Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

O.M.AÏVANHOV le 28/08/2017 - Q/R - Complet

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 472

MessagePosté le: Dim 27 Aoû - 08:36 (2017)    Sujet du message: O.M.AÏVANHOV le 28/08/2017 - Q/R - Complet Répondre en citant

.
28 Août 2017
 

O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses - Partie 1

 


Eh bien chers amis, je suis extrêmement réjoui de vous retrouver. Je viens parmi vous parce que Marie vous avait dit qu'elle pouvait pas revenir avant la fin de votre mois d’août, et donc c’est moi qui suis parmi vous. Alors bien sûr, le mois d’août est presque complètement terminé. Permettez-moi d’abord, où que vous soyez, reliés à ma Présence comme je suis relié à la vôtre, de vous présenter tous mes saluts, toutes mes bénédictions, et surtout de profiter de cette intervention pour nous placer, tous ensemble, dans la joie du cœur, dans la Théophanie perpétuelle, et je vais essayer, en cette fin de mois d’août, de préciser, parce que maintenant les choses deviennent de plus en plus précises, les éléments qui se déroulent en vous, et aussi à la surface de la terre où vos pieds sont posés.

Alors bien sûr vous allez voir, à travers des questions qui vont être posées, que vous allez retrouver, aussi bien au niveau individuel que collectif, l’emplacement de chaque frère et sœur, selon les différentes étapes qui avaient été communiquées par Sri Aurobindo et qui avaient été nommées le Choc de l’humanité. Donc vous allez voir des frères et des sœurs qui sont dans le déni, vous allez en voir d’autres qui sont dans la colère, parce qu’il se passe rien ou alors il se passe trop de choses, d’autres qui sont en négociation, et enfin d’autres qui ont trouvé la Joie et l’Instant Présent, c’est-à-dire là où il ne peut plus exister la moindre date, la moindre appréhension ou le moindre espoir, parce que la Vérité est trouvée.

Et vous allez voir, j’espère que toutes les questions que nous allons voir ensemble vont me permettre d’élucider un petit peu l’emplacement de chacun parce que chacun de vous est, comme nous vous l’avons dit, soit dans la Joie, soit dans la peur, soit dans la souffrance, soit dans les questionnements. Mais dès qu’il y a la Joie, vécue réellement et concrètement, que ça soit à travers la vibration du 9ème corps, comme avait dit Sri Aurobindo voilà peu de temps, que ce soit même sans percevoir les vibrations, soit vous êtes dans l’observateur, le témoin, et la Joie déroule la Vie pour vous, quel que soit l’état de votre corps, quel que soit l’état de vos affections, de vos troubles antérieurs, la Joie prend le devant de la scène, soit elle ne la prend pas et à ce moment-là vous tournez en rond dans vous-mêmes, ne trouvant pas votre cœur, comme certains vont le dire.

Alors j’espère avoir l’occasion de spécifier et de préciser la chronologie de ce qui est appelé à se dérouler, tout en reprécisant que Marie avait dit, durant le mois de mars, que l’ascension de la Terre avait débuté. Déjà, ne faites pas la confusion entre l’ascension de la Terre et votre libération, parce que la Libération n’est pas l’Ascension, et nous n’avons jamais dit que l’Ascension concernait le collectif de l’humanité puisque, comme vous le savez, chacun de vous a un devenir, si je peux dire, au sein de cette illusion comme au sein de son Éternité, qui est profondément différent. Cette différence ne tient pas, bien sûr, au karma, ne tient pas aux mémoires, mais tient avant tout, je dirais, à vos ultimes attachements, à vos ultimes conditionnements de la matière, c’est-à-dire cette attraction pour la vie au travers de la matière en ce monde plutôt que pour la vraie Vie. Mais encore une fois, vous avez chacun la liberté de vous positionner où vous voulez.

Alors bien sûr vous avez dû remarquer, nombre d’entre vous, que certains parmi vous étaient dans la Joie durant le mois d’août, et que d’autres ont dû affronter différentes problématiques. Soit la Joie demeurait présente, soit la Joie n’était plus présente du fait de ces problématiques. Rappelez-vous que quand vous êtes dans la Joie sans objet, dans cette joie du cœur, dans le Feu Igné du cœur, quelque problématique qui puisse exister dans votre vie, elle ne vous affecte pas. Si vous êtes affectés, d’une manière ou d’une autre, c’est que vous demeurez, que vous le vouliez ou non, au sein de l’éphémère et au sein de la personnalité. Vous n’avez pas les moyens vibratoires, et je crois que Marie vous l’avait dit, après la fin du mois d’août, de changer un iota de ce que la Vie vous fait vivre. Il ne restera plus qu’à rentrer en vous et attendre, si je peux dire ‒ sans attendre ‒, l’Appel de Marie, être dans votre cœur en dépit de toutes les circonstances de votre vie, de votre corps, de vos émotions, de votre mental.

C’est, rappelez-vous, non plus les tournicoti-tournicota mais les oscillations d’emplacement de votre conscience qui sont responsables de votre identification à la conscience. Et vous savez tous que vous êtes antérieurs à la conscience et que le point de passage de la Supraconscience à l’Absolu se fait par le témoin ou l’Infinie Présence, c’est-à-dire l’observateur, c’est-à-dire le moment où quoi qu’il se déroule dans votre corps, dans votre tête, dans vos affections, dans vos relations, dans tous les aspects sociétaux, vous demeurez inchangés, c’est-à-dire que vous n’êtes plus affectés, en aucune manière, sur le plan de votre conscience, par ce qu’il se déroule au sein de votre éphémère, et tout positionnement découle in fine de cela et de rien d’autre.

Alors nous allons commencer vos innombrables questions et j’essaierai de vous répondre, bien sûr, mais de vous replacer dans cette chose que nous disons déjà depuis de nombreux mois : la Joie ou la peur, la Joie ou le mental, la Joie ou la souffrance. Cette Joie, rappelez-vous, est sans objet, c’est-à-dire que si cette Joie dépend d’un évènement terrestre, cosmique, et même de l’apparition de Nibiru, ça prouve tout simplement que vous n’avez rien compris et que vous n’avez rien vécu. Mais il ne faut ni désespérer ni être en colère. Vous êtes informés, pour certains d’entre vous, et même au-delà de ce que nous vous disons depuis des années ; il vous suffit de regarder, vous avez quand même des moyens d’information qui vous permettent de vérifier aussi bien le nombre de volcans que les météorites, que l’emplacement des planètes, que les évènements climatiques qui se déroulent maintenant de façon ininterrompue sur cette terre, même si votre petit chez vous, dans le coin où vous êtes, où que vous soyez, n’a pas été touché.

La fréquence et l’amplitude des évènements climatiques, géophysiques et cosmiques est en accélération exponentielle, si je peux dire, c’est-à-dire que vous assistez, que vous le vouliez ou non, que vous le voyiez ou pas, que vous vous intéressiez ou pas, à des évènements qui deviennent de plus en plus perturbants pour la vie éphémère, en tous cas pour ceux d’entre vous, frères et sœurs, qui êtes sur des pays ou des territoires où ces évènements sont en train de se produire ou se sont déjà produits.

Voilà. Donc maintenant nous allons écouter calmement toutes les questions que vous avez à me soumettre. Donc, cher ami, je t’écoute.

Question : Métatron a révélé que certains frères et sœurs seront des piliers de Lumière. Sont-ils suffisamment nombreux, à l’heure actuelle, et le nombre qu’évoquait Métatron a-t-il été atteint ?

Oh, cher ami, ce nombre a été atteint déjà depuis de nombreuses années. Bien évidemment, la libération de la Terre, c’est-à-dire l’accès, à la surface de la Terre, de la fréquence vibratoire du noyau cristallin de la Terre, a touché vos pieds ; c’était la fin 2011 et juste après, la naissance de l’Onde de Vie pour certains d’entre vous. Donc ce processus est réel et s’est passé déjà voilà des années. Ce qu’il restait à accomplir, bien sûr, c’est le processus de l’Ascension de la Terre et le processus conjoint de la libération collective. Marie vous a dit, voilà de nombreux mois, que les processus étaient enclenchés, et elle vous a même dit que la conflagration humaine surviendrait avant la période de fin août. Vous voyez, il vous reste quelques jours, mais néanmoins les évènements et les éléments qui doivent se dérouler, selon ce qui a été dévoilé par les prophètes voilà fort longtemps ou plus récemment, sont exactement à leur place.

Donc je dois vous dire, d’ores et déjà, que tout comme vous, nous attendons, nous aussi, que les choses se déroulent à la face de toute l’humanité. Ça peut être effectivement, comme vous l’a dit Marie, dans les quelques jours qui viennent, et je vous rappelle que Nibiru a tourné derrière le Soleil et que dorénavant elle ne peut plus, à proprement parler, s’arrêter. Bien sûr sa vitesse se modifie encore un peu, mais pas au point de retarder quoi que ce soit. D’ailleurs vous le voyez, au niveau aussi bien cosmique, pour ceux qui regardent les étoiles, qu’au niveau de l’emplacement des planètes, que sur la terre, tout le décor de l’acte final, de la scène finale, est en place.

Et bien sûr, tout comme vous, nous veillons et prions, et nous attendons, sans espérance particulière parce que nous savons, de notre point de vue, et nous le savons depuis 2011, que la libération de l’humanité était un fait qui était accompli sur les autres plans et tout ce qui se déroule depuis toutes ces années, c’est-à-dire depuis fin 2011 (ça va faire bientôt six années), c’est uniquement l’avancée de la Lumière en fonction des résistances, si je peux dire, qui sont rencontrées, soit au niveau de l’inconscient collectif, et je ne dois pas vous cacher que l’ensemble des religions, aujourd’hui, sont un frein énorme à la libération de la Terre et à votre libération, pardon, à votre libération collective. Parce que il y a, et nous vous l’avons expliqué de façon fort longue et par différentes voix, y a des habitudes comportementales qui sont prises par d’innombrables frères et sœurs parce qu’ils ont séjourné dans ce monde depuis des temps immémoriaux, et ils n’ont plus aucune possibilité de découvrir la Vérité parce qu’il y a des couches isolantes qui sont maintenues par ces habitudes et ces prises d’incarnation extensives, si je peux dire, qui n’ont rien à voir avec une quelconque notion de karma, ou de punition, ou de conflit à résoudre, sur un plan ou un autre.

Je répète ce qu’il vous est répété depuis des mois : la seule façon de vivre la Paix, c’est de vous tourner à l’intérieur, dans votre cœur. Tout le reste vous occupe, que ce soit de surveiller le ciel, de surveiller les Éléments, de surveiller votre corps, tout ça ne sont que des dérivatifs, si je peux dire. Dès l’instant où la Théophanie, perpétuelle ou de plus en plus fréquente, se vit en vous, plus aucune question de date, d’heure, de temps ou de quoi que ce soit ne peut interférer. Ça veut dire quoi ? Que les frères et les sœurs qui ont installé ‒ qui ont laissé s’installer, c’est pas eux qui l’ont installée ‒ cette Théophanie perpétuelle et le Feu Igné, n’ont plus aucune question. Ils sont dans la Joie, quoi qu’ils vivent, et ils profitent de cette Joie à chaque minute. Les autres, bien sûr, et ils sont innombrables, même parmi les éveillés, tournicotent un peu à l’intérieur d’eux-mêmes, et ils sont dans la négociation. L’acceptation et la véritable Joie, c’est quand vous avez définitivement lâché tout ce qu’il peut rester d’illusions et de croyances en votre personnage et en une quelconque spiritualité dite évolutive, qui n’existe que comme falsification de la spiritualité au sein de ce monde.

Je répète ce que j’ai dit : les adhésions aux religions, quelles qu’elles soient, à des mouvements, quels qu’ils soient, vous mettent dans l’attente et vous mettent dans des retards de vécu de la Joie. Vous n’avez besoin, et je le répète, comme Marie vous l’a dit et comme je l’ai dit voilà quelques semaines, vous n’avez besoin de rien d’autre que d’être ce que vous êtes. Cela ne dépend d’aucun protocole, ça ne dépend d’aucun solutionnement de quoi que ce soit qui concerne l’éphémère, ça ne dépend que de votre emplacement de conscience et c’est ça qu’il vous faut voir, et c’est pour ça que vous êtes très nombreux à avoir constaté, durant tout l’été mais plus précisément en juillet et en août, un état de témoin et d’observateur où vous aviez l’impression que les choses se vivaient, même les douleurs, même les souffrances, mais n’affectaient pas votre lucidité de conscience qui n’a rien à voir avec la conscience personnelle.

Alors, la question précise était de… répète-moi la question parce qu’il y avait une deuxième partie, je crois.

… Métatron a révélé que certains frères et sœurs seront des piliers de Lumière. Sont-ils suffisamment nombreux…

Oui, donc tout ça pour dire, je m’en rappelle maintenant, tout ça pour dire que les piliers de Lumière, ils sont présents déjà depuis un bon nombre de paires d’années et en nombre suffisant, et je dirais, toujours de plus en plus grand, mais le poids des conditionnements et des habitudes comportementales, les égrégores collectifs comme les religions par exemple, sont des freins gigantesques, dorénavant, pour être libre et trouver son cœur. Il vous faut tout abandonner de ce qui apparaît à l’extérieur. Tout ce que vous voyez, tout ce que vous vivez est faux ; la seule Vérité est la Joie. Tout ce que vous avez vécu, même quand nous vous avons parlé de vibration de la conscience, parce que la conscience est vibration, c’était destiné à vous rapprocher le plus possible de ce que Bidi avait nommé la A-conscience ou l’Absolu, que vous vivrez tous, je vous rassure, résistants ou pas, en colère ou pas, au moment de la stase.

Maintenant, donc, ces piliers de Lumière sont extrêmement nombreux. Quant aux Clés Métatroniques, bien sûr, elles sont révélées avant même les 132 jours. Les 132 jours ne vont pas… ceux qui vont être par exemple sur les Cercles de Feu dans les différents pays ne sont pas là pour se glorifier, ils sont là pour métaboliser, et les autres qui seront vivants, si je peux dire, sur cette terre, durant les 132 jours, auront à épurer, de la même façon, les mêmes éléments que ceux qui sont sur les Cercles de Feu. Fondamentalement, il ne fait pas de différence, sauf pour peaufiner votre libération individuelle, d’être ici ou ailleurs, ou même d’être mort avec les évènements géophysiques ou climatiques.

Rappelez-vous, passer de la chenille au papillon et s’installer définitivement dans le papillon, il n’y a aucune solution de continuité. N’espérez pas retrouver votre conscience ordinaire de cette vie éphémère, que vous soyez sur les Cercles de Feu ou que vous soyez à parcourir le monde durant ces 132 jours. Vous aurez à la fois, que vous soyez morts ou pas (c’est-à-dire qu’il y ait un corps physique ou pas), qu’il y ait uniquement le corps d’Êtreté, votre corps éphémère éthérique se dissoudra à l’issue des 132 jours. Vous, donc, réellement et concrètement, vous n’emporterez strictement rien ‒ et nous vous l’avons dit à d’innombrables reprises ‒ de tout ce qui a fait vos vies au sein de l’illusion, de cet enfermement.

Alors, la deuxième partie, elle précisait, par rapport aux piliers de Lumière, le nombre ?

… tout à fait.

Y a pas besoin de savoir le nombre puisque ce nombre change chaque jour. Chaque jour vous êtes plus nombreux, je ne dis pas à être libérés, pour l’instant, mais à éveiller quelque chose en vous, que cela soit avec peur, que cela soit avec confiance, et c’est cet éveil-là qui vous fait vivre l’observateur et le témoin, même si vous n’êtes pas conscients de la Joie qui est là, c’est-à-dire que vous tenez trop, d’une manière ou d’une autre, à votre petite histoire. C’est aussi simple que ça.

Alors bien sûr, celui qui n’a pas vécu la Vérité, il peut toujours douter, il peut même dire que ce n’est pas vrai, et il aura tout à fait raison parce que pour lui, comme nous vous l’avons toujours dit, il n’est pas concerné, qu’il le veuille ou pas, même s’il valide, parce qu’il a observé dans le ciel, sur la terre, sur les volcans, sur les eaux, sur les Éléments, qu’effectivement c’est la fin. Ça ne sert à rien de savoir que c’est la fin si vous n’êtes pas dans la Joie ; au contraire ça va vous mettre de plus en plus en colère. Rappelez-vous, voilà presque deux mois je vous avais mis en garde sur le fait d’aller dire aux frères et aux sœurs endormis, même les plus proches de vous, d’attirer leur attention sur les évènements qui se déroulent, parce que vous n’allez récolter que de la haine, que de la souffrance et que de la douleur. C’est le moment, à tous les niveaux, de rentrer à l’intérieur de vous. Il y a juste à partager la Joie. Vous n’avez plus à partager, même les éléments dont vous seriez au courant de différentes façons, avec d’autres frères et sœurs. Sans ça vous allez vous trouver confrontés à des oppositions de plus en plus virulentes.

Et d’ailleurs vous le voyez, si vous surveillez, où que vous soyez sur la planète, ce qu’on nommait de mon temps « les faits divers », vous voyez bien qu’y a de plus en plus de frères et de sœurs qui réagissent, si je peux dire, un peu comme des animaux acculés, si je peux dire. Alors ne tombez pas là-dedans, ne vous occupez pas de ça, et maintenant rentrez sincèrement et concrètement dans cette Théophanie perpétuelle. Alors si vous aimez pas le mot, rentrez dans le cœur, mais je ne parle pas du cœur mental parce que le cœur mental, il vous rapprochera pas du tout de votre Éternité, il vous fera installer des croyances, qu’elles soient liées à un sauveur, à une religion, à un mouvement ou à quoi que ce soit. La Liberté ? Elle est en vous. Le Cœur ? Bien sûr qu’il est en vous. Le monde est une illusion, et seul celui qui a vécu l’Absolu joue le rôle mais ne sera affecté en aucune manière, même par la maladie de son corps ou encore par la mort.

Comprenez bien la différence essentielle entre celui qui a vécu la Vérité et celui qui ne l’a pas vécue, même si il vibre la Couronne de la tête ou même s’il a vécu une partie de l’Onde de Vie. Donc il ne sert à rien de vouloir convaincre qui que ce soit ; la première chose à convaincre, c’est vous-mêmes, non pas par des discours, non pas par des mots, mais en rentrant définitivement dans votre cœur, et de manière de plus en plus importante et permanente. Tout le reste ne sert à rien, et je dirais même qu’aujourd’hui, ça ne fait que vous éloigner de la Vérité qui est vécue dans la simplicité du cœur. Toutes les connaissances, sans aucune exception, même ce que nous vous avons dit voilà des années, aujourd’hui ne vous est plus d’aucune utilité. Si vous vibrez, tant mieux, si vous sentez les différents circuits du corps d’Êtreté et voyez votre corps d’Êtreté, la Joie est là ; sinon vous n’avez fait que le voir et vous ne le vivez pas encore.

Le meilleur témoin de votre liberté ‒ ou de votre ascension, pour certains d’entre vous ‒, c’est la qualité et l’intensité de la Joie sans objet. Et cette Joie, c’est pas arborer un sourire, c’est pas être gentil, c’est pas être hilare, c’est sentir cette Paix infinie qui est là, à l’intérieur de vous, quoi que soient les jérémiades de ce qu’il peut rester de votre ego, de vos vibrations, de vos douleurs, de vos conflits, de vos habitudes. C’est aussi simple que ça.

Alors bien sûr, si vous n’êtes pas dans la Joie, ou que par moments éphémères, ce n’est pas la faute de la Lumière, c’est la faute de votre personnage, et n’allez pas chercher une responsabilité spirituelle ou karmique, ou une explication quelle qu’elle soit. Ça veut dire simplement que vous ne vous êtes pas suffisamment abandonnés à la Lumière, que vous n’avez pas vécu le sacrifice. Et bien sûr nous vous avons toujours dit que le fait de vivre une des Couronnes était la certitude de votre liberté à venir. Bien sûr, seuls ceux qui ont soit achevé la montée de l’Onde de Vie, déjà dans les années 2012 ou 2013, soit ceux qui vivent les Théophanies et le Feu Igné, peuvent dire qu’ils sont libérés. Tous les autres vous débattez, je dirais, avec les couches isolantes de votre personne, les stratégies de défense, de peur, qui ont été mises tout au long de vos incarnations, quel que soit votre âge.

Et rappelez-vous aussi que même si nous vous avons donné des dates fort probables, et même, je dirais, inéluctables pour certaines d’entre elles, vous n’êtes que fin août et beaucoup de choses peuvent se passer en quelques jours. Si je prends l’exemple de ce qu’il se passe, par exemple, avec les ouragans et les typhons, vous voyez bien qu’y a des personnes qui du jour au lendemain se retrouvent dans le dénuement, en ayant tout perdu. Alors si vous n’avez rien perdu et que vous êtes tranquillement installés chez vous, remerciez. Remerciez grandement de ne pas être affectés par les Éléments, ou par les aspects géophysiques, ou par la maladie, ou par la colère. Y a qu’en rendant grâce, vous le savez, que vous vivez la Grâce, l’État de Grâce et non plus l’action de Grâce. Il n’y a que dans la Joie que la Joie se renforce ; il n’y a que dans la Vérité que la Joie est là. S’il vous semble manquer de cette Joie et de cette Paix, c’est que vous n’êtes pas installés, vibratoirement ou en conscience, dans l’Infinie Présence, et donc aptes à disparaître, même si cette disparition, comme vous le savez, sera inéluctable au moment de la Résurrection, c’est-à-dire au moment de l’Appel de Marie.

Alors, nous allons avancer sur d’autres questions parce que je suis sûr qu’y en a plein d’autres qui me permettront de préciser encore cela. Allons-y.

Vous avez répondu par anticipation à nombre d’entre elles.

Eh bah c’était prévisible. Mais on continue parce que c’est une sacrée leçon pour tout le monde.

Question : depuis juin, il a été annoncé le début des tribulations, puis une conflagration mondiale imminente. Or, à ce jour, rien de significatif ne s’est produit sur la scène de ce monde...

Je crois que lui, il a pas internet, n’est-ce pas ? Ou alors, il regarde pas les informations. De toute façon, je le répète, les évènements étaient des marqueurs, y en aura d’autres, ils ont été annoncés voilà plus d’un an par l’Archange Anaël avec une chronologie qui pouvait varier ; vous êtes au courant, vous le savez. Bien sûr, la date, elle importe seulement pour celui qui est encore dans la personnalité et qui espère résoudre ses dernières souffrances ou ses dernières problématiques avec l’Appel de Marie.

Donc si vous êtes en train de repérer une date, non pas vous informer ‒ et là, dans ce cas-là, c’est de la désinformation parce que quelqu’un qui dit, aujourd’hui, qu’il ne se passe rien, c’est la grenouille qui a pas vu qu’elle était en train d’ébouillanter, comme je disais. Si vous attendez l’évènement climatique, si vous attendez un évènement qui vous touche à vous, individuellement… Je n’ai jamais dit que les évènements, et même la guerre qui était annoncée dans cette conflagration imminente, et de même que dans toutes les guerres qui ont existé sur cette planète, vous savez très bien qu’il y a des parties qui étaient et qui vivaient à l’écart de cette guerre, même dans un pays concerné. Y a pas de raison que ça change. Par contre, ça sera différent après l’Appel de Marie parce que là, Nibiru sera présent dans vos cieux et entraînera des radiations gamma, et là personne ne pourra ignorer. Mais, ne soyez pas pressés de cette visibilité parce que chaque jour qui passe est l’occasion, pour un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs, de s’approcher de la Vérité et de la vivre, même sans rien connaître, nous vous l’avons dit, des vibrations.

Alors le frère ou la sœur qui dit qu’il ne s’est rien passé, si il ne se passe rien, ni à l’extérieur ni à l’intérieur, eh bien je ne peux rien pour lui. Celui pour qui il se passe quelque chose à l’intérieur, qui vit les Théophanies, n’a pas besoin, même s’il est curieux, d’attendre quoi que ce soit. Au travers de cette question, et je pense que nous en aurons d’autres, vous verrez les frères et les sœurs qui attendent, je dirais, Nibiru, comme le sauveur en quelque sorte, mais il ne vous a jamais été dit que quelconque ou quiconque viendrait vous sauver. C’est vous qui vous sauvez vous-mêmes dans le face-à-face ultime de la résurrection, ou par la libération par l’Onde de Vie ou par le Feu Igné, si vous l’avez vécu.

Donc tous ceux d’entre vous qui sont encore dans l’espoir ‒ ou qui redoutent, ou qui disent que c’est faux ‒ d’un évènement, aujourd’hui n’ont rien compris, parce qu’ils perdent leur temps plutôt que de vivre le cœur et de vivre ce que la Vie leur fait vivre, c’est-à-dire la synchronicité, la Joie, la légèreté, l’évidence de ce qui est à vivre et non pas le fait de regimber, de négocier, ou d’être en colère. Donc celui qui dit qu’il n’a rien vu, je dirais, est aveugle, intérieurement comme extérieurement.

Mais je vous rassure, parce qu’y a quand même un pourcentage encore très élevé, vous le voyez autour de vous, dans vos familles, qui vivent leur vie comme si de rien n’était, comme s’il ne se passait rien, comme si la Lumière n’avait pas touché terre, parce qu’ils sont imperméables, soit par mesure de protection, soit parce que il faut que l’effet de surprise survienne à l’ultime moment. Et quand Marie vous dit que rien ne bougera après le 31 août, elle parlait de l’accès intérieur, et je vous le dis aussi, soit vous accédez à ce Feu Igné dans le cœur, vibrations ou pas vibrations, dont la traduction est la Joie et la Paix, et l’emplacement définitif au sein du témoin ou observateur, c’est-à-dire que vous n’êtes plus affectés en aucune manière par ce qui passe, c’est-à-dire tout ce qui est éphémère.

Ça ne veut pas dire, encore une fois, parce que… il faut vous le répéter parce que l’ego a tendance à s’emparer des choses, il est pas question de quitter sa famille, de quitter son travail, de quitter son pays. Tous ces changements, ils ont eu lieu voilà déjà de nombreuses années, après les Noces Célestes, mais plus maintenant. Vous êtes tous exactement à la place qu’il vous faut pour vivre ce qui est à vivre, que ce soit en âge, l’âge que vous avez, que ce soit vos conditions psychologiques, que ce soit vos conditions familiales, vos conditions financières, elles sont tout à fait adaptées à vivre ce qui est à vivre dans cette dernière partie de l’année. Et je crois que nous vous l’avons dit, vous allez assister encore plus à la majoration des phénomènes climatiques, qui sont démultipliés depuis le début du mois d’août et qui vont encore plus se démultiplier dès la fin août achevée.

Alors bien sûr, même à travers cette démultiplication, nombre de frères et de sœurs seront, soit en attente d’un sauveur, soit en désespoir d’un sauveur, et oublieront de vivre leur vie. Et je crois qu’on va avoir beaucoup de questions comme ça, dans les jours et les semaines qui viennent. Alors autre question, parce que effectivement j’avais déjà répondu en partie à celle-là.

… par ailleurs il nous a été répété de ne pas attendre de date et de vivre le présent…

Tout à fait.

… n’y a-t-il pas contradiction entre des annonces répétées d’évènements imminents, qui ne se produisent pas, et l’urgence de rester centré en son cœur ?

Mais c’est totalement simultané, c’est pas contradictoire. C’est justement parce que c’est la fin des temps et que les évènements se déchaînent de partout qu’il y a urgence de rentrer dans le cœur. Vous voyez, là encore c’est l’ego, le mental, qui voit une contradiction. Au niveau de l’Êtreté, au niveau de cette Joie du cœur, y a aucune contradiction. Les évènements, ils sont en cours déjà depuis de nombreuses années. Simplement il y a, comme je l’ai dit, une accentuation, une accélération et une amplification sans commune mesure, chaque semaine qui se déroule maintenant, mais comme je l’avais prévenu voilà de très nombreuses années, la grenouille, quand vous la chauffez à l’intérieur de son bocal, elle sent pas la chaleur et elle finit par cuire. Alors ceux qui sont encore dans le bocal, c’est ceux qui sont encore installés, avec aisance ou avec inconfort, dans la structure de la personnalité et non pas dans l’Éternité ou dans l’Êtreté, parce que si vous êtes en Joie, que peuvent vous faire les dates, que peuvent vous faire les évènements ?

Donc oui, y a urgence à être dans le cœur. Ça sert à rien de voir les évènements, d’être un scientifique, même de pointe, de savoir ce qui se déroule à un haut niveau. Même si vous le savez, qu’est-ce que ça va changer à votre Joie ? Vous serez terrifiés de la même façon au moment de l’Appel de Marie et de la visibilité de Nibiru, c’est ça le Choc de l’humanité. Alors bien sûr, au niveau individuel, vous le vivez à votre manière, mais je répète de manière formelle que chacun d’entre vous est très exactement à la bonne place pour affronter et vivre ce que vous promet le mois de septembre, octobre, et novembre, et décembre.

Donc oui, je confirme avec fermeté ce qu’il vous a été donné comme échéance ‒ et pas comme date ‒ par Marie, parce que personne ne la connaît, cette date, nous savons simplement que tous les évènements du décor du théâtre sont maintenant prêts à être joués, sans aucune exception, que ce soit la conflagration mondiale, que ce soit les signes géophysiques et climatiques, que ce soit la folie humaine, mais aussi la Joie humaine. Et bien sûr vous avez les deux extrêmes sous les yeux : vous avez des frères et des sœurs qui sont dans une Joie infinie, quoi qu’ils vivent, et vous avez la folie humaine qui devient de plus en plus aveugle. Mais ça, nous vous l’avons toujours dit que ça serait comme cela. La Joie, elle est au-dedans de vous, elle ne peut pas être dans une quelconque satisfaction extérieure, sans ça elle est conditionnée.

Donc ne mêlez pas cette Joie intérieure, cette Théophanie perpétuelle, en râlant sur les évènements ou sur votre vie, parce que si aujourd’hui vous faites cela, vous vous démontrez à vous-mêmes que vous êtes inscrits dans la personnalité et donc dans le faux. Vous attendez Nibiru, vous attendez la fin du monde, vous attendez l’Appel de Marie, et vous n’êtes pas dans l’Instant Présent. Donc la seule contradiction, elle est pour l’ego, pour la personnalité, mais celui qui vit le Feu du Cœur, le Feu Igné du Cœur, la Théophanie, même si c’est pas permanent ou perpétuel, il suffit qu’il ait vécu ne serait-ce que quelques fois pour savoir ce qu’est la Vérité. Tout le reste est faux, même votre personnage. Je crois que Bidi vous l’a suffisamment hurlé, mais nous étions obligés de nous appuyer sur l’ensemble de vos personnages pour vous amener à un point précis, et ce point précis, il est là, que vous le voyiez ou pas ne changera rien à l’affaire. Alors, on continue.

Question : comment Marie peut-elle annoncer formellement que le signe viendra avant 2018 quand nul ne connaît la date et que Nibiru est capable, quand elle le veut, d’être rétrograde ?

Oh, mais je l’ai dit, que Nibiru, la rétrogradation de Nibiru, c’est de l’histoire ancienne, puisque que le virage derrière le Soleil est fait. Donc ça, la date de Nibiru, personne ne la connaît, effectivement, parce que cette vitesse est fluctuante, mais elle ne peut plus rétrograder. Ça, c’est le premier point. Donc, elle est directe maintenant, par rapport à sa course en avant du Soleil, ce qui explique que vous avez toujours de plus en plus d’images de gens qui captent, à certains moments, des images fantômes de Nibiru ou de certaines planètes qui sont autour.

Alors maintenant, encore une fois, au travers de cette question, Marie vous a donné des évènements humains parce que ceux-là, bien sûr, ils sont décrits dans ce qu’il peut rester d’astral, et quand nous vous disons que la conflagration mondiale a démarré, elle a démarré. Toutes les forces, sur la planète, s’apprêtent à jouer cette scène finale. Renseignez-vous, regardez les bases américaines, regardez les navires ; tout ça est accessible, c’est pas secret. Où sont les porte-avions ? Où sont les bases ? Où sont les militaires ? Regardez, renseignez-vous. Ce n’est pas parce qu’on vous le cache que ce n’est pas accessible, bien sûr.

Mais encore une fois, il va y avoir, je pense, d’autres questions là-dessus. Si vous êtes en train de chercher une date, vous n’avez rien compris au film, si je peux dire, surtout avec ce qui se vit à l’intérieur. Si vous ne vivez rien à l’intérieur, ne vous posez pas la question d’activer les Étoiles, les Couronnes, l’Onde de Vie, ni même de sentir l’énergie ou la vibration, placez-vous en conscience dans votre cœur et lâchez prise, ne résistez pas à la Lumière parce que toutes vos manifestations, quelles qu’elles soient, ne sont liées qu’à des résistances du personnage, de l’éphémère, des mémoires, des habitudes de ce personnage que vous êtes, et rien d’autre. Et rappelez-vous ce que j’ai dit aussi : vous êtes très exactement à la place qui est la plus adéquate pour chacun de vous pour vivre votre libération et l’Appel de Marie, que voulez-vous de plus ?

Maintenant, comme je l’ai dit en 2012, Marie vous a annoncé une conflagration mondiale, celle-ci a démarré. C’est pas parce que vous n’avez pas de bombes devant votre porte ou dans votre pays, où que vous soyez, que ça n’a pas démarré. Si vous attendez la conflagration globale, nous vous avons toujours dit, et Anaël l’a redit, que ça serait juste avant la visibilité de Nibiru, mais ça sera extrêmement rapide. Ça durera, allez, on va dire une ou deux semaines, et rendez grâce pour qu’il ne se soit rien déclenché de collectif encore parce que chaque jour qui passe, nous voyons des frères et des sœurs qui s’éveillent, parfois à travers la maladie, parfois à travers des chocs importants dans leur vie familiale, affective, à tous les niveaux, mais la résilience, elle sort de là. À force de tomber, vous vous relevez et vous ne tombez plus.

La Lumière est Intelligence, ne perdez jamais ça de vue. Votre personne, quel que soit son QI, est très bête et sera de plus en plus bête parce que cette personne, ce qu’il en reste si vous voulez, obéit aux impulsions basses. C’est pour ça que vous voyez une augmentation de la violence, du rejet de l’autre, en même temps qu’une augmentation de la Joie chez d’autres frères et sœurs. Vous le savez, personne n’a la même destination, si je peux dire, avec le même processus de libération et le même processus d’ascension de la Terre, ascension de la Terre qui a démarré, comme Marie vous l’a dit, début mars. Maintenant la visibilité de Nibiru, nous savons que Nibiru est directe, maintenant, dans sa course, et nous affirmons qu’elle sera visible avant la fin de l’année 2017, c’est très précis. Je ne pense pas qu’il y ait des technologies venues de je ne sais où, capables de modifier un iota de la course directe, maintenant, de Nibiru, je ne peux pas être plus précis. Mais encore une fois, n’attendez pas Nibiru comme le messie, parce que Nibiru est aussi à l’intérieur de vous, dans votre cœur.

Aujourd’hui, regarder à l’extérieur est une perte de temps. Si vous vous plaignez de ne rien vivre, d’être en colère, d’être affectés dans votre santé, alors prenez du temps pour vous, comme disait Osho, pour être tranquilles, pour ne rien faire, pour ne rien chercher, et surtout pas chercher des énergies ou à vous débarrasser de quoi que ce soit. Cherchez le Royaume des cieux avec avidité à l’intérieur de vous, mais ne vous appuyez pas sur un protocole, sur votre personne, sur l’histoire, sur les évènements, parce que là vous vous éloignez de votre cœur. Prenez conscience de ce qu’il se déroule, ne vous mentez pas. Regardez ce qu’il se passe sur les volcans, sur les typhons, sur les séismes, sur les eaux qui bougent de partout, sur la folie humaine. Maintenant si vous êtes dans le déni, il vous faut attendre de rentrer en colère, mais ça ne saurait tarder, à moins qu’y en ait déjà qui sont en colère, on va voir. Continuons.

Question : un arbre est-il maître ou pas, ou l’est-il partiellement, proportionnellement à sa grosseur et à son isolement ?

Ni l’un ni l’autre. Un arbre maître est en général assez gros et assez isolé, ou en tout cas les autres arbres le respectent. Un arbre maître ne l’est pas, bien sûr, dès qu’il naît. Il trouve les circonstances de lumière et devient un arbre maître, mais il ne peut pas être à moitié un arbre maître. Et vous n’avez aucune possibilité de deviner qu’un arbre va devenir maître ou pas, c’est lui qui décide. Donc, au moment où vous le voyez, il l’est ou il l’est pas, il ne peut pas l’être à moitié parce que au moment où il devient arbre maître, son rayonnement devient différent ‒ pour ceux qui le voient, c’est très clair ‒ et à ce moment-là il y a un agencement des autres arbres, dans l’environnement où il est, qui est différent. Mais ça, ça se passe pas du jour au lendemain, bien sûr. Mais encore une fois, l’arbre ne peut pas être un petit peu maître ; il est maître ou il ne l’est pas, c’est tout.

Autre question.

Question : pour ceux qui comme moi ne communiquent pas avec les êtres de la nature, un village d’elfes sera-t-il plus facilement situé dans un endroit qui attire ? Un conifère peut-il aussi engendrer un dôme de Lumière ?

Je réponds à la deuxième partie parce qu’elle est très simple, d’abord. Tous les arbres ont accueilli la Lumière et tous les arbres sont des piliers de Lumière, dorénavant, le plus riquiqui comme le plus grand ; ça ne veut pas dire qu’il est maître pour autant. Donc les piliers de Lumière, si je peux dire, vous les avez chez les frères et les sœurs, chez les animaux, dont j’avais parlé il y a un mois et demi, des changements de comportement, les animaux sauvages surtout, hein, ou les insectes même, tout ça change de comportement.

Maintenant, au niveau de la première partie, qu’est-ce que je peux dire par rapport à ça ? Ça dépend des pays. Tu as des villages d’elfes qui sont dans les forêts mais tu as des pays semi-désertiques où les elfes sont extrêmement fréquents, au milieu de la roche et de la toundra par exemple. Donc c’est différent selon les pays. Je vais pas rentrer dans les catégorisations d’elfes. Bien sûr, pour ceux qui les sentent ou qui les voient, vous avez remarqué, parfois, des tenues ou des accoutrements, j’appelle ça comme ça, moi, un peu différents, parce que bien évidemment, chez les elfes comme chez vous, il y a (et comme chez nous tous), il y a une origine stellaire et il y a des lignées qui donnent des colorations différentes. Donc je ne peux pas te donner l’habitat idéal des elfes car c’est fonction, bien sûr, des pays.

Maintenant, quand tu dis que tu ne vois pas les peuples de la nature, ça veut dire quoi ? Dès l’instant où tu trouveras un arbre maître, un village d’elfes, une communauté de dragons, peu importe le peuple de la nature, ça peut être simplement une nature qui est en harmonie parce que les arbres ont capté la Lumière. Donc dans la nature, tu dois capter cette beauté et cette énergie, tu n’as pas besoin de l’entité elfique ou de l’entité dragon pour le vivre. L’immersion dans la nature est aujourd’hui ce qu’il y a de plus propice pour vivre la paix du cœur, cela nous vous l’avons dit y a presque deux mois, nous vous avons dit d’aller dans la nature. Et d’ailleurs vous faites facilement et aisément la différence, même si vous n’êtes pas éveillés, entre l’harmonie qui règne dans la nature la plus sauvage, et le déséquilibre qui règne de façon de plus en plus patente dans vos cités où vous avez déjà de plus en plus de zombies qui sont, eux aussi, accoutrés comme tout le monde, avec les marques connues, vous avez ceux qui ont les yeux rivés sur un écran, même pour regarder dans la rue.

Vous voyez bien que les gens sont pas comme ils étaient y a trente ans, mais ça, vous ne le voyez pas si vous faites partie de la grenouille qui chauffe avec les autres, mais c’est de plus en plus visible pour ceux qui sont témoins ou observateurs, qui sont installés, même en partie, dans cette Joie intérieure sans objet. Mais bien sûr, celui qui chauffe au milieu de la ville ne se rend compte de rien, et je dois dire que c’est tant mieux ainsi parce que le choc sera d’autant plus violent, et la capacité de dépassement, de résilience, de transmutation, de transsubstantiation, à ce moment-là, sera la plus idéale possible.

Ne vous fiez pas aux apparences, ne vous fiez pas seulement à ce que vos yeux et vos sens perçoivent chez l’autre, fiez-vous à votre cœur et à rien d’autre. Ah y en a qui vont me dire, bien sûr : « Je sens pas mon cœur. » Mais tu sens pas ton cœur parce que tu n’y es pas et que tu te sers de la personne pour y aller. La personne ne vous est d’aucune utilité pour être le cœur, elle vous sert juste à asseoir la conscience, ce corps, et cette conscience éphémère, à asseoir et à accueillir la Supraconscience et la Lumière, et après à laisser disparaître ce qui est éphémère, pas par une action de votre personne, par l’abandon, le sacrifice, nous vous l’avons répété je ne sais combien de fois, ce mot-là. Alors, on continue.

Question : Sri Aurobindo a parlé du rayonnement du 9ème corps ou Feu Igné…

Qui est lié aux Théophanies, oui bien sûr.

… qui sera spontané après l’Appel de Marie, durant les 132 jours. Il dit que l’on n’a pas à se préoccuper de quoi que ce soit et que le sens de son message est de nous prévenir, si on est concernés par ce processus, ce qui a priori est le cas dès l’instant où l’une de nos Couronnes a vécu la vibration…

Tout-à-fait.

… cela signifie-t-il que tous ceux qui ont eu une des Couronnes actives seront présents durant les 132 jours ?

Eh non. Nous avons bien dit que la Couronne vous donnait la certitude d’être libérés. Vous savez, vous avez participé à différents degrés, soit en tant que piliers de Lumière, en tant qu’ancreurs de Lumière, en tant que semeurs de Lumière, vous avez rayonné la Lumière, indépendamment de votre petite personne, tous, dès l’instant où une Couronne était ouverte. Mais il fallait encore que le travail de la Lumière se poursuive aussi, bien évidemment, pour vous : mettre fin aux résistances, mettre fin aux croyances, mettre fin aux illusions quelles qu’elles soient. Donc tout ça se vit en ce moment. Donc les 132 jours, mais il n’a jamais été dit que la totalité de l’humanité passerait par ces 132 jours. Y en a beaucoup parmi vous qui vont disparaître de ce monde, soit par l’Appel de Marie, soit par les évènements climatiques antérieurs à l’Appel de Marie. Ceux-là, ils sont libérés de la même façon, qu’ils aient vécu les Couronnes ou pas, puisqu’ils n’auront plus à se réincarner.

Je vous rappelle que la Terre de 3ème dimension n’existera tout simplement plus, elle passe à une autre octave de manifestation, c’est l’ascension de la Terre dont j’avais parlé déjà depuis 2008, 2009, en disant que la Terre allait passer par une expansion considérable de sa taille. Je vous l’avais expliqué cela. Donc il n’a jamais été dit que vous aviez besoin de vivre les 132 jours. Certains quitteront leur corps sans aucune difficulté au moment de l’Appel de Marie parce que l’appel de la Liberté mettra fin à toute adhésion à quelque circonstance que ce soit au sein de l’éphémère. D’autres iront sur les Cercles de Feu, d’autres resteront, pour des raisons différentes, dans la nature, si je peux dire, mais chacun a un chemin particulier jusqu’au grille-planète final, c’est-à-dire que celui qui abandonne son corps physique et son corps éthérique n’a aucune raison de subsister dans la nature ou sur les Cercles de Feu, il viendra faire la noce avec nous en attendant le moment final, que j’avais explicité longuement.

Mais ça ne fait, en définitive, aucune différence, sauf pour la personne et ce qu’y a à épurer, à laisser se dissoudre, si je peux dire. Et plus votre personne se dissout, plus la Joie est présente, il ne peut pas en être autrement. Quelles que soient les souffrances de votre corps, de votre vie, de vos problématiques, quel que soit ce qui vous semble résistant, ça n’a aucune espèce d’importance. Cherchez le Royaume des cieux qui est au-dedans de vous, le reste, aujourd’hui, je dirais que ça ne sert plus à rien. Il ne reste que l’essentiel : le cœur. Tout le reste part à vau-l’eau, vous voyez ? Alors continuons avec vos questionnements.

Question : la disparition de tous les aigles, depuis trois semaines, dans ma vallée du Gard, et l’arrêt du chant des cigales depuis quinze jours font-ils partie des changements dus à la Libération ?

Ils font partie des changements liés à l’afflux de la Lumière. J’avais explicité cela, il y a moins de deux mois, en vous disant que vous alliez observer des comportements animaux, même sauvages, profondément différents. Alors là, nous ne sommes pas dans les cas de mort d’animaux, les aigles ne sont plus présents et les criquets ou les cigales ne chantent plus ‒ dans ton coin mais y a d’autres coins où ils chantent peut-être. Donc ça correspond plus à des circonstances peut-être loco-régionales, climatiques, aériques, hydriques, ou de stress géophysique, ça j’ai pas moyen de le savoir, mais bien évidemment ça concourt aux processus qui sont en cours de partout sur la planète, que vous les voyiez ou pas, que vous les sentiez ou pas.

Maintenant, encore une fois, et je le répète solennellement aujourd’hui, si vous ne vivez rien, si vous ne percevez rien, si vous ne voyez rien comme évènement, à la surface de cette terre, qui annonce quoi que ce soit, alors je ne peux pas vous dire mieux que de continuer à vivre votre vie et à vous en remettre à la Joie. Toute recherche aujourd’hui, surtout au niveau spirituel, est une erreur fondamentale. Toute quête spirituelle doit cesser si vous voulez vivre la Vérité du cœur, c’est-à-dire la vraie Connaissance et non pas vos périples dans les vies passées, vos explications psychologiques, les solutionnements de vos problèmes. Bien sûr, comme je l’ai dit, vous devez vous occuper de votre corps, de votre maison, de vos responsabilités, mais ça ne veut pas dire qu’il faut être soumis à ce rôle puisque vous avez de plus en plus la possibilité d’être le témoin ou l’observateur.

Faites ce que la Vie vous demande et constatez que si vous restez à l’emplacement du témoin ou de l’observateur, la Joie grandit, même si vous souffrez. C’est paradoxal parce que pour la personne, quand il y a souffrance, vous avez l’impression que c’est un frein à votre liberté, que cette souffrance soit psychologique ou physique. Or ceux qui sont en Joie peuvent vous le confirmer, la souffrance appelle bien sûr une action, mais elle ne change pas du tout l’état de Joie. Si vous êtes emmenés par la souffrance, c’est que vous n’êtes pas en Joie. Il ne sert à rien de vous mentir, vous n’avez plus rien à représenter au monde ni à faire valoir au monde, il vous faut être naturels ‒ humilité, simplicité, transparence, Enfance ‒, tout le reste ne sont que des chimères dictées par l’ego. Dans cette période, je précise bien.

Alors si tu ne vis rien, ni vibration ni Joie, contente-toi d’être dans la vie, de ne rien rejeter de ce que la Vie te propose parce que même si tu n’as pas moyen de le vérifier pour l’instant, ce qui se déroule pour chacun de toi est exactement ce qui doit se dérouler dans le processus de ta libération. Mais bien sûr, celui qui est aveugle ne peut pas accepter cela mais je sais qu’il peut garder ça dans un coin de sa tête et le moment venu, à l’Appel de Marie, cela trouvera son issue. Le seul effort que vous ayez à faire, c’est de vivre ‒ ni dans la peur, ni dans l’espoir, ni dans l’attente, mais vivre, comme ça été expliqué, HIC et NUNC, Ici et Maintenant, l’Instant Présent. La Vérité, elle est là, elle est pas dans l’approche de Nibiru.

Les signes sont tous présents, relisez les prophètes, qu’est-ce que vous voulez de plus ? Alors qu’est-ce que ça va changer à votre Éternité, que ça se passe le 31 août ou que ça se passe le 31 décembre ? Nous, nous sommes impatients, mais pas pour les mêmes raisons, parce que nous voyons que de plus en plus de frères et de sœurs s’ouvrent. Mais vous vous doutez bien que parmi tous ces frères et sœurs qui s’ouvrent, beaucoup ont besoin de parler, de dire ce qu’ils vivent, et ça va mettre très en colère ceux qui ne vivent rien. Alors pour l’instant c’est de la colère, mais au fur et à mesure de l’intensité des radiations qui vous parviennent, de l’augmentation des différentes fréquences mesurables sur la terre, eh bien vous allez constater que ça va être quand même assez conflictuel.

Donc c’est en ce sens-là que nous aussi, nous sommes impatients. Mais il ne sert à rien, nous ne pouvons rien faire que d’être là, à vos côtés, nous vous l’avons dit, Marie vous l’a redit. Il faut laisser les choses se dérouler, maintenant. Elles iront jusqu’à leur terme, et peu importe si c’est demain, peu importe si c’est le 31 décembre, et peu importe si les guignols nous trouvent encore quelque chose, mais là, je crois que c’est impossible maintenant parce que la progression de la Lumière a été telle que même les méchants garçons savent qu’ils ont irrémédiablement perdu. D’ailleurs nombre d’entre eux, vous le constatez et le constaterez de plus en plus souvent, pour ceux qui regardent les moyens d’information, vont se repentir et vont dévoiler la Vérité, que ce soit pour le climat, que ce soit pour la finance, que ce soit pour l’asservissement, mental, émotionnel, de l’humanité. Donc laissez les choses se dérouler. Faites… démontrez-vous à vous-mêmes que vous êtes Lumière et que vous faites confiance à ce que vous êtes et non pas à votre personnage, parce que y aura plus d’issue dans le personnage, je vous l’ai dit, et vous allez le voir certainement dans d’autres questions.



* * * * * 


A suivre
.

_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Dernière édition par Ayla le Dim 3 Sep - 20:44 (2017); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Aoû - 08:36 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 472

MessagePosté le: Ven 1 Sep - 07:52 (2017)    Sujet du message: O.M.AÏVANHOV le 28/08/2017 - Q/R - Complet Répondre en citant

.
28 Août 2017


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses - Partie 2



Allez, on continue…

Question : certains ont été surpris par l’ultimatum de Marie au sujet de nos résistances : « À partir du 31 août, il sera trop tard ». Est-ce parce qu’il sera plus difficile de se centrer en le cœur et de se libérer dans le chaos de la conflagration mondiale ?

Mais non, puisque la Libération est une certitude. L’Ascension de la Terre est en cours, la libération de la Terre s’est produite en 2011, et votre libération est en cours. Donc vous êtes chacun exactement à la place qu’il faut ; même si vous n’avez rien vécu, alors ce que vous devez réaliser jusqu’à l’Appel de Marie, ça n’en sera que plus beau pour vous. Regardez, déjà il y a quelques années, le nombre de frères et sœurs qui ont joué à tournicoti-tournicota. Bien sûr, ça nous a servi à recruter, mais combien se sont noyés dans l’ego spirituel ? Combien se sont noyés dans la croyance en un changement et une continuation de la vie dans la 3D, et continuent de se noyer là-dedans ? Il vaut mieux ne rien vivre du tout que d’être dans ces illusions-là pour le moment final, même si aujourd’hui ceux qui projettent, je sais pas, une nouvelle terre, de nouveaux cieux, dans le même état carboné, eux auront beaucoup de soucis, beaucoup plus que ceux qui sont en colère parce qu’ils ne voient rien venir ou qui ne vivent rien.

Je répète que toutes les voies spirituelles aujourd’hui sont une erreur. Seul l’Esprit compte et l’Esprit est dans votre cœur, il est pas dans les connaissances ésotériques quelles qu’elles soient, ni de vous-mêmes et surtout pas de vous-mêmes aujourd’hui, parce que ce à quoi vous allez vous confronter va se renforcer. Ça veut dire que vous mettez votre conscience aujourd’hui, c’était pareil y a un an… par exemple vous avez un problème X, quel qu’il soit, et vous allez vous pencher sur ce problème X pour vouloir le résoudre ‒ c’est logique ‒, vous allez le renforcer et vous ne le résoudrez pas. Parce qu’aujourd’hui, la seule façon de résoudre le problème X, c’est de rejoindre votre cœur, tout le reste est voué à l’échec, que ce soit par les vibrations, que ce soit par quoi que ce soit.

Seul le cœur vous met en joie, tout le reste vous en éloigne, et c’est comme ça déjà depuis juin et ça va se renforcer considérablement. C’est-à-dire, ceux parmi vous qui vivent par exemple les Couronnes, même la Couronne radiante du cœur, l’Onde de Vie si elle n’est pas montée jusqu’en haut, ressentent en cette période l’Onde de Vie. Si vous cherchez à réfléchir ou à solutionner votre personne… occupez-vous de votre personne si elle a besoin de nourriture ou de soins, mais si vous pensez vous baser sur votre histoire, votre personne, votre corps ou vos relations pour être libres, vous risquez d’attendre et de souffrir pour rien. Donc ne vous occupez pas des problèmes X, occupez-vous, non pas de vos fesses maintenant, mais de votre cœur. Toutes les solutions viennent de là, toutes les souffrances viennent quand vous n’êtes pas dans le cœur, parce que dans le cœur y a la Joie, même à travers la maladie, même à travers la perte.

En résumé, je peux dire qu’aujourd’hui votre humeur, votre état d’humeur de l’instant, il est soit éternel, soit éphémère, et de plus en plus ça va être évident, que vous le vouliez ou pas. Alors, bien sûr, ceux qui vivent pas la Joie, ils vont être encore plus en colère, mais c’est ce qu’ils doivent vivre, d’être en colère, voire même furieux, de ne pas trouver leur cœur, ou de trouver le temps long, ou de trouver qu’il se passe rien. Ne jugez pas votre emplacement, contentez-vous de le constater sans jugement, et si vous constatez la Joie tout est parfait. Si vous constatez le ressentiment, le mental, l’affection, la douleur, alors c’est que vous n’êtes pas assez dans le cœur.

J’ai pas dit que le cœur va vous guérir d’une maladie ou une infirmité, mais toute situation sera vécue dans la Joie. Alors ne vous préoccupez plus de ce problème X ou du problème de tel frère ou de telle sœur, installez-vous dans le cœur. Alors, bien sûr, c’est du chinois pour ceux qui vivent pas la vibration… non, c’est aussi facile aujourd’hui. Ça veut pas dire cogiter : « Est-ce que je suis dans le cœur ou est-ce que je suis pas dans le cœur ? », ça veut dire accueillir tout ce qu’il se présente sur l’écran de votre conscience, non pas pour s’en emparer, non pas pour le retenir ou l’expliquer, ou le comprendre, mais pour le voir, et après ne vous en occupez pas, remettez-vous dans le cœur, je crois que j’ai même dit : « tapez-vous sur la poitrine », il me semble, à un moment donné, il y a un mois et demi.

C’est aussi simple que ça, c’est votre mental qui va vous dire : « Il faut faire tel exercice, tel protocole, il va falloir méditer, il va falloir servir ». Non, ça n’a rien à voir, tout cela ça concerne la personne. Soyez assez humbles pour le reconnaître, ça ne fait que passer, c’est éphémère, c’est inscrit entre la naissance et la mort. Y a aucune solution de continuité là-dedans, y a aucun Inconnu puisque c’est connaissable depuis votre personne.

Soyez le témoin, regardez ce qui émane de vous, sans culpabilité, sans jugement, avec innocence, et laissez passer cela, quoi qu’il se déroule. Vous n’êtes rien de tout ce qui passe, de tout ce qui émerge et de tout ce qui s’évacue ou qui résiste. Donc changer de point de vue aujourd’hui prend tout son sens, c’est le point de vue de la conscience, c’est pas un point de vue mental de réflexion ou de compréhension. Plus vous êtes naturels et spontanés, plus vous avez de chance d’être en joie ; plus vous réfléchissez, plus vous vous éloignez du cœur. Y a pas d’autre alternative.

Donc il est pas question de protocoles, il est question de sacrifice dans le sens le plus noble du terme, nous vous l’avons répété. Alors si vous constatez qu’il y a pas la Joie ou que la Joie s’éteint, replacez-vous dans le témoin, n’accrochez rien de ce qui se déroule sur l’écran de votre vie ou l’écran de votre corps. Ça ne veut pas dire qu’il faut pas soigner le corps, encore une fois, ou se mettre dans une grotte, parce qu’il y en a qui sont vraiment têtus. Il faut assumer ; être responsable et autonome, c’est aussi cela. C’est ne pas faire l’enfant gâté pourri, c’est faire l’enfant autonome et libre, la spontanéité. Alors on écoute les autres questions, ça va se préciser de plus en plus, vous allez voir.

Question : j’ai reçu l’information intérieure que depuis mi-août un satellite diffuse une nouvelle fréquence limitante pour la conscience sur l’ensemble de la planète. Avez-vous des informations ?

Alors là, cher ami, c’est pas seulement un satellite, c’est des dizaines, sans parler des chemtrails et des poisons chimiques mis dans les sols, dans l’eau et dans l’air. Ça fait plus de cent ans que ça dure. Toutes les technologies qui ont été créées, sans aucune exception, ne visent qu’à une seule chose : vous endormir. Donc tu te doutes bien que tout est fait avec les ondes pour bloquer l’Éveil, bloquer la Libération, mais vous oubliez une chose, certains d’entre vous, c’est que l’Éternité, l’Êtreté, votre corps solaire, votre corps de gloire, il est là, et lui il est totalement insensible à tous ces jeux vibratoires de pollution.

Donc celui qui mettrait encore la cause sur cela cherche une justification au fait de ne pas vivre le cœur, peut-être. Y a aucun élément de ce monde, dorénavant, qui peut empêcher quiconque, y a aucun karma qui tienne, soit vous êtes dans l’Évidence du cœur, et vous lâchez tout le reste et vous vivez, et à ce moment-là, c’est la Vie qui se déroule en vous ‒ vous n’êtes plus votre vie, vous êtes la Vie ‒, soit vous êtes encore dans votre petite vie. Y a pas d’autre alternative et ça va devenir de plus en plus criant, si je peux dire, l’écart entre celui qui est libre de ce monde tout en étant encore dans un corps, et celui qui est enfermé dans ce corps, même s’il a eu une Couronne ou plusieurs qui sont actives.

Le meilleur emplacement, aujourd’hui, c’est le témoin ou l’observateur, parce que si vous vous définissez et vous vous voyez comme témoin et observateur, très rapidement vous verrez que vous n’êtes plus emmené, si je peux dire, par des émotions, par des pensées, par des réflexions, par des énergies, par des vibrations. Vous êtes en accord avec l’Éternité, et vous acceptez l’éphémère bien sûr. Autre question.

Question : il apparaît clairement à certains qu’ils resteront sur terre après la stase hors des Cercles de Feu pour aider. Quelles seront leurs conditions d’existence et d’action lors des 132 jours ?

Je peux pas vous donner les conditions de vie parce qu’elles seront éminemment différentes selon les pays et les continents où vous vous trouverez. D’ailleurs y aura des continents qui n’existeront tout simplement plus, donc vous voyez bien que ça va dépendre de où vous êtes, je ne vous l’ai jamais caché. Il y a beaucoup d’îles au sein de la Ceinture de Feu du Pacifique qui vont tout simplement disparaître. Donc vous voyez, les 132 jours, ils seront différents selon que vous êtes dans une zone préservée (il en existe), qui seront impactées mais de façon mineure, et d’autres qui seront très impactées. Donc, je peux pas faire de résumé.

Simplement, après l’Appel de Marie, ceux qui seront présents sur terre dans un corps de chair, ou uniquement avec leur corps d’Éternité, cela ne fera aucune différence parce que la Joie sera tellement grande que vous n’aurez pas à vous poser ce genre de question. Ça, c’est le mental encore qui pose les questions. L’aide et le service ne se décident pas dans l’aspect concret de ce monde puisque vous serez tous dans des conditions profondément différentes que celles que vous connaissez aujourd’hui, où que vous soyez, dans le corps de chair, dans le corps d’Êtreté, dans les Cercles de Feu, ou totalement vaporisés lors de l’Appel de Marie par une extase telle que vous avez rejoint vos pénates, si je peux dire, c’est-à-dire votre origine stellaire. Mais la plupart d’entre vous resteront quand même dans l’orbe de la Terre jusqu’au grille-planète final.

Donc je ne peux pas donner les conditions de vie, mais sachez que toutes les conditions de vie à la surface de cette terre… soit vous avez votre corps d’Êtreté qui est complètement là, et à ce moment-là vous serez guidés par l’Intelligence cosmique créatrice, pas par votre cerveau (il aura grillé, je vous le rappelle), donc soit vous êtes dans un fonctionnement animal reptilien parce que le néocortex a brûlé, du fait de vos résistances, mais là aussi c’est un processus adéquat de libération parce qu’au moment final (du grille-planète final), y aura aucune structure cérébrale qui pourra bloquer votre libération ou votre ascension. Donc tout est parfait, je vous l’assure, et même si ça vous semble le chaos de plus en plus détestable dans certaines régions du monde, je vous assure que l’issue, elle, est de tout autre nature que ce qu’il vous est parfois donné à vivre en cette période.

Mais encore une fois, ça ne sert à rien de me croire, allez dans votre cœur vérifier par vous-mêmes, parce que si vous êtes dans votre cœur, vous sentez cette Joie ineffable, quoi qu’il vous arrive, quoi qu’il arrive au monde, quoi qu’il arrive à votre corps, et même la plus grande des souffrances ou la plus grande des maladies n’enlève pas la Joie. Si la Joie part, c’est que ce n’est pas une Joie sans objet. Cette Joie sans objet, cette Théophanie perpétuelle, c’est pas quelque chose à conquérir ou à acquérir, ou à ressentir, c’est votre vécu qui est profondément différent, parce que rappelez-vous que certains frères et sœurs vivent des Théophanies sans savoir ce que c’est que la vibration de la Couronne radiante du cœur, ou sans savoir ce que c’est que le Feu igné ou encore l’activation du 9ème corps.

Sri Aurobindo a parlé pour ceux d’entre vous qui savaient ce qu’étaient ces corps, mais vous êtes aujourd’hui beaucoup plus nombreux à ne rien connaître de cette cuisine que vous avez pourtant vécue, et qui a été si efficace pour préparer justement ce qui se déroule depuis de nombreux mois.

Et d’ailleurs, vous le voyez bien comment vous vous comportez dans votre vie, je parle dans votre vie éphémère. Soit vous cherchez des dates, des événements, vous cherchez à résoudre, ou soit vous avez vécu la Joie et vous n’avez rien à résoudre, si ce n’est être encore plus en joie. C’est là où est votre point de vue, c’est là où vous vous voyez. Encore une fois, sans jugement et culpabilité, de vous ou de quelqu’un d’autre bien sûr, d’un frère ou d’une sœur, parce que chacun est justement à sa place. Il n’est plus temps de tergiverser, de vouloir améliorer, de vouloir changer, je parle au niveau spirituel. Bien sûr que vous avez… tant que les conditions de vie sont pas trop perturbées, vous avez toutes les possibilités de vous soigner et de faire ce que vous voulez au niveau éphémère. Mais est-ce que la Joie est devant ou pas ? C’est ça le marqueur, tout le reste vous pouvez l’oublier, et je dirais même, le négliger. Alors, on continue.

Question : pourquoi les bouffées de Joie intense ne durent-elles pas malgré le refuge dans le cœur ?

Parce que pour beaucoup, il est indispensable de faire ces allers et retours entre la Joie du cœur et le personnage, et c’est en faisant ces allers-retours qui sont pas tout à fait les tournicoti-tournicota de l’ego spirituel d’il y a quelques années, hein, de ceux qui se sont pris pour le calife à la place du calife ou maître à la place ‒ et y a pas de maître d’ailleurs, ceux qui se sont crus être des maîtres de quoi que ce soit, ils étaient surtout pas maîtres de ce qu’ils sont.

Alors maintenant, vous n’avez pas à vous occuper de quoi que ce soit. Le cœur, si vous en sortez, c’est que vous avez encore à être le témoin, et justement vous êtes le témoin des moments où la Joie est là et des moments où la Joie n’est plus là, et c’est justement à travers ces mouvements que vous restez dans l’observateur et le témoin, et qu’il vous faut arrêter de rechercher à rétablir la Joie depuis l’emplacement de la personne. C’est justement quand il n’y a plus personne qu’il y a la Joie et y a pas besoin d’aller méditer, s’aligner ou de monter en vibration ; c’est une observation, le témoin, l’observateur. En demeurant là, quoi qu’il se passe, ça passe, par contre si vous êtes dans la personne, quoi qu’il se passe, ça passe pas, ça se renforce, et vous le voyez tous les jours. Et je peux pas vous dire mieux par rapport à cela.

Il ne vous sert à rien de constater que vous avez des vibrations de plus en plus fortes, il ne vous sert à rien de constater les séismes, les volcans, les signes célestes, tout ce qui se déroule sur terre, si vous ne vivez pas la Joie, parce que sinon vous aurez encore plus peur lorsque vous serez confrontés à la réalité de ce que vous observez déjà.

Alors moi, je vous dis : y a urgence. Cette urgence, elle ne dépend pas du temps ni des événements, cette urgence, elle ne dépend que de votre disparition de l’éphémère : le sacrifice, l’abandon, le lâcher-prise, parce que l’intensité de la Lumière est telle que vous ne pouvez accuser personne, ni un satellite nouveau qui est là-haut, ni la pollution des avions, ni la pollution de la nourriture, ni la pollution du mari ou de la femme, ou du frère ou de la sœur. Vous êtes tout seuls et tout ce qui se déroule sur l’écran de votre conscience éphémère, même si c’est la colère, même si c’est le fait de dire « je ne vis rien », ne sont que des prédispositions et des conditions préalables pour vous faire vivre l’Appel de Marie.

Vous n’êtes plus dans les temps où il fallait monter en vibration, ouvrir les chakras, les Portes, les Étoiles, la Couronne, l’Onde de Vie, le Canal Marial et tout ça. Si ça se produit, tant mieux, mais ce n’est plus du tout la finalité. La finalité, c’est le cœur, et pour le cœur, vous n’avez besoin de rien d’autre que d’être le témoin ou l’observateur et de ne rien accrocher, en vous ou à l’extérieur de vous. C’est là où vous montrez votre abandon total à la Lumière et que réellement vous vous sacrifiez, non pas en voulant mettre fin à vos jours ou en vous flagellant, parce que là aussi vous n’avez rien compris, mais simplement en accueillant et en observant, non pas pour agir et réagir mais simplement pour être lucides et conscients de cette Joie qui est là.

Alors, on continue.

Question : ceux qui iront en 3D unifiée, devront-ils attendre un cycle entier pour pouvoir, s’ils le désirent, retourner à leur lignée stellaire, ou à la Source ou l’Absolu ?

Absolument pas puisque dès l’instant où l’Appel de Marie est réalisé, le souvenir de votre Éternité, je crois que ça avait été appelé le Serment et la Promesse par la Source, est présent, donc il ne peut plus y avoir, après l’Appel de Marie, le moindre doute sur ce que vous êtes, qui est au-delà de toute forme et de toute conscience. Simplement, pour certains, le corps éphémère sera encore là et il aura ses résistances mais avec la conscience de ce que vous êtes, et l’épuration se fera durant les 132 jours. Mais certains d’entre vous qui sont pourtant des êtres éveillés, comme je l’ai dit, ont une telle habitude de la matérialité qu’il va falloir se rééduquer, et ils se rééduqueront et termineront leur vie sur ces mondes de 3D unifiée. Il n’est pas question d’aller, à proprement parler, sauf exception, se réincarner, après une mort physique, dans un monde de 3D unifiée. C’est pour ça que les frères Arcturiens, Végaliens, Andromédiens, viennent aussi chercher, pas leurs clients mais leurs frères, vous voyez. C’est pas une punition, la 3D unifiée, c’est juste parfaire ce qui n’a pas pu être parfait durant les 132 jours, au niveau des Cercles de Feu, pour certains, et même en dehors des Cercles de Feu ‒ surtout en dehors des Cercles de Feu.

Donc la 3D unifiée, y a aucun cycle, parce qu’en 3D unifiée, vous êtes libres de mettre fin au corps dans lequel vous êtes de manière instantanée, vous n’êtes pas soumis à une quelconque forme mais simplement apprendre à vous passer de ces formes denses, vous voyez ? Donc il y a tellement de cas différents, nous vous avons donné les généralités, un tableau général pendant toutes ces années, mais il faut le vivre, maintenant.

Donc y a personne qui va faire un cycle. D’ailleurs, dans la 3D unifiée, la notion de cycles tels que vous les nommez sur cette terre ne veulent rien dire. Dès le souvenir de l’Esprit réactivé en vous, c’est-à-dire l’Appel de Marie, la résurrection après les trois jours de stase, quel que soit ce qui demeure (un corps physique, un corps d’Êtreté), quel que soit l’endroit où vous êtes (morts, donc avec les autres stasés qui sont morts depuis les Noces Célestes), que vous soyez dans le corps physique sans encore le corps d’Êtreté, que vous soyez dans votre corps d’Êtreté avec un corps physique à l’intérieur, ou dans un corps d’Êtreté sans corps physique, ne changera rien, parce qu’après l’Appel de Marie, même si la vie n’est pas encore renouvelée sur la dimension finale de la Terre, vous verrez bien que tout sera différent, absolument tout. Alors ça sert à rien de vous mettre des scénarios en tête, et de souffrances, de choses terribles.

Donc la 3D unifiée concerne, nous vous l’avons déjà dit, ceux qui ont des mémoires à libérer, pas pour eux mais pour les connaissances scientifiques dans le processus de libération des mondes enfermés qui restent, soit par rapport à une attribution et un engagement que vous avez pris à aller libérer d’autres mondes, soit parce que vous avez simplement des codes de Lumière à digérer, à intégrer, pour pouvoir être totalement autonomes à l’issue des 132 jours dans votre corps d’Éternité, si le corps de chair est encore là. Nous n’avions jamais dit que tous les corps de chair étaient présents après l’Appel de Marie, bien sûr, loin de là.

Autre question.

Question : l’attentat de Barcelone fait-il partie du commencement de la guerre annoncée ?

Mais tout ce que vous appelez terrorisme, qui est à la fois encouragé par certains mouvements dits messianiques obscurs, fait partie de la révélation de la fin. Il est temps de mettre fin à toutes ces religions qui vous ont enfermés, il est temps d’être autonomes et de ne plus dépendre d’une autorité quelconque, qu’elle soit spirituelle ou hiérarchique, au sein de ce monde.

Alors comment voulez-vous trouver la Liberté si vous dépendez de qui que ce soit ou de quoi que ce soit ? Alors oui, comme Marie l’a dit et comme j’ai répondu à une question, trouvez votre cœur, y a pas besoin de protocoles, d’analyse. C’est justement le fait de cesser d’analyser, de cesser de vouloir comprendre, de vouloir expliquer, de vouloir en quelque sorte ramener à l’histoire personnelle, qui vous fige, pas la Lumière.

Autre question.

Question : quelles sont les Fraternités de Lumière qui œuvrent de concert avec la Confédération Intergalactique des Mondes Libres pour l’ascension et la libération de la Terre ?

J’ai rien compris la première partie… Qu’est-ce que la quoi ?

… quelles sont les Fraternités de Lumière…

Qu’est-ce que c’est que la Fraternité de Lumière ? Moi, de mon temps, j’avais créé la Fraternité Blanche Universelle, mais « Fraternité de Lumière » je ne sais pas ce que ça veut dire. Donc je peux pas répondre, il aurait fallu préciser qu’est-ce qu’il appelle, ce frère ou cette sœur, la Fraternité de Lumière. Parce que vous savez, les Fraternités, y en a beaucoup sur terre, hein, entre les Frères de la Truelle, entre les Illuminati, les Lucifériens, les Messianistes et tout ça, et ils s’appellent aussi « Fraternités de Lumière », eux aussi. Donc je peux pas répondre. La deuxième partie, c’était toujours par rapport à cela ?

… oui. Les Fraternités de ce système solaire qui se disent « de Lumière », pourraient-elles être plutôt liées aux Archontes et à l’Illusion de ce monde, ou pas ?

C’est exactement ce que j’ai voulu suggérer, mais c’est à toi de voir. Vous ne pouvez pas faire partie aujourd’hui… et d’ailleurs il y a quelques années, vous avez assisté à la fin, si je peux dire, d’un mouvement qui s’appelait Autres Dimensions, mais c’était normal, et je crois que Frère K l’avait parfaitement expliqué à la fin de l’année 2011, après la libération de la Terre, que dès qu’il y a organisation sur ce plan de la Terre où vous êtes, cette organisation est systématiquement récupérée par les forces opposées à la Lumière, et surtout si elles se nomment Fraternité de Lumière.

Nous ne connaissons aucune Fraternité. Nous sommes tous frères, donc il n’y a pas besoin de Fraternité. Dès qu’il y a Fraternité, de Lumière ou autre Fraternité, ça cache quelque chose. Vous ne pouvez pas être libres et adhérer à quelque mouvement que ce soit, vous ne pouvez pas être libres en suivant quelque maître que ce soit, vous ne pouvez pas être libres au sein de quelque croyance que ce soit. La Liberté est un mécanisme intérieur, aujourd’hui plus que jamais. Vous n’avez plus à vous approcher, à travers les vibrations, les connaissances, les chakras, les vécus des Couronnes. Tout ça, c’est une époque que bien sûr certains d’entre vous découvrent aujourd’hui, commencent à vivre, les vibrations, les Couronnes, le Canal Marial, l’Onde de Vie, mais comme la Joie est plus importante, ils font même pas attention à cela parce qu’ils savent qu’ils sont en joie et c’est ça le plus important.

Alors attention, aujourd’hui, à ne pas être attaché à ces notions de fraternités, de groupes, d’élus si je peux dire, ou d’appellations qui vous renvoient d’une manière ou d’une autre à un égrégore. La Théophanie perpétuelle, les rendez-vous que nous avons donnés, c’était pas un égrégore, et il est pas question aujourd’hui de recréer le moindre égrégore parce que c’est justement ces égrégores résiduels des religions, des croyances, égrégores de peur, qui fait que nous trouvons tous, le temps un peu long, dans votre réalité en tout cas.

Donc n’allez pas nourrir, ne nourrissez rien à l’extérieur. Faites face à vos responsabilités, aux demandes de votre corps, de vos enfants, de vos parents, mais surtout soyez libres intérieurement et dans la Joie. Rappelez-vous, lors de l’Appel de Marie, vous serez seuls. C’est un processus collectif, global, qui touche toute forme de vie sur la surface de la terre, mais vous le vivez seul à seul. C’est cette solitude-là qu’il vous faut trouver, cette solitude où il n’y a plus rien de votre personnage et où vous vivez le Tout, et où vous êtes chaque frère et sœur, mais vous n’êtes plus dupes de toutes les illusions de ce monde. C’est la Joie qui fait ça maintenant, c’est plus la vibration, puisque je vous ai dit qu’il y a des frères et des sœurs qui vivent la Joie sans rien avoir vécu des étapes, par exemple, des Noces Célestes.

Alors bien sûr, pour ceux d’entre vous qui vivent ces processus, ils savent qu’il y a une littérature extrêmement abondante sur la description des Couronnes, des Étoiles et des positionnements de la conscience, tout ce qui vous a été répété de manière fort pédagogique pendant des années, mais je dirais qu’aujourd’hui vous n’avez plus rien à faire de la pédagogie puisque tout est là. Ne retournez pas en arrière. Voilà, j’ai répondu pour cette notion de Fraternité.

Question : est-il exact de dire qu’un lieu collectif de soins et de ressourcement est susceptible de fournir de la nourriture aux Archontes, en tout ce qui est libéré et induit dans les soins, plutôt que servir la Lumière et la Libération ? La question des soins m’interpelle, tout le monde s’y met en cette période de libération. Ça pullule de partout et dans tous les sens.

Oui, c’est comme les channels, vous en avez de plus en plus sur la terre, mais ils channelisent quoi, hein ? Tous ceux qui vous parlent d’une amélioration, que tout le monde, il est beau, il est gentil, et que la nouvelle Terre va naître comme ça sans passer par l’Apocalypse, sont des menteurs. Et sont trompés.

Donc les soins ne doivent pas poser de problème. Vous aurez toujours besoin des soins tant que le grille-planète final n’aura pas lieu, c’est-à-dire après les 132 jours après l’Appel de Marie et après le retour de la stase. Donc pendant cette période, au contraire, les soins et tout seront importants, mais vous ne pourrez pas le faire dans un cadre précis, dans un lieu précis ou dans une organisation précise, c’est ça qui pourrait être dévié.

Mais en définitive, si vous êtes jusqu’au-boutistes, le fait de guérir, c’est-à-dire rendre la santé à ce corps ou à ce mental, c’est le priver de liberté. Pour celui qui est Absolu, c’est tout à fait vrai ; pour celui qui est inscrit dans la personne, je répondrais que les soins sont indispensables et vont le devenir de plus en plus, et surtout pendant les 132 jours. Mais vous n’aurez pas besoin d’avoir les connaissances parce que rappelez-vous que tout un chacun, quelle que soit sa souffrance, saura qui il est réellement, au-delà de toute forme. Y aura juste à pacifier, à permettre ces réflexes matériels de la matière elle-même, des habitudes comme nous avons dit, de se diluer, et permettre que l’Êtreté, le corps d’Éternité, le corps d’Êtreté, ne soit plus enkysté par de quelconques mémoires ou un quelconque corps physique, quel qu’il soit.

Mais bien sûr, puisqu’il y a de plus en plus de Lumière présente, de plus en plus se retrouvent thérapeutes, mais quelle importance puisque la finalité de cet acte de thérapie n’est, en définitive, quelle que soit la thérapie, que le moyen de désencombrer votre conscience éphémère de la souffrance, vous rendant plus disponibles à la Joie, c’est tout. Donc n’ayez aucune culpabilité ni aucune interrogation, si vous êtes thérapeutes aujourd’hui. Je dirais même qu’il aurait mieux valu se poser des questions sur votre « pourquoi vous étiez thérapeute » il y a dix-quinze ans, mais pas aujourd’hui. Être thérapeute ne vous prive pas de la Liberté, c’est vous qui vous privez vous-mêmes de la Liberté. Si vous êtes thérapeute en étant observateur et témoin, et que vous prenez l’habitude, quel que soit votre cadre de référence, quelles que soient vos pratiques, de laisser la Lumière œuvrer et de ne rien décider, vous constaterez aussi la Joie, c’est-à-dire que soit vous êtes un thérapeute qui est dans la Joie, soit vous êtes un thérapeute qui n’est pas dans la Joie, et vous voyez tout de suite à qui ça s’adresse.

Ce n’est pas parce que vous décidez d’arrêter la thérapie que vous allez trouver la Joie. La Joie, je le répète, est indépendante de votre âge, de votre profession, de vos occupations, de votre situation financière, affective, familiale ou relationnelle. C’est en vous, cette Joie, je sais pas comment il faut me faire comprendre. Tout ce qui apparaît sur l’écran extérieur de votre conscience doit être vu et sera vu comme ne faisant que passer. Bidi dirait : « C’est une scène de théâtre ». Et aujourd’hui, en étant le spectateur de la scène de théâtre, vous allez découvrir que même le théâtre n’existe pas et que le spectateur n’existe pas plus que l’acteur, mais pour celui qui joue le rôle de l’acteur ou celui qui joue le rôle du spectateur, bien évidemment que c’est réel, nous n’avons jamais dit le contraire.

Or la Joie ne peut pas dorénavant découler d’une quelconque satisfaction, sexuelle, financière, affective, et même spirituelle, ni même de vos vibrations, même si vous vivez toutes les vibrations. La Paix du cœur et la Joie en sont les témoins, c’est tout.

Donc celui qui est thérapeute continue à théraper, peu importe. Je ne sais pas d’ailleurs si on dit « théraper » ou « thérapier » mais peu importe, c’était un jeu de mot. Ce que je veux dire par là, c’est que ne vous souciez pas de vos circonstances éphémères. Vous avez l’exemple encore, dans cette question, d’un frère ou une sœur qui est persuadé que parce qu’il va résoudre son questionnement sur les soins va être libéré, mais c’est un faux problème, c’est encore une erreur de point de vue, c’est encore la personne qui peut penser ça, pas celui qui est en Joie. Celui qui est en Joie, il rayonne spontanément, c’est le rayonnement du 9ème corps, le rayonnement de la Source que nous avions appelé 9ème corps, point ER si mes souvenirs sont bons, au-dessus du chakra du cœur, sur l’angle de Louis du thymus. C’est ce rayonnement-là qui soigne, vous et les autres.

Donc si vous êtes en Joie, vous êtes thérapeutes, naturels, mais par contre si vous vous posez la question des actes de thérapie, ça veut dire que vous n’êtes pas en Joie, et vous voyez à travers ce que je vous dis aujourd’hui que chaque question nous permet de savoir l’emplacement du frère ou de la sœur. C’est toujours la personne qui pose ce genre de question. Les rêves, c’est autre chose. Tiens, pour l’instant nous n’avons pas eu de rêves, ça va peut-être venir, mais j’avais précisé quand même des questions en rapport avec l’Ascension et la Libération. Mais bon, continuons, donc pas de souci pour les thérapeutes, mais tout dépend du point de vue.

Question : en quoi les charismes de l’Esprit sont-ils différents des siddhis (pouvoirs de l’âme), et comment les distinguer ?

Oh, c’est très simple, les siddhis ou pouvoirs de l’âme concernent ce monde, c’est tous les dons que vous avez pu voir apparaître en vous, autour de vous, dans l’histoire : la clairvoyance, la clairsentience, l’intuition, tout ça est appliqué à ce monde. Donc c’est pas l’Esprit Saint, c’est pas les charismes de l’Esprit, c’est pas le Feu Igné, parce que ça appartient à ce monde et donc ça donne des éclairages sur ce monde, sur l’invisible de ce monde, mais même l’invisible de ce monde n’est pas la Vérité, vous le savez. Même les frères et les sœurs qui font des expériences de mort imminente et qui voient le Christ, qui voient Bouddha, qui voient Mahomet, qui voient les parents qui sont partis avant eux, toujours plus jeunes et bien habillés, mais tout ça, je vous l’avais dit et ça a été expliqué, tout ça, c’est les Archontes, c’est des projections astrales.

Bien sûr qu’ils vous montrent que vous existez en dehors de ce corps de chair, et Bidi vous l’a toujours dit, que le plus grand obstacle à la Liberté, c’est l’identification au corps, mais si vous êtes désidentifiés de votre corps et que vous n’êtes identifiés à rien d’autre, vous êtes dans le refus de la vie et le refus de l’incarnation. Alors, à ce moment-là, vous allez vous priver de plein de choses qui font la vie humaine. C’est l’emplacement de la conscience qui change, c’est pas changer de point de vue au sein de la personne. Alors, je crois que j’ai pas répondu complètement à la question…

… en quoi peut-on distinguer…

Ah oui, et y avait une autre partie ? Non c’est la question d’avant, donc c’est bon.

Donc les charismes de l’Esprit n’ont rien à voir avec ce monde. Les siddhis ou les pouvoirs de l’âme, les charismes de l’âme ne sont pas les charismes de l’Esprit. Le seul charisme de l’Esprit, c’est de vous montrer la Vérité et éventuellement de vous faire parler en langues, de vous faire rencontrer le Supramental, le Vibral comme nous disions à l’époque, et qui n’a rien de comparable, ni d’assimilable, ni de superposable, ni d’équivalent à ce qui existe en ce monde, puisque l’Esprit vous a été retiré, en quelque sorte, puisque votre corps d’Êtreté était prisonnier dans le Soleil.

L’âme était accessible, et d’ailleurs nombre d’enseignements spirituels du début du siècle passé vous ont seriné avec l’enseignement sur l’âme, en omettant de vous dire qu’au-dessus y avait l’Esprit et qu’aucune âme, même connue à la perfection, ne débouchera sur l’Esprit, parce que l’âme, vous le savez et vous avez eu d’innombrables explications, en particulier de Ma Ananda Moyi concernant les différents feux : le feu vital, l’âme qui se retourne, la consumation par l’Esprit. C’est donc trois strates successives, la première et la deuxième communiquent, le corps de la personne et l’âme, et l’Esprit communiquait avec l’âme mais de manière raréfiée. Or vous savez que quand l’Esprit rencontre l’âme, elle entraîne le retournement de l’âme. L’âme n’est plus polarisée sur la matière et elle se dissout elle-même en tant que médium, et l’Esprit prend toute sa place.

Les pouvoirs de l’âme sont applicables à ce monde, le charisme de l’Esprit n’a rien à faire de ce monde. C’est la Joie, c’est la seule chose que vous pouvez identifier. Bien sûr, vous avez des témoins, vous avez l’Esprit du Soleil, le Chœur des Anges, le Feu Igné, pour ceux qui vivent les vibrations, le Canal Marial, le rayonnement de la Source, la Théophanie perpétuelle au niveau du 9ème corps, mais tout ça, c’est parce qu’il y a la Joie et rien d’autre, tout le reste devient annexe.

Bien sûr qu’il y a… au moment des Noces Célestes, il était très important, pour ceux qui nous suivaient à ce moment-là, de vivre les états vibratoires d’activation des chakras et des nouveaux corps, mais comme les corps d’Êtreté ont été libérés, que l’afflux de Lumière sur la Terre a touché la Terre déjà depuis de nombreux mois et se diffuse de plus en plus, vous n’avez plus besoin de ces béquilles et de ces supports. Je dirais que le plus utile, aujourd’hui, c’est la position de l’observateur, du témoin, c’est-à-dire la Voie de l’Enfance, de l’Innocence, de l’Autonomie et de la Liberté, et rien de ce monde ne vous sera d’une aide quelconque. Je parle aussi bien de vos activités que de vos pensées, que de vos émotions, que de vos expériences vécues dans le passé, ne vous sont d’aucune utilité pour être dans la Joie. Au contraire, il vous faut redevenir de plus en plus simples, que vous soyez attirés par les nouvelles, que vous regardiez les infos ou pas.

Alors bien sûr, du point de vue de l’ego, celui qui entend ça avec la personnalité va se rebeller et va dire que c’est pas possible de s’abandonner à la Lumière ou de vivre le cœur quand on a à faire face à payer son loyer, à écouter sa femme ou son mari, à nourrir ses enfants. Mais ça, c’est une erreur, c’est encore l’ego et seulement l’ego qui veut s’emparer de la Joie. La Joie n’a pas besoin d’ego, elle n’a pas besoin de votre disponibilité de temps. Vous pouvez vivre la Joie en étant débordés d’activités. Mais encore une fois, c’est beaucoup plus facile si les occasions de la vie vous ont donné du temps, soit parce que vous divorcez, plus de mari ou de femme sur le dos, soit parce que vous perdez votre maison, vous n’êtes plus attachés à un lieu, soit parce que vous perdez un parent, ou un ascendant, ou un enfant, parce que ça vous libère, quoi que vous en pensiez au sein de votre personne. Il vous faut voir au-delà des apparences, et quand je dis « voir » c’est pas voir avec les yeux, c’est voir avec le cœur, bien sûr.


* * * * *


À suivre



_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 472

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 13:24 (2017)    Sujet du message: O.M.AÏVANHOV le 28/08/2017 - Q/R - Complet Répondre en citant

.
28 Août 2017


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses - Partie 3




Alors, on continue.

Question : malgré l’irréversibilité du processus en cours, le temps n’existant pas, est-il possible, en dehors de ceux qui nous ont enfermés, qu’un certain nombre d’humains, par leurs croyances et leurs attitudes, ralentissent ou dévient son avènement final ?

Alors aujourd’hui, la seule chose… je vous ai dit que Nibiru avait fait son tournant derrière le Soleil, qu’il pouvait ralentir très peu mais qu’il ne pouvait plus être rétrograde par rapport à vous dans sa dynamique céleste. Donc la seule chose qui retarde, et nous vous l’avons dit depuis deux mois, c’est quoi ? C’est même plus le karma, c’est même plus les stratégies des méchants garçons, c’est uniquement les habitudes de la matière, c’est uniquement cela. Je sais pas comment vous le dire mieux, ça dépend pas de vous maintenant, ni de nous, ça dépend pas de l’arrivée de la Lumière sur la Terre, ni de la libération de la Terre, ni de l’ascension de la Terre qui est en cours, le phénomène collectif ne dépend simplement que, non pas des résistances mais des habitudes.

Alors comment faire disparaître les habitudes ? Vous savez très bien que vous ne pouvez pas faire disparaître les habitudes. Si vous fumez, c’est pas parce que vous dites « je fume plus » que vous fumez plus, n’est-ce pas ? Les habitudes dont je parle sont des habitudes au sens large de la matière, c'est-à-dire que tout votre mécanisme de pensée, tout votre mécanisme même spirituel est basé sur l’existence de cette matière. D’ailleurs les religions n’ont fait que ça, hein. Il fallait purifier, alors les bouddhistes vous disent que y a du karma, qu’il faut affiner, affiner, affiner, et les autres vous promettent le paradis là-haut, d’autres vous disent que y a un sauveur, d’autres vont vous dire qu’ils attendent encore le messie. Mais tout ça, ce sont des foutaises maintenant.

Bien sûr que ces personnages historiques ont existé, bien sûr qu’ils ont délivré un message, mais pas celui des religions, certainement pas, parce qu’une religion, par définition, c’est organiser, c’est organiser de manière hiérarchique, où que vous tourniez vos yeux, que ce soit dans le bouddhisme, que ce soit dans l’islam, que ce soit dans le judaïsme, que ce soit dans le christianisme, dans le protestantisme ou dans les religions hindoues. Mais la Liberté n’a que faire de tout cela.

Aujourd’hui, tout cela ne représente qu’un enfermement et une habitude qui freinent effectivement le dévoilement de Nibiru dans vos cieux. Remarquez que je ne parle plus de l’approche de Nibiru, parce que le virage derrière le Soleil a été fait, je parle plutôt de l’éclaircissement de votre ciel, c'est-à-dire non plus les couches isolantes qui, elles, vous le savez, sont déjà bien perméables, mais tout ce que le collectif humain suit comme adhésions, par habitude, par expérience extensive de la matière. Là est ce qui freine le dévoilement de Nibiru, ni vous ni nous mais les habitudes. Et vous verrez d’ailleurs, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas vécu la Joie ni le Feu Igné dans le cœur, ni aucune Couronne, après l’Appel de Marie tout sera profondément différent pour vous, où que vous soyez d’ailleurs.

Donc ne perdez pas de temps. Effectivement, comme ça a été dit à travers certaines questions, il y a une réelle urgence, alors quand j’entends que le temps n’existe pas. Oui, il n’existe pas dans l’Éternité, dans le corps d’Êtreté, mais pour être passé par l’incarnation tout comme toi, je peux te dire que le temps, on le sent passer sur cette terre, qu’on soit heureux ou malheureux d’ailleurs, parce que le corps vieillit, parce que y a des âges différents, parce que la vie est mutation permanente. Mais la mutation permanente n’est pas la même chose à vivre quand vous avez le souvenir et l’actualisation de l’Esprit qui s’est fait, ou pas, le fameux Feu Igné, l’Esprit du Soleil, le 9ème corps dont vous a parlé Sri Aurobindo.

Bien évidemment, et je l’ai dit aussi, celui qui est libéré vivant, même si son corps est soumis au temps, sa conscience n’est plus soumise à aucun temps, mais tant que vous êtes dans la dualité dans ce corps, et jusqu’à après l’Appel de Marie, c'est-à-dire après votre résurrection, vous êtes obligés de composer avec ce monde en ayant, je dirais, les deux casquettes, si je peux dire : la chenille et le papillon. Mais rassurez-vous, ça ne peut pas durer bien longtemps, parce que effectivement, pour certains frères et sœurs, et c’est d’ailleurs posé de façon très humble dans les questions : « comment se fait-il que je vive la Joie et que j’en sorte ? » C’est la même réponse, bien sûr. Alors, on continue.

Question : l’Ascension a-t-elle pu commencer il y a plusieurs centaines d’années ?

Non, mais l’Ascension est préparée depuis des milliers d’années, pas l’ascension de l’humanité, l’ascension de la Terre, hein. Je vous rappelle que ce n’est pas l’humanité qui ascensionne. Vous le regardez, dans les questions on a l’impression que vous attendez tous une Ascension collective. Je le répète fermement : il n’a jamais été question d’Ascension collective, jamais, jamais, jamais. Il a été question de l’ascension de la Terre et de votre libération. Être libéré est bien plus important qu’ascensionner. La Libération, je dirais, est bien plus conséquente que le processus de l’Ascension en lui-même.

Donc c’est impossible. La première radiation de l’Esprit Saint relayée depuis Sirius est arrivée, je vous l’ai dit, n’est-ce pas, en 84, au mois d’août, ça fait trente-trois ans. Le Christ est venu il y a 2000 ans pour préparer cette époque et tout son enseignement était cela, mais bien sûr il avait dit : « Ne faites pas de mes paroles une religion » et c’est ce que se sont empressés de faire les hommes. D’ailleurs, dès que y a un prophète, y a une religion qui se crée. C’est merveilleux, ce besoin de l’humanité d’adhérer à un groupe. Ça, c’est le cerveau non pas reptilien mais le cerveau des mammifères, le besoin de se comparer ou de trouver une place dans un groupe, mais aujourd’hui il y a besoin de trouver votre place qui ne dépend d’aucun groupe, d’aucune histoire, d’aucune vibration, et surtout d’aucune religion.

Donc Nibiru ne peut pas être retardé, c’est les conditions d’éclairage du ciel qui vous le cachent et ce n’est pas l’éclairage camouflé par les chemtrails, je parle là, hein, je parle des couches isolantes. Je vous ai dit qu’y avait trois couches isolantes, et ça, bien avant les Noces Célestes. Les dernières couches isolantes sont dissoutes quasi en totalité mais ce qu’il reste, les reliquats de cette membrane isolante sont effectivement des éléments qui vous voilent la vue de Nibiru. D’ailleurs certains d’entre vous, indépendamment de tout subterfuge, d’illusions optiques liées à l’image fantôme ou d’appareil photo, voient réellement Nibiru, mais c’est pas encore collectif, parce que leurs capacités rétiniennes, et pas simplement de vision du cœur, sont devenues différentes.

De la même façon que certains d’entre vous, toujours plus nombreux, perçoivent les peuples de la nature, perçoivent les auras des arbres, les piliers de Lumière qu’ils sont maintenant, mais ils le perçoivent pas par l’énergie ou la vibration, ils le voient avec leur vision rétinienne parce que la rétine s’est modifiée. Donc y a un processus de mutation global de toute forme de vie sur la terre qui est en cours, ça s’est illustré à travers les comportements des animaux, comme je l’avais expliqué au tout début de l’été, mais ça va être de plus en plus flagrant. Alors, on continue. Toujours pas de rêves.

Question : à l’approche des évènements annoncés, est-il encore utile de chercher à se libérer des implants archontiques par des techniques comme l’hypnose régressive ou des protocoles de désimplantation ?

Alors je répète ce que j’ai dit à propos d’autres techniques : vous faites comme vous voulez. Et effectivement, vous le constatez à travers les questions, vous avez deux choix. Soit vous cherchez à libérer quelque chose, vous êtes dans la personne, soit vous êtes libres, la personne a disparu. Mais la personne ne peut pas faire disparaître la personne, faut être logique, c’est ça que nous avons expliqué à travers l’Enfance, la spontanéité, le « rester tranquille », d’être fainéant, d’accueillir la Grâce, la Lumière, et surtout d’être disponible, quoi que vous fassiez, non pas pour agir mais pour accueillir. Accueillir nécessite une non-action, y a aucune volonté là-dedans.

Tout acte volontaire, si vous êtes encore en train de vouloir libérer des implants archontiques qui ont été effectivement innombrables, qu’est-ce que vous faites ? Vous vous inscrivez dans la dualité et vous vous éloignez de votre cœur parce que vous faites action-réaction, vous êtes encore dans les modes de fonctionnement d’habitudes de la matière. Alors bien sûr, y en a qui ont besoin de vivre ça, alors ceux qui ont besoin de vivre ça ou de faire ça, laissez-les vivre, mais qu’on ne vienne pas me dire qu’ils cherchent la Joie parce que aucune Joie ne pourra découler de ça. Bien sûr vous pourrez être en meilleure santé, ressentir plus d’énergie, sentir les vibrations, mais est-ce que pour autant vous serez en Joie ?

Donc allez à l’essentiel, je vous invite à relire ou réécouter ce que vous a dit Osho lors d’un entretien précédent, n’est-ce pas ? Et ça vous le voyez, ça transpire, ça suinte à travers toutes les questions de ces personnes, de ces frères et sœurs qui espèrent encore, avec leur action personnelle, être libres de leur personne. Il faut arrêter ce jeu, là, c’est mesquin et ça ne sert strictement à rien. Par contre, tout ce qui peut vous rapprocher de la Joie, que ce soit avec des cailloux… mais n’ayez pas d’objectifs, il est pas question d’aller traiter tel petit diable ou telle anomalie. Bien sûr, si vous avez un problème de santé, faites-le traiter ‒ comme vous voulez, par l’énergie, par la vibration, par la Lumière ‒, mais vous trouverez pas la Joie au travers de cela. La Joie, elle est indépendante de toute circonstance préalable, acceptez cela et vérifiez-le par vous-mêmes.

Donc croire qu’il faut s’occuper des méchants garçons est une hérésie. Bien sûr, y aura toujours des frères et des sœurs qui voudront continuer à se battre, mais ils ne voient pas que c’est contre eux qu’ils se battent. Ça aussi, c’est plus des karmas, c’est plus des anomalies, je dirais que c’est des habitudes matérielles (même pas psychologiques), liées à l’incarnation au sein de ce monde. Aujourd’hui, rien de ce monde, excepté la Lumière qui est arrivée, ne peut vous être d’aucune utilité pour vivre la Joie. Tout le reste vous est utile pour vos responsabilités, financières, familiales, affectives, si vous en avez, mais c’est tout. Ne mêlez pas le spirituel et ce que vous êtes à ça. Vous avez tendance, les uns et les autres, et c’est normal, je dirais, et nous vous avons d’ailleurs soutenus là-dedans puisque nous avions dit que la conscience était vibration, ce qui est toujours vrai, bien sûr, mais vous ne pouvez pas, au jour d’aujourd’hui, prétendre être libérés de votre personne en utilisant quelque chose à partir de votre personne. C’est fini ça, ces jeux-là.

Vous n’avez plus à vous approcher puisque la Lumière est là, vous avez juste à la dévoiler, c'est-à-dire disparaître. C’est pareil dans le ciel. Nous vous l’avons dit, les vaisseaux sont tous positionnés autour de vos villes, en certains endroits, sur les Cercles de Feu, invisibles à vos yeux, et nous n’utilisons pas de technologies pour nous cacher, sauf peut-être les frères de 3D unifiée, les Arcturiens, les Végaliens, par exemple, mais simplement notre fréquence vibratoire de la dimension où nous étions, la 9ème je vous le rappelle, a pu descendre au plus près de votre dimension sans la faire exploser. Pourquoi ? Parce que la Lumière est présente partout. Faites-en de même avec vous, soyez prêts pour l’inattendu. Être prêt pour l’inattendu veut dire ne rien attendre de connu, c'est-à-dire être dans Hic et Nunc, c’est là où est la clarté et la précision, mais aussi la profondeur et le Christ, c’est certainement pas en cherchant à l’extérieur au sein de la causalité, quelle qu’elle soit.

Alors on continue.

Un rêve d’une sœur.

Ah nous avons un rêve, lié à l’Ascension j’espère.

Question : je suis chez moi et je vois un bébé, une petite fille, et je la prends dans mes bras. Je sais que c’est mon enfant mais je ne me souviens pas l’avoir porté ni mis au monde. Puis je me retrouve dans le jardin, seule. Dans l’herbe je vois un serpent, mais je me rends compte qu’il est mort.

C’est directement relié à la période de libération et d’ascension de la Terre. Porter un enfant, tu sais que c’est toi mais pourtant tu ne l’as pas porté, tu le portes dans les bras mais tu n’as pas accouché, c’est ton enfant intérieur. Tu as trouvé ton enfant intérieur, la conséquence est directe, tu descends dans le jardin, il y a le serpent, il est mort : les forces archontiques de prédation ne peuvent plus te toucher dès l’instant où l’enfant intérieur est né. Donc c’est directement lié à la période des Théophanies.

Question suivante.

Question : des entités archontiques peuvent-elles se positionner au-dessus des hiérarchies angéliques de la Lumière Blanche afin de les manipuler pour fausser la guidance que les travailleurs de Lumière reçoivent en cette période d’expansion ?

Les Archontes n’ont pas besoin, et vous n’aurez en aucun cas aucune possibilité de insuffler quoi que ce soit au monde angéliques ou archangélique, il ne manquerait plus que ça maintenant. Mais je vous rassure, vous avez suffisamment d’êtres qui s’ouvrent et qui ont ouvert leur troisième œil, et qui sont sous l’emprise de l’illusion luciférienne, c'est-à-dire qui croient canaliser la Lumière et qu’ils ne canalisent que l’astral. Y en a de plus en plus et vous en verrez de plus en plus chaque jour, donc ça n’a rien à voir avec les Archontes, ça a à voir plutôt avec les couches isolantes qui sont perforées et qui laissent passer des informations, mais ces informations peuvent être transformées, non pas de manière consciente par celui qui les reçoit, ni même par les Archontes, mais par les fameux égrégores, les fameuses mémoires et les fameux conditionnements des habitudes matérielles, tout simplement. Les Archontes ont d’autres choses à régler, je dirais, en ce moment.

Mais ça, ça montre encore, à travers cette question, la peur, la dualité, le personnage, l’histoire. J’ai encore aucune question de quelqu’un qui est dans la Joie en permanence. D’ailleurs il a pas de questions, celui-là, mais néanmoins j’aurais espéré avoir un témoignage.

Alors continuons, nous l’aurons peut-être.

Question : ce mois d’août est presque terminé, merci de nous faire le point concernant l’Ascension.

Ah bah, je crois qu’il est fait. Nous sommes aujourd’hui le 28 sur votre calendrier, j’espère que vous aurez ce que je vous ai dit avant le 31, n’est-ce pas, parce que après… il faudrait que vous ayez eu ça avant de vivre le 31 et surtout le 1er septembre. Mais encore une fois, je ne veux pas dire par là que Nibiru sera visible, hein, je vous rappelle que y a de fortes chances que la conflagration humaine soit antérieure de quelques jours ou semaines avant Nibiru, et que la plus grande opportunité pour ces forces-là se situe maintenant. Et je précise que nous ne pouvons pas, même si nous sommes très proches de vous, violer la fameuse loi de libre-arbitre de ce monde enfermé, sinon, si nous jouons le libre-arbitre et que nous limitons votre liberté, nous tomberions instantanément sous le coup de l’action-réaction, nous perdrions notre action de Grâce.

Il en est de même pour vous, chers amis, soit vous êtes dans l’action-réaction, à quelque niveau que ce soit, soit vous êtes dans l’action de Grâce, soit vous êtes dans la Joie, soit vous êtes dans tout le reste, et le fossé entre les deux va s’élargir grandement. Et c’est pour ça que ceux d’entre vous qui ont eu la chance de vivre la Joie, même ne serait-ce qu’une minute de temps à autre, peuvent remercier parce qu’ils connaissent, si je peux dire, le chemin de leur cœur, même s’ils n’y sont pas.

Mais j’ai déjà répondu, effectivement. Autre question.

Question : tout ce cirque ne sert à rien, ce jeu ne sert à rien…

On est bien d’accord.

… la dévotion, le service à autrui ne restent qu’un jeu qui ne concerne que l’éphémère et non pas l’Éternité que nous sommes de toute éternité…

Tout à fait.

… alors à quoi sert ce foutoir qui perdure depuis tant d’années ?

Eh ben le foutoir qui perdure depuis tant d’années, nous vous l’avons expliqué des dizaines de fois, c’était pour permettre que les conditions de la Libération laissent le minimum d’empreinte, c'est-à-dire que nous ne nous retrouvions pas avec des êtres libérés mais prisonniers de la matière, c'est-à-dire 3D unifiée, ne serait-ce que de façon temporaire. Donc le processus de la Libération et de l’enfermement archontique est profondément différent à chaque fois, il nécessite des ajustements, des adaptions. Il nécessite, au niveau de ce qui est nommé le temps, dans ces mondes enfermés, un certain déroulement, une certaine alchimie et certaines étapes, nous n’y pouvons rien. Donc effectivement, je le conçois, ça sert strictement à rien, mais si vous étiez suffisamment à le voir, y aurait pas besoin de vous libérer, mais vous n’avez aucun moyen de le voir de vous-mêmes. Si tu dis ça aujourd’hui, c’est parce qu’il y a eu toute cette préparation, je te le rappelle, depuis trente-trois ans.

Sinon, regardez, depuis toujours sur cette terre, les êtres libérés, ils ont été pris pour des fous. Regardez même les saints, ils étaient prisonniers au sein des religions, où que vous tourniez votre regard, tributaires de l’histoire, d’une logique. Mais l’Êtreté, l’Éternité, n’a que faire de tout cela, parce que nous vous l’avons toujours dit, beaucoup d’entre vous l’ont vécu, vous n’êtes aucune histoire, aucune forme, vous êtes antérieurs à la conscience. La conscience est un jeu, c’est un outil de mesure, alors si l’outil de mesure et d’expérience est enfermé comme sur terre, le jeu est faussé. Les règles du jeu étant faussées, le jeu effectivement ne sert à rien parce que y aura jamais de gain et jamais de fin.

Donc on est d’accord avec ce que tu dis, mais ça sert à rien de le croire. Si tu le dis aujourd’hui de cette façon, c’est que tu n’es pas installé dans l’Absolu, sinon tu le dirais, je dirais, en formulant ta question avec beaucoup plus d’humour.

Alors continuons.

Je vais terminer la question de ce frère…

Ah, elle n’était pas terminée.

… et merci de ne pas me répondre qu’il faut boire la coupe jusqu’à la lie parce que vous me l’avez déjà répondu…

Bah oui mais vous l’avez bu jusqu’à la lie, tous, on est au-delà de la lie.

… et ça non plus ça ne sert à rien. Je vous aime mais là, il y en a marre.

On est bien d’accord. Mais « y en a marre », autant le dire depuis ton Éternité que depuis la personne, parce que la Joie demeure. N’oubliez pas que c’est la Joie qui libère, retrouvez l’enfant intérieur comme tout à l’heure. Nous vous avons parlé longuement du Féminin Sacré, de la cocréation consciente, de l’Androgynat. Ça ne se fait pas par un coup de baguette magique, vous devez quand même accepter, et pour certains parmi vous qui sont là depuis fort longtemps, que le jeu au sein de ce monde a été quand même palpitant. Aujourd’hui vous arrivez en fin de cycle de ce monde, donc effectivement y en a marre, c'est-à-dire que vous vous êtes tellement gavés à jouer que même ceux qui ont eu des jeux et tous les bons atouts en main, ou qui ont tiré les meilleures cartes, en ont un peu marre, c’est vrai, mais ça c’est typique de toute fin de cycle. De la même façon, par exemple, au moment où vous allez mourir d’une maladie, même si vous acceptez votre mort, il faut un certain temps.

Voilà, donc là ça a duré trente-trois ans, c’est préparé depuis toujours, ça a été préparé de manière formelle par le Christ et maintenant c’est terminé, et c’est surtout quand c’est terminé qu’il y a le plus d’impatience, de nervosité, de fébrilité. Or si tu te places dans la Joie, il n’y a plus de fébrilité et y en n’a plus marre. Après tout, ce n’est qu’une question de quelques semaines, quelques mois, et même si ça devait être quelques années, vous vous rendez pas compte le travail qui a été effectué par vous-mêmes depuis les Noces Célestes. Vous voyez bien que votre monde, même avec le regard le plus obtus, n’a plus rien à voir avec ce qu’il était y a dix ou vingt ans, vous le voyez bien quand même.

Alors, il a fini sa rancœur, y a d’autres questions ? Mais je crois savoir qui c’est. Alors continuons.

Nous avons dépassé le temps imparti et les questions sont encore nombreuses…

C’est pas grave, on continue.

Alors une question assez longue d’une sœur.

Alors on va l’écouter calmement.

Question : je n’ai plus d’envies, de projets, de volonté. Les discussions me semblent absurdes comme si les phrases n’avaient plus de sens, et j’ai du mal à m’exprimer ou à comprendre. Rien ni personne ne me manque alors que j’avais besoin de partage. Je me sens comme une larve, empreinte d’un grand vide dans lequel je ne tombe pas. J’ai du mal à m’endormir, me nourrir est un problème car j’ai du mal à digérer et n’ai aucun désir pour les aliments. Le temps s’étire, je me demande ce que j’attends sans me soucier de ce qui se passe. Néanmoins je ne me suis jamais sentie aussi vivante et légère, en communion avec tous les êtres vivants comme s’il n’y avait plus de barrière. Je vis seule dans une forêt et j’accueille chaque instant et chaque rencontre sans question. Je n’ai plus d’intérêt ni ne me sens concernée par ce monde. J’ai le sentiment de devoir partir mais je ne sais ni où ni quoi faire. À quoi correspond cet état, est-il en rapport avec l’Ascension, la Libération, et peut-il durer ?

Alors je ne comprends pas, parce que tu dis toi-même, chère sœur ou cher frère, que tu vis seule dans la forêt, que y a plus de barrière, que plus rien de ce monde ne t’intéresse. Ce que tu décris pourrait être interprété comme un état de dépression profonde, d’autant plus que tu ne me parles jamais de Joie. Tu fais un descriptif de quelqu’un qui pourrait être libéré vivant mais celui qui est libéré vivant ne te dirait pas les mêmes mots, il dirait simplement qu’il est heureux d’être en vie, qu’il est heureux de vivre chaque minute, même sans objectif, même sans avoir de travail, même sans penser à demain. Or cela ne transparaît pas dans ce que tu écris, c'est-à-dire que quelque part, et même si tu as vécu les vibrations, il y a probablement, dans cet état, un facteur réel que je nommerais « déréalisation », c'est-à-dire que ton aspiration vers l’Éternité a été telle que tu as oublié de vivre, c'est-à-dire d’être en Joie. C’est la Joie… Tel que tu présentes les choses, tu t’étonnes de ne plus avoir faim, de ne plus pouvoir faire quoi que ce soit, mais celui qui est libéré ne s’étonne pas. Il accepte cela comme une Grâce, cela ne l’empêche pas d’aller travailler, s’il doit se lever, cela ne l’empêche pas de vivre, bien au contraire.

Si la Lumière te met dans cet état-là, est-ce réellement la Lumière ? Parce qu’il manque quand même, dans ta description, la Joie ineffable de l’Amour, de l’Amour qui naît du cœur où rien ne peut être sujet à questionnement. Donc y a deux cas de figure, soit tu as peur, soit tu en as marre, mais en tout cas, tel que tu l’exprimes, quoi que tu vives, et tu n’en parles pas d’ailleurs, quoi que tu vives, même cette disparition des barrières n’a pas l’air de te mettre en Joie, et je te rappelle que la Joie dont je parle n’est pas liée au fait d’être occupé et de faire les choses, ou de s’occuper d’un enfant ou de son hobby et de sa profession, ou de son mari et de sa femme, c’est une Joie qui ne dépend de rien, sans sujet et sans objet, et tu ne peux pas te tromper.

Dès que cette Joie est là, tout ce que tu décris finalement comme une plainte, quelque part, n’a pas lieu d’être. Quoi que tu aies vécu au niveau du cœur, je ne peux que te dire que ce n’est pas lié à l’Ascension ni à la Libération, c’est lié à ton refus de la vie. Méfiez-vous parce que vous avez, je dirais, pas très nombreux mais vous avez quand même des frères et des sœurs qui sont rentrés et qui rentrent de plus en plus dans une espèce de déréalisation et dépersonnalisation. Ils sont persuadés qu’ils n’ont plus rien à faire à ce monde : pas manger, pas fréquenter, pas faire l’amour, pas voir le cinéma, rien faire, et ils se croient sages. Non, ils sont en dépersonnalisation et en déréalisation, c'est-à-dire en refus de la vie. Or vous ne pouvez être libres en refusant quoi que ce soit de ce monde, parce que si vous refusez quoi que ce soit, qui est un état de fait, vous êtes enfermés, que vous le pensiez, que vous le viviez, ou pas, mais si vous cherchez une issue au sein de tout ça, vous ne la trouverez pas.

Ce que je veux te dire par là, cher frère ou chère sœur, c’est que nécessairement en toi il y a eu un vécu qui ne s’est pas installé, et ce qui a pris le pas, ce que tu décris de tes symptômes, évoque tout simplement une dépression, ce qui ne nuit en rien de ta liberté à venir. Parce que tu aurais exprimé que même n’ayant aucun intérêt à rien, si tu étais en joie, tu serais pleinement dans la vie, pas dupe du tout de l’illusion et de l’éphémère de cette vie, mais la Vie éternelle te porterait tellement que tu serais non pas dans l’avidité (de sexe, de nourriture ou quoi que ce soit), mais tu profiterais de chaque instant avec une telle intensité, même si c’est pour manger un bout de carotte, même si c’est pour échanger un regard, que tu serais comblée. C’est ça qui me fait dire qu’à la façon dont tu présentes les choses, tu traverses une phase de dépression et donc de refus de la vie.

Beaucoup de frères et sœurs, aujourd’hui, et je ne parle pas seulement de ceux qui ont suivi ce que nous avons dit mais de beaucoup de frères et sœurs d’ailleurs, d’autres endroits, d’autres pays, d’autres croyances, vivent et croient être spirituels, mais ils refusent la vie. Ce qu’il faut refuser, c’est l’enfermement, or vous y êtes soumis, donc vous êtes vivants dans l’enfermement. Ça sert à rien de vous priver de vie. Or vous le voyez à travers justement… quand je vous dis de ne rien faire, ou quand Osho vous dit d’être fainéants, c’est fainéant spirituellement, mais surtout d’être en vie, de ne pas vous exclure de la vie en aucune manière, sans ça vous vous mentez à vous-mêmes et vous n’êtes pas en Joie. Celui qui est en Joie, il a besoin de sourire, même à la souffrance, il a besoin de toucher, il a besoin de vivre, pas avec excès mais avec intensité, parce que c’est ce qu’il vit. Or tel que tu présentes les choses, ça n’a rien à voir avec la Liberté, même si ta libération est acquise au moment de l’Appel de Marie.

Donc il ne sert à rien de se mettre dans cette espèce d’attentisme sombre. Au contraire quand tu es vivant et en Joie, tout de ce monde t’intéresse, non pas parce que tu y crois, non pas parce que tu vas suivre une religion ou un maître, mais parce que justement y a une forme de délectation à sentir la Vie malgré l’enfermement, te prouvant à toi-même que tu as vécu ton propre enfermement et que tu l’as transcendé. Or là, tel que tu le présentes, tu as eu un entre-aperçu de la Vérité et de la Liberté mais tu ne l’as pas vécu, et tu ne peux pas le vivre tant que tu es dans cet état.

Paradoxalement, accepter de mourir, c’est être pleinement en vie sur ce monde, pas dans l’excès, pas dans la boulimie, que ce soit de n’importe quoi, mais dans l’intensité de ce que vous vivez, parce que ce qui transparaît, c’est pas l’enfermement et la personne, c’est la Joie.

On voit très bien d’ailleurs, à travers ta question, que tu as entre-aperçu la Vérité mais que tu ne vis pas la véritable Vie, tu vis le refus de la vie. Tu crois encore qu’il doit y avoir une ascèse, qu’il doit y avoir encore des conditions personnelles pour être libre. Ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui, c’est juste une erreur de regard, de point de vue, c’est juste que tu n’arrives pas à être le témoin ou l’observateur, et donc tu es affectée. Mais ne rends pas responsable la Lumière de cela mais tes habitudes, mais aussi ce qui serait nommé par une personne autorisée un état dépressif, voire même, par certains psychiatres, des états, comment vous dites, de dissociation. Il n’est pas question de dissocier l’Éternité et l’éphémère, il est question de fusionner l’éphémère et l’Éternité pour que l’Éternité prenne toute sa place, c'est-à-dire la joie de ton Êtreté. Et ce n’est pas en te brimant ou te privant, ou en étant dans l’excès, à l’inverse, que tu vas trouver la Vérité et vivre la Vérité. J’ai dit que tu as entre-aperçu la Vérité. J’espère que j’ai été suffisamment clair sur cette réponse aussi.

Allez, on continue.

La fin de la question est :

… faut-il continuer à tout lâcher ou faut-il que je me bouge les fesses ?

Je ne comprends pas bien la demande.

C’est la fin de la question.

Ah oui, non mais d’accord, mais elle me dit « faut tout lâcher », mais lâcher quoi ?

… continuer à tout lâcher ou faut-il que je me bouge les fesses ?

Les deux à la fois. Mais n’oublie pas que le meilleur marqueur est la Joie. Alors si tu sens les vibrations, c’est le Feu du Cœur, le corps de rayonnement de la Source, du Divin qui émane, c’est ça qui met en Joie ; tout le reste, c’est superflu, c’est accessoire, mais ça n’a pas à être refusé ou dénié. Même si la Joie intérieure n’a pas, comme je l’ai dit, à se traduire par de l’exubérance ou le sourire aux lèvres forcé, mais c’est quelque chose qui se sent à l’intérieur, y a pas d’effort à faire. Et d’ailleurs celui qui vit la Liberté, s’il était dépressif, il ne peut plus savoir ce que c’est, la dépression, il ne peut plus savoir ce que c’est que la prééminence du mental ou des émotions. Il les voit, il s’en sert s’il en a besoin, mais il n’est plus identifié à ses états d’humeur, à ses circonstances de vie, etc. Il est identifié à la Vérité et il assume son éphémère, avec bonheur même.

N’oubliez jamais que si vous pensez que pour être en Joie, il faut les conditions les plus neutres et vous séparer de tout cet environnement, c'est-à-dire dans le sens où l’emploie ce frère ou cette sœur, de lâcher l’affaire ou lâcher prise, c’est encore une erreur. Tant que vous pensez qu’être en Joie est dépendant d’une circonstance extérieure, vous n’avez pas compris et vous n’avez pas vécu la Vérité. Ça va devenir de plus en plus évident, vu de l’extérieur mais vu aussi en vous-mêmes. Vous en rirez bientôt, même si pour l’instant c’est pas très marrant pour certains encore.

Allez, on continue.

Seconde question de cette sœur :

Question : une nuit, pendant mon sommeil, j’ai senti une Présence au pied de mon lit. C’était un être humanoïde bleu ciel, luminescent de l’intérieur. Il n’avait pas de visage et n’était pas fait de chair, c’était comme une enveloppe. J’ai senti une pression autour des chevilles et me suis sentie happée comme s’il me tirait vers lui. Une peur grandissante m’a envahie. Lorsque le son dans l’oreille gauche s’est amplifié et a rempli l’espace, j’ai su que c’était un Être de Lumière, bienveillant, et cela m’a apaisée. Je suis revenue à moi et tout s’est arrêté. Je m’en suis voulu d’avoir eu peur et il n’est jamais revenu. Qui était-il et pourquoi m’a-t-il tirée par les chevilles ?

Alors ce que tu décris comme être bleu, luminescent de l’intérieur mais sans traits distinctifs, est typique de ce qui est nommé les Guides bleus de Sirius, ou si tu préfères les Maîtres généticiens de Sirius. Mais comme tu le dis toi-même, la peur a tout figé et tout bloqué, il n’est jamais revenu. Tu as l’exemple parfait de l’antinomie entre la Vérité et la peur. La peur est une rétraction qui fige tout ce qui est Liberté, tout ce qui est Joie, et pourtant c’est un véritable Être de Lumière qui vient. Alors tu imagines bien que lors de l’Appel de Marie que vous entendrez et que vous verrez, même si vous y êtes préparés et que vous l’attendez, chez beaucoup d’entre vous la peur sera le premier élément à survenir, voire même la terreur pour d’autres, parce que ça fait partie des habitudes de la matière.

Il ne faut pas culpabiliser par rapport à un karma, par rapport à ta conscience. Ça concerne uniquement tes structures éphémères, et à travers ce que tu me décris là, tu prouves que tu es identifiée à ta personne et à ton personnage, quoi que tu en dises par rapport à l’aspect dépressif que tu as décrit auparavant, tu es attachée à ta personne et que quoi que tu aies entre-aperçu de la Vérité, tu n’as pas fait la translation, si je peux dire, de ta conscience au sein de l’Infinie Présence, donc tu es encore tributaire de tes propres émotions.

Vous voyez, il ne sert à rien de voir les peuples de la nature, il ne sert à rien de voir des Maîtres généticiens de Sirius, vous pouvez même sentir une Étoile près de vous, dans votre Canal Marial, de manière lucide et consciente, vous pouvez même l’entendre vous parler, mais dès que y a irruption de l’Inconnu, l’Appel de Marie et Nibiru, là les choses sont différentes. C’est pour ça que je vous ai toujours dit : la peur ou l’Amour. Alors bien sûr, y en a qui sentent ni peur ni Amour parce qu’ils sont encore plus figés sur leur personne, mais c’est la peur aussi, cette peur terrifiante de l’irruption de l’Inconnu qui réalise le Choc de l’humanité individuel et collectif, qui vous libère avant même le grille-planète final.

Donc c’est pas lié à l’Ascension parce que celui qui est libéré, est libéré de la peur. N’importe qui peut venir à côté de lui, même le diable en personne, Yaldébaoth peut venir au pied de son lit, ça ne lui fera rien, ni chaud ni froid. Maintenant, pourquoi Marie ou un autre Maître généticien t’a attirée par les chevilles ? Justement pour éviter de t’échapper par la peur dans le corps astral, ça n’a aucun intérêt. Or la peur, la sidération, libère le corps astral comme lors d’une expérience de mort imminente, une NDE comme c’est dit en anglais, mais la NDE ne vous donne pas accès à la Vérité. La Vérité, elle est derrière la Lumière, il faut d’abord traverser la Lumière et se retrouver à ce qui est avant la Lumière, l’Absolu.

Donc le rêve que tu as fait, là aussi te confirme un aperçu de la Vérité. Comme je te l’ai dit avant même de connaître ce rêve, tu avais entre-aperçu la Vérité, peut être en d’autres innombrables expériences d’ailleurs, mais encore une fois, es-tu dans la Joie ? Preuve est que non, et donc que tu es demeurée au sein de la personne, même si plus rien n’intéresse cette personne, mais cette personne n’a pas fait la transition au sein de l’Éternité. Mais ça va venir.

Et pourtant cette personne, si j’ai bien compris, vit dans la forêt, seule, donc au milieu de la nature. Vous voyez la force des habitudes ? Et pourtant c’est pas karmique, c’est pas psychologique. D’ailleurs combien d’entre vous sont encore terrorisés ou ne veulent pas croire qu’ils vont perdre leur corps, leur forme, leur histoire passée en ce monde ? Parce que comme l’a dit un frère en colère, c’est une histoire qui ne sert à rien, elle ne vous est d’aucune utilité, sauf bien évidemment pour les frères et les sœurs qui voudront bien aider à libérer d’autres mondes.



* * * * *



A suivre…



_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 472

MessagePosté le: Dim 3 Sep - 20:55 (2017)    Sujet du message: O.M.AÏVANHOV le 28/08/2017 - Q/R - Complet Répondre en citant

.
28 Août 2017


O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses - Partie 4



Alors, continuons.

Question : nous sommes, pour certains, tributaires de comportements psychiques ou émotionnels liés à nos anciennes expériences professionnelles. En complément des Théophanies, les temps étant comptés, y a-t-il un protocole à pratiquer pour faire disparaître définitivement les mémoires encombrantes qui n’ont pas été vues et qui sont liées à ces comportements ?

Non. En fonction de ce que j’ai dit, si tu retravailles sur les mémoires, sur la causalité, tu retombes dans l’action-réaction. Ce n’est pas depuis la personne que tu peux stabiliser ce qui est vécu au sein des Théophanies, c’est en disparaissant de ta personne et en t’installant dans la Théophanie, c’est aussi simple que ça. Tout ce que à quoi vous allez vous opposer aujourd’hui va se renforcer, tout ce que vous voulez voir disparaître va se renforcer, parce que quand vous voulez faire disparaître quelque chose en travaillant, que ce soit en énergétique, en psychologie, en médecine, je parle pas de votre corps dont il faut s’occuper mais quand quelque chose vous gêne sur l’écran de votre conscience, dès l’instant où vous vous en saisissez, vous ne pouvez pas être libres, c’est-à-dire que vous êtes accrochés, retenus par ce que vous voyez sur l’écran du connu. C’est aussi simple que ça.

Donc encore une fois, à travers cette question, erreur de positionnement, c’est-à-dire que les Théophanies sont vécues, la Liberté est vécue dans ce moment-là, et après, en revenant au sein de la personne, ce frère ou cette sœur s’aperçoit qu’y a des mémoires, effectivement, des habitudes comme je dis, qui sont toujours là. Tu ne peux pas, celles-là, les chasser par ta personne, il n’y a qu’en effaçant la personne (ça veut pas dire se supprimer), c’est-à-dire en t’installant définitivement dans l’Éternité, quoi que tu aies à faire au sein de la personne. Mais ne t’appuie pas, là aussi, sur ta personne pour résoudre une problématique de la personne, même si c’est lié aux habitudes matérielles ou comportements. J’ai été très… j’ai détaillé tout ça dans les premières questions donc je ne veux pas le redétailler, mais c’est exactement la même chose.

On continue.

Question : un rêve : en regardant le ciel avec des amis et j’ai vu comme un soleil avançant très vite. J’ai crié que c’était enfin le signe qu’on attendait, tout le monde a regardé et l’a vu. J’ai dit : « C’est le lion de la tribu de Judas » et ce soleil s’est transformé en lion. Très peu de personnes reconnaissaient ce signe. Une amie a dit que c’était un peu tôt pour elle car elle avait encore des choses à finaliser. J’étais fâché car elle attend aussi la Libération, mais c’était trop tôt pour elle…

Eh oui, vous voyez très bien ce que j’ai dit là-dedans. Avant que tu termines, peut-être, quelle est la question, vous voyez très bien, je vous disais que certains êtres voient Nibiru directement avec leurs yeux, c’est la vérité. Mais elle décrit une sœur qui dit qu’elle était pas prête. Vous voyez très bien qu’y a encore des frères et des sœurs, tout en ayant vécu les vibrations, et qui attendent la Libération, qui ne seront jamais prêts parce que la personne ne sera jamais prête. Elle a toujours quelque chose à faire : rencontrer un amour, finir l’éducation, préparer sa retraite… Mais tout ça, c’est des circonstances de la personne. Quelle était la question, d’ailleurs, là-dedans ?

… Il n’y pas de question.

Oui, alors ça confirme ce que je disais au tout début, c’est-à-dire que vous avez des frères et des sœurs qui voient : d’abord le Soleil est bleu, réellement et concrètement, et d’autres qui voient un corps à côté du Soleil. Ils l’inventent pas, c’est pas un trouble de la vision, ils le voient réellement parce que leur rétine, à ce moment-là, est prête à le voir, les yeux ouverts. C’est pas une vision du cœur, c’est une vision rétinienne, et vous êtes très nombreux à le voir de cette façon, comme le Soleil bleu d’ailleurs. Mais ne vous amusez pas à regarder le Soleil si vous n’avez pas cette transformation rétinienne qui s’est achevée, sans ça vous allez griller vos yeux, hein. Mais ceux qui peuvent le faire, ou même ceux qui de manière distraite s’aperçoivent qu’y a quelque chose à côté du Soleil, ils le voient réellement, ils ne l’ont pas imaginé.

Donc je te remercie pour ce témoignage. Mais le témoignage de ta sœur prouve encore une fois que quoi que vous disiez, même ceux d’entre vous qui sont impatients et qui attendent avec espoir que Nibiru soit visible, je vous assure que si vous êtes dans l’attente aujourd’hui, vous serez terrorisés le moment venu, quoi que vous en disiez, parce ce que si vous attendez, ça veut dire que vous êtes encore inscrits dans la personne et je ne vous cache pas qu’au moment de l’Appel de Marie, même si vous êtes tout vibrants, ça sera un sacré choc.

Le Libéré vivant, celui qui a vécu l’Infinie Présence, celui qui vit de façon extensive et de plus en plus importante les Théophanies, n’attend rien. Il a suffisamment de choses à vivre, quelle que soit la simplicité de l’enfant dans laquelle c’est vécu, qu’à la limite ça ne représentera aucune gêne, l’Appel de Marie. Par contre, je vous assure que ceux qui sont en train de se débattre dans leur personne, en train d’essayer de trouver des protocoles, en train de méditer à longueur de journée ou de multiplier les exercices pour disparaître, vous risquez d’être fort terrorisés au moment de l’Appel de Marie. Celui qui vit sa vie de chaque jour, dans la Joie, sans se poser de questions, ne sera pas terrorisé parce qu’il est inscrit dans l’Instant Présent et donc dans l’Éternité. C’est ça qui se passe quand vous cherchez une date, quand vous redoutez, espérez ou déniez une date. C’est ça quand vous cherchez à expliquer, à résoudre, à combattre, quoi que ce soit en vous ou à l’extérieur de vous.

Mais bien sûr, je ne vous demande pas de croire à ce que je dis parce que tant que vous l’avez pas vécu, il ne sert à rien de le croire. Or rassurez-vous, les circonstances de vos vies, comme je l’ai dit, pour chacun de vous, sont les plus adéquates pour vivre votre liberté. Que vous soyez en train de mourir dans un lit, que vous soyez en train de trouver la flamme jumelle, de changer de lieu de vie, de perdre un travail, une maison, un parent, c’est exactement ce qu’il vous faut pour vivre la Liberté.

Allez, on continue parce que je crois que j’ai débordé l’horaire.

… et dans ce rêve, je me suis réconciliée avec une amie qui gardait douze enfants et avait du mal à y parvenir.

Oh, ça change rien.

Question : j’ai eu une vision intérieure : j’avance vers un groupe et me trouve face à un homme inconnu. Nous communiquons comme si nous nous connaissions. Je vois que je suis en partie dénudée et ressens une gêne face à lui. Il l’est aussi mais ne semble pas gêné. Au fur et à mesure de notre échange verbal, nous sommes de plus en plus nus, jusqu’au moment où, totalement nus, je vois que ma gêne a disparu. Puis-je avoir votre interprétation ?

Oh c’est très symbolique mais ça s’explique aussi au niveau, purement, de la vie matérielle. Si tout le monde était nu, y aurait aucune gêne sur la nudité. C’est ce qu’expérimentent d’ailleurs tous ceux qui vont dans ce qui est nommé des lieux naturistes. Ce qui est gênant, c’est d’être nu devant un habillé, on est bien d’accord. La nudité peut être un complexe, parce qu’y a une anomalie de forme, on se trouve trop gros, trop maigre, mais si tout le monde est nu, si tout le monde s’est mis à nu sur le plan symbolique, il n’y a plus de peur de la nudité. Ça marche aussi bien pour la nudité physique ou pour se mettre à nu au niveau conscience, et démontrer par là même, à travers cette vision, que plus tu oses te mettre à nu, sans faux semblants, sans justifications et sans explications, plus tu es naturelle et spontanée, et moins tu es gênée.

Donc cette vision est une invitation à te mettre à nu, sans pour autant attendre de l’autre ‒ et l’autre étant très vaste ‒ que lui se mette à nu. Il faut bien qu’il y en ait un qui fasse le premier geste. C’est exactement ce que vous réalisez au niveau collectif durant cette période. Quand nous vous parlons de la spontanéité, de la Voie de l’Enfance, de la transparence, tout ça c’est la même chose, c’est se mettre à nu, ne plus porter de masque, ne plus porter de résistances. Mais c’est pas vous qui décidez, c’est l’enfant intérieur, c’est le Principe Créateur. C’est tout ce que nous vous avons expliqué par rapport au Paraclet, par rapport au Chœur des Anges, à l’Esprit du Soleil, à l’Impersonnel, durant ces années. C’est exactement de cela qu’il s’agit. Tant que tu joues un jeu, tu ne peux pas te mettre nu, parce que tu as peur que l’autre te voie, mais dès l’instant où tu te mets à nu avec confiance, l’autre ne peut rien voir d’autre que lui-même.

Mettre à nu la personne, c’est effectivement disparaître de la personne et s’installer aussi dans l’Éternité, là où il n’y a aucun réflexe, là où il n’y a aucune stratégie, là où il n’y a ni avantage ni inconvénient. C’est ça, se laisser vivre par la Vie et par la Grâce, et ça renvoie aussi à d’innombrables paroles du Christ, sur l’oiseau par exemple, qui se soucie de ce qu’il doit manger.

L’habitude de la matière et de la société vous a tellement conditionnés, au-delà même du karma ou de tout ce qui est spirituel. Y en a qui sont persuadés qu’ils vont emporter leurs papiers d’assurance-vie. Je vous rappelle que vous n’emportez rien : ni vêtements, ni mémoires, ni peines, ni joies, alors il sert à rien de vous charger avec des poids, et la meilleure façon, c’est de se mettre à nu. Non pas pour s’exposer ou se montrer mais pour montrer que vous n’avez rien à cacher, et surtout pas quelque chose qui appartient à l’éphémère qui viendrait camoufler votre Éternité. Voilà ce que je peux en dire.

On va avancer, sinon je crois que les transcripteurs, ils ont du souci à se faire, hein.

Question : de vives douleurs dans la tête, aux oreilles, aux yeux, aux dents et à la nuque sont-elles liées à l’Ascension. Elles sont de jour en jour plus vives, ce qui nous amène, mon épouse et moi, à prendre de l’aspirine. Ayant de l’arthrose, les genoux nous font de plus en plus mal. Ces douleurs sont identiques pour tous deux. Y aurait-il un remède spirituel pour nous soulager un peu ?

Alors rappelez-vous que la Lumière ne vous fait aucun mal. Par contre, quand elle tombe sur des zones d’habitudes, de résistances, de peurs, ça brûle, ça s’enflamme. Vous l’avez vécu, pour ceux qui avez activé les Portes, durant les années 2012, 2013, 2014, en partie 2015, au niveau des douleurs par exemple de la digestion, sur les Portes Attraction-Vision, sur les Portes Précision-Profondeur, sur les Portes autour du sacrum. Ça oui, c’était un travail d’alchimie lié à la Lumière. Alors maintenant tu me demandes un remède spirituel. D’abord, vérifiez si c’est pas uniquement le vieillissement de vos corps, tout simplement, mais si c’est la Lumière, c’est très simple : accueille.

Et si tu veux vérifier si c’est réellement la Lumière, c’est encore plus simple : tu fais une triple feuille d’aluminium que tu te poses sur la tête et tu vois si les symptômes de l’inflammation que tu as décrits au niveau de ta tête et de ton cou disparaissent. S’ils disparaissent en quelques minutes, c’est le travail de la Lumière au niveau des Étoiles de la tête et de la communication de la Lumière par la gorge avec le reste du corps. C’est la descente de l’Esprit Saint ou de la Shakti qui avait été parfaitement décrit dans les processus durant les Noces Célestes et après.

Maintenant, il faut bien comprendre que ça peut aussi être tout à fait autre chose où la Lumière n’entre pas en ligne de compte, par exemple, un terrain inflammatoire. Vous savez par exemple qu’en ce moment, les aliments que vous mangez sont aussi porteurs de la même Lumière, qu’ils soient de nature biologique ou qu’ils soient les plus transformés chimiquement. Je vous l’ai dit, la Lumière est partout. Mais si la Lumière entoure un aliment sain, il passera très bien, mais si tu as passé ta vie à ne pas manger des aliments sains, eh bah bien sûr, aujourd’hui tu en payes le prix. Et d’ailleurs ce qui m’oriente vers ça, c’est tes douleurs des genoux. Alors bien sûr, on va me répondre que c’est peut-être de l’arthrose, que c’est peut-être une maladie.

Je précise que moi j’y connais rien, mais je sais simplement qu’en ce moment, des frères et des sœurs traversent des périodes d’épuration en certaines zones. Mais ces zones sont pas tant liées à la tête, dorénavant, que plutôt aux dernières Portes, c’est-à-dire les Portes AL et Unité plutôt que les Portes des plis de l’aine, les Portes entre les omoplates en particulier la seule qui y est, c’est KI-RIS-TI, ou encore les Portes autour du sacrum. Pour ce qui concerne la tête, je crois pas qu’y ait vraiment d’interaction, sauf peut-être avec l’activation de la Porte IM située sous le menton qui, là, peut occasionner des problèmes mais qui seraient situés soit au niveau de la gorge ou du cou, mais pas par des douleurs de type inflammatoire, de plus, comme tu le dis, calmées par l’aspirine.

Donc ne pas tout mélanger. Qu’il y ait eu des douleurs au niveau des Portes durant de nombreuses années, c’était tout à fait logique, mais ne mettez pas tout maintenant sur le dos de la Liberté ou de la Libération en cours, ou de l’Ascension. Vous avez aussi des mécanismes physiologiques normaux qui se produisent malgré tout encore. Donc je ne peux pas te donner de réponses fixes, si ce n’est d’essayer de te mettre un bonnet triple d’aluminium sur le sommet du crâne et de voir dans les minutes qui suivent ce qu’il se produit : si les douleurs cèdent, ça veut dire que c’est l’interaction de la Lumière avec toutes les molécules et les habitudes présentes au niveau de ton corps qui réagissent, bien sûr. Mais de là où je suis, je ne peux pas te l’affirmer. Je ne peux te donner que cette méthode pour vérifier si c’est réellement la Lumière qui descend ou si c’est tout à fait autre chose.

Mais encore une fois, je te rappelle qu’au-delà de ces explications, que vous êtes tous très exactement à la bonne place, même à travers vos maladies. Ça veut pas dire qu’il faut les laisser empirer, mais c’est exactement ce qu’il vous faut.

As-tu d’autres questions ?

Question : il a été dit que ceux qui passaient par les Cercles de Feu recevraient les dernières Clés Métatroniques. Pourquoi ceux qui seront libérés sans passer par les Cercles de Feu n’ont pas besoin de recevoir ces dernières clés ?

Mais j’ai jamais dit ça. Ils les recevront aussi, surtout s’ils quittent leur corps, mais ils seront obligés d’attendre les 132 jours, en stase avec les autres désincarnés. D’autres, enfin, ne seront pas obligés d’attendre. Ils pourront partir directement sur leur origine stellaire ou sur l’une de leurs lignées. Encore une fois, c’est profondément différent pour chacun. Nous vous avons donné les grandes lignes, mais nous ne pouvons pas faire plus parce qu’y a tellement de cas de figure possibles que nous avons donné vraiment les grandes orientations.

Donc ça ne veut pas dire que ceux qui meurent pendant l’Appel de Marie ou dans les évènements géo-climatiques vont être privés de ces codes Métatroniques, bien sûr. Mais simplement la façon de recevoir les codes Métatroniques peut se faire plus aisément s’il n’y a plus de corps physique, même si vous êtes libérés vivants et d’autres, vous le savez, vivront les 132 jours, soit dans la nature, soit sur les Cercles de Feu, avec ou sans le corps physique, seulement avec le corps d’Êtreté, c’est tout à fait possible, mais c’est le même processus final. Il n’a jamais été dit que les autres n’auraient pas les Clés Métatroniques, simplement les circonstances de délivrance ne sont pas tout à fait les mêmes. Je vous rappelle aussi que sur les Cercles de Feu, nous aurons peut-être des moyens plus privilégiés d’échanger, et surtout d’échanger avec ceux d’entre vous qui se sont portés volontaires, par leur comportement, pour la libération des mondes futurs à libérer.

As-tu d’autres questions ?

Question : le passage dans les Cercles de Feu dépend-il d’une lignée ou d’une origine stellaire ?

Absolument pas.

Question : la Confédération Intergalactique des Mondes Libres peut-elle être amenée à intervenir dans des situations particulières, par exemple pour atténuer les effets de Nibiru ?

Ah, au niveau collectif, certainement pas. Au niveau individuel, oui ; vous le savez, ce sont essentiellement les Anges du Seigneur, les Végaliens, lorsqu’il y a besoin d’évacuation. C’est essentiellement les peuples de la nature qui sont des lieux de préregroupement, cela vous le savez aussi, et surtout chez les elfes qui se tiennent prêts, ils vous l’ont dit ‒ déjà depuis le mois de juin hein, ils attendent en permanence là, comme vous et nous. Mais à part ça vous avez aussi ceux qui seront évacués avec leur corps de chair par les Arcturiens pour des circonstances scientifiques ou mémorielles importantes pour la libération d’autres mondes. Mais à part ça, non. Nous sommes à vos côtés, nous serons dans la Jérusalem Céleste, c’est-à-dire dans les Cercles de Feu quand ils seront posés et vous-mêmes aurez toute liberté de vous déplacer d’un endroit à l’autre à ce moment-là. Mais ça, ça concerne bien sûr, après l’Appel de Marie et après les trois jours de ténèbres. Mais ça ne fait pas de différence, où que vous soyez après.

Autre question.

Question : pendant les 132 jours, de quelle nature seront les conditions de vie ?

Je ne peux pas vous les décrire parce qu’elles n’auront rien à voir avec celles que vous connaissez aujourd’hui. Ne vous attendez pas à circuler dans des voitures, ne vous attendez à brancher internet, ne vous attendez à avoir le regard vissé sur un écran, à écouter de la musique ou quoi que ce soit. Vous aurez d’autres chats à fouetter mais je ne peux pas vous donner d’éléments. Les éléments que je pourrais donner concernent uniquement l’aspect visible aujourd’hui, c’est-à-dire concernent des évènements terribles pour les corps de chair, mais absolument pas pour l’Éternité. Donc il ne sert à rien de vous donner des éléments concernant cela. Tout ce que je peux dire, c’est que les conditions de vie, d’ailleurs que ce soit sur les Cercles de Feu, que ce soit dans votre corps d’Êtreté, que ce soit dans la nature, seront totalement différentes de ce que vous pouvez connaître. C’est l’Inconnu, mais cet Inconnu est très joyeux.

Autre question.

Question : j’ai eu deux rêves qui, je crois, ont quelque chose en commun. Le premier : au milieu d’un rêve, je commence à épeler très lentement le mot cage et je me réveille en disant « cage ».

Ça c’est le premier.

… oui. Le deuxième…

La même nuit ou pas ? On sait pas ?

… non. Je rêve que je décide de me mettre dans le cœur. À ce moment, je sors en galopant sur un magnifique cheval, je me sens libre et heureuse. Je remarque que je suis aussi l’observatrice. Et je décide d’être celle qui est à cheval et je me sens pleinement, tout en galopant à toute vitesse.

Je suis pas sûr qu’il y ait un lien entre le premier et le deuxième. On pourrait en discuter longuement, mais si je veux faire simple, je dirais simplement que ton deuxième rêve t’a montré (et le premier aussi mais je peux pas dire qu’ils sont liés pour autant), ton deuxième rêve te montre que tu as fait ton choix, c’est-à-dire que tu as besoin de l’expérience de la matière. Et il n’y a aucune culpabilité ou aucun jugement de valeur par rapport à cela ; il y a autant de Liberté dans la 3D unifiée que au plus haut des cieux et des dimensions. C’est simplement : le jeu de la conscience a-t-il besoin d’exister ou plus ? Mais ça, c’est ta liberté. Je veux dire par là qu’il y a pas de destination supérieure à une autre. Y a une destination pour chacun qui est fonction, je dirais, de sa vérité et de sa conscience, non pas personnelle mais d’Éternité.

Autre question.

Question : dernièrement, beaucoup de gens se font enlever la vésicule. Cela a-t-il un rapport avec le processus actuel ?

J’ai rien compris. Enlever quel véhicule ?

… la vésicule.

Ah, j’avais compris le véhicule. Ah, c’est pas la voiture. Se font enlever quoi, la vésicule biliaire ?

… ce n’est pas précisé, il est écrit « la vésicule ».

Oh peut-être que c’est quelqu’un qui a beaucoup de personnes autour d’elle qui se font enlever la vésicule, ça veut pas dire que ça se produit partout sur la terre, hein. Néanmoins, je dirais simplement que la vésicule biliaire est située en regard de la Porte Vision, que dans les médecines traditionnelles, la vésicule biliaire, c’est la notion de choix et de décision, c’est-à-dire que ce sont certainement des frères et des sœurs qui n’ont pas été capables de choisir, et qui hésitent. Parce que même inconsciemment, même sans être informés d’une quelconque transformation de ce système solaire, inconsciemment, que vous l’acceptiez ou pas, vous le savez tous. Et même et surtout ceux qui dorment complètement parce qu’ils veulent pas voir que ça va se terminer. C’est le même principe quand on vous annonce que vous avez un cancer et que vous êtes dans le déni. Donc il faut pas s’inquiéter de ça. Mais ce qui est décrit là, je peux pas aller plus loin parce que, encore une fois, je ne connais pas la personne, je n’ai pas sa vibration en face de moi. Donc je m’arrêterai là sur cette question, je peux pas aller plus loin.

Question : depuis un an, ils ont instauré, comme procédé d’analyse clinique, celui de réviser les taux de Vitamine D...

De quoi ?

… les taux de vitamine D, et il semble que nous soyons tous en déficit de vitamine D. Ils prescrivent des médicaments pour rétablir les taux, bien qu’on ait toujours dit que cette vitamine pouvait se synthétiser au soleil. Pouvez-vous nous éclairer ?

Oh ben d’abord, je suis pas médecin, mais la vitamine D, oui, elle est liée au soleil. C’est le rachitisme chez les enfants, je crois, et tout ça, et aussi c’est les personnes âgées qui font des fractures. Et la question est quoi par rapport à cela ? Nous sommes carencés, les êtres humains incarnés sont carencés en vitamine D ? Mais vous êtes carencés en tout, puisque les conditions de l’enfermement, et surtout depuis le début de l’ère industrielle, je vous l’ai dit en préambule, ont introduit d’innombrables éléments, sous forme d’aliments, d’air respiré et de matériaux que vous touchez tous les jours, qui vous ont pollués et qui vous ont limités encore plus que ce que vous étiez limités auparavant. Et surtout dans les pays occidentaux.

Comment expliquez-vous par exemple que les peuples primitifs ou que les peuples qui ont un peu de retard sur la civilisation occidentale (que l’on peut traiter de primaires dans certains cas), sont toutefois plus proches (même si c’est une erreur), sont plus proches de l’Invisible, d’un concept de Dieu, d’un concept de Lumière ou d’une autre vie, alors que l’occidental, et surtout en Europe et dans les autres parties de l’Occident, contrairement à des pays plus traditionnels comme par exemple en Orient, ont perdu toute reliance. D’ailleurs vous le savez, en Occident tout est fait pour maintenir l’hérésie de certaines religions et faire disparaître d’autres religions. Pour créer un déséquilibre, tout simplement.

Donc, la vitamine D. Je pourrais dire que vous êtes carencés en tout ce qui est essentiel, que ce soit les vitamines… parce que les modes alimentaires aussi… en Occident, tout est fait dans la technologie, dans l’alimentation, dans la modernité, pour vous empêcher de retrouver qui vous êtes. Je crois que… d’ailleurs y a fort longtemps, y a six années ou sept années, Sri Aurobindo vous avait expliqué, avec Ma Ananda Moyi, ce qu’était l’image, la séduction de l’image, de l’apparence. Et d’ailleurs, vous savez très bien que dans certaines religions, il doit pas y avoir de représentation humaine parce que dès que vous adorez une image, vous êtes perdus ‒ ou une représentation, quelle qu’elle soit, ou un maître quel qu’il soit ‒, vous n’êtes plus vous-mêmes. Or tout a été fait dans ce monde pour que vous suiviez les leaders, alors les leaders politiques, les leaders des médias, les leaders des chansons, les leaders à tous les niveaux, et spirituels aussi, tout ça pour vous empêcher de trouver la Liberté.

Je peux dire, en généralisant, que l’ensemble des structures de la société moderne occidentale et postmoderne, hélas, maintenant, n’ont qu’un seul but, c’est vous enfermer toujours plus, et nous vous l’avions expliqué. Et même, si c’était possible, de vous priver de corps biologique et d’enfermer votre conscience directement dans des circuits imprimés. C’est ça la volonté d’Ahriman, des forces ahrimaniennes. C’est ça ce que veulent, je dirais, tous ces mouvements qui prônent l’intervention de la technologie, le transhumanisme. Ça veut bien dire ce que ça veut dire : perdre son humanité, dépasser l’humanité et devenir immortels en tant que consciences piégées dans des circuits imprimés. C’était leur finalité.

Donc vous imaginez bien que par rapport à la perversion de cet enfermement, et surtout d’un ultime cycle qu’ils auraient voulu, il aurait été encore plus compliqué de libérer votre conscience de ces circuits imprimés. Donc je peux pas dire plus, mais tout a été fait depuis le début de l’ère moderne et maintenant dans ce qui est commencé à nommer l’ère postmoderne, pour vous enfermer à travers des illusions et des rêves, des rêves d’immortalité, le mythe de Prométhée, l’illusion de l’âme, l’illusion de l’évolution, l’illusion de votre corps, de votre société, de ce monde.

Et nous sommes tous tributaires de cela quand nous sommes incarnés. Même moi quand je l’étais, je savais qu’il y avait quelque chose derrière le Soleil, j’en ai parlé dans quelques conférences, mais ça me terrorisait. Tout ce qui est inconnu terrorise. Et ça c’est pas normal. C’est lié à l’enfermement, c’est pas lié au fait que vous soyez, que nous soyons imparfaits, que nous ayons à gagner un quelconque ciel. Tout ça découle de l’enfermement primaire et de l’anomalie primaire dont il a été fait état. Mais ne regardez plus tout ça. Maintenant le cœur est là. Cherchez au-dedans de vous, nulle part ailleurs et vous serez en Joie, que vous soyez vibrants ou pas, que vous croyiez à l’imminence de quelque chose ou que vous détestiez même la possibilité de l’existence d’une planète surnuméraire ou de quelque fin que ce soit. Trouvez le cœur et vous verrez la Vérité, face à face. Autre question.

Question : ne sommes-nous pas leurrés une fois de plus par une énième hypothétique Ascension ? Trente-trois années en Noces diverses, depuis 1984, pour arriver à quoi ? Quels en sont les résultats concrets ? Ce monde falsifié dans lequel nous avons été enfermés était voué à l’échec dès sa création, les univers ayant subi le même sort sont innombrables. Combien de fois ces êtres omniprésents, omniscients, omnipotents vont-ils reproduire la même erreur ? N’ont-ils toujours pas compris le stratagème utilisé ?

Mais ce n’est jamais le même stratagème. Qui est-ce qui a dit que c’était le même principe d’enfermement dans tous les systèmes solaires ? Sans ça, la solution serait trouvée une fois pour toutes. J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer et de dire que chaque processus de libération d’un monde enfermé est différent parce que, bien évidemment, les conditions des mondes carbonés ne sont pas toutes les mêmes. Mais dès l’instant où l’espace-temps est recourbé et enfermé, y a des conditions qui se créent, propres à un monde donné, et qui passent nécessairement par différentes voies. Et nous n’avions jamais dit que tous les mondes enfermés étaient humanoïdes, n’est-ce-pas ? Donc je comprends pas bien quel est le problème de cette personne, si ce n’est qu’elle en a marre d’attendre, elle aussi. Ou alors c’est la même qui a posé une autre question que tout à l’heure.

Question : le plus grand amour de Marie envers sa création serait de la faire disparaître au lieu de la voir souffrir depuis la nuit des temps. Des catastrophes, il y en a toujours eu, c’est une banalité, nous y sommes habitués, à la différence qu’aujourd’hui, un pet de travers sera su instantanément par le monde entier. Tout le monde n’est que manipulation, corruption, prédation.

On est bien d’accord, y a aucune vérité dans ce monde, nous disons exactement la même chose. Mais croire que Marie peut détruire quelque chose pour libérer l’humanité est une grossière erreur. Parce que si Marie voulait détruire, ou si un Archange, ou si la Source elle-même voulait détruire quoi que ce soit qui a été créé, même enfermé, il serait piégé à son tour. C’est le grand principe de l’enfermement qui, lui, est valide dans tous les mondes : c’est remplacer la Liberté par le libre-arbitre, c'est-à-dire l’Unité par la dualité. Et les moyens sont innombrables. Y a pas que Nibiru qui tourne les vaisseaux, pas le Nibiru, jumeau du Soleil, mais la planète métallique des Archontes qui a été envoyée promener le 15 août 2009. C’était ça l’acte indispensable, parce que même si la Source elle-même, ou si un être, un avatar très très grand, voulait détruire ce monde pour le libérer, il se retrouverait piégé.

Je vous rappelle d’ailleurs que lors d’un cycle précédent, la planète qui était appelée Mulge Tab, qui est maintenant la ceinture d’astéroïdes au niveau de la ceinture de Kuiper, était un monde similaire à la Terre qui a été vaporisé. Et croyez-vous pour autant que les êtres qui étaient vivants ont été libérés ? Absolument pas. Le processus de la Libération n’est pas un acte de destruction, c’est un acte de réensemencement de la Lumière. Et ça ne se fait pas tout le temps mais à certains moments dont nous sommes tributaires, et vous aussi d’ailleurs, sans ça jamais y aurait eu six cycles.

Et encore une fois, les modalités de la libération d’un monde ne sont jamais les mêmes. C’est un jeu d’échecs. À chaque fois il faut jouer en respectant les règles du monde enfermé et pas les nôtres, c’est pour ça que c’est compliqué. Si c’était aussi simple que ça, croyez-vous que Marie aurait attendu, ou que la Confédération Intergalactique aurait attendu des fenêtres temporelles particulières ? Certainement pas. Un monde libéré n’est pas un monde qui est détruit. Ce qui est détruit c’est l’illusion, pas la vie, puisque détruire la vie la réenferme instantanément. Vous le connaissez sur Terre, ça s’appelle la loi d’action-réaction, la loi de karma, créée par les Archontes qui se sont appelés les Seigneurs du Karma. Heureusement qu’y avait des Seigneurs du Karma, dont Orionis, qui faisait partie, eux, des Forces de la Confédération Intergalactique. Mais la libération d’un monde ne se passe pas comme ça.

Je vous ai dit, y a quelques années, que nous recrutions. Nous avons recruté parce qu’il faut une certaine expérience de l’enfermement, même si les conditions ne sont pas les mêmes. Être limité par une forme ne correspond pas à la Vie. Même si vous avez un corps d’Êtreté, vous savez que ce corps d’Êtreté est plastique, il change de forme selon l’environnement qu’il rencontre. Il n’y a ni naissance ni mort. Or vous, y a naissance et mort, et occultation à chaque fois. Et d’ailleurs, si aujourd’hui on demandait à l’ensemble de l’humanité si elle voulait être libérée, mais 80 % de l’humanité nous répondrait « non ». Ils sont tellement habitués à la matière. Et ça, vous n’arrivez pas à le conceptualiser ou à le voir clairement, mais vous le verrez après l’Appel de Marie. Mais la libération d’un monde, c’est pas quelque chose qui se passe comme ça parce qu’on l’a décidé. C’est une stratégie de jeu d’échecs, c’est réellement ça.

Autre question.

Nous en avons terminé avec les questions. Il reste un « poème pour OMA ».

Ah ben voilà un beau témoignage, du moins j’espère.

…En cette période d’Ascension et de Libération, je souhaite transmettre à mon ami OMA ce petit texte qui m’a été inspiré et que je lui offre :

CACHE-CACHE…

Eh « cache » en français, hein, ou cash comme l’argent ?

… Cache-cache, comme le jeu.

Le jeu de cache-cache, d’accord.

CACHE-CACHE
Je suis le Joyau que je cherche
Contenant et Contenu
Le Néant et le Tout à la fois
À Toujours et à Jamais.


(De la part d’Alain la banane ou « le chat ». Merci pour Tout papy OMA. »

Eh bien c’est très gentil là, ce message.

Eh bien mes amis, voilà, je vous ai répondu. Et je pense qu’il va falloir comprendre que durant le mois de septembre… Nous vous avons donné durant ces années, et en particulier ces dernières années (je parle, bien après les Noces Célestes hein, depuis 2012, ça fait quand même cinq années), nous vous avons donné tous les repères possibles et imaginables. À partir de maintenant et dorénavant, quelles que soient nos interventions, elles seront toutes axées, non plus sur quelque évènement terrestre, parce que ça, nous n’avons plus besoin de vous les annoncer, vous les voyez chaque jour. Si c’est pas sur vos médias habituels, parce que certains pays les cachent, vous avez encore internet et vous avez les moyens de vous renseigner et de vous faire votre propre idée sur ce qui se déroule sur terre en ce moment, où que vous regardiez.

Il existe d’ailleurs de très nombreuses personnes qui font d’innombrables vidéos sur l’enchaînement des évènements. Et prenez des vidéos d’y a trois-quatre ans et regardez aujourd’hui. Si ça ne suffit pas à vous éclairer, alors vivez tranquillement votre vie avec amour et avec simplicité, et ne vous mettez pas martel en tête car vous le savez, et ça a été dit dans le poème qui m’a été dédié, aujourd’hui plus que jamais, il n’y a rien à chercher car c’est la bêtise du mental qui vous fait croire que vous devez chercher, améliorer, transformer ou modifier. Soyez naturels, oubliez-vous en tant que personne et histoire, et laissez la Joie apparaître. De la même façon Nibiru apparaîtra, quelles que soient les tribulations humaines et quelle que soit la scène de théâtre que vous ont prévue certaines entités un peu bizarres, n’est-ce-pas ? Mais cette scène finale est extrêmement importante, non pas à travers les gesticulations des guignols mais à travers, justement, ce qui est contrebalancé dans cette horreur, par la Joie spontanée de la Liberté.

À vous de voir ce que vous voulez regarder, à vous de voir où vous mettez votre conscience, chaque jour, chaque minute. Est-ce dans la Joie, dans l’Amour ? Ou dans ce qui se passe sur l’écran du monde, plutôt que de vivre ? Soyez prêts. Et la meilleure façon d’être prêt, c’est de ne rien chercher. Comme disait Osho, d’être fainéant. Mais fainéant ne veut pas dire rester à buller toute la journée dans un lit, mais consiste à vivre ce que la Vie vous donne à vivre à chaque minute, avec la même légèreté, sans être soumis, ni à vos émotions, ni à votre mental, ni à vos habitudes, ni à vos interactions sociétales, familiales, professionnelles. Et vous verrez les changements survenir dans votre corps même, dans votre santé, dans votre regard, dans votre comportement même, sans effort, sans rien rechercher.

Voilà chers amis, chers frères et sœurs ce que j’avais… je crois que j’ai à peu près tout dit à travers ces questions. J’espère que tous ceux qui vont œuvrer maintenant vont pouvoir actualiser ce que j’ai dit et que tout le monde puisse en profiter avant le 31 août.

Chers amis, tout mon Amour vous accompagne. Je vous transmets toutes mes bénédictions où que vous soyez, et je sais que pendant la première heure, beaucoup étaient avec nous en réception. Je vous embrasse et je vous serre sur mon cœur, et je vous dis : soyez ce que vous êtes, rien de plus et rien de moins, et non pas ce que vous croyez.

À bientôt.


* * * * *



_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:26 (2017)    Sujet du message: O.M.AÏVANHOV le 28/08/2017 - Q/R - Complet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom