourquoi tu as pas demandé directement à lui.

… et ils m’ont permis de ressentir que ce lieu volcanique n’était pas totalement éteint.

Il n’est pas éteint, et d’ailleurs y a aucun volcan, même endormi, qui est vraiment éteint. Vous le verrez dans différents pays, hein. Dans les périodes de réajustements majeurs de la Terre comme il y en a déjà eu plusieurs, comme vous le savez, les volcans jouent un rôle important, et dans ces moments-là, c’est tous les volcans de la Terre qui rentrent en éruption, tous sans exception. Y a même des nouveaux volcans qui apparaissent à chaque fois. Et si vous regardez vos informations, vous verrez qu’il y a de la fumée qui sort du sol dans des endroits où il n’y a pas de volcans. Parce que la pression, l’impulsion de Lumière qui maintenant a touché terre depuis 2011 (la surface de la Terre), depuis le noyau cristallin, est devenue tellement intense avec la résonance créée par Nibiru que bien sûr, comme j’avais dit y a très longtemps, non seulement les volcans de la Ceinture de Feu du Pacifique sont tous en éruption ou éveillés mais aussi des nouveaux volcans apparaissent partout. C’est un processus qui est habituel dans les fins de cycles des systèmes enfermés.

Donc bien sûr y a une intense activité, non seulement du volcan mais aussi des Présences qui sont là. Métatron a une prédilection, on va dire, bien sûr pour les Cercles de Feu mais aussi pour les volcans et surtout, contrairement aux Arcturiens, surtout les volcans dits endormis – il vient y mettre le feu.

Et effectivement les Arcturiens ont une énergie, je termine là-dessus, qui est superposable, on va dire, en intensité et en immensité, à l’énergie des Archontes, mais l’effet n’est pas le même hein, heureusement. Voilà, donc on a la réponse d’une des personnes.

Question : je vais poursuivre : on est arrivés sur une plate-forme et j’ai senti des grilles temporelles qui se rejoignaient sur ce lieu. À ce moment-là il y a eu un son très fort venant du ciel qui m’a pénétrée dans le crâne et une forte pression au-dessus des yeux. Je me suis arrêtée là et plus tard j’ai glissé intérieurement comme dans la terre, ou un ruisseau, et je suis arrivée à un cristal bleu.

Oui, donc tu vois, chère sœur qui a posé la grande question, chacun avait quelque chose à vivre. Tu as été l’opportunité. Toi, tu voulais qu’ils te donnent confirmation ou infirmation, et faire vivre ce que tu avais vécu, mais eux ils avaient autre chose à vivre. Mais c’est toujours lié aux volcans et aux Présences Métatronique et Arcturiennes.

Question : je suis la quatrième personne. À la place du buisson ardent, j’ai perçu comme une base.

Mais y a une base extraterrestre. Je vous ai dit que les Arcturiens, ils descendaient toutes les nuits là-dedans.

Donc chacun avait un pôle d’intérêt qui était lié toujours à la même chose mais chacun avait à vivre quelque chose de différent, c’est tout. C’est pour ça que c’est mieux d’avoir les témoignages comme ça parce que sans ça vous rentrez dans des projections. De toute façon, c’est ce que j’aurais répondu, c’est-à-dire que chacun vit en fonction de ce qu’il a besoin de vivre, surtout dans des vortex, dans des bases ou quand y a des Présences comme ça, que ce soient les peuples de la nature ou les Arcturiens en l’occurrence ici. De la même façon qu’ici, y en a parmi vous qui vont plus souvent voir les ondines, d’autres les gnomes, etc., par affinité. Donc c’est très bien comme ça mais faut pas aller chercher plus loin, chacun avait quelque chose à vivre de différent, mais en rapport avec les mêmes Présences, mais pas au même endroit.

Allez, autre question.

Question : que pouvez-vous dire à ceux à qui il arriverait quelque chose de semblable ?

Alors là ils t’ont répondu, et je t’ai répondu aussi. Mais je vous ai dit hier, je crois, et plusieurs fois, que vous n’êtes pas au bout de vos surprises parce que j’ai parlé des démons, des entités de Lumière, des petits démons, mais vous allez même voir ce qu’on appelle les ondes, toutes les ondes. Vous allez voir les ondes de vos téléphones, les ondes des Wifi, vous allez les voir avec vos yeux. Ça risque d’être une sacrée surprise, hein. Parce qu’effectivement, si vous ne sentez pas par exemple la dangerosité du Wifi, c’est effectivement parce que soit vous n’êtes pas sensibles, soit vous le sentez mais ça vous fait rien, mais quand vous verrez ce que ça fait, cette espèce de toile d’araignée qui vient se poser sur vos cocons, même si vous n’avez aucun effet néfaste je crois que vous éteindrez le Wifi. Mais vous allez voir tout, les pensées, les émotions. Y a plus d’interfaces, y a plus d’amortissement avec la matière, donc tout ça va se dévoiler.

Vous allez voir ce qu’est un égrégore, vous allez voir ce qu’est une forme-pensée, vous allez voir vos propres émotions, vous allez voir… par exemple vous verrez, même sans la réponse du cœur, si une eau est potable ou pas, vous verrez de vos yeux ce qu’il y a et qu’avant vous appeliez perceptions, vibrations et autres. Vous allez les voir, sur vos cocons et sur tous les frères et sœurs. C’est ça que vous vivez avec la nature, c’est une acclimatation pour voir tout ce qu’il y a à voir et nous concevons parfaitement que ça risque de perturber un minimum certains frères et sœurs qui sont enfermés dans la matérialité. Y a pas de meilleure façon de vous dégoûter d’un monde enfermé, de voir la vérité et pas simplement de sentir que le Wifi c’est pas bon ou que c’est néfaste, mais de voir directement ce que ça fait.

Vous pourrez voir d’ailleurs, j’ai parlé hier des petits démons mais ceux-là ils sont… c’est comme un moustique, c’est rien du tout, mais si vous faites pas attention, à un moment vous verrez d’un coup par exemple quelque chose qui est sur le bas de votre jambe gauche, une petite entité sombre qui est en train de vous piquer. Elle pique votre robe éthérique pour se nourrir mais y a plus de danger. C’est comme les moustiques, à part s’ils transmettent des maladies, mais c’est quand même rare. Mais vous vivrez tout ça de manière accélérée, hein, du moins nous l’espérons autant que vous.

Autre question.

Question : pouvez-vous développer sur le nouménal qui succède au phénoménal ?

Le phénoménal, c’est ce que vous voyez, le nouménal, c’est le principe qui permet la manifestation. C’est le monde des noumènes, c’est-à-dire c’est, dans la Kabbale, c’est ce qu’on appelle le monde des émanations, les plans les plus hauts, c’est à la fois les palais d'Assiah et c’est aussi ce qui vient de Binah, c’est-à-dire de l’Intelligence créatrice. Ça c’est le nouménal. Le nouménal, j’ai dit et je le redis aujourd’hui, mais je l’ai dit aussi dans la période où on m’a enfermé, vous savez, en prison, pour ces stupides bêtises. J’ai eu le temps de plonger dans le noir. Le noir, pour l’ego, c’est les entités, c’est la magie noire, c’est tout ce qui est sombre, tout ce qui est opposé à la Lumière. Mais d’où croyez-vous que vienne la Lumière ? Du noir, bien sûr. L’absence de Lumière, c’est pas l’ombre, faut pas confondre l’ombre et le noir. Toute Lumière provient du noir, c’est-à-dire de l’Absolu, de ce qui est antérieur à la Source. C’est notre demeure à tous, sans aucune exception, c’est là où nous sommes chez nous. Tout le reste, ce sont que des jeux que nous menons en toute liberté, sauf dans les mondes enfermés. Nous exportons, nous exprimons, avec le corps d’Êtreté, la Joie, et pour cela nous parcourons les mondes en toute liberté, nous parcourons les formes, nous parcourons toutes les consciences, quelles qu’elles soient, sans aucune exception.

Pourquoi je parlais de ça par rapport au noir ?

… par rapport au nouménal.

Ah, le nouménal, c’est le monde des principes. Là, y a pas de Lumière, y a pas de formes. Binah d’ailleurs, la troisième Sephiroth est noire, mais c’est pas l’ombre. L’ombre est définie comme l’absence de Lumière, mais le noir, c’est ce qui précède la Lumière. Bien sûr l’ego va tout faire pour assimiler le noir et l’ombre. Tous ceux qui étaient dans l’orgueil spirituel et qui vivaient le Soi, quand ils ont vu des libérés, ils ont crié au scandale. Eh oui, normal, c’était plus la Lumière Blanche qu’ils vivaient, c’était la source de la Lumière Blanche. Mais voyant ce noir, ils l’ont interprété comme de l’ombre et ils ont eu très peur.

Faut pas confondre l’ombre et le noir. Je parle pas d’une entité noire, là, je parle de ce qui n’a pas de forme, ni limite, ni forme, ni temps, ni espace, c’est-à-dire le Parabrahman ou l’Absolu. Toute Lumière provient de là, ça a été dit, et ceux qui sont libérés l’ont bien vu, et ceux qui sont à l’Infinie Présence, même s’ils ont peur, ils le voient, ça. L’ombre, le sombre (qui n’est pas éclairé), et le noir, ça n’a rien à voir. Par contre vous voyez bien, si vous voyez une entité ou un démon, c’est de l’ombre, d’accord, c’est pas le noir. Le noir total, pour l’ego, c’est le néant, pour l’orgueil spirituel, c’est le diable, et pour celui qui est libéré, c’est la Joie absolue. Y a pas d’entités dans le noir, ni bonnes ni mauvaises, il peut pas y avoir de manifestations de la conscience ni aucune forme.

Allez, on peut continuer.

Question : s’adressant à chacun de nous, l’Impersonnel a dit : « Toi, le premier vivant ». Que cela signifie-t-il ?

Ça renvoie simplement à la première émanation de l’Absolu, c’est-à-dire la première Flamme de vie. Le premier vivant et le dernier vivant, c’est le Christ aussi, « Je suis l’Alpha et l’Oméga ». Mais vous êtes aussi, tous, chacun, l’Alpha et l’Oméga, c’est-à-dire le premier vivant et le dernier vivant. C’est la mémoire de la Flamme éternelle de l’Esprit, c’est la mémoire de l’Absolu – qui n’est pas une mémoire –, qui se passe dès que vous êtes libérés, quelle que soit votre forme d’expression, votre monde d’origine ou votre corps de manifestation. C’est la même chose.

Autre question.

Question : il a souvent été dit que pour rayonner l’Amour, il n’y a rien à faire. Dans ce contexte, comment recevoir la phrase : « Veillez et priez ». Que signifie « Veillez » et que signifie « Priez » ?

Que signifie « Veillez et priez. » ? C’est une blague. « Priez » ça veut dire prier, mais la prière du cœur, « Veillez » ça veut dire être vigilants, attentifs et conscients. C’est pas le fait de veiller en ne dormant plus, c’est pas ça que ça veut dire. « Veillez et priez », ça veut dire qu’à chaque minute de votre vie, dorénavant, vous devez prendre conscience, si ce n’est fait, de ce qui est en train de se produire en vous et sur la Terre, que vous perceviez les énergies ou pas. Parce que ce « Veillez et priez » vous met tout simplement dans la meilleure disposition possible pour accueillir le Christ et la Lumière, l’Appel de Marie. C’est ça le sens de « Veillez et priez ». La première partie, avant « veillez et priez », c’était quoi, elle demandait quoi ?

… il a souvent été dit que pour rayonner l’Amour il n’y a rien à faire…

Non, pour être libéré, y a rien à faire ; pour rayonner l’Amour, il faut être libre, ou alors il faut être installé dans le Soi. Mais ce rayonnement se fait indépendamment de la personne. Vous décidez pas de rayonner ou de pas rayonner, ça c’est encore l’ego. D’ailleurs tous ceux qui ont assisté à mes entretiens quand j’étais incarné, ont tous décrit, même s’ils ne la voyaient pas, cette atmosphère particulière. Y a des fois je parlais, je fermais les yeux mais c’était pas moi qui parlais. Ça pouvait être mon maître Bença Deunov, ça pouvait être l’Archange Mikaël, mais à l’époque je pouvais pas parler de canalisation. Ce terme n’existait pas, ou tout juste créé aux États-Unis, et puis y avait tellement de canalisations qui étaient l’œuvre des forces opposées à la Lumière, hein, Ashtar Command, les maîtres ascensionnés et tout ça. C’est d’ailleurs à cause des maîtres ascensionnés que j’ai été en prison, hein, alors je veux pas régler de vieux comptes parce que c’est de l’histoire ancienne mais le soi-disant Sanat Kumara et Maha Choan de la Loge Noire, merci bien, hein. Heureusement qu’ils sont rédemptés, ceux-là. Je vais pas m’étaler là-dessus. Continuons.

Question : pouvez-vous parler du Lemniscate en tant qu’outil pour la conscience ?

C’est un outil pour la Merkabah interdimensionnelle qui vous permet de rejoindre, in fine, la conscience éphémère de l’ego à la Conscience terminale de votre liberté, c’est-à-dire le 13ème corps ou la Fontaine de Cristal, c’est tout. Le Lemniscate sacré, il ne sert qu’à ça. Les structures qui vous servent, au sein du corps d’Êtreté, même si c’est emprunté par le Feu Igné et par les circuits de la Merkabah interdimensionnelle, c’est des structures géométriques régulières. Le Tétrakihexaèdre, l’octaèdre, y en a d’autres aussi dans la tête mais ça n’a rien à voir avec un Lemniscate, qui est le symbole de l’infini entre autres. C’est ce qui vous permet de passer de l’Alpha à l’Oméga et de l’Oméga à l’Alpha au moment collectif du grille-planète. Il s’est mis en branle maintenant parce que le Merkabah interdimensionnelle de la Terre et la vôtre individuelle sont entrées en allumage. C’était ça la question ?

… pourriez-vous parler des propriétés du Lemniscate et de ses fonctions ?

Je viens de le dire.

… avez-vous des conseils à nous donner ?

Pas plus que ce que j’ai dit hier : les mouvements de la tête ; vous pouvez faire les mouvements de la tête que j’avais donnés. Vous avez aussi, si vous voulez faciliter – ça avait été donné, je sais plus par qui mais y a très longtemps –, vous avez des cristaux qui travaillent sur le 13ème corps ou la Fontaine de Cristal, avec l’émeraude, le quartz je sais pas quoi et une autre pierre, en triangle autour de la tête. Ça passe par les oreilles à droite, par les oreilles à gauche et au-dessus de la tête, y a une émeraude, je crois, y a un quartz fantôme et y a un autre cristal. C’est pas mon domaine ça, mais vous pouvez effectivement… Mais le Lemniscate, c’est tout ce que je peux en dire, c’est une structure intermédiaire. On va pas développer la constitution de la Merkabah quand même, à quoi ça vous sert puisqu’il faut le vivre, hein ? Ne cherchez pas à vous saisir de concepts intellectuels qui ne vous seront d’aucune utilité, d’aucune.

C’est différent des Portes et des Étoiles parce que nous avons dit que nous avions attiré votre attention sur ces points de focalisation de la Lumière. Là c’était important, et encore on vous a pas tout dit, bien sûr, ça nous aurait emmenés beaucoup trop loin, mais ce qui était utile, c’était de vous positionner par rapport à ce que vous viviez, mais vous surcharger la tête de « comment tourne le Lemniscate, à quel endroit il se retourne, quelle est sa couleur et tout », ne sert strictement à rien. C’est de la curiosité intellectuelle. Vivez-le et vous verrez, hein. Je suis plus ici pour nourrir… je peux expliquer les rêves parce que c’est quelque chose qui va vous aider, je peux répondre à des questions parce que ça va vous aider, mais je peux pas répondre à des questions stériles intellectuellement, c’est-à-dire qui nourrissent que le mental, c’est pas possible, ça.

Et le Lemniscate, ce que nous avons donné comme éléments est largement suffisant, mais comme pour le Tétrakihexaèdre du cœur. Pourquoi est-ce qu’on irait s’embêter à vous donner les fonctions de ces 24 triangles alors que vous le vivrez spontanément et intuitivement en tant que connaissance directe après l’Appel de Marie ? À quoi ça sert de vouloir se représenter ou de comprendre quelque chose ? Sur votre vécu, oui. Si quelqu’un me dit : « Je vis le Lemniscate et ça fait une douleur à tel endroit », là oui, j’explique, mais si c’est pour vous donner des structures du Lemniscate ou des compléments sur le corps d’Êtreté qui ne sont pas d’utilité pour votre vécu, y a aucune raison de les donner maintenant …hein.

C’est comme je disais hier par rapport aux petits démons ; nous n’allions pas vous en parler il y a deux ans ou dix ans. À quoi ça servait, à part quelques-uns d’entre vous qui les voyaient déjà à l’époque ? Mais il n’était pas question de vous induire dans des schémas pédagogiques qui n’étaient pas destinés à la finalité, c’est-à-dire votre liberté. Donc, je répondrai pas plus à cette question.

Question : c’est le rêve d’un frère : Je suis observateur dans une école avec de jeunes adultes. Ils font un bizutage : des élèves tiennent en l’air une jeune femme sur une civière et en même temps appuient fortement sur son corps afin de l’étouffer.

Et comment on peut tenir à bout de bras une civière et l’étouffer en même temps ? J’ai du mal à me représenter la scène, là ? Bon, peu importe. Disons qu’il y a des frères et sœurs qui étouffent cette femme qui est déjà sur une civière, c’est-à-dire qui est mal en point.

… tout à fait.

Ben, ils la libèrent plus vite.

… j’entends la voix féminine hurler de terreur. J’ouvre la porte d’une classe dans laquelle se trouvent une enseignante et uniquement des femmes. Elles ignorent mon appel à l’aide.

Appel à l’aide pour qui ?

… pour ces cris de femme ou la personne qui risque d’être étouffée.

Bon, continue.

… la civière est au sol. Il n’y a plus de corps et je comprends que la jeune femme est morte.

Elle a été libérée, c’est ce que je disais. C’était évident que c’était la conclusion du rêve. Et alors ?

… ses lunettes sont au sol. Étant le premier sur les lieux du crime, je pourrais être accusé de ce meurtre. Cela m’est égal car je prends sur moi la culpabilité des auteurs de cet acte en leur pardonnant. Je pense à Thérèse de Lisieux qui a pris la souffrance de nombreuses âmes. Je me sens en paix. Je me réveille.

L’école, c’est un lieu d’enseignement. Qu’est-ce qui se passe ? Tu es affolé parce que quelqu’un est mort. Tu parles de crime, tu vois pas le corps, tu vois juste les lunettes et la civière. Tu as transposé ça comme un crime et tu as pris une culpabilité, comme tu le dis. Mais dans ce rêve, c’est pas ça qui t’est montré. Il t’est montré tout simplement ta propre peur de la mort et l’interrogation par rapport à la mort, et la souffrance puisque tu as parlé de crime et d’asphyxie. Dans une autre salle, toi-même tu dis qu’il y a une femme qui crie, c’est toujours le souffle. Alors, ça veut dire pour cette sœur, je sais pas si elle est là…

… c’est un frère.

C’est un frère, pardon. Dans ce cas-là, ça veut dire que vraisemblablement tu vis dans ton rêve ce que tu vois, tu dis « en observateur », quelque chose d’extérieur. Mais l’école, c’est le lieu de l’enseignement, de l’éducation, de la vie, mais c’est des adultes qui sont là, tu l’as dit toi-même. Donc nécessairement c’est un autre type d’enseignement, et le fait que tu voies une sœur qu’on a assassinée, d’après tes dires, mais tu as pas le corps, y a juste la civière comme tu dis, et les lunettes, ça traduit ton interrogation sur certains enseignements qui ne font qu’illustrer ta peur de la mort. Et d’ailleurs, c’est une femme. Cette femme inconnue qui est sur la civière, qui est tenue à bout de bras, c’est ta part féminine qui s’exprime. Elle crie, elle meurt, elle disparaît.

Alors maintenant, je ne connais pas le contexte personnel de ce frère. Peut-être qu’y aurait d’autres éléments à donner mais là je m’arrêterai là. Il est mis face à sa transformation, à la mort, face à l’inconnu. Parce que si y a pas de corps, dans la vie courante, c’est pareil aussi il me semble, tant qu’on n’a pas trouvé le corps, la justice est très ennuyée. C’est quand même la preuve. Si y a pas de preuve, comment on fait ? Si y a pas de corps ?

Donc tu vois, c’est tout un symbolisme qui évoque les enseignements spirituels, les vécus, le Féminin Sacré, la peur de la mort, la peur de l’inconnu. Tout ça se développe dans ce rêve-là. Alors, c’est peut-être aussi beaucoup plus matériel et lié aux circonstances du moment, mais ça j’ai aucun moyen de le savoir, hein. Mais ça renvoie nécessairement à ce que je viens de dire, d’une façon ou d’une autre.

Autre question.

Question : récemment, j’ai ressenti comme une bille assez lourde qui tournait horizontalement dans le sens antihoraire au niveau de la Fontaine de Cristal. De plus, mon corps se balançait en suivant le mouvement de cette bille. Pouvez-vous m’éclairer ?

C’est-à-dire que ta conscience s’est transférée réellement dans la Fontaine de Cristal. Ce que tu vois en tant que bille est lié au mouvement extrêmement rapide sur lui-même de la Fontaine de Cristal, et effectivement ça tourne dans le sens antihoraire, et d’ailleurs c’est ce qui vous donne ce sentiment de basculement pour certains d’entre vous. Là, le fait de sentir et de voir cette bille, puisque c’est…, comment ça s’appelle, une vraie Merkabah, c’est-à-dire vous savez, les structures pyramidales emboîtées qui tournent à toute vitesse et qui donnent l’impression d’être une sphère, une bille comme tu as dit, qui est située à vingt ou trente centimètres au-dessus de la tête. Donc, ta conscience est passée dans le 13ème corps.

Ça te montre simplement qu’à ce niveau-là, quand tu vis cela, que ta libération est totale, même si tu es encore inscrit dans la personne. C’est d’ailleurs… quand le Feu Igné a rejoint le 13ème corps, le Feu Igné, on peut pas dire qu’il redescend parce qu’il peut monter, mais il se propage sur la ligne centrale, antérieure et postérieure, allumant les structures vibrales, surtout celle qui est au niveau du sacrum, c’est-à-dire l’octaèdre qui relie les deux points des Portes Précision et Profondeur avec les quatre Portes qui sont au niveau du sacrum. Et là, quand la conscience a rejoint la Fontaine de Cristal, vous le voyez, mais ça tourne tellement vite dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, horizontalement effectivement, que ça vous donne l’impression d’une sphère, c’est tout.

Ça veut dire que ta conscience a rejoint le 13ème corps, et ça pourrait… si on veut faire un parallèle avec les Sephiroth, c’est très simple. Vous avez Kether et Chokhmah, qui sont sur les Étoiles, approximativement, Attraction-Répulsion, pardon Chokhmah et Binah, et vous avez Kether qui est en rapport avec le point central qu’on appelle comme par hasard ER ou centre du 7ème chakra, et le 13ème corps serait ce qu’on appelle l’Aïn Soph Aur, c’est-à-dire ce qui est au-delà de la Lumière, l’Absolu.

Surtout que là, ça a bien été dit, c’est pas un rêve, c’est pendant un alignement. C’est ça ?

… oui.

Oui, ça peut être que ça. J’ai rien d’autre à rajouter par rapport à cela.

Question : lors d’une promenade, j’ai clairement ressenti une sœur dans mon Canal Marial. Que pouvez-vous en dire ?

Ça, faudra demander à la sœur mais c’est quelque chose qui est extrêmement commun. Vous aviez déjà vécu, sans savoir à l’époque, dans les années 2010 et 2011, des processus de la conscience, hein, vous vous rappelez, délocalisation, communion, fusion, mais vous n’aviez pas la possibilité à l’époque, pour nombre d’entre vous… vous saviez qu’il y avait un contact la nuit, en méditation et autres mais là, ce que tu décris, c’est vraiment la sœur qui arrive dans le Canal Marial. Donc, vous conscientisez, comme je disais, vous sentez, et bientôt vous verrez, comme je l’ai dit, tout ce qui se déroule au niveau Vibral et Supramental. Ça veut dire que cette sœur elle a pensé à toi, ou qu’elle s’est adressé à toi, c’est tout. Maintenant vois avec elle pourquoi cette communion et sa venue dans ton Canal Marial s’est réellement produit. Si c’est uniquement le plaisir parce qu’elle pensait à toi, ou si y avait quelque chose d’autre. Mais ça, faut le demander à elle.

Question : lors de l’intervention de Mikaël, son épée s’est présentée au-dessus de ma tête et s’est plantée dans le point ER. Elle est restée ainsi pendant une demi-heure. Que pouvez-vous en dire ?

Rien de plus que ce qui a été dit déjà quand Mikaël vous a parlé de la transfixion du cœur par l’avant, j’en ai parlé aussi. Mais bien évidemment l’épée de Mikaël, quand elle arrive, il est pas dit qu’elle arrive dans… c’est uniquement le moment où elle touche le cœur. Elle peut passer par le Canal Marial, elle peut passer par le côté gauche (ça vous a été dit, je crois), mais elle peut aussi passer bien sûr par la tête si la Couronne radiante de la tête est très ouverte. D’ailleurs la petite Couronne et le point ER n’est que la correspondance du cœur, donc c’est la même chose. C’est la perforation, cette fois-ci de l’avant vers l’arrière du péricarde, avec la résonance au niveau du cerveau qui est de libérer l’enfermement du 7ème chakra, et du 6ème.

Question suivante.

Question : si une personne me fait part de ses problèmes, quand je suis seule, un dialogue s’installe entre mon être divin et elle, et je me vois tout lui expliquer. Je ne peux douter de ces messages, ils sont la voix de la vérité. Si ma personnalité prend le dessus dans le dialogue, à cause d’implications personnelles, la vérité s’altère. Je peux recevoir le message plusieurs fois mais je ne peux jamais le retransmettre, j’oublie ou je reste muette. Pourquoi ?

Mais c’est un problème de méthodologie tout bête. Écris ou enregistre au moment où ça se produit, parle, mais n’attends pas de voir la personne, parce que là, à ce moment-là il va se passer quoi ? Comme tu dis, tu oublies tout et tu perds tes moyens. Le dialogue s’exprime entre les deux êtres divins à l’intérieur de toi ; au moment où ça se vit et où tu vois tout, enregistre ou écris. C’est uniquement un problème de méthodologie, c’est tout, et de peur, peut-être, dans la relation humaine.

… pourquoi recevoir des messages de vérité que je ne peux retransmettre ?

J’ai tout répondu, là. Mais c’est extrêmement simple, c’est vraiment un problème de méthodologie. Il suffit soit de parler quand tu entends et que ça s’exprime, soit de l’écrire au moment où ça se produit, comme ça rien ne sera perdu ni transformé, et après tu le gardes. Si la personne souhaite l’éclairage, tu les donnes, si elle ne souhaite pas tu déchires ou tu effaces.

Question : je ne rêve plus depuis des années. Le fait de ne pas rêver correspond-il à quelque chose ?

Alors, ça peut correspondre à deux choses. Pour se rappeler du rêve, il faut se réveiller à un moment précis par rapport au sommeil paradoxal, le sommeil où y a les rêves et où se produisent des choses qui sont très concrètes pour le cerveau. Mais le Libéré vivant, par exemple, il peut rêver mais il n’a pas besoin de rêver, il n’a pas besoin d’éclairage, d’ailleurs son âme est dissoute. Donc, il a pas besoin de vivre des situations terrestres, ou alors c’est un éclairage particulier. Alors donc ça peut être les deux possibilités, soit tu es libéré et le rêve n’a plus aucune utilité, si ce n’est les rêves importants qui sont majeurs, mais y a pas besoin de rêver, ou alors le moment de ton réveil n’est pas propice au rappel du rêve. Mais globalement, je te rappelle qu’on dit que tout le monde rêve mais que tout le monde ne s’en souvient pas.

… en voyage à l’étranger, j’ai rêvé une ou deux fois et j’en étais toute surprise.

Vous savez que les rêves, indépendamment de votre état de conscience, peuvent être profondément différents selon la nature du pays et du sol où vous dormez. Vous avez des pays qui sont très connus pour ça, qui permettent de faire des rêves prophétiques. Il y a une île qui est très connue, c’est l’île de Bali, où beaucoup de créateurs d’ailleurs vont là-bas pour trouver l’inspiration dans leurs rêves et leurs nuits. Mais vous avez même dans un même pays, je parle même pas de l’orientation du lit, hein, bien sûr, et encore moins des problèmes ou pas géobiologiques, mais je parle simplement de la nature du sol, vous avez des sols qui favorisent les rêves et d’autres qui, au contraire, peuvent empêcher les rêves d’émerger de la conscience.

Donc, je sais pas où tu dors, je peux pas donner précisément ce que c’est, mais dans ce qui s’est passé, tu as rêvé quand tu es sorti de chez toi. Tu peux en conclure que c’est soit l’orientation du lit, soit la nature du sol, soit quelque chose de différent mais qui serait de toute façon beaucoup plus rare, comme par exemple le fait d’être en vacances, le fait d’être dans une atmosphère, si tu veux, de vie qui n’est pas la même, mais ça, je peux pas savoir. Mais évidemment tout le monde rêve mais les circonstances où vous vous rappelez plus ou moins bien de vos rêves dépendent évidemment de où se situe votre réveil par rapport au sommeil paradoxal.

D’ailleurs, le Libéré vivant, si vous reprenez ce qu’avait expliqué Bidi quand il parlait de la conscience Turiya, du sommeil, le sommeil sans rêve est l’Absolu ; ça veut dire qu’il y a plus d’âme, si c’est bien ça, hein, si c’est pas un problème de lieu, lit ou autre. Mais le Libéré n’a pas besoin de rêver, ou alors il fera des rêves juste au moment du réveil mais pas dans la nuit, ou alors il va faire un rêve qui va le réveiller parce qu’il est intense et qui signifie quelque chose, mais c’est très rare. Le rêve est le plus souvent lié à un éclairage de l’âme, mais en relation avec le corps de désir, c’est-à-dire vous allez voir ce que vous avez passé la journée précédente. Vous avez d’autres frères et sœurs qui rêvent de ce qui va leur arriver mais ça, ça concerne la personne. Celui qui est libéré n’a pas besoin de rêver, il disparaît et c’est tout.

Autre question.

Question : c’est un rêve : un ami m’invite à passer une nuit à la belle étoile sur une plage. On est une vingtaine de personnes, allongées comme des sardines côte à côte. Malgré le froid, nos corps sont enveloppés d’une douce chaleur comme dans un lit douillet. Nous admirons le ciel et les étoiles. Je demande à l’organisateur quand il nous a glissés dans un lit sans que l’on ne s’en aperçoive ? Il sourit et dit : « Quel lit ?» et me montre une table rectangulaire, recouverte d’une nappe blanche, vierge, entourée de chaises dorées recouvertes de velours rouge. Quelques personnes y sont déjà installées. Je me réveille.

J’ai pas compris le passage, c’est-à-dire que dans le rêve, elle passe de l’observation du ciel étoilé avec d’autres personnes et elle se retrouve après où ? J’ai pas compris, là.

… lorsqu’elle dort, à un moment donné…

J’ai bien compris, elle se réveille de la plage où elle s’était endormie mais elle est encore dans le rêve, j’ai compris, y a deux rêves, deux étapes dans le rêve.

On est passé de quelqu’un qui est invité à passer la nuit sur une plage au bord de l’eau, serrés comme des sardines à regarder le ciel et après, sans transition, elle se retrouve ailleurs, se demandant elle-même dans le rêve comment elle a pu passer de la plage à cette table dont les sièges sont en velours rouge et la nappe est toute blanche immaculée.

… il y a le lit avant. C’est au moment où elle se demande comment l’organisateur a pu placer le lit…

Le lit, il est où ? Sur la plage, dans une chambre ?

… sur la plage. Ils s’endorment sur la plage et comme elle ressent la chaleur d’un lit douillet, elle se demande qui a mis un lit. On lui répond en lui montrant la table et les chaises.

Je crois que là, c’est éminemment complexe. Ne connaissant pas ce que vit la personne en ce moment, y a beaucoup trop de choses et les interprétations pourraient être multiples et risqueraient de l’induire en erreur. Parce que là, y a beaucoup d’éléments symboliques, mais y a aussi des choses qui, je pense, se réfèrent à sa situation actuelle.

Voilà ce que je peux dire mais je peux pas rentrer dans l’explication parce que si c’est pas ça, et il peut y en avoir plusieurs. Y a la notion de plage, la notion de ciel, de changement de lieu, la table avec la nappe blanche et les sièges en velours rouge, tout ça c’est très symbolique mais y a aussi des éléments qui sont directement reliés à ce que vit cette personne sur le plan affectif en ce moment. Donc période de séparation ou d’interrogation par rapport à une histoire, donc je peux pas répondre, se mêlant aussi effectivement avec un côté lié à l’Esprit, à la spiritualité. Mais ne connaissant pas les circonstances du vécu de la personne, celui-là, je peux pas me risquer, je veux pas risquer de me tromper parce qu’il peut y avoir des explications qui seraient diamétralement opposées, mais ça dépend de l’emplacement de la personne. Donc, si elle le formule à un autre moment par rapport à sa propre situation, on verra.

Question : il y a une dernière question qui est également…

Qui est également quoi ?

… une suite au message du Christ : je me suis couché avec l’intention de veiller et prier. Dans un rêve, je suis dans le couloir d’une maison très sombre. Il donne sur une cour. En face, grimpe une tige avec des fleurs roses, elles scintillent et m’appellent : « Viens, viens, on a une plante pour toi »

Qui c’est qui dit ça ?

… c’est la tige avec les fleurs roses.

Donc la fleur parle.

… tout à fait. Je suis sur le palier, hésitante, puis je fais quelques pas et m’élève en chantant l’Ave Marie de Schubert. J’observe la scène en décrivant une grande spirale au-dessus de la cour, en chantant, et je porte un manteau bleu clair. Je me suis réveillée en tremblant et en sanglots. Peut-on veiller et prier en chantant l’Ave Marie dans sa pensée ?

C’est exactement ce qui s’est passé. Tu as un des effets, tu te mets au lit au moment de dormir en disant : « Je vais veiller et prier », et à ce moment-là t’est révélé quoi ? Tu sors de la maison, tu trouves une tige avec des fleurs roses – c’est vraisemblablement ce qui est appelé une rose trémière, qui monte vers le ciel, qui est pas comme la rose normale – et tu montes, toi aussi, dans la spirale avec le Manteau Bleu de Marie. Voilà le cadeau du Christ quand vous veillez et priez. On t’a montré ta propre ascension, et c’est normal qu’il y ait des sanglots.

J’en connais qui vont se mettre ce soir à veiller et prier. Voyez, le Christ dit ça depuis des milliers d’années, là il suffit qu’il y ait un frère ou une sœur qui vive ça et vous allez tous le faire. Mais c’est très bien, ça s’appelle l’enseignement par l’exemple et le vécu.

Tu m’as dit qu’il y avait plus de question, mais je pense que les frères et sœurs qui sont là vont prendre le relais.

Question : …ou on peut veiller et prier en attendant la pause.

C’est pas l’heure. Ah, c’est bientôt la pause. Alors, on va veiller et prier ensemble. C’est-à-dire que nous approchons du coucher du soleil ou pas ?

… oui.

Alors on va veiller et prier ensemble, vous allez voir.

On est bien d’accord, les Archanges ne bougent pas, ils font rien, et moi non plus, hein. D’accord. Donc vous vous mettez simplement dans le cœur, si vous ne sentez pas votre cœur, vous tapez dessus, vous mettez la main, voilà, vous mettez la conscience là. Et là, vous cherchez pas à savoir ce que ça veut dire. Vous dites en vous-mêmes : « Je veille et je prie », et c’est tout. Bon, bien sûr vous êtes pas allongés mais c’est pas grave, vous allez voir, on fait ça pendant les dix minutes avant qu’on fasse la pause-goûter.

… Silence…

Eh bien, chers frères et sœurs, on va peut-être arrêter avant que la combustion ne démarre, hein, n’est-ce-pas ? Je vous transmets rien du tout parce que je reviens tout de suite après la pause. Portez-vous bien, à tout de suite.



* * * * *



Activation du 13ème corps ou Fontaine de Cristal


Ce corps est appelé, dans la tradition orientale, le Vajra et chez certains mystiques occidentaux, comme le Padre Pio, la Fontaine de Cristal.
Il représente aussi, dans les appellations plus modernes, le Véhicule Merkabah permettant de réaliser l’Ascension.

À réaliser lorsque les « nouveaux » corps sont tous Vibratoirement éveillés.

Cristaux :
1 diamant brut au-dessus de la tête.
1 émeraude sur le côté droit de la tête, à l’horizontale de l’oreille.
1 quartz fumé sur le côté gauche de la tête, à l’horizontale de l’oreille.

Séance : allongé, impérativement.



* * * * *



_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 445

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 09:04 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Décembre


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses 4



Eh bien chers amis, nous allons pouvoir reprendre le cours de vos questionnements, écrit ou oral bien sûr, durant un petit moment. Alors je t’écoute.

Question : les moyens de communication allant disparaître, téléphone, internet, pouvez-vous parler de la communication télépathique ? Communiquera-t-on de cette façon entre nous ?

Tout dépend dans quelles circonstances, dans quel cadre de vie je veux dire, vous vous retrouvez durant les 132 jours, hein. À l’heure actuelle, je vous l’ai expliqué plusieurs fois et de différentes façons, vous communiquez déjà par cette voie-là, de différentes façons, avec les peuples de la nature, avec les intervenants, et parfois entre vous. Y a même eu une question là-dessus. Mais je crois que ce que vous nommez télépathie, dans la période transitoire entre l’Appel de Marie et le grille-planète, a peu de chance d’être efficace, en tout cas pour ceux qui seront en-dehors des Cercles de Feu et présents sur terre. Y aura d’autres chats à fouetter que de prendre des nouvelles télépathiques, n’est-ce pas ? Donc je vois que ce frère ou cette sœur parle surtout d’internet et téléphone, elle n’a pas parlé du plus important, hein, c’est l’électricité, les centrales nucléaires et tout ce qui gère la vie habituelle que vous connaissez maintenant de façon permanente dans tous les secteurs.

Donc le problème n’est pas de savoir si vous allez communiquer ou pas, le problème c’est de vous trouver vous-mêmes et vous verrez bien, selon où vous êtes. Il est évident que si vous n’avez plus de corps, vous n’avez plus besoin d’outils de communication. Si vous êtes sur les Cercles de Feu ou dans les lieux de préregroupement au préalable, y aura pas de problèmes de communication. C’est même pas de la télépathie telle que vous pouvez l’envisager depuis votre point de vue d’aujourd’hui, c’est une communication directe de cœur à cœur, qui n’est pas vraiment de la télépathie. Mais encore une fois, ça sera profondément différent pour chacun de vous, en fonction de votre emplacement durant cette période, c'est-à-dire après l’Appel de Marie. Mais vous aurez de toute façon d’autres chats à fouetter que de vous occuper de votre internet ou de votre téléphone, hein, où que vous soyez. Ça deviendra obsolète tout ça.

Autre question.

Question : maniant le feu pour le chauffage, je suis parfois en communion avec cet élément mais je ressens aussi parfois une brève nausée en manipulant le bois enflammé. Pouvez-vous m’éclairer ?

Le bois enflammé ? Et elle parle de quoi là ? J’ai pas compris. La cheminée ?

… oui, quand il manipule le bois dans la cheminée, il lui arrive parfois d’avoir une nausée.

C’est pas les odeurs de la cheminée ?

… ce n’est pas précisé.

Elle est pas là, peut-être ? C’est pas grave. Mais ça peut être tellement de choses. Ça peut être l’intensité du feu avec lequel tu communies. Le Feu Igné, imagine par exemple qu’il arrive au niveau du foie ou de la rate, ça va déclencher des nausées, bien sûr. Mais ça peut être tout à fait autre chose, y a les phénomènes d’odeurs, y a.... Je pense pas que le feu qui soit en train de brûler soit lié à la souffrance de l’arbre. L’arbre, il souffre au moment où il est coupé mais pas après, quand il sèche. C’est fini, y a pas de mémoires dans le bois. Donc je peux pas répondre mieux que ça.

En sachant que le Feu Igné, selon l’endroit que tu touches, ce Feu réagit avec un Feu en toi. Si c’est en résonance avec la Porte Attraction et Vision, nécessairement ça peut déclencher une nausée, mais j’en suis pas sûr, hein. J’ai pas d’autre explication possible. Et ça peut être aussi tout simplement la position. Si c’est une cheminée en bas, le fait d’être plié en deux et d’avoir quelque chose dans la vésicule, qui peut donner aussi la nausée parce que quelque chose se bloque au moment où tu es penché sur le feu. Donc tu vois, ça peut être vraiment quelque chose de très banal comme quelque chose qui est plus vibral, je dirais, mais j’ai aucun moyen de t’affirmer l’un ou l’autre des cas.

Autre question.

Question : en vous écoutant, avant la pause, un feu s’est installé dans la partie supérieure de ma gorge puis à l’arrière de mes yeux avec une pression. Avez-vous un éclairage à apporter ?

Oui, c’est lié à ma présence, mais surtout aux quatre Archanges qui m’accompagnaient, comme je vous l’ai dit. Ils augmentent la température du Feu Igné, un peu. Et vous savez qu’on vous aide, dans la mesure où on respecte votre liberté, jusqu’au bout, jusqu’où on peut. Donc ce genre de manifestation est tout à fait possible, bien sûr. C’est le Feu Igné des Étoiles Attraction-Répulsion.

Autre question.

Question : concernant les Archanges présents, vous avez parlé de Mikaël, je ressens aussi la présence d’Anaël et d’Uriel. Qui serait le quatrième ?

Eh ben je te laisse deviner, mais c’est déjà bien d’en avoir senti trois, hein, sur les quatre. Le quatrième, c’est normal, il vous est moins connu parce qu’il est intervenu moins souvent.

… Gabriel ?

Bravo.

Question : je suis la personne qui a relaté le rêve dans l’école, avec la personne qui était morte, probablement en lien avec la peur de la mort.

Tout à fait.

… depuis l’intervention de Mikaël, lorsque je me connecte à une Étoile, surtout Thérèse, à Christ, à Mikaël, à un être de la nature, un frère, une sœur, j’ai des sanglots incontrôlables. Je vois que c’est une forme d’amour, mais lié à l’extérieur, et que cet amour n’est pas encore trouvé totalement en moi. Pourriez-vous m’éclairer ?

Le fait que ça a été déclenché, comme tu le dis, après l’intervention de Mikaël, il a fait hier un travail, vous vous rappelez, hein. Sa Présence déjà, quand il vous a expliqué qu’il transperçait le cœur et que l’épée de Vérité était là, ça ouvre en toi ce qui était encore en manque ou cristallisé au niveau du cœur. Donc les sanglots, c’est une reconnaissance de l’Amour. Dans les premiers temps où ça se produit, c’est tellement vaste que soit ça fait peur, soit on est tellement content de revivre ça, que y a des sanglots, c'est-à-dire qu’il y a une participation de l’émotion, un peu. Mais c’est pas grave ça, l’important c’est de le vivre. Et tu peux vivre la même chose avec toi. Dès l’instant où tu feras ce basculement, où tu comprends que ces sanglots, tu peux les vivre de par ton propre cœur, de ton cœur à ton Cœur, si je peux dire, à ce moment-là tu seras guéri.

Tu as encore besoin, comme tu l’exprimes, de la relation à l’extérieur, mais je te rappelle que tous les frères, tous les dragons, ils sont tous en toi. Donc quand tu auras fait ce retournement, cette conscientisation, à ce moment-là tu seras dans un Amour de béatitude totale. Là est la Liberté. Y a pas d’éclairage supplémentaire mais c’est plutôt une confirmation de l’action de Mikaël et de ce que ça a provoqué en toi. Et le rêve que j’ai expliqué tout à l’heure, je le comprends mieux maintenant.

… Silence…

Allez-y hein, n’hésitez pas. Y en a qui avaient des questions hier que j’ai refusées, ils peuvent les reposer aujourd’hui ; on n’est pas dans le même cadre.

Vous parlez de Mikaël, mais si vous êtes attentifs, vous avez vu que vous avez les trois résonances de la Nouvelle Alliance qui sont venues, hein, bien sûr, et qui ont eu, et qui auront, un effet, quand vous l’écouterez, quand vous le lirez, de plus en plus fort.

… Silence…

Mikaël, il a éteint toutes les questions maintenant.

Question : c’est un rêve : j’étais dans une nature très belle et j’ai vu une panthère courbée vers le sol comme si elle buvait de l’eau à une source…

Une panthère noire ou pas ?

… oui, une panthère noire.

Très bien.

… elle s’est relevée et j’ai vu la profondeur de ses yeux. Elle s’est mise debout, j’ai senti qu’elle me disait au revoir définitivement, puis elle s’est retournée et est partie.

Alors la panthère, le jaguar, sont des animaux qui étaient très présents chez les Mayas et dans tous les peuples de l’Amérique centrale et l’Amérique latine, et l’Amérique du Sud. C’est un animal dit initiatique, c'est-à-dire qu’il est le véhicule de la Lumière et le véhicule des dieux. C’est lui qui démasque, surtout le jaguar, hein, mais la panthère noire aussi, c’est pour ça que j’ai précisé si elle était noire ou pas. Ce sont, si vous voulez, des messagers des dieux. Donc qu’est-ce que ça veut dire ? La panthère se met debout. Elle passe de l’horizontalité à la verticalité et puis pouf, elle disparaît. Donc ça t’annonce quelque chose d’important dans ta vie, ça veut dire que un certain changement est en cours en rapport avec la Lumière et le spirituel. Bien évidemment, ni la panthère ni moi ne pouvons te dire ce dont il s’agit mais la panthère qui s’est redressée vient te prévenir de te préparer à quelque chose d’important, lié à l’Esprit. Voilà, je pense, ce que veut dire ce rêve. Surtout la panthère noire qui s’est mise comme un humain, c'est-à-dire verticale.

… j’ai eu le sentiment à ce moment que c’était comme une lignée que je n’allais plus revoir.

Peut-être aussi mais ça correspond aussi aux changements, de toute façon. Mais avant tout quand même, les félins, c’est quand même les chats et les lions surtout, hein, mais panthères et jaguars évoquent vraiment toute la civilisation de l’Amérique centrale et du Sud. C’est un animal initiatique au même titre que l’abeille, que le rouge-gorge, que le lion, etc... C’est un symbole, on pourrait dire, presque Christique. C’est une annonce de quelque chose. Je ne serais peut-être pas aussi formel par rapport aux lignées mais je serais plus formel sur quelque chose d’intérieur qui va se vivre.

… cette chose intérieure n’est pas seulement la Libération, c’est plus intime ?

Non, ça concerne directement l’Esprit en toi, c’est pas un fait trivial ou de la vie ordinaire. C’est, comment tu dirais, un éclairage de la conscience, une prise de conscience, un évènement précis qui indique effectivement un changement. Ce qui peut être accompagné d’évènements extérieurs ou pas, ça c’est un autre problème.

Question : que signifie que des larmes sortent, sans objet, sans émotion ?

C’est l’approche de la Lumière totale. D’ailleurs vous verrez, beaucoup parmi vous qui avez au moins éveillé une Couronne, et même qui ont suivi, même sans rien vivre, ce qui se déroule, quand vous verrez maman, vous ne pourrez que pleurer, avant de tomber dans les pommes. Parce que c’est tellement fort, ce contact qui va se produire. Là vous serez plus dans les formes de contact même intimes que vous vivez avec nous, même avec Marie ou avec les peuples de la nature. Ça sera imprimé dans votre âme, si elle est là ; mais dans l’Esprit, c’est : vous retrouvez maman.

Et y aura beaucoup, comme ça a été dit, qui se frapperont la poitrine de désespoir de ne pas avoir été en accord avec cet Amour, et d’autres qui auront des sanglots des retrouvailles, tout simplement. Et vous serez innombrables à vivre l’un ou l’autre, parce que nul ne peut ignorer, même si dans sa vie, dans son continent, dans son pays, Marie ne veut rien dire, Marie est notre mère à tous, c’est-à-dire qu’elle est présente en nous, même si vous n’avez pas de lignée de Sirius. Donc la reconnaissance sera foudroyante. Même ceux d’entre vous qui ont déjà vécu la présence de Marie, ou l’appel de Marie par votre prénom, y a plusieurs années, c’était une approche. Là ça sera un vrai contact.

Et n’oubliez pas ce que j’ai dit. Marie, elle va donc s’adresser de manière synchrone, non pas dans le ciel, hein, à côté de vous – parce que ce qui est dans le ciel, ça n’a rien à voir –, à côté de vous, pour chacun de vous. C'est-à-dire que Marie est capable, par la délocalisation de conscience, quand les conditions le permettent – et les conditions vous les connaissez, c’est le déversement de Lumière et les interactions avec Hercolubus –, à ce moment-là Marie à toute latitude pour vous parler, à chacun, tous les êtres humains sans aucune exception. Et elle aura la perception de chacun de vous, sans aucune différence. Alors ça, votre conscience ordinaire, si je peux dire, est bien incapable de l’imaginer ou de se le représenter, bien sûr, mais ça sera effectivement cela.

… Silence…

Et n’oubliez pas ce que j’ai déjà dit à de nombreuses reprises, Marie, elle n’est pas incarnée, quoi que disent certaines femelles, si je peux dire, qui n’arrêtent pas de se prendre pour Marie, hein. C’est pas parce qu’on porte une vibration de Marie qu’on est Marie. Surtout pas la Marie historique. Elle, elle est dans le vaisseau.

Question : auriez-vous un conseil à me donner, en complément des interventions de Mikaël, Marie et Christ, pour traverser cette ultime peur de la mort et pouvoir me retrouver en totalité ?

Eh, oublie toutes les techniques. Si t’as vécu les premiers sanglots, t’as qu’à t’éplucher des oignons et tu seras tout le temps en sanglots. Je te promets que y a pas besoin, quand tu vis ça, quand Mikaël vous a transpercés, bien sûr que vous pouvez vous amuser à traiter des maladies, des problèmes de personne et tout, mais c’est pas la peine de s’embêter.

… ça se fera tout seul maintenant ?

Ça va se reproduire, t’inquiète pas.

… je n’attends pas la reproduction mais juste vivre l’Amour.

Oui, mais ça passe par la reproduction de ce qui s’est passé.

Autre question.

Question : quand on ressent la brûlure du Feu Igné nous prendre, la seule chose à faire est-elle de se mettre dans le Cœur du Cœur et prier ?

Eh tout à fait. D’ailleurs bientôt vous ne pourrez plus rien faire d’autre que ça, je ne vous le cache pas, indépendamment même de la proximité de l’Appel de Marie, hein. C’est plus lié au phénomène de solstice d’hiver, quels que soient les évènements géophysiques qui auront lieu ou pas. Vous, intérieurement, ça sera de plus en plus puissant, et nul ne pourra y échapper, hein, parmi vous. Et c’est normal.

C’est d’ailleurs cette reconnexion, ce Feu Igné au niveau du cœur mais aussi maintenant au sacrum et KI-RIS-TI, et toute la tête, qui vous fait élever, réellement et concrètement, au-dessus de votre personne et des problématiques de la personne. Là aussi, y a rien à faire. Veillez et priez, comme a dit le Christ. C’est tout.

… Silence…

Question : ceux qui nous gouvernent vont-ils placer des hologrammes de Christ ou de Marie pour nous tromper ?

Ça avait été évoqué que c’était une possibilité mais vu la débandade dans laquelle ils sont, je doute qu’ils aient encore l’opportunité de s’amuser à cela. Ils auront eux aussi d’autres chats à fouetter, et surtout après l’Appel de Marie, hein. Ils seront pas vraiment dans leur optique telle qu’elle était prévue depuis plus de 150 ans, bien sûr, même plus de 150 ans. Donc tout ça c’est en train d’être révélé, et vous le voyez partout, en totalité, par la Lumière. Donc ils ne peuvent que jouer une mascarade, ils ne peuvent que retarder le moment pour eux aussi, le plus possible, faire en sorte que tout se passe comme d’habitude, si on peut dire, même si c’est pas vrai. Qu’est-ce que vous voulez qu’ils fassent ? Leur orgueil n’est pas prêt de s’éteindre, mais ça sera différent avec l’Appel de Marie.

Question : le Feu Igné se déploie spontanément en nous, et Christ-Mikaël a conseillé de l’appeler par son nom, Vehuiah. Quel en est le but, et les effets ? Qu’a-t-il voulu dire en parlant de Vehuiah ?

Mais le Feu… Qui porte le Feu Igné au plus proche de la Source ? C’est Vehuiah, tout simplement, qui accompagnait Métatron auparavant. Vous savez bien que même le Feu, dans toutes ses composantes, est affilié ou en résonance, comme vous préférez, avec l’archétype correspondant, c'est-à-dire les Hayot Ha Kodesh. Donc quelle est la question par rapport à ça ?

… il me semble qu’il a conseillé de l’appeler.

Ah je pense pas qu’il ait dit ça, ou alors vous risquez d’avoir très, très, très, très chaud. Mikaël suffit largement. Vous n’êtes pas encore, je dirais, en état vibratoire et en conscience, prêts à supporter Vehuiah en totalité. Vous le verrez à l’action au moment du grille-planète final.

… dans quel contexte a-t-il parlé de Vehuiah ?

Mais chère amie, t’as qu’à réécouter, je ne suis pas ta mémoire. Je comprends pas ce genre de question où quelque chose qui a été dit, on me demande pas une explication mais qu’est-ce qu’a dit Mikaël. Tu vois ce que je veux dire ? Je comprends pas bien.

… j’ai cru qu’il disait que dans certaines circonstances on pouvait s’intérioriser et appeler Vehuiah.

J’ai pas compris aussi l’articulation quand t’as dit au début : ça se fait tout seul.

… le Feu Igné.

Ça se fait tout seul, oui, pour certains, mais pour d’autres ça se fait pas encore tout seul vraiment, hein. Ceux qui ont vécu le Feu Igné, vous êtes des pionniers, comme ceux qui y a plus de trente ans ont vécu l’activation de l’Esprit Saint. Donc y a les pionniers, ceux qui vivent ça avant les autres, si je peux dire, et ceux qui le vivent progressivement après, ou à la fin. Mais le Feu Igné, comme ça a été dit, naît tout seul. Vous pouvez l’apaiser, on vous a dit la dernière fois comment faire, ou dériver l’énergie si vous avez des petits soucis, hein. Y a les cristaux des Portes, et puis y a d’autres yogas qui avaient été communiqués par Un Ami. Je l’ai dit tout ça. Donc quelle est la question ? Mais il me semble pas que Mikaël ait parlé d’appeler Vehuiah pour l’instant, ou alors je me trompe.

… vous avez répondu à la question.

Très bien. Et regardez, par exemple, on a eu une question tout à l’heure avec une présence Arcturienne et Métatronique, avec quelque chose de gigantesque. Donc vous imaginez bien que tout ce qui est en dehors de l’anthropomorphisme, c'est-à-dire en dehors d’une forme d’Êtreté, ce qui est le cas pour Vehuiah et pour les Hayot Ha Kodesh, c’est une énergie mais, une conscience qui est gigantesque, qui dépasse la totalité de ce système solaire, et qui peut se résoudre à quelque chose qui fait un centimètre. Mais il faut être prêts, il faut que l’ensemble du Feu Igné ait épuré toutes les structures éphémères, que le 13ème corps soit en vibration, que la Merkabah soit en vibration. Mais c’est pas le moment d’appeler ce genre de consciences qui sont pas dans une forme, parce que ça risque d’être très, trop puissant, si je peux dire. Il est pas question de brûler vifs maintenant, attendez le grille-planète.

… Silence…

Autre question.

Question : j’ai comme des coups d’aiguilles au niveau des pieds. Est-ce la montée du Feu Igné ?

Non, c’est pas la montée, sans ça tu le sentirais plus haut. Tu le sens naître à ce niveau-là. La montée, tu sentiras pas un circuit dans les premiers temps, tu sentiras simplement que ce que tu sens sous les pieds sera à l’étage supérieur, c'est-à-dire au niveau des plis de l’aine, mais selon une dynamique, une cinétique qui t’est propre.

… j’ai ressenti le Feu Igné au niveau du pli de l’aine et plus haut…

Alors il est déjà monté au moins jusque-là. Mais ça n’empêche pas qu’il va se remanifester, parce qu’il est besoin aussi que ce Feu Igné, je vous le rappelle, passe par l’axe central antérieur mais aussi postérieur. Donc il faut bien qu’il renaisse d’un endroit pour après atteindre l’axe central et pouvoir fusionner au niveau du 13ème corps. Mais n’oubliez pas aussi que vous êtes en période où la Terre, les volcans bougent beaucoup. Donc nécessairement, ça se passe où ? Au niveau des pieds, entre autres.

Question : ces coups d’aiguilles dans les pieds ont-ils un lien avec les mouvements actuels de la Terre ?

Tout à fait, et aussi avec le Feu Igné dans ses développements supérieurs ou centraux. Mais les deux sont liés de toute façon, hein, pour la Terre et pour vous.

… Silence…

Et d’ailleurs, en ce moment même, bien sûr, tu peux sentir les pieds, mais avec la présence des quatre Archanges qui sont revenus, là ça chauffe plutôt là-haut, et c’est normal, et dans le cœur aussi. Ça se fait tout seul, de par notre présence et surtout la présence des quatre Archanges. Et ça sera pareil, vous verrez, pour ceux qui écouteront ou qui liront, quel que soit le jour ou l’heure. Y a plus de temps, pour la conscience ; pour le corps vous avez encore du temps, hein, le temps existe toujours.

… Silence…

Vous avez, je crois, épuisé tous les questions.

Question : suite au rêve sur la panthère noire, y-a-t-il un lien entre cette panthère et le cristal bleu que j’ai vu sur la plate-forme où se trouvait le buisson ardent ?

Oh là là, attendez, j’ai rien compris. Y a le rêve et elle voudrait que ça ait un rapport avec ce qui a été vu dans la promenade là-bas, des quatre ?

… oui car elle faisait partie des quatre.

Mais comment veux-tu qu’il y ait un rapport ? Je ne comprends pas. Le cristal bleu, vous savez ce que c’est, hein ? C’est le cristal de Sirius. Quand vous voyez un cristal bleu en rêve, ça évoque Sirius. Je te rappelle que sur Sirius, y a aussi des félins. C’est la seule analogie que je peux trouver mais je peux pas établir de corrélation ou de rapport plus important. Il peut y avoir une résonance, oui, ça c’est sûr. Mais c’est tout.

… Silence…

Si vous posez pas de questions, ça va chauffer de plus en plus, hein. Puisque là vous vous mettez à veiller et prier, si vous posez pas de questions. Et les Archanges là, y en a deux, ils s’en donnent à cœur joie.

… Silence…

Question : y a-t-il un horaire privilégié pour voir les Arcturiens qui sont proches de ce lieu ?

Eh, j’ai bien dit qu’ils arrivaient la nuit. La nuit, c’est pas quatre-cinq heures, c’est la pleine nuit, le milieu de la nuit. Donc c'est-à-dire plutôt après minuit, c'est-à-dire entre une heure et deux heures du matin.

… Silence…

Ça chauffe hein.

Question : je me suis vue en tant que forme sans forme, en lévitation. Au milieu du corps, un grand trou et de la lumière qui partait en haut et en bas. Y a-t-il un éclairage ?

C’est une vision, c’est pas un rêve ?

… c’est une vision.

Donc j’en sais rien. Le trou il est où au milieu du corps ?

… au niveau du cœur.

Le cœur est transpercé, ça c’est sûr, oui.

… cela rayonne en haut et en bas.

Ça rayonne de partout quand le cœur est ouvert, et surtout quand la Merkabah se joint à ça. Votre champ de conscience devient très, très dense et deviendra visible, de toute façon, après l’Appel de Marie, que vous ayez un corps ou pas, hein. Un corps physique, j’entends.

… Silence…

Je crois que je vais congédier les Archanges parce qu’ils sont en train de vous cramer et vous êtes en train de veiller et prier, et le Blanc commence à arriver. Non mais c’est pas le moment, hein.

Question : est-il possible que certaines personnes qui commencent déjà à vivre le Feu Igné de manière forte, puissent tomber en stase dès les Trompettes, avant l’annonce de Marie ?

Je ne crois pas, je ne crois pas. Y en a beaucoup, de frères et de sœurs malheureusement, qui vont tomber en terreur, mais vous non. Vous serez en joie mais vous ne serez pas en stase. Ça vous laissera quand même un certain délai pour faire ce que vous avez à faire, c’est ça qui est important. Mais rassurez-vous, hein, les Végaliens, les Arcturiens, où que vous soyez, si vous devez être trouvés, vous serez trouvés, sans aucune difficulté.

Question : après les trois jours, certains se retrouveront avec leur corps de Lumière et leur corps physique. Ceux qui devront aider l’humanité ne pourront donc pas aller sur les Cercles de Feu ?

Non parce que leur assignation vibrale n’est pas la même. Ça veut pas dire que vous n’aurez pas de contacts mais votre occupation ne sera pas la même que dans les Cercles de Feu, tout simplement. C’est pas un privilège ou supérieur d’aller au Cercle de Feu, hein, c’est tout simplement fonction de votre liberté.

Question : que signifie l’assignation pour les Cercles de Feu ?

Toutes choses. Ça veut dire simplement que parmi là, y aura nos futures Étoiles, nos futurs Melchisédechs. Y aura aussi tous ceux qui se destinent à retourner sur leur origine stellaire pour faire un petit coucou avant d’être Absolus. Mais vous aurez aussi les frères et les sœurs qui ont une fonction, si je peux dire, précise, par rapport à leur propre liberté. Et encore une fois, c’est pas spécifique de ça parce que vous aurez aussi des frères et des sœurs qui seront réveillés, ressuscités si on peut dire, et qui seront quand même hors des Cercles de Feu. Mais ça posera aucun problème parce qu’à ce moment-là, bien plus que la télépathie, vous aurez le corps d’Êtreté, donc vous pourrez avoir des informations de ce qui se déroule partout.

L’emplacement sur les Cercles de Feu, c’est vraiment pour quelque chose. Y a plusieurs, effectivement, destinations, mais ça nécessite, si vous voulez, une forme de, pas d’enseignement mais d’apprentissage de la manipulation – manipulation dans le sens de se servir de votre corps d’Êtreté, hein. Parce que c’est comme un nouveau-né, si vous voulez, il faut qu’il réapprenne, à chaque fois qu’il renaît en ce monde, à marcher. Le corps d’Êtreté, il a pas servi depuis fort longtemps pour vous qui êtes ici enfermés, donc il faut qu’il se réacclimate. Certaines formes de réacclimatation seront plus possibles dans les Cercles de Feu et d’autres formes de réacclimatation seront surtout possibles dans le sens du service avec les frères et les sœurs dans la nature.

Question : nous saurons ceci au dernier moment ?

Bien sûr. Pourquoi voulez-vous prévoir sans arrêt les choses ? Qui veut prévoir ? Qui veut savoir ? Contentez-vous de vivre le Feu Igné, tout y est, le Feu du Cœur. Le reste n’a strictement aucune importance. L’important, nous l’avons toujours dit, c’est votre libération, c’est tout. Le reste, après, vous faites ce que vous voulez.

… Silence…

Question : j’ai fait un rêve très fort dans les années 80 : j’étais transportée dans un vaisseau et j’étais allongée sur une table ovale en verre. Je suis ressortie du vaisseau transformée en géante de 4 ou 5 mètres, avec la peau bleu foncé, dans une grande robe, avec une grande puissance et un grand amour. Quand je suis revenue, il y avait une foule immense, paniquée, qui ne savait où aller. Je les ai guidés pour monter une colline, et je voyais devant moi des pas de lumière. S’agit-il d’un rêve symbolique ou d’une indication sur le travail à faire après les trois jours ?

D’abord ce que tu décris, la table en cristal, étendue dessus, prouve que ce n’est pas un rêve, c’est une abduction. Tu as été enlevée. Bien sûr, après, ces extra-terrestres t’ont mis d’autres images. En particulier tu peux situer l’origine de cet enlèvement, même si c’est au retour. Tu as l’impression que c’est un rêve, c’est une réalité. Ton corps a été emmené et il a été transformé dans un vaisseau qui vient de Sirius. Ici nous ne sommes pas avec les Maîtres généticiens de Sirius, nous sommes avec les Guides Bleus. Donc y a un travail qui a été fait dans cette année-là, qui effectivement t’a pas montré ce que tu allais faire après mais t’a préparée pour ce que tu allais faire après. C’est un véritable enlèvement que tu as vécu, par les Forces de la Confédération Intergalactique. La description, d’ailleurs, si je te demandais de te rappeler la forme du sol, l’aspect du vaisseau, tu verrais que tu t’en rappelles aussi.

… je m’en rappelle très bien.

Hein, le sol est très métallique, très lisse, et ça, y a des tables, y a pas qu’une table. En général c’est des grandes salles, même si tu as l’impression d’être dans une petite salle, avec une table suspendue avec un pied central. Ça, c’est le vaisseau des Guides Bleus.

… la table était ovale, avec un pied central.

Un pied central, ça c’est très important. Et c’est effectivement une table de régénération mémorielle de l’Esprit. Mais ça ne veut pas dire que ça s’est réveillé à ce moment-là puisque après, ce que tu as vécu comme rêve, c’est ce qu’ils t’ont projeté pour te montrer effectivement quelque chose qui devait arriver bien après. C’est pas un ovale parfait, hein, c’est un ovale très allongé. Ça c’est typiquement les vaisseaux des Guides Bleus.

… dans une autre méditation, j’ai eu la vision de Marie en Guide Bleu avec un visage triangulaire bleu, les yeux étirés, les pommettes très hautes, sans cheveux avec un casque en forme de cœur au-dessus de la tête, avec un amour immense.

Oui et alors ?

… cette vision était-elle authentique ?

Mais y a que toi qui peux le savoir. Mais ce que tu me décris évoque là, non pas les Guides Bleus de Sirius mais les Maîtres généticiens de Sirius.

Mais j’insiste, le rêve que tu as décrit n’est pas un rêve, c’est un véritable enlèvement. Sans ça, jamais en rêve tu n’aurais pu voir la structure de ce que tu as vu. Ça serait resté beaucoup plus flou, beaucoup plus flou alors que là c’est encore très net autant d’années après.

… Silence…

Question : en méditation, en 2004, je lévitais au-dessus de la Terre en emportant par les cheveux beaucoup de gens. J’ai traversé une couche de nuages d’un blanc extrêmement brillant. Au fur et à mesure que j’avançais, j’ai vu d’autres êtres qui portaient par les cheveux un ensemble de personnes et ils se sont tous posés sur cette couche de nuages.

Alors, je peux pas te répondre comme tout à l’heure. Quand c’est un rêve, c’est très facile, mais quand c’est une vision, je ne peux pas savoir si cette vision était au niveau causal, au niveau spirituel ou au niveau astral. Y a des éléments, dans le cas précédent, qui me font dire que c’étaient des Maîtres généticiens mais dans ce cas-là je ne peux pas te dire parce que le cerveau va traduire, même en vision comme tu dis. Parfois y a une coloration. Par exemple le fait de tirer par les cheveux me fait dire que c’est complètement astral, on ne tire personne par les cheveux. Donc c’est une vision qui s’adresse à quelque chose qui n’est pas suffisamment épuré, quelle que soit l’intensité du vécu. C’est pas la même chose qu’en rêve, ou c’est pas la même chose que la vision ou la méditation de tout à l’heure.

Le fait de tirer par les cheveux dans une vision est quelque chose, quand même, qui est un peu paradoxal. Y a pas besoin de tirer qui que ce soit. Soit on marche pour monter en haut de la montagne, soit on lévite, mais on n’attracte pas les êtres par les cheveux, jamais. Ça, ça n’existe pas. Les Végaliens vous tractent par le rayonnement de votre Couronne. Ils vous captent au niveau électromagnétique dès que la Couronne de la tête est ouverte et ils sont capables, par un champ fréquentiel, de vous emmener, mais jamais ils vous tireraient par les cheveux. Et comment ils font pour ceux qui n’ont pas de cheveux ?

Et dans un rêve c’est pareil. Le fait de tirer les cheveux, le fait de raser les cheveux, de couper les cheveux renvoie systématiquement aux émotions et à l’astral. C’est pas possible autrement. Même en rêve, hein, ça serait pareil. Vous savez que les rêves, quand on coupe les cheveux, on tire les cheveux, les siens ou quelqu’un d’autre, c’est une déperdition de force vitale. Ça signifie que y a une rupture au sein du corps astral avec une fuite d’énergie massive. Mais là, c’est pas un rêve, c’est une vision. Donc je peux simplement dire que ça ne concerne pas autre chose qu’une intrication peut-être entre la Lumière et ton corps astral, c’est tout.

Question : j’ai eu un rêve éveillé, il y a une trentaine d’années. Je gravissais une montagne…

Avec tes pieds ou en volant ?

… avec mes pieds. Arrivé à 2 mètres du sommet, il y avait une fissure que je ne pouvais pas passer. À ce moment-là, quelqu’un est venu à ma rencontre, et c’était moi-même. Et j’ai pu passer.

Alors la montagne, bien sûr, que ce soit en rêve réveillé ou en rêve, c’est toujours le symbole de l’Esprit qui, quand vous gravissez la montagne, selon la difficulté, selon la facilité, selon que vous volez ou que vous marchez d’un pas léger ou pas, la montagne vous parle toujours d’initiation. Initiation, c'est-à-dire à l’Esprit, hein, je parle pas d’initiation magique.

Mais par contre, ce que tu décris, c’est que cette montagne est fissurée et que tu ne peux pas achever ton ascension. Ça correspond à des blessures qui avaient été vécues à ce moment-là, avant. Mais qu’est-ce que tu vois ? Toi-même qui viens t’aider à finaliser ce qui était en cours, c'est-à-dire qu’à ce moment-là, on te disait que tu pouvais pas vivre cela parce que y avait des blessures, y avait des failles qui étaient pas compensées, mais que tu pourrais y arriver par toi-même dès l’instant où tu accepterais de, comment dire, te traiter toi-même, si je peux dire, par rapport à cette blessure. En général, une montagne fissurée, c’est lié à des coupures affectives, des divorces, des deuils importants. Alors je sais pas si tu as vécu ça quelque temps avant de faire cette chose ?

… à 3 ans, j’ai vécu comme un abandon le décès de ma mère, et cela m’a poursuivi longtemps.

Eh oui. Donc on est bien dans le cadre d’une blessure, vous voyez. Y a des fois, dans les visions, dans les rêves éveillés, dans les rêves, des éléments qui sont très caractéristiques de quelque chose de réel. C’est très simple à retrouver. Et puis dans d’autres cas, c’est trop coloré par l’émotionnel. Là c’était la blessure. Ça veut pas dire qu’il souffrait à ce moment-là, même s’il avait pas éliminé. On lui disait que la faille, la fissure de la montagne ne pouvait pas lui permettre à cette époque-là de réaliser ce qu’il voulait, mais que plus tard il irait à la rencontre de lui-même et effacerait cette blessure par lui-même. Donc c’est le deuil de la maman. Donc je parlais de deuil affectif, bien sûr, femme ou mère, si c’est un garçon qui parle, il me semble.

… après être redescendu de la montagne, je me suis dirigé vers une chapelle…

Qui était donc en bas de la montagne ?

… oui. Je souhaitais y pénétrer mais il n’y avait pas moyen d’entrer. J’ai forcé l’ouverture, et je me suis retrouvé dans une cathédrale au lieu d’une petite chapelle.

Il s’est retrouvé dans quelque chose de plus grand. Eh oui, c’est très, très, très réel. Ça veut dire simplement que ayant constaté cette blessure en montant là-haut, tu as voulu devancer en quelque sorte la cicatrisation de cette blessure, de cette perte. La chapelle, elle est en bas, elle est pas en haut, et l’intérieur ne correspond pas à une chapelle mais à quelque chose de bien plus vaste, c'est-à-dire la cathédrale qui est l’élément le plus lumineux. C’est-à-dire que par la volonté, tu as réussi à guérir cette chose-là. D’ailleurs, dans un rêve éveillé qui a peut-être pu survenir une dizaine d’années après ou à d’autres moments, tu as dû te revoir gravir la montagne, ou une autre montagne, mais elle n’était plus fissurée.

Mais le fait de rentrer dans un lieu saint qui, de l’extérieur, c’était une petite chapelle, ça veut dire qu’à cette époque-là tu as voulu rentrer dans la chapelle mais ça voulait dire que ça t’avait, le fait d’avoir eu cette blessure de deuil et de perte de la maman, avait quelque part étriqué ta foi et tu t’étais toi-même fermé à la Lumière, en partie. Mais en forçant par toi-même, tu arrives à rentrer dans ce qui était devenu étriqué et tu t’aperçois que la cathédrale est toujours là. Donc ça, c’est des éléments, si vous voulez, dans ce rêve éveillé, qui sont très, comment on dit, stéréotypés ou archétypiels.

Question : un soir, dans les années 90…

C’est un rêve ou c’est quoi ?

… c’est un vécu. J’étais étendue dans mon lit avec mon mari, entre la veille et le sommeil. J’ai senti une force qui pénétrait par le point ER et mon cerveau s’est mis à vibrer. À un moment, j’ai pensé que je pouvais mourir, je me suis sentie en danger. À ce moment, j’ai eu un sentiment d’abandon et j’ai dit : « Seigneur je suis entre tes mains. ». Tout s’est instantanément arrêté.

Ça remonte à combien de temps déjà ?

… avant 1996.

Donc la période où l’Esprit Saint était déjà présent. Donc ça veut dire simplement que tu as reçu l’Esprit Saint à ce moment-là. Les premiers flots de Lumière qui descendaient depuis 84 ont activé bien sûr pas tous les corps mais tous les chakras. Ça restait au niveau de la tête pendant de nombreuses années et ce que tu as vécu est ce processus-là de réception de la Lumière, lié à l’Esprit Saint et donc à Sirius.

… pourtant, depuis je n’ai pas vécu les vibrations, en tout cas je n’en suis pas sûre.

C’est bien ce que je dis. Tu as reçu l’Esprit Saint mais il n’est pas descendu. Pourquoi ? Parce qu’à ce moment-là, y a eu le sentiment tout à fait erroné d’un danger et donc une peur. La peur, dans la première phase de descente de l’Esprit Saint, suffit à figer tout ça. Et dès qu’il y a peur et que ça fige, l’Esprit Saint se retire, tant qu’il n’est pas descendu, tant qu’il reste au niveau de la tête.

Donc, comme tu dis, le Seigneur t’a répondu tout simplement parce que tu avais peur et que tu sentais un danger. Et bien évidemment, quand sont en jeu ces forces, cette Lumière qu’on appelle l’Esprit Saint et les peurs profondes qui remontent et qui se rencontrent là-haut, surtout en 96, maintenant ça serait différent mais ça fait vingt ans. À cette époque-là, c’était ténu, l’Esprit Saint. Y avait pas de radiation d’Ultraviolet, y avait pas de rayonnement de la Source. Donc y a quelque chose qui s’est figé et qui effectivement, comme tu le dis, tu n’as plus revécu ça parce que ça a été arrêté.

La peur, dans ces périodes-là et avant, bien sûr maintenant ça serait pas pareil, parce que, que tu le veuilles ou pas, que t’aies peur ou pas, ou que tu meures ou pas, la Lumière s’engouffre de la même façon. Mais à cette époque-là, non, y avait que l’Esprit Saint, et la peur, si tu veux, saisit, comme on dit, au niveau du corps, et ça a fait la même chose là-haut, c'est-à-dire que ça a verrouillé en quelque sorte ce qui se passait. Mais soit rassurée, ça veut dire que tu vivras tout au moment de l’Appel de Marie.

… à chaque fois que je viens ici, j’éprouve une grande tristesse.

Eh oui. Comme tu le dis toi-même, tu vis pas ce que vivent la plupart des autres qui sont ici. Comment veux-tu ne pas être triste ? Si y a pas la possibilité, du fait de ce verrouillage, le travail de l’Esprit Saint ne s’est pas fait, comment veux-tu ressentir le Feu, le cœur, l’Amour, la Joie ? Il ne peut y avoir qu’une réaction de l’ego et de la personne, bien sûr.

… comment dépasser cela ?

Tu ne le dépasseras pas jusqu’à l’Appel de Marie. J’ai évoqué que le fait d’être figée dans la descente de la Lumière, même par le sentiment de danger ou d’appeler le Seigneur comme t’as fait, il a répondu à ton souhait : le flux et le flot s’est arrêté.

… je suis donc obligée d’attendre l’Appel de Marie ?

C’est ce que j’ai dit. C’est ce que j’ai dit mais t’es pas la seule comme ça. Y en a eu plein, hein, dans ces années-là, qui ont été tellement terrorisés ou qui ont senti qu’ils étaient envoûtés, qui ont senti que c’était l’ombre qui venait les manger, et là ça fige tout. Ça veut pas dire que ça fiche tout en l’air mais ça fige tout. C’est ton chemin.

Et certainement que dans ta vie, ce que tu vis, si je peux me permettre, c’est cette espèce d’antagonisme et de confrontation permanente entre ta foi que tu as, et que tu as vécue d’ailleurs à ce moment-là, et la personne qui arrive pas à retrouver ça. Donc ça fait pas un vélo, là, ça fait deux vélos. Mais n’aie crainte, au moment de l’Appel de Marie tout ça sera vécu d’un coup, sans aucune difficulté. Sans ça à aucun moment l’Esprit Saint ne serait rentré par le point ER, il serait rentré par le 3ème œil, et ça c’est typique de l’illusion luciférienne. Mais le fait qu’il soit passé, non pas ici mais là, est déjà le garant et ton sauf-conduit pour l’Éternité.

… c’est un souvenir très fort. J’ai l’impression que ça passait par le point ER mais peut-être que je me trompe ?

Ça c’est le deuxième vélo qui intervient. Elle est passée du petit vélo au grand vélo. Tu vois bien, à travers ta phrase, ce que je t’ai dit par rapport à ces deux vélos. C’est humoristique mais ça correspond à ce qui se déroule dans ton cerveau, dans ta psyché, cette espèce, pas d’ambivalence mais de fluctuation permanente entre un côté et l’autre. Parce que j’ai eu affaire à toi à de nombreuses reprises déjà, donc je te connais un peu.

Et t’as dit que c’était fini, toi ?

Question : … oui, j’allais vous le dire.

Alors je vais arrêter là peut-être, à moins qu’il y ait une question très rapide pour clôturer ?

Question : lors du témoignage d’abduction dans un vaisseau, vous avez évoqué les Maîtres généticiens de Sirius…

Non j’ai pas dit ça.

… et les Guides Bleus de Sirius.

Oui, j’ai parlé des Guides Bleus de Sirius. C’est pour la suite que j’ai pensé aux Maîtres généticiens.

… quelle est la différence entre les Maîtres généticiens et les Guides Bleus ?

Mais les Maîtres généticiens, c’est Marie, c’est certaines des Étoiles. Un Guide Bleu, il est à la limite de l’anthropomorphisme. Il n’est pas dans la 18ème dimension, il est dans la 21ème. Ce sont des êtres qui sont comme Séréti, des agenceurs de mondes. Ce ne sont pas des administrateurs des mondes, hein, ça c’est pas leur problème, mais ce sont ceux qui veillent à ce que lors du développement d’une création dans une dimension donnée, tout soit respecté. Ce sont les maîtres d’œuvre mais ce sont pas les gestionnaires, hein. Mais ces Guides Bleus de Sirius, c’est Séréti, avec ce qu’il vous avait donné déjà y a de nombreuses années. C’est deux niveaux vibratoires différents mais les deux sont reliés à Sirius.

Voilà, mes frères et mes sœurs. J’espère que les Archanges vous ont bien chauffé la tête et le cœur. Moi je vous transmets toutes mes bénédictions et je ne peux que vous souhaiter un très bon solstice d’hiver et une très bonne naissance du Christ. Et qui vivra verra. Peut-être que on aura quelque chose dans le ciel et Marie dans votre cœur à ce moment-là, mais vous n’avez même plus besoin de ça pour beaucoup d’entre vous, à travers ce que je vois, hein. Vous n’avez plus rien à attendre, vous êtes déjà sur la route de votre libération. Vu ce que je vois qu’ont fait les Archanges sur vos têtes, je vous dis bon courage et bonne nuit.

Je vous dis à l’année prochaine, si la Source le veut, ou de toute façon ça sera à l’année prochaine, mais peut-être pas ici, ailleurs. Je vous dis à très bientôt, portez-vous bien.

Avec tout mon Amour.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:02 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Décembre 2016 : COMPLET + PDF

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom