Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 22:02 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
ENTRETIENS de Novembre 2017



Prioritaires

MARIE OK
CHRIST OK
MIKAËL OK

Autres

ANAËL OK
URIEL OK
ERIANE OK
ERELIM OK
GEMMA GALGANI OK
LA SOURCE OK

O.M. AÏVANHOV - Q/R 1 OK
O.M. AÏVANHOV - Q/R 2 OK
O.M. AÏVANHOV - Q/R 3 OK


PDF des Entretiens de Novembre 2017 ( Mikaël ajouté)

Lien pour We Transfer valable jusqu'au 12 décembre : https://we.tl/wvwZEgVIL3

Lien pour Senspace : http://www.sendspace.com/file/74yz3k



_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Dernière édition par Ayla le Mar 5 Déc - 20:50 (2017); édité 14 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 14 Nov - 22:02 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 22:07 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens : 12 Novembre 2017


MARIE



Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Je salue chacun de vous, mes enfants, et je vous propose tout d’abord, après vous avoir remerciés de votre présence, de votre écoute ou de votre lecture, de vous installer avec moi dans le silence et l’Évidence de la Paix, au Cœur du Cœur, là où tout est Félicité. En même temps, permettez-moi de déposer sur vos épaules le Manteau Bleu de la Grâce.

… Silence…

Enfants bien-aimés, je rends grâce à votre accueil et à votre Cœur.

… Silence…

Je viens à vous pour vous dire de vous tenir prêts. Il n’y a rien à préparer, juste à être là, en l’accueil et en l’humilité.

En ce qui se déroule dorénavant sur la terre, depuis la date nommée le 5 novembre de l’année 2017, la rencontre du Ciel et de la Terre se produit en votre cœur, vous donnant à voir et à vivre la Félicité du Cœur, là où l’Évidence l’emporte sur toute interrogation ou sur tout questionnement, là où vous devenez la Vie plutôt que votre vie, là où l’Éternité déploie sa majesté au sein même de votre éphémère, vous amenant à plus de lucidité, plus de confort aussi, si tant est qu’il n’y ait plus de résistance à l’accueil de qui vous êtes.

Tenez-vous prêts à être la Vérité, tenez-vous prêts à ces moments tant espérés, redoutés ou attendus. Continuez à vivre votre vie et à faire face à ce monde de la façon la plus naturelle, en vous appuyant uniquement sur l’Intelligence de la Lumière, celle qui ne nécessite aucun effort ni aucune interrogation, là où tout paraît et est, réellement, évident et simple.

Pour chacun de vous, la Vie vous propose cette Vérité-là en même temps que certains défis, vous amenant à voir la vérité de votre personnage éphémère et la Vérité éternelle de la Lumière que vous êtes. C’est au cours de cette rencontre qui se vit dorénavant, que tout ce qui concerne ce qui ne fait que passer s’efface devant l’indicible vérité de l’Amour, là où il n’y a nulle fatigue, nulle souffrance et nulle question.

Mes enfants, chacun à votre rythme, vous préparez de la manière la plus adéquate afin de vous tenir prêts, vous êtes préparés par la Lumière mais non pas par vous-mêmes. C’est ainsi que vous êtes chaque jour plus nombreux à vivre le sacrifice, vous amenant au sacre de votre Éternité, à sa révélation pleine et entière au sein même de votre conscience habituelle. Je voudrais surtout que vous reteniez qu’il n’y a pas d’effort à fournir, qu’il y a juste à être là, pleinement présents en votre corps, pleinement présents en votre vie, et surtout pleinement présents à vous-mêmes en votre Éternité. Si vous adoptez cette conduite, qui ne nécessite ni technique ni connaissance préalable, alors l’évidence se fera jour en chacune de vos actions, en chacune de vos limites, à la surface de ce monde, et ce quels que soient les évènements vous affectant et qui ne font que passer.

L’abondance de la Lumière, l’abondance de la Vérité, vous amènent à constater sur l’écran de votre monde que tout ce qui était caché, occulte, et sali, apparaît au grand jour, non pas pour juger, non pas pour condamner, mais pour être lavé dans le sang de l’innocence, dans le sang de l’agneau et le sang de la Vérité.

Ne vous préoccupez pas de ce qui passe et trépasse, tournez votre regard uniquement sur ce qui se déroule à l’intérieur de votre poitrine. Même si pour votre personnage il ne s’y déroule rien, le simple fait de vous retourner à l’intérieur de vous-mêmes, au-delà de toute technique, par la pensée simplement, vous amènera à découvrir, soyez-en sûrs, si ce n’est déjà fait, le joyau de l’Éternité en le Cœur du Cœur. Dorénavant vous n’avez besoin ni d’énergie, ni de vibrations, ni de conditions, ni d’aucune ascèse, simplement et nous vous l’avons dit, être vrais, être sincères, ne rien figer, laisser se dérouler la Vie telle qu’elle se présente à vous afin d’expérimenter et d’installer la légèreté de l’être, la légèreté de l’Amour. Cela est de votre responsabilité et relève aussi de votre autonomie.

Rappelez-vous que cela va devenir chaque jour de plus en plus simple pour celui qui accueille, et de plus en plus délicat pour celui qui s’oppose ou qui tient à ce qui est éphémère. Il n’y a plus de choix possible, il n’y a pas d’autre chemin que d’accueillir la Vérité. Quels que soient vos dénis, vos colères ou vos négociations, vous ne changerez rien à ce qui est. Rappelez-vous qu’il n’y a pas à évoluer en ces temps, il n’y a pas à transformer quoi que ce soit par vous-mêmes, mais juste à accueillir toujours plus, avec plus d’intensité, plus de Présence, plus de majesté, la Lumière que vous êtes.

À l’heure où le corps d’Éternité se manifeste à vos perceptions et à votre vécu, laisser être ce qui est vous permet de ne pas vous opposer à quelque circonstance éphémère mais à privilégier la Joie, qui ne dépend d’aucune cause, et surtout d’aucune circonstance de votre éphémère. Tout ce qui se produit en cette période, pour chacun de vous mes enfants, n’est que le résultat de l’action de la Lumière et non pas de vos actions. Que vous l’acceptiez ou pas ne changera rien, je vous invite simplement à tourner votre conscience à l’intérieur de vous afin que celle-ci retrouve l’Éternité et surtout ce qu’elle est, vous amenant à conscientiser d’où vient votre conscience, quelle en est la source, quels en sont les principes, quels en sont les effets.

Comme vous le savez, depuis de nombreux mois, en fait depuis le début de l’ascension de la Terre, nos vaisseaux se tiennent à proximité de la Terre, invisibles à vos yeux parce que stationnés dans la 5ème dimension qui est dorénavant en vos cieux. Et quand je dis « en vos cieux », il ne s’agit pas d’un espace lointain, c’est un espace qui est très proche de votre réalité et nous attendons tout comme vous le signe du ciel et le chant de la Terre. Alors réjouissez-vous, en quelque circonstance que vous ayez à vivre au sein de votre personnage ou de votre histoire, ne gardez que l’Amour et laissez-le émaner de vous, laissez-le être dans sa splendeur et dans son Évidence.

Quoi que vous ayez vécu jusqu’à présent, cela n’a représenté en définitive que des strates intermédiaires, vous amenant à toujours plus de lucidité, afin de vous faire accueillir l’Évidence brute et nue de ce qu’est la Vie, de ce qu’est l’Amour, non pas selon vos cadres de référence ou vos vécus mais cet Amour qui vous est inconnu et qui ne dépend ni de circonstances, ni de conditions, et qui pourtant se révèle au travers de votre personnage, de façon, je le sais et je le vois, de plus en plus sensible pour un nombre toujours plus grand d’entre vous. Quant à ceux de mes enfants qui ne vivent pas cela encore, je vous demande humblement de ne pas chercher, mais simplement de tourner votre conscience en ce lieu précis de votre corps éphémère afin de le révéler, afin de le laisser émaner de vous sans encombre et sans réticence.

Nous vous l’avons dit, le temps est à la Joie, le temps est à la Paix. Quelle que soit la guerre de ce monde, contre lui-même en définitive, votre meilleur secours et votre meilleure assurance sera et est déjà votre Cœur. Face à quelque circonstance que ce soit, la Joie, le Feu Igné du cœur est tout à fait capable, par son Intelligence et par sa Vérité, de transmuter tout ce qui doit l’être, non pas je le répète par un quelconque effort de votre volonté ni par une posture particulière, mais juste par cette notion d’accueil, de silence, là où le Verbe peut enfin se faire jour en vous, que cela soit au niveau de votre poitrine, et en définitive, sur l’ensemble de votre éphémère.

Bien évidemment, cette alchimie terminale qui se produit en vous occasionne certains symptômes, certains signes. Certains d’entre eux ont été évoqués ou seront évoqués par d’autres intervenants, moi je ne veux vous parler que de l’essentiel qui ne concerne en rien ces signes et ces symptômes qui ne sont, en définitive, que des ajustements extrêmement fins de votre Présence éternelle, en ce monde.

Mon Appel est prêt à retentir ; je pourrais dire que toutes les conditions préalables sont dorénavant réunies et vont chaque jour vous apparaître, d’une façon ou d’une autre, de plus en plus évidentes, et parfois fracassantes. Mais le Cœur est votre sauf-conduit, il est votre rempart, non pas de protection mais votre rempart contre toute illusion et contre tout désagrément parce qu’en ce cœur-là, il ne peut exister nulle opposition et nulle résistance, que cela soit en vous comme cela soit en ce monde, en quelque aspect que ce soit. Là est l’invincibilité de l’Éternité, là est la Joie éternelle que nombre d’entre vous vivent de façon de plus en plus flagrante.

Je ne suis rien venue vous annoncer qui ait déjà été annoncé et préparé, je viens simplement, par ma Présence, être un encouragement à laisser se dévoiler totalement la Vérité, qui ne dépend, je vous le rappelle, d’aucune connaissance de ce monde, en quelque histoire que ce soit ou en quelque ressenti que ce soit, là où l’Évidence de ce Cœur du Cœur ne souffre nulle contestation intérieure comme extérieure. Je vous invite à la facilité et à la légèreté car cela est offert en abondance à chacun de vous, quel qu’ait été son rôle au sein de ce monde, fût-il un enfant de Lumière ou ce qui s’est opposé à la réalité de la Lumière. Il n’y a pas de différence. En tant que Mère, je ne fais pas de différence entre mon premier fils et le dernier de mes enfants, car c’est le dernier qui a le plus besoin de moi.

Vous tous ici présents, qui me lisez, qui m’écoutez, avez eu l’opportunité de ressentir ou de vivre de différentes façons le contact avec ma Présence ou avec mes sœurs. Vous n’avez pas besoin de preuves, si ce n’est la preuve de l’Éternité, qui est à vous maintenant, présente sur l’écran de votre conscience, présente dans votre cœur.

Je suis donc venue, par ma Présence, vous encourager à laisser être ce qui est, à ne rien vouloir d’autre que de tourner votre conscience au milieu de votre poitrine en ne cherchant rien, en ne demandant rien, en étant simplement présents à vous-mêmes et en laissant ce Cœur Igné se manifester en votre conscience, au-delà de ce que vous nommez énergie ou vibrations. Ainsi, vous serez affranchis des chaînes de ce monde avant même mon Appel.

Ceci est, je dirais, le meilleur emplacement de votre vie, c’est-à-dire être dans cette confiance, dans cette conscience qui est tournée vers le Cœur du Cœur, faisant fi de tous les défis de ce monde, afin que la facilité et l’Évidence prennent le relais complet et total de votre volonté personnelle, et même le contrôle total et entier de toutes les expériences qui ont été vécues jusqu’à aujourd’hui et qui vous ont permis de vous approcher de ce seuil. Or ce qui vous apparaît comme un seuil n’en est pas un ; il vous reste, pour nombre d’entre vous, mais je sais que cela est de plus en plus facile, il vous reste à oser dépasser le contingentement de la forme, de l’espace et du temps, afin de vous découvrir en vérité au-delà de tout temps, de tout espace et de toute forme, lorsque certains Anciens ont nommé l’Absolu ou l’Infinie Présence, se traduisant par la conscience pure et la conscience de Félicité, et débouchant aussi, comme vous le savez, vous l’avez vécu, sur la source de la conscience elle-même, que vous êtes, en vérité.

Je viens aussi vous inviter autant que faire se peut, à fuir le brouhaha du monde, le brouhaha des discussions stériles concernant les personnes ou les histoires de ce monde. En quelque activité que vous ayez à mener, de trouver le silence, le recueillement, et de laisser la Joie être, qui viendra alors magnifier et transformer tout ce qui est nécessaire pour chacun de vous, dans les circonstances mêmes de sa vie éphémère. Alors ne jugez point, quoi qu’il se déroule. Voir votre Cœur et tourner votre conscience vers le Cœur vous donnera à acquiescer et à accepter ce qui parfois peut encore, pour certains d’entre vous, vous paraître inacceptable ou douloureux.

C’est maintenant qu’il vous faut réaliser ce qui est important au sein de votre liberté. Est-ce la forme ? Est-ce les histoires ? Est-ce les scénarios quels qu’ils soient, en quelque monde que ce soit ? Ou est-ce qu’en priorité c’est cette joie indicible de la Liberté ? Ce choix-là, qui n’en est pas un, découle simplement en définitive de là où vous vous placez vous-mêmes et non pas des circonstances extérieures, ni même d’un quelconque karma ou d’une quelconque situation familiale ou autre. C’est l’heure du seul à seul, ce seul à seul où vous découvrez qu’il n’y a jamais de solitude, que tout y est inclus et que tout y est présent. Mais pour cela il vous faut faire taire le brouhaha de votre tête comme ne plus être soumis au brouhaha du monde au travers de ses mensonges, mais aussi au travers des pérégrinations de la terre que le Commandeur vous a annoncées pour ce mois de novembre.

De votre emplacement et de votre lucidité, en ces temps qui sont à vivre, découlera votre facilité de répondre à mon Appel et de vous y installer, au sein de cette résurrection et de cette béatitude. Je conçois parfaitement que certains de mes enfants voient cela d’un autre œil, considérant les évènements de ce monde et les évènements intérieurs comme une perte, mais ce qui est perdu n’est rien, en comparaison, si cela est comparable et cela l’est difficilement, avec la vérité de la Liberté.

Je ne veux pas vous surcharger de discours aujourd’hui mais simplement vous réinviter de manière intense à vous rendre à l’évidence, à capituler devant la Vérité que vous êtes, afin d’être nourris à la Fontaine de Cristal, et non plus par les images de ce monde où les relations et les rapports de ce monde, non pas pour les supprimer, non pas pour les ignorer, mais bien pour les magnifier et les inscrire en la Vérité du Cœur et non plus en la vérité de la personne.

J’invite donc chacun de vous, mes enfants, en ces semaines intenses qui s’ouvrent en ce mois de novembre, à réaliser cela. Cette réalisation, je vous le répète, n’est pas un effort, c’est un relâchement, c’est un abandon, abandon de toute volonté personnelle, abandon de tout scénario, abandon de toute projection, abandon de tout désir. Vous n’avez pas à lutter, vous n’avez pas à vous contraindre parce que la Lumière est là justement, au Cœur du Cœur, en totalité et en intégralité. C’est en cela qu’il n’y a pas d’effort à fournir, c’est en cela qu’il n’y a pas de travail, c’est en cela qu’il n’y a pas de compréhension préalable parce que c’est un mécanisme de la Conscience pure, qui ne répond à rien venant de votre personne, qui ne répond à rien venant des circonstances de ce monde ou de votre vie, mais qui répond simplement à la résonance de votre cœur.

Si cela ne s’est pas encore produit pour vous, je vous demande de garder précieusement cette information en vous. Chaque jour qui passe maintenant vous verra vous rapprocher de manière inéluctable de la Vérité, en quelque posture que vous vous teniez, en quelque souffrance que vous vous teniez, ou en quelque croyance que vous possédiez encore. En le Cœur du Cœur, il n’y a la place pour nulle croyance, il n’y a la place pour nul scénario puisque tous les scénarios y sont inclus, il y a juste place pour ce qui est beau, pour ce qui est vrai, pour ce qui est simple, et pour ce qui jamais ne pourra mourir ou être modifié : ce que vous êtes, au-delà de toute forme et même de toute conscience, fût-elle la plus pure, fût-elle la plus parfaite.

L’Amour est votre sauf-conduit, vous amenant à aimer sans distinction, sans faire de séparation, non pas parce que vous l’aurez choisi mais parce que cela sera l’Évidence elle-même, et vous constaterez, si ce n’est déjà fait, que vous ne pourrez alors plus privilégier une intensité donnée d’Amour par rapport à des liens existant au sein de ce monde, mais que cet Amour sera égal envers chaque Présence, envers chaque animal, envers chaque végétal, envers chaque ennemi de la Lumière qui ne s’est pas encore reconnu, mettant fin ainsi à toute velléité de jugement, à toute velléité de séparation, à toute velléité de revendication personnelle, en quelque domaine que ce soit. C’est pour cela que ce Cœur est l’Évidence même, qui aujourd’hui ne demande qu’à être pleinement présent, en chacun de vous.

Voilà longtemps, des Anciens, et d’autres, vous ont parlé d’un certain nombre de principes. Quels que soient les noms qu’ils vous ont apportés en fonction de leur culture ou de leur expérience, aujourd’hui cela est encore plus simple parce que votre conscience, même si vous ne le savez pas encore et ne le vivez pas, retrouve, au sein même de ce monde, sa liberté initiale et première. Mais pour cela il vous faut cesser, d’une manière ou d’une autre, d’être captivés par l’écran du monde, l’écran de vos relations, l’écran de vos expériences. Il vous faut donc aller au-delà de toutes les expériences qui vous ont permis de vous rapprocher de cela, pour être cela. Cela ne veut pas dire mettre fin à toute expérience mais ça veut dire changer l’ordre de vos priorités. Qu’est-ce qui est important pour vous, réellement et concrètement ? Est-ce le fait d’être regardé au sein de ce monde en tant que personnage ? Est-ce le fait de vous prémunir d’un quelconque besoin ? Ou plutôt de faire confiance et d’accepter l’intégralité de la Lumière, montrant par là même la réalité de votre sacrifice et de votre résurrection ? Chaque jour qui passe, dorénavant, vous verra face à cette Vérité nue, sans avoir de possibilité de négociation ou d’évitement.

Et retenez que si vous ne le vivez pas encore, ce qui vous est promis de manière formelle et évidente au sein même de ce monde, avant même mon Appel, est l’Amour inconditionné, cette Joie, cette Félicité, vous pouvez bien sûr vous appuyer largement, si vous le souhaitez, sur les Théophanies, en particulier réalisées avec moi car je suis avec chacun de mes enfants, que vous le perceviez ou pas ne change rien. Il n’y a aucune limite à ma perception de chacun d’entre vous sur cette terre dorénavant, de par l’emplacement où je me tiens avec mes sœurs Étoiles, avec les vaisseaux de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres.

Mais retenez que votre ordre de priorité doit changer. Le Commandeur des Anciens vous avait dit, voilà quelques années, de mettre l’Amour devant, à gauche, à droite, de partout. Aujourd’hui vous n’avez plus à le mettre, il est déjà là, il le fait tout seul dès l’instant où vous lâchez vos dernières certitudes, vos dernières croyances, vos dernières habitudes, et vos dernières résistances. Dorénavant, pour ceux d’entre vous les plus proches de ce Cœur du Cœur, il n’y a à rechercher aucune causalité ni aucun obstacle parce qu’il n’y en a plus. Il y a juste à être et à laisser être ce qui est, parce que cela est évident si vous accueillez, si vous acceptez cette éventualité en ne revendiquant rien pour votre personnage, simplement la vérité de la Lumière, la vérité de l’Amour, et la vérité de votre beauté, au-delà de toute forme et de toute apparence, en quelque monde que ce soit, en quelque origine stellaire que ce soit.

Le Grand Œuvre alchimique est en effet achevé depuis le 8 mars de l’année 2017 et se terminera au terme de sa gestation, peu ou prou à cette date-là. Il ne peut y avoir de délai supplémentaire, il ne peut y avoir que des grâces à profusion, et ces grâces ne dépendent d’aucune histoire, ni même aujourd’hui d’aucune vibration ni même d’aucune Couronne, activée ou pas, d’aucune Onde de Vie, d’aucun Canal Marial. Ils ne dépendent, en définitive dorénavant, que du mouvement de retour au Cœur de votre conscience et c’est tout. Quoi de plus facile que de tourner votre conscience et vos pensées même, si vous le souhaitez, et même vos émotions s’il y en a encore, simplement sur ce lieu où est votre Cœur Igné, là où est l’Éternité.

Comme mon Fils vous l’avait dit, ne vous souciez de rien d’autre car tout le reste vous sera donné de surcroît, non pas ce que vous souhaitez, ou désirez, ou projetez, mais ce qui est utile et nécessaire et fondamental pour vivre ce qui est à vivre pour vous. Vous le savez, il n’existe nulle punition, nul châtiment ; la Lumière ne châtie jamais. Et même quand nous vous parlons de combat, il ne s’agit pas d’un combat au sens où vous pourriez l’entendre, tel que vous le percevez ou le vivez dans certaines circonstances de vos vies éphémères, parce que même en nos plans, ce combat-là n’est rien d’autre que laisser être sa Présence en face de tout adversaire. C’est le seul combat que la Lumière connaît. Même l’Épée de Mikaël qui vient trancher, et en ce moment de manière très intense, les ultimes habitudes et les ultimes errances, n’est pas un combat. L’apparence du combat concerne l’ego et l’orgueil spirituel, car il s’agit en définitive d’une délivrance, où rien ne peut être perdu, où rien ne peut être annihilé, excepté ce qui est faux et ce qui ne fait que passer. Vous n’êtes pas concernés par cela.

Quelle que soit l’intensité des évènements dans le secteur du monde où vous vous trouvez, acceptez d’être exactement à la très bonne place, quoi que devienne votre corps, quoi que deviennent vos activités, quoi que devienne votre région ou votre pays, car vous êtes à la bonne place pour être la Lumière au sein du chaos. Ce chaos ne concerne que la personne et les illusions, et d’ailleurs, au fur et à mesure que le chaos vous apparaîtra sur l’écran de ce monde, vous constaterez aisément que la Paix et la Joie s’installent, non pas comme une satisfaction de voir quelque chose se détruire mais de quelque chose qui s’efface pour laisser place à la majesté et à la Vérité.

Je vous engage aussi à être de plus en plus humbles, avec vous-mêmes avant tout. Quel que soit ce qui est révélé en vous, concernant aussi bien des résistances que des failles, que des maladies, tournez-vous vers votre cœur, soyez indulgents avec vous-mêmes, de la même manière que vous êtes indulgents avec chacun, fût-il le plus opposé à la Lumière, fût-il le représentant de l’ombre, parce que le temps est venu du règne de la Lumière où il n’y a nulle place pour quelque opposition que ce soit.

Soyez présents à vous-mêmes, soyez spontanés, car plus vous serez spontanés, plus le cœur pourra parler, si je peux dire, plus la Vérité pourra apparaître. Bien sûr, face à certaines circonstances, vous pouvez être amenés à réfléchir, à cogiter, à comprendre, mais cela ne peut plus être un comportement normal devant l’intensité de l’Amour.

Cet apprentissage-là, cette découverte-là, quels que soient les temps réduits qu’il reste jusqu’à mon Appel, sont une opportunité de plus de vivre mon Appel et les 132 jours qui suivront dans la Grâce la plus parfaite et dans la Vérité la plus authentique. Soyez humbles et doux. Rappelez-vous qu’il n’y a rien ni personne à combattre, ni en vous ni à l’extérieur de vous. Dorénavant il y a juste à laisser la Lumière apparaître, à laisser votre corps d’Éternité prendre le relais sur votre corps physique, à laisser la Supraconscience, la source de la conscience, prendre le relais sur votre conscience, car c’est aussi ce que vous êtes, même si vous ne vous êtes pas encore reconnus en votre entièreté.

Je vous invite donc aussi, au sein de vos activités quelles qu’elles soient, à aller vers toujours plus de légèreté, je dirais même, non pas la fainéantise comme cela a été dit mais à la fantaisie, parce que la spontanéité est une fantaisie qui n’est colorée par aucun instant passé ni par aucun personnage, ni par aucun but à rechercher. Soyez spontanés car c’est ainsi que vous êtes vrais.

Soyez justes, non pas par la réflexion mais par l’équanimité de votre comportement en face de chaque situation comme de chaque être, fût-il le plus aimé ou le plus proche de vous comme le plus éloigné et le plus opposé à la Lumière, vous amenant à constater que vous ne pouvez pas discriminer l’Amour, que vous ne pouvez pas l’orienter, mais que cela est naturel, comme le soleil qui donne les mêmes rayons à chacun sans tenir compte d’une quelconque condition, d’une quelconque volonté ou d’une quelconque méchanceté. C’est ainsi que vous vous confirmez vous-mêmes en la Liberté, quelles que soient les apparences de ce monde, de votre corps, de votre forme, de vos relations.

Ne donnez pas de prise à la souffrance, ne donnez pas de prise au besoin d’expliquer, de comprendre, laissez être ce qui ne demande qu’à être en totalité. Et rappelez-vous encore une fois qu’il n’y a pas d’effort à fournir, qu’il y a juste à vous retourner vers le Cœur parce que votre pensée suffit à entraîner la conscience ordinaire, suffit à transcender les obstacles qui étaient encore présents quand les Couronnes n’étaient pas actives, de quelque manière que ce soit, quand vous n’aviez pas ni le ressenti ni la perception de l’énergie ou de la vibration, ni même accès à quelque expérience que ce soit au sein de la nature.

Je m’adresse donc aujourd’hui en priorité à ceux de mes enfants qui ne vivent rien, qui se désolent. Je veux vous rassurer parce que vous avez shunté, en quelque, toutes les étapes intermédiaires, annexes et accessoires, dont la seule finalité est cette nudité. Alors réjouissez-vous, vous mes enfants qui n’avez rien vécu, rien senti, qui ne vous doutez de rien, tournez-vous simplement vers vous-mêmes et laissez être. Cela n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui, parce que ce que vous êtes, et vous le savez, est contagieux, car chaque frère, chaque enfant qui s’élève, qui s’éveille et s’élève au sein de son cœur, retentit sur l’ensemble. Au sein de ce monde où tout était séparé et divisé, le travail de la Lumière a réunifié ce qui devait l’être, permettant alors de ne plus douter de la vérité de l’Amour, et aussi de ne plus douter de qui vous êtes, au-delà de la forme que vous habitez, au-delà de ce monde, et au-delà de toute dimension.

Réjouissez-vous, vous n’avez plus rien à faire. Vous avez à vivre la vie que la Vie vous donne parce que vous êtes la Vie. Vous avez juste à être aimables, à sourire en chaque circonstance, quelle qu’elle soit. Ne vous figez pas sur les apparences, ne vous figez pas sur une souffrance quelle qu’elle soit parce que derrière la plus grande des souffrances, il y a la Joie, toujours, du fait de cette période. Rien ne traînera en longueur, tout sera fulgurant dès l’instant, à titre individuel, où vous aurez lâché votre souffrance elle-même, là où vous aurez accepté d’ignorer et de vous tourner vers la Vérité, et c’est la Vérité qui vous libérera de cette souffrance et non pas une quelconque intention personnelle, ni même une quelconque vibration.

Ainsi donc je vous demande de vérifier par vous-mêmes le miracle de la Vie permanent, et les miracles incessants que votre ordinaire vous offrira dès l’instant où vous avez dit « oui », un « oui » inconditionnel à votre crucifixion et à votre résurrection.

Ce que vous pensez perdre vous apparaîtra alors comme futile et tellement peu de choses par rapport à l’intensité de la Vérité. Découvrant cela, si vous ne l’avez vécu, plus rien d’autre ne pourra avoir d’importance comme auparavant, plus rien d’autre ne pourra vous déstabiliser ou vous entraîner à adhérer à ce monde d’une manière ou d’une autre. Ainsi votre liberté intérieure qui a été vécue, pour certains d’entre vous, se transformera par une Liberté tout court pour ceux d’entre vous qui n’ont encore rien vécu, parce qu’ils sont les derniers, et ils sont les premiers.

Simplifiez tout, ne cherchez pas à vous opposer, à quiconque, à quelque circonstance que ce soit. Chercher la Lumière qui est en vous veut dire simplement, dorénavant, laisser la Lumière venir à vous en tournant votre pensée, votre conscience, sur le Cœur du Cœur, que nous avions amplement développé voilà plus d’un an.

Pour nombre d’entre vous qui percevez, lors de vos nuits ou de certaines méditations, l’Archange Mikaël, sachez que même dans le silence de sa Présence, il est venu trancher ou il viendra trancher dès l’instant où vous avez tourné votre conscience vers le Cœur, votre pensée vers le Cœur, sans rien conceptualiser, sans rien imaginer, sans rien ressentir. Simplement par cette évidence-là, alors Mikaël tranchera les derniers attachements, les dernières bribes de liens qui peuvent encore vous sembler occulter la Vérité.

Nombre d’entre vous déjà, depuis de nombreuses années, ont été approchés par mes sœurs Étoiles ou par moi-même, de différentes façons là aussi. Aujourd’hui je n’ai plus besoin d’apparaître, que cela soit dans votre Canal Marial ni même dans votre Cœur, car je suis vous, et ce, en totalité. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que chacun de vous, quel que soit son emplacement aujourd’hui, est digne de laisser apparaître mon Amour, qui est ce que tu es, chacun de toi, sans condition préalable, sans préparation, sans objectif, simplement par ce mécanisme.

L’Amour vous a trouvés, l’Éternité rentre en manifestation, vous le voyez partout autour de vous, se traduisant par un éclairage de ce qui était occulte, caché, dissimulé, que cela soit en vous, en vos relations, comme sur l’écran global du monde, de l’ensemble de la société, mettant à nu l’ego et ses vicissitudes, ses besoins et ses avidités, qui ne sont liés qu’à la peur. Or en l’Amour, vous le savez, de votre cœur, il ne peut plus exister de peur et donc il ne peut plus exister d’ego, ni même de Soi ou d’orgueil spirituel. Il n’y a pas de qualificatifs, il y a simplement la vérité et la beauté du Cœur qui supplantent tout le reste, sans aucune exception.

Il vous appartient de le vivre, il vous appartient de le prouver. Ne me croyez pas sur parole, ne croyez personne d’autre parce que croire ne vous sert plus à rien, ni même à nous. C’est le moment où tous les espoirs, toutes les projections, toutes les peurs, toutes les histoires cessent enfin, précipitant mon Appel et précipitant, vous le savez, l’apparition concrète et permanente de Nibiru en vos cieux.

Il n’y a plus d’autres circonstances préalables, il n’y a pas d’autres développements à vivre que cette Éternité. Tout le reste s’effacera de lui-même dès l’instant où vous avez lâché, dès l’instant où vous assumez votre vie en son entièreté, quoi qu’il vous arrive, mais ce n’est plus votre personne, alors, qui guide votre vie, mais l’Intelligence de la Lumière que vous êtes, et cela fait non pas une différence mais quelque chose de diamétralement opposé, dans tous les sens du terme, vous amenant à ne plus être affectés, à ne plus être perturbés, que cela soit en votre corps ou en les circonstances de vos relations et de votre monde.

Et chaque jour qui passe dorénavant, quel que soit le brouhaha et le chaos du monde qui va s’intensifier de façon très importante et finale, vous conscientiserez alors que vous n’avez absolument rien à craindre, ni à redouter, ni à espérer, parce que vous vous êtes retrouvés. Quel que soit le devenir et l’avenir de ce corps, quel que soit le devenir et l’avenir de votre environnement, cela ne représente plus rien dès l’instant où vous vous êtes trouvés, venant asseoir votre responsabilité face à ce que vous avez à vivre quand la Vie vous vit, mais sans avantage personnel, ou sans rapporter ou ramener à soi quoi que ce soit ou qui que ce soit, respectant la liberté de chacun parce que l’Amour est Liberté, même quand il n’est pas reconnu.

À partir de là, vous aurez juste à être dans la Joie, à vous nourrir de cette Joie, réellement et concrètement, et le monde entier se nourrira de cette Joie. Vous n’avez pas besoin de mots, vous n’avez même plus besoin, je dirais, d’énergie, de vibrations, de chakras, de nouveaux corps, puisque le corps d’Éternité est là, il a pris la relève, et il le prendra de plus en plus, au travers de différentes perceptions, parfois gênantes, certes, mais qui ne sont rien par rapport à ce qui arrive. Ainsi se joue en vous l’effacement, la dissolution de l’éphémère et l’apparition complète de l’Éternité en ce monde qui est à cheval entre deux mondes, dorénavant.

Continuez à vaquer à vos obligations. Ne venez perturber aucun frère ou aucune sœur qui est impliqué dans sa vie personnelle, totalement, car c’est dans cette inscription totale au sein de l’éphémère que ce frère, cette sœur, cet enfant, ce mari ou cette femme, découvrira la Vérité, et non pas à travers vos dires ou à travers votre volonté d’aider qui que ce soit ou quoi que ce soit. Soyez ce que vous êtes et cela suffit amplement, le reste se déroule de lui-même, avec majesté, avec élégance et évidence. Il vous appartient de vous le prouver, par votre vécu et non pas par quelque expérience intérieure, même si celles-ci se poursuivent.

Si vous avez compris mes mots, alors pour vous tout sera facile. Si vous acquiescez à mes mots et acceptez de tenter l’expérience, vous sortirez enfin de toutes les expériences préalables.

Et n’oubliez pas ce que je vous ai dit : chaque jour qui va passer à partir du 13 novembre, c’est-à-dire demain, jusqu’à mon Appel, à la fin de la gestation, va vous cueillir dans un état de béatitude que même les Libérés vivants ont rarement vécu, voire jamais vécu. Vous serez marqués effectivement au fer rouge de la Vérité. Ce fer rouge de la Vérité, c’est le Feu qui consume d’Amour, c’est ce Feu perpétuel qui ne brûle pas et qui nourrit et qui vivifie, mettant fin de manière définitive pour vous alors à ce moment-là, à toute possibilité de prédation de quelque nature que ce soit, vous amenant à découvrir qu’étant cette Lumière-là, étant cette Vérité antérieure à la conscience, alors vous êtes nourris de manière permanente et que rien d’autre ne pourra alors vous satisfaire de la même façon. Cela est le but, quel que soit ce que vous pourriez nommer votre devenir au moment de la libération de l’humanité.

Alors les Théophanies ont été un moyen de vous faire aller au Cœur du Cœur, de vous faire approcher de manière collective, et sans passer par ce qui est nommé les égrégores, à la Vérité du Cœur, parce que la charge de la Lumière, son intensité, sa présence, a aujourd’hui atteint un seuil irréversible et à très brève échéance. Vous le savez, la Lumière a gagné depuis de nombreuses années, depuis que le noyau cristallin de la Terre a été libéré. Il est resté à matérialiser cela au sein de l’écran ordinaire de la conscience de l’humanité, et cela se déroule en ce moment. Où que vous tourniez vos regards à l’extérieur de vous sur l’écran du monde, avec objectivité, vous verrez cela car c’est cela qui se déroule.

… Silence…

Je laisserai bien sûr mon Fils et l’Archange Mikaël, ainsi que d’autres intervenants, spécifier, je dirais, certains détails pratiques, voire énergétiques ou vibratoires pour ceux qui les vivent, assortis aussi de quelques conseils peut-être plus précis que les miens. Mais je voulais m’adresser à l’ensemble de mes enfants sans faire aucune différence entre ceux qui vivent l’Amour, ceux qui vivent la vibration, et ceux qui ne vivent rien, car en définitive, maintenant, il n’y aura plus aucune différence car c’est la primauté de la A-conscience et la primauté de la Vérité qui prévaut sur tout le reste.

Le marqueur de cette étape, vous le savez, est la Joie, mais j’ai parlé de Joie indicible, j’ai parlé d’un Feu d’Amour qui crée une consumation perpétuelle. C’est bien plus que la Joie, c’est bien plus que l’Amour, c’est bien plus que la Lumière, c’est l’ultime et la première Vérité que vous êtes.

… Silence…

Permettez-moi alors, après ces quelques mots que je viens de prononcer, ces quelques mots que vous avez lus ou entendus, de m’installer avec vous à nouveau en le Manteau Bleu de ma Grâce et dans mon Cœur, qui est le vôtre. En le Silence, il n’y a rien à demander, il n’y a pas à méditer, il n’y a pas à prier, il y a juste à être vrai, et ainsi, en chacun du cœur de mes enfants, je bénis ce qui est béni de toute éternité.

Prends le temps qui t’est nécessaire, pour vivre, pour être, en cet instant. Ne remets pas cela à demain ou à plus tard car bientôt il n’y aura ni demain ni plus tard.

… Silence…

Sois vrai, cela suffit.

… Silence…

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre, et j’invite chacun de toi à vivre cette bénédiction. Prends tout ton temps car le temps ne compte pas. Sois simplement là avec moi comme je suis avec toi, et c’est tout.

… Silence…

Et permets-moi alors, dans cet état de réceptivité, de te baptiser en le Feu Igné, au Cœur du Cœur. Là est mon Endophanie que je vis avec chacun de toi.

… Silence…

Laisse être.

… Silence…

Laisse la Vérité apparaître, ne retiens rien.

… Silence…

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre, plus jamais tu ne pourras être séparé de la Vérité et de l’Amour. Je rends grâce à ta présence, je rends grâce à ton écoute, je rends grâce à ta lecture et je rends grâce à ton Cœur qui émerge maintenant de l’oubli et de l’ignorance. Je redépose en chacun de vous le Manteau Bleu de la Grâce, et je vous dis dorénavant à chaque minute, à chaque instant et en chaque souffle, en chacun de vous. Je vous aime.

… Silence…



* * * * *


_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Mer 15 Nov - 01:31 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens : 12 Novembre 2017


CHRIST



Que la Paix soit en vous tous et au dedans de vous. Je vous donne ma Paix et j’accueille votre Paix.

Je suis venu aujourd’hui vous inviter à dépasser toutes les notions qui vous ont été inculquées par l’histoire ou par les religions, concernant mon cheminement parmi vous voilà plus de deux mille ans.

Je suis venu vous inviter aujourd’hui à faire la paix avec vous-mêmes et avec moi. Ne me figez pas dans l’Histoire ni dans un rôle. Chacun de vous est dorénavant ce que je suis, afin que vous puissiez proclamer à l’intérieur de vous-mêmes : « Moi et mon Père sommes Un », comme je suis Un avec chacun de vous. Ne me cherchez plus en une quelconque représentation, en une quelconque histoire, en une quelconque religion, car elles ont toutes failli.

À l’heure où mon Église a été investie par autre chose que ma Vérité première, il est temps, comme vous l’a dit ma Mère, de vous retourner à l’intérieur de vous-mêmes, afin de vous retrouver en totalité et en entièreté. Ne croyez plus aucune parole me concernant, ne croyez plus aucune histoire, mais éprouvez ce que je suis en ce que vous êtes, là où il n’y a besoin ni d’histoire ni d’images mais juste de la Vérité qui est là.

Ne me cherchez pas en une forme précise ou en un être humain précis, car je suis en chacun de vous. Que vous l’ayez vu ou pas ne change rien à cette Vérité.

Aujourd’hui, votre communion au sein de la Nouvelle Eucharistie n’a plus besoin d’aucun intermédiaire ni d’aucun support car vous ne dépendez d’aucune circonstance extérieure ni d’aucune condition. Le moment est venu de frapper à votre porte, à la porte de l’ensemble de l’humanité. Plus rien ne peut retenir mon bras, plus rien ne peut retenir ce qui émane du Cœur du Cœur, plus rien ne peut ralentir la révélation finale.

J’invite chacun de vous, au-delà de l’histoire et du personnage historique qui a été construit et échafaudé après ma venue, je vous invite à vous retrouver en moi-même comme je me retrouve en chacun de vous, au-delà de tout travestissement et de tout mensonge. Ne croyez personne, en ces temps, qui vous déclamerait être le Christ, car il ne serait qu’un être mensonger, car je ne fais pas de particularisme ; vous êtes, chacun de vous, l’ensemble de mes apôtres, je ne fais aucune différence, il n’y a aucune hiérarchie entre chacun de vous et moi. Nous sommes reliés directement parce que nous sommes le même. Dès l’instant où tu as dit : « Père, que ta volonté se fasse », alors tu fais Un avec ce que tu es. Il n’y a pas besoin de personnage, il n’y a pas besoin de mémoire ou d’histoire, et encore moins de religion, quelle qu’elle soit. La Vérité est nue et elle apparaît au grand jour, à la lumière même falsifiée de ce monde.

Je viens inviter chacun de toi à laver tes robes éphémères dans ma Présence afin que ton corps sans couture, ton corps d’Éternité ou d’Êtreté, se manifeste en totalité à la face de ce monde, sans effort et sans difficulté. Pour cela, il te faut chasser les dernières images restantes d’un personnage mourant sur une croix lors de sa crucifixion, il te faut chasser ce qui a été bâti de mensonger suite à ma venue. Je suis en toi, non pas pour perpétuer quelque histoire illusoire et fallacieuse de ce monde mais juste pour t’apporter ma Paix, celle de la Joie et de l’Amour, cette béatitude qui est ton dû.

En ces jours de l’année 2017 et en ce jour du 12 novembre, je vous annonce ma Présence effective en chacun de vous dès l’instant où vous retournez vos pensées en votre Cœur. Je n’ai aucune place dans votre tête, dans votre mémoire, dans une histoire quelle qu’elle soit, parce que moi et mon Père étant Un, nous sommes au-delà de toute histoire. L’histoire, vous le savez, concerne la conscience en ce monde fallacieux comme en tout monde.

Je suis déjà, pour certains d’entre vous, venu frapper à votre porte grâce à l’impulsion Métatronique. Aujourd’hui et demain je frappe à votre porte afin que vous fassiez toute la lumière et toute la lucidité sur ce que vous êtes au-delà de ce monde et qui n’a rien à voir avec ce monde.

Je viens vous rendre le Verbe, celui où il n’y a plus de possibilité ni aucun lieu pour échapper à cette vérité du Verbe. L’Amour est la seule force qui permet la Vie, même en ce monde fallacieux où vous n’êtes que posés.

Je suis venu vous inviter à communier et à fusionner avec ce que je suis et avec ce que vous êtes, qui est la même Vérité, et avec la même intensité et la même Lumière.

Accueillez-moi comme je vous accueille en mon sein, avec la même intensité et la même Vérité, afin que le baume de l’Amour et de la consolation ne laisse persister aucun lien et aucun attachement à l’illusion. Le temps est effectivement venu de rentrer intégralement en vous, non pas pour vous isoler de quelque circonstance qui existe dans votre vie ou là où vous êtes, mais bien de bénéficier de cette force infinie qui mettra fin, à tout jamais, à toute soif.

Je vous invite à l’Eau de Vie, à l’Eau d’En-Haut, celle qui vous féconde et qui se déploie depuis le dessus de votre tête jusqu’au plus intime de votre Cœur, là où je me tiens et me tiendrai.

Je vous le répète, ne me cherchez dans aucune forme présente ou passée, ni dans aucune forme future, parce que chacun de vous est mon digne représentant en tant que Fils ardent du Soleil, et est ma digne Présence. Il n’y a là ni supérieur ni inférieur, ni avance ni retard, ni prééminence ni soumission, il y a juste le Vrai.

Je vous le redis : je suis la Voie, la Vérité et la Vie, et je suis la Paix. Quelle que soit mon action au travers de vous en ce monde, elle obéit à la volonté de l’Amour, à la force de l’Amour et à l’intensité de la Vérité. Cette Vérité est absolue, elle ne peut être relative ou relativisée à quelque événement que ce soit, ne dépend d’aucune récompense ni d’aucune justification.

Ne croyez en rien mais éprouvez-moi et vivez-moi à l’intérieur de vous. Alors l’Éternité que vous êtes prendra le relais avec évidence sur le personnage, sur le corps et sur toutes les histoires. Comme ma Mère vous l’a dit, dorénavant il n’y a plus de circonstances préalables ou de conditions préalables, il y a la Vérité, comme elle l’a dit, qui est nue, qui est là, disponible pour chacun avec la même force.

Quoi qu’il puisse vous affecter au sein de votre éphémère, je suis le baume de la consolation. Je suis, comme ma Mère, celui qui vous prend dans ses bras, et par son Amour, transcende tout ce qui doit disparaître. Alors si vous m’accueillez, aucune souffrance ou aucune cicatrice ne peut demeurer. Soyez libres en vous, mais soyez libres aussi de tous les dogmes de ce monde qui n’ont fait qu’au fur et à mesure des incarnations et des années qui ont passé depuis ma venue, vous ont alourdis et toujours plus embrigadés de différentes manières dans l’attachement à ce monde, dans l’attachement à votre histoire.

Quelle qu’ait été ma présence en ce monde parmi vous, aujourd’hui je suis ‒ dans votre Cœur ‒, bien plus présent que je ne le fus voilà plus de deux mille ans. Je ne vous ai jamais quittés. Lors du dernier repas, lorsque je vous ai invités à faire ceci en souvenir de moi, boire le vin et rompre le pain, aujourd’hui cela se déroule en vous et n’a pas besoin d’éléments extérieurs. Ainsi est la Nouvelle Eucharistie. Les intermédiaires quels qu’ils soient, quelles que soient leurs connaissances ou leur valeur, doivent s’effacer sur votre propre valeur.

Je vous ai trouvés, comme vous m’avez retrouvé, au-delà de tous les conditionnements et les contingentements de toutes les histoires qui ont été échafaudées après ma venue.

Vous êtes tous appelés aujourd’hui à être les fils uniques du Père, c’est à cela que je vous appelle et je le fais en silence. Je n’ai pas besoin de discours à l’intérieur de vous, je n’ai pas besoin de démonstrations, je n’ai pas besoin d’énergie, je n’ai pas besoin de vibrations, car je m’adresse directement dorénavant à l’intime de votre conscience, de celle qui ne m’a jamais oublié, de celle qui émerge maintenant.

Chacun de vous est le Christ. Je l’avais annoncé lors de mon passage en disant à cette époque que ce que j’effectuais, chacun de vous pourrait le faire, et de bien plus grandes encore. Et il n’y a pas que le faire, il y a surtout l’être. Ce que je suis, vous l’êtes tout autant, vous l’avez simplement oublié ou négligé par les vicissitudes et les prédations de ce monde, au travers justement des histoires, des lignes de prédation, des religions et de l’avidité de la matière.

Aujourd’hui vous redécouvrez que vous êtes avant tout pur Esprits. Chacun d’entre vous le découvre à sa façon, que cela ait été, durant de nombreuses années, durant des processus d’alchimie vibratoire, que cela soit même à travers vos croyances que vous avez pratiquées, mais tout ceci aujourd’hui est accessoire et superflu. Je ne suis nulle part ailleurs que dans votre Cœur, car je suis de partout.

L’intensité de la Lumière présente en ce monde rend possible l’émergence de ma Présence au sein de l’écran de votre conscience ordinaire.

Je suis disponible, pour chacune et chacun de vous, avec la même intensité, avec la même régularité, en chaque instant. Comme ma Mère vous l’a dit, il ne tient qu’à vous de vous retourner en cette Vérité, et tout le reste vous sera donné en plus. Comme ma Mère vous l’a dit, à quoi tenez-vous le plus ? À votre peau en ce monde ou la Vérité de votre être ?

Aucune histoire de ce monde, aucune adhésion à ce monde ne pouvaient vous rendre libres, car ce monde ne peut que perpétuer les histoires, sans fin, vous faisant en quelque sorte tourner en rond dans l’illusion du samsara, des réincarnations. Et rappelez-vous : « Nul ne peut me connaître s’il ne renaît de nouveau », et cette renaissance a lieu aujourd’hui, en intégralité si vous accueillez sans condition préalable. Est-ce ce que vous voulez ? Ou alors, voulez-vous détourner votre regard de qui je suis pour mener l’éphémère ?

La perfection de l’Éternité n’a que faire de la perfection de ce monde, la perfection de l’Éternité n’a que faire des projections des égrégores humains et des histoires de ce monde.

Je suis le garant de votre Éternité dès que vous m’avez laissé parler dans le silence de votre Cœur, non pas pour y dire ou donner des mots mais pour être présent en même temps que vous dans l’Ici et Maintenant. Ne vous appuyez sur rien d’autre que sur votre Cœur et sur ce qui est là, en ce cœur.
L’Endophanie que ma Mère vous a proposée, à la suite des Théophanies, vous donne maintenant à vous reconnaître de plus en plus aisément.

Dignes Fils ardents du Soleil, le Feu Igné va bientôt vous demander de rejoindre ce que vous êtes, en toute liberté. C’est une demande qui ne juge pas, qui ne condamne pas. Vous restituant à vous-mêmes, vous avez alors l’entière liberté, au sein de votre autonomie, pour être, pour expérimenter, en la Vérité et non plus en l’illusion, le jeu de la conscience libre.

Ma Présence vous permet et vous permettra aussi de voir que même s’il y a de nombreuses Demeures à la Maison du Père, vous êtes présents en ces innombrables Demeures de la même façon. Le plus grand des contentements de l’Esprit est ici, vous faisant vivre la Paix. Cette Paix-là n’est pas une paix ordinaire, c’est la Paix de l’Éternité, celle qui met fin à l’adhésion à ce qui est éphémère et qui passe et qui n’est pas vrai, là aussi de manière irrémédiable et avec plus ou moins d’évidence et de fulgurance selon comment vous ouvrez votre Cœur. Et rappelez-vous que vous l’ouvrez dorénavant de façon fort simple, simplement par la pensée et la conscience.

Quand Jean a écrit que je viendrais juger les vivants et les morts, il signifiait bien sûr tout autre chose que le jugement tel que vous pouvez le concevoir aujourd’hui, au sein de la personne ou au sein de ce que vous nommez la Justice, qui est la plus grande des injustices, parce que chaque cas est différent. En ce monde, la justice de Salomon rendue par un être éclairé est la seule valable, car aucun texte de loi ne peut égaler la puissance de l’Amour, de la vérité de l’Amour, et mon jugement est divin, il ne condamne personne mais assure chacun d’être à sa juste place en cet instant en ce monde, comme lorsque ce monde cessera totalement.

En ces jours qui viennent, nombre d’évidences vont se faire jour en vous, comme sur l’écran du monde. Tout ce qui a été occulté sera rendu public, même au sein de l’histoire de ce monde, mettant fin aux rares illusions qui peuvent rester en vous, de vous croire de ce monde ou de vous croire des êtres matériels, apportant la preuve, extérieure comme intérieure, que personne ne pourra contester, même en s’éloignant de cette Vérité… des êtres d’Amour, créés par l’Amour et en l’Amour. La création quelle qu’elle soit est toujours un acte d’amour, la dé-création aussi. Ne vous souciez de rien d’autre car en ces temps réduits de chaos, votre Cœur et votre Éternité pourvoiront absolument à tout.

Vous n’avez donc pas à vous prémunir de quoi que ce soit ni d’anticiper quoi que ce soit, simplement être là, en la Paix, en l’Éternité. Menez votre vie normale tant que celle-ci est vivable. Avancez tranquillement en tournant toujours votre pensée et votre conscience sur le cœur, non plus maintenant pour mettre de l’amour où que ce soit mais simplement pour voir que vous êtes cet Amour, et étant cet Amour, vous n’avez rien à projeter, à émettre, à penser, à diriger, vous n’aurez plus jamais soif, si ce n’est déjà fait.

Rappelez-vous que quels que soient les événements qui se sont produits et se produiront sur l’écran du monde comme en votre personnage, ils concourent tous, sans aucune exception, à vous faire retrouver qui vous êtes, malgré des apparences parfois contraires.

Je vous invite donc, si vous ne vivez rien encore, à être la foi, l’espérance et la charité. Rappelez-vous, comme cela a été dit par certains de mes apôtres : « Quand bien même vous parlerez la langue des anges, quand bien même vous serez capables de tous les miracles, s’il vous manque l’Amour vous n’êtes rien », et cela va être d’autant plus vrai dans les jours et les semaines qui se présentent à vous.

La primauté de l’Amour, la préséance de l’Amour, est la seule chose qui compte, est la seule chose réelle devant laquelle votre personnage ne peut qu’être magnifié et dépassé, transmuté. Votre conscience étant amenée à vivre de plus en plus la conscience de votre propre corps d’Êtreté, votre nouveau véhicule, vous donnant à le vivre et à le voir afin que plus jamais vous ne puissiez être identifiés à quelque histoire que ce soit ou à ce corps dense et amputé. Quand l’Amour est là en manifestation, il n’y a plus de place pour autre chose, pour aucune autre chose, et vous allez le vivre et le voir, vous allez l’éprouver. Comme ma Mère l’a dit, cela est inéluctable, inexorable et dorénavant à brève échéance.

Nul ne connaît la date, mais l’époque est là. Ma Mère l’avait stipulé, l’ascension de la Terre a commencé au début du mois de mars. Nombre d’entre vous avez eu beaucoup de temps pour vous préparer. D’autres, tout aussi nombreux, ne se doutent de rien et c’est très bien ainsi. « Heureux les simples d’esprit car le Royaume des Cieux leur appartient », et cette simplicité est celle de l’Enfance, celle que nombre de mes frères Anciens ou sœurs, Étoiles et Épouses, vous ont développé durant toutes ces années.

Dorénavant, vous n’avez plus besoin de ce support, réellement et concrètement, car nous parlons en vous directement, même dans le silence, parce que cela est au-delà des mots. Il s’agit de la Présence et non pas de la parole, et la Présence est le reflet du Verbe et le Verbe n’a pas besoin de mots intelligibles ou compréhensibles. Il est le souffle de l’Esprit qui souffle quand il veut et où il veut, et c’est maintenant.

Ne redoutez rien car c’est l’ego qui redoute. Ne redoutez rien car c’est l’histoire qui redoute quelque chose. Ce que vous êtes n’a rien à redouter, bien au contraire.

Ainsi, ma Mère, Mikaël et moi-même, venons en ce jour réaliser la Nouvelle Eucharistie, non plus simplement en points de vibration sur votre corps mais en vous faisant résonner sur le Cœur Éternel, au centre de ce Triangle de la Nouvelle Eucharistie, là où est votre Cœur d’Éternité. Tout le reste est superflu, tout le reste n’a plus d’utilité et ne fait que passer.

Quoi qui puisse vous heurter encore dans ce corps, dans ce monde ou dans quelque aspect de votre éphémère, vous n’avez pas à résoudre, vous n’avez plus à comprendre, vous avez juste à pardonner, même si vous ne savez pas ce que vous pardonnez, parce que le pardon est accompagné de la Grâce. Le pardon en lui-même ne sert à rien, mais le pardon et la Grâce dans le même temps changent tout. Il n’y a aucune faute ni aucune erreur, au rapport de l’Éternité, qui ne puissent être graciées par l’évidence de ma Présence, afin de favoriser votre renaissance, votre résurrection.

La crucifixion n’est rien pour celui qui est dans le cœur, elle est suivie immédiatement après par la résurrection. Il s’agit d’une forme d’accouchement où après la délivrance vient la récompense, si je puis exprimer ainsi ce qui serait le plus superposable au sein de ce monde fallacieux. Soyez la Vie sans limite et sans restriction, et la vie dont je parle, bien sûr, est la Vie en l’Amour et non pas la vie en la personne. Quelles que soient les contingences de votre vie encore présente, celle-ci ne tardera pas à disparaître, vous mettant à nu, pour le bien de chacun en sa libération.

Je suis donc venu vous inviter à célébrer nos retrouvailles. Je ne vous ai jamais quittés mais cela apparaît maintenant.

Ne mettez plus de distance entre vous et moi, et en cela, il est nécessaire de ne plus adhérer à quelque notion historique ou religieuse. Ce que j’évoque aujourd’hui n’a rien à voir avec la religion mais a à voir avec la conscience éternelle, et donc rien de connu sur ce monde ou de connaissable. Là est le Mystère, et qui n’est plus un mystère au fur et à mesure des jours qui vont s’écouler. Quel que soit votre état initial de départ, le même don est accessible à chacun mais aucunement dans le passé ni aucunement dans un sauveur à venir, mais seulement en l’Instant Présent.

Ainsi, la Paix est sur vous, est en vous.

C’est ainsi que vous n’aurez plus jamais soif, c’est ainsi que vous ne donnez plus de crédit ou d’intention à ce monde qui passe, accompagnant le mouvement spontané de l’émergence du Cœur dès l’instant où le regard de votre conscience est dirigé vers cela et non pas sur les tracas de l’éphémère. Cherchez le Royaume des Cieux qui est au-dedans de vous, qui vous a déjà trouvés maintenant, et tout le reste suivra. C’est votre conscience qui doit éclairer ce qui se produit en votre cœur. Cet éclairage vous apportera la lucidité et la profondeur nécessaires pour vivre ces temps derniers, ceux de votre résurrection

L’ensemble des signes préalables décrits dans d’innombrables prophéties, d’où qu’elles viennent, vous confirme cela avec aisance et évidence. Les temps sont venus parce que les temps sont accomplis. Nul ne connaît la date au sens calendaire parce qu’il n’y a plus de date, cela est en cours, cela a démarré et cela vous apparaîtra clairement en les jours et les semaines qui courent à venir, jusqu’à la fin de l’année 2017.

Propagez la bonne nouvelle, non pas avec des mots, ils seraient des armes blessantes, mais avec votre radiance, avec votre Présence, avec votre humilité, de manière fort simple. Vous n’avez pas besoin de mots, vous n’avez pas besoin de gestes, vous n’avez pas besoin de démonstrations, mais être vrais, cela suffira.

… Silence…

C’est en cette Paix-là, celle que nous vivons maintenant en Présence, par votre écoute, par votre lecture, que je me rapproche toujours plus de vous. Je suis déjà en vous. Voyez, en ce que je nomme rapprochement, l’émergence de votre conscience éternelle, venant supplanter la conscience ordinaire.

Aimez par-dessus tout, et surtout dans les circonstances qui vous affectent, en les êtres qui vous affectent, et envers vous-mêmes. Laissez la radiance de votre Cœur réaliser son œuvre, car c’est ce que vous êtes. Au sein de votre personnage, de votre histoire, vous n’avez aucun point d’appui ni aucun moyen d’action dorénavant.

Ce que j’énonce et dis en ce jour demande là aussi à être vérifié par vous-mêmes. Je ne vous demande pas non plus de me croire sur parole mais de vous croire vous-mêmes en ce que dit votre Cœur, et il vous le dira s’il ne l’a pas déjà dit.

L’Amour, le Cœur, vont supplanter toutes les peurs quelles qu’elles soient et quelles que soient les apparences du chaos de ce monde, et vous le savez pertinemment pour l’avoir vécu, même au sein de l’éphémère, que c’est dans les circonstances parfois les plus douloureuses et les plus difficiles ‒ et ce n’est pas parfois, c’est même, je dirais, systématique ‒ que les capacités de résilience, d’amour, sont les plus importantes.

… Silence…

En le silence de chaque Cœur, je suis présent.

Vous n’avez rien à attendre dorénavant, vous avez juste à observer l’émergence de votre Éternité au sein de ce monde, comme l’émergence de la Vérité sur l’écran du jeu de ce monde. Tout le reste se déroule de façon naturelle et spontanée. Certains d’entre vous perçoivent déjà, dans leur sensibilité, le chant de la Résurrection qui n’est rien d’autre que la modification de votre nada, ou si vous préférez, du chant de l’âme et de l’Esprit, annonçant les Trompettes et l’Appel de ma Mère.

… Silence…

Il est temps maintenant de taire mes mots et de laisser s’exprimer notre radiance depuis le Cœur de chacun, en présence de chacun de vous.

Que la Paix soit sur vous tous et en chacun de vous.

… Silence…

Je suis le Christ et je vous salue en la Paix, je vous salue en l’Éternité, je vous salue en l’Amour authentique. Nous sommes ensemble jusqu’à la consumation finale de l’illusion de ce monde.

… Silence…

Je vous dis à toujours, en l’Amour et en la Vérité.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Jeu 16 Nov - 01:45 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens : 12 Novembre 2017


MIKAËL



Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Bien-aimés enfants de la loi de Un, honorons ensemble notre Présence, afin de célébrer la vérité de la Lumière.

… Silence…

J’interviens ce jour parmi vous en tant que troisième terme de la Nouvelle Tri-Unité ou encore de la Nouvelle Eucharistie. Ainsi que Marie et le Christ vous l’ont dit, vous rentrez de plain-pied en la phase finale de l’ascension de la Terre, permettant votre délivrance et votre liberté. Ainsi donc tout est accompli et tout se cristallise dans le plan de votre réalité physique et ordinaire.

Je n’ai pas spécialement d’informations nouvelles à vous donner, dans la mesure où ce qui s’éclaire dorénavant sur l’écran intérieur comme extérieur de votre vie vous donne à constater, avec de plus en plus d’aisance et d’évidence, la réalité du processus qui est en cours.

Certains parmi vous, de manière assez récente, vivent des résonances avec ma Présence, que cela soit au sein de vos rêves, de vos nuits, ou en toute lucidité. Vos différentes expériences menées au sein des peuples de la nature comme de la nature elle-même, comme au sein de vos contacts multidimensionnels, me permettent aujourd’hui de m’approcher de certains de vous suffisamment près pour résonner en la même reliance et en la même radiance portée par la Liberté.

Ma Présence, pour ceux d’entre vous qui m’honorent de leur accueil, n’a pas besoin de mots. Il s’agit d’une communion silencieuse, activant en vous l’émergence et l’assise de votre corps d’Éternité au sein de l’Ici et Maintenant, au sein de HIC et NUNC.

Il vous est possible, même pour ceux d’entre vous qui ne vivent ni ne sentent les vibrations ou les énergies, dorénavant d’entrer en résonance avec ma Présence et avec mon action qui vient, comme je l’ai énoncé, de manière plus individuelle dorénavant, trancher en vous ce qui nécessite d’être tranché, afin de favoriser la naissance en conscience de votre Éternité au sein de ce monde.

Notre communion dans ces instants-là, silencieuse, quelle qu’en soit la façon, que cela soit durant votre sommeil, que cela soit par la perception, la vision ou le ressenti de ma Présence en quelque circonstance que ce soit, est l’agent qui permet, de manière individuelle, comme cela a été le cas de manière collective, mais de manière plus intime et plus proche de chacun de vous, de, en quelque sorte, passer le relais de ma vibration et de ma radiance à celle d’Uriel qui, je vous le rappelle, finalise l’ultime retournement du dehors au dedans, nommé par Marie « se tourner vers le Cœur ».

Il vous est possible, au-delà de toute perception, de simplement me nommer et ensuite d’attendre, sans rien demander d’autre, en certaines occasions qui ne seront pas nombreuses parce qu’il n’y a pas de nécessité de renouveler notre radiance commune, excepté si cela vous est offert, en une séance permettant instantanément de brûler les ultimes habitudes, les ultimes zones d’ombre, afin de les éclairer de manière la plus puissante qui soit. Ainsi donc, ma radiance présente en vous répond à votre appel au-delà de toute énergie, de toute vibration ou de toute notion d’endormissement, d’Éveil, de réveil ou de Libération.

Mon action est silencieuse. Elle se traduira pour vous, si cela se produit, dans les jours qui suivront cette radiance commune, par un allègement de tout ce qui vous pesait encore à l’intérieur de vous, au sein de votre personne, de votre histoire. Il ne s’agit pas d’une quelconque action résolutoire de l’éphémère, et donc aucunement thérapeutique, concernant tout ce qui concerne exclusivement l’éphémère, mais exclusivement de favoriser l’accouchement de votre Éternité, son dévoilement complet, sa manifestation, mais aussi son utilisation au sein même de ce monde.

Sur un plan plus collectif, le labourage des océans, le labourage des terres se poursuit avec une intensité inégalée à la surface de cette terre depuis que ces phénomènes nommés météoritiques sont observés. Par ailleurs, cette action de labourage et d’ensemencement permet là aussi au noyau cristallin de la Terre, libéré depuis de nombreuses années, de rejoindre en totalité sa première porte stellaire qui est le Soleil. La jonction du noyau cristallin de la Terre avec le Soleil, du fait même de l’effondrement des boucliers enfermants nommés ionosphère, magnétosphère et héliosphère, ne permet plus de refermer quoi que ce soit et de reformer le moindre isolement.

Ceci se produit de la même façon au niveau de vos corps subtils éphémères, permettant donc de libérer ce qui est nommé le corps causal de l’emprise de l’âme. Ainsi donc, ce qui fut nommé voilà quelques années le 10ème corps ou Porte IM de la gorge, ainsi que l’Étoile IM au-dessus de votre oreille gauche, sont, par ma radiance, les éléments que je viens déverrouiller depuis votre Cœur, depuis votre Infinie Présence, afin de vous permettre de vivre en ce monde même la Liberté extérieure et intérieure, vous amenant à ne plus être assujettis en aucune manière par les circonstances et les règles de ce monde, vous prouvant alors, si cela vous est proposé, de réaliser que la Liberté, intérieure comme extérieure, en définitive, ne dépend plus que de vous et ne dépend d’aucune circonstance ni d’aucune possibilité d’ignorer cela.

L’action collective sur le plan de la Terre est bien sûr prépondérante à l’action individuelle que je viens d’expliquer. Toutefois, pour un nombre restreint d’entre vous qu’il nous est impossible de chiffrer, l’intervention de ma radiance et de ma Présence viendra soulager, ou a déjà soulagé, certains de vos poids. Ces poids n’ont rien à voir avec une quelconque résistance de votre part, quand cela se produit, mais simplement de choses qui n’ont pas été vues, perçues ou tout simplement acceptées au sein du fonctionnement de votre personne.

Mon intervention, ainsi que je l’ai stipulé depuis mes trois dernières interventions parmi vous, est vraiment de trancher ce qui doit l’être, afin que l’éclosion de votre Éternité, cet accouchement de l’Éternité, se produise avec grâce, je dirais, et avec élégance, et non pas par des mécanismes touchant, comme cela a été le cas depuis deux années, différents secteurs de votre corps physique.

Il y a donc réellement, quand cela vous est proposé, une possibilité, par ma radiance, de réellement et concrètement alléger ce qui n’a pas encore été vu, ce qui n’est pas encore soulagé au niveau de votre vie, de votre personne ou de vos relations. Certains humains ayant eu accès, dans les siècles précédents, à une connaissance particulière de ma Présence, ont même écrit que j’étais Christ-Mikaël. Cela est effectivement vrai et c’est en cela qu’en tant que troisième terme de la Nouvelle Eucharistie, je me propose de répondre à certains de vos appels, non pas pour discourir, non pas pour vivre une expérience, mais bien réellement et de manière sensible vous permettre d’alléger, en le tranchant, ce qui doit être, et sans en passer dorénavant par des précipitations au niveau corporel comme le Commandeur des Anciens vous l’avait énoncé et vous en avait avertis depuis quelque temps.

Dorénavant, et confirmant par là même les dires de Marie, c’est la Lumière qui se charge de presque tout. Au fur et à mesure que vous serez désengagés, par la progression du dévoilement de la Lumière Vibrale et du Feu Igné, de votre histoire personnelle, de votre conscience ordinaire, vous remarquerez une capacité de plus en plus objective et grande à librement communiquer avec les autres plans dimensionnels, et ce, bien au-delà des peuples de la nature. Le rétablissement de la communication et de la relation avec les plans multidimensionnels, pour un nombre de plus en plus important d’entre vous, signe de manière évidente, en ce plan éphémère, le retour de la vérité de la Lumière.

Un certain nombre de dates vous ont été communiquées. Il n’y en aura plus car dorénavant, passé le 13 novembre, pour chacun de vous, quel que soit votre emplacement en ce jour, il deviendra différent dans les jours qui viennent du fait même de ma radiance collective et aussi individuelle. Ceci se traduira avant tout, au-delà de tout processus de vibration, de perception, par un changement objectif de vos comportements habituels s’exprimant de la manière la plus naturelle au sein de votre éphémère. Il y aura donc une forme de concordance entre ce qui se déroulera sur les plans multidimensionnels et sur le plan de votre vie quotidienne, et ce de manière immédiate.

Il n’y a donc pas de bénéfices à attendre d’une quelconque méditation ou d’une quelconque prière, mais bien plus à constater par vous-mêmes les changements qui s’opèrent au sein même de l’ordinaire comme au sein de vos contacts, quand ils sont présents, avec les autres dimensions, n’ayant plus rien à voir avec les entités de la nature présentes au sein de ce monde. N’attendez pas des discours, n’attendez pas des explications. Quels que soient les contacts que vous avez déjà vécus pour certains depuis quelques semaines, et ceux qui se produiront dans les jours et les semaines à venir, que cela soit de manière inopinée, que cela soit de manière demandée, que cela soit durant vos nuits, ne fera aucune différence. D’ailleurs, d’ores et déjà, la clarté de certains de vos rêves, que vous nommez ainsi, vous renvoie à d’autres réalités, bien plus tangibles que celles que vous vivez au sein de ce monde, et bien plus tangibles que vos rêves habituels.

Ne cherchez pas à élucider vos visions, vos perceptions, mais cherchez bien plutôt à observer les modifications qui surviennent à la suite de ces radiances communes, qu’elles soient réalisées avec quelque peuple de la Confédération Intergalactique ou avec ce que vous pourriez nommer encore aujourd’hui, ce qui est au-delà de l’anthropomorphisme. En ce sens d’ailleurs, l’Impersonnel, l’Esprit du Soleil, Eynolwaden, ont été les précurseurs de ce que vous êtes amenés à vivre de façon de plus en plus nombreuse, et ce, au-delà des processus de vibration, d’expansion de conscience, c’est-à-dire que les deux réalités, éphémère et éternelle, sont en train de se résoudre dans la même réalité qui est, bien sûr, éternelle.

Ce processus n’appelle de votre part la construction d’aucun scénario, d’aucune explication, même s’il y a des visions, d’autant plus que ces contacts seront dans un premier temps silencieux. Il n’y aura pas de mots, il n’y aura pas d’informations, juste une radiance. Cette radiance qui sera établie par certains peuples intergalactiques, quand ils se réaliseront, vous le constaterez par vous-mêmes, ne s’accompagnent ni de mots ni d’explications mais permettront de déboucher très vite sur les capacités du Verbe, sur les capacités de communication avec la Lumière, qui n’ont rien à voir avec vos modes de communication habituels.

Ce mode de communion et de communication ou de radiance se passera de mots, se passera d’images, mais sera surtout centré sur les modifications qui surviendront ensuite et qui viendront aussi, par ailleurs, vous assoir et vous rassurer quant à votre Éternité, même si vous n’en avez jamais vécu les moindres prémices, les moindres expériences.

D’innombrables peuples des étoiles viendront vous rendre visite, que cela soit en vos rêves, en vos nuits ou en vos jours. Retenez bien cet élément : il n’y a pas d’informations à recueillir, ni d’explications, mais juste vivre la radiance qui est vécue à ce moment-là, même si cela est en rêve. Il n’y a d’ailleurs rien à expliquer par rapport à cela, simplement retrouver votre héritage naturel qui est omniprésent au sein de quelque forme que ce soit au-delà de la 3ème dimension dissociée.

Ainsi il existera une forme d’apprentissage, préalable à l’Appel de Marie, qui vous préparera là aussi à l’Appel de Marie, quelles que soient les circonstances de votre éphémère, avec facilité. Nos radiances communes, que cela soit la mienne ou celles des Confédérations Intergalactiques des Mondes Libres, déboucheront sur de nouveaux modes de communication n’ayant plus rien à voir avec ce que vous nommez le ressenti, ou la perception, ou la vibration, ou la vision. Il s’agit d’une forme particulière qui serait assimilable pour vous à une forme de télépathie sans mots et sans images, apportant directement, au sein de la conscience éternelle recouvrée, la possibilité de la fulgurance de la Lumière dans ses mécanismes d’Intelligence, n’ayant rien à voir avec ce que vous pourriez nommez le mental, l’intuition ou le ressenti.

Il s’agit donc, réellement et concrètement, d’une nouvelle façon de communiquer qui est, je vous le rappelle, le lot commun dès l’instant où vous n’êtes plus enfermés au sein d’un système de 3D dissociée, vous préparant donc à la libération collective finale de l’humanité lors du grille-planète.

Ceci n’a pas pour but de vous placer sur un piédestal, ni même de nourrir quelque facette de l’ego ou du Soi, mais bien de vous faire retrouver la capacité à communiquer selon les modes multidimensionnels, ces modes de communication multidimensionnels étant assimilables, en partie tout au moins, avec ce qui fut nommé les douze Étoiles. Chaque nom d’Étoile, et non pas de sœur qui porte l’Étoile, vous renvoie à la fonction spirituelle correspondante. L’Archange Anaël a évoqué le fait de toucher, avec les doigts ou avec la conscience, un certain nombre de points nommés Portes ou Étoiles. Ce qu’il va se passer à travers l’activation de ces modes de communication shuntera tout ce qui vous a été habituel pour ceux qui ont vécu des contacts avec les peuples de la nature ou avec les autres dimensions, établissant alors une nouvelle évidence se passant de quelque support que ce soit au niveau de vos sens, de vos ressentis ou de quelque vision que ce soit.

C’est cette évidence-là qui correspond à la Vérité de l’Éternité. C’est cette évidence-là qui vous assoira encore plus en votre Éternité, quel que soit le devenir de ce corps, quel que soit le devenir, à brève échéance, de ce monde. Excepté durant les trois jours de stase succédant à l’Appel de Marie, il n’y aura donc plus de possibilité d’être découplé du fonctionnement simultané de la conscience ordinaire et de la conscience de votre Esprit, ceci permettant alors d’éprouver non seulement les modes de communication liés aux noms des Étoiles mais aussi de vous permettre de faciliter la délivrance, la résurrection, mais aussi, pour certains, la crucifixion, mettant ainsi fin à l’élément peur. Le Commandeur des Anciens vous a répété d’innombrables fois qu’il n’y avait que la peur ou l’Amour. Or comme l’Amour est né, de partout sur ce monde, la peur doit être transcendée, non pas par sa compréhension, non pas par son explication, non pas par des mots, non pas par l’énergie, non pas par la vibration, mais directement par la conscience éternelle.

Cette communication nouvelle a bien sûr d’autres aspects qui ne sont ni annexes ni accessoires, mais qui seront, je dirais, en arrière-scène. Le plus important est donc vraiment de vivre en le silence, que cela soit dans vos nuits et vos rêves, que cela soit de manière impromptue, que cela soit lors de certains alignements ou de certaines Théophanies, de ne pas vous saisir de ce qu’il se produit à la façon, je dirais, de la conscience ordinaire, mais bien plus de mettre en œuvre de façon claire et évidente le concept nommé la Transparence, l’Abandon et surtout l’Accueil. C’est en vivant cela et donc en dépassant les concepts au travers de ces radiances, de ces communions et de ces communications, que la réalité de votre résurrection, de votre crucifixion, vous apparaîtra clairement.

Il existe bien sûr d’innombrables autres possibilités liées, au-delà de la communication, à ces douze Étoiles. Il n’est pas dans mon propos de ce jour de rentrer dans les détails de ce que vous ne pouvez pour le moment vérifier, mais étant donné l’ouverture de la communication majeure avec les plans multidimensionnels liée à la Porte IM et à votre 10ème corps, l’émergence de ces potentiels spirituels au sein même de l’éphémère est rendue possible. Je vous renvoie dans un premier temps simplement aux noms que portent ces Étoiles, elles vous renverront à la fonction, au niveau de votre corps d’Êtreté, que vous pourrez bientôt expérimenter.

De la même façon que le déploiement de la Lumière au sein de l’éphémère est rendu possible par un certain nombre de gestes donnés par l’Archange Anaël, de la même façon, par votre propre intention et votre propre conscience, vous pourrez faire résonner, activer, et surtout voir ce qu’il se produit dans les mécanismes de votre conscience concernant telle action, tel mouvement au niveau des Étoiles. Le but n’est pas d’accumuler des expériences, le but n’est pas de faire sensation, le but n’est pas de vous détourner de votre Cœur, mais simplement de vous permettre d’être encore plus vrais, encore plus authentiques et encore plus spontanés, et surtout d’établir cette communication, au sens large, avec les autres plans.

Ceci, je vous le répète une nouvelle fois, ne passe ni par la vibration, ni par l’énergie, ni par une quelconque vision. Cela ne peut être nommé intuition, car l’intuition vous renvoie au fonctionnement au sein de ce monde, mais cela correspondrait en quelque sorte à l’action du Feu Igné, à l’action de votre Supraconscience, directement. Le vécu de ceux à qui cela sera proposé de manière, je vous rappelle, de plus en plus nombreuse, sera éminemment différent pour chacun. Il n’y a rien à comparer, il n’y a rien à soupeser, il y a juste là aussi à traverser cela afin que se mette en œuvre le fonctionnement de l’Esprit au sein même de votre monde de façon la plus naturelle qui soit.

Vous avez, au niveau de votre tête, une Étoile ‒ comme au niveau de votre gorge, une Porte ‒ qui s’appelle IM. Vous savez ce que représentent les OD-ER-IM-IS-AL, cela remonte à de très nombreuses années. Je ne vous renvoie pas à cela car ce n’est pas la peine de vous surcharger de toutes ces connaissances ni de toutes ces vibrations, car maintenant le corps d’Éternité est en action à la surface de ce monde. Vous le percevez peut-être déjà pour certains d’entre vous, à travers la perception d’un deuxième corps ou d’une deuxième peau, beaucoup plus vibrante, suivant les contours de votre corps physique en certains endroits, et en général en périphérie de votre corps. Ce processus n’est pas un processus de vibration comme l’Onde de Vie, ce processus n’est pas un mécanisme énergétique, il n’est pas lié non plus à une présence extérieure à vous, mais il est simplement ce que je nommerais la conscientisation et la mise en fonction du corps d’Éternité, malgré les limites du corps de chair et de la conscience ordinaire qui s’effacent devant la majesté de l’Éternité.

Je laisserai donc l’Archange Anaël en un autre moment répondre à vos interrogations concernant cela, mais aussi faire une liste non exhaustive des différentes manifestations possibles au sein de l’éphémère concernant la naissance de l’Éternité au sein même de ce monde.

Vivant cela, que cela soit par moments, que cela soit de façon définitive, vous constaterez alors avec évidence qu’au sein même de ce monde, tout ce qui vous semblait confus, inexplicable, ininterprétable, le deviendra, mais non pas par une quelconque analyse, par une quelconque compréhension, mais directement par le vécu lui-même, vous habituant ainsi progressivement, quel que soit le devenir de votre corps après l’Appel de Marie, à évoluer dans une certaine mesure au sein de ce monde avec votre corps d’Éternité. Il ne s’agit pas là de radiance du Cœur, il ne s’agit pas là de Couronnes, il ne s’agit pas là d’Onde de Vie ou de Canal Marial, il s’agit simplement de l’évidence de la Vérité qui n’a plus besoin de support pour entrer en manifestation, en votre vie intérieure comme extérieure.

Vous constaterez de plus en plus facilement que l’émergence de ce corps d’Éternité et sa rentrée en manifestation et en fonction s’accompagnent de grâces, de surprises, qui ne dépendent pas de vous, qui ne dépendent d’aucun désir ni même des circonstances particulières de certains aspects de votre vie.

La Porte IM de la gorge, ainsi que l’Étoile IM au niveau de votre tête, sont les deux centres de résonance permettant la communication libre avec la Vérité. Rappelez-vous que cette Vérité n’a pas besoin d’histoire, elle n’a pas besoin d’images, elle n’a pas besoin d’énergie. Elle est Évidence et c’est ainsi que vous le vivrez, même si cela effectivement n’est pas évident les premières fois pour certains d’entre vous, mais les modifications qui surviendront alors dans le déroulement de votre vie seront une preuve indubitable que cela est véridique et que cela est tout à fait concret, palpable et objectivable. Cela peut passer par une modification de votre aspect corporel, une modification évidente de vos comportements, une modification évidente, bien plus que ce que vous avez pu vivre jusqu’à présent durant toutes ces années, de ce qu’il se déroule.

En fait, tous les supports que vous nommez les sens, que cela soit les sens physiques et concrets ou que cela soit les sens plus subtils, comme le sens énergétique ou le sens magnétique responsables de la perception de vos énergies et de vos vibrations, n’auront plus besoin d’être les intermédiaires. La conscience pure nommée Sat Chit Ananda est Félicité. C’est cette Félicité qui permet ou qui résonne avec la connaissance réelle, la connaissance de qui vous êtes, et non pas la connaissance de quelque histoire que ce soit, même vous concernant. Il y a donc effectivement une forme de nudité, une forme de spontanéité, qui sera présente, même parfois de façon surprenante pour ceux d’entre vous qui ont l’habitude de tout contrôler ou de tout gérer. Vous constaterez alors que l’évidence de la Lumière ne se manifeste plus simplement dans vos capacités de contact avec les peuples de la nature ou avec vos expériences, mais se traduira de manière directe dans les circonstances les plus habituelles de votre vie éphémère.

Cela correspond, sur un plan de la physiologie énergétique, à ce que vous pourriez nommer la brûlure définitive du corps causal. Autrement dit, cela signifie aussi que la puissance de l’Esprit que vous êtes deviendra évidente en ce monde, non pas à travers vos postures, non pas à travers vos mots ou vos regards, mais à travers simplement votre présence silencieuse. À ce moment-là, vous ne serez plus non seulement des ancreurs de Lumière, des semeurs de Lumière, vous serez effectivement et concrètement la Lumière, malgré la persistance jusqu’au grille-planète final, pour la plupart, du corps de chair. Cela ne fera plus aucune différence.

Il y a donc un changement des modes et des mécanismes de fonctionnement de la conscience, de votre vie, qui apparaîtront de plus en plus clairement, et auxquels il n’y a aucune possibilité d’apporter explications ou compréhension, mais simplement de le vivre et de le constater. Cela, ainsi que nous le voyons déjà chez un nombre limité d’entre vous, vous permettra, au travers de votre conscience ordinaire, ce qu’il en reste, de vivre déjà l’Éternité en ce monde, et ce dans tous les moyens de communication et de perception qui vont s’ouvrir à vous, mais qui n’ont rien à voir avec les moyens de communication et de perception qui vous sont usuels au sein de ce monde, et même pour certains d’entre vous, usuels au travers de vos rencontres avec les peuples de la nature ou vos expériences intérieures.

Ce nouvel état, qui est au-delà de tout état, va s’installer rapidement. Quand je dis rapidement, cela correspond à votre rythme, bien sûr, mais pouvant aller de quelques secondes à quelques semaines. Cela concerne, je le reprécise, l’ensemble de l’humanité et non plus seulement ceux qui avaient la perception ou le ressenti de la vibration et de l’énergie, vous prouvant alors la réalité du processus ascensionnel en cours, au-delà de tous les signes visibles sur ce monde, venant donc amplifier et accroître le processus de dissémination de la Lumière de manière encore plus intense que ce qui s’est déroulé et qui avait permis, jusqu’à présent, vos contacts plus aisés avec les peuples de la nature. Ceux-ci bien sûr ne disparaîtront pas, et ceux-ci seront toujours d’une grande aide, non plus pour une quelconque guérison mais simplement pour la communion, ou la Théophanie, ou l’Endophanie. Et vous constaterez par vous-mêmes que le plus important est effectivement là et non pas dans quelque demande que ce soit, en quelque trouble que ce soit, parce que c’est à ce moment-là que l’Intelligence de la Lumière agira d’elle-même, indépendamment de la volonté personnelle et indépendamment même, je dirais, de votre Éternité présente. C’est l’agencement naturel de l’Intelligence de la Lumière, de l’Amour, qui permet cela.

La peur, ainsi que je l’ai précisé, les peurs, et surtout la peur archétypielle, s’éloigneront de vous. Certains d’entre vous d’ailleurs, habitués à fonctionner selon le principe de la précaution ou de la peur, seront surpris que ce trait de caractère, de fonctionnement, disparaîtra lui aussi. Quant à ceux d’entre vous qui sont déjà éveillés ou libérés, le processus sera identique mais viendra donner en plus, quelles que soient vos actions au sein de ce monde, ou vos obligations au sein de ce monde, un état de Félicité et un état de béatitude qui ne pourra plus être stoppé, même par une activité intellectuelle ou une activité très matérielle ou habituelle.

Ce que je vous annonce donc est un changement profond des mécanismes de la conscience en action sur la terre, permettant d’assouplir, si je peux dire, les conditions de l’Appel de Marie, et dans une certaine mesure, le vécu des 132 jours à votre retour de stase, si toutefois vous avez à les vivre. La certitude de l’Éternité va donc réapparaître au sein même de l’inconscient collectif ou en tout cas de ce qu’il en reste, se traduisant par là, ainsi que vous le constaterez très rapidement, par une forme d’intérêt nouveau pour la Vérité, pour la Lumière, même pour ceux qui ne l’ont jamais vécu.

Il y a donc réellement et concrètement, pour le moment de manière préalable à l’Appel de Marie mais qui pourra être aussi concomitant, un changement de paradigme au sein même de l’éphémère, bien sûr se traduisant parfois de manière distordue par une soif de liberté, une volonté ‒ même personnelle, pour ceux qui ne sont pas ouverts ‒, de mettre fin à tout asservissement, que celui-ci soit familial, social, politique, financier ou relationnel. C’est ainsi que la peur s’éliminera pour nombre d’entre vous. Même si une peur justifiée apparaît, elle disparaîtra aussi vite qu’elle est apparue. Pour ceux d’entre vous qui aviez l’habitude de fonctionner selon le principe du contrôle et de précaution lié à vos habitudes ou à vos structures de personnalité, ou encore à vos origines stellaires, s’évanouiront tout simplement de vos préoccupations. Cela renforcera votre spontanéité et votre accueil.

Ce changement de paradigme au sein même de l’éphémère et du scénario qui se déroule en ce moment va amener de manière collective l’ensemble des peuples de la terre à revendiquer la liberté, à revendiquer la liberté d’exister. Cela, effectivement, pourra se traduire par des conflits mais ces conflits, devant la certitude et l’évidence de l’Éternité, auront des aspects et des allures inhabituelles, car vous constaterez en nombre de pays cette soif de liberté, même si ce n’est pas la finalité bien sûr – puisque la finalité est l’Éternité et non pas la liberté au sein de ce monde. Vous constaterez toutefois ces mouvements au niveau de l’ensemble des peuples où nombre de révélations se feront jour quant aux manipulations, quant aux prédations et quant aux mensonges. Cela concerne aussi bien les couples, les familles, les nations, les pays, les groupes sociaux, les communautés. Bref, aucun secteur de la vie éphémère n’échappera à cette révélation. Il vous suffira alors de regarder autour de vous comme en vous pour voir l’Intelligence de la Lumière à l’œuvre, de voir ses résultats dans le ménage qu’il va se faire.

Ceci fut nommé par le Christ « laver ses robes dans le sang de l’Agneau ». Cela veut dire retrouver l’innocence, retrouver l’Enfance, retrouver le Verbe créateur, qui ne s’accompagne d’aucun asservissement ni d’aucune forme possible de prédation ou de détournement de quelque manière que ce soit. Vous vous doutez bien que ceux d’entre vous, incarnés, qui refusent cela, génèreront une forme de conflit. Mais la stoïcité, l’impassibilité, la certitude de ceux qui réclameront leur liberté en quelque domaine que ce soit sera suffisamment confrontante en elle-même pour que les parties déposent les armes, quelles que soient les confrontations, comme vous l’a énoncé et annoncé le Commandeur, qui démarrent durant ce mois de novembre 2017.

La visibilité du signe céleste, et donc l’Appel de Marie, se produira au moment voulu, mais toutefois les événements qui s’enclenchent dorénavant en chaque coin et recoin du monde traduisent ce besoin de vérité, ce besoin de justice authentique et cette soif d’Amour. Les ultimes peurs, pour ceux qui s’opposent, seront alors vécues, mais en très peu de temps, et nous l’espérons si possible avant la visibilité de Nibiru, permettront à l’humanité en sa totalité de retrouver, même sans avoir rien vécu, même en étant porteurs encore de certaines croyances, d’accueillir la Lumière avec calme.

Rappelez-vous que quels que soient les signes, quels que soient les symptômes, en vous comme autour de vous, dans votre pays, dans votre environnement, le plus important en est le résultat et la conséquence sur ce que j’ai nommé la soif de liberté. Le Christ vous a dit que vous n’aurez plus jamais soif. La soif de la liberté en quelque domaine que ce soit, sur l’écran extérieur de votre vie comme de votre monde, ne peut plus être supprimée ou éradiquée. Cette soif appelle une réponse. La réponse ne sera pas située en ce monde ou en votre vie, mais réalisée par le Christ lui-même.

L’Appel de Marie, et donc la visibilité de Nibiru ‒ visibilité collective et non pas visibilité pour certains comme cela est le cas jusqu’à présent, selon les conditions d’éclairage ou les conditions de votre propre vision ‒, ne pourra plus être ignorée. Cette soif de liberté, même si la traduction en est la guerre ou le conflit, représente un appel au Christ à nul autre pareil. Retenez, s’il vous plaît, que ce n’est pas en déclenchant le chaos que la Lumière ou le Sauveur viendra, mais que c’est en acceptant cette soif de liberté que tout va précipiter au niveau des événements, espérés, attendus ou redoutés.

Une paix nouvelle, correspondant à cette soif de liberté, sera présente, même pour ceux qui s’opposent à la paix à un moment donné. Toutefois, le chaos et le conflit à l’échelon individuel et collectif est la conséquence directe de l’établissement du règne de la Lumière. La Lumière ne peut s’accompagner d’aucune altération, la Lumière ne peut s’accompagner d’aucun des mécanismes de fonctionnement de votre monde sur le plan sociétal. C’est en cela que quelles que soient les révolutions, quels que soient les conflits, le plus important en est la Paix qui en découlera pour chacun, que cela se produise avant l’Appel de Marie ou pas.

En ce qui concerne les détails de ces nouveaux modes de manifestation et de communication liés à votre Éternité présente, ils vous seront donnés par l’Archange Anaël, Archange de la Relation, de l’Amour et de la communication. L’Archange Uriel viendra à sa manière chanter en vous le chant de la délivrance. D’autres intervenants, selon les circonstances des jours à venir, vous donneront les informations utiles pour être, je dirais, dans les meilleures dispositions pour vivre cela. Je le répète aussi à mon tour : vous n’avez pas à vous isoler, vous n’avez pas à quitter quiconque, sauf si la soif de liberté est plus importante, mais ce n’est pas vous qui décidez, c’est l’Intelligence de la Lumière. Même si cela peut apparaître dans un premier temps comme un drame, il n’y a aucun drame, et vous verrez que cela est un jeu et simplement un jeu, de la même façon qu’un enfant joue, et quand il a fini de jouer, il oublie le jeu même si le jeu a été pénible. Et nous concevons tout à fait que le jeu de l’incarnation privée de la Liberté, privée de l’Esprit, est un jeu terrible. Ce jeu-là s’achève.

Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Bien-aimés enfants de la loi de Un, installons-nous ensemble dans le Verbe et le Silence. En l’instant où vous êtes présents, en l’instant où vous venez de lire, d’écouter, accueillons ensemble les bénédictions de l’Éternité, les bénédictions de la Vérité, qui mettront fin à votre soif, car toute soif sera contentée. Quelles que soient les apparences, quels que soient les conflits, cela est résolutoire. Et surtout, la peur, quelle qu’elle soit, même la peur irraisonnée, sans objet, l’énergie cristallisante de la peur sera ôtée, comme cela a été ôté au niveau de vos cieux, ainsi que mes Milices l’ont réalisé dans cette nuit repérable du 4 au 5 novembre.

D’autres nuits sont devant vous, et d’ailleurs certains parmi vous le vivent, que cela soit au niveau des rêves, au niveau de certains mécanismes corporels vécus durant la nuit. N’oubliez pas que l’important n’est pas de comprendre ce qu’il se déroule mais de voir et de vivre la finalité de ce qui se déroule.

En chacun de vous, où que vous soyez, je vous offre mon Épée de Vérité.

… Silence…

Que la Paix, la Joie, l’Amour et la Vérité soient omniprésentes.

Mikaël vous salue.


* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Ven 24 Nov - 19:16 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


ANAËL



Je suis Anaël Archange. Bien-aimés enfants de l’Unique, je rends grâce à votre accueil, à votre Présence, à votre écoute, et à votre lecture. Avant de commencer à échanger, à questionner, installons-nous, si vous le voulez bien, quelques minutes en le silence de la Vérité, en la communion des cœurs.

… Silence…

J’interviens en ce jour du 13 novembre de votre année 2017, en tant qu’Archange de la Relation, de la communication et de l’Amour. Cette Relation, cette communication et cet Amour, aujourd’hui, concernent ce qui est en train de se réunir en vous, à savoir l’Éternité et l’éphémère. Ainsi donc je me propose d’éclaircir cette étape finale de l’ascension de la Terre et de votre libération au travers de vos questionnements concernant le processus qui est à l’œuvre, se traduisant peut-être, comme vous le vivez, par des manifestations nouvelles et inédites, par les repositionnements de votre conscience, mais aussi par le solutionnement, de différentes manières, de ce qui peut encore obscurcir la vision de la Vérité et votre vécu de la Vérité.

Ainsi, au travers de vos questionnements concernant cette étape ‒ finale ‒, je me propose de vous donner, en quelque sorte, des éléments de repère et d’information vous permettant d’acquiescer à ce qui se déroule en vous, et ce, quelle qu’en soit la teneur. Bien-aimée, je t’écoute.

Question : depuis un mois, le point AL entre les deux sourcils se manifeste sous forme de pressions et de palpitations. Pouvez-vous m’éclairer par rapport au processus en cours ?

Bien-aimé, en ce processus final, des perceptions inédites se manifestent sur l’écran de votre éphémère, traduisant l’émergence, et non plus seulement la mise en activité, de ce qui correspond au potentiel de votre Éternité. Ceci fut nommé en son temps Étoiles de votre tête, Portes de votre corps, qui ne sont en fait que les points de restitution à votre Éternité, sur laquelle se resynthétise et se remanifeste ce dont vous avez été privés. Effectivement, il existe diverses manifestations, l’une de ces manifestations peut correspondre à la question qui est posée.

L’insistance de perceptions de l’un des nouveaux corps au niveau des points que vous connaissez, situés sur l’axe sagittal médian antérieur, correspondant aux Portes nommées OD, ER, IS, IM, AL, se trouvent aujourd’hui activées de façon importante et finale, lié à la mise en mouvement, comme vous le vivez peut-être, de la Merkabah interdimensionnelle collective et personnelle. Ainsi donc le fait de sentir de façon inhabituelle l’une de ces Portes ou l’un de ces corps induit une mise en manifestation, une mise en conscience, de la fonction représentée au niveau de ce corps.

Ici, tu es situé au niveau du point AL retourné, c’est-à-dire en ce qui a été nommé le Triangle de Feu. Ce qu’il se passe au niveau de ce point AL, entre tes sourcils, est lié directement au 12ème corps, mais aussi à l’émergence du Feu Igné prenant tout l’espace et toute la conscience. Le Feu Igné, quand il est vécu, est une consumation d’Amour t’amenant à te repositionner à chaque minute, et ce de manière non volontaire et non consciente, en alignement avec ta Vérité et en alignement avec ton Éternité. Ce qu’il se produit au niveau de ce point AL ne correspond qu’à la finalisation de la dissolution de l’âme, entamée depuis un certain temps, nommée retournement de l’âme de la matière vers l’Esprit.

Ainsi donc il existe une mise en service et une mise en action de la conjonction de l’Androgyne Primordial, nommé 12ème corps ou Porte AL au niveau du nez, et la pointe du Triangle élémentaire de Feu, se nommant aussi AL, mais pointe en bas. Le Feu Igné est donc présent, en l’Éternité bien sûr, mais se manifeste aussi, et ce de différentes façons, au sein de votre éphémère, mettant bas, si je peux dire, les dernière facettes saillantes de votre personnalité, de vos comportements, qui appartiennent à l’éphémère, laissant alors la Joie de ce Feu Igné apparaître au sein de votre conscience ordinaire et induisant, de manière logique, un repositionnement très fin au sein de la Joie, de l’Évidence, en quelque activité que ce soit au sein de l’éphémère.

La perception de l’un quelconque de ces points des corps ou des Étoiles, va vous faire percevoir, au-delà de la résonance localisée et au niveau de la mise en action, aussi un certain nombre de circuits appartenant, eux, à votre corps d’Êtreté, qui, je vous le rappelle, se manifeste à votre conscience ordinaire, lui permettant alors de disparaître afin que votre conscience d’Éternité prenne possession de ce véhicule éphémère, afin de l’amener à sa dissolution, sa disparition, lors de l’Appel de Marie ou lors de l’appel final du grille planète terminal.

Ainsi donc il s’agit d’une préparation active se produisant d’elle-même par l’Intelligence de la Lumière dès l’instant où tu relâches l’attachement à ta propre personne, à ta propre histoire, laissant libre place à la manifestation de la Lumière, de l’Amour, de la Vérité, à la fois de ta Présence et à la fois en relation à ce monde. La relation avec toi-même devient donc plus authentique et ne peut plus être occultée ou obscurcie par quelques faits saillants des habitudes comportementales liées à la personne, liées aux expériences. Il s’agit donc de la traduction réelle et concrète de la sortie de toute histoire, de tout scénario, et de toute habitude.

Ainsi que tu l’as peut-être constaté d’ores et déjà, ou comme cela a été constaté autour de toi, il existe une plus grande disponibilité à l’Éternité, et ce dans les circonstances même les plus fâcheuses, si je peux dire, qui peuvent exister au sein de la personne, que cela concerne bien sûr le corps, que cela concerne ta propre relation à ton Éternité et ta relation au monde, en ce monde comme en tout monde. Ceci peut se traduire aussi, bien évidemment, par une modification de l’intensité des rêves comme de l’intensité de ce qui se déroule au sein de vos espaces d’alignement, de méditation ou de disparition.

Toutefois il existe une spécificité par rapport à ce qui est ressenti dans ton cas, comme dans chaque cas, mettant en quelque sorte en avant la mise en fonction des fonctions qui, pour toi, sont les plus importantes au niveau de ton corps d’Éternité se déployant en ce monde. Ainsi, ce qui est concerné ici concerne l’Androgynat Primordial et le Feu Igné, l’alchimie du Feu Igné te permettant de retrouver avec évidence ta dimension d’Androgyne Primordial, d’enfant intérieur, de spontanéité, de vacuité et de Vérité.

Entre chaque questionnement et à la suite de ma réponse, s’il n’y a pas d’autre questionnement concernant la même question, nous nous établirons à nouveau dans le silence et la vérité de votre Présence et de ma Présence, nous permettant ainsi d’établir en chacun de nous ce qui a été nommé par Marie « Endophanie », et vous permettant d’entrer en relation plus intime, plus consciente, avec votre propre Éternité, là où il n’y a plus personne, là où ni vous ni moi ne sommes ni nécessaires ni indispensables. Ceci vous sera proposé quelques instants après chaque question.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

Question : en posant mes poignets sur les Portes AL et Unité, je suis devenu un vortex, ou j’avais la sensation d’être dans un vortex, et dans ma vision intérieure, une multitude d’informations se succédaient à toute vitesse sur un écran, dans ce qu’il m’a semblé être du désordre, j’en avais le vertige. Que se passait-il ?

Bien-aimé, quand l’Éternité se manifeste au sein de ta conscience ordinaire, et prenant et supplantant toute la place, il existe diverses perceptions vibrales, dont la notion de spirale et de mouvement autour d’un point immuable peut-être vécu et perçu. Au-delà de ça, ce que tu décris correspond à l’installation de ta conscience, du fait de la communion, de la relation et de l’Amour entre l’Éternité et l’éphémère qui te constitue, te donne à voir l’ensemble des possibles. Ce qui se déroule derrière l’écran mental correspond donc au Supramental et est l’illustration de ce qu’il se déroule à l’instant où ta conscience d’Éternité demeure immuable, te donnant à voir l’ensemble des possibles et préfigurant en quelque sorte ce que tu es, c’est-à-dire l’Absolu, antérieur à toute Lumière, à toute conscience et à toute expérience.

Dans les premiers temps où cela se produit, que cela se réalise au niveau de l’écran derrière le mental au niveau de la tête, ou que cela se réalise en conscience en se situant au centre d’une sphère où apparaissent l’ensemble de ces possibles, il convient à ce moment-là de demeurer tranquille et de ne pas être attiré au sein de l’ordinaire par un besoin de compréhension, par un besoin de vision, d’explorer, ou quoi que ce soit. Ainsi, si cela se reproduit, et cela se reproduira, il te suffit simplement de demeurer tranquille, de ne pas chercher à observer, de laisser passer et traverser ce qui apparaît sur l’écran de ta conscience, et à ce moment-là tu basculeras, de manière lucide, au sein de l’Absolu.

Dès l’instant où la conscience n’est plus attirée par quelque élément visuel ou quelque élément vibratoire, elle ne peut plus être déstabilisée, et la Grâce de la Lumière, l’Intelligence de la Lumière, dès ce moment-là, t’amènent à conscientiser, si je peux dire, la A-conscience que tu es, du fait même de l’immobilité et de la stabilité de l’Infinie Présence ou de l’Ultime Présence, n’entraînant pas de revendications ni de prise de pouvoir par la conscience éphémère, de ce qui se déroule en Éternité. C’est ainsi que j’ai parlé, en cette intervention, de communion, d’Amour, de relation et de communication entre votre part éphémère et la totalité de votre Éternité. C’est ainsi que vous aimez la Vérité, c’est ainsi que vous vous aimez au-delà de toute mesure et de toute condition, et en vous aimant ainsi au sein de l’Éternité, vous nourrissez l’ensemble de la Vie.

Il y a donc ni à s’inquiéter ni à chercher à explorer quoi que ce soit, mais penser à ce moment-là à demeurer tranquille, car rappelez-vous, en ces temps ultimes, la pensée suit la conscience. Le mental, superposé à la conscience éternelle, permet de diriger votre conscience ordinaire là où vous le voulez. Ici, il s’agit d’immobilité, de vacuité, de silence, de non-mouvement. Quels que soit les mouvements apparents des images ou le sentiment d’être dans un vortex, il convient de demeurer fermement au sein de l’observateur et de l’Infinie Présence jusqu’à ce que ce défilement et ces perceptions disparaissent, pour laisser place, comme je l’ai dit, à la vacuité totale, qui est la source de la Lumière et la source de ta conscience.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

Question : pour la fête des Archanges, en position assise, j’ai senti quelque chose en moi basculer en arrière, et je me suis sentie partir vers l’arrière dans de l’eau et dans une Lumière blanche éblouissante. Puis, suspendue dans le vide et dans le noir, j’ai disparu. En rouvrant les yeux, je ne savais plus où j’étais ni qui j’étais. Face à moi un homme était assis, puis j’ai reconnu mon lieu de vie, l’homme était mon compagnon. Une heure était passée depuis le début de la méditation et dans mon cœur j’ai entendu « A-conscience ». L’expérience s’est renouvelée quatre jours après, seule au volant de la voiture, durant dix minutes. Qui a conduit mon véhicule pendant ce temps ?

Bien-aimée, la réponse que je pourrais apporter serait sensiblement la même que la réponse précédente concernant la conscientisation de l’Infinie Présence au sein même de l’éphémère. Ainsi que tu le décris, le mouvement vécu a permis de basculer et de retourner ta conscience, permettant à ton éphémère de voir l’Éternité et à l’Éternité de voir l’éphémère, ceci expliquant la vision de cet homme en face de toi, qui n’est rien d’autre que ton compagnon. Ainsi donc, la répétition de ce que tu nommes « expérience » est en fait la traduction de l’installation au sein de l’Infinie Présence et de l’Ultime Présence, te permettant de vivre la vacuité, depuis la A-conscience jusqu’à la Supraconscience, sans difficulté.

Rappelez-vous, jusqu’à présent, le plus souvent il y avait présence puis disparition. Là il y a présence, Infinie Présence qui éclaire les possibles, et tout de suite après, vécu de la A-conscience, comme te l’a dit ton enfant intérieur. Ce processus est donc similaire à l’installation et l’émanation, ainsi que je l’ai stipulé en préambule, de l’apparition, au sein de votre conscience ordinaire et au sein de ce monde, et bientôt à la vue de chacun, de l’Éternité. Ceci est rendu possible par les grâces importantes accordées par l’Intelligence de la Lumière en ce déploiement final, permettant à un nombre toujours plus grand d’entre vous de vivre la Vérité au sein même de cet éphémère, et sans disparaître.

Jusqu’à présent, rappelez-vous-en, ce qu’il était possible de vivre, excepté pour quelques individus, était uniquement de basculer de la Joie de l’Infinie Présence à la disparition, sans signaux, sans perception, sans vision, et sans vibration le plus souvent, en quelque point que ce soit. La stabilité de l’Éternité et la profusion de Lumière présente sur terre, autour de vous et en vous, permet, pour un nombre toujours plus grand d’entre vous de vivre ces mécanismes de conscientisation, permettant d’établir, au travers le personnage, l’état de vacuité, permettant à la Lumière de votre Éternité, de votre Présence Éternelle et de votre corps d’Éternité de finaliser l’alchimie, aussi bien au niveau de la conscience ordinaire résiduelle qu’au niveau de votre corps de chair, et ce quel que soit son devenir, afin de vous placer en quelque sorte, par l’Intelligence de la Lumière et non par une quelconque volonté, dans les meilleures dispositions pour vivre l’Appel de Marie, afin de vivre votre résurrection sans résistance, sans réticence, et avec évidence.

Je précise aussi dès maintenant que quel que soit ce que je vais vous expliquer concernant la compréhension intellectuelle de votre vécu, l’important n’est pas là mais de vous rappeler mes explications au moment où cela se produira, afin de vous engager à ne pas réagir, à ne pas bouger, à ne rien vouloir, à ne rien décider, à accueillir en totalité cette révélation finale qui permet, comme je l’ai dit, pour nombre d’entre vous, d’avoir un avant-goût ici même au sein de l’illusion, de la vie en Éternité. Se traduisant bien sûr au sein de votre éphémère par un allégement du poids de la personnalité résiduelle, par un allégement de l’ensemble des souffrances pouvant se manifester au sein de vos relations comme de votre corps.

Cela signifie concrètement que ce que vous êtes en Vérité et en Éternité prend le pas de manière formelle et visible sur ce qui correspondait jusqu’à présent à votre conscience éphémère, personnelle, ou à votre recherche, mettant fin par là même chez nombre d’entre vous, non pas par la répétition des expériences mais par les conséquences directes de ces expériences sur votre vécu le plus ordinaire, vous amenant à constater alors un sentiment inhabituel d’équilibre face aux circonstances de la vie quelles qu’elles soient, vous amenant à laisser œuvrer la Lumière de manière concrète dorénavant, au sein de votre éphémère, de votre corps, de votre vie, comme sur l’ensemble des consciences présentes sur la planète.

… Silence…

… quand l’expérience s’est renouvelée en conduisant, j’ai fait confiance à la Lumière. Qui conduisait le véhicule puisque la conscience n’était plus là ?

Dès l’instant où ce genre d’expérience est vécu, quelle qu’en soit la forme ou quelles que soient leur perception et les visions, il existe une capacité bien réelle de votre conscience éphémère d’agir, je dirais, en toute autonomie et en toute habitude. Cela peut aller, ainsi que tu l’as vécu, à s’interroger sur qui conduisait la voiture à ce moment-là. Cela a duré dix minutes, cela aurait pu durer plusieurs heures sans souvenir de ce qu’il se déroulait pendant ce temps-là au niveau de l’éphémère, mais comme tu le signales, avec un souvenir de plus en plus net de ce qu’il s’est déroulé lors de ce voyage au sein de ton Éternité. Il existe donc une forme de liberté toute harmonieuse et résonnante entre ce qu’il se vit au sein de l’éphémère et de l’Éternel, permettant, comme je vous l’ai dit, de permettre l’évacuation, la dissolution et la disparition de ce qu’il peut rester de personne ou de personnage en ce qui est à vivre pour chacun de vous en cette phase finale de l’Ascension.

L’important n’est pas tant de savoir qui a conduit la voiture, car auparavant, il était indispensable, quand vous sentiez cela, d’arrêter la voiture, car votre conscience ordinaire n’était pas autonome ni sous l’influence, si je peux dire, de l’Intelligence de la Lumière. Aujourd’hui les choses sont différentes, amenant nombre d’entre vous, ainsi que vous allez le constater au travers des diverses questions, à vivre le même processus d’Amour entre l’éphémère et l’Éternel, venant en quelque sorte magnifier votre Présence en ce monde, déjà installés au sein de l’Éternité, et ce, quelles que soient les circonstances de votre vie.

Ce processus va concerner un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs humains. Il est logique et vous permet, comme je l’ai dit, de conscientiser et de voir la Vérité plutôt que de la conceptualiser, de l’imaginer, ou de la vivre simplement au travers des vibrations. Il s’agit, comme cela a été dit, de la conscience pure de Félicité, Sat Chit Ananda, témoin de la Demeure de Paix Suprême, ou Shantinilaya, débouchant sur l’Endophanie, la Théophanie perpétuelle, et surtout un état de Grâce pareil à nul autre.

Aujourd’hui, votre éphémère peut tout à fait, par exemple, poursuivre une conversation ardue, même scientifique, et en même temps disparaître. La conscience étant placée de plus en plus au sein de l’Éternité et de votre véhicule qui est présent et éternel, vous constatez que cette fois-ci, à l’inverse de ce qui se passait de façon précédente et antérieure à cette époque de l’Ascension, où la disparition ne ramenait aucun souvenir de ce qu’il se passait, si je peux dire, en Éternité, aujourd’hui c’est l’inverse, l’éphémère se poursuit et le souvenir de ce qui est vécu en Éternité, au sein de ce qui, là aussi, est nommé expérience, reflète la réalité de ce qui est vécu et de cette alchimie terminale. Amenant à la disparition, cette fois-ci, de la totalité de la conscience éphémère, et mettant fin donc, au moment opportun, soit l’Appel de Marie, soit le grille-planète final, à l’émergence, à la naissance et à la manifestation de votre Éternité, et cela même au sein de cette dimension 3D unifiée. Cela annonce et est les prémices de votre disparition qui est en court.

Comme cela a été dit par les Archanges, par Marie et par le Christ, il n’y aura nul délai supplémentaire, il n’y a pas de date à chercher car ce qui est important est de vivre ce que l’Intelligence vous propose, et d’observer, surtout après, les changements qui surviennent de manière inévitable dans les manières de fonctionner de votre personnalité résiduelle, mais aussi dans vos accès, donc, à l’Éternité, et à cette vision de l’Éternité pouvant dans certains cas dépasser toute forme, là où n’existe que la Lumière Blanche aveuglante, et qui pourtant n’aveugle pas, chaude et qui pourtant ne brûle pas, qui est l’Infinie Présence et la première émanation, depuis l’Absolu, de la Lumière Primordiale, avant même que celle-ci se focalise en ce qui est nommé Source, localisée, comme vous le savez, au niveau de l’une des étoiles des Pléiades.

Ainsi se réalise en vous le Serment et la Promesse, de cette manière, avant même de vivre l’Appel de Marie. Ainsi donc, pour ceux d’entre vous qui persisteront à habiter cette dimension après l’Appel de Marie, quelle que soit la présence du corps physique ou pas, le corps d’Éternité prendra le relais, la conscience ordinaire ne sera plus qu’un vaste souvenir, qui disparaîtra de toute façon en totalité au moment du grille-planète final, excepté, bien sûr, ceux dont les mémoires doivent être récupérées du fait de l’utilité, non pas personnelle mais dans les processus de libération des mondes.

Ainsi donc il va vous être donné de constater qu’il peut exister des interrogations de cette nature concernant qui conduit la voiture, qui parle, qui s’exprime. Ceci ne correspond pas à un état schizophrénique ou de dédoublement mais bien à la réalité de la manifestation de l’observateur et du témoin, et du placement de votre conscience à la limite de sa propre disparition, tout en étant installé au sein de la Supraconscience. Le plus important est, quelle que soit la nature des expériences ou des états que vous allez me soumettre, est bien sûr ce qu’il se déroule à la suite de ces expériences, quant au déroulement de votre vie ordinaire, vous permettant alors d’apprécier les modifications, objectives, sensibles et palpables de tout ce qui fait votre vie au sein de ce monde, mais aussi de votre éternité présente en ce monde.

Ce qui conduisait est ta conscience ordinaire, chevauchée, si je peux dire, par l’Intelligence de la Lumière. Ta Supraconscience, dans ce moment-là, n’a plus besoin d’autre chose que de cela. C’est en ce sens que nous avons souvent dit qu’il fallait laisser la Vie vous vivre plutôt que de vivre votre vie. Ceci en est l’illustration au travers des expériences qui sont à vivre, qui ont été vécues, et qui bien sûr vont s’amplifier chaque jour dorénavant.

Il me semble d’ailleurs que Marie vous a dit que quels que soient les événements de votre vie, quels que soient les événements survenant à l’écran du monde, que cela soit confrontation, que cela soit guerre, que ce soit désolation, peu importe car la Joie grandira à la mesure de cette dissolution de ce qui apparaît sur l’écran de ce monde. Ceci sera aisément constatable, et est d’ores et déjà, pour nombre d’entre vous, facilement aussi, vu.

Bien sûr, les automatismes, au retour, te font poser cette question, car qui, effectivement, conduisait cette voiture si toi-même n’étais plus là ? La conscience ordinaire n’a pas besoin de témoin. Dans certains cas, elle évolue, je dirais, en roues libres, de façon la plus conforme, non pas à vos habitudes mais à l’Intelligence de la Lumière elle-même, que votre conscience soit présente ou pas.

Ainsi se manifeste un certain nombre de charismes, expérimentés voilà fort longtemps par les apôtres du Christ. Cela pourra aller jusque-là, et même bien plus que ce qui a été décrit. Le Christ vous l’avait dit : « Les choses que j’ai faites, vous en ferez, et de bien plus grandes encore ». Ce « bien plus grandes encore » nécessite bien sûr la disparition de la conscience ordinaire, l’effacement de l’ego, l’effacement de la personne, non pas par une quelconque volonté mais par la préséance de la Lumière et son impulsion, qui est liée à la présence de votre corps d’Éternité mais aussi de votre conscience Éternelle, de manière de plus en plus sensible et évidente.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

Question : l’Archange Raphaël a procédé à une effusion cardiaque de Lumière Blanche légèrement colorée de vert sur le Triangle de la Nouvelle Eucharistie, précisant que cela me permettra d’accueillir la Lumière sans limite et sans restriction. Pouvez-vous préciser comment cela va se manifester ?

Bien-aimé, les manifestations correspondent aux questions qui vont être posées dans leur totalité aujourd’hui ; cela peut-être l’une de ces manifestions, ou l’ensemble. Ainsi donc j’espère qu’au travers de vos questions vous aurez un panel, si je peux dire, de possibilités de compréhension lors de votre retour au sein de l’éphémère, mais comprenez bien que ce n’est jamais, et surtout maintenant, la compréhension qui va vous éclairer, parce que l’éclairage se fait par la Lumière, et ceci est une intuition directe qui n’a pas besoin de votre mental. Dans tout ce qui est à vivre maintenant, excepté dans vos questionnements d’aujourd’hui car ils peuvent être utiles pour chacun d’entre vous, il convient de comprendre que quand ces expériences se vivent, il n’y a rien à comprendre car rien ne peut en être compris, cela ne peut en être que vécu, dans l’humilité, la simplicité, et l’Accueil. L’important est là, et la mise en fonctionnement de ce corps d’Éternité, de votre conscience Éternelle, n’obéit à rien de votre compréhension ou de votre volonté personnelle.

Il s’agit donc d’un processus commun dont les manifestations et les expériences peuvent être fort variées. Il suffit simplement d’accueillir, de traverser, de vivre, et de ne rien modifier, par quelque intention, par quelque compréhension ou désir de se saisir de l’expérience ou de l’état. Cela demande à asseoir, en quelque sorte, la vacuité, et à laisser œuvrer la Vie plutôt que de vouloir contrôler qui que ce soit ou quoi que ce soit. C’est l’ego et cela sera toujours l’ego qui le veut, or en cela il n’y a rien à vouloir, il y a juste à être, et ce de manière intégrale et permanente. La compréhension vient d’elle-même, et elle ne passe pas par le mental, ni par la raison. Elle passe par le vécu, et uniquement par le vécu.

… Silence…

Je vous rappelle toutefois, et ainsi que cela a été dit, il me semble, lors de l’intervention de la Tri-Unité, de la veille du 13 novembre, que chaque Étoile et chaque Porte a vu s’attribuer un nom, au-delà des entités qui les portent. Ce nom est extrêmement précis, il n’a pas été choisi au hasard, et correspond, au niveau Vibral, à ce qui pourrait être le plus juste, permettant la connexion entre le concept et le vécu. Le concept est le nom, par exemple Étoile Clarté, le vécu correspond donc à un éclairage, non pas lié au mental mais à l’impulsion de la Lumière et à l’éclairage de la Lumière, ainsi qu’à l’éclairage de l’Amour et de l’Éternité, sur les circonstances de votre vie.

Saisissez-bien que le mental ne vous est d’aucune utilité dans cela, si ce n’est dans un premier temps, et ainsi que je le fais aujourd’hui, peut-être de vous rassurer, de vous stabiliser et de vous éviter de chercher, à la manière ancienne, une compréhension, une raison ou une logique. La logique de l’Amour n’a rien à voir avec la logique de la raison. La loi de Un n’est en aucune manière superposable à la loi d’action-réaction, vous le savez. Les conditions de vie au sein de ce monde ne sont rien, comparées aux conditions de vie ou d’expérience de la conscience au sein des mondes libres. Vous n’avez aucun moyen de vous représenter quoi que soit concernant cela, si ce n’est de le vivre, et ce, sans interférer en aucune manière avec votre conscience ordinaire.

C’est ainsi que vous irez, plus ou moins progressivement, plus ou moins subitement, vers la disparition de l’éphémère par l’accueil inconditionnel de la Lumière, et surtout vous permettant alors de vivre en toute liberté la crucifixion et la résurrection de l’Éternité. C’est ce qu’il se déroule en ce moment, et cela ne nécessite de vous qu’une seule chose, l’Accueil inconditionnel, le souhait de ne pas passer par le mental pour comprendre mais bien de laisser l’expérience se dérouler, en la vivant de la manière la plus neutre possible, ainsi qu’un enfant qui accueille ce qui est au sein de l’Instant Présent.

Ces réflexes du mental qui nous servent aujourd’hui à vous faire saisir ce qu’il se déroule lors de vos expériences futures n’a pas besoin d’être ramené à la conscience, ni même d’être expliqué. Ce qui est important, et je le redis de manière ferme, c’est les changements qui sont observés dans les faits les plus ordinaires et communs de votre vie, mais aussi du fonctionnement de votre corps et de votre conscience. Vous le savez, le mental est appelé à disparaître en totalité, les souvenirs et les mémoires sont appelés à disparaître en totalité car rien de ce qui appartient à l’illusion, excepté dans les circonstances particulières que vous connaissez, ne vous sera d’aucune utilité une fois libérés.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

Question : Un Ami, en 2011, a parlé des sept étapes du Samadhi, sept états se succédant ou pas…

Sept états qui se succèdent ? Je n’ai pas compris. Quels états ?

… il y aurait sept étapes du Samadhi.

Il y a sept étapes correspondant aux sept sons nommés Nada. Vous êtes bien loin de ces sept étapes, elles ont été dépassées voilà fort longtemps. Cette étape ne peut pas être vécue au sein de l’éphémère. Ce qui se déroule maintenant est votre disparition consciente et votre acceptation de l’Éternité, se traduisant par cette Lumière Blanche aveuglante où aucune forme n’est repérable et aucune conscience ne peut s’exprimer ou se manifester, que cela soit à travers des concepts, que cela soit à travers des formes. Ici, il y a une communion au plus intime de ce que vous êtes et non pas avec une forme quelle qu’elle soit ou avec une dimension donnée. Ainsi que je l’ai précisé, ceci n’est pas à proprement parler un Samadhi, ni même une extase, mais le déploiement de la Vérité, qui n’a que faire des sept états tels qu’ils ont été observables jusqu’à présent pour tous les êtres humains ayant vécu les processus de l’Éveil et de Libération.

Nous sommes là au-delà de tout état et de toute étape, car ce qu’il vous est permis de vivre, quand cela vous arrive, est uniquement l’état de béatitude de la Vérité, lié à l’Ultime Présence et à la première émanation de Lumière depuis l’Absolu. Cela ne concerne aucune entité, cela ne concerne aucune forme, cela ne concerne aucune dimension, et est donc la Vérité Primordiale.

La différence, contrairement à ce que vous pouvez vivre pour certains d’entre vous depuis des années, que cela soit avec les peuples intergalactiques, avec les mondes multidimensionnels ou avec les peuples de la nature, s’accompagne toujours de perceptions de forme ou de conscience ordinaire. Dans ce processus et les questions que vous posez, vous constatez bien qu’il y a simplement la Lumière Blanche et que tout le reste disparaît, même s’il est vu effectivement en certains cas tous les possibles, pouvant amener encore la conscience à être déstabilisée jusqu’à la nausée. Il convient de comprendre qu’il suffit de rester tranquille, de ne rien vous saisir, de ne rien vouloir, de ne rien demander, et se contenter d’être là.

Aucun qualificatif ne peut approcher ce qui est vécu en cela. Il ne s’agit ni d’un Samadhi ni à proprement parler d’une extase, mais bien plus de ce qui a été nommé, même par Marie, Endophanie, et aujourd’hui qui est nommé, si vous le voulez bien, Intase. L’Intase réalise en vous, de manière anticipée, tel que cela a été annoncé et se réalise, par la Source elle-même, nommé le Serment et la Promesse, et ce, indépendamment de l’Appel de Marie qui, comme vous le voyez, n’a pas encore eu lieu.

Ainsi donc, quels que soient les stratagèmes et les mécanismes mis en œuvre par ceux qui s’opposent à la Lumière, en quelque plan que ce soit, la simultanéité des manifestations vécues par la conscience collective de l’humanité, et en particulier ce que nous élucidons aujourd’hui, permet effectivement de réaliser le Serment et la Promesse, ainsi que la Résurrection, pour nombre d’entre vous, permettant de stabiliser toujours plus la Lumière, toujours plus l’Éternité au sein de ce monde, et ce, même indépendamment de l’Appel de Marie. Là est ce qui a été nommé, me semble-t-il, des Grâces exceptionnelles, liées aux circonstances de ce qui se déroule en ce moment, c’est-à-dire la fin de l’ascension de la Terre, votre délivrance, et la libération des consciences de la Terre.

Ce qui est vécu là n’a rien à voir avec le Soi. C’est pour ça que cela a été appelé Ultime Présence ou Infinie Présence, afin de bien le différencier, au moment où ça allait être vécu, avec ce qui concerne le Soi qui, je vous le rappelle, n’est qu’un miroitement de l’ego spirituel. Le Soi est toutefois le plus souvent indispensable, afin d’arriver au Non-Soi, ou au Non-Être.

Aujourd’hui les choses sont différentes car nombre d’entre vous pourrez passer, sans les étapes préalables vibratoires, sans aucune perception, depuis la conscience ordinaire, directement jusqu’à cette Infinie Présence ou Ultime Conscience. C’est en cela que vous ne pouvez pas apporter de concepts ou vous référer à ce qui est connaissable, vécu, ou que nous avons développé pour vous durant toutes ces années, car là maintenant, il n’est plus question, à ce niveau-là, de gestes. Toutefois les gestes préalables, je vous les ai donnés voilà quelques semaines, mais aujourd’hui tout cela est superflu dès l’instant où l’ordinaire est oublié sans aucune volonté de votre part, et est remplacé par cette magnificence de la Lumière Blanche, là où il n’existe nulle forme, et antérieure à toute forme.

Plus que jamais, au travers de ce qu’il se déroule aujourd’hui, vous ne devez vous saisir de rien, vous ne devez rien expliquer, vous devez vivre juste la totalité de ce que la Vie vous présente, en étant littéralement et concrètement absorbés par l’expérience et le vécu. C’est ainsi que les dernières bribes de votre mental, de votre histoire et de vos habitudes disparaîtront d’elles-mêmes devant cette magnificence, sans effort, sans travail, sans techniques et sans rituels. Là est la véritable Béatitude, bien plus que la Joie, bien plus que la manifestation de la conscience, car à ce moment-là, vous vous situez de manière indéniable à la source de la conscience. La source de la conscience qui est donc antérieure à la Source elle-même, réalise alors à ce moment-là l’actualisation du Serment et de la Promesse, vous amenant, avant même la stase, à vivre votre résurrection.

… Silence…

C’est en ce sens aussi que nous vous avions proposé, par divers intervenants, de vous introduire dans la voie de la fainéantise, la Voie de l’Enfance, la voie de l’innocence, de la spontanéité. Aujourd’hui, cela trouve toutes ses applications en cette alchimie finale qui se déroule en votre poitrine et en votre conscience.

Plus et au mieux vous resterez tranquilles, inscrits au sein de votre vie éphémère, sans rien demander et sans rien chercher, au mieux vous vivrez cette étape qui, je vous le rappelle, sera commune à l’humanité au moment de l’Appel de Marie, et surtout, durant la stase, qui n’est rien d’autre que la mort quasi complète de tout ce qui constituait l’éphémère, corps compris.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

Question : je vis actuellement d’importants vertiges, la sensation que la terre s’éclipse sous mes pieds ou que ma chaise est au-dessus du vide, très désagréable sensation de déséquilibre.

Bien-aimé, en cette phase de délivrance et d’accouchement de la Terre au sein de sa nouvelle dimension, comme nous vous l’avons dit, la Terre de nouvelle dimension, c’est-à-dire en 5D, est déjà créée. Il ne manque plus qu’à ce que la conscience présente dans le noyau cristallin de la Terre passe directement en cette nouvelle matrice christique de la Terre de 5ème dimension.

Le processus qui se déroule en la Terre se déroule exactement en vous de la même façon pour certains d’entre vous. Ainsi donc le sentiment de déséquilibre, et non plus de vertiges rotatoires, correspond non seulement aux modifications que vit la Terre mais aussi à celles que vous vivez, préfigurant ce qui est à vivre. Il n’y a donc nulle inquiétude à avoir, ceci correspond au processus de retournement de la Terre qui vous a été énoncé et annoncé, correspondant au basculement des pôles, qui est bien engagé, de par les oscillations présentes au niveau des pôles magnétiques.

Ainsi donc, ce que vous observez sur la Terre comme activités élémentaires se produit bien évidemment de la même façon en vous, et selon la prédominance de tel élément ou de tel élément, en proportions respectives, vous êtes amenés à vivre parfois des événements douloureux sur l’écran de l’éphémère. Mais ces circonstances douloureuses ne sont rien d’autre que le moyen de vous asseoir en l’Éternité afin, si je peux l’exprimer ainsi, de vous dégoûter, réellement et concrètement, de tout ce qui est éphémère et qui ne fait que passer. Et c’est en vous positionnant au sein de l’Éternité que vous voyez clairement maintenant ce qui est illusoire, ce qui ne fait que passer et qui, même s’il vous affecte encore, n’a aucun poids par rapport à la préséance de l’Éternité, au sein des expériences ou états vécus intérieurement.

Ainsi donc ce qu’il se produit à la Terre, que j’ai nommé basculement des pôles, se produit en toi par le basculement de la conscience depuis le Cœur et depuis la tête, fusionnant et s’alchimisant l’un l’autre. La tête rejoint le Cœur, le Cœur rejoint la tête, pour faire le miracle d’une seule chose et d’une seule vérité, là où il ne peut plus y avoir de distance entre le Cœur et ce qui se passe dans ce que vous nommez le cerveau, que je nomme personnellement la tête car, comme vous le savez, nous avons tous des têtes, en quelque dimension que ce soit, et ces têtes ont sensiblement les mêmes fonctions que votre cerveau, mais concernent le corps d’Éternité. Et surtout, le cerveau spirituel, correspondant aux douze Étoiles et aux douze fonctions spirituelles, est contrôlé, si je peux dire, par l’Intelligence de la Lumière, par votre Éternité, et ce, en quelque plan dimensionnel que ce soit, en quelque expérience de vie que ce soit, et en quelque forme que ce soit.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

Question : l’installation du corps d’Éternité est-elle un marqueur de l’Ascension ?

Il est plus qu’un marqueur ou un témoin de l’Ascension, il correspond à l’ascension de la Terre et à votre délivrance. Il en est la traduction sur ce plan-là.

… Silence…

En ce qui vous concerne, en tant que enfants de Un, il s’agit réellement et concrètement de votre délivrance ; que vous ascensionniez ou pas, que vous gardiez votre corps ou pas, ne fait pas de différence. Il s’agit du Serment et de la Promesse qui s’actualise en un nombre toujours plus grand de frères et des sœurs humains, ainsi que nous le voyons de par notre proximité.

… Silence…

Je précise que les silences que nous faisons après chaque réponse permettent d’initier, pour certains d’entre vous, que j’espère nombreux ici ou ailleurs, ce processus de vécu du Sans-Forme, là où est la Lumière Blanche.

… Silence…

Je précise aussi que pour les plus avancés d’entre vous sur le chemin de la délivrance, et non pas en quelconque avance spirituelle ou de supériorité, à un moment donné, tout ce qui peut être Vibral, tout ce qui peut être perçu avec la vision intérieure ou la vision cardiaque tendra à s’effacer pour être remplacé par cette Lumière Blanche aveuglante où aucune forme n’est visible, ni aucune histoire, ni aucun scénario ne peut être échafaudé. De là découle la Félicité, et non pas des expériences, quelle qu’ait été leur intensité jusqu’à présent. Celles-ci se poursuivront, pour nombre d’entre vous, car elles sont en quelque sorte les moyens de vous rassurer, jusqu’au moment où vous lâchez, en conscience, les ultimes attractions à ce corps et à cette forme. À ce moment-là, la fin de l’histoire éphémère se manifestera à vous.

Et ce qui sera alors le plus évident, quel que soit ce que vous ayez à vivre en ce monde, sera ce sentiment de Félicité, qui n’est ni la Paix ni la Joie, mais bien plus intense et bien plus stable que la Paix et la Joie. Vous serez alors dans la Vérité, et tout ce qui sortira de vous au sein de l’éphémère sera en quelque sorte magnifié et coloré par cette Éternité, par la Lumière Blanche.

… Silence…

Autre question bien-aimée.

... Il n’y a plus de questions écrites mais il y a peut-être des questions orales.

J’aurai de toute façon nombre d’éléments à vous communiquer si ceux-ci ne sont pas présents au sein de vos questionnements, mais il était séduisant de vous laisser la parole pour exprimer, ne serait-ce même que vos témoignages, même s’il n’y a pas de questions, car à chaque fois cela me permettra d’avancer au travers de vos expériences et de vos vécus sur ce qu’il se déroule en ce moment, et les différentes formes possibles que cela peut prendre. Pour l’instant nous n’en avons vu que quelques-unes.

Alors, il y a-t-il des demandes ou des témoignages au niveau de l'oral ?

… Silence…

Tant qu'il y a le silence, nous demeurons ensemble dans cette communion.

… Silence…

Je poursuis donc.

Ainsi, pour ceux d’entre vous qui le vivent, vous constatez que la perception de la vibration ne concerne plus seulement les Portes et Étoiles mais concerne de plus en plus souvent certains segments de votre corps physique. Ces segments ne sont pas toujours liés, bien sûr, en résonance avec Portes ou Étoiles, puisque comme vous l’avez peut-être remarqué, ces zones de vibration commencent le plus souvent par les extrémités, vous donnant l’impression d’habiter un autre corps, cette impression étant tout à fait réelle. C’est effectivement, quand cela se produit, votre conscience qui passe dans l’Éternité. Il peut même alors vous arriver de sentir un membre qui n’est pas le vôtre au sein de l’éphémère, bouger. Par exemple, vous êtes étendus, l’impression que vos jambes sont croisées, et quand vous regardez, elles sont décroisées, et pourtant les jambes d’Éternité sont, elles, réellement croisées. Ceci est la preuve indubitable que votre conscience habite déjà, dans certaines occasions, ce corps d’Éternité et non plus la conscience corporelle.

Il y a donc des pertes particulières se produisant par moments, correspondant à une disparition de la proprioception, c’est-à-dire la capacité à sentir l’emplacement de son corps car, dans le cas et l’exemple que je viens de donner, vous sentez un autre corps. Il n’est donc plus question simplement de vibrations au sein de votre corps physique, en lieu et place de ce qui a été nommé Portes et Étoiles, ni de circuits particuliers liés à l’Éternité, que cela soit l’Onde de Vie ou le Canal Marial ou les Couronnes ascensionnelles, mais bien plus la totalité de votre corps physique qui s’efface et disparaît, permettant à votre conscience de s’installer d’ores et déjà en ce véhicule d’Éternité comme au-delà de tout véhicule. À ce moment-là alors, il n’y a plus de forme et simplement cette Lumière Blanche, que vous êtes.

De la même façon et de manière préalable, je vous avais expliqué déjà depuis de nombreux temps que lors de la dispersion et l’accumulation des particules adamantines constituant la Lumière, il existait des possibilités de ressentir ponctuellement, en dehors des Portes et des Étoiles, des sentiments de vibration, de picotement, de coups d’aiguilles, traduisant là aussi la prise de possession de votre corps Éternel sur votre corps physique.

L’apparition du corps d’Éternité au sein de la conscience ordinaire va se traduire aussi par une capacité plus grande à vous voir au sein de votre personnage, au sein des différents états de votre être personnel, en fonction des circonstances, des relations, de la morale ou des conventions. C’est justement le fait de voir cela qui vous amènera à constater que l’ensemble de vos relations présentes à la surface de ce monde, même en toute honnêteté et en tout amour, sont colorées par l’histoire, colorées par les habitudes, et donc ne sont pas libres.

L’emplacement au sein de l’enfant intérieur se traduisant par les symptômes que nous évoquons en ce moment même, se traduit aussi au sein de votre conscience par un sentiment de plus grande évidence, et aussi, parfois, de plus grande confusion, parce que vous ne pouvez plus vous repérer avec l’outil mental, par rapport à votre vécu antérieur ou encore par les expériences racontées, vous obligeant alors à vivre cela dans la disponibilité et dans la présence immobile et silencieuse du témoin. C’est ainsi que même votre conscience ordinaire prend possession, elle aussi, de votre corps d’Éternité. Les prémices en ont été la Paix et la Joie, l’aboutissement en est la Félicité permanente, ne dépendant d’aucun corps, d’aucune idée, d’aucune expérience ni même d’aucun état.

… Silence…

Au fur et à mesure de mes explications, et quand je m’arrête, il vous est loisible, avant que je ne recommence, d’interroger sur ce que je viens de dire, bien sûr.

… Silence…

Au fur et à mesure que la délivrance s’actualisera de manière de plus en plus extensive et chez un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs humains incarnés, vous constaterez aisément la disparition, non pas de la personne mais la disparition de tout ce qui est lié à la personne. Cela concerne aussi bien les besoins vitaux que les besoins sociaux, que les besoins affectifs. Quelque besoin que ce soit sera magnifié par cette Félicité qui comblera toute soif, tout désir, tout besoin, où qu’il soit situé, dès l’instant où vous acceptez d’accueillir, de ne pas réfléchir, dès l’instant où vous acceptez ce qu’il se déroule sur cet écran vibratoire. C’est cela qui transformera peut-être certaines lourdeurs et certaines souffrances en vous, même s’il vous est toujours indispensable de mener à bien votre vie, mais cela sera mené dans des conditions différentes où ni désirs, ni impulsions, ni histoire, ni mémoires, ni habitudes et ni projections n’auront la moindre place.

Cela déclenchera, chez nombre d’entre vous, un certain nombre de charismes, que cela soit la bilocation, que cela soit la décorporation, que cela soit le parler en langues, mais ceux-ci ne sont pas liés à l’âme mais à la Joie de l’Esprit retrouvé. Tant que le véhicule physique est présent, ceci vous sera donné à vivre en certaines circonstances, venant toujours vous renforcer dans l’Amour de l’Éternité, dans l’Amour de la Vérité, et mettant fin à l’attachement à cette forme, à ce corps et à cette vie, si toutefois vous demeurez dans l’Accueil et dans la vacuité de votre mental, de vos prérogatives ou de votre volonté.

… Silence…

Je vous rappelle aussi le mouvement de la conscience ordinaire qui est de ramener à soi, comme au Soi, qui est profondément différent de la conscience d’Éternité, surtout en manifestation au sein de ce monde, qui est un don total et libre de soi-même, nommé sacrifice et résurrection, et qui se traduira aussi, dans votre ordinaire qu’il reste à vivre, par le sentiment de vivre intensément ce qu’il se déroule, sans y avoir aucune implication ni aucune émotion, simplement parce que cela est et parce qu’à ce moment-là vous comprenez que ce n’est pas vous qui dirigez votre vie, quoi que vous en pensiez, mais bien la Lumière, et ce dans tous les secteurs de votre vie. Cela vous démontrera alors, si besoin était, mais la Félicité en elle-même en est la démonstration, que vous n’avez pas besoin d’une quelconque histoire, simplement d’être dans l’Instant Présent et dans la nudité de cet Instant Présent.

… Silence…

C’est au sein même de cette délivrance finale de l’éphémère que vous constaterez que la Félicité, la Joie et la Paix ne peuvent être déstabilisées par ce qu’il se déroule au sein de l’éphémère, car vous en verrez, non pas les tenants et les aboutissants, sous forme d’images, de symboles ou de concepts, mais vous accepterez l’Évidence que vous êtes. C’est cette acceptation de l’Évidence que vous êtes, et qui rentre en manifestation, qui permet de finaliser le deuil, si je peux dire, de la perte de l’éphémère et de ses histoires illusoires. Cela concourra à un sentiment d’allègement et de légèreté toujours plus grand, vous montrant l’immuabilité de votre Présence, qui n’a plus besoin d’expériences mais simplement du Blanc et de cette Félicité. Ceci est réellement l’antichambre de l’Absolu, témoin de l’Absolu au niveau de la source de la Source.

Je précise aussi que quelles soient les modifications qui surviennent dans ce processus de délivrance finale, que ces modifications concernent votre cadre de vie, concernent vos relations, en vous-mêmes et à l’extérieur de vous-mêmes, l’élément prédominant sera cette Félicité et ce Blanc, et non plus les circonstances, les conditions ou les expériences. C’est ainsi que le principe qui fut nommé réfutation se voit aujourd’hui actualisé par la Lumière. Le fait de le vivre n’a plus besoin d’un concept quel qu’il soit, ni de la mise en branle d’une conscience ordinaire sur un objectif quel qu’il soit. Rappelez-vous, à ce moment-là, c’est l’Évidence qui l’emporte et non plus les structures éphémères de la personne, que cela soit le mental ou vos habitudes prises au sein de ce monde.

… Silence…

Ainsi que peut-être vous le percevez au sein de ce Silence, la vacuité est une plénitude où rien ne peut manquer, ni forme, ni histoire, ni scénario. Quand la conscience est immobile, à ce moment-là vous retrouvez cela. L’exercice le plus important au sein de votre personne aujourd’hui, à mettre en œuvre, n’est pas la méditation, ni même l’expérience la plus transcendantale, mais bien de vous habituer à cette vacuité, de pensées, d’émotions, d’images, de concepts, de vibrations, ou de perceptions du corps. Quel qu’en soit ce qui peut être perçu, les perceptions passeront au second plan dès l’instant où vous accueillez ce Silence et cette vacuité particulière. Tout découle de là.

… Silence…

C’est en vivant cela, que cela soit de façon éphémère, une seule fois, ou se reproduise de façon permanente, que vous constatez votre capacité à rester tranquille, votre capacité à être fainéant et à accueillir, et donc à vivre, dès maintenant, cette résurrection.

… Silence…

Je vous ai dit aussi, à de nombreuses reprises, que dorénavant la conscience suit la pensée. Ainsi donc, même les gestes que je vous ai communiqués peuvent être dorénavant, à un certain stade de vacuité, peuvent être réalisés dans l’ordinaire de votre vie par la pensée, sans utiliser de gestes, après un certain apprentissage. Ceci apportera encore plus d’évidence quant au mécanisme de fonctionnement de la conscience, non plus assujettie à un corps dense mais au sein de la liberté de l’Éternité, que cela soit au sein de ce corps d’Éternité présent comme au sein d’aucune forme.

Les conséquences qui découleront de là, et en cette période même que vous vivez et avant l’Appel de Marie, aboutiront à une espèce de sublimation de l’observateur, car même l’observateur ne pourra plus être attribué à une histoire, à une forme ou à votre éphémère. L’observateur est nu, il n’a pas d’autre intention que d’être là, d’être présent en même temps qu’absent.

… Silence…

Au niveau, dorénavant, de ce qui est observable directement dans le fonctionnement de ce corps ordinaire, voici, en vrac, des éléments qui peuvent être les témoins de ce qu’il se produit au cours de cette délivrance finale : les variations thermiques importantes se reproduisant à certains horaires, les suées nocturnes, les déséquilibres qui ne sont pas des vertiges comme auparavant, les disparitions qui ne sont plus au sein du néant mais la stabilisation de l’Infinie Présence et la disparition de votre forme ordinaire, les vibrations en de multiples endroits, la perception claire et nette de votre corps d’Éternité quant à ses circuits, quant à ses compositions de Lumière, vous faisant largement dépasser le cadre de ce qui vous est connu jusqu’à présent et qui a été vécu, que cela soit l’Onde de Vie, le Canal Marial, les chakras, les Portes, les Étoiles.

Bref, toutes les structures de pénétration de l’Éternité au sein de l’éphémère seront remplacées maintenant par la perception réelle et concrète de la périphérie de ce corps d’Éternité. Pour l’instant, le processus en est perceptuel au niveau du corps physique, c’est l’exemple que je vous en ai donné au niveau de vos jambes, par exemple le sentiment d’avoir croisé les jambes alors qu’elles sont décroisées. L’impression aussi, que vous ne percevez plus du tout, sans douleurs et sans vibrations, une partie de votre corps, même s’il n’y a pas d’autre membre à la place. Il vous semble, dans ces états intérieurs, par exemple, que vous n’avez plus de bras. La proprioception de ce bras a disparu, sans toutefois être remplacée par la proprioception du corps d’Éternité.

Les modifications de votre physiologie, importantes, concernant les besoins qualifiés de vitaux, que cela concerne les aliments, que cela concerne la parole, le besoin de parler, le silence s’imposera comme la meilleure évidence et la meilleure réponse à quelque problématique que ce soit, afin d’accueillir l’injonction de la Lumière et l’Intelligence de la Lumière, et de la laisser se mettre en œuvre.

Modification du rythme et de la fréquence de vos mictions. Modification parfois importante de vos rythmes de sommeil. Vous pourrez aisément constater que nombre d’entre vous ont besoin, soit de plus dormir, soit de moins dormir, mais que vous aurez aussi des moments où vous aurez besoin de vous détendre, indépendamment du sommeil. Vous aurez d’ailleurs la surprise, s’il y a injonction de la Lumière à vous reposer, ou à dormir, qu’en l’espace de quelques minutes, une nuit complète a été effectuée, ce qui veut dire qu’à ce moment-là vous êtes réellement et concrètement sortis de la linéarité du temps, parce que vous avez habité, durant ce sommeil, votre corps d’Éternité.

Modification des besoins physiologiques en aliments, en contacts, en relations. Le silence sera en quelque sorte plus parlant que les mots et les concepts car il y aura une compréhension directe du silence, correspondant à ce qui a été évoqué comme des ébauches de ce que vous pourriez nommer télépathie.

La capacité progressive à translater votre conscience Éternelle en tout corps d’Éternité, en tout point dimensionnel, en tout point de ce monde comme en tout point de l’univers, non pas par une quelconque volonté mais simplement par l’Intelligence de la Lumière qui vous fait vivre ce que vous avez à vivre pour qu’une vacuité toujours plus grande s’installe chaque jour. La modification des goûts alimentaires, la modification des goûts vestimentaires, la modification de vos tournures de phrases. En effet, les mots sont remplacés par le Verbe, que vous le vouliez ou non. Ainsi donc, vous apercevrez la futilité des babillages, la futilité des jugements et des discours stériles, qui pourtant sont l’apanage de l’être humain au sein de ce monde enfermé.

Un attrait de plus en plus important, non pas pour la spiritualité, les expériences, mais pour le silence au sein de la nature, par le silence au sein de vos activités éphémères. Le besoin de fuir, non pas pour se prémunir, tout ce qui vous apparaît comme tumultueux, comme gênant. Je parle en particulier, là, de l’agglomération des humains au sein des villes, par exemple. Tout ce qui vous semblait utile dans le déroulement de votre vie vous semblera par moments totalement inutile, que cela concerne les réflexes comportementaux, les habitudes de placement en horaires, par rapport, par exemple, aux horaires des repas ‒ vous ne suivrez plus les rythmes de l’éphémère mais les rythmes de l’Éternité.

Vous constaterez aussi, au fur et à mesure des jours, une diminution de votre réactivité aux événements, comme si ces événements se déroulaient d’eux-mêmes et n’impliquaient aucune adhésion de votre part, parce que la vacuité elle-même et le silence sont beaucoup plus efficaces et beaucoup plus agissants que ce que vous génèrerez depuis votre personne ou votre histoire.

La disponibilité et la présence au sein de l’Instant Présent sera là aussi beaucoup plus précise, vous amenant à vous immerger dans la beauté de l’Instant Présent, que cela soit dans une relation, dans la nature, ou dans n’importe quelle circonstance où les mots et les explications n’ont plus aucune utilité devant l’intensité de cette vacuité et de cette Félicité.

… Silence…

La perception conjointe et simultanée, en le même espace et en le même temps, de la résonance entre la Couronne cardiaque et la Couronne de la tête, et en particulier la petite Couronne de la tête avec votre Cœur, montrant l’alchimie se déroulant ici, au niveau de la Merkabah interdimensionnelle.

Les processus de vibration se verront remplacer les perceptions vibratoires elles-mêmes par l’apparition et l’immersion au sein de cette Lumière Blanche, brillante. Vous constaterez aisément que c’est cette Lumière Blanche ‒ que vous êtes en Infinie Présence ‒ qui vous nourrit, vous sustente, et pacifie et résout. Même et surtout s’il y a opposition et confrontation dans quelque cercle amical, familial ou affectif, autour de vous, vous perdrez l’habitude de réagir, vous perdrez l’habitude de vous situer au même niveau que ce qui vous dérange, pour vous situer d’emblée en le niveau cardiaque, là où il n’y a nulle réaction mais où il y a simplement Évidence.

… Silence…

Avez-vous à nouveau besoin d’autres précisions concernant ce que je viens d’exprimer donc, moi-même ?

... Il n’y a pas de demande.

Alors nous allons continuer, en ce rythme-là et en cette vacuité-là.

Quand la conscience ordinaire était seulement présente, quelles que soient les vibrations et qu’il n’y avait pas encore de naissance, au sein de l’éphémère, du corps d’Éternité, ni la conscience Éternelle qui se superpose afin de se dissoudre l’une dans l’autre, il y avait expériences, il y avait vibrations, qui entraînaient bien sûr la conscience puisque la conscience était vibration. Aujourd’hui, l’immuabilité de la vacuité de votre Infinie Présence ne peut être entraînée par les vibrations, fussent-elles les plus intenses qui soient. La particularité de ces moments de Félicité et de vacuité, pour ceux d’entre vous qui sentent les vibrations, correspond réellement à la fusion de la Couronne cardiaque et de la Couronne de la tête, en la même Vérité, en le même alignement, tout cela par l’activation d’une Merkabah interdimensionnelle personnelle.

Vous constaterez aussi aisément, en ces jours et ces semaines qui sont là, que si certaines habitudes anciennes reviennent, en ce qui concerne surtout la prédation, en ce qui concerne surtout le besoin de vous contrôler, de vous maîtriser, vous constaterez alors une agitation et non pas un apaisement, vous amenant progressivement à vous débarrasser de ces habitudes, ordinaires, qui finalement ne sont pas des garanties mais bien plus des habitudes qui vous figent et vous empêchent d’être dans la spontanéité. Ce n’est pas en reproduisant les mêmes gestes et les mêmes événements ou les mêmes phrases, en fonction de vos habitudes, que vous allez vous alléger, ce n’est qu’en voyant la futilité et l’inutilité de certains comportements, de certains mots, de certaines relations, que la Félicité grandira.

Si toutefois vous persistez à vouloir maintenir habitudes, mots, phrases, expressions liées à la personne, vous constaterez alors un sentiment de malaise et de déséquilibre important, parce qu’à ce moment-là vous vous éloignez de la Vérité. Alors la rectification se fera d’elle-même, parce que vous verrez clairement, et certains d’entre vous le vivent déjà, ce qui est juste et ce qui n’est pas juste, non pas pour votre personnage, non pas pour l’autre personnage ou pour toute situation, mais par rapport à la vérité de la Lumière, vous amenant à vous recadrer, à vous repositionner, en l’éphémère de votre vie, sur l’évidence de la Lumière.

Ainsi donc, tout ordinaire de votre vie sera de plus en plus coloré par la présence de cette Éternité et de votre Supraconscience, vous amenant à vous asseoir de manière de plus en plus durable dans cette Félicité et ce, quoi qu’il se déroule encore au sein de votre éphémère. Vous constaterez d’ailleurs que le silence de cette vacuité a des effets résolutoires, non seulement sur votre corps, sur ce qu’il persiste d’habitudes, de comportements, mais aussi sur votre environnement. Essayez, par exemple, de vous mettre en cette vacuité qui vient à vous, dans un endroit quel qu’il soit. Au moment où cela s’arrête, sortez de l’endroit où vous êtes et repénétrez-y après. Vous serez alors surpris de la qualité vibratoire de l’espace dans lequel vous étiez en Éternité.

Rappelez-vous aussi que cette vacuité et ce Silence, de l’Éternité, sont éminemment, eux aussi, contagieux. Vous constaterez aussi qu’entre frères et sœurs vivant les mêmes processus, quel qu’en soit le stade, que vous aurez plaisir à demeurer simplement là dans le silence, sans nécessairement de discours, sans nécessairement d’émotions, juste parce qu’il y a résonance de Cœur à Cœur, au-delà de toute forme comme de toute histoire.

Durant cette période, être le plus souvent possible au sein de ce qui est naturel est essentiel. Quelles que soient vos activités, quelles que soient vos occupations, essayez de vous trouver des moments, même brefs, au sein d’un environnement naturel, non pollué par les égrégores humains, par les rémanences des murs, ou encore par les habitudes liées aux lieux ou aux occupations quelles qu’elles soient.

Vous constaterez d’ailleurs, au fur et à mesure, qu’il n’y a pas d’autre possibilité de se ressourcer et d’être dans cette Joie. Rappelez-vous : la Lumière vous nourrit, la Lumière vous dirige, la Lumière est Intelligence, elle est Joie, Félicité et abondance. L’abondance dont je parle n’est pas liée à la matérialité mais bien à un état d’être, et l’abondance sera présente même dans la pauvreté, et l’abondance sera présente même si vous n’avez pas de toit, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous dites « oui » à cette vacuité, dès l’instant où vous dites « non » à votre mental, « non » aux explications et « non » aux compréhensions.

Bien évidemment, ce que je viens de dire n’est pas à appliquer de façon formelle, vous n’avez pas à dire « non », vous avez simplement à accueillir et de vous préoccuper de rien d’autre. Tous les éléments de votre vie ordinaire se mettront en place avec légèreté, évidence et facilité, vous pourriez être tentés de dire « comme par magie merveilleuse ». Même les événements les plus traumatisants, que cela concerne votre corps, que cela concerne ce que vous avez à libérer au sein de votre éphémère pour être libres intérieurement, même s’ils vous semblent les plus détestables et les plus souffrants et douloureux, s’effaceront d’eux-mêmes devant la vacuité.

Vous adopterez alors sans difficulté, en ce qui concerne les processus de l’Esprit, la fainéantise, avec évidence, car il n’y aura bientôt plus qu’elle qui sera efficace. Aucun élément de votre personne ne pourra agir sur votre humeur, sur votre vie, sur vos relations. L’Intelligence de la Lumière prend donc les commandes, parce que c’est ce que vous êtes. L’Intelligence de la Lumière ne peut être comparée avec aucune intelligence de ce monde, fût-elle la plus brillante, car cette intelligence de ce monde, la plus brillante, n’est en fait que la réflexion de l’ego au sein de la Lumière, alors que dorénavant, au sein de l’Intelligence de la Lumière, il y a réflexion de la Lumière pure au sein de la Lumière, là où il n’y a ni source ni forme.

… Silence…

Sur le plan comportemental, le besoin de simplicité sera sur le devant de la scène. Vous fuirez les situations compliquées, non pas pour vouloir les éviter, parce que les situations compliquées, de quelque nature que ce soit, induisent un trouble à l’intérieur de vous. Alors à ce moment-là vous serez tentés de vous mettre dans la vacuité, qui n’est pas une fuite extérieure mais bien se réfugier en la Vérité afin que ce qui vous heurtait disparaisse de lui-même, et cela sera le cas.

Vous pourrez aussi constater, au niveau de votre fonctionnement corporel, un certain nombre de processus, bien réels et concrets, de réjuvénation et de régénération, non pas pour prolonger la durée de vie de ce corps mais pour lui permettre de ne plus être une quelconque gêne au moment de votre libération ou de l’Appel de Marie.

Vous remarquerez aussi que dans certaines circonstances douloureuses concernant certaines relations, vous ne pourrez plus avoir aucune animosité, aucun désir de réaction, aucun désir de condamnation ou de vengeance, parce que l’évidence de la vacuité sera un baume qui sera de loin supérieur à toute action ou toute réaction au sein de quelque relation que ce soit.

… Silence…

Vous pourrez observer aussi, très prochainement, en rapport avec ce qui a été annoncé, aussi bien par le Commandeur que par Marie, concernant le mois de novembre de votre année 2017, vous pourrez observer avec évidence que même dans ce qui ne vous concerne pas directement au sein de vos relations personnelles, mais qui concerne certains secteurs du monde où se dérouleront des événements climatiques, géophysiques et humains, qualifiés par l’ego de catastrophiques, vous mettront, sans le vouloir, en Joie. Non pas une joie sadique, non pas une joie perverse, mais une Joie sans objet de voir, derrière les apparences de la souffrance, la libération qui est en cours.

Au fur et à mesure que la vacuité s’installera, vous remarquerez de moins en moins d’attrait pour les événements de ce monde, de moins en moins d’attrait pour l’extériorisation de la conscience Éternelle au sein de votre éphémère, éphémère qui, je le rappelle, est appelé à disparaître en totalité, corps et mémoires, excepté les circonstances particulières que nous avions déjà largement évoquées.

Au fur et à mesure que ce désintérêt pour l’écran du monde apparaîtra, vous constaterez un envahissement par la Lumière Blanche et par la vacuité, et par l’Évidence, vous amenant progressivement à lâcher tous les regards sur le monde, tous les regards sur ce qui est en ce monde, vous permettant alors, le moment venu, de répondre à l’Appel de Marie le plus tôt possible, avant même la stase. De réagir aussi en l’Intelligence de la Lumière, si dans votre région ou dans certains lieux de votre environnement, les sons du ciel et de la Terre se manifestent. Ce son du ciel et de la Terre aura des effets, bien sûr, sur la vacuité et sur la Félicité. Seul l’ego en est terrifié, seul le Soi en est interrogatif, mais il y aura une résonance commune avec ce qui fut nommé les chants du ciel et de la Terre.

Les témoins de votre Éveil, en particulier nommés les Siddhis et en particulier les Nada, c’est-à-dire les sons perçus dans les oreilles et dans la tête, changent d’octave et fluctuent de manière de plus en plus harmonique et harmonieuse. Les sens, que cela soit le sens tactile, le sens gustatif et tous les sens, se modifient en ce moment même parce que la prééminence des sens de l’Éternité, liés aux fonctions spirituelles nommées Étoiles, prennent le relais sur vos cinq sens. Je vous rappelle qu’il y en a douze.

N’hésitez pas à intervenir spontanément dans les espaces de silence s’il y a questionnements, besoin d’éclaircissements.

... Il y a une question.

Écoutons.

Question : que se passera-t-il pour le corps de ceux qui seront évacués et dont on prélèvera les mémoires ?

Ils achèveront tranquillement la vie de ce corps au sein d’un environnement exotique qui sera très enrichissant, quelle que soit la destination. Si tel est leur souhait, parce que dès l’instant où les mémoires seront récupérées, vous avez la totale liberté de mettre fin par vous-mêmes, dans le monde où vous serez, à l’existence de ce corps, simplement en arrêtant votre cœur organe. Mais l’intérêt intellectuel peut toutefois exister et subsister, vous donnant à profiter encore dans la matière, malgré votre libération, de percevoir ce que sont certains de ces mondes nommés 3ème dimension unifiée. Vous serez accueillis comme un étranger digne, dans des environnements qui n’offriront aucune correspondance avec ce que vous connaissez sur terre, quels que soient le peuple et la forme chez qui vous serez conviés.

En ce processus de la délivrance finale, il y a donc perte totale d’identification au corps mais aussi à la conscience, quelle qu’elle soit. Ceci est l’antichambre de l’Absolu, c’est-à-dire la Félicité.

Question : ceux qui seront dans l’antichambre de l’Absolu rejoindront-ils l’Absolu ou resteront-ils dans l’antichambre ?

Bien-aimée, tu ne peux pas rejoindre l’Absolu parce que c’est ce que tu es, en quelque forme que ce soit au-delà de ce monde, il n’y a donc aucune différence. Il n’y a que la conscience ordinaire et l’ego qui pensent être localisés en un endroit précis. Comme tu le constateras, je ne peux pas te donner de mots concernant cela parce que ta conscience sera multifocale et multi-locale, que tu sois Absolue ou établie dans telle dimension donnée. Rien n’est figé, tout est libre. Donc aucun élément de repère au sein de ce monde ne peut être d’aucune utilité, car les lois ne sont pas les mêmes et la Liberté n’a rien à voir. Rappelle-toi qu’au sein de la Liberté, quelle que soit la forme empruntée au sein d’un monde donné, tu saisiras, parce que le vivant, que tu n’es aucunement ce corps ou cette forme qui évolue au sein d’un monde donné.

L’Absolu n’étant pas un lieu, ni un espace, ni un temps, comment veux-tu demeurer en Absolu ? La Béatitude est permanente. Dans l’Absolu comme dans l’Infinie Présence que je viens de décrire concernant ce qui se déroule maintenant, vous voyez tous les possibles, vous êtes tous les possibles, passé, présent, multidimensionnels, dans tous les espaces et au-delà de tout espace, vous êtes tout cela en même temps. Donc il n’y a pas d’assujettissement à une forme au sein de la Liberté dans le corps d’Éternité. Donc vouloir se représenter ou imaginer ce que sera cet après ne te sert strictement à rien, tant que ce n’est pas vécu, car s’il n’y a aucun mot qui peut traduire cela, il n’y a dans aucune langue, même dans les langues sacrées, aucun mot pour traduire cela. Il ne peut y avoir que des métaphores, des allégories ou des mots de substitution, mais aucun mot ne peut traduire cela. Ce sont les ultimes attachements à ta forme qui te font poser cette question, parce que l’attachement à la forme est consécutif à l’enfermement au sein de ce monde, la conscience étant identifiée à ce corps.

La conscience comme la A-conscience n’ont en définitive pas besoin d’une forme figée, ni de demeurer, tel que vous le concevez aujourd’hui dans ce corps, en un lieu précis, puisque vous êtes de partout, réellement et concrètement.

… Silence…

Question : dans le corps d’Êtreté, existe-t-il une forme de respiration subtile ?

Oui. Cette respiration n’est pas liée à l’air mais à ce que je nommerais l’oscillation des Agni Deva ou particules adamantines qui constituent ton corps d’Êtreté. C’est une oscillation, le terme le plus exact, donnant l’impression d’une forme, effectivement, qui n’est jamais délimitée de façon aussi précise qu’un corps humain. Il n’y a aucun enfermement au sein du corps d’Éternité, tout est perméable. Il n’y a aucun besoin de protéger quoi que ce soit. Tout ce qui est rencontré au sein de votre forme fusionne avec toutes les formes lors de chaque rencontre, et la rencontre n’a pas besoin d’être face à face ni dans la même dimension, ni dans le même lieu.

… Silence…

Question : pouvez-vous développer sur le parler en langues ?

Le parler en langues ne correspond pas à des concepts. Il correspond à des syllabes qui sont prononcées mais ne correspondant à aucune langue connue au sein de ce monde. C’est l’interfaçage entre l’Éternité et l’éphémère, qui parfois peut produire l’émission de syllabes, vibrales, n’ayant d’autre sens que ce qui est vibré par la prononciation, mais amenant toutefois à un élargissement de la conscience elle-même et une amplification de la Béatitude, de la Félicité et de la Paix. Ce qui est nommé, en termes savants, « glossolalie », n’a rien à voir avec un langage traduisant des idées mais un langage traduisant la Lumière et seulement la Lumière, au-delà de tout concept comme de toute forme.

La particularité du parler en langues est de faire descendre les Langues de Feu sur la tête et permet d’allumer le Feu au niveau de la petite Couronne de la tête. Si cela se produit, je précise qu’il ne s’agit pas de sumérien primaire ou de Gina Abul originel, qu’il s’agit réellement et concrètement de syllabes n’ayant rien à voir avec une langue présente à la surface de ce monde, comme dans tout autre univers de 3ème dimension, dissociée ou unifiée. Ce parler en langues correspond au Verbe. Le Verbe n’a pas besoin de concepts, n’a pas besoin de référentiels, il est spontané. C’est ainsi que se manifeste en votre monde, en certaines circonstances, la danse de la Lumière. Je te renvoie pour cela au parler en langues vécu et décrit dans les différents Évangiles concernant la Pentecôte ou descente de l’Esprit Saint.

Question : lors d’un protocole avec des huiles essentielles, j’ai parlé à voix haute et dit des mots que je ne connaissais pas et que je ne pourrais pas répéter.

Cela peut être effectivement cela, mais le Verbe qui s’échappe ainsi de toi dans ces moments-là a des effets, bien sûr, vibratoires, et permet d’amplifier la perception des Portes, Étoiles, Couronnes, chakras et la vibration d’une manière générale, parce qu’il s’agit du Verbe. Le Verbe n’est pas intelligible par le mental ou par l’intellect, ni même au travers d’une quelconque linguistique. Ce Verbe-là est vibration pure s’adressant à la Lumière et non pas au cerveau ou à une compréhension, mais il est agissant.

Question : comment se traduit la pénétration du Cube de Métatron au niveau de la tête actuellement ? Quels en sont les symptômes ?

Par toutes ces choses dont nous venons de parler. Le déploiement de l’Éternité au sein de l’éphémère, que certains d’entre vous vivent maintenant, est lié à la mise en action des Hayot Ha Kodesh, issus, comme vous le savez peut-être, de la Civilisation des Triangles, que vous ayez d’ailleurs une origine ou pas, ou une lignée ou pas, en résonance avec ça, car, je vous le rappelle, la constitution même de ce corps physique n’est que la précipitation d’un certain nombre de triangles d’agencement de la vie, ce que sont les Hayot Ha Kodesh. Le Cube Métatronique pénétrant dans la tête, active, bien sûr, la Merkabah interdimensionnelle, et permet justement à la conscience d’Éternité d’entrer en manifestation sur l’écran de ce monde, vous donnant par ailleurs à voir que vous n’êtes pas cette personne et ce, de façon plus qu’évidente. Car comme cela a été posé tout à l’heure, si je ne conduis pas ma voiture, qui la conduit ? Qui parle à l’intérieur de moi quand l’enfant intérieur s’exprime ? Le Cube Métatronique va impacter en priorité les quatre points des quatre Hayot Ha Kodesh de la tête, permettant le déploiement, justement, de la conscience Éternelle et du corps d’Éternité, et allumant par la même occasion la Merkabah interdimensionnelle personnelle et collective.

Maintenant je pourrais développer, par exemple, par rapport à la glossolalie. La glossolalie est la mise en action, non plus du chakra de la gorge, donc de la parole, mais du corps qui est situé immédiatement au-dessus, c’est-à-dire la Porte IM sous le menton, ou Porte de communication ou corps de communication avec le Divin. À ce moment-là, ce qui sort de votre bouche et de votre gorge ne sont plus des mots mais des syllabes vibrales.

… Silence…

Question : avez-vous bien parlé de douze sens ?

J’ai parlé des douze Étoiles, oui, mais je ne saisis pas où est la question.

… j’avais compris qu’ici nous avons 5 sens, et dans d’autres dimensions nous en avons 12.

C’est exact. Ils portent d’ailleurs les noms des Étoiles. Vous ne pouvez pas parler de goût car dès la 5D, vous n’avez plus de bouche ; vous ne pouvez pas parler d’audition, car vous n’avez plus d’oreilles ; vous ne pouvez pas parler de vision, car vous n’avez plus d’yeux, même s’ils apparaissent au sein d’un anthropomorphisme. Le fonctionnement se fait par le corps d’Éternité, par la vibration et par la conscience, et n’a besoin d’aucun relais.

Je vais prendre un exemple fort simple : la mise en action, au sein du corps d’Éternité, de HIC et NUNC, correspond à la pensée de la conscience d’aller en tel endroit. Le déplacement est instantané car c’est un déplacement dimensionnel qui ne connaît pas la distance ni le temps. La pensée, comme vous le vivez déjà ici même, est accompagnée de la conscience, et dans ce cas précis, dès l’instant où il n’y a plus de corps physique, le véhicule d’Éternité ou corps d’Êtreté fait instantanément le voyage. Il n’y a nulle distance, nul espace.

De la même façon, je vais prendre un autre exemple ; lors d’expériences prises au sein d’un monde unifié, je vous rappelle qu’il ne faut pas vous attendre à passer par une étape nommée naissance, adolescence, vieillesse ou autre. C’est pour cela que vous ne pouvez en aucun cas superposer quoi que ce soit de la Liberté avec ce monde. Il n’y a ni naissance ni mort, quoi qu’il se produise, il y a juste translation dimensionnelle ou translation en ultratemporalité, au niveau d’un autre espace. Cela ne connaît pas le temps ni la fatigue, et cela se fait uniquement par la mise en résonance de certaines fonctions de votre corps d’Éternité liées aux douze sens. C’est la résonance de votre corps d’Éternité par rapport à la conscience, qui vous fait, si je peux dire, changer d’environnement, mais vous n’en changez pas. C’est bien pour cela que tout est à l’intérieur de votre Cœur, en quelque monde que ce soit. Encore une fois, vous n’avez aucun moyen, avec votre conscience ordinaire ou avec votre cerveau, de comprendre cela, c’est impossible.

De la même façon qu’ici vous habitez un corps, et seulement un corps, sinon cela s’appelle une possession, en les mondes libres vous habitez tous les corps possibles puisque ce sont les mêmes. Que cela soit un corps d’Éternité, que cela soit ce que vous nommez un soleil, une planète ou l’ensemble d’un système solaire, ou l’ensemble d’une dimension donnée. Mais cela ne vous est pas accessible aujourd’hui, même dans la représentation mentale. C’est en ce sens qu’il y a en quelque sorte une réacclimatation à votre Éternité, qui a commencé donc dès maintenant, avant même un éventuel séjour au sein des Cercles de Feu des Anciens.

D’ailleurs, au travers de certaines des oscillations que vous vivez au sein de la conscience du corps d’Éternité, vous allez constater que certaines zones de vibrations, ou d’oscillations plus exactement, vont se produire dans la perception de votre corps d’Éternité, en fonction même de ce que vous pensez, de ce que vous explorez au sein de ce monde. Les sens sont de l’information. Si vous préférez, en termes électroniques, vous pourriez appeler ça un capteur. Vous devenez un capteur et un émetteur qui n’a pas besoin d’un corps, au sens biologique, mais d’une structure faite de circuits qui ne sont pas seulement des circulations d’électrons mais des circulations de la Lumière authentique, dont vous êtes constitués, que cela soit dans le corps d’Éternité comme dans la constitution de votre première conscience.

… Silence…

Vous allez aussi constater, tout en étant encore présents au sein de ce corps de chair et de votre vie éphémère, que la Lumière et l’Éternité, que cela soit au sein du corps d’Éternité comme au sein de cette ultime conscience, se suffit à elle-même. Elle est autonome en totalité et n’a besoin de rien d’autre. Ceci est le préalable à votre retour en Éternité et à votre liberté ‒ de mouvements, d’expériences, de conscience ‒ en quelque monde que ce soit.

… Silence…

Bien-aimés, avez-vous d’autres témoignages ou d’autres questionnements car quant à moi, je pense avoir fait le tour de ce que j’avais à dire, mais il est toujours possible de dire d’autres choses en fonction de vos demandes concernant toujours le même processus qui est à l’œuvre. Sinon je resterai en silence avec vous le temps nécessaire, jusqu’à la fin du temps qui m’est octroyé en votre monde en ce jour.

... Il n’y a plus de questions et le temps octroyé est arrivé à son terme.

Alors permettez-moi, avec intensité et avec force, de m’établir avec vous dans cette Vérité et dans cette vacuité, où que vous soyez, ici ou ailleurs, en l’instant où vous entendez, où vous lisez et où vous êtes présents.

… Silence…

Bien-aimé enfant de l’Unique, je rends grâce à ton accueil et à la Lumière. Je suis Anaël Archange, Ange de la Relation, de l’Amour et de la communication, et je demeure en chacun de vous.

Au revoir et à toujours.



* * * * *


_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Dernière édition par Ayla le Ven 24 Nov - 23:13 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Ven 24 Nov - 23:12 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


URIEL



Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement. Bien-aimé enfant ardent du Soleil, daigne accueillir le Verbe de mes mots qui aujourd’hui, en ce jour, vient chanter en ton Cœur le chant de ta délivrance. Accueillons-nous, tout d’abord mutuellement en le Silence de l’Éternité.

...Silence...

Et voilà que le temps est venu mettant fin au temps qui passe et le remplaçant par le temps de l’instant. Ce temps de l’instant qui est éternel car identique en chaque instant te donne à être le sourire de la Vie et le sourire de la Joie. Alors… qu’importe, qu’importe ce qui passe alors que ne demeurera que ce qui reste et qui n’a jamais passé. Alors écoute et entends ce que j’ai à danser par les mots de mon Verbe au sein de ton Éternité en ton temple de Vérité. Écoute-moi afin de t’entendre. Écoute-toi afin que tu puisses, toi aussi, rejoindre la beauté de ton Éternité, quelle que soit l’opacité de ton corps de chair encore présent, et quelle que soit la présence des éléments de ta personne qui te permettent d’œuvrer au sein de ton quotidien.

Alors je viens faire sonner le chant, non seulement de la résurrection, mais celui de la délivrance réelle qui te conduit à cet Instant Présent, qui ne connaît nul espace et nulle distance car tout y est inscrit et tout y est vécu sans différence et sans souffrance. Alors, toi l’Ami et l’Aimé qui vit et vibre au chant de la Vérité, je t’invite à te poser avec moi, où que tu sois et quoi que tu penses, afin de transcender ce qui est pensé et afin de dépasser ce temps qui s’écoule et qui pourtant se termine.

Entends, entends ce que dit ton Cœur, entends ce que te dit la Vérité : que tu es le Cœur et que tu es la Vérité. Car il ne te parle que de toi, non pas en ton apparence, non pas en cette forme, mais au-delà de toute apparence comme de toute forme.

Je t’invite à danser l’Évidence et à délivrer, toi-même, ce que tu dois encore parcourir en ce monde, de toute habitude et de toute densité afin d’être léger au sein même de ce plan où tu es encore posé et qui pourtant n’est pas ton domicile, ni ta demeure. Lieu de transit et de passage t’ayant permis de vivre des expériences, certes amputées de la Vérité et qui pourtant n’ont aucune substance, mais qui néanmoins permettent de vivre, en ces jours, la Joie de ta résurrection et de ta délivrance, bien plus que tout autre événement heureux de ta vie ; t’amenant à dépasser le bonheur comme le malheur afin que la Félicité prenne et comble tous les espaces manquants encore en toi aujourd’hui si tant est que tu le vives.

Viens et rejoins-toi en l’harmonie hors du temps et hors de la forme, abritant cela au sein de cette forme fragile amenée à naître et à mourir, afin que plus jamais tu es besoin de naître, ni même de mourir, afin que plus jamais le doute puisse se présenter sur l’écran de ce que tu es. Alors, qu’attends-tu pour te rejoindre en entièreté et en totalité dans le temps de ta Présence qui n’est pas un temps et qui est tous les temps. Là où nul passé et nul avenir ne peut se conjuguer autrement que dans l’Instant Présent qui n’est pas un temps et qui n’est pas non plus un espace et qui pourtant est bien réel, là, en le temps que tu vis sur cette terre et en l’espace de ta poitrine, qui dorénavant, vibre à l’unité de la Vérité et vibre à l’unisson de la Beauté.

Qu’attends-tu pour rejoindre ce que tu es ? Qu’attends-tu pour te reposer en la Félicité ? Qu’attends-tu pour être parfait de toute éternité, au-delà de toute imperfection que tu puisses encore vivre au sein de ce corps comme au sein de ton éphémère ? Ressens et perçois la Vérité de cette délivrance. Quels qu’en soient les signes, quelles que soient les manifestations, demeure en cette Vérité. Car c’est la seule qui jamais ne te quittera, car c’est la seule qui jamais ne peut être altérée et qui pourtant te rassasie et étanche ta soif en chaque temps, comme en chaque monde, même au-delà de tout monde.

Laisse-toi emporter là où il n’y a ni mouvement, ni apparence, là où il n’y a nulle illusion et nulle ombre, là où chante la Vie, là où chante l’Amour de façon incessante, en quelque lieu que tu regardes, en quelque dimension que tu te poses. Qu’attends-tu pour te rejoindre en totalité ? Tu n’as aucun mouvement à faire si ce n’est déposer toutes les armes de ton mental et de ta personne, si ce n’est être dans l’Accueil. Cet Accueil qui te permet de réaliser que tu n’es rien d’autre que ce que tu accueilles parce qu’il n’y a pas de distance, il n’y a pas de porte, il n’y a même pas l’illusion d’une quelconque transformation, il y a une Évidence qui met fin à ce qui est apparent afin de laisser à nu ce que tu es, au-delà de l’histoire, au-delà de la forme et au-delà de tout scénario.

Quel que soit le temps de ce monde qui touche à sa fin, que cela soit en cet instant ou que cela soit plus tard, il n’y a plus de différence pour toi, car tu n’es plus dupe de l’illusion de ce monde. Tu n’es plus dupe de ces sirènes qui t’emmènent à toujours plus d’expériences, à toujours plus de défis et à toujours plus de souffrances inhérentes à ce monde et à ta condition apparente. Ne laisse plus la moindre apparence, la moindre pensée ou la moindre expérience t’amputer ou t’éloigner de cet Absolu que tu es. Là, où rien ne peut manquer ou là, où rien ne peut disparaître, ni apparaître, parce que tout y est constant, d’une constance qui t’est inconnue en quelque relation ou en quelque expérience de ce monde. Là est l’inconnu et qui pourtant se dévoile à toi par petites touches ou par réfraction, cela ne fait pas de différence car il n’y a plus de distance.

Alors tu es invité au banquet de l’Éternité, en ce lieu qui n’est pas un lieu, en ce temps qui n’en est pas un, où la célébration est perpétuelle parce qu’il n’y a rien d’autre que de chanter la Vérité, que de chanter avec le Chœur des Anges, au sein de l’Impersonnel, comme de toute matrice libre de l’expression de la Vie, de l’expression de la Liberté.

Cela t’est donné parce que cela est ton dû, au même titre que ce que tu es, ton dû est présent. Alors écoute et entends, vois au-delà de tout œil, vois au-delà de toute forme, vois au-delà de toute lumière, là d’où vient la Lumière, là où est l’Unique Vérité, à la base de toute vie, à la base de toute expérience et à la base de toute forme. Là où rien n’a besoin de changer, où seule la Joie présente diverses octaves et diverses intensités, se résolvant en la même Unité et en le même chant d’Amour.

Entends. Entends ce que dit ton Cœur, entends ce que dit l’Éternité dans le silence de ta personne. Dans le Silence tout est complet et tout étant complet que veux-tu avoir encore à accomplir, que cela soit au sein de ce personnage ou au sein de toute autre chose. Demeure là, tiens-toi présent, debout et Ici, debout et Maintenant. Ne cherche rien, car la Lumière t’a cherché et t’a enfin retrouvé. Quoi que tu en penses, même s’il te semble exister une distance, celle-ci est toute aussi illusoire que ton apparence apparue en ce monde et qui de toute façon disparaîtra lors de la fin de ce monde, comme de la fin des vies que tu as vécues en ce monde.

Aujourd’hui, cela est différent, parce que la mort n’est pas la mort, parce que la résurrection suit la mort, là où il ne peut plus y avoir le moindre oubli, là où il ne peut plus y avoir le moindre décompte, là où il ne peut plus y avoir d’évolution d’aucune sorte, mais simplement le jeu de l’expérience, le jeu de l’Amour totalement libre de la forme que tu empreintes, comme du monde que tu parcours, là est le baume.

La délivrance et la résurrection t’amènent à dire oui… oui. Un OUI massif qui n’a pas besoin de sortir de tes lèvres, mais qui sort de ton Cœur, tel un jaillissement de Lumière qui jamais ne s’arrête, qui jamais ne faiblit. Alors ton OUI est permanent, alors ta Présence est magnifiée par l’Éternité qui se découvre et qui se recouvre, mettant fin à toutes les illusions. Non pas seulement celles de ta forme en ce monde, mais aussi de toutes les histoires que tu as pu y vivre et qui jamais n’ont pu se terminer autrement que par la mort et qui jamais n’ont pu te restituer à ce qui est antérieur à toute histoire, comme à toute forme, ce que tu es en Vérité.

Alors, en Vérité je te le dis, tu es la Voie, la Vérité et la Vie avant d’être une personne, avant d’être une forme et avant d’avoir à décompter le temps ou à mesurer quelque distance que ce soit. Parce que là où tu es, et là où tu te tiens en ton Cœur du Cœur, aux sources de la Source, il n’y a pas besoin de mesurer, il n’y a pas besoin de compter, il n’y a pas besoin de regarder s’écouler quoi que ce soit qui s’amenuise quelque part, car tout y est parfait en chaque jeu, en chaque mouvement, en chaque silence, en chaque couleur, comme en chaque sphère ou en chaque demeure où tu souhaites résider et jouer le jeu de l’Amour et de la Vie.

Alors n’hésite pas, car ce qui se dévoile en toi et qui a toujours été là, bientôt ne pourra plus jamais être ignoré ou laissé de côté, parce que cela prend tout l’espace de ta forme, comme tout l’espace de ton ordinaire de conscience. Cela est là et cela est maintenant en l’Ici et Maintenant. Le Feu Igné vient brûler les scories de ce qui peut rester encore comme illusions accrochées à toi, non pas par une quelconque faute, mais simplement par la répétition de tout ce qui fait l’habitude au sein de ce monde et qui limite la conscience afin de l’enfermer dans des jeux stériles que pourtant il t’a fallu parcourir pour arriver jusque là, jusqu’à Toi et jusqu’à Moi.

Alors, que veux-tu faire ? Que veux-tu être ? Où te situes-tu ? Veux-tu une place précise ou accueilles-tu toutes les places et tous les espaces et tous les temps en le même emplacement de ta Présence et de ta beauté ? Là où il n’y a ni différence entre présence et absence, là où il n’y a que l’expression de la Vie dans sa simplicité mais aussi dans sa magnificence. Alors entends. Entends non pas ce que je te dis, mais ce que cela fait résonner en ton temple intérieur, là où est le sacre, là où est la couronne de ton Éternité. Parce que c’est le seul joyau qui met fin à tout prix et à tout désir d’avidité, à toute possession, car là, en ce que tu es, il n’y a rien à posséder car tout est déjà en toi et à toi, au-delà de tout sens de propriété. Parce que l’Évidence de la Vie, en ces mondes libres, ne présente aucun point de comparaison avec ce que tu connais au sein de ce monde qui, je te le rappelle, n’est qu’ignorance et fatuité et néanmoins il a fallu marcher et avancer.

Mais aujourd’hui tu n’as plus d’effort à fournir, aujourd’hui tu n’as aucun prix à payer ni rien à acheter. Tu as simplement à être, afin que le don, afin que le service se réalise par lui-même, par l’Intelligence de la Lumière et sa Grâce, là où tu n’as pas d’effort, là où tu n’as pas d’implication, si ce n’est être dans cette Évidence que rien ne peut dévier, que rien ne peut transformer. Alors qu’attends-tu ? Là où je suis, je me tiens en ton Éternité, immobile et silencieux, alors que le Verbe se déploie, accompagnant ton corps d’Éternité en l’établissement de sa prééminence et de sa prépondérance.

C’est la seule chose qui jamais ne peut passer. C’est la seule chose qui n’est pas une chose et qui est le Tout. Et c’est ce seul Tout qui englobe tout, qui te donne à être le Tout. Tout est Un et le Un est Tout. Alors, nous accueillons ensemble dans le temps de ton écoute de mon Verbe, dans le temps de ta présence, dans le temps de ta lecture, posons-nous ensemble dans la danse du Silence, posons-nous ensemble là où tout est clair, là où tout est posé.

Toi l’Ami et l’Aimé, tu n’as plus rien à attendre, tu n’as plus rien à redouter. En le jeu de l’illusion tu n’as plus rien à espérer car tu es la Voie, la Vérité et la Vie, dès cet instant où tu t’es posé, dès cet instant où tu ne revendiques plus rien en ce monde mais où tu revendiques seulement ce que tu es en authenticité et en vérité qui ne peut s’accommoder de ce monde enfermant et enfermé.

Alors accepte que l’Amour prenne toute la place, de la moindre réticence comme de la moindre peur. Alors accueille l’innocence de l’enfance et la simplicité de la Vérité. Cela est là et rappelle-toi, il n’y a plus de distance et rappelle-toi le temps touche à sa fin, celui qui s’écoule, car il n’y a plus rien à écouler.

La Source d’Eau Vive a pris le relais, par ta Fontaine de Cristal, Elle te nourrit en chaque partie de ton éphémère, même si cela ne t’est pas encore accessible, cela est pourtant la vérité de ce qu’il se déroule, dès l’instant où tu le regardes, sans rien vouloir faire, sans rien vouloir être, sans rien vouloir avoir, mais simplement en étant là, patient et humble. En laissant alors ainsi tout l’espace de ce que tu es prendre la place qui lui est dû, afin que plus rien ne puisse t’être dû, afin qu’aucune dette d’aucune sorte ne puisse freiner ta liberté nouvelle.

Repose-toi et laisse l’Amour t’aimer. Et aime l’Amour que tu es, non pas à l’extérieur parce qu’il n’y a plus d’extérieur, de même qu’il n’y a plus d’intérieur, même si cela est encore vécu sur l’écran de ce monde, ta conscience, elle, connaît la Vérité. Elle la vit, même si ton ordinaire n’en a pas la conscience, ni la certitude. La certitude ne peut venir que de ton vécu, et ne peut venir de ta reddition sans condition à la Vérité, là où il n’y a rien à défendre, ni rien à entreprendre.

Ainsi est la Liberté, ainsi est la Vie que tu ne connais pas en ce monde. Quel que soit ce que tu en as vécu comme expérience, le choix est déjà fait, car jamais la Lumière ne peut choisir l’ombre, en aucune façon, car ce que tu es, est la Lumière du monde.

Ne juge pas. Quoi qu’il se déroule en toi, en cet instant ou en les jours qui suivent, sur les temps ultimes qui s’écoulent, qu’as-tu à redouter ? Si ce n’est d’être toi-même enfin complet et enfin entier. A toi de voir. A toi de vivre. A toi d’être vrai, car tu es la Voie, celle qui est au-delà de toute vision, car tu es la Vérité qui ne souffre aucun mensonge, car tu es la Vie et non pas ta vie.

A l’heure où tout se résout, à l’heure où tout est éclairé, à l’heure où tout devient précis, seule la confusion de ce qu’il reste d’éphémère peut encore t’interroger et te limiter. Alors ne te limite en rien, ne te saisis de rien et laisse-toi traverser afin de te laisser danser en le Silence de la Vérité.

Toi l’Ami et l’Aimé, en quelque regard que tu portes, comme en quelque forme que tu habites, je m’adresse à toi qui n’es pas cette forme, je m’adresse à toi qui n’es pas cette personne, mais je m’adresse à toi qui entends, au-delà de toute réticence et de toute résistance. Et c’est ce qui monte en toi de cette Joie, t’amenant tes larmes, comme le sourire sur tes lèvres, mais ces larmes ne sont, en aucune façon, des larmes de tristesse, car il n’y a rien à perdre, il y a tout à gagner. Et tu as gagné.

Cela n’est pas un mérite, cela n’est pas un concours, et pourtant tu as gagné la Vérité. Il n’y a pas de meilleure récompense que la Vérité, il n’y a pas de meilleur trophée que de t’être restitué à toi-même. Cela est maintenant.

Quoi que tu en penses et quoi que tu en dises, quoi qu’il existe encore à l’intérieur de toi, laisse-toi être, laisse-toi vivre. Tu es attendu de toute éternité, par toi-même, mais aussi par l’ensemble Un, de toutes les formes de conscience et de toutes les dimensions expérimentant le jeu de la conscience, afin de retrouver ta place. Là où il n’y a rien à gagner, ni rien à perdre, mais simplement à jouir, d’une jouissance que nulle relation en ce monde ne peut t’apporter, si ce n’est la relation à ta propre Éternité.

Il ne peut y avoir de comparaison. Il ne peut y avoir de mesure, dans la démesure de l’Amour et dans son intensité. Seule résiste la peur de l’inconnu peut-être, seul résiste ce qui ne s’est pas encore reconnu. Et pour cela, rappelle-toi, tu ne peux rien faire et tu n’as rien à faire, si ce n’est être là, afin que la vacuité remplisse de son Éternité chaque parcelle de cet éphémère qui s’en va, non pas pour le détruire, mais pour le magnifier, le transmuter en la Vérité de ton Éternité, là où il n’y a besoin ni de biologie, ni de chimie, mais simplement de Lumière et d’information. Parce que la Vie est information. Que tu te situes au plus loin des expériences possible où au plus proche de la Source, c’est la même chose et la même Vérité.

Écoute. Écoute ce que ton Cœur te dit dans le silence de ces mots. Écoute ce chant de délivrance qui ne vient plus seulement de tes oreilles, les trompettes ayant déjà réveillé en toi ce qui devait l’être. Il reste simplement le chant de la délivrance, qui cette fois-ci ne naît pas à l’extérieur de toi, mais naît en toi, au milieu de ton Cœur, comme au centre de ta tête, là où ton Cœur est dorénavant présent, venant mettre fin à l’identité, venant mettre fin, ainsi à toute souffrance et à tout doute. En te tenant là, rien ne peut hésiter, rien ne peut tergiverser car tout y est parfait, là où il n’y a rien à voir, là où il n’y a pas d’histoire.

Alors, toi qui es la Vie, chante et laisse chanter ce qui arrive et qui est déjà là, mais arrive en ton ordinaire, afin que tout, en ce qu’il te reste à parcourir de tes pas en ce monde, devienne d’une légèreté inconnue, contrastant avec la lourdeur et la densité des événements à traverser par la terre afin, elle aussi, d’être délivrée des affres de sa dimension ancienne établissant sa conscience dans la terre de nouvelle dimension, et te permettant aussi de ne plus être attaché à quelque forme que ce soit ou à quelque désir, car tout est complet et tout est complétude.

Je t’invite donc à jouer pleinement le jeu de l’Éternité, là où il n’y a rien à déplacer, ni rien à gagner ainsi que je l’ai dit, et là où la perfection, inaccessible en ce monde où tu es encore posé, devienne l’aisance de ta vie, en ces pas ultimes qu’il te reste à parcourir. Aucun élément de l’illusion de ce monde, en sa destruction du tohu-bohu final, n’aura d’influence, ni d’action, d’aucune sorte, sur ce que tu es. Quel que soit l’instant de l’Appel de ta Mère et de notre Mère, il n’y a rien à attendre, ni rien à espérer et encore moins à redouter pour celui qui est posé en l’accueil et dans l’enfance de l’innocence et dans l’innocence de l’enfance.

Tout s’accomplit car tout est accompli en quelque plan que ce soit de ce monde. Et l’heure maintenant de la précipitation de ce qui n’était pas vu, afin de prendre conscience de justement ce qui pouvait encore entraver, en toi, la Liberté, car tout ce qui entrave la Liberté au sein de l’apparence de ce monde, est en train d’être mis bas. Quelle que soit la façon, que cela soit lié aux éléments, que cela soit lié aux radiations, que cela soit lié aux confrontations, cela ne fait aucune différence quant au résultat. Il sera toujours le même, celui de pouvoir honorer le Serment et la Promesse, celui de pouvoir déclamer le chant de ta délivrance.

Ne retiens rien à l’écart de cela, ne cache rien. Parce que là, le chant de la délivrance va se faire en le silence de mes mots, comme de mon Verbe, afin que le Paraclet se dépose, par la Grâce de Métatron et par la Grâce de la Nouvelle Eucharistie.

Ne demande rien, car tout est présent. N’attends rien, car tu n’as rien à attendre. Simplement être là, accueillant et écoutant ce que te dit la Vérité. Elle n’a pas besoin de mots car le Paraclet l’amène en l’intime de ton Cœur et en le centre de ta tête, comme en chaque cellule, comme en chaque parcelle de ta conscience, là où l’ordinaire se conjugue avant de s’effacer, au tout temps de l’Eternité.

Installe-toi, avec moi, dans le Blanc de ma Présence, dans le Blanc de ta résurrection.

Entends... ce que te dit le Verbe du Silence.

...Silence...

Et là, il n’y a ni pensée, ni forme… Là où, tout est présent et se résout en l’absence, t’amenant à voir et à vivre la source même de la conscience, la source même de la Source. Là est l’Évidence. Là est l’Unique.

...Silence...

Alors, maintenant que tu te tiens là, libéré de toutes formes et de toutes visions, comme de toutes pensées, peut se déposer et se faire jour ce qui t’était caché, en ce que tu es, avant même d’être la Vie, là où il n’y a pas de mort parce qu’il n’y a jamais eu de naissance, là où rien ne s’interrompt. Et recueille en ce corps de chair les effets de cette qualité de la Vie, mettant fin à toute errance et à tout souhait.

...Silence...

Ainsi, tu es délivré. Ainsi, ta liberté se vit ici-même, quelles qu’en soient les limites....afin que toi aussi puisse éprouver que toi et la Vérité êtes Un. Que toi comme chacun est Un. Et comme chacun est Tout.

...Silence...

Là est la seule véritable explication. Tout le reste, même au sein de l’évidence de ton éphémère au travers de ses lois, n’est que supputation et supposition. Là où tu es maintenant, et dorénavant chaque jour un peu plus, en ce temps qui s’écoule et qui s’achève, seul cela est important, prenant la place de tout ce qui t’a occupé au sein de ce monde.

...Silence...

Alors, en ce silence maintenant, écoute et entends le murmure de la Vie qui parcourt ce silence et qui annonce la délivrance qui est vécue et qui est à vivre… Là où il n’y a plus de soif, là où tout est parfait, là où tu es et là où je me tiens.

...Silence...

Alors l’Ami et l’Aimé, soit contenté d’une manière infinie et permanente. Tu es la Joie, quoi que regimbent tes pensées et quoi que souffre ton corps. Rappelle-toi, cette Joie est infinie et inconditionnée. Elle ne dépend d’aucun état de ton éphémère, même ce qui peut te paraître encore aujourd’hui un obstacle n’en est pas un, dès l’instant où tu détournes ton regard afin de privilégier ce qui ne peut être vu autrement que par le Blanc.

...Silence...

Et n’oublie pas qu’en ce temps et en ce chant de la délivrance, que tout va se résoudre, car tout est résolu. Et que ce qui est à vivre encore au sein de l’éphémère, en quelque élément que ce soit, n’est là que pour asseoir ce que je viens de te dire.

...Silence...

Alors, la Paix s’installe là où il n’y a pas de guerre et où la paix n’est pas l’antithèse de la guerre. Mais où la Paix est jouissance, que nulle jouissance de ce monde ne peut égaler, ni même approcher. Quoi que tu en dises et quoi que tu en penses, plus aucun doute ne sera permis lors du chant de ta délivrance.

Tout ce qui était préalable dans la succession des événements de ton monde, qui ne fait que passer, sont dorénavant sous tes yeux. Il ne peut exister alors d’hésitations d’aucune sorte. Il ne peut alors exister le moindre doute en ce que tu es et en ce que tu vis, quoi que tu vives d’ailleurs. Parce que l’Évidence prend toute sa place.

...Silence...

Regarde. Regarde la puissance du Silence et de la Joie. Que peux-tu avoir besoin de plus... Que peux-tu souhaiter qui ne soit déjà accompli...

...Silence...

Tu es cela dès cet instant, car tu le vis. Ainsi l’état d’ignorance prend fin. Ainsi l’état d’illusion ne peut subsister au-delà de ces temps qui se vivent en ce moment.

...Silence...

Il n’y a plus de manque, il n’y a plus de résistance à présenter face à l’Éternité. En la Vérité, il n’y a aucun doute. En la Vérité, l’Amour est le Tout. Alors retourne-toi. Cela t’est offert parce que c’est le temps et l’instant de le vivre. Alors, bien plus que le don de la Grâce, c’est la Grâce du don perpétuel qui te nourrit et qui te rassasie.

...Silence...

Alors laisse le Feu de l’Amour du Feu Igné te consumer parce que rien ne peut être brûlé, parce que rien ne peut souffrir en cette consumation de l’illusion. Il s’agit d’un feu de joie. Tel est le Feu Igné.

...Silence...

Ainsi tu pourras dire toi aussi : "Je suis avec moi en l’Éternité".

...Silence...

Là où le Je et le Moi ne sont pas une propriété, ni l’attribut d’une forme ou d’une apparence, mais la Vérité, où nul émoi ne peut t'altérer, où nulle forme ne peut te limiter et là où nulle pensée ne peut interférer.

En cet instant les mots n’ont pas d’autre sens que celui de rythmer ta Présence et ta Joie en le rythme immuable de l’Amour.

...Silence...

Voilà notre bénédiction. Voici la Vérité qui ne peut s’énoncer. Voici la Beauté qui ne peut se décrire. Voici la Vie qui ne peut être comptée ou décomptée, là où il n’y a rien à mesurer, ni à limiter.

...Silence...

En la délivrance, il n’y a plus rien à dire, ni rien à jauger, ni rien à comparer.

...Silence...

En ce Silence là, la communion perpétuelle des Cœurs ardents se vit et se vibre.

...Silence...

Je n’ai pas d’autres mots à te dire car cela est sans mot. Je n’ai fait que rythmer le retour en ton Cœur.

...Silence...

Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement.

...Silence...

Et je te salue du salut de l’Amour...et je te salue, rendant Grâce ainsi à ce qui t’est restitué, ce que tu es.

...Silence...

Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement.

...Silence...

Tu es la Voie, la Vérité et la Vie au-delà de ton nom et de ton appellation. Et je t’honore ainsi en tant que Lumière Éternelle et je te bénis ainsi en ce Temps de l’Amour, de la délivrance.

Il est temps maintenant que mon Verbe et mon Silence accomplissent son œuvre, au-delà même de ce que je viens de te chanter, parce que cela est enclenché et qu’il ne peut exister la moindre possibilité de regarder en arrière de toi afin de ne plus être figé ou limité.

Alors je suis Uriel et je te rends Grâce et je suis Uriel, Ange de la Présence, et je te remercie d’avoir accueilli cela. Et n’oublie pas que moi aussi je demeure en toi, éclairé aussi et accessible directement en ma fonction et mon action et en mon Amour qui est ce que tu es.

Je suis Uriel, Ange de la Présence et Archange du Retournement.

Et maintenant, tout est là, et maintenant je te salue. Et je te dis à toujours. Je te remercie au fond de ton Cœur.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Sam 25 Nov - 09:36 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


ERIANE



Je suis Ériane, Reine des Elfes du village d’Eridan.

Je salue au travers vous l’ensemble de la communauté humaine. Si vous le voulez bien tout d’abord, en cet instant où vous m’entendez, en cet instant où vous me lisez ; je vous propose, tout d’abord, de faire le silence, de communier en ce silence, avant que je ne commence à vous donner un certain nombre d’éléments.

…Silence…

Il m’a été demandé par le Haut Conseil des Elfes - qui ne siège pas sur la terre, qui sont en relation plus intime, je dirai que nous, avec ce que vous nommez les Étoiles - de venir, non pas vous raconter des histoires, mais simplement vous montrer des analogies au travers de notre vécu, en tant qu’elfes ici sur cette terre, de ce qu'il va se produire en vous, lors de ce retour à l’Éternité, que nombre d’entre vous déjà, ainsi que je le vois ici ou ailleurs, sont prêts à le vivre.

Nous Elfes - comme vous le savez, et comme j’ai eu l’occasion de vous le dire à de nombreuses reprises - ne sommes pas soumis aux vecteurs d’enfermement qui sont les vôtres. Nous sommes des îlots, en quelque sorte protégés partout sur cette terre où l’enfermement de ce système solaire n’a pas pu figer, comme pour vous, ce que vous êtes en Vérité. Alors il m’a été demandé, au travers de l’analogie de ce que nous vivons nous Elfes, et ce de manière quotidienne, de vous parler de ce processus mystérieux, et qu’on m’a dit être très proche. Et vu ce qui se passe au niveau de nos villages, nous constatons aussi la proximité de certains événements qui visent à faire retrouver à l’ensemble de la Terre, sa dimension cinquième, là où nous évoluons pour l’instant uniquement en certains lieux.

Tout d’abord, je vous rappelle que l’élément dominant dans notre constitution de cinquième dimension éthérique, est lié essentiellement à l’air. De la même façon, que vous savez que les gnomes sont prédominants au niveau de leur constitution et de leur manifestation en l’élément terre. De même que les ondines sont affiliées à l’eau, et que les dragons, même s’ils sont de la terre sont liés et affiliés, en résonance si vous préférez, avec le feu.

Comme je viens de vous le dire, nous peuples de la nature, contrairement à vous, n’avons pas été enfermés, tout simplement parce que depuis toujours, nous sommes dans cette dimension qui vous est promise lors de l’ascension de la Terre. Il n’y a, vous le savez, que votre structure dans l’apparence de ce corps que vous habitez qui est soumise à l’enfermement. La matière éthérée qui est la nôtre, en quelque sorte, ne peut être affectée par les forces électromagnétiques qui vous ont isolés du reste de la création.

Mais néanmoins, nous percevons très clairement - et même au dehors de nos villages, à travers nos Elfes voyageurs qui nous disent un peu ce qui se déroule - nous voyons très bien que la Terre maintenant est prête, en quelque sorte, à s’effacer de sa dimension cristallisée pour se retrouver dans une dimension plus aérique en quelque sorte. Cela, vous le savez

Ce qui m’a été demandé de vous expliquer, c’est non pas la façon dont nous vivons, nous vous l’avons déjà expliqué, mais bien plus les mécanismes intimes de nos véhicules et de notre conscience, qui fait que nous ne sommes pas enfermés, et donc nous sommes libres.

Ça veut dire que, en tant qu’Ériane, je ne suis séparée d’aucun elfe. En tant qu’Ériane, je ne suis séparée de rien. Tout ce que vous avez peut-être vécu par expérience depuis ces nombreuses années, de quelque nature que ce soit, vous a permis, vous le savez, de vous approcher du moment où impérativement l’Intelligence de la Lumière vous fera lâcher encore cet attachement au corps, auquel vous êtes chevillé. Et je précise, même quand vous êtes libérés. Parce que l’habitude de fonctionner au sein de la densité qui est la vôtre, s’accompagne toujours - surtout pour vous humains - d’un sentiment incomplet certes, mais de densité telle, que malgré la présence de la conscience et de l’Absolu en chacun de nous, non pas en tant qu’expérience mais en tant qu’état, même au travers d’une forme elfique, a toujours été présent.

Je crois qu’il vous a été développé, durant de nombreuses années, la dynamique de votre âme qui était sensée être l’intermédiaire entre votre forme au sein de ce monde et l’Esprit qui anime chaque conscience et chaque vie, en quelque dimension que ce soit. Bien sûr, que cela soit dans nos villages, que cela soit à proximité des gnomes ou des dragons, ou des ondines, ou même des peuples intergalactiques, il vous a été donné, de différentes manières, de vous approcher en quelque sorte de cette Éternité, et d’en voir déjà les effets, à travers ce que vous nommez les Étoiles, les Portes et ce nouveau corps qui vous est restitué.

Jusqu’à présent - et comme cela été demandé de manière insistante ces derniers temps par nombre de ceux qui interviennent parmi vous - il a été demandé, bien sûr, de continuer au plus proche votre ordinaire, selon ce que permettait l’Intelligence de la Lumière. Ce que je veux dire par là, c’est que très bientôt, l’Intelligence de la Lumière ne vous appellera plus. Elle ne déclenchera plus d’injonction de la Lumière, mais elle prendra toute la place. Et de votre point de vue au sein de cette densité, même si votre conscience est déjà libérée, pour votre corps de chair, l’injonction finale de la Lumière - que je crois vous avez nommé stase, et qui doit vous rendre la totalité de votre Esprit par la résurrection - commence déjà à se manifester.

Du fait même de votre structure dite carbonée - et vous le savez, cela vous a été expliqué - le retour à l’Éternité, ou à la Lumière, ou à la Vérité, ne peut pas se faire en un tournemain. Cela nécessite effectivement une préparation, une transformation lente, permettant le moment venu, au Feu Igné, de ne pas entraîner, non pas seulement des désagréments, mais un élément que vous nommez je crois la peur. C’est-à-dire de rétraction de l’âme, quand elle existe. Car quand il y a rétraction de l’âme, il y a appesantissement, dans tous les sens du terme. Cette âme tournée vers la matière se rétracte encore plus et peut même dans certaines conditions, chercher à fuir la matière. Non pas pour mourir ou quitter ce corps, mais pour envisager des solutions de remplacement où la peur n’est pas présente, et où la rétraction ne fige pas la vie. Et vous savez d’ailleurs que tout ceci correspond à des objectifs des forces opposées à la Lumière, mais qui ne pourront fort heureusement jamais se réaliser.

C’est pour cela, que le processus de la libération de l’enfermement prend un certain temps, et doit attendre que des circonstances particulières au niveau des différents rayonnements accessibles pour vous, soient synchrones, comme ce fut le cas voilà de nombreuses années avec ce qu’on m’a dit être nommées Noces célestes. Ce que nous percevons au sein de nos villages et aussi à travers ce que nous disent nos Elfes messagers, nous confirme de façon très large, que l’ensemble des marqueurs de votre libération et de l’ascension de la Terre sont maintenant tous présents dans le même temps.

Alors je reviens maintenant à ce que je dois vous expliquer concernant notre vécu, notre vie. Tout d’abord, nous ne connaissons pas la mort, même si nous pouvons connaître des naissances, mais même ces naissances sont en fait que le retour d’un corps usé qui est parti. C’est pour ça que, même une naissance pour nous, ne s’accompagne pas de ce que vous nommez un accroissement démographique. Notre nombre est immuable depuis la nuit des temps sur cette terre. Même si, bien sûr, nous avons la possibilité au travers des lignes elfiques, de nous rassembler en différents lieux de cette planète, mais aussi en tout autre lieu qui nous agrée, et ce pour de multiples raisons qui sont justement issues de notre liberté de forme.

Vous le savez, nous sommes des Elfes avec des caractéristiques de constitution particulières. Le plus souvent nous vivons à proximité de forêts. Mais en d’autres contrées, nous vivons aussi là où il n’y a pas d’arbres. Et à ce moment-là, nous nous tenons près de terres volcaniques, près des rochers, des sources d’eau chaude, comme c’est le cas dans un pays que vous nommez je crois, Islande, où notre présence est bien sûr parfaitement reconnue et intégrée. Nous sommes deux communautés humaine et elfique évoluant, je dirais, soit en bonne intelligence, mais en tout cas, en connaissance de cause. Vous avez eu la chance vous, en nombre toujours plus grand d’établir en quelque sorte des contacts avec nos villages, à leur orée, et surtout de bénéficier, au-delà même d’un contact avec nos consciences, de l’atmosphère, je dirais, de cinquième dimension qui prévaut à l’orée de nos villages, et en particulier au niveau des arbres maîtres.

Vous avez pu constater qu’au-delà même des perceptions que vous aviez de nos présences ou de nos cérémonies, il règne avant tout dans ces lieux un sentiment effectivement de paix à nulle autre pareille et aussi, d’un mot - qui m’a t’on dit vous a été employé voilà peu de temps - qui est nommé la vacuité. En effet, même nous Elfes libérés, dès l’instant où nous faisons des cérémonies, dès l’instant où nous nous reposons, le ressourcement en l’Esprit se fait à chaque instant, mais préférentiellement dans ces moments-là. Parce que c’est à ce moment-là, effectivement, que nous oublions que nous sommes des Elfes et que nous sommes, comme vous, purs Esprits. Et comme vous le voyez donc le fait de vivre le pur Esprit n’empêche pas d’habiter une forme, telle que vous la connaissez en ce monde, qui est la nôtre.

La constitution élémentaire qui est nôtre au niveau de notre dimension vous le savez, ne correspond pas exactement à ce que vous nommerez les éléments ici présents sur Terre. Même si c’est la même chose. Mais ce qui nous constitue n’est pas fait de carbone, bien sûr, comme vous. Mais correspond à de la silice, et surtout à de la Lumière. En effet, la silice a la particularité de ne pas être aussi dense que le carbone dans son agencement au sein d’une forme donnée. La silice dont je parle, bien sûr, n’est pas la silice que vous connaissez sur cette terre, puisqu’elle est enrobée, si je peux dire, de particules adamantines, et donc la résonance de la silice n’est absolument pas la même que celle du carbone par exemple. Il en est de même dans chaque dimension.

Le fait d’être revivifié en permanence par l’Esprit et de manière plus directe au moment de nos cérémonies, de nos prières, et même au sein de ce que vous nommez je crois relations sexuelles, nous permet de communier, en d’innombrables circonstances, à notre Éternité. Et de ne jamais oublier que même en jouant le jeu de la conscience, au sein de la forme elfique que nous avons, nous sommes avant tout le même Esprit. Cette connaissance-là n’est pas quelque chose qui serait une mémoire, un souvenir ou une information. C’est un contact réel qui nous revivifie à chaque instant et ne permet pas d’oublier que l’autre est nous, pour chacun de nous, mais aussi pour l’ensemble des peuples de la nature, ou des humains que nous rencontrons. Cela fait toute la différence.

Vous savez que l’enfermement vécu par la terre, il y a des temps très anciens pour vous, s’est traduit par cette raréfaction de l’Esprit, du fait même de la présence de corps carbonés. Et vous savez d’ailleurs peut être, au sein de cette histoire de la Terre particulière, que voilà fort longtemps, nous étions très proches de ceux qui sont venus sur cette Terre explorer le plan de la densité, de manière fort libre, juste avant l’enfermement de ce que vous nommez je crois les archontes.

Ainsi, voilà plus de 300 000 ans, nous étions en symbiose en quelque sorte, avec ce que vous nommez, je crois, aujourd’hui les Néphilims, les géants. Nous étions extrêmement proches puisque ceux-ci étaient, de manière privilégiée, au niveau des sommets et surtout au niveau de sommets où il y avait des arbres et des roches. Les Néphilims étaient des tailleurs de pierre, qui concrétisaient leurs rêves à travers des représentations en pierre. Cela n’était pas seulement d’un ordre esthétique, mais aussi une volonté d’expérience des Néphilims, qui étant dans ces décors nommés carbonés à ce moment-là, ont été obligés, à l’approche des forces archontiques, pour ne pas être piégés dans cette matrice qui allait se refermer, d’évacuer en quelque sorte, et retourner sur leur monde d’origine, en abandonnant leur forme.

Ce qui vous a été caché, c’est que de très nombreux squelettes de ces Néphilims, identiques à l’humain, ont été retrouvés depuis des temps très anciens. Vous vous en doutez, la taille d’un corps, quel que soit la dimension donnée, excepté au-delà de l’anthropomorphisme, relève toujours des conditions de vie au sein d’un système solaire donné, liée à la dimension et aussi à la composition des molécules subtiles qui constituent ce système solaire, ou un lieu de vie quel qu’il soit, au niveau intraterrestre.

Le carbone - quand nombre d’intervenants vous parlent de dissolution ou de disparition - le terme le plus exact, d’après ce que nous voyons serait plutôt une transmutation ce que qui est nommé le carbone en silice. Mais du fait même de l’enfermement et de la privation de l’Esprit, il n’est pas possible d’envisager, je dirai, de solution de continuité entre votre corps carboné et votre conscience qui y est inscrite, même si vous êtes libérés, et en quelque sorte, de retrouver la même morphologie au travers une structure qui se serait épurée et transformée en silice. C’est pour cela d’ailleurs, que votre corps d’Éternité, même au plus proche de vous, porte maintenant votre corps physique. Puisque votre conscience, ainsi que cela vous a été expliqué, se transfère maintenant en certaines circonstances depuis votre corps physique à votre corps d’Éternité, vous donnant un certain nombre de signes, de symptômes, et de manifestations qui, je crois, vous ont été déjà développés, m’a-t-on dit.

Là maintenant, je reviens à nous, Elfes. Parce que le processus sera entièrement superposable à vous. La seule différence en est la durée. Nous, quand nous réalisons des cérémonies, nous quand nous nous reposons… - quand je dis repos, nous ne dormons en vérité jamais, puisque quand nous nous reposons l’Esprit est là et notre conscience est toujours éveillée, même si le corps se repose. Ce qui me semble-il est difficilement votre cas. - c’est dans ces moments de repos que la revification de notre forme se fait à travers l’Esprit. Bien sûr, les processus qui ont été mis en œuvre par les différents rayonnements que vous avez vécu, et l’établissement du règne de la Lumière, vous a permis d’approcher pas à pas de cet état où vous êtes maintenant pour beaucoup d’entre vous.

C’est-à-dire, vous portez en même temps le corps physique avec une conscience, même libre, ordinaire, qui est obligée d’être présente pour vous permettre, ne serait-ce que de bouger ce corps. Et vous savez que vous avez un corps d’Éternité ; quel que soient les perceptions, que vous en ayez ou pas ; qui est en quelque sorte comme une doublure ou un vêtement qui recouvre votre corps de chair. Vous savez tous que, au travers des expériences que vous avez vécues chez nous, par exemple, à l’orée de nos villages, vous ressentez cette paix, cette harmonie, ce sentiment de légèreté. Il en est de même lorsque vous allez par exemple chez les gnomes et que vous êtes soignés, ou encore quand vous échangez le regard de feu d’Amour avec les dragons. C’est le même processus au travers de formes et d’éléments différents, tout simplement.

Alors, vous la différence, c’est que vous êtes obligés de faire taire la conscience ordinaire et le corps pour ressentir l’Esprit. Ressentir et vivre l’Esprit vous a été aussi ; me semble-t-il et d’après ce que l’on m’a dit ; proposé de différentes façons. Que cela soit à travers le Vibral, comme vous dites, au niveau des pieds ou encore à travers la communication qui s’est établie entre votre plan et les autres plans, ou encore entre votre conscience ordinaire et la conscience liée à l’Esprit, si je peux dire. Mais l’Esprit n’est pas une conscience ! Il est le Souffle. Et votre conscience est nourrie par ce Souffle et vivifiée en permanence par la Vérité de l’Esprit.

Maintenant que, il y a une espèce - de manière, je dirais, générale - acclimatation à la Lumière, même de votre corps de chair. Toutefois vous constatez vous-mêmes bien sûr, et d’ailleurs l’ensemble des intervenants, et comme nous, nous vous avons engagé d’ailleurs à maintenir, le plus ordinaire possible, votre vie telle qu’elle est et ne pas vous échapper en quelque sorte ailleurs, avant le moment venu. Même si à certains moments, m’a-t-on dit, il vous a été donné de vivre certains processus de la conscience qui n’étaient plus liés ou chevillés si vous préférez à ce corps de manifestation carboné.

Les choses vont se présenter un peu différemment, et je crois que cela vous a été expliqué en partie, et c’est là où mon grain de sel d’Elfe peut vous être utile.

Retenez bien cette différence : vous, vous devez passer, pour retrouver la totalité de votre Esprit, même en étant libéré vivant, par ce qui a été nommé la stase, ou encore la crucifixion et résurrection. Vous savez, parce que l’on vous la dit, mais vous ne l’avez pas encore vécu, excepté pour certains d’entre vous, avec des expériences pour votre corps carboné que je qualifierais d’extrême, et que vous nommez je crois : “disparition”. Ces processus qui se sont produits durant quelques années, avant cette année-ci, vous ont permis de constater que même en disparaissant, votre corps ne risquait rien et que vous étiez toujours là. Vous savez que ce corps carboné, ainsi que la conscience ordinaire, sont bridées par un certain nombre d’éléments constitutifs, la matière elle-même, mais aussi vos structures qui reflètent la conscience, c’est-à-dire ce que vous nommez votre cerveau. Je ne reviendrais pas là-dessus, parce que ce n’est pas mon domaine. Mais simplement on m’a demandé de vous resituer cela, par rapport à ce que je n’ai pas encore commencé à dire. Permettez-moi, dans ce préambule d’être un peu longue. Mais c’est pour vous permettre vraiment d’établir des corrélations avec ce qui va vous arriver, et qui est en train de se produire de différentes façons et avec différents signes.

Nous Elfes, ce contact avec l’Esprit est permanent. Mais bien sûr à certains moments privilégiés, le ressourcement que nous vivons par notre propre Fontaine de Cristal permet de ne jamais oublier ou ignorer le Souffle de l’Esprit qui nous unit tous, absolument, en quelque forme ou dimension que nous soyons. Ce qui pour vous, vous le savez pertinemment, malgré vos contacts, est extrêmement difficile. Car qui d‘entre vous se souvient de la Source ? Qui d’entre vous peut aller librement voir Métatron ? Pour nous, cela ne pose aucun problème, parce que nous savons et nous vivons le même Souffle, le même Esprit, la même Unité et donc, ce ressourcement se fait à chaque instant. Mais nous nous remplissons d’Esprit effectivement lors de nos cérémonies, lors de nos contacts avec les arbres et notre travail sur les arbres et aussi lorsque vous venez nous voir. Mais surtout dans les instants de repos que nous pouvons prendre n’importe quand.

Nous ne sommes pas tributaires comme vous, des cycles que vous connaissez : jour, nuit. Ces moments de repos pourraient être pour vous des moments d’alignement, mais ces moments d’alignement sont bien plus intenses que vos disparitions ou que vos visions. Parce qu’à ce moment-là, nous revivifions la totalité de notre véhicule éthérique, si on peut dire, de cinquième dimension. Ce qui explique que nous n’avons pas besoin de mourir, mais parfois, nous pouvons décider simplement de revenir au sein d’un corps enfant, mais en ne perdant jamais ce que nous avons toujours été. Vous voyez donc que nous n’avons pas de problèmes, contrairement à vous, d’éducation de nos enfants. Ceux-ci naissent sages, mais cette naissance n’est pas une coupure contrairement à vous.

J’en reviens enfin à ce que je voulais dire, concernant le processus de revitalisation et qui a été nommé les trois jours de stase pour vous. Où vous le savez, durant ces trois jours, vous disparaîtrez totalement de votre corps physique afin de laisser la Lumière prendre toute la place, où que soit votre conscience. Que vous décidiez de quitter ce corps et de partir en une autre dimension. Que vous refusiez de vivre le processus que votre corps va vivre. En fait ne changera rien. Car l’important à ce niveau-là, est bien évidemment que votre corps et la conscience ordinaire qui y est encore chevillée, même si vous êtes libéré, permette en quelque sorte à la Supraconscience et au corps d’Éternité de véhiculer, en tant que véhicule premier, votre corps et votre conscience, si vous gardez votre corps, ou au minimum votre conscience retrouvée, si je peux dire.

La durée, bien sûr, n’est pas anodine. Nous, ce qui se fait en un temps de repos que vous pourriez qualifier d’extrêmement bref, pour vous va nécessiter durer 72 heures. 72 heures durant lesquelles une alchimie se déroulera, qui sera propre à chacun, mais qui aboutira systématiquement au rappel et au souvenir de ce que vous êtes, que vous l’acceptiez ou pas. Vous vous doutez bien, bien sûr, que certains corps physiques ne pourront pas encaisser littéralement cette charge de Lumière, en particulier s’il existe des résistances importantes. Et je crois que vous avez eu l’occasion de le vérifier pour certains d’entre vous qui étiez là, lors de votre dernière venue commune à l’orée de notre village, à un phénomène d’éclatement particulier de l’arbre maître.

Ceci correspond effectivement à ce qui se passe de manière générale dans toute matière carbonée, dissociée comme vous dites, qui reçoit la Lumière. Parce qu’effectivement, vous pourriez vous demander pourquoi la terre ne passerait pas tout simplement d’une 3D dissociée à une 3D unifiée en gardant des véhicules carbonés. Hélas, cela n’est pas possible ! Quelle que soit votre ouverture et quel que soit votre état de libéré vivant. Parce que cette matière a été tellement impactée au niveau même de la structure du manteau de la terre d’où vient votre corps ; je vous le rappelle – malgré tout, même si vous n’êtes pas de ce monde, contrairement à nous - ne peut pas supporter une telle, comment dire, je crois qu’on peut dire une différence de potentiel, car il s’agit aussi d’un phénomène électrique.

Vous savez pertinemment, pour peut-être l’avoir lu dans certains de vos livres dits sacrés, et en particulier au niveau du Christ, qui après sa résurrection, ne pouvait pas être touché et il le disait même d’ailleurs avant sa résurrection, en demandant qui l’avait touché. Parce que le corps Igné, le corps d’Êtreté ou d’Éternité dans sa forme première, c’est celle-là que vous allez retrouver sur cette terre, avant de retrouver votre configuration d’origine, si je peux dire. Par exemple même si vous ne le savez pas, je vous le dis aujourd’hui, si vous êtes originaire d’Altaïr, votre forme première n’a rien avoir avec la forme humaine, c’est une forme d’aigle et ainsi de suite. Si votre forme première d’origine, est celle d’un dauphin, vous vous doutez bien que votre forme humaine ne veut rien dire pour un dauphin, quand vous avez retrouvé l’Esprit de votre forme première.

Et néanmoins, vous savez tous que sur cette terre, vous ne risquez pas de rencontrer après ce mécanisme de la stase ces êtres particuliers des autres dimensions, que vous ayez un corps de chair ou pas, et surtout d’ailleurs si vous avez un corps de chair. Mais votre corps d’Êtreté ne pourra pas prendre la configuration liée à vos lignées et à votre origine stellaire. Le but étant de réveiller ou de révéler l’éther d’Éternité en vous. Et vous savez que ce point d’éther d’Éternité correspond au point ER de votre tête et a un relais aussi, au niveau de ce que vous avez nommé - voyez j’ai bien appris mon cours - le neuvième corps, qui s’appelle aussi, m’a-t-on dit, ER, au niveau de votre poitrine, quelque part. C’est par ces deux points effectivement que vous retrouvez et que s’effuse l’Esprit. Bien sûr, il y a eu différentes impulsions, au niveau des différentes structures vibrales que vous avez retrouvé progressivement au cours de ces années. Je ne m’étendrais pas là-dessus parce que je ne connais pas grand-chose de tout cela.

Ce que je veux dire par là, c’est que votre corps carboné, issu de la matière de cette terre, vient, bien sûr, et a vécu le même enfermement que vous, excepté là où sont nos villages, et vous êtes constitués de ce matériel-là. Ce matériel-là a une particularité. Je ne vais pas rentrer - parce que ce n’est pas mon domaine non plus - dans des données physiques. Mais simplement si vous regardez ce que nous nommons, avec vous, le carbone et la silice, vous verrez que dans la composition de ces atomes, il y a très peu de différence. La différence est d’ailleurs électronique et ne concerne pas le noyau, tout au moins au début. Parce que dès l’instant où le noyau retrouve le même nombre de protons que d’électrons, alors à ce moment-là, cette silice ne peut plus être présente sur terre. Cela est appelé la libération finale.

Je n’ai pas perdu de vue ce que je suis en train de vous dire, mais, je dois vous stipuler que vous savez très bien qu’au grille planète final, tout disparaîtra. Il vous a d’ailleurs été dit que cette terre deviendrait un désert, et que par contre, qu’au sein de sa nouvelle dimension, tout sera… non pas comme avant, mais tout sera aussi beau et tout sera libre surtout. Même le manteau de la terre en sa nouvelle dimension, et je vous rappelle d’ailleurs que le noyau de la terre et la croûte de la terre contient énormément de silice, bien plus que de carbone.

Le processus de la libération finale, et non pas de la stase, va se traduire de la même façon que ce que vous allez vivre durant la stase. C’est-à-dire qu’il y aura, non pas dans un premier temps une perte de conscience ordinaire, mais un éclairage total de la conscience ordinaire face à face avec la Lumière de l’Eternité. Cela se traduira par des mécanismes différents, bien sûr, selon chacun, selon les capacités que vous avez eu ou pas de libérer votre cœur même sans passer par les vibrations, ou alors en passant par les vibrations, ou alors de manière naturelle et spontanée. Mais dans beaucoup de cas, il y aura, bien sûr, effectivement des résistances liées à l’attachement simplement à votre structure, qui elle-même aujourd’hui, vous attache et lie votre conscience.

C’est pour ça, qu’il y a comme je l’ai dit, une espèce de superposition entre votre corps d’Éternité et votre corps physique, dès maintenant, et pour certains d’entre vous, même après la résurrection. Ce qu'il va se passer durant cette résurrection, c’est le retour de votre mémoire d’Éternité. Même si votre corps physique reste et qu’il existe encore une mémoire de cette vie et de ce monde, afin de réaliser ce que vous avez à vivre et à jouer durant, je crois, un peu de plus de 132 jours, en ce qui m’a été dit.

Le processus de disparition réelle et concrète - non pas, là où il n’y a plus de conscience - mais de l’installation même, et vous l’avez compris le serment et la promesse ne concerne pas le Para Brahman comme vous dites, mais concerne exclusivement le fait de comprendre et de vivre que vous n’êtes aucune forme, et que vous venez de la Lumière, et que vous êtes la Lumière avant même que vous soyez manifesté au sein de quelque forme que ce soit. La forme initiale, vous le savez, étant votre origine stellaire.

Nous nous réjouissons d’ailleurs, je le dis au passage, car parmi vous il y en a peu certes, mais, il y en a qui ont des lignées elfiques. Hélas, vous ne retrouverez pas votre corps elfique originel, mais votre corps d’Éternité portera bien sûr, à ce moment-là, le souvenir de l'Éternité de votre origine, de votre première naissance en tant que forme. Et nous nous réjouirons alors d’inviter, si je peux dire, votre nouvelle conscience et votre véhicule d’Éternité à demeurer auprès de nous, de façon privilégiée, surtout pour ceux d’entre vous qui ont justement cette lignée elfique, parce qu’ils n’auront pas vraiment besoin d’aller recevoir quoique ce soit d’autre, au niveau par exemple des cercles de feu, ni même d’abandonner leur corps physique, pour s’établir avec nous, pendant ces 130 et quelques jours. Nous avons d’ailleurs tout préparé pour votre arrivée, que nous savons imminente.

Alors durant la stase, vous allez vous retrouver devant, non pas la mort dans un premier temps, mais ce qui découlera de cela, sera effectivement la mort et la résurrection. Tout d’abord, vous savez qu’il y aura des bruits, les trompettes du ciel et de la terre. Il y aura eu trois jours avant l’Appel de Marie qui fera résonner en vous votre filiation, en tant que, enfant de cette terre, mais non pas sur cette terre. C’est-à-dire que votre conscience ordinaire est liée, bien sûr, à la constitution de la matière de votre corps. Même si cette constitution a été privée, bien sûr, de l’Esprit, il est resté en votre ADN un codage particulier, qui fait que Marie vous a toujours répété que vous étiez tous, sans exception, ses enfants. Et cela correspond exactement à cela.

Alors bien sûr, vos scientifiques pourraient s’amuser à trouver quel est l’élément au sein de votre structure génétique, c’est-à-dire que vous nommez je crois ADN, l’élément qui est lié à Marie. Mais cela ne serait que, aujourd’hui, une connaissance stérile, même si certains parmi vous auront accès à ces connaissances, en fonction de ce qu’ils sont porteurs comme mémoire, en particulier chez ceux d’entre vous qui ont des lignées arcturienne, végalienne, pléïadienne, ou encore andromédienne. Qui sont souvent des peuples, je vous le rappelle, qui vivent en 3D unifiée.

En 3D unifiée, la persistance de la conscience est possible parce que les couches électroniques des atomes de silice sont un peu différentes de ce qu’ils sont devenus sur cette terre, bien sûr, pas pour nous, peuples de la nature, mais en tous cas pour vous, qui avez pris bien sûr vos éléments chimiques au travers de votre mère, et non pas au travers de ce qui pourrait se passer en nos villages. Je doute fort que vous soyez nés dans nos villages ou à proximité de nos villages.

Ce qui veut dire, que les expériences que vous allez vivre avec intensité maintenant, et qui je crois, vous ont été proposées aussi bien par un archange, que je ne connais pas, mais aussi par Métatron lui-même, vont vous donner à vivre la disparition de votre corps et la naissance au sein de la Lumière, là où il n’y a ni forme, ni concept, ni idée, et une conscience qui ne peut pas être localisée. Or, la perte de la localisation de la conscience, non pas en tant qu’expérience de délocalisation, ou de communion, mais la perte de la conscience ordinaire avec, non pas sommeil, mais apparition de la Lumière Blanche et conscience ordinaire qui éprouve cela, n’a rien à voir avec un sommeil réparateur. Mais c’est bien plus, comme cela vous a été dit, l’actualisation totale du Serment et de la Promesse.

Réveil de la filiation au sein de votre ADN avec Marie, revécu de votre Source que vous êtes de manière totale, avant même l’apparition de la première forme. Souvenir de la première forme, même si vous ne portez pas au retour le corps originel que vous aviez lors de la première manifestation de votre conscience, et surtout, vous désenclaver littéralement de l’habitude du corps. Il ne s’agit pas ici des habitudes, des comportements ou des expériences extensives que vous avez pris sur ce monde, mais simplement l’habitude d’une forme, l’habitude d’un corps matériel, et l’habitude surtout de naître et de mourir. Puisqu’à partir de cet instant, même si vous devez mourir en votre corps physique, vous ne connaîtrez plus jamais ce que vous nommez la mort c’est-à-dire l’oubli. Même si vous changez de forme, comme je l’ai expliqué précédemment avec nos enfants. Il m’est arrivé d’ailleurs au cours de mes nombreuses pérégrinations, d’avoir comme enfant, mon propre grand-père. Vous voyez, je vous le dit sous forme humoristique, avoir son grand-père comme enfant, simplifie les choses au niveau de l’éducation, et nous installe aussi, non pas dans une forme de régularité ou d’habitude, mais dans une liberté totale de jeu de la conscience dans la forme que nous habitons, et tout étant pur Esprit.

Vous allez donc retrouver la totalité de l’Esprit. Et vous savez que pour cela, la résonance de l’Appel de Marie doit se faire avant que la rotation de la Terre ne s’arrête et qu’un certain nombre d’éléments impressionnants se déroulent sur cette terre, et qui ne concerne pas hélas que la folie humaine, mais bien plus les résistances liées à la matière elle-même, indépendamment de la conscience.

Ne serait-ce qu’au travers par exemple des monuments qui existent depuis de très, très nombreuses années, des millénaires sur cette terre et qui sont porteurs, comme cela vous avait été expliqué, m’a-t-on dit, de certaines forces de prédation. Les lignes de prédation, cela vous a été expliqué, ont été remplacées, autant que faire se peut, par des lignes elfiques de liberté. Je ne reviendrais pas là-dessus. J’ai eu l’occasion de vous expliquer cela depuis deux ans.

Dans le processus de la stase, la disparition de la forme, et non de la conscience ordinaire, est nécessaire et obligatoire. Et c’est cet élément-là, qui est inducteur de rétraction, si l’âme existe encore. Vous le savez, l’âme est tournée vers la matière du fait même de l’enfermement. Nous, nous sommes en 5D, nous n’avons pas de problèmes liés à l’âme. Nous ne savons même pas ce que c’est. On m’a dit simplement que c’était un médium qui vous donne votre couleur quand nous vous voyons, que vous nommez je crois l’aura, enfin une certaine partie de cette aura.

Bref, peu importe, je ne vais pas parler de ce que je ne connais pas. Mais simplement, essayez d’imaginer, non pas votre disparition et un retour où là vous êtes en béatitude. Essayez de vivre cette Lumière Blanche, telle que vous le vivez pour certains d’entre vous, dans l’Infinie Présence et c’est la béatitude, parce que vous ne disparaissez pas. Vous êtes bien, même si vous ne le percevez plus, insérés en tant que conscience ordinaire dans le corps. La Supraconscience s’est aussi réveillée, ce qui explique la resynthèse de votre corps d’Éternité. Tout cela est vécu, ou tout au moins connu et su pour ceux d’entre vous qui ont suivi un peu ces données au sein de l’histoire de la libération de la terre.

Le choc vient de là. Parce que la conscience ordinaire ne peut pas exister, la vôtre, sans le corps, parce qu’elle n’a plus aucun repère. Et c’est ça, la disparition de la forme et la conscientisation que vous n’êtes pas cette forme au sein de la conscience ordinaire, pendant que s’établit la Supraconscience, qui pourra entraîner une certaine forme de résistance, qui encore une fois ne vient pas de votre Supraconscience bien sûr, mais simplement des processus de l’habitude à la forme. Cette habitude à la forme, au sein de ce monde, est malheureusement inviolable, et le processus de la stase et le processus d’effusion des différentes lumières vibrales qui s’est produit pendant une génération, a permis d’acclimater le plus possible de frères et sœurs humains à ce moment-là.

La conscience ordinaire qui vit la Lumière Blanche n’est pas la même chose que la conscience ordinaire superposée à la Supraconscience qui vit la Lumière Blanche. Vous savez très bien que vous, éveillés, vibrants, radiants, de quelque façon que ce soit, quand la Lumière Blanche arrive, même si c’est, comment vous dites, fort et puissant, il n’y a pas de peur, bien au contraire. Mais ce n’est pas le cas, en stase, parce que la conscience ordinaire, là, ne s’efface pas face à la Supraconscience. La Supraconscience s’efface, elle, à ce moment-là, pour laisser la transmutation de l’âme et la transmutation de votre matière, quel que soit votre devenir, se réaliser sous l’influence et sous le Souffle de l’Esprit. Il y a donc là aussi au sein de ce processus de l'Appel de Marie et de la stase un processus extrêmement précis, sur un plan physiologique, énergétique et de la conscience.

Ce que je vous dis, n'est pas destiné à surcharger votre mental ou à vous apporter une connaissance pour le plaisir. C’est un processus que vous allez avoir la chance de vivre au moins jusqu’à l’Appel de Marie pour un nombre toujours plus important d’entre vous et cela a été je crois, déjà expliqué avant moi.

Pendant la stase, l’Appel de Marie résonne, je vous le rappelle, à votre oreille gauche. Vous savez que Marie est attribuée aussi au triangle de l’eau, mais aussi au point ER du sommet de la tête en tant que Créatrice. Le Canal Marial est d’ailleurs situé, cette structure qui est à votre côté à gauche, que je vois quand vous venez me rendre visite, sera elle aussi connectée et fusionnée avec ce triangle de l’Air. L’Appel de Marie survenant alors, va déverrouiller l’Air. Ça sera le premier élément qui sera déverrouillé. Et vous vous doutez bien que le dernier élément à se déverrouiller se produira au niveau de l’élément Terre, en ce qui a été nommé le grille-planète final par le Commandeur des Anciens.
Voyez j’ai bien retenue ma leçon.

Mais là où je veux en venir, c’est que la période qui s’ouvre à vous, qui s’est ouverte à vous, vous donne la possibilité et surtout, non pas en méditant, en vous alignant ou en vibrant, mais en étant dans la nature, simplement en vous promenant. Même s’il n’y a pas de village elfique, de communauté de Dragons, d’Ondines dans les parages ou de Gnomes à proximité. La nature elle-même - et vous savez pourquoi, cela vous a été expliqué - est gorgée de Lumière ! Alors que celle-ci, même si elle est de partout est quand même en proportion beaucoup moins importante au sein des assemblées humaines que vous nommez villes, villages ou communautés. En effet, la nature d’ailleurs vous apparaît ainsi pour nombre d’entre vous où que vous habitiez. La seule réelle possibilité de ressourcement aujourd’hui, complète en Esprit, se situe donc au sein de la nature. Et pas seulement dans les forêts, mais là où il n’y a pas de présence humaine. Là où il n’y a pas de structure organisée par la société humaine.

C’est dans ces lieux-là que vous allez pouvoir commencer à vivre - et aussi dans vos nuits m’a-t-on dit, mais aussi avec certains intervenants, et je crois que se sera le cas lors des interventions à venir après moi - où vous aurez la possibilité de vous fondre dans le Blanc, même porteur de votre âme, sans que celle-ci ne se rétracte malgré qu’il n’y ai pas eu l’Appel de Marie. Tout simplement parce que le Canal Marial est présent et que la jonction du Canal Marial avec le triangle de l’Air ne peut pas s’accompagner du mécanisme de rétraction mais bien plus d’expansion dorénavant.

La conscience ordinaire va donc s’acclimater, au maximum en trois jours et trois nuits, en 72 heures, au véhicule d’Éternité. Ce qui veut dire par là, qu’à votre réveil de la stase, vous serez toujours porteur des mémoires de cette conscience ordinaire, allégé certes par le corps d’Éternité et l’Appel de Marie et la Résurrection. Mais il restera, vous le savez tous, pour ceux qui ne quitteront pas ce plan au décours de l’Appel de Marie ou durant les 130 jours à vivre cela au moment final de l’Ascension, au moment final de la délivrance. Cela je crois, m’a-t-on dit, vous a été expliqué durant toutes ces années et en particulier dans la période qui accompagnait les Noces Célestes ; je crois.

Le processus de la stase va vous rendre visible l’ensemble de ce qui vous était caché en vous, comme à l’extérieur de vous. D’ailleurs certains parmi vous, qui commencent par curiosité à se pencher à l’intérieur d’eux-mêmes, dans leur corps physique, peuvent avoir la surprise de constater qu’il y a parfois un certain bestiaire avec beaucoup d’animaux colorés.

Je vous rassure ou pas, mais en tout cas ce n’est pas un rêve, c’est la stricte vérité. Et cet éclairage-là va vous permettre ; que vous soyez sur les cercles de feu ou que vous soyez en stase, là où sont les désincarnés, à l’heure actuelle, humains ou que vous soyez dans la nature avec votre corps d’Éternité et votre corps de chair, ne changera rien à l’affaire. Il y aura toujours jusqu’au moment final pour vous, sauf bien sûr si vous êtes emportés pour vos mémoires par certains peuples de 3D unifiées de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres. Mais ceci représente vous le savez très peu de personnes.

Cela veut dire que la cinquième dimension - à travers non plus vos yeux de chair mais à travers vos yeux d’Éternité ; qui est un système, je vous le rappelle, d’information et non pas biologique - va vous donner à voir tout ce qui vous est caché encore jusqu’à présent. C’est-à-dire que vous verrez réellement, non pas par la sensation ou l’énergie, mais par la vision réelle et concrète de ce qu’il reste en vous, de ce qu’il reste en chacun d’opposition à la Lumière, malgré la reconnexion à l’Amour et le vécu de l’Amour. C’est ainsi que se réalisera, si je peux dire, la solution finale et l’avènement terminal de cette terre.

Ainsi donc, les expériences que vous allez mener ou que vous menez déjà, - où là, vous ne disparaissez plus au sein de la Supraconscience - où il y a donc la mémoire et l’éclairage de votre conscience par ce Blanc. Ce Blanc qui est aussi lié vous le savez à l’Unité, à l’Archange Uriel à l’une des Étoiles, dont j’ai oublié le nom, et aussi à ce que vous nommez je crois, non pas Archange, mais Lord Métatron.

Ce Blanc là est fondamental, parce que c’est Lui et non pas votre Supraconscience qui met fin à l’habitude du corps. Et donc, à partir de ce moment-là, vous allez constater en certaines expériences, - si vous en avez l’opportunité avant la stase - que ce que nous vous, - pas moi - mais ce que vous ont dit les intervenants concernant le maintien de votre vie éphémère dans ses différents secteurs ne pourra plus être possible. Et je crois d’ailleurs concernant le fonctionnement de l’humain, l’Étoile, dont j’ai oublié le nom, qui viendra aujourd’hui vous dévoilera en quelque sorte ce processus naturel qui va impliquer par l’Intelligence de la Lumière un détournement total de vos pôles d’intérêts et de vos pôles d’obligations au sein de ce monde. Certains d’entre vous le vivent déjà. Et vous le constatez simplement par un désintérêt mais pas seulement, aussi parfois le sentiment, comment dites-vous, de ne plus pouvoir supporter ce corps, cette vie, tout en étant rempli d’Amour. C’est exactement ce processus, même sans voir la Lumière Blanche, qui se produit.

Dès l’instant où l’attraction de la matière, - je ne parle pas de dissolution de l’âme -, mais dès l’instant où cette attraction à la matière n’existe plus au niveau de l’âme, mais persiste bien sûr, ainsi que je l’ai dit, au niveau de ce corps physique : la Liberté apparaît ! À ce moment-là il y a réellement une transsubstantiation si votre corps physique demeure sur la terre, permettant la dissolution totale de tout ce qui était carboné, passant alors par l’Intelligence de la Lumière dans votre corps d’Éternité. Mais plus seulement dans les particules adamantines, mais par la transmutation directe de certains composants de votre corps de chair qui sont en carbone et sur, - en particulier au niveau de très nombreuses molécules de votre corps qui n’auront plus d’utilité après la stase - en particulier ce qui est lié au fonctionnement je dirais du système digestif. Ne vous attendez pas à faire des banquets chez nous, ni même sur les cercles de feu, ni même si vous vous retrouvez en pleine nature durant les 130 et quelques jours que vous aurez à passer.

Certains besoins physiologiques ont d’ailleurs déjà commencé à se modifier fortement en nombre d’entre vous. Et j’appelle aussi votre attention sur le fait que si aujourd’hui, - puisque je parle par exemple du système digestif - si en vous il y a un appétit. Si vous observez simplement que votre appétit prend des proportions parfois alarmantes. Cela traduit simplement votre attachement habituel à la matière et vous empêche de profiter de la Liberté, même si vous êtes vibrant. Bien évidemment il n’est pas question de ne plus manger, tant que votre corps appelle à manger, que cela soit par gourmandise par habitude ou par besoin physiologique.

Tout cela sera profondément différent, si vous êtes sur terre, à votre réveil de la stase après les 72 heures. Parce que votre corps carboné, tout en étant présent, n’aura déjà plus le même fonctionnement. Il n’aura besoin : ni de dormir, ni de se sustenter, ni de s’alimenter, ni d’un quelconque plaisir ou obligation, puisqu’il est doublé, je vous le rappelle, par votre corps d’Éternité. Et qu’un ensemble de fonctions qui vous semblent aujourd’hui totalement normales au sein de votre existence, n’existeront tout simplement plus au sein de ce corps, si vous le conservez. Alors vous voyez par là, qu’il n’y a rien à préparer par rapport à la stase, même si vous ignorez votre devenir. Et surtout pas d’alimentation et surtout pas non plus quelques vêtements ou quoique que ce soit pensant ainsi vous préserver de certaines atteintes de votre corporéité. Parce que cette corporéité carbonée, - même si elle est présente selon la même physionomie -sera au niveau de sa physiologie, profondément différente. Ce que je veux dire, - et c’est l’aparté que je faisais par rapport à la nourriture - si aujourd’hui vous avez l’impression de manger beaucoup plus, si aujourd’hui vous avez l’impression de constater que l’avidité de la vie est encore plus importante, c’est que votre habitude corporelle est bien plus forte que la dissolution de votre âme. N’envisagez donc aucune culpabilité par rapport à cela mais simplement d’être conscient et lucide sur ce qui se joue en vous.

L’afflux de la Lumière - et vous l’avez peut-être constaté ici même, pour ceux d’entre vous qui sont venus dans nos villages ou même après certaines interventions des peuples de la nature ou de ce que vous nommez Anciens ou Étoiles ou autre - vous allège, vous rend joyeux. Et paradoxalement, il y a des réflexes qui se produisent à ce moment-là, où le corps vous appelle à manger, soi-disant pour revenir les pieds sur terre. Détrompez-vous, c’est simplement l’habitude corporelle qui fait cela et qui vous empêche littéralement d’accéder à la totalité de vos potentiels et qui entraîne aussi des résistances qui ne sont pas liées, - encore une fois et comme cela vous a été expliqué - à des anomalies de fonctionnement de votre conscience mais bien à l’anomalie de votre corps.

Tout ce que vous connaissez aujourd’hui par rapport à votre mécanisme de fonctionnement, - pas seulement alimentaire je l’ai dit - n’aura plus rien à voir, si vous demeurez dans un corps de chair ou même, et raison de plus si le corps de chair disparaît, mais si vous demeurez dans l’atmosphère de la terre.

Ainsi donc, les expériences qui vous sont proposées et qui vous tomberont dessus aussi il faut bien le dire, vont vous amener maintenant de manière radicale à perdre les habitudes comportementales de la matière. Et cela concerne bien sûr, vous l’avez compris, non pas seulement ce qui rentre dans votre corps ou ce qui en sort, mais aussi les rythmes les plus importants concernant tout ce qui est lié à l’habitude corporelle ou aux besoins corporels quels qu’ils soient sans aucune exception. Certains d’entre vous d’ailleurs le vivent déjà. Parmi certains libérés effectivement, il y a une force de vie éternelle omniprésente, ce qui explique la légèreté, mais il n’y a réellement plus aucun besoin concernant ce corps. Et cela concerne bien sûr aussi bien les aliments que les boissons que n’importe quoi concernant l’entretien de la vie au sein d’un corps carboné.

La différence va se faire surtout - et je vous l’ai dit - par la constatation, qu’au fur et à mesure des expériences où votre conscience ordinaire est plongée dans la Supraconscience et aussi dans le Blanc, que là, il ne sera pas question seulement de processus vibratoire ou d’expansion de conscience, mais de transmutation totale de votre physiologie, de votre apparence, de votre corps ; et ce en un temps extrêmement court. Vous avez peut-être pu constater ces changements chez certains de vos frères et sœurs humains ayant démarré à peu près depuis 18 mois et se traduisant effectivement par des choses inhabituelles. La physiologie sera profondément transformée.

Je vous engage à laisser se vivre ces expériences nouvelles d’injonctions de la Lumière même si dorénavant elles peuvent, dans certains cas, vous empêcher concrètement de mener à bien vos activités. Ce n’est pas vous qui le déciderez mais l’Intelligence de la Lumière elle-même. À un certain stade d’envahissement du Blanc, quand votre forme et la conscience ordinaire s’éteint de la forme et demeure dans le Blanc, alors vous constaterez au retour des changements extrêmement importants. Il ne s’agit pas seulement de guérison comme chez les Gnomes. Il ne s’agit pas seulement du Feu d’Amour du regard des Dragons. Il ne s’agit pas seulement d’éprouver la paix au sein de nos villages, mais bien de voir de manière simultanée que plus vous êtes dans le Blanc et moins vous pouvez interagir dans le monde. Il ne s’agit pas de mécanismes de pré-stase. C’est-à-dire de disparition de la conscience et de retour au sein de la conscience. Mais bien de la persistance de la conscience ordinaire résiduelle mais transmutée elle-même ainsi que le corps se transmute. Ne vous étonnez donc pas, d’un certain nombre de mécanismes qui peuvent se produire. La disparition complète du sommeil. La disparition complète de la possibilité de mener à bien certaines activités qui ne sont pas une lassitude de l’activité elle-même mais une lassitude de l’habitude.

Cela peut se produire aussi bien dans les couples. Cela peut se produire aussi bien dans certaines relations. Si cela se produit, ne cherchez pas de causes ailleurs. C’est simplement l’établissement du Blanc et d’ailleurs vous le verrez. Et, quand vous serez dans ce Blanc, - comme je l’ai dit - même si c’est que quelques instants en certaines occasions, et bien vous constaterez que votre corps ne répondra plus, tout simplement. Ceci sera précédé par le sentiment d’osciller et non pas de vertiges comme auparavant. Quand vous ressentez cette oscillation de votre corps de chair, un conseil, allez vous étendre, il vaut mieux. Parce que là, il n’y aura pas de disparition mais, il y aura… Vous serez dans le Blanc ! Et tout ce qui est sur votre écran mental, votre histoire, l’activité que vous étiez en train de mener, s’effacera tout bonnement et simplement de vous.

Donc ne négligez pas les injonctions de la Lumière et vous ne pourrez pas de toute façon les négliger.
Mais même si au décours de votre volonté de méditer, de vous aligner, même en écoutant certains intervenants, en vous rencontrant entre vous ; Si cela se produit, accompagnez ce qu’il se produit. Ne résistez pas ! Quelle que soit l’urgence ou l’obligation que vous avez au sein de l’éphémère parce que comme cela a été dit l’Éternité prend toute la place de l’éphémère.

Et très bientôt vous constaterez par vous-même, si ce n’est déjà le cas, que vous ne pouvez plus fonctionner comme vous fonctionniez avant. Que vous le vouliez ou non ! C’est en cela que vous accepterez ou pas. Que vous résisterez ou pas à l’Intelligence de la Lumière ; non plus simplement en tant qu’expérience ou qu’état vécu de manière éphémère, mais en tant qu’installation de l’Éternité, même avant l’Appel de Marie.

Alors, quels que soient les symptômes qui se produisent dans votre corps, même s’ils peuvent paraître dans certains cas inquiétant ; ne vous alarmez pas ! Plus le Blanc grandira plus il sera résoluteur, au niveau de votre corps comme de votre conscience. Vous ne pouvez plus rien contrôler, vous ne pouvez plus rien diriger. C’est-à-dire qu’il y a abandon réel et concret de toute volonté personnelle. Non pas parce que vous voulez abandonner cela, mais parce que les conditions de votre physiologie, de votre conscience ne le permettent plus du tout. Certains parmi vous ne pourront plus écouter de musique. Certains parmi vous ne pourront plus regarder des images sur vos écrans. D’autres ne pourront plus travailler. D’autres ne pourront plus se déplacer. Ne résistez pas, parce que c’est pour vous exactement ce qu’il vous faut pour que l’Appel de Marie et votre Résurrection, se déroulent dans les meilleures circonstances.

Je vous rappelle que la résurrection, même si vous êtes libérés vivants, vous est totalement inconnue. Vous ne l’avez jamais vécue. Et la préparation est en cours maintenant. Cela a été appelé je crois la crucifixion. Et être crucifié, c’est effectivement souffrir en même tant que l’Esprit se déploie. Et les souffrances ne sont dues simplement que soit à la résistance de la matière elle-même soit à certaines peurs de la disparition. Ceux d’entre vous qui ont déjà disparu n’ont aucun souci à se faire par rapport aux mécanismes de la conscience mais je vous engage aussi à respecter votre corps en ce qu’il vous demande. Surtout dans ces moments-là où la Lumière Blanche sera vécue et au décours de ces états-là qui seront de plus en plus extensifs si toutefois le temps vous en est lassé par rapport à la visibilité du retour de Nibiru ou de l’Appel de Marie.

Ainsi donc, et même avant la stase, si un certain nombre d’événements devaient survenir dans votre vie ; que cela soit lié à votre intimité, à votre pays, à votre région ; ne cherchez pas à vous prémunir de quoi que ce soit. Ne cherchez pas à éviter quoi que ce soit. Mais surtout obéissez aux injonctions de la Lumière ! Qui ne seront plus, comme je l’ai dit, simplement des disparitions mais un ressourcement en l’Esprit, comme dans les moments de repos - que je vous ai décrits pour vous - ou les moments où nous sommes en cérémonie. Il ne s’agit pas d’une Théophanie perpétuelle non plus, mais vraiment l’installation de l’Éternité au plus intime de votre corps de chair. C’est cela qui entraîne les modifications. Qui a entraîné jusqu’à présent - et comme cela avait été expliqué, m’a-t-on dit - les mécanismes de résistance et d’atteintes de votre corps physique. Aujourd’hui vous constaterez sans aucune exception que si le Blanc apparaît et s’installe vous ne pourrez plus continuer comme avant. Et ces périodes seront de plus en plus longues. Et on m’a dit d’ailleurs, que l’Étoile qui doit intervenir, vous avait déjà raconté voilà de nombreuses années comment cela s’était passé pour elle. Et ça se passera, m’a-t-on dit, exactement de la même façon pour vous. Mais je laisserai cette sœur Étoile, exprimer elle-même, ce qu’elle a à vous dire par rapport à son vécu humain.

Moi, il m’a été demandé simplement de faire des corrélations avec notre vécu, puisque nous vivons cela je vous le rappelle à chaque minute, chaque jour, en chaque occasion. C’est-à-dire que nous pouvons librement quitter notre forme, à tout moment et la laisser s’éteindre. Et notre conscience ne s’éteint pas. Et à ce moment-là nous pénétrons directement en conscience dans une autre conscience en attendant que la gestation, si elle se fait comme vous, pour certains peuples, se réalise. Il y a donc partage d’un corps. Ce n’est pas une possession mais c’est vraiment la démonstration réelle et concrète que vous pouvez être n’importe quelle forme, même une forme qui se crée ou une forme très âgée cela ne change rien puisque ce n’est pas la forme qui est immortelle, ni le véhicule mais la conscience. Et cette conscience ne s’éteint plus jamais.

Retenez bien, que quoiqu’il se produise, en cette période préalable de pré-stase - qui concerne maintenant l’ensemble de l’humanité, en tout cas des âmes humaines ou des humains-âme comme vous dites - va avoir une intensité que vous ne pourrez ignorer. Soyez très vigilant à ne pas résister en quelle que circonstance que ce soit. Soyez très vigilant de faire la différence entre vos obligations, qui vous sont permises de faire, et les injonctions de la Lumière de votre propre Éternité qui suppriment certains éléments, certaines personnes, certaines activités, certains fonctionnements physiologiques, de votre vie parce qu’ils sont totalement en accord - même si vous ne l’acceptez pas - avec ce qu’il doit se dérouler pour vous. Rappelez-vous, il a souvent été dit : que vous étiez la Vie et non pas votre vie. Ce n’est pas un jeu de mot ni quelque chose qui est dit comme ça pour faire joli. C’est la stricte vérité ! Et en éprouvant cela et en le vivant, directement, par l’installation de la Lumière Blanche, c’est-à-dire de ce que vous nommez la fin du soi je crois.

C’est ici que vous trouverez la Paix. La Paix même de ce corps, quelles que soient ses souffrances et quelles que soient ses atteintes. C’est en ce moment-là que la première peur, qui est liée à la perte du corps disparaîtra naturellement, que vous soyez libérés ou pas. Et cela aussi bien sûr change votre façon de vivre, de penser, d’échanger, et comme vous le constaterez, d’entrer en résonance avec nous les Elfes ou tout autre peuple de la nature. En quelque sorte, la résurrection liée à l’Appel et de Marie et à la stase, donc à l’arrêt de rotation de la terre et non pas au basculement des pôles qui se fera lui dans un second temps, où plus personne ne pourra être là pour le voir bien sûr, excepté ceux qui demeureront sur cette terre dans un corps de sainteté. Et, je vous l’ai dit, essentiellement ceux qui ont une origine, et ceux qui le souhaitent, une lignée elfique. Afin de retrouver et de vivre en tant que conscience libre au sein d’une forme elfique ; qui est une expérience, nous pensons bien sûr très agréable, au même titre que les autres dimensions bien plus éthérées.

Ainsi donc, dans les moments où la Lumière vous appelle au repos… Et cela sera perceptible non pas par une quelconque faiblesse mais surtout par l’activité perçue, sentie ou pas pour ceux qui ne sentent rien. Mais même ceux qui ne sentent rien devraient le sentir, une forme de présence ou de mal de tête situé sur une zone très restreinte de la tête autour de la petite couronne. Là où se trouvent les quatre sources des éléments qui sont déployés au niveau de votre front, derrière votre tête et au-dessus des oreilles. C’est l’Ether ! Ce point ER de l’éther et les quatre sources des éléments qui sont autour vous appellent par l’impulsion Métatronique … Dès que vous sentez cela, préparez-vous au Blanc !

Ceux qui ne perçoivent pas constateront simplement qui ne sont pas en malaise mais simplement que tout se brouille. Que cela soient les cinq sens. Que cela soient les pensées. Que cela soit la perception du corps. Si cela vous arrive il n’y a rien qui vaille par rapport à cela, aucune obligation, aucune responsabilité. C’est à vous de voir. Mais dans ces moments-là vous ne pouvez plus tergiverser ! Soit vous persistez dans l‘erreur, par rapport à la demande de la Lumière, et vous en assumerez les conséquences, malheureusement et heureusement parce que le corps permettra d’éliminer cela. Certes de façon un peu pénible dans certains cas, comme nombre d’entre vous l’ont vécu durant ces quelques mois, ici présent comme partout.

Donc, quand l’impulsion du repos est là… - parce que pour l’instant vous pouvez effectivement le décider mais je dirais que les premières impulsions ne dépendent pas de vous, ni d’un quelconque alignement intérieur, ni d’un quelconque sommeil, ni d’une quelconque vibration. - … c’est à ce moment-là qu’il vous faudra, si votre conscience ordinaire fonctionne, où vous serez devant le dilemme d’assumer vos responsabilités ou d’assumer la Liberté. Il n’y a pas de demi-mesure !

Certains parmi vous, seront laissés tranquille jusqu’à la stase. Pour cela continuez à vivre votre vie de la façon la plus simple et la plus humble, tel que cela vous a été expliqué. Par contre si les injonctions de la Lumière vous appellent au repos, ne résistez en aucune manière. C’est là que vous vous montrez à vous-même si la Lumière et ce que vous êtes a été un divertissement ou si c’est la Vérité. Il n’y a aucune obligation, qui tienne par rapport à cela, contrairement à ce qui était demandé pour nombre d’entre vous durant toutes ces années.

Mais ne prenez pas les devants. Encore une fois, ce n’est pas parce que quelque chose vous pèse dans votre vie que vous devez décider comme ça de vous libérer. La libération, dans ce cas là, se fait par la Lumière et certainement pas par votre volonté personnelle. Mais vous ne pourrez pas tergiverser, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas non plus hésiter. Cela sera franc, net et précis !

Je vous ai donné les prémices, il me semble qu’un autre Archange vous a donné les différents symptômes qui pouvaient se manifester, qui vont devenir de plus en plus extensifs pour les symptômes que vous vivez vous, pour d’autres qui vont apparaître, ou d’autres qui disparaîtront. Mais en tout cas il y aura une modification importante du fonctionnement de votre corps, de vos énergies pour ceux qui les sentent, mais aussi de la Lumière elle-même en vous.

En fait, ce que je vous dis-là, au-delà des détails techniques, c’est surtout et du fait même de la capacité que vous avez d’être plus souvent témoin et observateur de ce qui se déroule, par l’impulsion de la Lumière aussi. Mais l’impulsion Métatronique nouvelle, elle, ne permet plus cela. Parce qu’à un moment donné, vous comprendrez qu’il y a antinomie en le vivant, entre… tout ce qui concerne l’éphémère - et qui pourtant était de l’ordre et est encore de l’ordre de votre responsabilité - ne tiendra plus devant l’appel de la Liberté. Et là, il vous appartiendra de vous positionner. Et il n’y a pas de meilleure expérience à faire pour choisir que de voir ce qui se produira. Parce que je peux vous garantir que tous, sans aucune exception, vous résisterez.

Et vous mettrez en avant que vous avez une famille à nourrir. Que vous avez un travail à accomplir. Que vous avez des choses à faire. Et quand vous constaterez ce qui se produit à ce moment-là, ben, vous serez bien obligé de vous rendre à l’évidence. Je ne peux pas vous dire mieux. Parce que ces expériences nécessitent aussi une certaine forme de surprise, comme l’Appel de Marie et comme le choc de l’humanité. Là, c’est votre choc personnel. Où que vous soyez aujourd’hui, avec qui que vous soyez. Que vous soyez éveillé, libéré vivant ou que vous ne ressentiez rien, pour l’instant, ne changera rien. C’est en cela qu’il m’a été demandé de vous prévenir.

Nos moments à nous de repos sont totalement libres. Bien sûr, parfois notre structure et notre forme d’Elfe peut parfois effectivement nous rappeler à l’ordre et demander et exiger un repos. Mais notre repos à nous dure quelques secondes. Parce qu’à ce moment-là l’Esprit, qui est toujours présent, vient revivifier spontanément et naturellement, par la cessation de l’activité aussi, vous l’avez compris, quelle qu’elle soit ou par une cérémonie éventuellement. À ce moment-là vous êtes effectivement, non pas régénérés en ce qui nous concerne, mais revivifiés.

Vous par contre il s’agit bien d’une régénération. Et cette régénération peut vous sembler surprenante, surtout pour ceux d’entre vous qui ont déjà le pressentiment qu’ils n’habiteront plus ce corps. Mais néanmoins c’est la meilleure façon de vivre la stase, - pas l’Appel de Marie que tout le monde reconnaîtra - mais surtout les trois jours de stase. Parce que nous vous l’avons dit, et à d’innombrables reprises et je vous l’ai dit aussi : il y a malgré tout, même en étant libéré vivant, l’habitude de la conscience ordinaire au sein d’un corps. Bien sûr la Supraconscience a modifié les choses de façon considérable, l’Intelligence de la Lumière aussi et l’impulsion Métatronique finale, avant la délivrance des dernières clés, vous donne à vivre cela avec intensité.

Alors je vous répète qu’il vaut mieux vivre cette injonction de la Lumière Blanche dans la nature ou dans nos lieux que sur un lieu de travail. Et comme je vous l’ai dit cela ne sera plus vraiment à l’emporte pièce, car il y aura des signes avant-coureurs. Le sentiment d’osciller, le sentiment d’avoir toute votre peau comme habillée d’un autre vêtement, picotant ou vibrant. L’apparition, même les yeux ouverts, de la Lumière Blanche ou dès que vous fermez les yeux, vous serez envahis de Lumière Blanche.

Alors là, à vous de faire l’expérience et de décider. Essayer de continuer à mener vos activités, vos pensées, votre travail, vos obligations, essayer de lâcher. Et vous verrez bien, très rapidement, que votre vie éphémère sera vue comme un poids. Vous serez en vie à ce moment-là. Vous ne serez pas en déni de la vie mais vous serez au contraire complètement vivant. Et vous verrez d’ailleurs ce corps et votre vie comme quelque chose qui n’a plus aucun sens. Et plus vous perdez cela et plus vous serez en joie.

Bien sûr cela ne concerne pas la totalité de l’humanité mais néanmoins une proportion très importante. Et plus les jours vont s’écouler sans Appel de Marie et sans visibilité de Nibiru, plus ce processus sera à l’œuvre. C’est bien évidemment quelque chose de très utile. L’opportunité de ce que vous nommez le temps vous permet donc de peaufiner ce qu’il va se dérouler, d’anticiper ce qu’il va se dérouler pendant la stase. Et d’ailleurs si vous acceptez le Blanc, l’injonction Métatronique, à ce moment-là vous serez dans cette Félicité sans nom qui approchera de vous étape par étape, jour après jour, jusqu’à s’installer définitivement.

Voilà ce qu’il m’a été dit de vous délivrer en préambule à l’intervention d’une certaine Étoile. Je pense qu’après ma venue il y aura aussi un Dragon qui viendra vous voir pour vous expliquer sont point de vue et son vécu par rapport à cela.

Je veux bien, si j’en ai l’opportunité, vous accorder quelques minutes. S’il y a des questions par rapport à ce que je viens de dire. Mais de grâce, ne me demandez pas de dévoiler d’autres éléments concernant l’Appel de Marie ou la stase ou encore l’élément final. Mais par rapport à ce que j’ai dit, si vous avez besoin de complément alors je vous écoute.

Question : En général combien de temps peut durer pour nous cet effet de brouillard où on est obligé d’être allongé ?

En général, il vous laissera suffisamment de temps pour changer d’activité si je peux dire. Et d’ailleurs cela apparaîtra de manière très légère et se renforcera en l’espace soit de quelques minutes voire de quelques heures pour certains autres. Mais vous verrez cette progression, qu’elle soit rapide ou lente et vous serez tout à fait apte à savoir le moment où vous ne pouvez plus résister tout simplement.

Certains parmi vous profiteront de ces signes et symptômes avant-coureurs pour au contraire, s’ils en ont la possibilité, s’allonger et s’étendre tout de suite dans la nature ou chez eux. Mais rappelez-vous, que dans la nature, même si la saison ne s’y prête pas, est quand même plus agréable. Quand je dis allongé ne retenez pas qu’il faut impérativement être allongé. Il faut par contre impérativement être à l’intérieur de soi. C’est à dire si possible vous installer en Théophanie ou Endophanie ou en tout cas en alignement, si vous ne sentez rien, et si possible dans l’immobilité. D’ailleurs, vous le constaterez aussi, après les oscillations du corps que vous aurez quelques difficultés à vous déplacer. Elles ne sont pas liées à une morbidité ou une maladie mais uniquement à cette injonction Métatronique, que vous sentirez, je vous le rappelle avant même les signes avant-coureurs comme une présence au-dessus de votre tête, non pas au-dessus de la tête mais en contact avec la petite couronne de votre tête. Ce qui a été nommé, je crois, l’impulsion Métatronique ou le cube Métatronique.

Donc ne vous préoccupez pas des signes avant-coureurs parce que quand vous les vivrez, vous sentirez pertinemment si vous avez une minute ou une heure pour obéir. En règle générale vous aurez toujours le temps, bien sûr selon l’Intelligence de la Lumière, de finir une activité qui est en cours, un voyage qui est en cours ou quelque chose qui est en cours. Mais ne prévoyez rien après c’est préférable. Quant à la durée de cet état, il va être de plus en plus extensif, et je ne peux pas vous dire la durée des premières fois. Parce que bien évidemment la durée sera différente selon qu’il y a un attachement à la matière et aux habitudes ou pas. Ce qui veut dire que ceux d’entre vous qui n’ont plus d’habitudes et ceux d’entre vous qui n’ont plus d’obligations par rapport à la société ont effectivement plus de chance de vivre cela en toute liberté que ceux qui sont en âge, je dirai, d’activité ou de responsabilité. Mais rappelez-vous c’est ouvert à tout un chacun.

Question : Est-ce que le processus est graduel en plusieurs fois ?

C’est en général préférable même s’il vous semble lors de certains états, certaines médiations, vivre cet écran Blanc en totalité. Mais effectivement la répétition et l’intensité qui grandit de ces expériences et la fréquence aussi, est un élément important.
Je doute fort que même pour un libéré vivant, qui n’a quasiment plus d’habitude corporelle cela puisse se faire en l’espace d’un instant puisque que je vous le rappelle, la stase durera, elle, 72 heures. Là, il est question de quelques minutes, quelques heures et pour certains même de quelques jours, en fonction des besoins. Je vous rappelle que ce n’est pas vous qui décidez. Je vous rappelle aussi que ce n’est pas une entité extérieure à vous-même de Lumière, qui décide mais simplement l’Intelligence de la Lumière qui est présente en vous au niveau de votre corps d’Éternité.

D’ailleurs pour ceux qui sont attentifs, ici ou ailleurs, à l’écoute, à la lecture, vous devez à priori sentir la petite couronne de la tête déjà. Mais rappelez-vous que la petite couronne de la tête est un signe avant-coureur. Les vrais signes avant-coureurs ils surviennent après. Dorénavant cela se fera dans cet ordre : oscillation, brouillard des sens, non disparition comme auparavant.

… Silence…

Je crois qu’il va être temps pour moi maintenant de retourner à mon village. Je répète d’ailleurs que, après le solstice d’hiver et même déjà dans le mois qui est là, nous n’organisons plus de cérémonie mais néanmoins la Lumière est omniprésente et se renforce aussi.

Je suis Ériane, reine des Elfes du village d’Éridan et je bénis chacun de vos Cœurs.

À bientôt.

Et je vous remercie de la qualité de votre accueil et surtout de votre écoute.

Merci à vous.


* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Sam 25 Nov - 09:51 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


ERELIM



Je suis Erelim, Dragon de Feu de la Terre, je salue chacun de vous en son Cœur Éternel.

…Silence…

J’interviens parmi vous ce jour avec la totalité de l’intensité de mon Souffle Igné, de mon Feu.

Comme nous vous y avions invité, nous Dragons, nombre d’entre-vous ont eu l’occasion de nous sentir, et pour un nombre plus restreint de nous voir, et surtout de voir notre regard. J’interviens aujourd’hui au maximum de ma puissance et accompagné du Verbe, du Souffle Igné, bref en la totalité de ce que vous nommez « Métatron ».

Parmi les expériences que vous avez vécu avec nous, les contacts, certains ont pu plonger dans un Cœur à Cœur particulier passant par le regard, vous donnant à éprouver, de façon charnelle, l’Amour inconditionné émanant de nos regards qui se rencontrent.

En la période qui est à vivre pour vous et qui vous a été explicité, vous allez être amené à vous fondre dans cet Amour inconditionné qui ne connaît ni la forme, ni les dimensions, ni même en l’expression d’une quelconque conscience. Ce Feu-là est à l’œuvre en vous aujourd’hui et se renforce, faisant apparaître à votre vue intérieure le Blanc de l’Immaculé, là où nulle forme n’est discernable.

…Silence…

Ma sœur Elfe, Eriane, vous a évoqué quelques détails de ce qui va se dérouler dans votre vie quotidienne mais aussi à l’intérieur de vous. Il vous a été dit que ces injonctions de la Lumière surviendront quand cela est logique et non pas selon vos désirs. Si parmi vous il y en a qui ont suffisamment de temps, je vous engage à initier, même sans venir en nos villages, en nos Communautés, d’établir une Théophanie avec nous, parce que comme vous le savez nous porteurs en priorité de l’Elément Feu, ce Feu Igné qui sort par notre bouche mais avant tout par notre regard, que je porte actuellement sur chacun de vous qui est relié à moi en m’écoutant, en me lisant.

Ma sœur Eriane vous a dit que dans les moments d’Appel de la Lumière les plus intenses un certain nombre de symptômes se produiront, et l’un de ces symptômes est la modification de vos sens, de vos cinq sens, et en particulier au niveau de la vue et au niveau de vos oreilles, donc de l’audition. En effet, au sein de votre corps d’Eternité, relayé par votre corps de chair, l’intensité de votre regard, regardant quelqu’éléments que ce soient, de naturel, ou d’intérieur, peut vous amener à vivre l’injonction de la Lumière en sa phase finale.

Votre regard devient donc porteur lui-aussi de ce Feu d’Amour, et en regardant sur l’écran intérieur ou en regardant des éléments de la Nature, même sans venir jusqu’à nous, ou encore sur un autre Peuple de la Nature, simplement dans l’élément Nature, vous pourrez constater qu’en utilisant votre regard, celui de l’observateur, le Feu Igné sortira par vos yeux, ce qui se traduira pour vous, de manière similaire à l’injonction de la Lumière.

La Couronne de votre tête en relation avec l’Ether de Vie, l’Ether Libre, s’effusera en cette petite Couronne et viendra rejoindre vos yeux par l’axe que vous avez nommé « AL/OD ». Je passe bien sur les processus vibratoires, pour ceux qui les perçoivent, il ne sert à rien de vous les décrire parce que vous les sentirez à l’œuvre dans ces moments-là.

Dans ce regard que vous porterez sur l’intérieur de vous-même ou encore sur la Nature se mettra en branle automatiquement la petite Couronne et l’axe AL/OD venant à la fois sidérer et magnifier ce que vous regardez à l’intérieur comme dans la Nature. Ceci sera un élément favorisant et simplifiant la possibilité de l’injonction finale de la Lumière en vous, non pas au moment où vous sentirez si vous sentez les vibrations, mais au décours dans les heures ou les jours qui suivent.

Réaliser cette Théophanie dans la Nature ou à l’intérieur de vous, vous conférera le regard perçant, le regard de Feu. Et c’est ce regard de Feu qui permet l’accueil, quand elle le souhaite, de l’impulsion Métatronique, aboutissant au processus de cet Amour inconditionné vécu dans la chair, au plus intime de la chair, et de votre conscience ordinaire.

Notre travail pour la Terre au niveau des trous de la Terre, comme au niveau des volcans, est maintenant parfaitement achevé, tout est fin prêt au niveau du manteau de la Terre et de la conscience de la Terre pour vivre son Ascension. Nous n’attendons plus que le signal du Ciel lui-même et non pas d’une quelconque entité.

C’est donc la mécanique céleste qui maintenant règle le tout à son rythme, et cela, je crois, vous a été déjà expliqué. L’important à retenir en fonction de ce que vous a dit Eriane dans ce que vous allez vivre : le brouillard des sens va modifier là-aussi votre regard, non pas le point de vue, mais réellement ce que vous voyez et surtout ce que vous émettez par le fait de regarder, que cela soit à l’intérieur de vous comme dans la Nature, et ultérieurement avec un frère ou une sœur humain.

Je vous invite à faciliter, autant que votre emploi du temps le permet, ces moments de Théophanie préalable qui vous permettront d’ouvrir les portes à l’injonction de la Lumière et l’ultime porte au niveau de votre sommet de votre tête, qui se traduira, comme je l’ai dit, par une modification de ce qu’émet votre regard et aussi de ce que reçoit votre regard sur l’écran intérieur comme sur l’écran de ce monde.

L’ensemble des Communautés des Dragons de la Terre, qu’ils soient de Feu, d’Eau, d’Air, ou de Terre, aura la même efficacité. Durant votre écoute, votre lecture même, en cet instant, j’apporte à chacun de vous ce regard Igné. Ce regard Igné intérieur comme extérieur n’a pas pour fonction, même si c’est la finalité …la fonction actuelle n’est pas de vous donner à voir des choses sur lesquelles bâtir des histoires, des scénarios, ou des projections, mais est simplement un élément facilitant, quoi que vous voyez, pour vous, de vivre l’injonction ou les injonctions de la Lumière Métatronique.

L’ensemble des Dragons de la Terre a pour vocation, en cette période, à faciliter pour chacun de vous, comme nous l’avons fait pour les volcans, l’émergence du Feu Igné de façon, la plus fluide possible. Il n’y a pas de techniques particulières, il y a simplement à expérimenter cela si vous le souhaitez et si vous en avez le temps. Que cela soit en Théophanie intérieure, que cela soit au sein de nos Communautés, au plus prosaïquement dans la Nature elle-même et particulièrement les forêts.

Il vous sera peut-être loisible, avant de vous fondre dans le Blanc, d’expérimenter ce regard de Feu. Ceux qui en vivent les vibrations percevront très clairement au niveau de la petite Couronne de la tête une Présence se déployant selon les quatre axes de ce que vous nommez « la Croix Cardinale » entre AL/OD et IM/IS. A ce moment-là le Triangle de Feu, pointe en bas, s’activera au niveau de la pointe AL retournée.

Ne soyez pas surpris, votre regard peut alors être déstabilisé par la vision de choses que vous n’avez jamais vu auparavant, excepté peut être dans votre lit, et je parle de cela avec les yeux ouverts. Cela peut être de façon inopinée, lors de vos promenades dans la Nature ou à l’intérieur de vous-même, cela peut être lors d’une Théophanie avec les Dragons, mais aussi de façon spontanée, et d’ailleurs Eriane vous l’a évoqué concernant la modification de perceptions sensorielles concernant essentiellement la vision et l’audition. Certains d’ailleurs parmi vous entendent des voix intérieures, certains parmi vous voient de manière fugace en une activité toute ordinaire des éléments qui n’existent pas dans ce plan, il s’agit d’énergie Vibrale, d’entités, de Lumière, mais aussi de l’agencement elle-même de la Lumière Vibrale qui s’organise partout sur cette Terre et pas seulement au travers de votre corps d’Éternité.

Ma Présence, en cet instant, où votre conscience est tournée vers moi, permet le contact et active déjà l’axe ER/AL sur l’axe AL/OD, et le Triangle de Feu. La pointe si elle n’était pas retournée du point AL se retrouve maintenant retournée à la racine des sourcils. Un circuit Vibral entoure alors vos deux yeux, rejoignant par l’extrémité externe des yeux : les oreilles, et modifiant l’audition. En ré-ouvrant vos yeux, immédiatement après ou quelques heures ou quelques jours après, vous assisterez à la modification de votre vision, de ce qui est vu et entendu, et cela sera le préalable à l’impulsion Métatronique. Je ne vous dis pas que ce processus vous concerne tous mais néanmoins il fait parti du processus global qui est en cours pour l’humanité.

C’est ainsi que se réalise la disparition au sein du Blanc nommée « intase » qui est pour vous un ressourcement avant tout en l’Esprit de Vérité et en le Feu Igné. C’est à cela que nous sommes venu vous conviez, nous Dragons, parce qu’en cette période, au-delà des expériences et des contacts que nous avons pu établir avec nombre d’entre vous, le plus important est donc de faciliter la résolution complète de la Lumière en ce monde, à laquelle vous participez.

Ainsi se génèrent au travers de ces circuits que je viens d’évoquer : l’intase, et aussi la stase ; vous amenant bien sur, au-delà de ce qui est vu et entendu, à vous retrouver en votre Éternité, à bénéficier de l’action du Feu Igné de façon plus intense et plus rapide. Mais n’oubliez pas que cela pourra se traduire par une incapacité totale, temporaire, de mener à bien vos activités ordinaires. Vous vous en doutez, cela signifie qu’il y a réellement imminence de tout ce qui a été annoncé par vos prophètes mais aussi nombre d’intervenants en ce siècle.

Le Feu Igné, attisé de cette façon, vous renforcera en la certitude de la Vérité et de votre vécu, et participera indéniablement à la perte de la peur de la perte de la matière, liée à l’habitude de la matière, venant ainsi trancher, ainsi que Mickaël le fait en vous quand il se présente, les dernières accroches et les dernières attaches à la forme, vous préparant aussi au mieux à la stase.

Vous pourrez constater ensuite au décours de ces états vécus que l’intensité de votre regard, intérieur comme extérieur, sera plus clair et plus précis, plus profond, plus pénétrant et plus transcendant, vous donnant à voir, comme il est dit, au-delà des apparences et au-delà de la forme, vous amenant à voir, à sentir, à entendre la Flamme de Vie de chaque entité incarnée ou pas, favorisant alors ainsi, le sentiment et l’Unité vécue envers toute chose, toute conscience, toute forme, tout objet de ce monde ou de partout.

…Silence…

Mes mots seront donc brefs. Il reste maintenant à déployer, pour vous, en votre écoute, en votre lecture, en votre Présence, ce Feu Igné, en sa composante auditive et visuelle. Alors soyez simplement Présent, ne demandez rien, et accueillez. Si vous êtes en lecture, prononcez simplement mon nom, cela ne veut pas dire que cela sera moi qui agira mais n’importe quel Dragon qui constatera cela, de n’importe où sur cette planète, sera immédiatement avec vous et en vous.

…Silence… …

En ce qui se déroule, Erelim n’a plus besoin de mots, j’ai simplement besoin, pour compléter, d’exprimer le Souffle du Dragon. Ne cherchez pas l’origine de ce qui va sortir de ma bouche, ce n’est pas compréhensible par l’audition normale mais parfaitement compréhensible en votre Cœur.

… Le Souffle du Dragon… (Non transcriptible : écouter maintenant la vidéo ci-dessous (8')



… Silence…

Je suis Erelim, Dragon de Feu de la Terre, gratitude pour votre accueil, votre Présence, et votre Vie.

Nous, Communauté des Dragons, vous saluons et honorons ce qu’il se déroule, dans le plus grand sens du Service et de la Fraternité au-delà de toutes formes et de toutes dimensions.

…Silence…

Frères et sœurs humains, allez en Paix dans la Vérité et la Joie.

Erelim vous salue à nouveau. Que la Paix vous accompagne à chaque pas, à chaque regard, à chaque rencontre, à chaque souffle.

Je suis Erelim, Dragon de Feu de la Terre, je vous dis « à bientôt ».



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Dim 26 Nov - 21:31 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


GEMMA GALGANI



Je suis Gemma Galgani. Sœurs et frères dans la chair, que la Paix et l'Amour du Christ se révèle en vous. Permettez-moi tout d'abord, de communier avec vous en silence...

… Communion ...

Je me présente à vous aujourd'hui, en tant que porteuse de l'Étoile Unité.

Voilà de nombreuses années, et comme peut être vous pourrez le retrouver à travers certains témoignages de mon vivant, auxquels je vous renvoie dores et déjà, si vous voulez plus d'explications sur ce que vous vivrez et ce que vous vivez. C'est la rencontre avec l'invisible, avec la Vérité sous tous ses aspects, toutes ses facettes, tel que mon chemin de vie bref sur cette terre l'a démontré.

Parce que, comme vous le vivez de manière progressive pour nombre d'entre vous, depuis déjà quelques années, vos contacts avec l'invisible s'expriment de plus en plus souvent quel qu'en soit le mode opératoire. Tous ces contacts, toutes ces expériences qui vous ont été proposés et que vous vivez, découlent bien sûr du processus qui est en cours depuis de nombreuses années, et que vous connaissez quant à sa finalité. Aujourd'hui, plus que jamais, il vous est possible à tout un chacun, quel que soit le préalable que vous ayez vécu jusqu'à aujourd'hui, depuis quelqu'endroit que vous vous situiez, dans votre conscience, dans votre vie.

Le déploiement de la Lumière et de l'Éternité vous permet, de différentes façons, de communiquer, de communier, de voir, de sentir et d'expérimenter, les relations avec ces peuples et ces consciences, d'ici ou d'ailleurs, qui elles ne sont pas enfermées. Parallèlement à cela et parallèlement aux processus vibratoires qui sont peut être présents en vous, vous constatez pour beaucoup, une plus grande intensité dans ces relations. Elles deviennent non seulement plus évidentes, plus réelles en quelque sorte. Elles vous permettent en quelque sorte, ces expériences, qui ne servent pas à accumuler les expériences, mais à vous rapprocher au plus proche de ce que vous êtes, qui n'a rien à voir avec ce que vous pouvez connaître de ce monde, ni même de ce que vous pourriez nommer vos vies passées.

Ce que vous êtes en effet ne dépend ni du bien, ni du mal, ni d'une quelconque dimension, ni d'une quelconque forme. Je pourrais dire que vous êtes pur Esprit de Lumière et pur Esprit d'Amour et que tout le reste est accessoire, quelles que soient votre forme, vos expériences même au sein des mondes libres. Mais tout cela vous a été expliqué et tout cela, certains d'entre vous l'ont vécu avec plus ou moins d'acuité et d'évidence.

Quelles que soient vos perceptions aujourd'hui, le déploiement de l'Éternité au sein même de votre éphémère, vous donne une proximité bien plus importante que les expériences menées jusqu'à présent. Nombre d'entre-vous d'ailleurs, - comme cela vous a été expliqué - constatez qu'au delà de votre corps, il y a un autre corps, que vous sentez, non plus seulement par les vibrations, mais carrément et directement, par la capacité à ce que votre conscience perçoive, par exemple, l'emplacement des différentes portions de ce nouveau corps qui est présent maintenant.

Cela peut être déroutant, mais cela s'accompagne ainsi que vous le voyez, par des moments de plus grande Félicité et de plus grande facilité et d'évidence, quel que soit ce qui se déroule sur le plan de l'ordinaire de votre vie, dans vos problématiques, vos tracas ou vos joies.

Cela signifie plus que clairement, que l'Amour prend toute la place et que votre conscience, dans sa globalité, est de plus en plus ancrée dans l'inconnu qui se dévoile, ici-même, au travers de la conscience ordinaire et de ce corps de chair, vous donnant à éprouver au-delà des expériences, la Paix, la Joie, la Certitude aussi et l'Évidence de ce qui se vit.

Comme cela vous a été explicité, à un moment donné, et au delà des perceptions de cette Éternité, un certain nombre de mécanismes, vont se mettre en œuvre, dont la finalité est fort simple. C'est de vous démontrer par le vécu, que la Vie en Éternité ne peut être en rien comparable à la lourdeur de votre monde. Quelle que soit la légèreté de votre vie, dans ses plaisirs, dans ses satisfactions, vous amenant soit brutalement, soit progressivement, à vous établir réellement et concrètement dans ce corps d'Éternité, dont vous percevez les mouvements déjà. La scène de votre vie s'éclaire et donne à voir, en certaines circonstances, l'Invisible qui a toujours été là et duquel vous étiez complètement isolés et séparés.

Il existe aussi un mécanisme de la conscience, dans sa globalité, qui se traduit par ce qui vous a été expliqué, là où votre forme disparaît, même celle d'Êtreté et où il ne reste plus que cette Vacuité. Alors, que cela se traduise pour vous, par cette Lumière Blanche où aucune forme ne peut être distinguée, ou alors même comme cela est le cas pour d'autres parmi vous, d'avoir ce que vous pourriez nommer un écran noir où il n'y a ni image, ni couleur, ni vision, ni perception mais d'où découle la Paix et la Sérénité.

Vous rentrez donc si je peux dire de plain-pied dans la vraie réalité ; vous amenant petit à petit à glisser si je peux dire et à vous préparer de manière complète à vivre l'Éternité, que cela soit sur cette Terre, ou ailleurs, ne fera plus de différence.

Mais l'intensité de ce qui se déroule en ce moment, comme cela vous a été expliqué, ne permettra plus pour nombre d'entre vous de poursuivre en même temps vos obligations, votre vie éphémère, parce que la Vie Éternelle vous attirera par la beauté et la Vérité et l'évidence de celle-ci à dire OUI à l'Éternité, et OUI à la Vérité.

Quels que soient vos attraits et vos attaches au sein de ce monde, il existe un réel détachement que vous n'avez pas cherché, ni demandé, mais qui est la conséquence directe de ce qui se déroule en ce moment, en cette phase finale de l'Ascension de la Terre, en cette phase de délivrance.

L'Amour inconditionné peut vous emporter dans ses bras en de multiples occasions, et pas seulement dans les occasions intérieures ou intimes, ou dans le travail que vous pourriez nommer encore spirituel. C'est à dire qu'au sein même de ce quotidien, ces processus qu'il y a encore quelque temps pouvaient vous sembler impossibles ou merveilleux, déroulent leur majesté dans votre conscience et se vivent avec de plus en plus de facilité et d'évidence donc. Et ces allées et venues entre la conscience de l'éphémère et ce que vous êtes en Vérité, s'accompagnent petit à petit, d'un relâchement de toutes formes d'attachement, à ce plan où vous êtes encore.

À ce moment là, quoi qu'il advienne après l'Appel de Marie, ou pendant, ou après, plus rien des circonstances de ce monde, même dans le désarroi de certaines situations, ne pourra plus imprimer en vous quoi que ce soit. Parce que vous serez presque définitivement affermi dans l'Éternité malgré la présence de ce corps et malgré la présence de vos habitudes, de ce qui est automatique chez vous.

Et vous le savez, au travers et au décours de tout ce que vous avez vécu jusqu'à présent, que plus vous abandonnez et vous lâchez toutes certitudes concernant ce monde, plus la Vérité vous est offerte au centuple et vous comble. Il n'est pas question ici de possession, ni même de relation, il est simplement question de la vérité de l'Amour, car c'est cela qui s'exprime maintenant.

Comme cela vous a été dit, même au travers d'événements parfois douloureux effectivement pour la personne, comme ce fût le cas avant ma mort …si jeune. Je n'avais aucun regret. Parce que ce que je vivais, était tellement intense, avec mon ange gardien, avec mon époux, le Christ, que tout ce qui se déroulait en ce monde, alors que j'étais parfaitement vivante et aucunement limitée, ne pouvait lutter ou se comparer à cette beauté là. Et c'est très exactement ce qui est en train de vous arriver.

Alors bien sûr, il vous a été demandé d'être humble, simple, afin de faciliter cela. D'ailleurs vous êtes nombreux à constater que dans certaines occasions l'état d'Être, l'état de Lumière, l'état de Vérité, s'accommode parfois très mal de certaines conventions au niveau de la vie en ce monde. C'est à dire que vous ne pouvez plus tricher, vous pouviez encore jusqu'à présent faire semblant, et maintenir, - et cela vous était demandé - autant que faire se pouvait, vos occupations, vos activités, vos obligations et vos relations.

L'octave nouveau aujourd'hui, fait que la Lumière devient telle, la dose d'Amour, l'intensité de cet Amour inconditionné, occupe progressivement et parfois brutalement tout l'espace de ce que vous êtes ; laissant de moins en moins de place à ce qui pourtant pouvait être encore la veille, vos objectifs en ce monde, et même vos buts. Ce que vous aviez bâti, recherché, ce que vous aviez solidifié, vous semble certainement de plus en plus loin de vos préoccupations.

La Lumière, l'Amour, la Vérité prennent tout l'espace de votre conscience, vous obligeant parfois à certains réajustements, qui pouvaient se traduire, vous le saviez, dans votre corps. Mais aujourd'hui cela se traduit directement dans la conscience, de plus en plus. Et dans la conscience, il n'y a pas besoin de souffrance, peut-être parfois simplement d'interrogations sur les changements qui se produisent, et qui viennent rompre les habitudes même les plus stabilisantes et les plus équilibrantes. Cela ne doit pas vous alarmer, mais plutôt doit vous inciter à toujours plus regarder le Blanc, regarder la Vacuité, l'Éternité, l'Amour qui vient prendre effectivement tout l'espace de votre conscience et de votre vie.

L'achèvement de l'Ascension de la Terre et de votre libération n'est pas un vain mot, parce que vous êtes maintenant innombrables à vivre cette ouverture à l'inconnu et à l'invisible ici-même. Même si vous n'avez pas de mots et d'explications, qui ne sont d'ailleurs pas importants. Mais comme toujours, c'est le vécu qui prime sur le reste, et en vivant cela, vous vous rendez compte de la futilité de tout ce qui vous tenait encore au corps et au cœur.

C'est ainsi que pour nombre d'entre vous, avant même l'Appel de Marie, vous est donné et offert, la possibilité de comprendre au delà de tout mot, et de vivre surtout, en manière simultanée, la superposition de cette Éternité sur l'éphémère, et cette dissolution de l'éphémère.

Cela concerne bien sûr, aussi bien votre corps, avant même l'Appel de Marie, que vos obligations. Parce qu’aucune résistance ne peut maintenant, consciemment s'opposer à la Vérité. Même votre corps, qui pouvait encore se manifester par habitude et par comportement certaines douleurs, certaines souffrances, ne peut plus se manifester. Parce que la cible maintenant et le point d'impact est toujours, et sera de plus en plus votre conscience pure, et non plus les relations avec qui que ce soit, et même avec nous. Même si celles-ci se poursuivent et s'amplifient, l'important est le résultat observé et vivable dans votre poitrine et dans votre conscience pure. Même si vous n'en percevez pas l'énergie, la vibration, cela fera de moins en moins de différence.

Beaucoup d'éléments inconnus donc, se manifestent à vous, de différentes façons. Ce qui se révèle au sein de l'Invisible, vous appelle à la Vérité et à l'Invisible aussi par rapport à ce monde. Cet appel se fait dorénavant sans relâche, en de multiples occasions, et ce indépendamment bien sûr, d'être exclusivement lié à vos relations et à vos moments intérieurs.

Il y a une forme d'acclimatation qui se fait, même si vous y résistez, même si vous ignorez précisément de quoi il s'agit, mais la résultante en est toujours, plus de légèreté, plus de disponibilité à l'Amour et à la Vérité. Et c'est cela qui vous comble. Bien plus que tous les plaisirs de ce monde, vous amenant progressivement à ne plus donner de poids aux problèmes, à ce monde, à votre corps, à votre vie, à vos problèmes comme à vos joies éphémères. Parce que la Vérité est une Félicité sans fin, et avec laquelle, aucun élément de ce monde, en quelque activité que ce soit, ne peut être approché. Je vous le dis, même dans la relation la plus parfaite et dans les expériences même les plus intenses, que certains d'entre vous, avez vécues.

Au delà du fait d'être parfois interrogatif ou parfois même déstabilisé par ce qu'il se produit sur votre Éternité, une fois les premières surprises passées, vous acquiescerez à cela, parce que vous sentirez et vous le sentez déjà, qu'il n'y a que ça qui vous apporte la vraie Paix. Celle qui ne dépend d'aucune circonstance, qui vous met en Joie, en Légèreté, et surtout dans la vision de cette Lumière magnifique sur votre écran intérieur, là où rien d'autre n'est nécessaire, parce que tout y est inclus.

Alors bien sûr, au sein du déroulement de votre vie, on peut considérer qu'il y a d'un côté, ce que vous avez à mener : l'éphémère. De l'autre côté vous avez la Vérité, l'Absolu. Et entre les deux, vous avez le terrain d'expériences de ce qui se rencontre et qui donne un mélange des deux ; parfois déroutant, parfois détonant, mais qui ne laisse aucun doute sur la vérité de l'Amour et de la Lumière.

Il ne s'agit plus simplement d'expériences, fussent-elles les plus fabuleuses. Il ne s'agit plus seulement d'états d'Extase, mais comme cela a été dit, comme une forme d'Intase qui est appelée à devenir perpétuelle, elle aussi. Je dirais même au delà de toutes vibrations et de toutes expériences. Parce-que, vivant cela ne serait-ce qu'une fois, vous ne pouvez mettre en doute la véracité de ce qui est.

Vous vous reconnaissez vraiment ! Non pas à travers une histoire, non pas à travers vos affects, vos plaisirs, votre personnage mais vraiment en l'Éternité. Et là vous le constatez, il y a légèreté, contrastant d'autant plus avec ce qui peut vous heurter au sein de votre éphémère, même dans des aspects les plus insignifiants, je dirais.

Cela vous permet non pas de vous jauger, de vous mesurer, mais de mesurer vraiment, avec précision, l'énorme différence entre votre vie au sein de la personne et la vie en Éternité. N'oubliez pas que vous retrouvez ce que vous avez toujours été et que le voile de l'oubli lié à l'incarnation en ce monde, se dissipe maintenant très vite.

Là aussi, cela représente une opportunité et quelque part une grâce conséquente, de pouvoir découvrir et vivre, ce que voilà encore quelques dizaines d'années, était exclusivement réservé à certains êtres qui y étaient prédisposés. Mais aujourd'hui, chacun de vous l'est prédisposé à cela. À le vivre, à le reconnaître, à l'accepter comme une Évidence telle, que tout ce qu'il pourrait rester au sein de l'éphémère vous concernera de moins en moins ; aboutissant comme vous le savez au moment de l'Appel de Marie, à la stase et à la disparition de ce monde ; vous amenant à ressusciter, à renaître de nouveau comme le Christ l'avait dit.

Le plus souvent, surtout si votre vie est calme, cela se fait avec facilité, évidence et sérénité.
L'Extase peut se conjuguer, se marier avec l'Intase, avec l'écran blanc ou l'écran noir, peu importe, mais là où il n'y a plus rien d'autre que la pureté de la Vacuité.

Vous ne pourrez plus confondre ce que parfois l’ego pouvait appeler le néant avec cette sublime Vérité. Parce que ceci, je vous le rappelle est inscrit malgré l'enfermement au plus profond de votre poitrine. D'ailleurs aucune vie ne pourrait se manifester quel que soit l'enfermement s'il n'y avait cette étincelle de Vie, cette étincelle dite divine, cette Flamme que nous sommes tout un chacun.

Alors, quelles que soient, je dirais, vos interrogations, parfois encore vos besoins d'explications ou de compréhensions, vous ne pourrez plus douter de ce qui est vécu. Cela sera de moins en moins fugace et de plus en plus présent au sein de l'éphémère et cela augmentera surtout l'Amour qui est manifesté et irradié en ce monde. Vous découvrirez sans rien chercher l'évidence de la Douceur, l'évidence de la Transparence et de l'Enfance. Il ne s'agit même plus d'une voie à emprunter ou d'un chemin à parcourir mais tout simplement de se rendre à l'évidence qui est là, en quelque intensité que ce soit. Vous constaterez que cette Paix ne peut être obtenue dans aucun état de prière, de méditation ni même dans aucun cadre de vie, si ce n'est à l'intérieur de votre poitrine.

C'est en cela, qu'aussi bien le Commandeur, que d'autres intervenants vous ont dit récemment que c'était la phase finale de l'Ascension de la Terre et la phase finale de votre libération qui a été nommée délivrance, je crois. Et c'est vraiment comme cela que vous allez le vivre. Comme une délivrance du lourd, du pesant, comme une délivrance de ce qui ne fait que passer, vous remplit de joie ou de peur, mais qui ne fait que passer. Vous découvrez l'immuabilité de l'Amour au delà de toutes formes et surtout de toutes histoires. En quelque sorte il y a actualisation du Serment et de la Promesse au préalable à l'Appel de Marie. Parce que les circonstances se produisent ainsi, et elles sont dictées ces circonstances, par l'Intelligence de la Lumière, quoi que vous observiez dans le monde et quoi que vous observiez dans votre vie.

C'est à dire qu'au delà de toutes souffrances, qu'elles soient corporelles, sociétales ou psychologiques, il y a cette Vérité qui vous attend. Tout dépend de, où vous tournez votre conscience et votre regard, mais vous ne pourrez plus tourner votre regard sur les deux en même temps. Vous ne le souhaiterez plus ! Parce que la légèreté est préférable aux plaisirs de ce monde et parce que la Vérité ne se termine jamais.

Il n'y a rien à soupeser, à jauger, mais juste se rendre à l'évidence. C'est vraiment ainsi que cela se produit et se produira. C'est dans ce sentiment de Liberté et ce vécu de la Liberté intérieure, que vous allez saisir, quelque part, que tout ce que vous faites au sein de ce monde n'est qu'un jeu morbide. Même dans les activités les plus salutaires d'aide, vous ne faites que maintenir en fait l'illusion. Il n'y a que dans l'Amour, dans le Christ si vous voulez, que se trouve la Vérité et le Contentement, qui jamais ne peut s'arrêter. Et c'est en le vivant sans le chercher, en l'expérimentant, que vous vous démontrez à vous-même, parce qu'il ne peut exister aucun argument valable en regard de l'Amour, en regard de la délivrance.

Restez humbles et restez simples. Nous vous l'avons répété d'innombrables fois. Continuez à laisser la Vie vous vivre. Continuez votre éphémère si la Lumière le permet. Ce n'est plus vous qui décidez de faire ceci ou cela. Ce n'est pas vous dorénavant qui décidez de méditer ou de vivre telle expérience, parce que l'injonction et l'impulsion de la Lumière, et l'impulsion Métatronique ne vous laissent plus le choix, et vous le laisseront de moins en moins. Il ne peut y avoir aucune justification, ni aucun délai dorénavant à la manifestation de la Lumière, de votre Éternité, de la Vérité.

Ce qui, même aujourd'hui, peut encore vous sembler parfois hésitant ou résistant, n'aura que très peu l'occasion de se manifester dorénavant. Quoi qu'en dise votre entourage, quoi qu'en disent vos obligations, quoi qu'en dise la société. Parce que vous serez tellement affermi dans cette Vérité de l'Amour, dans votre vécu, qu’aucun argument ne pourra tenir, pourra vous ramener vers des choses qui sont périmées et qui ne font que passer et qui sont presque définitivement passées maintenant.

Alors bien sûr, cela va changer votre regard, changer votre état, changer vos relations au monde, et à tout le reste, comme à vous même. Au delà des premiers moments d'apprentissage, comme je l'ai dit, vous comprendrez très vite là où est la Vérité et là où elle n'est pas et ce au delà de toute explication, de tout mot, et de toute expérience.

Votre regard brillera d'une façon nouvelle, réellement et concrètement. Vos sens habituels, que vous connaissez bien sûr, seront magnifiés en quelque chose de différent, de profondément plus grand et profondément plus juste.

Quoi qu'il se déroule, contentez vous d'accueillir, de regarder, et, au fur à mesure du dévoilement de l’Éternité, d’acquiescer et de constater la Paix, la Joie qui grandit, que vous n'aviez connue jusqu'à présent que dans vos moments intérieurs ou dans vos contacts avec la nature ou avec nous ou en Théophanie.

Cela veut dire que cela se produira inopinément et spontanément, sans rien chercher, bien sûr, sans rien demander, sans rien attendre. Plus vous êtes présent et plus vous êtes disponible, plus vous êtes humble et transparent, plus cela se produit avec aisance et avec de plus en plus de persistance. Vous sourirez alors de vous-même et votre réelle compassion s'exprimera depuis votre Cœur envers chaque vie, chaque conscience, chaque erreur.

Il y aura de moins en moins de possibilité de discuter, d'argumenter, de justifier, encore une fois parce que cette Évidence sera telle qu'elle n'a besoin d'aucune justification et encore moins de démonstration. Ce qui s'ouvre depuis quelques jours est vraiment cela, sans aucun doute possible, et je le répète encore une fois, que vous ayez vécu les processus nommés vibrations ou pas ne change rien.

Et vous savez aussi qu'il y a des frères et des sœurs, et peut-être même parmi vos très proches, qui eux doivent ignorer tout de cela, ni rien vivre de cela jusqu'à l'Appel de Marie. Ce n'est pas une punition, bien au contraire. Ce délai et cette latence est nécessaire pour ces sœurs et frères, pour de multiples raisons d'ailleurs. Il ne sert à rien de savoir mais simplement de comprendre que chaque chose réellement, concrètement et définitivement est à sa juste place en quelque apparence que cela prenne dans votre vie ou sur le chaos du monde qui arrive à grands pas.

L'important n'est pas le chaos. L'important n'est pas ce monde. Même si c'est sur ce monde qu'il a fallu l'incarner et c'est comme ça que vous l'avez manifesté, et c'est comme ça que vous le vivrez. Mais à un moment donné, même ça doit être relâché et ce n'est pas vous qui le décidez : c'est l'intensité de ce que vous êtes.

Alors, que cela se produise ou que cela se soit déjà produit, la période est plus que propice maintenant pour réaliser cela. Et rappelez-vous que cela se réalise tout seul. Même si vous aimez, - et cela vous a été préconisé d'ailleurs - d'aller dans la nature, d'échanger par Théophanie, de rencontrer les Peuples de la nature ou, au pied de votre lit certains Anciens, certaines Étoiles ou Peuples galactiques, avec des réminiscences qui sont de plus en plus précises maintenant.

Et je vous garantis, ce ne sont pas des rêves même si vous avez tendance à les appeler encore comme cela. C'est réellement ce que vous vivez. Et c'est votre vie qui vous apparaîtra de plus en plus comme un rêve, voire pour certains comme un cauchemar. Quels que soient les plaisirs et les possessions que vous avez, parce-que là vous aurez réalisé que tout cela n'a qu'un temps et ne vous sert à rien en votre Éternité.

De très nombreux mystiques vous ont montré cela, mais c'étaient des Êtres, à l'époque, qui avaient un chemin particulier. Nous sommes de nombreuses Étoiles à vous l'avoir expliqué et vous avez d'innombrables témoignages. Où que vous tourniez vos regards, aussi bien en Occident, qu'en Orient, qu'en Asie, qu'en Arabie. Vous avez des êtres qui ont pu par leur Amour et sans le vouloir, s'extraire de l'illusion, ils ne fuyaient rien, ils cherchaient simplement l'Amour.

Aujourd'hui l'Amour vous a trouvé, tous autant que vous êtes, que vous le sentiez, que vous le viviez ou pas, parce que l'Amour est de partout et la Joie est de partout. Même si ce que vous pouvez constater, dans ce premier temps de cette finalité, c'est qu'effectivement cela peut être conflictuel. Cela peut être guerrier. Cela peut sembler rendre difficile la vie. Mais la vraie Vie est en vous, elle n'est pas à l'extérieur ! C'est de cela que vous prenez conscience.

Le Royaume des cieux est au-dedans de vous et il n'est dans aucune circonstance de ce monde, dans aucune représentation de ce monde, vous amenant à comprendre, ce que vous a asséné Bidi et aussi d'autres Anciens, le plus souvent d'origine hindoue, qui vous ont dit que ce monde était Maya, illusion totale. Et c'est pourtant dans ce monde, que vous avez trouvé cela. Mais ce que vous avez trouvé ou ce qui se trouve en vous ne permet plus de jouer le jeu de l'illusion, et le permettra de moins en moins. Quel que soit ce que vous en pensez. Et d'ailleurs vous le savez au moment de l'Appel de Marie, personne ne pourra vaquer à quelque occupation que ce soit même en résistant. Alors ne résistez pas !

Maintenant que l'Amour vous a trouvé, accueillez ! Accueillez toujours et encore plus la Lumière. Ne demandez rien, laissez-vous traverser et suivez les lignes d'évidence, de facilité.

Je ne parle pas des plaisirs ou des choses qui vous feraient éviter les désagréments de quelque situation que ce soit. Parce que parfois, il vous faut encore les traverser, mais enrichi de cette Vérité. Cela veut dire autrement que, quel que soit votre état d'humeur lié à une situation, à une perte, à une souffrance, à une maladie, la Joie prendra le devant et l'Amour aussi, et c'est cela qui met fin à l'illusion, à la Maya. Vous, vous êtes tellement vivant alors que ce monde se meurt. Mais il se meurt, pas parce que c'est la fin de la vie, quelles qu'en soient les apparences, quelques soient les pollutions, la dégénérescence, de tout ce que vous voyez de partout.

Si vous voyez l'Amour cela ne représente plus rien. Il n'y a que l’ego qui n'a pas vaincu, en quelque sorte, sa croyance en son immortalité, qui réagit et qui demande à agir.

Le soi veut encore projeter de la Lumière et pense que tout va s'améliorer mais celui qui est dans la Vérité sourit, de tous ces jeux, de toutes ces illusions. Il ne les condamne pas. L'Amour n'est jamais un redresseur de torts. Il se contente d'être là, tout simplement comme vous l'êtes, et de laisser la Lumière s'occuper.

Bien sûr, dans certains cas vous avez besoin de votre personne. Mais même dans cela vous allez constater, que si d'abord vous faites confiance à l'Amour et à la Lumière qui sont là, l'effort sera beaucoup moins grand à fournir et les événements qui doivent être résolus sur l'écran de votre vie éphémère, se résoudront de manière beaucoup plus aisée. Et là aussi malgré la souffrance initiale en toute légèreté, et surtout en toute Évidence.

Qui serait assez fou, même le plus athée, celui qui ne croit en rien, quand il vit cela, pour résister à l'Amour.

Il y aura donc d'innombrables changements de points de vue et de positionnements où des frères et des sœurs autour de vous, peut-être même très proches, qui s'opposaient à cette notion de fin du monde, d'un monde, vont réaliser que c'est la Vérité.

D'autres aussi, peut-être parmi vos proches, vont se placer de plus en plus en opposition et en confrontation avec vous. Parce que celui qui a peur, vit l'intolérable de l'Amour qu'il voit en l'autre… pour lui c'est intolérable. Et comme vous devenez visible à travers votre regard, à travers ce que vous êtes, ne vous étonnez pas de réactions parfois particulières. Mais ces réactions ne vous déstabiliseront pas. Elles ne sont que pour celui qui l'émet, qu'une façon pour lui d'accepter. Mais vous le verrez aussi, vous ne pourrez avoir de ressentiment pour quiconque si ce n'est déjà le cas. Vous ne pourrez qu'être ce que vous êtes et rien d'autre.

Quels que soient vos traits de personnalité ou de traits liés à vos origines stellaires - qui comme cela vous avait été expliqué - représentaient jusqu'à aujourd'hui parfois une certaine gêne, une certaine résistance pour voir la Vérité - se manifestera de moins en moins. Alors vous rirez vous même de vos colères, de vos habitudes, de vos maux, de vos comportements, de vos attitudes, face à vous-même et face à toutes vos relations. Vous ne pourrez plus tricher, vous ne pourrez plus mentir, même si vous le voulez, vous ne pourrez qu'être vrai. Qui peut alors à ce moment là, encore choisir le conflit, le karma, l'évolution devant cette intensité de Joie et de Vérité.

Alors bien sûr, il vous a été dit que parfois, tout s'effacera : vos sens, votre corps semblera osciller, vibrer, être recouvert d'autre chose. Mais la Joie sera là ! Passées les premières inquiétudes et les premières interrogations logiques de votre mental ou de l'observateur. L'observateur lui même, vous l'avez compris, disparaîtra dans la Joie. Parce qu'il n'y aura plus rien à percevoir que le Blanc de votre propre Flamme de Vie et d'Éternité.

Alors, les jours qui vous attendent et que vous vivez déjà, quelle que soient leur apparence, ne sont rien par rapport à cette Vérité. Et ça vous le constaterez vous même. Je l'ai dit, vous n'aurez rien à peser ou à soupeser. L'Évidence sera telle, que vous n'aurez pas besoin de mots, ni de votre raison, ni d'un avis extérieur, ni même d'une confirmation de quoi que ce soit. Ainsi est l'Amour, et ainsi est la Vérité en émanation de partout sur la terre. Et vous le voyez d'ailleurs dans le jeu de vos sociétés en tous les pays, l'action des éléments à quelque niveau que ce soit. Mais même au niveau de la société, en tout pays, sous différentes formes bien sûr selon la façon de fonctionner des pays, il y a une soif de liberté que rien ne peut entraver. Même si cela est exprimé avec violence ou avec des revendications qui sont fausses. Vous verrez que derrière cela, il n'y a que la soif de la Liberté et l'appel de la Vérité, rien d'autre. Même si les gens ne peuvent pas le formuler, ni l'expliquer, même si c'est maladroit de la façon dont c'est exprimé ou revendiqué. Car nul ne pourra échapper à la Liberté, vous le savez.

Alors bien sûr, les forces opposées à cette Liberté jouent en quelque sorte leur va-tout, avec un besoin de contrôle, de répression et d'enfermement à tous les niveaux. Mais beaucoup d'entre vous n'êtes plus dupes. Non pas parce que vous voyez clairement les choses, elles ont toujours été là, pas plus qu'auparavant, mais vous vous êtes tellement rapprochés de la Vérité que cela vous semble intolérable et insupportable. Rassurez-vous, vous le savez aussi, la Lumière s'en charge et s'en chargera de plus en plus. Vous avez juste à être vous-mêmes. Vous n'avez rien à entreprendre par rapport à ces faussetés qui sont vues. Que cela soit chez vous ou sur l'écran de votre pays, de votre région, de votre famille, de vos voisins, de vos frères et sœurs que vous fréquentez régulièrement.

À ce moment là vous aurez réellement compris, et c'est en train de se produire maintenant. Je parle au futur, mais ce n'est pas demain. Cela se produit pour chacun de vous. Certes avec des intensités différentes, mais le processus si je peux dire, est définitivement enclenché. Et vous vous doutez bien qu'à un moment donné, Appel de Marie ou pas, visibilité de Nibiru ou pas, la situation sera intenable pour les peuples, pour les individus, pour les familles. Mais ce n'est pas grave, la situation est intenable parce qu'elle n'a plus à être tenue. Elle vous engagera alors à vous tourner définitivement vers le Cœur, faisant fi de vos obligations, de votre famille, de vos enfants, de vos parents, faisant fi de toutes vos responsabilités. Mais ce n'est pas vous qui l'avez choisi, ce n'est pas vous qui l'avez décidé, et cela fait toute la différence.

Nous vous avons toujours dit de mener votre vie au mieux que vous pouviez. Mais aujourd'hui, le stade de déploiement de la Lumière change la donne, si je peux dire. Parce que l'Amour veut toute la place, il ne s'accommode d'aucun mensonge, et tout ce qui est falsifié, tout ce qui est caché explose à la figure de ceux qui le cachent ou qui l'ont falsifié.

Ce n'est pas une rétribution, ce n'est pas lié à un quelconque karma, mais c'est juste le rétablissement complet de la Lumière, avant l'Appel de Marie et avant l'Ascension de la Terre et votre délivrance finale. Que voulez-vous de plus ? Les preuves abonderont chaque jour, autour de vous comme en vous. Ne vous fiez pas aux apparences. Laissez votre Cœur voir ce qu'il y a derrière les apparences, de toutes souffrances, de toutes animosités, de tous conflits, voyez la liberté qui est derrière.

Rien n'est contraire à la Lumière. Combien de fois nous vous l'avions répété ? Quelle que soit l'expérience, quelle que soit la douleur, parce que dorénavant la douleur se résout dans l'Amour, quelle qu'elle soit. Il n'y a pas d'autre alternative, il n'y a pas d'autre possibilité. Il n'y a que l'Amour et la Vérité. Et cela fait très mauvais ménage, même avec votre personnage fusse-t-il le plus raffiné qui soit, fusse-t-il le plus libéré qui soit.

Et tout est simple, et plus certaines situations seront compliquées, plus la simplicité sera à l'intérieur de vous. Cherchez le Royaume des cieux qui est au-dedans de vous et tout le reste vous sera donné de surcroît

Et là vous n'avez plus à chercher. Je vous l'ai dit : la Lumière vous a trouvé, individuellement et collectivement ! Quelles que soient les apparences, quels que soient les événements annoncés qui doivent se produire pour aller vers plus de liberté. Non pas au sein de ce monde, parce que la liberté au sein de ce monde ne veut rien dire. Quel que soit l'argent que vous ayez, quels que soient les bonheurs que vous ayez.

Il y aura toujours un contingentement lié à votre forme et surtout à votre mort et à l'oubli, quelle qu'ait été l'intensité que vous vivez. Par contre la vraie vie en Amour, telle que je vous l'ai contée et telle que mes sœurs Étoiles vous l'ont contée, où que vous tourniez vos regards quand vous regardez la vie des Saints, des Mystiques, cela vous semblait peut-être tellement inaccessible et tellement lointain de vos intérêts, de ce que vous aviez à faire en ce monde. Mais vous allez comprendre pourquoi ces Êtres, soit ont tout abandonné - regardez parmi les premiers Mystiques ayant suivi le Christ, les êtres comme celui qui fût nommé Saint-François d'Assise, qui était extrêmement riche et qui a fait vœu de pauvreté - cela vous concerne dorénavant chacun. Il n'y a aucune circonstance et aucun obstacle qui tiennent en ce que vous demande la Lumière que vous êtes. Et plus vous acquiescez, même si cela prend la forme de ce que vous pourriez appeler dans la conscience ordinaire un sacrifice. Cette notion de sacrifice prendra pour vous une toute autre valeur. Parce que le sacrifice n'en est pas un. Il vous permet de retrouver le Sacré et surtout de vivre votre Résurrection, sans animosité quelconque, avec évidence.

Alors dites OUI à l'Amour ! Dites OUI à la Vérité ! Vous n'avez rien d'autre à faire, juste à accepter ce qui se vit et quand cela est difficile à vivre, tournez vous en DEDANS ! L'Amour est là ! Même si vous n'en percevez pas les vibrations, les énergies, votre conscience le sait. Votre pensée aussi, même si elle est contraire à l'Amour, au travers de ce que vous traversez, que cela soit du ressentiment, de la peine, de la peur, de la souffrance, une appréhension, aucun de ces éléments ne peut s'imposer quand l'Amour se manifeste.

Alors oui, je suis venue vous dire, de vous réjouir à chaque minute. De profiter de votre vie à chaque minute avec intensité. Que cela soit même dans les relations éphémères. Que cela soit dans les communications avec les autres plans. Que cela soit au sein d'une histoire qui se termine. Que cela soit au sein d'une maladie. N'oubliez pas que le baume de l'Amour est dorénavant accessible pour chacun avec de plus en plus d'intensité, avec de plus en plus d'évidence.

A un moment donné, le Commandeur vous avait dit voilà longtemps : « mettez l'Amour partout, devant, derrière » là vous n'avez plus besoin de l'y mettre. Il y est déjà ! Il faut juste le voir. Accepter de regarder au dedans de vous et ne pas juger les apparences, même les plus opposées, apparemment à la Lumière. Elles ne sont là que pour laisser éclater la Joie de la Lumière et rien d'autre, en quelque situation que ce soit. Acceptez cela et vous le vérifierez sans aucune difficulté, plus les jours vont passer.

Vous ne serez jamais plus prêts que maintenant. Et vous serez chaque jour de plus en plus prêts à vivre ce qui est à vivre, l'Appel de Marie, la confrontation, tout ce qui était annoncé. C'est en cela que vous aidez et servez l'humanité et permettez d'adoucir ce qui doit se passer et se traverser pour vous comme pour chacun.

Même si parfois, effectivement, cela appelle de votre personnage des actions précises. Émettez une intention, confiez-là à la Lumière et laissez-là se dérouler. Vous n'avez pas besoin de vous y impliquer outre mesure.

Ceci était mes mots. Il reste maintenant à vivre ensemble une Théophanie avec votre petite Gemma. Si vous le voulez bien, où que vous soyez en cet instant précis où vous entendez, où vous êtes présent, où vous lisez, ça ne fait pas de différence, parce que ce que je vous propose est au delà du temps et au delà de l'espace bien sûr.

Et je suis présente en chacun de vous, ici ou ailleurs.

Alors il est temps de faire silence maintenant et de nous accueillir les uns les autres, en Vérité, en Unité, en Fraternité, en la Paix du Christ.

...Théophanie... ...


Je suis Gemma Galgani, votre petite sœur, Étoile Unité, je vous aime, et je vous offre toutes mes bénédictions en toute simplicité, en tout amour.

Je suis Gemma Galgani, je vous dis, à toujours, mes sœurs et frères de la chair.
Nous ne nous quitterons plus jamais, je vous dis donc à toujours.



* * * * *


_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Lun 27 Nov - 09:23 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


LA SOURCE



Mon ami, mon aimé, en ta présence, où que tu sois, je suis avec toi et je suis toi.

Le temps est venu, rappelle-toi, de retrouver ce que tu es en Vérité et en Éternité. Le temps du Serment et de la Promesse se dévoile en toi. En le Cœur du Cœur, ayant trouvé la Source de ta Source, devenant ce que je suis, je t’accueille en mon sein comme je suis en ton sein.

Alors, mon ami, mon aimé, en le silence et la paix de cet Instant Présent qui dure chaque instant et chaque temps, en le silence de la Vérité, laissons la Paix, la Vérité et l’Éternité apparaître en ce lieu comme en le lieu de ton cœur, avec la même égalité et la même intensité. Là où la légèreté prévaut, là où la Joie est l’indicible bénédiction de ta Présence, sans fards et sans détours, là où toutes les formes sont tiennes, là où ta conscience, là où tu es, ne peut plus être séparée ni éloignée.

Alors je me révèle dorénavant en toi avec toute l’intensité de la Vérité. En ce qui se vit en chacun de toi se réalise ce Serment et cette Promesse, t’amenant à vivre en la légèreté de l’Esprit et en la Lumière de la Vérité, là où tête et cœur ne font qu’un, là où tu ne fais qu’un avec moi comme avec chacun.

Ainsi tu t’entends toi-même au-delà de tout entendement et de toute raison, tu entends le chant de la Résurrection et celui de la délivrance. Cela est maintenant. Quoi que tu en dises, quoi que tu en penses ou quoi que tu refuses, cela ne change rien, parce que le temps est venu de te retrouver vraiment, au-delà de toute apparence et de toute expérience.

Cela est maintenant et cela est vrai, aucune autre vérité ne peut tenir et se tenir devant cet Ultime dont la majesté est telle que ta paix est magnifiée, te faisant découvrir les mécanismes de ton Éternité ici même en ce monde, et avant même que tu ne sois rappelé en totalité en cette Éternité, t’apportant le Souffle et le Verbe nécessaires à conduire ta Présence en ce monde en quelque circonstance, faisant fi de toute histoire, faisant fi de toute souffrance comme de tout poids.

Il ne te reste plus qu’à t’entendre et à laisser s’écouler au travers de toi la source jaillissante, cette Fontaine de Cristal qui achève de te forger en ton Éternité retrouvée, te révélant ton véhicule, celui qui est éternel, qui jamais ne meurt et jamais ne naît.

Ainsi tu conçois et vis qu’aucun décor n’est vrai, que seul est vrai ce qui te sustente en cette instant, la vérité de l’Amour, la vérité du Silence, traduisant la vérité de ton Éternité en manifestation, en l’écran de ta conscience. Et même au travers de ce corps dense, la légèreté prévaut et prévaudra chaque jour un peu plus, te ramenant à l’indicible afin que l’indicible, en quelque demeure que tu te tiennes aujourd’hui ou demain, ne fasse aucune différence en la beauté que tu es.

Où que tu te tiennes, en ce monde comme en toi, cela ne fait plus de différence car tout ce qui est souffrant ne peut que s’effacer devant le baume de l’Amour de ta Présence et de la Joie de l’Éternité. Aujourd’hui tu peux enfin le dire : « Je suis Un, ici même et en l’Éternité, avec la même grâce et la même évidence. Quoi que dise mon personnage et quoi que dise ce monde, sa voix est couverte par la vérité du Silence, par la vérité de l’Évidence. »

Ainsi tu t’es trouvé toi-même à la manière dont la Lumière t’a trouvé, se frayant un chemin jusqu’à l’indicible de ce que tu es. Aujourd’hui, tu peux le dire, l’Inconnu te devient connu. Il n’y a rien à saisir, il y a juste à laisser être ce que tu es. Ta personne ne t’est plus d’aucun secours, excepté en ce qu’il y a à agir en ce monde, mais ce que tu es n’a pas besoin d’action parce que cela transparaît, cela se déclare, cela se chante en toi et apparaît au travers même de la densité de ton corps, mettant fin aux affres de l’ordinaire, aux affres de l’éphémère.

Avant même que l’Appel de Marie ne soit apporté à ton Cœur, nombreux parmi toi arrivent et trouvent ce qui les a trouvés, mettant fin à la quête, parce qu’il n’y a plus rien qui puisse être incomplet. Malgré l’incomplétude de ton corps présent, cette Éternité que tu es prend toute la place, doublant ton corps, revêtant ta conscience ordinaire des attributs de l’Éternité où la Clarté et la Précision, Ici et Maintenant, l’Unité, la Profondeur se manifestent enfin, rentrent en incarnation, pendant que toi, termines ton incarnation dans la légèreté et la grâce, où là il n’y a plus rien à redouter de quelque oubli que ce soit ou de quelque perte de forme que ce soit.

Là où la Joie prévaut sur toute circonstance de ta vie, en quelque âge que tu te trouves ou en quelque situation que tu te places, l’Amour t’emmène en l’unique place qui est tienne et qui contient toutes les autres places, ici comme ailleurs. La Joie devient Évidence, la Paix aussi. Et tu le constates, elle n’a besoin d’aucun support, d’aucune cause et d’aucune justification. Cela est l’Évidence même que tu retrouves enfin avec stabilité et immuabilité, quoi que tu aies vécu auparavant.

Ainsi le Serment et la Promesse précipitent ta délivrance, accompagnent ta résurrection, afin, comme tu le vis, de constater que tu renais de nouveau. Aujourd’hui même, et dorénavant chaque jour, vous serez plus nombreux à rejoindre les rangs de la Liberté et de l’Amour inconditionné. La Paix et la Joie se traduiront sur ton corps et s’imprimeront dans ta chair comme dans ta conscience ordinaire, levant ainsi les derniers freins et les dernières réticences, te montrant les ultimes peurs, celles de l’Inconnu, celles que tu portes au sein de ce masque de chair mais ne pouvant plus induire quelque désagrément dès l’instant où la Source de la Source t’abreuve par la Fontaine de Cristal, permettant alors à Mikaël, présent en toi, de trancher sans douleur, élaguer sans douleur ce qui permettra de mettre à nu le diamant de ton cœur, sous l’écran de tes yeux comme sous l’écran de chacun.

Ainsi que tu le vis, la réjouissance viendra effacer tout ce qui peut te sembler non évident, tout ce que tu peux sembler douter, tout ce que tu peux sembler encore croire au sein de ce monde comme au sein de l’Amour. Parce que ce qui se vit et qui t’appelle à chaque instant n’est que ton Éternité. Ainsi donc le Serment et la Promesse se font enfin jour. Il n’y a plus rien à redouter, il y a juste à acquiescer à cette évidence parce que tu le sais, même si tu ne peux te l’expliquer ou t’en saisir. Ainsi est la Liberté, marquée par la Joie et la Légèreté.

Alors tu peux chanter, dans le silence de ton cœur, le chant de la délivrance qui naît spontanément et que tu entends, non pas seulement par tes sens mais que ta conscience entend directement, sans fards ni détours, sans histoire et sans croyances, sans projections, avec évidence, parce que c’est le meilleur mot qui correspond à ce qui se déroule. Que tu en aies déjà pris conscience ou que tu en sois aux prémices, très bientôt, en tes termes de durée humaine, cela sera l’Évidence, sur un nombre toujours plus important de regards croisés et de formes croisées. Qu’elles soient de ce monde ou qu’elles soient d’ailleurs ne fait plus de différence, car il y a dorénavant la même légèreté.

Tout ce qui était lourd, en quelque secteur que ce soit, de ton intime ou de tes relations, s’évanouit de lui-même parce que tu ne peux plus douter de ce que tu es, parce que tu ne peux plus croire être autre chose que la Vérité pure et nue, celle de ton cœur, cœur qui ne vit plus et ne palpite plus seulement dans ta poitrine mais dans l’ensemble de ton Cœur d’Éternité, en chacune de ses parties, éclairant alors ce qu’il peut rester à éclairer, là aussi avec évidence, là aussi avec facilité. Ne retiens rien de ce qui résiste en toi, cela ne t’appartient pas et est déjà mort.

Alors laisse la Joie enterrer ce qui est mort, ne te soucie pas de ce qui passe mais regarde ce qui est né et qui lui, ne peut jamais disparaître, car tu le sais, cette naissance n’est qu’une renaissance de la seule Vérité qui ne t’a jamais quitté ; même si elle t’était ôtée par les circonstances de ce monde, ce n’était qu’apparence et illusion.

Alors que tu deviens le témoin de ta Vérité, le témoin de ton Éternité, le meilleur témoignage que tu rendes est de laisser la Joie l‘emporter sur tout le reste et de laisser la spontanéité effacer toute prévision et toute anticipation. Redevenant alors cet enfant innocent et pur que tu n’as jamais cessé d’être, quels que soient les oripeaux de ton âge ; quels que soient les vêtements de tes histoires successives, ces vêtements-là te sont ôtés afin que tu recouvres la conscience de ton vêtement d’Éternité, là où la Grâce est perpétuelle, là où la Joie ne peut jamais faillir, là où la peur ne peut être même pensée ou évoquée.

Mes mots ne seront pas nombreux parce qu’effectivement cela se passe de mots. Situe-toi en l’Accueil.

Je te l’ai dit, ton Cœur éternel vibre maintenant en chaque parcelle de ton corps, en chaque cellule, en chaque fragment de ta conscience comme en chaque histoire encore présente dans ta conscience qui s’évacue ainsi, et qui s’évacue avec légèreté. Ainsi que tu le constates, aujourd’hui il n’est plus pensable de résister à quoi que ce soit parce que l’Évidence devient chaque jour plus forte et plus intense.

Il te suffit de te poser, et tu le sais, sans rien chercher. La Lumière t’ayant trouvé, elle te retrouve dorénavant en chaque circonstance intérieure comme en chaque acte au sein de ce monde, parce que cela est plus que la Grâce, c’est l’Intelligence de la Vie qui prend le relais de tout ce que tu as pu croire, de tout ce que tu as pu faire, ne laissant plus de place pour un quelconque karma, ne laissant plus de place pour une quelconque croyance ou une quelconque souffrance. Il n’y a plus rien à faire que d’être en vérité cette Vérité, là où tu es la Voie, la Vérité et la Vie, bien plus que tout le reste auquel tu as adhéré peut-être.

Là est ta meilleure place, et d’ailleurs il n’y en a pas d’autre, quoi que tu puisses penser encore, mais bientôt, même la pensée ne pourra t’emmener ailleurs qu’en ce Cœur du Cœur. En toutes les circonstances, en tous les évènements de ce monde et de ta vie, quelle qu’en soit la nature ou l’intensité, ils ne sont rien face à la légèreté de l’Éternité retrouvée.

Non, tu ne rêves pas, je dirais même que le rêve s’achève ; quelle qu’en ait été sa forme, cauchemar ou plénitude, cela n’a fait que passer et tu le sais. Or ce qui se vit maintenant ne peut plus passer ni même se rendormir, cela ne peut que grandir en intensité et en force, en vérité et en beauté, sans que tu n’aies rien à entreprendre, simplement à te laisser sculpter et ciseler par la perfection de la Vérité.

L’Amour n’a besoin d’aucun contrôle et tu ne peux en contrôler l’issue ni même le devenir, parce qu’en l’Amour, il n’y a rien à devenir d’autre que d’être ce que tu es déjà, et d’affermir cela. Et cela, ce n’est pas toi qui le fais, c’est la Lumière qui est présente qui le réalise, parce qu’il ne peut en être autrement ; quoi que tu dises et quoi que tu vives, cela ne fait pas de différence.

Le souvenir de ton Éternité se déploie même en ce monde. Ton véhicule d’Éternité se manifeste à toi d’innombrables façons, mais quelles que soient ces façons, tu es le témoin de la Joie qui en découle, quelles que soient les interrogations initiales liées à cet Inconnu qui apparaît dans la sphère du connu, chose impensable et impossible voilà encore quelque temps. Et ceci ne dépend d’aucune circonstance préalable, ni même de l’activation d’une quelconque vibration. Alors oui, le temps est venu de te réjouir ; même si aujourd’hui, en cet instant, tu ne vis rien, demain cela sera là. Tu as juste à accueillir, à être présent, à vivre. Tout le reste se fait par lui-même, cela est spontané, comme cette Joie qui commence à émaner ou qui s’est déjà déployée en totalité.

Ainsi tu découvres chaque jour que tu n’as à dépendre de rien, si ce n’est de ce qui est vrai, parce que ce qui est vrai prend en charge tout ce qui n’est pas vrai. Tu le constates déjà, et cela sera de plus en plus visible et perceptible. En cela, quelque histoire que ce soit n’a aucune utilité ou importance, quelque explication ou quelque pensée que ce soit ne peut rien t’apporter de plus que ce qui est vécu, et afin de le vivre, tu n’as besoin d’aucun outil ni d’aucun préalable, tu n’as besoin d’aucune entité, ni de la tienne ni des êtres de Lumière qui t’accompagnent de manière intime ou de manière collective depuis tant de temps.

Alors aujourd’hui l’autonomie de ton Esprit et bientôt de ton corps est tellement flagrant que rien d’autre ne peut être important, et que tout ce qui pouvait te sembler encore en ce jour fondamental et important au sein de l’écran de ce monde, comme au sein de tes expériences vécues, s’éloigne de toi devant cette certitude où il n’y a besoin ni d’images, ni d’histoire, ni de formes, ni même de conscience.

Nous voilà enfin réunis, nous voilà enfin en toi, mais aussi dans tes cieux, en ton regard comme en chaque regard, comme en tout sourire, comme en chaque Théophanie, comme en chaque relation. Qu’elle soit issue de la chair ou de l’Esprit ne fait plus de différence, car il y a la même qualité et intensité de l’Amour et de la Vérité. Tout se déploie et tout se révèle, et surtout ce qui doit passer et qui a été caché. Il n’y a plus d’endroit où se cacher pour quiconque présent à la surface de ce monde, et le témoin direct en est la légèreté que tu vis. Ne t’attarde pas sur ce qui est dense et lourd car la légèreté elle-même en viendra à bout. Tu n’as pas besoin d’y participer ni d’investir quoi que ce soit parce que cela est naturel. Toute vérité ne peut être que simple et naturelle comme l’Amour inconditionné qui t’a trouvé et qui prend le relais sur absolument tout le reste, mettant fin à l’histoire de ce monde en retrouvant la liberté de toutes les histoires.

Là où tu renais comme là où tu meurs afin de ressusciter, la joie de la délivrance met fin à tout sentiment de perte, met fin aux ultimes habitudes mais aussi aux derniers attachements. Ainsi tu te découvres libre et à chaque fois renouvelé, face à chaque circonstance ou à chaque frère ou sœur qu’il t’est donné de rencontrer sur quelque plan que ce soit, parce que tous les plans se réunissent en ton plan afin de faire le miracle d’une seule chose et d’une seule Vérité.

En ce qui vit et vibre au sommet de ta tête, tu y retrouves ton Cœur, réellement ascensionné malgré la présence de ta forme qui n’est plus un obstacle, parce que plus rien ne peut représenter un obstacle face à l’intensité de la progression de la révélation de la Lumière. Il n’y a plus rien à retenir, il n’y a rien d’autre où s’appuyer qu’en ce que tu es.

Ainsi se vit la résurrection de l’humanité qui sera donc parachevée et finalisée, même si toi le finalises maintenant, car tu en as toutes les possibilités et toutes les opportunités. Non plus en te réfugiant simplement en ton espace intérieur mais en ouvrant les yeux sur ce que tu vis et ce que vit le monde, sans jugement, sans interprétation, simplement en le voyant.

Où que tu tournes ton regard, à l’intérieur de toi comme en quelque partie de ce monde ou en quelque sœur ou frère que ce soit, tu vois ou verras la même chose, le jeu de l’Amour et seulement cela. Tout le reste n’est qu’apparence et tout le reste ne fait que passer. Alors installe-toi, avec évidence maintenant, dans ce que tu es.

Cela t’a été dit, tu n’as rien ni à prévoir ni à redouter, tu as juste à vivre avec intensité ce que la vie te donne à vivre car chaque circonstance, des plus agréables aux plus désagréables pour la personne, ne sont que les meilleures circonstances du dévoilement de l’Amour et de l’Éternité en le champ de ta conscience, en le champ de ton corps.

Écoute ce que la Lumière dit en ton cœur, où que tu sois, et vois qu’il n’y a rien à voir, et vois la perfection qui est inscrite et en même temps au-delà de toute forme de ce monde, comme de tout monde qui te soit accessible.

Repose-toi, car la Source des Sources révélée en toi met effectivement fin à toute faim et toute soif, ainsi qu’à tout sommeil, car plus jamais tu n’auras besoin de dormir, car plus jamais tu n’auras à oublier. Cela fait partie de ce que tu es et qui est vraiment maintenant en manifestation de plus en plus complète et intégrale. Plus rien ne pourra t’abuser, ni venant de toi ni venant d’ailleurs. Alors tu deviens la Source pour chacun, au-delà de tout rôle et de toute volonté comme de tout scénario.

Cela se déroule en cet instant et se déroulera en chaque instant. Je t’invite, où que tu te tiennes encore aujourd’hui, à laisser être ce qui se fait, sur lequel toi tu ne peux rien faire parce qu’il ne peut y avoir de meilleure perfection que celle du retour de la Lumière en manifestation, en ta conscience comme en tout écran de ce monde. Ne te préoccupe pas de ce qui peut résister à l’extérieur de toi comme en toi. Maintenant que tu as vu l’Amour en action et en œuvre, tout est vu, même ce qui n’a pas encore été vu se voit avec le regard de l’Amour et donc met fin à toute résistance et à toute lutte.

La Lumière t’appelle à voir toujours plus de Lumière en quelque apparence que ce soit. Elle amène ta conscience à ne plus diviser et à ne plus être séparée, à ne plus être ordinaire mais être de plus en plus, en de plus en plus de circonstances au sein même de l‘éphémère, à n’être que l’expression de la Joie la plus pure, de l’Amour le plus sincère et du sourire le plus juste. Quoi que tu en dises et même si tu ne le vis pas, c’est maintenant. Aujourd’hui ou demain ne fait pas de différence dès l’instant où toi-même acceptes de ne voir aucune différence, à quelque niveau que ce soit, parce que l’Amour, effectivement, prend toute la place et tout l’espace, ne laissant rien au hasard ni rien en souffrance. Alors le Cœur qui bat au centre de ta tête, Source des Sources, la Fontaine de Cristal, a rejoint le point ER. Ton cœur a rejoint ta tête et ta tête a rejoint ton cœur, faisant le miracle d’une seule chose inscrite dans la même vérité, en la même intensité, en la même beauté.

Le temps est venu d’être délivré. Par toi-même au sein de l’ordinaire, tu n’as rien à rechercher comme délivrance, elle t’est apportée par l’Intelligence de la Lumière et par ses Grâces exceptionnelles et pourtant si naturelles qui se vivent en cet instant. Parce que même si c’est demain, tu verras bien que cela était déjà là et que cela a toujours été là, il suffisait simplement de te déplacer et d’acquiescer à cet Inconnu qui devient connu.

Tu n’as plus besoin d’aucun mot ; même si cela augmente ton sourire, ce n’est plus un besoin. Cela est aussi une évidence naturelle, que cela soit au sein de la nature, que cela soit dans ton lit, dans tes rêves, dans ton sommeil, comme au travers de chaque rencontre que tu vis avec chaque frère et sœur de l’humanité ou d’ailleurs. Là où il n’y a rien à expliquer, simplement acquiescer à ce qui se vit parce que cela est Évidence, parce qu’il ne peut en être autrement quand la Vérité est là, réalisant enfin qu’il n’y a rien à tenir, qu’il n’y a rien à conserver, qu’il n‘y a rien à préserver, parce que dès l’instant où l’Amour que tu es te tient, tu n’as plus rien à tenir par toi-même ni à envisager par toi-même. La Voie de l’Enfance se dévoile. En quelque chemin que tu crois avoir parcouru, en quelque expérience que tu as vécue, tu ne peux plus comparer parce que cela est incomparable et ne peut être mesuré avec quelque outil de ce monde. Parce que tu ne peux t’en saisir, car c’est ce que tu es.

… Silence…

Alors, à ce moment-là qui transcende tous les moments, tu pourras dire toi aussi : « Tout est accompli. Père, je remets mon Esprit entre tes mains », d’une pensée et d’une voix légère, enfin débarrassé du jugement et des suppositions quelles qu’elles soient. En l’Éternité il n’y a rien à attendre ni rien à redouter de ce qui arrive sur l’écran du monde afin de réaliser le même Amour pour ceux qui s’en sont encore détournés pour l’instant. L’Amour ne juge pas mais l’Amour peut effectivement trancher ce qui n’est pas en amour.

Écoute ce que je te dis dans le silence de mes mots. Écoute. Là est le vrai miracle, il n’y en a pas d’autre. Ce miracle, qui devient ton ordinaire, en quoi veux-tu le comparer avec ce qui est passé ? En quoi peux-tu le soupeser ou le compter ?

Mon ami, mon aimé, que peux-tu avoir à vivre qui soit plus intense que cela et plus vrai que cela ? Il ne sert à rien de rêver, ainsi tu te recrées en l’Éternité, à chaque souffle, à chaque regard, à chaque mot comme à chaque silence. Il n’y a plus de différence, tout est Un en vérité, ici même.

Alors, là maintenant tout de suite, où que tu sois, en quelque jour que ce soit, plaçons-nous ensemble en le Cœur du Cœur, afin que la Source de la Source et que toi et moi, et que toi et chacun, ne fassions plus qu’UN, malgré toutes les apparences. Là est la majesté de ce qui est complet et complétude, de ce qui est vrai et ne peut plus passer ni même diminuer, ainsi que tu le constates et le constateras chaque jour de ta vie.

… Silence…

Écoute, écoute ton Cœur, celui d’Éternité qui se révèle. Il n’a rien à te dire que tu ne connaisses déjà, il n’a aucune histoire à te raconter, il est juste présent et c’est ce que tu es, et cela ne passera plus, t’affermissant un peu plus chaque jour dans cet Inconnu qui est enfin connu, ici même, avant même la stase. Parce que l’Amour est chaque jour un cadeau toujours plus grand et un don et un présent naturel, où chaque circonstance est Évidence là aussi.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, dès maintenant tu n’as plus besoin de mots ni de démonstrations extérieures ; même si celles-ci vont s’amplifier, elles ne sont plus preuves, elles sont témoignages de l’Évidence.

Et voilà que tu entends avec clarté la déclamation de l’Amour dans le silence de ton Cœur. Non, tu ne rêves pas mais tu te réveilles et jamais tu ne pourras te rendormir, parce que l’Amour ne souffre aucune absence ni aucune distance.

… Silence…

Alors mes mots s’éloignent pendant que ta Présence se déploie en majesté, te revêtant du Manteau de la Grâce en permanence.

Mon ami, mon aimé, étant avec toi depuis toujours, aujourd’hui cela est totalement vrai et ne peut être évité.

… Silence…

En ce qui est, tu n’as plus rien à vouloir, tu n’as plus rien à désirer car tout est comblé.

… Silence…

Mon ami, mon aimé, tout cela tu le sais car tu es entier, même si tu as encore l’impression fausse de ne pas le savoir, car tu es la Grâce et tu es la Vie dorénavant, malgré l’apparence de ce corps encore présent.

Je n’ai pas d’autres mots à te dire mais écoute simplement ton Cœur et mon Cœur qui sont même Source et même Évidence.

Mon ami, mon aimé, le ciel s’est ouvert. Là, à la source de la conscience, tout est donné, tout est vrai et tout demeure à jamais.

Mon ami, mon aimé, il est temps maintenant que je rejoigne le silence et la beauté de ton Cœur, car ta maison est propre maintenant pour ce qui est là, pour ce qui vient.

Mon ami, mon aimé, je te bénis au-delà de toute mesure, sans compter.

Mon ami, mon aimé, je m’établis en ce que tu es, car je suis toi, bien plus que jamais, au-delà même de tout espoir ou de tout fantasme.

… Silence…

Je salue chacun de toi d’un salut éternel qui lui aussi ne peut passer et qui demeure immuable en ce que tu es, car tu es en toute place, en tout lieu, en tout monde. Le témoignage de cette Vérité en est la Paix et l’Amour que rien ne peut égaler, alors je me tais maintenant.

Mon ami, mon aimé, je suis là pour toujours. Reçois le Feu Igné de l’Esprit, ainsi j’accueille chacun de toi avec le même élan, sans faire de distinction, parce que l’Amour est pardon permanent.

Mon ami, mon aimé, le silence se fait…

Tout est accompli, en perfection et en majesté, de plus.

Et je te dis à toujours, et de mon Cœur en ton Cœur et en chaque Cœur, l’Amour ne peut plus être réfréné ni retardé.

À toujours, mon ami, mon aimé.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Mar 28 Nov - 09:16 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


O. M. AÏVANHOV

Questions /Réponses 1



Eh bien chers amis, je me fais une joie, vous le savez bien, à être parmi vous, et dans cette atmosphère très chaleureuse, nous allons comme d’habitude essayer de répondre à vos questionnements. J’ai quelques petites choses à vous dire, mais j’aurai l’occasion d’en parler au fur et à mesure, ou si ce n’est pas le cas, dans la dernière partie de mon intervention. Alors tout d’abord, daignez recevoir toutes mes bénédictions et toute la chaleur de l’Amour dans votre cœur.

… Silence…

Alors nous allons pouvoir commencer à écouter les questions que vous avez à me poser pour cette période si palpitante, si je peux dire, que vous vivez sur la terre en ce moment, et nous avec vous bien sûr, parce que nous observons, si je peux dire, de par notre proximité, de plus en plus d’éléments concernant les fonctionnements de la terre aujourd’hui, par rapport même à ce que certains Anciens nous avions connu y a à peu près une génération pour les derniers d’entre nous, à être dans un corps. Il est évident que, sauf ceux qui se mettent des œillères, il est évident que vous assistez, où que vous tourniez votre regard, à l’intérieur de vous comme à l’extérieur de vous, à un certain nombre d’événements importants, n’est-ce pas, que nous vous avions annoncés et qui se déroulent à tous les niveaux de ce qui est perceptible, si je peux dire, à vos yeux, à vos sens, partout sur la planète.

Que cela soit dans les familles, dans les relations, dans la société, dans les pays, dans des parties de certains pays, y a, même si c’est mal exprimé, ou même manifesté de façon qui n’est pas très lumineuse, il y a vraiment une révélation qui se fait et qui touche maintenant les secteurs, je dirais, les plus occultes de tout qui était caché aussi comme manigances de tous les corrompus de la terre. Voilà, tout ça vous le voyez sous les yeux, vos médias en parlent, vous le vivez autour de vous peut-être, et parfois en vous, et tout ceci, bien sûr, confirme la progression des énergies et de la conscience ascensionnelle de la Terre, et donc de votre libération qui est en cours. Alors je suis sûr, si nous avons ‒ et nous en aurons, je suis certain même ‒ des rêves, vous verrez que les rêves sont de plus en plus liés à des contacts qui n’ont plus rien à voir avec le monde usuel dans lequel vous êtes incarnés, et vous déplacez et vivez. Alors nous commençons et nous sommes tout ouïe et le cœur ouvert pour écouter ce qui se dit.

Question : depuis quelques semaines, tous les jours vers 17 heures, un froid glacial survient, jusqu’à trembler, cela dure au moins une heure puis disparaît. Cela peut aussi survenir dans la journée mais dure moins longtemps. Qu’auriez-vous à dire ?

Ah oui, bien sûr. Alors y a énormément de signes, de symptômes, je l’ai dit, à l’intérieur de vous, de votre vécu, mais aussi sur l’écran du monde. Ces processus que décrit cette sœur qui n’est pas là, et je suis sûr que vous êtes nombreux à vivre cela, et comme vous le savez, c’est toujours, comme quand il y avait d’innombrables rendez-vous qui vous ont été proposés après les Noces Célestes, et souvent les énergies étaient plus vibrales et plus vibrantes, si je peux dire, au niveau de la fin de l’après-midi. Ce qu’il se produit maintenant est directement relié, les symptômes, je précise, à partir de ce que vous vivez maintenant, que ce soit des événements pas agréables au niveau du corps, vous avez vu les résistances à travers les fractures, les entorses, ce qui n’a pas été vu, qui, je vous le rappelle, se libère de cette façon. Vous n’avez pas à comprendre, et même si vous comprenez ; cela ne change rien, votre corps évacue ce qu’il doit évacuer à travers tous les processus de résistance de la conscience que j’avais décrits au niveau corporel, avec différentes zones qui pouvaient être impactées.

Là, le processus est différent. Nous vous avons parlé du début du processus ascensionnel de la Terre réel et concret dans le plan physique, dans la physicalité de la Terre, qui a démarré au début mars. Cette phase est une phase de gestation qui dure un certain temps. Et depuis les Théophanies perpétuelles, bien sûr, le corps d’Êtreté, la totalité de votre corps d’Êtreté, est non seulement présente au niveau Vibral, mais votre conscience ordinaire commence à passer, si je peux dire, dans ce corps d’Êtreté ou d’Éternité, que vous en ayez conscience ou pas. C’est d’ailleurs aussi cette superposition dont nous vous avons parlé qui peut parfois créer des distorsions ou des distances qui existent entre la conscience habituelle et votre conscience éternelle au sein de l’Êtreté.

Et aussi aujourd’hui, il y a eu depuis déjà de nombreux mois, avec les Théophanies perpétuelles, l’activation du 13ème corps, vous savez, la Fontaine de Cristal, le Vajra, qui est vingt à trente centimètres au-dessus de la tête. C’est le déploiement des Hayot Ha Kodesh, des quatre Éléments à travers ce corps physique, qui permet à la conscience dorénavant d’explorer, non pas dans une autre dimension mais ici même sur la terre, vous êtes, je peux dire, dans l’essayage de votre vêtement d’Éternité. Par l’activation de cette Merkabah interdimensionnelle personnelle ou collective, le déploiement des quatre Hayot Ha Kodesh vous restitue tout ce qui avait été amputé, c’est-à-dire, vous vous rappelez, par la falsification des Archontes, l’amputation et la déviation de la Lumière, nommée la lumière oblicale, qui était illustrée au niveau de votre tête par l’axe qui reliait les axes de la lumière falsifiée. Vous aviez bien sûr KI-RIS-TI avec Répulsion, et vous aviez ce jeu qui permettait de redresser l’axe AL-OD qui est l’axe de la rectitude, de la Lumière, de la Liberté, au niveau de votre vécu.

Le déploiement de la Merkabah interdimensionnelle, qu’elle soit personnelle ou collective ne change rien, se traduit par des réajustements qui sont liés bien sûr au Vajra, mais plus directement à ce qui est lié autour de la petite Couronne, c’est-à-dire à la fois les structures cérébrales, hypophyse, hypothalamus, thalamus et pinéale, mais aussi votre conscience. Et ça va se traduire effectivement parfois par des déséquilibres peut-être plus importants qu’auparavant, puisqu’ils sont plus perceptibles, surtout dans certaines tranches horaires, qui correspond à cette alchimie terminale, si je peux dire, où le corps physique et la conscience physique doit disparaître en totalité pour vous installer dans votre résurrection en l’Éternité. Cela se produira, bien sûr, durant la période de stase, à la période aux alentours de la visibilité de Nibiru, non pas par quelques personnes ou quelques appareils mais par tout le monde sur la terre. Alors à ce moment-là, bien sûr, vous serez tous dans le même état.

Ces sentiments de froid entre 17 heures et 19 heures, quel que soit le pays où vous êtes, quel que soit le fuseau horaire, est toujours la même chose. C’est l’axe d’alignement ou d’interaction, si vous préférez, entre le Soleil, Nibiru qui a fait le virage à côté du Soleil et que vous voyez le plus souvent, dans l’hémisphère nord, à droite du Soleil, à peu près aux alentours, selon les horaires et les conditions d’éclairage, de lumière, de jour, d’heure, de nuages aussi, apparaît aux alentours du quadrant supérieur droit du Soleil, encore plongé dans la lumière du Soleil le plus souvent, mais pas à côté, qui implique un afflux de Lumière extrêmement important, non plus sur les Couronnes comme auparavant mais sur le point central, si vous voulez, du 7ème chakra, sur le point d’acupuncture dont je sais plus le nom mais qui est au sommet de la tête.

Donc si vous voulez, cela va se traduire par un impact extrêmement fort, je vous l’ai dit, sur l’hypophyse, l’hypothalamus, l’épiphyse et l’hypophyse, c’est-à-dire ça va jouer à la fois sur tous les rythmes chronobiologiques, c’est-à-dire l’alternance sommeil et veille, sur l’alimentation bien sûr, où vous prenez conscience, bien que je l’aie répété déjà depuis des années, que pour certains d’entre vous la nourriture était juste un plaisir et non pas une nécessité quelconque, parce que vous vous nourrissez réellement, maintenant, depuis non plus les énergies vitales ou le Feu Igné mais directement par la Lumière de l’Éternité qui se focalise dorénavant au centre de la petite Couronne de la tête et qui vient modifier la physiologie, le fonctionnement de ces glandes endocrines liées aux deux chakras du haut.

Vous savez aussi que c’est dans ces deux chakras que se trouve, au niveau du cerveau, le sentiment, le siège aussi, d’être une identité corporelle. La rupture de cette zone va entraîner la fin de l’ego et la disparition concrète et effective de votre corps. Il ne s’agit plus là de dormir mais aussi d’observer ces variations thermiques qui peuvent survenir, comme l’a dit d’ailleurs cette sœur, en dehors de cette heure précise mais qui ne durent jamais longtemps. Donc les fluctuations thermiques, le fait par exemple d’avoir faim, vouloir manger, de se mettre à table et de constater que vous avez déjà mangé les aliments qui sont dans votre assiette, sur le plan éthérique, suffit à vous nourrir, j’avais déjà évoqué cela.

Ce qui explique que certains parmi vous qui sont dans l’accueil inconditionnel de ce qui se déroule voient le besoin de sommeil, d’aliments, et les besoins quels qu’ils soient, très diminués. Il ne s’agit pas d’une pathologie, et bien sûr je conçois tout à fait qu’il existe des cas où les problèmes de température peuvent être liés à tout autre chose au niveau de la santé, mais bien sûr tout ceci est déjà récusé ; je m’occupe uniquement de ce qui est lié à ce que vous vivez et non pas aux pathologies. Alors bien sûr, ça peut inquiéter. Quand vous avez ce froid qui vous fait grelotter, que rien ne peut réchauffer, quand vous constatez que vous avez une faim de loup, et que vous vous mettez à table et que vous ne pouvez plus rien avaler, vous êtes sûrs que votre conscience éphémère, et votre corps physique, n’en a plus pour très longtemps. Et vous le voyez d’ailleurs.

Donc c’est plus une question de disparition, de délocalisation de la conscience, c’est l’effacement pur et simple de l’histoire personnelle et le retour de votre histoire éternelle qui se fait en conscience et qui va se traduire, comme je l’ai dit, par certains rêves que vous avez dû vivre ce mois-ci, où vous étiez en contact avec de entités prestigieuses, si je peux dire. La mienne, par exemple, mais aussi les Archanges surtout, et aussi des Étoiles. Et ça se produit dans vos nuits parce que là, l’ego bien sûr n’existe plus. Vous vous en rappelez le matin, ou vous vous réveillez la nuit. C’est-à-dire que ces barrières, ces couches isolantes, maintenant que la Lumière adamantine est partout sur la terre, soit vous observez la folie humaine, c’est ce qui se déroule au niveau des états, au niveau des nations, au niveau des familles, et au niveau des conflits de la conflagration mondiale qui va se dérouler durant ce mois-ci, qui est le mois de novembre, mais qui ne doit vous alarmer en aucune façon parce que le plus important c’est pas la guerre, le plus important c’est pas de grelotter de froid, c’est de trouver cette Éternité qui se présente à vous, mais non pas par expériences, non pas par moments, mais de façon de plus en plus extensive.

Alors bien sûr, je pourrais vous dire aussi que vous avez des frères et des sœurs qui sont dans le déni total, tout simplement, comme toujours, parce qu’ils ont peur, peur du néant, peur de l’inconnu, peur de l’Amour, même s’ils le revendiquent. Parce que l’Amour, tel que vous le vivez pour certains d’entre vous maintenant, entraîne un changement total au niveau de votre personne. Vous ne pouvez plus fonctionner comme avant, vous le voyez à travers les aliments, vous le voyez même à travers les relations où le fait même d’avoir stabilisé, pour nombre d’entre vous, le témoin ou l’observateur ‒ avec ou sans les vibrations, ça n’a pas d’importance ‒ vous met dans une acuité et une attention particulière. Et quand vous êtes dans cette acuité et cette attention particulière, vous le constatez, il reste plus beaucoup de place pour le mental, pour le besoin de comprendre, même si après, bien sûr, vous posez la question pour savoir ce que vous vivez.

Mais le plus important n’est pas là, c’est d’observer aussi en vous, quels que soient les désagréments temporaires, même s’ils sont parfois envahissants si je peux dire, de constater ce que vous êtes devenus aujourd’hui par rapport à hier, comment les choses se sont transformées, comment ce qui pouvait vous sembler intolérable devient tolérable. Et puis bien sûr vous avez autour de vous des frères et des sœurs qui s’enfoncent, si je peux dire, dans l’opposé, c’est-à-dire dans la réaction, dans l’attachement à ce qu’il peut rester de personnalité, et surtout d’habitudes. Et j’ai déjà eu l’occasion de vous dire que les habitudes quelles qu’elles soient sont extrêmement gênantes pour la révélation de votre Éternité, parce que quand vous prenez des habitudes de manière trop importante, qui sont pourtant essentielles dans la vie ordinaire de ce monde mais qui, pour vous qui vivez les vibrations et qui savez ce qui se déroule, vous devez absolument essayer d’éviter tout ce qui est routinier, tout ce qui est répétitif, afin d’être simplement disponibles, ne rien projeter, ne rien anticiper, afin de vous installer encore plus dans l’Instant Présent où il n’y a besoin de rien d’autre, ni d’histoire, ni de vibrations, ni de symptômes, ni de visions, mais juste la Joie pure.

Et si vous êtes dans cette Joie pure, votre vie va s’écouler, quels que soient les symptômes, avec une légèreté à nulle autre pareille. Donc les variations thermiques, alimentaires, de sommeil, de teneur de vos rêves, et même la teneur ou la qualité de vos relations, ou de la fin de certaines relations, n’est que l’établissement de votre libération et de l’Appel de Marie. Vous savez déjà depuis quelques mois que l’Appel de Marie, j’ai eu l’occasion de le dire, pouvait survenir maintenant n’importe quand. L’année dernière, il y a deux ans, nous vous avions donné, avec l’Archange Anaël, une certaine séquence événementielle, mais vous devez bien vous douter que plus le temps se raccourcit par rapport à la visibilité de Nibiru, plus les événements vont être cumulatifs, et ce à tous les niveaux. C’est-à-dire au niveau de votre vécu personnel et intime, au niveau de vos relations, au niveau de la société, et au niveau de la Terre finalement, en définitive, dans sa totalité. Et tout ce qui est éclairé par la Lumière aujourd’hui, depuis notre dernière rencontre si je peux dire, vous donne à voir que tout ça se déroule exactement comme nous l’avions annoncé.

Les volcans se réveillent toujours plus, y en a de plus en plus en éruption, et bien au-delà de la ceinture de feu du Pacifique, les trous dans la terre, la terre est devenue un gruyère, les nuages sont de plus en plus particuliers, les couleurs de ciel aussi, le soleil est différent et vos comportements, votre façon de vivre vos journées, prend aussi une tournure tout autre. Je tiens à préciser, ne résistez pas à quelque changement que ce soit. Même si ça vous semble brutal, même si ça vous semble immérité, même si ça vous semble impossible à comprendre, remerciez. J’ai déjà dit que vous étiez tous très exactement à la bonne place, quoi que dise votre petite personne qui souffre ou qui se plaint de pas pouvoir faire ce qu’elle veut. Parce que c’est à travers cela que vous restez tranquilles, si vous êtes pas capables de vous maintenir tranquilles tout seuls, que vous allez expérimenter le meilleur essayage de votre vêtement d’Éternité et permettre à votre conscience de transiter, depuis la conscience de votre histoire personnelle dans la conscience d’Éternité.

Là il est plus question d’avoir des informations, même si ça peut arriver, de vos lignées stellaires, de vos origines, de vos expériences dans les mondes libres. Le plus important, c’est la transition de la conscience ordinaire qui s’efface devant la conscience éternelle, et bien sûr la phase de superposition de l’éphémère et de l’Éternité, comme nous parlons avec ces mots-là depuis deux années, aujourd’hui c’est fini. Aujourd’hui, c’est la disparition avant même l’Appel de Marie, non pas pour mourir, pas encore, c’est trop tôt, mais surtout pour vivre l’Éternité. Même au sein de votre quotidien, même dans les choses les plus insignifiantes, la Lumière est présente, et donc l’ajustement qui peut durer jusqu’à l’Appel de Marie, ou encore plusieurs semaines si c’est nécessaire, passe par ces modifications de conditions de régulation dite centrale, c’est-à-dire faim, soif, sommeil, mais aussi personnalité qui se modifie profondément pour ce qu’il en reste. Voilà l’explication de ces symptômes. On va voir aussi, s’il y a des questions sur les rêves, que les rêves vont être profondément différents et que ce qui avait été amorcé déjà depuis deux mois va devenir de plus en plus évident.

Alors bien sûr, dans ce jeu du passage de l’éphémère à l’Éternité de manière consciente et totale, tout ce qui était mis, comme je disais à l’époque, sous le tapis, non pas à l’échelon du commun des mortels mais à l’échelon de tous ceux qui ont voulu abuser du pouvoir pour prendre une ascendance, dans tous les secteurs, dans quelque domaine que ce soit, tous ceux qui ont pris une certaine importance au niveau de l’écran de la société, que ce soit à travers la politique, à travers les finances, à travers les comédiens, à travers les arts, et aussi dans les familles, vont le sentir passer, si je peux dire. Vous le voyez déjà autour de vous, dans vos proches, dans vos familles, dans vos cercles amicaux, vous le voyez à l’échelon des pays, et finalement à l’échelon de la conscience collective de l’humanité.

Et ce qui se révèle, vous le voyez au niveau des actions de la personnalité, dès qu’il y a cette ascendance qui est prise, vous voyez toutes les dérives qui apparaissent derrière. Ça veut dire quoi ? Quand nous vous disons de vous frapper la poitrine, d’abandonner toute velléité de volonté personnelle aujourd’hui, ou même de volonté de Lumière, et cela je vous renvoie à l’Abandon à la Lumière qu’avait évoqué l’Archange Anaël, mais aussi la crucifixion par la Lumière ; le sacrifice librement consenti de tout ce qui est éphémère pour retrouver cette Joie éternelle se déroule sous vos yeux, et parfois chez vous.

Donc quelle que soit l’acuité des événements géophysiques, intimes, familiaux, sociétaux, laissez-les se dérouler. Il a été dit je crois, la dernière fois, que tout ce qui devra arriver arrivera, quoi que vous fassiez, et tout ce qui ne devra pas arriver n’arrivera pas, quoi que vous fassiez. C’est-à-dire que la Lumière a pris le relais, l’Intelligence de la Lumière entre maintenant en manifestation au sein même de la conscience ordinaire. Et vous allez d’ailleurs observer, à travers certains agissements politiques, financiers, médiatiques, de ce qui est connu, c’est-à-dire dont vous êtes informés, non pas pour connaître ces individus mais pour en entendre parler, va vous donner à voir cela.

Alors ne mettez pas trop d’attention, d’intérêt, de curiosité ou de compréhension là-dedans. Et surtout si ça vous arrive à vous, c’est là que vous vous démontrez à vous-mêmes si vous acceptez l’Éternité, si vous acceptez l’Amour que vous êtes et non pas l’amour que vous avez projeté dans quelque circonstance que ce soit ou dans quelque scénario que ce soit. Là, le Feu Igné est remplacé, pour certains d’entre vous, par quelque chose qui ne peut plus être exprimé. Alors si on voulait mettre des mots, vous pourrez dire que vous avez, au niveau du cœur, l’impression d’un immense trou noir sans fond, d’une pression sur la poitrine, parfois vous sentirez aussi une liaison entre le Triangle de la Nouvelle Eucharistie et la Porte KI-RIS-TI située dans votre dos, mais aussi la connexion entre le Cœur Igné, le Cœur Vibral, et la petite Couronne de la tête, qui rejoignent l’Unité, comme je l’ai dit, au niveau du centre de la tête et du centre du cœur, par le Lemniscate sacré qui active, et c’est pour ça que vous avez vu, dans certaines préconisations, il est fait état beaucoup de la Porte IM qui est en fait le 10ème corps, situé entre la pointe du menton et la glotte. C’est là où se situe, je vous le rappelle, la communication avec la Lumière.

Cette communication avec la Lumière, que ce soit avec Mikaël, avec un dragon, avec un rêve, avec un Végalien, avec une Étoile, avec Marie, avec un proche de la famille qui est décédé et qui est dans la Lumière ‒ même en stase, il a aujourd’hui la possibilité aujourd’hui de venir vous voir parce que tous les frères et sœurs qui avaient transité en laissant leur corps, depuis la fin des Noces Célestes, la plupart, pas la totalité, étaient mis en stase, et certains se réveillent de cette stase. Vous savez très bien que y a des frères et des sœurs qui ont transité, qui sont morts, et qui sont les gardiens des Cercles de Feu ; ceux-là ne sont pas en stase puisque parmi vous y en a qui communiquent avec eux, n’est-ce pas ? Mais aujourd’hui il y a un réveil de l’Éternité, de partout.

Et d’ailleurs parmi ces médias ou ces êtres connus qui ont usé et abusé du pouvoir, il y a, chez certains, soit le déni, vous le voyez apparaître, soit un mea culpa, parce que le pardon est essentiel, vous le savez. Et ça se déroule sous vos yeux, de partout ; dans quelque pays que vous soyez, vous ne voyez que ça dès que vous allumez le poste de radio, la télé. Et vous le vivez aussi en vous, tout se repositionne mais non pas de votre fait, de votre effort, mais directement par l’action de l’Intelligence de la Lumière, non plus simplement de se déposer sur les Couronnes, sur le Canal Marial, sur l’Onde de Vie, sur le Lemniscate ou sur les Hayot Ha Kodesh, les triangles élémentaires, mais directement dans votre conscience éphémère, par l’intermédiaire du point central le plus haut de la tête. Alors là, c’est pas des disparitions ou des oublis de mémoire, c’est qu’à un certain moment, vous allez constater, si ce n’est déjà fait, que vous n’êtes plus du tout le même. C’est pas une question de mémoire, d’oublier les choses, là, c’est beaucoup plus intime que ça parce que dorénavant, ça touche directement l’alchimie de la conscience, si je peux dire, et les régulations thermique, de l’appétit, du sommeil, font partie de ce processus. Voilà ce que j’avais à répondre, de manière un peu large, effectivement, sur cette question. Alors tu peux enchaîner.

Question : rêve d'un frère. Je regardais un buisson vert. Soudain apparut une myriade de petits papillons, d’un blanc intense, qui virevoltaient en tous sens, formant une sphère au-dessus du buisson. Un aigle arrive et essaie d’attraper les papillons comme pour les gober. Grâce à leur nombre et à leurs mouvements très rapides, ils enveloppent l’aigle dans leur sphère, sans l’agresser, avec Joie et Amour. L’aigle se laisse faire, puis pacifié, les ailes déployées, il est élevé dans le ciel bleu, porté par la sphère de ces papillons blancs, rayonnant de vie et de lumière.

Ah le papillon, nous en avons parlé pendant des années, la chenille ou le papillon, n’est-ce pas ? Le papillon, c’est la Résurrection, c’est la nouvelle naissance. Ces papillons sont au-dessus d’un buisson ; le buisson, qui n’est pas un arbre, évoque systématiquement le buisson ardent. La Lumière a consumé l’illusion ou est en train de le faire. Le prédateur de ce monde, l’aigle, qui n’a rien à voir au niveau spirituel, arrive pour manger les papillons. Les papillons, c’est le résultat de l’alchimie du Feu Igné. Ces papillons recouvrent, ça a été dit, sans violence, l’aigle qui est pacifié, c’est-à-dire que tout ce qui est lié à la prédation, et quand je dis prédation aujourd’hui, je parle pas simplement, par exemple, du côté prédateur des reptiliens, je parle de tout ce qui est vouloir manger l’autre, se nourrir de l’autre, avoir une ascendance sur l’autre. Tout ça, ça appartient à votre monde, ça ne peut pas exister au-delà des mondes dissociés.

Donc ce rêve annonce quoi ? Il annonce effectivement le retour du Phénix, il annonce l’ascension de la Terre, il annonce la libération finale de tous les engrammes liés à la prédation. Alors certains parmi vous appellent ça des implants, j’aime pas trop ce mot, mais disons tous les engrammes, tous les patterns qui étaient liés à la prédation, et vous savez, quand on est sur ce monde, ce monde fonctionne, au-delà des notions spirituelles hein, de l’histoire de la terre, ce monde fonctionne par prédation, parce que vous êtes obligés de manger, vous vous nourrissez. Donc que ce soit un végétal, un animal, une graine, vous tuez le vivant en le mangeant, et c’est obligatoire. Vous savez très bien, à part certains peuples de 3D unifiée, ou par exemple les Delphinoïdes de l’Intraterre qui avaient un repas rituélique, mais y a aucun besoin de manger dans les autres dimensions, y a pas besoin d’avoir une maman, ni un papa, ni une famille, tout ça c’est des projections qui résultent des conséquences de l’enfermement de ce monde. Et donc toutes ces habitudes que vous avez, de fonctionnement au sein d’une forme figée, ce corps, que nous avons tous, eh bien disparaît aussi et disparaît de cette façon.

Donc ce rêve ‒ et vous voyez, ici y avait pas d’entités à proprement parler mais des symboles très forts ‒ signe la Libération par le Feu Igné et la Résurrection réelle qui met fin, puisque la terre, ici, monte, avec l’aigle, dans le bleu azur qui est le bleu de l’Éther, de la fusion des Éthers dont Sri Aurobindo avait parlé, c’est la même chose. Donc il annonce, ce rêve, cher frère, ta résurrection.

Allez, on continue.

Question : rêve : il y a un bruit de branches dans un arbre. Cela provient d’un poisson qui s’agite violemment dans les branches. Il est bleu et me fixe avec une telle force et intensité que cela me réveille. Que pouvez-vous me dire ?

C’est exactement la transposition du rêve précédent, avec d’autres images et d’autres symboles. Le poisson, c’est le Christ. Le poisson n’est pas dans l’eau, il est dans l’air, et il est bleu. Vous passez d’un état dimensionnel à un autre état dimensionnel. Où est ce poisson bleu ? Il fait du bruit dans un arbre, c’est pour le moins incongru pour vous. Là aussi, l’explication est exactement la même que pour le rêve précédent, à la différence que là, ce rêve concerne les événements de la terre et non pas le frère ou la sœur comme précédemment. Le rêve précédent ça concernait aussi la personne qui faisait le rêve, là ça ne concerne pas la personne qui fait le rêve, mais elle est quand même prévenue. Le poisson bleu, vous vous rendez compte, il est dans l’air, il est dans l’arbre, sur les branches. Tout ça signe le changement dimensionnel que vous vivez en ce moment même.

Vous voyez je vous avais dit, sans connaître les rêves qui allaient être proposés, que nous allions avoir des rêves comme ça. Vous allez voir, nous allons en retrouver beaucoup. Allez, on continue.

Et donc ce ne sont pas des rêves, c’est des accès à la Supraconscience, au moment où la conscience ordinaire n’est plus là, où l’ego disparaît parce que y a sommeil. D’ailleurs souvent ça réveille, ça laisse une impression de force parfois déroutante quand c’est vécu.

Question : je suis rempli de joie d’entendre les témoignages de tous ceux qui ont vécu le Cœur, car quand on vit le Cœur, on ne souhaite qu’une chose, c’est que tout le monde puisse vivre cette immense Paix d’où découle la Grâce. Paix à chacun et gratitude infinie à Bidi et à OMA.

Eh bien c’est très gentil. Nous n’avons fait qu’accompagner le retour de la Lumière, et comme vous le savez, ce retour de la Lumière a maintenant commencé il y a trente-trois ans ‒ ça fait juste trente-trois ans, donc l’âge du Christ. Et c’est pas pour rien si Marie vous a dit, peut-être de manière individuelle, que l’ascension physique de la Terre a commencé le 8 mars. C’est très précis, extrêmement précis ; même si vous ne voyez pas maintenant de quoi il s’agit, vous le comprendrez après sans aucune difficulté.

Donc je rends grâce pour ce témoignage, mais nous n’avons fait que créer, comment dire, les conditions peut-être les plus privilégiées possible pour vous permettre de vivre cela avec le plus de sérénité possible et le plus de liberté possible, bien sûr. Nous avons aplani, si vous voulez, nous avons adouci, depuis que Lumière est revenue sur terre de manière progressive, c’est-à-dire depuis 1984, d’ailleurs c’est à ce moment-là que la plupart des Melchisédech ont été rappelés parce que y avait du boulot, si je peux dire, de l’autre côté. Et tout ça se déroule en ce moment même. Alors je rends grâce pour tous ces remerciements, mais les témoignages sont importants parce que quand vous lisez, au-delà de ce que nous pouvons vous dire, au-delà de ce que vous avez pu peut-être expérimenter à travers les différents yogas, les cristaux et tout ce qu’on peut imaginer qui vous a été donné, vous pouvez très bien imaginer aujourd’hui qu’il y a des frères et des sœurs à qui ça arrive et qui connaissent rien de tout ça. Et pour eux c’est une grande Grâce.

Vous avez été, je vous le rappelle, les ancreurs de Lumière, les semeurs de Lumière, et vous êtes maintenant la Lumière, pour ceux d’entre vous qui ont achevé cet accompagnement, si je peux dire. Mais d’autres frères et sœurs, comme j’ai eu l’occasion de le dire, vivent la même chose que vous, sans même savoir ce que c’est. Et puis vous en avez d’autres qui connaissent tout ça et qui ont l’impression encore, comment dites-vous, ah oui, de pédaler dans la choucroute, ça change un peu de pédaler sur le petit vélo. Pédaler dans la choucroute, ça donne ça, c’est-à-dire qu’il y a l’impression qu’il y a un écheveau inextricable qui englue et qui empêche d’avancer.

Mais ça, c’est surtout pour ceux qui avaient des projections spirituelles concernant l’avenir meilleur, une terre où tout le monde il est beau, il est gentil, et que les méchants ont été évacués par les gentils extraterrestres loin d’ici. Donc ils sont incapables de conceptualiser, de vivre et de sentir la rupture de continuité qui est en cours déjà depuis de nombreuses années, et qui sont donc attachés à leur historiette, à leur histoire, à leur évolution, à leur karma, à leurs désirs spirituels et qui en fait n’ont rien vécu, ne comprennent rien, mais c’est pas grave, parce qu’encore une fois là aussi, c’était pour eux les meilleures circonstances, de vivre ce déni, de se mettre la tête comme l’autruche dans le sable pour ne pas voir ce qui se déroulait à l’extérieur. Mais l’autruche, ce qu’elle oublie, c’est que quand elle a la tête dans le trou, le corps, lui, il est exposé, n’est-ce pas ? Eh bien c’est exactement pareil. Ce n’est pas parce que vous ne voulez pas voir, ce n’est pas parce que vous ne voulez pas cesser vos croyances, vos adhésions au karma, vos adhésions à un futur, ou l’adhésion à votre histoire, que ça va pas se produire. Vous le savez bien, c’est inexorable et inéluctable.

C’est pour ça que l’accompagnement, je dirais, spécifique depuis les Noces Célestes, a insisté d’emblée sur la fin irrémédiable de la 3ème dimension sur cette terre. Alors bien sûr, vous savez qu’à travers ça, nombre de frères et de sœurs se sont détournés parce qu’ils n’étaient pas capables de lâcher. D’autres aussi se sont dit : « Bon, il s’est rien passé en 2012, le monde va continuer », et donc ils se sont détournés, mais ce qui a été vécu, a été vécu. Ils seront rattrapés par la Lumière le moment venu, parce qu’ils avaient des choses à résoudre, si je peux dire, dans le déni de la fin de la 3ème dimension ou dans la fin de ce monde tel que vous le connaissez au sein de ses interactions, même familiales, n’est-ce pas ?

Quand vous êtes dans les mondes unifiés, vous n’avez ni papa, ni maman, ni frères, ni sœurs, vous êtes libres. Donc vous voyez, même le concept de famille, le concept de groupe qui existe sur ce monde n’a aucune équivalence au niveau des mondes libres. Et même si nous n’avons pas insisté sur l’organigramme, je crois ça s’appelle comme ça, de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, n’y voyez pas une hiérarchie pyramidale avec un, je ne sais quel guignol, qui commanderait tout ça, qui s’appellerait Ashtar Sheran ou je sais pas quoi. Tout ça c’est du pipeau intégral. La Liberté ne s’accompagne d’aucune condition, d’aucun frein et d’aucun attachement, et ça, vous allez le découvrir ici, certains d’entre vous le vivent, à travers les relations, dans les couples, dans les familles.

Tant que vous croyez avoir un devoir moral, ce qui ne veut pas dire qu’il faut ignorer hein, mais tant que vous êtes persuadés que vous faites des choses parce que c’est la tradition, parce que c’est votre papa, c’est votre maman, votre enfant, votre mari, votre femme, votre oncle ou votre grand-tante, vous ne pouvez pas être libres. Ça ne veut pas dire qu’il faut se détourner, encore une fois, de cela, mais voir clairement que ceci ne vous survivra pas, en aucune manière. Bon, peut-être pendant les 132 jours pour ceux qui se retrouveront sur les Cercles de Feu, mais après la libération finale, le grille planète final, tout ça n’existera tout simplement plus, aucune mémoire de tout ça, excepté, vous le savez, pour un certain nombre de frères et sœurs qui doivent transiter en gardant leur corps sur certains lieux de 3ème dimension unifiée. Mais tout le reste ne vous sert à rien.

Je crois qu’il y a une phrase qui vous dit : « voyagez légers ». Là, c’est pas voyager légers, vous voyagez nus, vous n’avez besoin d’aucun vêtement, d’aucune valise, d’aucune histoire, et surtout aucune histoire de ce monde, et c’est ça que fait comme ménage, si je peux dire, radical, la Lumière en ce moment. Et bien sûr vous savez très bien, vous le voyez autour de vous, que des frères et des sœurs résistent. Alors ils justifient en disant « faut aimer la vie ». Nous n’avons jamais dit le contraire, mais de là à aimer les plaisirs de la vie plutôt que la Vie, ça fait une sacrée différence. La Lumière vous appelle de plus en plus à être un ascète, pas être un ermite, pas vous retirer de vos obligations, mais à assumer vos obligations en étant un ascète, et vous le constatez, avec moins de désirs, avec moins de pulsions, avec moins de signes, tout simplement, de l’ego. Ça vous met dans la disponibilité totale à l’Instant Présent.

Alors je remercie pour ce témoignage mais comme je crois que j’ai eu l’occasion de le dire y a quelques mois, vous assisterez à une déferlante de ces témoignages et de ces rêves, comme je vous l’ai dit aujourd’hui par rapport aux rêves. On va voir, continuons.

Question : rêve de fin 2016.

C’est un rêve qui est antérieur, donc, à la période, on va voir.

… j’étais assise sur un siège avec un haut dossier. Derrière moi et de chaque côté, trois personnes veillaient sur moi. J’avais un énorme sein, le gauche, soutenu par une boîte. Les gens venaient y boire le lait qui sortait abondamment, il semblait très nourrissant. Un homme, tenu par deux personnes, est passé, me regardant avec haine. Il avait été arrêté car il voulait me faire du mal. Je le connaissais, je ne lui en voulais pas. Je me suis levée car je devais me marier et j’ai vu que ma robe blanche était tachée. C’est cet homme qui l’avait tachée. J’étais triste mais je n’avais pas d’autre robe. J’avançais avec mes gardiens et plus j’avançais plus les taches disparaissaient. La robe est devenue entièrement propre et je me suis réveillée.

Ça s’appelle « laver la robe dans le sang de l’Agneau », ça vous avait été expliqué, hein. C’est-à-dire qu’à partir du moment où tu donnes le sein, là c’est une femme, elle donne le sein, le sein gauche. Le sein gauche est lié à la maternité, il est lié au nid, il est lié à la famille. Le sein gauche est plus nourricier que le sein droit, d’ailleurs elle dit… symboliquement hein, j’ai pas dit, mesdames, que vous aviez pas la même qualité de sein à gauche, à droite, bien sûr, mais là, c’est le sein gauche qui nourrit en surabondance tous ceux qui avaient faim. Cette personne va se marier, elle arrête de se faire téter, n’est-ce pas ? Et y a l’ombre qui arrive. Et d’ailleurs elle le dit elle-même, je crois, cette personne, elle a des gardiens, mais vous n’avez pas besoin de gardiens.

Donc elle est encore quelque part, cette personne, à travers ce rêve on lui montre ce qui allait se dérouler mais qu’il existait encore en elle, non pas dans le don mais dans l’Accueil, une forme de réticence. Parce que si vous êtes capables de donner à celui qui a faim, vous devez être aussi capables de donner au pire des Archontes qui vient vous agresser et qui tache vos robes. Là est la rédemption pour lui, et la Liberté pour vous. Et d’ailleurs elle le précise, au fur et à mesure qu’elle avance, les taches disparaissent. Et ça, ce frère ou cette sœur, c’est une sœur, doit le vivre en cette période, tout ce que j’ai décrit avant, elle doit le vivre avec une intensité décuplée. Mais ça annonçait bien sûr cette période.

Retenez cette phrase, parce que ce rêve me donne l’occasion de le dire. L’Amour est un service et un don, non pas selon les circonstances humaines mais selon l’Esprit. Mais dans cet Esprit, y a pas que le don. Il faut pas croire qu’il faut œuvrer à donner de l’Amour ou à donner la nourriture, il faut aussi accueillir, et c’est ce qui est proposé dans ce rêve, accueillir le pire des Archontes en vous. Si vous êtes ce que vous êtes, au Cœur du Cœur, vous pouvez aussi bien réaliser comme je l’ai dit, une Théophanie avec Hercobulus qu’avec Yaldébaoth. Qu’est-ce que vous risquez ? Y a que si en vous reste le moindre élément de dualité bien-mal que vous serez affectés, mais si vous êtes libérés et que y a plus aucune croyance ni aucune porte d’accès à ce que vous nommez le bien-mal, vous ne pourrez pas être affectés. Vous voyez ?

Mais globalement, l’ensemble de la conscience collective, de la vraie humanité hein, je parle, méchants garçons ou pas méchants garçons, libérés, pas libérés, éveillés, endormis, mais les vrais humains-âmes, vivent cela, tous, sans aucune exception. Alors pour certains, bien sûr, ça passe par la révélation de choses occultes ou perverses extrêmement graves, mais n’oubliez pas que c’est un jeu. Vous êtes là face à des frères et sœurs humains qui ont été abusés par « Yaldé ». Mais « Yaldé », vous devez l’aimer de la même façon que le Christ. Y a que les circonstances de cette terre qui en ont fait ce qu’ils sont devenus sur un certain nombre de systèmes solaires, mais au-delà de cette apparence, ils sont porteurs du même Esprit que vous, exactement le même, quelle que soit leur forme et même s’ils ne sont pas rédemptés ; et même si c’est les sbires de Yaldébaoth, ça ne fait pas de différence.

L’Amour ne connaît aucune limite. Vous devez aimer votre ennemi personnel, si je peux dire, encore plus que votre ami, parce qu’il œuvre pour la Lumière, même s’il le sait pas. Donc quand vous êtes dans l’Amour, vous ne faites plus de différence avec votre enfant et l’enfant de l’autre, avec votre ennemi comme avec votre amour. C’est impossible. Si vous en faites encore une, c’est que vous n’êtes pas encore suffisamment à la vraie place. Vous y êtes par moments, mais vous n’y êtes pas en permanence. Ça ne vous empêche pas de voir, ça ne vous empêche pas de dire. Et voir et dire les choses telles qu’elles sont ne sont pas un jugement, c’est une constatation. Le jugement, ce que nous appelions le jugement, à l’époque, maintenant vous le savez instantanément. Dès que vous jugez, c’est celui qui dit qui est, et vous allez avoir des gros problèmes sur le plexus solaire ou au niveau de la tête. Pas des maladies comme dans les résistances, mais dans l’action même de juger, qui que ce soit, vous paierez, parce que ce que vous faites à votre ennemi, c’est à vous que vous le faites.

Comme le Christ disait « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites », et vous, vous pouvez dire de la même façon, que vous y croyiez ou pas n’y change rien, vous le vivrez de la même façon. C’est pour ça que votre état d’Éternité se voit dans la vie quotidienne et non pas dans vos expériences, maintenant, certes extrêmement puissantes et enrichissantes avec les peuples de la nature, ou avec les rêves, ou avec d’autres frères et sœurs, mais c’est dans l’insignifiance que se révèle aujourd’hui la Vérité de qui vous êtes. Vous pouvez pas, par exemple, avoir le Feu du Cœur, et puis d’un seul coup aller en vouloir à un frère ou une sœur, sans ça c’est à vous que vous faites du mal. C’est celui qui dit qui est. Ce que j’avais dit de façon un peu humoristique maintenant va vous revenir tel un boomerang ‒ la phrase du Christ alors prendra tout son sens ‒ même et surtout pour vos ennemis parce qu’il est facile d’aimer inconditionnellement des frères et des sœurs qui vivent les mêmes processus, bien sûr, mais il est autrement plus ardu de laisser librement l’Amour s’écouler de vous, de ce que vous êtes, envers Yaldébaoth par exemple ou envers l’un de ses sbires, quel qu’il soit.

D’ailleurs c’est pas vous qui décidez. Si vous croyez encore que c’est vous qui décidez de donner l’Amour à votre mari et de pas donner d’Amour à Yaldébaoth, vous n’avez rien compris. Maintenant, c’est le même Amour qui dépend de votre qualité d’être par le Feu Igné, par le Canal Marial et maintenant directement par l’Éther au niveau du 7ème chakra, du point central, eh bien vous constaterez que vous pouvez plus faire de différence. Si vous en faites encore, ça veut dire quoi ? Que vous êtes encore dans la discrimination bien-mal : y a moi, y a l’autre, y a celui qui me veut du bien et y a celui qui me veut du mal, ou celui qui ne se comporte pas comme je l’attendrais. Mais là, c’est vous qui êtes dans l’erreur, c’est pas celui qui se comporte mal. C’est-à-dire que vous voyez encore des différences, et comme ces différences sont vues, non pas depuis le Cœur du Cœur mais depuis la personnalité, que va-t-il se passer ? Y a boomerang et maintenant vous n’attendrez pas des mois, des années, des semaines, hein, ça sera de plus en plus rapproché, pour devenir immédiat. Y a pas de meilleur garde-fou pour vous empêcher de juger ou d’être dans la peur. Vous voyez ce que je veux dire ? Et c’est simple.

Autrement, c’est le jugement qui est compliqué, parce que dans le jugement vous faites une comparaison entre votre ressenti, votre vécu, ce que vous voyez, ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas, alors que si vous êtes simples dans l’Amour, y a plus rien de compliqué puisque c’est le même Amour qui émane de vous envers un frère, une sœur, et un ennemi, envers le mari, envers n’importe qui. Vous ne pouvez plus faire de distinction, vous ne pouvez plus décider d’aimer telle personne ou d’ignorer telle autre personne. L’Amour se prodigue spontanément, c’est ce qui est nommé, je vous le rappelle, le corps de Rayonnement du Divin, qui est situé dans la poitrine, entre AL et Unité.

Quand vous êtes là, la Théophanie, le Feu Igné, est remonté d’une octave et se manifeste ici, au niveau du 9ème corps. Là, vous ne pouvez plus avoir la moindre pensée négative, vous ne pouvez plus en vouloir à quelque frère ou sœur que ce soit, vous restez en permanence, ou quasi en permanence, dans cet état. C’est un état d’Amour qui est ce que vous êtes, et dans cet état d’Amour, y a pas de possibilité de faire de différence, même si vous savez encore, tant que la matière existe, qu’il y a des différences bien sûr entre celui qui partage votre couche et Yaldébaoth qui vient vous tirer les pieds la nuit, par exemple.

Mais en définitive, au-delà des apparences ‒ qui se dissolvent ‒, il ne reste que l’Amour. Nous vous avons suffisamment préparés, les uns et les autres, depuis deux années, et même trois maintenant, après les assignations vibrales, pour faire en sorte que l’inéluctabilité des événements et du fait qu’il avance, le temps, et que ces événements se produisent, ils vont se succéder en cascade, c’est-à-dire que tous les événements que nous vous avions décrits avec Anaël, y a deux ans, vont se produire en simultané, et maintenant vous êtes prêts, même si vous dites que vous n’êtes pas prêts. Rappelez-vous, il n’y a rien à faire. Je crois que l’intervention même légère de Osho allait dans ce sens-là.

Là est le sacrifice, là est votre résurrection, dans les détails de votre vie et non pas dorénavant en vous échappant dans des méditations, ou dans des visions, ou dans des vibrations. Bien sûr que certaines choses, dans ce qu’il reste de personne et de personnage, peuvent vous décontenancer, quand vous voyez par exemple tout ce qui s’étale dans vos journaux aujourd’hui, quand tout ce qui était masqué, caché, au niveau des agissements de certains groupes vous apparaissent, il peut y avoir une forme de nausée et de haut-le-cœur, mais très vite l’Amour revient. Par contre, si vous nourrissez le ressentiment, l’Amour s’éloignera de vous, et il ne peut en être autrement. Vous ne pouvez plus conjuguer Éternel et éphémère, et ce dès demain, c’est-à-dire le 13 novembre. Vous verrez pourquoi demain.

Donc nous vous avons amenés progressivement, les uns et les autres, à ce moment-là, et ce moment-là est maintenant. Y a rien à prévoir, y a pas de papiers à régler, de faire la lessive, de fermer les volets, y a rien à faire, y a rien à préparer. Si vous croyez avoir quelque chose à préparer, vous vous éloignez. Soyez fainéants, soyez dans l’Accueil, soyez vrais. Les Étoiles, y a deux mois, y a quelques mois, vous ont évoqué toutes ces notions-là, mais aujourd’hui vous êtes dans le vécu, vous n’êtes plus dans les concepts ou dans les petites prérogatives de la personne, c’est-à-dire de l’éphémère, de votre histoire, de votre nom et de votre prénom. Tout ça n’a plus aucun sens.

Bien sûr, pour celui qui le vit pas, ça a une certaine lourdeur, et cette lourdeur va être là aussi de plus en plus conséquente. Tout ce que vous n’avez pas brisé, tout ce qui n’a pas été vu doit être vu, nous vous l’avions dit, mais maintenant c’est plus vu, ça s’actualise dans la chair, dans votre conscience ordinaire. C’est une action directe, c’est pour ça que je parlais de simultanéité. Vous pouvez pas vous tromper comme ça, c’est-à-dire que quand il arrive un événement qui est immédiat, vous n’avez pas besoin de vous poser la question du pourquoi, du comment il arrive. Il est simplement en rapport avec ce que vous êtes dans l’Instant Présent. C’est-à-dire encore de la peur, encore du jugement, ou la totalité de l’Amour. Vous n’avez à vous prémunir de rien et vous n’avez rien à prévoir, et cela est en ce moment.

Alors on continue.

Question : depuis juin, je ressens ponctuellement comme quelque chose qui est accroché sous l’omoplate gauche. Pas de douleur, juste comme une Présence. Pouvez-vous m’éclairer ?

Bien sûr. Cette sensation, elle peut être d’ailleurs de l’autre côté ou des deux côtés, c’est simplement vos ailes éthériques du corps d’Éternité qui repoussent, tout simplement. Rappelez-vous, votre conscience disparaît de l’éphémère pour s’installer dans l’Éternité. Dans le corps d’Êtreté, vous savez que sur la terre, tant que vous n’êtes pas dans une dimension donnée ou dans un système solaire donné, tous les corps d’Êtreté auront la même forme, même si on voit la physionomie de votre corps physique encore par-dessus, mais dans ce corps d’Êtreté y a des ailes, bien sûr, et ces ailes, elles prennent racine dans votre dos, de chaque côté de KI-RIS-TI. Bien sûr, c’est une bande verticale inclinée vers l’extérieur, qui suit le bord interne de l’omoplate depuis le haut jusqu’en bas, et qui effectivement encadre KI-RIS-TI, et ce que cette personne décrit, c’est l’aile éthérique gauche qui est installée, il sent, comme il dit, une Présence.

Bientôt vous allez sentir le mouvement de vos ailes et vous allez vous apercevoir, pour ceux qui sont les plus sensibles ou les plus en avance, si je peux dire, dans cette alchimie, que vous allez pouvoir contrôler. De la même façon que j’ai expliqué que vous aviez l’impression parfois, lors de certains alignements, de certaines méditations, de certains sommeils, que vous aviez comme votre corps physique qui était doublé par un autre corps, et que parfois vous aviez l’impression, par exemple, que votre jambe gauche venait croiser et se déplacer au-dessus de la jambe droite, et quand vous regardez, les jambes sont toujours parallèles. Ça veut dire quoi ? C’est pas une illusion, ça veut dire simplement qu’une partie de votre conscience, dans cette occasion, est passée dans votre corps d’Éternité, parce que vous avez aussi des jambes dans le corps d’Éternité.

On peut continuer.

Question : les membres de la Confédération qui sont sur terre et en contact avec certains humains utilisent-ils les implants ou la puce, ayant moi-même vécu cette expérience en 2000 ?

Qu’est-ce que c’est que la puce ? La puce électronique, c’est ça ? C’est la puce électronique je pense.

… non, c’est une matière qui se fond directement dans le cerveau, dans la tête.

Alors ça, c’était possible effectivement dans les années qui précédaient les Noces Célestes, parce que dans les années 2000, depuis donc les premières impulsions de la Lumière en 84, rares étaient les êtres qui pouvaient contacter la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, n’est-ce pas ? Maintenant, aujourd’hui, y a plus aucune utilité à ce genre de chose. Y a pas besoin d’implants, y a même plus besoin de contacter qui que ce soit. Vous sortez de l’histoire, donc à quoi il vous servirait de recréer aujourd’hui des histoires ? La seule histoire qui vaille et qui veille, c’est celle qui se déroule en ce moment, c’est l’ascension de la Terre et votre libération finale. Toutes les autres histoires n’existent pas.

La Confédération Intergalactique des Mondes Libres, je parle pas des Melchisédech, je parle pas de l’agencement des Étoiles ni des Archanges, mais par exemple, je ne sais pas, les Arcturiens, si ils voulaient communiquer avec un humain, mais jamais de la vie ils mettraient le moindre implant ou la moindre… ils établiraient une connexion. Or aujourd’hui, la connexion que vous avez avec l’Éther, avec le cœur, suffit amplement. Ne pas oublier non plus que vous avez des forces dites extraterrestres qui se présentent comme des forces de la Confédération, comme des anges de Lumière, mais qui ne sont que des travestissements. Le seul garant de la Vérité, je te le dis, c’est la vibration de ton cœur, c’est pas les implants, les extraterrestres, moi, les Étoiles, même si ça se vit. La seule Vérité, c’est le Cœur, tout le reste, c’est accessoire. Et s’il y a le reste et qu’il n’y a pas le cœur, eh bien, je te renvoie à quoi tu es, une cymbale retentissante, tu parles la langue des anges mais tu n’as pas progressé d’un iota. Tout ça encore, c’est des histoires. L’Amour n’est pas une histoire, en aucune manière.

L’Amour se manifeste à travers la conscience, dans l’agencement des mondes libres, dans l’ensemencement des mondes libres, dans l’expérience de la conscience, mais ici, dans ta position sur terre dans un corps de chair ‒ endormi, éveillé, libéré ou pas ne change rien ‒, tu n’as besoin d’aucune histoire. Et croire que des extraterrestres vont te mettre des implants, c’était possible, je te l’ai dit, dans les années 80, 90 et 2000, mais depuis les Noces Célestes, ça n’existe plus ça. Vous pouvez être sûrs que si vous avez une entité qui vous met un implant, elle n’a rien à voir et à faire avec la Lumière, absolument rien. Et encore une fois, c’était pas le cas y a dix ans, y a quinze ans, avant les années 2000 on va dire.

Vous avez comme ça des frères et des sœurs qui sont ce que vous pourriez nommer des contactés ‒ vous le savez, ils ont écrit des livres, y en a plusieurs, dans tous les pays du monde. Ces contactés sont même parfois partis avec leur corps de chair, ils ont été parfois enlevés. Mais croyez-vous que la Confédération Intergalactique des Mondes Libres ait envie d’enlever le moindre être humain ? Ou d’implanter le moindre être humain, vu les circonstances de la Lumière aujourd’hui ? Non, il faut être raisonnables, tout ça c’est d’un autre temps, c’est du passé. Aujourd’hui, y a que le Cœur.
Soit tu vis le Cœur, et quand je dis vivre le cœur, c’est pas seulement avoir le Feu Igné ou la Couronne ascensionnelle du cœur, mais ça peut être aussi indépendamment de toute perception vibrale aujourd’hui, mais vous devez à ce moment-là… quand je dis vous devez, c’est pas vous devez, ça se réalise tout seul, si vous êtes réellement dans le Cœur, vous êtes dans une Paix et une Joie totales que rien ne peut venir effacer. Et quand tu vis ça, tu sais très bien que les implants… même nous, nous n’avons plus aucune espèce d’importance, c’est du pipeau, comme dirait celui qui me canalise. Ça veut pas dire que nous sommes faux, mais dans l’objectif, dans le processus qui est en cours sur terre depuis l’assignation vibrale, avec force maintenant, si vous êtes encore en train de jouer avec ces forces-là vous n’êtes pas libres.

Parce que dès que vous êtes libres, vous n’avez aucune envie de jouer avec ça, ni de faire quoi que ce soit sur ce monde, vous avez juste besoin d’être Lumière et Amour, et non pas d’aller vous servir de votre petite personne, de vos petites paroles ou de vos petites énergies, qui ne sont mais strictement rien par rapport à la puissance du Feu Igné du Christ et à la puissance d’Hercobulus. Donc vous vous leurrez. Il faut arrêter de vous leurrer. Je l’ai dit, c’est dans les… vous pouvez pas vivre des contacts avec des peuples remarquables extraterrestres et agir selon ce qu’ils vous disent, et constater que votre vie n’est pas parfaite. Je ne parle pas des possessions matérielles ou le fait d’avoir un mari ou une femme, je parle de constater que votre conscience est libre parce qu’elle ne dépend plus d’aucune histoire. Donc ça fait une profonde différence.

C’est pour ça que nous avons insisté, le mois dernier, en vous disant de vous tourner dedans. Arrêtez les histoires, pour ceux d’entre vous… immergez-vous dans la nature. Et d’ailleurs dans les rêves, vous allez voir, et y en aura d’autres certainement, y a des rêves où vous avez des entités de Lumière qui se présentent, des vraies. Elles n’ont rien besoin de vous dire, elles ont juste besoin d’être présentes, et vous aussi. Si il y a le mental qui intervient au réveil ou le lendemain, c’est votre mental, c’est pas la Lumière. Y a pas besoin d’explications. Si vous voyez l’Archange Gabriel au pied de votre lit, il n’a pas besoin de vous faire de discours, c’est juste la qualité qui est là. Et vous allez voir que si vous ne laissez pas le mental ‒ si vous êtes réveillés ‒, prendre le dessus, si vous ne cherchez pas à comprendre, si vous restez présents dans le contact qui se fait, la télépathie fonctionnera.

Pourquoi la télépathie fonctionnera ? Je vous l’ai dit, la porte IM, qui est sous la gorge, est active, le Verbe créateur, nous en avons parlé depuis l’année dernière, est totalement actif. Alors qu’est-ce que vous avez besoin, voyez clair, qu’est-ce que vous avez besoin de vous bâtir des histoires à dormir debout comme ça ? Aujourd’hui, à quoi ça vous sert ? À rien, puisque nous vous disons qu’il faut être le Cœur. Le Cœur n’a pas besoin d’histoires, vous l’êtes ou vous l’êtes pas, et ça dépend pas du mari, de moi, de Marie, de l’Appel de Marie ou de quoi que ce soit d’autre, ça ne dépend que de votre capacité à laisser la Lumière œuvrer, c’est-à-dire à être transparents. Et vous ne pouvez plus être transparents, dès demain, en vous racontant des histoires et en racontant des histoires aux autres. Soyez vrais, parce que toutes ces histoires ne sont pas vraies. Elles ne vous sont aujourd’hui d’aucune utilité, c’est même des obstacles pour laisser la Lumière vous trouver et s’installer.

Il vous faut disparaître, donc ne tenez à rien. Quand je dis disparaître, c’est symbolique, hein, j’ai pas dit de vous suicider ou d’aller dans une grotte, encore une fois. Mais y en a qui sont tellement têtus qu’il vaut mieux le répéter. C’est de votre positionnement dans les actes les plus insignifiants, dans la vie de tous les jours, que vous pouvez voir si vous êtes vrais ou pas, et pas dans les expériences de cette nature.

Vous êtes vrais quand vous êtes dans la nature. Vous êtes vrais quand vous êtes avec un arbre maître, même s’il ne vous dit rien. Y a pas besoin de causer. Vous sentez bien la différence quand même entre ce qui se déroule sur un arbre maître, dans un village des peuples de la nature et dans votre vie quotidienne ? Est-ce que c’est la même chose ? Si oui, bravo. Vous avez réussi. Sinon, vous avez encore quelque chose à lâcher. Vous n’êtes pas, pour certains, suffisamment transparents ; vous tenez encore, quelque part, à votre histoire, à votre scénario. Gardez les histoires pour ce que vous avez à vivre ici de manière ordinaire, mais ne mêlez pas la spiritualité à ça ; vous ne pourrez plus d’ailleurs. Comme pour le jugement, vous ne pourrez plus. Ça va vous revenir, comme c’est revenu par les résistances à travers vos corps, mais c’était résolutoire, que ce soit l’explosion d’un os, une tendinite, des problèmes sur les organes des sens, et maintenant les problèmes, qui eux, ne sont pas des problèmes d’ajustement à l’Éternité. À part ça, y a plus de place pour des histoires, y a uniquement la place pour laisser se vivre cette alchimie finale.

Soyez présents à vous-mêmes en chaque instant, c’est tout, tout le reste ne sont que des dérivatifs de l’orgueil spirituel. Ne cherchez pas à vous raccrocher au connu, aujourd’hui plus que jamais, ne comparez pas avec l’expérience d’hier. Soyez vierges à chaque minute, de toute information, de toute pensée, et ça, vous ne pouvez pas le faire en méditation, ça ne sert à rien. Vous ne pouvez le faire qu’en faisant tout ce que vous faites dans vos journées. Et si vous n’y arrivez pas, comme nous vous en avons donné le conseil, immergez-vous dans la nature plutôt que dans les villes, cela va de soi.

Puisque la sœur est présente, a-t-elle quelque chose d’autre à rajouter ?

… Non merci.

Alors on continue.

Question : rêve d’une sœur. Dans la nuit de pleine lune du 4 au 5 novembre et pendant mon sommeil, je me suis retrouvée à gauche de mon ami Végalien. Je ne le regardais pas mais reconnaissais sa présence, je l’avais déjà rencontré dans d’autres rêves. Je me sentais bien. Je regardais devant moi le paysage, désertique et même lunaire. J’observais trois autres Végaliens, légèrement en hauteur, avec un mur ou un bâtiment derrière eux ; ils m’observaient également. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors ce rêve n’est pas un rêve, surtout s’il s’est passé dans la nuit du 4 au 5 novembre, parce que vous le savez, c’était la pleine lune le 5 novembre au matin. Durant cette nuit-là, il y a eu une confrontation terrible, entre quoi ? Entre les forces de la Lumière de la Confédération Intergalactique et les derniers sursauts de l’ombre qui ont essayé de, à nouveau, comme d’habitude, tout ça c’est éternel, ils arrêtent pas, d’essayer d’inverser à nouveau la Lumière, mais ça s’est pas fait. Et d’ailleurs si vous demandiez autour de vous, vous allez voir que beaucoup de frères et de sœurs ont vécu des choses soit très agréables, soit désagréables. Dans ton cas, c’est un rêve très agréable. Tu as profité de cette confrontation, qui ne te concernait pas, pour aller faire un petit tour sur Vega, avec ton corps d’Éternité, ce qui était pas possible auparavant.

Avant, vous pouviez aller dans les vaisseaux, vous pouviez être accompagnés par Mikaël, par un Archange, pour aller explorer d’autres mondes. Maintenant vous pouvez pénétrer, avec le corps d’Éternité, les mondes de la 3D unifiée. Et d’ailleurs, je pense que si cette sœur est présente, elle peut nous confirmer que ce qu’elle a vu, c’est très physique, les bâtiments, les paysages et tout, bien sûr.

… Oui.

Voilà. Donc tu as effectivement transité cette nuit-là, alors que d’autres ont dû affronter des choses terribles, alors que d’autres ont bénéficié de l’intervention de la Lumière pour peaufiner l’essayage du corps d’Éternité dans son fonctionnement. Mais c’était effectivement une nuit très très particulière pour beaucoup de frères et de sœurs. Donc tu es allée rendre visite à tes amis végaliens sur leur monde. C’est-à-dire que là c’est différent, il n’est pas venu te voir dans tes rêves ou au pied du lit, c’est toi qui y es allée, ce qui prouve bien que ton véhicule ascensionnel, ta Merkabah interdimensionnelle personnelle est active. À partir de là, laisse se dérouler ce qui se déroule. Vis ta vie et c’est tout.

Question : dans un rêve récent, Babaji est venu me parler. Je ne me rappelle plus de ses propos mais juste que j’étais très heureux de cette rencontre. Est-ce une forme d’actualisation du Serment et de la Promesse qu’il m’aurait confiée ?

Oui. C’est ce que je disais d’ailleurs, aussi bien pour la Source que dans la forme anthropomorphisée, c’est-à-dire Babaji, Haidakhan Babaji, que ce soit Métatron, que ce soit moi, que ce soit Marie, que ce soit n’importe qui, les rencontres maintenant qui se passent la nuit dans ce que vous nommez les rêves n’ont pas besoin d’autre chose que la Présence. Y a pas besoin d’échanger des mots parce que nous préparons avec vous votre télépathie. Dans les autres dimensions, vous n’avez pas… le Verbe ne s’exprime pas à travers les mots, c’est une vibration qui va de Cœur à Cœur et c’est tout. La compréhension est instantanée.

Rappelez-vous que les discours, les mots, la grammaire, le vocabulaire sont indispensables en ce monde mais sont totalement inutiles dans les mondes libres. Tout se fait naturellement, y a pas besoin d’apprentissage. Le seul apprentissage que vous ayez, vous, humains de la terre et nous, qui avons été humains et qui sommes dans notre vaisseau, c’est de s’accoutumer aux fonctionnalités, si je peux dire, du corps d’Éternité. Ça, vous avez 132 jours, mais le reste, vous n’avez besoin de rien d’autre. Et d’ailleurs vous allez constater que quand vous verrez ces Présences, dans ce que vous nommez rêves, vous allez être surpris parce que même si avant vous y songiez, vous communiquiez, ça se fait en silence.

Mais le silence n’est pas qu’il n’a rien à vous dire, c’est que ce qu’il a à vous dire et à échanger ne passe plus par les mots, ne passe plus par votre mental, mais passe directement par le Vibral, de Cœur à Cœur, et là y a pas besoin d’aucun mot. D’ailleurs, vous le savez bien. Quand nous vous parlons, que vous dormiez ou pas ne change rien à l’effet Vibral, que vous compreniez ce que je dis, que vous assistiez à ce que je dis, ou que vous soyez en train de ronfler, ne change rien à l’affaire. Ça se passe de mots, ça se passe d’explications, ça se passe de compréhension et bientôt, très bientôt si ce n’est déjà fait, ça va apparaître comme une forme de télépathie. Donc y a plus besoin des sens habituels mais vous avez besoin de vos nouveaux sens. Et les nouveaux sens, vous le savez, sont incarnés par les douze Étoiles, c’est-à-dire les douze nouvelles vertus spirituelles qui portent les noms que nous vous avions donnés : la précision, la profondeur, la clarté, l’attraction, la répulsion, Ki-Ris-Ti. Toutes ces Étoiles sont actives maintenant, et la communication se fait par là, elle ne se fait plus par le Verbe, parce que le Verbe est maintenant le silence des mots.

Donc Babaji peut effectivement venir, non pas pour te dire des choses, même pas, je dirais, pour communier ni pour faire une Théophanie, simplement pour être en présence, si je peux dire, de l’Éternité. Et en présence de l’Éternité vous n’avez pas besoin de mots, ni de comprendre, ni de rien d’autre, il vous faut simplement faire confiance, accueillir, et la télépathie et les fonctions spirituelles de votre corps d’Êtreté entreront en action d’elles-mêmes.

Rappelez-vous, j’avais pris l’exemple, c’est comme l’enfant qui apprend à marcher. Les muscles sont déjà là mais il faut qu’il trouve l’équilibre, il faut qu’il trouve le réflexe de marche automatique. C’est pareil pour le corps d’Éternité. Quand vous bougez un bras, vous n’avez pas besoin de savoir quel est le nerf qui le fait bouger, n’est-ce pas ? C’est pareil pour le corps d’Éternité. Et c’est ce que certaines Présences vous font vivre maintenant, soit en venant à côté de votre lit, au pied du lit ou ailleurs, soit en vous emmenant dans votre corps d’Éternité, comme le rêve précédent, dans leur monde. Votre corps physique ne peut pas s’y rendre mais votre corps d’Éternité, oui.

Alors, tu peux continuer.

Question : à quoi correspond d’avoir des fourmillements au niveau des pieds et des jambes jusqu’aux genoux avec l’impression de chute imminente ?

C’est ce que j’ai expliqué, mais je vais compléter, c’est la disparition du corps physique. Qu’est-ce que tu veux que ce soit ? La Lumière prend toute la place. C’est plus l’Onde de Vie, parce que là, ce que tu sens, c’est quelque chose qui gaine en quelque sorte l’ensemble, comme une doublure de ton corps physique. C’est le corps éthérique alchimisé par le Feu Igné, qui met fin au corps éthérique et donc à l’histoire. Et bien sûr, ça commence par les extrémités. Il vaut mieux que ça commence par en bas, parce que vous aviez vu les effets de la Lumière déjà sur votre mémoire y a quelque temps. Donc là, effectivement, c’est les extrémités des membres, des quatre membres, qui donnent cette sensation. Et d’ailleurs, si tu avais la possibilité de regarder à ce moment-là, et que tu regardais à l’endroit où tu sens quelque chose, tu n’y verrais que de la Lumière, tu ne verrais plus ton membre, il a réellement disparu.

Donc le plus souvent, vous le vivez quand vous êtes en position de repos, étendus, même sans dormir, les jambes étendues et pas verticales, et à ce moment-là vous avez l’impression de fourmillements, vibrations, c’est difficile à définir, comme si vous aviez une deuxième peau. C’est exactement ça, c’est la peau du corps d’Éternité.

Et rappelez-vous que c’est ce qu’il va se produire durant la stase. Donc certains d’entre vous, et nous l’avions dit d’une autre façon il y a quelques mois, certains d’entre vous ont déjà vécu la pré-stase. C’est, comme je l’ai dit, le corps d’Éternité qui prend tout l’espace, qui occupe toute la place de votre corps physique, et maintenant votre conscience transite, c’est le mot le plus exact, de l’éphémère à l’Éternel. Là, pour l’instant, ce sont des bribes. Tu as pris conscience de ton corps d’Éternité, comme le frère tout à l‘heure parlait de derrière son épaule gauche, c’est la même chose. De la même façon que vous avez senti, à un moment donné, l’afflux de Lumière sur les Étoiles, les circuits au niveau de la tête ou encore au niveau de l’Onde de Vie ou du Canal Marial, sauf que là, maintenant, le corps d’Êtreté étant actualisé, si je peux dire, la Merkabah interdimensionnelle étant active, eh bien il est temps de finaliser les choses, non ? C’est ce qui se passe.

Autre question.

Question : rêve récent : j’ai passé une nuit avec des proches dans un village, avant d’aller en Italie. Je me lève et ouvre la fenêtre, et une énorme explosion avec des flammes survient au loin. Puis une deuxième, plus proche, et une troisième. Des avions de guerre pilonnent la région. Deux obus tombent dans notre jardin mais n’explosent pas. Des militaires arrivent, et des experts viennent désamorcer les deux obus. Je suis choquée par la violence et la précipitation de cette cascade d’événements. Nous voulons fuir cet endroit sans savoir comment, ni où aller. J’ai eu l’impression que le rêve durait toute la nuit jusqu’au réveil sans avoir de solution. Que pouvez-vous m’en dire ?

Oh bah chère amie, ça veut dire qu’il y a aucune solution, ce qui doit arriver arrivera. C’est-à-dire que ce que tu as vu correspond à ce que j’ai annoncé, c’est-à-dire les conflits qui arrivent maintenant durant novembre. Quand je vous avais parlé des volcans, j’en ai parlé en deux fois. J’ai parlé avant les Noces Célestes, alors qu’ils étaient totalement endormis, j’en ai parlé un peu avant la fin des Noces Célestes parce qu’ils étaient tous réveillés ‒ maintenant ils sont tous en éruption. De la même façon, vous saviez très bien qu’il allait y avoir des événements de confrontation que vous nommez la guerre, qui allaient arriver, non ? C’est écrit partout dans toutes les prophéties. Alors bien sûr, je sais pertinemment qu’il y a certains new-âgeux qui sont persuadés que par un coup de baguette magique tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Mais ça, ils peuvent toujours attendre hein. Donc là, il t’a été montré effectivement que tu ne peux pas échapper à ce qu’il va se produire, c’est tout.

Donc il faut accueillir et assumer. Parce que qu’est-ce qui veut se sauver ou fuir si ce n’est la personne ? Et dans les circonstances où la vie n’est plus ordinaire, c'est-à-dire je parle pas de l’Appel de Marie mais au moment des situations de guerre, au moment où les événements géophysiques et cosmiques s’enchaînent les uns derrière les autres, celui qui veut encore maintenir une histoire n’a rien compris. Ce rêve te prévient que tu n’as rien à éviter et que tu ne peux rien éviter.

C’est une invitation aussi à se recentrer sur l’Éternité, et non pas à se laisser abuser par les circonstances de l’histoire qui se termine en ce monde. Le danger, quelque part quand même, pour certains d’entre vous, est là. C’est d’être tellement attirés par le déroulement des événements, de porter votre conscience, même sans projection, sur les événements, que vous mettez de la distance avec votre Cœur, et ça vous allez le sentir très vite maintenant, à partir de demain. Soit vous avez toute latitude pour vous intéresser à ces choses qui sont éphémères et qui se déroulent en ce moment, à ce moment-là votre cœur ne se manifestera pas avec quelque chose de douloureux, mais si ça vous est contre-indiqué pour vous, je parle pas pour tous les frères et les sœurs, le cœur va se crisper et à ce moment-là vous serez obligés de lâcher.

Mais le rêve te prévient que tu n’as rien à prévenir et rien à fuir. Le rêve te prévient, et il est tout récent en plus, après la nuit de la pleine lune, que ça y est, les événements physiques liés aux humains sont plus qu’en route, plus qu’actualisés, plus que en branle. Mais ça, vous n’avez pas besoin de nous pour le voir, hein, il vous suffit de regarder soit les prophéties, où que vous vous tourniez, soit de regarder ce que vos médias vous donnent à voir, parce que même si les arguments sont faux, et ils disent toujours ce qui est faux, mais ce qui se déroule en tel pays ou tel pays est la stricte vérité. Je vous rappelle que d’ailleurs, excepté chez les chrétiens, chez les musulmans, chez les juifs, ils ont, non pas la préscience mais ils ont des repères, dans leurs livres dits sacrés, des événements de la fin des temps, et ils savent tous que c’est en ce moment.

Ils n’ont pas besoin d’intervention de la Confédération, ils ont des écrits, même s’ils ont été altérés par Yaldébaoth, qui leur montrent de façon indubitable que les événements de la fin sont présents sur terre, la bataille de tous contre tous, la fin de la morale, la fin, en quelque sorte, du côté sexué, de vouloir que les hommes et les femmes soient dans la même réalité. C’est l’inversion de l’Androgyne primordial. L’Androgyne primordial, c’est résoudre l’équation du Masculin et du Féminin en soi. Les théories qu’ils vous sortent aujourd’hui sont exactement l’inversion de l’Androgyne primordial, c’est aplanir les différences sexuelles, grammaticales et de comportement. Mais ça a rien à voir avec l’Androgyne, c’est l’image en miroir, inversée. Ça, c’est pas l’œuvre de la Lumière, c’est l’œuvre, bien sûr, de l’éclairage de la Lumière, mais aussi qui vient éclairer les tenants et les aboutissants de ce que veulent ceux qui vous ont enfermés ou qui vous asservissent : vous maintenir dans le piège. Or ce n’est plus possible, et ils le savent aussi.

Et la plupart des peuples, je vous rappelle quand même que si vous prenez les musulmans, si vous prenez les hindouistes aussi, dans certains courants, ils sont tous parfaitement au courant que ce qui se joue est la fin des temps. Il n’y a que l’occidental moyen, que ce soit en Europe ou de l’autre côté de l’Atlantique, qui est encore dans les lubies de consommation, de plaisirs, de jeux, de possessions matérielles, et qui ne voit rien venir. Mais tous les musulmans sans aucune exception, tous les juifs, certains courants hindouistes, et les peuples primitifs, primaires, de la terre, sont parfaitement au courant de ce qui se joue, alors que vous, vous voyez bien, vous êtes encore en questionnement, en interrogation, vous cherchez les signes.

Mais les peuples qui ont cru aux Livres, même s’ils ont été altérés, ils voient clairement. Et je l’ai dit aussi par rapport à l’Apocalypse de saint Jean. Mais quel est le catholique aujourd’hui qui lit l’Apocalypse de saint Jean ? La description qui est donnée des événements de la terre en cette fin des temps sont écrits noir sur blanc, et c’est la réalité de ce qui est en train de se passer. Et quand je vous dis que le mois de novembre voit le début de la confrontation, on en reparlera, si on en a l’occasion, au mois de décembre. Donc il y a plus qu’urgence à ne rien faire, il y a plus qu’urgence à déposer les armes, les armes de l’histoire, les armes de la séduction, les armes des mots. Parce que tout ça va voler en éclats, et le rêve qu’a fait ce frère est exactement lié à la même chose, pour lui comme pour la terre.

Ça va se préciser, vous allez voir, dans d’autres questions. On y va.

Question : un rêve : je suis dans un paysage désertique, seule au volant d’une voiture grise. Elle est bloquée devant par un tas de roches, et derrière par un précipice. Dans la réalité, c’est celle de mon ami et j’ai peur de la conduire, mais dans le rêve, je suis décidée à le faire et n’ai pas d’appréhension. Je démarre et m’aperçois que je n’ai pas le contrôle du véhicule, il se conduit lui-même. Il s’élève et avance sur les rochers devant, il glisse en douceur. Je veux reprendre le contrôle et passe la marche arrière. À ce moment-là, je me retrouve dans une ville, toujours seule au volant de cette voiture, coincée dans un embouteillage à un rond-point. Les voitures sont dans tous les sens, immobilisées. La voiture prend à nouveau le contrôle ; je laisse faire, confiante. Elle se fait de la place puis se met sur la tranche comme une soucoupe volante et se faufile entre les véhicules, décolle à la verticale et s’élève vers le ciel. Je me réveille avec un bon pressentiment, sauf pour la couleur grise de la voiture et son aspect tôle et boulons qui ne me rassurent pas. Pouvez-vous m’éclairer sur ce rêve ?

Mais c’est très simple. La voiture, c’est le véhicule. Nous avons eu l’occasion d’en parler à d’innombrables reprises, n’est-ce pas ? Alors là, c’est la voiture de ton ami, mais ça n’a aucune espèce d’importance. Qu’est-ce que tu constates ? Que par toi-même tu ne peux rien faire. C’est ça qui est important, c’est-à-dire que par ta personne, par ton histoire, tu ne peux plus conduire ton véhicule, c’est le véhicule d’Éternité qui te conduit. C’est ça l’Intelligence de la Lumière et c’est exactement, même si c’est de la tôle et des boulons, c’est ce que, de manière imagée, a traduit ce rêve. Il t’annonce effectivement que le moment est venu de ne plus vouloir contrôler et que l’Intelligence de la Vie et de la Lumière contrôle d’elle-même les circonstances de ta vie, pour ton plus grand bien.

Donc bien sûr, je conçois tout à fait que quand on a l’habitude de diriger sa vie, et vous êtes obligés de le faire, ne serait-ce que pour les obligations sociétales, morales, financières, etc., mais vous ne pouvez pas adopter la même conduite, et c’est le cas de le dire, au niveau de votre Éternité. Vous ne pouvez pas vous servir de votre conscience ordinaire pour diriger votre corps d’Éternité, c’est votre conscience d’Éternité qui dirige le corps d’Éternité. Et le corps d’Éternité, ici, est symbolisé par quoi ? Par cette voiture grise qui est un véhicule qui se conduit, comme tu l’as dit, de manière intelligente.

Ça veut dire que dans la vie aujourd’hui, ce rêve te dit que ça doit être pareil : laisser les choses se faire et être d’elles-mêmes, accueillir ce qu’il se produit, poser éventuellement des intentions par rapport à ta journée, précises, par exemple par rapport à un emploi du temps, et après laisser les choses se faire et se dérouler, ou ne pas se faire et ne pas se dérouler. Dans un cas comme dans l’autre, il faut dire « oui », et si vous adoptez cette façon d’être, votre vie va devenir une Grâce perpétuelle, permanente et totale. Si vous vous opposez, ça se passera très mal, et ton rêve illustre exactement cela.

Tu dis que c’est la voiture de ton ami. Et je te rappelle, quel que soit l’aspect ferraille et boulons, le véhicule est le même pour tout le monde, de ce monde. Il n’y a que quand vous quittez ce monde dans votre corps d’Éternité, si vous en avez besoin, que vous vous dirigez vers telle dimension ou tel univers ou multivers, et à ce moment-là, votre forme changera d’elle-même.

Vous n’avez pas à vous occuper de votre véhicule. La conscience est en prise directe, instantanée avec ce véhicule d’Éternité. De la même façon que vous avez été piégés dans ce corps, avec votre conscience qui s’est identifiée à ce corps. Vous dites : « J’ai mal au pied ». C’est votre pied, bien sûr, mais vous ne pouvez pas avoir mal au pied, votre conscience peut sentir qu’il y a quelque chose dans le pied, et vous voyez qu’à travers même les mots communs que nous avons tous employés, la falsification s’est encore plus installée. Surtout maintenant, depuis la médecine moderne, depuis la redécouverte de ce que vous nommez l’énergétique et toutes les thérapies dites parallèles, vous voyez très bien cela, c’est-à-dire que quand vous laissez les choses se faire au niveau de l’Éternité, tout se passe bien ; au niveau de l’éphémère, vous savez que c’est impossible. Mais vient un moment donné, qui est arrivé, qui est maintenant, où vous devez laisser les rênes, non pas à votre petit corps physique, non pas à votre petite histoire, mais à l’Éternité qui est là. C’est ça qui vous met en joie, c’est ça qui vous transfigure littéralement et qui implique votre résurrection.

Dans le commentaire, c’est ce qu’elle disait. En plus, on te montre que derrière, le passé, c’est le précipice et que devant, c’est quoi ? C’est bouché par les cailloux. On ne peut plus avancer, on arrête tout, la Terre ascensionne, et vous êtes libérés. Ayez confiance en l’Intelligence de la Lumière, elle gère entièrement toutes les circonstances de votre vie, de vos rêves, de vos rencontres. Reconnaissez-le et ne vous mêlez plus de ça. Vous, vous êtes la Joie, c’est tout, l’Amour, tout le reste se fait automatiquement. Comme la voiture qui se place sur la tranche et qui fait sa place pour pouvoir s’en aller, mais y a plus… l’horizon est bouché, derrière c’est le précipice, devant c’est les gros cailloux. Dès l’instant où tu acceptes que la voiture se conduise elle-même, tu changes d’environnement. Le fait d’avoir accepté le premier mouvement de la voiture avec son intelligence te donne à voir toutes les voitures immobilisées. C’est la stase, c’est le moment où la personne doit disparaître. Et toi, comme tu as vécu cette disparition, comme tu l’as dit, et bien tu t’en sors. Mais c’est pas toi qui t’en sors, c’est l’Intelligence de ce que tu es qui t’en sort.

On peut continuer.

… Il n’y a plus de questions écrites, on peut passer aux questions orales.

Allons-y.

Question : vous parliez de l’imminence de la conflagration mondiale. N’est-elle pas organisée justement pour nous détourner du Cœur…

Bien sûr qu’elle n’est faite que pour ça.

… au moment où Nibiru va apparaître ?

Tout à fait. Ça sera simultané, je vous l’ai dit, tout va être simultané. Ça va faire une forme de télescopage de tous les événements que nous vous avions annoncés. Mais ce choc est résolutoire, parce qu’en saisissant la conscience collective de l’humanité, quel que soit le choc, vous le savez, quel que soit le déni ou la colère, vient toujours l’acceptation. Qui pourrait être assez fou pour refuser le don de la Lumière dans ces instants ultimes ? Bien sûr, tant que la personne est présente, tant qu’il y a une avidité, tant qu’il y a des histoires, tant qu’il y a des restes d’attachement, vous risquez de vous sentir encore enfermés.

Comme dans le rêve précédent, comme dans ce que tu viens de dire, dès l’instant où vous lâchez, les choses se passent à merveille. Rappelez-vous, je l’ai dit d’innombrables fois, ceux qui voudront sauver leur vie la perdront, ceux qui accepteront de la perdre la trouveront ‒ je parle de l’Éternité, bien sûr. Alors, perdre son Éternité, c’est pas grave, parce que vous savez qu’en définitive vous êtes tous libérés, et que même si vous êtes obligés de faire un petit séjour en 3D unifiée, vous êtes sûrs d’avoir votre véhicule d’Éternité avec vous. Mais tout dépend de ce que vous laissez se manifester, et maintenant à chaque minute de votre vie, la conscience de l’Éternité, la conscience cardiaque si vous préférez, la Supraconscience, ou la conscience de la personne avec toutes ses histoires, à vous de voir. Et ce choix n’est pas ambigu, il va devenir de plus en plus éclatant.

C’est-ce qui se passe. Et quand j’ai parlé de conflagration, oui, je le réaffirme à travers ce que nous pouvons voir, mais vous ne m’en voudrez pas si les Archontes ou les guignols trouvent encore des espèces de parades. Mais ils sont quand même, eux aussi, tenus par une chronologie maintenant. Cette chronologie, elle découle du passage de Nibiru derrière le Soleil. Nous sommes tous tenus à une chronologie, mais dans cette chronologie, dans cette échéance temporelle que nous ne connaissons pas, aussi bien que les méchants garçons ne la connaissent pas, nous savons tous, les uns comme les autres, que c’est en cours, que c’est en ce moment, de manière formelle, rigide et tangible. Et je vous rappelle que vous n’avez personne à prévenir, parce que vous allez vous manger des coups si vous voulez interrompre le déni des autres ou la colère des autres, surtout si vous vivez le Cœur, hein.

C’est comme si vous alliez voir « Yaldé » en lui tapant sur l’épaule, en lui disant : « Tu vois mon ami, le Cœur, c’est la seule Vérité. Qu’est-ce que tu attends ? » Il risque pas d’être content, hein. Vous le voyez bien dans la société. Vous voyez aujourd’hui, et pas uniquement de ce côté de l’Atlantique ou de l’autre côté de l’Atlantique, dans tous les pays du monde vous êtes en train d’assister à la mise à mort du christianisme. Beaucoup de frères et sœurs, et beaucoup de jeunes aujourd’hui, pensent que le Christ a été un mythe, qu’il n’a jamais existé. Et d’ailleurs, c’est dans leur intérêt de faire croire que le Christ n’a jamais existé ni n’a jamais posé ses pieds sur le sol de Palestine. Pourquoi ? Pour que leur messie soit acceptable. Ils espèrent encore, à travers l’acquiescement au messie de pacotille ‒ alors que vous savez pertinemment que le messie ne peut pas revenir dans un corps de chair mais à l’intérieur de vous ‒, ils espèrent encore et toujours jusqu’à l’ultime limite. C'est-à-dire, si vous voulez, c’est comme une partie d’échec. Ils sont « échec et mat », mais ils ne veulent pas quitter le plateau de jeu, donc ils essayent toutes les combinaisons pour voir si y en a pas une qui pourrait enlever l’échec et mat.

Mais c’est pas possible. Y a aucun réenfermement possible depuis la fin des Noces Célestes, puisque le vaisseau de ferraille a été blackboulé le 15 août 2009, mais ils jouent. Alors tout le monde joue, mais ne soyez pas dupes. Rappelez-vous qu’en cette période, tout ce à quoi vous tenez vous tient, mais fermement, c’est pareil pour les possessions mais c’est pareil aussi si vous tenez à la fin du monde, au grille planète. Bien sûr vous savez que c’est là, mais si vous cherchez une date, vous êtes tenus, vous n’êtes pas libres. C’est pour ça que j’insiste en vous disant que l’éphémère et ses joies ou ses contrariétés les plus simples ou les plus importantes sont l’essentiel qu’il y a à vivre aujourd’hui, parce que c’est là que vous trouvez la Vérité, et pas ailleurs.

Autre chose à dire sur ça ?

Question : depuis une semaine, je ressens des tremblements, comme si la terre s’esquivait sous mes pas, et au niveau du 12ème corps, des vibrations et la sensation que le nez s’allonge, en connexion avec le 13ème corps et la Fontaine de Cristal.

Tout ça est relié, bien sûr. D’abord au niveau des pieds, vous aviez vécu, nombreux d’entre vous, des épisodes de vertiges à l’époque. Là maintenant, c’est plus vraiment un vertige, c’est la terre qui oscille, et elle oscille vraiment. Comment est-ce que vous le savez, qu’elle oscille ? Il vous suffit de regarder les harmoniques de la fréquence de Schumann. Vous savez que la résonance de Schumann est fixe. Elle a une fréquence qui ne peut pas bouger parce que c’est lié à la lumière, la vitesse de la lumière et le rayon de la Terre. Vous savez que le rayon de la Terre est en train de passer de 6000 et quelques kilomètres à 9000 kilomètres. Le diamètre ou le rayon, je sais plus, peu importe. Mais donc, y a un accroissement du tiers de la circonférence, ce qui correspond… Je me trompe, c’est pas la circonférence, du tiers du diamètre, qui correspond donc… si on calcule la circonférence, beaucoup plus que le tiers, et si je parle de volume, la Terre va acquérir une densité profondément et prodigieusement différente. Ça, c’est ce que tu sens au niveau du sol.

Maintenant, qu’est-ce que l’Androgyne primordial ? C’est le retour à l’Unité, la fusion du Masculin et du Féminin. C’est aussi un point fondamental dans la mise en œuvre du 10ème corps, 11ème corps et 12ème corps. Vous vous rappelez qu’il y avait un yoga de l’Unité ou de la Vérité qui avait été donné par Un Ami, où vous joigniez les pouces au niveau du 10ème, les index au niveau du 11ème et les majeurs au niveau du 12ème corps. Là, vous mettez en résonance les trois nouveaux corps, qui permet non seulement de communiquer avec le Divin, comme avec le 11ème corps, mais en plus de rejoindre les mondes divins. C’est-à-dire que ce que tu vis est effectivement lié à ce que j’exprimais sur les variations thermiques. Alors il y a énormément de symptômes qui se produisent, mais qui ne doivent pas vous alarmer, même s’ils sont pénibles, et sont uniquement liés au passage de votre conscience du corps de chair, de l’histoire éphémère, au corps d’Éternité où il n’y a plus de place pour les histoires de ce monde. C’est exactement cela que vous vivez.

Et plus les jours vont passer, nous vous l’avions dit déjà pour les Théophanies, plus les signes de la Terre, les vôtres, de la société humaine, vont devenir incroyables, dans la démesure de la folie et aussi dans la démesure de l’Amour. Et ça peut, pour quelqu’un qui vit les vibrations, à un moment donné ça peut décontenancer, parce que plus vous voyez que ça va mal à l’extérieur, c’est pas parce que vous voyez que ça va mal que vous êtes bien, mais vous êtes obligés de constater que plus la matrice se désagrège totalement au niveau physique, plus votre Cœur est libre. Et quand vous vivez ça, bah vous avez tout compris, et vous quittez à ce moment-là la conscience ordinaire avec beaucoup plus d’évidence et de facilité.

Donc il y a une période actuelle qui va se renforcer, comme je l’ai dit, dès demain, ou après-demain d’ailleurs plutôt ‒ plutôt après-demain, me dit-on, par rapport à l’heure ici de ce côté-ci de l’Atlantique, c’est plutôt le surlendemain ‒, mais qui vont vous donner à vivre ça. Comme dans l’état de guerre tout à l’heure, décrit dans un rêve. Vous allez voir les bombes, vous allez voir l’ensemencement de Mikaël, vous allez voir les vaisseaux. Vous allez voir des choses qui ne vous concernent pas mais sur vos moyens de communication, peut-être des choses terribles, qui sont tristes pour l’humanité, mais qui, indépendamment de votre volonté, quelle que soit cette tristesse, vous feront vivre le Cœur. Et là vous comprendrez, pour ceux qui n’ont pas compris ou ceux qui ne l’ont pas vécu encore. Mais ça sera à ce moment-là, je dirais, très, très, très proche de l’Appel de Marie. Mais bon, l’année 2017 n’est pas terminée, n’est-ce pas ?

… Silence…

Les silences sont aussi les bienvenus parce qu’ils permettent effectivement, dans ce silence, de laisser s’exprimer le Cœur, et peut-être la télépathie. Mais vous avez droit d’interrompre quand vous voulez, si vous avez des questions qui arrivent hein.

… Silence…

Vous voyez pourquoi je vous avais dit que je ne voulais plus de questions sur les événements ? Parce que vous les avez sous les yeux et que je viens de vous les confirmer aujourd’hui. Donc ça sert à rien que vous ayez des questions là-dessus. Pour moi en tout cas, ou pour vous.

… Silence…

Ne vous endormez pas tous quand même, hein.

...Nous arrivons à la fin du temps imparti.

Alors si vous êtes à moitié endormis, je vous dis à tout à l’heure pour des nouvelles questions ou interrogations. À tout à l’heure, merci à vous.



* * * * *




_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Mer 29 Nov - 15:23 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


O. M. AÏVANHOV

Questions /Réponses 2



Eh bien nous allons pouvoir reprendre vos questionnements et les choses que j’ai à vous dire. Je vous présente à nouveau toutes mes bénédictions, nous nous réinstallons dans la Paix et la Présence, et je t’écoute.

Question : rêve d’une sœur début novembre. On me montre le visage d’une tante décédée, je ne la reconnais pas mais je sais que c’est elle. Dans le rêve, elle est mourante, son visage est sombre et marron. Elle essaie de parler mais aucun mot ne sort de sa bouche, puis je vois, au fond de sa gorge, des couleurs arc-en-ciel vives et lumineuses en mouvement. Ce sont comme des mots qui arrivent à mon cœur qui acquiesce le message reçu et se remplit de douceur. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors là, ma sœur, ça rejoint exactement ce que j’ai expliqué par rapport à la télépathie qui se produit lors de certaines rencontres et de certaines Théophanies, qui permet de shunter les organes habituels de la communication, à savoir surtout ce qui est vu, et d’ailleurs tu dis toi-même que tu reconnais vibratoirement ta tata, mais elle n’a pas le même visage et pourtant tu sais que c’est elle. Deuxièmement la même chose se produit, c'est-à-dire que tu vois cette personne qui est en train de mourir, elle communique avec toi sans les mots. Son visage est marron, c'est-à-dire qu’il ne traduit plus la moindre expression ou la moindre possibilité de communication. Par contre, au niveau du chakra de la gorge, je crois, mais ça aurait pu être le cœur aussi sans aucun problème, s’établit une communication qui t’est inconnue.

Cette communication qu’on pourrait appeler, comme je l’ai dit, télépathie, ce n’est pas tout à fait de la télépathie au sens où certains peuples la pratiquent, par exemple en 3D unifiée, c’est une télépathie que je qualifierais de supérieure parce que l’impression et la compréhension ne se fait pas à travers des mots qui s’impriment, je dirais, dans votre cerveau, mais à travers des modulations, si je peux dire, de votre état d’être. Tu décris toi-même ce sentiment de douceur ; finalement ta tante qui est en train de mourir, dans ce rêve, te dit que tout va bien.

Il n’y a pas besoin de mots parce que l’impression et le sentiment est beaucoup plus précis que les mots, et à ce niveau-là quand ils ne sont pas accompagnés de mots, ils ne peuvent être faux. Le sentiment est toujours coloré par le mental, mais dès l’instant où il n’y a pas de mots, alors la communication s’établit au-delà de la personne et sur des mécanismes qui n’ont plus rien à voir avec, par exemple, entendre des mots, voir des couleurs, ou sentir l’énergie. Quand je parle de sentiment, j’ai fait exprès de ne pas parler de l’énergie, vitale ou vibrale, parce que ça touche, comme je l’ai expliqué, c’est quelque chose qui se produit de conscience à conscience et qui n’a pas besoin des outils propres à une forme donnée pour s’imprimer et se ressentir.

Donc il t’est annoncé, au sein de ce rêve, quels que soient la personne et les liens qui existaient avec cette grand-tante, la possibilité de voir à l’œuvre, à travers la vision arc-en-ciel très chatoyante du chakra laryngé, qui se traduit pour toi par le fait de ne pas entendre de mots mais d’avoir une humeur particulière qui correspond à la vibration émise par ce que j’appellerais la conscience directement, et qui n’a pas besoin de passer par les supports connus ou nouveaux, mais qui était notre travail, si je peux dire, une communion plutôt, ou une communication qui se fait directement de conscience à conscience et non plus seulement, comme je l’avais expliqué voilà de nombreuses années, de cœur à cœur ou par la réponse du cœur, par rapport à un choix. C’est la communication au sein des mondes libres. Elle ne connaît pas la distance, elle ne connaît pas les mots, elle est vibrale si vous voulez, mais elle n’est pas perçue par un sens, elle est perçue directement par la conscience, quelle que soit la forme empruntée dans la manifestation d’une conscience donnée.
Nous pouvons poursuivre.

Question : autre rêve de cette sœur : je suis dans ma voiture avec mes enfants, ma fille conduit en conduite accompagnée et je suis à côté. Elle perd le contrôle du véhicule, je veux freiner mais mon corps s’étire pour s’élever par le toit. Je résiste mais je n’arrive pas à atteindre les pédales, et je m’étire de plus en plus. Je me sens attirée par un autre plan, je me dis que ça doit être cela « mourir ». Je finis par accepter de quitter le véhicule et de me diriger vers cet autre plan, en me disant qu’arrivée là-bas, je leur demanderais s’ils ont été informés d’un accident mortel. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors le véhicule rejoint bien évidemment la conscience, la forme de votre corps, je l’ai expliqué dans un rêve précédent. Cette voiture, tu le dis toi-même, ce n’est pas toi qui la conduis mais ton enfant. L’Ascension se déroule à ce moment-là mais tu ne peux pas intervenir, c'est-à-dire qu’il t’est demandé, à travers ce rêve, de ne pas t’inquiéter pour le véhicule de ton enfant ‒ qui était le tien mais qui est… dans la filiation, c’est normal puisque c’est ton enfant ‒, et il t’est exprimé ici que rien de ce qui est de ce monde, même parmi les attachements normaux, si je peux dire, de la relation mère-fille, ne peut tenir devant l’Ascension qui se déroule. Ça veut dire que tout ce qui doit arriver arrivera, quoi que tu fasses. Il t’est montré là que l’Ascension n’a pas besoin d’exercer le moindre mécanisme par rapport à ses enfants, à ses proches, à ses liens, à ses objets. Rappelle-toi, tout ce à quoi tu tiens te tient. Ce rêve te dit que tu ne peux pas t’opposer à ta propre libération qui se produit dans ce rêve, quelles que soient les inquiétudes temporaires liées à ta fille, à ton enfant.

L’Ascension, même si vous savez qu’il existe un véhicule nommé Merkabah interdimensionnelle collective, le problème n’est pas par rapport à cela mais est par rapport à la forme et aux consciences ordinaires que vous devez de toute façon lâcher au moment de la stase et au moment de la Libération. Ce rêve-là t’invite donc à ne pas te préoccuper de ce que tu pourrais penser laisser en arrière de toi, parce que cette enfant a, elle aussi, sa liberté à vivre.

Bien évidemment, vous vous doutez bien que les évènements que nous vous avons énoncés depuis tant d’années, qui se déroulent en ce moment, vont mettre fin à tout ce que vous entretenez comme relations au sein de ce monde, ne serait-ce que pendant la stase où cela se vit seul à seul et n’a pas besoin d’une quelconque inquiétude ‒ d’ailleurs vous ne pourrez pas vous inquiéter. Mais ce que tu as vécu, ce n’est pas la stase, c’est l’Ascension par elle-même, qui survient, je te le rappelle, pour ceux qui laissent leur corps de chair au décours de l’Appel de Marie, et pour ceux qui conservent le corps de chair, pour des raisons diverses et variées, en plus du corps d’Êtreté ; cela se produira au grille-planète final. Et vous ne devez être attachés à rien, ça ne vous prive pas de l’Amour inconditionnel, surtout envers votre progéniture, n’est-ce pas ? Mais c’est le lien qui est créé par la matière elle-même, par la filiation elle-même, c'est-à-dire que c’est la chair de ta chair, qui porte aussi la moitié de ton ADN et la moitié de tes mémoires, sans préjuger des types de relations établies non pas dans cette vie avec ta fille, mais dans le passé, dans l’histoire de ce monde. Et donc il t’est montré que tu ne peux pas t’opposer à cette forme de séparation et que l’inquiétude ne sert strictement à rien.

Si vous voulez, c’est la même façon que quand vous mourez. Quand vous mourez, vous quittez vos proches, et quand vous revenez, vous retrouvez pas vos proches ‒ vous les retrouvez peut-être dans d’autres vies, mais dans d’autres situations ‒, il n’y a aucune mémoire, et toutes les mémoires s’annihilent au moment du décès. Et là, dans l’Ascension, qui n’est pas un décès mais une résurrection, tout ça doit s’éliminer de la même façon, vous ne pouvez maintenir aucun lien lié aux circonstances de ce monde. Seuls les liens de Liberté, soit entre les Flammes jumelles, soit entre des êtres qui n’ont pas de karma ou qui sont libérés, permet de se retrouver.

Bien sûr vous avez, pour ceux qui iront, les Cercles de Feu, où vous retrouverez d’innombrables personnes connues dans cette vie ou dans d’autres vies parce que y aura encore une mémoire corporelle, mais la mémoire corporelle, la mémoire de vos expériences en ce monde, nous avons eu l’occasion d’en parler à d’innombrables reprises, sauf utilité particulière, n’ont aucune raison de subsister, parce que les liens créés au sein de ce monde doivent être dissous au sein de ce monde. Ce qui a été créé sur terre sera décréé sur terre ; ce qui a été créé au Ciel, ce qui a été lié au Ciel, sera délié au Ciel. C’est quelque chose auquel vous ne pouvez ni vous opposer ni vous confronter de par la puissance de l’énergie, si je peux dire, ascensionnelle, c'est-à-dire du Lemniscate sacré.

Le Lemniscate sacré, l’activation du 13ème corps ou Fontaine de Cristal ayant allumé chez nombre d’entre vous le Lemniscate sacré, et j’ai répondu d’ailleurs par rapport aux influx de ce Lemniscate sacré sur la Lumière, sur les Éléments, j’ai expliqué ça longuement dès la première ou la deuxième question de notre après-midi, c’est exactement la même chose en ce qui concerne ce à quoi, fort logiquement je vous rassure, vous devez tenir jusqu’au bout, c'est-à-dire la responsabilité de vos enfants, de votre famille, mais avec un regard nouveau qui n’est plus celui de l’éducateur ou du parent, mais celui qui voit l’Esprit en l’autre et non plus une quelconque filiation, une quelconque obligation ou responsabilité. À ce moment-là, vous pourrez assumer vos obligations et vos responsabilités non plus selon le modèle qui préexistait mais selon le modèle de la Liberté, de la communion des cœurs, et de la Théophanie.

Les circonstances de votre Appel de Marie et de votre liberté finale, si ça ne survient qu’après les 132 jours, seront bien sûr éminemment différentes selon ce qu’il restera, non pas de karma, non pas de mémoires, mais de liens, tout simplement, aux habitudes prises au cours de cette dernière vie et non pas de toutes les vies. C'est-à-dire que si vous avez des enfants, bien évidemment l’amour maternel, il ne peut pas s’éteindre, et c’est tant mieux, mais il peut évoluer, si je peux dire, et se transmuter en totalité, vous amenant à voir votre enfant non plus comme votre enfant mais comme un Esprit, réellement et concrètement. Et à ce moment-là, vous ne pouvez plus envisager de maintenir des liens autres que les liens de la conscience, autres que les liens de l’Esprit, avec cette entité.

C’est d’ailleurs pour ça, je vous rappelle, qu’au sein des Cercles de Feu, il y a un Cercle de Feu qui est réservé aux enfants. Bien sûr, vous le savez, vous pourrez, pour ceux qui seront présents au sein des Cercles de Feu, voyager par les lignes elfiques d’un Cercle de Feu à un autre, mais vous n’avez plus aucune raison de passer ces 132 jours avec vos enfants. Ils doivent retrouver, quel que soit leur âge, la liberté d’être, et pour cela vous aurez de nombreux frères et sœurs qui se sont dévoués et qui se sont dédiés à l’accompagnement de ces enfants. Ce Cercle de Feu est situé en Indonésie, sur l’île de Bali, qui est une des rares zones qui sera préservée dans toute cette région, et c’est là que seront tous les enfants qui ont besoin de garder un corps et qui doivent vivre les Clés Métatroniques, et ils ne pourraient pas les vivre s’ils étaient avec leurs parents.

Et les êtres, les frères, les sœurs, qui sont déjà sur le Cercle de Feu de Bali sont préparés pour cette mission, si je peux dire, d’accompagnement durant les 132 jours de tous les enfants qui doivent passer par là. Bien sûr, certains de ces frères et sœurs sont parents. Dans ces cas précis, ils verront leurs enfants mais ça ne sera plus leurs enfants, ce sera des Esprits, même s’ils gardent une forme. C’est ça que, bien évidemment, l’amour filial, l’amour maternel, se refuse à envisager ou même à accepter. Je vous rassure, mesdames, c’est tout à fait normal vu le rôle qui vous a été assigné dans l’enfermement en ce monde, c'est-à-dire la procréation. Je vous rappelle que la procréation mêlant des structures nommées ADN et mêlant des corps de chair n’a aucune raison d’être ni même d’être évoquée au-delà de la 3D. Donc toutes les règles de fonctionnement que nous avons connues ici sur ce monde n’ont aucune réalité ni aucun cours possible dans les mondes libres. C’est clair, net et précis.

Imaginez que vous êtes dans un couple qui n’est pas nécessairement des Flammes jumelles (hein, les Flammes jumelles, c’est différent), mais imaginez que vous vous aimiez vraiment, que vous ayez eu des vies passées ensemble, que tout se passe bien. Mais imaginez que vous, vous ayez une origine par exemple sur Sirius, et que votre cher et tendre mari qui, bien sûr, est d’origine Draco, c'est-à-dire avec une lignée ou une origine stellaire liée aux reptiles, il est bien évident que dans ces couples-là, quel que soit l’amour, vous ne pouvez plus vous retrouver après la stase. Peut-être que vous pourrez, si vous êtes ascensionnés tous les deux, vous retrouver après les 132 jours mais pas pendant, c’est pas possible. Il y a des affinités vibratoires particulières selon vos lignées et vos origines stellaires, ce qui explique par exemple que dans un certain pays en Europe où vous avez deux Cercles de Feu, la plupart des êtres ne seront pas sur les Cercles de Feu de proximité. Il est pour ça stupide de croire que de vous mettre à côté d’un Cercle de Feu va vous préserver de quoi que ce soit. Vous voyez ?

Donc chacun doit vivre sa liberté, y a pas de couple qui tienne, y a pas d’enfants qui tiennent, y a rien qui tienne. Après vous verrez. Mais cette période est salutaire parce qu’elle va vous permettre de digérer, d’intégrer les nouveaux potentiels de votre corps d’Êtreté, de les mettre en service, de vous en servir, et de préparer quelque part votre suite, parce que chacun à une suite différente après les 132 jours, vous le savez, je ne vais pas revenir là-dessus. Donc ce rêve t’invite à lâcher, à faire confiance à la Vie, à faire confiance à la Lumière en le devenir de cette relation.

On peut continuer je crois.

Question : rêve d’une sœur fin août. Je quitte une gare souterraine de banlieue et je cours sur les rails vers l’extérieur, ensoleillé. Je suis pressée car je dois partir. Je me retrouve dans les couloirs d’un aéroport, je cours dans les escaliers qui mènent au tarmac. Au bas des escaliers, un mur m’empêche de passer, j’appelle au secours, un cri sort de mon corps qui m’étonne par sa puissance et son calme. Je me retrouve à l’extérieur sur le tarmac…

Tu m’as dit « sort de mon corps ».

… oui. Un cri sort de mon corps, qui m’étonne par sa puissance et son calme.

Mais qui, qui dit ce cri ?

… moi.

Toi-même, d’accord.

… sur le tarmac, je ne peux rien voir, tout est blanc, très brillant. Une fillette apparaît devant ce nuage blanc, elle m’ouvre les bras, confiante. Je la prends dans mes bras, étonnée car à ce moment je n’ai plus de corps. Nous traversons l’espace blanc et montons dans l’avion, accueillies chaleureusement par l’hôtesse de l’air et le commandant de bord.

Tout ça vous parle, comme la plupart des rêves que nous avons vus aujourd’hui, vous parle de l’ascension qui est en cours, de la Terre. Là, c’est le même exemple que la voiture précédemment, par contre là, c’est un mur, et le cri qui est prononcé, à ce moment-là la fillette, l’enfant intérieur apparaît et la Liberté est trouvée. Alors « sort de mon corps » ne veut pas dire ici que y avait une possession ou un envoûtement. Quand la personne exprime ça et qu’elle dit « sort de mon corps », « que le corps physique sorte de mon corps d’Éternité », et d’ailleurs elle le dit elle-même, elle se retrouve sans corps de chair, tout est blanc. Elle a vécu sa libération et son ascension.

Et pareil, les moyens de transport, vous aviez, dans le dernier entretien, les rêves avec les bateaux, les traversées ; là vous avez les véhicules, les voitures, vous avez les trains. Tous ces moyens de transport ne sont que comment votre cerveau traduit le passage d’un état à un autre, d’une forme à une autre, et donc la Résurrection, la mort de tout ce qui est éphémère et illusoire, qui n’a aucun intérêt si ce n’est le plaisir de l’expérience de la conscience.

Donc la plupart des rêves que vous me soumettez aujourd’hui, vous le voyez bien, parlent à peu près de la même chose. Ils vous mettent face à la Vérité, que ce soit les rêves du mois d’août, que ce soit les rêves d’il y a quelques jours, d’autres même, un peu plus anciens, ne vous annoncent que cela. Les temps sont accomplis et les temps sont venus de vivre cela que nous vous avions annoncé et que nombre de prophètes ont annoncé depuis toujours sur la terre. Et inconsciemment, vous le savez tous, c’est toute la distance qui existe entre cette connaissance qui effleure votre conscience et votre positionnement, qui va créer soit l’harmonie, soit la souffrance, soit la résistance. Et là, dès qu’elle dit « sort de mon corps », l’enfant intérieur apparaît. Et à ce moment-là, y a plus de mur et l’accueil dans l’avion peut être fait.

Les attachements, et j’aime bien cette image, les liens, les habitudes, les adhésions à des dogmes, à des rites au sein de ce monde, c’est effectivement des murs qui vous empêchent de vivre la Vérité. Ce sont des murs qui vous enferment, aujourd’hui, qui vous cloisonnent, qui vous empêchent de vivre l’Ascension dès maintenant ou la Liberté dès maintenant, c’est ça qui se conscientise et qui effleure dans la conscience au travers de vos rêves.

On peut continuer.

Question : rêve d’un frère, la nuit dernière, en demi-sommeil. D’abord, son dans les deux oreilles joignant le centre de la tête, puis vibration dans le corps, puis vision de nombreux cercles…

Une vision de…

… de nombreux cercles.

Des cercles, des ronds.

… puis vision de formes géométriques octogonales ou de formes comme des flocons de neige. Et enfin six êtres de Lumière de forme allongée, longs, dont un avec un crâne visible, tous de couleur bleu clair/blanc…

Les Archanges.

… j’ai été étonné, inquiet en surface mais en paix en profondeur. Pas de communication verbale, une simple visite, puis beaucoup de Lumière et plus rien, je ne me souviens plus. Pouvez-vous m’éclairer ?

Ce rêve rejoint aussi tous les autres rêves. Vous voyez, y a une espèce d’harmonie dans ces rêves, même si bien sûr une voiture grise c’est pas un avion, même si bien sûr un mur c’est pas un précipice, mais c’est la même signification, avec des petites variantes. Mais là, dans ce rêve, aussi les cercles… j’ai besoin de savoir si les cercles qui ont été vus ont l’impression de donner des cercles immobiles ou d’être emboîtés, comme concentriques, les uns dans les autres.

… les uns à côté des autres.

À côté ?

… oui.

Tout à fait. C’est pas la marque « Audi » je crois, d’accord. Alors ça correspond exactement au même processus, pour ceux d’entre vous qui ont vécu l’activation de la Couronne radiante de la tête il y a longtemps. Pas maintenant, il y a longtemps, avant que les Étoiles s’activent, vous aviez constaté, pour ces êtres qui avaient ouvert le troisième œil, qu’il était possible de voir, volontairement ou pas d’ailleurs, des cercles concentriques qui défilaient à toute vitesse.

Dans son cas ils sont étalés, et j’expliquerai pourquoi côte à côte, juste après. Mais une fois les cercles passés apparaissent des figures géométriques, le plus souvent des octogones, parfois des formes géométriques plus simples, et une fois que vous avez franchi ça, vous atterrissez à la Vérité, c'est-à-dire aux mondes libres, mais tant que vous êtes séduits par les cercles, par les figures géométriques, ou par des scènes de vies passées, vous n’êtes pas libres. Là, par contre, ce qui est intéressant, c’est que les cercles ne sont plus concentriques les uns dans les autres mais les uns à côté des autres, ça veut dire que le troisième œil n’existe plus et que les cercles qui ont été perçus sont les douze Étoiles de Marie. On parle d’Étoiles mais ça n’a pas la forme imagée d’une étoile, c’est un rond, bien sûr, et ce qui est vu au niveau de l’écran psychique, si je peux dire, je sais pas si tu as pu compter les cercles mais en général, sur la face antérieure, quand c’est vu de devant, tu peux en voir soit six, soit douze.

… je n’ai pas pu les compter.

Tu as pas pu les compter, c’est pas grave, alors que « Audi », y en a pas six et douze, hein. C’était une blague. Voilà, donc ce rêve te parle, et surtout dans cette période, c’est ce qui se dévoile en vous, vous donnant à expérimenter, avant même d’être sur les Cercles de Feu ou de quitter ce monde si vous devez le quitter, vous donne à vivre des approches de la télépathie, de la communication de la conscience pure, vous donne accès à votre enfant intérieur, vous donne accès, à travers des images qui sont liées au monde incarné dans lequel vous êtes, au processus de la Libération et de l’Ascension. Le scénario est le même dans ce cas-là, bien sûr présenté de différentes façons selon vos capacités propres de perception, surtout que c’est dans des rêves, c'est-à-dire c’est la nuit, quand y a plus d’ego.

… là c’est en demi-sommeil.

C’est pareil. La frontière entre le rêve, le sommeil, la disparition et l’état de veille, disparaissent de façon de plus en plus rapide. C'est-à-dire tout ça, comme nous vous l’avons dit, est entré en superposition, et maintenant c’est l’effacement de l’éphémère, et l’Éternel prend tout le devant de la scène, mais y a encore des choses, bien sûr, vous avez encore un corps. Donc tout ça s’échange de cette façon-là, que ce soit en demi-sommeil, en rêve, le matin en te réveillant, ou une espèce d’état modifié de conscience comme vous dites, c’est exactement la même chose. C’est ça que vous vivez et que vous allez vivre de façon de plus en plus, je vais dire flagrante et frappante, à partir du 13.
Voilà ce que je peux en dire.

Question : deux rêves récents d’un frère, après une rupture sentimentale douloureuse. Premier rêve : après une violente dispute, mon amie s’enfuit, et je la poursuis, mais je me retrouve à courir avec elle, la portant dans mes bras car elle a un corps d’enfant avec son visage d’adulte. Des êtres méchants nous poursuivent en nous tirant dessus. Fin du rêve. Le lendemain, après plusieurs mois de séparation, elle m’appelle, disant qu’elle se sentait perdue et que je lui manquais.
Deuxième rêve : je vois ma mère, en haut d’un immeuble, qui veut marcher sur une planche au-dessus du vide. Malgré mon avertissement elle s’avance, titube, et tombe avec un cri. Puis je la vois courir et sauter, depuis une falaise, les bras en avant, et arriver au sol en une longue glissade. Les deux fois, je me suis réveillé angoissé. Pouvez-vous m’éclairer ?


Alors là se mêlent différents éléments. Vous retrouvez les éléments communs de l’Ascension : la maman qui avance dans le vide en haut d’un immeuble. Vous avez le premier rêve qui était… j’ai oublié déjà, le premier rêve, redis-moi quelques mots du premier rêve.

… après une violente rupture…

Voilà, mais ça oui, mais après…

… mon amie s’enfuit et je la poursuis et la porte dans mes bras.

Voilà, et on lui tire dessus et il s’aperçoit que son amie…

… il y a des méchants qui nous poursuivent...

… qui tirent dessus, et il s’aperçoit que cette compagne…

… a un corps d’enfant et un visage d’adulte.

Voilà, un corps d’enfant. Elle a trouvé son enfant intérieur, mais l’ayant trouvé grâce à cette séparation, elle est maintenant perdue. Et tu vois à travers ce que j’exprime là, à travers ce rêve qui a été vécu, c’est la même chose dans les familles aujourd’hui. Vous avez des couples, des enfants, des amis, qui semblent se séparer. Ça peut être dramatique mais c’est pour permettre d’être libre, je l’ai déjà expliqué, et là c’est la même chose. Vous ne pouvez pas être libres quand vous avez, dans une relation même harmonieuse, aujourd’hui surtout, le moindre soupçon de prédation. Mais la prédation n’est pas l’objet d’un prédateur, le plus souvent c’est quelqu’un qui était faible qui s’est mis « sous la protection de », mais se mettre, dans un couple, « sous la protection de », équivaut à une prédation.

Saisissez bien ce que je veux dire, au-delà des apparences, même dans une relation harmonieuse. Dès que vous avez l’impression, homme ou femme d’ailleurs, ça marche dans les deux sens, que vous devez être soumis à l’autre, même dans une relation que vous considérez comme normale, avec ce qui se passe en ce moment c’est pas possible de demeurer ensemble, parce que sans ça vous n’êtes pas libres. Celui qui est soumis, qui pourtant trouvait une espèce de confort dans cette soumission, ne peut pas être autonome et libre. Il est donc indispensable, et c’est pas celui qui vous quitte qui est le méchant, en l’occurrence ici la femme, ou le mari, peu importe. D’ailleurs c’est cette séparation qui a permis la naissance de l’enfant intérieur, mais comme c’est dit dans le rêve, le corps est celui d’un enfant mais le visage est celui d’aujourd’hui, c'est-à-dire que la transmutation n’est pas achevée comme dans le rêve précédent avec l’enfant de Lumière dans le blanc, hein.

Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que l’ensemble de tes deux rêves mêlent des éléments de ton vécu, bien sûr, mais te renvoient à l’image de la femme. La femme, que ce soit la mère, que ce soit la compagne, que ce soit l’enfant, a toujours été, dans la société patriarcale, vous le savez, mise au second plan. Or vous savez qu’il n’y a pas de Créateurs, il n’y a que des Créatrices. L’homme est incapable de créer quoi que ce soit, il peut organiser, il peut… et quand je dis « homme » je devrais dire plutôt polarité masculine parce que dans les mondes libres, y a encore une forme de polarité, même si y a pas d’organes génitaux, c'est-à-dire que vous avez l’expression qui est sur le devant de votre manifestation, qui est soit yin, soit yang, soit masculin, soit féminin, et ça, ça fait partie du jeu de la conscience.

Or ce qui se produit dans ce rêve, c’est que les frères et les sœurs qui sont sous emprise, mais cette emprise librement consentie, c’est pas de la perversion, c’est simplement une convention, on va dire, de couple, ou avec des enfants, vous met dans une situation, homme ou femme, où vous ne pouvez pas être libre parce que l’autre a laissé sa marque en vous, fût-il le plus amour possible, fût-il le plus libéré qu’il soit. Dans ces cas-là, et c’est du fait de celui qui s’est soumis qui ne peut pas être libre, donc nécessairement il doit y avoir une forme de coupure, de séparation, d’impression que tout est fini. Eh oui, tout se finit, à tous les niveaux, je vous l’ai dit.

Mais comme l’Appel de Marie n’a pas eu lieu vous constatez, à travers ce rêve aussi d’ailleurs, que certaines situations se résolvent d’elles-mêmes dès que vous avez lâché. Ça sert à rien d’essayer de retenir quelqu’un en disant je t’aime, vous le savez tous. Ça ne sert à rien de faire du chantage pour retenir quelqu’un, et surtout que celui qui s’en va, le plus souvent, c’est celui qui justement doit partir pour permettre aux deux d’être libres, que ce soit le prédateur ou le soumis, peu importe. Il ne peut exister aucune possibilité de vivre sereinement la Libération en étant soumis à qui que ce soit ou à quoi que ce soit, et donc l’Intelligence de la Lumière, chez certains d’entre vous, à travers des rêves aussi, vous stipule et vous signifie que y a quelque chose qui doit changer.

Rappelez-vous, ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle naissance, c’est exactement la même chose dans vos relations. Trouvez la Liberté, trouvez qui vous êtes, laissez la Lumière vous trouver en totalité, tout le reste n’aura plus aucune espèce d’importance, non pas parce que vous fuirez les problèmes, non pas parce que vous serez affectés par une Joie qui sera tellement forte qu’elle mettra fin au chagrin, pas du tout, mais étant libres, vous restaurez la liberté de l’autre, c’est aussi simple que ça. Et c’est pas une question, comment vous dites aujourd’hui, de couples libérés ou libres au niveau humain hein, je parle vraiment de toutes les relations, et c’est pas uniquement dans la famille, ou avec le mari ou la femme, ça peut être simplement au sein d’une relation d’amitié franche où il doit y avoir, dans certains cas, des choses qui sont pas claires, qui ne sont pas vues et qui doivent être éclairées. Et dès l’instant où y a ce rapport de force, conscient ou inconscient, de prédateur à soumis, dans quelque relation que ce soit, cette relation ne peut qu’exploser, pour permettre à chacun de réaliser la Liberté.

Donc ce rêve, et qui mêle aussi ta mère, te parle d’Ascension, de Libération, et quelle que soit, puisque c’est intriqué avec la réalité ordinaire, quelle que soit l’issue de cette relation, puisque, comme il le dit lui-même, entre les deux rêves la personne l’a appelé en disant qu’elle était perdue, signe simplement que la Liberté a été trouvée, et qu’au sein de cette Liberté, en étant perdue, parce que la personne, homme ou femme qui est soumise, dès qu’elle n’est plus soumise, elle se sent perdue, mais elle doit trouver sa liberté. Vous n’avez… et c’est pour ça que nous avons parlé d’autonomie, vous vous rappelez ? Il vous faut être autonomes, ça veut pas dire vous mettre tout seuls mais que les relations aussi soient libres, quels que soient les types de relation.

Dès qu’il y a des sous-entendus, dès qu’il y a filiation, dès qu’il y a mariage, dès qu’il y a sexe, dès qu’il y a quelque chose de fort, faites attention, parce que les règles de ce monde, c’est la prédation, y a toujours un gagnant et un perdant, toujours. Donc si ça vous arrive, si ça s’est produit au cours de ces années, c’est que y a quelque chose qui doit être transcendé, que vous ne pouvez pas voir, sur lequel vous ne pouvez pas agir, mais où l’Intelligence de la Lumière va agir dès que y a effectivement rupture, séparation, colère, affrontement. C’est la seule façon de vous retrouver en autonomie, pour certains d’entre vous hein. J’ai pas dit ça pour toutes les relations, bien sûr, mais si ce genre de chose vous arrive, en rêve ou dans le concret, c’est exactement la même signification, mais ça servait à rien que je vous le dise y a encore quelques mois parce que vous n’aviez pas alors la possibilité ni de le voir, ni de l’accepter, ni de le transmuter. Aujourd’hui c’est différent.

… Silence…

On peut continuer.

Question : une sœur : depuis plusieurs mois, je vois dans la pénombre, jour et nuit, des cercles de lumière au niveau des yeux. De plus, maintenant je vois aussi des sortes de bâtons et d’accents circonflexes qui s’alignent et se déplacent, très lumineux. Est-ce toujours le corps d’Êtreté ?

C’est lié à ce que j’ai nommé les douze Étoiles. Vous savez, les douze Étoiles, dans votre corps ici, elles sont situées à des lieux très précis. Ce sont des points d’injection ou de contact entre l’éphémère et l’Éternel, c’est aussi des potentiels spirituels ; ils sont situés autour de la tête. Mais dans les mondes unifiés, au sein du corps d’Éternité, y a pas de Couronne. Au niveau de ce qui est nommé le front, même si vous avez un corps qui est pas… au niveau du haut de la tête, on va dire, quelle que soit cette tête, vous avez ici les douze Étoiles. Elles sont représentées par des cercles alignés les uns avec les autres, c’est pour ça que tout à l’heure que je posais la question du nombre. Mais là c’est exactement la même chose.

… et les accents sont mobiles.

Tout à fait. Alors les accents, c’est autre chose. C’est simplement des particularités de l’énergie qui se met en mouvement au niveau de l’Étoile considérée. Par exemple, qu’est-ce que je pourrais prendre comme exemple ? Mais ça vous évoquera rien parce que vous ne le vivez pas encore de façon suffisamment claire, mais par exemple vous avez les Étoiles, entre IM et IS vous avez Clarté et Précision, IM et IS, et vous avez Attraction-Répulsion ou Bien-Mal, d’accord ? Dans le corps d’Éternité vous savez que c’est des triangles élémentaires. Ces triangles élémentaires demeurent à leur place mais les Étoiles qui ont servi de support à ces triangles élémentaires se trouvent à la partie haute de la tête devant l’écran de la conscience, et chacun est un potentiel spirituel. Vous n’avez pas besoin de le comprendre, c’est comme si je vous disais : « vous voyez vos doigts ? », et vous les faites bouger. Vous n’avez pas besoin de savoir quel est le muscle, le tendon, ou le nerf qui agit. C’est pareil pour vos Étoiles qui commencent à apparaître par six, rarement douze encore, devant vous.

Et c’est ça qui est vu dans les rêves qu’on a vus tout à l’heure, ou encore par cette sœur qui voit ces cercles. Bien sûr elle va me dire que ces cercles, elle les voit pas sur elle, elle les voit à l’extérieur d’elle. Mais oui, mais ce sont vos cercles, si c’est pas des entités hein. Je vous rappelle que les entités, si vous les voyez arriver dans votre lit, c’est une sphère de Lumière qui se déploie dans la forme de l’entité, que ce soit un Végalien, un Arcturien, Mikaël, ou autre, si vous assistez à sa venue et que vous le voyez vraiment. Là, ce qui est vu, ce sont des cercles devant elle, c’est bien ça ?

… oui c’est ça.

C’est simplement la projection de son écran de conscience avec les six ou douze Étoiles qui se projettent devant elle. Y a plus de notion de ce qui peut être vu avec les yeux, c'est-à-dire avec quelque chose qui accueille le photon, c’est quelque chose qui est vu en conscience, et c’est ça qui a été vu, là.

… les cercles sont à l’intérieur de la tête.

C’est pareil. Qu’ils soient projetés sur un mur ou à l’intérieur de la tête sur l’écran psychique, c’est la même chose. D’ailleurs y avait eu des questions y a quatre ans, trois ans, je sais pas si vous vous rappelez d’un frère qui voyait une sphère de Lumière devant lui. Quand il bougeait la tête, elle suivait, et il pensait que c’était une entité, mais pas du tout. Vous tournez la tête, l’écran, le phare psychique par le troisième œil se projette à l’infini. Et vous avez, vous, en étant dans le corps de chair, avec les yeux physiques ou à l’intérieur, vous allez voir, par exemple pour ce frère je me rappelle très bien, y avait une lumière qui se déplaçait sur le mur devant lui et dès qu’il bougeait, la lumière le suivait, il disait. Mais non, c’est sa projection, son projecteur de lumière, c’est avec ça que vous vous déplacez dans les autres dimensions, pas seulement les ailes, et ça vous commencez à la voir, oui tout à fait.

De la même façon que nous vous avions donné la structure géodésique du tétrakihexaèdre du cœur, que certains êtres voient. Le cœur, il est pas rouge et il pompe pas, ça c’est le cœur physique. Le cœur d’Éternité, c’est une structure géométrique parfaite avec 24 Triangles qu’on appelle le tétrakihexaèdre, ça avait été expliqué ça. Et ça, vous pouvez le voir. Or vous le voyez comment ? Pas avec les yeux mais avec la conscience directement. Et vous pouvez le voir dans votre poitrine, ce qui est l’emplacement normal, mais vous pouvez le voir aussi à l’extérieur, ça fait pas de différence. Y a plus d’intérieur et d’extérieur dans cette alchimie que vous vivez, de dissolution de tout ce qui est éphémère. C’est là où vous prenez conscience que les notions de haut, de bas, de dedans, de dehors, n’ont aucun sens.

Et que quand nous vous disons que nous sommes à l’intérieur de vous, vous allez le vivre, pas uniquement par un contact Vibral, par le canal Marial, mais dans votre poitrine directement, dans le tétrakihexaèdre. Et ça change rien que vous voyiez le tétrakihexaèdre en méditation, ou imaginez par exemple : vous ouvrez les yeux en méditant, en fixant votre conscience sur un point virtuel, vous allez voir apparaître les Étoiles et le tétrakihexaèdre, mais il est pas ni extérieur ni intérieur, c’est la même réalité.

Alors je sais que ça s’entrechoque dans le cerveau quand je dis ça parce que vous n’avez aucun moyen, si vous ne l’avez pas vécu, de vous le représenter, et ça sert à rien d’ailleurs de se le représenter. Mais si ça vous arrive, soyez au courant de ce que c’est.

… en vision intérieure de la poitrine, il y a des boules sur les angles du tétrakihexaèdre. Est-ce normal ?

Oui, oui, y a pas de problème. Le tétrakihexaèdre parfait, c’est la structure immobile, d’accord, comme nous vous avons dit la structure immobile des Étoiles qui étaient autour de la tête. Le tétrakihexaèdre est dans la poitrine, il est immobile pour vous permettre de le voir, mais dès qu’il rentre… c’est pas en mouvement, c’est pas vraiment un mouvement ni ce que vous pourriez appeler une vibration, c’est un scintillement, voilà le mot le plus exact, des zones de lumière qui s’activent, qui se marient, qui font quelque chose. Et là apparaissent effectivement des espèces d’appendices, le plus souvent ronds mais pas toujours, que tu nommes des boules, qui sont simplement l’efficacité de ton cœur d’Éternité qui agit.

Par exemple vous voyez pas les ondes, vous voyez pas les mots, mais là vous verrez avec la conscience ; ce n’est plus la vision du cœur, ce n’est plus la vision intérieure, ce n’est plus la vision éthérique, c’est maintenant la conscience qui voit. Et pour elle, quand elle est libre, y a plus de dedans, dehors, haut, bas, etc., c’est ça que vous commencez à vivre. Donc c’est tout à fait normal de voir quelques boules sur certaines des arrêtes du tétrakihexaèdre.

… Silence…

Et vous pouvez continuer, hein.

Question : quelle différence ou distinction y a-t-il entre un voyage dit en projection de conscience et un voyage dans son corps d’Êtreté ?

Les voyages en projection de conscience, comme vous dites, qui avaient été nommés, dans les années 2010, les communions, dissolutions, j’ai oublié le troisième terme, peu importe… Les expériences de votre conscience qui étaient visibles à ce moment-là étaient des projections de conscience, vous ne voyiez pas de formes. Vous sentiez les Présences mais y avait pas de formes. Le corps d’Êtreté vous donne une liberté incommensurable, vous le savez, vous pouvez être multi-local, vous pouvez vous démultiplier à l’infini sans fragmentation, c’est la même image qui se reproduit. C'est-à-dire que dans le corps d’Êtreté, ça n’a rien à voir avec la projection de la conscience. La projection de la conscience met en relation, et telles que vous les avez vécues durant l’année 2010, une conscience à une autre conscience, présentes au sein de ce monde, ou une conscience présente en ce monde et par exemple une conscience ailleurs, mais ça c’est une projection. Par contre y aller avec le corps d’Êtreté, le corps, le véhicule, et pas en conscience pure, vous donne accès à beaucoup plus de mobilité, beaucoup plus de diversité, et vous montre que même les processus nommés à l’époque communion, j’ai oublié le troisième terme déjà…

… fusion.

… fusion et dissolution, qui étaient vécus durant ces années si vous les avez vécus, étaient limités. Ça durait quelques minutes alors que quand vous voyagez avec le corps d’Êtreté, vous êtes libres, vous n’êtes limités par rien, même pas par le corps d’Êtreté. Tandis que quand vous faites une communion, fusion, dissolution, avec un frère ou une sœur, vous avez quand même le guide de votre corps de chair et du corps de chair de l’autre, ou alors si c’est avec un Archange, vous êtes guidés par l’Archange mais vous n’avez pas l’autonomie. Ces expériences se produisent spontanément, tel que ça a été vécu à l’époque ; vous pouviez les rechercher mais vous ne pouviez pas les diriger. Aujourd’hui les choses commencent à devenir différentes avec le corps d’Êtreté. C’est exactement cela que vous êtes en train de vivre.

Donc la différence, elle est à ce niveau, la projection de la conscience est tributaire de l’existence d’une forme qui est le corps de chair, malgré tout, même si vous êtes libres, tandis que les voyages ou la projection ‒ c’est pas une projection, c’est les changements dimensionnels, vibratoires ‒, avec le corps d’Éternité, vous rendent autonomes. Pas tout de suite peut-être, parce qu’il faut déjà avoir un apprentissage, mais très rapidement. Là vous n’êtes plus limités par une autre conscience, vous n’êtes… parce que quand vous avez communion, fusion, dissolution, c’est de conscience à conscience. Voyage en Êtreté mais sans le corps, sans le véhicule, c'est-à-dire en utilisant le véhicule d’Éternité d’un Archange, d’un Ancien, ou d’une Étoile, parce que vous êtes aussi à l’intérieur de nous là-haut, donc vous avez la possibilité d’emprunter notre véhicule. Je sais que ça peut vous paraître bizarre parce que quand vous avez un corps ici et nous avons un corps de chair, y a une limite qui est la peau, et c’est quelque chose qui est inviolable, alors que c’est pas du tout le cas dans le corps d’Éternité.

Et ça vous ne pouvez pas vous le représenter ni même l’imaginer, par contre vous pouvez le vivre. Et je vous adresserai mes félicitations si vous le vivez durant ce mois et qu’on se revoit courant décembre, je pourrai vous féliciter parce que c’est quelque chose quand même qui se fait tout seul, y a plus d’effort, y a pas de volonté. C’est un mécanisme de fonctionnement qui n’a rien à voir avec ce que nous connaissons quand nous sommes à l’intérieur d’un corps de chair. C’est comme si vous passiez d’une 2CV qui a cinquante ans à une voiture qui n’existe pas encore. Vous voyez d’ailleurs, aujourd’hui quand vous changez de voiture, peut-être comment vous êtes décontenancés par tout ce qui a changé, par tout ce qui change, bah c’est pareil entre votre corps de chair… et déjà le corps de chair, vous le connaissez un peu d’après les sensations que vous en avez, mais vous connaissez pas l’anatomie si vous n’êtes pas médecin, vous savez pas comment il fonctionne réellement, vous en éprouvez le fonctionnement, soit il est harmonieux et vous êtes en santé, soit il est dysfonctionnel, il est pas harmonieux, et vous êtes malades.

Mais au niveau du corps d’Éternité, vous le verrez. Vous le verrez à travers les douze Étoiles, vous le verrez à travers le tétrakihexaèdre, et vous le verrez en voyant la totalité des mondes, des univers, et des multivers, et aussi en vous, puisqu’il y a ni dedans ni dehors. Y a aucun cloisonnement et aucune séparation, et y a pas de distance qui tienne, y a pas de dimensions qui tiennent, même si les formes sont différentes selon l’univers donné et selon le monde dimensionnel donné.

… Silence…

Alors, autre question. Vous pouvez intervenir hein, si y a des compléments qui sont nécessaires, enfin pour ceux qui sont là.

Question : lors d’une Endophanie, mon intestin s’est manifesté par des mouvements ; j’ai regardé à l’intérieur et j’ai vu un dragon rouge. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors, si j’ai bien compris, ton ventre devient sensible, tu regardes à l’intérieur et tu vois un dragon rouge ?

… oui.

D’accord. Ça veut dire qu’à l’intérieur de ton ventre, dans tes structures éphémères, il y a encore quelques éléments non résolus liés à la colère, liés à quelque forme de ressentiment, pas nécessairement de jugement, j’ai bien parlé de ressentiment, par rapport à toi-même et par rapport… le dragon rouge, la couleur rouge, ça veut pas dire qu’il y a un Archonte dans ton ventre, hein, il n’y tiendrait pas, je veux dire simplement par là que c’est des éléments qui n’avaient pas été vus jusqu’à présent. Le simple fait de les regarder les éclaire, parce que ce qui regarde, maintenant, c’est la conscience, à travers les écrans des six Étoiles ou des douze Étoiles de Marie, et qui te donne la vision. Mais le simple fait de voir suffit à faire disparaître, ça veut dire que là tu n’as plus mal au ventre. J’ai raison ou pas ? Il n’est pas là ?

… oui, je confirme.

Donc c’est tout à fait ça. Et quand je vous ai répété les années précédentes, et les Anciens aussi, qu’il vous fallait voir les choses et les traverser, c’est exactement ça, il suffit de voir. Alors bien sûr, après tu as le mental qui est encore présent, qui a besoin de savoir, de le rattacher à une histoire, mais le plus important n’est pas là. Le plus important, c’est que tu constates effectivement que y a plus de dragon rouge. Tu as re-regardé depuis ?

… oui.

Et alors ?

… il n’y en a plus.

Voilà. Et c’est comme ça que vous devez faire pour tout dans votre vie aujourd’hui. Vous avez la possibilité de le faire, nous vous l’avons dit, nous vous avons préparés à cela, c'est-à-dire à voir les choses, même les plus désagréables, en vous comme à l’extérieur de vous en ce monde, et le fait de les voir permet de les traverser. Vous n’avez pas à les retenir, à les expliquer. C’est pour ça que la difficulté que vous allez avoir, là j’y réponds avec bonheur parce que tous vos rêves et toutes vos expériences ne font que confirmer ce que je vous ai dit déjà depuis de nombreux temps.

Mais en tout cas c’est un apprentissage que vous faites. Cet apprentissage-là, le fait de traverser, de voir avec la conscience, c’est ce qui vous permet de faire disparaître, parce que quand vous voyez avec la conscience, qu’est-ce qui va se mettre en branle ? C’est IM, IS, Clarté, Précision, AL, ça fait sept, même, avec AL, mais AL est différent parce que c’est l’équivalent du troisième œil, même quand il est retourné. C’est surtout les six Étoiles latérales et pas les médianes ; OD c’est pareil derrière. Ce sont les six qui sont latérales, ce qui veut dire que Clarté, Précision, Bien, Mal, et IM et IS vous permettent d’éclairer et de voir. Une fois que c’est vu, ne vous en occupez plus. Vous n’avez plus besoin de l’outil intellectuel de pourquoi, de comment, d’expliquer, de relier. Le fait de voir vous permet de traverser et dissout ce qui a été vu. C’est comme ça que ça fonctionne, et c’est comme ça que vous le vivez d’ailleurs. Nous vous avons préparés depuis un an, à travers différentes choses, à vivre cela.

Vous imaginez la surprise pour un frère ou une sœur qui est par exemple très craintif sur les Dracos, les Reptiles et tout ça, qui avec sa vision intérieure va voir un dragon, quelle que soit la couleur, à l’intérieur d’elle ? Qu’est-ce qui va se passer ? Elle le verra qu’une fois parce que dès qu’elle l’a vu, il est plus là. Elle n’aura pas le temps d’avoir peur, mais faut accepter de regarder dedans, avec l’œil de la conscience, si je peux dire, qui sont les yeux de la conscience. Autant vous avez les guignols qui vous parlent d’un seul œil, des Illuminati, moi je vous parle des douze yeux, vous imaginez la différence de fonction ?

C’est pour ça que je vous ai dit, même si j’interprète vos rêves, de ne pas vous attacher trop à la signification, à la compréhension, mais surtout de voir les résultats de ce qui a été vu, rêvé, ou vécu, et de voir le changement : l’avant et l’après. C’est pour ça que c’est dans votre vie de tous les jours que vous devez avoir cette… pas cette vigilance mais ce don d’observation de vous-mêmes, pour vous placer dans le témoin et l’observateur, qui préfigure la découverte que vous êtes antérieurs à cela si vous ne l’avez pas vécu. Mais c’est dans cette position-là que vous pouvez voir des choses qui n’ont plus rien à voir avec le référentiel habituel, de dire « Oh là là, j’ai un dragon, je suis possédé ». Non. Là j’ai donné l’explication de colères anciennes qui se sont évacuées, mais c’est même pas important. J’aurais dû simplement lui dire : « Est-ce qu’il est encore là ton dragon ? », il m’aurait dit « non », c’est évident. Tout le reste, c’est des alibis si je peux dire.

Nous avons tous tellement l’habitude de l’action-réaction, pour certains d’entre nous depuis très très très longtemps, que nous ne pouvons pas accepter réellement et concrètement de fonctionner sans cet outil-là. Y a un apprentissage, il est réel.

… Silence…

Allez, on continue.

… Il reste un peu de temps pour quelques questions.

Alors une dernière ou nous n’avons pas le temps ? Faut que je sois rapide à répondre. Bon, tu me diras.

Question : pour revenir au corps d’Êtreté, dans quelle mesure est-il anthropomorphisé, ou pas ?

Et même si ton origine stellaire, ça existe, est liée aux Triangles, tu as toujours un corps d’Êtreté anthropomorphisé, toujours, et toujours le même, qui s’adapte bien sûr à l’environnement mais y a qu’un modèle, y a qu’une matrice de corps éthérique, c’est ce que nous avions appelé, y a deux ans je crois, la nouvelle Matrice Christique. C’est rien d’autre que ça, la Matrice Christique ; bon, bien sûr y a le personnage historique, mais au-delà de ça, le plus important c’est la Matrice Christique, Ki-Ris-Ti si vous préférez, le Fils Ardent du Soleil, hein. Et c’est quoi la question par rapport à ça ?

Ah oui, l’anthropomorphisme. L’anthropomorphisme existe tant que tu explores un monde anthropomorphisé. Par exemple, même si tu n’as pas de lignée ou d’origine en rapport avec la Civilisation des Triangles, la Liberté est totale puisque tu es aussi bien un Triangle, que la Source, que l’Absolu, qu’un Archange, que Marie, que n’importe qui. Donc à partir de ce moment-là, l’anthropomorphisme existe dès qu’il y a un monde anthropomorphisé, s’il n’y a plus besoin, si la dimension, au-delà de la 24ème, par exemple les Triangles avec Eynolwaden, elle vous a expliqué tout cela. Eh ben Eynolwaden a aussi un corps d’Êtreté. Eynolwaden a un corps d’Êtreté qui s’adaptera non pas seulement à ses lignées ou à son origine mais aussi aux mondes qu’elle va explorer, aux molécules qui sont présentes, à la vibration qui est présente, et surtout à l’organisation du terrain de jeu qui est présent. Mais si le terrain de jeu n’est plus anthropomorphisé, le corps d’Êtreté se conforme au-delà de l’anthropomorphisme et redevient, par exemple dans la Civilisation des Triangles, un triangle de Lumière, tout simplement.

L’anthropomorphisme est indispensable, je dirais, vous l’avez compris, jusqu’à la 21ème dimension. Après c’est différent, et ça nous emmènerait beaucoup trop loin dans les descriptions, hein ; je vous ai déjà décrit les cercles de la tête et le tétrakihexaèdre quand il se met en mouvement, c’est pas la peine d’aller chercher aussi loin. Ça, vous le vivrez en le vivant, vous n’avez plus besoin de l’expliquer, de le comprendre, parce que dès que c’est vécu, c’est intégré. C’est comme le dragon rouge : il est vu, il a disparu, c’est dépassé. C’est la même chose pour les déplacements au sein de votre corps d’Éternité mais c’est un nouveau véhicule, il faut quand même un temps d’acclimatation de par l’habitude que nous avons prise au sein de ce monde. Et nous aussi, Anciens, nous récupérerons nos corps d’Êtreté en totalité après le grille-planète, et pareil pour les Archanges. Eux, leur corps d’Éternité n’est pas lié à une forme humaine, même s’ils peuvent vous apparaître avec une forme humaine ; ils ne sont pas figés dans cette forme.

Alors tout ce que vous avez à vivre, que vous vivez, parce que les témoignages sont innombrables maintenant, à travers vos rêves, vos expériences, et vos vécus, s’il vous plaît ne cherchez pas à les comprendre pour l’instant. Toutes les explications arriveront en temps voulu, contentez-vous de le vivre, de le traverser, et de le voir sans faire intervenir l’outil mental. Là, c’est différent, c’est moi qui vous demande, mais pour vous-mêmes, quand vous êtes seuls avec vous-mêmes, n’allez pas vous embarrasser de compréhension, d’explications, contentez-vous de vivre ce que la Lumière vous fait vivre, ça suffit amplement, et c’est beaucoup plus gratifiant, vous vous en apercevrez très bientôt si ce n’est déjà fait.

Question : dans l’Absolu, où est le corps d’Êtreté ?

Il est partout, de même que la conscience libre est partout, elle a pas d’emplacement. Les corps d’Êtreté étaient dans le Soleil. Lors de la libération de la Terre, c’était la fin 2011, les corps d’Êtreté ont été libérés, certains ont trouvé leur propriétaire, certains pas encore parce que c’est pas le moment, surtout pour ceux qui sont en stase et qui sont morts, et pour d’autres parce qu’ils s’y opposent, soit parce qu’ils servent l’Ombre, soit parce qu’ils sont dans des croyances new-âgeuses comme vous dites. Et là, il faut un temps d’acclimatation parce que rappelez-vous que pour certains d’entre vous, il vous a fallu des dizaines d’années pour encaisser, intégrer les vibrations, et arriver à cela.

Vous imaginez bien que le corps d’Êtreté est constitué de Feu Igné, comme la Lumière du grille-planète, et que si votre structure physique n’a pas été suffisamment affinée, votre corps d’Êtreté est là même si vous ne le sentez pas et ne le vivez pas, il est là, au repos. Parfois il se met en mouvement, ça vous donne les rêves, les expériences qui ont été décrites, parfois il ne se manifeste pas. Mais quoi qu’il vous arrive, ne cherchez rien par rapport à ce corps d’Êtreté.

Donc le corps d’Êtreté il est là, mais il est partout, c’est la Matrice Christique, c’est l’Amour qui prend forme. Une forme qui n’est pas figée, qui n’est pas limitée, à une conscience, à un monde, à une dimension. Il est universel, si je peux dire, ce véhicule. Donc il est là parce que dans l’effacement de l’éphémère, sa disparition totale, et votre conscience qui passe de l’éphémère à l’Éternité, qui se produit en ce moment, qui donne ces rêves, ces perceptions, ces vécus, y a pas d’autre nécessité que de laisser se faire cela, et si vous intervenez avec le mental, alors à distance de l’expérience oui, puisque je réponds à vos questions, mais quand vous le vivez, vivez-le. Ne vous servez pas de votre mental, ne cherchez ni à comprendre, soyez dans cet abandon total qui montrera votre sens du sacrifice, si je peux dire, et non plus le simulacre, hein.

Et c’est pareil dans les attaques, vous savez très bien que quand vous démarrez la spiritualité, et moi j’en ai vécues beaucoup aussi, y a des attaques qui obligent à connaître des rituels de dégagement, de protection et tout, et puis à un moment donné, quand vous avez vécu l’Amour dans votre cœur totalement, que vous êtes libres, même sans vivre… à l’époque c’était pas possible, de réaliser l’Absolu si je peux dire, mais l’Infinie Présence ça suffit. À ce moment-là, il vous suffit d’être ce que vous êtes. L’Ombre ne peut présenter aucune approche, aucune accroche, ni aucune pénétration, c’est impossible.

Donc quand il vous arrive quelque chose, n’allez pas chercher tout de suite la petite bête, même si c’est désagréable. Contentez-vous de le traverser, reportez votre réaction, votre compréhension, de quelques heures, de quelques instants, de quelques jours, peu importe. La Lumière éclaire, elle est Intelligence et elle explique, mais pas si votre mental le demande. Parce que dans le mental vous êtes obligés de faire des suppositions, des projections, de vous référer à un cadre de référence, à votre passé, à vos expériences passées. Or ce que vous vivez maintenant, y a rien de superposable dans le passé, absolument rien.

C’est comme ça que ça se déroule et vous le voyez à travers les rêves que vous avez communiqués aujourd’hui, et y en a de plus en plus. Et vous voyez, y a que moi finalement qui ait parlé des évènements, vous, vous n’avez plus besoin. Même si je vous ai dit que je voulais pas de questions là-dessus, vous voyez bien que c’est pas ça le plus important. Et c’est justement parce que ces évènements se déroulent à l’extérieur que parallèlement, en même temps, se déroule en vous cet éclairage de l’Éternité et la disparition de l’éphémère.

Et c’est ça ce paradoxe qui peut être dit, que plus vous allez voir des choses terribles, plus vous allez vous sentir bien, non pas parce que vous êtes pervers ou que vous êtes malades de vous réjouir d’évènements particuliers, vous n’y pouvez rien, c’est pas vous qui décidez, c'est-à-dire que les… et d’ailleurs c’est en ce sens que vous pouvez être dangereux, qu’il faut pas dire aux gens que c’est la fin en souriant, je vous avais mis en garde. Imaginez, vous allez voir quelque chose, un tsunami, un tremblement de terre, vous avez effectivement peut-être de la peine pour les frères et les sœurs qui meurent, et instantanément ça va être remplacé par la Joie, mais vous imaginez bien que si vous laissez rayonner cette Joie à quelqu’un qui, à côté, ne vit rien de tout cela, il va avoir envie de vous égorger, il va vous traiter d’insensible, de fou, et de son point de vue il aura raison, qui est le point de vue de l’ego hein.

Donc ce processus, quelque chose de terrible et quelque chose de joyeux, va être concomitant, de plus en plus. D’ailleurs vous le voyez bien parmi vous, ceux qui sont là ou ailleurs, qui ont vécu des fractures, des traumatismes, des maladies particulières, et qui sont guéris aujourd’hui, voient bien la différence de leur état, non ? Quoi qu’ils en aient pensé et quoi qu’ils en aient dit, c'est-à-dire que c’est mieux qu’avant, non ? Vous pouvez pas être pires qu’avant, c’est impossible, y a pas pire qu’avant. Quand vous vivrez l’intégralité de la Vérité, vous ne pourrez que sourire, là aussi, et vous pourrez effectivement comparer l’état d’Éternité avec les derniers souvenirs, avant le grille-planète final, de ce qu’était l’enfermement. Comme vous dites, y a pas photo, pas du tout hein. Et là vous ne serez plus du tout tentés par la matière, vous ne serez plus du tout tentés par la prédation, par l’acquisition, par la possession, par le contrôle de qui que ce soit ou de quoi que ce soit. Vous êtes autonomes, vous vous suffisez à vous-mêmes. Bienvenue dans la Liberté.

Et ça, c’est quelque chose qui est très concret maintenant, ça se passe plus seulement dans la vibration, dans les Couronnes, le Canal Marial, l’Onde de Vie, ou dans les Théophanies, ça apparaît sur l’écran ordinaire de votre vie et dans vos rêves. Vous voyez la progression. Et j’espère aussi que certains d’entre vous commencent à s’apercevoir de la pédagogie invraisemblable qu’il a fallu mettre en place pour vous amener jusque-là, sans dégâts particuliers, tout au moins pour un nombre assez important de frères et de sœurs. D’accord ?

… Tout le monde confirme et vous remercie chaleureusement.

Eh bien j’en suis fort aise, et vous serez prêts, pour certains d’entre vous, à faire la même chose, certainement, pour ceux qui le souhaitent. Mais je vous garantis que quand on vit la Liberté, c’est pas pareil que de dire « on redescend pour réparer le karma », mais quand vous allez être libres totalement de toute forme, quelle que soit votre terre d’élection, si je peux dire, vous allez avoir qu’une seule envie, même si aujourd’hui ça vous semble terrible, c’est de pas laisser ces zones d’ombre dans le tableau de la Création et du jeu de la conscience. Vous voyez ? Parce que cette anomalie primaire et ses conséquences n’ont plus de raison d’être. Elles ont montré, enfin ces anomalies primaires ont montré leur totale inutilité, elles ne font progresser en rien puisque vous êtes déjà parfaits à l’origine. C’est là où, à l’époque, les Dracos et l’Archange Lucifer ont fait un péché d’orgueil, de croire qu’ils pouvaient, en ajoutant leur touche, changer l’intensité de la Lumière. Au début, c’était pas quelque chose de noir, de négatif, c’était une expérience qui… mais malheureusement, avec l’anomalie primaire, ça a pas pu aboutir à la Liberté puisque tous les systèmes enfermés sont souffrants.

Mais notre Libération, de par l’emplacement de la Terre dans ce secteur de l’univers, va avoir des répercussions énormes sur l’ensemble des systèmes solaires qui restent enfermés, sans même être obligés, pour certains, d’envoyer une équipe au sol, c’est merveilleux. Même si vous le voyez pas maintenant, je peux vous l’affirmer et le certifier, et soit sur les Cercles de Feu, soit quand vous laisserez votre corps, soit au grille-planète final, vous tomberez de rire, vous ne pourrez plus vous arrêtez de rire, je vous le garantis. Lors de votre résurrection, même après l’Appel de Marie, vous mourrez de rire des inepties qui se sont produites durant ces cycles. Alors maintenant, pour certains c’est pas drôle, mais je vous garantis que moins c’est drôle et plus ça deviendra drôle, et j’en suis absolument certain, et certains d’entre vous le vivent déjà. Combien d’entre vous ont vécu, même y a plusieurs années, des évènements considérés comme dramatiques ? Bien sûr vous dites « le temps est passé, j’ai éliminé », mais regardez, vous n’avez ni remords, ni amertume, ni rancœur, vous ne pouvez qu’en rire. Et ça sera pareil après votre moment d’Ascension ou de Liberté.

Tu voulais me dire que c’est l’heure, c’est ça ?

… Absolument.

Alors je vais… tu n’as pas besoin de me le dire, je l’entends directement en moi. Alors je vais vous laisser… Oui ? Qu’est-ce qu’il y a ?

… Je joue aussi.

Ah d’accord. Eh, alors demain, dans l’espace de jeu, vous aurez Christ, Marie, et Mikaël, la Sainte-Trinité. Je reviendrai quant à moi en clôture, comme d’habitude, avec le temps qui me sera accordé. Sur les autres interventions, vous saurez ça le 13, pas avant. Déjà y a le 12 à passer, qui est demain.

Je vous dis et je vous transmets tout mon Amour. Et je vous sers tous sur mon cœur, et je vous aime de tout mon cœur et de tout notre cœur.

À bientôt.


* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Ayla


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2013
Messages: 516

MessagePosté le: Mar 5 Déc - 20:42 (2017)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF Répondre en citant

.
Entretiens de Novembre 2017


O. M. AÏVANHOV

Questions /Réponses 3



Eh bien chers amis, je me réjouis de vous retrouver comme d’habitude à la fin de tous ces entretiens, et je reviens. Bien sûr, beaucoup de choses vous ont été données sur votre vécu présent et immédiat à venir, donc je me propose de répondre comme d’habitude à toutes vos questions qui peuvent se présenter, pour le grand profit, je dirais, de chacun. Alors tout d’abord, avant de commencer, nous allons nous placer dans le Cœur du Cœur, afin de laisser la Lumière et son Intelligence être présentes parmi nous durant cet entretien que nous avons. Je vous présente bien sûr toutes mes bénédictions, tout mon Amour, toute mon amitié, par la même occasion. Alors nous nous posons tout d’abord dans le silence avant de commencer.

... Silence…

Eh bien nous allons pouvoir écouter les questions.

… Témoignage qu’un frère absent aurait souhaité adresser à Bidi s’il était venu, mais sinon pour vous.

Je transmettrai. Mais bon, à force de l’avoir avec nous, je vais devenir aussi comme Bidi, n’est-ce pas ? Sauf que moi, ma voix, elle change pas hein, y a pas besoin d’hurler à présent. Alors j’écoute le témoignage pour Bidi.

Question : la place de l’observateur s’intensifie. Je vois que le « je » joue encore le jeu de l’attente de la Liberté, voire parfois la peur de ne pas ascensionner comme si j’étais attaché à cette forme de libération, mais tout est vu rapidement. Je ris de moi-même, des habitudes, des projections. Tout est vu avec plus d’acuité et de clarté, et la Paix est plus profonde et plus stable. Les choses se détachent un peu plus chaque jour pour laisser le Cœur du Cœur prendre toute la place. Je n’ai pas de question, j’accueille avec un grand « oui » votre Verbe et vous remercie tous. Un pour tous et tous pour Un.

Je transmettrai cela à Bidi, mais c’est vrai que la seule chose que je peux rajouter, c’est que les témoignages de votre état, non pas de vos expériences mais, de façon générale, comment vous vous positionnez, sont extrêmement importants pour les frères et les sœurs où qu’ils soient situés, parce que ça montre que ce que nous vous parlons… comme vous avez vu, nous essayons de parler de moins en moins, même si bien sûr y a des éléments qui vous sont donnés de la vibration, parce que bien sûr, tous les frères et les sœurs qui jusqu’à présent étaient quelque part frustrés de ne pas vivre ces vibrations peuvent aussi vivre l’observateur, et c’est ça qui est fondamental et nouveau.

Alors je sais pas si vous vous rappelez, y a encore quelque temps, l’année dernière ou à d’autres moments avec d’autres intervenants, vous passiez directement de votre Présence à l’Absence, l’observateur qui avait été déployé s’effaçait. Aujourd’hui l’observateur est, comme ce témoignage nous le dit, de plus en plus présent, parce que c’est important l’observateur. Ça veut pas dire que c’est celui qui va rester, mais l’observateur vous permet, dans cette phase, de bien voir, comme ça a été dit, les derniers rouages que vous n’aviez pas vus, hein. Et comme ce frère le dit, après vous ne pouvez que rire de vous-mêmes. Quand vous riez de vous-mêmes à tous les niveaux, vous êtes libres de votre personne, c’est aussi simple que ça.

Alors est-ce que vous êtes capables de rire de vous-mêmes ? Quand vous êtes seuls, hein, il n’est pas question de vous moquer de vous-mêmes, ni envers quelqu’un, mais c’est pour rire de vos postures, n’est-ce pas ? Parce que la Vérité est tellement légère que dès qu’il y a une densité qui apparaît, liée aux habitudes, aux réflexes et tout, ça se voit et ça vous fait sourire ou rire, et ça c’est la vraie Liberté. Bien sûr, si vous regardez les Anciens, nous n’étions pas beaucoup, quand nous étions incarnés, à être dans ce sourire permanent. Vous en aviez quelques-uns mais nous étions, comment dire, trop engoncés dans notre rôle de maître et notre rôle de servir, et nous avions oublié, tous sans exception, qu’il y avait quelque chose au-delà qui était le vrai sourire, quelles que soient les circonstances. Et ce sourire intérieur qui fleurit sur vos lèvres est un témoin magnifique de votre légèreté et de votre Présence infinie. Mais bon, je pense que ça fera plaisir à Bidi, si tant est qu’on puisse lui faire plaisir à lui. Alors…

… Autre témoignage d’une sœur pour Bidi.

Allez, je lui transmettrai, au moins je le ferai rire.

Question : je me sens être dans la permanence de la Vie car je suis la Vie qui traverse mon corps. Je ressens ce que je vis dans ce sac de viande qui peut souffrir, ou ailleurs lorsque je suis en bilocation, ou dans un rêve. J’observe ma personne qui peut encore être dans l’impermanence instable et se raconter des histoires, mais je ne suis pas cette personne et elle n’a plus d’emprise pour me faire agir comme par le passé. Je n’attends pas le passage d’Hercobulus, je vis l’instant présent. La Paix m’accompagne et je ne différencie pas l’amour que je ressens envers vous ou tout autre. Je le vis différemment selon l’expression de l’instant et du partage. Je ressens ce mouvement circulaire de haut en bas de mon être s’activer régulièrement, et cette cascade d’amour couler sur moi. Je ressens la Joie dans votre Présence d’Amour où que je sois. Si votre Présence s’exprime dans le Verbe créateur, je suis tout ouïe.

Oh le témoignage concerne Bidi, donc je ne répondrai pas, si ce n’est sur ces deux témoignages, si vous voulez, qui confirment, pour ceux qui le vivent vraiment, cette légèreté qui arrive après, quand vous avez vraiment débusqué le personnage dans ses derniers retranchements. Et là ça vous prouve, à travers même les mots qui sont employés, même si le vécu est un peu différent, en tout cas dans les mots qui sont dits entre le premier et le deuxième témoignage, c’est exactement la même chose. Vous y êtes, l’observateur se stabilise de plus en plus, vous êtes à l’Infinie Présence quoi qu’il se joue dans la personne ou dans la vie que vous vivez dans les relations. Mais vous savez que cette vie que vous vivez dans les relations ne fait qu’accompagner la vraie Vie qui est quand la personne a laissé toute la place à ce que vous êtes, et ça vous allez le vivre, vous le vivez, et on aura de plus en plus de témoignages.

Donc pour les frères et les sœurs qui n’ont pas vécu les vibrations, les Couronnes, et qui, si je peux dire, débarquent maintenant, ils peuvent voir que pour eux c’est extrêmement facile par rapport à certains « vieux » qui sont là, si je peux dire, de l’énergie, depuis le temps, et qui ont vécu ça mais après tout un travail particulier que vous avez peut-être suivi. Aujourd’hui, ça vous tombe dessus comme ça, c’est l’Amour qui ruisselle parce que la Merkabah interdimensionnelle collective est activée déjà depuis de nombreux mois, n’est-ce pas, et donc y a une espèce de contagion qui se fait. Ce n’est plus des égrégores qui vous réunissent, c’est l’Amour qui vous réunit dans la Liberté parce que l’Amour est là, quelles que soient les apparences de votre personnage ou de l’écran du monde.

Bien sûr, vous en avez encore beaucoup, dans l’humanité, qui jouent à la guéguerre de personnes, mais c’est pas grave. L’important, c’est que vous soyez toujours plus nombreux à avoir ouvert, si je peux dire, les vannes de l’Amour et à avoir permis à l’Amour de vous investir et d’être ce que vous êtes. Et quand vous le vivez, comme les témoignages le disent, il ne peut plus y avoir d’équivoque, c’est-à-dire que même si la personne se manifeste ‒ et heureusement qu’elle se manifeste, vous êtes encore vivants dans ce plan, et même vous êtes vivants en Éternité ‒ mais même si la Lumière prend toute la place de l’éphémère, vous le voyez bien, l’éphémère est encore là. Et comme le dit cette sœur, Hercobulus n’est pas encore visible, Marie se tient prête à vous appeler; elle vous a appelés individuellement mais y a pas encore eu l’appel collectif.

Le meilleur guide, maintenant, c’est votre état intérieur et tout simplement ce qui se déroule sur le plan concret le plus dense de la scène de théâtre, c’est ça qui vous donne les repères parce que vous constatez que plus ça va mal, plus vous allez mieux et plus vous êtes bien. Que vous regardiez ce qui va mal ou pas, ça ne change rien, vous n’y êtes plus soumis, vous voyez ? Et quoi qu’il arrive, que l’Appel de Marie soit demain, qu’il soit, encore à cause des Archontes, qu’il y ait des problèmes, que ça soit décalé, mais vous le vivez, donc ça, c’est, pour nous comme pour vous, le meilleur signe que cela est arrivé et que la Liberté est acquise. Il reste juste, comme Marie l’a dit, à précipiter cette Lumière, cet Amour qui est déjà là de partout, ce qui est en train de se produire, je vous l’ai déjà signalé depuis de nombreux mois.

Et tous vous continuez, vous le voyez, à vivre des rencontres, des états, mais, en demeurant l’observateur, toutes vos activités présentent un air de liberté, vous voyez. Quand vous riez de vous, même dans les circonstances qui vous semblaient importantes auparavant, vous avez compris, parce que vous vivez, que vous n’êtes pas cette personne, mais pourtant vous l’habitez parce qu’il faut bien continuer jusqu’au moment de la stase, sauf si bien sûr, et comme ça a été dit, les injonctions de la Lumière se transforment en impulsions Métatroniques au niveau de votre tête et de la petite Couronne. À ce moment-là le Cœur rejoint la tête et la tête ne peut plus échapper au Cœur, ça veut dire.

C’est que même dans les choses les plus ordinaires, les plus banales et triviales de ce que vous avez à faire sur ce plan, cette légèreté-là vous apparaît, et il en découle bien sûr cette immense Paix intérieure qui n’a pas besoin d’autre témoignage que ce vécu. Y a pas besoin d’images, y a pas besoin de scénario, y a pas besoin d’histoire, y a pas besoin d’attendre une date, y a pas besoin de redouter quoi que ce soit, et c’est effectivement ‒ vous le comprenez quand vous le vivez, parce que vous le vivez mais pas parce que vous pouvez le saisir avant ‒, c’est affreusement simple.

Quand vous êtes dans la personne, c’est compliqué. Quand vous êtes dans la Vérité, c’est simple, à tous les niveaux, sans aucune exception, que ce soit pour vos pensées, pour vos rêves, pour vos activités, pour comment fonctionne votre corps, vos relations, votre vie. Tout ça devient quelque chose de différent. Alors bien sûr, vous pouvez même avoir la sensation, en vivant ça, que ça pourrait durer l’Éternité, mais parce que vous êtes l’Éternité déjà dans ce corps éphémère. C’est ça qui s’actualise à la conscience sur un plan collectif et de plus en plus individuel, vous le voyez. Donc votre choc de l’humanité, ceux qui sont dans l’observateur de façon constante, qui ont vu les habitudes, même s’il reste des bribes, toujours, c’est pas important, vous n’aurez aucune difficulté, mais vous êtes pleinement présents à votre vie dans l’éphémère. Vous cherchez plus à fuir quoi que ce soit ou à vous projeter dans l’arrivée d’Hercobulus.

Et d’ailleurs je crois que Marie vous a parlé, moi aussi d’ailleurs, de gestation entre le 8 mars et la période de la fin de la gestation, il me semble. Alors après, si vous avez envie de vous amuser, vous pouvez toujours prédire (même si vous vous trompez, c’est pas grave), parce que ça vous amuse. Autrement, des fois, vous n’avez plus besoin de regarder quoi que ce soit, toujours parce que cette légèreté est là, pleinement là, et le sera de façon de plus en plus évidente, même pour ceux d’entre vous qui aujourd’hui se demandent de quoi on parle, vous voyez ? Et c’est en cela que les processus vibratoires vous ont permis d’arriver à un certain point de la conscience, et surtout d’œuvrer en tant que ancreurs de la Lumière et semeurs de Lumière. Aujourd’hui, même ces fonctions-là n’ont plus besoin de vous, elles se font automatiquement parce que vous êtes vivants, de partout. Mais, bon, je transmettrai à Bidi.

Y a des questions pour moi ?

Question : rêve d’une sœur. J’ai rêvé que l’ancien président me serrait la main et me disait : « J’ai un message du pape pour vous, il est content de vous. » Je me suis sentie en joie et je me suis réveillée. Ce rêve m’a inquiétée car je sais que le pape représente l’ombre alors que j’ai été en joie en recevant son message. Que pouvez-vous m’en dire ?

Eh oui parce que ça veut dire qu’il y a des restes de personnalité qui sont encore attachés quelque part au fonctionnement. Ça veut pas dire que cette sœur ou ce frère est dans l’ombre ou a des entités ou quoi que ce soit, mais le rêve lui stipule qu’elle est encore trop sensible à l’autorité extérieure. Le président, le pape, vous vous rendez compte, indépendamment même de ce qu’ils sont réellement, mais ce sont des êtres d’influence et de pouvoir, bien sûr. Alors la satisfaction était la satisfaction personnelle.

Tu n’as pas de raison d’être inquiète mais tu as raison de t’interroger. Ça veut dire que dans ce que tu es, y a encore ce côté, dans ta vie, qui se manifeste certainement aussi bien dans les relations avec les frères et les sœurs de ce plan mais aussi avec nous, c’est-à-dire qu’il y une espèce de… oui, c’est comme si tu te rabaissais en te soumettant à une autorité ou au regard extérieur. Donc il y a effectivement… ce rêve te dit de dépasser cette notion d’une autorité extérieure. Que ce soit auprès d’un être humain, le pape, le président ou n’importe qui, un mari, une femme, tu n’as pas à subir l’influence ni à te soumettre à celui qui, dans ce plan, apparaît comme plus élevé, parce que plus vous vous élevez dans ce plan, sur le plan de la vie sociétale et aussi au niveau spirituel, et que vous croyez être un maître ou quelque chose ou quelqu’un de plus évolué, eh ben là vous êtes nécessairement, aujourd’hui je parle ‒ à l’époque antérieure aux Noces Célestes, y avait pas moyen de faire autrement ‒ mais vous savez toujours que la notion de maîtrise, aujourd’hui, ne veut rien dire.

Nous avons passé notre vie à vous dire qu’il fallait peut-être diriger les énergies, la vibration, pour construire quelque chose, mais on vous a toujours dit, même dans cette étape pédagogique des Noces Célestes, l’Archange Anaël vous avait, dès le début, parlé de cet Abandon à la Lumière ; aujourd’hui il apparaît comme apparent. D’ailleurs, dans le rêve, tu es contente, ça te réveille, et finalement tu t’aperçois que même si tu étais contente, t’avais peut-être pas à être contente. C’est-à-dire, le rêve te dit que quand je suis soumis à quelque chose, une autorité extérieure ou intérieure qui n’est pas vue en tant que moi-même au niveau intérieur, il y a quelque part en toi encore une soumission, et dans la soumission à quelque chose d’extérieur, même si c’est utile, même si c’est un modèle, à un moment donné il faut tuer le modèle pour être soi-même.

Donc ton rêve te signifie simplement qu’il y a encore des petits côtés non encore éclairés que le rêve a éclairés, que tu n’as pas à te soumettre à qui que ce soit, afin de trouver définitivement ton autonomie. Et à un moment donné, il faut comprendre que y a pas d’entités, y a pas d’êtres de Lumière, y a pas de Yaldébaoth qui tienne devant la Vérité. Ça concerne un plan donné, et nous vous l’avons expliqué suffisamment longtemps, non pas pour vous faire peur mais pour vous permettre de comprendre pourquoi cette 3D dissociée ne pouvait pas, contrairement même à ce que j’ai pu dire, même ce qu’a pu dire Bença Deunov dans sa seule et ultime prophétie. Vous pouvez pas dire… y a effectivement une nouvelle vie, une nouvelle terre, puisque tout sera régénéré, hein, ça a été dit : « Y aura de nouveaux cieux et de nouvelle terre », mais la projection catastrophique a été de croire qu’il y avait une solution de continuité entre ce qui est vécu sur cette terre et après, parce que ça, c’est faux de dire ça.

Les repères, ce sont plus les mêmes, vous retrouverez absolument pas les mêmes formes de conscience ni les mêmes personnes, si je peux dire, vous voyez, et ça, ça suffit à créer une distance. Dans la plupart des enseignements présents, et à raison de plus encore, passés, vous mettez une distance, l’âme est satisfaite, mais vous oubliez l’Esprit. Donc voilà même ce rêve traduit cela. Rappelez-vous, c’est l’éclairage, nous vous l’avons dit, des derniers comportements, des derniers positionnements qui ne sont pas en accord total avec la Lumière et qui signent simplement, soit la soumission, mais la soumission est toujours liée à la peur, et on revient toujours à cette peur archétypielle, je parle pas de la peur de quelque chose mais même ce que vous pourriez nommer l’élément peur.

Or qu’est-ce que vous constatez quand vous êtes observateurs, comme ça a été décrit dans les deux témoignages précédents ? C’est qu’il ne peut pas y avoir de peur, de rien. Vous pouvez pas être en joie et en peur. Vous pouvez pas être dans l’Amour et éprouver la peur, et la soumission est un des masques de la peur. Vous le voyez bien dans les couples quand même, par exemple, parce que c’est là où ça s’exprime. Dans le milieu professionnel, c’est plus complexe, mais dans le milieu familial, que ce soit avec les parents, les enfants, le mari, la femme, c’est quelque chose qui a tendance à ressortir, je dirais habituellement très souvent, même si c’est masqué et enrobé. Et c’est d’ailleurs ce qu’il se produit à l’heure actuelle, de partout où vous regardiez, dans les groupes sociaux, dans les familles, dans les régions, dans les pays. Alors ceux qui ont peur de perdre le contrôle, ils veulent encore plus soumettre les autres, en les privant de liberté sous prétexte de sécurité. Mais celui qui cherche la sécurité c’est l’ego, c’est jamais la Vérité. Alors on continue.

Question : c’est une vision récente, la nuit, les yeux fermés. Cela commence par un rêve : je suis dans une grande pièce nue, de couleur claire. Un homme est assis sur une chaise assez loin dans la pièce. Il est austère et autoritaire, habillé de gris. J’ai l’impression qu’il a un rôle de pouvoir puissant dans la société. Il se rend compte de ma présence et voit que je sais. Il se lève et se transforme en ce qui peut être un Archonte d’environ trois mètres de haut...

C’est un Archonte, oui.

… il s’avance vers moi, menaçant, ironique, j’ai l’impression qu’il me vampirise. Ses yeux bleu clair sont comme d’énormes vortex, comme pour m’hypnotiser. Je soutiens son regard et lui dit par télépathie : « tu es une partie de moi ». Il est très puissant et je me sens faiblir, je baisse un instant les yeux vers ma poitrine pour me recentrer, mais je continue à me sentir englouti ou possédé. La peur me gagne. Il me chuchote à l’oreille droite : « puisque tu es une partie de moi… », cela coupe la vision. Je me réveille réalisant que je n’ai pas réussi à être tout amour devant cet être. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors la stratégie de la peur, la stratégie du choc, est la façon dont se conduisent les Archontes mais aussi leurs affidés, les méchants garçons, les guignols, parce que la meilleure façon d’asservir l’autre et de le vampiriser, c’est d’exprimer la peur, de faire peur, parce que quand vous faites peur, il peut plus y avoir d’amour, et le rêve ne montre que ça. Mais tu t’es réveillé, tu as senti que y avait aucun danger, et il suffisait de te réveiller pour échapper à cela. Maintenant, le rêve ne veut pas dire que tu es en contact avec un Archonte ou que… ça te dit simplement que l’Archonte est une partie de toi, et vous le savez puisque vous avez des structures d’enfermement dans votre corps de chair et auquel la conscience ordinaire est bien sûr extrêmement réactive.

Tout ce qui a été bâti sur cette terre, que ce soit dans la période moderne, que ce soit dans les temps dits spirituels, que ce soit même en Inde ou encore en Égypte, dans les premiers temps ou tout ailleurs, c’est toujours le même principe. Dès que la notion de peur est présente, de quelque nature que ce soit, c’est une porte ouverte pour la résonance archontique en vous. Et vous voyez le cercle vicieux. Plus vous laissez la peur apparaître ‒ parce que la peur elle apparaît d’elle-même, vous allez pas la chercher ‒, plus l’Archonte se nourrit, et plus vous avez l’impression qu’il faut vous dégager et vous battre plutôt que de sourire, plus il vous vampirise. Et la société fonctionne comme ça.

Mais c’est pas nouveau, ça a toujours été comme ça, parce que le corps de chair, il fait partie de la vie de ce monde, et dans ce monde, la constitution que vous avez est celle des mammifères, nous avons tous cette constitution, et dans la constitution d’un mammifère, vous savez que soit vous êtes un ruminant, un herbivore, soit vous êtes un prédateur. Y a pas de demi-mesure, hein. Donc le prédateur, il agit bien sûr en vous mangeant, mais toujours y a cette sécrétion de peur. Et plus y a cette sécrétion de peur, parce que ça correspond effectivement à des molécules, à des hormones, plus vous nourrissez l’Archonte ‒ qui est en vous ‒, et c’est pour ça que je vous ai dit pendant des années : la peur ou l’Amour, y a pas d’alternative.

Si c’est la peur, c’est la personne et la partie archontique qui est inscrite en vous qui s’exprime, et que cette peur soit irraisonnée ou liée au mari ou à la femme, ou aux parents, ou aux enfants, ou à une relation. Mais même votre sourire aujourd’hui, dans les relations de ce monde, le sourire simple, sans discours, suffit à faire cesser le vampirisme. Y a pas besoin de dire à l’autre : « Tu es un vampire, tu es un salaud, tu es un Archonte, tu es ceci, tu es cela, tu es possédé, tu es dans le mal ». Non, vous avez offert une résonance, c’est pour ça que je vous ai dit : « c’est celui qui dit, qui est ». Tout ce qui apparaît sur la scène de théâtre vous concerne, y a pas « d’autre ». C’est pour ça que le Christ, il disait : « Si on vous donne une gifle, tendez l’autre joue. » Ça ne veut rien dire d’autre que ça. Ça veut pas dire que vous avez à vous soumettre, ça veut dire que vous avez à être, sans peur, non pas en dépassant les peurs mais en laissant (maintenant c’est encore plus facile) l’Amour émerger et l’observateur qui est la conséquence directe.

L’observateur ou le spectateur, quoi qu’il se déroule sur la scène, même si y a des émotions, sait très bien qu’il n’est pas l’acteur. Mais par contre l’acteur, lui, ne sait pas qu’il y a un spectateur, et quand il a vu le spectateur, ou l’observateur, eh bien l’acteur peut jouer son rôle sans être perturbé, si je peux dire, et la peur n’a plus de raison d’être, c’est du cinéma. C’est pour ça, tant que vous n’avez pas ri de vous-mêmes et de ce monde dans un grand éclat de rire cosmique, vous êtes encore impliqués quelque part. Mais les témoignages nous montrent, pour ceux que nous avons eus pour Bidi, déjà quelque chose qui est profondément différent aujourd’hui.

Donc dans ce truc-là, il t’est montré simplement ce que je viens de dire, hein. Mais rappelez-vous, une fois que c’est vu, que ce soit en rêve, que ce soit à l’intérieur de vous, que ce soit avec vos yeux de chair dans les relations, dès que c’est vu, ça n’a plus de prise. C’est aujourd’hui instantané. Ça dépend de ce que vous nourrissez. Si vous nourrissez l’histoire, vous n’êtes plus observateurs. Si vous êtes observateurs, l’histoire se déroule toute seule et facilement, et ce qui a été vu par l’Intelligence de la Lumière disparaît. Donc ça ne sert à rien d’avoir des appréhensions parce que les appréhensions viennent effectivement de l’incarnation, des histoires collectives de l’humanité qu’on appelle les naissances, les morts, les guerres, l’asservissement, les prédations, l’argent, l’usure, l’intérêt, les organisations, les religions.

Est-ce que vous avez beaucoup de religions ou de mouvements spirituels qui ne jouent pas sur la peur ? Vous le voyez bien. Quant aux gouvernements, j’en passe et des meilleures parce que tout est bâti sur la peur, donc vous avez des assurances, à tous les niveaux.

Alors on continue.

Question : les Étoiles incarnées seront-elles sur les Cercles de Feu ?

Ah tout à fait, et les Étoiles non incarnées aussi, sans exception. Vous aurez d’ailleurs quelques petites surprises au travers de vos connaissances, certaines hein. L’habit ne fait pas le moine. Vous comprendrez ce que ça veut dire à ce moment-là, parce que ça a été caché pour beaucoup d’Étoiles. Enfin beaucoup, pour celles qui sont présentes sur terre avec vous.

Alors je ris parce que bien sûr nous savons qu’il y a eu une épidémie de Marie à un moment donné, vous avez vu. On les entend plus, hein. Si vous regardez bien, elles ont disparu de la scène; eh oui, parce que là, elles sont allées à confesse. Elles sont allées à confesse et puis là maintenant il faut qu’elles prient, hein, enfin elles croient qu’il faut qu’elles prient, c’est pas grave. Mais en tout cas, vous avez vu que tous ces personnages de pacotille ont disparu de manière globale, alors que les vraies, elles, y en a pas beaucoup bien sûr, mais vous en avez, allez on va dire, une ici de ce côté de l’Atlantique et une de l’autre côté de l’Atlantique, qui savent maintenant qui elles sont.

Mais encore une fois rappelez-vous, les Étoiles quand elles sont présentes, quand elles étaient présentes, n’avaient pas besoin de savoir qu’elles étaient des Étoiles, parce qu’à l’époque, pour elles, ça n’aurait rien voulu dire de voir tout cet agencement. Il était important qu’elles soient pleinement présentes dans leur jeu, et ce jeu était impulsé par la Lumière et leurs histoires vécues au sein de ce monde bien sûr. Mais je crois que les Étoiles vous ont déjà expliqué ça, hein.

Alors on continue si tu veux bien.

Question : pourquoi le nombre de jours après l’Appel de Marie et la stase, jusqu’au grille-planète, est précisément de 132 jours ?

Alors ça, faudra demander à Marie, ce nombre est extrêmement important. Moi je ne me mêle pas de numérologie ou de symboles liés aux chiffres, mais si nous vous le répétons depuis tant d’années, ce chiffre de 132, c’est qu’il a une raison d’être, hein. Et en plus, c’est le temps nécessaire dans l’aspect purement mécanique céleste. Quel que soit le jour de la visibilité de Nibiru, il faut, quelle que soit la date où ça apparaît, qu’il y ait cet intervalle de temps pour permettre, après donc l’arrêt de rotation et le départ de la Terre dans l’autre sens, de finaliser, de la façon la plus parfaite possible, par les influences planétaires. Mais je vous rappelle que là, ça n’est pas de l’astrologie, ni même de l’astronomie, puisque toutes les planètes de ce système solaire vivent l’effusion de Nibiru.

Et donc il y a, au travers de certaines parties du zodiaque, hein, si vous comptez, ça fait pas tous les signes, mais les signes qui seront concernés plus les planètes qui y seront ne génèreront pas les influx archontiques liés à l’astrologie mais donneront à vivre les archétypes. Jupiter, avant toutes choses, dans l’unité, c’est l’étoile qui correspond à la Joie, vous voyez. Donc tous ces rayonnements, toute cette mécanique céleste qui était falsifiée de par l’enfermement, l’arrivée de Nibiru, et en particulier depuis le virage derrière le Soleil, permet de libérer l’influence archétypielle des planètes, non pas pour donner une quelconque caractérologie ou typologie de votre personne mais pour effuser la Vérité en vous.

Alors bien sûr, vous allez me rétorquer que bien sûr si ça se produit maintenant, c’est pas la même chose que dans six mois, c’est pas les mêmes aspects planétaires, mais c’est pas grave. J’ai pas dit que ça devait être telle ou telle planète, mais que certaines des planètes, avec l’alignement du centre galactique, avec l’alignement du Soleil et de Nibiru par rapport à la Terre auraient des effets extrêmement particuliers sur les consciences qui seront encore dans des corps de chair, à l’air libre et non pas sur les Cercles de Feu, qui verront des aspects résolutoires de ce qu’il y a à libérer.

Maintenant, vous pouvez toujours trouver des relations dans la numérologie, dans les symboles, bien sûr, hein, et dans la Bible et dans l’Ancien Testament, vous en avez beaucoup. Dans les prophéties, il est toujours fait état de trois ans et demi, des deux temps, un temps, la moitié d’un temps. Donc là, 132 jours, vous pouvez vous amuser à calculer qu’est-ce que ça fait en semaines et jours, et trouver, Mais le 132, je pense, a été un langage codé pour certains frères et sœurs, qui a été un réveil, et en particulier, je dirais, certains êtres particuliers qui n’ont été activés que par ce nombre, cette vibration de nombre, 132, voilà. Vous avez les guignols, eux ils se servent du 666 ; chacun ses jouets, hein. Mais c’est important pour ce que ça véhicule au niveau de l’inconscient, et même au niveau de la programmation du système de contrôle du mental humain.

Je vous l’ai dit, la libération de la Terre, en 2011, la libération du noyau cristallin de la Terre a commencé à mettre fin, avec la naissance de l’Onde de Vie, à la majorité des lignes de prédation, lignes de prédation inscrites entre des monuments mais aussi inscrites dans les groupes humains, les égrégores, extrêmement puissants. Parce que regardez, si par exemple vous regardez du côté des saints occidentaux, ils ont vécu les stigmates, c’est-à-dire des signes qui correspondent au christianisme et pas à l’hindouisme, et vous aviez aussi des maîtres, en Inde, qui n’ont pas été stigmatisés. Ils parlaient de tout autre chose mais c’était le même vécu, simplement vous étiez soumis aux égrégores dans lesquels vous rentriez : religieux, culturels, sociétaux, familiaux. Or les égrégores n’ont plus aucun pouvoir sur vous, sauf ceux qui restent par habitude, n’est-ce pas ? C’est ça, les 132 jours.

C’est à travers les mots et la lecture, non pas vous faire interroger sur le sens mais être pénétrés par l’archétype du 132. Dans 132, vous avez 1, 2, 3, vous avez la tri-Unité avant toute chose, la Nouvelle Eucharistie. Et voilà ce que je peux en dire. Y a nécessairement d’autres explications que vous pouvez retrouver par vous-mêmes, je ne vais pas toutes les détailler, ça me paraît très compliqué. Alors on continue.

Question : quelle est la signification de la pénétration du Cube Métatronique par l’Étoile ER ? Le Cube est-il partie intégrante du corps d’Êtreté ?

Le corps d’Êtreté, vous le savez, est constitué d’un assemblage de triangles. Bien sûr y a des circuits entre les triangles, hein, tout ça c’est la structure du corps d’Éternité. Le cube est la représentation de Métatron en 5D. Rappelez-vous la première impulsion Métatronique, y a de nombreuses années, au niveau de KI-RIS-TI pour ceux qui y ont goûté. Là c’était l’archétype Métatronique, c’était la Lumière pure. Là, c’est réellement la Présence de Métatron qui est en vous, bien sûr, comme tous les autres Archanges, mais ça signe surtout que vous êtes en plein dedans, dans la fin de l’illusion totale. Et plus vous sentez ça, parce que vous savez que Métatron est positionné d’ores et déjà depuis de nombreuses années, n’est-ce pas, au niveau des Cercles de Feu restants, c'est-à-dire les six sur les sept qu’avaient construits les Néphilim, les géants.

Et Métatron, une fois que les Noces Célestes se sont réalisées, une fois que le noyau cristallin de la Terre, à la fin de l’année 2011, a envoyé les premières impulsions, Métatron était présent depuis de très nombreuses années autour du Soleil, comme nous. Et d’ailleurs même vos images des scientifiques qui observent ça vous montrent ce cube. Le cube est la 5D, c’est-à-dire que vous êtes, comme nous vous l’avons expliqué et comme vous le témoignez, vous êtes de plain-pied déjà dans la 5D, simplement la 3D n’a pas encore disparu, c’est en train de se faire, et le fait que le Cube Métatronique soit maintenant installé, le fait que le Lemniscate Sacré soit activé, et le fait que la Joie prenne tout l’espace, et le fait que l’observateur soit de plus en plus présent chez chacun de vous, signent de manière indubitable que vous vivez les temps de la fin physique de cette dimension, entièrement et concrètement.

Alors je vous ai dit que c’est en ce moment, il ne peut plus y avoir de délai si je peux dire, mais vous savez toujours qu’avec le jeu d’échecs que croient jouer encore ceux qui ont perdu, ils essayent toujours de trouver des choses pour continuer à jouer. Mais vous voyez bien que c’est pas possible, vous voyez bien ce qui se passe sur terre et en vous. Alors bien sûr, quand vous êtes installés dans la Joie récemment, vous vous en foutez que ça se termine parce que vous êtes tellement joyeux, mais demandez à vos frères et sœurs qui, eux, ont été libérés antérieurement à cela, c’est-à-dire par l’Onde de Vie, par exemple en 2012, ou par le Canal Marial plus récemment. Ah ben ils commencent peut-être à en avoir un peu marre d’être dans la Joie et de ne pas être définitivement dans cette Éternité. Ils ne sont pourtant pas dans l’attente, ils sont pas dans le doute ni dans le déni, mais c’est vrai que à force de vous acclimater à ça, c’est-à-dire à l’observateur, à la Joie, pour l’instant c’est nouveau, ça vous plaît, mais si ça devait durer des années, c’est vous qui allez faire la révolution pour zigouiller tout le monde.

Ça serait pas bien, hein, mais donc je veux dire que pour l’instant, pour beaucoup d’entre vous qui avez pas vécu la libération par l’Onde de Vie, c’est magique parce que c’est nouveau, mais je vous garantis que si ça avait duré plus, allez, on va dire plus de deux, trois ans encore, vous seriez tous sur une île déserte et en extase parce que c’est préférable d’être en extase que d’affronter la personne, même si vous ne l’êtes plus, parce que ce jeu-là, il peut pas durer éternellement. Demandez à ceux qui ont vécu la Libération réellement et concrètement, même s’ils sont toujours joyeux, si par moments ils se posent pas la question que ça serait bien quand même que ça se termine, cette partie-là.

Vous savez, y a des jeux, même quand vous êtes petits et que vous jouez, même les jeux les plus passionnants, à un moment donné vous avez envie d’arrêter parce que ça vous fatigue, quel que soit le jeu, quel que soit le plaisir éphémère ou même cette Éternité qui est une Joie. À un moment donné, même si c’est parfaitement vécu, ça peut devenir, non pas lourd mais ça peut entraîner un besoin de liberté immédiate, mais totale, même par rapport à la forme. Mais rassurez-vous, quels que soient les travers que peuvent encore vous glisser les méchants garçons, ils ont perdu toute possibilité de durer dans leur action, quelle qu’elle soit, et vous le voyez d’ailleurs.

Donc vous êtes rentrés dans les temps de la délivrance, comme nous vous l’avons dit, vous êtes rentrés dans les temps de l’Ascension, comme Marie vous l’a dit, à la date précise de début mars. La gestation s’est bien passée, l’accouchement est en train d’être déclenché, il manque plus que la délivrance, et cette délivrance, elle est située en ce moment même. Mais quand je dis « en ce moment », c’est chaque jour un peu plus en ce moment, jusqu’à ce que Marie vous appelle et jusqu’à ce que vous voyiez le signe céleste.

Alors je sais pertinemment que vous êtes, à certains endroits de la terre, de plus en plus susceptibles de prendre des photos, des vraies photos, c’est plus des images fantômes, surtout quand vous voyez apparaître, à côté du Soleil, plusieurs corps planétaires, parce que là vous pouvez pas tricher, c’est pas un effet fantôme ou un effet de lentille, c’est la vérité. Mais vous savez bien que c’est pas visible de partout ni de façon permanente, ce qui est différent. Et là, ce qui vous cache… je vous ai dit que Nibiru a fini son tour autour du Soleil, donc passant devant le Soleil par rapport à vous, elle va devenir visible, mais il suffit pas qu’elle passe devant le Soleil et qu’elle soit éclairée par le Soleil, il faut aussi que les derniers reliquats de la couche la plus proche, que vous nommez la ionosphère, que vous nommez corps causal pour nous, soit suffisamment perméable afin de voir ce qui ne vous était pas visible et qui pourtant est effectivement présent dans vos cieux. C’est présent mais invisible, vous en observez les effets sur vous, sur le système solaire.

La visibilité n’est même plus, je dirais, un problème de vitesse de Nibiru, parce que le virage est achevé, ça dépend simplement de l’interaction directe de Nibiru, parce qu’elle devient directe et vous le voyez au-delà de la ceinture de feu du Pacifique à travers tous les volcans, je dis bien tous les volcans de la terre qui se réveillent, sans aucune exception, à tous les niveaux, même les volcans endormis qui commencent à avoir ce que vous appelez des trémors, c’est-à-dire des petits tremblements de plus en plus importants, même s’ils ne sont pas encore en éruption, donc là, ça signe l’influence directe de Nibiru.

D’ailleurs je crois que les dragons vous ont dit qu’ils avaient fini d’ajuster la terre, ils ont fini d’ajuster le réglage des flux des volcans, comme les Arcturiens, et maintenant nous sommes comme vous, comme nous vous l’avons dit, nous assistons en direct, je peux dire, à la dissolution de ces dernières franges. C’est pas ce qu’ils vaporisent dans le ciel qui va vous empêcher de le voir, c’est simplement ce qui se passe dans la ionosphère qui est bombardée sans arrêt, d’ailleurs vous sentez bien que dès qu’il y a un évènement solaire, surtout les trous solaires, et quand le vent solaire arrive sur la Terre, vous sentez bien ce qui se passe quand même. Et à chaque fois c’est un coup de buttoir, à chaque fois ça va aller impacter le noyau terrestre, à chaque fois vous allez avoir des sons qui reviennent, les Trompettes de la Terre, un peu, à différents endroits de la terre, mais pas encore de façon permanente.

Ça veut pas dire que Nibiru a encore de la distance à faire, c’est fini, c’est simplement la radiance d’Hercobulus et du centre galactique, parce qu’il se trouve qu’en cette période, je vous rappelle que bientôt vous rentrez dans quel signe zodiacal, vous le savez, le sagittaire, or vous avez notre vénérable Orionis, dans les prophéties qu’il avait faites quand il était Michel de Nostredame, Nostradamus, il avait parlé d’une chose extrêmement précise qui a aussi était donnée par les prophètes de l’Ancien Testament, si mes souvenirs sont bons, c’est Job et Énoch, et aussi David je crois, mais enfin bref vous avez plusieurs prophètes qui avaient parlé, et Orionis l’a écrit à cette époque-là en toutes lettres : la flèche du sagittaire envoyée depuis Orion, relayée par le centre galactique, qui est l’impulsion de Bételgeuse, demeure des géants, qu’ils avaient programmée avant de quitter la terre afin que la Lumière s’établisse de façon massive là où Métatron sera, c'est-à-dire les Cercles de Feu.

Alors je vous rappelle quand même, parce qu’il y en a parmi vous qui vont entendre cette notion de Cercles de Feu sans rien connaître de l’historique. Il ne sert à rien de savoir où ils sont. Je sais que certains parmi vous y vont parce qu’ils savent où c’est. Vous savez qu’il y en a deux en Europe, en particulier, et que vous avez la possibilité de vous y rendre, mais j’ai toujours dit que ça ne servait à rien, ça ne vous protégera pas. Par contre, vous pouvez y aller pour bénéficier de l’énergie Métatronique, mais je vous rappelle que vous avez la même qualité vibratoire chez les elfes, par exemple, à l’orée des villages, c’est la même chose. Mais ces lieux sont prédisposés parce que ce sont eux qui ont conduit, à travers les formes sculptées des Néphilim, les hexagones agencés en cercle sur trois rangées, qui ont permis, lors de la première effusion de l’Esprit Saint, qui était extrêmement ténue dans l’année 84, qu’il fallait que ce soit accumulé, même si certains êtres le percevaient et l’ont vécu à ce moment-là, en des lieux précis qui devaient conduire la Lumière jusqu’au noyau cristallin de la Terre.

La jonction de la Lumière dans sa triple composante, au niveau des Cercles de Feu et au niveau de l’individu, s’est réalisée de manière concomitante partout sur les Cercles de Feu et sur la terre le 15 août de l’année 2009. C’était les Clés Métatroniques OD-ER-IM-IS-AL, voyez, donc tout ce que vous avez vécu, même pour ceux qui suivent tout ce que nous vous avons donné depuis longtemps, vous vous apercevez que même ce que j’ai pu dire avant les Noces Célestes se réalise maintenant. Alors l’être humain est tellement pressé que quand j’ai expliqué ça avant les Noces Célestes à des groupes restreints, et même antérieurement aux canaux modernes, si je peux dire, l’être humain s’est emparé de ça et a dit « c’est maintenant », mais j’ai jamais dit que c’était maintenant. D’ailleurs je vous l’avais dit, avant la fin de l’année 2012, je vous avais dit, ceux qui ont pris des crédits, qui pensaient ne pas devoir payer des impôts, qu’ils risquaient d’avoir de drôles de surprises.

Bien sûr que nous aurions aimé que cela se passe à la bonne date, qui n’est pas 2012 d’ailleurs, hein, qui devait être synchrone, si je peux dire, avec la libération du noyau cristallin de la Terre, c'est-à-dire à la date ultime qu’avait donnée Ramatan de sept ans, qui était le 28 octobre 2011. Et vous voyez, vous comptez combien d’années se sont écoulées depuis cette date, ça fait six ans. C’est pas par hasard, même si effectivement la trame temporelle aurait pu vous faire croire, et nous faire croire, que ça serait aussi simple que ça, mais nous avons commencé à avoir des petits doutes à ce moment-là ‒ voyez, je vous reparle de l’histoire mais comme c’est du passé, ça ne vous impacte plus ‒ au moment où ils ont voulu vacciner l’humanité contre une certaine maladie, et que nous avions été obligés de comprendre pourquoi, après l’effusion Métatronique du 15 août 2009, y avait pas eu autant de frères et de sœurs à rejoindre le Soleil dans le corps d’Éternité pour pouvoir le ramener sur terre. Et quand nous avons vu ça, nous avons su à ce moment-là que nous ne pouvions pas avoir suffisamment de corps d’Êtreté constitués sur la terre et que Nibiru n’avait pas fait ce qu’il fallait.

Donc à partir de là nous avons ajusté, et nous avons pu… finalement, vous voyez, c’est une immense grâce, parce que ça a permis de vivre la douceur que les témoignages expriment, et ça c’est important. Donc c’est pour ça que je vous dis, et que je ne veux plus vous parler de dates, je vous parle des dates du passé, ça je peux en parler, elles sont passées, mais que nous vous disons tous que ça sert à rien de chercher une date. On ne peut que vous dire « c’est en ce moment même », mais ce moment même n’est pas la même chose que le moment que nous espérions au mois d’août 2009, vous voyez ? Et pourquoi je disais ça, c’est quoi la question ?

… quelle est la signification de la pénétration du Cube Métatronique par l’étoile ER…

Je l’ai dit, c’est la fin.

… et le cube est-il partie intégrante du corps d’Êtreté ?

Non, il se déploie dans le corps d’Êtreté en un certain nombre de triangles qui sont vivifiés. Le Cube Métatronique vient stabiliser la Merkabah interdimensionnelle qui était déjà active, et surtout fait passer la totalité de la conscience en fonction de ce que nous avons expliqué les uns et les autres durant ces entretiens. Alors je vous invite à vous replonger dans les entretiens que vous allez avoir parce que tout y est, tout le processus final vous est révélé. Et je crois effectivement qu’on vous a aussi révélé plus d’informations sur la stase en elle-même. Voyez, je ne vois pas quoi vous donner d’autre comme informations, ni les uns ni les autres, parce que nous ne pouvons qu’être avec vous avec plaisir, et maintenant tout se déroule tout seul. Donc on ne peut qu’accompagner ce qui se déroule, vous donner un éclairage qui va quand même nourrir un peu même votre mental, mais qui surtout va être une espèce d’aiguillon pour ceux qui ne vivent rien, parce que eux aussi, maintenant, voient l’observateur.

Donc tout ça c’est très important, et quand je vous disais qu’en définitive tout procède de la Lumière, c’est la stricte vérité. Vous savez que même si y a Mikaël et les Arcturiens là-haut qui font encore des trucs, mais bon, c’est leurs jeux, faut les laisser jouer ces enfants, n’est-ce pas ? Ce que je veux dire par là, c’est que tout se déroule maintenant, absolument tout, la machine est lancée. Alors bien sûr, on pourrait avoir l’impression qu’elle va freiner, mais je vous ai dit déjà au mois de septembre, je crois, que ça ne s’arrêtera plus et vous le constatez. Le train est lancé. Et même la visibilité de Nibiru, qui est certes loin d’être constante partout au même moment, traduit effectivement que, si vous le voyez, avant je disais c’est des images fantômes, ou des anomalies d’optique, ou des gens qui trichaient, aujourd’hui je vous dis, c’est la vérité. Et c’est ça que beaucoup de frères voient, et puis vous avez Mikaël quand même, vous voyez bien, si vous regardez les actualités du ciel, vous voyez bien que le nombre de météorites, de bolides avec des couleurs incroyables sont de plus en plus fréquents de partout sur la terre. Tout ça, ça lacère littéralement.

Vous savez, Mikaël vous l’a dit, il a ensemencé les terres, les mers et tout, mais là il continue son labourage du ciel afin que la pénétration de la Lumière, du centre galactique, du triple rayonnement de Nibiru, pénètre avec plus d’aisance. Alors bien sûr, y a des conséquences au niveau de la Terre enfermée. La Terre est libérée mais le noyau cristallin de la Terre, vous savez que la Terre de 5D, son noyau et son manteau, ils sont en quoi ? En silice. Comment voulez-vous que dans la terre où y a d’autres choses que de la silice, la silice recouvre la terre ? Il faut que la silice sorte des volcans tout simplement, et ça se produit. C’est-à-dire que vous pouvez imaginer la translation de la Terre de 3D à 5D, ici, qui passe là, mais c’est pas du tout ça. C’est ici qui grandit, bien sûr, parce que la circonférence de la Terre ne sera plus la même, mais la structure du manteau ne sera plus la même. Ça ne sera que de la silice, du sable, comme vous avez sur Mars, puisque la vraie vie, pour ceux qui resteront dépositaires de l’expérience de vie en 5D de la Terre, sera en intraterrestre bien sûr.

Y en a d’ailleurs parmi vous, nous vous l’avons toujours dit, qui seront en intraterrestre. Rappelez-vous, quand je dis vous êtes en intraterrestre, vous n’êtes pas limités à l’intraterrestre, c’est votre forme qui est adaptée, dans le corps d’Êtreté, à l’environnement de la nouvelle Terre, mais vous, vous pouvez avoir toutes les formes. Et d’ailleurs beaucoup d’entre vous viendront, après l’achèvement de l’ascension de la Terre, pour voir, par curiosité et par intérêt de la conscience, tout simplement, ce qui se déroule sur cet endroit. On va pas en faire mémorial, bien sûr, vous vous doutez bien, on va pas célébrer quelque chose qui n’avait pas de raison d’exister, et d’être célébré, n’est-ce pas, mais ça vous permettra quand même d’éprouver, non pas une nostalgie mais de voir concrètement ce qu’est devenue cette terre magnifique.

Allez, j’ai répondu aux deux questions je crois.

Question : Anaël m’a parlé de pathologie concernant exclusivement ma constitution d’Éternité appliquée en ce monde…

J’ai rien compris. J’ai entendu mais je comprends rien à ce que ça veut dire. Comment est-ce qu’il pourrait y avoir une pathologie dans le corps d’Éternité ? Ah, dans sa relation à ce monde. D’accord, on continue. C’est un peu mal exprimé mais ok, j’ai compris.

… pouvez-vous m’éclairer ?

Ah, elle, elle a rien compris.

… Je répète la question ?

Ah oui, vaut mieux alors, parce que si elle a pas compris elle-même…

… Anaël m’a parlé de pathologie concernant exclusivement ma constitution d’Éternité appliquée en ce monde…

Déjà je ne comprends pas ce que ça veut dire, ça. C’est peut-être lié… Alors les seules pathologies que je vois de l’Éternité, qui peuvent se traduire dans ce corps, c’est bien sûr certaines lignées, nous vous l’avons expliqué. Si vous avez une lignée reptilienne, que vous le vouliez ou non, votre personne est prédatrice, même si vous vivez les vibrations. Que vous le vouliez ou non, c’est comme ça, vous n’y pouvez rien. Maintenant ça change, parce que vous aussi vous êtes placés dans l’observateur, mais avant c’était pas possible de remédier à ça, je l’ai expliqué très très longuement. C’est la seule pathologie que je vois. Parce que le reste, c’est des traits, on va dire, d’âme mais c’est pas des « pathologies ». La seule pathologie, au niveau de l’Éternité, c’est l’anomalie primaire, c’est tout. Le reste est parfait.

Donc c’est seulement l’influence de cette résonance d’origine ou de lignée reptilienne ‒ ou prédatrice, parce que y a pas que les reptiles… sur ce monde y a que les reptiles, mais vous avez aussi les insectes, hein, vous avez, sur terre on appelle ça comment? Les mantes religieuses, vous savez. Eh bah c’est la même chose, simplement que là, c’est plus des Dracos, c’est des mantes religieuses, c’est-à-dire que la polarité féminine est sur le devant. Et y a des mondes enfermés par ceux qui étaient alliés avec les Dracos à l’époque. Mais à part ça je vois pas ; la seule pathologie, c’est celle-là. C’est, de manière le plus souvent inconsciente, le besoin de contrôler, de dominer, de donner son point de vue sur tout, d’être incapable de se taire, tout en vivant les vibrations. Parce que y a un besoin inconscient, chez ces frères et ces sœurs avec cette origine ou cette lignée reptilienne, de contrôler.

D’ailleurs vous les voyez. Ils sont très attentifs au regard de l’autre parce qu’ils sont incapables, pour l’instant, d’être entièrement autonomes et donc de vivre la libération totale. Maintenant c’est différent parce que l’observateur est là, et chez eux aussi, ça relâche. Ils commencent à rire d’eux-mêmes, à rire de leur prédation et de leur comportement, envers même les êtres qu’ils aiment. J’espère en tout cas qu’ils rient, hein ‒ d’eux-mêmes.

Donc je peux rien dire de plus parce que déjà c’est posé de façon particulière. La pathologie d’Éternité, j’en connais pas à part ça, ou alors elle exprime des notions de résistance qui étaient responsables des fractures, des problèmes au niveau des os, au niveau des Portes et au niveau de la tête. Mais à part ça je vois pas, mais c’est pas une pathologie d’Éternité, hein.

Alors on va pas plus loin.

Question : un frère. Le 12 novembre, je me suis couché vers 22 heures et me suis « endormi » sans perdre conscience. Je me suis retrouvé dans un espace sans fin, d’un beau gris bleu laiteux, vide de toute pensée. Quand je me suis rendu compte que j’étais passé de l’état de veille à l’état de sommeil sans perdre conscience, mon cœur s’est mis à battre à un tel rythme et avec une telle force que j’ai cru qu’il sortait de ma poitrine. Tout le reste de mon corps avait le même rythme. Je me suis réveillé en sursaut vers 22h30.

Alors, ça aussi, c’est la conscience qui passe dans le corps d’Éternité. Il a été expliqué, durant ces entretiens, que vous aviez la possibilité de percevoir un autre corps qui est votre corps d’Éternité, qui épouse votre corps physique pour l’instant, quelle que soit votre dimension originelle dans votre monde d’origine, c’est-à-dire qu’il est complètement superposé au corps physique, d’accord ? La conscience peut aussi percevoir ce corps, mais la conscience ordinaire, parce que ce frère le dit : « Je suis passé de l’état de veille à l’état de sommeil sans perdre la conscience ordinaire », alors que le sommeil, c’est la perte de la conscience ordinaire, et par contre ce qu’il dit est tout à fait vrai. Et là, à ce moment-là, votre conscience ordinaire voit la conscience d’Éternité, à travers cette couleur, et à ce moment-là bien sûr, ce qui est vu s’impacte et ça donne des vibrations incroyables.

C’est d’ailleurs pour ça que l’approche de la Lumière nécessite, dans tous les mondes, un processus d’approche progressif. Je vous rappelle que la Lumière que vous vivez aujourd’hui, si vous deviez la vivre avant les Noces Célestes, la même intensité, vous n’existeriez tout simplement plus. Votre corps n’aurait même pas le temps de brûler, il éclaterait. Or aujourd’hui vous l’encaissez sans trop de problèmes apparemment. Vous vous êtes, comme la grenouille, acclimatés à votre propre Éternité, de plus en plus, même ceux qui ne vivent rien. C’est pour ça que même ceux qui n’ont rien vécu jusqu’à présent commencent à se découvrir au sein de l’observateur. Vous voyez, les choses, nous vous l’avons toujours dit, mais elles deviennent affreusement simples.

Plus y a de la Lumière, plus c’est intelligent et plus c’est simple, et plus c’est automatique. C’est exactement cela qui se déroule. Tout ce que j’avais expliqué au niveau des aspects physiques, les vents, les volcans, la vitesse des vents, les pluies, la sécheresse, le bouleversement climatique, les séismes, tout ce qui se déroule maintenant, et au niveau de la société aussi, était parfaitement prévisible. Simplement nous ne savions pas à quel moment précis tout ça allait se produire, et nous ne savions pas non plus si ça allait se dérouler de manière successive et chronologique, mais nous savions par contre que plus le temps s’écoulerait pour vous, plus ça deviendrait rassemblé, se produisant dans le même espace de temps. C’est exactement ce qui est en train de se passer.

Donc ce frère a trouvé son Éternité au sein de la conscience ordinaire. C’est ce que nous vous disons. Avant, nous vous parlions toujours des deux consciences, avec une séparation très nette entre les deux, dont l’interface était les vibrations. Le corps d’Éternité étant là, les vibrations, bien sûr, sont toujours là, mais c’est votre conscience qui se déplace maintenant, et l’ordinaire qui est encore présent, la conscience éphémère, quand elle voit cette Éternité, ça vibre. Le cœur, effectivement, accélère, parce que tout se met en route, la Couronne radiante du cœur, le Cœur ascensionnel, le Feu Igné se mettent en branle en même temps que le Lemniscate Sacré, et bien sûr, dans certains cas, la violence de l’intensité de la Lumière qui a été vécue, là, déclenche des réactions physiques mais c’est normal.

De la même façon que les résistances inconscientes ont déclenché, pour certains d’entre vous ici, des problèmes osseux, soit d’entorse, soit de fracture, soit d’immobilisation pour une raison ou pour une autre, parce que vous ne saviez pas rester tranquilles dans votre tête, et encore aussi vous ne saviez pas mettre fin à toutes ces histoires qui sortaient. Donc il a fallu que la Lumière vous mette au repos pour œuvrer tranquillement, vous en voyez les résultats maintenant. D’ailleurs, je crois qu’il a été dit que maintenant vous avez de moins en moins de raisons d’avoir ces atteintes contre lesquelles je vous avais mis en garde.

Alors on continue.

Question : le point noir sur l'écran blanc est-il la même chose que le point lumineux sur l'écran noir ?

Bah oui, c’est exactement la même chose. Vous êtes d’un côté ou de l’autre, mais c’est donc Shantinilaya, la Demeure de Paix suprême. Hein comme il est beau, ce mot, et comme Ma vous en a parlé à merveille. C’est ça que vous vivez, c’est exactement cela. Et dans cet état-là, vous êtes pleinement présents en cette vie, même si pour certains d’entre vous qui, ils en ont plein je sais pas quoi d’être tellement présents, et ça se conçoit tout à fait, mais il fallait impérativement que ces frères et ces sœurs, qui avaient cette forme d’impatience en étant libérés ou en ayant vécu certaines expériences, incarnent totalement la Lumière. C’est ce qui s’est passé durant cette année.

Il fallait d’abord que l’assignation vibrale, puisque nous en avions le temps, soit éclaircie. Il fallait que l’on vous donne des éléments pour vous distraire, mais en même temps pour vous faire monter en vibration toujours plus. Vous avez eu même Li Shen qui a daigné sortir de son silence pour vous communiquer la danse du Silence voilà quelques années, nous vous avons donné des précisions sur la société, sur votre corps d’Éternité, que vous vivez maintenant.

Donc ce qu’a vécu ce frère, c’est l’irruption en pleine conscience ordinaire de l’Éternité, et effectivement ça vibre, et ça vibre, ça secoue, le cœur peut accélérer très fort. Mais je vous dis, si ça s’était produit, ça, avant les Noces Célestes, mais vous auriez non pas consumé mais explosé, la Terre n’existerait plus. Or une création ne peut pas disparaître. Quand une conscience crée une création, nous vous l’avions dit, elle suit cette création, elle l’accompagne, c’est un jeu. Et quand le jeu est fini, bien sûr, on laisse le plateau de jeu sorti parce que c’est des champs d’expérience du possible de la Lumière, sauf les mondes enfermés bien sûr.

Mais que représente, même de votre point de vue, tous ces mondes, toutes ces dimensions, toutes ces étoiles, toutes ces planètes, tous ces multivers dont vous ne soupçonnez même pas l’existence parce que pour vous c’est le vide, parce que vous êtes de l’autre côté du miroir. C’est simplement le jeu de la Vie où rien n’est séparé, je vous le rappelle, y a pas de distance et y a pas de temps.

Donc tout ça, tout ça se révèle, à tous les niveaux, vous voyez la révélation des derniers recoins de votre personne, vous voyez que tout ce qui a été caché, occulte, ésotérique, est maintenant révélé, et c’est normal. Donc il faut effectivement remercier la Lumière et les circonstances de la libération de ce monde, qui comme dans chaque monde d’ailleurs m’a-t-on dit, parmi certains Anciens qui ont déjà accompagnés d’autres mondes parce que c’est leur plaisir, et que de comprendre qu’à chaque fois c’est un jeu d’échecs et qu’il faut élaborer des stratégies, des pédagogies, des éléments, pour pouvoir libérer. Ça se fait pas par un coup de baguette magique parce que la Lumière, elle est Grâce, il faut déjà trouver le chemin, pour la Lumière, sans ça, ça peut pas se faire.

Alors, autre chose.

Question : rêve d’une sœur fait cette nuit.

On a les rêves en temps réel là.

… cela se passe dans le village et la maison de mon enfance. Dans le rêve, après un long voyage, mon frère vient nous accueillir à notre arrivée, comme d’habitude. Je ne le reconnais pas vraiment. Il est accompagné de quelqu’un que je connais, qui est avec son chien. Je ne reconnais pas leurs énergies et en regardant le chien dans les yeux, j’ai l’impression qu’il est faux, comme un animal de synthèse. La nuit tombée, je suis dans la rue, devant la maison, et dans un champ on voit trois capsules blanches, de forme allongée. Sortent des petits personnages animés, blancs je crois. On se dit que ce doit être des extraterrestres. De l’autre côté, il y en a aussi, plus proches de la maison. Pas rassurés, on décide de rentrer. La porte-fenêtre de l’ex-chambre de mon frère est entr’ouverte, je vais la fermer et suis rassurée de voir que le volet était tiré. Puis je vois un enfant qui dort. Je me dis que ce doit être la fille d’un ami qui est avec nous. Je prends l’enfant mais j’ai peur qu’il soit faux. Je vais au salon et lui demande si sa fille est là, il me dit qu’elle joue au salon. J’en déduis que l’enfant que je tiens est faux, j’ouvre la porte et le jette dehors. Il perd son aspect animé et se disloque comme une poupée. Dans la chambre, je trouve un papier sur lequel les extraterrestres ont inscrit qu’il y a, dans la chambre, un champ électromagnétique permettant d’animer et de donner un caractère humain à ces faux êtres. Je me réveille pas rassurée, me demandant ce qui est vrai ou pas dans mon entourage. Je me dis que c’est un cauchemar. Je pense à vous, je ressens votre Présence, me mets dans le cœur, l’inquiétude se dissout. Quelle est la signification de ce rêve ?

Oui alors on va passer les détails, la chambre du frère, la porte-fenêtre. Les éléments importants, c’est que cette sœur, je vais pas rentrer dans l’interprétation du rêve mais je vais aller directement à la conclusion. Cette personne a peur de ce qui est faux, elle le dit elle-même, elle le vit dans le rêve. Donc y a, à l’intérieur, la peur, quoi qu’il soit vécu qui est authentique. Elle reconnaît personne ; la maison de l’enfance, bien sûr, c’est les souvenirs les plus intimes, c’est aussi ‒ la maison, comme le véhicule ‒ c’est le corps, c’est aussi la famille, et là c’est la maison familiale en plus. Donc le ressenti du faux, il vient d’où ? Il vient de la personne. Tant que vous êtes une personne, vous voyez le vrai et le faux. Quand vous êtes observateur, vous voyez aussi le vrai et le faux mais vous n’êtes plus impliqués, vous ne pouvez plus être inquiets, vous ne pouvez plus avoir peur, même de ce qui est vu, de plus en plus.

Donc ce rêve, en plus, vous voyez y a des œufs, y a des extraterrestres, y a plein de choses qui se mélangent, je vais pas rentrer dans un détail de l’intimité de ce frère ou de cette sœur, mais ça veut dire simplement qui y a encore des peurs refoulées à l’intérieur de ce frère ou de cette sœur, et en particulier en ce qui concerne les forces dites de l’ombre ou négatives. Donc ça signe, pour ce frère ou cette sœur, que ça sert à rien de s’intéresser à ça, d’ailleurs dès qu’elle pense à moi, n’est-ce pas… et là on est dans la Lumière. Alors elle peut aussi penser à son cœur hein, puisque je suis aussi dans son cœur.

… elle a peut-être dit « vous » de manière générale…

Oui certainement. Donc ça, eh c’est pas moi donc, tu casses tout là.

… j’ai dit « peut-être », j’élargis.

Vaut mieux. Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que l’Amour est la solution. C’est pas dans l’observation ni dans le fait de jeter. Alors le fait qu’il y ait un champ magnétique qui anime des objets, et d’ailleurs le fait que tu décrives ça pour le chien te montre simplement, effectivement, que certains extraterrestres sont tout à fait capables de créer de toutes pièces ces portails organiques, ou alors même de pénétrer dans certains animaux domestiques pour être des espions, hein. Ça concerne aussi bien ce qu’il peut rester de Dracos parce qu’ils sont maintenant, ils sont plus en bandes organisées, ils sont en bandes désorganisées. Et ça peut être aussi ceux qui servent ces Dracos, c'est-à-dire ce que vous nommez les Short Grey, les Petits Gris, hein, n’est-ce pas, qui contrôlent très bien la télépathie et la matière.

Mais bon, ça n’a aucune importance, c'est-à-dire que cette sœur, vous avez vu, elle jette en dehors de la maison le faux bébé, parce qu’elle n’a pas compris encore que y a pas besoin de jeter, de s’opposer ou de lutter, y a juste à voir. Ça n’a pas besoin d’action parce que quand c’est vu, c’est pas vous qui le voyez, c’est la Lumière qui l’a vu et qui l’éclaire, en quelque circonstance que ce soit, même dans un rêve. Et si vous êtes un petit peu patients et ne réagissez pas, vous replacez dans le cœur comme ça a été fait là, tout de suite vous voyez que ça s’allège et ça s’apaise. Et surtout pas en voulant combattre, diriger, vous opposer, parce que là vous nourrissez l’ombre encore plus sûrement.

Je rentrerai pas dans plus de détails. Y a effectivement d’autres choses plus riches mais qui me semblent quand même assez intimes et qui n’offrent pas d’intérêt à entendre pour les autres. Le plus important, c’est qu’il y a encore une suspicion, elle l’a dit elle-même d’ailleurs hein, à l’intérieur de ce frère ou de cette sœur, qui l’empêche réellement de voir clair, c'est-à-dire non pas de constater l’illusion, ça, c’est fait, elle le voit très bien, je dirais même qu’elle le voit trop bien, donc elle est en survigilance, non pas de l’observateur mais de la personne. C’est ça qu’il faut lâcher aussi. C’est ça qui s’est éclairé dans ce rêve, quelles que soient les circonstances familiales et personnelles. Là c’est autre chose.

Alors, on continue.

Question : depuis un soin pour renforcer ma capacité à être dans l’Ici et Maintenant, la notion du temps a totalement changé. Les instants passent et la légèreté demeure, me faisant percevoir qu’il n’y a qu’un seul instant. Quand je semble en sortir, les Étoiles IM et IS s’activent, me donnant à voir avec clarté ce qu’il se déroule et me replaçant dans l’Instant Présent, me faisant rire du personnage et retrouver la Paix et la Joie. Un immense merci pour cela.

Bah vous voyez, ce troisième témoignage correspond exactement aux deux premiers. C’est ce qui est en train de se passer, et c’est épidémique ; je dirais même pire, c’est une pandémie. Donc voilà, vous y êtes, que vous dire de plus ? Y a que celui qui est obsédé par la date qui va regarder, sauf bien sûr ceux qui sont libérés depuis longtemps, parce que effectivement le temps peut sembler long, et encore c’est pas toujours, c’est juste… c’est pas pour se rassurer de quoi que ce soit, c’est parce que effectivement, même en étant libéré du temps, la personne elle est inscrite dans le temps, et parfois l’Éternité c’est long, surtout vers la fin, hein. Je pense que vous êtes d’accord, et nous avec vous.

C’est vrai que j’ai quand même des Anciens qui commencent à regimber maintenant hein, eux aussi ils ont soif de liberté. C’est normal, c’est la seule revendication que vous voyiez sur la terre, c’est ça, c’est la Liberté. Et tout ce qui étouffe à travers des oppresseurs, des états, d’autres frères et sœurs dans d’autres régions, a besoin de se libérer de ça, et ça c’est la guerre, ça s’appelle la guerre, et c’est ce qui se déroule maintenant. Mais si vous avez fait la paix avec vous-mêmes, ce qui est le cas dans ce témoignage, aucune guerre ne peut ôter un de vos cheveux, même si votre corps disparaît.

Je crois que j’ai… non, c’était un témoignage. J’ai juste fait des commentaires, on peut continuer.

Question : rêve récent d’une sœur. Je rêve que je dors dans cette salle. Des étudiants en période de bizutage font la quête et cherchent à pénétrer en ce lieu. Je tente de les en empêcher. Certains entrent et je dis ne pas avoir d’argent. Ils insistent et je trouve 5 euros dans le sac de quelqu’un. L’un d’eux estime que ce n’est pas suffisant et tente de me violer, ses amis s’interposent à peine. Je me réveille en sursaut. Merci de m’éclairer.

C’est tout ?

… oui.

Eh ben là pareil, c’est simplement, comment dire, tu es dans un lieu, tu le dis toi-même, dans une salle précise où y a quand même des Présences qui viennent et où vous êtes souvent alignés, n’est-ce pas ? Donc y a une énergie qui est générée dans l’instant où vous faites ça, et qui demeure dans le lieu bien sûr. Donc tu dors dans ce lieu qui est un lieu lumineux, et là chose incongrue, y a des étudiants en bizutage qui arrivent, qui demandent de l’argent, donc qui veulent prendre quelque chose de matériel. Comme ils ne l’ont pas, après tu parles de tentative de viol. Donc la tentative de viol, là, c’est l’éphémère qui veut encore avoir une action.

Alors deux solutions en ce qui te concerne, et c’est à toi de trancher. Soit, soit tu as peur que l’éphémère ne perturbe encore ce que tu vis naturellement maintenant, au niveau de l’observateur et de la Joie, soit il y a simplement une corrélation particulière avec justement, qu’est-ce que c’est que le viol ? C’est aller à l’encontre de la liberté de l’autre. Bon là c’est sexuel, mais ça marche très bien aussi, le viol psychique, vous savez bien. Il est bien plus grave que le viol… pas bien plus grave, je suis méchant de dire ça, mais c’est aussi grave, le viol psychique, hein.

Donc là y a un élément étranger qui vient te demander des choses matérielles, alors que toi tu dors, comme tu le dis, dans ce lieu où y a la Lumière. Et donc là il y a en toi, quelque part, la peur de cette violence, la peur de l’autorité, la peur de l’asservissement, la peur que quelque chose vienne troubler ce qui est vécu. Ça c’est des réflexes archaïques liés à ton ADN reptilien. Donc ça te montre, ce rêve, qu’il y a encore des peurs, mais ces peurs elles sont éclairées par la Lumière, donc elles disparaissent d’elles-mêmes. La peur du viol ou de la violence ou de l’agression signe, comment dire, la volonté d’une entité ou d’une énergie, si c’est pas une entité, opposée à la Lumière, de te contraindre à redescendre, par la peur, en vibration, en conscience.

Donc ce que vous êtes invités, dans ce rêve-là et dans un autre qui y a eu avant, vous êtes invités à voir clair, non pas avoir peur ou à expliquer mais à voir avec clarté ce qui s’est produit. Et d’ailleurs vous constaterez, quand vous avez ce genre de rêve, que ce que je viens de donner comme explication, pour celui-là ou pour l’autre, s’éloigne de vous après. C’est comme ça que l’éclairage se fait, nous vous l’avons expliqué, et c’est comme ça que s’installe l’Éternité ici même dans votre corps de chair et dans la conscience ordinaire. D’ailleurs, même d’autres questions sur le sommeil qui ne s’accompagne pas d’une disparition de la conscience ordinaire vous donne à vivre exactement les mêmes choses.

Donc c’est pas des peurs que vous avez ou que vous portez, c’est des peurs qui sont présentes parce qu’elles n’ont pas été vues. C’est pas la conséquence d’autre chose que de ça, donc c’est très simple. Vous allez remarquer, pour les quelques rêves qui sont récents en plus, qu’après ces rêves, peut-être pas le jour même parce que y a l’interrogation, le questionnement, mais au fur et à mesure, très rapidement vous allez constater que ces derniers reliquats de peur ne peuvent plus exister. Mais je dirais que la peur de la possession, le fait d’être possédé, violé, ou d’avoir peur des Archontes signifie qu’effectivement il y a en vous une notion très pointue de la perte de votre intégrité liée à l’incarnation, même si vous ne connaissez rien de votre Éternité. Y a un sentiment d’anormalité que la peur entretient malheureusement.

Mais maintenant que la Lumière en est à ce stade de déploiement, avec Métatron qui déploie le Cube dans votre tête, eh bien tout ça, si vous voulez, ça s’éclaire parfois violemment, et ça s’éclaire en rêve ou dans certaines circonstances de vie mais qui sont résolutoires. Ce ne sont pas des attaques ou des perturbations, même si c’est vécu comme tel dans l’instant où c’est vécu, mais regardez plutôt ce qui se passe après et vous vous sentirez effectivement beaucoup plus légers. C’est comme ça qu’agit l’Éternité en émergence et en manifestation au sein de l’éphémère quand vous avez été enfermés trop longtemps.

Alors on continue.

Question : c’est un rêve d’hier matin.

Oh là là, vous avez des rêves qui sont transmis par courrier express.

… j’étais en dehors de la scène, en observateur. Je vois la voiture d’un ami disparaître dans l’eau, mer ou océan, et je réalise que la personne a disparu aussi. Je sens un grand vide. Avant le rêve, j’avais appelé Mikaël. Que pouvez-vous me dire ?

Bah les rêves d’eau, que ce soit une plage, un port, ça a été expliqué je crois, on a eu beaucoup de rêves comme ça le mois précédent ou y a deux mois hein, je me rappelle plus. C’est que ça traduit simplement que la voiture et l’ami qui est dedans, le véhicule c’est aussi le corps, on n’a pas la couleur de la voiture, bon elle devait être blanche ou claire en tout cas, si elle peut préciser ça serait juste pour spécifier un peu plus, non ? Elle est pas là je crois.

… Elle n’est pas là.

Ah oui, bon. Peu importe alors la couleur de la voiture, mais simplement cet ami a disparu de la matérialité, il est rentré dans l’eau. Alors bien sûr, c’est pas tellement un moyen habituel. D’habitude, au bord de l’eau, on voit un canot, un bateau, un paquebot, mais là c’est pas grave, quel que soit le véhicule, vous traversez. Donc la peur n’est juste qu’un réflexe lié à la disparition de l’ami dans l’eau, réflexe conditionné, mais en fait ce rêve a montré que cet ami qui est connu est en train de vivre la Libération, et elle aussi puisqu’elle y assiste, quelles que soient les peurs et quelles que soient les inquiétudes. En plus, avec l’appel de Mikaël avant, Mikaël qui vient trancher, rompre les amarres et trancher les liens comme il vous l’a dit. Donc ce que la personne pourrait interpréter, dans ce rêve, comme la mort ou l’inquiétude, n’est en fait que la Liberté. Mais vous savez que la Liberté, pour l’ego, c’est la mort.

Voilà ce que je peux en dire.

Question : un frère. Hier, en marchant ici-bas, j’ai senti une grande légèreté du côté gauche, la hanche et l’épaule semblaient vouloir s’élever, entraînant tout le corps en pivotant vers la droite en haut. Qu’avez-vous à me dire à ce sujet ?

Oh oui, c’est exactement ce que j’ai dit et ce qui a été dit aussi par d’autres intervenants concernant le passage de votre conscience dans le corps d’Éternité, et en plus la mise en œuvre de la Merkabah interdimensionnelle vous donne réellement une sensation d’élévation, pas de tout le corps, de certaines parties, de la même façon que vous pouvez percevoir un segment de membre qui n’est pas physique mais qui est lié au corps d’Éternité. Tout ça c’est les mêmes processus, et d’ailleurs vous allez constater que parmi vous, même dans votre gestuelle, vous pouvez avoir l’impression de plus marcher comme avant, ou de pas faire les mêmes gestes, oui parce que c’est votre corps d’Éternité qui est là qui dirige les gestes.

Je vais prendre un exemple tout simple : imaginez que votre corps d’Éternité soit lié à Altaïr, donc un aigle, et l’aigle qu’est-ce qu’il fait ? Il a la vue perçante. Alors bien sûr, vous avez des… quel que soit l’âge, quand vous voulez voir quelque chose au loin ou au près, si vous avez besoin de lunettes, vous mettez les lunettes, s’il vous faut des jumelles, vous prenez des jumelles. Maintenant c’est différent, vous allez remarquer pour ces frères et ces sœurs, ils vont le remarquer eux-mêmes ce que je dis là, c’est que pour voir au loin, au lieu d’aller chercher les jumelles, ils plissent les yeux en rétrécissant les yeux pour voir plus loin. Mais ça marche pas puisque vous avez un œil humain et pas un œil d’aigle encore, mais néanmoins les habitudes comportementales de votre corps d’Éternité dans sa dimension d’origine transparaissent au travers de vous.

Si vous êtes de Sirius, vous allez vous apercevoir que vous allez rencontrer des dauphins, que ce soit un vrai dauphin dans l’eau, où que vous soyez, ou encore on va vous offrir une peluche en dauphin, ou vous allez voir des dauphins, on va vous envoyer une carte postale de dauphins. Et aussi au niveau de votre gestuelle, si vous avez par exemple, qu’est-ce qu’on peut prendre comme exemple qui est fréquent ?

Bon j’ai pris le dauphin parce que c’est Sirius, mais si vous avez une origine stellaire liée aux Dracos, hein, même si vous n’avez jamais participé à quelque enfermement que ce soit, vous êtes porteurs de cette lignée, vous allez vous apercevoir que vous allez vous sentir beaucoup plus grands que vous êtes, et surtout que la mobilité de vos membres n’est plus la même, parce qu’effectivement les Dracos n’ont pas les mêmes articulations que les humains, ils ont une très grande mobilité de la partie inférieure du corps qui peut donner une impression particulière de faire des mouvements plus amples, des pas plus grands. Et aussi que le système osseux, c'est-à-dire dans votre corps d’Éternité qui prend la place du corps physique, vous sentez plus les mouvements du corps d’Éternité, qui bien sûr le plus souvent et heureusement suivent le corps physique, mais vous donnent, dans le mouvement habituel, la perception du corps d’Éternité. Ça peut être déroutant et surprenant les premières fois.

J’ai pris l’exemple d’Altaïr, j’ai pris l’exemple de Sirius, on va pas prendre tous les exemples, c’est à vous qu’il appartient de remarquer ces anomalies. Mais là, en l’occurrence, c’est plutôt les mécanismes liés à la Merkabah interdimensionnelle, hein, c'est-à-dire le Lemniscate Sacré qui est en œuvre, vous donnant cette impression. Et d’ailleurs quand vous êtes observateurs, stabilisés pour toujours un nombre plus grand d’entre vous, vibrations ou pas, ça veut dire que l’Éternité est là et que le Lemniscate Sacré est entré en action, c'est-à-dire que votre véhicule ascensionnel est fin prêt, vous voyez ? Et ça donne effectivement des drôles d’expériences parce que c’est nouveau, mais qui ne peuvent pas déclencher de peurs, simplement vous constatez que quelque chose d’autre bouge alors que vous, vous n’avez pas bougé, vous constatez que vous vous percevez plus grands, plus petits, ou autre chose qui se modifie dans la gestuelle, dans les comportements et dans les habitudes, et c’est tout à fait normal.

À partir du moment où les Étoiles sont activées, à partir du moment où les axes AL-OD et Attraction-Vision se rectifient eux-mêmes par l’action de l’Intelligence de la Lumière, et surtout maintenant par le Cube Métatronique, ça veut dire que toutes vos lignées de l’Éternité sont actives. Ce qui explique que vous rentriez beaucoup plus en contact facilement avec votre Éternité, avec des rêves qui sont très vivants, avec les peuples de la nature, ou avec nous, de façon beaucoup plus aisée.

Donc toutes les perceptions corporelles différentes, ou l’impression d’un coup de changer de fonctionnement, sont liées à l’action de la Lumière, mais l’action, en plus, de l’impulsion Métatronique, met à jour, actualise, si vous voulez, ces comportements que vous aviez quand vous étiez dans votre première forme ou dans les mondes que vous avez explorés avant de descendre sur cette terre.

… Silence…

En général vous êtes attirés par votre lignée ou par une origine stellaire, mais par les Éléments constitutifs de votre Éternité qui sont… vous savez que les lignées sont liées à des Éléments, bien sûr, Sirius c’est l’Eau, Altaïr c’est l’Air, etc., etc., on va pas les passer en revue hein, tout ça, ça a été dit à d’innombrables reprises et ça ne présente que peu d’intérêt aujourd’hui de les détailler les uns après les autres. Simplement, si par exemple vous êtes de Sirius en tant qu’origine stellaire, vous allez peut-être remarquer qu’en ce moment vous avez besoin de beaucoup être dans l’eau et que les dauphins vont se manifester, etc., etc.

Donc chaque origine stellaire ou lignée qui se déploie par l’impulsion Métatronique ne donne pas simplement la perception visuelle de vos lignées, comme c’était le cas y a plusieurs années, que vous pouviez voir sur les frères et les sœurs, mais c’est vous-mêmes qui commencez à explorer le fonctionnement de votre Éternité, avant même d’être sur les Cercles de Feu ou avant même de quitter ce corps si vous devez le quitter et quitter ce monde après le grille-planète. Mais de toute façon, si vous quittez ce corps physique, vous restez quand même dans le corps d’Éternité, ici ou ailleurs, mais en tout cas connectés à la Terre pour vivre la totalité des évènements jusqu’au grille-planète final, où que vous alliez, même si vous perdez le corps physique, même si vous ne restez pas de manière formelle, on va dire, dans l’environnement de la Terre.

Et ça, vous pouvez pas le comprendre parce que nous vous l’avions suggéré déjà à de très nombreuses reprises. Quand vous êtes dans les mondes multidimensionnels, vous êtes toutes les formes mais même votre forme privilégiée peut se dupliquer à l’infini, comme votre conscience sera la même à l’infini ; elle peut être la même, dans le même temps et dans le même espace, dans des multiples formes et de multiples dimensions. Mais ça, ça vous a été dit, vous pouvez pas le comprendre ni même le vivre encore, par contre déjà vous voyez bien ce que vous vivez par rapport à cette Éternité, hein, c’est un peu nouveau, on va dire. De même que l’observateur qui se déploie de façon de plus en plus évidente.

Autre question.

Question : deuxième question de ce frère. Hier, j’écoutais Anaël ici et en même temps je me voyais ailleurs, jetant un objet par-dessus une rivière, ayant pour conséquence de faire aussi bouger mon bras droit ici. Qu’en est-il selon vous ?

C’est exactement ce que je viens d’expliquer pour la première partie du rêve ou pour d’autres frères et sœurs qui ont posé la question avant. Vous fonctionnez, vous pouvez dire, de façon paradoxale, c'est-à-dire que votre conscience est à la fois ordinaire, encore présente, et en même temps dans l’Éternité. Tous les témoignages que vous nous donnez, toutes les expériences que vous vivez, même dans les rêves, correspondent à cela. Et effectivement, les premiers jours, les premières semaines, si vous en avez le temps, sont un peu déroutants, de sentir un autre corps. Et comme c’est dit par ce frère, il écoute quelque chose et en même temps il vit autre chose, c’est ça la conscience qui n’est plus localisée, c’est ça la bilocation, c’est exactement ça, tant que l’éphémère n’est pas complètement mort, que ce soit à l’Appel de Marie ou au grille-planète final. Vous explorez de manière concomitante deux corps, voire plusieurs, plusieurs réalités, pas seulement deux aussi, mais ça, ça va s’acclimater, c’est tout à fait normal, parce que c’est comme ça que vous fonctionnez réellement quand vous êtes dans le corps d’Éternité.

Alors pour votre conscience ordinaire, ça paraît déroutant et inconcevable, mais dans le corps d’Éternité, c’est non seulement concevable mais c’est la réalité, vous n’êtes plus assujettis à une forme donnée ou une dimension donnée. C’est ça être Absolu, c’est pas seulement, être Absolu, se tenir au centre, c’est être au centre mais vivre tout le reste sans aucun problème de télescopage comme c’est le cas, par exemple, dans ce qui a été exprimé ici, parce que c’est pas habituel. C’est ça l’habitude de la matière aussi dont il vous a été parlé. Hein, j’ai pas parlé d’attrait pour la matière nécessairement mais je parle d’habitude de la matière. C’est le plan le plus dense quand même, au niveau de l’expérience de la conscience.

Donc l’éclairage, pour la deuxième partie, c’est normal, la conscience est multifocale ou multilocalisée. De la même façon que même sans parler de l’Éternité, ceux qui font ce qui était nommé les voyages astrals, et seulement astral, je parle pas d’Éternité là, avaient la possibilité de constater, par certains états, qu’ils vivaient aussi une autre vie dans un autre monde de 3D, avec un nom différent qui est connu et ils se reconnaissent dans ce corps quand ils y vont, parce que y a pas qu’une seule trame possible. Vous, vous avez été verrouillés par l’enfermement. Nous tous nous avons été verrouillés par l’enfermement, et avons eu tellement l’habitude de la matière que ce genre d’expérience déroutante est pourtant le mode de fonctionnement de votre Éternité, y a aucun doute là-dessus.

Donc vous allez vous y acclimater. Et cette acclimatation vous désengage de plus en plus avec légèreté de toutes les pesanteurs de votre personnage qui restaient au travers des habitudes de la matière et des habitudes… de vos habitudes comportementales ou relationnelles, peu importe, toutes les habitudes.

Autant votre corps physique et notre conscience ordinaire, quand nous sommes incarnés, a besoin de cadres de référence précis, d’habitudes, et qu’il faut rompre aussi. D’ailleurs, de mon vivant, j’essayais de rompre certaines habitudes où certains frères et sœurs de la communauté voulaient tout ritualiser, hein, ne serait-ce que mettre toujours la même chose au même endroit. Il fallait que ça soit ordonné, mais au niveau de l’Éternité, c’est la fantaisie totale. Vous n’êtes plus assujettis, nous vous l’avons répété d’innombrables fois, en conscience d’Éternité, en véhicule d’Éternité, vous n’êtes plus limités à ce véhicule ni à cette conscience d’Éternité que vous pourriez penser être la vôtre selon votre origine et vos lignées, mais vous êtes toutes les lignées et toutes les origines à la fois. On vous a, sur un plan pédagogique, focalisés sur vous-mêmes pour favoriser le travail qui se produit maintenant : activation du Lemniscate, Couronne ascensionnelle, Fontaine de Cristal active, redressement final des axes de la Croix cardinale. Tout ça se produit dans le même temps.

Et vous allez donc aussi vérifier que quand le Christ disait : « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites », vous allez le vérifier par vous-mêmes, c'est-à-dire que quand vous allez entreprendre une action habituelle, qui est pas volontaire puisque vous vibrez (je parle pour ceux qui vibrent), et vous allez par exemple exercer une prédation automatique, mais c’est à vous que ça va faire mal, c’est celui qui dit qui est. Non seulement c’est la vérité, mais en plus, maintenant, vous allez le vivre, un petit peu à la façon, et dans les modes de fonctionnement de l’enfermement, quand vous mourez, vous assistez à votre vie mais pas en la vivant de votre point de vue, en la vivant du point de vue de l’autre, et vous allez éprouver, depuis toujours, la joie ou la souffrance que vous avez déclenchées en l’autre, systématiquement. C’est ça qui visse, je peux dire, les liens du karma, sur laquelle les Archontes, qui vous accueillent en se présentant comme les êtres de Lumière, vous font croire. Et combien tombent dans le piège, même en ayant accès, par diverses expériences, à cela, et sont persuadés qu’ils ont rencontré réellement les membres de leur famille et le Christ, ils vont pas plus loin.

Ça suffit à prouver l’immortalité mais ça suffit pas à prouver la Lumière. Ça suffit à trouver l’amour mais ça ne suffit pas pour devenir Lumière ou Amour, parce que vous le savez très bien, pour devenir la totalité de cette Lumière et cet Amour, il faut plus dépendre d’histoires, il faut aller traverser la Lumière et se retrouver, comme ça se produit maintenant, quand on m’a posé la question entre le point blanc et la sphère noire ou le point noir et la sphère blanche, c’est la même chose.

Mais tout ça, vous le vivez maintenant, c’est plus des concepts, ça s’imprime directement dans votre conscience et dans les deux consciences, du fait de la présence de la Lumière. Et vous allez le constater de manière de plus en plus évidente, et quand je disais à l’époque « c’est celui qui dit qui est », vous allez comprendre très vite ce que c’est que de vouloir asservir l’autre, dire du mal de l’autre ou faire du mal, même inconsciemment. Vous allez redresser très très vite et vaut mieux, parce que là vous mettez en cause, non pas vos résistances à vous mais vous imposez à l’autre qui est vous des habitudes comportementales qui n’ont pas lieu d’être, qui n’ont plus lieu d’être. Et là, comment vous dites, vous allez le payer cash, directement. Y a pas de meilleur aiguillon pour vous restabiliser dans le cœur. Quand vous en aurez marre de comprendre que ce que vous faites à l’autre, vous vous le faites et que vous le vivrez, bah vous allez vous repositionner bien sûr, hein. Et c’est ça cette position d’observateur.

J’avais dit, y a encore quelques mois, que pour les ascendances reptiliennes ou les lignées reptiliennes y avait des, pas des blocages ni des barrages mais des garde-fous qui étaient mis en place. Ces garde-fous sont en train de sauter, justement pour vous montrer que même sans le dire, le simple fait de regarder un frère ou une sœur, soit vous le faites avec dérision entre vous, et là c’est pas du jugement, au contraire, c’est une occasion de se moquer de l’autre mais en riant de bon cœur comme un enfant, soit vous avez réellement un jugement ou une condamnation, même si vous ne le dites pas, c’est vous qui allez le payer, parce que ça n’a rien à faire dans vos pensées, quoi que vous en pensiez. Donc là, c’est plus une affaire avec vous-mêmes.

Comme l’a dit Bidi : « Un pour tous, tous pour un », c’est pas dans l’action, c’est dans le vécu que ça se produit. C’est pas les mousquetaires hein, même si c’est une phrase qui a été attribuée aux mousquetaires, ça correspond à votre vécu. C'est-à-dire qu’avant même de mourir, vous allez éprouver, déjà maintenant, et je vous raconte pas pendant l’Appel de Marie, tout ce que vous avez fait, même si c’est lié à l’enfermement, mais surtout de ce que vous avez conduit, réalisé, depuis la libération de la Terre, hein. Je vous avais parlé à l’époque des tournicoti-tournicota de ceux qui étaient dans l’orgueil spirituel et dans le miroitement du Soi, y a plusieurs années, vous vous rappelez, pendant les assignations vibrales, mais aujourd’hui ça va vous éclater à la figure.

Et vous allez en rire, vous n’allez pas en souffrir, parce que c’est pas vos résistances à vous, c’est les habitudes issues des injonctions de vos lignées et qui vous semblaient normales. Mais par rapport à l’Éternité, c’est totalement anormal, et vous ne pourrez plus exercer la prédation, vous ne pourrez plus juger quiconque. Par contre, vous allez vous amuser à vous foutre de vous, les uns, les autres, ça oui, surtout quand vous allez constater que vous rigolez de vous-mêmes et que vous allez voir le frère ou la sœur qui va rigoler de lui-même, parce que c’était des postures, des stratégies liées à l’ego ou à ce qui n’était pas vu.

Donc oui, ce que nous vous avons dit, les uns et les autres, c’est plus la révélation, plus l’Apocalypse se déroule, plus vous êtes surpris à travers l’Éternité, ce qui vient d’être dit, mais plus vous allez en rire, c’est une franche partie de rigolade. Mais bien sûr, ne riez pas devant ceux qui sont encore attachés à ce monde hein, parce que là ça risque de très très très mal se passer. Gardez ça pour vous, entre vous, ils peuvent pas comprendre, les autres, que vous riiez. C’est pas un jugement ni de la moquerie, c’est un éclat de rire parce que vous avez découvert la supercherie de l’illusion de ce monde, vous la vivez. C’est ça l’éclat de rire, c’est pas le fait de se moquer de l’autre, ou de le juger, ou de le condamner, parce que votre rire est la traduction de l’Amour et de la Vérité, et ce rire aussi, il est contagieux.

Vous ne pourrez plus rester dans des postures défensives ou des attitudes liées à certaines habitudes, et en particulier tout ce qui touche les habitudes, vous savez, les gens qui aiment bien les choses bien rangées, bien ordonnées, toujours à la même heure, en respectant des rituels extrêmement précis ‒ même si c’est pas des rituels magiques, hein, c’est des rituels comportementaux. Mais vous ne pourrez que rire de tout ça. Si vous n’en riez pas encore, c’est que vous n’êtes pas libres, hein, de vous-mêmes, mais les autres le voient, ça. Je vous ai toujours dit que celui qui était libéré ou éveillé voyait au-delà des apparences, quoi que vous disiez, quel que soit le sourire que vous faites, mais il ne l’a jamais dit, parce qu’il sait que l’autre ne peut pas accepter qu’il est dupe, donc il fait silence, mais là maintenant vous rirez ensemble.

Y a aucune honte parce que là, quand vous riez, ça veut dire que vous avez compris que c’était un jeu, mais tant que vous n’avez pas compris que c’était un jeu, vous êtes sérieux. Les Reptiles aiment bien ce côté sérieux d’ailleurs, ils ont oublié de jouer. C’est ça que vous retrouvez. Allez, on continue.

Question : je vous rends grâce, ainsi qu’à la Confédération Intergalactique pour votre Amour, patience, et douceur. J’accueille avec amour et humilité ce que vous me direz. Grâce.

Mais j’ai rien à dire à quelqu’un qui n’est pas là, j’ai rien compris.

… cette sœur est là.

Ah mais alors à ce moment-là il faut qu’elle parle. Qu’est-ce que ça veut dire cette question par écrit ? C'est-à-dire qu’on me demande de dire quelque chose pour satisfaire quoi là ? Et la question c’est quoi ?

… je pense que c’est un peu comme ce que Bidi a fait lors des derniers entretiens…

Non, il est hors de question de que je fasse ça, c’est clair, net, et précis. Je ne suis pas Bidi, hein.

Question : un matin, dans un demi-sommeil après un protocole, je me suis vue dans ma rue, soulevée par quelque chose que je ne voyais pas et qui me conduisait vers la rivière. J’étais bien et je me suis sentie en joie et légère toute la journée.

Eh oui, c’est le dauphin qui veut retrouver l’eau, là. C’est ce que j’expliquais tout à l’heure par rapport aux comportements issues de votre Éternité, parce que y a des comportements aussi dans l’Éternité, mais qui sont libres, mais qui sont néanmoins des formes d’expression de la conscience particulières. L’expression de la conscience d’un dauphin n’est pas l’expression de la conscience d’un aigle, je parle des corps d’Éternité hein, je parle pas des animaux de la terre, là. Les dauphins, vous savez que ce sont des êtres de Sirius, mais les parodies qu’ont créées les Archontes sur ce monde, y a que les mammifères marins, hein, qui sont concernés. Les lions, par exemple, animaux sur cette terre, ne sont pas nécessairement des Arcturiens ; c’est différent pour les mammifères marins, hein.

Bon, on va pas s’étaler là-dessus parce que ça sert pas à grand-chose. Ce que je veux dire par là, ce que décrit ce frère ou cette sœur, c’est exactement cela. Y a un autre corps qui est vécu en même temps, et ce corps il vole vers la rivière, vers l’eau, et ça crée un sentiment de légèreté effectivement. Bien, alors si vous êtes arcturiens, c’est pas la peine d’aller sortir les épées maintenant et d’aller trucider tout le monde, hein, vous verrez ça chez vous, n’est-ce pas ?

Oui, y a quand même des traits de caractère d’Éternité, c’est pas des caractères mais des traits de comportement, et qui sont spécifiques de certains environnements. Donc effectivement, par exemple, je sais pas moi, imaginez que vous avez un frère qui se réveille avec les comportements de son origine stellaire sur Sirius, et qui se retrouve avec son mari qui se retrouve, lui, avec le comportement de sa forme d’origine Draco. Ça peut être très très marrant tout ça. Mais je vous laisse résoudre toutes ces équations parce que vous allez les vivre nécessairement, et plus les jours vont passer avant que ça soit visible dans le ciel ou que Marie ne vous appelle, plus vous allez vivre ça. Et ça sera l’occasion d’en rire aussi parce que vous les verrez, tous les jeux de la conscience, pas seulement le vôtre au sein du personnage mais au sein de l’Éternité. Le jeu est libre, totalement, y a aucun attachement, aucune conséquence, et aucune souffrance, absolument aucune.

Autre question, ou autre témoignage parce que y en a beaucoup, c’est intéressant.

Question : parfois je vis une légèreté inconnue, que je ne comprends toujours pas. Ma personne ne peut intervenir de quelque façon que ce soit et tout se passe spontanément, je ne peux que voir ce qui se passe. Je suis alors dans un état de joie et de paix, et lors d’évènements douloureux autour de moi ou en moi, je ressens amour, pardon et gratitude. Et je comprends ce que signifie la légèreté que je ne pouvais pas reconnaître jusqu’au moment de le vivre.

Ah oui, maintenant vous le vivez. Vous voyez tous les témoignages qu’on a eus, il pourrait y en avoir des milliers. Bon, bien sûr, vous n’avez plus le temps, mais imaginez par exemple de recueillir des témoignages, de différentes façons, vous allez voir que c’est les mêmes choses qui sont vécues. Alors si vous ne le vivez pas, ne désespérez pas. Rappelez-vous : « les derniers seront les premiers », et vous allez constater autour de vous, ça peut d’ailleurs vous faire un peu bisquer hein, c'est-à-dire vous mettre en rage, vous, vous avez suivi les protocoles régulièrement, vous avez fait tous les yogas, vous avez été très sérieux, et vous avez un gamin qui débarque devant vous qui en deux minutes est libéré, et qui va se foutre de vos rituels. Et c’était important jusqu’à présent, mais maintenant vous devez tout lâcher, soyez légers. Si vous êtes lourds, c’est que vous faites exprès, je peux pas dire mieux.

Et rappelez-vous, cette légèreté, elle va s’imprimer aussi à travers vos traits, à travers le regard, à travers vos gestes, à travers vos relations ; ça veut dire que vous avez vécu le sacrifice. Y a juste une personne qui est encore là pour ce qui est nécessaire, l’observateur a pris le relais, et effectivement ça vous rend joyeux, légers, disponibles, vous n’êtes plus enfermés malgré la persistance de ce corps. Et c’est ça qui est merveilleux, qui était pas du tout prévisible par rapport au premier plan pédagogique initial de libération de la Terre que j’avais mis au point, et que nous avions mis au point, pardon, je suis pas seul, moi je suis simplement celui qui transmet jusqu’à vous, hein. Parce que faut bien comprendre qu’au-dessus de l’action la plus concrète par les Melchisédech, les Étoiles, et les Conclaves… enfin les Archanges, dans le processus de libération d’un monde, de ce monde, y a tous les peuples intergalactiques aussi qui sont là.

Vous, vous appelez ça « canalisation », moi j’appellerais ça aussi « canalisation » parce que nous faisons que transmettre, quel que soit celui d’entre nous qui intervient, avec bien sûr ses spécificités de son historique, mais nous ne faisons que transmettre l’information de toutes ces voix multiples de la Confédération, et qui est en accord avec la Source, en accord avec la Vérité et la beauté. Mais ce que vous décrivez, les uns et les autres, que vous commencez à vivre, et vous voyez à travers les témoignages que c’est récent. Hein, moi j’avais donné la date du 13 novembre, mais y en qui ont commencé à le vivre déjà, soit depuis quelques mois, mais c’était des cas particuliers, mais surtout depuis le début de ce mois-ci.

Je vous avais laissé entrevoir cela déjà lors des derniers entretiens et les entretiens encore d’avant. Vous voyez que ça se réalise, vous le vivez. Alors vous imaginez bien que si tout le monde devenait comme vous, alors là effectivement vous auriez pu, si je peux dire, changer par vous-mêmes quelque chose au niveau de la densité, mais l’éradication totale des zones d’ombre auraient pris des milliers d’années, même en étant libres. C’est pour ça que ceux d’entre vous qui aiment la matière, je vous l’ai toujours dit, iraient en 3D unifiée, ils iraient s’amuser soit chez les Arcturiens, soit chez les Végaliens, ou chez d’autres peuples, mais sur la Terre c’est pas possible parce qu’il faut que la constitution de la Terre change, c'est-à-dire que la silice des volcans recouvre toute la terre. C’est ça qu’est l’ascension de la Terre et qui la fait apparaître dans sa nouvelle dimension, or je doute fort que votre corps physique puisse supporter cet excès de Feu, on va dire.

Mais effectivement, dans d’autres circonstances et en d’autres processus de libération d’autres mondes, pourquoi pas ? Mais le problème sur cette terre, parce que effectivement beaucoup de frères peuvent être tentés de se dire, en vivant cette légèreté, « pourquoi est-ce qu’on est obligé de quitter ça ? » Je parle pas de ceux qui vivent la Liberté par l’Onde de Vie depuis longtemps, mais vous, quand c’est tout nouveau comme ça, vous pouvez être à vous poser la question : « mais pourquoi ça continue pas comme ça tout le temps puisque je suis libre ? » Mais parce que la Terre ne peut pas suivre, parce que y a des mémoires aussi dans la Terre, comme vous. Vous avez épuré ces mémoires, la Terre aussi va les épurer, elle les épure par le Feu, comme vous. Mais vous, le Feu Igné, c’est ce qui crée ce qui se produit en ce moment, les Théophanies pareil ; pour la Terre c’est les volcans et le changement dimensionnel.

Donc y a aucune solution de continuité possible, mais dans un autre environnement, par exemple dans un monde enfermé sur un seul cycle, ce qui est le cas dans d’autres mondes, là c’est beaucoup plus facile parce que y a moins d’habitudes, y a moins de choses qui sont imprimées dans la mémoire de ce monde, contrairement à la Terre.

Allez, autre question.

Question : pouvez développer quant aux structures, vibrations, et fonctions du corps d’Éternité ?

Certainement pas, je l’ai expliqué que ça ne servait à rien tant que vous ne l’avez pas vécu. Nous vous avons donné la structure du tétrakihexaèdre, mais qui peut me dire comment il voit son tétrakihexaèdre et ce qui se met œuvre? Pour l’instant, vous êtes en naissance de ce corps d’Éternité dans cette matière. C’est comme si un bébé, qui parle, qui marche pas, vient me dire : « Eh, tu peux me dire quels sont les muscles qu’il faut que je fasse bouger pour marcher et quelles sont les parties de mon cerveau qui vont permettre de trouver ? » Mais non, faut le faire, l’apprentissage, faut le vivre, je vais pas nourrir votre mental.

À quoi ça sert, le frère ou la sœur, s’il est là, qui a posé cette question, à part nourrir la curiosité ? Je veux bien nourrir toutes les curiosités à condition que ça serve à votre vécu, mais pas vous donner des connaissances stériles, c'est-à-dire fonctionner sous l’ancien mode, hein. Par exemple, regardez en Orient, combien de frères et de sœurs occidentaux se sont intéressés aux chakras ? Est-ce que pour autant ils vivaient les chakras ? Non. Là vous vivez votre corps d’Éternité, donc faites votre apprentissage. Ce que nous vous avons donné à l’époque, par rapport aux Étoiles, aux Portes, aux yogas, c’était pas la compréhension, c’était l’efficacité que ça avait. Or là, si je vous dévoile la constitution totale de votre corps d’Éternité, vous n’avancerez pas d’un iota. Par contre vous allez le découvrir en apprenant à marcher, et pas parce que vous avez la connaissance dans votre tête. Ça, c’est le diable qui parle.

Nous avons insisté sur le fait que ça doit être vécu et pas compris, c’est l’ego qui veut comprendre. Je veux bien expliquer par rapport au vécu, mais tant que vous ne le vivez pas, ça ne vous est d’aucune utilité, comme pour le bébé. Ça lui sert à rien de savoir qu’il a cinq doigts de pied et que pour marcher il s’appuie sur la plante des pieds et que le genou il fait tel mouvement. Rendez-vous compte. Vivez-le, c’est le fait de le vivre qui le met en fonction et en service, c’est pas le fait de le conceptualiser. Ça a été répété avec insistance ces derniers temps. Ça ne ferait que nourrir ce qu’il peut rester de personnage ou d’ego.

Nous vous avons donné ‒ et nous vous l’avons dit déjà depuis un an ‒ que ce qui est nécessaire pour vous permettre de vous libérer. Ça sert à rien de savoir que vos pieds, c’est deux triangles avec des codages vibratoires précis qui permettent ceci ou cela. Il faut le vivre, et après c’est automatique, comme pour la marche du bébé quand il apprend à marcher, il se pose pas la question de savoir avec quoi il est constitué pour marcher, il s’en sert. Et après, quand il devient grand, il peut étudier pour aider.

C’est comme si, on va prendre un autre exemple, c’est comme si on vous donnait la physiologie d’un cœur d’un Végalien, parce que y a un cœur, n’est-ce pas, et qu’on vous demande d’opérer un Végalien. Est-ce que simplement la connaissance de la constitution de ce cœur du Végalien va vous permettre d’opérer ? Non. Y a que l’observation de quelqu’un qui opère et qui sait opérer, l’apprentissage, qui va vous conférer la capacité à opérer. C’est pareil pour votre corps d’Éternité, servez-vous-en plutôt que d’en faire une réflexion.

D’ailleurs vous voyez bien les mouvements, ils se produisent à l’insu de votre plein gré quand vous avez une partie de membre qui bouge, quand vous avez l’impression que votre comportement n’a plus rien à voir au niveau gestuel et au niveau pensée, vous le vivez. Vous ne le comprenez pas mais vous le vivez pourtant. L’explication peut aiguiller votre personne, je vous la donne, mais c’est pas parce que vous avez l’explication que vous allez le vivre. L’explication libère peut-être les dernières inquiétudes de l’inconnu, c’est tout. Mais aller expliquer à tout le monde la constitution et le fonctionnement du corps d’Éternité ici même dans ce corps de chair, même si l’Éternité est présente, ne sert à rien tant que vous ne l’avez pas vécu. Quand vous avez vécu, alors oui, à ce moment-là l’explication vient d’elle-même ou par nous, peu importe, ou entre vous, mais ne mettez pas la charrue avant les bœufs, surtout à ce niveau-là. C’est comme si un bébé qui ne marche pas pleurait parce qu’il ne marche pas ; il sait très bien qu’il marchera un jour, même s’il sait pas comment il va faire, il a pas de stratégie.

Comme c’est un nouveau corps et un nouveau mécanisme, des nouveaux mécanismes de fonctionnement qui sont là, vivez-les. La légèreté elle est là, tout le reste se fait tout seul, je peux pas vous le dire mieux. Comme quand vous apprenez, par exemple, les chiffres, les tables de multiplication, vous les apprenez et après ça devient… c’est plus sur le devant de la scène, vous n’avez plus besoin d’effort de compréhension, d’explications, ou autre. Quand je vous dis quatre fois quatre, vous savez combien ça fait, y a pas besoin de réfléchir ou de compter avec les doigts. C’est pareil pour votre corps d’Éternité, en plus vous le vivez, dès que l’observateur est là. De la façon dont vous le décrivez, le corps d’Éternité est fonctionnel. Il est fonctionnel parce que la Fontaine de Cristal d’abord s’est déployée, le Lemniscate Sacré s’est activé, et l’impulsion Métatronique est arrivée, et elle arrive dans les jours qui viennent pour d’autres, durant ce mois de novembre. Qu’est-ce vous voulez de plus ?

Contentez-vous de vous baigner dans cette Félicité, cette légèreté. Et là, c’est pas parce que je veux pas répondre, c’est, votre comportement doit être comme cela. Redevenez comme des enfants, ça vous a été expliqué des milliers de fois. Vous voyez, c’est simple, et c’est chaque jour de plus en plus simple, et si vous avez l’impression que c’est compliqué, ne vous inquiétez pas, la légèreté va vous tomber dessus aussi quoi que vous en pensiez. C’est inéluctable là aussi. Et si en plus ça peut être vécu, comme vous le vivez maintenant, avant l’Appel de Marie, mais c’est des grâces incroyables. Moi je serais vous, je remercierais. Je remercierais les Archontes d’avoir contrarié mon plan initial parce que c’est merveilleux, parce que quand la Lumière est là, quoi qu’ils fassent, même pour vous retarder, nous vous l’avons dit, ne fait que servir la Lumière. Et c’est comme ça que ça se passe réellement et concrètement dans tous les mondes que nous libérons ou que vous libérez, ou qu’on m’a dit avoir été libérés.

Alors soyez en joie. Alors y a d’autres questions ?

… Cette sœur ajoutait : « Gratitude à vous et à tous pour votre aide et accompagnement au fil de ces années. »

Eh bah je rends grâce aussi pour tout cet accompagnement, et on est bien content que c’est bientôt la fin parce qu’on aimerait vous voir en direct, pour pouvoir célébrer, pour pouvoir…

… Nous aussi…

Oui je m’en doute, mais c’est en train de venir. Déjà vous voyez votre corps d’Éternité et vous le voyez à l’œuvre, et bientôt vous pourrez plus rien contrôler. Si ça durait suffisamment longtemps, vous seriez dans un état pas possible parce que vous allez voir que votre corps d’Éternité et votre conscience d’Éternité qui a pris le devant de l’éphémère agit, or comme il reste un bout d’éphémère, vous allez vous apercevoir que votre Éternité, elle vous laisse plus tranquille. Mais bon, c’est déjà merveilleux de le vivre avec l’intensité que vous vivez maintenant, et je crois qu’on peut rendre grâce aux Archontes et à Yaldébaoth même, d’avoir permis, par ses plans machiavéliques, l’installation d’une Lumière aussi merveilleuse au sein même de l’éphémère. Donc merci Yaldébaoth.

Et c’est sincère. Je vous garantis que c’est sincère parce qu’il a permis quelque chose de merveilleux. Ça aurait pas pu se produire si effectivement ça avait suivi le plan initial en 2011. Mais bien sûr, nous n’allions pas vous le dire dans les années précédentes puisque nous avions vu en même temps que vous ce qui se déroulait, l’assignation vibrale, Li Shen qui a décidé de vous communiquer les choses, et tout ce qui s’est passé pendant ces années, et la révélation de l’Éternité de façon concrète, tangible, non plus dans les rêves ou dans la vibration mais dans votre vie ordinaire. Donc Yaldébaoth nous a fait un cadeau extraordinaire. Il enrage quand je dis ça, n’est-ce pas ? Eh oui, nous vous l’avons toujours dit que même l’ombre est obligée de servir la Lumière, même si elle ne le sait pas, et vous allez en rire de tout ça.

Voilà ce que j’avais à vous dire en pré-clôture, et parce que là, comme vous l’avez vu, c’est pas moi qui fait la clôture pour une fois, mais vous verrez bien qui arrivera. Moi je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon amour, je vous dis peut-être à des prochains entretiens, ou peut-être en direct sur les Cercles de Feu, ou chez vous si je viens vous voir la nuit, parce que y a pas de raison que ce soit que Mikaël, hein, qui vienne la nuit. Et moi, n’oubliez que je m’appelle « Omraam Mikaël ». C’est comme ça que j’avais le nom, donc je vais aussi venir. Alors je vous dis à très bientôt et bonnes péripéties, parce que c’est des péripéties, hein, le corps d’Éternité qui se manifeste. Vous allez voir, vous allez vivre des choses mais insensées.

Tant mieux, comme vous dites, et vous allez voir comment ce qui peut rester de votre personnage, de vos habitudes va voler en éclat. Vous en rirez vous-mêmes dès que vous serez passés de l’autre côté, parce qu’avant, vous risquez de grincer des dents un peu, mais c’est pas grave, c’est pas grave.

… On accueille tout ce qui vient.

Accueillez toujours. Je vous dis à très bientôt, et certainement peut-être à tout à l’heure à une autre occasion que vous connaissez, et puis avec tout mon amour. Que la Paix soit en vous. Je vous donne ma Paix et je reçois votre Paix.

Et n’oubliez pas de rire surtout, hein. Tant que vous êtes sérieux, ça prouve que vous êtes dans une fausse spiritualité. Regardez Osho. Bon, bien sûr, de mon vivant j’étais pas très d’accord avec lui, mais finalement, on est tous les deux au même endroit. Bon, c’est sûr que parfois ça nous casse un peu les pieds, mais c’est pas grave. On se casse tous un peu les pieds en fait hein, bon c’est comme ça.

Alors je vous transmets tout mon amour, toutes mes bénédictions, et puis maintenant je me tais, allez. Allez en Paix.



* * * * *





_________________
"Ce qu’on appelle la Grâce, c’est la libération de l’idée d’être une personne."
Yolande Duran-Serrano


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:25 (2018)    Sujet du message: ENTRETIENS de Novembre 2017 : COMPLET + PDF

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom