Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Jeu 11 Mai - 20:44 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
ENTRETIENS de MAI 2017


CHRIST OK
MIKAËL OK
METATRON OK
ANAËL Q/R 1 OK
ANAËL Q/R 2 OK
OM AÏVANHOV Q/R1 OK
OM AÏVANHOV Q/R2 OK
Fée SHANALINE OK
ERELIM OK
MA ANANDA MOYI OK
OM AÏVANHOV Q/R 3 OK
URIEL OK


Lien PDF sur Sendspace : http://www.sendspace.com/file/s32ldv

Lien PDF sur We Transfer valable uniquement jusqu'au 11 Juin : https://we.tl/3ECZN6gi4X






_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Dernière édition par Ayla le Dim 4 Juin - 08:08 (2017); édité 9 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Mai - 20:44 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Jeu 11 Mai - 20:49 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



CHRIST



Que ma Paix, la Joie et l’Amour soient en chacun de vous.

… Silence…

Avant de m’exprimer, installons-nous ensemble en cette communion nommée Théophanie.

… Silence…

Frères et sœurs en humanité, voilà quelques semaines qu’il vous est donné de vivre ce qui a été nommé « Radiances Archangéliques » et « Théophanie ». Au décours du vécu de ces séances, si je puis dire, nombre d’entre vous ont réalisé que je suis venu comme un voleur dans la nuit, vous éclairant de l’intérieur, vous donnant à vous voir en authenticité et en éternité. Le temps arrive où chacun devra laver ses robes dans le sang de l’agneau. Certains d’entre vous ont reçu et recevront, lors des Théophanies, la révélation de ma Présence en leur poitrine.

En cette journée particulière, ainsi que demain, l’impulsion Métatronique nouvelle arrivera en certains d’entre vous, vous faisant vous réveiller en la totalité de votre dimension de Fils Ardents du Soleil. Certains d’entre vous, en effet, ont nettoyé leur maison afin que je m’y établisse. Chacun de vous, en les temps qui s’en viennent, est appelé à me révéler, surtout en cette période préalable à l’Appel de Marie, notre Mère à tous. L’illumination réelle et complète de votre cœur vous donne à vivre l’état de Paix perpétuelle et de béatitude, où l’Amour se nourrit de lui-même en s’engendrant lui-même, au-delà de toute relation, de toute personne et de tout objet, et de toute intention.

Comme cela vous a été dit, les temps sont accomplis et ce qui se vit en cette période, vous le savez pour le vivre ou pour l’avoir entendu, est le moment où tout ce qui vous a été caché est révélé, pour vous, pour vos relations, pour l’ensemble de l’humanité. La Lumière éclaire, et elle éclairera de plus en plus tout ce qui est présent à la surface de cette terre.

En cette période, je suis votre rempart, je suis la Voie, la Vérité et la Vie et, comme vous l’a dit ma Mère, dès que vous m’avez accueilli, vous êtes aussi la Voie, la Vérité et la Vie, vous amenant à irradier, sans aucune volonté et sans aucun désir, le Feu Igné de l’Amour en ce monde, en chaque coin de ce monde, en chaque relation, en chaque contact. En cela se réalise la Libération de la Terre par votre entremise et par votre présence. Ainsi, aujourd’hui je salue et honore chacun de vous.

L’action des forces Mikaëliques a permis, comme il vous l’avait annoncé, d’ensemencer en un premier temps certaines eaux de la terre. L’épée de Mikaël, pénétrant et fécondant les eaux de la terre, révèle ce qui a été tenu caché, ce qui vous a manipulés, ce qui vous a éloignés de la Vérité éternelle.

Le temps est venu, aujourd’hui, de mettre bas à l’imposture de l’Église depuis Vatican II, l’heure est venue de démasquer les usurpateurs du Bouddha, les usurpateurs de Mahomet, les usurpateurs de la loi de Moïse. Le temps est à la moisson, le temps est à la rétribution, mais avant tout, le temps est à la Grâce et au pardon ineffable de l’Amour. Chacun de vous recevra son dû, chacun de vous découvrira la vérité de l’histoire de ce monde comme de tout monde.
Je suis votre rempart, je suis votre force et je suis en vous, et je suis vous dès que je suis installé en votre demeure.

L’impulsion Métatronique qui sera délivrée en ce 7 mai 2017 va réactiver, au-delà des Clés Métatroniques, comme elles furent nommées voilà quelques années, la Vérité en vous. Les charismes abonderont ; le parler en langues, le parler en amour, deviendra votre Verbe. Le Verbe de votre Présence recouverte du Manteau de ma Mère et de votre Mère, porteur de l’impulsion Métatronique et de ma Présence, vous fera irradier spontanément et naturellement d’un amour qui vous est inconnu, vous donnant à vous retrouver en la Vérité et en la Voie authentique des enfants de la loi de Un.

Certains d’entre vous qui m’accueillent et m’accueilleront en préalable de l’Appel de Marie, porteront en eux les nouveaux codes de vie de cette Terre qui ascensionne et de vous, mes frères et mes sœurs, qui allez, en votre libération, vers la Liberté.

Au travers de ce que vous a expliqué notre Mère, la Théophanie peut maintenant être reproduite par chacun de vous. Cela facilitera mon installation en votre demeure, vous préparant, tenant votre maison propre pour ma venue, rendant audible, pour chacun sur la terre, via le Canal Marial, l’Appel de notre Mère.

Dans quelques jours, l’Archange Uriel passera à l’action en ce qui concerne le retournement final – de la conscience comme de la Terre –, vous préparant alors à cette vérité ineffable, à sa manifestation, à son incarnation et à sa liberté. Ainsi, dès cet instant, je convie chacun de vous à l’amour indicible de notre communion.

Notre Mère vous a dit et annoncé que le tohu-bohu de la terre, en son organisation falsifiée, se dévoile sous vos yeux, que vous soyez éveillés, libérés ou endormis, vous donnant à voir les manigances de ce monde, ses pièges qui vous ont enfermés et maintenus dans les croyances diverses, dans l’adhésion à ce qui est mort, à ce qui ne demeure pas. Alors je suis venu vous demander aujourd’hui, à chacun de vous, de veiller et prier, et de m’accueillir.

… Silence…

En cette période et en les jours de votre mois de mai qui s’annonce, nombre de choses vont être changées, transformées, ici même sur cette terre et en chacun de vous, vous amenant à faire le choix entre l’Amour ou le reste, entre l’Amour ou la peur. Ce choix ne peut être dicté par votre mental, mais il sera dicté exclusivement par votre présence à votre cœur, par votre présence en votre éternité, ici même, à la surface de ce monde. Alors aujourd’hui je vous le redis : « Veillez et priez, et aussi laissez cet Amour être présent, sans condition, sans explication, sans justifications. »

… Silence…

Je suis venu aujourd’hui vous inviter au sacre de votre propre résurrection, afin que votre Merkabah interdimensionnelle personnelle accueille l’Éternité en totalité, en votre demeure. Tout ce qu’il se produit, en vous comme à l’extérieur de vous, tout ce qui se produira à l’extérieur de vous sur l’image de ce monde, en quelque manifestation que ce soit, est la conséquence de votre présence en tant que dignes Fils Ardents du Soleil.

La Joie et la Paix indestructibles sont le signe de ma venue en votre demeure, la Théophanie va en devenir l’expression et l’amplification. L’Archange Uriel et Lord Métatron sont les deux agents, si je peux dire, qui œuvrent à la manifestation, en ce monde, du Fils Ardent du Soleil que chacun de vous est, et sera, et a été. Le Feu Igné vient consumer les dernières réticences, les derniers doutes, les dernières interrogations, les dernières appréhensions.

Chaque jour qui va s’écouler, à partir de 17 heures et jusqu’à minuit, à l’heure d’où je parle, verra en vous se lever la Lumière, étendard du Christ, verra en vous la Théophanie spontanée s’établir avec de plus en plus de fermeté, de plus en plus de paix et de plus en plus d’évidence, et cela ne cessera pas, et vous serez rassasiés, et vous serez nourris, par la Lumière elle-même. Nombre d’entre vous sont appelés à manifester spontanément des charismes inédits. Ces charismes participent de manière forte au rétablissement de la Vérité, préalable à la Liberté, préalable à la séquence qui doit se dérouler maintenant, au plus vite et au mieux.

Comme vous le savez, depuis 2011 la Terre est libérée, la Lumière établit à nouveau son règne éternel. Ne vous laissez pas distraire par les évènements de ce monde, ne vous laissez pas emmener par quelque travers que ce soit, mais laissez-vous porter par ce qui est en votre demeure. Vous êtes accompagnés comme jamais. L’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, vous le savez, se tient maintenant à portée de cœur, à portée de vue.

L’Amour, ainsi, grandira ou naîtra en chacun de vous, menant à bien la mise en action et en activité de vos structures d’Êtreté, de manière simultanée et conjointe. L’Esprit du Soleil et le Chœur des Anges qui chantent en vos sens vous deviendront visibles et accessibles, vous donnant à voir les rouages du monde ainsi que le prophète Ézéchiel les avaient décrits en son temps. Alors oui, en ce jour et dès demain, je vous invite au Baptême de l’Esprit, à la Résurrection de l’Esprit, à la venue de la Vérité.

Bien-aimés enfants de la loi de Un, le moment est venu de ce que j’avais prophétisé lors de ma venue, et qui a été retranscrit par mon bien-aimé Jean. Il est temps de comprendre – et de vivre, surtout – que vous n’êtes pas de ce monde. Quelle que soit la beauté résiduelle de ce monde malgré son enfermement, cela est si peu par rapport à la vie libre où que vous établissiez votre demeure. Cette prise de conscience est essentielle, en préalable à l’Appel de Marie qui espère vous trouver chaque jour plus nombreux à être ouverts à votre Mère et à la Liberté.

Respectez les appels de la Lumière, les injonctions de la Lumière, et réajustez-vous, si cela est nécessaire, à chaque instant, en demeurant humbles et spontanés, dans la rectitude de votre éternité, dans la rectitude de vos comportements, dans la rectitude de vos expressions. Je viens aujourd’hui, dès aujourd’hui, rassembler ce que je nommais à l’époque, affectueusement, « mon troupeau », afin de vous rendre à la Liberté éternelle, de vous rendre à vous-mêmes.

Comme vous l’a dit Marie, les Théophanies spontanées, comme celles de vos rendez-vous qui restent, avec Marie, sont une force nouvelle qui insuffle en vous le goût de la Vérité et l’infaillibilité de la Vérité.

La mise en œuvre de la transmutation ou transsubstantiation finale de votre corps éphémère qui est en dissolution, vous apparaîtra de plus en plus clairement, de manière de plus en plus évidente.

Demeurant en vous, en certains d’entre vous pour le moment, il devient plus aisé de trancher les ultimes liens à l’Illusion, en vous comme partout à la surface de ce monde, vous faisant vivre, expérimenter et redécouvrir les vertus et les puissances de l’Amour qui sont les puissances de vie où une quelconque mort ne peut même être pensée ni envisagée. Alors je vous dis encore une fois : « Bienvenue en votre résurrection, bienvenue en votre maison, bienvenue en la beauté, bienvenue en l’Amour. »

Par la Grâce du Feu igné et par la Grâce de Lord Métatron, je vous bénis, et ainsi je vous bénirai chaque jour, pour ceux d’entre vous qui ouvriront leur porte à double battant entre 17 heures et minuit, venant insuffler un souffle de vie nouveau, venant insuffler la puissance du Verbe, vous faisant trouver, de manière encore plus sensible, la Paix du cœur que je vous donne en cet instant où vous me lisez, où vous m’entendez.

Je m’adresse aussi à ceux d’entre mes frères et sœurs incarnés sur la terre et qui sont encore détournés de leur lumière. Je viens vous implorer d’être ce que vous êtes et non pas ce que vous possédez, car plus aucune possession, de quelque nature que ce soit, ne pourra tenir ni être retenue dans très peu de jours. Ne faites pas de projections sur mes mots concernant le type d’évènement parce que tout est possible, et le plus important n’est pas ce qui se déroule sur la scène de ce monde mais en votre cœur, en ces instants-là.

Je réactive aujourd’hui en vous, grâce à l’ensemencement de Mikaël, la totalité du Feu Igné, de l’Esprit du Soleil, du Chœur des Anges et de l’Impersonnel. Ainsi est l’Amour, qui consume, dans une béatitude infinie, ce qui ne peut être détruit et se renouvelle en permanence : la force de la Vie Une, la force de l’Amour et de la Lumière à nouveau authentique.

Comme vous le savez, et comme cela vous a été annoncé depuis déjà de nombreuses années, l’action des Cavaliers va devenir de plus en plus palpable. Le dévoilement de l’ombre, le dévoilement de l’Illusion, va s’accélérer et se finaliser dans un feu d’artifice d’Amour, de Lumière et de Vérité. Alors je suis venu vous le dire aujourd’hui de manière plus pressante : « Laisse les morts enterrer les morts et suis-moi, deviens ce que tu as toujours été et laisse partir ce qui fait partie de l’illusion, ce qui fait partie de l’éphémère, et tiens-toi debout en ton Cœur Ascensionné. »

La Théophanie est le dernier signe de la Lumière avant de solder tout compte présent en ce monde, non pas qu’il y ait une quelconque dette mais bien plus pour être déconditionnés de tout lien d’enfermement, pour être déconditionnés de la souffrance perpétuelle de ce monde.
Dès l’instant où Lord Métatron se sera exprimé, la Théophanie spontanée de 17 heures à 0 heure sera effective. Il est possible que pour certains d’entre vous, mes frères et sœurs, il y ait un petit délai d’acclimatation à cette intensité et à cette Présence. N’oubliez pas que la nature vous est d’un grand secours, là où il y les arbres, là où il y a les roches, là où il y a l’eau, là où il n’y a pas d’empreinte, si je peux dire, de la société, comme dans vos cités. Les peuples de la nature, en cette période, se sont mis à votre disposition pour vous rejoindre lors de certaines de vos nuits, accompagnés le plus souvent de mes anges nommés les Anges du Seigneur, venant vous soutenir dans l’émergence de votre vraie vérité.

Vous n’avez plus besoin, en définitive, pour ceux d’entre vous qui m’ont accueilli, de faire appel à quelque chose d’extérieur à vous puisque le monde est en vous et que le monde est vous, ainsi que l’univers et les multivers. Chacun d’entre vous sera appelé à ce sacrifice de l’éphémère pour le sacre de l’Éternité. Si ce n’est pas aujourd’hui, si ce n’est pas demain, cela sera dans un jour prochain.

Je m’adresse aussi à mes frères et sœurs en humanité qui n’ont pas eu encore l’opportunité de vivre ce que vous vivez, en vous rappelant que j’ai toujours dit que les derniers seraient les premiers à me reconnaître et à me vivre. Cela va vous apparaître aussi de plus en plus clairement.

N’oubliez pas que le cœur est infaillible, vous donnant à voir la Vérité en toute circonstance, sans avoir à réfléchir, à soupeser, à questionner ou à vous interroger face à chaque circonstance de vos vies, face à chaque frère et sœur. Et n’oubliez pas que c’est celui qui a le plus reçu à qui il sera le plus demandé, et cela est maintenant. Et rappelez-vous aussi que ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à vous-mêmes que vous le faites. Et rappelez-vous aussi qu’il faut laisser les morts enterrer les morts, vivre leur chagrin, vivre leur peine devant la destruction de l’Illusion par l’apparition de la Lumière, et que c’est au sein de cette souffrance et cette peine, qui peut aussi vous toucher, que se réalise l’appui le plus parfait à l’extraction de l’Illusion, et donc à la Libération.

Allez au-delà de toute apparence. Et si ma demeure est votre demeure, alors cela vous apparaîtra clairement, avec évidence. Dès que vous m’aurez accueilli, les Théophanies spontanées deviendront de plus en plus intenses et indélébiles, vous amenant à constater que plus rien ne peut altérer votre joie ou votre paix, que rien ne pourra plus vous déstabiliser ou vous décentrer. Alors le Feu Igné pourra se frayer un chemin en la totalité de votre corps et en la totalité de votre conscience.

Je transmets à chacun de vous l’Esprit du Soleil. Je transmets en chacun de vous le Chœur des Anges, au nom de la Vérité, au nom de la Vie, au nom de la Lumière, au nom de l’Amour. Tout cela est à vous parce que cela est vous, ce qui vous permettra alors de voir apparaître ce qui était caché et invisible. Je sais que nombre d’entre vous ont déjà eu, que cela soit dans vos nuits, que cela soit dans la nature, de rencontrer et de vivre les autres dimensions, celles de la Liberté. Cela va devenir possible en permanence, vous donnant à voir ce qui est à voir, et par cette clarté et cette précision de cette vision nouvelle intérieure, c’est cette vision qui permettra la dissolution des reliquats de résistance à la Lumière, en vous comme en ce monde.

N’oubliez pas non plus, en ces temps particuliers, ainsi que je l’ai fait pour mes apôtres, de laver vos pieds, de laver vos mains, afin d’accueillir avec plus de facilité ce jour nouveau qui chaque jour sera nouveau et qui chaque jour augmentera de densité et d’intensité. L’Esprit du Soleil, quant à lui, touchera terre, en ses dernières couches isolantes, ainsi que le sol de la terre, dès demain. Cela ne veut pas dire que chacun de vous, éveillé ou pas, en ressentira nécessairement les bienfaits, mais les résultats seront visibles de manière tangible en certains lieux de la terre, selon les horaires où cela se produira.

Ne vous laissez pas dérouter ou détourner par le spectacle scandaleux que vous offriront ceux qui se considèrent encore comme les guignols de ce monde, pour reprendre une expression du Commandeur des Anciens. Tenez fermement votre demeure, veillez et priez, soyez en joie, soyez en paix, soyez humbles, et surtout, soyez vrais. La Lumière ne peut en aucun cas s’accommoder d’une quelconque manière avec ce qui est faux, en vous comme partout.

Le temps est venu, pour certains d’entre vous, d’oublier jusqu’au sens même d’être une personne, jusqu’au sens même d’avoir vécu une histoire ou une évolution quelconque sur cette terre. Je demande à ceux d’entre vous qui m’ont ouvert leur demeure ou qui m’ouvriront dans les jours qui s’annoncent, d’être attentifs à ce que le cœur demande, à ce que le cœur dit, à ce que le cœur propose, à ce que le cœur met en branle autour de vous comme sur l’ensemble de ce monde.

Alors en cet instant, où que vous soyez et quel que soit le jour où vous me lirez ou m’entendrez, de vivre cette Théophanie accompagnés de l’Esprit du Soleil, là où la Lumière règne, là où la création et l’expression de la vitalité de la beauté est permanente, en quelque sphère et en quelque demeure que ce soit, daignez m’accueillir, allez au-delà de tout paradigme dit religieux, au-delà même de l’histoire que j’ai vécue voilà deux mille ans.

… Silence…

L’allumage de la Merkabah interdimensionnelle collective est réalisé. Les mécanismes physiques de l’Ascension de la Terre se déroulent maintenant sous vos yeux, au travers de l’action des Cavaliers mais aussi en vous, ne permettant plus aucun subterfuge lié à l’ego, à la possession, au désir, parce qu’en l’Amour, il n’y a pas de place pour le désir parce que tout est présent et il n’y manque rien. Alors je dis à nombre d’entre vous, chaque jour plus nombreux : « Je suis avec toi pour les siècles des siècles. Je suis avec toi pour l’Éternité. » Je suis avec toi, car toi et moi sommes Un, comme je l’ai dit à l’époque : « Moi et mon Père sommes Un. »

… Silence…

Ne laisse plus rien venant d’un quelconque passé ou d’une quelconque histoire perturber ou altérer ton Cœur Ascensionné, le reste de ton corps suivra en son temps et en son heure. À chacun de vous qui m’a perçu en lui, la Théophanie deviendra de plus en plus éclatante en tous les sens de ce mot.

Ceux qui m’ont accueilli et qui m’accueilleront en préalable à l’Appel de Marie, sont mon avant-garde de Lumière de ceux qui sont sur le sol de cette terre. Je ne vous demande rien d’autre que d’être vrais en ces moments, je ne vous demande rien d’autre que d’être vous-mêmes en cet état nouveau, en résonance avec le Cœur Ascensionné où tout est signe et où tout est reconnaissance.

Alors toi qui m’as lu, toi qui m’as entendu, toi qui m’as reçu ou toi qui ne m’as pas encore reçu, je t’invite en cet instant à la Grâce de notre communion, à la Grâce de la Théophanie. Voilà de nombreuses années, nombre d’entre vous m’ont accueilli, ou plutôt ont accueilli ma Lumière et mon essence. Aujourd’hui il s’agit d’un autre palier, si je peux dire, de cet accueil et de mon installation. Alors je déverse sur vous, en chacun de vous, le don de la vie éternelle, le don de la Grâce et le don de la Vérité. Comme le Soleil le fait, j’adresse cela à chacun de vous, fût-il encore détourné de moi, fût-il encore éloigné, car dorénavant et en ce jour, il n’y a plus de distance pour nombre d’entre vous.

… Silence…

Je terminerai par ces mots : quoi que te donne à vivre ce monde, quoi que tu aies à voir sur l’écran de ta conscience éphémère, quoi que tu aies à supporter, n’oublie pas que dans le cœur, tu es rassasié au-delà de toute demande. N’oublie pas que seul le cœur est essentiel, que tout le reste, dorénavant, ne représente que des entraves ou des freins à ta résurrection.

Très bientôt, il ne deviendra plus possible de s’appuyer sur la matérialité de ce monde et encore moins sur les croyances, mais uniquement sur le vécu de ton Cœur Ascensionné. Alors je communie en ton cœur pendant que tu communies en mon cœur.

… Silence…

Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. Je suis ce que tu es quand tous les voiles sont tranchés et quand toutes les illusions sont ôtées. Ainsi, en la Nouvelle Eucharistie, je consacre ton Cœur Ascensionné.

… Silence…

Je te dis : « Si tu le veux, dorénavant, à chaque jour, lors des Théophanies spontanées où se situent les instants propices où tu peux m’accueillir en ta demeure. »

Je t’aime et je te bénis, et je dis à chacun de toi que nous avons rendez-vous. Je te dis donc à quand tu veux, dans ton cœur, et je te bénis une ultime fois en cet instant.

… Bénédiction…

Je me retire maintenant en toi, si tu le veux bien, et je dis à chacun de mes frères : « De toute façon réjouissez-vous, le temps de la souffrance s’achève. Réjouissez-vous car je suis avec vous, car je suis en vous. »

… Silence…

Au revoir.


* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Jeu 11 Mai - 20:53 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



MIKAËL



Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Bien-aimés enfants de Un, que la Paix et l’Amour soient déposés en chacun de vous.

… Silence…

À l’heure où je continue à ensemencer les eaux ou labourer la terre, et éclairer le ciel, je viens trancher ce qui doit l’être. Je viens, par le Feu et mon épée, achever mon œuvre en votre cœur, pour votre liberté.

En très peu de temps maintenant, en termes terrestres, l’Archange Uriel me succèdera, car comme il vous l’a annoncé à moult reprises, il vient donc parachever à ma suite l’installation de la Vérité éternelle.

Les Théophanies spontanées dont vous a entretenus le Christ, sont appelées à se généraliser et à s’amplifier, me permettant alors de laisser libre cours au Feu Igné qui vient brûler et libérer ce qui entrave encore peut-être la Liberté en chacun de vous.

Je viens aussi, à travers l’éclairage de vos nuits, adjoindre ma vibration et ma Présence en le Manteau Bleu de Marie qui est aussi mon Manteau. Venant non seulement trancher et brûler les derniers éléments qui entravent la Vérité, je viens aussi pour être celui qui attise le Feu de la Vérité, le Feu de l’Esprit.

Pour ceux d’entre vous qui ont accueilli ou qui accueilleront dans un jour prochain le Christ en votre demeure, j’y adjoindrai le Feu, ce Feu vous consumant d’Amour, de béatitude, ce Feu qui vous comble de grâces.

Lord Métatron, en ce jour, viendra magnifier ce qui fut nommé voilà quelque temps l’impulsion Métatronique, ouvrant toujours plus grand les portes à Celui qui vient, ou qui est déjà là pour certains d’entre vous.

… Silence…

Mon action, dès ce jour, s’achèvera dans le fait de trancher les ultimes liens à l’Illusion de ce monde, les ultimes attachements. Je viens appuyer, par ma Présence, votre résurrection et votre accès à l’Êtreté en manifestation et en incarnation depuis votre demeure, en chacune des parties de votre corps et de votre conscience.

Les Anges du Seigneur accompagneront ma présence en vos cieux, se donnant à voir, se donnant à être ressentis pour votre plus grand bonheur. Nombre d’entre vous, en ces jours, seront amenés à vivre des rencontres multidimensionnelles d’un genre nouveau, pour le plus grand nombre d’entre vous. Des visiteurs intergalactiques des mondes libres, en résonance avec votre destination ou votre origine stellaire, viendront vous visiter dans l'intimité de vos cœurs et dans l’intimité de vos nuits afin simplement d’être présents à vos côtés en votre résurrection et en l’accueil du Christ en votre demeure.

Je viens aussi, par des ultimes mécanismes de Grâce Mariale, détourner certains de vos frères et sœurs humains de leur chemin d’ombre, afin que l’appui de la Lumière ne se trouve plus seulement en vos cœurs humbles mais aussi en le cœur de certains d’entre vos frères et sœurs qui sont, si je peux dire, aux commandes de l’Illusion. Ne vous étonnez pas alors d’entendre parler de grâces nouvelles et de révélations nouvelles pour ces frères et ces sœurs qui s’ouvriront à ma demande et à la présence de Celui qui vient.

Les temps sont effectivement accomplis, et il est temps de découvrir de manière collective la vérité de ce qu’avait dit le Christ et de ce qu’ont dit ses prophètes, de quelque horizon qu’ils soient. Un nouvel âge d’or, non assujetti au temps ou à l’enfermement, voit le jour sur la Terre en sa nouvelle dimension.

Beaucoup d’éléments de révélation vont vous apparaître, aussi bien sur l’écran du monde que sur l’écran de vos nuits, dans vos rêves, dans vos intuitions, en les Présences qui seront en vous et à vos côtés.

Le temps est venu de mettre fin à ce qui s’oppose, sur ce monde, à la Vérité, d’une manière ou d’une autre. Cela ne souffre plus de délai, cela ne souffre plus de retard. En illuminant vos nuits sur certains pays de cette terre, je débusquerai les dernières oppositions, les mettant en plein jour et en pleine lumière, vous faisant voir ce que peut-être vous n’avez pas vu, ou pas voulu voir. Plus rien ne peut vous être caché, plus rien ne pourra être dissimulé, afin que le règne de la Vérité s’installe en ces temps d’Appel de Marie, venant aussi éclaircir vos cieux, vous donnant à voir derrière les apparences de ce que vous voyez depuis le sol en regardant les cieux, permettant aussi et alors à de nombreuses flottes de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres d’apparaître concrètement en vos cieux, comme à vos côtés, la nuit.

Je m’adresse aussi à ceux d’entre vous dont le moment de vivre cela n’est pas encore vraiment arrivé, mais arrivera le plus vite possible. Je vous engage fermement, avant l’Appel de Marie, quel que soit le temps qu’il reste à parcourir avant cet Appel, de rendre les armes de la division, les armes de la souffrance. Je viens vous inviter aussi par là même à ne plus tergiverser, à ne plus vous opposer, car vous savez pertinemment, même en le redoutant, que la Lumière s’établit et que cela est irrémédiable, définitif, et en phase finale, et que nul d’entre vous ne pourra s’opposer, quels que soient les jeux entrepris sur la scène de ce monde, ni même maintenir un iota de temps supplémentaire à la mise en œuvre de leurs manigances. Je vous invite à déposer vos peurs, ainsi que vos avidités, ainsi que vos possessions, aux pieds du Christ. Je vous invite aussi à reconnaître la primauté et la réalité de l’Amour inconditionné, afin de bénéficier des ultimes grâces, afin de ne pas être affectés et troublés après la stase de l’Appel de Marie.

Je viens vous proposer, au nom de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, de rejoindre les légions de la Grâce et de l’Amour, quelles que soient vos peurs, quelles que soient vos illusions sur l’organisation de ce monde et sur sa prédation. Je viens donc vous inviter à vous reconnaître vous-mêmes, non plus dans vos agissements passés, parfois fort anciens, mais à vous reconnaître en votre cœur et en le don.

Je viens vous inviter aujourd’hui solennellement à déposer toutes les armes qui n’ont aucune utilité en l’Amour qui se révèle maintenant pour chacun, quel que soit votre emplacement.

Je ne vous propose pas une quelconque armistice ou un quelconque répit, mais je viens vous proposer d’être enfin vous-mêmes, de découvrir enfin votre éternité et votre liberté.

N’oubliez pas que quel que soit votre refus du Christ et du principe d’Amour, que nul ne peut pénétrer le Royaume des cieux s’il ne redevient comme un enfant, et libre de tout poids et de toute prédation.

Je viens vous dire aussi que quelle qu’ait été votre indignité, celle-ci est pardonnée par la Grâce, car aussi bien Marie que nous, Archanges, comme les Anciens et les Étoiles, comme l’ensemble de la Confédération Intergalactique, quelles que soient les souffrances que vous avez induites, la Grâce s’applique tout autant à vous, plus que jamais et comme jamais. Mais ces temps-là sont réduits, il vous appartient de vous décider au plus vite, avant l’Appel de Marie, afin de ne plus éprouver de peur, de sentiment de supériorité, afin de ne plus vous croire autorisés à dominer quiconque ou à brimer quiconque. Seule la peur vous a conduits, en cette vie ou au cours de vos différentes vies, à vous enfermer toujours plus dans l’avidité, la possession, le contrôle de la vie sur cette terre, car en vous aussi le Christ frappe à la porte et vous ne pourrez l’ignorer plus longtemps, si ce n’est en créant en vous des états de souffrance physique ou morale totalement inutiles.

Je vous demande d’essayer d’imaginer qu’au-delà de la prédation, il y a le Christ, il y a la vérité de la vie éternelle, et que ce que je viens vous proposer, au nom de la Confédération et de Marie, c’est de solder tous comptes afin d’être libres et de participer à la libération de l’humanité. Dans l’Amour, il ne peut y avoir de reproches, dans l’Amour acquiescé et inconditionné, il n’y a pas de jugement, quoi que vous ayez fait, mais soyez vrais car vos mensonges ne pourront plus tenir, car vos contrôles ne pourront plus tenir.

N’imaginez en aucune manière pouvoir vous soustraire à la Lumière, changez de regard maintenant et éprouvez la vérité de l’Amour ; cela ne souffre plus aucun délai ni aucun report. Quelles que soient les manigances envisagées, elles ne servent à rien car ce qui vous semble peut-être encore si terrible, selon vos connaissances Lucifériennes, n’est rien, ce n’est que le retour de la Liberté. Il n’y a rien à préserver, rien à anticiper, cela ne servira à rien de vous terrer sous terre ou d’espérer sortir de ce système solaire, cela est impossible et vous le savez.

Alors je m’adresse à vous avec le même Amour et la même intensité : ne soyez pas dupes d’une quelconque hiérarchie au-dessus de vous, fût-elle visible ou invisible, car son temps a été accompli et celui que vous nommez pompeusement « Le grand architecte de l’univers », qui n’est autre que Satan, ne pourra plus bientôt vous donner les moindres précisions ou le moindre apport par vos prières insensées. Alors oui, vous êtes aimés – et je dirais même bien plus que les humbles qui, eux, ont accueilli le Christ –, il n’y a que vous qui avez mis toujours plus de distance avec l’Amour. Vous courez encore après ce qui est vain alors qu’il suffit de vous poser, et comme je l’ai dit, de déposer toutes les armes – de la tromperie, de la guerre, de la séparation –, parce que, comme vous le constatez avec vos moyens modernes, Nibiru est maintenant à portée de vue.

Plus aucun de vos systèmes d’enfermement ou de contrôle ne peut être efficace, parce que le réveil de l’humanité a atteint un point plus que critique et que le jeu a assez duré. Je dirais que vous avez eu toutes les opportunités, dans les manœuvres que vous avez mises en œuvre depuis 2012, pour vous rendre compte de leur inutilité devant la majesté de l’Amour.

Il est temps de vous reconnaître, il est temps de vous voir, le temps est à l’Amour et plus à la division, et encore moins à la séparation. Vous n’êtes tenus par aucune obligation ni par aucun contrat de ce monde, quoi que vous en pensiez. La parole de la Lumière met fin dorénavant à tous ces faux contrats, à toutes ces illusions d’avenir de maîtres du monde que vous ne serez jamais. Soyez maîtres de vous-mêmes et regardez-vous, car je viens siffler la fin de partie.

Celle que vous exécrez pour l’instant, et qui est pourtant votre Mère, Marie, a réussi, avec le concours de l’ensemble des forces posées à la surface de ce sol, de même qu’avec la Confédération Intergalactique, à rétablir la jonction avec l’Éternité pour un nombre important de frères et sœurs humains sur la terre. Plus aucun stratagème ne pourra tenir devant la Vérité, quelle que soit votre intelligence dont vous êtes si fiers, quels que soient vos maîtres, invisibles, qui vous ont promis monts et merveilles, mais ceci n’a qu’un temps, et vous le savez. Alors je ne viens pas vous menacer mais vous tendre mon cœur, pendant qu’il en est encore temps. La même Grâce s’applique à vous.

Le Christ vous l’a redit, ce que vous faites à chacun de vos frères et sœurs sur la terre, c’est à lui que vous le faites. Il vous demande simplement de le reconnaître, de l’accepter, et la Grâce et le pardon de la Lumière agiront en vous de la même façon que ceux d’entre vos frères et sœurs que vous considérez comme négligence, et sans objet et sans intérêt, et vivent pourtant, eux. C’est vous qui avez mis cette distance, qui vous êtes érigés sur un piédestal de maîtres de l’Illusion. Vous pensez manipuler alors que c’est vous qui êtes manipulés.

Je ne viens rien vous faire payer mais je suis prêt à trancher avec délicatesse ce qui vous relie encore à ces puissances obscures qui ne sont que vos propres peurs et vos propres conditionnements. Je vous offre la Vérité, il n’y a aucun prix à payer, ni aucun intérêt, ainsi est la Liberté, ainsi est la Grâce. Je vous invite à rejoindre vos frères et vos sœurs de plus en plus nombreux à vivre la vérité de l’Amour. Ce monde que vous avez cru vous appartenir ne vous appartient pas, alors je dépose en vous – si par un quelconque hasard vous lisez mes mots ou m’entendez –, je vous tends mon cœur et ma main, faites-le tant que cela vous est aisé.

Je m’adresse maintenant à l’ensemble de l’humanité sans distinction : laissez vivre ce qui se vit en votre cœur, ne soyez aucunement troublés par les évènements de ce monde mais soyez réveillés par ce qu’il se passe en votre poitrine, même si vous n’en connaissez pas les mots ni les expressions. L’important n’est pas là mais l’important est ce qui naît en vous, justement. Peut-être qu’il existe en vous une espérance ou une culpabilité, une souffrance, quelle qu’en soit son origine. Le cœur est à la fois votre rempart mais votre certitude, et aussi l’unique Vérité.

Soyez doux envers chacun de vous, soyez aimables, soyez dans le service. Découvrez, tous, la relation authentique au sein de l’Amour. J’en ai fini pour mes mots en ce jour, alors je dépose en vous la radiation de l’Ultraviolet, je dépose en vous le souvenir de votre éternité.

… Silence…

Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes, et j’annonce ainsi, en ce jour, le temps de la Résurrection et le temps de l’Annonce, et le temps de l’Appel. Je salue et bénis chacun de vous, je vous remercie de votre présence, de votre écoute et de votre lecture. Je vous dis à bientôt.


* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Jeu 11 Mai - 20:59 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



METATRON



Ehieh Asher Ehieh.

Vehuiah, Vehuiah, Vehuiah.

… Silence…

Je suis Métatron. Permettez-moi tout d’abord de saluer votre flamme d’Éternité.

… Silence…

Je suis parmi vous ce jour. Installons-nous quelques instants dans la communion du cœur.

… Silence…

Je viens à vous en ce jour, enfants de la loi de Un, pour fêter, en vous, le retour du Christ et l’Appel de Marie. J’accompagne le déploiement de la Lumière sur cette terre, en sa dernière densité qui est vôtre, se révélant en vous, et très prochainement à vos yeux de chair. Les sons du ciel et de la Terre, accompagnés des feux de la Terre et des feux du ciel, vont s’allumer un à un, venant accompagner et célébrer aussi l’Ascension de la Terre et votre libération.

Comme vous le savez, nul ne connaît la date, mais néanmoins ce que nous observons, de là où nous sommes placés, à proximité de vous, nous donne à voir qu’il y a suffisamment d’enfants de la loi de Un qui ont éveillé en eux le Cœur Ascensionnel et ont donc reçu la révélation intérieure du Christ, signant pour nous, comme pour vous, le passage à l’ultime étape, venant révéler la primauté, la vérité et l’éternité de la Lumière en votre monde qui en a été privé depuis tant de temps.

L’ensemble des éléments préalables à l’ultime jeu de cette scène de théâtre sont dorénavant en place. Comme vous l’ont stipulé l’Archange Mikaël ainsi que le Christ, ainsi que Marie, tout est dorénavant accompli et tout a été préparé de la façon la plus minutieuse à ce qui se déroule aujourd’hui sur votre terre. Nul ne connaît la date, mais néanmoins l’ensemble des signes que nous attendions avec vous est aujourd’hui arrivé. Cela signifie qu’en chacun de vous se joue la même chose qu’au niveau de l’ensemble collectif de l’humanité.

La révélation intime et intérieure de Marie, pour nombre d’entre vous, comme plus récemment du Christ, nous laisse envisager une proximité immédiate des évènements décrits en l’Apocalypse de saint Jean, de manière factuelle et non plus vibrale, dans le déroulement de la scène de ce monde.

Souvent, il vous a été parlé de la peur ou l’Amour. Ceci peut être remplacé maintenant par l’équivalent de ce que j’appellerais « l’intérieur » ou « l’extérieur ». Où que vous tourniez vos yeux, tant que vous n’aurez pas tourné vos yeux vers votre cœur, vous serez sidérés et inquiets des évènements de cette terre, mais n’oubliez pas que dès l’instant où votre regard se tourne effectivement et concrètement vers votre Cœur du Cœur, vers l’intérieur, il vous sera alors aisé de vivre que l’extérieur n’est rien, en regard de votre intérieur.

En cet intérieur nommé Cœur du Cœur, en votre demeure, tel que le Christ l’a stipulé, il y a la Vérité, et elle n’est nulle part ailleurs, et surtout pas dans ce qui est visible pour le moment à vos yeux de chair. Dès l’instant où au-delà des particules adamantines et des peuples de la nature, au-delà des vortex dimensionnels de 5ème dimension, le déploiement de la Lumière dans les zones, je dirais, les plus reculées par rapport à la Lumière – au sein de vos grandes villes, au sein de certaines structures nommées étatiques –, va apparaître (je parle d’apparition, c’est-à-dire de visibilité directe de la Lumière), non plus seulement en les lieux privilégiés que vous avez vécus, non pas non plus au sein de vos nuits, ni au sein de vos alignements, ni au sein de vos Théophanies ou de vos Radiances Archangéliques, mais aussi en des endroits totalement inusités et inhabituels, sièges, si je peux dire, des pouvoirs occultes des forces de prédation.

Ceci ne vise pas, comme vous l’a dit Mikaël, à détruire quoi que ce soit, mais bien plus à informer ceux qui se sont détournés de la Vérité, du retour de la Vérité.

Par ma Présence et ainsi que l’a annoncé le Christ, et l’Archange Mikaël, l’impulsion Métatronique – différente de celle qui avait ouvert un premier flux de Lumière entre KI-RIS-TI et votre cœur – va se représenter à nouveau, et ce indépendamment des horaires de Théophanie spontanée qui, je vous le rappelle, concernent les horaires de 17 heures à 0 heure, du lieu où je parle.

La transfixion du cœur, la perforation du péricarde, l’ouverture du chakra du cœur et de la Porte KI-RIS-TI ainsi que de la Porte ER, sera effective. Que le Christ soit accueilli ou pas n’y changera rien. Cette transfixion ou perforation du cœur atteint d’ores et déjà un niveau tel que vous pouvez le percevoir et le vivre lors des Radiances ou lors des Théophanies.

Cette impulsion dite Métatronique ouvre la voie, comme je l’ai dit, à la finalisation de la libération de l’humanité – ceci est maintenant. Cela signifie aussi qu’il n’y a pas de date ultérieure à rechercher concernant l’Appel de Marie. Il vous suffit de sentir l’imminence de cet évènement pour toujours vous tourner encore plus vers le Cœur du Cœur, vers la capacité à disparaître de l’illusion.

Le Feu des Hayot Ha Kodesh rentre en action dès ce soir en diverses parties du monde, et gagnera progressivement, ou brutalement selon l’imminence, l’ensemble des régions de la terre. Cet afflux, visible sous forme de piliers de Lumière Blanche, vous apparaîtra clairement, sans faire appel à aucun sens subtil mais clairement à vos yeux de chair et à votre perception. Les piliers de Lumière, dont certains ont déjà été observés, mais de manière fort rare, vont se généraliser, permettant un accès direct de la Lumière adamantine de façon beaucoup plus intense et profonde que ce qui a été jusqu’à présent.

En vous aussi, la représentation de ce pilier de Lumière se situe entre votre sacrum et le sommet de votre tête. Cette structure, tapissée de Lumière, qui auparavant était nommée la Sushumna, est dorénavant le Canal de l’Éther, parfaitement perméable entre le sacrum et la tête. Que vous en ayez vécu les activations précédentes ou pas, que vous en ayez vécu les étapes préalables (Onde de Vie, Couronnes radiantes), importe peu.

Un pilier de Lumière va donc être disponible pour chacun de vous. Ceci correspond à la mise en branle collective de la Merkabah interdimensionnelle personnelle, quelle que soit votre destination, si je peux dire.

Il existera donc, en dehors de l’aspect visuel de ces piliers de Lumière en certains lieux de plus en plus nombreux de la terre, une perception claire de ce qui se déroule en votre dos, entre le sacrum et la tête. D’ailleurs, depuis le début des Radiances Archangéliques, nombre d’entre vous, tel que nous l’avons vu et observé, ont vécu le réveil du Feu de l’Éther, non plus seulement en différents endroits précis de l’alchimie de la Lumière nommée le Feu Vibral, sur les Portes ou les Étoiles, mais directement maintenant au niveau du sacrum, impulsant le retournement de la matière vers l’Esprit et impulsant la transsubstantiation de votre corps physique en corps d’Éternité – je le répète, quelle que soit votre destination.

Les conseils donnés par le Christ en ce qui concerne le « veillez et priez » est bien sûr encore plus d’actualité. Il existe toutefois, par la généralisation de ce Feu Igné, comme cela a été dit aussi dans les conseils donnés par Mikaël, un besoin de se ressourcer, d’intégrer ce qu’il va se manifester ou se manifeste déjà, comme je l’ai dit, pour certains d’entre vous. Cette intégration du Feu Igné dans le sacrum, et entre le sacrum et la tête, est possible dans les lieux dits naturels, loin de toute source électromagnétique liée à l’organisation de vos villes. C’est en la nature, et pour d’autres en votre lit, que se réalisera cette perception et cette activation de la colonne de Lumière.

Cette colonne de Lumière s’étend donc entre la tête et le sacrum, venant compléter la première impulsion Métatronique ayant eu lieu voilà déjà quelques années, partant de KI-RIS-TI et rejoignant le chakra du cœur à l’avant. Il y a donc réalisation, en votre corps, de la croix Christique. Cette croix Christique est située donc sur un plan sagittal, entre le haut et le bas, l’avant et l’arrière.

Dès que cette colonne de Lumière sera installée en vous et perçue en vous, à ce moment-là l’Archange Uriel interviendra, cette fois-ci pour favoriser l’ultime retournement, de l’extérieur vers l’intérieur, de la gauche vers la droite et de la droite vers la gauche, de l’avant vers l’arrière et de l’arrière vers l’avant. Cela pourra induire, non de manière constante mais de manière assez régulière, chez un nombre assez d’important d’humains incarnés, un basculement de la conscience qui se fera, si je peux dire, en toute conscience, où vous aurez littéralement l’impression – et cela ne sera pas qu’une impression – de vous retourner à l’intérieur de vous-mêmes. C’est ce retournement à l’intérieur de vous-mêmes, de 90 degrés ou 180 degrés vers la gauche ou vers la droite, de votre conscience, qui mettra en quelque sorte en pleine activité votre Merkabah interdimensionnelle personnelle.

J’attire votre attention que ce mouvement de l’énergie, de la conscience et de la vibration, ne correspond, pour l’immense majorité d’entre vous, à rien qui ait pu être vécu jusqu’à présent. Toutefois le seuil de densité de la Lumière adamantine présente sur terre permet maintenant de réaliser mon ultime œuvre au travers des piliers de Lumière entre le ciel et la Terre, entre votre sacrum et votre tête, permettant le redressement de l’axe de la Terre qui surviendra après l’arrêt de la rotation de celle-ci.

Je vous invite, quand cela se produira ou se reproduira en vous, à laisser votre conscience basculer avant de disparaître à l’intérieur de vous-mêmes. C’est ainsi que sera réalisé l’allumage, cette fois-ci, de la Merkabah interdimensionnelle collective, qui deviendra elle aussi visible après l’Appel de Marie ou durant l’Appel de Marie.

La multiplication des piliers de Lumière, en vous comme sur la Terre, signera aussi sur l’écran de ce monde et sur ce qui est à vivre et à voir, les évènements prophétisés depuis longtemps, et ce pas seulement dans l’Apocalypse de saint Jean mais dans l’ensemble des prophéties en quelque lieu et en quelque culture de cette planète.

L’impulsion Métatronique d’établissement des piliers de Lumière aura lieu vraisemblablement le 8 mai à 8 heures du matin, de là où je parle. Ne vous attendez pas tous à vivre ce retournement ultime de la conscience dans votre corps. Ceux d’entre vous qui toutefois commenceront à le vivre, soit ce jour-là, soit dans les jours suivants, soit dans les semaines suivantes, doivent veiller à s’hydrater correctement, à se baigner ou à se doucher fréquemment, à augmenter la proportion de liquide que vous absorbez quotidiennement d’au moins 50 %, afin de faciliter le processus lié à mon impulsion mais aussi, bien sûr, au Feu Igné et à la présence du Christ.

J’invite donc chacun de vous à être attentif aux signes de votre corps. Le signe essentiel de l’installation de ce pilier de Lumière se fera par une sensation au niveau des Portes postérieures situées au niveau du sacrum, et aussi au niveau de KI-RIS-TI, et aussi au niveau de l’Étoile OD et du point ER central de la tête. Quand vous sentirez ou percevrez, quel que soit le type de perception, le sacrum, la Porte KI-RIS-TI, l’Étoile OD ou l’Étoile ER, quelle que soit la perception, vous saurez alors que votre énergie, votre conscience, est prête à se retourner de manière définitive afin d’œuvrer au sein de la Merkabah interdimensionnelle, non plus personnelle mais collective.

De par le processus conjoint auquel vous a appelés Marie, et nommé Théophanie ou communion de cœur à cœur, cela permettra en quelque sorte de mailler la Terre avec les lignes multidimensionnelles de la Liberté, tel que cela vous a été expliqué en ce qui concerne les lignes sacrées reliant les villages elfiques. Ceci sera réalisé non plus d’un village elfique à un autre mais directement entre vous, ou tout au moins certains d’entre vous, mais aussi directement avec les piliers entre le ciel et la Terre. À cet instant-là, le cloisonnement de la conscience, pour ceux qui vivent cela, volera en éclat. Il n’y aura plus aucune limite à la perception, il n’y aura plus aucun enfermement, quel que soit le moment de l’Appel de Marie par rapport à ce processus.

Ainsi vous éprouverez, pour ceux d’entre vous qui le vivent, un appel, et, avant l’Appel de Marie, vous permettra de vérifier par vous-mêmes, si je peux dire, que tout est Un et que vous êtes reliés au sein de l’Amour et de la Liberté, les uns aux autres, et que rien ne peut plus être séparé pour ceux d’entre vous qui le vivront avant l’Appel de Marie.

J’insiste encore une fois : dès l’instant où votre sacrum – et non plus les Portes latérales ou supérieures et inférieures du sacrum, qui ont déjà été activées depuis de nombreuses semaines pour nombre d’entre vous, mais bien le sacrum en lui-même et la partie centrale du sacrum – sera activé, donnant lieu à des perceptions différentes pour chacun, cela sera donc le témoin, pour vous, de l’imminence de votre basculement ultime de conscience. Je ne parle pas, par là, de disparition de ce plan mais d’installation visible à vos yeux et aux yeux de tous de votre corps d’Êtreté, se manifestant sous forme, pour celui qui vous voit, d’une disparition au sein de la Lumière Blanche, effaçant les contours de votre forme et diluant vos expressions par la béatitude que cela provoquera.

En fonction de l’approche de Nibiru et de la résonance de la Terre, appelée chant du ciel et chant de la Terre, vous constaterez que vous serez toujours plus nombreux à être reliés par l’Amour et la Liberté, les uns aux autres, où que vous soyez sur cette planète. Cela pourra se traduire dans un premier temps par un sentiment d’encombrement d’informations, de surcharge si je peux dire, des informations arrivant jusqu’à vous, issues de frères, de sœurs, ou des peuples galactiques, qui jusqu’à présent ne pouvaient pas êtres vécues. Cela traduit aussi, au-delà de la signification finale pour l’ensemble du collectif humain, pour vous individuellement, une capacité toujours plus grande à vivre avec Marie, avec le Christ, avec Mikaël et avec la Lumière, faisant de vous non pas un interlocuteur privilégié, en aucune manière, mais bien plus un être responsable et autonome vis-à-vis de sa Lumière et de l’Éternité qui est retrouvée.

Bien sûr cela se traduira, tant que le corps physique sera encore présent, pour ces humains-là, par des mécanismes physiologiques totalement méconnus, impliquant des modifications importantes, voire extrêmement importantes, de toutes les fonctions physio-psychologiques de votre présence au sein de l’éphémère ; votre regard sera nouveau, votre énergie vitale sera magnifiée et sublimée par le Feu Vibral. À ce moment-là, vous deviendrez littéralement radioactifs. L’irradiation de Lumière qui émanera de votre présence nouvelle au sein de l’Éternité en conscience – et malgré ou grâce à ce corps physique –, permettra de réaliser l’objectif identique que ceux des piliers de Lumière entre le ciel et la Terre, c’est-à-dire la fusion du ciel et de la Terre célébrant l’Ascension de la Terre et votre libération.

Ceci, bien sûr, ne se passera pas uniquement pendant l’Appel de Marie mais durera après, durant la période finale de transition, où que vous soyez. Cela vous permettra, si vous demeurez sur l’atmosphère de cette terre, d’œuvrer pour aider, servir et guérir ceux d’entre vous qui erreront en quelque sorte entre deux mondes, entre l’illusion et la Vérité.

Les modifications survenant à ce moment-là, dans votre physiologie comme dans votre psychologie, ne laisseront aucun doute quant à ce qui est vécu, quels que soient les troubles consécutifs à cela, si toutefois il en existait. Rappelez-vous que dans ces moments-là la nature, les nuits, les Théophanies, vous seront offertes au centuple, vous permettant en quelque sorte de digérer et d’irradier cette nouvelle intensité de Lumière. Vous deviendrez rayonnants, quoi que vous fassiez, quoi que vous vouliez, et ce rayonnement prendra le dessus, si je peux dire, sur vos fonctionnements habituels existant avant ce moment-là. Il vous semblera peut-être à certains moments que même vos mots sortant de votre bouche ne sont pas vos mots mais le souffle de l’Esprit. Il vous semblera, en touchant, que cela soit un humain, un végétal, un animal, qu’il y a une effusion d’énergie – de Feu – émanant de vous et se dirigeant vers l’objet ou le sujet que vous touchez.

Ainsi vous essaimerez à votre tour la Lumière sur cette terre, vous irradierez du Feu de l’Esprit, vous irradierez le Chœur des Anges et votre dimension d’Éternité à qui veut bien l’accueillir, à qui veut bien le reconnaître, sans effort, sans demande et sans intention, simplement par votre présence et votre accueil.

Ce processus de pilier de Lumière, en vous, peut s’accompagner ou non du Christ en vous, peu importe, même s’il y aura souvent conjonction de la révélation du Christ intérieur avec cette irradiation de Lumière et donc l’installation de ce pilier de Lumière.

De toute façon, quelles que soient à ce moment-là vos interrogations, parce que vous vous doutez bien que nombre de frères et sœurs de votre humanité qui ne sont au courant de rien, et qui sont donc les derniers à vivre les processus, n’auront pas besoin d’explications non plus, ni de points de référence pour comprendre ce qui est en train de se vivre, parce que la Joie, la Paix et le sentiment d’étrangeté et de merveilleux prédominera sur tout le reste de vos vies.

N’oubliez pas que la meilleure façon de favoriser, si cela vous concerne, les piliers de Lumière, est de tourner votre regard vers l’intérieur, de veiller, de prier, et de tourner votre conscience au Cœur du Cœur, en votre demeure, comme l’a dit le Christ.

Ces piliers de Lumière devront être un certain nombre. Je ne vous donnerai pas le nombre car il vous renverrait à un certain nombre d’hypothèses émises et citées dans la Bible, qui ne correspondent pas tout à fait à ce qu’en ont compris les exégètes et les théologiens.

Quand le nombre de piliers de Lumière aura atteint un certain nombre et une certaine densité, quel que soit, par rapport à cela, l’Appel de Marie, qu’il soit consécutif ou antérieur, permettra alors de vérifier par vous-mêmes que vous êtes libres et libérés, quelle que soit votre destination, quelle que soit votre survie ou pas en ce monde, en la période consécutive à l’Appel de Marie.

L’ensemble des structures vibrales – correspondant comme vous le savez à votre corps d’Êtreté, en particulier au niveau du tétrakihexaèdre du cœur comme sur l’ensemble des Portes et Étoiles de votre corps – permettront alors de vivre en toute lucidité votre corps d’Êtreté, que le corps physique soit présent ou qu’il ait été transsubstantié dans la Lumière. Vous serez, ou pas, présents à la surface de cette terre, cela ne fera aucune différence.

Nombre d’entre vous seront appelés à rejoindre certains peuples galactiques, soit pour demeurer ici et œuvrer dans le sens du service après l’Appel de Marie, ou alors pour être d’emblée libérés, n’ayant pas à cheminer au sein des Cercles de Feu ni sur l’atmosphère de cette terre en régénération qui, je vous le rappelle, passe de la 3D, elle, à la 5D, mettant fin à l’existence carbonée.

Les piliers de Lumière de vos corps, quand ils seront installés, vous permettront tout cela et bien plus encore. L’histoire de votre personnage, de votre vie, de vos vécus antérieurs au sein de cette vie, s’effaceront peu à peu de vous et laisseront la place à votre véritable Éternité, que le corps soit là (physique), ou pas.

Si vous avez à vivre cela, rappelez-vous mes quelques conseils : la nature, l’eau, l’hydratation, le lavage des mains et des pieds, permettra de faciliter en quelque sorte cette forme de transition. Rappelez-vous aussi que vous n’avez pas tous, même libérés vivants, à vivre ce processus, mais qu’il concerne certains frères et sœurs humains dans cette période.

Quand le nombre de densité, que cela soit les piliers de Lumière entre le ciel et la Terre ou en vous, sera atteint, alors vous constaterez l’apparition dans votre ciel de Nibiru, et donc l’Appel de Marie sera vécu peu ou prou avant ou après, ou pendant, la période de visibilité de Nibiru. Nul ne connaît la date mais cela est inscrit dans un futur qualifié de proche.

La notion de temps deviendra élastique, réellement et concrètement. Certains d’entre vous auront l’impression de vivre des journées de trente heures et d’autres des journées de dix heures, tout en étant soumis aux mêmes levers et aux mêmes couchers de soleil. Votre conscience deviendra alors éternelle et donc indépendante des cycles jour-nuit. Cela se traduira certainement, au-delà des disparitions, pour nombre d’entre vous qui seraient porteurs de ce processus, par une diminution, voire une disparition, du fait de son inutilité pour ces êtres-là, de ce que vous nommez le sommeil, mais aussi des autres besoins physiologiques, que cela soit la nourriture, que cela soit les besoins habituels normaux de tout organisme vivant en ce monde, seront profondément limités. Cela ne veut pas dire que votre métabolisme ralentit mais bien plus que votre vie n’a plus besoin de nourrir ce métabolisme-là, car la Lumière s’en occupe.

Les processus mystiques, les charismes divers et variés, deviendront de plus en plus présents à la surface de cette terre, non plus seulement chez ceux qui sont porteurs de cette colonne de Lumière, mais chez beaucoup de frères et sœurs humains. Veillez aussi à être attentifs, si vous avez l’opportunité d’écouter des enfants, avant 14 ans et surtout avant 7 ans, d’être attentifs à ce qu’ils manifesteront durant cette période, parce que, vous vous en doutez bien, ceux-ci sont beaucoup plus perméables même, je dirais, qu’un Libéré Vivant, n’ayant pas les structures bloquantes qui existent dans cette 3ème dimension puisque la structure mentale n’est pas encore verrouillée en dessous de cet âge-là.

Regardez aussi les animaux. Quand je dis animaux, je parle surtout dans un premier temps du peuple des oiseaux qui sera le plus prompt, si je peux dire, à réagir à la bonne nouvelle. Les mouvements des oiseaux, les chants des oiseaux, prendront alors une tonalité profondément différente. Le comportement des oiseaux vous semblera aussi totalement inhabituel. Les messagers de la Lumière représentés par certains oiseaux viendront chez vous ou devant chez vous. Ils vous approcheront dans la nature. Ne soyez pas surpris mais bénéficiez à ce moment-là aussi de la Théophanie, et vous constaterez que la Théophanie ne concerne pas seulement les consciences humaines mais aussi les consciences animales et surtout, dans un premier temps, le peuple des oiseaux.

Vous êtes invités, en cette période, que vous abritiez un pilier de Lumière en vous ou pas pour le moment, à vous alléger. Je ne parle pas de votre poids, je parle simplement de votre conscience. L’allègement n’est pas un travail, ni un effort, ni une quelconque compréhension, mais simplement une volonté permanente, si je peux dire, une tension vers votre cœur et vers rien d’autre. Mettez l’Amour devant, disait le Commandeur, mettez l’Amour derrière, mettez l’Amour dedans, dehors, à gauche, à droite, en haut, en bas. Ainsi, vous faciliterez l’ultime retournement – ou basculement, plus exactement – de votre conscience vers l’Éternité.

Le plus souvent, pour ceux qui sont porteurs de la colonne de Lumière, le basculement de la conscience se fera dans le sens horaire, de 90 ou 180 degrés, comme si vous vous retourniez à l’intérieur de vous-mêmes. Rappelez-vous que cela signifiera votre connexion, non seulement à votre Merkabah interdimensionnelle personnelle mais surtout à la Merkabah interdimensionnelle collective, et vous donnera donc accès, comme je l’ai dit, à l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, permettant d’échanger, d’entrer en relation, de communiquer avec ces peuples-là, avec une grande aisance.

Ce qui signifie aussi que diverses voix s’élèveront dans le monde parmi ces porteurs de Lumière, en tant que médiateurs de la Source, appelant à la rédemption. Il ne s’agit pas de faux prophètes, il s’agit simplement des éveilleurs et des témoins des derniers jours. Ils vous appelleront, parfois avec des mots différents selon leur culture et leur origine, à la repentance, à la rédemption, et à la reconnaissance de la Lumière et de l’Amour. Ce mouvement, nous l’espérons et nous le savons déjà par anticipation, sera comme une épidémie, ou une pandémie, touchant de proche en proche et de loin en loin de plus en plus de consciences, tout ceci durant le laps de temps entre maintenant et jusqu’à l’apparition des chants du ciel et de la Terre, de la visibilité de Nibiru et de l’Appel de Marie.

Je ne peux pas vous donner une durée, je peux simplement vous donner l’heure de début du processus, comme je l’ai dit, c’est-à-dire le 8 mai à 8 h du matin, en horaire de là où je parle.

Toutefois, et certains d’entre vous l’ont peut-être pensé, cela avait été annoncé, les Radiances Archangéliques seront achevées – et non pas les Théophanies –, à la dixième séance au plus tard. Cela vous laisse un laps de temps correspondant aux trois semaines restantes du mois de mai, et ainsi que la première semaine de votre mois de juin, pour peaufiner et régler ce qui est à régler en vous de façon prioritaire. Je vous rappelle que cela n’appelle pas un travail de compréhension ou d’éclaircissement par le mental, mais exclusivement une sortie, justement, de toute volonté de compréhension, d’explication ou de questionnement.

L’intériorité, ou si vous préférez le changement de polarité de votre personnalité que l’on pourrait nommer introversion, deviendra beaucoup plus importante que l’extraversion. Vous deviendrez des êtres intériorisés, même pour le plus extériorisé d’entre vous. Cela vous permettra de constater à l’intérieur de vous-mêmes cette alchimie finale qui se déroule, et d’être le plus efficient possible si vous êtes porteurs de ce pilier de Lumière, afin d’être un être irradiant d’Amour, et devenant vous-mêmes un pilier de Lumière irradiant d’Amour, préoccupé uniquement par cette joie et par cette béatitude.

Vous constaterez alors que si vous acceptez ce qu’il vous est proposé, plus aucune des contingences matérielles, qu’elle soit d’ordre physique, qu’elle soit d’ordre sociétal, qu’elle soit d’ordre familial, ne pourra plus vous affecter. Vous comprendrez alors aisément que toutes les solutions sont en vous, comme cela a toujours été dit, vous rendant alors non seulement libres, mais comme je l’ai dit, autonomes en totalité.

Repose alors sur vos épaules une responsabilité : la responsabilité de l’Amour, la responsabilité de la Vérité et la responsabilité de l’annonce faite au monde. Cette annonce ne doit pas faire état de manière abusive à une quelconque fin de ce monde et de cette dimension, mais uniquement à l’apparition de l’Amour. Osez alors proclamer et déclamer l’Amour, manifestez votre Amour face à chaque chose, à chaque objet, face à chaque situation comme face à chaque personne avec la même intensité et la même régularité. De toute façon, il sera extrêmement difficile de résister à cela. L’élan d’Amour et l’impulsion Métatronique vous feront littéralement aimer tout ce que vous croiserez, tout ce que vous rencontrerez, faisant fi de toute contingence personnelle ou de toute réticence liée à la personne ou à l’histoire.

D’autres mesures vous seront préconisées, je pense en particulier à ce que vous communiquera Hildegarde de Bingen concernant une potion permettant de faciliter l’installation, soit du pilier de Lumière, soit du Christ en votre cœur, en votre demeure. Il y en aura d’autres, données aussi je pense par le Commandeur des Anciens au moment où il s’exprimera. Le plus important, quelles que soient ces aides qui vous seront dévoilées, sera bien sûr le mouvement de votre conscience et l’acceptation de votre conscience, qui est un préalable à tout le reste.

… Silence…

J’en ai terminé avec ce que j’avais à vous délivrer. Permettez-moi à mon tour d’installer avec vous une Théophanie – avec mes spécificités – en cet instant, où que vous soyez, quel que soit le moment où vous lirez ou entendrez mes mots et ma Présence.

Ehieh Asher Ehieh.

… Silence…

Je suis Lord Métatron. En l’Amour de l’Un, je vous salue. Au revoir.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano

Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Mar 16 Mai - 21:54 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



ANAËL

Questions/ Réponses 1



Je suis Anaël Archange. Bien-aimés enfants de la loi de Un, je salue votre éternité, et la Paix. Permettons-nous tout d’abord, tous ensemble, de vivre un moment de communion, de cœur en cœur.

… Silence…

Bien-aimés, me voici avec vous afin de répondre à vos questionnements concernant les processus qui sont enclenchés maintenant depuis deux mois. Ainsi je me propose, au travers de vos interrogations, de fournir des éclaircissements mais aussi des précisions qu’il vous serait utile d’entendre et d’avoir, pour vivre, je dirais, avec plus de tranquillité, ce qui est à vivre sur cette terre. Alors, je vous écoute.

Question : lors des Théophanies, en dehors des sensations au niveau de la poitrine, le son que je percevais à l’oreille gauche est désormais à l’oreille droite, et un nouveau son est apparu à l’oreille gauche, comme des cloches. À quoi cela correspond-t-il ?

Bien-aimé, le passage d’un côté à l’autre n’a pas la même signification qu’auparavant. En effet, il vous avait été stipulé que le son de l’âme, le Nada, était entendu à l’oreille gauche. L’oreille droite était, avant votre ouverture, en liaison avec ce que vous pouviez nommer, à l’époque, les désincarnés. Aujourd’hui il n’en est rien. Le son passe de gauche à droite et de droite à gauche, devient bilatéral. Le son entendu dans l’oreille droite correspond au chant de l’Esprit dorénavant, il n’y a plus de place pour un quelconque désincarné ou, si vous préférez, une quelconque place pour ce qui est de nature astrale.

Ainsi donc les Théophanies, le Cœur du Cœur, les communions, vous amènent à percevoir effectivement, pour certains qui ne l’avaient pas encore vécu, un changement de tonalité et de fréquence du son entendu à gauche ou à droite. Ce son devient effectivement plus cristallin et il est le dernier son avant d’entendre le Chœur des Anges, et aussi l’Appel de Marie, mais aussi les sons du ciel et de la Terre.

Il existe donc, vous vous en doutez bien, au niveau de la Théophanie, un processus de montée vibratoire mais aussi d’éclaircissement de la Supraconscience au sein de votre conscience éphémère. Cela se traduit, bien sûr, par ce marqueur qui est le Nada ou son de l’âme, qui devient effectivement plus aigu, si vous préférez, et en tout cas plus cristallin et plus identifiable. N’oubliez pas qu’il y a dans ces moments-là aussi, au décours des Théophanies, la possibilité de méditer ou de porter sa tension et son attention vers le son entendu ; ceci fait d’ailleurs partie de certaines formes de yoga. Voilà ce que je peux en dire.

Il est donc tout à fait normal que vivant le Cœur du Cœur, vous rapprochant donc de l’Infinie Présence au cours de ces Théophanies, se manifestent en vous ces perceptions de sons et de tonalités différentes et aussi d’autres processus qui, je vous le rappelle, commenceront de manière étalée, progressivement ou brutalement, pour un nombre toujours plus grand d’entre vous, concernant ce qui a été nommé « piliers de Lumière » et dont la vocation première, au-delà de ce qui a été stipulé par Lord Métatron, est avant tout de relier les trois étages, corps-âme-esprit, au sein de la même unité, se traduisant, si vous ne l’avez pas encore constaté, au cours des Théophanies, par des sensations nouvelles, si je peux dire, non pas au niveau des Portes mais bien spécifiquement au centre du sacrum.

Certains d’entre vous sont amenés à percevoir cette colonne de Lumière sous forme des canaux existants et préalables ayant été décrits depuis fort longtemps, c'est-à-dire la Sushumna, Ida et Pingala. Ces trois forces, séparées jusqu’à présent, sont réunies au sein du même canal, tapissé de particules adamantines depuis fort longtemps. En fait, dès l’instant où vous avez vécu l’ouverture de la Couronne de la tête, petit à petit, au fur et à mesure de ces années, ce canal médian de la colonne vertébrale s’est tapissé de particules adamantines afin de permettre la remontée de l’Onde de Vie, si celle-ci est remontée pour vous. Toutefois, la mise en place de la Théophanie et le vécu de celle-ci, vous amène progressivement à conscientiser aussi cette partie de votre corps, quel que soit l’état vibratoire antérieur, quels que soient les vécus antérieurs. Il s’agit donc bien d’un retour au centre et d’un retour à l’Éternité.

La colonne de Lumière située en votre dos n’est rien d’autre que la Sushumna, recouverte de Lumière authentique et évitant donc les écueils bien connus de l’éveil de la Kundalini qui s’accompagnait systématiquement, je vous le rappelle, de l’apparition dans votre dos, en général, d’une entité nommée Archontique, venant vous chevaucher et vous faire croire que vous étiez libres. L’éveil de la Kundalini d’aujourd’hui n’est pas vraiment l’éveil de la Kundalini d’auparavant, puisque justement le canal médian nommé Sushumna est recouvert de particules adamantines, que cela soit dans le sens de la descente de l’Esprit saint ou de la remontée de l’Onde de Vie, perméabilisant le canal et évitant justement que les forces serpentines liées à Ida et Pingala ne puissent prendre le pas sur l’axe central.

… Silence…

Autre question.

Question : durant certaines Théophanies, le cœur ne se manifeste pas mais, à sa place, se présente un énorme espace vide. Est-ce un défaut de positionnement ?

Cela ne correspond absolument pas à un défaut de positionnement. La perception du chakra du cœur est plus manifeste, bien sûr, chez ceux d’entre vous qui ont vécu les processus nommés vibraux, les processus des Noces Célestes essentiellement. Ceux d’entre vous qui, aujourd’hui, vivent ces Théophanies et n’ont pas la perception claire de ce qui est nommé Cœur Ascensionnel ou chakra du cœur, ou encore Couronne radiante du cœur ou Couronne de Feu Igné, percevront simplement le mouvement de la conscience qui débouche effectivement sur un espace semblant de plus en plus vaste, qui n’est que l’antichambre, si je peux dire, de l’Infinie Présence, et ce, sans un mécanisme énergétique couplé, ni même Vibral. Il s’agit alors directement d’un processus touchant exclusivement la conscience mais n’ayant pas encore d’effet, si je peux dire, sur la corporéité.

Il existe donc un travail réel qui est, bien sûr, au niveau du vécu, profondément différent pour chacun de vous selon l’antériorité, si je peux dire, de ce qui a été mené en vous durant votre vie, et plus particulièrement depuis les années des Noces Célestes, c'est-à-dire 2008 et 2009.

… Silence…

Je précise, avant de demander la prochaine question, que de la même façon qu’il y a quelques années, les intervenants qui communiquaient avec vous étaient accompagnés de l’Esprit du Soleil et du Chœur des Anges, aujourd’hui, depuis l’intervention de Métatron, il est désormais possible, lors de nos interventions, de réaliser spontanément une Théophanie en chacun de vous, que cela soit à l’écoute, que cela soit à la lecture. Il existe donc un potentiel nouveau, réel et concret, de la conscience éphémère à se retourner avec plus d’aisance et de facilité, comme vous l’a expliqué Métatron, en la conscience nommée Supraconscience ou Infinie Présence, dégageant la voie, si je peux dire, à la liberté de votre conscience.

Question suivante.

Question : pendant la canalisation du Christ, une grande couronne de flammes était au-dessus de ma tête et au centre de la couronne, l’immensité. Est-ce une manifestation de l’Esprit ?

C’est plutôt une manifestation de l’accès à ta Supraconscience. Comme je l’ai dit, les Théophanies s’accompagnent et s’accompagneront de manifestations de plus en plus présentes pour ceux qui les vivent. L’activation de la Couronne de la tête est particulière, si elle se présente lors d’une Théophanie. Si vous avez bien observé, il existe une forme de perception tout à fait différente au niveau de la Couronne de la tête, traduisant justement ce que j’ai exprimé, à savoir l’alchimie entre les trois étages, physique, celui de l’âme et celui de l’Esprit, représentés effectivement à la fois par le sacrum, à la fois par le cœur, et à la fois par la tête.

… Silence…

Autre question.

Question : pourriez-vous développer sur l’action d’Uriel dans les processus à venir ?

Bien-aimé, je pense que prochainement, Uriel aura l’occasion de s’exprimer, cela est de son ressort, mais il me semble que Lord Métatron vous a donné déjà des éléments. Le premier de ces éléments est le basculement de la conscience, préalable à son retournement. Cela vous a été expliqué à travers la réalisation de la croix au sein de votre corps physique, tracée entre le pilier de Lumière et ce qui est nommé le chakra du cœur, en son centre, et la Porte KI-RIS-TI. Cela vous donnera à vivre ce basculement de la conscience qui, effectivement, est accompagné par l’Archange Uriel. Je vous rappelle que l’Archange Uriel est l’Archange du Retournement. Il est aussi celui qui correspond à la Lumière Blanche de l’Unité, sensiblement différente de celle de Gemma Galgani. Toutefois, c’est en réalisant cette Unité en vous, entre la conscience éphémère et la conscience éternelle, que se réalise votre Libération.

Le positionnement de la conscience ordinaire permet effectivement de voir devant soi, et non pas tout autour de soi. Le basculement de la conscience à 90 ou 180 degrés dans le sens horaire, tel que défini par Lord Métatron, est le moyen qui vous est fourni, à travers la Théophanie et l’activation des ultimes structures concernant votre corps d’Êtreté, d’entrer en manifestation et en perception au sein même de votre conscience éphémère qui s’éteint et se dissout.

… Silence…

Question suivante.

… Nous n’avons plus de questions écrites.

Il vous est bien évidemment loisible d’utiliser votre voix.

Question : il y a un an, au village des elfes, près d’un gros arbre, j’ai senti, au niveau du dos, à la racine des ailes, comme de la Lumière qui sortait en un immense tube qui a englobé l’arbre et moi et je me suis sentie projetée dans l’arbre. Il y a eu une communion de cœur à cœur avec l’arbre.

Je profite de ton témoignage, et je t’en remercie, pour dire les choses suivantes. Il vous avait été expliqué, il me semble, par Snow, voilà de nombreuses années, qu’il y avait la possibilité, au travers des arbres, de vivre un certain nombre de processus qui sont effectivement ce que tu as nommé une communion de cœur à cœur, et une délocalisation de la conscience de l’un et de l’autre. Aujourd’hui les arbres, vous vous en doutez bien, sont les premiers piliers de Lumière, adossés à de la matière, qui sont apparus sur cette terre, comme cela vous a été expliqué par le Commandeur, dès l’instant où les peuples de la nature se sont rendus, en quelque sorte, visibles à votre conscience.

Aujourd’hui les choses sont un peu différentes. Il vous a été demandé, effectivement, d’être dans la nature, et si possible là où il y a des arbres. Si vous, aujourd’hui, vous placez votre dos contre le tronc de l’arbre, alors à ce moment-là vous sentirez un certain nombre de processus de la conscience et énergétiques, correspondant au transfert du pilier de Lumière de l’arbre en votre pilier de Lumière. Il existe donc une réelle capacité des arbres, aujourd’hui, et surtout ceux à feuillage caduc, et effectivement, si vous avez la chance de connaître un arbre-maître, celui-ci est le plus à même de vous transférer l’information de la colonne de Lumière tel que l’a spécifié hier Lord Métatron. Je vous invite donc à expérimenter par vous-mêmes ce qu’il se produit dorénavant, et qui sera nécessairement différent de ce que vous aviez pu vivre voilà encore quelques mois ou quelque temps.

… Silence…

Autre question.

Question : lors de la canalisation de Métatron, j’ai senti sur mon flanc droit comme un serpent blanc-laiteux. Cela a-t-il une signification ?

Oui bien-aimée. Cela correspond à une transmutation d’engrammes sombres – le serpent –, mais celui-ci, comme tu le dis, était blanc, il était sur ton flanc droit, et il correspond donc à une cristallisation émotionnelle liée à un vécu traumatisant du passé où certaines entités ont nourri, en quelque sorte, se sont nourries de cette blessure qui était présente en toi. Le fait de voir le serpent blanc du côté droit, au niveau du flanc droit, signe l’éradication d’un engramme émotionnel lié à une blessure importante vécue dans ton passé et qui limitait, si je peux dire, ton énergie et ta conscience.

Il en est de même et il en sera de même lors des Théophanies spontanées ou programmées, lors aussi de nos interventions, où tout ce qu’il peut rester de résiduel, de résistance, vous le verrez aussi sortir de vous. Cela s’appelle « nettoyer sa maison ». Aucune entité de quelque nature que ce soit, fût-elle astrale, fût-elle Archontique, ou une entité simplement liée à une mémoire et incrustée, si je peux dire, dans vos champs énergétiques, parfois depuis fort longtemps, et qui n’avait pas jusqu’à présent, quelles que soient vos vibrations, la possibilité de s’évacuer en tant que phénomène résiduel, se trouve aujourd’hui évacuée. Je vous préviens donc par là que nombre d’entre vous vont voir littéralement sortir d’eux un certain nombre de choses qui n’avaient pas été vues, ni perçues, ni conscientisées. C’est ainsi que le Christ lave vos robes.

… Silence…

Si cela se produit lors d’une Théophanie, pour vous, de voir quoi que ce soit, laissez s’évacuer ce qui s’évacue. Je vous le rappelle, vous n’avez besoin ni de compréhension ni de rattacher cela à un évènement précis mais simplement, comme cela a été dit, de traverser cela et de laisser la Lumière agir et être. Ne vous saisissez de rien, dans ces moments-là, contentez-vous d’être l’observateur neutre qui constate, voit et traverse, et qui ne sera plus affecté par certains engrammes, certaines habitudes, certaines blessures, ou certaines… le terme « possession » est fort, mais certains parasitismes qui ne sont pas nécessairement liés systématiquement à des entités, mais en tout cas, à des phénomènes mémoriels ou des liens d’attachements passés, présents ou futurs, qui sont encore présents.

… Silence…

Le Christ vous a dit qu’il était à l’intérieur de vous et qu’il est venu comme un voleur dans la nuit pour un nombre restreint, mais chaque jour plus important, de frères et de sœurs humains sur cette terre. Ainsi donc, quand le Christ est là, il est accueilli, mais au préalable votre demeure, votre temple, et l’ensemble de vos structures subtiles, mais éphémères, doivent être lavées de toute souillure. C’est exactement ce qu’il se produit dorénavant et se produira de plus en plus avec les Théophanies.

Rappelez-vous que dans ces conditions qui se produiraient pour vous, il n’y a pas à engager ni explications ni compréhension, cela je viens de vous le dire, mais surtout de ne pas rentrer dans une quelconque dualité de combat, de réaction ou d’opposition. Car sinon, si vous faites cela, vous vous démontrez à vous-mêmes que vous êtes encore inscrits au sein de la personne et tout simplement, de l’ego. Seul celui qui reste aligné en la Lumière et en le cœur, qui peut être le témoin et l’observateur de ce qui s’élimine, et qui demeure dans la Théophanie, est libre. Celui qui réagit à ce qui est vu, alors il n’est pas libre, il est encore inscrit dans le fonctionnement de la dualité de ce monde. Le marqueur essentiel de votre liberté a toujours été et sera toujours de plus en plus présent : il s’agit de la Joie, de la béatitude et de la tranquillité intérieure.

… Silence…

Autre question.

Question : à quoi correspond le rituel de se laver les mains et les pieds ?

Bien-aimée, le lavement de pieds te renvoie, bien sûr, au lavement de pieds des apôtres par le Christ ; il en est de même pour les mains. Se laver les mains et les pieds est un acte, avant tout, énergétique et Vibral. Le simple fait de laver les mains et les pieds libère en quelque sorte ce qui est cristallisé en vous. Vous libérez, de cette manière, ce qui encombre et obstrue les flux adamantins, de se manifester en vous lors des Théophanies. C’est en cela qu’il vous a été conseillé de laver vos mains et vos pieds, car c’est en ces endroits, au travers des zones réflexes plantaires et palmaires, que se situe bien évidemment l’hologramme du fonctionnement de votre corps, et aussi de votre Esprit. Lavant les mains et les pieds, vous permet ainsi de faciliter la propagation de la Lumière adamantine jusqu’aux extrémités de vos mains et de vos pieds, et donc l’établissement de la Lumière.

La Lumière, nous vous l’avons dit par diverses voix depuis quelques jours, ne s’attarde plus seulement sur les structures vibrales que vous connaissez mais parcourt dorénavant la totalité de votre corps. Il s’agit d’un éclairage fait de l’intérieur par la présence du Christ en vous. Cette Lumière adamantine, et surtout lors des Théophanies ou aux alentours des Théophanies, va permettre littéralement de laisser la Lumière prendre possession de toutes les parcelles de ce corps éphémère, sans rien oublier. Vous serez donc effectivement, avec votre corps de chair, dans votre corps de gloire ou corps sans couture, ou corps d’Êtreté si vous préférez.

Ainsi donc le corps physique, en sa totalité, est en train de devenir – et je parle au niveau collectif –, le lieu d’une transmutation et d’une transsubstantiation à nulle autre pareille, puisqu’il s’agit, quelle que soit votre destination, de passer d’un corps limité à un corps illimité, de passer du carbone à la silice, de passer de l’éphémère à l’Éternité.

… Silence…

Autre question.

Question : le Christ peut-il s’installer en nous si nous sommes restés dans la personne ?

Bien-aimée, tant que ton corps sera présent, tu seras toujours une personne, même libéré vivant. Tout dépend, je dirais, du degré de résistance de la personnalité ou de l’abandon de la personnalité, quels que soient les blessures, les karmas, les maladies ou autre. La limite n’est pas au niveau du corps, la limite est simplement dans l’aptitude ou la non-aptitude de votre conscience à lâcher.

Le Christ s’installera de toute façon, que la demeure soit propre ou pas, mais bien évidemment, les circonstances de ce réveil du Christ seront profondément différentes selon que vous avez lavé vos robes, plus ou moins complètement.

C’est essentiellement la vocation des Théophanies de vous donner, non pas l’accès à l’Éternité car il n’y a que vous qui pouvez le réaliser, c’est l’ultime pas, au Cœur du Cœur, le moment où votre conscience lâche et vit, si je peux dire, quelque chose qui n’est plus de l’ordre de la conscience ni de vous-mêmes mais de la totalité, qui est nommé le Parabrahman ou Absolu.

La Lumière, en cette phase finale, n’est pas là pour vous guérir, si ce n’est guérir les attachements à vous-mêmes, les attachements à la matérialité, et voir les dernières choses qui n’ont pas été vues. Et cela concerne bien évidemment la personne et non pas l’Éternité, mais la juxtaposition et dorénavant, cela vous a été expliqué, la dissolution de l’éphémère au profit de l’Éternité, s’accompagnent d’une forme d’éloignement de la conscience ordinaire, de la supraconscience, après leur reconnaissance mutuelle et leur fusion. Cela explique, bien sûr, les processus vécus ces dernières années, d’altération mémorielle ou de fonctionnement mental que je qualifierais de discontinu. Cela va bien évidemment s’amplifier.

Être de plus en plus présents au sein de votre cœur s’accompagnera de moins en moins de remontées de ce qui constitue votre personne, votre histoire ou quoi que ce soit de connu. Et cela est normal et ne doit pas attirer votre attention ou votre questionnement là-dessus mais, là aussi, encore une fois, de bien plus le vivre avec aisance et avec grâce.

Rappelez-vous que vous n’êtes ni ce corps ni cette personne, et que c’est justement ce qui a été nommé « être libéré de la personne ». Mais la personne, cela a été expliqué, il me semble, très longuement durant ces nombreuses années, la personne n’est jamais libérée ; tant que tu te considères comme une personne, il n’y a aucune porte de sortie, dorénavant.

Donc déjà, sur le plan expression/communication, ainsi que tu formules la question, montre bien évidemment ce que tu redoutes, c'est-à-dire être encore une personne. Je te rappelle que tu seras toujours une personne, mais es-tu libérée de ta personne, ou pas ? Ta personne elle-même ne sera jamais libérée. Ce n’est pas toi qui décides, ce n’est pas ton corps ou ta conscience ordinaire qui peut décider quoi que ce soit, c’est le sacrifice ou la crucifixion qui réalise cela. Acceptes-tu de lâcher ou te démontres-tu à toi-même que tu tiens encore à tes souffrances, à tes troubles, à tes attachements et à ce monde ?

Rappelle-toi qu’en définitive et en finalité cela ne changera rien, mais cela traduit déjà simplement, en quelque sorte, ton devenir et ta destination. Bien sûr, il restera toujours l’ultime grâce de l’Appel de Marie, mais ce que vous vivez, dorénavant, préfigure et anticipe ce que vous avez à vivre après l’Appel de Marie. Bien sûr, il existe encore et toujours des possibilités de changement. Ces possibilités de changement dépendent uniquement de ce que je viens de dire : es-tu libérée de la personne ou continues-tu à t’exprimer depuis la personne ?

Ainsi donc, les manifestations qui sont à vivre aujourd’hui n’ont pas, ni à être condamnées, ni jugées, ni discriminées, mais néanmoins il est tout à fait possible d’entr’apercevoir votre destinée, si je peux dire, jusqu’à la Libération, et donc d’appréhender peut-être un peu mieux ce qui se déroulera pour vous durant les 132 jours, selon votre emplacement depuis quelques semaines. Pas depuis deux mois mais plus précisément depuis la première Théophanie qui a eu lieu, je vous le rappelle, avant l’intervention de Marie du week-end pascal ou de la semaine pascale.

C’est pour cela que Marie ne vous a pas annoncé la première Théophanie avant qu’elle ait lieu, de manière à ce que vous vous rendiez compte par vous-mêmes si vous étiez en train de vivre ce processus ou pas, car je vous rappelle que ce processus n’a pas besoin de votre personne ni de votre personnage. Ce n’est pas vous qui décidez, si ce n’est dans le moment où vous vivez la Théophanie, qu’elle soit spontanée ou que vous décidiez de communier avec un frère ou une situation – sans rien demander, je vous le rappelle.

… Silence...

Autre question.

Question : comment concilier une activité professionnelle avec l’installation du Christ ?

Bien-aimée, ainsi que tu le demandes, cela va devenir impossible, et cela vous a été annoncé d’ailleurs, me semble-t-il. Jusqu’à présent, il était possible de concilier les activités ordinaires au sein de ce monde d’illusion et vivre, comme vous l’avez vécu, tout ce qui était à vivre. Aujourd’hui cela n’est plus la même chose, surtout depuis ce matin. Cette prise de conscience, telle que tu l’exprimes, va se poser chaque jour de plus en plus. Alors je n’ai pas de réponse toute faite, si ce n’est de te redire la phrase du Christ : « Laisse les morts enterrer les morts et suis-moi. » Là se prouve, pour certains d’entre vous, votre véritable capacité à vous démontrer ce que vous êtes, par vos choix, par vos attitudes.

Pour certains d’entre vous, l’Appel ou l’injonction de la Lumière sera tel qu’il ne sera plus possible de mener ce que vous meniez auparavant. C’est à vous, si je peux dire, en votre âme et conscience, de trancher. Nous ne pouvons et ne donnerons jamais aucun conseil particulier par rapport à cela, car chaque cas est un cas particulier et cela serait interférer dans votre liberté, mais nous insistons pour vous dire que maintenant, vous ne pourrez plus mener de front l’éphémère et l’Éternité jusqu’à l’Appel de Marie, car il est indispensable, selon votre rythme et selon vos prises de conscience, de sortir de tout engagement de la matrice, dorénavant.

Nous vous avons toujours dit, durant ces années et même après l’année 2012, sauf la période initiale des Noces Célestes où il y a eu de nombreux changements, qu’il fallait demeurer là où vous étiez. Aujourd’hui cela n’est plus vrai ; cela tient, simplement, aux Théophanies. « Nul ne peut pénétrer le Royaume des cieux s’il ne redevient comme un enfant. » Il sera plus difficile à un riche de passer le chas d’une aiguille qu’autre chose. Il vous faut, maintenant, déposer, selon ce que la Lumière vous enjoint, tous vos attachements, sans aucune exception. Cela ne veut pas dire par là qu’il vous faut tout quitter, mais c’est à chacun de vous de voir les résultats des Théophanies sur vos engagements au sein de ce monde.

La Lumière vous demande dorénavant un engagement complet et total. Certaines activités pourront être menées au sein de la personne, d’autres plus du tout. Je ne peux pas vous fournir de liste car cela est profondément différent pour chacun de vous. C’est donc en votre âme et conscience, réellement et concrètement, qu’il vous appartient de faire l’expérience, de décider, de choisir, c'est-à-dire d’être autonomes.

Je vous rappelle qu’après l’Appel de Marie et au moment de la stase, vous ne pourrez compter sur rien d’autre que ce que vous êtes en éternité. Le reste aura littéralement, concrètement et effectivement, disparu. Vous serez seuls au monde, vous serez le Parabrahman, que vous le vouliez ou non. Cela actualisera le Serment et la Promesse, tel que la Source vous en a longuement parlé.

C’est donc un vrai choix, qui n’a rien à voir avec l’assignation vibrale mais qui, simplement, vous montre la route la plus évidente pour vous, et les routes semées d’embûches. À vous d’être autonomes, à vous de décider ; c’est votre responsabilité et certainement pas celle de vos proches, amis, frères ou sœurs, et encore moins la nôtre, illustrant aussi la phrase du Christ : « Nul ne peut servir deux maîtres à la fois. » C’était encore possible jusqu’à il y a peu de temps ; maintenant cela va devenir de plus en plus impossible mais aussi, de plus en plus évident.

C’est donc en votre âme et conscience qu’il appartient réellement de trancher et de décider. À vous de voir les endroits où le cœur est là, et les situations, les engagements, où le cœur ne peut pas être là et ne pourra jamais être là. Cela peut être très brutal, mais je vous conseille de bien peser le pour et le contre d’une décision aujourd’hui, plutôt que d’y être confrontés a posteriori, au moment ou après l’Appel de Marie.

Rappelez-vous aussi ce qu’a dit le Commandeur, pour ceux d’entre vous, éveillés et vibrants : quand il existe encore des attachements ou des déficits de positionnement, le Commandeur vous a dit que cela allait frapper le corps de façon de plus en plus évidente et de plus en plus violente. À vous de voir les choses et à vous de décider. Nous ne pouvons que éclairer les choix qui sont possibles pour tout un chacun, mais il n’y a que vous qui pouvez faire cet ultime pas. Et la Lumière aujourd’hui, dans ses injonctions, vous montre la route, à vous de décider.

Je vous rappelle aussi, comme cela a été dit, que vous êtes très exactement à la bonne place, quoi qu’en dise votre personne et quoi qu’en pense votre conscience ordinaire. C’est pour vous, et pour chacun de vous, les circonstances les plus adéquates pour retrouver votre autonomie, si ce n’est pas déjà fait. Autonomie, aussi bien par rapport à la matrice que par rapport à tous les liens, mais aussi par rapport à nous, intervenants des autres plans de la Lumière que le vôtre.

… Silence…

Je rappelle que les rappels à l’ordre, tels que vous l’a expliqué le Commandeur, ne sont pas là pour punir, châtier ou rétribuer quoi que ce soit, mais c’est simplement l’Intelligence de la Lumière qui vous montre ainsi ce qu’il reste encore d’attitudes, de résistances ou d’attachements.

… Silence…

Autre question.

Question : cela concerne-t-il aussi le service et l’aide aux autres ?

Bien-aimée, l’aide et le service aux autres n’est pas une nécessité, il n’est pas non plus une obligation ou une orientation différente. Cela est différent dans chaque cas. C’est à toi de vérifier si le fait d’aider et de servir, qui est bénéfique, bien sûr, puisque le sens du service ou Bhakti Yoga vous a été présenté comme une voie royale, si je peux dire, pour découvrir ce que vous êtes en vérité, toutefois tout dépend comment ce sens du service est mené, et tout dépend des répercussions éventuelles sur ta propre conscience. S’il y a plénitude, s’il n’y a pas de sentiment d’être dépendant de cette activité pour être tranquille, alors continue.

Toutefois j’attire vos attentions, et je parle ici de tous ceux d’entre vous qui ont une activité que vous qualifiez d’aide, de service ou de thérapie, veillez à ne pas emmener non plus vos clients, vos patients, vos frères et vos sœurs qui viennent vous voir, dans une dualité trop importante, surtout s’ils ne sont pas ouverts. Ne renforcez pas les liens à la matrice, les liens au karma, les liens à la causalité, et je vous rappelle que l’action de Grâce ne connaît aucune causalité.

Ainsi donc je n’ai pas de réponse, là non plus, toute faite, parce que là aussi c’est un problème différent pour chacun. Certains d’entre vous sont autonomes au sein de la thérapie, d’autres sont pieds et poings liés dans leur posture et dans leurs techniques. C’est différent donc pour chaque thérapeute ou chaque service qui est mené. Soit le service vous allège, et vous le sentez concrètement, soit au sein de cet exercice, d’aide, ou de service, ou de thérapie, la Théophanie spontanée se met en route, soit au contraire votre cœur semble s’éteindre, vous êtes fatigués, énervés et le sentiment profond, qui deviendra d’ailleurs de plus en plus évident, d’être coupés de ce que vous êtes. C’est en fonction de cela que doivent être menés vos décisions et vos choix, et vos positionnements.

Ce que je veux dire par là, d’une manière générale, pour les thérapeutes comme pour la question précédente, j’ai synthétisé cela en disant que « nul ne pourra servir deux maîtres à la fois ». Ça c’est le premier point. Le deuxième point, c’est que surtout cela traduit votre capacité, justement, à vivre la Résurrection et le sacrifice. Je vous ai dit que cette période était idéale pour voir et entr’apercevoir ce que vous avez à vivre après l’Appel de Marie.

… Silence…

Les Théophanies sont donc le moyen de préparer de façon extrêmement active l’Appel de Marie. Il me semble d’ailleurs que Marie vous a invités à réaliser ces Théophanies de vous-mêmes, quel que soit votre emplacement, de plus en plus fréquemment, au-delà des Théophanies spontanées ou programmées. Vous vous démontrerez à vous-mêmes, alors, la réalité de l’Amour, la réalité de son action, ou alors la réalité de votre personnage qui est encore sur le devant de la scène.

… Silence…

Autre question.

Question : pouvez-vous développer ce que signifie « effectuer une Théophanie par nous-mêmes » ?

Effectuer une Théophanie par vous-mêmes, c’est simplement établir une relation entre votre cœur, un autre frère ou une autre sœur, une situation, où que soit située cette autre conscience ou cette situation. Aujourd’hui, Marie vous a dit de ne pas projeter quelque demande que ce soit lors de ces Théophanies, mais il vous est possible d’établir une communion de cœur à cœur avec n’importe qui, si je peux dire, sur cette planète ; c’est ainsi que vous êtes dans le service. Mais ne demandez rien pour la situation, pour la personne, pour le frère ou la sœur sur lequel cette Théophanie est mise en action. Ce n’est pas une demande, c’est l’établissement de cette communion au Cœur du Cœur qui réalise l’alchimie de la Libération. Elle vous permet de vous ajuster au plus proche de votre Cœur du Cœur, de l’Infinie Présence, de la Paix, de l’extase et de la Liberté.

Réaliser une Théophanie par soi-même, c’est simplement décider ce qu’a exprimé Marie ; il n’y a pas d’autre détail à donner que cela. C’est simplement, sans rien demander, se mettre dans le cœur, en conscience ou en vibration, selon ce qui est perceptible, et laisser s’établir la Théophanie dès l’instant où vous avez défini, non pas un but mais ce que nous pouvons appeler une cible d’échange et de communion.

Il n’est pas interdit de réaliser des Théophanies avec nous. Nous vous avions parlé, déjà depuis longtemps, et surtout les Étoiles et les Anciens, qu’il y avait une progression au niveau du Canal Marial, où celui-ci fusionnait avec le chakra du cœur, vous donnant à voir que le monde était en vous. Dès l’instant où vous vous placez dans votre cœur, non pas intellectuellement – mais pas nécessairement vibratoirement non plus, si vous ne percevez pas les vibrations – mais simplement en vous aidant de votre main, en vous aidant de ce que vous voulez, de faire porter votre conscience sur votre cœur, et après, simplement, penser à la personne, à la situation, aux frères ou aux sœurs sur qui cette Théophanie est établie.

Ce n’est pas une action de la volonté, ce n’est pas non plus le désir de changer quelque situation que ce soit qui doit vous effleurer – surtout pas –, mais simplement la volonté de bien, si je peux dire, mais non plus la volonté de bien au sein de la matière, qui était illusion, mais la volonté de bien au sein de l’Esprit, qui n’est pas à proprement parler une volonté mais qui traduit la présence de l’Esprit et de tout ce qui vous a été développé durant ces deux dernières années. Cela concerne aussi bien l’Esprit du Soleil que la matrice Christique, que le Chœur des Anges ou encore l’Impersonnel.

… Silence…

Autre question.

Question : la Théophanie peut-elle se faire avec un grand nombre de personnes en même temps ?

Bien-aimée, cela est l’apanage du Christ. Pour l’instant, contente-toi de faire ce que je nommerais du un par un. Cela sera réalisable, mais je te conseille d’attendre un peu, en particulier que la date nommée Ascension soit passée. À ce moment-là, la Lumière émanera de vous et irradiera de vous, même au-delà des Théophanies et indépendamment de votre volonté. Certains d’entre vous auront effectué l’ultime basculement de la conscience vers la droite à 90 ou 180 degrés. À ce moment-là, vous n’aurez même plus besoin de nommer cela Théophanie ou autre chose, ni même de savoir ce qui se produit, ni même de savoir quelle est la cible – parce que la terre entière sera la cible. Cela est pour dans peu de temps mais ce n’est pas encore pour aujourd’hui. Cela commencera, a priori, juste après l’Ascension, je parle de la date de votre calendrier.

… Silence…

Autre question.

Question : comment seront choisis les êtres qui vivront le tube de Lumière et le basculement à 90 ou 180 degrés ? Y a-t-il un nombre limité, comme l’a évoqué Métatron ?

Bien-aimé, ils ne sont pas choisis par nous. C’est vous-mêmes qui vous choisissez, et selon, là aussi, votre destination et selon ce qui sera à vivre pour vous durant les 132 jours. Je vous rappelle que la Théophanie n’a pas besoin de ce tube de Lumière, de cette colonne de Lumière au sein de votre dos pour être réalisée. Simplement, si ce processus décrit par Lord Métatron a lieu pour vous, il a commencé, je vous le rappelle, ce matin à huit heures, mais il n’a pas à être synchrone, il peut se produire entre maintenant et la fin des Radiances Archangéliques.

Dès l’instant où cela se produira, vous n’aurez aucune hésitation, vous serez libérés vivants, non pas par l’Onde de Vie mais directement par le sacrifice de la conscience ordinaire. Ce n’est donc pas nous qui choisissons, là aussi, tout dépend de votre niveau de responsabilité, et surtout, de votre niveau d’autonomie.

Je pourrais donner une image pour cela, et cela concerne aussi bien les Théophanies que l’installation de ce basculement, tel que annoncé par l’impulsion Métatronique de ce matin. Vous voyez et vivez l’Éternité, le Cœur du Cœur, et de l’autre côté vous voyez ce monde, ses illusions, et peut-être ses plaisirs. Voyant les deux – et ceci étant de plus en plus flagrant, que cela soit au sein de l’éphémère quant à l’illusion, que cela soit au sein de la véracité de votre Éternité et de l’extase –, c’est vous qui décidez à partir de là.

Le nombre ? Il y a un nombre suffisant, comme l’a dit Métatron, mais ce nombre sera acquis, si je peux dire, dans cette période.

… Silence…

Cela participe grandement aux fluctuations de vitesse de Nibiru.

… Silence…

Autre question.

Question : depuis le début des Théophanies, je constate une accentuation de la mise en route de la Couronne de la tête, un feu brûlant d’Amour dans la poitrine. Les battements du cœur emplissent tout le corps, et les cellules pétillent comme si le corps était effervescent, jusqu’à ne plus le sentir. Puis je ressens une forte baisse de l’énergie vitale. Cela peut-il aller jusqu’à une mise en stase du corps avant la stase ?

La réponse est bien sûr « oui », et d’ailleurs cela est le but. C’est en ce sens que je disais que bientôt, si ce n’est déjà fait, il faudra choisir entre la matrice et l’Éternité. Pour certains d’entre vous, cela est préalable à l’Appel de Marie, et c’est exactement le but réalisé et observé par nous de ces Théophanies, depuis quelques semaines.

« L’Amour ou la peur » vous a-t-il été répété à d’innombrables reprises, l’éphémère ou l’Éternité, la Joie ou l’absence de Joie. Mais cette Joie est destinée, bien sûr pour l’instant, à ce monde, puisque vous apportez votre Présence et votre radiance, mais la finalité n’est pas ce monde. Ou alors, si cela l’est pour vous, alors cela signe simplement votre assignation vibrale et ce que vous avez à vivre durant les 132 jours.

Mais tout ce que tu as décrit correspond effectivement à ce qu’il se produit. Ce n’est pas la totalité, il reste aussi à avoir la perception claire et consciente des structures de Lumière vibrale. De la même façon que vous pouvez regarder votre main, de la même façon vous allez prendre conscience et voir ce corps d’Êtreté dans ses différentes fonctions, dans ses différents agencements de Lumière. Nous vous avons déjà parlé des Étoiles, des Portes, du tétrakihexaèdre, de la structure octaédrique située dans votre sacrum ; il en reste d’autres, bien sûr, mais c’est à vous de les découvrir et de les vivre, je ne suis pas là pour faire une leçon d’anatomie subtile. Mais ce que tu as dit correspond tout à fait à ce qui est envisageable au décours d’une Théophanie.

… Silence…

Autre question.

Question : la Théophanie est-elle toujours efficace lorsque l’on s’endort ?

Bien-aimée, qui peut être plus sûre que toi ? Mais je te réponds que l’endormissement ne gêne en rien. Comme je l’ai dit, il peut y avoir la voie de la perception vibrale du corps d’Êtreté, cela fait l’objet de la précédente question, mais j’ai répondu dans une autre question qu’il était possible de vivre cela avec la conscience, sans aucune traduction au niveau du corps. Par contre, même si tu t’endors, et donc rien n’est perçu dans le corps, la différence sera significative pour toi. Que t’apporte la Théophanie ? Qu’observes-tu dans le fonctionnement ordinaire de ta conscience comme de ta vie ? Quels en sont les bénéfices, ou pas ? Le sommeil ne gêne en rien.

… Silence…

Autre question.

Question : lors d'une Théophanie spontanée, se retrouver à genoux sur un tapis de fleurs blanches à quatre pétales a-t-il une signification ?

Bien-aimée, cela est concret ou cela est une vision ?

… c’est une vision intérieure dans la Théophanie spontanée.

Bien, être à genoux, fléchir le genou, c’est se soumettre à l’Esprit. Cela est connu dans, je dirais, tous les courants traditionnels et religieux. Maintenant, tu es à genoux, non pas sur du sol mais sur des fleurs blanches à quatre pétales ; le quatre te renvoie à l’équilibre. Ce qu’il se produit est donc une image liée à l’effet de ta Théophanie spontanée qui se traduit par cela. La Théophanie t’oblige, ou te propose, de te mettre à genoux, c’est-à-dire de laisser la personne et d’être soumise à l’Esprit. C’est ainsi que tu découvres ce parterre de fleurs blanches à quatre pétales, l’équilibre des Éléments, l’équilibre de ta vie, l’équilibre de ton corps. Cela traduit aussi certainement pour toi que la seule issue à tout ce qui peut te gêner est justement le Cœur du Cœur, c’est-à-dire les Théophanies. Il y a donc une forme de reddition de la personne qui est en quelque sorte préalable à la crucifixion et à la Résurrection.

… Silence…

Autre question.

Question : ressentir à nouveau les liens aux chevilles, a-t-il la même signification que par le passé ?

Bien-aimée, non, et cela a été déjà spécifié mais je te redonne la réponse. Il est indispensable de ne pas vivre les communions comme cela avait été possible durant la période consécutive aux Noces Célestes, qui avait été nommées « communion, fusion et dissolution ». Aujourd’hui, nous employons un terme plus précis qui est : « communion du cœur et Théophanie ». Bien évidemment, cela doit se vivre non pas comme cela s’est vécu au moment de la libération de certains corps d’Êtreté, c’est-à-dire à distance, mais doit se vivre directement dans votre cœur, et donc en étant présents.

Certains d’entre vous ont une légère propension à vouloir s’échapper au plus vite de la prison, c’est pour cela qu’il est indispensable de vous maintenir au sol, présents, et c’est en ce sens que les chevilles, ou aux poignets dans certains cas, quand il y a nécessité de vous verrouiller au sein de votre éphémère pour vivre l’Éternité. Je parle de l’emplacement de votre conscience et de votre corps. Ainsi donc la signification, aujourd’hui, n’est pas de vous empêcher de partir mais bien plus de vous verrouiller en l’Ici et Maintenant, seule façon de vivre la Théophanie de façon complète, si je peux dire. Ces liens peuvent donc même aujourd’hui se présenter au niveau des poignets, même s’ils avaient disparu depuis des années, parce qu’il n’est pas question de partir ailleurs ou dans une autre dimension, mais de faire bénéficier l’éphémère, votre corps et ce monde, de la Théophanie. Elle ne se passe pas ailleurs qu’ici, au Cœur du Cœur, en vous, dans ce corps et dans ce temps.

… Silence…

Autre question.

Question : peut-on demander d’avoir ces liens pour ne pas s’endormir ?

Bien-aimée, pour certains d’entre vous, il est préférable de dormir, l’important n’étant pas, éventuellement, de vivre cette Théophanie, même si c’est très agréable, mais surtout de constater les effets après. Quand je dis après, ce n’est pas immédiatement après, c’est dans le déroulement de vos journées, de vos habitudes, de vos comportements, de tout ce qui se déroule dans votre vie aussi, si vous le vivez au niveau Vibral.

Je précise aussi, et cela a été répété, il me semble, à d’innombrables reprises : si vous disparaissez, cela traduit, non pas seulement votre endormissement, mais la capacité à ne pas être retenus par un attachement à ce monde, à ce corps, aux situations ou à la matière. Les Théophanies ne sont pas faites pour vivre autre chose que la Paix et la béatitude même si, bien sûr, il y a des conséquences au niveau Vibral et sur vos vies, mais cela ne concerne pas la Théophanie en elle-même mais bien plus les résultats. Tu peux bien évidemment demander à ce que les liens des poignets ou des chevilles se réactivent, mais cela ne te préservera pas de l’endormissement.

… Silence…

Autre question.

Question : ceux qui seront les piliers de Lumière, vivront-ils les 132 jours pour accompagner les frères et sœurs ?

Bien-aimée, cela n’est pas obligatoire. Pour chacun cela sera différent, je ne peux pas te donner de règle selon que tu vives, ou pas, le pilier de Lumière ou la colonne de Lumière, d’ici à la Pentecôte. Mais cela correspond surtout, non pas aux 132 jours mais à autre chose qui est, comme cela a été expliqué par l’Archange Métatron de servir, par votre irradiation et votre Présence et non plus par la Théophanie, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas continuer les Théophanies mais qu’à terme, bien évidemment, ces frères et ces sœurs humains incarnés qui vivent le pilier de Lumière, auront une utilité, si je peux dire, dans leur service, où qu’ils soient situés. C’est-à-dire que cela n’est, a priori, pas une indication formelle de ce que vous avez à vivre durant les 132 jours. La seule indication formelle par rapport à cela, je vous l’ai dit, c’est ce que vous vivez présentement et, surtout, depuis le 8 mars.

Certains d’entre vous se sont réajustés, après avoir été touchés au niveau de leur corps, d’autres n’ont toujours pas compris, si je peux dire, et accepté. Comme vous l’a dit le Commandeur, il faudra alors que la Lumière frappe de plus en plus à votre porte.

Rappelez-vous les expressions que j’employais voilà de très nombreuses années. Je vous parlais d’être les ancreurs de la Lumière. Vous avez permis l’ancrage de la Lumière sur la Terre. Après, vous avez été appelés les semences d’Étoiles, avant aussi d’ailleurs, et ensuite vous n’êtes plus à proprement parler dans ceux-là. L’installation de votre Supraconscience avant l’Appel de Marie, manifestée de manière effective, cela était déjà le cas pour les Libérés Vivants, qui vont être rejoints par d’autres frères et sœurs vivant ce processus de basculement de la conscience et de retournement. Ces êtres-là ont bien évidemment une liberté totale, dès l’instant où ils sont autonomes et libérés vivants, de s’établir où ils veulent, en fonction de ce qu’ils souhaitent : être Absolus dès maintenant, à l’Appel de Marie, ne plus être affectés par quoi que ce soit de ce monde, être sur un Cercle de Feu, ou parcourir ce monde.

Ce n’est pas nous qui vous affectons, ce n’est pas une assignation, ce n’est pas une assignation de la Lumière, mais c’est la concrétisation de la Lumière qui débouche sur des spécificités qui vous sont propres.

… Silence…

Autre question.

Question : faire une Théophanie avec une situation ou un proche avec qui nous avons des attachements ou des liens, peut-il être un moyen d’aider ces liens et attachements à se dissoudre ?

À condition de ne pas postuler que cela est fait pour libérer un attachement, mais simplement se placer au Cœur du Cœur et établir la relation au Cœur du Cœur. Mais si tu pars avec cet objectif, il ne se réalisera pas. Sois spontané, dans cette autonomie et dans cette liberté, et ne te préoccupe pas d’un quelconque résultat, car dès l’instant où tu parles de liens, c’est la personne qui s’exprime. Vis les Théophanies, avec ces membres-là si tu le souhaites, et vois après ce qu’il en résulte, mais ne pose jamais de préalable tel que tu l’as demandé. Ne demande rien à la Lumière par rapport à se libérer de ces liens, mais réalise la Théophanie et vois. Parce que dès l’instant où il y a objectif, dès l’instant où il y a demande, dans ce cas précis de la Théophanie, il n’y a plus de présence à toi-même, en ton éternité, il y a désir de la personne.

La Théophanie doit être vécue sans objectif autre que de vivre le cœur à cœur. Sans préjugés, sans demande et sans attente. Se produira ce qu’il doit se produire par la Grâce et l’Intelligence de la Lumière, et non pas par une quelconque volonté personnelle qui est vouée à l’échec d’emblée. Rappelle-toi : tout ce à quoi tu t’opposes, en tant que personne, se renforce. Cela est d’autant plus vrai aujourd’hui, avec la diffusion de la Lumière à ce niveau d’intensité et de réalisation, si je peux dire.

… Silence…

Question suivante.

Question : voir son propre cadavre est-il la confirmation de quitter son corps après les trois jours ?

Bien-aimée, effectivement, dans cette vision, tu as dit au revoir à tout passé. Tu illustres à la perfection, à travers ce que tu as vécu dans cette Théophanie, le fait de « laisser les morts enterrer les morts ».

… Silence…

Autre question.

Question : l’installation de la colonne de Lumière a-t-elle commencé chez certains, durant ces dernières semaines ?

Oui, tout à fait, de la même façon que la première Théophanie a été réalisée sans que vous en soyez informés. Mais disons que l’impulsion Métatronique de ce matin 8 heures a été le départ, si je peux dire, de cette campagne particulière. Mais bien évidemment, certains d’entre vous ont tout à fait pu vivre cela en préalable.

… Silence…

Autre question.

Question : vivre la colonne de Lumière signifie-t-il qu’il y a eu basculement de la conscience ou cela peut se faire sans ce basculement ?

Trois cas de figure sont possibles. En règle générale, il y a conjonction de la colonne de Lumière, du basculement de la conscience, et de la Libération. Certains d’entre vous peuvent vivre les prémices de la colonne de Lumière, mais la finalité – qui est le Cœur du Cœur – induit systématiquement le basculement vers la Liberté et l’Autonomie, que cela soit synchrone ou suive de très près. Il est possible aussi, et vous l’avez compris, de vivre ce basculement de conscience sans avoir senti, perçu, la colonne de Lumière, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas vécu les vibrations et les étapes que nous vous avons décrites depuis de très nombreuses années.

… Silence…

Question suivante.

Question : l’installation de la colonne de Lumière induit-elle la fusion des quatre Éléments en nous, pour fusionner dans l’Éther ?

Oui, en totalité. L’activation des quatre Éléments, nombre d’entre vous l’ont déjà vécue à travers l’activation de la petite Couronne de la tête. Bien évidemment, l’activation du pilier de Lumière ainsi que le retournement de la conscience consécutif vont souvent entraîner cette alchimie particulière où vous rejoignez la Merkabah interdimensionnelle collective, l’Androgyne Primordial et la Fontaine de Cristal, où il n’y a plus de possibilité d’identification à quelque forme que ce soit ou à quelque dimension que ce soit. Donc, la finalité en est le Parabrahman.

… Silence…

Autre question.

Question : le réaliser en nous permet-il aux Éléments de l’atmosphère de basculer dans l’Éther ?

Je ne suis pas sûr d’avoir saisi.

...vivre la colonne de Lumière peut-il aider l’ensemble de l’humanité à basculer dans l’Éther ?

C’est exactement le but. Devenant irradiants de Lumière et non plus seulement semeurs ou essaimeurs de Lumière, la Lumière irradiera de vous, de partout. Vous serez devenus, effectivement et concrètement, radioactifs. À ce moment-là, les Théophanies sont plus liées au Cœur du Cœur mais à votre propre Liberté et Autonomie, qui est bien évidemment contagieuse et contribue à l’Ascension de la Terre et à votre Libération.

… Silence…

Autre question.

Question : ceux qui seront radioactifs, qui vivront la colonne de Lumière, devront-ils éviter de toucher des enfants ?

Non. Cette radioactivité dont je parle, n’est pas tout à fait de la même nature que ce que vous pouvez concevoir. Il n’y a pas de notion de distance. Ce rayonnement est le rayonnement de l’Éther primordial. Il est radioactif dans le sens où il ne transporte pas de particules ou d’éjection particulière de rayonnements gamma, thêta, alpha ou bêta. C’est un autre rayonnement qui vous est strictement inconnu sur terre et qui n’est pas détectable par vos propres instruments, mais simplement l’effet, par votre présence, qu’il soit proche ou à l’autre bout de la planète, sera le même. Ne vous préoccupez pas de savoir quoi faire de cela, cela se fait automatiquement.

Vous l’avez vu, la différence entre la Théophanie et le processus décrit par Métatron est le suivant : la Théophanie, je vous l’ai dit, doit être dirigée un par un, sur une cible après l’autre. La radiance de votre éternité présente en ce monde, à travers le processus Métatronique de la dernière impulsion Métatronique est un petit peu différent. Vous n’avez pas, à ce moment-là, à décider quoi que ce soit sur qui que ce soit, même dans la liberté totale, mais votre simple présence suffit à nourrir le monde. Vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Cela se passe de commentaires et cela se passe aussi d’énergie ou de transfert de quoi que ce soit, et cela se passe aussi de cible. Votre cible est alors, spontanément, l’ensemble des mondes – c’est-à-dire vous-mêmes.

… Silence…

Autre question.

Question : y-a-t-il un temps minimum pour que la Théophanie soit efficiente ?

Cela transcende toute notion de distance et de temps. Il n’y a aucune latence, c’est immédiat. Si une personne ressent cette Théophanie avec distance, cela veut dire que cette Théophanie était vécue depuis un autre point de départ.

Rappelez-vous qu’il existe aussi, dorénavant, des Théophanies spontanées, voire, comme l’a dit Marie, une Théophanie perpétuelle qui est en train de s’installer. Pour l’instant, il vous semble exister une personnification entre le point de départ, vous, et une cible. Vous constaterez prochainement que cela ne veut plus rien dire non plus.

… Silence…

Autre question.

Question : l’installation de la colonne de Lumière est-elle liée au même mécanisme que ce qui avait été nommé la fusion des trois foyers ?

Non, cela est un petit peu différent. Bien évidemment, l’objectif est le même mais, je dirais, à une autre octave de Liberté, puisque là, j’ai bien parlé d’Autonomie et de Liberté définitives. Cela était rarement le cas lors de la fusion des trois foyers, tel que cela avait été présenté. Cette fusion des trois foyers ne se réalisait pas par la Sushumna ou par le Canal de l’Éther, elle se réalisait par une mise en syntonie, directement entre chaque Couronne et le sacrum. Si tu veux une image plus parlante : la fusion des trois foyers se réalisait, non pas par le Canal de l’Éther mais se réalisait directement par résonance de l’un à l’autre des foyers.

L’installation du canal de Lumière, indépendamment de ses spécificités, réalise bien sûr cette fusion des trois foyers, mais encore une fois, à une autre octave, qui n’est pas simplement le Feu Vibral, qui n’est pas simplement l’activation des nouveaux corps ou de la totalité de votre corps d’Êtreté, mais retenez bien, surtout, l’Autonomie réelle et concrète, et la Liberté véridique.

… Silence…

Question suivante.

Question : comment les personnes qui ne sont pas connectées pourront-elles percevoir ces piliers de Lumière ?

Mais il a bien été stipulé qu’ils seront visibles avec vos yeux de chair, non pas sur vous mais dans la nature. Ils le sont déjà en certains endroits, mais ils ne sont pas fixes. Ils deviendront fixes. Là où vous les verrez, ils ne bougeront plus, bientôt. Donc, ce n’est pas une question d’être informés, ce n’est pas une question d’être ouverts, ou pas, puisque cela touche votre réalité sensible. Je parle des colonnes ou piliers de Lumière présents non pas en vous mais directement à la surface de la terre.

… je parlais pour les personnes qui seraient ces colonnes de Lumière.

Et quelle était la question, alors ?

… comment seront-elles pressenties par les personnes de leur entourage ?

Cela dépend du degré d’ouverture de ceux qui sont en face, mais il n’y a pas à se poser ce genre de question. Ce qui est important, c’est ton emplacement à toi-même. Si le pilier de Lumière est installé et que le basculement de la conscience a eu lieu, alors tu constateras sans ambigüité que tu n’es pas de ce monde et tu te réfugieras de plus en plus dans ton cœur, et restera en béatitude ou en pré-stase, si tu préfères, sans aucune difficulté. Ce qui veut dire, entre autres, que pour ceux qui seront porteurs de ces piliers de Lumière, et qui auront basculé la conscience ainsi que cela a été décrit par l’Archange Métatron, alors à ce moment-là vous ne serez plus de ce monde, même en y étant encore au travers de votre corps de chair. Votre conscience aura définitivement basculé en Éternité.

… Silence…

Question suivante.

Question : le tube de Lumière est-il représenté par 3 couleurs : bleu foncé, bleu clair et blanc à l’intérieur ?

Il te manque le rose. Il y a donc quatre couleurs possibles et potentielles, mais le plus souvent, ils vous apparaîtront comme des piliers de Lumière blancs. La coloration, je parle des piliers de la nature, de couleur bleue ou rose, ont une spécificité légèrement différente, mais il est tout à fait possible d’observer ces piliers de Lumière, comme tu l’as dit, de couleur bleue avec différentes tonalités, blanc, mais aussi rose. Il n’y a toutefois pas de différence fondamentale dans le mécanisme de réalisation de ces piliers. En vous, par contre, ils sont bien évidemment constitués uniquement de la vibration de la Lumière Vibrale blanche. La coloration est présente au sein de la nature mais non pas au sein de votre corps.

… Silence…

Question suivante.

Question : le fait de ne plus ressentir sa conscience est-il un indice de pré-retournement ?

Bien-aimé, le mot « ressentir sa conscience » ne m’évoque rien. Disons plutôt, si tu en es d’accord, « être conscient », ou pas. Il ne faut pas confondre la conscience de l’histoire, la conscience du personnage et la conscience pure, Sat Chit Ananda, qui n’ont rien à voir. Ce que j’ai traduit par la pré-stase, ou énoncé comme étant une possible pré-stase, correspond, comme cela a été déjà expliqué, à un éloignement de l’histoire, de la mémoire, et de toute préoccupation concernant ce corps ou concernant quoi que ce soit de ce monde. Ce n’est pas un refus du monde, c’est l’impulsion de la Lumière Métatronique qui t’emmène à te détourner de manière définitive vers ton Éternité.

Cela se traduit, ainsi que vous l’avez déjà vécu, pas par ce mécanisme-là mais par d’autres mécanismes, en particulier l’Onde de Vie ou le Canal Marial, la capacité à ne plus être attachés ni même reliés à l’histoire de ce monde comme à l’histoire de ta personne. Il ne s’agit pas, à proprement parler, de ne pas sentir sa conscience mais bien plus d’être ailleurs que dans la conscience ordinaire, sans pour autant avoir fui, mais en étant installés en cette Demeure de Paix Suprême où, comme vous le savez, il n’existe que la Paix, la Joie, la Grâce et la béatitude, et l’extase. Mais tu peux avoir l’impression, effectivement, de ne plus te sentir, à proprement parler, comme auparavant, avec, comme je l’ai dit, parfois un sentiment d’étrangeté, non pas par rapport à ce qui est vécu en l’Éternité mais carrément de l’étrangeté de ce monde et de ce corps.

… Silence…

Autre question.

Question : quelle va être la hauteur des piliers dans la nature ?

Ils joignent le ciel et la Terre, ils se perdront donc dans le ciel, ou dans les nuages. La perspective que vous en aurez, c’est que c’est quelque chose qui est un pont entre le ciel et la Terre. Il est donc du sol jusqu’au ciel, cela représente plusieurs kilomètres. En fait, ces piliers de Lumière sont une forme d’invagination de la ionosphère, sous l’influence des rayonnements divers venant de La Source, du Soleil, du Cosmos. Ils joignent, réellement et concrètement, le ciel et la Terre. Vu l’endroit où est située la ionosphère, bien évidemment, vous n’avez pas le point de vue qui vous donne accès jusqu’à si haut, ils vous sembleront monter jusqu’au haut du ciel.

… Silence…

Question suivante.

Question : convient-il d’aller s’immerger dans ces piliers de Lumière s’il y en a à proximité ?

Cela n’est pas vraiment conseillé, mais faites ce que vous ressentez à ce moment-là. Certains d’entre vous seront attirés de manière irrésistible par ces piliers. Je vous rappelle que ces piliers de Lumière, et vous en avez l’expérience lors de certains actes de thérapie réalisés, vous savez que moi-même matérialise un pilier de Lumière, de Lumière vibrale blanche, qui est bien sûr limité à des plans dimensionnels précis, qui permettent aux intervenants de descendre à l’intérieur de cette vibration pour apparaître, littéralement, au sein de votre dimension. Pour les piliers de Lumière, c’est un peu différent parce que c’est le mariage du ciel et de la Terre. Ils ont une utilité qui vous a été décrite, mais c’est à vous de ressentir ce qu’il se passe, s’il y en a toutefois autour de vous. Ne vous attendez pas à en trouver, de manière imagée, à chaque coin de rue ou à chaque coin de forêt, mais vous serez informés parce qu’ils seront pris en photos en d’innombrables endroits.

… Silence…

Question suivante.

Question : vu que les Théophanies auront lieu de plus en plus souvent, serait-il souhaitable de manger de moins en moins ?

Obéis simplement à la logique de ce que demande ton corps, vous le sentirez très vite. Certains d’entre vous, d’ailleurs, ne mangent quasiment plus, et sont très gênés par l’alimentation. D’autres, au contraire, dévorent. Pour chacun, cela est différent. La meilleure considération et le meilleur conseil, c’est d’observer ce que fait la nourriture sur toi. Et surtout, quel type de nourriture. Mais il n’y a pas de conseil tout fait, pour chacun d’entre vous cela est, aussi, différent.

Il vous avait été demandé, avant les Radiances, et aussi, je pense, avant les Théophanies, d’être légers, en quelque sorte. C’est à vous qu’il appartient de vérifier par vous-mêmes ce qu’il se produit. Bien évidemment, il vous est possible de manger moins, de vous épurer, avant les Théophanies programmées, mais en ce qui concerne les Théophanies spontanées, vous n’avez aucun moyen de savoir. Et comme celles-ci surviendront de plus en plus de manière extensive, et à des horaires même différents de ceux qui vous ont été communiqués, il vous sera très possible de voir l’effet des aliments sur vous et de certains types d’aliments, si une Théophanie vous tombe dessus, pendant, juste avant ou après un repas ou une prise d’aliments, quelle qu’elle soit.

Et vous serez alors à même de faire l’expérience, mais vous ne pourrez pas éviter, et c’est le but, lors des Théophanies spontanées, d’exercer, bien sûr, une quelconque préparation alimentaire ou autre. L’effet de surprise doit là aussi jouer. Ces Théophanies spontanées pourront vous concerner individuellement mais aussi collectivement, comme vous vous en apercevrez en certaines régions, en certains pays, à des moments donnés. En échangeant avec les frères et les sœurs, vous constaterez qu’ils ont vécu les mêmes processus au même moment, et à d’autres moments absolument pas. C’est justement cette diversité des Théophanies spontanées qui rendra compte de l’intensité de ce qui est vécu, et aussi de la généralisation de ce processus.

… Silence…

Autre question.

Question : les oiseaux ascensionnant les premiers, cela signifie-t-il qu’ils vont disparaître à nos yeux prochainement ?

J’en doute fort. Le chant des oiseaux, le nombre d’oiseaux, malgré les disparitions d’animaux qui ont commencé voilà quelques années, est plus important que jamais. Bien évidemment ils chantent, eux aussi, et ceci dit, c’est normal, c’est le printemps, mais ils chantent aussi leur propre résurrection. Cette résurrection, bien sûr, n’a rien à voir avec la vôtre. Et en ce qui concerne les égrégores de création de cesdits animaux, ils seront aussi, eux, libres au sein de l’égrégore ou, si vous préférez, de l’âme collective, puisqu’il n’y a pas d’âme individuelle, excepté pour certains animaux et aussi une espèce d’oiseaux.

Toutefois, excepté vos structures sociétales, vos structures organisationnelles et votre électronique, ne vous attendez pas à voir tout disparaître d’un coup, excepté, bien sûr, au moment de ce qui a été appelé le grille-planète final. Pour le moment et cela a été, il me semble, évoqué, vous allez constater les comportements animaux profondément différents.

Quand je dis animaux, cela concerne aussi bien les insectes que les oiseaux, que les mammifères et que les animaux domestiques. Ce processus est déjà visible, si je peux dire, depuis un certain temps, mais il va prendre une nouvelle dimension et une nouvelle intensité.

… Silence…

Autre question.

Question : quelle va être la conséquence sur le monde, de l’annonce faite par Christ sur les différentes religions ?

Nous l’espérons, foudroyant. En tout cas, quand je dis foudroyant, c’est peut-être l’opportunité de se mettre une dernière fois en colère et de réaliser cette escroquerie. La religion, telle qu’elle existe, ne sera toujours qu’un processus exotérique, adapté à la société extérieure, et cela est valable même s’il y a eu, au sein des différentes religions, des mystiques. C’est valable pour toutes les religions. Les religions font partie de la matrice. Êtes-vous chrétien, musulman, juif, arabe, êtes-vous blanc, êtes-vous noir, quand vous quittez ce monde ? Ce ne sont que des enfermements et des outils d’enfermement, sans aucune exception.

Tant que vous suivez une religion, vous n’êtes pas libres, même si au sein de ces religions il y a eu bien évidemment, que cela soit dans le monde musulman, le monde juif et le monde catholique, puisque nous parlons de cela, des êtres libérés, mais avouez qu’ils ont été plutôt rares, par rapport à ce qui se vit en ce moment. La religion vous parle toujours de conduite morale et vous parle de l’avenir ; nous, nous vous parlons de l’instant présent, et seulement de cela, et de la Libération. La finalité n’est absolument pas la même. Toutes les religions sont là pour vous empêcher d’être libres, quoi que vous en disiez, quoi que vous en pensiez. Donc cet effet d’annonce est, bien évidemment, voulu, et même revendiqué.

Autrement dit, il n’est plus temps de tergiverser avec ces billevesées qui n’ont d’autre intérêt que de vous laisser dans l’ignorance, dans la croyance, dans la soumission, et dans la peur. D’autant plus que je vous rappelle que les religions ont toutes été créées par l’homme, et sont toutes le reflet de celui qui vous enferme, c’est-à-dire Yaldébaoth. Le « Yahvé », le « Allah » ne sont rien d’autre que le Diable en personne, et personnifié. Tant que vous n’avez pas vécu cela, vous n’êtes pas libres. La Liberté n’a pas à s’encombrer, ni d’une religion, ni de concepts, ni d’aucun élément extérieur. C’est pour cela que nous insistons dorénavant sur le fait de rentrer à l’intérieur de vous, par les Théophanies ou par tout autre moyen, vibral ou autre.

Dès l’instant où vous vous déclamez juif, musulman, vous êtes sectaires, c’est-à-dire que vous excluez le reste des religions. Comment peut-il y avoir un espace de liberté, de compréhension et d’autonomie au travers de ces systèmes qui vous conduisent directement, ainsi que vous le voyez, à ce que vous nommez la troisième conflagration mondiale. Il est peut-être temps, dorénavant, d’oublier toutes ces sornettes et toutes ces histoires. Au plus vite sera le mieux pour retrouver votre liberté.

Vous n’avez à être assujettis à aucun dieu, à aucun être de Lumière et à aucune dimension, vous êtes des êtres d’Éternité. Les religions concernent la personne, et seulement la personne, même, et je le redis, s’il y a eu, parmi ces religions, des êtres qui ont réussi à être libres. Cela n’est plus d’actualité. Il y a deux façons de mettre bas les religions : la façon utilisée par les méchants garçons, qui renient le christianisme, qui renient l’idée même d’un quelconque avenir et d’un quelconque avenir dans l’au-delà, puisqu’ils ne le connaissent pas. Ils ne sont que le regard tourné vers cette terre et construisent toutes leurs idéologies, toutes leurs stratégies, que cela soit à l’échelon individuel comme collectif, uniquement adaptées à ce monde. Votre Royaume n’est pas de ce monde. Il n’y a rien à gagner ni rien à perdre au sein de ce monde puisqu’il est, vous le savez, falsifié, et que tout ce qui est vécu n’est que de l’ordre du symbole ou de l’illusion.

Il y a un moment donné où vous devez lâcher toutes les béquilles. Nous en avions longuement parlé durant la période préalable aux Noces Célestes, quand j’essayais de vous faire toucher du doigt la notion d’Abandon à la Lumière, la notion de vérité relative et de vérité absolue. Si cela vous pose quelque trouble, je vous conseille de vous adresser à ces quelques canalisations, à ces quelques informations que j’ai pu vous donner voilà des années, et je vous le répète : nul ne peut servir deux maîtres à la fois.

Dieu est une invention bien facile pour ceux qui sont enfermés, parce que cette croyance induit l’espoir et l’espérance, mais elle ne libère jamais. Sur le plan de l’Esprit, c’est une torture et une ineptie, totales. Ça maintient le jeu, cela maintient l’enfermement, cela maintient l’espérance, cela maintient la projection et cela maintient, en définitive, ce monde. Et en plus, les religions, sans aucune exception, seront toujours responsables, au sein de ce monde, des conflits, avant toute chose, avant même la richesse, avant même des aspects économiques ou des aspects de confrontation se situant à d’autres niveaux. Même si cela n’est pas dit, les religions sont les plus grands pourvoyeurs de guerres, que cela concerne ce monde comme d’autres mondes que nous avons dû affronter pour les libérer.

Accepter cela, poser cela comme possible, est déjà se rendre libres, afin de ne plus être assujettis ni enfermés par quelque concept que ce soit et quelque adhésion que ce soit. Je vous rappelle que ce monde, tout aussi illusoire et enfermé qu’il soit, a nécessairement besoin de votre consentement, mais ce consentement n’est pas éclairé, il est manipulé. Cela concerne tous les aspects de votre vie, et pas seulement la spiritualité ou la religion. Nous avons eu longuement l’occasion de nous entretenir sur ces concepts-là ; aujourd’hui, il est temps de vous en rendre compte, plus que jamais.

Alors, bien sûr que Marie, bien sûr que le Christ, bien sûr que Bouddha, bien sûr que Mahomet, ont eu un rôle, quelque part, au sein de l’Illusion, de maintenir cette forme de tension vers l’au-delà, vers la justice, vers l’équité, mais cela n’a jamais pu, bien sûr, se réaliser en aucune manière et en aucune partie du monde. Cela est et restera une utopie, que cela soit en ce monde ou en tout monde, utopie qui vous emmène sur les voies de la perdition.
Nous veillons et nous intervenons systématiquement parce qu’il ne peut y avoir de perdition, entre guillemets, définitive, mais il peut y avoir souffrance. La religion est l’un des moteurs – principal – de la souffrance sur cette terre. Accepter cela, c’est voir clair. Je parle bien de religions, ce qui n’a rien à voir avec les êtres qui en ont été à l’origine, mais qui ne les ont pas constituées eux-mêmes.

Certaines religions sont même allées jusqu’à vous donner, par leurs fondateurs eux-mêmes, et à leur suite, des règles de vie, des règles sociales. Si ce monde est illusion, et si vous l’avez réellement vécu, pourquoi adhérer à ce qui vous emprisonne encore plus ? Et si vous ne l’avez pas vécue, la liberté, conscientisez en vous ce que veut dire être affilié à un pays, à un travail, à une fonction, à une religion quelle qu’elle soit. C’est un déni de votre propre autonomie et de votre propre réalité, au-delà de ce monde, qui s’imprime, bien sûr, au-delà de ce monde et qui est responsable en partie de ce qui a été nommé le karma ou l’action-réaction.

Croyez-vous qu’il existe une moindre religion, en quelque monde que ce soit… Alors bien sûr, il existe au sein de certains mondes, en particulier aériques, un certain nombre de symboles qui ont été déposés, que vous connaissez sur cette terre. Que cela soit la croix, que cela soit la coupe du Graal, que cela soit l’Arche d’alliance. Quand je dis qu’ils sont conservés, c’est une reproduction parfaite, à l’identique, de ce qui a existé sur terre, parce que ça véhicule un certain nombre d’énergies. Mais la constitution et l’organisation d’une société, d’une religion ou de quoi que ce soit, vous allez le voir comme un enfermement.

C’est en ce sens aussi que je vous disais que vous allez avoir, pour beaucoup, une impression d’irréalité concernant votre personne, votre vie et toutes vos pérégrinations au sein de ce monde, comme un rêve. Jusqu’à présent, vos rêves étaient la nuit ; vous allez vous apercevoir que c’est le jour que vous rêvez ou que vous cauchemardez le plus, tant que vous n’êtes pas vous-mêmes, c’est-à-dire libres de toute croyance, de toute adhésion à quoi que ce soit concernant ce monde. Tout en étant sur ce monde, et dans ce monde, vous n’êtes pas de ce monde. Et il ne sert à rien d’imaginer ou de croire en un paradis ou un enfer, quels qu’ils soient, ce sont des inventions humaines et des inventions Archontiques. Les Archontes vous emmèneront toujours à jouer des forces Lucifériennes : le symbolisme, le diabolisme, les corrélations, les histoires, les compréhensions. Tout cela vous éloigne de ce que vous êtes, aujourd’hui plus que jamais. Comment voulez-vous être libres, si vous-mêmes vous enfermez au sein de ces choses passées ?

… Silence…

Autre question.

...C’est l’heure de la pause.

Alors je vous laisse et je vous dis : à dans quelques instants. Je rends grâce pour votre attention, pour votre présence, pour votre écoute et pour vos Théophanies.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Mer 17 Mai - 20:25 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017


ANAËL

Questions/ Réponses 2



Je suis Anaël Archange, de retour avec vous. Communions en la Paix du cœur, avant de reprendre vos interrogations.

... Silence...

Question.

Question : pouvez-vous développer concernant les oiseaux messagers dont a parlé Lord Métatron ?

Bien-aimé, à l'heure actuelle de votre terre, je peux dire que tout est signe et tout est synchronicité. La propagation de la Lumière vibrale est dorénavant telle que tout ce qui se produit au sein de vos vies, tout ce qui se produit sur l'écran de votre conscience, est signe et synchronicité. Un animal quel qu'il soit peut être lui aussi touché par la Grâce de la Lumière vibrale. À ce moment-là, il ne vous verra plus comme un prédateur ou comme un ennemi, ou quelque chose qui ne le concerne pas, mais aura tendance à s'approcher de vous de différentes façons.

Ainsi, il existe des oiseaux qui sont parfaitement connus comme étant les messagers. Par exemple, le rouge-gorge est lié au Christ, de même que l'abeille est reliée au Christ, et spécifiquement à la résurrection. Il vous a été fait état de ne pas vous alarmer des modifications de comportement et des habitudes des peuples de la nature, mais aussi des habitants de la nature qui vous sont familiers ou moins familiers. Cela va des insectes, en passant par les mammifères, mais aussi, comme vous avez pu peut-être le constater, les végétaux, et pas seulement les arbres. Il existe donc à ce niveau-là une loi d'analogie où, par rapport à certaines traditions, les oiseaux sont des messagers. Le message est différent selon le type d'oiseau. Bien évidemment, il n'est pas question ici de vous donner tout ce qui concerne les différents oiseaux présents à la surface de votre terre, mais simplement d'être conscients et lucides que ce qu’il se manifeste au sein de votre monde animal, sur cette terre, est aussi en résonance directe avec le retour final de la Lumière.

Il est donc tout à fait envisageable et possible, et même de plus en plus courant, je dirais, que vous observiez des comportements animaux de plus en plus anormaux, anormaux par rapport à votre normalité usuelle et habituelle de tout temps sur cette terre. Ainsi donc, des animaux qui étaient qualifiés de sauvages jusqu'à présent, ont tendance à s'approcher, non pas de l'homme mais de la Lumière de l'homme, quand celui-ci a éveillé certains centres ou certains circuits du corps d'Êtreté. Vous vous doutez bien qu'avec les Théophanies, il n'existe plus de barrière de races, d'espèces ou de dimensions. C'est en ce sens que les Théophanies sont accessibles, comme nous vous l'avons dit, aussi bien sur des objets, des situations, que des personnes, mais aussi sur tout ce qui est vivant ou présent à la surface de cette terre.

Il en est ainsi pour les oiseaux, messagers de l'Air, messagers du Christ ou messagers de la Lumière, mais cela peut aussi être le cas tout simplement avec un insecte. Je vous renvoie pour cela à ce qui est connu au sein de votre monde dans le symbolisme des animaux, ou dans les fonctions dites spirituelles de certains de ces animaux, oiseaux ou autres, bien sûr. Voilà ce que je peux en dire.

La Lumière se manifeste à vous de multiples façons, et pas seulement par les mécanismes vibratoires que vous connaissez pour les avoir vécus. En effet, tout devient signe et tout devient synchronicité. Cela est bien plus ample que ce qui fut nommé à l'époque, la Fluidité de l'Unité. L'état de Lumière, l'état de vibration dans lequel certains des frères et sœurs humains de la terre sont postés à l'heure actuelle, permettent cette approche différente que je qualifierais d'inter-espèces par rapport à vous, race humaine, et le peuple des animaux, ou encore comme cela est le cas maintenant, avec les peuples de la nature.

Il me semble qu'il vous avait été stipulé que même les gnomes, qui sont pourtant très familiers et attachés à leur milieu de vie, en sortaient que très peu, jusqu'à récemment où certains d'entre vous ont pu constater une relation avec les gnomes indépendamment de leur lieu de vie. Il en est de même pour les dragons. Certains d'entre vous ont d'ailleurs expérimenté la venue d'un dragon chez eux, qui s'est installé non pas à demeure mais pour un certain temps. Je vous rappelle que les dragons changent de taille et de forme à volonté. Cela ne représente aucune difficulté pour eux d'être dans leur forme originelle de plusieurs mètres et de se rétrécir jusqu'à quelques centimètres ou alors quelques dizaines de centimètres, sans aucune difficulté. Cela vous semble bien évidemment impossible, et si vous êtes confrontés à cela, vous avez du mal à saisir, avec votre logique et votre raison, qu'est-ce qui est responsable de ce changement de forme.

Rappelez-vous que nous vous avons toujours dit que les messagers peuvent aussi passer par les animaux, et que même les forces dites opposées à la Lumière, qui n'ont plus de réels moyens d'observation directe, excepté par leurs relais humains, passent le plus souvent par des animaux d'autre nature que les oiseaux, pour espionner et observer. La conscience, ainsi que cela a été exprimé dans les questionnements précédents, est capable dorénavant de fusionner de cœur à cœur, lors des Théophanies, avec n'importe quel objet, situation, personne ou encore animal.

... Silence...

Question suivante.

Question : pouvez-vous donner des éléments complémentaires sur la nature des charismes pouvant être manifestés par certains êtres, et leurs contribution et finalité dans le processus de libération ?

Bien-aimé, les charismes sont multiples. Ils ont été parfaitement traduits, si je peux dire, lors de la résurrection du Christ et avant la Pentecôte. La descente de l'Esprit saint a permis aux apôtres de parler en langues, de manifester toutes sortes de charismes. Ces charismes sont innombrables, je ne vais pas en faire la liste, mais le don d'ubiquité, la bilocation, la lévitation, le parler en langues, toutes ces manifestations qui sont liées au Verbe créateur et au Verbe, et au souffle de l'Esprit ; l’Esprit du Soleil, le Chœur des Anges aussi, interviennent dans ce processus. C'est l'accès, là où vous êtes, en votre dimension de vie, que se manifestent les dons de l'Esprit dorénavant.

Les charismes ne sont rien d'autre que l'expression et la manifestation de l'Esprit et du Verbe en manifestation. Les plus importants, toutefois, résultent directement de la Théophanie. La finalité de ces processus… ils sont, je vous le rappelle, le témoin de la descente de l'Esprit, de la manifestation du Verbe créateur et du retour du Christ. Ils ne sont pas là pour épater la galerie, ils sont là simplement pour donner une forme d'élan ou de certitude en la Lumière, et en sa vérité présente et palpable au sein de votre monde et de votre dimension. Il en existe une infinité, de ces charismes, je vous ai cité simplement ceux qui ont été le plus communément admis. Le charisme est bien évidemment lié directement au chakra du cœur. Il ne s'agit pas ici d'empathie, qui peut être conditionnée, comme vous le savez depuis longtemps, par la personne et par un avantage particulier.

L'expression des charismes échappe totalement à la volonté de celui qui en est l'objet. Il ne le décide pas, même libéré vivant. Cela se produit de manière spontanée lorsque la Lumière atteint, je dirais, une certaine dose ou une certaine intensité, ou encore, ce qui pourrait être similaire à ce que vous appelez une certaine fréquence, c'est-à-dire une coloration particulière de la Lumière vibrale. Chacune des couleurs est en effet associée à un des charismes, je parle des couleurs que vous connaissez. Le rose correspond au charisme du cœur, il est, comme vous le savez, mon rayonnement principal, avec le bleu. Le blanc est lié, vous le savez aussi, directement à l'Unité. C'est dans cette Unité que peuvent s'exprimer les manifestations du Verbe créateur, comme le parler en langues par exemple, et ainsi de suite.

Les chants spontanés naissant déjà chez certains d'entre vous depuis des années, vont se raffiner, en quelque sorte, et toucher directement le cœur de celui qui entend. Là est le charisme de l'Esprit et non pas le charisme de la personne. La personne, si tant est qu'elle existe encore et qu'elle soit sur le devant de la scène, ou qu'elle soit déjà presque complètement effacée, ou chez le Libéré Vivant, ne fait pas de différence. Il y a simplement une mise en action de l'Intelligence de la Lumière, au travers de vos canaux sensoriels et perceptuels, qui se manifestera de plus en plus.

Le plus important étant toutefois la capacité à établir cette communion de cœur à cœur, directement depuis là où vous êtes, en tout autre endroit de la planète, en toute conscience, comme je l'ai dit, situation ou objet. Là est le charisme le plus probant, si je puis dire, de la présence, de l'installation, et du déploiement final de la Lumière.

... Silence...

Autre question.

Question : les êtres qui nous entourent verront-ils en nous le retournement, et la radiance radioactive du pilier de Lumière ?

Ce n'est pas une obligation. Vous serez visibles dans un premier temps, pour vos frères et sœurs, par la qualité de votre rayonnement et de votre Présence, qui approchera celui du Libéré Vivant et qui en sera toutefois différente par l'aspect, non pas extériorisé mais, je dirais, d'irradiation de cette lumière. Cela est superposable, par exemple, pour ceux qui ont lu ou qui se sont intéressés à la vie de Ma Ananda Moyi, qui présentait l'ensemble des charismes : l'immobilité totale, le changement de densité et de poids, la capacité à maintenir une extase et à ralentir le corps sans sa propre volonté, mais directement par l'influence de l'Esprit. Ma Ananda ne contrôlait rien et se laissait faire par la Grâce et par la Lumière. Cela peut aller aussi, je l'ai dit, jusqu'à des modifications extrêmement importantes de votre physiologie, c'est-à-dire, par exemple, ne plus dormir, ne plus manger, ne plus boire, ou d'autres choses encore. Tout cela fait partie des dons de l'Esprit, des charismes, mais aussi de la manifestation de ce basculement de la conscience, tel que cela a été stipulé par Lord Métatron.

Tous ne seront pas sensibles, dans un premier temps et jusqu'à l'Appel de Marie, à la présence en vous de cette colonne de Lumière.

... Silence...

Autre question.

Question : dès que l'on ressent les prémices du déploiement de la colonne de Lumière en notre corps, est-il préférable de vivre ce retournement de conscience en position couchée ?

Ce retournement ne va pas se produire à l'instant, ne soyez pas en attente. Au moment où vous commencez à percevoir ce qui a été expliqué par Lord Métatron, si vous avez à le vivre, vous n'avez pas à vous préoccuper de votre position, parce ce que ce processus n'est pas une expérience mais une installation d'un état définitif qui vous accompagnera, quelle que soit votre position et quoi que vous fassiez dans votre vie. C'est justement la présence de cet élément, particulier, qui fera en sorte que ce monde disparaîtra de vos yeux, de vos intérêts et de votre conscience.

Il n'y a donc rien à entreprendre de particulier. Il n'y a pas ni technique, ni protocole, ni attitude particulière à observer. Je vous rappelle que Lord Métatron avait dit que ceci concernait une partie d'entre vous et non pas la totalité, et cela ne dépend, là aussi encore, aucunement de vous mais de ce que vous êtes en vérité, au-delà de toute apparence et de tout monde. Il n'y a donc pas à se préparer, de la même façon que pour les Théophanies spontanées.

L'évidence de la Grâce, alors, sera telle, que cela soit avec les Théophanies ou le processus décrit par Lord Métatron, des piliers ou colonnes de Lumière dans votre corps, il y a juste à être présents. Il n'y a rien à entreprendre, laissez être et laissez faire l'Intelligence de la Lumière. Elle ne dépend pas de vos desiderata, de vos attitudes, de vos postures, ce qui est, vous vous en rendez bien compte, profondément différent de ce que vous avez mené, pour certains, comme travail, durant de nombreuses années pour certains d'entre vous, concernant tout ce que nous avons communiqué, concernant aussi bien la danse du silence que le yoga de l'Unité, ou encore l'activation des nouveaux corps. Tout ceci a été laborieux, vous avez travaillé pour cela. Aujourd'hui il n'est plus question de travailler mais de disparaître, et de s'abandonner, et de se sacrifier, ce qui n'est pas vraiment la même chose.

Saisir cela, c'est ouvrir la porte à double battant, comme cela a été dit, à l'impulsion Métatronique et à l'installation du Christ, et possiblement au vécu de la colonne de Lumière, et surtout une amplification sans commune mesure de la fréquence et de l'intensité de vos Théophanies.

... Silence...

Autre question.

Question : les êtres qui ne sont pas informés et ne participent pas aux Théophanies et Radiances Archangéliques, bénéficieront-ils des effets sur leur conscience ?

Bien-aimé, c'est pour cela qu'il y a des Théophanies et des Radiances, pas uniquement pour vous qui les suivez. Même sans être informés, cela se vivra de toute façon, comme l'Appel de Marie. Informés ou pas, ne changera rien. Beaucoup de frères et sœurs humains incarnés autour de vous, qui ne suivent pas particulièrement nos prescriptions et nos indications et nos conseils, en arrivent aujourd'hui exactement au même point, c'est-à-dire à vivre des processus mystiques qu'ils ne peuvent ni étiqueter, ni référencer, ni expliquer. Mais l'important n'est, encore une fois, en aucun cas l'explication ou la compréhension, mais le vécu lui-même.

Alors ne vous encombrez pas de mécanismes de compréhension, d'interprétation, ou encore pire, de projections. Immergez-vous complètement en ce que vous proposent les Théophanies. Il n'y a rien d'autre à en retirer que le vécu de votre conscience et l'expansion de celle-ci. Je parle aussi bien de la conscience éphémère, via sa dissolution, que la conscience d'Éternité. L'expansion de la conscience éphémère correspond à la libération de la conscience éphémère, se traduisant aussi par l'expansion de votre Supraconscience, vous faisant retourner à la vérité de votre Éternité. Tout le reste, ne sont que des activités mentales, des activités liées à la personne et qui n'ont strictement aucun intérêt, dès l'instant où vous vivez les Théophanies, si ce n'est vous en éloigner.

D'ailleurs, dès l'Ascension passée ou dès la Pentecôte passée, selon, vous le savez, l'avancée de ce qui doit arriver dans vos cieux, vous constaterez d'ailleurs que vous ne pourrez pas contrôler quoi que ce soit, mais vous ne pourrez que vous abandonner à ce qu’il se produit par la Grâce et l'Intelligence de la Lumière. C'est bien plus qu'un abandon à la Lumière, cela vous avait été expliqué, il s'agit du sacrifice conscient de l'éphémère. Mais vous n'avez pas, vous, à décider de sacrifier quoi que ce soit, c'est votre Supraconscience, votre Esprit de Vérité, le Paraclet, qui agit, ce n'est pas vous. Croire que vous pouvez maîtriser, contrôler, diriger, ou vous faire obéir de cela, est strictement une illusion. Vous ne pourrez plus rien contrôler de ce qui se produit en ce plan-là, c'est simplement l'installation totale et définitive de l'Esprit, c'est la révélation de cet Esprit, et ce qui se vit sur l'écran de ce monde, même si cela a une répercussion énorme sur ce plan de l'éphémère, ne vous concerne pas.

Tant que vous vous sentez concernés, là-aussi vous n'êtes pas, en vérité, totalement libres. Seule la tranquillité, l'humilité de reconnaître que vous n'êtes rien sur cette terre, tel que cela vous a été expliqué aussi à de nombreuses reprises par le Maître Philippe, vous conduit à cette sérénité infinie de l'Éternité, du Cœur du Cœur, grâce aux Théophanies en particulier, maintenant, et aux Radiances. Soyez spontanés et soyez de plus en plus, si possible, dans l'instant présent, dans l'accueil, dans l'humilité, dans la transparence. Ne faites pas intervenir des éléments de votre personne liés à une quelconque compréhension ou une quelconque appropriation, au sein de la personne, de ce qui est vécu, sans ça vous risquez d'avoir des petits soucis d'acclimatation, si je peux dire, à ce qui se déroule.

Plus vous êtes spontanés, plus vous êtes transparents, plus vous êtes humbles, plus vous vous tenez tranquilles, comme vous le constaterez, plus la Paix grandira en vous de manière évidente. Plus vous rechercherez cette Paix, dorénavant, à travers des exercices quels qu'ils soient, plus vous vous éloignerez. Il n'est pas interdit, bien sûr, de travailler sur votre personne, mais ne vous servez pas de votre personne en ce monde pour contrôler quoi que ce soit qu’il se déroule, sinon il y a bien sûr et bien évidemment des risques de volonté d'appropriation, de volonté personnelle, qui n'a rien à voir et rien à faire dans ce processus. C'est en ce sens que l'année dernière, nous vous avions préparés par différentes voies et de différentes façons à cet ultime sacrifice.

Comprendre cela et accepter cela est essentiel pour vivre la béatitude et l'extase à un niveau que vous ne connaissez pas encore. Vous constaterez d'ailleurs par vous-mêmes, comme je l'ai dit, que dès l'instant que votre personnage revient et veut s'approprier ce qui est vécu, eh bien les Théophanies spontanées s'éloigneront de vous jusqu'à ce que vous compreniez. Rappelez-vous que nous vous avons dit que les Théophanies allaient être à la fois programmées, spontanées, réalisables par vous-mêmes, avec une intention particulière, au départ, de communier à tel objet, sujet, animal, ou autre, et c'est tout. Tout le reste ne sont que des dérives. Acceptez cela pour vivre la plénitude de ce que vous avez à vivre.

Ne cherchez pas à contrôler, ne cherchez pas à diriger, ne cherchez pas à posséder, cherchez simplement à disparaître et à être. Si vous dormez, c'est encore mieux, vous êtes sûrs au moins de ne pas intervenir durant le processus. Ce processus n'a pas besoin de quoi que ce soit de votre connu au sein de ce monde. Bien au contraire, puisque ce connu, ainsi que je l'ai dit, va s'éloigner de lui-même sans effort, sans remord, sans souffrance, alors qu'à l'inverse, vous risquez effectivement d'observer autre chose que cette paix et cette plénitude.

C'est en ce sens aussi que je vous ai dit que la Théophanie que vous dirigez vers une cible ne doit être accompagnée d'aucune intention liée à la survie de quoi que ce soit au sein de ce monde, ni d'effet thérapeutique, ni de demande de guérison, ni de changement de situation. Laissez être et faire la Lumière, retirez-vous de tout jeu. C’est la seule façon de bénéficier de l'impact majeur des Théophanies.

... Silence...

Autre question.

Question : en dehors des oiseaux, quels sont les autres règnes d'animaux qui se manifesteront à nous ?

J'y ai déjà répondu.

Question : le Commandeur a qualifié l'âge d'or ou la nouvelle Terre, de finalité illusoire du New Age et des maîtres ascensionnés, or il me semble que Lord Métatron les a bien nommés ainsi, dans le devenir de la Terre…

Pour ceux qui resteraient dans l'Intraterre, uniquement.

… qu'en est-il ?

L'expression qui a été employée par Lord Métatron concerne bien évidemment la 5ème dimension, et vous savez pertinemment qu'il n'y a aucune corrélation et aucune continuité entre la 3ème dimension dissociée et la 5ème dimension. Vous savez tous que vous êtes libérés mais vous ne savez pas, pour la plupart d'entre vous, quelle forme de libération cela va prendre pour vous. Il n'y a aucune solution de continuité, là est l'essentiel.

L'erreur de ce que vous nommez New Age, des maîtres ascensionnés, est de croire à une certaine forme de pérennité par transformation des acquis, si je peux dire, en quelque chose de beaucoup plus agréable, en quelque sorte le paradis sur terre. Il ne peut exister en ce monde un quelconque paradis dans cette dimension donnée, là est la supercherie. C'est-à-dire qu'il vous est mis dans la tête l'espoir de continuer une vie dans des conditions plus agréables, mais toujours dans cette dimension. Cela n'est pas possible. Il n'existe pas, pour un endroit quel qu'il soit, nommé 3ème dimension dissociée ou monde enfermé, de passer de manière globale en 3D unifiée, vous savez les raisons. La 3D unifiée correspond, pour ceux d'entre vous qui ont été enfermés, juste à une période soit de délivrance concernant vos acquis, soit d'affinement de votre libération, c'est tout. Seuls ceux qui se sont détournés consciemment et en toute conscience de la Lumière, devront passer une période de rééducation au sein de la matière pour se libérer eux-mêmes. Ce n'est pas un jugement ni une punition, c'est un constat lié à leur état vibratoire, à leur attachement ou à leur prédation.

Donc âge d'or ne veut pas dire que toutes les consciences restent sur terre, loin de là, et d'ailleurs, elles ne resteront pas sur terre mais seront en Intraterre qui sera, comme pour les gardiens de la terre nommés « peuple delphinoïde de la terre », à l'époque, des êtres qui étaient, en quelque sorte, à mi-chemin entre la 3D unifiée et la 5D.

Ceux qui ont vécu ici (vous humains) ou dans d'autres mondes, l'enfermement, sont obligés en quelque sorte de repasser par l'Absolu pour réactiver leur liberté, il n'y a pas d'autre alternative, et au sein de ce processus, quel que soit le mécanisme de libération d'un système solaire, ne laisse planer aucun doute et ne laisse place à aucune continuité. Donc penser à une continuité de quoi que ce soit est une erreur de l'ego spirituel, et un manque de clarté intérieure, et une confusion, faisant confondre en quelque sorte l'idéal de l'ego et la réalité spirituelle.

La problématique étant que tant que vous êtes en train d'imaginer un monde meilleur, ou un changement en ce monde apportant quoi que ce soit permettant une vie plus harmonieuse au sein de ce monde, cela est irréalisable. Parce qu’il faut nécessairement qu'au moment du retour de l'Absolu, en quelque sorte, c'est-à-dire de la révélation de ce qui a toujours été là, consécutif à l'Appel de Marie, chacun puisse reprendre sa liberté. Personne ne doit rester lié à ce monde, qui de toute façon n'existera plus dans sa dimension actuelle. Le passage d'un monde carboné à un monde silicé ne peut pas se faire au même endroit pour tous ceux qui sont présents dans ces mondes carbonés enfermés, sinon il n'y aurait aucune liberté. Là est l'erreur de ceux qui vous ont promis un âge d'or. L'âge d'or du New Age n'a rien à voir avec l'âge d'or tel qu'il a été énoncé par Lord Métatron. C'est les mots, mais le contexte n'est absolument pas le même.

... Silence...

Autre question.

...Il n'y a plus de question écrite, on passe aux questions orales.

Question : quand vous parlez de se connecter avec un objet lors d'une Théophanie, à quoi pensez-vous ?

À un objet.

… je ne vois pas trop l'intérêt de se relier à un objet.

La Théophanie n'est pas une reliance, le terme est déjà très mal choisi. Il ne s'agit pas d'une reliance mais d'une bouffée de Liberté. Alors quel est l'intérêt pour un objet ? L'intérêt est très simple, c'est que cet objet va se retrouver chargé de la même énergie de Théophanie. L'utilité, vous la percevez de suite. Quel que soit cet objet, il sera alors, même s'il n'a pas de cœur à proprement parler, cette cible, contrairement à une conscience, cet objet inerte va acquérir la même qualité de Lumière, bien évidemment, qui sera en quelque sorte statique autour de l'objet, et je dirais même, jusqu'à la structure atomique de l'objet qui sera changée. À vous d'en trouver l'utilité et l'intérêt. Pour un cadeau, par exemple.

... Silence...

Ceci pour vous permettre de vivre le fait que tout est Lumière et que tout est Amour. Même un objet dit inanimé a la même capacité d'Amour, même s'il n'a pas les mêmes capacités de manifestation. Tout est sacré en la nouvelle dimension, tout est sacré dans les univers libres. Donc à vous de trouver l'utilité de réaliser une Théophanie avec un objet quel qu'il soit, de quelque structure qu'il soit, de quelque forme qu'il soit. Un autre exemple. Vous pouvez considérer qu'une maison est un objet. Vous pouvez très bien réaliser une Théophanie sur cette maison. Que va-t-il se passer ? Je vous l'ai dit, la structure atomique et la radiance même de ce lieu inanimé, deviendra profondément différente. Bien évidemment, les humains qui vivront dans ce lieu, en sentiront les effets. C'est pour ça que je parlais d'objet ou de lieu.

Vous pouvez très bien aussi trouver une utilité à réaliser une Théophanie sur un lieu qui vous semble vicié, sur les lieux archaïques, je vous ai tout à l'heure parlé des religions. Pourquoi ne pas faire une Théophanie sur une mosquée, sur une église, sur une synagogue, sur un temple bouddhiste, vous voyez ? Pourquoi pas non plus sur un moyen de transport ? Puisque dès l'instant où il y a impression de cette Théophanie dans la matière, vous changez le rayonnement purement lié à la forme et vous changez le rayonnement, car il existe, non pas lié à la forme, mais un spectre électromagnétique d'un mur, en pierres, aussi sera changé. Alors autant vérifier par vous-mêmes mes assertions, et de tester par vous-mêmes.

Vous pouvez très bien imaginer réaliser une Théophanie avec votre lieu de vie, vous verrez par vous-mêmes les modifications qui surviendront. Je vous conseille toutefois de ne pas réaliser de Théophanie directement sur un moyen ou un objet électronique, surtout ce que vous nommez vos téléphones, vos ordinateurs et autres accessoires liés à ce que vous nommez internet. Car là, bien sûr, il risque d'y avoir des inconvénients certains pour ce genre d'objets. Peut-être pas immédiatement, mais n'oubliez pas que la Théophanie que vous réalisez sur un objet change fondamentalement, même si cela n'est pas visible, la structure atomique, ce qui veut dire que cet objet ne fonctionnera plus comme avant, même si vous n'en voyez pas tout de suite les effets (je parle des objets dits électroniques).

Bien sûr, quand vous faites cette Théophanie sur la maison, vous pouvez me répondre qu'il y a peut-être des ordinateurs dedans ; l'effet n'est pas le même parce qu'il sera dilué. Réaliser une Théophanie sur une maison n'est pas réaliser une Théophanie sur un objet dans la maison. C'est quelque chose de beaucoup plus général, dont l'effet va se diluer et s'amplifier en même temps dans le temps, mais ne sera pas perceptible de manière immédiate, contrairement aux consciences humaines avec lesquelles vous les réalisez. Voilà l'intérêt de réaliser ces Théophanies aussi sur des objets. De la même façon que certaines religions… il existait des processus de baptême pour un bateau, pour une voiture. Est-ce que vous pensez que tout cela était réellement du cinéma ou avait réellement une influence, par exemple sur la durée de vie d'un bateau ?

Renseignez-vous simplement sur un seul bateau, qui a été le Titanic, et vous verrez qu'avant qu'il coule, il a effectivement manqué quelque chose lors de son baptême : il n'y a pas eu de baptême. N'oubliez pas que l'énergie la plus puissante et la plus informante sur terre, est liée aux formes. Bénir une forme, à l'époque, ou aujourd'hui réaliser une Théophanie sur une forme inerte, s'apparenterait à une bénédiction ou un baptême, tel que réalisé par exemple, comme je l'ai dit, sur les bateaux ou sur une voiture. Il y a un champ de forces qui se crée autour de l'objet dans lequel a été réalisée une Théophanie.

Il a été demandé aussi, il me semble avoir entendu que certains d'entre vous avaient posé des questions concernant une Théophanie réalisée sur un ensemble de sujets, j'y ai d'ailleurs répondu, mais aussi des Théophanies sur l'ensemble de la terre. Il y a là une question d'échelle. Vous êtes encore soumis aux échelles dimensionnelles mais aux échelles de mesure des objets, pour peu de temps certes, mais vous pouvez réaliser une Théophanie sur un objet ou un monument, mais je doute fort que vous puissiez réaliser une Théophanie sur l'ensemble de la terre. Seul le Christ a réussi à le vivre, et encore, au moment de sa crucifixion.

Question : réaliser une Théophanie sur une maison, n'est-ce pas faire violence à ceux qui y habitent, même si c’est indirect ? Ce n’est pas forcément leur choix.

La Théophanie est l'expression directe de l'Esprit. En quoi l'Esprit peut-il violer autre chose que le libre-arbitre qui n'existe pas ? C'est plutôt un agent révélateur. Rappelez-vous que dans la Théophanie, il ne doit y avoir aucune intention. Vous canalisez la Lumière, si je peux dire, simplement en un endroit donné, où les particules adamantines et l'Intelligence de la Lumière vont se condenser en quelque sorte et entraîner une transmutation atomique, comme je vous l'ai dit. À partir de là, la Lumière est présente partout. Est-ce que vous croyez que la Lumière va demander à un habitant ou à un frère ou une sœur humain incarné, où qu'il soit, s'il est d'accord ou pas ? Croyez-vous que les trois quarts de l'humanité soit d'accord pour la fin des temps ? Mais le retour de la Lumière est l'essentiel, le reste ne représente rien. La Lumière est la Liberté, et le libre-arbitre s'efface totalement devant la liberté.

Rappelez-vous que vous êtes dans des moments qui vont devenir collectifs et conscients pour l'ensemble de l'humanité, quelle que soit votre destination. Il vous a fallu un certain temps, et à nous aussi, et rappelez-vous que cette Libération a échoué à cinq reprises. Il n'est pas question aujourd'hui de tenir compte de la volonté des uns et des autres au sein de l'Illusion ; elle ne représente plus rien. La Lumière a établi son règne, la Terre a été libérée. Vous êtes dans le mécanisme de l'Ascension de la Terre et de la Libération collective, personne ne peut s'opposer à cela.

Encore une fois, je répète aussi que la Théophanie doit être dépourvue d'intention.

Question : faire une Théophanie sur un objet, par exemple un objet que quelqu'un va porter, c'est peut-être, indirectement, y mettre une intention. Il est difficile de ne pas avoir d'intention dans ce cas.

Alors cela ne s'appelle plus une Théophanie. Dès qu'il y a intention, il ne peut y avoir Théophanie, vous allez vous en apercevoir très vite, même si cette intention n'est pas avouée. Par exemple nous parlions de maison. Vous avez un voisin bruyant et vous êtes dérangé, par le bruit ou par autre chose, et vous imaginez que faisant une Théophanie, vous allez vous libérer et empêcher l'autre de vous nuire. Ça, ce n'est pas une Théophanie, parce qu'il y a une intention cachée. La Théophanie est réalisée, je l’ai dit, sur un objet, une personne, un animal ou quelque peuple de la nature que ce soit. Il n'y a pas d'autorisation ici à demander, parce qu'il n'y a pas de violation de la liberté, il y a restitution de la liberté, quoi que dise la personne.

Et d'ailleurs vous allez vous apercevoir aussi qu'en réalisant des Théophanies, vous sentez instantanément votre cœur ; ce qui se passe de l'autre côté ne vous concerne pas. N'ayez pas de but caché ou secret. La Lumière n'a que faire aujourd'hui de ce que vous brandissez devant vous comme étant le libre-arbitre. Le libre-arbitre, c'est l'enfermement – la Liberté n'a que faire de cela –, c'est un point de vue lié à la personne, avec ses craintes, avec ses peurs, et avec sa dualité concernant le bien et le mal. Cela n'effleure même pas celui qui vit la Demeure de Paix Suprême.

... Silence...

Autre question.

Question : l'objet doit-il être devant soi ou peut-on l'imaginer, le visualiser ?

Mais où que soit cet objet, même à l'autre bout de la planète, ne change rien. Il n'est pas question de visualiser, je préfère le terme « penser à cet objet », et cela prend une seconde, le temps d'établir la Théophanie, et c'est tout. Contrairement aux consciences humaines avec lesquelles vous réaliserez ces Théophanies, ou les situations, réaliser une Théophanie sur un objet, bien évidemment, n'aura pas toujours le même effet, car là aussi intervient la structure de l'objet, même s'il y a transmutation de la matière de l'objet, mais aussi un certain nombre de circonstances. Comment savoir que la Théophanie sur un objet comme cible, a été efficace, si l'objet n'a pas de possibilité d'être touché ou approché ? Simplement par le retour en votre cœur.

Celui qui envoie, entre guillemets (parce vous n'envoyez rien), celui qui établit cette Théophanie reçoit la même Théophanie. Si votre Théophanie est conditionnée – j'ai dit ce n'était plus une Théophanie –, vous aurez aussi le retour de ce qui a été vicié, quelque part, en cette Théophanie qui n'en est plus une, et vous réajusterez alors très vite, et c'est préférable, ce qui s'est passé qui n'a pas été conforme. Donc ne vous préoccupez pas d'une intention quelconque même vis-à-vis d'un objet, observez simplement l'expérience qui se déroule et qui se vit en vous.

Soit le retour est la même sensation qu'au départ, et elle est immédiate, soit il vous semble que quelque chose n'est pas identique, différent, ou rien ne revient, et encore le mot « revient » n'est pas tout à fait adapté, mais résonance est plus adapté. S'il n'y a pas de résonance et de perception de la Théophanie sur la cible et au retour, en vous – ce retour n'étant pas une distance ou un temps mais étant concomitant –, cela alors vous prouvera simplement que ce n'était pas une Théophanie mais une projection de quelque utilité que ce soit pour la personne.

Cela est donc différent par rapport aux consciences animées, qu’elles soient humaines ou animales, ou encore subtiles. Jusqu'à présent nous vous avions parlé, et Marie l'a encore redit, que vous pouviez nous appeler ; cela passait le plus souvent par le Canal Marial. Le Canal Marial a fusionné avec le chakra du cœur déjà depuis de nombreux mois et années, pour certains d'entre vous, donc le monde est en vous. Même la maison du voisin, qui n'existe pas, est en vous puisque ce monde est illusion. Soyez logiques avec vous-mêmes ; vérifiez, faites l'expérience et observez.

Il sera très facile de vous réajuster, s'il y a la moindre erreur, surtout en ce qui concerne les objets.

En ce qui concerne les frères et les sœurs humains incarnés sur la terre, cela ne pose aucun problème. Que celui qui est en face ou que celui qui est à l'autre bout de la planète soit informé ou pas, n'est aucune violation du libre-arbitre, aujourd'hui, du fait de la présence de la Lumière et du fait du remplacement de la loi d'action-réaction par la loi d'action de Grâce. À partir de là, il ne sert à rien d'envisager un effet néfaste ou une quelconque dualité.

... Silence...

Question suivante.

Question : que signifie, après une Théophanie avec une personne, de voir le visage de cette personne dans son cœur ?

Que le monde est en toi, et que l'autre est aussi en toi. Nous vous l'avons répété durant de très nombreuses années, que tout était en vous, vous allez maintenant le vérifier. Même le pire des ennemis, le pire des bourreaux que vous voyez, est aussi en vous, que vous le vouliez ou non. En l'Unité, il ne peut d'exister d'exclusion. En l'Esprit, en le Verbe, en le Christ, rappelez-vous ce qu'il vous disait. Ce que vous faites au plus petit d'entre vous, c'est à lui que vous le faites. Ce que vous faites à l'inconnu, à l'objet, à l'ennemi, au frère, au mari, à la femme, à n'importe qui, bien évidemment est aussi en vous. Donc il est tout à fait logique que tu aies les perceptions de cette personne à l'intérieur de toi. Il ne s'agit pas ni d’un parasitisme, ni d’une possession, ni d’une projection, c'est la stricte vérité et la stricte réalité. Nous vous avons préparés à cela. Vous vous êtes préparés à cela.

... Silence...

Question suivante.

Question : qu'en est-il de vivre une Théophanie avec un être décédé récemment ?

Jusqu'à il y a encore peu de temps, nous vous avions stipulé que les frères et sœurs humains incarnés qui quittaient ce plan étaient mis pour la plupart en stase, sauf ceux, bien sûr, qui avaient une utilité ou une fonction au niveau des Cercles de Feu. Il était impératif, nous vous avions dit aussi, que l'ensemble, même désincarné, vive le moment de l'Appel de Marie, pour retrouver définitivement son Éternité, je dirais, avec certitude et avec aisance.

Aujourd'hui les choses sont un peu différentes, parce qu'il était donc soit question, auparavant, d'être en stase, soit pour un nombre extrêmement restreint de ceux que vous connaissiez, d'être sur les Cercles de Feu. Dorénavant c'est différent, depuis peu de temps encore une fois. C'est-à-dire que ceux qui meurent aujourd'hui ne sont pas nécessairement en stase, il y a une certaine forme de liberté – de mouvement, de manifestation –, venant là aussi amplifier la stabilité de la Lumière. D'ailleurs vous allez constater, si ce n'est déjà fait, mais je vous dis, c'est très récent, cela fait à peine moins de deux mois qu'il y a cette possibilité, vous allez constater que ceux parmi vos proches que vous connaissiez vivants, qui sont décédés, ne sont pas seulement en stase mais peuvent venir vous rendre visite en vous apparaissant et en se manifestant à votre côté gauche, et non pas donc en tant que désincarnés mais bien en tant qu'êtres de Lumière. Cela signe un changement majeur dans les plans qui vous sont encore invisibles, concernant la mécanique dite céleste de Libération.

Donc il est tout à fait possible d'établir une Théophanie. Sans aller trop loin, je dirais même que la Théophanie ne dépend pas du temps, et qu'il vous est tout à fait possible de réaliser une Théophanie avec un personnage historique décédé depuis fort longtemps, parce que rappelez-vous, le cœur ne connaît pas l'espace ni le temps. Il n'y a aucune limite à ce niveau-là. Mais ne faites pas non plus des Théophanies des expériences à tout bout de champ, les plus importantes demeurent quand même les Théophanies de cœur à cœur, avec un inconnu, ou avec un frère ou une sœur connu. Le reste n'est là que pour vous prouver, si besoin était, la réalité du processus.

... Silence...

Question suivante.

Question : que signifie le fait d’avoir des noms qui défilent, connus ou inconnus, ou des objets, et de vivre tout de suite une Théophanie avec ces objets ou ces personnes. Cela dure quelques secondes et le cœur se met en feu, puis une autre personne se présente sans que je le cherche.

Bienvenue dans la Théophanie spontanée qui ne dépend pas de toi. C'est la communion des saints, en langage d’un autre temps. La Théophanie est appelée à devenir, je te le rappelle, comme l'a dit Marie, perpétuelle – ou comme elle a annoncé, plutôt, au niveau de son titre. C'est exactement ce qui se vit maintenant et qui va s'amplifier. Cela vous donnera à voir que, effectivement, l'ensemble du monde, des histoires de ce monde sont inscrites en vous, parce que le monde est vous.

Mais vous l'avez peut-être compris, entre chaque question, il y a de toute façon une Théophanie.

Nous vous avons donné quelques éléments, les uns et les autres, et quelques explications concernant ces Théophanies. Nous ne pouvons pas tout expliquer ni tout vous dire ; encore une fois, c'est à vous qu'il appartient de vivre cela. Bien sûr, il y a une signification à chaque Théophanie mais ne vous encombrez pas de cela. Retenez que le plus important est de multiplier ces Théophanies spontanées ou volontaires, si je peux dire, sans rien attendre, de laisser se vivre ce qui doit se vivre pour vous, qu'il y ait abondance de Théophanies ou que celles-ci ne soient pas spontanées, et se produisent uniquement au niveau de ce qui est programmé ou de ce qui dépend de votre intention ou volonté.

C'est ce vécu qui est important, ce n'est pas d'en tirer une quelconque information qui ne concernerait que la personne, quoi qu'il se produise. Que ce soit un objet, une situation, un proche, un inconnu, laissez faire ce qui se fait, laissez être ce qui est. Ne vous en mêlez pas, en tant que personne. Vous vous en mêlez uniquement quand vous décidez d'établir une Théophanie, à tel endroit, sur tel objet, sur telle personne ou sur telle situation, mais c'est tout. Les résultats, même, ne vous appartiennent pas. Ils sont le résultat de l'Intelligence de la Lumière qui s'est donc focalisée, par votre Théophanie, sur le cœur de l'autre, sur l'objet, sur la situation, sur un animal, ou avec nous. Là est l'essentiel.

La progression de vos Théophanies sera bien évidemment différente pour chacun de vous, mais globalement, vous constaterez quasiment tous, une accentuation, une amplification et une fréquence de plus en plus importante chaque jour. Soyez là aussi, si je peux dire, quelque part le témoin de ce spectacle. Le spectacle est le spectacle du cœur retrouvé, de la Liberté retrouvée, avant même l'Appel de Marie. Alors jouissez-en, si je peux dire. Immergez-vous là-dedans, vous en tirerez une béatitude et une extase de plus en plus palpables.

... Silence...

Autre question.

Question : cela peut donc se faire sur une personne que l'on croise dans la rue, en quelques secondes ?

Cela a été dit, oui bien sûr. Cela peut être fait sur un malade à l'autre bout de la planète, cela peut être fait sur les méchants garçons, aussi, mais encore une fois, là aussi, à vous d'expérimenter et de voir ce qu’il se produit.

... Silence...

Ces Théophanies sont aussi la mise en pratique de ce que vous disait le Commandeur voilà quelque temps : mettez l'Amour devant, mettez l'Amour derrière, mettez l'Amour partout. Mais là vous ne le mettez pas, il émane spontanément, tel est le principe de l'Amour inconditionné.

... Silence...

Autre question.

...Nous n'avons plus de questions. Nous vous remercions.

Bien-aimés enfants de la loi de Un, permettez-moi simplement d'ajouter à cette Théophanie que je vais réaliser maintenant, la radiation de ce que je suis : Archange de l'Amour et de la Relation.

... Silence...

Je suis Anaël Archange, je vous salue et je vous aime. À bientôt.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Lun 22 Mai - 20:08 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.

Entretiens de Mai 2017


O.M. AÏVANHOV

Questions/ Réponses 1



Eh bien chers amis, je suis extrêmement réjoui et satisfait de vous retrouver aujourd’hui. Je vous présente toutes mes bénédictions en ce joli mois de mai, comme j’en avais parlé déjà l’année dernière, il me semble. Sauf que cette année, vous avez vu, Maman, elle s’est mise de la partie et elle est en train de déclencher une vague d’Éveil, avec la Confédération Intergalactique, qui est assez mémorable. Ce qui explique peut-être les désagréments que peut-être certains d’entre vous, dans certains pays, vivent dans cette confrontation, si je peux dire, dans votre matérialité, de la Vérité et de la fausseté.

Alors tout d’abord je vous présente toutes mes bénédictions et nous allons faire comme Marie, si vous voulez bien, durant deux minutes, une communion de cœur à cœur avant de vous laisser la parole pour échanger et dialoguer avec vous sur vos interrogations. Alors, d’abord, la Lumière.

… Silence…

Alors chers amis, nous allons pouvoir maintenant commencer à écouter et à échanger. Alors je t’écoute, ou j’écoute si quelqu’un a une question.

Question : c’est un rêve.

Eh bien j’écoute le rêve.

… c’est un rêve non pas de cette nuit mais de la nuit précédente, juste avant de venir.

C’est le même rêve qui est venu deux fois ?

… non c’est un seul rêve, pas cette nuit mais la nuit précédente.

Ah d’accord.

… je marche dans la ville et passe devant un garage, on me dit de ne pas rester là car il y a des êtres menaçants. Je continue et arrive dans un marché. Des personnes qui font des sculptures en tissu me demandent conseil. Je donne mon avis et repars. Près d’un immeuble, un énorme chien vient près de moi…

De quelle couleur est le chien ?

… il est marron assez foncé avec un peu de gris.

D’accord.

… je suis sereine malgré un homme qui me dit qu’il est menaçant, et il l’emmène. Je monte dans ma voiture et arrive devant une bâtisse. Des gens m’emmènent en vacances. Nous voyons un homme qui attire le regard car il tient la tête d’un énorme poisson.

D’un énorme ?

… poisson.

D’accord.

… il est photographié par tous. Je repars en voiture.

C’est ta voiture ou c’est la voiture de quelqu’un ?

… c’est ma voiture.

Elle est de quelle couleur ?

… blanche.

D’accord.

… en voiture, je vais vers la ville qui se nomme la Trinité-sur-Mer.

C’est une ville qui existe ça ?

… oui. Il y a un énorme porche sur la route, qui mène à une langue de sable. Je m’engage en voiture. À cause des vagues, la route est submergée et on ne peut pas passer. Je m’arrête.

Alors, si tu veux bien, on va déjà arrêter là parce que j’ai quelques éléments à te donner par rapport à ça, avant d’aller au bout. La ville, tu te promènes dans la ville. La ville, c’est l’architecture des méandres de l’organisation du cerveau, c’est-à-dire ça concerne l’éphémère. Tu te promènes dans cette ville. Au sein de cet éphémère, la ville est assimilée à la même chose, avec ses artères, ses rues, ses maisons, ses lumières, c’est une cité. Ce que vous appelez la ville, c’est la cité. La cité, c’est l’organisation des différents egos dans la vie sociétale entre eux. Qu’est-ce qui t’arrive ?

D’abord un chien énorme, menaçant te dit-on, où tu fais attention mais il ne se passe rien. Le chien, dans les rêves, souvent, surtout de ces couleurs-là et en plus il est gros, représente les forces de l’obscurité. Ensuite tu te retrouves dans ta voiture. Je passe le garage parce que le garage, c’est là où on va réparer les véhicules. C’est là où, dans la société humaine, dans la cité, on vient se faire réparer. Toi tu n’as pas à être là, on te dit, et ensuite tu prends une voiture blanche. Cette voiture blanche te fait sortir de la cité, donc de ton cerveau, et t’emmène vers l’océan, c’est-à-dire sortir de la raison pour aller à l’intuition, et donc à la spontanéité et non plus à la réflexion. Tu arrives, tu le dis toi-même à une ville qui s’appelle la Trinité sur je sais pas quoi.

… sur mer.

Sur mer, en plus. La Trinité-sur-Mer, c’est la Trinité, la Tri-Unité, de la nouvelle Tri-Unité, Christ, Marie et Mikaël, surtout par rapport à Marie qui est l’Élément Eau. Tu vois un porche, c’est-à-dire un seuil, un passage, et tu te débarrasses de l’ancien, c’est-à-dire la ville, la cité, de ces menaces que tu as vues, tu prends ton véhicule, c’est-à-dire ton corps, qui là est blanc. Il y a plus de chien, et tu arrives face à la mer. Tu as dit sur une espèce de grande plage ouverte sur la mer. Donc il y a une transformation essentielle qui est indiquée, qui concerne avant tout le fonctionnement de ta conscience au sein de ce monde mais aussi, si je peux dire, réellement et concrètement, une espèce de changement d’horizon, c’est-à-dire de point de vue.

Ça veut pas dire nécessairement que tout va changer dans ta vie, mais en tout cas on t’annonce que tout est en train de changer dans ta conscience et dans ta façon de voir la vie, les choses, les évènements. Tu te trouves dans une organisation rigide qui est la cité, la ville, et tu te trouves devant l’océan, après avoir franchi un porche avec ta voiture blanche. Je te laisse continuer.

… j’ai aussi rencontré un homme qui avait une tête de poisson.

La tête de poisson, j’en viendrai après parce que j’ai besoin de la suite. La suite du rêve.

… un homme tourne mon véhicule car je ne sais comment faire demi-tour. Je repars et m’arrête près d’un petit bar. Je ne consomme rien. Quand je retourne à ma voiture, j’ai des béquilles que je jette avant de monter dedans. À l’intérieur, il y a trois garçons, je les ramène chez leur père. L’aîné, un adolescent, m’embrasse tendrement, le père sourit. C’est la fin du rêve.

Très bien. Alors donc tu es allée changer d’horizon. Tu as fait demi-tour. Donc tu as vécu l’expérience, ou tu vas vivre l’expérience de la conscience, mais tu es obligée de retourner avec ta voiture pour raccompagner des enfants. Les enfants, même si ils sont trois, te renvoient à la Trinité-sur-Mer. C’est, je dirais, l’enfant intérieur révélé à lui-même, à travers le Masculin Sacré, le Féminin Sacré et l’Androgyne, qui correspond quelque part à la Tri-Unité de la Nouvelle Eucharistie, mais située cette fois-ci au niveau de la tête. Tu as donc transcendé l’illusion de l’éphémère et de l’organisation de la vie au sein de l’éphémère, avec toutes ses interactions qui sont présentes comme dans une ville. Tu as rencontré le Christ, ou une image du Christ, que tout le monde prend en photo avec sa tête de poisson, n’est-ce pas ? Et après tu as été régénérée par le fait d’avoir mis la voiture sur un endroit où tu ne pouvais aller plus loin, parce que bien sûr tu peux pas y aller avec le corps physique qui est la voiture, tu peux y aller qu’avec la conscience. Mais c’est pas encore le moment, donc tu fais demi-tour, mais tu as trouvé trois personnes dans ta voiture, trois enfants dont l’un t’embrasse tendrement.

C’est-à-dire tu as réalisé, ou tu es en train de réaliser, les fonctions essentielles de la nouvelle Tri-Unité, et donc c’est quelque part un accès qui t’est annoncé à ton Êtreté et à ton Éternité. Et ce, dans un avenir, si je peux dire, très proche, parce que le voyage s’est passé durant la même journée, n’est-ce pas ?

… oui.

Voilà, donc ça t’annonce effectivement des très grands changements, pas nécessairement dans ton corps ou dans ta vie, mais en tout cas dans ta conscience et dans ton cœur. Voilà ce qui était annoncé par ce rêve. Bien sûr y aurait d’autres choses à dire, mais la trame essentielle est à ce niveau. Et bien sûr, quand tu sors de ce rêve, même si y a pas d’interprétation possible pour toi, ou t’as pas cherché, bien évidement tu dois déjà en sentir les prémices au niveau de ton cœur et au niveau de ta conscience. Est-ce que c’est le cas ?

… oui, tout à fait.

As-tu d’autre chose à demander ?

… est-il important que le père des enfants soit présent et ait souri ?

J’ai pas entendu.

… le père a souri quand l’adolescent m’embrasse.

J’ai bien compris, il t’embrassait tendrement.

… le père qui regarde ça, cela a-t-il une signification particulière ?

Le père, c’est le retour à la Source, tout simplement. Tu ramènes ton enfant intérieur. Tu es allée rencontrer la nouvelle Tri-Unité, tu es sortie de l’enfermement matriciel et donc des conditionnements de la vie dans la cité, et tu ramènes toutefois cet enfant intérieur qui n’est autre que toi-même – même à trois exemplaires, à différents âges, ce n’est que toi –, que tu ramènes à la Source, et donc on t’annonce, à travers ce rêve, que tu fais le sacrifice de ton éphémère pour l’Éternité, bien sûr, et en retournant dans l’éphémère, parce que tu ne peux pas anticiper la disparition de ton éphémère. Tu vas pas mettre fin à tes jours, bien sûr, mais néanmoins il y a un accomplissement qui est en cours, qui t’est révélé de manière formelle dans ce rêve.

Alors y a-t-il d’autres questions ? Le temps qu’ils réfléchissent, tu peux aussi me lire une question. En sachant qu’on n’est pas obligés de toutes les lire maintenant, vous pouvez intervenir quand vous voulez si une autre question arrive. On est d’accord ? Alors je t’écoute.

Question… c’est la question d’un frère qui n’est pas ici.

Tous les frères sont ici.

… Il n’est pas présent en ce lieu.

… l’ensemencement des eaux dont ont parlé Mikaël et Marie ne semble pas avoir eu lieu. Est-ce le cas ?

Si, il a eu lieu, mais l’ensemencement n’est pas, si vous voulez, comparable à l’action qui a eu lieu sur le labourage de la terre, je crois, il avait dit Mikaël, hein. Là, c’est des météorites qui sont extrêmement petites. Bien sûr, de très nombreuses ont été repérées tombant dans les eaux durant les deux semaines qui viennent de s’écouler, comme l’avait dit Mikaël, mais si vous attendez des répercussions, pour l’instant, autres que sur le réveil collectif de l’humanité… je parle pas de Libération ni d’Ascension, j’ai bien parlé de réveil collectif de l’humanité qui va entraîner, et vous allez le voir, je dirais, très très vite dans certains pays, un conflit ouvert au sein même de l’organisation de la société.

Parce que beaucoup de frères et de sœurs, et pas seulement dans certains pays – pour certains d’entre vous, vous voyez très bien ce qui se déroule sur votre sol en ce moment même, mais ça touche tous les pays – y a un réveil collectif du fait de l'ensemencement des océans par Mikaël de toute la… ce qui d’ailleurs correspond aussi au rêve qu’a fait cette sœur. Vous vous débarrassez de vos dernières illusions sur une quelconque pérennité de ce monde et sur une quelconque amélioration de ce monde. Seule l’Éternité est parfaite.

Et bien sûr vous allez constater, et vous le constatez déjà autour de vous, même chez vos proches, qu’il y a peut-être pas des Éveils mais en tout cas un réveil d’une forme de léthargie où les frères et les sœurs qui étaient endormis acceptaient tout ce qu’ils pouvaient voir, lire ou entendre, ou croire sans preuves ce qui était annoncé par ce que vous nommez les officiels, c’est-à-dire ceux qui contrôlent le troupeau, qui ne sont rien d’autre, bien sûr, que les hommes politiques et tous ceux qui leur sont acoquinés et qui vous mènent en bateau, c’est le cas de le dire, depuis déjà très très très longtemps.

Avec les moyens modernes, bien sûr, que vous avez actuellement, d’informations, rien ne peut être caché, et la Lumière a aussi son rôle pour démasquer toutes les impostures où que ce soit, c’est-à-dire aussi bien en vous que dans les couples, que dans les familles, qu’au niveau de la société. C’est exactement cela que vous êtes en train de vivre, dans ce processus de libération qui a commencé, ça fait maintenant deux mois, qui est en cours.

Vous avez les Théophanies, les Radiances qui vous démontrent, si c’était nécessaire, que seul le cœur vous donne accès à votre Éternité, et aucune cogitation ni aucune expérience, même de montée vibratoire qui pourtant vous avait peut-être fait découvrir et vivre le Soi. Nous sommes plus dans ces jeux-là, maintenant. Le jeu se termine, c’est le retour à la maison, et ça se vit maintenant. Vous avez tous la possibilité de le vivre maintenant, indépendamment des conditions de l’Onde de Vie, du Canal Marial ou encore du Feu Igné au niveau du cœur, mais ça débouche sur le Feu Igné du cœur directement. Ce processus est en cours, bien sûr.

Alors la question précise était ? Elle est très courte, tu peux me la relire.

… l’ensemencement des eaux dont ont parlé Mikaël et Marie ne semble pas avoir eu lieu. Est-ce le cas ?

Je vais vous donner un autre exemple que peut-être vous pourrez vérifier si ils en parlent dans vos médias. L’ensemencement des eaux correspond aussi à l’ensemencement des eaux sous quelque forme que ce soit, y a pas que les océans, il me semble, il a dit, mais c’est aussi et surtout par où pénètrent les rayonnements cosmiques en priorité. Même durant les interventions de la Confédération Intergalactique, de cette espèce… des rayonnements solaires qui vous ont affectés. Vous le savez bien, ils pénètrent là où c’est plus facile, c’est-à-dire les pôles, parce que les pôles, bien sûr, sont les points de connexion au Soleil, électriques, bien sûr, et magnétiques, et que vous savez que les aurores boréales, par exemple, ne sont d’abord visibles que proche des pôles et pas sur les latitudes dites moyennes.

C’est en train de changer. Vous avez des tas de phénomènes qu’on pourrait appeler atmosphériques ou liés au ciel, que vous voyez, qui sont en train de changer de façon incroyable. Et bien sûr tous les observateurs de la terre, officiels – je parle des organismes, d’états ou pas, qui ont les moyens technologiques de voir ce qui se déroule –, le savent beaucoup mieux que vous. Mais avec vos simples yeux, il suffit de regarder, et de regarder surtout aussi en vous ce qui se déroule. C’est la fin de toutes les mascarades, hein. La chenille est en train d’émerger, le papillon, pour certains d’entre vous, a déjà les ailes qui sont en train de sécher.

Ça, c’est pas une image, c’est réel. Par exemple quand vous avez les Théophanies, si vous les vivez correctement, parce que tout le monde n’a pas à les vivre au même moment de la même façon, mais ça permet d’ouvrir les derniers – qui seront les premiers, vous savez. Ça permet de sentir quoi ? Vous avez quelque chose qui vous écrase la poitrine, qui vous traverse, qui ressort en arrière, qui parfois rentre de derrière, et qu’est-ce qui se passe ? Bien sûr, c’est les circuits vibraux qui correspondent au chakra du cœur, à la Porte KI RIS TI et à la Porte ER qui est ici, mais aussi au travail latéral. Parce que souvent, vous avez l’impression que ce qui vous perfore est un peu de travers, c’est-à-dire ça sort pas en ligne droite depuis le chakra du cœur par KI RIS TI, ou ça rentre par KI RIS TI et ça sort par le chakra du cœur, ça se localise latéralement par rapport à KI RIS TI. C’est quoi ça ? C’est vos ailes qui sont en train de sécher. Et il faut que les ailes soient sèches, pour ceux, en tout cas, qui doivent être dans la liberté totale de l’Absolu, ces ailes doivent être séchées avant l’Appel de Marie.

Alors pour l’instant ça a commencé, pour ceux qui le vivent au moment des Théophanies, soit du côté gauche, soit du côté droit, ce qui vous donne l’impression que c’est un peu en travers, en biais. Bientôt ça va être le côté gauche et le côté droit de KI RIS TI, c’est-à-dire à l’intérieur des omoplates. Là, à ce moment-là, c’est un repère important pour ceux qui le vivent, de savoir que la visibilité de Nibiru et l’Appel de Marie sont imminents. C’est imminent déjà, et Marie vous l’a dit depuis déjà de nombreuses semaines, ça peut être n’importe quand. Ce « n’importe quand » et « imminent », à votre échelle, représente quoi ? Une heure, quelques semaines, quelques mois. Mais tout ce qui doit être dévoilé va vous l’être maintenant. Ça concerne aussi bien votre propre personne, votre propre histoire, que l’histoire des religions, que l’histoire des sociétés, que tout ce qui vous a été caché et qui n’a pas été vu par le plus grand nombre. Et vous allez avoir, bien sûr, même pour ceux qui sont libérés vivants, je dirais des grosses surprises, mais c’est ainsi.

Mais avec le cœur et les Théophanies, cette surprise ne s’imprimera pas, si je peux dire, dans vos structures éphémères – et encore moins, bien sûr, dans votre Éternité. Parce que si vous vivez les Théophanies, vous êtes libérés. Parce que la Théophanie, c’est quoi ? C’est le Cœur Ascensionnel. C’est la conjonction du chakra du cœur, du Canal Marial, de la nouvelle Tri-Unité, de la Porte KI RIS TI, de la Porte OD aussi, et pour certains déjà la Porte qui est ici au niveau du 10ème corps, sous la gorge. Tout ça, c’est l’Éternité, c’est votre corps d’Êtreté. Tout ça se déploie en ce moment même. C’est ça qui débusque ce qui est encore caché en vous, ce qui débusque, dans la société, toutes les anomalies liées aux méchants garçons dont j’ai parlé à de nombreuses reprises. C’est tout ce que vous vivez en ce moment.

Alors maintenant oui, il n'y a pas eu de tsunamis, mais le niveau des eaux va monter. J’en reviens à mes rayonnements solaires qui sont redirigés, et les rayonnements cosmiques qui sont redirigés par l’ensemble de la Confédération Intergalactique au niveau de la flotte présente autour de la Terre, qui draine ses rayonnements. Et vous savez très bien, et je crois que je l’ai dit, quand Marie avait dit que tout serait diffusé à un moment donné qui serait commun pour tout le monde, j’ai précisé que ça n’avait pas eu lieu du fait, tout simplement, de vos saloperies qui sont vaporisées – c’est pas les vôtres mais celles de cette société qui vaporise des écrans réfléchissant dans la ionosphère. Mais nous arrivons à passer. La preuve, ça s’est produit, mais de manière non simultanée, étalée un peu dans le temps, et d’ailleurs c’est pas complètement terminé. Même si les cinq continents ont été faits, et les deux pôles aussi, ça va prendre peut-être encore quelques jours ou peut-être quelques semaines, mais tout ça, bien sûr, dépendra uniquement de la visibilité de Nibiru ou pas.

Nibiru est passée de l’autre côté du Soleil et se rapproche du plan de l’écliptique, c’est-à- dire que vous allez la voir incessamment sous peu. Mais quand je dis incessamment sous peu, ça veut pas dire demain ou avant la fin de la semaine prochaine, n’est-ce pas ? Ça veut dire simplement que c’est en cours. Vous avez pris l’ascenseur, vous avez appuyé sur le bouton, vous avez peut-être pas senti le départ, ou vous sentez le départ mais vous n’êtes pas encore arrivés au terminus, hein. Mais tout ça se déroule en ce moment même, avec une acuité qui va être chaque jour de plus en plus forte, pour votre conscience, pour votre corps, mais aussi pour tout ce que j’avais évoqué durant toutes ces années concernant les séismes, les trous que les dragons ont faits, qui sont achevés, mais surtout les volcans et surtout ce que vous voyez dans le ciel.

Maintenant n’oubliez pas qu’il y a un seul vrai moment collectif auquel vous ne pourrez échapper et que personne ne pourra ignorer, c’est l’Appel de Marie. Parce que je vous garantis que quand il y aura même la visibilité de Nibiru, qui est un signal majeur pour vous, pour nous, comme pour ce qui reste de l’équipe des mauvais garçons, c’est le même signal que tout le monde attend, avec des finalités profondément différentes mais qui en définitive sont toujours les mêmes, c’est-à-dire la libération totale de la Terre et de toutes les consciences qui y sont présentes. Que cela soit par la voie de l’Ascension, que cela soit par la voie de l’Absolu, que cela soit par la voie du réapprentissage conforme de la matière, ça ne fait aucune différence, puisque le retour à l’Esprit sera fait pendant l’Appel de Marie.

Mais même, vous verrez, quand Nibiru sera visible pleinement dans votre ciel, vous aurez encore des, comment vous appelez ça, je crois, des journalistes, qui vont encore dire que c’est une illusion, que c’est pas vrai, et vous aurez aussi des spiritualistes qui vont vous dire : « C’est pas vrai, c’est Haarp, c’est Blue Beam.» Vous voyez ? Il y a un tel déni de la Vérité en ce monde. Tout le monde cherche la vérité, et tout le monde adopte pour vérité des croyances qui ne sont pas la Vérité – vous le savez, y en a qu’une.

Donc oui, l’ensemencement des mers a eu lieu et il va continuer, et là où il va continuer et il a eu lieu de façon la plus importante, c’est bien évidemment au niveau des pôles. Et vous avez la marque, comme Marie vous l’a dit, si vous regardez les images du Soleil, pas avec vos yeux mais si vous regardez les images des télescopes dit solaires, héliosphèriques, je crois, vous allez vous apercevoir que les trous au niveau des pôles sont permanents. Il y a eu une période où le Soleil aurait pu réaliser les prémices de son ultime transformation, qui s’étale à peu près sur quatre mois, hein, un peu plus de quatre mois. C’est-à-dire le moment où le Soleil est complètement ouvert et donc libère des flux cosmiques et des vents solaires absolument phénoménaux, qui là auront des répercussions.

Et vous en avez déjà, sur la terre, au niveau de, comment vous dites, des black-out électriques qui se produisent en différentes villes et en différents pays de la planète, et qui se produisent de plus en plus fréquemment. C’est simplement les impulsions, les premières impulsions électromagnétiques mais aussi de radiations ionisantes qu’ont repérées d’ailleurs certains de vos scientifiques qui ont les appareillages adéquats. Et bien sûr ils ne peuvent pas admettre que cela vient du ciel, donc ils vont trouver une centrale nucléaire qui a eu un incident pour vous dire, ça vient de là. Vous voyez comment sont faites les choses.

Mais je vous rappelle que si par exemple la visibilité de Nibiru n’est pas au même moment que l’Appel de Marie – ça peut être juste avant ou juste après, vous savez que tout s’adapte au jour le jour, maintenant –, mais vous verrez que vous avez des médias qui vont vous dire que c’est une illusion, que c’est rien, que c’est une poussière, que c’est des poussières météoritiques qui restent fixes dans le ciel. Ils sont prêts à vous faire gober n’importe quoi maintenant. Vous voyez bien la zizanie, n’est-ce pas, où que vous soyez, d’ailleurs.

Alors autre question.

Mais l’ensemencement de Mikaël ne fait que commencer, hein. Pour l’instant, c’est les petites poussières, on va dire ; les gros morceaux, eux, vous le savez, il y en aura trois. Mais je ne peux dire à quel moment cela sera. Il y aura des pluies météoritiques, d’ailleurs ce qui explique qu’énormément de médiums commencent à avoir des visions de ce que vous appelez la troisième guerre mondiale, mais c’est surtout des explosions de météorites qu’ils voient, et pas des explosions de bombes. Donc ne vous inquiétez pas, ça arrivera suffisamment tôt, mais l'important, c’est le mouvement de votre conscience, vous qui êtes éveillés, réveillés, libérés, mais aussi pour ceux qui étaient encore endormis qui se réveillent. C’est ce mouvement de conscience qui change, si je peux dire, la vitesse de Nibiru et son apparition sur le plan de l’écliptique. Allez, autre question.

Question : il s’agit de quelque chose qui m’est arrivé dimanche dernier.

Oui c’est très proche. Alors je t’écoute.

… je me suis réveillée avec une crampe au mollet droit. Je me suis levée précipitamment pour faire un mouvement. J’ai senti une baisse de tension, cela m’est habituel, je me suis recouchée et me suis évanouie. Cela m’arrive souvent mais cette fois c’était différent. Quand je suis revenue à moi, je ne pouvais plus bouger mon corps ni parler. Je n’ai pas pu appeler, j’étais un peu paniquée, comme à chaque fois car je ne sais pas ce que je vis à ce moment-là. J’avais froid, j’étais humide, je pensais avoir transpiré mais en fait j’avais fait pipi dans mon lit, ce qui ne m’arrive jamais.

Alors tu sais quand même que… je ne suis pas médecin, mais qu’il y a une relation entre l’évanouissement, la syncope, et si il y a perte d’urine, ça s’appelle, je crois, une crise d’épilepsie. Mais au-delà du diagnostic, possible ou impossible, je sais pas, mais avant tout, ce qui est important, c’est que est-ce que tu es différente depuis ce dernier évanouissement ou pas ?

… oui.

Voilà, c’est là où je voulais en venir. Ça peut être un traumatisme. Je vous avais dit que ça allait taper le corps. Vous avez des frères et des sœurs, ici, qui ont été atteints dans leur corps, parfois très gravement. C’est pas fait pour vous faire mal, c’est pas fait parce que vous avez fait une faute ou que vous avez quelque chose à payer, ou qu’y a une peur qui est cristallisée, c’est quelque chose qui n’a pas été vu et qui s’élimine de cette façon. Et tous les frères et sœurs qui vivent des traumatismes physiques, psychiques, en ce moment, depuis le mois de mars, vous allez vous rendre compte très vite, si ce n’est pas déjà fait, que c’est différent de d’habitude. C’est-à-dire que l’emplacement de votre conscience, au décours de ce traumatisme, de cet accident, de cette maladie ou de quelque niveau que ce soit, psychologique ou physique, induit, a induit un changement irrévocable et irrémédiable. C’est effectivement ce que l’on pourrait appeler des mini-stases.

Mais maintenant au niveau purement médical, bien sûr, si tu dis ça à un médecin, il va aller te faire des scanners, des électro-je sais pas quoi de la tête, et puis aussi vérifier tout ce qui est métabolique. Mais même si ça y est, au niveau métabolique, il faut aller au-delà de la causalité du corps et de cette vie pour voir ce qui s’est modifié, après l’évènement, sur ta conscience. Si il y a modification de ta conscience, même si c’est flou, même si t’arrives pas à définir ou à préciser ce qui s’est passé, tu sais, à ce moment-là, y a un avant, un après. Ça fait partie aussi, dans une autre approche, exactement de ce que vous avait dit Marie il y a quelques semaines. Vous voyez ?

Et si vous regardez autour de vous, que vous interrogez les frères et les sœurs que vous rencontrez, vous allez voir que c’est quelque chose qui est très très fréquent en ce moment. Alors bien sûr l’ancien petit vélo, il peut tenter de revenir pour vous dire : « Qu’est-ce qui m’est arrivé, je comprends pas, je veux savoir et tout. » Ne vous intéressez pas à ce que dit votre personne mais regardez plutôt l’emplacement de votre conscience entre l’avant et l’après de cet évènement, qu’il dure une minute, qu’il dure une semaine, ou qu’il dure jusqu’à la fin. L’important, c’est de constater, après, qu’est-ce qui se passe au niveau de votre conscience, comment vous voyez les choses. Qu’est-ce qui a changé, pas dans votre vie mais dans le fonctionnement intime, si je peux dire, de votre conscience ?

Alors vous vous rappelez les appels de la Lumière, et déjà depuis de nombreuses années, c’était l’impression de perdre la tête, de perdre la mémoire, de plus savoir ce que vous faisiez ; on en a parlé à de nombreuses reprises. Maintenant, comme je l’ai dit, ça frappe plus fort. Si ça pas été suffisant ben, il reste plus qu’à vous casser un os ou à vous casser la tête ; c’est exactement ce qui t’est arrivé. Mais ne cherchez pas d’explications. Vous pourrez toujours trouver des explications dans votre historique, dans votre passé, dans votre karma, mais vous n’êtes pas concernés par ça. Là, c’est la Lumière, c’est l’Éternité qui est là.

Et pour finir parce qu’il y a une autre question, mais j’ai pas fini tout à l’heure par rapport aux rayonnements cosmiques et solaires, ce que je voulais dire, c’est que si vous avez des moyens de vérifier ce qui se passe dans l’Arctique et dans l’Antarctique, vous allez avoir des surprises. D’ailleurs je crois qu’ils annoncent partout que le niveau des eaux va monter, parce qu’y a un bout de banquise qui se décroche, mais si c’était qu’un bout.

Avant le basculement des pôles, vous savez qu’il doit y avoir une répartition différente des masses entre l’Arctique et l’Antarctique qui sont les deux pôles d’équilibre sur l’axe falsifié de la Lumière, c’est-à-dire avec l’inclinaison sur le plan de l’écliptique de la planète Terre, et aussi des autres planètes. Tout ça est en train de se redresser. Les dragons ont préparé le terrain, les elfes et les ondines ont préparé les forêts et les eaux, et ils vivent maintenant leur communion. Les ondines et les elfes, depuis l’intervention de Mikaël, sont dans une joie extrême.

Je sais pas si ici ou ailleurs, y en a parmi vous qui ont constaté les différences du contact au niveau surtout des elfes et des ondines, c’est quand même surprenant. C’est pas uniquement lié à la saison, parce qu’effectivement les elfes sont plus actifs, en manifestation, après le printemps, jusqu’au début de l’hiver – après ils sont moins présents –, mais là c’est différent. Je sais pas si vous avez déjà constaté ça, à la fois dans la qualité des rencontres que vous menez avec eux, mais aussi des échanges ou des perceptions qui se font, qui sont profondément différentes.

...Il n'y a plus de question orale, on va en prendre une écrite.

C’est très bien comme ça, une orale, une écrite.

Question : durant la Théophanie de Marie et la Radiance des Archanges, j’ai traversé à une vitesse fulgurante un mur de vagues déferlantes mélangées à des jets de feu incandescents pour ensuite m’engouffrer dans un vortex sombre et infini. Ce vécu a été plutôt court, mais 42 minutes, ça semble fortement présager la fin imminente, non ?

Eh bien je crois que t’as répondu toi-même à la question. C’est merveilleux ça, y a la question et la réponse après.

Et n’oubliez pas que la meilleure des confirmations de ce qui se déroule, elle est en vous, hein. C’est pas ce que je vous dis ou ce que peut vous dire n’importe qui, ou ce que vous pouvez observer, c’est ce qui est vécu en vous.

Allez continuons.

Question : que signifient les termes Sharam Amrita dont parle Bidi ?

Le Sharam Amrita, je crois qu’il l’avait expliqué, c’est le nectar du Seigneur. Quand l’Onde de Vie, quand vous êtes libérés par l’Onde de Vie, à ce moment-là il est dit, en Inde, qu’il faut aller se recueillir aux pieds du guru. C’était illustré par le Christ, par le lavement des pieds. Vous savez d’ailleurs que dans certaines indications qui sont données par des Archanges ou par d’autres, il y a… on trempe les pieds et parfois les mains. Parce que laver les pieds et laver les mains, c’est un symbolisme extrêmement fort. Je pense que bientôt ils vont vous faire mettre la tête dans l’eau, ça ira plus vite, sans respirer pendant quinze à vingt minutes et vous êtes tranquilles. Mais ça participe du même processus, c’est une alchimie intérieure qui se produit.

D’ailleurs, c’est de l’eau salée, c’est pas de l’eau normale. L’eau salée, c’est l’eau de mer, d’accord, c’est tout ce qui est lié à la fécondité, à la fécondation et à la Résurrection et aussi au Baptême. Mais le Baptême se fait avec de l’eau du Jourdain, c’est-à-dire de l’eau qui n’est pas salée ; la Résurrection fait appel au sel. Vous avez le même processus dans les processus, comment dire, alchimiques, les différentes étapes de l’œuvre alchimique. Je vous renvoie pour cela soit à Paracelse, soit directement à ce qui avait été dit aux alentours des Noces Célestes concernant l’Œuvre au blanc, l’Œuvre au jaune, l’Œuvre au rouge, l’Œuvre au noir. Vous êtes en train de finaliser l’œuvre alchimique. Elle est finie, il vous reste à le conscientiser. Jusqu’à présent, je vous parlais que la visibilité de Nibiru était liée aux interactions, la vitesse était variable. Maintenant c’est fini, depuis le 8 mars ça ne peut que monter chaque jour, à tous les niveaux. Il n’y a plus de retour en arrière possible, et il y a aussi pas de délai, pas de retard, tout est imminent.

Cette imminence est une imminence de votre conscience. À travers les rêves, où la question et la réponse étaient dans le même texte que tu as lu, au travers des évènements qui se produisent dans votre vie, qui sont rapides, brutaux, non attendus, non espérés, vous voyez bien qu’y a des tas de choses qui se transforment. Ce qui doit être élagué est élagué, le Christ vous en a parlé. Vous voyez ?

Autre question.

Question : c’est un rêve : je sors d’un immeuble que j’ai habité il y a 20 ans. Deux femmes parlent de la vandalisation de la porte d’entrée en verre, faite de deux feuillets. Le feuillet extérieur présente des impacts de coups violents, en bas, tandis que le feuillet intérieur a un impact en étoile vers le haut. Dans un rêve fait quelques jours avant, une grande vitre avait déjà subi le même sort.

Alors ce que vous nommez, que ce soit une porte d’entrée ou une fenêtre, c’est du verre, c’est transparent. Pour la porte d’entrée, je sais pas, mais en tout cas une fenêtre, c’est censé être transparent chez la plupart des gens, n’est-ce pas ? La vitre, c’est à la fois ce qui permet la transparence, mais aussi ce qui fait écran. Donc là vous êtes dans une double symbolique ou une double dialectique. La fenêtre, la porte en verre, c’est ce qui marque une limite entre l’extérieur et l’intérieur. C’est aussi par la fenêtre ou la porte qu’on perçoit la Lumière, n’est-ce pas ? Sans ça y aurait pas de fenêtres dans les maisons. Donc la vitre, la porte d’entrée, d’un lieu où tu as vécu y a fort longtemps, te montre aussi à toi que tout ce qui s’interposait dans cette notion de limite, utile pour vivre au sein de ce monde, n’a plus d’intérêt face à l’Éternité.

Vous savez très bien que dans les mondes unifiés, quelle que soit la dimension, y a pas de limites ni à la forme, ni aux ondes, ni aux informations. Tout est libre et instantané. Donc c’est ça qui t’est montré. La porte qui verrouille le dedans et le dehors a reçu des coups, la fenêtre aussi. Cette fenêtre, bien sûr, donne pas le même regard que la porte, c’est-à-dire que y a plus rien à défendre, et ce qui veut être défendu sera abattu. C’est le symbolisme de cette porte de verre d’entrée d’un immeuble. Et la fenêtre, ouvrir la fenêtre ça permet de quoi ? D’aérer, ça permet de laisser rentrer de l’air frais, ça permet d’entendre les bruits, ça permet de rafraîchir si y fait trop chaud dedans, ou l’inverse, d’accord ?

Donc là, qu’est-ce qui est montré à travers ce rêve ? C’est la même chose que les rêves précédents. Bien sûr votre conscience, votre cerveau va trouver à vous transmettre, le matin au réveil, des images différentes, mais vous allez voir que si y a d’autres rêves, beaucoup de rêves vous parlent dorénavant de la même chose, et déjà depuis deux mois, et ils reviennent, pour certains d’entre vous. Les rêves que vous faites sont très souvent signifiants des changements. Vous savez que souvent les rêves vous annoncent, vous préviennent de certaines choses, dans certains cas, pas toujours bien sûr, mais là, les rêves que vous faites, et vous verrez par vous-mêmes qu’il y aura d’autres questions, au fur et à mesure de notre entretien, où vous verrez que c’est la même chose qui surgit.

La sécurité, parce que la porte d’entrée, c’est ce qui bloque l’entrée, à l’immeuble en l’occurrence ici, où il y a plusieurs appartements, c’est quelque chose qui n’a plus lieu d’être. Plus rien n’est séparé, plus rien n’a à être fermé ni préservé de quoi que ce soit, c’est impossible de toute façon. Ça vous concerne au niveau société comme au niveau individuel. Vous avec vous-mêmes, vous avec les proches aussi. N’y a-t-il pas un autre rêve ici, ou dans tes questions, là ?

Question : une nuit, j’ai vécu une grande explosion dans la tête et ensuite j’ai vu ma mère s’écrouler, morte, à mes pieds. J’ai pensé : « De toute façon il n’y a plus rien à faire, s’est terminé. Il n’y a plus qu’à accepter. » Et je me suis réveillée.

Mais la maman, elle est morte ou elle est vivante ?

… elle est encore vivante. Je l’ai vue s’écrouler à mes pieds, je me suis agenouillée, j’ai vu que je ne pouvais rien faire et qu’il n’était pas possible de la réanimer.

Mais c’était en rêve ?

… je dormais, il y a eu cette explosion dans ma tête, j’ai vécu cela et je me suis réveillée.

D’accord. Alors ça peut être les deux choses mais de toute façon vous savez bien que le processus final est enclenché, donc y a pas d’autre issue que la fin, si je peux dire, de l’éphémère. Là c’est acté, et c’est en ce moment. Maintenant, peut-être qu’on t’a annoncé aussi, à cette occasion, le décès de ta mère. Ce qui est important aussi, c’est que tu décris une espèce d’explosion dans la tête. Qu’est-ce que ça veut dire ? Changement brutal et abrupt de niveau ou d’état de ta conscience, passage de la conscience éphémère à la conscience Éternelle, passage de l’ego à l’Illimité.

D’ailleurs, à travers les Théophanies, on n’en n’a pas parlé mais vous avez aussi les modifications des sons dans les oreilles qui sont très importantes. Et d’ailleurs, pour ceux qui sont les plus sensibles aux Radiances ou aux Théophanies, bien sûr ça se passe dans le cœur, mais vous avez peut-être remarqué qu’y a une séquence d’activation. Le cœur, bien sûr, est toujours présent et actif, mais à certains moments, vous allez sentir soit les pieds, soit le sacrum, soit la tête, en même temps ou après. Parce que c’est une séquence d’activation de votre véhicule ascensionnel qui se réalise en ce moment même.

Et donc cette notion d’explosion pendant le sommeil, ce rêve, avant le réveil, signe que dans ce rêve ou dans cet état de sommeil, tu as changé littéralement d’état de ta conscience. T’es passée d’une conscience à une autre. Donc je peux pas te dire si c’est prémonitoire ou si c’est simplement le fait de vivre la dissolution des ultimes liens. Le tout est de savoir si t’avais encore une proximité importante, et je parle pas nécessairement une proximité géographique mais une proximité affective, mentale, par rapport à la mère. C’est ça qui est important.

Il faut que tu me répondes.

… oui bien sûr, je suis attachée à ma mère.

Voilà, donc on te montre avant tout la dissolution de cet attachement qui n’appartient, je te le rappelle, qu’à l’éphémère. Et donc de te permettre, dans cette période, d’aimer ta mère en toute liberté, c’est-à-dire sans attachement et indépendamment du fait que ce soit ta maman. Et cet amour libre là, quel que soit le niveau symbolique ou tout à fait physique de ce qui t’a été donné de vivre dans ce rêve, peu importe, l’important c’est ta liberté. Alors ce rêve remonte à quand ?

… il y a moins d’un mois.

Oui, donc ça fait peu de temps. Donc ça fait trois semaines, quatre semaines, donc raison de plus, si tu veux. Est-ce que, là aussi je vais te poser la question, est-ce que tu as senti une différence entre avant ce rêve et après ce rêve ? Maintenant ça fait trois-quatre semaines, donc tu dois te rendre compte si quelque chose a changé ou pas, par rapport à ta mère mais surtout par rapport à toi-même.

… ce n’est pas flagrant.

Alors je peux pas trancher pour te dire si c’est symbolique ou si c’est réel. Et comme tu l’as dit toi-même, tu as accepté. De toute façon, y a pas d’autre choix que d’accepter. Vous savez, je vous renvoie là aussi à la notion d’acceptation dans le déroulement du Choc de l’humanité. C’est la même chose.

Question : durant cette période, les enfants de 6-7 ans peuvent-ils aussi traverser des choses qui doivent être vues, se manifestant par exemple par des spasmes ?

Ça se manifestera directement au niveau du corps, parce que je te rappelle que la structure mentale n’est pas encore apparue, avant 7 ans, y a que le corps astral. Et le corps astral est beaucoup plus direct, dans ses effets au niveau du corps, bien sûr, vous le savez. Vous avez une émotion, vous avez une palpitation, un nœud au ventre, la boule à la gorge, peu importe, mais c’est immédiat. Y a pas un amortissement temporel comme par rapport à des pensées. C’est immédiat, l’émotion. Donc les enfants de 7 ans n’ayant pas de mental, soit ils sont avant 7 ans ou aux alentours de 7 ans, c’est pas la même chose. Parce que avant 7 ans ou aux alentours de 6-7 ans, avant 7 ans il n’y a pas de corps astral ; 7 ans, c’est l’apparition du corps astral, c’est-à-dire des émotions, mais aussi des processus viscéraux qui sont liés aux émotions. Donc ça peut être aussi au niveau musculaire, qui est lié au foie, qui est lié aux émotions. Vous pouvez avoir des symptômes, si vous voulez, de nature émotionnelle, qui vont se traduire par des mécanismes corporels, comme tu as dit, de spasmes ou de douleurs, mais c’est pas une constante, et ça veut pas dire que c’est ça systématiquement non plus. Parce que les enfants n’ayant pas la même structure complète que vous, au sein de l’éphémère, il n’y a pas de raison qu’ils soient affectés, en tout cas avant 14 ans.

Question : un enfant de 2 ans qui, le jour d’une Radiance Archangélique, a eu une forte fièvre passagère, vit-il lui aussi le Feu du cœur, le Feu de la Radiance ?

Tout est possible, je n’ai aucun moyen de répondre. Ça peut être un processus infectieux brutal, ça peut être n’importe quoi, mais ça peut aussi être lié aux Radiances. Mais de là où nous sommes et de ce que nous observons, surtout depuis que les Théophanies, les "cœur à cœur", ont été rajoutés aux Radiances Archangéliques, en préalable, nous observons effectivement cette ouverture massive, au sein de l’humanité, du cœur directement, sans passer par l’énergie, la vibration ou la recherche quelle qu’elle soit. C’est un phénomène spontané. Dans cette spontanéité, effectivement, ça peut toucher n’importe qui, et même un enfant. Maintenant je n’ai pas le moyen de t’affirmer que pour ce cas précis, c’est lié aux Radiances.

Y en a aussi qui meurent, pendant les Radiances, hein, ils font pas les Radiances, et il y a aussi des naissances. On peut pas tout attribuer aux Radiances, à telle heure de la journée, mais néanmoins il y a bien évidemment des choses qui y sont reliées. Mais dans ce cas précis, ça peut y être relié comme pas du tout. Le plus important d’ailleurs… mais à cet âge-là, il peut pas te répondre, le plus important c’est, après les Théophanies et les Radiances, est-ce que vous constatez, quoi que vous ayez vécu auparavant, est-ce que vous sentez votre cœur ? Qu’il vous fasse mal, que vous ayez l’impression d’avoir une épée qui vous transperce, que le cœur accélère ou ralentisse, ça ne fait que traduire la pénétration de la Lumière au Cœur du Cœur, qui est différente pour chacun en fonction de ce qu’il peut rester de liens, de résistances, de mémoires au niveau de ce corps. C’est tout.

Mais ce processus-là, depuis les Théophanies couplées aux Radiances – ça fait donc peu de temps, n’est-ce pas, ça fait à peine dix jours, ou trois semaines, je sais plus, peu importe, ça fait peu de temps par rapport au début des Radiances –, mais depuis cette époque-là, ça fait deux semaines que nous observons, de là où nous sommes, vous savez que nous voyons pas les formes physiques mais nous voyons la Lumière, nous voyons d’autres choses que vous, quand nous vous regardons, et ce que nous apercevons, c’est que beaucoup de cœurs, beaucoup de frères et sœurs humains ont le cœur en feu, littéralement, même si ils ne le sentent pas. Ce qui nous fait dire que c’est vraiment plus qu’imminent.

Mais n’oubliez pas que la linéarité de votre temps, elle peut durer ; nous, c’est accompli déjà depuis longtemps mais maintenant le déroulement au plus près, parce que maintenant nous arrivons à observer, non plus uniquement les différentes trames temporelles et astrales, mais nous voyons l’éthérique qui est beaucoup plus fiable, au niveau de ce que nous voyons, que l’aura astrale qui fluctue sans arrêt. Au niveau éthérique, ce que nous voyons, au niveau des cœurs, signe pour nous une grande joie. C’est-à-dire que, comme je l’ai dit, vous avez énormément de frères et de sœurs incarnés, quels que soient leurs antécédents et quelle que soit leur histoire, qui aujourd’hui découvrent la Vérité. Et nous le voyons, nous, à travers ce qui se passe dans le cœur.

Et d’ailleurs vous avez remarqué que certains d’entre vous, depuis les Théophanies et les Radiances couplées, ou depuis la première Théophanie même de Marie, il y a deux semaines, beaucoup d’entre vous sentent des choses inhabituelles dans leur poitrine, dans le cœur ; c’est normal. C’est seul ça qui doit vous intéresser maintenant, parce que soit vous regardez le monde et vous regardez votre vie, soit vous regardez votre cœur. Quand je dis regarder, c’est tourner la conscience vers ce qui se déroule au niveau du cœur. Ça suffit ça, si vous le vivez, et même si vous percevez pas les choses, rappelez-vous ce que je viens de vous dire, nous voyons cette ouverture du cœur, même chez des frères et des sœurs qui étaient détournés de la Lumière et qui servaient les guignols, les méchants garçons.

Alors eux, bien sûr, ça va leur poser des problèmes de positionnement. Comment ils vont pouvoir maintenir une certaine fausseté, si je peux dire, dans leur vie, avec ce qu’ils vivent au niveau du cœur ? C’est impossible, ils vont s’en rendre compte très vite. Et ça c’est merveilleux, parce que ça signe vraiment le processus de Libération. Dans votre intimité maintenant, plus seulement dans les trous que faisaient les dragons sur la terre, ou les volcans qui se réveillent ou l’approche de Hercobulus ou l’Appel de Marie.

La transmutation finale, la Merkabah interdimensionnelle personnelle est de plus en plus active chez un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs. Pareil pour les phénomènes, si vous voulez, au niveau des oreilles ; les ORL doivent se frotter les mains, ils sont très riches en ce moment parce qu’avec le nombre de gens qui vont les voir en disant « j’ai un bouchon », « j’entends plus » ou « j’ai un sifflement d’oreille », ils se remplissent les poches. Pareil pour les ophtalmos, hein, vous allez voir beaucoup de frères et de sœurs qui vont avoir des phénomènes visuels qui sont pas liés à une vision subtile, hein, qui sont liés à une transformation de la rétine, voire des altérations de l’organe de la vision. C’est aussi lié à la Lumière.

Alors bien sûr, ceux qui vont être moins contents, c’est ceux qui sont à la tête des religions parce que bien sûr, une fois que vous avez vécu ce qui se passe au niveau du cœur, que vous soyez auparavant bouddhiste, chrétien, musulman, juif ou n’importe quoi d’autre, vous ne pouvez plus et vous ne pourrez plus adhérer à quoi que ce soit de ces fariboles. Et là c’est, je dirais, en votre âme et conscience qu’il vous faut choisir, soit de demeurer dans le cœur, soit de continuer, de persister à lutter pour quelque chose qui, de toute façon, est déjà mort.

Je parle aussi bien de votre corps, ce qui ne veut pas dire qu’il faut pas s’en occuper, encore une fois, mais de voir ce qui est en cours. Et ça concerne les individus, les groupes familiaux, les groupes sociaux, les groupes financiers, les groupes politiques, les assureurs, les éboueurs, ça touche tous les secteurs de la société et de l’organisation de la société. Et bien sûr vous savez pas tout, parce que vous avez beaucoup de frères et de sœurs qui ne s’expriment pas, parce qu’ils vivent quelque chose qui leur paraît tellement gros, tellement invraisemblable pour la raison qu’ils mettent ça de côté, mais ils ne peuvent ignorer que quand ils ont vécu cette expérience ou ces états, eh bien ils sont différents. Alors bien sûr, après, le naturel revient. Et c’est là où je voulais en venir, c’est que maintenant vous avez des Théophanies qui se produisent indépendamment des rendez-vous hebdomadaires, indépendamment des Théophanies de Marie.

Vous avez des frères et des sœurs qui vivent ce Feu Igné dans le cœur, cette ouverture finale du cœur n’importe quand, pas nécessairement dans un rendez-vous ou lors d’une relation avec quelqu’un, ça leur tombe dessus. Alors vous imaginez bien que si c’était auparavant, avant que ça leur tombe dessus, des méchants garçons, d’un seul coup la conscience se réveille. Et là c’est un acte de contrition qui permet la rédemption. Parce que ces gens-là étaient inscrits dans des forces fausses qui les a nourris néanmoins, et ils ne pourront plus maintenir cette fausseté, sans même parler de Libération ou d’Ascension, mais là, dans le vécu de la matière. Ce qui explique que… vous constatez déjà une espèce de tohu-bohu, mais qui n’est rien comparé à après ce week-end. Alors bien sûr, ça va pas concerner tous les pays de la terre, toutes les villes et tous les endroits de la terre en même temps, pas encore, mais ça sera suffisamment sensible pour en avoir des échos, soit de bouche à oreille, soit dans vos médias.

Et je dois dire que le processus de Libération de la Terre, si je compare avec les données, que ce soit des tentatives de libération antérieures de cette terre ou des mondes qui ont été libérés déjà, le processus qui a été enclenché par l’Esprit saint en 1984 et qui se termine maintenant, nous montre certainement que la Libération de la planète Terre est certainement le meilleur outil, et ce moyen que nous avons mis en place pour cette fin de cycle est beaucoup plus efficace que ce qui avait été réalisé lors de la création de l’Atlantide pour éviter l’enfermement. Donc c’est un modèle de libération qui semble assez valable. Bien sûr nous avons toujours des ennuis, hein, je vous l’ai pas caché, il y a trois semaines par exemple, avec les nouvelles vaporisations qui ont lieu dans vos cieux, mais c’est pas grave, nous sommes venus à bout très rapidement.

C’est pour ça que je vous dis que vous, tous, les uns et les autres, individuellement, dans la société, dans vos familles, comme pour nous, tout s’adapte au jour le jour mais ne dépend pas de votre volonté ni de votre compréhension, et ne dépend pas non plus pour nous des Radiances ou des Théophanies qui sont réalisées puisque nous sommes stationnés – et nous circulons d’ailleurs, pour certains d’entre nous –, autour de la Terre. Mais c’est quelque chose qui est vraiment très bien enclenché, même si vous ne vivez rien, vous, dans votre corps, dans votre famille, ou dans votre pays. C’est en cours.

Question : lors de la dernière Radiance, j’ai ressenti une forte douleur dans le cœur durant un long moment. Je m’y suis abandonnée. Le lendemain, j’avais de fortes douleurs dans les muscles, la cuisse et la jambe droites, qui se sont ensuite estompées.

Alors vous avez remarqué, peut-être, que beaucoup de frères et sœurs ont des problèmes, quand c’est pas un organe central, ça va toucher le côté droit. Ça va être par exemple une entorse, ça va être un bobo sur la jambe droite, ça va être une fracture en rapport avec la jambe droite, ça va être aussi les organes des sens du côté droit, oreille, œil, nez et bouche. Ça veut dire quoi ? C’est que pour ces frères et sœurs qui sont atteints du côté droit, il y avait un excès de contrôle, c’est-à-dire que l’abandon n’était pas complet ; c’était un abandon conditionnel à que tout se passe bien dans leur petite vie éphémère. C’est plus ça du tout maintenant, hein, y a plus de possibilité de négocier quoi que ce soit. Ça passe ou ça casse, mais même si ça casse, vous passerez de toute façon, donc y vaut mieux passer sans casser. Ça me paraît logique, non ?

Donc tout ce qui se manifeste à droite va attirer votre attention sur des mécanismes inconscients, qui sont pas nécessairement mémoriels, d’être attachés à l’histoire, à votre corps, à vos scénarios mentaux, à votre vie, à votre femme, à votre mari, à votre enfant. Donc là, comme je l’ai dit, ça va taper de plus en plus fort. Donc vous avez le pied droit, la possibilité de casser la jambe ou quelque chose plus haut, mais aussi les organes des sens du côté droit. Par exemple ça sera des anomalies de vision, des anomalies auditives avec des atteintes réelles, organiques, n’est-ce pas ? Tout ça, ça vous signifie quelque chose, mais ne restez pas à cette signification, même si je l’ai donnée. C’est simplement pour vous donner... Vous allez vous apercevoir que beaucoup de frères et sœurs ont eu des problèmes, ces dernières semaines, juste le côté droit – et pas du côté gauche, que vous soyez gauchers ou droitiers, hein. Alors bien sûr, y a la question qui va venir, je l’entends déjà : « Et si c’est du côté gauche ? » Vous n’êtes pas concernés.

Et une autre question qui arrive, je la sens : « Et si c’est au milieu ? » Alors là c’est différent, c’est toujours la même chose, mais si ça se situe sur un organe médian ou bilatéral, ou central, c’est souvent lié à un problème de passage. Vous avez vu l’éphémère, vous avez été Absolus lors d’une expérience, vous avez vécu l’Absolu, vous connaissez la Vérité pour l’avoir vécue, le Parabrahman, mais insidieusement, vous vous êtes réinstallés dans la personnalité, avec les réflexes antérieurs, et surtout là aussi, on va retrouver le besoin de contrôle, le besoin de vérifier, faire confiance à un pendule, faire confiance à sa main et pas à la conscience. Vous voyez ? Si ces frères et sœurs qui ont vécu le Parabrahman, qui insidieusement, comme je disais, sont retombés dans des fonctionnements et des travers de la personnalité, là ça va taper au centre, sur les lieux de passage qui sont quoi ? L’estomac, le cœur organe, et la thyroïde.

Vous voyez, ç’est très simple. Et quel que soit votre âge, hein, ç’est pas une histoire de vieillissement ou de mémoires passées, ou de cristallisations de je ne sais quoi.

Question : c’est un rêve : j’allais accoucher, ce n’était pas réel mais on faisait semblant. Au moment de l’accouchement, mon ventre se met à gonfler légèrement et à bouger. Je suis vraiment enceinte alors que ce n’est pas le cas dans la réalité. La femme me sourit et me demande si j’ai un double incarné sur ce monde, cela pourrait expliquer ce phénomène rare. Je préviens mon compagnon et ma fille qu’un bébé, un garçon, est en train de naître. Plusieurs personnes sont là, dans l’attente de la naissance. Ce rêve symbolise-t-il mon accouchement intérieur ?

Bah bien sûr. C’est merveilleux, hein, c’est ce que je disais, vous avez les réponses avant que je dise quoi ce soit. Vous avez juste besoin d’une confirmation maintenant, vous voyez l’évolution ? C’est merveilleux.

Question : autre rêve. Je suis dans ce lieu, notre ami vient vers moi, me prend la main et me dit de le suivre. Il fait noir, il pleut et je lui demande où il m’emmène. Il répond : « fais confiance, suis-moi ». On marche et on arrive au bord de la mer sur un lieu très élevé. On entre dans une taverne très sombre, il y a une foule d’hommes affairés. Il se tourne vers moi et me dit : « fais-moi confiance ». Puis un cœur à cœur faisant....

Un cœur à cœur quoi ?

… il me fait un cœur à cœur et me prend dans ses bras. Il me remet un manteau que je dois porter et me dit : « tu vas goûter au nectar ». Il s’engouffre dans la foule, je le perds de vue. En le cherchant, je me perds. Il y a des caves et j’ai envie de le chercher dedans mais j’ai peur de le perdre davantage. Je m’assois à une table et prends un verre, inquiète de ne pas le trouver, je repars aussitôt. J’entre dans une cave, puis dans une autre, et le retrouve. On se prend dans les bras avec un cœur à cœur intense. Il me remet des bottes...

Des ?

… des bottes. Je comprends que je dois les porter. Elles sont trop petites, mais je me force à les enfiler. Je suis paniquée mais confiante. Je parviens à les enfiler et veux lui montrer ma réussite, mais il a disparu... Je me réveille. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors là, y a énormément de choses, mais qui vont être simplifiées de la façon suivante : tu te retrouves, là aussi, en hauteur, au bord de la mer. C’est-à-dire ce qui sépare… la mer, c’est l’Eau, la terre, c’est la Terre. Tu es en train de passer d’un Élément à un autre. Passer, on l’a vu tout à l’heure dans un autre rêve, de la matérialité à l’intuition, de ce qui est figé à ce qui est mobile : l’eau. Bien sûr, qu’est-ce qui se passe ? Tu décris toi-même que t’as un peu peur, parce que c’est l’inconnu cette mer. Les bottes, au bord de l’eau, c’est pour faire quoi ? Tu le sais pas. Et puis tu t’aperçois que quand tu mets tes bottes, lui, il a disparu, il est où ? Dans les caves. C’est-à-dire que même en étant à la limite dimensionnelle terre-eau – si vous préférez, fonctionnement binaire, duel, et fonctionnement unifié de l’eau Isis-Marie –, toi tu mets les bottes, elles sont trop petites mais tu arrives à les mettre et tu t’aperçois que ce que tu nommes ton compagnon, je crois, c’est ça, n’est plus là. Il est à la cave, c’est-à-dire qu’il a trouvé le moyen de redescendre au sein des forces inconscientes, ou de son subconscient, pour aller voir si y avait encore des choses à ce niveau-là. Est-ce que les caves sont vides ou pleines ?

… ce n’est pas précisé.

C’est pas précisé, bien. Parce que ça aurait fait une petite différence. Mais bon, imaginons, t’as fait toutes les caves qui étaient au sous-sol. La cave, c’est l’inconscient, c’est le subconscient, c’est ce qui est caché, et tu te réveilles à ce moment-là. Parce qu’une fois que les bottes t’ont été données, tu n’as plus besoin de compagnon. Celui-ci est en toi et tu le retrouves où ? En arrière, c’est-à-dire, si tu veux, dans les profondeurs, c’est-à-dire que lui, quelque part, est resté attaché à certaines choses liées à la matière, alors que toi, même si tu étais un peu réticente et si les bottes étaient trop petites, tu les as mises. N’oublie pas que cette taverne, elle était au bord de l’eau, même si c’est en hauteur et que c’est la frontière. Tu es au seuil de ton Infinie Présence. Ce compagnon est réel ou pas, on sait pas, dans la vie ? On sait pas si c’est un compagnon qui est dans ce rêve, ou si c’est un compagnon qui a les traits de celui qui est son compagnon aujourd’hui ?

… ce n’est pas précisé.

Ça, c’est pas précisé, c’est dommage, parce que ça aurait pu signifier des choses, comme la cave, un peu différentes, mais globalement la trame est là. Tu te retrouves, tu changes d’environnement. Tu passes de la terre et tu te retrouves face à la mer, c’est comme tout à l’heure avec la Trinité-sur-Mer. C’est la même chose. Mais là, on t’a montré une forme de différence de chemin, puisque toi, tu es revêtue des bottes, et tu cherches ton compagnon. Tu le trouves pas là où tu es, mais tu es obligée de descendre dans les profondeurs pour le retrouver.

Ça te dit aussi, même si les caves étaient vides, et même si c’est pas le même compagnon que tu as dans ta vie, ou que tu n’as pas de compagnon, ça te dit simplement que il ne faut pas regarder en arrière, qu’il ne faut pas regarder dans tes profondeurs de ta personne, et quelle que soit la taille des bottes, il faut y aller. D’ailleurs tu t’es réveillée à ce moment-là. Voilà, avec les éléments que j’ai, ce que je peux en dire. Je peux pas apporter plus de précisions, ou alors ça nous emmènerait beaucoup trop loin.

Question : autre rêve fait en décembre 2016. Je suis dans mon lit, en position fœtale, je sais que je vis le 1er jour de la stase. Tout est calme en moi et autour de moi mais j’appelle intérieurement Mikaël. Il s’approche avec son épée flamboyante, me sourit et s’éloigne. Puis je me vois dans le lit, en position fœtale, et je sais que je vis le 2ème jour de stase. Tout se passe de la même façon. Puis je me vois toujours dans le lit, et je sais que je vis le 3ème jour de stase. Je n’appelle pas Mikaël car je sais qu’il est en moi, puis je me mets debout et je sens des remuements...

Des ?

… des remuements, ça bouge dans le corps...

C’est français, ça ?

… je ne sais pas. Mes ailes se déploient, je m’élève au-dessus du sol et me retrouve dans le ciel qui est totalement Lumière. Il est si beau et les étoiles brillent de mille lumières. Dans le rêve, je me réveille ici, dans cette salle et vous, OMA, êtes là, à répondre aux questions. J’en profite pour demander ce qu’il en est de ce rêve, mais vous ne répondez pas. Autour de moi, tous les frères et sœurs sont en extase, et je plonge aussi doucement en extase. Cela me réveille et je me trouve dans le lit, effectivement en extase. Comment expliquer ce rêve ?

J’ai suivi l’histoire qui était très belle, que j’ai oublié le début... mais c’est un homme, c’est une femme ?

… une femme, dans son lit en position fœtale...

Ah oui, elle vivait la stase, allez d’accord... La fin de l’histoire était ?

… premier jour, deuxième jour identique, et le troisième jour...

Très bien et elle se retrouve donc. Alors ça prouve simplement que si je réponds pas, c’est que c’est plus le temps. C’est juste tout ce que je vous dis depuis tout à l’heure, c’est le temps de vivre l’extase et la béatitude de l’Éternité, et pas le temps de vivre les affres de la personne. Bien sûr, il faut s’en occuper, de la personne, du corps et tout, mais ça doit pas être votre priorité. La priorité, comme je l’ai dit, c’est ce qui est là, et pas là, c’est-à-dire le cœur. Tout le reste découle de là. La félicité, la tranquillité, la disparition ou la guérison de ce corps ne changera rien, vous, vous demeurez ce que vous êtes. Donc il t’a été montré, de façon un peu romancé, si je peux dire, puisque tu appelles Mikaël et que tu sais très bien que tout est en toi, comme tu te le dis le troisième jour, et à ce moment-là tu te retrouves ici. Parce que c’est certainement ici que tu as vécu des moments de disparition à peu près identiques à la stase, soit en m’écoutant, soit en écoutant d’autres Anciens ou d’autres entités de la Lumière éternelle. Voilà ce que je peux en dire.

Donc on t’a annoncé que tu vas vivre cet Appel de Marie et qu’après tu seras en extase, même s’il reste encore, puisque ça t’est dit, qu’à ton réveil, il y a encore des questions, des rêves et tout. Ça veut dire que y a encore une structure personnelle qui est encore présente mais qui n’a plus aucun intérêt. Ça veut dire aussi vraisemblablement que ton processus de Libération, au sein du processus de la Libération collective, s’accompagne d’une Ascension avec le corps. Alors peu importe la destination, hein, que ce soit les 3D unifiées, avec le corps – parce qu’y a des choses à donner aux autres civilisations qui peuvent être intéressantes, dans la liberté, pour œuvrer pour la Liberté, pour la Libération des mondes –, ou parce que t’as quelque chose à faire de précis avec ce corps.

Et rappelle-toi que quel que soit le devenir de ce corps, tu ne te reconnaîtras pas dans ce corps, même si tu retrouves l’endroit familier où tu as vécu des choses avec moi, ici. En plus, décembre 2016, c’est avant le début de l’Ascension, c’est avant le 8 mars, mais ça peut être effectivement annonciateur, si je peux dire, pour toi, de ce qui est à vivre.

Question : deuxième rêve, en janvier 2017. Je faisais la sieste, on vient me réveiller pour aller voir un vaisseau intergalactique stationnant sur la colline devant la maison, avec des lumières dans toutes les directions. Je me précipite dehors, je ressens une joie indescriptible à la vue du vaisseau et fais le signe d’Orion. Immédiatement, le vaisseau fait apparaître trois faisceaux de lumière qui forment un triangle, pointe en haut. Je me sens décoller du sol et suis attirée au centre du triangle. Je me laisse emmener, pensant qu’il s’agit d’une communion, mais dans le triangle, je me trouve dans une Lumière et un Amour tels, que je me sens disparaître. Le corps a disparu et je suis réduite à un grain de sable qui est emmené dans le néant et disparaît. Avant de disparaître, j’appelle Christ et OMA et plus rien. Le matin, je me réveille dans une paix et une joie indescriptibles et je me souviens du rêve. Comment interpréter cela ?

Ah, c’est pas interpréter puisque y a rien à interpréter, tout est donné, là. Et c’est la suite, bien sûr, si je peux dire, du premier rêve. Maintenant les choses qui auraient été importantes, mais on peut pas le savoir puisqu’apparemment elle n’est pas là : quel était ce vaisseau, quelle forme avait-il ? Mais en tout cas, ça ne fait que illustrer encore mieux et répondre encore mieux ce que je t’ai délivré à propos de ton premier rêve.

… je suis présente, donc je peux vous donner une précision.

Alors, j’écoute.

… ce vaisseau était rond et de couleur grise.

Rond, c’est pas une sphère, ça veut dire quoi « rond » ?

… ovoïde.

Une soucoupe, quoi ?

… oui.

D’accord. Ben, tu as la preuve par la lumière triangulaire, et l’extase qui s’en est suivie, et le salut d’Orion que tu as fait, que c’est les Forces de Lumière qui sont, comme je te l’ai dit… apparemment c’est métallique, même s’il est rose, ou c’est de la Lumière ton vaisseau ?

… il est métallique.

On est bien d’accord. Donc c’est la 3D unifiée. Ça confirme ton premier rêve. À l’issue de la stase, tu conserveras ton corps, jusqu’au grille-planète final en tout cas.

Question : j’ai un ami qui a une hyperostose.

Une ?

… hyperostose.

Ça existe pas, ou alors je connais pas. Et ça veut dire quoi en langage français ?

… des excroissances osseuses au niveau des articulations.

Il est en train de devenir un géant, quoi, en gros.

… c’est très douloureux. Lors de la dernière Radiance, je lui ai proposé de se poser entre 20h et 21h. Pendant l’intervention de Marie, j’ai demandé un soin pour lui. J’ai visionné mon ami et j’ai eu la surprise de voir Marie en lui. Elle rayonnait des flammes de Lumière et j’ai pensé que mon ami était porteur de l’énergie de Marie, ou était-ce un soin ?

Permets-moi tout d’abord, chère sœur, de te faire une remarque. Les Théophanies ne sont pas faites pour extérioriser la conscience, en aucune manière, même si tu as rendu service à ce frère. Le but de la Théophanie, c’est une communion du cœur à ton Cœur Éternel. Donc si ta conscience est occupée à vouloir soigner ou aider qui que ce soit, tu perds le bénéfice, pour toi, de la Théophanie. Et d’ailleurs, il t’a été montré, tu as envoyé Marie et tu as vu Marie transparaître à travers cet ami. Bien sûr, ça a été efficace, mais pour toi, ça a pas été efficace.

La Théophanie est un acte de communion de cœur à cœur, qui est un signe divin. C’est une communication avec la Lumière qui n’est pas destinée à extérioriser la conscience mais à l’intérioriser au Cœur du Cœur. Il ne doit pas y avoir de demande de quoi que ce soit durant ces horaires-là, ni pour soi ni pour l’autre, parce qu’à ce moment-là, tu te prives de la totalité de cette Théophanie.

Alors, c’est bien évidemment un acte d’amour de vouloir voir les frères et les sœurs guéris, soulagés et tout, mais ne fais pas ça dans ces moments-là. Bien sûr qu’y a une énergie qui est plus forte, que tu ressens, que tu vis, que je vois, mais ce n’est pas un prétexte pour aller tourner cette conscience et cette Lumière, même si y a une notion de service derrière, à l’extérieur. La Radiance doit être vécue dans la neutralité totale de la conscience, et si toi-même es en prière, tu extériorises quelque chose.

Alors bien sûr, c’est très positif pour ce frère ou cet ami, mais pour toi, je veux pas dire par là que c’est négatif, mais c’est pas l’objet des Radiances Archangéliques de dire, y va y avoir un soin qui se fait pendant ce temps-là. Sans ça, même pour celui qui reçoit, y a intervention d’une conscience qui est projetée à l’extérieur, dans l’acte Vibral ou énergétique. Les Radiances, comme les Théophanies, ne sont surtout pas faites pour cela. Fais-le après ou avant, mais pas pendant, parce que là, c’est pas vraiment l’objectif. Ça veut pas dire que c’est négatif ou que c’est pas bien, ça veut dire simplement que c’est pas en adéquation totale. Et d’ailleurs, il t’a été montré que cet ami était porteur de Marie, qui était en lui ou qui était lui, mais qui aussi est toi.

Mais garde l’intervalle des Théophanies, parce que ça va pas durer éternellement, vous le savez, les Radiances, même si la conscience monte crescendo et la vibration monte crescendo, ce sont des moments privilégiés, que vous le viviez de cœur à cœur entre vous, au téléphone ou à distance, mais pendant les Radiances et pendant les Théophanies, s’il vous plaît, essayez d’éviter de manifester quelque conscience que ce soit. C’est un mécanisme qui est lié au passage au Cœur du Cœur, si je peux dire. Et dans le Cœur du Cœur, y a pas besoin d’autre chose que l’extase, y a aucune demande ni aucune polarisation de l’énergie qui est souhaitable. Voilà ce que je peux en dire.

Parce qu’en plus, quand tu te mets dans le processus de vouloir aider, à ce moment-là, tu interviens avec quoi ? Avec la personne, parce que c’est toujours la personne qui veut quelque chose pour soi ou pour l’autre ; la Lumière, elle le fait toute seule, ça. Ç’est pour ça que je te dis qu’il faut poser l’intention en préalable ou a posteriori, mais pas pendant.

… la demande a été faite avant, et la personne s’est présentée pendant le temps de Marie.

Ah je croyais que ça avait été fait pendant.

… ça s’est présenté tout seul.

Alors je suis pas sûr d’avoir tout compris dans le descriptif, là.

… j’ai fait la demande d’un soin à Marie, avant son intervention et la Radiance Archangélique. Et pendant l’intervention de Marie, cet ami s’est présenté devant moi.

D’accord, mais lui-même était en réception à ce moment-là, ou pas du tout ?

… je pense.

Alors y a quelque chose que je comprends pas. Parce que ça été fait avant, ok, je retire une partie de ce que j’ai dit, mais si tu es dans cette Théophanie, il faut pas se laisser encombrer par quelque image que ce soit. L’important, c’est le vécu, qui est même pas Vibral, mais le vécu de ce Parabrahman, dans ces moments-là, de cette extase aussi. Y a pas besoin de support, de formes, de personnes, d’images, de couleurs ou de quoi que ce soit d’autre.

Plus vous êtes épurés – être épuré, ça veut dire ne plus avoir besoin d’images, soit parce que vous les visualisez, soit parce qu’elles arrivent à vous spontanément, ça change rien –, si vous êtes en extase réelle, il ne peut y avoir aucune image ni aucune information sur quoi que ce soit, dans ces moments-là. C’est ça que j’ai du mal à saisir. Mais en tout cas, de dire, même si c’est pas fait pendant… la Théophanie est une communion avec le Divin, avec ce que vous êtes en Éternité mais n’offre pas, si je peux dire, d’espace de résolution d’une maladie quelle qu’elle soit. Même si cela se produit, cela se produira par la Grâce de la Lumière et pas par une quelconque demande, même faite antérieurement.

Je comprends très bien le mécanisme qui t’a amenée à proposer cela ou à vivre cela. C’est qu’effectivement, lors des précédentes Radiances, y a des années, y avait des effets thérapeutiques et beaucoup d’entre vous, d’ailleurs, se sont appuyés sur ces moments pour inviter des frères et des sœurs pour vivre cela. Mais la Théophanie n’a rien à voir avec cela, et les Radiances Archangéliques, aujourd’hui, non plus, n’ont rien à voir avec l’époque, avec y a quelques années en arrière.

D’ailleurs, vous pouvez regarder, demander autour de vous aux frères et aux sœurs, pour ceux qui vivent les Théophanies en intégralité et en totalité, y a juste éventuellement des perceptions physiques, parfois des douleurs, le sentiment d’être traversé, mais y a surtout une béatitude et une extase. Y a pas besoin de scénario, de formes, de couleurs, de quoi que ce soit. Là, on touche vraiment à ce qui a été nommé l’Infinie Présence ou l’Ultime Présence, c’est-à-dire le point ultime où la conscience peut être manifestée. C’est pour ça que je te disais, je croyais que t’avais fait ta demande juste avant, pour la Théophanie et la Radiance, ou pendant, mais ça c’est à pas faire. Il faut laisser la Lumière œuvrer, y a pas de demande à formuler, surtout pour les Théophanies, vous voyez ? Sans ça vous, comment dire, vous altérez quelque part le processus. C’est ni bien ni mal, mais ça ne te permet pas de profiter de la totalité de ce qui est à vivre.

Et d’ailleurs, vous allez voir vous-mêmes que votre emplacement, au début des Théophanies – pas des Radiances, hein, c’est deux processus qui se suivent mais qui sont différents –, si vous êtes disponibles, vous allez soit disparaître tout de suite, soit vous maintenir dans cette extase et y a rien sur l’écran mental ni sur l’écran, je dirais, de vos perceptions vibrales, sauf peut-être la poitrine parce que c’est très fort. Mais, si vous êtes entraînés par des pensées, par des préoccupations, par des objectifs, de soin ou autre, vous ne pouvez pas vivre la Théophanie en totalité. Et Marie n’a pas dit quelques mots sur cette Théophanie, quand elle est venue voilà deux semaines ? Il me semblait, pourtant.

… si.

Donc c’était bien précisé qu’il fallait être en réception, si je peux dire, sans rien attendre et sans rien demander, ni avant. Par contre après, tu peux proposer à quelqu’un de se mettre en communion, mais faut pas lui dire autre chose que c’est une communion de cœur à cœur. Maintenant par rapport à la thérapie et aux douleurs, ça c’est autre chose. Qui te dit que cette personne n’a pas à passer par cette notion d’os qui poussent pour être libérée ? Vous savez très bien, même si c’est des maladies anciennes, aujourd’hui y a des choses qui se manifestent dans le corps, qui sont pas des obstacles ni des résistances, qui sont des opportunités. Alors bien sûr, si vous préférez vivre l’éphémère, il faut soigner cet éphémère, mais si pendant les Théophanies, vous êtes disponibles à 100 %, si vous êtes entièrement présents, il n’y a aucune raison qu’il y ait aucune visualisation ou aucune apparition de quoi que ce soit ou de qui que ce soit.

Bien sûr vous pouvez sentir des Présences, dans certains cas, même Marie qui descend dans votre Canal Marial. Vous pouvez aussi sentir des Présences lumineuses autour de vous, mais ç’est pas ça l’essentiel. C’est pas de s’intéresser à ça, c’est de s’intéresser uniquement à ce point central du cœur, et rien d’autre. Mettez-vous un clou ou un poids de 10 kg sur la poitrine pour pas que la conscience aille ailleurs que là, et c’est pas une blague ce que je dis. Mettez votre main, appuyez, sentez votre cœur et vous allez voir que votre conscience va suivre. Vous ne serez pas troublés, si je peux dire, par des objectifs, ou des pensées, ou des émotions, ou des scènes de quoi que ce soit. Parce que l’essentiel, il est là. C’est le passage, dans cette Théophanie, à l’allumage de la Merkabah, mais aussi au passage définitif, par les voies de la Libération, après l’Appel de Marie ou pendant l’Appel de Marie, ou au moment du grille-planète final.

Donc c’est une forme d’acclimatation. Vous avez franchi toutes les portes, donc ne cherchez pas à revenir à un moment antérieur ou à une histoire personnelle, ou même de service à qui que ce soit durant ces moments-là. Ces moments-là, c’est vous avec vous. C’est même pas vous avec Marie, ni avec la Confédération, ni avec votre flamme jumelle, ni avec qui que ce soit. Comment voulez-vous que le monde disparaisse si vous continuez à le faire vivre dans ces moments-là ?

D’une manière ou d’une autre, là, ça partait d’une très bonne intention, si je peux dire, mais je dirais, finaliser le processus de la Théophanie, c’est vivre le Serment et la Promesse déjà, avant même l’Appel de Marie, c’est vivre la Libération avant même l’Appel de Marie, et donc la Liberté. Voyez, l’ego est parfois très malin pour vous emmener à travers autre chose, le besoin d’aider, de servir, de compatir. Donc ça crée, non pas un malaise, non pas une erreur, mais quand même un petit retard dans ton programme à toi, si je peux dire, qui est de vivre la totalité de ces Théophanies.

Je vous ai dit tout à l’heure que nous voyons des frères et des sœurs qui ne ressentent rien, qui ne voient rien, qui ne pensent à rien, au niveau spirituel, et qui ont le cœur allumé. Vous voyez ? Vous êtes dans un processus, lors des Théophanies, de communion à votre Éternité. Et dans l’Éternité, y a pas de place pour quoi que ce soit qui corresponde à ce monde, ni vous ni l’autre puisque vous n’existez pas en Éternité, vous l’avez compris ça ? De même que vous n’existez plus quand vous mourez ; vous n’avez plus cette forme, vous n’avez plus cette histoire.

Donc, je vous engage, pour les prochaines Théophanies, à moins que Marie vous donne d’autres indications lors de son intervention prochaine, que le plus important c’est ça, c’est de vivre ce Cœur du Cœur. Appuyez sur votre poitrine, mettez votre main, mettez des poids, tapez-vous, si vous voulez, la poitrine, pour être sûrs de rester, pas concentrés mais focalisés sur le Cœur du Cœur pour le vivre, je dirais, avec plénitude et en totalité.

Alors, on continue.

Question : dans le cœur, l’observateur se dissout joyeusement en forme d’étoile au sein du cœur. La Paix est Vérité. Est-ce l’Infinie Présence ?

Tout à fait et ça, ça répond aussi, et ça prolonge, si je peux dire, la réponse que j’ai donnée au rêve précédent. Parce que quand tu vis tout cela, si tu savais, après, comme tout ça te semblera futile. Ta personne, ta vie, tes histoires, tes parents, tes enfants, tes possessions, tes tristesses, tes joies n’auront plus aucun poids. Ça te semblera du pipi de chat, par rapport à l’intensité de cette extase du cœur. Les Théophanies sont destinées à ça et rien d’autre. C’est apporter à nombre d’entre vous la certitude de l’Éternité, la certitude de la Vérité et la certitude de l’illusion de ce monde. Alors, vous pouvez pas nourrir, d’une manière ou d’une autre, l’illusion de ce monde, et vivre la totalité de ce qui est à vivre dans ces moments-là.

Mais dans ces moments-là, c’est destiné à se répéter, parce que je l’ai dit et vous allez le voir, vous allez voir beaucoup de frères et sœurs qui ont vécu ces moments intimes, comme le dernier témoignage, là, et qui après, vont se retrouver à vivre ça spontanément, sans même le demander, sans le vouloir, sans le rechercher, sans l’attendre. À ce moment-là, le cœur sera en émanation, si je peux dire, en irradiation permanente. Vous serez libérés, par le Feu Igné, par la Théophanie, après, faites ce que vous voulez. Mais quel que soit le nombre de Théophanies qui reste, que ce soit celles du jeudi ou celles de Marie, ce soir spécifiquement, pendant ces moments-là, respectez cela. Après, faites ce que vous voulez.

Question : mon père est décédé après le week-end pascal. Depuis le début de l’année, il y a eu plusieurs décès dans mon entourage proche. Que des hommes, pères de famille. Pouvez-vous m’éclairer sur cette coïncidence de départs en série ?

Cette coïncidence te concerne toi, mais je suis pas sûr que tout le monde puisse dire qu’il y a que des maris et des pères qui meurent. Y a autant de femmes que d’hommes qui partent en ce moment, comme d’habitude si je peux dire, hein. Par contre effectivement, l’Appel de la Lumière – elle est plus un appel maintenant –, l’injonction de la Lumière à l’Éternité, ça passe ou ça casse. Je vous l’ai dit au niveau du côté droit du corps, mais vous allez le constater aussi au niveau des décès. Parce que ces êtres-là ne meurent pas, ils sont réveillés, donc ils sont libérés.

Je vous rappelle que vous mourez tous un jour, que nous sommes tous morts un jour. Y a pas de coïncidence ni de hasard, c’est simplement des processus normaux, mais aussi le processus de la Lumière. Alors certains frères et sœurs partent, parce qu’il est plus facile pour eux d’être libérés avant l’Appel de Marie que d’avoir à vivre dans des conditions particulières les 132 jours, mais la mort est quelque chose d’horriblement commun, il me semble, en ce monde, non ?

Tout ce qui meurt n’est pas vrai, seul ce qui est éternel est vrai. Ça pourrait aller, en cette période, je dirais, beaucoup plus loin que la réfutation de Bidi à l’époque. Tout ce qui est périssable, tout ce qui meurt, tout ce qui n’est pas éternel, est faux. Et donc, comme tous, nous naissons et nous mourons en ce monde, tout cela est faux aussi. Bien sûr, on va pas reparler des archontes, avec leur loi de karma et leur prescription de réincarnation, vous êtes au-delà de ça, j’espère, maintenant. Et puis, le fanatique du karma, il est pas là aujourd’hui, je le vois pas.

Ce que je dis, c’est que ça veut dire d’être disponibles. On a parlé d’observateur tout à l’heure, mais être disponibles, c’est être pleinement présents. Vous savez que vous êtes pleinement présents à quel moment ? C’est pas parce que vous décidez de vous aligner et de vous mettre immobiles que vous êtes présents. Vous êtes présents, aujourd’hui, quand la Joie ineffable vous envahit, quel que soit ce que vous faisiez cinq minutes avant. Sans ça, vous n’êtes pas présents à vous-mêmes. Vous avez vécu des expériences, vous êtes peut-être libérés vivants, mais dans cette période, vous n’êtes pas présents à vous-mêmes. Si vous êtes présents à vous-mêmes, quoi qu’il se déroule dans ce corps, dans cette conscience, dans votre vie, vous demeurez en joie. Ça, c’est la Liberté, vous êtes indépendants, justement, des circonstances de ce monde, tout en étant sur ce monde.

Vous savez, aujourd’hui, et vous vous en apercevez tous, les mots revêtent une certaine valeur, ils sont remplis de sens. Y a des fois des lapsus qui sont prononcés, ou des erreurs de… qui sont pas des erreurs de langue, de français ou d’autres langues, mais qui traduisent le simulacre de la personne. Je vais prendre un exemple qui est très simple, je vais essayer de retrouver quelque chose qui parle, par exemple juste sur un adverbe. Je vais vous montrer comment la falsification devient très facile. Le Christ vous a dit : « Vous êtes sur ce monde, mais vous n’êtes pas de ce monde. » Si vous remplacez un adverbe, vous êtes « sur » ce monde, et vous dites je suis « dans » ce monde, vous transformez intégralement la vibration de la phrase.

Dire par exemple : « Je suis dans ce monde mais je ne suis pas de ce monde », ce n’est pas la même chose que de dire : « Je suis sur ce monde, mais je ne suis pas de ce monde. » Y a juste trois lettres qui ont changé : « dans » (quatre lettres), « sur ». Ça change tout. Et aujourd’hui, comme vous pouvez de moins en moins masquer, à travers les mots, à travers les intonations, ce que vous êtes, ça va se traduire par les mots. Et les mots qui sont employés, par exemple dans le rêve, le dernier rêve qui m’a été décrit, j’y ai répondu très brièvement parce que c’est effectivement l’Éternité.

Les mots qui sont employés, c’est pas des erreurs de mots employés, les mots qui sortent de votre bouche maintenant, rappelez-vous qu’y a le Verbe créateur, qui est aussi présent, même si vous le vivez pas consciemment. Le 11ème corps est activé, le Verbe est actif, mais si vous employez des expressions qui vous semblent naturelles mais qui sont différentes, des fois par un mot, des fois par une ponctuation, vous allez vous apercevoir que c’est plus la Vérité et que là aussi, à ce moment-là, y a déviation quelque part.

C’est pas grave, mais aujourd’hui, tout ce qui se déroule, sans aucune exception, vient de la Lumière. Si vous pensez encore que tout ce qui se déroule, sans exception, vient d’autre chose ou que dans certains cas, quand ça vous arrange pas, ça vient de l’ombre, du passé, de la Lumière, vous vous mentez à vous-mêmes. Ça veut dire que vous n’avez pas vu et que vous n’avez pas vécu l’intégralité de la Lumière. Faites très attention à ça. C’est une mise en garde qui prête pas à conséquence mais qui doit allumer des lumières, dans votre tête, d’alarme.

Rappelez-vous que tous ceux qui vivent la Joie éternelle de l’Absolu, en ce moment ou depuis 2012, et surtout ceux de maintenant, ils sont des ingénus, ils connaissent rien à la spiritualité, mais ils découvrent la Vérité, entièrement, intégralement, en bloc. C’est très déstabilisant. Alors que, pour beaucoup de frères et sœurs ici présents, ou qui écoutez et qui lisez, vous avez quand même des raisonnements, vous avez des histoires qui sont, ne serait-ce que l’histoire des Anciens, toutes ces histoires que nous vous avons développées et conscientisées, sont présentes en vous. Elles ne sont pas présentes chez ceux qui s’ouvrent spontanément maintenant. « Heureux les simples d’esprit », prend aujourd’hui tout son sens.

Donc « veillez et priez », comme a dit le Christ, mais je rajoute, veillez à ne pas travestir en aucune manière. Parce que la Joie, celui qui vit la Joie éternelle, il a pas besoin de témoignage extérieur, il a pas besoin de confirmation extérieure, il a pas besoin de prouver quoi que ce soit, mais il sait que c’est la Vérité. Et il sait, à ce moment-là, de manière formelle, que son personnage n’existe pas. Il le sait parce qu’il le vit, pas parce qu’il y croit. Et vous allez faire de plus en plus la différence, maintenant, pour vous-mêmes comme pour les frères et sœurs autour de vous, si je peux dire, ou votre famille, ou la société. Vous allez vous apercevoir qu’y a parfois une grande distance entre ce qui est proféré, ou professé, et la Vérité.

C’est pas un jugement, mais ça permet là aussi des réajustements, pour vous comme pour ceux que vous croisez. Hein, c’est pas des mémoires, c’est pas des résistances, c’est juste, je dirais, même pas un comportement, je dirais une attitude de l’instant qui est pas juste, et ça ne dépend que de vous. Si vous allez là, au Cœur du Cœur, tout ça, ça disparaît, ça vole en éclats. Rien d’illusoire ne peut se maintenir, ni comme croyance ni comme adhésion, quand vous vivez cette Théophanie. Voyez, c’est bien plus poussé que tout ce qui avait eu lieu par l’Onde de Vie ou par le Canal Marial ces dernières années.

… je vous remercie pour votre réponse et pour l’accompagnement et le soutien que vous offrez depuis des années…

Oui, il est temps que ça se termine aussi.

… et infinie gratitude à tous les autres intervenants et toutes les équipes d’ici et d’ailleurs qui œuvrent dans le dévouement.

En parlant d’ailleurs, je viens de leur transmettre. Y en a un qui m’a envoyé un coup de je sais pas quoi, là. Il paraît que j’ai pas répondu sur le Sharam Amrita tout à l’heure. C’était quoi la question sur le Sharam Amrita ? Ou alors, j’ai pas fini.

Question : quel est le sens du Sharam Amrita ?

Le Sharam Amrita, c’est lié à l’Onde de Vie, les pieds du Seigneur, mais c’est aussi une liqueur d’immortalité qui est sécrétée par le plancher des fosses nasales, qui est du liquide céphalo-rachidien – et non pas de la morve ou des glaires, hein, ça n’a rien à voir –, un liquide extrêmement filant en très peu d’abondance, c’est ça le nectar du Seigneur. Parce que si vous avez la chance d’avoir ce nectar du Seigneur au fond de votre gorge, qui coule, et encore une fois, c’est pas du pus hein, c’est un nectar, c’est du liquide céphalo-rachidien qui s’écoule par la perforation du plancher des fosses nasales qui avait ouvert, soit maintenant, soit y a très longtemps pour certains d’entre vous, ce qui était nommé avant, le troisième œil, c’est-à-dire la Couronne radiante de la tête.

Quand la personne est libérée vivante, il se produit à certaines occasions, et c’est pas reproductible à volonté, soit quand l’Onde de Vie monte, ou alors maintenant avec la Théophanie, dans le Feu Igné y a cet écoulement de nectar. On dit un nectar parce que c’est légèrement sucré, un peu sucré, un peu floral si vous voulez, qui est ce qui coule depuis le plancher des fosses nasales, depuis votre cerveau, depuis la lymphe plutôt – le liquide céphalo-rachidien, à ce niveau-là, on l’appelle –, et qui s’écoule dans votre nez. C’est ça le Sharam Amrita ou le nectar du Seigneur.

Vous retrouverez des références à cela dans certains enseignements de certains yogas dont j’ai oublié le nom, c’est pas le Kriya yoga ni le Hatha yoga, le Raja Yoga, par exemple, en parle un peu, mais c’est un yoga… le Siddha yoga, pardon. C’est le yoga des Siddhis, c’est-à-dire des pouvoirs de l’âme.

Question : une de mes tantes vient de décéder et j’ai pensé qu’elle allait préparer le terrain. Quel est le sens de cela ?

Vous avez effectivement des frères et des sœurs, et certains d’ailleurs qui commencent à trouver le temps long, qui sont partis voilà cinq, six années, et qui sont sur les Cercles de Feu. Ils ont gardé leur corps d’Éternité (le corps physique, il est mort), mais ils sont soumis au temps linéaire de ce monde. Alors vous savez que la destinée ou le cheminement après la mort se fait de deux façons. Soit vous êtes placés en stase et vous êtes interceptés avant les franges d’interférence qui restent, qui ont été créées par les archontes depuis Saturne. Pour éviter d’être récupérés, vous êtes mis en stase, en état de conscience de stase, jusqu’au moment de la Libération. Certains, par contre, au moment du décès, se retrouvent effectivement plus conscients, si je peux dire, ils ne sont pas en stase mais ils sont sur les Cercles de Feu. Et d’autres enfin ont été libérés parce qu’ils avaient une tension vers la Lumière tellement forte que au moment de leur décès, ils ont traversé toutes les couches intermédiaires, même celles des archontes, ils sont passés à travers le Soleil et ils sont allés vers l’Absolu. Ils sont arrivés à la maison.

Donc c’est différent pour chaque décès, à l’heure actuelle. De toute façon, c’est très simple, d’une manière générale, vous avez deux types de décès, ça a toujours été le cas sur terre. Soit vous mourez de façon brutale, que ce soit un accident, un infarctus ou autre chose, soit vous mourez, comme on dit, des suites d’une longue maladie. C’est profondément différent. Aujourd’hui, c’est encore plus profondément différent parce qu’y a plus de différence entre la mort brutale et la mort à la suite d’une longue maladie.

Avant, bien sûr, c’était différent. Avant la Libération de la Terre et avant les Noces Célestes, lors du décès, vous savez que vous aviez, ça a été décrit par les expérienceurs, différentes strates à passer. Ces strates, elles n’existent plus, et surtout nous avons court-circuité les forces archontiques, par la dissolution de Shamballa, hein je vous rappelle, qui avait lieu y a déjà de très nombreuses années. Nous évitons que tous les frères et sœurs qui sont des vrais humains, qui meurent, ne soient confrontés à nouveau à ces espèces de choix sordides de réparation, de karma, n’est-ce pas ?

Donc aujourd’hui, à l’époque, avant aujourd’hui, si vous voulez, avant les Noces Célestes, mourir de longue maladie permettait, si je peux dire, de préparer le terrain, alors que la mort brutale, instantanée, surtout chez les jeunes, était quelque chose qui nécessitait justement cette violence de ce choc, pour permettre une certaine forme de liberté pour une réincarnation. Mais depuis que c’est fini ça, depuis la Libération de la Terre, ça fait plus de différence. Les morts d’aujourd’hui, qu’elles soient brutales ou de longue maladie, qu’elles soient chez un individu jeune ou très âgé, ne fait pas de différence. C’est pas le karma qui guide, c’est pas la volonté de l’âme, c’est l’Esprit, et ça a pas du tout les mêmes incidences.

Question : est-ce la même chose pour une mort volontaire, avant la Libération ou maintenant ?

Avant la Libération il y avait, bien sûr, et c’était donné par tous les enseignements dits spirituels, il y avait, fallait pas mettre fin à la vie parce qu’y avait un karma qui était créé – ça concerne la personne. Mais quelqu’un qui met fin à ses jours aujourd’hui, il agit aussi au sein de la personne. Vous verrez jamais aucun Libéré Vivant essayer de mettre fin à ses jours, même si il a le feu au c-- pour vouloir partir, si je peux dire. Vous ne pouvez pas aller, même au sein de la falsification, à l’encontre de la Vie.

Même si votre vie doit se terminer demain et que vous le savez, si vous mettez fin à vos jours de manière consciente, nous aurons quelques petits problèmes, non irréductibles mais nous aurons quelques petits problèmes à parfaire votre libération, si je peux dire. Mais les cas ont été prévus, hein. Mais encore une fois, ça ne sert à rien, et d’ailleurs ça ne viendrait jamais à l’idée d’un Libéré Vivant d’aller mettre fin volontairement à ses jours. Il faudrait vraiment n’avoir rien compris à ce qui est vécu, et surtout ne pas l’avoir vécu réellement, pour mettre fin à ses jours.

Donc je peux pas te dire, simplement, qu’effectivement depuis la Libération, nous essayons là aussi, mais nous mettons, je dirais, dans un train différent – c’est pas un train, mais bon, c’est l’image que j’ai trouvée –, nous mettons en un autre lieu les frères et les sœurs qui ont mis fin à leurs jours, parce que au moment du grille-planète final, il faudra qu’on veille, si vous voulez, ils auront besoin d’une attention plus soutenue, en quelque sorte, que ceux qui sont morts brutalement ou de longue maladie. C’est pas lié à une quelconque punition, de karma ou quoi que ce soit, c’est simplement pour la perfection… Enfin, la perfection, la Libération elle peut pas être parfaite ou imparfaite, mais qu’elle soit, disons, la plus aisée à vivre. Rappelez-vous que la mort n’était jamais une libération avant, hein, parce que vous étiez piégés dans l’astral.

Question : que se passe-t-il pour des gens ayant des maladies incurables qui demandent une mort assistée, médicalisée ?

Je croyais que l’euthanasie était interdite sur terre, non ?

… c’est interdit en France mais dans certains pays, il y a une aide à partir.

Là, c’est pas un suicide, c’est quelqu’un qui arrive au bout de sa résistance, qui a trop enduré de souffrances et qu’on sait que la fin est inéluctable, si je peux dire, à quelques jours ou à quelques semaines près.

Question : parfois ce n’est pas l’heure de partir mais ils souffrent et demandent à partir.

Mais je comprends pas ce que ça veut dire, « c’est pas l’heure » ou « c’est l’heure ». Quelqu’un qui est en souffrance, même si c’est pas l’heure, qu’il est en stade terminal, que on sait qu’il va mourir, y a pas d’heure. Si la souffrance est extrême, je conçois très bien que ça soit parfait et juste, cette fois-ci, de ne pas laisser souffrir inutilement. Maintenant, c’est plus valable, mais vous savez qu’avant la Libération de la Terre ou avant les Noces Célestes, toute souffrance vécue au moment de la mort qui n’était pas acceptée, se répercutait immédiatement sur les prochaines vies. Pareil pour le suicide, parce qu’y avait les archontes sur les plans karmiques qui bloquaient tout. Mais aujourd’hui, surtout aujourd’hui mais même avant, quelqu’un qui est en souffrance et qui va mourir dans quelques heures, pourquoi ne pas faire en sorte…

Alors vous avez le problème suivant, c’est qu’en Occident vous avez des frères et des sœurs qui sont sur leur lit de mort et qui veulent pas mourir, alors qu’ils sont en train de mourir. Que faire dans ces cas-là ? Est-ce qu’il faut faciliter le passage avec une piqûre, ou est-ce qu’il faut laisser souffrir jusqu’à l’ultime minute ? Parce que quand vous avez quelqu’un qui est sur son lit de mort et qui s’accroche à la vie, vous pouvez le laisser vivre un an comme ça, il va pas lâcher, hein, il lâchera jamais. Donc la souffrance, avant les Noces Célestes, avant la Libération de la Terre, créait du karma, mais plus maintenant.

Donc la question de la souffrance et de la fin de vie est strictement individuelle, mais dans ces stades dits terminaux, ne venez pas mettre dedans des notions de karma, des notions de « c’est pas l’heure » ou quoi que ce soit. C’est l’heure quand la souffrance devient intolérable. En stade terminal, hein, je parle pas des souffrances intolérables liées à un accident ou à un traumatisme, hein. Vous allez pas euthanasier tous ceux qui se cassent ou qui se font un petit bobo.

Question : il s’agit d’une personne qui a une longue maladie avec une dégradation progressive allant vers une dépendance totale, et qui demande à choisir l’heure de sa mort. C’est en quelque sorte un suicide assisté, et elle va à l’étranger pour cela.

Mais là, elle est pas en stade terminal.

… non, justement.

J’ai bien parlé de stade terminal. Toute intervention pour mettre fin à la vie avant ce stade terminal, c’est-à-dire d’être alité en souffrance, quelle que soit la dégradation antérieure, est une erreur. Par contre, dans le stade terminal, à l’agonie si vous préférez des termes plus crus, là il faut pas hésiter. Y a aucun risque à abréger, si je peux dire. Vous le faites bien pour vos animaux, il me semble, encore aujourd’hui, bien, alors pourquoi un être humain n’aurait pas le droit à cela ? Mais par contre le cas que tu évoques est différent. C’est quelqu’un qui se voit diminuer et qui veut pas affronter sa propre dissolution et sa propre mort.

Alors que souvent, avant la Libération de la Terre, les morts par longue maladie étaient justement un moyen de s’acclimater et de passer les cinq étapes, là aussi, du choc personnel : le déni de la mort, le refus de la mort, la colère, la négociation, l’acceptation sous condition, et après l’acceptation sans condition. Celui qui meurt brutalement, il a pas le temps de passer par ces étapes, hein. Le problème, qu’y avait avant, et que vous connaissiez, c’était les âmes errantes, c’est-à-dire les âmes qui arrivaient pas à trouver la Lumière. Souvent dans les morts brutales, effectivement.

Donc la préparation à la mort, dans le cas d’une maladie ou de l’âge qui avance, doit se faire à son rythme. C’est pas l’heure. Moi, je parlais du stade terminal, ultime, quand les fonctions vitales s’arrêtent, que la marche n’est plus possible et que la personne est dans une espèce d’état comateux. Là, ça sert à rien. Vous pourrez voir, y a certaines histoires d’ailleurs, qui a été vécue à certains moments donnés avec des êtres très spirituels. Eux, ils voulaient mourir, ils venaient dans leur corps d’Êtreté dire qu’ils mouraient, qu’ils voulaient mourir, mais ils mouraient pas. C’était le corps qui résistait, mais pas leur conscience.

Dans ces cas-là, y a pas de problème et d’ailleurs, d’après ce que j’ai appris, c’est l’Archange Anaël qui a coupé la corde d’argent pour que ce frère soit libéré. Mais c’était quelqu’un de conscient, c’était pas quelqu’un qui était endormi, et d’ailleurs, d’après ce qu’on m’a dit, il venait lui-même se plaindre de son corps qui voulait pas mourir. Il l’avait tellement entretenu durant son vivant que il arrivait plus à mourir, son corps, mais lui, il était déjà parti. Il allait hors de son corps à volonté. Il venait communiquer directement avec les frères et les sœurs. Et il râlait parce que son corps n’arrivait pas à s’arrêter, le cœur n’arrivait pas à s’arrêter de battre. Il avait tellement fait attention, il paraît, toute sa vie, à ce qu’il fallait manger, ingérer et tout, que le corps n’arrivait plus à mourir alors que lui était déjà parti.

Vous savez, c’est des gens qui sont dans le coma et qui peuvent durer comme ça des années. Alors en général, la famille, les parents, veulent toujours maintenir la respiration artificielle et tout alors que ceux qui sont très proches, qui vivent maritalement ou qui sont conjoints, eux veulent plutôt libérer la personne. Vous voyez ? Mais c’est différent. Là, moi je croyais que tu parlais de stade terminal. En stade terminal, alors là y a aucun souci pour abréger les souffrances, comme on dit, mais quelqu’un qui, par confort personnel, ne veut pas se voir en état de dégénérescence, si je peux dire…

… mais qui est tout de même dans la souffrance.

Oui, mais vous savez bien, la souffrance… la vraie souffrance, n’est plus une souffrance. Tous les frères et sœurs que vous avez peut-être eu l’occasion de voir, je dirais, en stade terminal, et qui étaient éveillés, y a un moment donné, la souffrance, elle s’arrête, quelle que soit la maladie. Il est exceptionnel, sauf pour ceux qui sont en refus de la mort ou en déni de la mort, d’avoir le masque de la mort et du refus de cette mort à cause d’une souffrance. C’est plutôt des frères et des sœurs qui s’accrochent à la vie qui créent le masque de souffrance, mais quelqu’un qui lâche avant de mourir, vous le retrouverez toujours avec un sourire de béatitude sur ses lèvres. C’est très simple à voir, la différence. Vous avez un rictus, pour celui qui est accroché à la matière, et vous avez un sourire de béatitude pour celui qui était pas accroché à sa vie. Vous voyez d’emblée le devenir de ces frères et sœurs quand vous avez l’occasion de les voir morts. Bon je sais que si vous n’êtes pas, si c’est pas dans votre famille, vous avez peu d’occasion de voir des morts, contrairement à un médecin ou un milieu hospitalier, hein, mais c’est profondément différent.

... C’est l’heure de la pause.

Alors « pausez-vous ». Je vous dis bonne pause, bon goûter et à tout à l’heure.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Mar 23 Mai - 14:16 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.

Entretiens de Mai 2017



O.M. AÏVANHOV

Questions/ Réponses 2



Eh bien maintenant que votre pause est terminée, nous allons continuer, si vous le voulez bien, à échanger. Alors, à nouveau, je t’écoute.

Question : j’ai un ami acupuncteur, très relié, qui travaille à un niveau très élevé et qui est très connecté. Lorsque l’acupuncteur place ses aiguilles sur le méridien de l’organe malade, peut-il, en fonction de son niveau, associer son travail au génie de cet organe malade ?

J’ai rien compris. J’ai tout entendu, mais j’ai rien compris. Qui pose la question ? Le médecin, l’ami du médecin, j’ai rien compris.

… une amie de cet acupuncteur.

Elle demande si pendant l’acte d’acupuncture, il est possible et loisible d’appeler les génies des viscères. C’est ça ? Qui avait été donné un petit peu, d’accord.

Bien évidemment, c’est pas uniquement parce que c’est une aiguille, c’est valable pour tout thérapeute quel qu’il soit, que celui-ci fasse de la médecine normale, en prescrivant une ordonnance, il y a toujours une interaction qui se produit entre un thérapeute et un patient, qui est fonction, bien évidemment, du niveau ou de l'état de la conscience de chacun des deux. C’est pas spécifique à l’acupuncture, la même chose peut être obtenue avec la main, comme avec une opération quelle qu’elle soit. Même dans des évènements très matériels, le plus important est effectivement le niveau de conscience. C’est pas spécifique à l’acupuncture, faut pas croire ça, c’est présent dans tous les secteurs de toute interaction humaine.

Il y a des choses qui sont observables, les mots, la physionomie, les expressions, l’acte thérapeutique, en l’occurrence ici, aussi, mais y a autre chose qui intervient et qui est effectivement directement relié à la conscience du thérapeute, mais aussi du patient, si je peux dire. Les deux sont possibles. Maintenant, il est tout à fait possible d’appeler le génie de l’organe par rapport au méridien qui est traité, que ce soit par le thérapeute ou par le patient, mais je fais pas bien le lien de cette question. Quelle est la demande, finalement ? C’est simplement de savoir si on peut appeler un génie pendant une séance d’acupuncture ?

… oui.

La réponse est oui, bien sûr, mais c’est pas spécifique de l’acupuncture. Je comprenais pas le discours qui a été fait sur le thérapeute exceptionnel, génial, ça semblait de trop, quand même. Ou alors y a une adoration sans fin de cette personne envers son aiguilleur préféré. C’est toute la symbolique de la pénétration qui est active, là. La pénétration de l’aiguille, ça renvoie à la psychanalyse. Bon, c’était une histoire drôle, mais… Donc on peut continuer.

Question : des fourmillements importants et continus du corps, à gauche, main et pied, sont-ils aussi des signes du Cœur Ascensionnel ?

C’est avant tout un signe de la vibration. Mais effectivement, les mécanismes de picotements fourmillements, vibration, chaleur, pression, sont maintenant, vous le savez, de plus en plus constants au niveau de vos corps, que ce soit au niveau des Portes, au niveau des extrémités, les frissonnements aussi, que vous appelez de froid, même si vous avez réellement froid. Vous verrez qu’ils surviendront, si vous allez jusqu’à l’été, même en plein été avec 40 degrés. Vous frissonnerez, c’est normal, parce que votre structure, qui est à cheval maintenant entre la structure de 3D de carbone et la structure silicée, puisque le corps d’Êtreté est là, crée une espèce d’alchimie où la perception de vos limites corporelles et vos sensations purement sensorielles sont profondément différentes.

Donc y a eu les douleurs sur les Portes, les vibrations sur les Portes, les Couronnes, vous vous transformez maintenant en organes sensibles. L’ensemble de votre corps est un organe de résonance à la Lumière par la superposition de l’éphémère et de l’Éternel, tel que nous avons employé ce mot souvent, ou si vous préférez, la superposition des corps éphémères et du corps d’Êtreté. Tout ça donne lieu à des manifestations du corps, au niveau de la perception du corps, par phénomènes comme je l’ai dit, de fourmillement, de chaleur, de frissonnement de froid, de pression par exemple, pour les Théophanies, au niveau de la poitrine, qui sont tout à fait normales.

Donc c’est lié, bien sûr, aux processus en cours. C’est pas nécessairement le Cœur Ascensionnel, c’est pour ça que j’ai développé, ça peut être simplement lié à l’ajustement, sans pour autant que ce soit lié à l’activité du Lemniscate Sacré ou la mise en branle du Cœur Ascensionnel par le Feu Igné. C’est indépendant, mais ça peut être conjoint. Mais c’est pas parce que vous avez des fourmillements, si vous sentez pas ce qui se passe dans votre poitrine, au niveau perception, ressenti, à ce moment-là vous pouvez pas parler de Cœur Ascensionnel. Parce que même ceux parmi les frères et les sœurs qui s’ouvrent dans cette période depuis le 8 mars, sans jamais avoir été ni intéressés ni informés de ce qui se passait durant cette période, décrivent les mêmes termes, ces pressions, cette transfixion du cœur, cette ouverture sans fin du cœur. C’est exactement les mêmes mécanismes qui sont à l’œuvre, qui correspondent au Cœur Ascensionnel précisément, et donc à l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle personnelle.

Par contre, les phénomènes vibratoires sont, eux, le témoin surtout de l’ajustement entre le corps d’Êtreté et les corps éphémères, ça oui, mais c’est pas nécessairement la traduction de la mise en œuvre du Cœur Ascensionnel parce que là, la perception elle est située au centre, directement, et surtout l’état de la conscience ne laisse aucun doute sur le vécu à ce moment-là, même si y a pas de mots pour exprimer cela.

Donc la réponse, oui c’est lié aux vibrations et à l’état actuel, non ce n’est pas nécessairement lié au Cœur Ascensionnel. Si les fourmillements qui sont décrits, pied gauche et main gauche, sont aussi accompagnés – à d’autres moments ou en même temps, peu importe – de cette sensation du cœur et de la conscience, alors à ce moment-là oui, c’est lié au Cœur Ascensionnel.

Je vous rappelle que l’activité et l’activation des Portes a donné, vous l’avez vécu durant ces années (pour ceux qui l’ont vécu), des douleurs parfois, des vibrations, ou des douleurs sur les Portes elles-mêmes. Là, maintenant, ces phénomènes périphériques traduisent ce que j’ai dit. Et maintenant, si vous avez cette perception, indépendamment de vos états antérieurs d’expérience ou de vibration, si vous sentez que votre conscience se modifie et que c’est lié à cette perception de quelque chose, même si vous n’arrivez pas à mettre de mots, qui se passe à l’intérieur de votre poitrine entre la face antérieure, ici, et entre les omoplates à l’arrière, c’est que vous vivez le Cœur Ascensionnel même si vous n’avez pas de mots ou d’explications à fournir, en particulier pour les derniers arrivés qui sont les premiers, je vous le rappelle.

Question : la variation d’intensité des sons peut-elle être considérée comme un appel à se poser ?

Bien sûr. Vous remarquez en cette période, depuis que les Radiances nouvelles ont démarré et depuis les Théophanies, que vous avez des fréquences dans les oreilles qui à la fois deviennent plus aigües, donc c’est pas uniquement une question d’intensité, ça devient plus cristallin, si vous voulez, mais effectivement l’intensité monte aussi. C’est un appel de la Lumière, et souvent vous remarquez que si vous avez ces modifications de perception des sons dans les oreilles, qui deviennent plus intenses et plus aigus, ça se produit dans l’après-midi et c’est une forme de rémanence des Théophanies qui sont réalisées les jeudis soir, qui se produit maintenant chaque jour. Je pense que Marie développera ça un peu plus tard après moi.

Question : un rêve m’est resté depuis plusieurs dizaines d’années. Je voyais une île lumineuse et blanche. Elle irradiait un immense amour et je n’avais qu’un désir, la rejoindre, et je ne pouvais pas. Je me suis réveillée avec cet immense amour dans le cœur, me demandant où elle pouvait être.

Dans le Soleil. C’est le corps d’Êtreté qui était prisonnier dans le Soleil.

... depuis, je pense l’avoir rejointe en moi. Merci OMA, pour tout.

C’est un témoignage plutôt qu’un rêve, tout à fait. Effectivement, y a plusieurs dizaines d’années, vous pouviez faire les rêves les plus fantastiques et les expériences les plus fantastiques, il était très difficile de pouvoir maintenir cet état d’Infinie Présence ou encore de Libéré Vivant. Vous savez qu’il y avait très peu de Libérés Vivants qui ont parcouru, jusqu’à des temps récents, la surface de cette terre, bien sûr, mais maintenant vous êtes innombrables à être Libérés Vivants, même sans savoir ce que c’est, c’est ça qui est merveilleux, mais vous avez trouvé, comme je l’ai dit, pour ceux des frères et sœurs qui nous rejoignent maintenant, la Vérité – et il n’y en a qu’une, vous le savez. Et quand vous avez trouvé la Vérité, tout le reste vous paraît totalement inutile et insensé.

Donc c’est effectivement une Transcendance totale et immédiate de la personnalité vers l’Êtreté, avec dissolution de la personnalité, qui n’est pas passée, pour les derniers arrivés, par tous les schémas que nous avons expliqués depuis les Noces Célestes. Et ça se produit et ça se produira chaque jour de plus en plus. Et vous allez observer ça même autour de vous, même chez des frères et des sœurs qui vous semblaient, comment dire, obtus voire fermés. C’est ça la Grâce, c’est ça la Théophanie. C’est l’antichambre, si vous préférez, du Serment et de la Promesse, et de la stase. D’ailleurs, certains qui ont posé des questions commencent à disparaître comme s’ils étaient dans des mini-stases, je crois qu’on a eu ça tout à l’heure, dans des rêves ou dans des témoignages.

Question : il y a vingt ans, au moment de m’endormir, j’ai senti mon corps vibrer et je me suis senti partir à une vitesse vertigineuse. Une voix, du côté gauche, m’a dit de respirer calmement et je me suis abandonné. À mon retour, mes oreilles étaient bizarres, comme lors du passage d’un train dans un tunnel. J’étais très calme et ressentais un grand bien-être. Que pouvez-vous en dire ?

À tous les coups, c’est sûr, ça s’appelle un voyage astral. Le phénomène de vrombissement, de vibration, de sons dans les oreilles, de partir comme une fusée à toute vitesse, soit par la tête, soit par les pieds, est typique de l’expérience nommée hors du corps, c’est-à-dire la sortie astrale. Voilà ce que je peux en dire. Mais toute ces choses, qui ont été parfaitement décrites par ceux qui étaient capables, avant les Noces Célestes, de faire spontanément ou avec des exercices, ces voyages astraux… vous savez qu’aujourd’hui y a plus de voyage astral, c’est une sortie en Êtreté qui se produit, donc le processus est un peu différent. Mais si c’est y a plusieurs dizaines d’années, effectivement c’était lié à une décorporation, tout simplement.

Et effectivement, quand vous faites une décorporation spontanée, sans avoir cherché, sans avoir pratiqué une technique, et que ça vous tombe dessus, si on peut dire, avant les Noces Célestes, vous aviez toujours un être de Lumière qui était à votre gauche et qui vous disait, soit de respirer, soit de ne pas avoir peur, soit qui vous appelait par votre prénom, pour vous rassurer. Parce que y avait une possibilité, tant que nous ne pouvions par rentrer en contact avec vous, directement par le cœur ou le Canal Marial, ou par les phénomènes que vous nommez canalisations, avec ouverture des chakras du haut et du chakra du cœur, il était toujours possible, lors de la sortie ou de l’élévation vibratoire, si vous préférez, en astral, de capter les voix des êtres de Lumière, effectivement, du côté gauche, au niveau de l’oreille gauche bien sûr, pas à droite.

Ce qui signifiait déjà que y a quelques dizaines d’années, le voyage astral était possible, mais que y avait déjà une certaine perméabilité. Je vous rappelle que l’imperméabilité des couches isolantes a été rompue par les premiers rayonnements venus de Sirius, et qui étaient en août 1984. À partir de ce moment-là, les règles de la décorporation, ou sortie astrale, se sont un peu modifiées, de par l’interpénétration de la Lumière au niveau déjà du monde mental et astral, et pas encore causal à l’époque, hein. Le causal, si vous voulez, correspond à l’héliosphère, c’est-à-dire la couche isolante la plus externe. Mais les perturbations magnétosphériques, la couche intermédiaire – et pas la dernière couche, éthérique, c’est-à-dire la ionosphère, tel que vous le vivez maintenant –, était déjà infiltrée, si je peux dire, par la Lumière authentique. Donc les processus de décorporation se sont modifiés progressivement pour les tenants ou les expérienceurs de ces expériences-là, de ces états-là, il y avait quelque chose qui se produisait, qui était différent. Mais ce que tu décris là, dans ce témoignage, ce rêve et ce retour à la conscience, c’est le vrai voyage astral, tel qu’il était possible de le faire voilà quelques années.

Question : si j’ai bien compris, des frères et sœurs décédés préparent le terrain avec impatience...

Non, le terrain est préparé. Ils attendent avec impatience l’Appel de Marie, mais la préparation, elle est achevée déjà depuis de nombreuses années. Y en a qui commencent à s’ennuyer un peu, si je peux dire. Mais je détaillerai pas quelle est cette préparation parce que vous n’êtes pas tous concernés par ça et je vois pas à quoi ça vous servirait.

… merci.

De rien, j’ai rien répondu.

Question : j’ai demandé à la Lumière de trouver quelqu’un pour faire des travaux dans ma maison qui en a grand besoin. Un peintre m’a proposé de repeindre l’extérieur. Après réflexion et réponse du cœur, j’ai refusé, cela me paraît inutile en cette période, mais il a tant insisté que j’ai accepté.

Alors là, cher ami, c’est un peu contradictoire ce qu’elle raconte cette personne, ou ce frère. Elle appelle la Lumière pour demander des travaux, un peintre arrive et elle le met dehors en disant que c’est plus le moment. Mais elle est fada ou quoi ?

… je ne comprends pas ce qui s’est passé, comme si tout se déroulait contre ma volonté, surtout en ces temps réduits, et j’avais du mal à rester stabilisé pendant la période des travaux.

J’ai pas compris la dernière phrase. Les travaux, ils ont été faits ou pas ?

… oui.

J’y comprends rien.

Elle a accepté finalement ; heureusement parce que c’est elle qui demande à la Lumière quelque chose, et après elle refuse, sous prétexte que y a plus le temps. Ça, c’est l’erreur fondamentale que vous avez fait pour la plupart depuis déjà, même pas 2012, avant. Et je vous avais prévenus, en 2012 et en 2011. Rappelez-vous au dernier trimestre 2012, j’avais dit que ceux qui avaient pris un crédit ou acheté une Ferrari en pensant échapper au crédit ou à l’impôt, allaient avoir des très grosses surprises. Aujourd’hui, c’est la même chose, ne remets pas à demain ce que tu peux faire, sous prétexte que c’est la fin du monde ou la fin des temps ; ça n’a aucune espèce d’importance.

Tu dois continuer à vivre comme si chaque jour était le dernier, pour être dans l’Instant Présent. Dès l’instant ou tu penses ou tu réfères ta problématique, que ce soit peinture, achat de voiture, divorce ou ce que vous voulez, sous prétexte que vous vous dites « à quoi bon, vu les temps réduits », vous êtes dans l’erreur, et vous êtes dans la négligence. Il faut rester vivants, si je peux dire, jusqu’à la dernière minute. Pourquoi est-ce que vous vous privez ou pourquoi est-ce que vous vous adonnez à des choses par rapport à un évènement quel qu’il soit ? Être dans l’instant, c’est ne pas dépendre de l’instant suivant, surtout là. Ce frère ou cette sœur appelle la Lumière, on lui envoie quelqu’un pour faire les travaux, qui insiste, et au début elle veut pas le faire. Alors maintenant le dérangement avec les travaux, ça me paraît normal. C’était par rapport à quoi le dérangement ? La dernière phrase, j’ai pas compris.

… « Je ne comprends pas ce qui s’est passé, comme si tout se déroulait contre ma volonté.»

Alors celle-là, elle est pas banale, cette phrase.

… surtout en ces temps réduits…

Surtout en ces temps réduits, ça j’ai expliqué, mais la phrase que tu viens de prononcer, je comprends pas ce qu’elle fait là-dedans, parce que elle dit elle-même, ou il dit lui-même qu’il a appelé la Lumière pour lui envoyer quelqu’un.

… et elle dit : « après réflexion et réponse du cœur, je refuse, cela me paraissant inutile en cette période. »

Alors là, on est bien d’accord, c’est une erreur de positionnement manifeste. Comment est-ce qu’on peut demander quelque chose à la Lumière, que la Lumière répond, et après dire : « Non finalement j’ai réfléchi, finalement c’est plus la peine. » Le problème il est là, il est pas ailleurs. Vous demandez quelque chose à la Lumière, la Lumière vous répond, par son Intelligence, par la Grâce, par les rencontres, par les intuitions, par ce que vous voulez, par des rêves. Et après vous dites « non non, après ma réponse du cœur… », vous demandez autre chose et vous rompez vous-même votre demande qui a été accomplie. C’est quand même surprenant, indépendamment de la notion de temps réduits.

Vous pouvez pas demander à la Lumière telle chose, et ensuite refuser les conséquences de ce que vous avez demandé. Vous saisissez ce que je veux dire à travers ce qui est présenté là ? Si vous demandez à la Lumière, vous n’avez besoin ni de réflexion, ni de réponse du cœur, surtout tel que c’est présenté. C’est comme si vous alliez voir, je sais pas moi, trois avocats, les trois avocats vous diront trois choses différentes. Vous allez voir trois médecins, vous aurez trois avis différents, vous voyez trois frères et sœurs, vous aurez trois avis différents. Mais quand vous avez demandé à la Lumière, est-ce que l’avis de l’autre ou de votre cœur ou de votre réflexion est important ? C’est très ambivalent, c’est à la limite je dirais, d’une certaine forme de… comment vous dites, de duplicité, quelque part.

Quand vous avez demandé quelque chose à la Lumière, quoi que vous demandiez, que ce soit pour avoir à manger, pour rencontrer un amoureux ou une amoureuse, que ce soit pour déménager, si après, quelque chose vous tombe dessus, là c’est le peintre mais ça pourrait être une offre de maison, ou une rencontre amoureuse, après vous allez intervenir avec votre personne pour demander si c’est la réponse du cœur, si c’est le bon ? Mais ça montre quoi ? Ça montre une duplicité, ou au minimum une dualité inscrite dans le fonctionnement de ce frère ou de cette sœur, qui n’a pas été vue. La façon même dont sont formulés les mots. Vous voyez l’antinomie entre « demander à la Lumière » et « aller à l’encontre de ma volonté » ? Quand vous demandez à la Lumière, votre volonté, elle n’a plus de raison d’être, sans ça vous n’avez rien compris à la Grâce elle-même et à l’action de la Lumière.

Méditez, enfin méditez, réfléchissez bien, oui c’est le cas de le dire, à ce que vous demandez à la Lumière, mais après, ne faites pas œuvre de dualité ou de réflexion, ou de demander à votre cœur. Voyez ce qu’il y a derrière, le besoin de soupeser le bien, le mal, la notion temporelle, quelqu’un qui est inscrit dans le temps et qui agit dans le présent en fonction du temps. Si vous faites ça, vous êtes cuits. Je l’ai expliqué pour 2012, y a quelques minutes. Je l’ai répété même déjà en 2011 parce que y en a qui espéraient ça pour 2011. Donc soit vous faites confiance à la Lumière, mais ne venez pas vous plaindre après, si en faisant intervenir votre volonté, votre réponse du cœur, votre pendule, ou votre radiesthésie, ou ce que vous voulez, ou un autre avis, ne venez pas vous plaindre après. Elle est où votre foi ou votre Abandon à la Lumière, là-dedans ? C’est pas une critique, c’est justement pour attirer l’attention sur les comportements ou les attitudes que vous avez.

Si vous reportez un soin, quelque chose, sous prétexte que c’est la fin… tant que vous n’avez pas eu l’Appel de Marie, vivez. Préparez-vous intérieurement, mais si l’extérieur a besoin d’être arrangé, d’une manière ou d’une autre, demandez à la Lumière mais n’allez pas après regimber ou dire : « non c’est pas ça ». La Lumière saura toujours mieux que vous et mieux que votre volonté et que votre réflexion, et je dirais même mieux que votre propre réponse du cœur que j’avais pourtant détaillée y a trois ans. La réponse du cœur, vous savez, j’avais expliqué ça pour les aliments. J’avais pris l’exemple : vous voulez manger un concombre et vous revenez avec une salade parce que votre cœur… là oui. Mais si vous avez demandé à la Lumière, qu’est-ce qui va se passer ? Vous allez avoir le concombre qui va arriver chez vous, et vous, vous dites : « non, je veux manger une laitue ». C’est le même principe.

Soit vous êtes en accord avec votre cœur, soit vous êtes en accord avec la Lumière, mais ne mêlez pas la réflexion ou une interrogation en termes de dualité, ou binaire oui-non. Ça c’est valable pour une décision, mais si vous avez demandé à la Lumière avant, qu’est-ce que vous allez demander à votre cœur, puisque vous avez demandé à votre Éternité d’agir. Là à ce moment-là, y a un risque d’erreur, ce qui est le cas, puisque là, elle a demandé à la Lumière un ouvrier ou une société pour faire les travaux – qui avaient grand besoin, ça a été dit hein, j’invente pas les mots –, et ces travaux ont été faits mais elle était réticente. Comment pouvez-vous demander quelque chose à la Lumière, et après exprimer une quelconque réponse de votre personne, ou en fonction du temps ? Parce que si vous commencez à vivre en fonction des échéances, même qui sont maintenant imminentes, incessantes, vous figez tout.

Sauf bien sûr, dans les moments où la Lumière vous appelle ou vous enjoint de vous poser, parce que les sons montent, parce que la pression du cœur est tellement forte, ou que les énergies sont tellement puissantes que là, vous êtes obligés de vous soumettre. Mais dans les appels que vous mettez vous-mêmes à la Lumière, vous pouvez pas ne pas vous soumettre, sans ça, vous voyez un peu le problème ? C’est un problème de conscience, c’est pas un problème de faire les travaux ou de pas faire les travaux, ou d’être dérangé pendant les travaux, ou de refuser la Lumière ou d’accepter la Lumière. Une fois que c’est fait, c’est fait.

Ça rejoint aussi cette notion de sacrifice. Est-ce que vous acceptez de remettre votre Esprit entre les mains de la Source, de la Lumière, ou pas ? Mais vous pouvez pas mettre une main et la retirer après. En définitive, là, on vous montre quoi ? C’est pareil pour les fractures, les douleurs du côté droit ou sur les lieux de passage. Les problèmes d’épaule, de thyroïde et je sais pas, tout ce qui touche la jambe droite par exemple, ça vous renvoie à ça : vous suivez votre cœur, vous suivez la Lumière, vous essayez d’être libérés, et quelque part en vous, il y a, de manière inconsciente mais qu’il faut conscientiser aujourd’hui, que vous êtes en volonté de contrôle de la Lumière – pour votre profit personnel, pas pour la Lumière.

Et c’est ça qui va vous exploser… qui a déjà explosé à la figure, même de frères et sœurs qui sont ici présents. Vous ne pouvez pas mêler une quelconque volonté personnelle, ou réflexion personnelle, face à la Lumière. Vous êtes Lumière ou vous êtes la réflexion, mais vous pouvez pas être un jour la Lumière et le lendemain, non, vous servir de la Lumière pour vos profits personnels. Sans ça, ça entraîne des conséquences particulières quand même. Je vous l’ai dit en préambule, maintenant c’est l’un ou l’autre, y a plus de chaise, y a plus de choix, y a plus d’assignation. Tout ça c’est fini. Ce que vous vivez est le résultat, non pas de votre vie mais le résultat de toutes vos incarnations – c’est pas karmique –, et le résultat aussi de votre Éternité. Ce sont ces deux-là qui se rencontrent et vous pouvez plus utiliser la Lumière à votre service en tant que personne.

Donc si vous faites une demande à la Lumière pour votre personne, pour votre lieu, pour le mari, pour la femme, vous pouvez pas à un autre moment réfuter la Lumière que vous avez appelée, ou prétexter que c’est la fin de quoi que ce soit, que demain est un autre jour. La fin, elle est actée depuis des années, depuis 2011. Est-ce que pour autant il fallait arrêter de vivre par rapport aux échéances de 2011 ou 2012 ? Donc il faut vous positionner clairement. Soit maintenant c’est l’Abandon total à la Lumière, soit c’est le maintien d’une volonté de contrôle, de maîtrise, donc liée à la personne. La Lumière ne contrôle rien et ne maîtrise rien, elle s’établit par l’action de Grâce et par l’état de Grâce.

C’est ça qui est important de vivre et de saisir quand même, quelque part. Il est fini le temps où vous vous serviez de la Lumière comme un jeu, pour faire ceci ou cela. Et souvent, dans ces cas-là, la Lumière sert de prétexte, c’est un alibi. Et la Lumière vous donne les preuves, pourtant, qu’elle agit, et à ce moment-là vous voyez que l’alibi n’a pas fonctionné ou qu’il a trop fonctionné, et à ce moment-là vous re-rentrez dans la réflexion – et à ce moment-là vous allez casser votre corps. Vous allez avoir des problèmes d’épaule, des problèmes de thyroïde, des problèmes au pied droit, des fractures de tibia, des fractures de hanche, du côté droit, vous allez perdre la vue de l’œil droit.

Vous êtes face à vos conséquences. Ce n’est pas la Lumière, ni vous-mêmes, qui juge, c’est simplement un problème d’adéquation. C’est pas pour rien si nous avons employé des mots très précis, comme Transparence, Humilité, Spontanéité, Instant Présent, Ultime Présence, et tous ces mots qui vous ont été employés pendant des années sont extrêmement signifiants. Ne vous placez pas en opposition avec ce qu’il peut rester de votre personne dès que ça vous convient pas, sans ça vous allez vous retrouver dans une certaine forme, je dirais, de noirceur mentale, de dépression, de « à quoi bon », de désespérance, alors que vous êtes arrivés, maintenant. Et ça c’est ce que la Lumière, l’Intelligence de la Lumière montre à beaucoup de frères et sœurs incarnés depuis presque deux mois et demi maintenant, disons deux mois, deux mois et une semaine bientôt.

La Lumière vous invite à lâcher, l’Intelligence de la Lumière vous invite au sacrifice. Alors bien sûr, pour la personne, le sacrifice, c’est intolérable, mais pour les mystiques, vous avez eu d’innombrables témoignages de cet Abandon à la Lumière. Que ce soit par la Voie de l’Enfance de Thérèse, que ce soit par Gemma Galgani, que ce soit par Hildegarde de Bingen. Tout ça vous a été expliqué, vous avez acquiescé à ces moments-là. Aujourd’hui le Christ vous l’a dit, vous êtes tous des Christ en puissance, alors comportez-vous comme des Christ et pas comme une petite personne assujettie de quelque façon que ce soit aux contraintes de son histoire. Il y a bien sûr déjà suffisamment de contraintes dans la société, et de contraintes même par rapport à votre propre corps qui est limité, surtout si vous avancez en âge. C’est ça qu’il faut voir maintenant. Il est pas question de culpabiliser ou de dire « je me suis trompé » ou « j’ai fait une erreur », mais de voir clairement la Vérité.

Vous ne pouvez plus vous tromper vous-mêmes, maintenant, faites attention. Les histoires de Lumière « j’ai raté le train parce que la Lumière n’a pas voulu que je vienne », ces histoires de travaux « j’ai appelé la Lumière pour qu’elle me trouve quelqu’un, puis finalement non, je veux pas », là maintenant ça va vous exploser dans le corps, je vous ai prévenus. C’était une mise en garde tout à fait fraternelle et réellement d’amour incroyable, de vous dire, non pas de faire attention ou d’avoir des peurs mais de voir clairement ce qui se déroule sur l’écran de votre scène de théâtre, de votre conscience – sans faux semblants, sans alibi.

Rappelez-vous, vous ne pouvez plus tricher, ni avec vous, ni avec le monde, et encore moins avec la Lumière. Surtout pour ceux qui ont beaucoup reçu. Par les vibrations, par tout ce que vous avez suivi comme écoute, que vous avez vécu. Je l’ai dit : « Aime et fait ce qu’il te plaît », mais comment peux-tu aimer, même toi-même – et je parle pas nécessairement à cette personne, je m’adresse à tout le monde – en appelant la Lumière, ou en prétextant la Lumière, dans d’autres cas, pour justifier vos comportements ou vos décisions. C’est plus possible ça, c’est plus possible parce que maintenant, c’est le corps qui va déguster, comme vous dites, qui va trinquer, et la conscience après.

Alors bien sûr, vous le savez, la finalité est toujours la même, y a pas de différence entre la 3D unifiée, la 5D, les Cercles de Feu, les voyages chez les Arcturiens ou l’Absolu. Ça ne fait aucune différence, mais pour arriver jusque-là, il va bien falloir, après la stase ou au moment de la stase, affronter ces résistances et voir vous-mêmes ce que vous n’aviez pas vu. Alors maintenant, ça s’appelle la rédemption, la repentance, comme a dit Marie, mais après, comment voulez-vous vivre cette rédemption et cette repentance s’il n’y a plus de corps, autrement que dans la conscience libre ? Le temps de mettre fin à tout ce à quoi vous avez peut-être résisté inconsciemment, sans erreur réelle, sans problème de cristallisation de mémoires, simplement par des attitudes, des postures, je dirais, de l’ego qui ne veut pas mourir.

Tout vous est donné à voir maintenant, que vous vibriez, que vous soyez libérés, que vous êtes pas libérés. Accepter ce qui est à voir, ça ne veut pas dire réagir, ça veut pas dire se mettre en colère, ça veut pas dire culpabiliser, ça veut dire traverser cela, voir, se pardonner, pardonner à tout, mais surtout ne pas recommencer. Comme disait Jésus à l’aveugle qui a été guéri : « Va et ne pèche plus. » Aujourd’hui, c’est la même chose pour chacun de vous, vous êtes avec le Christ, avec le Christ Intérieur. Rappelez-vous de cela, que vous le sentiez ou pas encore, au niveau des Théophanies, des Radiances ou de vos alignements, comme vous voulez, mais le Christ est là, le Christ Intérieur est là. Il vous l’a dit, il me semble.

C’est le moment de la Vérité, et pour être dans la Vérité, il faut être vrais. Vrais, spontanés, un… enfin je vais pas vous redire tous ces termes qui ont été employés par les Anciens et les Étoiles. On n’a plus le temps maintenant de parler de tout ça, ça a déjà été fait, en plus. Là je vous dis, je vous accompagne et je viendrai à chaque fois que c’est possible, comme Marie le fait dès qu’il y a des évènements particuliers, afin de vous accompagner au plus juste. Il est pas question de se raconter des histoires, de reparler des archontes, de l’enfermement, des chakras, des Portes, des Étoiles. Bien sûr, si vous avez des questions, j’y réponds, mais le plus important il est pas là, que vous soyez vibrants ou pas vibrants d’ailleurs. La question, c’est la question de la Vérité.

Vous ne pouvez pas être en paix si vous n’êtes pas vrais. Cette paix ne peut pas durer. Vous vivrez des expériences de paix, mais vous serez obligés d’attendre la stase pour vivre ce moment que vivent déjà de nombreux frères et sœurs actuellement, avant même l’Appel de Marie. Ils ont déjà dépassé l’Appel de Marie, ils ont déjà dépassé la stase, mais ils attendent le moment collectif. Ne vous épargnez aucun effort. Quand la Lumière vous demande, par exemple, ou que votre corps vous demande des soins, n’allez pas dire : « Oh bah c’est pas la peine, c’est fini demain. » Et si vous êtes là dans trois mois ou quatre mois, vous serez peut-être morts de maladie plutôt que de guérir. Vous voyez ce que je veux dire ?

Soyez vrais, ne cherchez pas de prétextes, d’alibi, par rapport à la Lumière, par rapport aux évènements, par rapport à ce qui peut se produire dans votre vie. Soyez disponibles tout le temps pour la Lumière, et pas aux moments qui vous conviennent, pas aux moments seulement où elle vous appelle. Le Christ est venu comme un voleur dans la nuit, mais n’attendez pas un Christ qui arrive dans le ciel.

Alors on continue.

… Il n’y a plus de questions écrites.

Et il y a peut-être des questions orales.

… Silence…

Tout le monde s’est endormi ou ils n'osent pas parler ?

Question : c’est un rêve : je me promenais en bord de la mer. Il y avait des maisons et des flammes sortaient sous les toitures. Je voulais avertir les gens, mais ça ne semblait pas les intéresser.

Et c’est tout ?

Dans la maison, il y a la cave, on en a parlé dans un rêve précédent, mais il y a aussi le grenier et le toit. Le toit, c’est la tête, le grenier, c’est tous les engrammes mentaux que vous avez gardés au cours de la vie. Voir le feu au-dessous des toits, ça veut dire simplement qu’il y a une purification des mémoires et de tout ce qui pouvait encombrer le mental. Maintenant toi, par rapport à ces gens, tu dis toi-même que tu es au bord de mer, là aussi, donc à cheval ou à la frontière, si tu préfères, entre la terre et l’eau. Ces maisons sont donc sur le littoral, sur la frontière, à cheval, enfin pas dans l’eau mais près de l’eau, même si c’est en hauteur, et là tu vois les toits, les flammes qui sortent du toit.

Ça veut dire qu’avant de passer dans l’eau, dans l’intuition, dans la Liberté Mariale, il faut effectivement consumer tout ce qui appartient aux mémoires, et c’est ce que tu as vu dans ton rêve – il s’adressait bien sûr à toi –, et qu’il fallait que la Lumière désobstrue, nettoie, brûle, dissolve, tout ce qui était sous la tête, sous le crâne, c’est-à-dire sous le toit. Puisque que les flammes, elles viennent pas du toit, en général c’est de l’ardoise ou de la terre séchée, mais là, c’est… le feu, il prend en dessous. Là elle m’a pas dit que y avait le feu aux fenêtres ou à la porte, ça sortait du toit, les flammes. Donc c’est le grenier qui est en feu. Le grenier est le symbole de ta tête. Ce qui est contenu sous le toit, ce qui est contenu sous le crâne, c’est le mental, c’est le cerveau, mais c’est surtout le mental. Toutes les idées, toutes les croyances, toutes les attitudes, les comportements, les blessures, les cristallisations, les mémoires de vie, si on veut.

Autre question.

Question : pourquoi certaines nuits, en dormant, y a-t-il la Lumière à l’intérieur et d’autres nuits, il n’y a pas cette Lumière ?

Alors le Christ est là, je vous l’ai dit, l’Ascension a démarré (pour ceux qui doivent ascensionner), la Libération est en cours ; le Christ est venu comme un voleur dans la nuit, il est logé en vous, ce qui explique qu’il y a cette Lumière à l’intérieur. Mais le problème, cette Lumière, elle disparaît pas, c’est toi qui t‘éloignes de toi-même, et à ce moment-là tu vois plus la Lumière à l’intérieur de toi. C’est pas le Christ qui est parti, ni la Lumière qui est partie, c’est toi qui n’es plus là. Tu n’es plus dans la disposition de l’Éternité, ces nuits-là où tu ne la vois pas, c’est que la journée qui a été écoulée, si tu regardes l’anamnèse de tes journées, c’est une journée où tu as été peut-être moins présente à toi-même, moins présente au Cœur du Cœur, dans ces journées-là.

Mais effectivement, la Lumière est à l’intérieur, nous l’avons toujours dit. Mais comme y a encore des oscillations entre l’éphémère et l’Éternel, même s’ils s’éloignent l’un de l’autre, maintenant qu’ils ont été totalement superposés et alchimisés, eh ben si à des moments, toi tu es plus dans la personne, à ce moment-là t’es pas éclairée la nuit. Tu es éclairée, en Éternité, mais cet éclairage n’arrive pas jusqu’à ta personne, parce que ta personne, dans cette journée-là ou dans les circonstances de ton vécu de cette journée, sans le vouloir, le plus souvent inconsciemment, tu as repris des attitudes antérieures à l’installation du Christ en toi.

Alors j’ai pas dit que le Christ était venu comme un voleur dans la nuit pour toute l’humanité, hein, pour l’instant, pas encore, mais vous avez, à travers ce témoignage, des illustrations de ce que je vous dis et ce que nous vous disons depuis déjà deux mois. Vous voyez bien, même à l’extérieur des fois, dans le noir le plus complet, que vous êtes pas dans le noir, vous êtes dans la Lumière. Elle vient d’où la Lumière ? Alors parfois y a des entités, parfois y en a pas. C’est vous, la Lumière, puisqu’il n’y a que vous. Et c’est souvent le soir et la nuit, bien sûr.

Un autre marqueur temporel pour ceux qui aiment ça : pour l’instant, les Théophanies, les Radiances, vous ressentez souvent, j’ai dit que y avait beaucoup de frères et sœurs qui commençaient à sentir, même indépendamment du jeudi, les mêmes circonstances vibrales et de conscience que le jeudi soir. Et souvent le jeudi, vous l’avez vu, ça commence bien avant. D’ailleurs la première Théophanie, Marie n’est intervenue qu’après pour dire qu’il y avait eu une Théophanie, pour ne pas vous influencer, pour vous montrer que ce que vous avez vécu, pour ceux qui l’ont vécu, était totalement réel.

Or quand vous commencerez à sentir ces processus de la conscience et du cœur, je parle pas des Portes qui sont autour, mais directement du cœur – vous le voyez bien, je parle même plus de chakra du cœur ou de Couronne radiante ou de Cœur Ascensionnel, je parle du cœur, le mot « cœur » –, quand vous sentez votre conscience qui est dans le cœur, parce que ça se sent, hein, c’est pas une vue de l’esprit ou une idée, c’est quelque chose de très concret, alors à ce moment-là, quand vous commencerez à vivre ça, ce que vous vivez pour les Théophanies ou juste avant, ou plutôt en fin d’après-midi, quand vous commencerez à le vivre avant le zénith du soleil, c’est-à-dire dès le matin, vous pouvez vous dire que les deux évènements tant attendus sont vraiment cette fois-ci, en termes de jours, à votre porte.

Si vous êtes très attentifs, pour ceux qui vivent ces Théophanies, ce Cœur à Cœur ou ce Cœur Igné, peu importent les mots, vous constatez que ça commençait pas à heure précise où c’était dit. Ça a commencé un peu avant, et vous voyez que maintenant ça commence de plus en plus tôt, mais rares sont ceux parmi vous qui pourront me dire que ça a déjà commencé avant midi. Pour l’instant, c’est plutôt milieu d’après-midi et vous allez voir, que soit de manière très rapide soit progressivement, ça dépend du temps qui reste, cette sensation, ce vécu de la Vérité du Cœur, de l’Infinie Présence et de l’Absolu, du Parabrahman, et de la Théophanie, va devenir constant. Là, vous saurez que vraiment, complètement, dans ce plan de la matière où vous êtes, tout est en train de finir. D’ailleurs le tohu-bohu sur le monde sera tel qu’il vous tardera, à ce moment-là, que ce soit fini, ce cinéma.

Question : un samedi, entre 16h et 18h, la Lumière m’a emmenée en stase. Ce n’était pas le jour de la Théophanie, la Lumière serait-elle venue travailler sur un organe en rapport avec cet horaire ?

Tout à fait, mais y a pas de lien établi avec les horaires de la chronobiologie, ou encore de l’acupuncture ou de l’homéopathie, par rapport à certains horaires. Ça a pas de liens avec ça, la Lumière est indépendante des horaires de quoi que ce soit, des méridiens, des remèdes homéopathiques ou de quoi que soit d’autre. Donc tu voulais savoir quoi ?

… si la Lumière était venue travailler sur un organe précis.

La Lumière est venue. Après, est-ce qu’elle a travaillé sur un organe, je pense que tu es mieux placée que moi, même à travers ce que je vois moi, pour définir ce qui a été changé en toi. Mais toutes les injonctions de la Lumière, toutes les mini-stases, les disparitions que vous vivez, ne sont pas destinées à vous soigner quoi que ce soit, mais à vous faire disparaître. Donc pourquoi voulez-vous que ça soit pour vous soigner quelque chose ? Et bien évidemment, vous pouvez demander à la Lumière de vous soigner quelque chose – c’est autorisé, c’est recommandé, faites en l’expérience – mais quand la Lumière te tombe dessus et que tu tombes en stase, pourquoi penses-tu que c’est lié à un soin sur un organe ?

… cela avait été dit lors d’une précédente intervention.

Oui, tout à fait. Mais c’est pas toi qui as demandé quoi que ce soit ?

... non.

Alors ne demande rien et contente-toi, quand ça se produit aussi tôt dans la journée, de vivre ça avec bénédiction, c’est tout. Le plus important, c’est ce que tu vis à ce moment-là, c’est pas les effets sur ton éphémère, c’est les effets, je te l’ai dit, sur le cœur et sur la conscience.

… Nous n’avons plus de questions.

Ah les questions commencent à se raréfier, c’est-à-dire qu’il y a quasiment plus de questions, ça veut dire que vous êtes libérés bientôt.

Bien sûr je reviendrai, peut-être pas tout à fait à la fin, mais en fonction des intervenants et surtout, je dirais, en fonction du tohu-bohu de la terre, n’est-ce pas ? Que ce soit de l’humain, de la Terre elle-même, ou du Ciel. Et en fonction de ça, et en fonction aussi de l’intervention de Marie, je vous repréciserai, quand je reviendrai vous voir pour des questions, mais aussi parce que j’aurai des choses à dire mais que je ne peux pas dire maintenant. Il faut attendre un certain nombre de signes, pour nous, qui sont pas nécessairement des signes pour vous, hein, mais qui sont des signes pour nous, à travers notre observation minutieuse maintenant, de là où nous sommes, des forces éthériques, si je peux dire, qui sont en action.

D’un côté vous avez le Feu Igné, de l’autre côté vous avez les restes de feu, vital, individuel, collectif, sociétal, à l’échelon de la Terre. Et ce n’est plus des lignes de prédation au niveau astral, c’est vraiment des mises en forme éthériques qui sont liées aux habitudes et aux comportements des uns et des autres, mais qui ne sont pas liées à des mémoires, hein, ou des souffrances ou des cristallisations. C’est ça que nous observons en ce moment, qui sont des signes pour nous, et qui nous permettront de venir vous parler de choses peut-être encore plus pointues, si je peux dire, et extrêmement simples néanmoins, de ce qui est à vivre et ce qui va se vivre en cette période. Mais à travers vos rêves, à travers vos témoignages, vous illustrez à la perfection ce qui se vit en ce moment. Et c’était le but, je vous en remercie.

Alors je me permets, puisque nous avons un petit peu de temps, de vous transmettre toutes mes bénédictions et de nous installer dans ce Feu Igné tous ensemble ici, et ailleurs quand vous lirez, quelques minutes.

… Silence…

Eh bien chers amis, je vous remercie pour votre présence, je vous remercie pour votre communion et je vous dis très certainement, à dans quelques jours. Et surtout je vous dis – comment je disais à l’époque ? – good vib – en français – pour ce soir.

À bientôt.


* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Jeu 25 Mai - 21:28 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



SHANALINE

(ou Shamaline ) Fée



Je vous dis bonjour. Puisqu’il vous faut un nom, je vous donne mon nom. Retenez bien ce nom car entre nous, fées, ce nom permet de nous appeler, et ce nom est Shanaline. Permettez-moi tout d’abord de vous exprimer toute ma gratitude pour m’avoir donné la possibilité de venir vous donner quelques informations.

J’ai la chance de pouvoir m’exprimer aujourd’hui, du fait que celle que vous nommez Marie a ouvert, au niveau de cette terre, les portes, si je peux dire, de notre perception. Alors bien sûr, nous sommes très présentes dans vos contes et légendes. Certains, parmi vous humains, ont réussi à nous voir, même à nous filmer quand nous l’acceptons. Nous n’avons aucune place particulière, contrairement aux peuples de la nature que vous connaissez. Nous ne sommes pas non plus organisées ni en villages ni en communautés, nous nous situons bien sûr dans la nature, et si possible près des fleurs et près de l’eau, mais pas exclusivement. Notre forme vous est connue de par vos contes et vos légendes, même si nous n’avons pas vraiment un visage, comme c’est représenté dans vos légendes. Mais avant de commencer et d’aller plus loin, puisque les portes ont été ouvertes par Marie, je souhaiterais établir avec vous une radiance d’Amour. Je vous expliquerai pourquoi après.

… Silence…

Nous sommes la représentation fidèle ici, quand vous nous voyez dans cette dimension où vous vivez, qui n’est pas la nôtre (nous n’appartenons d’ailleurs à aucune dimension)… Ce que nous sommes est bien au-delà de ce que vous pouvez voir ou ressentir. C’est notre forme, quelque part, intermédiaire, qui nous permet d’expérimenter un certain nombre de choses sur votre monde. Nous sommes insensibles au principe d’enfermement que, hélas, vous vivez encore, mais pour peu de temps. Nous ne sommes pas fixées dans une dimension, donc la forme que vous voyez, ici sur votre monde, pour ceux qui ont réussi à nous imaginer, à nous voir, est une forme, je dirais, de circonstance.

Alors que faisons-nous ici sur cette terre ? Nous sommes là simplement pour éprouver la beauté et la légèreté de l’Amour. C’est pour ça que nous choisissons le plus souvent de résider, si je peux dire, là où il y a les fleurs et là, souvent, où il y a l’eau de vos rivières, mais pas seulement. Toute eau qui circule nous intéresse, et nous sommes là simplement pour éprouver cette beauté, la beauté, la légèreté de l’Amour, et bien sûr les fleurs sont porteuses de cela. Nous voyons d’ailleurs, à ce niveau-là, la même chose que vous. Simplement nous, nous en percevons les couleurs, les odeurs, de ces fleurs, mais aussi leur quintessence, ce que je pourrais nommer peut-être l’Esprit de la fleur.

Nous sommes là pour témoigner, témoigner à la source de la beauté qui est encore présente sur cette terre, quelles que soient vos pauvres conditions, mais qui changent très bientôt, vous le savez. Alors quel est l’intérêt de venir vous parler ? Oh, déjà tout simplement la joie d’éprouver cet Amour qui pour la plupart maintenant, que vous le sentiez ou pas, est installé dans votre poitrine. C’est cela qui rend ma communication possible, même si effectivement certains d’entre vous, au cours des siècles passés sur cette terre, avez réussi parfois à nous capter, à nous voir ou à recevoir des informations.

Rappelez-vous, nous sommes simplement là pour témoigner de la beauté, de la légèreté de l’Amour. Notre origine, si vous pouvez parler d’origine, si tant est qu’il y en ait une, se confond de manière parfaite avec ce qui justement est au-delà de toute forme. Nous sommes les émanations de la Source, et plus précisément les émanations des Triangles, vous savez, ceux qui sont au-delà de toute structure de vie dimensionnelle. Cette civilisation des Triangles est souvent nommée les agenceurs de mondes. Agencer le monde, c’est simplement témoigner de la beauté, témoigner de la légèreté et de l’Amour, ce qui est votre lot naturel et commun quand vous êtes en Éternité. Nous, nous rendons témoignage, par notre Présence.

Je suis venue vous parler aujourd’hui pour une raison qui est très simple. Marie vous a longuement expliqué, ainsi que d’autres êtres de Lumière, ce que représentent ces Théophanies sur le chemin que vous suivez en ce moment sur cette terre. Alors bien sûr, il vous a été dit que vous pouvez réaliser des Théophanies avec à peu près n’importe quoi ou n’importe qui, et moi je viens vous dire aussi, nous sommes là, à votre disposition, non pas pour agir comme le font les gnomes, les elfes ou les dragons, ou les ondines, mais bien plus pour vous éprouver dans votre Amour, vous donner à sentir et à vivre de façon plus libre ce qu’est cette Théophanie, cette communion des cœurs.

Alors bien sûr vous n’avez pas besoin, dorénavant, de nous voir ou de venir chez nous, parce que de toute façon vous nous trouverez uniquement par hasard. Nous ne sommes pas, je vous l’ai dit, constituées en villages, en sociétés ou en groupes. Sur un lieu géographique, nous sommes solitaires, même si parfois vous pouvez nous croiser par plusieurs, mais le plus souvent nous sommes en extase devant les fleurs. Nous sommes là pour butiner, en quelque sorte, cette beauté, cette légèreté et cet Amour. En tant qu’agenceurs des mondes en d’autres dimensions, nous sommes là pour vivre l’expérience, au travers d’une forme, certes, qui n’est pas de votre monde, ni même de ce que vous pourriez nommer la 5ème dimension, ni même à cheval entre votre dimension et la 5ème dimension. Nous ne sommes ni carbonées, ni silicées, je crois vous dites, nous sommes sur les éléments particuliers. Alors nous, nous appelons cela l’Éther, pour vous c’est l’équivalent de l’Éther mais c’est un Éther encore plus subtil que celui que vous connaissez sur cette terre.

Je m’adresse à vous aujourd’hui parce que dorénavant vous avez donc la possibilité aussi de communier avec nous. Alors je vous ai donné mon nom. Gardez ce nom, même si ce n’est pas moi qui viendrai communier avec vous. Quand je dis venir, ce n’est pas me déplacer mais déposer en votre cœur le sens réel, la perception réelle de l’Amour, de la beauté et de la légèreté. Appelez simplement « Shamaline », pensez aux fées, quelles qu’elles soient, même si vous n’en avez jamais vues, et nous déposerons en votre cœur ce sentiment de beauté et de légèreté qui accompagne l’Amour inconditionné.

Venez à nous, pensez à nous, quand il y a une peine à alléger. Oh je ne parle pas de votre corps, je parle surtout de votre conscience. Tout ce qui peut vous sembler pesant parfois, en vous, en ces temps, peut être soulagé par notre communion. Cette Théophanie-là, si elle vous est accordée par vous-mêmes et par nous-mêmes, alors vous fera grandir dans cette beauté et dans cette légèreté. C’est par cet allègement, d’ailleurs, que votre âme s’élèvera, si elle n’est pas encore élevée ni disparue, et vous permettra de réaliser avec plus d’aisance peut-être, le retournement de votre âme et sa dissolution au sein de l’Esprit de Vérité, de la beauté.

Nous n’avons pas d’organisation, comme je l’ai dit, en groupes d’individus. Nous sommes constituées de ce que vous ne connaissez pas sur cette terre, et c’est l’interaction des rayons du soleil sur notre limite, qui n’est pas une peau mais la limite de la forme que nous avons est magnifiée quand il y a du soleil, parce que nous apparaissons alors, par les rayonnements solaires, même si nous cherchons plus souvent l’ombre mais nous jouons avec le soleil au travers des fleurs, au travers des végétaux. C’est ces jours-là que vous avez le plus de possibilités de nous voir. En général, nous aimons bien nous tenir à côté des elfes, à côté des cours d’eau, à côté des ondines aussi, qui ont sensiblement la même légèreté que nous.

Nous n’avons aucun rôle sur ce qui se déroule sur votre plan matériel, aujourd’hui, de la Terre. Nous n’en sommes pas affectées et n’en serons jamais affectées, mais par contre, vu votre ouverture et vu la disparition de ce qui nous séparait, de ce qui fut nommé, je crois, les couches isolantes, il nous est aujourd’hui plus facile de nous révéler à vous, par le processus de la Théophanie. Je dirais même qu’établir des Théophanies avec nous, ce n’est pas seulement découvrir la légèreté et la beauté, mais c’est aussi retrouver une forme d’innocence, une forme de spontanéité, qui vous est si utile en ce moment parce qu’effectivement, vous le savez, vous avez surtout à fonctionner selon les lignes de moindre résistance, selon le cœur, là où tout est évidence et là où tout est léger et simple.

Alors nous nous réjouissons de vous proposer aussi ces Théophanies. Appelez-nous des fées, si vous voulez, appelez-nous, si vous voulez, par mon nom à moi. Nous sommes au-delà de toute différenciation ou de polarité que vous nommez masculine et féminine, bien que notre fonction nous fasse plutôt assimiler à quelque chose de plus féminin que masculin, d’où nos représentations. Mais nous n’avons que faire de ces histoires de polarités. Si vous voulez, nous pouvons être appelées des androgynes, un androgyne qui a certaines caractéristiques qui vous font penser à un côté féminin quelque part, par la douceur, la légèreté, la beauté, et par cet Amour dont sont capables les femmes de votre terre, quand elles sont mères, quand elles sont femmes, cette délicatesse qui est quand même caractéristique, chez vous, plutôt du féminin, me semble-t-il.

Nous descendons, même si cette expression n’est pas adaptée, depuis des dimensions très élevées qui sont au-delà de toute forme. Nous sommes le témoignage vivant de la Source et les témoins de la Source en action, et de la création en action. Or vous savez que toutes les créations, quelles qu’elles soient, dans quelque dimension que ce soit, sont toujours liées à des créatrices. Nous sourions quand nous vous voyons encore, certains d’entre vous, parler de « Créateur ». Il ne peut pas y avoir de Créateur. La polarité masculine ne peut être qu’exemptée – et il vaut mieux – de ces côtés créatifs, en tout cas des mondes, ou d’agencement des mondes.

Nous, nous ne créons rien, nous veillons à l’agencement des mondes ; nous n’administrons rien non plus. Nous sommes uniquement là, je vous l’ai dit, pour la beauté, la légèreté et l’Amour. C’est en cela que si vous réalisez des Théophanies avec nous, vous n’avez pas besoin de nous trouver, ce qui est assez difficile sauf si cela est prévu, si je peux dire. Vous avez juste besoin de penser à nous, et comme disait je ne sais qui, qui est intervenu il y a peu de temps, d’être en quelque sorte une cible ou votre but.

Encore une fois, même si cela est merveilleux, nous ne sommes pas là simplement pour une expérience merveilleuse avec vous. Nous sommes à votre disposition simplement pour vous aider à alléger votre âme, la faire se retourner vers la Vérité, ou entreprendre sa propre consumation par l’Esprit, je vous l’ai dit, quand vous sentez une pesanteur, une lourdeur, dans votre conscience, quand celle-ci vous semble obstruée par des mémoires, je crois, vous nommez cela comme ça, par des engrammes, par ce qui peut résister à la Lumière dans votre conscience.

D’ailleurs nous ne voyons même pas vos corps, nous voyons simplement votre cœur, c’est-à-dire votre Cœur du Cœur, je crois vous dites. Le reste nous est invisible – et nous importe peu, d’ailleurs. C’est d’ailleurs au travers de ce cœur que se joue, une fois que l’âme s’est retournée, l’alchimie qui conduit à l’Esprit. Et c’est dans cette alchimie-là que nous souhaitons, si cela vous agrée, vous manifester notre Présence, notre communion, et aussi procurer en vous cette légèreté nécessaire et cette beauté, afin de vivre avec moins d’effort, je dirais, cet Amour inconditionné qui ne dépend ni de vous, ni d’un objet, ni d’une personne, mais qui est, je vous le rappelle, votre nature réelle, au-delà de toute apparence et de toute forme. Nos Théophanies sont faites pour cela.

Nous n’avons aucune possibilité d’agir sur vos corps, j’en suis désolée. Pour nous, ce qui est essentiel pour vous, c’est de découvrir cette beauté et cette légèreté. C’est quelque chose qui est un petit peu différent de ce que vous nommez extase ou béatitude, parce que la beauté et la légèreté doivent se manifester dans votre plan afin que vous deveniez – quel que soit votre devenir – l’émanation même de cette beauté et de cette légèreté, afin que vous deveniez gracieux dans toutes les acceptions de ce terme.

Je crois que les êtres de Lumière qui interviennent parmi vous, vous ont souvent parlé de l’action de Grâce, de l’état de Grâce. L’état de Grâce vous fait devenir, ou retrouver plutôt, ce côté gracieux, cette légèreté. Cette légèreté, c’est celle de votre cœur, éveillé totalement et qui est en train d’accueillir, ou qui a peut-être déjà accueilli l’Esprit de Vérité, celui qui, je crois, avait dit : « Je viendrai comme un voleur dans la nuit en vous. »

Nous, nous n’avons pas besoin d’être libérées de quoi que ce soit comme les autres peuples de la nature. Nous sommes libres de formes, libres d’attachements, libres des dimensions, nous sommes le témoignage de la beauté. Et en la beauté, il n’y a de la place pour aucune disgrâce et pour aucune laideur, et c’est en cela que ça peut apaiser les résistances de votre psyché, de votre âme. Nous vous donnons à éclairer l’Esprit en vous, afin que celui-ci éclaire votre âme à son tour, et que celle-ci vive son allègement ou sa disparition.

Alors nous nous réjouissons, parce que tout en virevoltant autour de nos fleurs et de nos plans d’eau, nous voyons tout, tout ce qui concerne l’Amour – et seulement cela. Alors bien sûr, quand nous voyons l’Amour, nous ne pouvons qu’irradier et échanger pour magnifier, en quelque sorte, ce qui est déjà parfait, mais pour l’exalter, pour l’exhaler, pour l’irradier.

La légèreté dont je vous parle, c’est la légèreté de l’âme et de l’Esprit, qui n’est plus, qui ne peut plus vivre une lourdeur quelconque.

D’ailleurs vous portez en vous une structure très globale qui est le corps d’Êtreté, mais je crois qu’il a été insisté sur ce qui a été nommé la Nouvelle Tri-Unité ou Nouvelle Eucharistie, qui, vous le savez, a la forme d’un triangle, avec à chaque pointe une vibration spécifique que vous avez nommée, dans votre schéma de conscience sur cette terre, Christ, Marie et Mikaël. Vous savez que ça se passe au centre de ce triangle, en quelque sorte, et à la pointe inférieure de ce triangle, ce qui est appelé le Cœur du Cœur. La Théophanie résulte de cette alchimie particulière de cette Tri-Unité, et se traduit pour vous par les expériences que vous avez commencé à vivre et les états qui s’installent maintenant de façon de plus en plus importante et extensive.

Alors cette Tri-Unité est représentée par un triangle. C’est notre civilisation des Triangles. Ce triangle-là est le triangle le plus important, bien sûr. Votre corps d’Êtreté est constitué de cet agencement de mondes, c’est-à-dire de ces formes le plus souvent triangulaires, ou alors qui sont des compositions de triangles, que cela soit les figures géométriques que vous nommez parfaites, ou que cela soit les formes de votre cœur d’Êtreté, qui est constitué aussi de triangles.

On peut dire aussi que quand nous communions et nous communierons avec vous, il y a une mise en ordre de l’agencement, non pas de votre corps mais de l’agencement et des interrelations ou des articulations entre le corps, l’âme et l’Esprit. Ceci correspond aussi à redevenir vous-mêmes un pilier de Lumière, c’est-à-dire incorporer à vous, non plus seulement ce qui a été nommé, je crois, l’impulsion Métatronique, afin que Métatron se révèle en vous – je crois qu’il vous l’a expliqué il n’y a pas longtemps – afin que votre colonne vertébrale devienne illuminée de l’intérieur, par elle-même. En cela nous pouvons régler ces agencements, qui ne concernent pas votre corps physique ni l’énergie physique mais bien plus votre structure d’éternité, pour la mettre en adéquation avec votre âme, et surtout avec votre Esprit.

Nous œuvrons en vous de toute façon, même si vous ne nous avez pas senties en tant qu’entités, dès l’instant où vous avez senti l’ouverture des Portes qui correspondent à ce que vous nommez, je crois, AL, UNITÉ et « centre du chakra du cœur ». Parce qu’à ce moment-là, quand ce triangle est mis en beauté, mis en légèreté et mis en Amour, alors la radiance de votre cœur devient palpable pour nous, comme pour vos frères et sœurs ainsi que pour les peuples de la nature, comme aussi au sein des forces que vous nommez de la Confédération Intergalactique.

Alors ce lieu de la Terre va devenir un lieu de croisement, un lieu où vous allez croiser non seulement l’ensemble de la vie mais aussi vous croiser les uns les autres, non pas comme vous vous salueriez dans vos rues ou dans vos chemins, mais à distance. Cela, je crois que la Nouvelle tri-Unité vous l’a déjà expliqué.

Alors nous, c’est très simple, il n’y a pas à chercher d’avantages au niveau du corps, ou d’avantages au niveau de votre santé, mais simplement, dans les moments où vous êtes lourds, je crois que c’est l’expression la plus adaptée, de retrouver une certaine légèreté, dans votre conscience, dans votre pensée, dans tout ce qui peut vous sembler résister dans les mécanismes de vos pensées ou de défense, ou dans vos mécanismes d’abandon.

Appelez « Shanaline », et une fée viendra. Elle viendra à vous par son cœur. Comme je l’ai dit, nous n’avons pas besoin de sortir de notre environnement et de nous approcher de choses qui ne nous concernent pas, c’est-à-dire vos lieux, mais où que vous soyez sur la terre, de là où nous venons, si je peux dire, en notre origine, nous captons effectivement tout ce qui est appel lié à l’Amour, lié à cette légèreté et cette beauté.

Alors aujourd’hui vous êtes prêts à nous rencontrer en vous, à nous rencontrer peut-être aussi dans vos promenades, dès l’instant où il y a des fleurs, quelles que soient ces fleurs, et aussi, je l’ai dit, l’eau. Ce n’est pas exclusif mais c’est là où vous avez le plus de probabilité de nous voir, et peut-être de vivre quelque chose à proximité. Pour nous, cela ne fait aucune différence, pour vous aussi, mais je sais bien qu’au travers de vos sens, de vos perceptions, vous avez besoin encore de formes, de preuves, d’évidences.

Quoi qu’il en soit, nos Théophanies peuvent se réaliser si possible, et de préférence, au moment où les rayons du soleil sont les plus intenses. Évitez les jours où il n’y a pas de soleil, parce que nous ne sommes pas tristes, mais nous sommes peut-être plus en léthargie. Choisissez un jour radieux, quelle que soit la température. Choisissez les alentours du soleil, du zénith du soleil, pour qu’il y ait plus de facilité. Pensez à nous simplement, sans rien chercher, et simplement émettez, si je peux dire, votre Théophanie. Alors nous répondrons instantanément, l’une d’entre nous sera en votre cœur. N’oubliez pas les fonctions, elles ne concernent pas votre corps, elles ne concernent pas votre conscience usuelle et habituelle telle que vous la manifestez en ce monde, mais directement les mécanismes de retournement de l’âme, de dissolution de l’âme et d’émergence de l’Esprit.

C’est en cela que nous sommes représentées en vous par la Tri-Unité, sans qu’il y ait de polarité, contrairement à Christ, Marie et Mikaël. C’est ce triangle-là, qui est au-devant de votre poitrine, qui est en résonance avec nous et qui permet d’installer avec plus de certitude votre cœur d’Êtreté. C’est cela qui vous allège, qui vous met en beauté et en amour. C’est une variété, si je peux dire, de ce que vous nommez béatitude, extase, mais c’est quelque chose de beaucoup plus fin, qui n’entrave pas votre conscience ordinaire mais qui va vous donner plus de présence, plus de présence au sein de votre forme, qui est encore présente, et plus d’évidence pour votre cœur aussi. Voilà l’utilité de nos Théophanies.

Nous ne pouvons répondre à aucune de vos questions concernant vos interrogations concernant ce monde ou concernant votre santé physique. Seul est essentiel pour nous, comme pour vous, et cela vous a été dit, je crois, de tellement de façons, seul est important votre cœur et la beauté de celui-ci, son éclat, sa brillance, sa transparence, sa conformité, quelque part, à la Source. Et pour cela, il faut que l’âme ait entraperçu l’Esprit, ou qu’elle soit déjà retournée et en cours de dissolution. Et là nous vous apporterons cette légèreté et nous communierons en vous à cette beauté. Je sais que c’est aussi un mot qui a été employé, et à dessein, à de nombreuses reprises, depuis déjà de nombreux mois chez vous, parce que la beauté est essentielle.

La beauté, elle ne dépend pas des goûts et des couleurs, comme vous dites en votre peuple humain, elle dépend uniquement du chant qui est émis par votre cœur, que nous captons bien sûr, de même que votre odeur. Oh ce n’est pas votre odeur corporelle mais l’odeur de votre cœur, parce qu’il a effectivement une odeur, une odeur délicieuse. Cette odeur pourrait ressembler, par exemple, à certaines odeurs qui accompagnent la présence de Marie, un mélange de lys, de rose et parfois de violette, qui sont d’ailleurs nos fleurs préférées, et en particulier les lys qui poussent au bord de l’eau. Cette exhalaison particulière est l’exhalaison de votre cœur aussi, quand vous touchez la Vérité et que vous la laissez s’installer.

Je crois que cette vertu s’appelle la clairsentience. Alors bien sûr, dans tout le travail que certains d’entre vous ont fait pour arriver là où vous êtes, vous avez des perceptions nouvelles, que cela soit la clairaudience, la clairvoyance, l’intuition. Nous, nous sommes plus reliées au sens le plus subtil qui est l’exhalaison, que vous nommez parfois le parfum. Cette exhalaison donne une tonalité à nos relations, voilà pourquoi nous nous tenons à côté des fleurs. Nous captons, je vous l’ai dit, l’Esprit de la fleur, et surtout au travers de cette exhalaison.

Aussi donc, éprouver une Théophanie avec nous, c’est bénéficier de la beauté, de la légèreté et de l’Amour, et ouvrir les canaux de l’Éther subtil que vous nommez la clairsentience. C’est sentir l’autre, non plus par la perception mais directement par l’olfaction, le fait de sentir avec le nez, avec le cœur, au-delà de toute vision et de toute imagination.

Et le parfum, vous le savez, est d’ailleurs utilisé dans certaines de vos églises, de vos temples, de vos lieux religieux, comme un agent assainissant et élevant votre conscience, et effectivement. Et d’ailleurs, je crois aussi que certaines odeurs vous sont données. Ce que vous nommez les huiles essentielles ne sont que la concentration de l’exhalaison de la plante, et vous avez vu l’efficacité sur vous-mêmes, sur ces portails interdimensionnels que sont vos Portes et vos Étoiles, qui vous mènent à votre Êtreté.

Alors nous ouvrirons en vous les canaux subtils de cette clairsentience, cette clairsentience qui n’est pas simplement une odeur mais bien plus un mouvement de l’âme et de l’Esprit en vous, qui vous élève et qui élève l’âme, si elle n’est pas encore partie, dissoute, transmuée par l’Esprit. Ces odeurs sont qualifiées d’odeurs mystiques, parce que cela est beaucoup plus léger que ce que vous nommez par exemple les encens, et vous élève beaucoup plus.

C’est cela que je suis venue vous proposer. Où que vous soyez, ici, ailleurs, osez, osez établir cette communion avec nous. Servez-vous de mon nom, si vous voulez, mais une fée, où qu’elle soit sur cette planète, répondra à votre appel. Alors vous vérifierez par vous-mêmes que la Théophanie qui se vivra alors sera plus légère, et surtout débouchera quelque part votre olfaction à ses côtés les plus subtils de l’Esprit.

Après le Verbe, il y a l’odeur, parce que l’odeur est en quelque sorte l’exhalaison du Verbe, et ce en toute dimension. Oh nous n’avons pas besoin de nez comme vous pour sentir cette odeur. Je vous l’ai dit, et j’en ai fait la relation, l’analogie, cette odeur est l’Esprit de la plante, et en ce qui nous concerne et avec vous, c’est l’Esprit, si je peux dire, de votre triangle de la Tri-Unité qui se révèle à vous alors. La Tri-Unité devient Unité totale, et vous savez que le marqueur est la Joie, la Paix, la tranquillité.

Ainsi, de manière je pense assez rapide pour ceux d’entre vous qui établiront cette Théophanie et qui la stabiliseront – ça ne dépend pas de nous ni de vous, mais de votre abandon à cela –, vous vous apercevrez que certaines odeurs mystiques commencent à apparaître autour de vous, vous donnant à sentir, par exemple, si Marie vient vous voir au sein du Canal Marial ou dans votre cœur, à sentir l’odeur de la rose. Et vous verrez peut-être aussi que les Archanges eux-mêmes ont cette exhalaison, ce parfum, des parfums qui peuvent ressembler effectivement à certaines de vos fleurs, mais d’autres vous sont strictement inconnus, et participeront à votre libération ou à votre ascension, le moment venu, après l’Appel de Marie. Mais d’ores et déjà, vous pouvez bénéficier de cela, encore une fois, pour vous alléger.

Si vous voulez une équivalence, il vous a été communiqué les quatre Éléments et les quatre types de peuples de la nature qui étaient en rapport avec un élément donné. Nous, les fées, je vous l’ai dit, nous sommes en rapport avec l’Éther. Nous sommes donc la réunion et la résolution des quatre Éléments en vous. Nous sommes donc liées à l’Éther, ce que vous nommez votre sommet de la tête, là où est le chakra de la tête, là où est la Porte et correspond à l’accès à la multidimensionnalité aussi.

Et d’ailleurs l’Archange Anaël a préparé cela chez nombre d’entre vous ici présents, ou ailleurs, mais de manière confidentielle, c’est-à-dire mettre de l’huile essentielle, par exemple, sur le point ER de la tête. C’est quelque chose de très récent, parce que ça vous permettait de perméabiliser, en quelque sorte, la perception de l’exhalaison, c’est-à-dire de l’Esprit même. Vous êtes, à ce niveau, bien au-delà de la personnification, si je peux dire, liée à votre origine stellaire ou à vos lignées. Le Verbe créateur et l’exhalaison de l’Esprit, c’est ce parfum que nombre d’entre vous ont peut-être déjà senti à certaines occasions, mais que vous risquez de sentir de manière de plus en plus intense. C’est-à-dire que là, réellement, vous ne sentirez pas la vibration, l’énergie, mais l’odeur d’une situation, d’un lieu, d’un frère, d’une sœur, humains, vous affinant toujours plus et vous élevant toujours plus.

Je vous rappelle qu’il y a surtout trois fleurs dont l’exhalaison est la plus puissante pour nous, mais aussi pour vous, vous vous en apercevrez. Il s’agit des lys, quels que soient ces lys. Il s’agit des violettes, quelles que soient ces violettes, et pas seulement les violettes que vous connaissez en leurs couleurs ici, mais en tous les pays ; il y a des violettes multicolores, elles ne sont pas toutes violettes. Et les roses, bien sûr. Que ce soit des rosiers que vous nommez anciens ou des roses plus modernes, nous aimons la perfection de la rose.

Vous savez d’ailleurs que souvent le cœur est comparé à une rose, parce que le cœur a un parfum. L’odeur de votre cœur est l’odeur de votre Esprit, mais il y a des odeurs partout. Ces odeurs-là ne sont pas les odeurs que vous respirez habituellement, ce sont ces parfums extrêmement élevés en vibration, ou en énergie, si on peut dire ça comme ça pour vous, permettant aussi l’intégration quelque part du principe même des quatre Éléments qui, je vous le rappelle, sont aussi des Triangles – les Hayot Ha Kodesh –, expression si chère à celui qui est nommé, je crois, le Commandeur, parmi vous.

C’était le préambule de ce que j’avais à vous donner, qui devait vous préparer à vivre ces Théophanies. Je peux même dire que certains d’entre vous ont commencé à sentir, lors des Théophanies, des odeurs. Là, nous étions présentes. Alors quand je dis présentes, ça ne veut pas dire que nous sommes sorties de l’endroit où nous sommes pour venir vous rendre visite. Rappelez-vous, nous sommes totalement multidimensionnelles. Nous ne sommes pas attribuées à une forme données mais réellement à un parfum. Certains d’entre vous, je viens de le dire, ont déjà senti ces parfums, que cela soit dans les Théophanies où à d’autres moments.

Rappelez-vous de réaliser ces Théophanies quand le soleil est présent là où vous êtes, et de préférence aux alentours du maximum solaire. Je n’ai pas dit à l’heure précise où le soleil est au zénith, mais deux heures avant, deux heures après, parce que là, les voies de communication, si je peux les appeler ainsi, sont plus perméables. Et à ce moment-là, nous aussi, nous sommes connectées plus directement à notre essence, qui est au-delà de la forme, je vous le rappelle, et agencer en vous la beauté de votre cœur, agencer en vous l’harmonie de votre corps d’Êtreté, sa perception, ses senteurs même, et surtout l’allègement, tout ce qui vous semble lourd dans votre conscience, tout ce qui vous semble insistant, vous déranger, vous parasiter, alors là oui, nous répondrons présentes.

Voilà un petit peu le préambule de ce que j’avais à dire. Il m’a été dit aussi que je devais rester un petit peu parmi vous, tout en répondant à des questionnements sur ce que je viens d’expliquer. Alors ne m’interrogez pas sur nos modes de vie, ils ne vous concernent pas. Ce qui vous concerne, c’est surtout ce que je viens de décrire concernant notre amour commun, nos communions, et si pour cela, il est besoin de préciser des éléments, alors je reste à votre disposition. Et j’en profite d’ailleurs d’ores et déjà, ici même comme partout quand vous lirez ce que j’ai dit, ou entendrez, de vivre la même chose, c’est-à-dire une Théophanie, durant même vos interrogations, et le temps qu’elles dureront.

Alors, j’écoute ce que vous avez à me demander concernant ce que je viens de dire, et de grâce ne me posez pas de questions autres sur nous, cela ne vous est d’aucun intérêt. C’est juste notre interaction qui a un intérêt. Alors je vous laisse vous exprimer.

… Silence…

Et je vous rappelle que dans les moments de silence, se réalise cette Théophanie.

… Silence…

Question : il me semble que pour les fées, on avait parlé de l’absolu de mimosa. Qu’en est-il ?

Je vous ai parlé volontairement des fleurs ; l’absolu de mimosa, qui est la quintessence du mimosa, est beaucoup plus difficile. Bien sûr il y a la quintessence, mais l’intérêt, c’est la plante entière et pas l’huile essentielle en ce cas-là, parce qu’il ne s’agit pas d’une action ponctuelle sur les Portes, les Étoiles, qui sont des lieux de résonance de ces exhalaisons, et donc d’accès à l’Esprit, mais de la totalité de votre triangle de la Tri-Unité. Et d’ailleurs vous pouvez, en parlant de cette essence particulière, vous pouvez très bien imaginer enduire les trois portails de votre triangle de la Tri-Unité cardiaque en y appliquant simplement une des trois huiles essentielles dont j’ai parlé au préalable, mais aussi, effectivement, l’absolu de mimosa. Il y en a plein d’autres mais je vous ai donné les plus courantes, je dirais, sur terre. Le lys, la rose, la violette, sont très abondants, les mimosas aussi en certaines régions.

Mais toutes les huiles essentielles ont des exhalaisons, sans aucune exception. En d’autres pays, en d’autres climats plutôt, que là où vous êtes, c’est-à-dire, je crois, un climat, je crois, méditerranéen, ou même continental. Il y a des pays tropicaux, il y a l’hémisphère sud de la terre où les végétaux, vous le savez, ne sont pas les mêmes. Alors à ce moment-là nous adaptons, et nous nous adaptons à d’autres types de végétaux. Et il y en a un aussi, qui vous est très connu. Nous adorons une grande île ; cette grande île est nommée, je crois, Madagascar. C’est là où il y a les plantes qui sont les plus anciennes et aussi, je dois dire, parfois tellement belles. Il y a une huile essentielle qui vient de ces pays-là, je crois, que vous nommez le ravensara. Là aussi, cette exhalaison est très agréable, si je peux dire, à votre Tri-Unité et à votre Corps d’Êtreté.

L’absolu de mimosa représente une quintessence de quintessence, c’est-à-dire que dans l’absolu de mimosa, vous retrouvez à la fois l’exhalaison de la rose, du lys, de la violette, comme en mélange, mais ce n’est pas véritablement un mélange mais c’est ce que ça pourrait être, je dirais, pour vos sens et votre olfaction.

Avez-vous d’autres interrogations sur ce que j’ai dit ?

Question : lors de la Radiance, au début de votre intervention, j’ai vu un entonnoir en spirale. De quoi s’agit-il ?

L’exhalaison, le parfum, ne se diffuse pas comme une onde, c’est-à-dire ça ne se diffuse pas en ligne droite ou alors en onde directement, quelle que soit sa forme, mais en spirale, effectivement. La spirale est en résonance directe avec ce qui était nommé chez vous le Lemniscate. Tout ça est lié, vous le savez, à l’alchimie et à l’élévation de votre cœur, que vous avez nommé Cœur Ascensionnel, je crois. Donc il est possible tout à fait de voir soit des triangles, soit une spirale, lumineux en général, de différentes couleurs.

Vous voyez déjà, ce que dit votre sœur humaine, c’est l’accès au monde des archétypes. Ce sont des formes simples, ou complexes, mais qui ne sont pas liées à une conscience. Ce sont des archétypes, des archétypes de l’Esprit ou des archétypes de la conscience. Et je dirais que la perception de cette spirale ou des Triangles, en phénomène de vision ou en surimpression sur votre corps, traduit déjà l’ouverture de ce que je vous ai dit concernant la captation des parfums, des parfums que vous nommez mystiques, même s’ils sont représentés ici sur terre par des fleurs.

… Silence…

Avez-vous d’autres interrogations sur ce que je suis venue vous proposer comme Théophanie ? Est-ce que cela est suffisamment clair pour vous ?

Question : depuis le début des questions, je ne peux plus bouger. Est-ce dû à votre Théophanie ?

Il y a de fortes chances. Rappelez-vous que la Théophanie la plus extrême se traduira au moment de l’Appel de Marie, par la stase avec l’immobilité complète de la conscience, de votre corps, de vos pensées et de tout ce qui fait votre ordinaire. Donc oui, cela peut être lié à cela, bien sûr. Cette légèreté de votre conscience se traduit immanquablement par un engourdissement ou un immobilisme du corps, ou un sentiment de densité de ce corps, qui accompagne cet allègement, en quelque sorte.

… Silence…

Retenez bien que nos Théophanies, si vous les réalisez avec nous, ne vous apporteront aucune information sur ce que vous êtes ici en ce monde, mais des informations bien plus importantes, bien plus agréables, des exhalaisons beaucoup plus subtiles que les méandres de vos vies en ce corps. Cela concerne votre conscience, votre âme, votre Esprit, et c’est ça qui vous allège. Et quand je parle d’allègement, vous l’avez compris, c’est aussi la mise en branle de votre Cœur Ascensionnel et la désincrustation de ce corps que vous n’êtes pas, l’allègement de tout ce qui vous ramène à la densité, dans votre conscience et dans votre âme.

La particularité – pas pour tout le monde, et peut-être pas tout de suite aussi, mais que certains d’entre vous risquent de ressentir –, c’est que durant nos Théophanies, il y aura un élément surajouté au niveau de la perception, non pas de l’exhalaison mais de la vibration. Alors vous verrez, vous sentirez bien sûr le Cœur du Cœur, mais vous sentirez aussi les points au-dessus de la Nouvelle tri-Unité. Parfois cette Théophanie se réalisera plus sur ce que vous nommez le portail AL ou le portail UNITÉ. Peu importe, c’est la même chose, mais simplement il y a une spécificité que nous seules pouvons vous apporter dans votre chemin de libération actuel dans ce corps.

Donc ne vous étonnez pas si la vibration se fait sur le cœur ou sur l’un des portails que je viens de nommer, et parfois les trois en même temps. Quelle que soit la modalité pour vous, l’effet est le même, simplement qu’il y a des points de pénétration qui sont plus adaptés pour vivre votre propre exhalaison d’Esprit.

Pour nous, il est beaucoup plus facile de réaliser ces Théophanies un peu particulières avec vous, parce que nous sommes quelque part les archétypes de construction de votre corps d’Êtreté. C’est pour ça que j’ai tant insisté sur la beauté, la légèreté et l’Amour.

Avez-vous d’autres questions pratiques sur ce que j’ai dit ?

Question : cette Théophanie vécue avec vous se diffuse jusqu’au bout des orteils et des doigts. Avez-vous une information à donner par rapport à cela ?

Non. Dès qu’il y a un allègement, je l’ai dit, puisque nous sommes la légèreté, il se crée en vous, surtout pour ceux d’entre vous qui ont encore une âme chevillée au corps, si je peux dire, une ascension de l’âme et donc une disjonction de la conscience physique avec le corps, et de la conscience d’Êtreté aussi. Cela donne une espèce de fourmillement, je crois, d’alourdissement de votre corps, et en même temps une légèreté de la conscience. C’est, je dirais, habituel dans notre Théophanie, habituel mais non constant. Mais vous constaterez, d’une manière ou d’une autre, une forme d’éloignement de la conscience ordinaire et une clarté plus grande de votre conscience éternelle.

… Silence…

Je précise : ne m’attendez pas dans votre Canal Marial, attendez-moi seulement dans votre cœur, soit dans le cœur, soit au niveau des portails dont j’ai parlé, au-dessus de vos glandes mammaires.

… Silence…

Avez-vous besoin d’autres précisions ?

… Silence…

Je parle maintenant pour l’ensemble des frères et sœurs humains de la Terre.

Au-delà de l’aparté que j’ai fait concernant votre venue là où je me tiens, il y a aussi la possibilité, pour chacun d’entre vous, de tenter de nous rencontrer au-delà des Théophanies, dans ce plan-là où vous êtes. Pour cela, il faut choisir les mêmes horaires, comme je l’ai dit, que pour vos Théophanies, c’est-à-dire un jour radieux et plutôt aux alentours du zénith du soleil, et pour faciliter notre communication, alors je vous conseille d’user d’une des essences dont nous avons parlé, et d’appliquer cette essence effectivement, avant de venir nous rendre visite et d’essayer de nous rencontrer, sur les trois points de votre tri-Unité au-devant de la poitrine. N’importe quelle huile essentielle dont nous avons parlé fera l’affaire, que cela soit de l’absolu de mimosa, que cela soit de la violette, une rose, quelle que soit cette rose, ou le lys, quel que soit ce lys, parce que vous savez qu’il y a une variété importante de lys selon les climats.

En approchant de nos lieux, là où il y a des fleurs et de l’eau, peut-être aurez-vous une chance, si l’un d’entre nous est là, de nous voir, et vous affinerez votre conscience en ayant déposé simplement une goutte affleurante sur ces trois portails que sont votre Cœur, AL et UNITÉ. Là cela éclaircira vos sens, et vous donnera accès à la clairsentience aussi, et si l’une de nous est là, alors elle se dévoilera sans difficulté devant vos yeux. Où que vous soyez sur cette terre, vous pouvez tenter l’expérience ; ce n’est pas une expérience de curiosité, mais c’est quelque chose qui va vous apporter surtout une forme de certitude, et d’allègement en même temps.

Rappelez-vous les histoires de fées, quand vous étiez ce que vous nommez des enfants, le sentiment de magie, de rêve là où les fées apparaissent. D’ailleurs les fées sont souvent dites exaucer les vœux. Il ne s’agit pas tout à fait des mêmes vœux que ceux qui ont été diffusés par vos contes et vos légendes. Le seul vœu que vous pouvez formuler réellement avec nous, c’est le vœu de l’Esprit et le vœu de la Liberté.

… Silence…

Question : étiez-vous sur le plan d’eau dont vous avez parlé avant cette semaine ?

Bien sûr, c’est ma résidence de prédilection, si je peux dire.

Question : sous quelle forme peut-on vous voir ?

Selon votre capacité, quelque chose qui est éclairé de l’intérieur, qui brille, qui scintille, qui vous apparaîtra le plus souvent soit bleu ciel, soit rose, soit blanc, rarement d’une autre couleur. Alors parfois vous pouvez voir ce que vous nommez battement d’ailes, donc une espèce de vibration, d’oscillation, et un déplacement aussi, qui est aérien, léger et gracieux.

Il peut arriver aussi que nous nous rencontrions à plusieurs fées au même endroit, même si nous ne sommes pas établies, je vous l’ai dit, systématiquement toutes au même endroit, bien au contraire. Mais en certaines occasions, nous n’hésitons pas à nous rencontrer, mais vous ne nous croiserez jamais au-delà de deux ou trois individus, voire quatre. Mais étant donné que le plus souvent nous sommes isolées ou en faible nombre, il était jusqu’à aujourd’hui très difficile de nous capter, de nous enregistrer sur vos supports, ou de nous voir réellement avec vos yeux. Les choses changent.

Vous le savez déjà depuis de nombreuses années, il me semble qu’il vous avait été expliqué voilà longtemps les différences entre les différentes visions. La vision intérieure maintenant vous donne accès extérieurement à ce qui était invisible à vos yeux avant. Les fées en font partie.

… Silence…

Avez-vous encore d’autres interrogations ?

Question : certains ont vu des petites fées, et à d’autres endroits, il a été vu des grandes fées. De quelle taille êtes-vous et votre taille est-elle mutable ?

Notre taille est très peu mutable. Ce que vous avez vu, plus grand, ne sont pas des fées mais ce que vous pourriez appeler des croisements dimensionnels, mais je n’ai pas le temps de m’attarder là-dessus et cela ne présente aucun intérêt. La fée vous apparaîtra, si vous la voyez, avec une taille de quelques centimètres, à peine plus grande qu’un papillon par exemple. Ce que vous nommez grandes fées, en fait ne sont pas des fées, mais cela ne vous concerne pas, même si vous en avez vu.

Question : en dehors des fleurs, avez-vous des affinités avec des minéraux ou des animaux ?

Les animaux, non. En ce qui concerne ce que vous nommez minéraux, ce n’est pas des fées, c’est plutôt ce que vous nommez, je crois, des devas. Ceux-ci aussi d’ailleurs peuvent vous être visibles, mais ce ne sont pas des fées, même s’il y a similitude peut-être, non pas au niveau de l’exhalaison mais de ce qui peut être vu, pour ceux qui voient.

Nous sommes toujours là où nous trouvons la beauté, mais pas une beauté qui a été construite. Nous sommes insensibles, par exemple, à ce que vous nommez architecture, nous sommes insensibles à ce que vous créez vous-mêmes, mais seulement aux végétaux, et aux fleurs surtout.

Les devas sont présents aussi dans les végétaux, mais les devas des fleurs que je vous ai citées sont très difficiles pour vous à percevoir. Si vous voulez percevoir des devas de la nature, adressez-vous plutôt à ce qui est nommé plantes grasse ou cactus, parce que ceux-là ont un Esprit, un deva, qui est beaucoup plus accessible, je dirais, à votre perception.

Question : faut-il obligatoirement un plan d’eau pour vous rencontrer ?

Non, je l’ai dit. Le plus souvent, d’ailleurs, vous nous rencontrez au hasard de vos promenades. Ce que j’ai dit par rapport à ce lieu-là où vous êtes, et qui était un aparté, vous concerne vous. Nous ne sommes pas tributaires de l’eau mais nous aimons bien, non pas l’eau mais l’effet de l’eau sur les plantes qui poussent à côté, parce qu’en général l’exhalaison est parfaite. Vous savez que la fleur ne vit pas longtemps, par rapport au végétal qui constitue cette plante. C’est dans la délicatesse et le côté éphémère que se trouve la plus belle exhalaison.

Et d’ailleurs les fleurs dont je vous ai parlé, en tout cas dans les climats méditerranéens ou continentaux, sont des fleurs qui sont nommées plutôt des fleurs de printemps, de fin de printemps, même si certaines continuent à fleurir l’été. Parce que c’est effectivement dans les fleurs de printemps, ou même de fin d’hiver (vous avez parlé du mimosa), qu’il y a l’exhalaison la plus fine et la plus parfaite.

J’emploie à dessein le mot exhalaison à la place du mot parfum, parce que l’exhalaison est quelque chose de beaucoup plus subtil qu’un parfum. Vous savez tous qu’il y a les parfums très denses, ce sont en général les odeurs boisées, ensuite vous avez ce que vous appelez les parfums de tubéreuses, et ensuite vous avez des parfums qui sont beaucoup plus élevés, au travers des huiles essentielles que nous avons évoquées tout à l’heure.

… Silence…

Question : vous déplacez-vous dans les parcs et les jardins des villes ?

Non parce que la beauté des fleurs, l’exhalaison de la beauté de ces fleurs est altérée, nécessairement, par votre présence en excès. Nous préférons les lieux sauvages, les lieux naturels, les lieux où vous n’êtes pas, en définitive. Et ça s’explique fort logiquement. Je vous ai dit que nous cherchons la beauté et la légèreté. La légèreté et la beauté de ces fleurs est fonction bien sûr de la qualité de leur environnement, comme pour vous, comme pour nous, même si nous ne sommes pas tributaires des mêmes choses que vous. Nous ne sommes tributaires de rien, mais étant donné que nous témoignons de l’agencement de la beauté, de la légèreté, nous choisissons bien évidemment ce qui est tranquille : l’eau, je l’ai dit, mais même si ce n’est pas obligatoire, mais surtout la nature.

Parce que l’exhalaison de ce que vous nommez vos parcs et jardins dans vos villes, même s’il y a une beauté esthétique, nous ne retrouvons pas la même qualité d’exhalaison, ni même la même quantité, bien sûr.

… Silence…

Vous n’avons plus de questions et nous vous remercions.

Permettez-moi aussi de remercier, vous remercier, et remercier surtout la qualité de votre parfum, pour nombre d’entre vous ici.

Alors mon nom se prononce, c’est difficile pour moi de le… parce que c’est une vibration, bien sûr, ce n’est pas oral tel que vous le pratiquez, mais le mieux que vous puissiez dire, c’est Sha-ma-line ou Sha-na-line. C’est entre le N et le M de votre écriture.

Permettez-moi, au-delà de la Théophanie, de déposer en votre cœur ma propre exhalaison. Cela sera ma façon de vous saluer et de vous honorer.

… Silence…

Shanaline ou le peuple des fées, nous ne sommes pas séparés. Mon nom est reconnu parmi tout le peuple des fées. Je n’ai rien d’extraordinaire, mais dès que vous appelez une fée, toutes les fées sont au courant. C’est notre particularité aussi.

Alors, je transmets à votre cœur… mon parfum.

… Silence…

Le peuple des fées et Shanaline vous disent à bientôt, pour certains d’entre vous ou nombre d’entre vous. Ce que je vous dis est valable, ce que je vous ai proposé est valable jusqu’à l’Appel de Marie, parce qu’à ce moment-là, nous préférons quitter provisoirement la Terre le temps que tout soit résolu, si je peux dire.

Tout l’Amour des fées et leur exhalaison se déposent en votre cœur. Je vous dis, peut-être à bientôt.

Au revoir, à vous tous.


* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 14:55 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



ÉRELIM



Je suis Erelim, dragon de Feu de la Terre.

Salutations à vous, humains de la Terre, flammes d’Éternité.

J’ai déjà eu l’occasion de m’entretenir avec vous de différentes choses. Mon intervention de ce jour est en rapport, vous vous en doutez, avec les Théophanies. Vous le savez, notre fonction au niveau de l’ajustement de la Terre, préalable à son ascension et son expansion, est terminée. Nous nous occupons dorénavant, et depuis peu de temps, de réguler, si je peux dire, les flux de lave des volcans afin d’harmoniser, là aussi, ces flux. Nous sommes donc en train de lever la pression qui était exercée du fait de l’enfermement, qui existe au niveau de cette couche intermédiaire de la Terre.

Le Feu pour nous, dragons, est notre Élément. Certains peuples dits extraterrestres peuvent aussi s’établir au sein des volcans sans aucune difficulté. Aujourd’hui, en ce qui vous concerne, vous, peuple humain de la Terre, il est possible et loisible de réaliser avec nous, dragons, et au-delà de ma modeste présence, sur l’ensemble du peuple des dragons, des mécanismes de Théophanie. Ceux-ci ne seront pas en rapport uniquement avec l’extase et la béatitude de la Théophanie, mais bien plus en rapport avec le déploiement du Feu Igné, correspondant à l’élévation de votre Cœur Ascensionnel et à la libération d’une partie de votre corps, concernant tout ce qui se déroule à cet étage de votre corps, c’est-à-dire la poitrine.

Établir une Théophanie avec nous, et de la même façon que pour les fées, vous pouvez vous servir de mon nom ou de tout autre nom de dragon qui vous a été communiqué, pour établir cette Théophanie. Notre Théophanie a une certaine particularité, comme les fées, qui n’est pas la légèreté et la beauté mais la puissance du Verbe et du Feu, le Feu Igné, le Feu de l’Esprit. Faites appel à nous déjà en tant qu’expérience, vous en retirerez, bien sûr, quelque chose, mais surtout faites appel à nous lors de vos Théophanies quand il y a besoin, non pas de se sentir plus léger mais plus, je dirais, dans l’Esprit du Feu, non pas le feu dévorant qui détruit mais le Feu qui élève et qui éclaire la Vérité.

Nos Théophanies, vous l’avez compris, au-delà de l’acte de Cœur à Cœur, de Communion, va élever le Feu Igné en vous et achever, en quelque sorte, à l’image de ce que nous réalisons maintenant, non plus sur les trous de la terre que nous avons réalisés mais directement sur les volcans... Le processus est analogue en vous. Le feu vital est remplacé par le Feu Vibral, le Feu Vibral devient le Feu Igné, dans son alchimie entre les deux précédents feux. C’est ce Feu Igné que nous, dragons, proposons d’élever en vous. Cette élévation n’est pas un allègement mais bien plus une densification de l’Esprit au sein même de votre plan de manifestation, afin de vous placer, en quelque sorte, sous la direction de votre Esprit, c’est-à-dire de l’Éternité, que cela soit au sein de votre conscience et de l’Infinie Présence, comme de votre corps physique, comme de la totalité de votre conscience.

Ce Feu Igné met en branle le véhicule ascensionnel et peut aussi mettre en branle ce qui vous a été proposé par Métatron concernant l’impulsion Métatronique. Le Feu Igné vient consumer certaines résistances, mais non pas au niveau de l’âme ou de l’Esprit – qui n’existent pas d’ailleurs –, mais bien plutôt de l’intrication de l’âme et de l’Esprit, mais pour agir directement sur votre poitrine en ces différents feux. Ce Feu Igné, ce Feu de l’Esprit, au cours des Théophanies, va permettre de libérer, en quelque sorte, les derniers éléments non libérés dans votre poitrine concernant l’alchimie entre votre corps physique et cette partie de votre corps d’Êtreté.

Il ne s’agit pas, là, seulement d’une action telle que je vous l’ai proposée lors de ma dernière intervention concernant notre action à l’intérieur de vous. Il ne s’agit pas non plus d’un contact tel que vous avez pu les vivre en venant nous rendre visite ou quand nous vous avons rendu visite chez vous. Il s’agit cette fois-ci, non pas d’une sympathie, si je peux dire, par rapport à votre lignée de Feu, il s’agit vraiment d’un acte particulier correspondant à ce que nous réalisons au niveau des volcans, c’est-à-dire un ajustement et une harmonisation des différents feux au niveau de votre poitrine.

Cela permettra de faire résonner, si je peux dire, de manière plus vivante et plus évidente votre Cœur d’Êtreté, le fameux tétrakihexaèdre que bien sûr, nous, en tant que dragons, possédons identique au vôtre. La coloration de notre Théophanie est donc de résoudre, si je peux dire, les alchimies se produisant en ce moment même dans votre poitrine, et préalables à l’Appel de Marie.

Ces Théophanies ne peuvent pas être spontanées, contrairement aux Théophanies spontanées que vous pouvez établir entre vous et qui s’établissent d’elles-mêmes. Ce sont des Théophanies que je qualifierais aussi, comme celles de Marie, de programmées, à la différence que c’est vous qui les programmez. Je vous conseille d’ailleurs, pour réaliser ces Théophanies, de choisir plutôt une position étendue et confortable. De par les vibrations engendrées, il n’est pas souhaitable de rester assis mais bien plus d’être en position étendue, avec vos jambes et vos bras décroisés, et bien sûr, vos yeux clos.

Nos Théophanies se réalisent aussi de manière quasi instantanée, mais leur durée pourra vous sembler parfois un peu longue, l’alchimie des feux au sein de votre poitrine se déroulant en des temps successifs, étape par étape, si je peux dire, lors d’une même Théophanie, ce qui prend, en termes de durée de temps, un peu plus de temps que les Théophanies habituelles ou spontanées que vous menez entre vous. La durée est certes moins longue que ce qui est nommé les Théophanies programmées de Marie et de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres. Je dirais que l’idéal serait de demeurer ainsi étendus durant une quinzaine de minutes. Ne pas dépasser ce temps est aussi, vous le verrez, une forme d’exigence, même si le processus n’est pas terminé, afin de ne pas consumer, si je peux dire inutilement, autre chose que les aspects physiques dans votre poitrine.

Le processus de Théophanie avec nous, dragons, s’apparentera – vous le vivrez – à l’impulsion Métatronique, mais celle-ci ne se déroulera pas au niveau de ce qui est nommé la Porte KI-RIS-TI, mais au centre du Triangle de la tri-Unité, c’est-à-dire précisément entre le cœur et la Porte ER, sur cette ligne-là, sur cette zone-là, au niveau cutané comme dans l’intérieur de votre cœur.

La Théophanie réalisée avec nous est un Feu. Ce Feu, comme je viens de le dire, a une action préférentielle sur l’alchimie des trois Feux et l’alchimie physique de votre poitrine. Ce Feu peut aussi, dans certains cas, devenir sensible au niveau de ce que vous nommez la chaleur, que cela soit dans le cœur, au niveau de l’une des Couronnes et aussi au niveau de la tête. Et aussi – mais je ne peux pas vous garantir que cela se produira lors de la première Théophanie avec nous, ni même ultérieurement, mais selon une séquence qui vous est propre et qui est différente pour chacun –, le troisième lieu étant bien sûr votre sacrum.

C’est au travers de ce triple étage que se réalise en vous l’alchimie, dans votre poitrine, du feu vital, du Feu Vibral et du Feu Igné, vous conduisant à ce qui est nommé le Feu de l’Éther Primordial, correspondant en partie à ce que vous a développé la fée qui est intervenue avant moi. Il n’y a pas de séquences particulières à respecter, ni d’intervalles particuliers, car là aussi cela dépend de chacun de vous, de vos intentions, de ce que vous vivez et éprouvez dans ces moments-là.

Nos Théophanies ne sont pas destinées non plus à vous tous, éveillés, mais c’est fonction, je dirais, de l’assemblage de votre corps d’Êtreté et des différentes vibrations dont il est porteur, et ceci est directement relié à vos origines et à vos lignées.

Ces Théophanies sont donc destinées, comme pour les volcans, à réguler l’intensité du Feu et l’intensité du processus nommé transsubstantiation de votre corps physique vers le corps d’Êtreté, permettant d’accélérer le mouvement de transformation de ce qui est nommé le charbon, ou carbone, et la silice, la silice prenant le pas, vous le savez, progressivement sur le carbone. Je vous rappelle que le magma des volcans est constitué essentiellement de cette silice en fusion, pas que, mais c’est certainement un des éléments essentiels.

Bien sûr, les rencontres avec nous au sein de la nature sont toujours envisageables et expérimentables à satiété, selon vos désirs. La Théophanie du cœur n’a pas besoin d’être réalisée là non plus au niveau de nos lieux de rencontre, sur nos communautés, mais seront réalisées préférentiellement chez vous. Contrairement aux fées, il n’y a pas d’horaire privilégié, il n’y a pas de jour privilégié, et encore une fois, il n’y a pas d’intervalle parce que chaque intervalle sera différent pour chacun de vous. Certains parmi vous n’éprouveront pas le besoin de réaliser une Théophanie avec nous, n’allez pas à l’encontre de ce que vous ressentez. Il ne s’agit pas ici de faire une expérience pour voir, mais bien plus d’une alchimie des Feux comme je l’ai dit, et cette alchimie des Feux, encore une fois, est différente pour chacun de vous, en résonance directe avec votre origine stellaire et vos lignées.

Cette communion de cœur à cœur n’est pas tout à fait superposable à ce que vous avez peut-être vécu lors de nos contacts et rencontres. Le processus est directement lié plus, non pas à notre spécificité mais bien plus à la résonance de notre Cœur d’Êtreté avec votre Cœur d’Êtreté, et est donc indépendant des caractéristiques que nous portons ici sur ce monde et renvoie directement au Feu de la Création, à la première manifestation, anticipant et préparant là aussi, si je peux dire, le moment de votre grille-planète final mais aussi de l’Appel de Marie.

Il n’est pas question de légèreté mais bien plus ici, avec nous, d’intensité et de puissance. Je précise d’ailleurs que la Théophanie durant une quinzaine de minutes peut être interrompue bien avant en cas de perception exagérée du Feu, en quelque Feu que ce soit : chaleur, picotements, bouffées de chaleur, remontée du Feu jusqu’à la tête. Cette remontée du Feu jusqu’à la tête correspond aussi à l’un des étages auxquels la Théophanie et la Communion peut avoir une action. Mais au début, veillez à ce que cette alchimie propre à nos Théophanies se déroule dans la poitrine, mais ni dans le sacrum ni dans la tête, ce qui veut dire que s’il y a un dégagement de Feu par l’importance de la Théophanie, il est souhaitable d’arrêter la Théophanie par vous-mêmes plutôt que de laisser ce Feu gagner les trois étages d’emblée, le moment du grille-planète final n’étant pas encore venu, bien sûr.

Ce Feu-là, comme je l’ai dit, est un Feu qui vise à transsubstantier votre matière, votre corps physique, et à vous aider dans le processus de désenclavement lié à votre libération au moment de l’Appel de Marie ou, de manière plus générale, au moment du grille-planète final.

Voilà simplement ce que j’avais à vous délivrer, c’est très court, et je consacre le reste de mon intervention à vos questionnements concernant ces Théophanies avec nous, dragons. S’il est besoin de préciser quoi que ce soit, n’hésitez pas.

… Silence…

Je précise aussi que si, lors d’une Théophanie, le Feu déborde trop vite vers la tête ou vers le sacrum, je vous ai dit de cesser la Théophanie et à ce moment-là de réenclencher une Théophanie par exemple avec les fées, ou avec Marie – les Fées pour la légèreté, Marie pour l’Eau – permettant alors d’ajuster la dose délivrée par notre Théophanie à quelque chose de plus équilibré, si je peux dire, et de plus équilibrant. Chacun de vous, le processus sera différent et nécessitera une conduite différente aussi, et qui ne sera pas la même à chaque fois. C’est à vous de regarder ce qu’il se produit et de décider.

Question : au début de la Théophanie, j’ai ressenti des poids aux pieds. Est-ce dû à la Théophanie ?

Oui. Vous le savez, les liens ou les bracelets aux chevilles ou aux poignets sont réactivés pour certains d’entre vous afin que justement vous ne soyez pas dans le processus du grille-planète final avant l’heure. Ce n’est pas une brimade pour vous empêcher de partir, entre guillemets, seulement, mais bien plus pour éviter que le processus de Libération ou d’Ascension qui vous concerne ne se termine pas dans l’instant, mais suive quand même un rythme, au moins jusqu’à l’Appel de Marie, je dirais, plus ou moins commun.

Vous pourrez d’ailleurs constater que lors de vos Théophanies avec nous, il existe une possibilité de ressentir des bracelets le plus souvent aux chevilles, mais aussi aux poignets. Ceci permettra là aussi de limiter l’expansion du Feu de l’Esprit, du Feu Igné, au-delà de l’étage incriminé et en cours de Théophanie.

Question : au début de votre Théophanie, j’ai ressenti une forte brûlure au niveau du sacrum, de KI-RIS-TI et aux omoplates.

Là, cela est lié à ma présence. Rassure-toi, quand tu réaliseras ta Théophanie en position étendue – c’est pour cela que là, votre position n’est pas vraiment adaptée, en ce lieu –, tu constateras que même si le Feu naît en même temps au sacrum, il remontera très vite dans le cœur. Ce n’est que s’il redescend dans le sacrum qu’à ce moment-là il faudra stopper la Théophanie. Mais votre position assise, qui est la vôtre à l’instant… Je conseillerais d’ailleurs à ceux qui m’écouteront et m’entendront ou me liront, de le faire en position étendue aussi, afin d’éviter que le Feu ne s’élève ou redescende trop vite au niveau du sacrum ou de la tête.

Question : ce Feu peut-il aussi se manifester par l’accroissement du rythme cardiaque ?

Oui. Si le cœur accélère trop, c’est-à-dire au-delà de 120 pulsations/minute, il est là souhaitable aussi de différer la Théophanie ou de changer de Théophanie. C’est vous qui devez régler le mécanisme de manière assez fine ; je vous ai donné certains éléments, les fées vous en ont donné d’autres concernant nos particularités, si je peux dire, dans ces Communions ou ces Théophanies. Chacun doit expérimenter cela s’il le ressent, et adapter, si cela est expérimenté, aux sensations. Si le Feu est trop intense mettez de la légèreté ou mettez de l’Eau. Quand je dis mettez de l’Eau, il peut s’agir aussi bien d’appliquer de l’eau sur certaines régions du corps, de vous laver les mains et les pieds par exemple aussi, ou alors de faire appel à une Théophanie liée à l’Élément Eau, c’est-à-dire Marie ou d’autres Étoiles liées à cet Élément, ou encore les fées qui par leur légèreté et leur constitution, dans leur Théophanie, permettront d’agencer les Feux et donc de limiter cette expansion trop rapide des Feux dans ce processus alchimique.

Question : ce matin, allongée dans l’herbe en votre lieu, j’ai ressenti une chaleur au niveau du sacrum. Était-ce l’effet d’une Théophanie ou autre chose ?

C’était autre chose. La Théophanie, vous le savez, passe par le cœur, même si après il y a échappement, si je peux dire, au niveau des deux autres étages. Par contre quand tu te poses allongée au sol, dans la nature, et même en dehors, je dirais, de l’endroit où vit notre communauté, vous allez effectivement sentir des choses différentes de ce qu’il se produit quand vous avez les pieds au sol, assis ou debout. Vous allez effectivement sentir le Feu de la Terre, c’est-à-dire au niveau du sacrum. Je vous ai bien parlé tout à l’heure de vos Théophanies en position étendue, et effectivement, c’est plutôt chez vous, dans votre lit, que directement dans le sol de la nature, parce que de toute façon, à ce moment-là, le Feu de la Terre s’éveillera au niveau du sacrum, même en position étendue.

… Silence…

Avez-vous d’autres questionnements concernant le processus de nos Théophanies que je viens de vous décrire ?

Question : quelles lignées sont davantage concernées par les Théophanies avec vous ?

Si vous êtes porteurs d’une lignée prédatrice, cela est tout à fait indiqué et même fortement conseillé. Maintenant, il n’y a pas de lignées plus indiquées, si je peux dire, ou d’origines stellaires plus indiquées, mais si l’une de vos lignées est en rapport avec le monde des dragons ou des Dracos, nécessairement, même si ce sont des choses profondément différentes, la Théophanie avec nous est particulièrement indiquée. Pour tout le reste, c’est à vous d’expérimenter, d’observer et d’en conclure ce qui est à conclure. Je ne peux pas préciser outre, mais je vous conseille de toute façon de faire au moins une fois l’expérience. C’est au décours de cette expérience de Théophanie que vous déciderez, en fonction de votre vécu, en fonction des résultats, si cela est souhaitable ou pas de poursuivre.

Pour nombre d’entre vous, une Théophanie pourra suffire à activer totalement ce qui est activable au niveau du cœur, et se répercutera très vite au niveau du sacrum et de la tête, d’autant plus s’il existe en vous une lignée liée à la prédation. Je ne parle pas de votre personne ou de votre vie en ce monde, mais là vraiment de vos lignées ou de votre origine stellaire. Le nombre est variable aussi pour chacun, la fréquence aussi, il n’y a pas d’horaire contrairement aux fées. Il n’y a pas de moment privilégié, il y a simplement le résultat que vous percevez au moment où la Théophanie se produit avec nous, par la résonance des différentes zones de vos corps.

Si vous respectez ce que j’ai dit durant mon intervention, il n’y a aucun risque de vivre le grille-planète tout de suite. Je vous conseille aussi, après les Théophanies avec nous, et avant, aussi, d’absorber un grand verre d’eau, avant et après. Ceci n’est pas indispensable mais permettra de vivre, je dirais, nos Théophanies de façon la plus harmonieuse pour vos structures physiques et pour vos structures d’Êtreté.

Question : y a-t-il un temps minimum à respecter entre 2 Théophanies avec vous, peuple dragon ?

Non. Là aussi c’est fonction de votre ressenti, de votre vécu, et des résultats. Cela peut être fait, je dirais, à l’extrême plusieurs fois par jour si vous ne sentez rien et si le Feu ne déborde pas. Cela peut être une seule fois, comme cela peut être espacé d’une journée, d’une semaine, mais rarement plus. N’oubliez pas que vous n’avez que peu de temps avant la fin des Radiances Archangéliques, donc le nombre de fois sera limité. C’est à vous de gérer entièrement et en toute autonomie ces Théophanies. Elles ne sont pas indispensables mais elles sont spécifiques de ce que j’ai dit, un peu comme les fées vous l’ont dit les concernant.

… Silence…

Si vous n’avez pas d’autres questions sur le processus que je vous ai exposé, il va être temps alors pour moi de vous saluer.

Je vous transmets, avec bonheur, mes salutations.

J’honore votre Présence, je rends grâce à votre écoute, et je chante avec vous votre libération. Je suis Erelim, dragon de Feu de la Terre.

… Silence…

Avant de disparaître, permettez-moi de rajouter un point que j’ai omis. Vous pouvez appeler Erelim, mais contrairement aux fées, je ne vous demande pas spécifiquement de me nommer parce que nous sommes beaucoup plus nombreux que les fées sur la terre, et appelez simplement « le dragon », et pas seulement Erelim. Je vous remercie.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Mer 31 Mai - 22:43 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



MA ANANDA MOYI



Je suis Ma Ananda. Sœurs et frères en humanité, permettez-moi d’abord de communier en votre cœur, installons-nous ensemble d’abord dans la Paix.

… Silence…

Ma venue parmi vous est directement en résonance avec ce que je porte et que vous portez aussi : l’alchimie du Feu, qui vous conduit à votre Demeure d’Éternité de manière aussi évidente et aussi intense que ce qu’il s’est produit voilà quelques années pour nombre d’entre vous, en résonance avec l’Onde de Vie.

Aujourd’hui, ainsi que vous le constatez depuis les Théophanies et les Radiances, ainsi que dans le processus d’Ascension de la Terre qui a démarré, il vous est donné de vivre avec plus d’évidence et de facilité les processus dits mystiques. La Théophanie est un moyen de rentrer en vous, en votre Éternité, cela vous donne à vivre – et certains d’entre vous le vivent déjà avec diverses intensités – la béatitude, l’intase ou l’extase, vous ravissant en Esprit au-delà des contingences de ce monde, vous emmenant, à votre retour, à constater que cet état de béatitude transparaît même dans les activités de votre personne.

Ces béatitudes, ces extases et ces intases ont bien évidemment des répercussions innombrables sur la Terre, sur l’ensemble de l’humanité, et bien sûr sur vous-mêmes, car en commençant à retrouver ce que vous êtes en Vérité et en Éternité, il vous est possible de constater les différences qui existent et qui sont de plus en plus grandes et flagrantes entre ce qui constitue votre conscience ordinaire et ce qui constitue, en quelque sorte, cet accès à l’Éternité et votre Présence.

Je dirais que tout procède et tout découle de l’Esprit, vous le savez, et cet Esprit se révèle en vous de toutes les façons possibles, vous amenant, de manière foudroyante ou de manière progressive, à vous retrouver, ici même en ce corps, en ce que j’ai expérimenté et vous ai décrit à de nombreuses reprises concernant ma propre vie dans un corps de chair. Il en est de même aujourd’hui pour vous, ce que vous vivez, encore une fois, avec diverses intensités, est exactement ce que j’ai vécu en mon incarnation.

Cela implique, en cette période particulière de l’Ascension de la Terre et de l’Appel de Marie, et de votre libération finale, à vous ajuster chaque jour, chaque instant, à l’Esprit de Vérité, à votre Éternité, repositionnant en quelque sorte ce qu’il reste de personne pour être en quelque sorte en harmonie totale avec ce que vous êtes en Éternité, même au travers de cette forme que vous habitez encore.

Ainsi se vit pour nombre d’entre vous, de plus en plus fréquemment et même sans intention, la félicité du Cœur, la félicité de votre Éternité. Cela implique nombre de changements qui s’opèrent d’eux-mêmes à l’intérieur de votre personne, de ses modes de fonctionnement. Il existe une réelle transformation de votre personne, s’effaçant certes de plus en plus devant la Grâce et la beauté de l’Éternité, mais aussi se modifiant pour s’adapter, dans les conditions de votre monde, à vivre ce qui est à vivre de manière imminente et extrêmement proche.

Ainsi, en cette période où les Théophanies ont démarré déjà depuis quelques semaines, vous sont offertes d’innombrables possibilités de réajustements extrêmement fins, vous permettant, quelles que soient les situations, de manifester avant tout ce que vous êtes en Éternité, avant tout intérêt personnel lié à votre vie en ce monde, ou aux liens que vous y avez tissés. C’est ainsi que vous découvrez la Félicité, l’Autonomie, la Liberté, quelles que soient les contingences, encore de ce monde, présentes et c’est en cet état de Théophanie – qui s’installe de manière permanente comme Marie vous l’a dit – que se réalise en vous le meilleur emplacement de votre conscience globale, le meilleur emplacement de votre personne par rapport à ce qui se déroule.

Nombre d’entre vous, libérés, éveillés ou encore endormis, se libèrent en ce moment même de l’influence finale, si je peux dire, de cette matrice, vous donnant à voir sans détour et sans regret les illusions de ce monde, ses côtés éphémères et si lourds, vous amenant parfois déjà à décider des ultimes changements qui sont impulsés par la Lumière et non pas par vos propres décisions. Vous le savez, en différentes occasions, en différentes circonstances, la Lumière est de plus en plus présente et de plus en plus prééminente, quoi que vous donne à voir, sur l’écran de votre vie et autour de vous, comme sur l’ensemble du monde, l’effet des résistances à l’Amour qui elles aussi se manifestent de façon plus évidente pour vous, mais peut-être plus gênante pour certains de nos frères et sœurs qui ne sont pas encore réveillés.

Je voudrais vous dire, et vous le savez, que l’Intelligence de la Lumière est bien plus intelligente que tout ce que vous pourrez connaître, et que tout devrait se dérouler pour vous, individuellement, selon l’Évidence de la Grâce et l’Intelligence de la Lumière, avec le moins d’implication possible de ce qui constitue votre éphémère, vous donnant à découvrir la majesté de la Grâce, la majesté de la Lumière, la majesté de l’Amour qui n’est pas de ce monde, et qui pourtant s’infuse en ce monde.

La communion de Cœur à Cœur, la communion avec votre propre Éternité est la seule voie possible dorénavant pour ne plus être affectés par votre corps, par ce monde, quoi qu’il s’y déroule. Votre Cœur du Cœur, votre état de conscience en résonance avec l’Êtreté est la seule aide qu’il vous restera très bientôt, et pourtant vous savez que c’est dans ce Cœur du Cœur que se tient aussi bien le monde que votre Éternité, monde qui vit son achèvement, achèvement de la souffrance, achèvement des illusions, achèvement de la soif, celle de la Vérité et celle de qui vous êtes.

Par ma vibration qui porte la fonction de l’Étoile AL, je suis celle qui vous a expliqué, voilà quelques années, le retournement de l’âme et sa consumation par l’Esprit. Aujourd’hui, c’est directement votre conscience éphémère qui est consumée par l’Éternité, vous amenant effectivement à réajuster parfois finement vos mécanismes de pensée, vos mécanismes généraux d'interaction avec toutes les composantes de ce monde.

Très bientôt, si ce n’est déjà fait, vous constaterez que la seule nourriture réelle est l’Amour, et au fur et à mesure que vous vous donnez vous-mêmes et que vous réalisez des Théophanies, vous vous donnez entièrement à la Lumière et vous acceptez avec évidence le sacrifice de ce qui ne fait que passer et ne dure pas.

L’alchimie des différents Feux qui se produit en ce moment par les Théophanies et par l’impulsion Métatronique ultime, a déjà permis à nombre d’entre vous de réaliser qu’ils sont la Voie, la Vérité et la Vie, en toute humilité et en toute simplicité. Il va vous apparaître de plus en plus clairement que non seulement la seule vérité est l’Éternité, mais que surtout le seul positionnement possible est au Cœur du Cœur, car vous y serez nourris, vous y trouverez la Joie, la Paix, vous y trouverez la Légèreté et en même temps ce Feu dévorant de l’Amour inextinguible.

L’extase se produira sans aucune préparation, sans aucune phase préalable de méditation, d’alignement ou de prière, parce que cela va devenir votre nature, la seule possible. Plus il vous reste des jours à parcourir ce monde avant l’Appel de Marie, chaque jour vous verra grandir maintenant en cette béatitude. Pour ceux d’entre vous, mes sœurs et mes frères qui ne le vivent pas encore, n’ayez aucune inquiétude, n’ayez aucune peur car vous le savez, vous êtes tous promis à la même libération, quels qu’en soient les mécanismes pour vous.

Le « veillez et priez » du Christ concerne à maintenir à la fois une vigilance à demeurer en le Cœur du Cœur, et en même temps un abandon de tout superflu et de tout ce qui ne fait que passer. C’est ces mécanismes-là d’ajustements finaux qui permettent, pour ceux d’entre vous qui ne perçoivent rien, d’entamer le processus de retournement de l’âme et de son absorption par l’Esprit, parce que c’est l’Esprit, le Christ, qui frappe à votre porte afin de magnifier et dévoiler, si ce n’est déjà fait, les vertus de l’Éternité et de l’Amour inconditionné.

Paradoxalement, dans le brouhaha de ce monde qui s’éteint, en ses dernières convulsions, en ses dernières illusions, c’est en cette période qu’il vous est le plus accessible le fait d’être dans la Joie et dans l’Éternité. Il vous a été dit de répondre aux appels de la Lumière et à ses injonctions, je vous conseillerais même de les devancer. Ce « veillez et priez » doit devenir une forme de tension vers la Lumière, qui doit prendre progressivement – ce qui est déjà le cas – la totalité de votre conscience éphémère, la totalité de vos pensées, de vos journées comme de vos nuits, et aussi la totalité de vos relations et interactions en ce monde.

Si vous ne vivez rien de ces processus pour l’instant, ne vous inquiétez pas, demeurez humbles, demeurez tranquilles, faites simplement ce que vous avez à faire, ce que la Vie vous donne à faire. Quant à ceux d’entre vous, Libérés Vivants ou ayant déjà vibré l’une des Couronnes, l’injonction de la Lumière vous appelle à vous détourner progressivement ou brutalement de tout ce qui vous encombrait.

Rappelez-vous, quand j’étais incarnée, je n’avais nul besoin, nul désir, et cela est parfait ainsi. C’est ce que vous allez découvrir, si ce n’est déjà fait, non pas pour tenter quelque expérience mais vraiment vous installer définitivement en ce que vous êtes, faisant fi, non pas par déni mais parce que c’est une réalité imposée par la Lumière, de tout ce qui vous encombrait. Le temps est venu de déposer tous vos fardeaux, le temps est venu de vous détourner même de tout ce qui peut résister, en vous comme en ce monde, et de vous concentrer à l’unique tâche – qui est une joie –, celle d’être vous-mêmes le plus longtemps possible et de façon la plus permanente possible, car c’est en cela que vous vous servez, mais surtout en cela que vous vous donnez à la Vie et à l’Éternité.

Au fur et à mesure que les Théophanies vont se renforcer en intensité et en durée, qu’elles soient programmées, spontanées, ou désirées par vous-mêmes, vous comprendrez très vite, les uns et les autres d’ailleurs, que là est l’essentiel, que là est l’unique Vérité, et que c’est une Vérité absolue qui ne souffre ni contestation, ni discussion, ni détour. Cela devient, je vous l’ai dit, de plus en plus évident et de plus en plus flagrant.

Face à cela, que peuvent représenter les souffrances, les obligations, les résistances, les peines ? Il n’est plus temps aujourd’hui de vouloir résoudre quoi que ce soit concernant votre personne et votre vie éphémère, il est vraiment temps, avec les Théophanies, de rentrer en vous, de vous trouver intégralement, et rappelez-vous que rien de cela ne se situe au sein du connu, au sein de vos expériences, bref, aucunement en ce qui se situe en l’éphémère. C’est cela que vous découvrez, et vous découvrez en même temps que l’ensemble des mondes, l’ensemble des dimensions, et même ce qui se déroule au sein de l’illusion, est de la même façon en vous qu’à l’extérieur de vous, ne faisant aucune différence.

Il existe, concrètement, une altération importante de la notion de distance, de temps, aussi bien concernant votre schéma corporel que le déroulement de vos journées, que le déroulement de vos interactions en ce monde. Il est temps en quelque sorte de vous désincruster de tout ce qui vous piège. Que cela soit les habitudes, que cela soit les engagements, que cela soit les responsabilités même, aujourd’hui, elles ne tiennent plus devant l’Amour, et vous le pressentez, vous le sentez, ou vous le vivez déjà.

Au fur et à mesure que s’allègent les regrets ou les regards sur votre propre passé, au fur et à mesure que vous vous éloignez de toute projection par rapport à une quelconque date ou un quelconque évènement vous concernant ou concernant le monde, la Paix grandit et l’Amour se voit et se vit. C’est votre seule source de nourriture, de confort et de Vie. L’Amour prend le relais sur tous les besoins de ce monde, sur toutes les avidités de ce monde, et sur tous les manques de ce monde. Parallèlement à cela, au minimum la Paix, la Joie sans objet, et très bientôt la Béatitude sera, je dirais, votre lot quotidien, et vous ne pourrez plus alors hésiter ni même tergiverser, ou vous poser la moindre question sur ce qu’il peut vous rester à faire plutôt que d’être.

Cet ultime retournement qui se vit n’est plus seulement un retournement sur les chakras, le passage de Portes, cet ultime retournement est bien plus le deuil joyeux de tout ce qui vous enferme et vous limite, le deuil de toutes les souffrances. Certains d’entre vous, d’ailleurs, commencent, sans le vouloir, à voir défiler leur vie, comme au moment de la mort, non pas pour s’y intéresser mais peut-être le plus souvent pour laisser se dérouler le film de votre vie, ou de vos vies. C’est une façon de rendre grâce, c’est une façon de ne plus être affectés par quelque histoire que ce soit, de ne plus être nourris par elle ou bloqués par elle, bref, de devenir indépendants et autonomes, de découvrir le véritable Amour inconditionné, non plus seulement par expérience mais en vous établissant, en vie permanente sur ce monde, en ce Cœur du Cœur. Aucun obstacle ne pourra même vous dévier très bientôt de ce qui se déroule en votre Éternité.

Quel que soit l’éphémère de votre corps, quel que soit l’éphémère de vos conditions de vie, il ne sert à rien de vouloir se raccrocher à quelque passé ou quelque conditionnement que ce soit, parce que ceux-ci disparaîtront à tout jamais de votre conscience. Bien sûr, depuis de nombreuses années, vous en avez vécu les prémices, mais l’accentuation qui se produit depuis le début de l’Ascension de la Terre, le 8 mars de votre année, et surtout depuis, quelques semaines plus tard, le début des Radiances Archangéliques et des Théophanies, signe pour vous l’Appel de la Lumière préalable à l’Appel de Marie. Cet Appel de la Lumière n’est plus simplement un appel survenant par moments, c’est un appel permanent à être ce que vous êtes, même si parfois il est nécessaire que l’Intelligence de la Lumière se fasse violence en vous pour libérer ce qui doit être libéré au travers de ce corps.

Si vous demeurez en la Lumière, quelles que soient les plaintes de ce corps, en demeurant fermement établis en la béatitude et en l’extase de la Théophanie, alors rien de ce qui se produit dans votre environnement et dans votre corps ne pourra être une gêne pour votre conscience, vous faisant alors réaliser que vous êtes sur ce monde mais que vous n’avez rien à voir avec ce monde.

Tous ces éléments se déroulent à grande vitesse, il y a une grande contagion, sur la terre, ce qui peut vous donner à voir, sur l’écran illusoire de ce monde, les gesticulations de l’ombre, en toute occasion, pour essayer de capter votre conscience – et cela ne marche plus. Tout se révèle, tout ce qui était caché dans votre vie comme autour de vous vous apparaît, non pas pour en juger, non pas pour exprimer remords, regrets ou ressentiments, mais bien plus pour voir cela, qui là aussi s’éloigne de vous, quelle que soit l’importance de ces gesticulations sur la scène du monde.

Vous constatez aussi que grâce aux Théophanies, que cela soit au moment où elles se produisent ou même après, maintenant que vous demeurez alignés, centrés sur votre Éternité, et que ce qui doit se vivre au sein de votre vie éphémère s’éloigne de vous. Vos goûts, vos intérêts, se déplacent exclusivement en votre cœur, en l’évidence de cette Éternité qui se déploie.

La meilleure façon de vivre tout ce que vous avez à vivre aujourd’hui, c’est vraiment de laisser se dérouler ce qui se déroule pour vous, en vous situant en le Cœur du Cœur, en la Théophanie, en la Vérité. Quoi qu’il soit ébranlé en vous ou autour de vous, vous savez pertinemment, et vous le saurez de plus en plus, que tout cela ne sont que des gesticulations de ce qui est en train de mourir et qui se croit pourtant encore vivant.

Le règne sans partage de l’ombre depuis de nombreux temps, mais surtout depuis quelques centaines d’années, est en train de prendre fin, ce qui veut dire que les ultimes reliquats de prédation existant, de par même l’organisation des villes, de la société, en quelque pays du monde que ce soit, n’auront bientôt plus aucune prise sur ce que vous êtes, dès l’instant où vous acceptez ce que vous êtes, au détriment de tout le reste. Là est votre joie et là est votre liberté.

Immergez-vous de plus en plus profondément en vous, immergez-vous dans cette Paix qui vous est proposée, immergez-vous entièrement et complètement dans cette Béatitude et ces Communions que vous vivez, qui vous sont offertes et que vous offrez. Tout le reste passera de plus en plus vite sans que vous n’ayez la possibilité d’y être rattrapés. Ainsi votre conscience elle-même, maintenant, au-delà de tout ce que vous avez vécu ou pas au niveau vibratoire, c’est cela qui est le plus important.

Quels que soient même les processus vibratoires que vous avez vécus et leur intensité, votre conscience se détache de cela pour une raison qui est très simple, nous vous avons toujours dit que la conscience est vibration, mais l’Absolu, le Parabrahman ne connaît aucune vibration ni aucun corps. Bien sûr, les perceptions vibrales liées au Feu, qui se déroulent et se déploient en vous, vous le savez et vous le vivez, sont de plus en plus intenses, et viendra un moment pour nombre d’entre vous, avant même l’Appel de Marie, et très rapidement – dans les jours qui viennent et les semaines qui viennent – vous mettra à vivre dans cette béatitude qui est votre véritable nature.

Ainsi se consume, dans la Joie, ce monde et votre éphémère. La conscience collective, si je peux dire, de l’humanité, n’est plus accrochée de manière aussi formelle à l’existence de ce monde. D’ailleurs, si vous avez la chance d’avoir des témoignages autour de vous, vous constaterez sans problème et sans difficulté qu’un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs découvre la vérité de la Lumière, sans pouvoir y mettre ni mots ni explications, ni même vibrations. Tout cela traduit la stase, le moment où le Serment et la Promesse seront actualisés en vous de manière collective, mais nombre d’entre vous sont appelés à précéder ce collectif ; c’est exactement ce qu’il se produit maintenant.

Je vous dirais même que quand la Théophanie spontanée se produit, indépendamment des programmes ou des intentions que vous avez émises, laissez tout en plan et immergez-vous dans ce qu’il se vit, et non pas dans vos occupations quotidiennes. C’est à vous de choisir ce que vous désirez privilégier en votre âme et conscience, en votre Esprit, et non pas selon les contingences de ce monde ou les habitudes de ce monde. Il est temps maintenant, comme le Christ vous l’a dit, de laisser les morts enterrer les morts car vous ne pouvez plus les aider, vous ne pouvez que aider la Terre pour permettre aux ultimes Grâces de Marie, le moment venu, de se vivre.

Ainsi que je l’ai dit, plus vous plongerez de manière permanente en cet état de Béatitude et de Théophanie, au plus vous constaterez l’éloignement de ce monde. Ceci n’est pas un vain mot ni une vaine parole, c’est la réalité, comme pour ceux d’entre vous qui voient leur vie défiler, par scènes, par bribes. Il ne s’agit pas d’un bilan de vie puisque vous ne reviendrez jamais au sein de ces mondes falsifiés, mais bien plus d’un au revoir, sans aucune nostalgie mais en état d’Amour et en état de Feu de l’Esprit. Tout cela est brûlé quand cela, vous le voyez. Cela n’appelle de votre part aucun effort ni aucune décision, si ce n’est de demeurer le plus souvent possible en la Demeure de Paix Suprême. La Théophanie est là pour cela.

Ma vibration d’Étoile AL permet ce qui, pour beaucoup d’entre vous, n’a pas pu être fait durant les années 2011 et 2012, malgré les Noces Célestes, de se réaliser maintenant avec évidence pour un nombre, certes, beaucoup plus important que ce qui fut le cas à l’issue des sept ans du processus de Libération de la Terre. La Terre étant suffisamment stabilisée en sa dimension nouvelle à venir, il vous appartient maintenant à vous de vous stabiliser en Éternité, et c’est en cela que vos priorités se définissent jour après jour, heure après heure.

Ce qui peut encore vous sembler dur, que cela soit dans votre corps, dans votre vie ou sur ce monde, s’éloignera aussi dès l’instant où vous demeurez, sans difficulté et sans besoin de quoi que ce soit d’autre, dans la Demeure de Paix Suprême. C’est ainsi que l’extase prend tout l’espace et toute la conscience.

Je dirais qu’aujourd’hui, le plus important, même s’il vous semble avoir encore des choses à pratiquer, à faire, pour parfaire cet accès, c’est uniquement la pratique de la Théophanie, et surtout la tranquillité, l’immobilité, la vie la plus naturelle possible que vous puissiez vivre, au-delà des lumières de ce monde, de ses illusions et de ses plaisirs. Vous verrez, il ne s’agit pas d’un sacrifice concernant ces plaisirs, mais d’un renoncement parfaitement accepté devant la beauté et la majesté de votre Extase et de la Vérité.

Les impulsions de la Lumière, sans même parler de l’impulsion Métatronique, si elle vous concerne, vous amèneront parfois brutalement à cesser d’être attachés à vos dernières illusions au sein de l’éphémère. Ainsi vous découvrirez, si ce n’est pas encore fait, ce qu’est l’Inconnu, qui ne deviendra non pas connu mais qui deviendra votre unique vérité, votre unique but, si je peux l’exprimer ainsi. Tout est parfait ainsi.

Aujourd’hui vous ne pouvez convaincre personne de la réalité de l’Amour, par aucun mot ni aucune attitude, mais vous pouvez par contre laisser apparaître ce que vous êtes en Éternité, sans crainte d’un quelconque jugement, parce que même celui de vos frères ou de vos sœurs qui est le plus peureux et le plus éloigné de l’état qui est le vôtre, est à même, dorénavant, de par la disparition des couches isolantes, de reconnaître et de vivre la même chose que vous, de manière parfois instantanée. Telle est l’action de la Grâce en ces temps, telle est la Grâce aussi de l’action de Mikaël, permettant de trancher avec plus d’aisance ce qui n’a plus lieu d’être et qui bientôt disparaîtra complètement de votre conscience, même en tant qu’histoire.

Tout sera remplacé par l’Amour, tout sera remplacé par la Vérité, tout deviendra Béatitude, au fur et à mesure que se monde se désagrègera et disparaîtra du fait de l’action des Éléments, de la folie des egos, mais aussi pour obéir à la fin de la mainmise de l’ombre sur ce monde. Vous savez, nous, en Inde, on parle de cycles. Quand un cycle se termine – comme c’est le cas, celui du Kali Yuga –, souvent, lors de ce changement de cycle, il peut y avoir l’impression que les choses n’avancent pas. Il y a des doutes, il y a des interrogations, celles-ci vont être mises bas avant même l’Appel de Marie par votre simple acceptation, par votre simple présence, par votre Amour ne dépendant d’aucune condition ni d’aucune autre personne.

Les moments que vous vivez sont uniques dans l’histoire de la Terre parce que vous êtes innombrables à le vivre, alors qu’à mon époque nous n’étions que très peu pour maintenir cela. Vous le savez peut-être, nous étions incarnées en tant qu’Étoiles sans le savoir nous-mêmes, c’est notre présence, à tour de rôle, trois par trois, qui a permis d’éviter un désastre antérieur à l’arrivée de la Lumière. Aujourd’hui, il n’y a plus de désastre, il n’y a que la cessation de la souffrance, la cessation des illusions, le retour à l'intégrité, la dissolution de l’âme et la clameur de l’Esprit.

Chaque minute de votre vie, dorénavant, va vous voir proposer le choix de l’emplacement, celui en l’éphémère et celui en l’Éternel, et d’apprécier de plus en plus la différence de votre conscience, selon que vous vous situez encore dans les problématiques de personnes, d’histoires, ou alors si vous êtes en route vers la fin de toute histoire, vers la Béatitude.

En ces processus qui se déroulent chaque jour et chaque minute de façon de plus en plus extensive, il n’y aura plus bientôt la moindre place pour le moindre doute ou la moindre hésitation, si tant est que vous hésitiez encore.

Je vous le répète, la seule sortie, vous le savez, est le cœur. La seule possibilité aujourd’hui, c’est d’aller vers cette Théophanie perpétuelle, qui n’est rien d’autre que l’émanation, l’irradiation, et la présence de votre Éternité au sein même de ce monde, dévoilée totalement et assumée totalement. C’est ainsi que vous réalisez le plus pur des services à vous-mêmes et à l’ensemble de l’humanité. Bien sûr, il vous a été dit que les Théophanies peuvent se réaliser avec une intention sur une cible donnée ; bientôt vous constaterez que vous ne pourrez plus arrêter la Théophanie, vous ne pourrez plus la diriger, elle ne pourra plus être programmée ou désirée, elle sera permanente, de plus en plus.

Vivant cela, vous comprendrez alors peut-être, si ce n’est pas encore vécu, la vanité de vos attachements à ce monde, à vos obligations, à vos fonctions. Je vous le répète, laissez les morts enterrer les morts et laissez ce qui est mort s’éloigner de vous, parce que, cela vous a été dit, vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie, vous êtes l’Absolu, vous êtes le Parabrahman. Il n’existe ni monde, ni formes, ni dimensions, il n’existe que l’Amour, qui n’a pas besoin de s’éprouver au travers d’une forme, d’une expérience. La vraie Liberté est celle-là, celle de l’immobilité et de la Béatitude Éternelle, là où n’existent ni temps, ni espace, ni forme. Cet emplacement est antérieur à la Lumière même mais il contient toutes les Lumières, tous les mondes, toutes les dimensions, tous les possibles. Découvrant cela alors, et le vivant de manière de plus en plus intense et permanente, que pourra-t-il rester de ce qui faisait votre vie ? Et cela, si vous en avez le temps, avant même l’Appel de Marie.

Les moments d’injonction de la Lumière où vous disparaissez, avant même la Théophanie, sont aussi très importants. La Théophanie a toutefois l’avantage de vous maintenir en l’Infinie Présence et de vous donner à voir et à vivre ce qui, pour nombre d’entre vous, n’existait pas pour l’instant, puisque vous étiez nombreux à percevoir les vibrations, l’Onde de Vie, mais à passer de la conscience ordinaire à la disparition sans pouvoir être informés, si je peux dire, de l’Infinie Présence. Cela est fini aujourd’hui, cela veut dire que vous avez tout loisir et toute possibilité de maintenir sans effort l’expression de l’Amour inconditionné et de votre Présence éternelle en ce monde, comme de disparaître.

La rectitude de ce qui est à vivre se traduit toujours par la Joie, par la Légèreté, par un cœur vibrant, si vous vibrez, et par une évidence qui ne souffre aucune contestation ni aucune justification. D’ailleurs, quels mots pourraient être employés quand vous êtes en extase ? Cela se passe de mots, cela se passe de conscience, cela se passe de forme, de temps et d’espace.

C’est durant ces moments-là que l’âme entame soit son retournement soit sa dissolution définitive, si cela n’a pas été fait, laissant place à l’Esprit de Vérité, au Verbe créateur, au Chœur des Anges et surtout à Christ, et surtout à vous-mêmes.

Alors à ce moment-là, vous n’aurez aucune hésitation à remettre votre Esprit entre les mains de la Source – que vous êtes, aussi. Il ne peut pas y avoir de joie plus grande, il ne peut pas y avoir de satisfaction au sein de ce monde qui puisse même imiter cette Vérité, qui pourtant n’a pas de mots. D’ailleurs aucun mot ne peut le traduire, parce que dès qu’il y a mots ou discours, il y a nécessairement prise de distance, et quelque part altération. Il ne vous reste plus, alors, qu’à être le témoignage vivant de la Vie et la Vérité, au-delà de tout concept, de tout mot, de toute interprétation, et de toute preuve à apporter, à vous comme à l’extérieur du monde, parce que cet Amour est la preuve de ce que vous êtes.

Au-delà de mes mots que j’ai prononcés aujourd’hui, par la Grâce de mes onze autres sœurs Étoiles et par la Grâce de Marie, je vous propose maintenant, à l’instant où vous êtes là, à l’instant où vous lirez ou entendrez, de vous poser avec moi et mes sœurs en la Théophanie.

… Silence…

Je suis Ma Ananda Moyi et j’étreins chacun de vous sur mon cœur, et je rends grâce à ce que vous êtes.

… Silence…

Je vous dis à toujours en l’Éternité, je vous dis à toujours en l’Amour, je vous dis à toujours dans la Vérité. Tout mon Amour vous est acquis, au revoir.

Chacun d’entre vous peut décider de poursuivre la Théophanie et la communion, ici dans cette salle ou ailleurs, le temps que vous jugerez bon.

… Silence…



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 06:01 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



O.M. AÏVANHOV

Questions/ Réponses 3



Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de passer un moment avec vous aujourd’hui, surtout après ce qu’il vous a été raconté par Marie, par Christ et par d’autres, bien sûr. Si y a besoin de plus d’explications par rapport à ce qu’a dit Anaël, je veux bien y répondre, et puis je me doute que vous avez toujours des tas de rêves ou d’interrogations à me poser avec lesquels on va pouvoir échanger. Tout d’abord je vous présente toutes mes bénédictions, et nous nous plaçons tout d’abord dans le cœur, pour le Cœur du Cœur ou la Théophanie, si vous préférez.

… Silence…

Alors, nous allons commencer, si tu le veux bien, par les questions qui ont été écrites.

Question : suite à une chute, j’ai eu une fracture du fémur droit au niveau du trochanter. Avant cette chute, j’avais identifié une tendance à l’hypercontrôle, présente depuis longtemps, et au moment de la chute, j’avais l’impression de ne plus rien contrôler suite à des bouleversements dans ma vie affective. Depuis, beaucoup de choses ont changé, dont une vision plus claire des enjeux de cette relation, une libération de mes obligations professionnelles et l’acceptation de demander de l’aide. Y a-t-il encore des zones d’ombre non vues ?

Eh cher ami, oui, effectivement, tu rentres, comme tu le dis toi-même, l’os a cassé parce que y avait effectivement des choses qui n’avaient pas été vues. Tu as parfaitement identifié, comme tu dis, la cause de tout ça et la raison pour laquelle ça s’est passé par quelque chose qui s’est cassé. Je te rappelle aussi que la partie haute du fémur, c'est-à-dire l’insertion, pas la tête fémorale mais la partie la plus externe que tu nommes, je crois, le trochanter, est liée directement à quelque chose qui est pas seulement l’hypercontrôle mais qui est aussi ce qui est nommé la porte des hanches, c'est-à-dire le moment où on devient adulte. Alors je sais pas quel est ton âge mais là où ça a cassé, c’est directement relié, avant tout, à cette notion de passage des portes des hanches.

La porte des hanches, c’est le moment où on passe de l’adolescence à l’âge adulte, c'est-à-dire à l’autonomie et à la responsabilité. Bien sûr, cela est relié à différentes choses, l’important n’est pas de revenir sur le passé mais comme tu le dis toi-même que ça ait permis, en quelque sorte, de libérer certaines activités qui participaient d’une manière ou d’une autre à ce que tu as nommé l’hypercontrôle, que personnellement j’appelle le besoin de contrôler les personnes, les situations, qui signe, bien sûr, quels que soient tes aspects vibraux bien réels, la persistance de cet engramme de besoin de contrôler.

Le besoin de contrôle, tu vois peut-être pas en quoi il se rattache à la porte de l’adolescence. Le contrôle est lié à des peurs, et souvent on retrouve derrière l’hypercontrôle, ou l’absence de contrôle de soi, la peur, tout simplement. La peur ne peut pas être avouée ni même reconnue, et donc au niveau des structures énergétiques, c’est souvent soit la porte des reins, qui est située bien sûr aux reins, soit la porte des hanches, porte de l’adolescence, qui te permet aujourd’hui d’être, quel que soit ton âge, un adulte autonome et ne dépendant ni d’une profession ni d’une relation quelle qu’elle soit. Ce qui ne veut pas dire qu’y a plus de relation possible mais que toutes celles qui se présenteront maintenant à toi seront profondément différentes – si tu as le temps, bien sûr, par rapport à ce qui est en cours en ce moment –, mais tu devrais éprouver réellement et concrètement un sentiment de libération, non pas de la profession ou de la relation mais de toi-même dans ces espèces d’engrammes comportementaux que tu as appelés le besoin de contrôle ou hypercontrôle.

Hypercontrôle, ça fait quand même très excessif, mais le besoin de contrôle peut être quelque chose parfois de très caché, et dans ton cas, il masque effectivement la difficulté à, non pas se séparer ou couper mais à se détacher de ce qui est la personne justement, par rapport au passage de l’adolescence qui construit l’identité, à l’âge adulte, et ce, je te le répète, quel que soit ton âge. Voilà ce que j’avais à te répondre.

Autre question.

Question : depuis des années, je suis vos interventions. La Libération me semble être un processus constant d’approfondissement, un retour à soi. Je m’attends toujours à ce qu’un évènement marque un avant et un après, ce serait une borne pour vivre la Libération. Je vois que je construis une idée de ce que devrait être un Jnani, me mettant ainsi en distance de cette Libération.

Eh c’est très bien vu, oui.

… ma question est : depuis quelques jours j’ai vécu plusieurs épiphanies intérieures…

Épiphanie ?

… Théophanies…

L’Épiphanie, c’est pas la même chose.

… j’ai vécu plusieurs Théophanies intérieures et je me sens poussé à changer de profession, faire une formation, ceci remettant en question mon équilibre familial et professionnel…

Eh je crois que c’est un peu tard pour envisager ce genre de choses. Je crois que, cher ami, tu t’inscris toi-même dans une continuité, donc à partir de là, comment veux-tu être libéré ? Ça veut pas dire qu’il faut pas travailler si tu as besoin de travailler, mais voir, de la façon dont tu as prononcé ce qui est préalable à ta question, et surtout ce que tu viens de dire à l’instant là, hein, la dernière phrase, ce qui traduit que tu es incapable, quelque part, d’envisager une vraie rupture. Parce que tu dis que tu veux changer d’activité professionnelle, tu pourrais changer de femme, de lieu, que ça changerait rien, c’est un changement intérieur.

Et dans la première partie de ton explication tu t’aperçois que tu suis une idée, une croyance. Bien sûr qu’il y a des transformations au sein de la personne, certains d’entre vous les vivent depuis trente ans, et d’autres depuis les Noces Célestes, une espèce de progression vibratoire d’ouverture, mais quand il a été dit que y a un avant et un après, c’est suffisamment marquant pour ne pas avoir à se poser la question. Et dans ta dernière partie, tu te mets toi-même en distance. Y a aucun changement, professionnel, familial ou autre, qui peut être utile si y a pas eu déjà les mécanismes de changement intérieur, c'est-à-dire la vacuité, l’Infinie Présence, les Théophanies, etc., etc., tous les processus de conscience que peut-être tu as vécus, en totalité ou en partie, peu importe.

Mais la révolution du passage de la personne à l’Absolu, bien sûr qu’entre les deux, si je peux dire, il y a l’évolution vibratoire, la montée vibratoire de la conscience qui est vibration, et vous avez bien sûr l’activation des structures vibrales en vous. Mais après, ça a toujours été dit, c’est toi qui peut faire le dernier pas. Tu sais que les processus de l’Ascension, si tu nous lis, a démarré, de libération des consciences humaines et l’Ascension de la Terre, a démarré depuis le 8 mars, n’est-ce pas ? À moins que tu aies envie de projeter quelque chose, tu parles toi-même de formation, ça va pas prendre une journée ou un mois. Donc ce qui est important, c’est le changement intérieur, dans ton cas, ce n’est pas, par exemple, d’être fracturé comme la question du frère précédent. Mais à toi de voir ce qui va se passer.

La Libération, elle est intérieure, elle est pas la libération extérieure d’une relation, d’un travail ou de n’importe quoi. Ça c’est juste, je dirais, l’émergence de ce qui se passe à l’intérieur, mais comme l’a dit notre frère précédemment, et quand il y a eu résistance ou quelque chose de pas vu, c’est extrêmement brutal, il y a un avant et un après. Tant que tu considères et que tu as l’impression ou la perception, même réelle, qu’il y a une progression, c’est tout à fait réel pour la personne mais à un moment donné, la personne doit s’effacer, c’est le sacrifice de la personne, c’est le retournement dernier, si je peux dire, de la conscience.

Donc envisager de projeter un changement, qui nécessairement n’est pas immédiat et foudroyant mais qui se situe nécessairement dans le temps, montre que tu es encore inscrit dans la personne. Et rappelle-toi que tu ne peux te servir de rien concernant ta personne pour vivre ce que tu nommes le Jnani, parce que tu es encore soumis à tes propres conditions que tu as créées toi-même. Je veux bien, c’est comme si tu te disais « si je change de travail et que je me forme à autre chose, je vais vérifier l’avant et l’après ». Mais l’avant et l’après, il est à l’intérieur avant tout, c’est après que ça se manifeste dans ta vie, et si c’est pas vu, effectivement, c’est pas une décision que tu vas prendre, c’est un rappel à l’ordre de la Lumière qui est indépendant de ta volonté ou ta projection, concernant par exemple dans ton cas, une nouvelle activité. Tu comprends ? Voilà ce que je peux dire.

… à l’heure où vous nous préparez à l’imminence du passage à la Libération collective via l’Appel de Marie, s’agit-il d’un appel ou d’une ultime ruse de mon ego spirituel ?

Mais tu sens bien, tu as parlé toi-même de Théophanie, tu vis bien les Théophanies. Vous savez bien que les communions de cœur que vous aviez après les Noces Célestes, en 2010, étaient obligatoirement liées à une délocalisation de la conscience. Y avait pas de possibilité de le vivre au sein de la structure éphémère, au moins pour l’un des deux. Aujourd’hui, c’est profondément différent, l’ensemble des structures vibrales ont toutes été activées, le Lemniscate sacré aussi, collectivement et individuellement, que vous le sentiez ou pas.

Donc la seule urgence qu’il y ait maintenant, c’est pas par rapport à un idéal situé dans le futur, même demain, c’est aujourd’hui que ça se résout, en toi, à l’intérieur de toi, et certainement pas en rapport avec des évènements extérieurs. Par contre, après, qu’il y ait des évènements extérieurs vus qui sont considérés comme des résistances, comme des blocages, comme des choses pas vues, là ça touchera le corps.

Donc le processus de la Libération est en train de se vivre de différentes manières, nous vous l’avons dit depuis déjà deux mois. Donc fais attention, non pas à l’ego spirituel parce que là c’est pas une question d’ego spirituel, c’est uniquement une question de projection de ta conscience dans le futur. Donc ça veut dire aussi que tu n’es pas installé dans l’instant présent, dans Ici et Maintenant, parce que si tu étais dans l’Ici et Maintenant avec les Théophanies, ce genre de questions ne peut même pas survenir ou jaillir de ta personne, dans l’état de la Théophanie, ou même après.

Donc c’est une invitation à ne pas projeter quelque désir ou quelque souhait d’une amélioration ou de changement de la personne, c’est justement l’inverse, c'est-à-dire être libéré de la personne. Et tant que tu tiens à l’avenir, tel que tu le présentes, tu peux pas être libéré de la personne puisque tu induis toi-même une espèce de prolongation de la personne, quelles que soient les vibrations que tu vis. Ça changera rien, encore une fois, à la finalité, mais ça change les conditions de vie entre maintenant et le grille-planète final, si je peux dire, et ce, quelle que soit l’assignation vibrale justement, bien au contraire. Donc j’avais déjà répondu, oui, bien sûr.

Alors, autre question.

Question : question d’un vieux vélo sur le guidon duquel vous frappâtes jadis, Pépère fouettard : Les colonnes de Lumière individuelles
Cherchent-elles à mieux nous signaler aux lézards
Pour que leurs langues frétillent, fines truelles,
Et qu’ils nous embarquent dans leurs frigos viandards ?


Ah je suis désolé, cher ami, parce que si tu as ta colonne de Lumière dans le dos, je dirais que tu es toxique, voire mortel pour les Archontes, donc ne te fais pas de souci par rapport à cela. Les Archontes peuvent venir se plaquer sur la Kundalini, bien sûr ; dès que le Kundalini est ouverte, c’est le cas. Mais si tu as vécu des vibrations, quels que soient les endroits, en ce moment se produit pour tout le monde, même si y a pas les piliers de Lumière chez tout le monde, c’est les particules adamantines qui justement, même si elles ne sont pas suffisantes pour créer une colonne de Lumière, parce que comme vous l’a dit Métatron, ça concerne certains d’entre vous, mais si par hasard y avait ce pilier ou cette colonne de Lumière, ce Canal de l’Éther qui est présent, aucun Archonte ne peut te manger, vivant ou mort d’ailleurs, tu es parfaitement indigeste, et je dirais même toxique ou mortel pour eux, justement à cause de la Lumière.

Mais c’est un très joli poème avec de l’imparfait du subjonctif, je crois, et tout et tout.

… c’était signé : Jacques qui vous embrasse.

Ah, Jacques et son vélo, il a repris le vélo. Eh, je crois qu’il a repris le vélo pour écrire ce poème, qui est très beau d’ailleurs. Mais je te rappelle là aussi, comme la question précédente, que ton corps, quoi qu’il devienne, quelle importance si tu es libéré ? Et comme vous êtes tous libérés, que vous importe le devenir de votre corps et de votre conscience ordinaire ? Ce qui est important, c’est le corps chargé de mémoires qui peuvent être utiles pour certains peuples intergalactiques, en prévision, si je peux dire, des libérations futures. Ça concerne surtout certains peuples de la 3ème dimension unifiée. Mais je te remercie de ce beau poème.

Question : pendant le sommeil on est absent à ce monde et à soi, qu’en est-il lors d’une syncope ?

C’est exactement la même chose. Est-ce que tu sais ce qu’il y a, pendant la syncope, concernant le monde, même ton corps ? Non, pas du tout. C’est une oblitération de la conscience qui est peut-être liée à un problème médical, mais le résultat est exactement le même. La seule différence, c’est la conscience de retour. Quand c’est une syncope, même si tu étais Absolu, t’en n’as pas, je dirais, la conscience, en revenant dans la conscience, t’en n’as pas le souvenir, t’en n’as pas l’expérience.

Bien sûr, dans le sommeil, surtout, ça a été dit de très nombreuses fois, quand vous nous rencontrez et que vous n’écoutez plus et que vous vous endormez, je dirais « heureux les simples d’esprit », mais la syncope c’est un peu différent ; le sommeil aussi, même si le résultat est le même. Dans un cas comme dans l’autre, y a plus de monde, y a plus personne, et pourtant tu es toujours là, simplement tu n’as plus la conscience, donc c’est une forme de A-conscience.

Autre question.

Question : en Théophanie spontanée, doit-on laisser faire ou doit-on porter sa conscience sur une personne ou une situation comme en Théophanie provoquée ou programmée ?

Absolument pas. La Théophanie spontanée est un retour vers soi, au Cœur du Cœur, et possiblement un accès, si je peux dire (c’est pas le mot exact), une reconnaissance de l’Absolu, si vous préférez. Donc y a rien à projeter et imaginer aucune cible ou rien d’autre. Quand la Théophanie est spontanée, la Lumière vous appelle puissamment, y a rien à faire, surtout pas à penser à quoi que ce soit, mettre sa main sur le cœur, un marteau, ce que tu veux, et rester ainsi. Y a rien à faire, surtout ne pas bouger, ne pas agir, et laisser être ce qui est. Y a que dans le cas des Théophanies programmées, bien sûr qu’il y a une intention de départ, ou alors celles que vous décidez par vous-mêmes, mais quand ça se produit, comme tu le dis, spontanément, ne va pas t’amuser à te servir de ça pour autre chose que t’installer au Cœur du Cœur. Accompagner l’impulsion qui arrive et ne pas s’en servir pour autre chose, sans ça c’est une forme de déviation, quelle que soit la bonté qui est derrière et l’empathie qui est derrière, si tu veux faire profiter, par exemple, un frère ou une sœur de ça, mais ne choisis pas ces moments-là, bien sûr.

Autre question.

Question : souvent, au sortir des Théophanies, en plus de l’expansion du cœur et de l’état d’Amour, je ressens une activation des circuits sexuels. Qu’en est-il ?

Alors je vous rappelle que il a été dit, durant les différentes interventions de ces derniers jours, que y avait d’abord la Théophanie, et que à travers la colonne de Lumière qui s’installe derrière, même si vous n’avez pas réalisé la croix, y a quand même une jonction particulière qui se fait entre le cœur et le sacrum d’abord, et donc la sphère sexuelle devant, et après, avec la tête. Donc c’est des circuits qui n’ont pas pu, pour des raisons qui te sont propres, les circuits sexuels comme tu dis, qui n’ont pas pu être nettoyés complètement par l’Onde de Vie, si tu l’as vécue, ou qui n’étaient pas nettoyés parce que y avait pas d’Onde de Vie. Donc il est normal que le moment où les particules adamantines se déploient de l’arrière vers l’avant au niveau du sacrum et de la sphère, donc, du petit bassin, si ça n’a pas été libéré des lignes de prédation, des pulsions, du désir, à ce moment-là il se manifestera. Donc c’est lié uniquement à ça.

Celui qui a eu l’Onde de Vie, quand les colonnes de Lumière s’installent, y a aucune implication au niveau de la sphère sexuelle. Ça reste totalement comme d’habitude, si je peux dire, y a pas de modification de quoi que ce soit. Y a des modifications, bien sûr, des fonctionnements, mais du fait que l’Onde de Vie, par exemple, était montée, y a plus de pulsions, y a plus de désir animal, si je peux dire. Y a le désir du cœur, mais même la sexualité, comme pour les Libérés Vivants, n’a rien à voir avec la satisfaction d’une pulsion ou même d’un orgasme accompli. Dans la Libération, si il y a relation sexuelle, pour le Libéré Vivant, que ça soit avec une flamme jumelle ou avec un partenaire qui n’est pas la flamme jumelle, y a toujours prédominance du cœur. Même si y a pénétration sexuelle, rien ne se passe, ou alors c’est le point de départ, mais l’énergie ne reste pas au niveau de la sphère sexuelle génitale, elle remonte dans le cœur.

C’est justement les lignes de prédation qui sont présentes au niveau du 2ème chakra, celles des collectifs ou les vôtres, si vous avez des problèmes de pulsion et de pouvoir trop important, qui posent problème et qui empêchent l’énergie sexuelle de remonter au cœur. Mais celui qui est libéré vivant par l’Onde de Vie ne peut éprouver aucunement ce genre de pulsion, de désir, ou d’avoir besoin d’assouvir ces fameuses pulsion dites animales – que ce soit avec sa flamme jumelle ou avec quelqu’un d’autre – ça n’existe pas.

Donc il faut bien différencier la sexualité que vous pourriez appeler tantrique ou sacrée, et la sexualité qui vous laisse, qui vous maintient au niveau du 1er et 2ème chakra, c’est profondément différent. Si vous restez au niveau du 1er et 2ème chakra, vous allez constater quoi ? Qu’il va y avoir un désir de plus en plus fort, des pulsions de plus en plus intenses, alors que celui qui vit cela dans le cœur, parce que y a plus les lignes de prédation personnelles ou collectives au niveau du 2ème chakra, sa sexualité est libre. Elle ne répond pas à un désir ou à une impulsion, c’est juste un moyen de fusionner le cœur avec l’autre, mais c’est certainement pas la satisfaction d’un désir dit sexuel.

Le Libéré Vivant n’est pas, comment dire, obsédé ou même focalisé en aucune manière sur la sphère sexuelle. La sphère sexuelle, il s’en sert comme d’un outil pour rejoindre le cœur et pour témoigner ce cœur à son partenaire. C’est pas un orgasme tel qu’il est vécu avec les lignes de prédation, ça n’a rien à voir. Voilà ce j’avais à dire par rapport à cette question.

Eh tu peux enchaîner hein, moi je ne fais pas de Théophanie à chaque fois hein, j’ai pas le temps.

Question : depuis 2 ans, j’ai vécu des expériences en relation avec Métatron. Cette proximité vécue indépendamment des canalisations me surprend. Cette répétition a-t-elle un sens particulier ?

Comme vous le savez Métatron est l’image de la Source, il n’y a pas d’anthropomorphisme chez Métatron, et vous le savez, sa représentation archétypielle est justement cette fameuse colonne ou pilier de Lumière qui s’installe dans votre dos. Quand nous vous disions que tout était en vous, vous voyez, même Métatron est en vous. Alors Métatron, il est localisé le long de la colonne vertébrale. Donc ça veut dire que pour toi, il y a dans ce que tu vis et ce que tu es, que ce soit au niveau de la personne et aussi bien plus antérieurement par rapport à ton origine stellaire, le besoin d’organiser, le besoin d’organisation et aussi, quelque part, de contrôle. Tout ça te renvoie le plus souvent, comme tous les gens qui sont contrôlants, à ce que j’appellerais des lignées reptiliennes, bien sûr. Vous savez, y a que les archontes hein, ou ceux qui ont une lignée ou une origine, ce qui est pire, reptilienne, qui vont être en permanence, dans leur vie, dans le contrôle.

Et c’est vrai que aujourd’hui ça pose un problème énorme pour les frères et les sœurs, pas tous heureusement, mais certains de nos frères et sœurs qui ont une lignée reptilienne ou une origine reptilienne, même en ayant vécu le Soi ou l’Infinie Présence, se retrouvent aujourd’hui avec ce contrôle qui leur explose à la figure, nous l’avons vu avec un frère précédemment mais je suis sûr que nous en avons plusieurs ici et partout dans le monde aussi. Et c’est un challenge pour ces sœurs et ces frères parce que ils commencent à percevoir qu’ils sont des personnalités contrôlantes, alors que si vous leur aviez dit y a encore quelques mois, ils étaient tellement dans le contrôle qu’ils vous auraient giflés. Parce que c’est insupportable, quand vous avez vécu la Lumière, que ce soit par la Couronne de la tête ou du cœur, d’être porteur de cette vibration et de cette influence de vos lignées ou de votre origine qui déclenche systématiquement, et à l’insu de votre plein gré, le besoin de tout contrôler, chez vous et chez l’autre. Et ça, c’est tout sauf la Liberté, bien sûr.

Mais c’est un challenge qui est vraiment spécifique et qui explose à la figure, ou dans les jambes dans le cas précédent, pour ces frères et ces sœurs. La Lumière ne s’accommode d’aucun contrôle, surtout dans ce monde. Dès que vous mettez en avant le contrôle, vous ne serez jamais libres, parce que le contrôle s’exerce depuis la personne, et donc par des comportements archétypaux qui viennent souvent soit de l’origine, soit d’une lignée qui est en rapport avec le monde archontique, ce qui ne veut pas dire que vous êtes archontes vous-mêmes, mais dans l’histoire des dimensions, oui. Il est beaucoup plus facile pour un frère ou une sœur, par exemple, qui a une origine stellaire de Sirius, de lâcher tout contrôle, que pour le frère ou la sœur qui a une lignée reptilienne, surtout en cette période.

Allez, autre question.

Question : je vis un contraste entre la personne et l’Éternité.

C’est fait pour ça, hein.

… d’un côté les Théophanies peuvent être très intenses avec un Feu du cœur grandissant, mais d’un autre côté, je vois que ma personne essaie par tous les moyens de prendre toute la place.

C’est exactement ce que je disais dans ma réponse précédente. Vous avez ici l’exemple typique soit d’une lignée reptilienne soit d’une origine stellaire qui est liée aux dracos. Continue, peut-être.

… cela se traduit par un sentiment de dévalorisation et de voir les schémas de la punition s’activer. Je vois cela se jouer mais j’ai du mal à lâcher la personne ou passer outre pour m’abandonner totalement entre les mains du Père. Pouvez-vous me donner un conseil ?

Eh, je crois que c’est ce que j’avais dit il y a quelques jours. Vous allez voir de plus en plus clairement les moments où vous êtes dans le cœur et les moments où vous êtes ailleurs. C’est justement cette interrogation, cette vision, et comme tu dis, parfois cette culpabilité, qui va exploser d’elle-même, à l’Appel de Marie ou au grille-planète final, si tu as la tête un peu trop dure. Mais effectivement, vous constatez que y a des frères et sœurs, avec les Théophanies, qui s’installent dedans, même sans le vouloir, même sans programmer quoi que ce soit et sans aucune intention, et puis vous avez des frères et des sœurs qui vivent des Théophanies de plus en plus magnifiques, si je peux dire, et au retour ils s’aperçoivent, catastrophés, qu’il y a toujours les comportements de la personne.

Il n’est pas question d’agir, il est question de le voir et de le traverser. Mais rappelle-toi que les personnalités dites contrôlantes, même quand tu dis que tu veux te défaire de ta propre personne pour installer ce que tu vis dans les Théophanies de manière plus permanente, tu te sers de ta personne, et donc tu renforces la distance avec la Théophanie et avec l’Absolu.

Vous pouvez pas agir par vous-mêmes, d’autant plus si vous avez une lignée reptilienne, et encore plus si vous avez une origine reptilienne. Ça, c’était possible avant le 8 mars, depuis des années, avec les petits diables, avec tous les protocoles de montée vibratoire. Maintenant vous n’avez plus le choix ; pour les frères et sœurs qui sont porteurs de ça, c’est le sacrifice, sans ça vous allez tourner en rond jusqu’à temps que ça casse.

Tant que vous souhaitez contrôler, même votre libération, comment voulez-vous être libérés ? Vous le serez, bien sûr, par les circonstances collectives, mais en attendant, va falloir traverser ce que vous n’aviez pas vu jusqu’à présent, et que effectivement, comme le dit ce frère ou cette sœur, vous commencez à voir la distance entre l’état de Théophanie qui est un état d’Amour, et le retour à la personne. C’est fait pour ça, pour vous mettre, pas dans la culpabilité mais dans la vision claire et précise de ce que souvent ces frères et ces sœurs avaient pensé avoir dépassé, dans leur enthousiasme vibratoire, mais qui en fait était toujours tapi à l’intérieur et attendait cette occasion pour ressurgir, si je peux dire.

Donc, ni culpabilité, ni honte, ni quoi que ce soit, simplement accepter cela. Ne plus chercher à agir avec sa pauvre petite personne pour traiter, c’est impossible maintenant. Seul le cœur vous permet de traiter, et parfois ce cœur vous donne à voir les choses, comme c’est décrit là, comme dans d’autres questions. Mais après, si vous êtes porteurs de ce genre de choses, ça veut dire que vous avez une lignée ou une origine reptilienne. À ce moment-là, vous savez, et je vous le confirme, que vous n’avez plus aucun moyen d’agir depuis la personne, puisque justement les Théophanies font disparaître la personne.

Rendez-vous compte du ridicule, ça veut dire que vous vivez l’Amour le plus parfait, vous revenez dans la personne et vous allez travailler sur la personne pour éliminer quelque chose. Mais ça, c’est le besoin de contrôler votre propre personne, puisque étant porteurs de l’énergie des Dracos, archontiques, ou rédemptés, ou jamais falsifiés, vous avez en vous la pulsion du contrôle. Parce que la pulsion du contrôle, elle est pas gênante dans les mondes unifiés mais elle est extrêmement gênante, puisque c’est le contrôle qui vous a enfermés.

Et les personnalités contrôlantes, nécessairement aujourd’hui, ne peuvent pas travailler sur, par exemple le schéma de surcontrôle ; elles peuvent le faire, ça va apaiser, le temps d’être apaisé, mais après, le plus important, c’est quoi ? C’est le sacrifice, ça veut dire qu’il a pas été fait, que l’Absolu n’a pas été vu, que tout a été ramené à la personne, quel que soit l’enthousiasme et quelles que soient les vibrations.

Encore une fois, pas de culpabilité puisque la Libération est à votre porte. Ça nécessite simplement de se repositionner et d’arrêter de vouloir contrôler même sa spiritualité ou sa libération. Vous ne pouvez pas le contrôler, vous ne pouvez pas le désirer, vous ne pouvez pas le projeter. C’est le silence de la personne, ce qui se produit de plus en plus dans les Théophanies, qui fait cela, même si pour l’instant vous avez l’impression parfois, avant de vivre les Théophanies spontanées ou aux horaires qui ont été donnés, que vous allez pouvoir diriger cela. Oui, vous pouvez le faire à condition de laisser le contrôle. Diriger et contrôler, c’est pas la même chose. Si vous dirigez la Théophanie vers une cible, et si la Théophanie se produit, c’est que vous ne contrôlez rien, n’est-ce pas ? Vous avez juste eu l’intention.

Et le contrôle, pas la peur mais le contrôle, est quelque chose de très vicieux justement, parce que quand vous êtes contrôlants, vous allez vous servir de la spiritualité ou même des outils qu’on vous a donnés pour croire arriver à vous libérer vous-mêmes. Mais vous voyez un peu la contradiction, surtout maintenant qu’il y a les Théophanies et depuis la mise en branle du processus d’Ascension de la Terre ?

Il faut faire comme le Christ, la crucifixion et la résurrection ne peuvent se vivre que dès l’instant où vous avez remis votre Esprit à l’Inconnu, au Père, à la Source, vous l’appelez comme vous voulez, mais pas avant. C’est pas vous qui gérez votre libération. Là, oui, c’est de l’orgueil spirituel mais qui n’est pas vu. C’est même pas la volonté de bien, c’est les injonctions de contrôle des petits diables, des circuits, je vous rappelle, du cerveau le plus profond qui est lié aux forces archontiques sur cette terre, même si vous n’avez jamais été impliqués dans quelque chose qui était contraire à la Lumière, mais vous captez sur cette terre, de par votre constitution, les énergies qui sont liées à la prédation.

Je vous l’ai dit, que les frères et les sœurs qui n’ont pas ces lignées reptiliennes, en particulier quand vous avez Sirius, mais même… alors imaginez que vous ayez Sirius et une lignée de type Draco, ça va vous poser des problèmes très sérieux. Pas avant, parce que avant vous aviez l’influence de Marie, vous aviez la possibilité de vivre le cœur, et toujours aussi maintenant, même plus que les autres, et ça crée une tension par rapport à la personne, et ça crée un malaise parce que vous n’avez pas lâché la personne. Et ça, ça va se voir de plus en plus, et c’est dans ces cas-là que vous allez casser quelque chose au niveau du corps, et surtout au niveau osseux, ou alors sur la gorge parce que, comme on dit, ça vous reste en travers de la gorge.

Vous savez très bien que dans le monde où nous avons tous été incarnés, ici sur terre, le contrôle est indispensable. Contrôler ses pulsions, contrôler ses mots, contrôler les devoirs des enfants, contrôler son mari ou sa femme si on est jaloux, contrôler ses comptes en banque. Tout ça vous maintient quelque part dans cette lignée. Mais avec l’éclairage des Théophanies, comme ça a été dit par ce frère ou par le frère qui a cassé son trochanter, ça se voit d’un coup, à ce moment-là. Vous voyez la différence ?

Alors bien sûr je vais pas vous parler, et ne posez pas de questions là-dessus, des différents comportements possibles en cette période ultime, si je peux dire, des possibilités de Libération avant l’Appel de Marie, et donc Libération personnelle avant la Libération collective. Selon les lignées que vous êtes porteurs, à chaque fois la problématique va être un peu différente, on peut pas tous les envisager, là j’ai pris un exemple plutôt caractéristique, je dirais.

Autre question.

Question : depuis deux mois, une sorte de marquage est apparu en bas du dos, au niveau du sacrum. C’est un triangle, pointe en bas, dont la pointe est au niveau de la raie des fesses. Au centre du triangle, il y a un disque. À quoi correspond ce marquage ?

Qu’est-ce que ça veut dire marquage ? C’est perception, c’est la peau qui s’est modifiée parce que je comprends pas le sens du mot marquage ?

… c’est un marquage au niveau de la peau, des traces nettes qui apparaissent sur la peau.

Mais c’est le Feu du sacrum, tout simplement. Vous savez que les dernières Portes à avoir travaillé, avant de remonter au niveau des Théophanies ou du cœur, c’était, nous vous l’avons dit y a déjà deux mois, je crois, c’était les Portes Précision et Profondeur, déjà depuis plus longtemps, et surtout les quatre Portes du sacrum. Et je vous rappelle qu’il y a une structure dans le petit bassin qui n’est pas la même que le tétrakihexaèdre du cœur mais qui est une structure vibrale, qui est la forme d’un octaèdre. Et le rond ou le triangle qui est marqué au niveau de la peau, au niveau du sacrum, traduit matériellement, si je peux dire, le travail alchimique qui est en train de se réaliser pour la plupart d’entre vous.

Rappelez-vous ce qu’a dit Métatron. Les Théophanies permettent d’installer à la fois le Lemniscate sacré dans son allumage, et donc de rejoindre le 13ème corps – Absolu si vous voulez, la disparition de la conscience –, et en même temps de aller faire disparaître, si ça a pas été fait par l’Onde de Vie, au niveau du sacrum particulièrement, justement tout ce qui est lié à la prédation et à l’illusion. Donc si la peau est marquée, ça veut dire certainement qu’y a un travail très fort qui se fait à ce niveau-là, de resynthèse de l’octaèdre situé dans le petit bassin.

… alors ça y est, il va être évident de disparaître peut-être de nos vies professionnelles, familiales, etc. ?

C’est quoi ça ?

… je pense que c’est une question sous forme d’affirmation.

Mais je pense que c’est à chacun de vous de vous rendre compte. Si vous sentez rien, si vous sentez rien du tout, que tout se passe normalement dans votre vie, ne cherchez pas midi à quatorze heures, contentez-vous de vivre ce qui est à vivre, Théophanies ou pas Théophanies. Maintenant, c’est comme la question par rapport au changement de travail ; le changement de travail, ça veut dire quoi ? Que vous envisagez une continuation quelque part. Ça veut pas dire qu’il faut pas programmer vos vacances ou programmer ce que vous voulez pour la semaine prochaine, mais quand j’entends parler de changement d’activité professionnelle avec formation, là ça veut dire que y en a qui croient qu’ils ont encore des années. C’est faux.

Même si Nibiru n’est pas visible durant les mois de mai et juin, les circonstances de vie sur la terre risquent d’être profondément différentes que le confort que vous connaissez en Occident aujourd’hui. Même si Nibiru n’est pas visible pour une raison ou pour une autre, je me méfie dans les changements de vitesse que nous observons, mais nous vous avons dit que c’est en ce moment, ça, vous le vivez. Mais n’allez pas projeter de quitter votre femme parce que c’est fini et que vous en avez marre, ou n’allez pas projeter de faire comme j’avais dit, d’acheter une Ferrari, parce que vous n’aurez pas à la rembourser. C’est pas fait pour ça, la spiritualité, la Libération non plus. Ça prouve encore une fois que c’est des personnes qui se saisissent des concepts, et ce qui est encore plus grave, qui se saisissent même parfois de certains vécus. Ils s’approprient la Théophanie et ils vont continuer à laisser exercer leur petite personne. Mais ça aussi c’est contraire à la Vérité, donc nécessairement y a le rappel à l’ordre.

Allez, on continue.

Question : puisque tout est signification, que signifie la rencontre avec un scorpion ?

Non, puisque tout est signe, excusez-moi mais je reprends parce que tout est signifiant ou tout est signe, mais pas signification, c’est pas la même chose. Répète la question. Le scorpion évoque quoi ? La piqûre du scorpion, c’est quelque chose qui est très foudroyant, très rapide, et qui entraîne un changement de conscience. Avec le scorpion physique, ça va plutôt être un changement dans le mauvais sens, malaise et syncope, voire mort, mais au niveau symbolique, que ce soit en rêve ou de voir réellement un scorpion, ça vous annonce une transformation extrêmement brutale, la rapidité du scorpion.

Et je vous rappelle que le signe astrologique Scorpion, c’est souvent des êtres qui sont vraiment à l’aise dans la matière. Ils aiment la matière, ils aiment la sexualité, ils aiment tout ce qui peut se toucher. Donc je sais pas quel est le signe astrologique de ce frère ou cette sœur, mais en tout cas, ça renvoie à ce que je viens de dire, ça annonce un évènement brutal, et libérateur. J’espère qu’il ne va pas se casser quelque chose celui-là aussi.

Vas-y, tu peux continuer.

Question : des bracelets très doux se mettent parfois sur mes deux chevilles, à tout moment, avec Marie ou au repos. Il y a alors des zones de mon corps qui semblent flotter et s’écarter les unes des autres. Les contacts de ces bracelets regroupaient tout cela.

Mais pour l’instant, j’ai pas vu de question.

Non, c’était juste un témoignage.

Question : il y a dix jours, tout est devenu d’un blanc éblouissant, et je me perçois dans mon corps de Lumière ; ma conscience est partout, en chaque chose. Je suis propulsé au contact de mon origine stellaire. Remonte la conscience du chagrin inscrit en moi, et la notion de faute qui n’acceptait pas, avec de la colère, en lien à l’enfermement Annunaki. Tout est quasi instantané et une énergie blanche et lumineuse descend, me traverse et semble descendre sur la Terre. Le sens de « c’est terminé, ça suffit » est une force difficile à expliquer et qui me traverse. Tout vole en éclats en moi et une nouvelle structure est en place. Depuis tout a changé. Pouvez-vous m’éclairer ?

Mais c’était la finalité de tout ce que nous avons expliqué depuis dix ans. Il est charmant, lui. C’est le processus qui est en cours, tout simplement. Qu’est-ce qu’il veut comme explication ? Une confirmation, c’est ça ? Tout ce qui est vécu, tout ce qu’il décrit, tout ce que vous vivez actuellement, n’est que la conclusion logique de ce qui se produit depuis 1984. Qu’est-ce que vous voulez de plus ? Parce qu’il décrit parfaitement le processus, il le vit, il voit les changements, et il veut savoir ce que c’est ? Je suis pas sûr d’avoir saisi alors, ou la question est mal formulée peut-être. Mais je comprends pas, il a besoin d’une confirmation, c’est ça ? Il décrit lui-même ce qu’il vit ; et ce à quoi ça correspond, c’est ce que nous vous avons seriné pendant des années. C’est la finalité, le retour du corps d’Êtreté, le changement radical de la conscience, même éphémère, qui est en cours, et la disparition de cette conscience éphémère.

Donc dire « ça suffit », c’est encore quelque chose qui vient de l’ancien, qui est pas le nouveau. D’ailleurs il dit bien, ce frère ou cette sœur, que depuis dix jours tout est transformé. Il dit « ça suffit ». Oui, ça suffit pour tout le monde, on est bien d’accord maintenant. Le cinéma a assez duré, non, vous croyez pas ? On va pas faire un vote, vous savez qu’ils peuvent trafiquer les votes. Donc je vais pas vous demander de voter, bien sûr, mais c’est quand même plutôt constant. Alors, autre question, parce que je peux rien dire de plus, il faut qu’il relise tout AD là, et tout ce que nous disons depuis quatre ans, cinq ans bientôt.

Question : je suis allé à la rencontre des dragons. Sur le chemin du retour, j’avais l’impression d’avoir une queue de dragon. Pouvez-vous m’éclairer ?

Éclairer quoi ?

… quel est le sens d’avoir une queue de dragon au retour de la visite des dragons ?

Bah une affinité particulière, ou alors t’as un dragon qui t’est rentré dans les fesses. En général, ils vous accompagnent plutôt du côté de l’épaule gauche, mais je sais pas, ça peut-être… t’as fait un échange, là-haut avec le dragon, d’un genre particulier, ou alors c’est quelque chose qui s’est réveillé en toi à cette occasion, mais je ne peux pas en dire plus. Tant que tu redescends pas avec une tête qui n’est plus la tienne mais la tête du draco, parce que là tu auras du mal à vivre tous les jours. Tant que c’est que la queue, c’est pas gênant.

Question : Marie a dit, le jour de la repentance: « Vous êtes chacun en ce moment à la place qui est la vôtre pour vivre à la perfection votre retour en la Lumière, votre retour en l’Éternité. »

Tout à fait.

… on me propose de partir travailler à l’étranger, d’ici peut-être deux mois.

Elle est de quel pays cette sœur ou ce frère, elle dit pas.

… non, ce n’est pas précisé.

D’accord.

… je ne serais plus à la place que j’occupe en ce moment…

Attendez. Quand nous vous disons, et quand Marie dit que vous êtes exactement à la bonne place, ça veut pas dire que vous allez rester au même endroit sans bouger jusqu’à la fin. Il est quand même profondément différent de vouloir changer quelque chose, ce qui est inutile, ou d’un changement qui arrive avec facilité et évidence, c’est toujours la Fluidité de l’Unité. Donc c’est à ce frère ou cette sœur de voir si c’est fluide. Peut-être qu’elle n’a pas à griller dans les conflits qui vont se dérouler en Europe. Vous voyez ?

Donc ne tranchez pas dans un sens ou dans l’autre, laissez faire la facilité, l’évidence. Sinon, si vous avez l’impression encore d’avoir à choisir entre l’un et l’autre, bah ça, ça dépend de la personne, ça dépend pas de la Lumière. La Lumière, elle est évidence, simplicité et facilité. Quand nous vous avons dit, et je l’ai dit aussi « vous êtes à la très bonne place », ça veut pas dire, de manière physique, que vous allez rester à la même place tout le temps. Là c’est un abus d’interprétation. Quand Marie vous dit que vous êtes à la bonne place, ça veut pas dire que rien de votre environnement doit bouger, au contraire. Vous avez vu les exemples des frères qui se sont fait casser des jambes ou d’autres maladies, parce que justement ils étaient persuadés que y avait rien à changer en eux. Vous voyez, nous sommes bien sûr responsables de ce que nous disons, mais pas de ce que vous projetez ou interprétez.

Faut pas prendre ça au sens littéral, sans ça reste assis jusqu’à la fin des temps ; puisque nous avons dit que vous étiez à la bonne place, vous pouvez le prendre au sens encore plus littéral. Bien au contraire, j’ai dit : c’est plus le moment de changer par vous-mêmes, mais si c’est la Lumière qui rectifie les choses, acceptez. Y a un changement, non pas de place de la conscience mais des conditions éphémères, qui est impulsé par la Lumière. Vous êtes quand même capables de faire la différence de savoir si c’est vous qui désirez un changement ou si le changement est en quelque sorte imposé, ou se produit avec grâce et élégance, je vais dire. Mais vous n’avez pas à cogiter pour ça, il suffit de regarder. D’ailleurs vous verrez par vous-mêmes que vous ne trouverez aucune issue dans vos cogitations, même si vous hésitez entre l’achat de deux pantalons. Je prends cet exemple comme ça, mais c’est pareil à tous les niveaux. Tant que vous avez l’impression d’avoir le choix, vous n’êtes pas libres.

C’est la Lumière qui choisit, donc si la Lumière décide que vous devez changer quelque chose, tout se produira sur votre chemin pour que cela se fasse. Ce n’est pas un choix de votre personne, c’est la Vie qui le fait, qui l’organise pour vous. Sans ça, vous êtes dans le contrôle, dans le désir et dans la volonté, et donc pas dans la Liberté. Vous voyez comment on peut prendre les mots, des fois, de façon un peu particulière quand même. En général, c’est toujours comme ça nous arrange, eh oui.

… pour vivre mon retour en la Lumière et en l’Éternité, mon lieu de vie a-t-il une réelle importance ?

Il y a un endroit important pour ta personne, pour ce que tu as à vivre, mais comme vous le savez, où que vous soyez sur cette terre, ce processus se produira de la même façon. Mais peut-être que pour ton éphémère, l’Intelligence de la Lumière a décidé que tu devais être justement dans un changement de place, et que pour l’instant tu n’es pas encore à la bonne place et qu’il est temps de t’y mettre, surtout si c’est deux mois, si tu as le temps, n’est-ce pas ?

Mais vous voyez, la différence entre les choix que vous pouvez poser dans votre tête, par rapport à une offre, et les choses qui se produisent et sur lesquelles vous n’avez, comme l’a dit notre frère tout à l’heure, aucun contrôle. Et je vous ai dit que le contrôle était lié à d’autres choses : la peur, et aussi la notion de choix qui intervient. La Lumière, elle ne vous laisse pas le choix maintenant. Hein, rappelez-vous : « Ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup demandé. », et c'est-à-dire, c’est quoi ce « beaucoup demandé » ? C’est juste d’être intègres, c'est-à-dire être libérés ou en tout cas être dans l’humilité et laisser être la Lumière dans votre vie. Ça nécessite pas d’efforts, nous vous l’avons toujours dit. Donc c’est à vous de voir, dans les changements que vous projetez, imaginez ou subissez, est-ce que les choses deviennent plus faciles ou pas, ensuite ?

Donc bien sûr que y a des gens qui changent de mari, de femme, de profession, même si nous avons dit que ce n’était pas le moment de vouloir changer, mais la Lumière, elle, elle peut vous faire changer très rapidement de quelque chose pour justement vous permettre d’être encore plus à la meilleure place pour vivre l’éphémère qui reste. Vous voyez ? C’est différent dans un cas comme dans l’autre. De toute façon, si vous voulez mettre en œuvre des changements qui ne sont pas en accord, si je peux dire, avec l’Intelligence de la Lumière, ils ne se produiront pas ou ils seront très compliqués. Par contre si vous résistez aux changements induits par l’afflux de Lumière, là vous allez casser, c’est ce que j’ai déjà dit.

Y a quatre cas de figure possibles, hein, et les deux autres c’est : y a aucune injonction au changement de la Lumière et vous, vous désirez changer – ça va mal se passer –, ou alors vous désirez changer et ça tombe bien parce que l’Intelligence de la Lumière va dans le même sens. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire, dans ce cas précis, que la personnalité est déjà soumise à l’Êtreté ou à l’Éternité. Et puis y a d’autres cas, aussi, c'est-à-dire que vous désirez aucun changement, la Lumière ne désire aucun changement, et vous vous trouvez encore tous les dimanches avec la belle-mère ; mais ça c’est comme ça, c’est à assumer. Vous voyez, c’est les quatre cas de figure. Et vous avez beau essayer d’éviter la belle-mère, et pourtant elle est toujours là. Vous connaissez tous ça, avec la belle-mère ou avec autre chose, hein.

Question : depuis quelques jours, mon cœur chauffe à plusieurs moments de la journée avec parfois une Joie encore floue qui s’installe. Parfois, sans raison, une émotion, une peur, ou une angoisse apparaît et s’estompe rapidement. Pouvez-vous développer là-dessus ?

Développer ? Mais c’est l’effet de la Théophanie. La Théophanie s’installe plus ou moins rapidement, avec des effets plus ou moins repérables, mais en tout cas la sensation au niveau du cœur, oui, est constante, et qu’elle s’accompagne avec la Joie, mais c’est le but. Parfois, ce frère ou cette sœur dit qu’il y a des peurs qui se manifestent. Oui, parce que c’est ce que je vous dis déjà… la première fois de ces entretiens où je vous ai expliqué qu’y avait l’Éternité, qui se voyait, qui se vivait, et ce qu’il reste d’éphémère, si vous n’êtes pas libérés, qui se voit aussi, et les deux s’éloignent. Donc si c’est pas encore complètement vu, tu vis quand même les Théophanies, la Paix, la Joie, la Liberté, et quand tu reviens, parce que la Théophanie n’est pas encore perpétuelle, sauf chez les Libérés Vivants, à ce moment-là tu éprouves, comme tu dis, la peur, etc. Voilà ce que je peux en dire.

Immerge-toi de plus en plus dans les Théophanies sans te préoccuper du reste. Tu te démontreras à toi-même que tu es installée dans ton éternité et pas dans les peurs, les résistances ou les manifestations de ta personne. Mais ce qui est très bien déjà, c’est que vous voyez la distance et la différence qui peut exister au moment où vous vivez la Théophanie, et quand vous revenez, comme vous dites, c’est-à-dire au sein du personnage. Vous voyez bien les différences, et la plupart des frères et des sœurs, à travers les questions, montrent ça, c’est-à-dire qu’il y a parfois une distance entre ce qui est vécu dans la Théophanie et cette distance ne peut que augmenter, parce que vous ne pouvez plus et vous ne pourrez plus vous saisir de votre personne et du personnage dans très peu de temps.

Donc quand vous revenez dans la personne et que vous constatez que c’est résistant, qu’est-ce que vous faites ? Vous allez vous servir encore de votre personne pour essayer de changer ça ? Non, vous retournez en Théophanie et c’est tout. Et vous revenez après, et vous voyez. C’est pas encore disparu ? Vous refaites une Théophanie, que vous programmez, ou vous attendez les Théophanies spontanées, mais de grâce ne nourrissez plus, sur le plan énergétique, les problématiques de votre personne. Y a suffisamment de Lumière, y a suffisamment, comme ça a été dit, de Joie dans les Théophanies, même si elle est pas complète, pour vérifier par vous-mêmes que ça a des effets d’éloignement de votre personne. C’est ce que j’ai tenté d’exprimer au début des entretiens, que je vous redis maintenant d’une autre façon.

C’est-à-dire qu’il y a une telle habitude de fonctionner depuis la personne que dans cette période où, en fait, l’Êtreté se disjoint, même si y a superposition et dissolution sur le plan des mécanismes de la conscience, depuis l’instauration des Théophanies spontanées telles qu’elles se produisent maintenant, si vous voulez, vous avez l’occasion de vous voir sur les deux facettes. Mais pourquoi est-ce que vous allez encore vous servir de cette personne qui s’éloigne et qui disparaît, puisque là où vous portez votre attention, où une douleur se manifeste, vous allez finalement nourrir l’éphémère plutôt que nourrir l’Êtreté que vous êtes ?

Les Théophanies ne sont pas destinées… bien sûr que ça donne un éclairage, du fait de cette distanciation entre l’Êtreté et l’éphémère, mais aussi, en même temps, une superposition et une dissolution. Donc en quoi croyez-vous le plus, et que vivez-vous le plus ? Le besoin de vous saisir des problèmes, ou la confiance en la Lumière ? Là aussi, vous vous démontrez à vous-mêmes si vous avez vécu votre sacrifice ou pas. Est-ce que vous croyez que par exemple Gemma Galgani ou Hildegarde de Bingen, ou encore plus proche de nous, sœur Yvonne-Aimée qui est l’Étoile KI-RI-STI, ne s’abandonnaient pas au Christ quand ils avaient un cancer ou une maladie très grave ? Non, ça change rien. Donc vous voyez, et c’est très bien que on parle de ça aujourd’hui à travers de très nombreuses questions, parce que les Théophanies, effectivement, sont en train de devenir plus perceptibles et de plus en plus vivantes, bien sûr, et ça contraste d’autant plus avec le reste du personnage, si y en a encore. Mais ne vous adressez pas à votre personnage pour tenter de résoudre ce qui vous gêne. Elle est où votre foi en la Lumière ?

Alors bien sûr, je l’ai dit, si vous avez une pathologie organique à traiter, traitez-là, n’attendez pas que la Lumière vous fasse disparaître totalement, ou en espérant, au sein de votre personne, que la Lumière va transmuter tous les bobos. La Lumière est guérissante et agissante, bien sûr, mais je vous signale que la finalité de l’Intelligence de la Lumière, aujourd’hui, c’est pas de réparer ce qui est en train de mourir, c’est de vous libérer justement de ce qui est en train de mourir. Donc si vous avez une maladie organique ou un problème physique, traitez-le en conséquence, mais sur les processus psychologiques, attention, ne vous servez pas de la Lumière pour vouloir guérir de quelque chose. C’est la Lumière qui vous guérit, si elle le décide, sans ça, ben vous vous occupez de votre corps, hein. Mais ne déviez pas, surtout depuis les Théophanies, ne déviez pas l’utilité de ces Théophanies, qui est de vous faire vivre la Joie ineffable, l’extase, l’intase, la béatitude comme disait Ma Ananda. C’est ça qui est la primauté, c’est pas de vouloir changer quelque chose en votre psyché.

Alors si la Lumière doit le faire, elle le fera, mais ce n’est pas sa finalité aujourd’hui. La finalité, c’est le cœur, ce que vous vivez là, c’est pas ce que regimbe votre personne, ou alors si c’est votre corps, je vous l’ai dit, occupez-vous-en. Mais si c’est votre mental qui essaye de faire interagir la Lumière ailleurs, elle le fera toute seule si cela doit être, mais si quelque chose vous gêne au niveau du corps ou de la santé, traitez-le, énergétiquement, chimiquement, ce que vous voulez, mais ne vous servez pas de l’énergie de la Théophanie pour guérir qui que ce soit, sans ça vous allez avoir des gros, gros retours de recentrage, hein. Vous verrez par vous-mêmes, faites-en l’expérience. C’est pas une mise en garde, c’est une évidence que vous constaterez vous-mêmes.

La Lumière n’est pas là aujourd’hui pour guérir, la Lumière n’est pas là pour illuminer la conscience ordinaire, ça je vous avais expliqué, c’était tournicoti-tournicota, c’était l’orgueil spirituel du Soi. Et c’est d’ailleurs pour ça que nous avons parlé, les uns et les autres, d’un avant et d’un après quand vous êtes libérés, parce que bien évidemment tout est différent quand vous êtes libérés, que ça ait été par l’Onde de Vie en 2012 ou que ce soit maintenant par la Théophanie, qui est une autre voie d’approche du processus de Libération. Et bien sûr, vous vous doutez bien que les Théophanies qui sont relayées par Marie et par l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, est directement reliée à leur action, bien sûr, ou plutôt qui est une focalisation de l’Amour de Nibiru, du jumeau stellaire du Soleil.

Autre question.

Question : lors d’une Théophanie spontanée avec notre maison, mon cœur s’est expansé et j’ai ressenti, au niveau du cœur, comme une sphère à double arceau, rose et blanche, chaque arceau tournant dans un sens contraire à l’autre dans un mouvement circulaire…

Oui, c’est la mise en mouvement du tétrakihexaèdre au moment… vous savez, vous avez une structure géométrique du cœur d’Êtreté qui est le tétrakihexaèdre, c’est la structure statique. Mais bien sûr cette chose tourne, et quand elle se met à tourner, donnant l’aspect qui est décrit, ça veut dire que le changement est imminent. Continue.

… j’ai ressenti l’impulsion de ce mouvement jusque dans le milieu du dos…

Oui, le tétrakihexaèdre, il est pas devant le cœur, il est à l’intérieur de la poitrine.

… et je me suis abandonnée à cela.

C’est exactement ce qui est à faire.

Question : une nuit, je me suis endormie sur mon livre. Quelque chose m’a transpercé le cœur et cela m’a réveillé. Sans le voir de mes yeux, une épée énorme pénétrait lentement ma poitrine. Je me suis abandonnée, ce n’était pas douloureux mais doux. Je me suis laissée bercer et je suis partie dans un sommeil profond, tout était noir. Je me suis réveillée dans un état de paix et de sérénité.

Oui, c’est le percement du cœur, soit par l’épée du Christ soit par l’épée de Mikaël, c’est exactement cela. Merci du témoignage et vous allez être très nombreux à le vivre. Alors bien sûr, les Théophanies, le plus souvent, c’est vibrations, chaleur, tous les symptômes que vous décrivez, mais en dehors des Théophanies, et effectivement vous avez de plus en plus de chances, si je peux dire, d’avoir à vivre, si ça n’a pas été fait, cette perforation de votre cœur. Cette perforation, elle peut se faire de l’avant vers l’arrière, mais aussi de l’arrière vers l’avant, c’est l’impulsion Métatronique, ou l’impulsion Christique comme il y a eu y a quelques années, qui passait pas par le Canal Marial mais par KI-RI-STI. Mais ça peut être aussi la transfixion liée à l’épée de Mikaël, devant.

C’est exactement, quand Mikaël vous a dit qu’il allait ensemencer les mers et labourer les terres, en vous dans votre corps c’est aussi, ça laboure votre corps et ça ensemence avec la nouvelle Vie, mais vous allez sentir quelque chose qui vous pénètre par le cœur, une épée. Et effectivement, ils sont sadiques, en général ça fait pas mal mais ça rentre centimètre par centimètre, et y a réellement quelque chose qui rentre, hein, c’est pas de l’énergie, là. C’est une information liée, comme ça a été expliqué, à Métatron, c’est-à-dire l’activation de la croix.

Question : je dormais et un chat m’a sauté au visage. J’ai bondi du lit, soulagée qu’il ne m’ait pas mordue. Depuis, je vis des contacts physiques avec des chats, dont un dont j’ai la garde temporaire. Dernièrement, un chat est venu dans ma chambre alors que je n’en ai pas. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors vous avez beaucoup de frères et de sœurs qui rencontrent des animaux, pas seulement dans la nature mais parmi les animaux domestiques. Vous savez que les chats sont des messagers, ils sont en résonance avec les félins, Arcturius ou Sirius le plus souvent, bien sûr, comme les chiens. Donc vous avez… et y a d’autres bien sûr, félidés si je peux dire, dans d’autres constellations, mais il se trouve que vous avez sur terre ce qu’on appelle les chats, et vous avez peut-être constaté parmi vous que vous avez des chats qui viennent vous rendre visite, de plus en plus. Vous avez des chats inconnus qui rentrent chez vous. C’est pas pour venir nécessairement manger mais parce qu’ils ont senti qu’en vous se réveillait votre Éternité, et il suffit que vous ayez une lignée qui soit en rapport avec les chats, même si votre lignée à vous, elle est delphinoïde par rapport à Sirius, y a aussi des chats et des chiens là-bas, vous le savez. Donc à ce moment-là, l’animal domestique ou sauvage qui sent votre vibration va venir vous saluer, et parfois même s’installer, parce qu’il a reconnu une atmosphère qui lui est propice à lui aussi.

Si ça se produit, ne refusez jamais. N’oubliez pas que les chats captent, comme vous dites, les mauvaises énergies, ils purifient les lieux. Là, ils viennent par résonance avec vous et ils viennent vous aider, que ce soit un chat vieillard ou un chat tout pouilleux, ou un chat tout petit, ou tout sale. Donc quand ces rencontres se produisent… vous avez aussi les oiseaux qui rentrent chez vous, qui viennent taper à la fenêtre, etc., etc. Tout ça, c’est des signes de l’action de la Lumière, ça veut pas nécessairement vous apporter un message mais il y a une reconnaissance. Par exemple si vous avez une lignée de l’Air qui est très puissante, ou une origine stellaire qui est en rapport avec les oiseaux, vous allez constater que c’est surtout les oiseaux qui vont venir vous voir. Alors le problème, c’est que si vous avez deux lignées qui sont en avant, c’est-à-dire les oiseaux et les chats, je vous laisse imaginer ce qui se produit chez vous. Mais c’est la vie, c’est la nature.

Question : j’ai fait deux rêves. Premier rêve : je fais la connaissance d’un homme, un artiste, le courant passe bien. Plus tard, il y a nécessité de me tuer et c’est cet homme qui est chargé de le faire. J’ai pensé que j’aurais pu construire quelque chose avec lui et c’est à ce moment que je dois mourir. Je l’accepte, je dis juste que je ne veux pas souffrir. Je ressens un grand amour émanant de lui, et un sentiment d’être complétée, entière. Je m’agenouille et lève la tête pour qu’il tranche la jugulaire gauche. Il agit rapidement, je ne sens rien. Je sens mon corps mourir mais ma conscience est toujours là. Je me relève et on reprend la conversation. Que pouvez-vous m’en dire ?

Oh, y a beaucoup d’éléments mais je vais résumer ça en trois phases parce que là, c’est très caractéristique. Dans l’ensemble de ta vie, il y a eu des problèmes affectifs pour trouver le compagnon. Souvent, cela s’est entraîné par cette interrogation, c’est-à-dire le désir de mourir, d’échapper à cette condition peut-être de manque affectif, ou de manque de relation, si je peux dire. Et là, comme par hasard, tu rencontres la bonne relation, c’est lui qui te tue, mais après qu’est-ce qui se passe ? T’es à nouveau vivante. C’est-à-dire que, il ne t’est pas annoncé nécessairement une rencontre, à travers ce rêve, il t’est annoncé que les souffrances que tu as vécues par rapport même, et je dirais indépendamment du compagnon qui était espéré, parfois y a dû y avoir dans ta vie des dépressions ou des interrogations sur le sens même de ta vie, à savoir qu’est-ce que tu faisais ici toute seule, par exemple, même si à d’autres moments ça disparaissait.

Le rêve signifie une transmutation à ce niveau-là, c’est-à-dire que tu t’aperçois, et tu vas t’apercevoir dans ta vie que il est pas question de mourir, il est question de changement de plan de conscience, qui est tout sauf la mort. D’ailleurs, dans ton rêve, tu meurs pas, tu te relèves après que ton corps physique soit mort, et tu continues comme si de rien n’était. C’est-à-dire que tu es prête à passer en ton Éternité, quels que soient les remords qui étaient liés peut-être au fait… certainement, au fait de pas avoir pu vivre une relation satisfaisante dans la durée, peut-être. D’accord ? Et là, tu comprends que ça n’a plus d’importance, parce que tu épouses ton Masculin Sacré, qui met fin au masculin perturbé qui empêchait peut-être ce masculin de se présenter à toi de l’extérieur. C’est très clair. Bon, y a plein d’autres symboles, le fait que ce soit la jugulaire gauche aussi, mais on va pas rentrer dans ce genre de détail, le plus important c’est ce que je viens de te dire.

… deuxième rêve. Au travail, une collègue s’installe face à moi. Elle tourne la tête dans tous les sens et parle un langage incompréhensible. Je pense qu’il faut appeler les secours mais je m’arrête, hypnotisée par cette voix. Tout devient noir. La voix est métallique, la langue n’est pas d’ici. Ça me dérange et je me réveille. J’ouvre les yeux, je vois une forme géométrique comme imprimée sur mes yeux, un cercle avec quelque chose ou quelqu’un à l’intérieur. Je dis dans ma tête « je te vois », et ça disparaît. L’impression laissée par ce rêve, et cette image au réveil, est inconfortable, comme si quelque chose avait voulu entrer en contact avec ma conscience. J’ai pensé à un démon mais la journée qui a suivi, j’étais plus en paix. Quelque chose qui avait une place importante dans ma conscience n’était plus là. Qu’en pensez-vous ?

Eh, je pense la même chose que toi. Je précise que là y a quand même… eh, pourquoi vouloir imaginer ou penser, ou supposer, que c’est des démons ou des forces adverses ? Rien dans ce que tu dis ne permet d’évoquer ou de suggérer une présence contraire à la Lumière, ni par la forme géométrique devant les yeux, ni par cette entité qui était dans cette sphère, apparemment. C’est un contact, bien sûr, mais pourquoi vouloir le qualifier de cette façon ? C’est simplement, là aussi, la peur de la négativité. Et rappelez-vous que si y a peur de la négativité, ça veut dire aujourd’hui que vous êtes encore inscrits dans la dualité et soumis à la dualité bien/mal. C’est pas une critique ni un jugement, mais c’est pour spécifier l’emplacement de la conscience.

Le Libéré Vivant il peut être affecté par les contrariétés de la société, ça dure jamais, il peut être affecté par son mental, mais il est vu, il peut être affecté par des Présences, mais même si il les voit, même si c’est des entités contraire à la Lumière, elles n’ont aucune incidence. Elles ne font que passer parce qu’en général elles peuvent pas arrêter, et avec les Théophanies, maintenant, encore moins. Donc j’ai pas très bien compris pourquoi cette sœur parle… elle a pensé dans le rêve que c’était une attaque ou quelque chose de négatif mais y a aucun élément qui permet de l’affirmer.

Autre question.

Question : c’est un rêve. J’avais perdu ma fille de six ans dans une ville. Je courais pour la retrouver. Je n’avais que très peu d’argent sur moi et voulais faire de la monnaie pour prendre un moyen de transport. Un jeune homme voulait m’aider et est allé faire de la monnaie. Il est revenu avec des dirhams, monnaie marocaine que je ne pouvais pas utiliser, cela a accru mon désespoir…

Excuse-moi, la monnaie marocaine, ça s’appelle le dirham ?

… oui.

Ah bon.

… j’ai continué à chercher ma fille, je ne l’ai jamais retrouvée. Le désespoir était si intense que je me suis réveillée. L’émotion a duré toute la matinée. Quel est le sens de ce rêve ?

Ça veut dire que tu ne pourras jamais retrouver ton enfant intérieur en payant, ni par quelqu’un d’autre. L’enfant intérieur, la petite fille, là, elle est en toi. Elle est perdue, c’est ce que tu crois, mais il a toujours été là. Donc c’est un appel de ton enfant intérieur en sachant, et d’ailleurs tu peux pas payer parce que c’est pas la bonne monnaie, mais c’est pas une question d’argent ou d’aide extérieure, c’est à toi de tourner ton regard à l’intérieur pour découvrir les vertus de la naissance ou de la reconnaissance de l’enfant intérieur. Bien évidemment, tu le cherches à l’extérieur puisque dans le rêve, il va pas te montrer un enfant dans ta poitrine, mais ce rêve veut dire cela, c’est une invitation à regarder au bon endroit, c’est-à-dire à l’intérieur de toi, où rien ne manque je te le rappelle. Voilà ce que veut dire ce rêve.

Question : c’est un rêve : j’ai rêvé que je flottais dans les airs au-dessus de la terre. Je tenais dans chaque main une altère et j’avais l’impression de ne pas pouvoir les lâcher. Mais je n’avais pas envie d’être entraînée par leur poids. La solution s’est présentée sous forme d’une petite plateforme qui se trouvait là, et j’ai posé mes avant-bras dessus, le reste du corps flottant dans le vide. Un oiseau est venu se frotter à moi, et je l’ai remercié. Près de lui, un oiseau blanc de grande envergure portait son petit sur le dos.

Là, j’ai pas trop d’explications. Il me semble qu’il y a divers niveaux de réalité qui se sont mélangés, et donc c’est très difficile, là, de donner des éléments de réponse par rapport à ce qui est dit. Ça pourrait être tellement de choses que là, malheureusement non, je peux pas répondre parce que je suis pas sûr que la réponse sera la bonne. Et d’un autre côté, comme il y en a trop, je vais pas les passer en revue, bien sûr. Là je suis désolé mais je n’ai pas d’explication sûre à donner, ni même symbolique, parce que je risquerais de me tromper et donc, comme je veux pas induire, dans l’interprétation, en erreur ce frère ou cette sœur, je m’abstiendrai.

Ce que je peux dire simplement, c’est que quand je dis que y a plusieurs choses qui se mélangent, y a une espèce d’intrication d’éléments qui viennent de l’éphémère avec des éléments qui viennent du spirituel, de l’Éternité, des projections par rapport à ce spirituel et même des interprétations de vécu par rapport au spirituel, donc j’en resterai à cela, c’est-à-dire que dans ce rêve, les deux éléments, l’Éternel et l’éphémère, la conscience ordinaire, si vous préférez, et la Libération, l’Êtreté, enfin tout ce dont nous parlons et que vous vivez, sont un peu trop mixés, si je peux dire. Donc je n’y vois pas clair. Alors on passe à la suivante, je suis désolé.

Il n’y a plus de questions écrites.

Et y a des questions dans les têtes ou des questions orales, toujours.

Question : vous avez parlé des manifestations physiques à droite et au milieu du corps. Que signifie une douleur très forte au niveau du bras gauche lors de l’intervention de Marie ?

C’est tout le bras gauche, c’est une région précise ?

… tout le bras.

C’est la disparition du corps. Vous allez constater, si c’est pas déjà le cas (y en a un qui a posé une question là-dessus), même durant les Théophanies vous allez sentir, soit vous êtes absorbés totalement dans le cœur – c’est le cas pour la plupart d’entre vous –, soit y a quelque chose qui se manifeste, et là, c’est pas une douleur de Porte. Par exemple, pendant les Théophanies, vous pouvez très bien ressentir une pression, une douleur sur AL, Unité ou sur ER, ou KI-RI-STI, et pas seulement sur le chakra du cœur. Par contre, là, c’est périphérique. Donc le bras gauche qui se manifeste durant une intervention de Marie signifie nécessairement que la Lumière attire ton attention sur ce bras gauche.

Alors est-ce que c’est symbolique ou est-ce que c’est organique, là je n’ai aucun moyen de le savoir, mais ça attire ton attention sur tout ce qui est lié au bras gauche, que ce soit une anomalie organique ou physiologique, ou que ce soit directement au niveau du comportement, je veux dire. Or la main gauche, c’est la main du cœur, le bras gauche, c’est le côté aussi du cœur. Alors bien sûr, le bras gauche est rattaché à beaucoup de fonctions, mais si c’est tout le bras gauche, souvent ça renvoie, je dirais, au conflit de partenaire s’il y a un partenaire. Là, y a que toi qui peux avoir la réponse.

Donc c’est soit simplement une résistance physique ou un éclairage de la Lumière au niveau physique, soit c’est lié à la symbolique du bras gauche, quand c’est tout le bras gauche, et à ce moment-là, ça renvoie aux chakras qui y sont liés. Alors vous avez un chakra qui est sous l’aisselle, vous avez un petit chakra qui est là où passe le Canal Marial, dans les creux sus-claviculaires, enfin en avant, et vous avez surtout le chakra de l’Esprit, c’est-à-dire la porte Unité, à gauche, n’est-ce pas ?

Donc si ça se manifeste, ça renvoie au partenaire, à la relation à deux, mais la relation à deux, c’est aussi en ce moment, pas seulement le partenaire. La relation à deux, sauf si vous êtes libérés vivants, vous la vivez, comme vous l’exprimez à merveille, vous vivez les Théophanies, ça c’est vous en éternité, vous vivez des manifestations physiques, ça c’est vous dans la personne. Et c’est une relation entre la personne et l’Éternité qui vous est soit montrée ainsi, sur les éléments de résistance. Alors la gauche, le bras gauche, mais il faudrait qu’y ait aussi d’autres zones du côté gauche, ça évoque, comme j’ai dit, tout ce qui est lié à cette notion-là, mais aussi c’est la polarité féminine, le côté gauche.

Donc c’est pas seulement ce que j’ai dit, c’est aussi ton féminin en toi qui est éclairé ainsi. Donc bien sûr, durant les Théophanies ou après, y a justement la constatation. Ça fait plusieurs questions ou rêves qui apparaissent aujourd’hui justement par rapport à cela. C’est justement le fait de vous voir en Théophanie et de vous voir dans la personne qui vous donne à apprécier si vous êtes dans la vérité ou pas.

Autre question.

Question : le fait d’avoir senti, depuis les Théophanies, la vessie se bloquer pendant quelques heures puis repartir, est-ce dû à l’installation de l’énergie dans le sacrum ?

Oui tout à fait et la reconstitution de l’octaèdre ici, il prend de la place et effectivement ça peut donner des symptômes au niveau de la vessie, des besoins pressants, ça peut donner des douleurs, bien sûr, sur les Portes Profondeur ou Précision, ou directement sur le sacrum, mais c’est la même zone, la vessie est dans la même région, n’est-ce pas ? Et là, effectivement, ça peut entraîner des gênes fonctionnelles sur les éliminations, d’ailleurs de selles et d’urine, pas uniquement sur les urines parfois, ça peut donner des douleurs de dos, des blocages du dos, des déséquilibres du bassin selon que vous êtes équilibrés ou pas, bien sûr.

Donc tout à fait. Rappelez-vous, je le disais dans une réponse précédente, la Théophanie s’installe dans le cœur, mais y a une jonction qui se fait avec le sacrum et avec la Couronne de la tête, ce qui explique que les sensations que tu décris, oui, sont liées bien sûr à la constitution de cette colonne de Lumière, de ce pilier de Lumière, le Canal de l’Éther à l’arrière qui relie les trois étages. L’étage sacré du corps, l’étage cardiaque de l’âme, et l’étage de la tête, l’Esprit.

Autre question.

Question : c’est un rêve. Une multitude d’enfants arrivent dans ma maison, ils jouent sur des ballons sauteurs. Je les invite à aller jouer dehors, puis les parents viennent les chercher. Avec mon compagnon, nous nous installons pour faire un spectacle, et nous avons des T-shirts avec des têtes d’enfants, des yeux d’enfants et des sourires d’enfants…

Des T-shirts avec ?

… avec des têtes d’enfants.

Y a des enfants de partout quoi.

… et nous faisons un spectacle avec une voix d’enfant et la joie de l’enfant.

Oui, ce rêve t’invite à laisser s’exprimer beaucoup plus l’enfant intérieur, et à te présenter, puisque je te rappelle que tu portes un T-shirt avec des enfants, à laisser la spontanéité de la Voie de l’Enfance s’exprimer au travers de toi plutôt que ta personne. La Voie de l’Enfance, c’est la spontanéité. Ce rêve te traduit aussi que tu as besoin de cette innocence et de cette spontanéité dans ta vie ; c’est certainement ce qu’il te manque. Et d’ailleurs tu décris toi-même que les enfants sont un peu trop nombreux dans la maison, et d’ailleurs effectivement, avec des ballons sauteurs, ça risque de faire des dégâts.

Mais je te signale que la maison, c’est aussi ton corps, c’est aussi ton être, et que bien que tu acceptes ces enfants et que tu fasses un spectacle, dans un premier temps y a un premier réflexe de leur dire de jouer ailleurs alors qu’eux, ils veulent jouer chez toi. Ça veut dire que ton enfant intérieur frappe à la porte pour que tu l’écoutes beaucoup plus au travers de la Voie de l’Enfance et de la spontanéité. C’est-à-dire d’être un peu moins réfléchie et un peu moins en train de peser le pour et le contre dans ta vie. Redeviens spontanée.

Autre question.

Question : depuis votre analyse de mon rêve, je ressens des vagues de chaleur sur la cuisse droite. Cela a-t-il un lien ?

Les vagues de chaleur sont localisées uniquement sur la cuisse, c’est pas quelque chose qui remonte du pied ?

… non.

C’est l’éclairage que j’ai donné qui traduit que le contrôle est en train de chauffer. Et je vous rappelle que le côté droit, c’était le côté masculin, actif, qui est vraiment l’apanage – en général, parce qu’il y a des femmes très contrôlantes aussi, vous le savez, hein, faut pas leur dire – mais en ce qui te concerne, le rêve que je t’ai expliqué, ou ce que tu m’as dit tout à l’heure, a fait résonner la cuisse droite. C’était l’endroit où se trouvait, dans le schéma corporel, l’excès de contrôle. Le rêve, c’était quel rêve d’ailleurs, toi ?

… c’était le rêve concernant le contact avec la lignée, et le schéma de Lumière qui me traversait pour dire que c’était terminé.

Tout à fait.

… dans la mesure où j’ai une origine stellaire et une lignée reptiliennes, c’était un rêve important…

Tout à fait, tout à fait, et durant les Théophanies ou dans les rêves, ou à travers les explications, ou ici, ça peut être lié à mon explication et la prise de conscience que tu as faite qui libère à ce niveau-là. Il vaut mieux libérer par une petite chaleur sur la cuisse que d’aller casser la cuisse hein, enfin l’os. C’est plus rapide comme ça. Mais ça peut être directement relié, d’autant plus que tu me parles du côté droit, n’est-ce pas ?

… oui.

Tu m’aurais dit la cuisse gauche, ça aurait été autre chose.

D’autres questions.

Question : quel est le sens de ressentir souvent, cette semaine, comme une épée qui vient taper au-dessus de l’épaule gauche ?

Qui c’est qui manie l’épée et qui vient trancher ?

… Mikaël.

Oui, non Mikaël lui il tranche mais il rentre surtout dans le cœur, comme le Christ, mais celui qui est spécifiquement chargé de trancher, dorénavant, c’est le Christ. Peu importe, c’est les trancheurs qui sont là, voilà. Donc l’épaule gauche, c’est plutôt gentil parce que c’est en rapport avec les Présences de Lumière, ou le Canal Marial. Donc quelqu’un frappe à la porte. D’ailleurs vous constatez, et y a déjà eu… nous pensions pas que ça allait être si immédiat, par rapport au début des Théophanies spontanées ou programmées, que vous ayez ces manifestations qui arrivent à différents endroits de votre schéma corporel. Ils traduisent bien sûr toujours quelque chose, mais qui est l’action de la Lumière qui éclaire.

Donc ne parlez pas de démons, de choses comme ça, observez ce qui se déroule, remettez-vous dans la Théophanie, faites-vous une Théophanie à vous-mêmes si vous voulez, mais ne sortez pas vos rituels de dégagement, de protection, ou les rituels mentaux d’interrogation « est-ce que c’est la Lumière, est-ce que c’est l’ombre ? », sans ça vous êtes foutus dans l’instant, hein. Ça illustre aussi ce que je vous disais par rapport à l’emplacement de la conscience éphémère ou Éternelle. La Lumière vous teste, si je peux dire, non pas de manière vicieuse, la Lumière est là, la Théophanie, et vous voyez après, si y a quelque chose qui se manifeste, ça peut être effectivement signifiant, mais surtout laissez œuvrer la Lumière. Est-ce que vous êtes tranquilles ? Est-ce que vous êtes sortis de la personne et que vous êtes dans l’observateur pour laisser cette Théophanie et ensuite faire ce qu’elle à faire ? Depuis votre compréhension et votre logique, même si je vous donne le sens, ce n’est pas à vous d’agir.

Alors, autre rêve ou témoignage, ou question.

Question : ma difficulté est que parfois la personne est si forte, elle veut prendre le contrôle, se saisir de tout, et c’est envahissant. Je sais plus quoi faire par rapport à cela…

Tu as la réponse toi-même, c’est pas à toi de faire.

C’est pas à toi. Tant que tu feras… surtout après les Théophanies, hein, surtout après les Théophanies. Dans votre vie ordinaire, vous vous débrouillez, mais quand vous êtes en Théophanie, si vous vous emparez et que vous voulez agir sur ce qui se manifeste, vous êtes cuits.

… ça ne se passe pas pendant les Théophanies.

J’ai bien compris, au détour des Théophanies, j’ai dit. Pendant ou après, peu importe. C’est fait pour vous montrer la différence, quand vous êtes dans la béatitude et quand vous êtes dans la personne. Y a pas de meilleure façon, maintenant, d’éclairer ce qu’il peut rester à éclairer. Mais si vous vous emparez… comme tu dis, j’ai entendu « la personne est trop forte », ça veut dire quoi ? Ça veut dire que tu es trop installé dans le contrôle, dans la volonté, dans le pouvoir, et que nécessairement ça correspond à tout ce qui est lié aux deux chakras du bas. Donc c’est un défaut de placement dans le cœur, et qui pourtant se produit quand tu es en Théophanie. Mais y a pas encore de divorce complet, ou de dissolution complète, si tu préfères, de l’éphémère, et c’est ça qui est montré et qui sera montré avec de plus en plus d’acuité. Tant que vous n’avez pas compris que c’est la Lumière qui gère tout, c’est l’ego qui gère, et l’ego spirituel en plus.

… je dois donc laisser faire et laisser couler les choses ?

Mais c’est ce que nous nous tuons à vous dire depuis tellement de temps. J’ai bien dit, pour le corps, occupez-vous du corps, mais quand ça concerne la psychologie ou la perception énergétique ou vibrale, de quoi vas-tu te mêler ?

… quand je dis laisser faire, c’est que quand la personne vient sur le devant, que le mental m’assène d’idées et de pensées…

Ben oui, tu écoutes quoi, ton cœur ou ta personne ? Puisque déjà, vu que tu vois ça, ça veut dire que t’es l’observateur.

… oui je le vois, clairement.

Voilà, alors traverse-le. Mais ça veut dire aussi qu’y a un déséquilibre énergétique, pas Vibral hein, ni conscience, énergétique entre le deuxième chakra et le chakra du cœur. Y a un excès de forces de prédation dans le deuxième chakra, malgré que le cœur soit là, et donc y a un combat entre le deuxième et le quatrième chakra.

… et y a…

Y a rien à faire. Je sais pas comment il faut le répéter. Ça, c’est le besoin de la personnalité, encore une fois, surtout quand y a des petites origines liées chez les reptiles, le besoin de se saisir de tout et de tout contrôler.

… oui, c’est vrai.

Voilà. Alors en plus il suffit qu’il y ait eu des blessures affectives dans l’éducation, dans l’enfance, qui touchent ces sphères-là. Je te rappelle que le deuxième chakra, c’est lié à l’énergie du papa, hein, et que le premier chakra, c’est les énergies dites transgénérationnelles, familiales, y a l’éducation, y a tout là-dedans, mais par contre le cœur doit être prééminent. Or comment veux-tu que le cœur soit prééminent si toi-même tu t’occupes de ce qui se passe en dessous ? Si c’est corporel et que t’avais, je sais pas, une pathologie organique, oui, occupe-t’en, mais sur le plan énergétique de la conscience et de la psychologie, ne t’en occupe pas. Si c’est descendu dans le corps et que t’as une maladie corporelle, traite-la, fais-la traiter. Et le plus paradoxal, c’est qu’il me dit qu’il voit très bien tout ça. Alors quel est le mécanisme qui fait que voyant l’éphémère avec cette problématique, vivant l’Éternité, que tu acceptes que l’observateur aille se diriger vers la personne pour s’en saisir ?

… je ne sais pas.

Ben c’est l’orgueil, tout simplement, et le déséquilibre initial énergétique entre le deuxième et le quatrième chakra.

Question : pendant une partie de l’intervention de Ma Ananda Moyi, j’étais dans la personne et je voyais qu’il y avait un combat intérieur, une culpabilité… Au moment de la Théophanie, je me suis mis dans le cœur et j’ai vu la bascule qui s’est faite à ce moment-là.

Oui, c’est ce que j’ai dit, l’éclairage que vous avez, c’est de voir justement ces moments de bascule, c’est très important. Alors quand y aura l’Appel de Marie, ça a plus aucune espèce d’importance mais en ce moment, profitez des heures et des jours que vous avez pour voir ça, le voir et accepter que c’est le cœur qui dirige tout et pas votre petite personnalité souffreteuse, quel que soit le problème. Les Théophanies, quand même, réalisent en vous une étape alchimique majeure. Vous avez la chance de pouvoir être l’observateur, pour la plupart, vous voyez de plus en plus clairement quand vous êtes dans le cœur, en plus vous sentez, ou quand vous êtes dans la personne. Une fois que c’est vu, pourquoi tu te réorientes sur la personne ? Maintiens le cœur.

… parfois je n’y arrive pas.

Mais bien sûr tu peux pas y arriver en tant que personne, je vais pas ressortir les gros mots comme « banane », quand même.

Question : que signifie de voir une pyramide noire au niveau du premier chakra, du cœur et dans la tête ?

La jonction au sein de l’Absolu se fait depuis le cœur, dans le sacrum et dans la tête, c’est une des ultimes formes visibles qui se situe, je dirais, même après l’Infinie Présence ou l’Ultime Présence. C’est la dernière forme visible.

Y a pas de démons là-dedans ni de trucs opposés, hein. Je te rappelle que l’Absolu, c’est pas la Lumière, c’est pas l’ombre non plus, c’est le noir. Y a rien de discernable, et comme en ce moment vous vivez le chevauchement, je l’ai dit, de l’éphémère et l’Éternel, mais aussi la prise de distance l’un par rapport à l’autre, qui permet de dissoudre. Y a deux mouvements qui sont vraiment conjoints, hein, c’est difficile à se représenter mais c’est tout à fait ça. C’est à la fois la disjonction de ce qui est éphémère avec ce qui est éternel, qui vous donne à voir, donc en vous plaçant dans l’observateur, ça c’est essentiel. Ensuite, qu’est-ce qui a été dit ? C’est que les Théophanies visent à rétablir une fusion totale des trois Couronnes, ou des trois Foyers plutôt, ça avait été dit hein, c’est-à-dire le cœur, Couronne radiante du cœur, Couronne radiante de la tête et sacrum.

Et bien sûr, si vous êtes habitués à voir des choses, la seule chose que vous pouvez voir, soit vous êtes baignés dans la Lumière Blanche, là c’est l’Infinie Présence, soit vous commencez à ne plus rien voir, ou alors une forme noire, et en particulier l’assemblage des quatre triangles qui font la pyramide, en noir, c’est-à-dire que là vous pénétrez directement dans ce qui a été nommé le Verbe créateur et l’Intelligence créatrice, qui est avant, si je peux dire, l’émanation qui est nommée dans la Kabbale, Binah, c’est-à-dire le Féminin Sacré. Là, vous êtes dans Kether, la couronne, l’éclairage, la Lumière Blanche et dans ce qui est au-delà de la Lumière, c’est-à-dire l’Aïn Soph Aur, c’est-à-dire ce qui est au-delà de la Lumière, c’est-à-dire le Parabrahman ou l’Absolu.

Il est pas seulement dans le cœur, il est ce que vous êtes, et comme y a une structure corporelle qui est le corps physique, qui est là, vous le voyez sous forme de noir, et parfois soit d’un cube noir qui est le symbole de Binah, soit d’une pyramide qui est lié à un des ultimes symboles de l’Aïn Soph Aur, où il peut pas y avoir de représentation mais qui a été représenté à juste raison dans certains écrits par la pyramide noire, qui est l’origine de la Lumière avant qu’apparaisse le tube Métatronique.

Qu’est-ce que c’est que la pyramide ? C’est les Hayot Ha Kodesh. Quand elle est noire, c’est les civilisations des Triangles qui s’assemblent par les quatre vertus élémentaires, et ça donne une pyramide noire qui est préalable à tout acte créatif. Et quand Binah rentre en action pour précipiter, depuis le monde des archétypes dans le plan de la manifestation, alors là vous allez retrouver les visions qu’a eues Ézéquiel, des roues dans les roues, parce qu’y a toute une dynamique de symboles, de formes et de couleurs qui peuvent être la traduction de ce processus que vous vivez en ce moment.

Autre question.

Question : ce matin, il nous a été proposé de faire une Théophanie entre nous, présents ici. Le Feu du cœur était là, mais malgré tout, mon mental restait très éveillé.

Ben oui, c’est exactement ce que je vous dis depuis pas mal de temps, là, aujourd’hui. C’est… vous avez les deux qui sont à la fois présents et en même temps qui sont vus en train de s’éloigner, c’est pour ça que les Théophanies sont importantes. Ça vous donne la certitude du cœur, ça éclaire de plus en plus, et cet éclairage vous donne à voir ce qu’il reste à voir, plutôt que de casser la jambe droite ou le pied droit ou encore autre chose ; c’est quand même plus simple.

Et rappelez-vous que quand vous voyez même votre mental, c’est pas la peine d’aller lui dire de se taire, ça prouve que c’est vous-mêmes qui essayez d’agir par vous-mêmes sur votre éphémère. Simplement, observez votre cœur et laissez se faire ce qui se fait. Résistez à la tentation de vous emparer, de vous saisir de ce qui est là, même durant les Théophanies, laissez tout traverser. D’ailleurs bientôt vous pourrez pas faire autrement hein, faudra dire au revoir à votre mental et dire au revoir à ses mémoires, ou ses attitudes.

Eh, tu me préviendras quelques minutes avant la fin de mon intervention pour qu’on ait le temps de faire une Théophanie finale, hein, quand même.

Question : ce matin, pendant la Théophanie, des choses spontanées se sont imposées, par exemple l’empereur de Chine, et à ce moment-là j’étais comme en stase, ne pouvant plus bouger. La Lumière m’a pénétrée mais ce n’était pas une Lumière blanche et j’avais la perception de quelque chose qui pénétrait dans le cerveau, puis progressivement dans tout le corps. Je me suis abandonnée à ce processus qui a duré un long moment. Pouvez-vous m’éclairer sur ce vécu ?

Oui, c’est la Lumière qui éclaire totalement, comme je l’ai dit, d’abord le cœur, ensuite le sacrum, en général, et après la tête. Et ça s’accompagne effectivement par une forme d’engourdissement où vous avez l’impression de plus pouvoir bouger. C’est les prémices de la stase, c’est-à-dire que vous passez en éternité, c’est exactement ça.

Question : ce matin, j’avais pris une gélule du champignon Ganoderma Lucidum en infusion …

C’est quoi ce truc-là encore ?

… c’est un champignon qui a la particularité de faire une symbiose à l’intérieur du corps, des cellules.

Et ça s’appelle comment ?

… le Ganoderma Lucidum.

Lucidum, c’est du latin, ça veut dire lucide, ça concerne la conscience. Oui donc et alors ?

… je l’ai pris en infusion et après ce vécu, j’avais le goût de ce champignon qui prenait toute la place à l’intérieur de moi.

Oui, et alors si on vous a dit que c’était une symbiose, les champignons vous savez que ce sont soit des parasites, soit des saprophytes, soit ils établissent un état symbiotique, donc… et ça a été pris comment ce truc-là ?

… en infusion.

Ah en infusion, donc c’était pas le champignon lui-même.

… non, c’était un extrait concentré de ce champignon.

Un extrait concentré pris en infusion ? Qui c’est qui a inventé un truc pareil ?

… c’était un extrait de ce champignon.

Ah d’accord, c’est pas fait pour faire des infusions.

… non, j’ai voulu faire l’expérience de le prendre en infusion…

Eh oui, c’est chaud, si vous l’absorbez chaud avec de l’eau, ça va diffuser dans la conscience directement, parce qu’y a l’eau, c’est pas pareil que de la poudre, que ce soit de l’extrait ou je sais pas quoi. Et là, avec l’eau… vous aviez à l’époque, y a très longtemps, les tisanes de cristaux, et là tu réalises une action avec l’Esprit du champignon, donc c’est beaucoup plus puissant bien sûr, et il peut y avoir une relation par rapport à ce que t’as décrit après, et vécu après.

Nous n’avons plus de questions.

Ça veut dire que c’est l’heure ?

...Oui.

Alors, vous avez gagné une Théophanie. Alors je vais faire appel aussi à ma position au sein des Anciens, en tant que Commandeur surtout, et donc ça va être une Théophanie différente. Ah bien sûr, toujours les mêmes actions au niveau du cœur et au niveau de la conscience, hein, mais ça sera la Théophanie du Commandeur.

… Silence…

Voilà, chers amis, et je vous transmets aussi toutes mes bénédictions, et peut-être que j’aurai l’occasion de vous revoir dans votre plan, on sait jamais. Je vous transmets, comme je l’ai dit aussi, tout mon Amour, et je vous dis de toute façon à bientôt, et merci pour toutes ces questions qui serviront tous les frères et les sœurs. À bientôt.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 500

MessagePosté le: Dim 4 Juin - 08:01 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Mai 2017



URIEL



Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement. Bien-aimés enfants de l'Unique, me voici à nouveau avec vous au sein de la Théophanie et de mon Blanc afin de vous entraîner là où vous êtes de toute Éternité. Au travers de mes mots et au travers de la vibration, nous allons ensemble accueillir la Vérité et chanter le chant du Silence, en votre temple et en votre demeure, là où je demeure et là où demeure l'ensemble des mondes. Vous êtes le monde en étant la Voie, la Vérité et la Vie, et c'est à cela que je m'adresse, en votre temple, en votre demeure.

Ainsi, l'Éternité se lève et déploie sa blancheur en votre Présence, en votre humilité. Ainsi, ensemble, unis par le cœur et libérés par le cœur, tous ensemble ici sur cette terre, nous chantons le chant de la délivrance, celui de l'ultime basculement et retournement, vous amenant à conscientiser et à installer votre Éternité ici même, là où vous êtes en ce monde. Alors aimé de l'Un, aimé de l'Unique, se réveille en toi le Serment et la Promesse, te donnant à voir et à vivre ce que tu as toujours été, et non plus ce que tu as cru être au sein de ce monde.

Bien-aimé enfant de l'Unique, je t'invite à te rejoindre là où je me tiens, afin de découvrir la beauté de ton Éternité. Non plus seulement en quelque occasion, non plus seulement au moment où les voiles se soulèvent, mais en l'état où plus aucun voile ne peut venir altérer ta blancheur et ta beauté.

Écoute, écoute ce que te dit ton cœur, écoute ce que je te dis, écoute ce qui se vibre en ton être intérieur, là où l'Éternité est présente, là où l'Éternité n'a jamais pu disparaître ni même s'effacer devant ta gloire et devant ce que tu es. Alors aimé de l'Un, entends, entends et écoute le chant de la délivrance qui se déroule en ton être, en ce moment même.

Viens avec moi là où ensemble, dans la ronde de l'Amour, seule la Liberté est le chant qui peut s'exprimer. Regarde, regarde et perçois l'intensité de ta Vérité, l'intensité à nulle autre pareille de l'Amour Éternel, celui qui ne souffre ni restrictions, ni limites, ni disparition.

Aimé de l'Un, élève-toi en ton cœur, là où le Silence règne, là où la beauté est sans partage, là où l'Amour et la Lumière se conjuguent en toute forme, en toute manifestation, comme en toute essence. Là où chantent le Chœur des Anges et le Verbe de l'Esprit, qui te donnent à vivre le Feu de la consumation, celui des illusions, celui des souffrances, et celui de ce qui ne fait que passer.

Alors aimé de l'Un, entends, entends la Vérité, entends la Vie qui chante en le silence de ton cœur. Laisse-toi approcher, laisse-toi dévoiler, sans crainte et sans regret, car ici se trouve la seule Vérité qui met fin à toute soif, qui met fin à toute quête. Je t'invite à être ce que tu as été, ce que tu es et ce que tu seras, au-delà de ce monde, au-delà de ses enfermements et au-delà de toute ombre.

Aimé de l'Un, reçois la bénédiction de l'Esprit, la bénédiction de l'Esprit Saint, la radiation de l'Ultraviolet et le Serment et la Promesse de la Source qui se dévoile en ce temps, en tout temps de ton éphémère.

Accueille et recueille le cadeau de la vie, le cadeau de l'Éternité, le cadeau qui t'est dû, et entends ce que je te dis. Entends ce que dit ton Esprit, n'écoute pas les fariboles de ce qui ne fait que passer et qui n'a aucune substance au cœur de ton Éternité, et qui ne représente, quelles qu'en soient les joies de ce monde, l'illusion qui est perdue et qui est remplacée par la réalité et la transcendance de ta vérité.

Ici, en ce temps, ici, en cet endroit, en ton cœur comme en chaque cœur de la même façon, et avec la même intensité et la même égalité, se vit l'Unique de l'Unité, se vit l'Unique de la Vie, te donnant à dire : « Je suis la Voie, la Vérité, et la Vie. Mon Royaume n'est pas de ce monde et pourtant je suis présent en Éternité sur ce monde. Tout est accompli. Je n'ai rien à accomplir d'autre que d'être là, présent et silencieux. » Ne dépendant de rien, ne dépendant d'aucun connu, ne dépendant même pas de ce qui t'est inconnu, car c'est ce que tu es en vérité.

Et en vérité je te le dis, par la rencontre avec la Source se déploie en toi la majesté de l'Amour manifesté, prenant sa source en amont, là où tu te tiens, en la Demeure de Paix Suprême, en la Demeure d'Éternité, là où ta Présence rejoint l'Absence, là où se dissout ce qui ne peut persister, ce qui ne peut demeurer, car n'étant pas vrai.

Et toi, toi là-dedans, toi au milieu de tout ça, tu es le Vrai et l'Unique, ne dépendant d'aucune circonstance, ne dépendant d'aucune forme ni d'aucune idée. Simplement là, présent et immobile, au milieu du Chœur des Anges retentissant en tes oreilles, élevant ton âme et la consumant d'un Amour sans fin, celui de l'Esprit révélé, celui de l'Esprit de Vérité ; l'Esprit et le Paraclet sont là, en toi.

Le Christ a peut-être déjà frappé à ta porte, Il s'est installé, et Il émerge. Il se révèle, et t'amène la foi et non plus l'espérance. La foi de la Vérité, la fin de l'illusion, la fin de toute souffrance. Alors laisse-toi enchanter par la Vérité et par la Beauté. Laisse-toi magnifier par la Présence de ce que tu es. Toi, Fils Ardent du Soleil, enfant de la Lumière et enfant de la Vérité, je t'invite.

Alors réponds à ce qui t'est proposé, à ce qui t'est offert, en te donnant toi-même en toute illusion pouvant persister, tu trouves alors la liberté de l'être comme la liberté du Non-Être, ne faisant aucune différence, avec la même intensité et la même puissance de l'Amour révélé au sein du Blanc de ma Présence. Je t'invite, car tu y es convié, au banquet, non plus du ciel et de la Terre mais au banquet de l'Ascension, là où tout se déroule dans la légèreté, là où tout ce qui est lourd s'efface et s'éteint.

À toi de voir, à toi de répondre, à toi de dire « oui ». À toi, je parle depuis ton cœur, je parle depuis ce que tu es, t'appelant avec le Christ et te suppliant d'être toi-même. Tu ne risques rien, car comment ce qui est éternel pourrait risquer quoi que ce soit, si ce n'est d'être la Beauté et la Vérité ?

Alors, aimé de l'Un, je t'invite à me rejoindre en le temple de la sérénité, en le temple de la Vérité. Nous sommes là, ensemble, nous sommes là, toi et moi, en l'espace qui n'en est pas un, en le temps qui n'est pas encore né. Là se trouve notre Vérité, à savoir et à vivre que tu es ce que je suis et que je suis ce que tu es, pour faire le miracle d’une seule chose, pour faire le miracle de la Communion perpétuelle et éternelle, chantant l'Amour, chantant la Vie, chantant la Présence et chantant l'Absence dans le même couplet, celui qui énonce l'ardence de la Lumière, l'ardence du Feu d'Amour qui se déploie en ce moment sur la Terre comme en ton corps fait de la terre, qui n'est pas ton corps de vérité mais ton corps de passage.

Ta matière, regarde-la. Elle s'élève et se transforme en ce qui est beaucoup plus léger, beaucoup plus transparent et beaucoup plus évident.

Alors, rejoignons-nous au sein de l'Évidence, là où ne se pose aucune question, là où ne peut émerger aucun doute, et où la foi s'installe d'elle-même. Cette foi n'est pas axée sur un quelconque futur parce que là où tu es, il y a tous les temps possibles et tous les espaces possibles. En la Théophanie que tu vis dorénavant chaque jour, je t'invite à te rejoindre, je t'invite à voir, à entendre et à écouter le Serment et la Promesse de la Source, te préparant et te rendant perméable en totalité à l'accueil de notre Mère à tous, à l'accueil de celle qui demeure en ton cœur.

Ici, ici et maintenant, nous sommes en le Vrai, en l'Éther de Vérité. Écoute, entends et vois ce qui se déroule. Entends et sens ce qui se vit en toi. Perçois la Vie Une. Perçois ce flot et ce flux d'Amour qui jamais ne peut se tarir, qui jamais ne peut se restreindre, qui jamais ne peut limiter ce que tu es.

Aimé de l'Un, je t'invite au recueillement, je t'invite à la prière et à l'action de Grâce, je t'invite au pardon de tout ce qui ne fait que passer. Je t'invite à ne pas être arrêté par ce qui passe et trépasse, je t'invite à demeurer là où justement rien ne s'arrête jamais, car rien n'a jamais commencé et rien ne finira jamais. Là est ta base, là est ton devenir, là est ta Présence.

Alors ensemble, je communie à chacun de toi, dans le Blanc de ta Présence. Toi, qui es là, rejoins-toi là où je me tiens pour te tendre les bras et le cœur, te reconnaissant comme digne enfant de la Source, comme digne Fils Ardent du Soleil que tu es.

Le Christ vous l'avait dit à chacun d'entre vous : « Laissez les enfants venir à moi. » Aujourd'hui, je t'appelle en la Voie de l'Enfance qui n'a besoin ni de justification ni de se prémunir de quoi que ce soit, mais simplement d'être vrai, d'être immédiat, et d'être spontané. Il n'y a pas besoin de conditions, il n'y a aucune règle préalable, il y a juste cela. En cela, la Flamme de l'Esprit t'est montrée. En cela, tu deviens l'Impersonnel, n'étant assujetti ni à un monde, ni à une forme, ni à aucune histoire, car étant en même temps, l'absence d'histoire et toutes les histoires, transcendant donc ce qui est du domaine du temporel, du domaine de la forme, du domaine des dimensions.

En te rétrécissant par l’humilité, tu découvres alors que tu es tout ce qui est, tout ce qui a été, tout ce qui sera. En quelque forme ou dimension que ce soit, tu es accueilli, avec le même rire, avec le même éclat, avec la même intensité. Tu n'as pas besoin pour cela de te déplacer, tu as juste besoin d'être là, silencieux avec moi, posé en ton cœur, afin d'accueillir et de recueillir le nectar d'immortalité, afin d'accueillir et de recueillir ce que tu es.

Vis, car tu es la Vie, sois vrai car tu es la Vérité. Et entends. Entends-toi, comme tu m'entends. Vois au-delà de toute forme, et perçois au-delà de toute référence et de tout acquis. Perçois la liberté de cet Amour qui t'est offert à profusion, sans limite et sans compter.

Enfant de l'Unique, où que tu sois ici et maintenant, regarde. Regarde au-dedans de toi. Ne te laisse plus abuser, ni par ta forme ni par quelque scénario que ce soit. La délivrance se joue en ce moment de ta terre, alors sois délivré de ce qui t'encombre, sois délivré de ce que tu crois, sois délivré de l'attraction de la forme, sois délivré de tout lien et de toute attache, afin de demeurer ferme en la stabilité de ce que tu es.

Entends et vois la magnificence qui est là et qui grandit, et qui ne peut plus se limiter, et qui ne peut plus se restreindre. Vois l'Évidence.

Alors je te dis, comme te l'a dit la Source : « Mon ami, mon aimé, rejoins-moi afin de te rejoindre. Chante avec moi et le Chœur des Anges, le chant du Silence. Demeure là, tranquille, et vois la Joie grandir, et perçois, ce que tu es. Ne te limite plus à la forme quelle qu'elle soit. Sors de toute histoire, afin de vivre toutes les histoires, sans faire de différence et sans être affecté. Tu es vivant, toi, l'Alpha et l'Omega, le premier et le dernier. »

Entre chacun de mes mots et au travers de chacun de mes mots, la même danse, le même Silence, la même Vérité, identique en chacun, parce qu'il n'y a qu'une Vérité et c’est celle-là. Tout le reste, au sein de ton monde, n'est que souffrance. Même la joie de ton monde la plus exaltée et la plus puissante, en définitive n'est que souffrance, parce qu'elle t'éloigne de ce que tu es en vérité. Demeure là où il n'y a rien à chercher ni rien à trouver que tu ne connaisses déjà de toute Éternité.

Mon ami, mon aimé, ouvre les vannes, ouvre les portes. Ne retiens rien, n'arrête rien, ne pense rien.

… Silence…

Enfant de l'Unique, je suis avec toi dorénavant pour l'Éternité de la fin des temps, mettant à jour ce qui n'aura jamais de fin et qui n'en a jamais eu.

Laisse-moi te conduire là où tu te tiens. Laisse-moi te conduire là où tu te vois et t'entends au-delà des maux de ce monde, au-delà des formes de ce monde.

Mon ami, mon aimé, toi, le trois en Un… ne bouge plus, ne pense plus. Étends-toi en cette Fontaine de Cristal, en cette fontaine de jouvence. Laisse-moi t'aimer à la mesure avec laquelle tu t'aimes, non pas en une quelconque apparence, non pas en ta forme, mais là où tu es, au-delà de toute forme.

Entends. Entends ce que te dit ton cœur en silence. Il te dit ce qui est vrai, il te dit ce qui ne peut passer, il te dit ce que tu es.

… Silence…

Mets-toi là où le Christ, Marie et Mikaël sont à égale distance, chacun émanant la Présence et la Vie auxquelles tu réponds par ta Présence et ta Vie. Donne-toi à la Vérité, donne-toi en la beauté de l'Amour. Cela se déroule maintenant. N'oublie pas que les temps sont accomplis et qu'il n'y a plus rien à décompter, il y a juste à ôter ce qui t'empêche de voir la Vérité, il y a juste à traverser. Ne t'arrête pas en route, ne te retourne pas mais retourne-toi au-dedans de toi.

Regarde là où ne reste aucun poids, là où ne reste aucune illusion ni aucun lien, et vis ta Liberté. Et vis, tout simplement. Là où tu t'es posé, il n'existe ni manque, ni ombre, ni défi à relever.

Regarde. Que te faut-il d'autre ? Que penses-tu pouvoir acquérir, trouver ou retrouver qui ne soit déjà là ? Alors ne bouge pas.

Accueille et recueille le don de la Grâce, accueille et recueille l'Amour qui t'est donné à la mesure où tu te donnes. Ainsi se vit la Vérité, ne dépendant ni de toi ni de moi parce que toujours présente, sans condition, sans délai et sans retard.

Mon ami, mon aimé, dès aujourd'hui je t'accompagne en chaque appel que tu formuleras envers moi, afin de communier en ton cœur, afin que tu communies en mon cœur jusqu'à plus soif.

… Silence…

Ose, ose enfin, ne te limite en rien. Il n'existe aucun frein qui puisse dorénavant freiner la Vérité et son établissement.

Rappelle-toi, il n'y a que toi au sein de l'éphémère qui fait écran à ce que tu es. Alors ne te laisse plus séduire par cet écran, par les images de ces mondes, comme ton image, qui ne seront jamais la Vérité, qui ne sont que des moyens de limiter ce que tu es.

Alors célébrons ensemble, par la Théophanie et par la Nouvelle Eucharistie, le miracle de la vie Une, le miracle de l'Amour.

Ne te laisse pas dérouter par l'écran de ton monde, ne te laisse pas détourner par ce qui peut encore t'attirer au sein de l'illusion. Demeure en Éternité, chaque jour et chaque nuit, veille et prie afin de rester et de demeurer en la Vérité. Là est ta Communion perpétuelle, là est le rayonnement de ce que tu es, là est ta Présence ineffable.

… Silence…

N'hésite pas, ne cherche pas. Il te suffit de reconnaître l'Évidence que tu es et l'Évidence qui est là. Et vois. Il n'y a pas de différence, il n'y a plus de distance, il y a dorénavant l'aisance, il y a dorénavant la magnificence de cette Vérité Une, de cet instant unique et pourtant qui se reproduit d'instant en instant. Toi, l'Unique.

Ainsi, tu es invité à vivre que tout est Un. Ainsi, tu es invité à te poser en Celui qui rentre dans ta maison et qui vient te serrer sur son cœur, tel le fils prodigue qui revient à la maison, riche de ses expériences au sein de l'illusion qui ne lui apportent rien de plus que la certitude d'être, en vérité, à la seule place possible, c'est-à-dire en l'Amour.

Alors accueille chaque frère, chaque frère et chaque sœur de ta Terre, mais pas seulement. Accueille l'ensemble du cosmos, l'ensemble des forces de la Lumière authentique. Ils sont toi, sans exception. Et cela est maintenant, et cela est de suite.

Ainsi tu peux dire merci, ainsi tu peux acquiescer à l'Amour, ainsi se déroule le temps de l'alliance à la Liberté, le temps de l'alliance à l'Amour, alliance qui ne finira plus pour toi.

… Silence…

Alors, comme la Source te le dit, je te le redis pour elle et pour toi : « Laisse-moi t'aimer, laisse-moi communier et fêtons ensemble la gloire de la Résurrection, mettant fin à l'ignominie de l'enfermement où pourtant la Vie a été vécue, même limitée et amputée. » Ce fil de vie n'a jamais pu s'éteindre car la Vie est au-delà de tout bien et de tout mal, car la Vie doit demeurer libre de toute attache et de toute condition. Regarde.

Alors que le chant de la délivrance entendu en tes oreilles installe le décor de l'Appel de Marie, alors que le Feu de ton cœur prévient de l'arrivée du Christ en ton temple intérieur, alors que tu vibres en la Théophanie, tu es invité à la Légèreté, celle de l'insouciance de l'enfant, comme de celui du vieillard qui sait ce qu'est la Vie au-delà de son corps et de son apparence, parce qu'il a déjà entrouvert les voiles du ciel lui ayant caché la Vérité. Aujourd'hui, tu n'as plus rien à cacher, aujourd'hui, tu n'as plus rien à peser, aujourd'hui, tu n'as plus rien à choisir, aujourd'hui, tu n'as aucun support pour hésiter.

Aujourd'hui est le temps de l'Amour, aujourd'hui est le temps du Vrai.

Alors laisse-moi déposer, par la Théophanie elle-même, le sens du sacré de ta résurrection en ton sacrum. Laisse-moi déposer en ta tête, la couronne de roses de ta liberté actualisée.

Alors aujourd'hui, pour toi, si tu le vois et si tu l'acceptes, tout est accompli, tout est révélé dans la joie de l'Amour retrouvé. Aujourd'hui, et tu le sais, la Lumière t'appelle à l'ultime pas. Seul toi peux le faire, seul toi peux le vivre. N'aie pas peur, ne t'accroche à rien, laisse-toi traverser. Laisse-toi vivre en ce que tu es, là où tu n'as rien à décider, là où tu n'as rien à contrôler, là où tu n'as rien à parer, là où tu n'as rien à résoudre, car tout y est résolu, car tout y est préparé.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, écoute le chant de cristal de ta résurrection, écoute ce que te dit ton cœur, ce qu'il chante en ce moment même, sa présence remplie de majesté. Tu ne rêves pas, c'est ce que tu es, alors n'hésite pas à mettre fin au rêve de ce monde. Révèle-toi, je t'attends. L'Amour te presse, par son feu dévorant, à t'établir en le Blanc immaculé.

Mon ami, mon aimé, tu es digne et tu es beau. Et regarde chaque frère et chaque sœur, car lui aussi est beau, lui aussi est la Voie, la Vérité et la Vie, même s'il ne le sait pas encore. Alors pardonne-lui car il ne sait pas ce qu'il fait. Sois toi-même, car en étant vrai, tu es le phare dans la nuit, croisant chaque frère qui doute, sans avoir besoin de mots ni même d'un regard. Alors la Vérité s'établit aussi en lui. Tu n'as rien demandé, tu n'as entrepris aucune action, mais vous vous êtes simplement reconnus au-delà de la forme et au-delà des personnes.

… Silence…

Laisse fleurir sur tes lèvres le sourire de l'enfance et de l'innocence, et éprouve en toi la légèreté nouvelle, celle de l'Éternité, mettant fin à toute pesanteur et à tout poids. Laisse mourir ce qui s'éloigne de toi, ne cherche rien à retenir. Ainsi tu es libre, te retournant vers l'Amour sans détour et sans ornements, inutiles ici. En cette nudité, tu t'offres toi-même. Alors se vit la Résurrection, alors se dévoile ce que tu es, sans effort et sans demande.

… Silence…

En ton nom, je réunis ton trois en ton Un, car toi aussi tu peux le dire et le chanter : « Moi et mon Père sommes Un pour faire le miracle d'une seule chose. » Laisse la brûlure d'Amour qui se vit en toi, au travers de ce corps de chair, consumer tes dernières réticences et tes dernières interrogations, avec allégresse et avec joie. Et rappelle-toi que cela est évidence, même si cela ne naît pas. Il n'y a pas de distance et il n'y a pas de différence entre toi et moi, entre chacun de toi, et entre Lui et toi.

Écoute, écoute ce qui se vit en cet instant, écoute...

Là où nous sommes, toi et moi, en cet instant, il ne peut y avoir de définitions, il ne peut y avoir de superlatifs assez puissants, il n'y a pas d'autre possibilité que de le vivre en le Silence, là où tu disparais de tout éphémère, ayant saisi et ayant vécu que tout est accompli et qu'il n'y a rien à accomplir au sein de ce qui passe, au sein de ta personne. Je te le répète, tu es la Vérité, je te le répète, tu es la Vie.

Et regarde et vois : est-ce que cette paix n'est pas primordiale et essentielle face au plaisir de ta vie en ce monde ? Tu n'as plus rien à attendre, ni de ce monde ni de ton éphémère. Tu as juste à te poser en cet endroit que tu n'as jamais quitté, tu as juste à célébrer le temps de l'Amour. Tu n'as rien à entreprendre, tu n'as aucun travail à fournir, tu as juste à sourire, tu as juste à aimer, sans effort et sans distinction, parce que cela est ta nature, au-delà de toute apparence.

Alors je bénis, ici et maintenant, chacun des cœurs ardents. Alors je bénis, en cet instant, tout ce que tu es. Ainsi se vit le sacre de ta résurrection, ainsi tu peux recevoir le Manteau Bleu de la Grâce, et celui-ci demeure à jamais sur tes épaules et dans ton cœur.

… Silence…

Aime-moi avec la même intensité que tu es aimé. Réchauffe-toi en mon cœur comme je me réchauffe en ton cœur afin d'oublier les froideurs de ce monde, afin de transcender les faux liens de ce monde t'attachant à une histoire, t'attachant à la société, t'attachant à tes parents, à tes enfants, à ton lieu de vie. Sois libre. Ne dépend plus d'aucune de tes possessions ni d'aucune de tes privations, cela n'a pas lieu d'être en ce que tu es, cela ne peut apparaître en ce que tu es. Tout ce qui n'est pas vrai disparaît, en ce que tu es. Sois avec moi comme tu es avec toi, et écoute, dans le silence, ce que te dit ton cœur en cet instant.

… Silence…

Maintenant, en cet instant, même les mots, les miens comme les tiens, n'ont plus d'utilité, parce que l'Amour remplit tout.

… Silence…

Sois comblé car tu ne mérites aucun manque ni aucune souffrance. Quoi que tu aies fait, pardonne-toi, quoi qu'il t'ait été fait, pardonne-le. Alors la Grâce prend toute sa place et tout l'espace, alors la Paix est ton Éternité, alors l'Amour est ta Demeure de Paix Suprême. Et laisse-moi, s'il te plaît, te bénir encore une fois. Et laissons-nous les uns les autres, laissons-nous vivre par la Grâce de la Théophanie, laissons-nous vivre dans la Paix du Christ, laissons-nous vivre sous le Manteau Bleu de Marie.

… Silence…

Alors je te donne mon cœur.

… Silence…

Il est temps maintenant que je te laisse demeurer en ta Présence, seul à seul, puisque tu es Tout. Il est temps maintenant que je retire tous mes mots car ils sont scellés en l'éternité de ta Présence.

Au-delà de notre communion, je te bénis et je te remercie.

Je suis Uriel, ange de la Présence et Archange du Retournement, et je te salue en ce que tu es. Prends ton temps pour ré-émerger en ce monde, riche de ta plénitude. Je te dis à bientôt, toi qui es la Voie, la Vérité et la Vie, en quelque nom ou en quelque histoire que tu portes ici, sur ce monde où tes pieds sont posés.

Uriel te salue. Uriel te sert sur son cœur, comme je t'invite en esprit à serrer chaque frère et chaque sœur sur ton cœur, fût-il à l'autre bout de la planète, fût-il le plus opposé à la vérité de l'Amour, parce que toi aussi tu dois le dire : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas qui ils sont. »
Je te dis à bientôt, à toujours.

… Silence…


* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:27 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Mai 2017 : COMPLET + PDF

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom