Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

SATSANG AVRIL 2018

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 086
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 14 Avr - 02:19 (2018)    Sujet du message: SATSANG AVRIL 2018 Répondre en citant

 LIEN DE TELECHARGEMENT DU FICHIER AUDIO  




http://www.sendspace.com/file/dkg56x




LIEN POUR ECOUTER L'AUDIO EN LIGNE 


https://sd-6.archive-host.com/membres/up/982635bad276e0500181dd4a8a0942464b…
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Avr - 02:19 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 086
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Sam 21 Avr - 17:24 (2018)    Sujet du message: SATSANG AVRIL 2018 Répondre en citant

Allez on y va. Qui veut lancer quoi que ce soit ou quelque chose ?

Question : j'avais une drôle d'impression, c'est que le Cœur, il était descendu; ça pulse, là. 

Ah ça pulse. Alors, ça si tu veux… Quand je pars en conscience Nue, indépendamment si tu veux, de la perception que j'ai aussi bien là où je suis que dans le corps, cette ondulation, et effectivement il y a une liaison. C'est pas que... ça passe pas de là à là, c'est simplement comme si il y avait une descente–remontée des deux chakras qui se fusionnaient. Ça correspond vraisemblablement à ce qu'on appelle la fusion de l'ego et du Cœur, le passage de la Porte étroite, qui fait que la communication entre le plexus solaire et le cœur, sur le plan fonctionnel, là, fonctionne de façon synchrone. C'est logique, dans la mesure où le centre d'expression privilégié de tout être humain, c'est le plexus solaire, le centre d'énergie le plus fort, après, ben y a l'ouverture du Cœur. Donc là, c'est plus là, c'est là. Et ensuite, dans le processus de la conscience Une, on sent une espèce de simultanéité du chakra du cœur et du plexus, mais c'est pas le plexus qui est ouvert béant de la personnalité, c'est vraiment l’Alchimie qu'il y a entre l'ego et le Cœur.

Question : Là, c'est même pas ça. Je ne sens même pas le Cœur, je ne sens pas le plexus, c'est plus bas.

Réponse : Oui, ça peut descendre là, mais ça nuit pas, c'est pas quelque chose qui nuit. Oui, ça pulse. C'est lié au même processus. De la même façon, je disais, dans la conscience Nue, là c'est de plus en plus net, c'est la relation ou le circuit qui existe entre le sacrum, par l'arrière, et le cœur.

Question : C'est la porte KI-RIS-TI ?

Réponse : Oui tout à fait, ça monte par l'arrière jusqu'à KI-RIS-TI et après ça rejoint le Cœur. Donc là c'est vraiment à tous les niveaux, que ce soit les sensations ici, là, ou cœur–sacrum, ou tête–cœur. C'est simplement le physique, ou l'ego, la personne, tout ce qui est lié à ce plan, qui rejoint l'Éternité. Et je suppose d'ailleurs que le mécanisme de l'ascension, pas de la Libération, – le mécanisme de l'ascension individuelle que l'on vit maintenant – est lié à la fois au Lemniscate sacré, est lié aux impulsions des descentes Métatroniques qui ont réalisé la Croix dans le Cœur, celle d'il y a plusieurs années par KI-RIS-TI et celle de la tête de décembre,

et que maintenant, tout ce qui est mode d'expression et de communication à l'extérieur, est en train de se transmuter, par l'expression du Cœur, même au sein de l'éphémère.

Donc il y a une réunification qui se fait et en plus, ce pseudo-éveil de la Kundalini, qui est en train de se produire n'est pas un éveil de la Kundalini puisque depuis des années on a descendu l'énergie de l'Esprit Saint et il est descendu le long du canal médian, que ce canal médian que les hindous appelaient la Sushumna, avec Ida et Pingala, a été appelé depuis fort longtemps le canal de l'Éther. Ce canal de l'Éther c'est simplement le canal médian ou la colonne vertébrale, mais au lieu d'avoir un éveil de la kundalini, qui part et qui est très dangereux, parce que ça je vous l'avais déjà expliqué, quand il y a un éveil de la kundalini spontané, il y a toujours une entité qui vient se plaquer dans le dos. Or, là, tout le travail de nettoyage a été fait depuis les Noces Célestes et même depuis 30 ans chez certains, avec la descente de l'Esprit Saint, qui a tapissé le canal médian de la colonne vertébrale de Lumière. Ce nom est devenu le canal de l'Éther, par où l'Onde de Vie d'ailleurs était passée en 2012, pour ceux qui l'ont vécu, et c'est aussi là que la jonction, si tu veux de ce plan au Plan de l'Éternité, une fois que le Cœur est ouvert, se fait, en même temps que l'ascension, au moment où l'énergie de la kundalini avec les quatre Portes qui l'encerclent sont actives, donne ce flux de vibration qui monte le long du corps et qui donc va venir traverser le cœur d'arrière en avant et ça, quand ça se produit, et bien ça y est, tout est fini. Tout est accompli en totalité. Il ne peut plus rien y avoir après à activer, même si il restait x temps, et que là, l'éveil de la kundalini, transmuté donc, puisque ce n'est pas la kundalini qui remonte, je vous rappelle que l'énergie de la kundalini avait été mêlée par l'Onde de Vie. C'est la même chose qui se produit entre les pieds et le cœur, ou les pieds et le sacrum, comme si tous les étages de l'Être, à quelque niveau que ce soit, étaient en train de se réunifier pour passer par le Cœur.

Et ça c'est clairement, quand on perçoit ce qui se passe au niveau vibral, c’est clairement ce qui est en train de se passer. Et une fois que ce qui se passe au niveau du vital, Vibral, Feu, Feu de l'Éther, Feu de tout, sera monté du sacrum complètement jusqu'au cœur et sortira en avant, à ce moment il y aura une jonction entre le sacrum et le Leminscate sacré et la conscience pourra sortir, bien évidemment, en toute liberté.

C'est ce qui se passe d'ailleurs maintenant, même si j'ai pas refait de soin à distance avant la semaine prochaine, c’est-à-dire que, au moment où hier soir il y a eu les mécanismes où je suis parti avec BIDI, on sentait très clairement, beaucoup l'ont senti, le sacrum, qui se met à faire des trucs surprenants, et à ce moment-là effectivement, ça favorise le mécanisme de l'ascension, pas de la Libération, de l'ascension individuelle.

Et c'est exactement ce qu'on est en train de vivre, c’est-à-dire qu'à un moment donné, que certains vivent déjà, le moindre mot, le moindre regard, la moindre humeur, la moindre pensée, bref, la totalité de l’Être qui est présent ici encore sur ce plan, ne pourra qu'exprimer que la réalité de l'Amour Éternel et que la Vérité. Il n'y aura plus la possibilité d'avoir la moindre pensée, la moindre émotion, la moindre histoire, la moindre revendication personnelle, qui pourra s'interférer, si vous voulez, sur ce qui émanera spontanément.

C'est un peu ce qui s'est passé le mois dernier, vous vous rappelez, il y avait un des satsangs, où j'avais dit que je laisserais parler le Cœur, où là je ne mêlais rien de ce monde, où spontané­ment, s'expriment les mots, qui là ne sont pas ni pensés ni organisés, ça c'est le Verbe, c'est lié directement à la Présence de ton Éternité en ce monde, et à ce moment-là, tout ce qui est émané, tout ce qui est expansé depuis ta propre expansion ne relève plus de ta personne ni de ton individualité, mais relève exclusivement de l'Amour inconditionné, qui théoriquement, encore une fois je le répète, n'aurait jamais pu se produire avant l’Événement.

Donc, tout ça est bien évidemment de plus en plus présent, chez de plus en plus de frères et de sœurs. Je le disais ce matin, depuis que j'ai rebranché mon Facebook, sur Messenger, je reçois tous les jours des gens qui ne connaissaient pas AD, qui n'ont jamais vécu quoi que ce soit et qui en tombant par hasard sur BIDI (puisque là y a mon nom) se sont aperçus qu'ils vivaient exactement la même chose sans pouvoir placer de mots dessus. Alors bien sûr c'est coloré selon l'antériorité de la personne, mais on retrouve ce sentiment de liberté, de joie sans objet, qui arrive et qui survient dans la vie des gens, dans quelque état initial que ce soit. Et même quand cela ne dure pas, ça laisse une marque indélébile chez les gens, qui bien évidemment se tendent, là non pas en tant qu'ego puisque ce n'est pas repérable par l'ego, mais dans cette espèce de tension vers l'Abandon, même sans savoir ce que c'est, qui est de plus en plus concret.

Et je vous dis, j'ai des gens, jamais entendu parler, qui n'ont jamais entendu parler d'AD, ni d'aucune cana de qui que soit, qui tombent sur BIDI, parce qu'apparemment BIDI est en train d'être diffusé comme jamais, je vous l'avais dit d'ailleurs, où effectivement et c'est normal, parce qu'en cette fin des temps, beaucoup de gens qui ne connaissent rien à l'énergie, qui ne s'intéressaient pas à la spiritualité, se retrouvent à vivre exactement la même chose, sans savoir de quoi il s'agit. Un peu comme le mois dernier, vous vous rappelez, avec le membre de ma famille, qui vivait des choses sans comprendre ce qui se passait, mais qui les vivait réellement. Et ça, ça repositionne automatiquement, ça aligne la personne avec autre chose que le connu. Et c'est ce qu'expriment tous ces gens.

Donc là, même si les gens ne sont pas intéressés par ce qui se passe dans le ciel, ce qui se passe au niveau politique, au niveau économique, au niveau social, les gens qui sont dans leur vie la plus simple qui soit, sans s'intéresser au monde et encore moins au ciel, se retrouvent spontanément à vivre la même chose. Et c'est magique, c’est magique parce que même sans aller jusqu'à se promener en conscience d’Éternité, et je vous rappelle, chose qui est promise à tout le monde, si le temps nous en laisse l'occasion dans cette dimension, se réalise maintenant à une très très grande échelle.

Effectivement, tout ce qui était prévisible se produit avec allégresse maintenant. Bon, bien évidemment, il y en a chez qui c'est l'inverse, et comme il n'y a aucun prérequis, il y a aussi aucun prérequis, puisque j'ai des gens, des frères, des amis aussi que je connais depuis longtemps, qui ont vécu des processus vibratoires, et pour une raison qui leur sont propres, n'ont pas accédé au cube Métatronique, ou alors pire, l'ont bloqué dans la tête, et bien évidemment vivent des choses qui n'ont rien à voir avec l’Éternité, mais je dirais, une phase de conflit avec eux-mêmes qui ne peut pas être corrélée, même au souvenir d'une impulsion d'éternité avec le Cube Métatronique et là bon bien cela fait partie de ce qui a été dit par moi comme par BIDI durant cette semaine, c'est que ces gens sont obligés d'aller toucher le fond du fond pour pouvoir s'appuyer pour remonter.

Je ne parle pas de ceux qui ont vécu la descente du cube Métatronique dans le Cœur, même s'il y a des oscillations pour certains d'humeurs, des choses qui doivent s'évacuer coûte que coûte, mais comme cela a été dit, que cela soit au niveau du corps ou au niveau de l'humeur, c'est des choses qui apparaissent, qui peuvent apparaître, disparaître, apparaître, disparaître, mais qui immanquablement conduisent à la stabilité de la résurrection. C'est clair. Donc c'est juste des choses à passer, comme BIDI a insisté lourdement là-dessus et tout de suite derrière, il y a la Joie qui s'installe, de façon de plus en plus extensive. Ça c'est clair.

Donc çà c'est le scénario qu'on observe, je dirais, de manière très très très générale, et donc, ça correspond à quoi ? Ça correspond, simplement, de manière individuelle pour l'instant, mais de plus en plus extensive, aux étapes du choc de l'humanité. Ceux qui sont en colère, sont ceux qui sont dans cet état de refus ou de non-compréhension de la Lumière, ou qui sont insérés dans l'ego de façon terrible; c'est ce qu'on voit au niveau sociétal de partout.

Vous avez ensuite ceux qui étaient dans leur petite vie, quelle qu'elle soit sans s'occuper de quoi que ce soit, qui étaient vierges, en l'occurrence, d'informations ou d'histoires, même spirituelles, qui vivent ça avec, dans certains cas, plus d'évidence que nous, même; même si le mental alors là cavale très vite pour savoir pourquoi il y a une telle chose irréelle et tellement magnifique qui se produit.

Et d'autres enfin, qui ont vécu la descente du cube Métatronique, dont nous faisons partie tous ici, et qui jonglent avec plus ou moins de bonheur entre les éradications des derniers éléments de la personne, quand elles sont à apparaître au niveau des Portes, mais je vous dis et je le répète, sont des éliminations, ou encore au niveau de l'humeur, où il y a tout en étant dans cette Joie, on constate il y a quelque chose qui se surimpose, qui est souvent de l'ordre de la tristesse ou du deuil, parce que qu'on le veuille ou pas, quitter un état à un autre, même en parfaite lucidité, en parfaite acceptation et en parfaite intégration, nécessite de faire le deuil de. Qu'on le veuille ou pas. Et le deuil, bien évidemment vous le savez, quel qu'il soit, touche toujours le chakra laryngé, et quand le deuil... c'est le deuil de l'éphémère, même s'il n'y a pas de sentiment de perte, le changement d'état, la transsubstantiation, nécessite, effectivement, non seulement de lâcher, ça on le voit à travers ce qu'on vit, s'il y a des mémoires qui sont là, des habitudes, mais aussi, d'accepter ce nouvel état, même s'il est perçu, parce que vous vous doutez bien qu'à moins que la conscience d’Éternité soit manifestée en totalité, clairement, non pas par la perception depuis l'observateur, mais directement à l'intérieur de ce corps d’Éternité, ce qui nécessite effectivement le voyage en Éternité, ici même sur ce monde, ou encore plus, d'assurer la conscience Nue. Mais dont les prémices, les signes, les symptômes, ont été donnés.

Donc pour se repérer, c'est extrêmement facile, même si on ne comprend pas à quoi ça correspond, il y a énormément de gens qui sentent qu'il y a quelque ici. Alors ça peut être douloureux, ils expriment ça comme ils peuvent. Puisqu'ils n'ont pas de référentiel au niveau énergétique et vibratoire. Mais ce qui est incontestable, il a été vécu dans ce laps de temps, depuis 3-4 mois, des épisodes suffisamment marqués, qui sont pas des rêves, qui sont pas un rêve fort, qui sont pas ... mais liés à ce changement de la conscience qui a été repérable, même sans être compris, et qui laisse une marque dans la personne. Même si les gens, ce que je reçois des frères et des sœurs qui s'expriment, en disant c'est merveilleux, il y avait une joie, un légèreté, une irréalité totale, qui n'est plus là, et qui peut effectivement entraîner une tristesse ou un contre-choc, parce que vivre d'un coup cette révélation de Lumière et de ce qu'on est, sans pouvoir coller de mots. Et qu'on était d'un état et d'un coup, on se retrouve à vivre quelque chose qui n'a plus rien à voir avec ce monde, qui ne peut pas être corrélé à ce monde, va créer bien sûr des interrogations pour ces frères et ces sœurs, mais va laisser cette marque, je vous ai dit, qui va induire le changement.

Bon, ça a toujours été dit, l'important c'est le vécu, ce n'est pas la compréhension. Mais il est évident que pour des gens qui débarquent du jour au lendemain, comme quelqu'un qui fait une expérience de mort imminente, même si ça se passait dans l'astral, vous savez très bien que quand les gens reviennent, ils sont profondément changés.

Sauf que là, ce qui se prépare apparemment et qui aura peut-être lieu avant l’Événement, mais j'en doute fort, vu la précipitation de la visibilité de Nibiru et tous les signes, terrestres, cosmiques et humains, là c'est clair comme de l'eau de roche que, à un moment donné, au moment de la stase, vous vous rappelez qu'on doit disparaître, totalement, c’est-à-dire que ce qu'on vit maintenant c'est ce qui va se passer, et les gens vont se retrouver dans la Vérité, en conscience Nue, sans pouvoir, alors là, à ce moment-là, au moment de l’Événement, pouvoir se déplacer comme je le fais là, mais resteront dans cette conscience Nue, c’est-à-dire sans forme, sans histoire, sans personne, sans rien de repérable, uniquement avec cette Joie et cette expansion infinie de la conscience, mais qui ne sera pas acceptée par tout le monde. Il ne faut pas se leurrer.

Ça sera très bien accepté, par contre par tous ceux qui ont fait le choix conscient de la matière et qui ont vécu les vibrations, il y en a, ceux-là passeront aussi ceux-là sans problème. Il y aura que ceux qui seront encore dans le déni, dans la colère ou dans la négociation, qui auront besoin, après cette stase, d'une période résolutoire. Tout simplement. Où que se passe cette période résolutoire d'ailleurs. Donc ça c'est clairement, au niveau de ce que j'appellerais le champ informationnel de la Terre ou de ce qu'on appelle les champs morphogénétiques, la modification de l'éthérique planétaire qui est maintenant accomplie. Elle est totalement accomplie.

Donc là c'est une question de dévoilement de ce qui est déjà là, et de perception consciente de l'ensemble de l'humanité et qui se fait à toute vitesse. À toute vitesse à l'intérieur, comme à toute vitesse, si vous observez ce que vous avez l'habitude d'observer, je ne sais pas, le soleil, le ciel, la Terre, la société, la géopolitique, peu importe. Ça touche tous les domaines. Absolument tous les domaines sont impactés dorénavant par le processus de la résurrection. Avant même l’Événement collectif. BIDI en a parlé aussi, mais c'est exactement ce qu'on est en train de vivre. Comme d'ailleurs le dit souvent BIDI maintenant, parce que chez beaucoup de gens, ça a beaucoup changé par rapport à la dernière fois. Ce qui transparaît, même indépendamment des indications personnelles, il est fondamental d'avoir des temps pour soi, d'immobilité et de silence. Ça ne veut pas dire encore une fois se mettre dans une grotte, plus bouger, plus voir personne. Mais établir cette immobilité et établir ce silence, même au sein de l'éphémère et dans l'action. C'est tout à fait possible.

Vous savez très bien, on l'a tous vécu, que quand il y avait des contrariétés, des trucs, on sentait plus, ou alors on était redevenu une personne, mais là, au travers de la personne, quel que soit l'état de la personne, cet état d'Évidence, de silence, d'immobilité, se fait jour et a à être installé. Parce que maintenant, même ceux qui sortent de cet état de légume qu'on a eu pendant plusieurs mois – c'est de moins en moins fréquent –, même ceux qui y sont encore, il faut laisser le plus de temps et d'espace possible à l’Éternité, malgré ce qu'on a à faire. Si vous avez des enfants, ça ne gêne pas, si vous avez trop d'activités, dorénavant ça ne gêne plus. Dès l'instant où vous avez compris et vécu que la conscience pure, même sans la vivre en totalité, suit vos pensées, c'est affreusement simple. C'est affreusement simple de maintenir une forme d'attention, qui ne prend pas d'énergie à ce que vous êtes en train de faire, mais qui va éclairer ce que vous êtes en train de faire de penser, de dire, dans ce silence, afin de le magnifier. Et c'est exactement ce qui se passe.

Donc plus que jamais, chaque jour, ça devient de plus en plus simple. Quoi qu'on vive comme douleur et quoi qu'on vive comme humeur, quelle qu'elle soit, qui est une élimination, si on a le bonheur de penser, dans ces moments où on n'est pas bien ou des moments où on fait autre chose et on aimerait bien se poser, si vous avez l'opportunité, et comme pour beaucoup, pas tous, – même BIDI dit vous n'avez même plus besoin de ce petit geste –, il suffit : vous pensez à. Vous pensez à, et ça y est. Et même si ça arrive pas au début et vous êtes encore trop dans l'occupation ou dans une humeur qui correspond pas à ce que vous êtes, si vous répétez l'opération, tout simplement en pensant à votre Cœur, mais ne pensez pas, ah ça y est, j'en suis sorti, il faut que je m'y remette, ça, ça marchera pas. Passez au travers de tout ce qui est présent sur le devant de votre scène, énergétique, humeur, activités ou autres, quoi que vous fassiez.

Et même dans les moments où il vous semble être parfaitement aligné, ça arrive de plus en plus, où vous êtes en train d'écrire, de lire, et en train de sentir que tout est fluide et que vous êtes expansé, tout en étant dans le corps. Même dans ce moment-là, vous allez voir que vous allez être attiré par votre Cœur, même sans en sentir au moment où vous faites quelque chose la vibration, l'ondulation ou ce que vous voulez, la Couronne radiante, le Lemniscate, peu importe, mais quelque chose qui se passe là, vous allez le ressentir et instantanément. De manière de plus en plus instantanée et directe, vous allez sentir le repositionnement de votre conscience et comme disait BIDI et comme vous le constatez, ça va permettre d'élucider par la conscience, les mécanismes de circulation de l'éphémère à l’Éternel qui sont en train de se séparer maintenant, mais vous vivrez cette séparation sans aucune difficulté.

Et même si, pour les frères et les sœurs qui ne sentent pas l'énergie, qui n'ont jamais senti l'énergie, mais qui ont eu l'opportunité une fois durant cette période de quatre mois ou même il y a des années de vivre cet épisode, cette expérience de Liberté, vont la reproduire très vite. Là, encore une fois ça rejoint l'expression de BIDI sur les plateaux de la balance, c'est exactement ça. C'est vous qui décidez. Ce n'est même plus les appels de la Lumière, ce n'est même plus votre situation familiale, affective, énergétique, vibrale ou autre. C'est un acte que vous posez, en conscience, par la pensée, parce que la conscience et la conscience pure suivent la pensée. C'est aussi simple que ça. Il suffit de voir avec la faculté, je dirais, qui devient déconcertante pour quelques-uns, avec laquelle, moi je vous dis comment je le vis, mais ça peut être dit de différentes façons, c’est-à-dire que même quand je suis occupé à tout autre chose qu'être parti en Éternité ou en conscience pure ou que je suis en train de faire un truc très concret, il suffit que je pense à qui que ce soit, à quoi que ce soit, pour que instantanément, même sans m'allonger maintenant, je vais prendre un exemple très simple, il y a des gens qui m'appellent que je n'ai jamais vus, qui m'appellent pour un soin, je ne sais pas qui c'est, je n'ai jamais vu, j'ai juste un nom. Je pense à cette personne et j'ai toutes les informations, même en pensant à autre chose.

Bien évidemment, ça s'est produit parce qu'il y a là-dedans aucune curiosité malsaine. D’ailleurs je ne cherche rien à voir, ça se fait tout seul. Alors quand c'est des gens connus, vous les connaissez donc vous vous dites bon c'est normal il pense à moi, mais quand c'est des gens qui vous contactent simplement pour demander quelque chose et que sans rien demander, vous avez des informations d'âme de la personne. Vous voyez, même à l'état conscient maintenant, défiler toute sa vie, toutes ses lignées, tout ce qu'est cette personne, ça prouve bien qu'elle est en vous. Et simplement le fait qu'elle vous contacte réactive la mémoire. Et ça se passe avec évidence. Parce que comme je vous l'ai dit, quand votre conscience fonctionne hors de toute référence à cet éphémère, quand vous voyagez réellement dans le corps d’Éternité ou en conscience pure, vous avez accès à tout, absolument à tout.

Et c'est exactement ce que décrivent les gens qui traversent les différents plans, qui voient leurs proches. Vous savez que c'est du pipeau, c'est un reflet de la réalité, mais quand vous allez réellement au bout de la NDE, c'est ce que décrivent tous les gens qui l'ont vécue, vous êtes dans un état où vous avez accès absolument à tout. C'est la vraie Connaissance. Mais là elle est totale. Or la grande différence, c'est que ça se passe dans le corps. Alors quand ça se passait encore il a quelques jours ou une semaine, quand je partais, ça me paraissait logique, j'étais dans mon Éternité en ce monde, mais là ça se passe même maintenant dans la conscience ordinaire, c’est-à-dire que quand vous êtes dans cette bienveillance totale que vous ne recherchez pas, mais qui est là, dès que quelqu'un pense à vous, vous allez pas sentir qu'il pense à vous, vous allez pas sentir comme à l'époque, « ah oui, il y a une Communion qui s'établit », vous avez accès à la totalité de la personne. Et donc là vous êtes obligé de sentir que l'autre est en vous, même s'il n'y a pas eu d'énergie, ça passe pas par l'énergie, ça passe pas par la perception énergétique, ça passe par la conscience pure. Et cette conscience pure, comment ça se vit ? Même à travers l'épaisseur du corps, c’est-à-dire qu'avant, ce que je trouvais merveilleux qui se passait au moment des soins, même si j'ai pas l'aspect visuel du corps, la perception, entre guillemets, visuelle liée aux fonctions spirituelles, là, de manière tout à fait naturelle et spontanément, j'ai toute l'information.

Et ce n'est pas une information qui est liée à une curiosité ou quelque chose que je vais dire, parce qu'il n'est pas question que cette personne, tant qu'elle m'a pas vécu elle en elle, ça sert à rien. Mais moi, le vivant, la grande surprise c'est maintenant d’avoir ça à propos de n'importe quoi. Alors ça vous oblige, spontanément d'ailleurs, c'est pas une obligation que vous menez, mais qui se fait, là vous comprenez que vous avez intérêt à faire très attention, à ne pas être trop en colère, à ne pas exprimer de choses contraires à la Lumière, parce qu'à ce moment là, vous avez un effet immédiat sur vous et sur l'autre et sur le monde.

Donc ça c'est quelque chose qui s'est mis en place à l'insu de mon plein gré, à l'insu de toute volonté, et c'est l'Évidence qui se prolonge à ce niveau-là. Et c'est une réalité. Chacun de tous les univers est présent en moi, réellement et concrètement. Et j'en ai la preuve formelle. J'en avais déjà la preuve formelle à travers la perception au moment des soins, parce que ce que je rapportais, ce que je ramenais correspondait exactement à ce que vivait la personne, avec des effets, maintenant on les observe, qui sont absolument incroyables. C'est de l'ordre, je dirais, j’sais pas, des miracles quotidiens. Mais c'est plus du miracle, ça devient l'ordinaire. Et mainte­nant en plus, il suffit que quelqu'un pense à moi ou que quelqu'un me demande quelque chose avant même qu'il y ait le soin ou autre, je sais déjà tout.

Alors on pourrait se dire, depuis celui qui ne le vit pas, que ça fait, (au début je le disais moi-même), ça va être un embrouillamini dans ma tête terrible, mais pas du tout. Pas du tout. Je fonctionne de façon délocalisée en permanence, c’est-à-dire je peux être maintenant en train de faire un truc intellectuel, et en même temps d'avoir toute cette masse d'expansion de conscience à travers la perception de mes champs auriques, que je perçois, mais pas ici, très loin, et en même temps l'information de tout ce qui se passe dans le champ aurique, mais même à l'autre bout de la planète, qui concerne ce plan. Mais quand j'essaie d'avoir les infos sur la date, je ne l'ai toujours pas. Donc elle est vraiment, vraiment, vraiment, personne jusqu'au dernier moment n'aura la date.

Mais c'est évident que c'est maintenant. Et ce que je vis là, encore une fois, je n'ai rien de supérieur ou qui n'est pas de ce monde, puisque je vous ai toujours dit et je l'ai redit cette semaine, que tout ce que je vivais pas anticipation, même les Noces Célestes, je les vis avant. Pourquoi je sais pas. Mais en tout cas, ça n'a jamais échoué, c’est-à-dire tout ce que j'ai vécu à titre personnel, par rapport aux mécanismes collectifs, se vivait après de manière individuelle sans problème. C’est-à-dire que, dès que vous avez lâché, je pense, les ultimes habitudes vraiment les plus enkystées, je dirais d'une autre façon, vous avez lâché tous les immobilismes et toutes les fixités de la personne, c’est-à-dire tous les cadres de référence, toutes les histoires, toutes les croyances, bien sûr votre personne est là avec encore des conditionnements et heureusement que certains sont encore là, comme la conduite de la voiture, enfin tous les trucs standards, même si des fois quand on se retrouve au volant on ne sait plus qui on est, où on est, et ce qu'on fait dans ce truc bizarre, néanmoins ça fonctionne. La voiture fonctionne toujours.

Mais là, la conscience même éphémère, ce qui est normal, fonctionne en multidimensionnalité. Et sans aucune gêne d'aucune sorte. Ce qui explique et je le constate avec évidence aussi, c'est que l'énergie, et l'énergie de la conscience, l'énergie vitale, l'énergie vibrale, est sans limite. Sans limite, c’est-à-dire que maintenant que la finalisation de la résurrection est actée, qu'il n'y a plus ces injonctions de la Lumière à l'extérieur, je suis devenu Lumière comme chacun est Lumière, et en plus, ça se vit. Ça se vit pas seulement par une expérience, cet Amour indicible qu'on a pu sentir en certaines occasions, mais vous êtes réellement devenu le Tout. Parce que vous avez accepté d'être rien et vous avez accès réellement et concrètement à tout, sauf à la date. Mais ça c'est pas grave, bon, on s'en fout. Mais c'est une certitude. Alors au début, la certitude elle est pas liée, vous savez très bien que je suis très curieux, quand même on me raconte, mais déjà avec les cristaux, quand les gens me racontaient les merveilles de ce qu'ils vivaient, j'avais besoin de vérifier parce que ce qu'ils disent est une chose et la réalité de ce qui est vécu est autre chose. Et là, tout est vrai. Absolument tout. Je ne sais pas si vous vous rendez compte. C'est quelque chose... Là c'est même plus si vous voulez la Joie, l'Amour, l’Évidence, c'est la Vérité. Y a rien d'autre.

Et nous sommes tous UN, sans aucune exception. Même avec Yaldé. Et ça, qu'est-ce que c'est si ce n'est pas l'Amour ? Si ce n'est pas la preuve de l'Illimité, de l'Inconditionné ? Et la preuve ? Pas la preuve que je suis quelqu'un puisque je ne suis personne; je m'en fous. Justement, c'est la preuve que la résurrection est en cours et la Libération est en cours au niveau collectif. Et plus vous arriverez, comme ça a été dit par BIDI, comme je l'ai dit, plus on sera nombreux à atterrir à ça, mais c'est évident que c'est fini. C'est fini à titre collectif. Parce que devenant et porteur de toutes ces informations, qui ne sont plus liées aucunement à la personne, ni à son histoire personnelle, même d'origine stellaire, vous réalisez concrètement que vous êtes le Tout.

Ce n'est pas une croyance, c'est la Vérité. Mais comme vous n'êtes rien en même temps, il ne peut y avoir aucune prérogative personnelle au sein de ce monde. Vous êtes la Lumière, vous êtes au service de la Lumière, mais il n'y a pas d'effort, il n'y a pas de fatigue, il n'y a pas de douleur, il n'y a rien. Vous êtes obligé de le constater, quel que soit votre âge, que cette facilité, cette fluidité, ne disparaît plus jamais. C'est constant, c'est permanent. Et chaque jour, là maintenant, ça s'expand. Chaque jour, c'est de plus en plus précis, chaque jour, c'est de plus en plus puissant, et chaque jour, c'est transformant. Sur tout ce qui vu, touché, regardé, comme le Christ après sa résurrection, quand il disait aux compagnons d'Emmaüs : « ne me touchez pas, je ne suis pas encore monté au Père ». Et d'ailleurs, il y en a qui l'ont senti, mais c’est pas... encore une fois, les témoignages que je fais n'est pas pour la personne, je n'en ai rien à foutre, il est pour vous. Les gens qui sentent quand ils sont à côté de moi, même si je suis en train de déconner, il y a quelque chose qui n'est pas comme d'habitude.

Parce que le corps d’Éternité est en permanence là. Et bien évidemment, il rayonne. Bien évidemment, il a des impacts sur la conscience. Et pas que sur la mienne. Et là, on est, on est ressuscité. Le corps est encore là, mais ça ne pose même plus de problème. Les problèmes sont encore là, mais ils ne sont plus un problème.

Vous êtes totalement ailleurs, tout en étant totalement présent. Vous avez fait la jonction entre le Tout et le Rien. C'est illustré par ceux qui perçoivent les vibrations. Et même quand vous êtes dans ce corps, quand je suis dans ma proprioception de mon corps, les mêmes informations sont là, moins, bien sûr, l'aspect visuel. Ça arrive vous forme d'impressions directes, je dirais ça comme ça. Mais ces impressions, elles n'arrivent pas de l'extérieur. Elles arrivent dès l'instant où vous avez conscientisé quelqu'un qui a pensé à vous dans votre Cœur, un peu comme dans les Théophanies. Sauf que là, la Théophanie, ça créait un état d'Amour, mais là ça ne crée pas un état d'Amour, il est en permanence là. Ça crée un champ informationnel de la Création et vous êtes l'Alpha et l'Oméga, réellement et concrètement. Voilà. Mais l'Alpha et l'Oméga, il a surtout pas une mission ou de choses à accomplir en ce monde, si ce n'est çetre et vivre ce qu'il a à vivre, sur ce plan comme sur tous les plans.

Et dès que vous êtes dans cette Évidence-là, qui est une évidence encore plus forte, il est clair que même si vous cherchez des problèmes, vous ne pouvez pas en avoir. Le seul truc qui se passe c'est que, même si vous avez une velléité de colère, ou une velléité, inconsciente ou consciente dans la relation à l'autre, d'agression ou de chose non résolue, vous ne pouvez plus ni le dire, ni le montrer. Parce que c'est impossible. Vous savez que l'autre est vous, vous le vivez, même dans l'instant où il vous agresse. Qu'est-ce que vous faites dans ces cas-là ? Vous le prenez en vous et puis c'est tout.

Donc tout l'aspect action/réaction, tout aspect dualité inexorable de ce monde, pour ces êtres-là qui vivent cette résurrection, qui sont l'Alpha et l'Oméga, n'existe pas. Parce que, même derrière l'apparence la plus dramatique, il y a un tel vécu, que vous savez pertinemment, pour l'avoir vécu, que tout ce qui arrive est de l'ordre de la Lumière et que rien de ce qui produit n'est de l'ordre de l'ombre. Il n'y a aucune ombre. Il n'y a aucun mal. Mais seulement quand vous êtes là, parce que vous le vivez et que vous le voyez. Tout en sachant qu'au niveau de la personne, il y a encore, vous participez malgré vous, sans y être impliqué, la dualité de l'action/réaction, même de la gravité ou des lois de ce monde. Mais vous n'y êtes réellement plus soumis. C'est pour cela que le Christ a dit : « vous pouvez détruire ce Temple et en trois jours je le rebâtirai ». C’est la stase, c'est la résurrection.

Or cette résurrection a eu lieu pour ceux qui ont accompli ce processus, – c'est pas eux qui l'ont accompli c'est la Lumière, leur Éternité –, dès l'instant où il y a suffisamment de temps et d'espace passés en Éternité, en balance par rapport au temps et espace passés au sein de l'éphémère, c'est fini. Il n’y a plus rien à faire, il n'y a plus rien à demander, il n'y a plus rien à entreprendre, tout se produit naturellement. Et avec la même évidence que ce soit dans le corps, dans les pensées, dans les émotions. Vous êtes là, de ce qui pourrait être vu de l'intérieur comme de l’extérieur comme une humilité totale, qui n'est pas une humilité masochiste, qui vit, qui va se flageller, non. Vous êtes d'un bout à l'autre la même chose, c’est-à-dire de l'Alpha et l'Oméga. Et dans cet Alpha et Oméga, vous avez chaque autre, vous avez l'histoire du monde, vous avez ce que vous êtes. Et ça sans aucun effort, sans aucune énergie, et sans aucune vibration. C'est réellement et concrètement la conscience Nue et pure.

Mais là, c'est pas une conscientisation en me déplaçant en dehors de ma conscience éphémère, c'est quelque chose qui est vécu dans la conscience éphémère. Et c'est magique, c’est-à-dire qu'avant, hier, si vous voulez, en partant en Éternité, j'avais ces infos où je ramenais et il fallait que je les écrivent tout de suite pour pas que ça se dilue. Maintenant c'est présent en permanence. Sans aucune gêne. Je ne peux pas l'expliquer. Voyez. Tout est Amour, oui, mais c'est plus l'expérience d'Amour, même inconditionné, c'est la réalisation de cet Amour qui vous montre que vous êtes l'Alpha et l'Oméga, que vous êtes Tout et Rien, dans le même temps.

Donc vous êtes à la fois dans le même temps Tout et Rien, c’est-à-dire qu'il n'y a plus de dynamique de disparaître à soi-même, des quatre Piliers du Cœur et de laisser disparaître quelque chose pour laisser émerger autre chose, les deux sont en communication totale, totale et permanente. Cela ne s'arrête plus.

Et je vous le dis, sans aucune gêne, parce qu'il n'y a plus personne pour arrêter la perception. Et ça, vous êtes amené à le vivre. Soit tout de suite, soit dans les jours qui viennent, soit au moment de l’Événement. Mais tout le monde le vivra, sauf ceux bien sûr qui seront en déni total et qui devront se battre avec ces deux réalités. La réalité de la personne et la réalité de l'Infini, dans le même temps, dans le même corps et dans la même conscience. Mais dès le moment où il y a l'acceptation totale, cet accueil dont ils nous ont parlé et cette crucifixion qui a réellement été vécue, vous n'avez plus aucun problème.

Comme disait BIDI : « Quand vous vivez et quand vous voyez que vous êtes le Tout, c'est l'Amour. Quand vous voyez que vous êtes Rien, c'est la Sagesse Et entre les deux coule ma vie ». Cette phrase, vous pouvez bientôt tous vous la répéter, parce que c'est comme cela. Alors de grâce, quand vous voyez des éléments saillants qui se manifestent, comme des douleurs violentes, inflammatoires, vous voyez votre humeur malgré la résurrection que vous avez vécue, qui commence à faire le yoyo ou à vous faire des trucs bizarres, à ce moment-là, c'est très simple. Quoi que vous dise votre humeur, quoi que vous dise votre corps, vous l’avez vécu votre résurrection, en partie même seulement. Elle est là. Faites l'effort surhumain, qui va vous sembler surhumain mais c'est ridicule après, de sortir de ce que vous vivez qui semble vous prendre toute la conscience, et puis « hé ho, je suis là », c'est tout, sans animosité, et vous le vivrez. Et j'en suis sûr. Ce que je vous dis, ce ne sont pas des mots. Je ne peux pas vous dire « mes paroles ne peuvent pas échouer », mais je peux vous dire simplement que cette conscience-là ne peut pas échouer. C'est impossible. Parce que c'est notre nature.

Donc l'illusion, ou ce à quoi on vous tenait encore à cette forme, à ce monde, à vos enfants, à vos parents, c'est tripette par rapport à ça. Comment voulez-vous encore, quand vous vivez ça, réellement et concrètement, privilégier un ami plutôt qu'un ennemi ? C'est pas possible. Vous êtes en ouverture et quoi qu'il se présente, vous êtes en accord. Même si la personne fait chier, je ne vous cache pas, moi quand je vois ma semaine prochaine, je commence à me dire « putain je vais passer la semaine au lit ». Bon, parce que la personne dit « j'aurais aimé faire autre chose ». Vous voyez ? Mais très vite ça disparaît. Parce que vous ne pouvez pas d'un côté accepter et dire oui à la Vie, à la Lumière, à l'Amour, et d'un autre côté, surtout quand ces symptômes de résurrection et que les autres sont là, en même temps avoir, comment on dit ça, l’orgueil c'est un grand mot, mais avoir comme ça l'outrecuidance de dire « ah ben je vais aller, non, non je préfère aller faire autre chose ». Non, c'est pas possible.

Et donc même s'il y a des rébellions, des bribes de l'individu, vous ne pouvez pas en tenir compte. Et c'est ce qui se passe même pas rapport à vos humeurs et vos douleurs, c'est pas un déni, encore une fois de quoi que ce soit, mais vous allez constater que tout ce qui faisait saillie au niveau du corps, au niveau des limitations, même physiologiques, n'existe plus, réellement et concrètement. C'est à vous de le vérifier. Ne croyez pas ça, mais si je vous le dis maintenant, ce n'est pas un rêve futur ou dans dix ans, c'est maintenant. Ça ne tient qu'à vous. Et alors ne vous mettez pas martèle en tête pour que ce que j'appelle les pleureurs et les pleureuses, c'est pas méchant hein. Les pleureurs et les pleureuses c'est ceux qui, sans le vouloir, tournent en boucle, malgré qu'ils ont vécu les vibrations, le Feu du Cœur et tout, et qui dans certains épisodes, certains frères et sœurs, se retrouvent à vivre une espèce de désespoir ou de malheur absolument invraisemblable, qui n'est que le deuil de leur propre personne. Même s'ils disent « je veux partir ». Ben oui, tu veux partir, tu vas partir, mais fais ton deuil avant. C'est ce qui se passe, rien de plus, rien de moins. Et même si ça vous semble dramatique, vous en rirez très vite. Très, très vite. Parce que vous ne pouvez pas résister à la pression de l'Évidence, maintenant. Vous ne pouvez pas résister, même si vous vous opposez à la Vérité qui est là.

Même si c'est pas constant, ça devient, ben oui quoi, c'est ça. Il y a rien d'autre. Alors bien sûr tout ça, ça se vit sur le champ informationnel de la Terre et c'est beaucoup plus probant, je dirais, moi qui ai vécu les deux, les voyages sous les ailes de Mikaël dans des dimensions insensées, ben là, c'est beaucoup plus clair et lucide parce que toutes les consciences sont réunifiées. C’est-à-dire que les 24 facettes de la conscience du tétrakihexaèdre de la conscience Nue, sont actifs, en ce monde, en totalité. Et il n'y a pas de différence, rappelez-vous, les corps d’Éternité sont chez chacun des humains, je ne parle pas des portails organiques, tout être humain quel qu'il soit, a ce corps d’Éternité qui le double, sans aucune exception. Donc il suffit de se tourner vers ça, c'est tout. Alors on va croire, bien sûr, l'ego va vous sussurer que vous ne pouvez pas, que vous avez ça à régler, que vous ne pouvez pas, qu'il y a des obstacles, oui mais, oui mais, il n'y a pas de « oui mais » qui tienne. Voyez clairement les choses.

Et quand je dis voir clairement les choses, c'est déjà passé, non pas de voir votre vie, vos malheurs, votre douleur et autre, c'est voir à l'intérieur l'Évidence qui est là. Et je vous garantis que chaque jour, au travers même des marqueurs qu'on a, les moments de paix, les moments de joie sans objet, vont devenir une réalité quotidienne à tel point, que ça devient tellement linéaire cet état-là, que vous ne pouvez plus différencier quoi que ce soit, c’est-à-dire qu'il ne vous semble exister aucun moment, dans vos journées, dans vos nuits, qui est exclu de l'Amour ou qui est rempli de la personne. Vous voyez ?

Et là effectivement, à ce moment-là, vous constatez réellement et concrètement que l'état de Grâce est apparu en ce monde et touche tout de sa Grâce de la même façon, quoi qu'il arrive. Et ça c'est une réalité. Et là on n'est plus dans les expériences en dehors de ce corps ou vibratoires intenses, et c'est pour ça que le mot d'Évidence a été choisi, parce que c'est la seule évidence, il n'y en a pas d'autre. Et en vivant cela, vous ne pouvez que rire de la spiritualité et de tous les efforts qu'on a faits les uns et les autres depuis tant de millénaires, qui n'ont servi strictement à rien, mais qu'on pardonne pour autant parce qu'on sort du temps.

Et bien sûr, là, quand je parle de Grâce et d’Évidence et de champ d'information où tout vous est connu, c'est ça la Connaissance. La vraie Connaissance, c'est ça. Et elle est aujourd'hui magnifiée, parce que même encore, sans parler de BIDI bien sûr, qui est à part, mais même les Êtres qui s'expriment au travers de l'Advaïta Vedanta et qui vous parlent, peut-être dans un langage encore moins empreint de religion-spiritualité que le mien, ne vivent pas ça. C’est-à-dire qu'ils ont effectivement accès à la Joie, à l'Instant présent, à l'ici et maintenant, d'ailleurs ils ne parlent que de ça, tous. Mais il y a autre chose derrière, qui est bien plus vaste. Qui est bien plus vaste que l'Instant présent, ou l'instantanéité, ou l'immédiateté, ou la Joie, ou l'Amour, ou les vibrations, ou le scénario qui se déroule en ce moment. C'est l'évidence. Et là, bien sûr, il ne peut plus y avoir de question, quelle qu'elle soit, vous avez la réponse instantanément sans même demander. Le jeu de la conscience est totalement libre. Pour vous, comme pour tout ce qui rentre en interaction avec vous, ou en relation.

Donc à travers ça, je le répète parce que c'est important, n'y voyez aucune supériorité de quoi que ce soit ou de qui que ce soit, et surtout aucune histoire. Je pourrais vous en raconter des histoires mais à quoi ça sert puisque je ne suis plus histoire ? Quelles que soient les vies, quelle que soit l'histoire même de l'enfermement de ce monde, c'est du passé, c'est une lettre morte. Ça sert à rien. Donc là, cette Simplicité, cette Enfance, ce Rien, c'est tellement évident. Et il est clair que la petite Voie, la Voie de l'Enfance de Thérèse est certainement, je dirais, aujourd'hui par rapport à ce qu'il se déroule, beaucoup plus importante à conscientiser que d'aller lire par exemple d'autres mystiques ou d'autres saints. Parce que vous avez, si vous avez besoin de lire, dans « l’histoire d'une âme » de Thérèse [de Lisieux], vous avez tout. C'est exactement, et sans aller jusqu'à où on en est aujourd'hui, parce que même BIDI, ça il le vivait, bien sûr puisqu'il était Absolu Parabrahman, mais il ne pouvait pas le ramener en totalité dans sa conscience ordinaire. Et là, ce qui se passe depuis quelques semaines, effectivement, ça n'a jamais, jamais, jamais été vécu par quiconque sur la Terre. Or nous ne vivons tous.

Même l'Assomption de Marie, même Enoch, qui est monté au Ciel. Seul le Christ, à travers sa résurrection, la rencontre avec les compagnons d'Emmaüs et Marie-Madeleine à la sortie du tombeau, seul le Christ, bien sûr, est allé jusqu'au bout de ce chemin, parce qu'il est la Voie, la Vérité et la Vie. Et qu'il était le fondement de la matrice Christique, et qui a préparé effectivement qui se passe maintenant. Et là, bien sûr, vous avez un grand éclat de rire intérieur, qui est un rire, non pas de compassion, mais parce que ce rire, quand quelqu'un vous exprime quelque chose qui vous semble aberrant, comme il est en vous, quoi qu'il exprime, quelle importance ? Parce que vous êtes en contact avec son âme, avec son Esprit qui est le même que le votre. Et, encore une fois, ce n'est pas du miracle, c'est notre quotidien. Ça va être notre quotidien et pas dans mille ans, pas dans 50 ans, pas dans un an, c'est maintenant.

Et bien sûr, quand vous commencez à vivre cette conscience Nue, d'abord parce que vous êtes dedans et vous êtes plus dans ce corps et qu'ensuite ça se déroule même ici, qu'est-ce que vous voulez dire ? Vous n'avez pas... comme le Christ l'avait dit, « ne faites pas de mes paroles une religion ». Vous êtes simplement le témoin, vous êtes le Christ, vous êtes tout ce que vous voulez, mais surtout vous n'êtes pas assujetti à un rôle, une fonction, quelle qu'elle soit. Justement. Vous voulez surtout pas être quoi que ce soit. Surtout pas. Vous n'avez rien à revendiquer. Et même par rapport à des processus liés à ce monde, qui peuvent être chiants, ça se fait, ça se traverse, même si vous ne voyez pas comment, parce que de toute façon, vous ne pouvez plus rien projeter. Bien sûr, on projette, on a projeté des vacances, les vacances, on a déjà, entre guillemets, en tout cas pour moi, l'état de ces vacances. C'est ça qui est incroyable, on n'est pas partis, si ça se trouve on ne partira jamais, et pourtant c'est vécu. Donc c'est incroyable ça aussi. Et chaque jour avec plus d'intensité. Donc c'est pas une projection de la conscience ou une anticipation, on a posé un acte, on s'est inscrits, j'ai réservé, voilà.

Donc même ça, il n'y a plus de distance, c’est-à-dire que même l'instant futur est déjà inscrit dans le présent. Il y a plus de passé, il y a plus de présent, il y plus de futur. Donc même la notion d'ici et maintenant, d'instant présent, c'est dépassé. Toutes les dimensions, toutes les perceptions de ce monde, comme d'ailleurs, sont ici et maintenant. C'est plus vous qui êtes ici et maintenant, puisque vous disparaissez. C'est tout qui est ici et maintenant. Et tout ça, jusqu'à l'infini, jusqu'à la Source, jusqu'à l'Absolu. C’est-à-dire que la jonction Parabrahman-Êtreté- éphémère fonctionne depuis le même point de vue, c’est-à-dire vous. Absolument tout. Et là vous ne pouvez plus vous poser la question de l'ami, de l'ennemi, de celui qui m'a fait ça, il m'a fait ça, je réagis comme ça, parce que même si vous tendance à le faire, vous ne pouvez que rire de vous-même.

C'est les fameux réflexes archaïques de la dualité, qui sont même plus là, je dirais, des habitudes personnelles de comportement mais qui sont, et ça a été dit je crois d'ailleurs par BIDI, les reliquats non plus du système de contrôle du mental humain, mais l'ensemble du collectif humain, qui a fonctionné toujours de la même manière : action/réaction, parce que c'était les lois de ce monde. Même ça ça ne peut pas exister. Alors vous vous rendez compte que là on ne peut même plus parler de densité, de légèreté, d'expansion, parce que même si cette expansion se poursuit, parce que vous êtes Tout. Et vous voyez les deux versants. Vous voyez le Rien et le Tout, et effectivement comme disait BIDI, cette phrase est merveilleuse, « entre les deux la vie s'écoule ». Et que ce corps disparaisse ou pas ne changera rien.

Question : oui, mais par contre, c'est pas une action/réaction mais tu as dis, ou quelqu'un a dit, en tout cas, que actuellement, il y avait des liens à couper. 

Ah oui, oui, ça je le vois quand je fais des soins aussi, mais ces liens à couper ne sont pas coupés par l'action/réaction. C'est coupé par la conscientisation de ce que tu es. Alors bien sûr, il y a des thérapeutes, qui sont là pour ça, des ostéopathes, des énergéticiens, des psys, tout ce que vous voulez. Et puis maintenant, les types d'action qu'on m'a demandé de faire, je me rappelle avant de commencer, je vous l'avais dit d'ailleurs, « mais ils sont fous qu'est-ce que je vais faire ? ». Mes cristaux à distance, je ne peux pas en mettre, projeter de l'énergie sur quelqu'un c'est hors de question, même de la Lumière. Puis bon, ça c'est fait comme ça.

Donc c'est pas une stratégie délibérée, il y avait quand même une interrogation pour savoir ce qu'était ce truc-là et puis après ça devient on ne peut plus naturel. On ne peut plus naturel. Et c'est tellement naturel que ce qui se produit est absolument insensé. Maintenant je comprends quand le Christ disait à l'aveugle ou plutôt au paralytique « lève-toi et marche » et que ça se produisait instantanément. Et il lui disait : « c'est ta foi qui t'a sauvé, ce n'est pas moi ». Mais pas ta foi en moi. On a fait résonner ta foi avec ce que je suis et tu t'es trouvé à cette occasion. Le Christ disait, il le disait d'ailleurs même quand la femme le touchait et ses saignements arrêtaient et il demande « qui m'a touché» ? Parce que oui, cette Présence, dorénavant de plein de Christs sur Terre, est contagieuse. Elle est agissante, indépendamment de toute volonté. Du fait même de l'expansion, depuis le Tout jusqu'au Rien, qui est la contraction la plus ultime. Tout ça est présent.

Et bien évidemment vous assistez à une pacification intérieure et extérieure, de plus en plus vaste aussi, qui n'empêche pas, d'ailleurs même dans des moments où vous voulez partir en Éternité, vous voyez « tiens il y a le mental qui est là ». C'est pas grave. Il vit sa vie le mental. Si j'en ai pas besoin, il continue à vivre dans son coin, c'est tout. Et quand j'en ai besoin, « viens ici j'ai besoin de toi ».

Et tout ça c'est vraiment le ressenti que j'en ai. Bon peut-être pas au début parce que c'était tellement merveilleux qu'il y avait quand même une exaltation, même à la maison on en parlait tout le temps, vous vous rendez compte, j'ai répété dix fois les mêmes choses. Même moi, j'étais tellement abasourdi si vous voulez de ce truc-là, pourtant je l'avais vécu dans les autres dimensions, déjà en 2010-2011. Mais là ça se produit en toute lucidité, malgré la présence du corps. Malgré la présence du corps. Rappelez-vous ce que disaient les Archanges à l'époque, ils ne pouvaient pas s'approcher de cette dimension trop, soit ils étaient piégés par l'incarnation, soit ils faisaient exploser le monde. Ben là, le monde n'a pas encore explosé, mais je peux vous garantir qu'il va réellement exploser, dès qu'on sera quelques-uns. Et c'est pas dans dix ans. Et c'est pas dans un an, c'est maintenant. Bien sûr, c'est à corréler, et là maintenant c'est évident, à l'approche de Nibiru. Bien sûr, il y a tous ces millions, ces milliards de facteurs, parce que chaque être humain est un facteur, qui interagit avec ça en permanence. Mais pour celui qui est sorti de l'interaction, c'est fini. Et vous êtes engagés tous à sortir de cette interaction. Je vous garantis que derrière il y a une Joie, qui n'est même pas comparable avec les expériences de joie ou de résurrection qu'on vit depuis décembre. C'est encore autre chose qui est tellement plus magnifié, que tout le reste ne représente plus rien. Et ça, c'est l'effet je pense de la conscience Nue, c'est même pas la conscience d’Éternité avec les lignées qui rentrent en résonance et les potentiels liés à vos lignées et aux Étoiles ou aux Portes, c'est quelque chose qui est au-delà de toute forme. Donc là, vous rejoignez le champ informationnel, comme je l'ai appelé, initial, même s'il n'a jamais existé, puisqu'il n'y a pas de temps. Vous êtes, comme je l'ai dit, à la source de la conscience, à la source de la Source, et en même temps, vous êtes le Rien qui est ici présent.

Et là, comment voulez-vous que ce qui reste de votre vie, votre corps, votre vie autour de vous, tous les aspects de cette vie, puissent encore présenter le moindre problème ? C'est impossible. Alors au début, bien sûr, comme tout le monde, vous dites : C'est pas vrai, il y a bien des trucs qui vont se produire pour montrer que c'était une « expérience ». Ben non, vous avez beau essayer de, ben non, ça reste comme ça. Et là bien sûr, la légèreté est totale. Vous ne ressentez plus la moindre densité, vous ne ressentez plus la moindre pression, vous ne ressentez aucune anomalie. Mais, vous avez surtout pas envie de revendiquer quoi que ce soit. Au contraire, c'est ça le sacrifice et l'acceptation. C'est laisser les choses se produire. En sachant que de toute façon, réellement et concrètement, quand il y a le moindre problème, vous n'avez pas besoin de demander à l'Univers, vous avez juste besoin, à l'intérieur, de sortir un tout petit peu de vos gonds, sans rien demander, pour observer que tout se régularise. Donc même en vous et dans votre vie, tout devient un miracle.

Et le miracle devient tellement quotidien, que vous ne vous posez plus aucune question sur la Joie, sur l'Amour, sur la Fin, puisque vous êtes le Tout et le Rien, vous êtes le début et la fin, l'Alpha et l'Oméga. Mais ça, attention parce que, bien évidemment, vous vous doutez bien, quand je dis ça et quand les gens vont l'entendre, ça donne envie d'approcher et de vivre la même chose. Mais vous n'avez pas besoin de me contacter. Vous n'avez pas besoin de me téléphoner. Faites-le. Depuis votre Cœur. Et vous y serez de la même façon. Et quand le Christ disait « je suis la Voie, la Vérité et la Vie », c'est pas quelqu'un qui était à suivre, c'était quelqu'un qui était à imiter. On n'a personne à suivre. Quand le Christ disait de mettre vos pas dans ses pas, c'était devenir Lui, c’est-à-dire non pas l'adorer comme quelque chose d'extérieur. Alors aujourd'hui ce genre de chose ne pourra pas se produire, parce qu'il n'y a pas de temps futur, et qu'en plus c'est impossible. Si vous rentrez dans ce processus-là, vous vous perdrez tout seul. Par contre si vous acceptez, comme beaucoup le font, simplement de vous mettre dans votre Cœur et de voir, vous vous trouverez en même temps que je vous trouve. C'est ni plus ni moins.

Mais c'est pas quelque chose de merveilleux, c'est pas quelque chose d'insensé, c'est pas quelque chose qui traduit une mission, puisque justement il n'y a plus aucune mission. Il n'y a plus aucun rôle, il n'y a plus aucune fonction qui tienne. Alors, encore une fois je le répète, même si aujourd'hui ça vous semble invraisemblable, si ça vous semble impossible, vous vivrez exactement l'inverse de ça. Parce que ce que vous exprimez quand vous dites « c'est impossible » ou « je n'y suis pas », c'est vous même qui vous mettez en distance, réellement et concrètement. Vous n'avez rien à faire. Vous avez juste à accepter de lâcher, à accepter le sacrifice. Et de l'autre côté je peux vous dire, c'est extraordinaire. C'est même pas des trucs, je pourrais vous les raconter, mais ça sert à rien. Parce que ce qui se vit se suffit à lui-même, ça n'a pas besoin d'être exprimé. Ça a besoin d'être rayonné. Alors là, c'est par les mots, mais après, le rayonnement il se fait tout seul. Il ne se fait pas une volonté quelconque de quoi que ce soit ou de vouloir accélérer la fin, quoique je me pose la question. (rires) Mais il n'y a plus de limite. Il n'y en n'a plus aucune. Je vous l'ai dit d'ailleurs dans mes soins en conscience Nue avant que je le vive ici présent en vous parlant, au début je voyais des trucs, j'osais pas toucher. J’ai dit de quel droit je vais toucher à ça ? Surtout avec tout ce qu'on ou a balancé pendant des années « chacun peut le faire que tout seul » mais c'est fini ça. C'est fini. De la même façon que le premier qui a imité le Christ, pour l'avoir vécu intégralement, c’est-à-dire Saint-François d'Assise, pour ne pas le nommer, vous avez vu ce qu'il a écrit. Vous avez lu sa vie, vous avez vu d'où il est parti, de la matérialité la plus noire qui soit, à l'état Christique.

Aujourd'hui ce qui se faisait en une vie et qui, toute cette pseudo-évolution de l'histoire qu'on nous a racontée, des vibrations qu'on a vécues, qui a duré quand même pour certains depuis plus de 30 ans, aujourd'hui se réalise instantanément. Vous n'avez, à la limite je dirais, pour ceux qui sont le plus sensitif et le plus vibrant, qui vivent les vibrations dans tous les sens et tout, je peux vous dire « oubliez ça », c’est-à-dire ne portez plus votre conscience là-dessus. Si c'est présent au niveau du Cœur, pensez simplement à votre Cœur mais pas à la vibration du Cœur. Et vous y êtes. Vous shuntez toutes les franges intermédiaires, l'énergie, la vibration, la conscience, l'âme, l'Esprit. Vous êtes directement là. Et encore une fois, ce n'est pas quelque chose que vous pouvez concevoir, analyser, penser. Vous ne pouvez que l'actualiser tout de suite. Et chaque jour ce « tout de suite » deviendra de plus en plus palpable. Chaque heure même.

Et plus, effectivement comme ils nous ont prévenus, plus le tohu-bohu de ce monde augmente, plus cela est vrai. C’est-à-dire que vous êtes cela. C'est normal. Il y a eu, comme ils l'ont expliqué, il y a eu cette approche de l’Éternité progressive depuis 30 ans par différents rayonnements, qui ont perforé les couches isolantes, qui ont perforé les gaines qui enserraient nos chakras à l'arrière, qui ont créé les Noces Célestes, qui ont créé la remontée de l'Onde de Vie, qui a permis la libération de la Terre, et qui permet de vivre maintenant notre Libération, l'ascension de la Terre et pour beaucoup, leur ascension réelle et concrète. C'est ce que nous vivons. Avant même l’Événement.

Alors effectivement, quand tu demandais hier : est-ce que l’Événement a peut-être eu lieu ? Sincèrement je ne pense pas, parce que Nibiru, l’Événement est indispensable.

Question : non, si les 132 jours avaient commencé ?

Alors si c'est ça, je ne suis pas au courant. De toute façon, comme je n'ai pas l'information... La seule information qui est masquée, c'est la date. Et c'est normal.

Question : BIDI a répondu à la question. Il a dit que non, mais qu’on était dans l'ambiance. Il a dit qu'on était dans l'ambiance des 132 jours, mais qu'ils n'avaient pas réellement commencé. 

À titre individuel, oui. À titre individuel pour certains, on peut dire que leurs 132 jours ont commencé. Puisque si vous vous voulez, vous vous rappelez même les cercles de Feu où il y avait Métatron qui protégeait toutes les informations qui sont délivrées maintenant. En fait, les clés Métatroniques et tout, elles sont actives maintenant. Donc vous êtes, oui effectivement, dans ces stades ultimes de la résurrection. Vous êtes l'Alpha et l'Oméga. Vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Mais en dehors de toute histoire, puisqu'il n'y a pas de Messie, il n'y a pas d'histoire à poursuivre, il n'y a plus de monde à libérer puisque le monde est libéré, en tout cas ici. Et ça, c'est réel. C'est plus que réel. C'est plus que tangible. Je peux vous dire qu'en vivant à la fois ce Tout et ce Rien, vous êtes obligé de constater, que effectivement, tout ce qui passe, comme disait BIDI, tout ce qui est éphémère, n'a aucune substance.

Mais cette substance qui reste là a été magnifiée par l’Éternité, ce qui fait que vous êtes d'ores et déjà ressuscité, avant même les 132 jours. Et vous le voyez d'ailleurs parce que tout le monde a une famille, tout le monde a des parents, des enfants, des problèmes à résoudre, mais même ces problèmes quand ils existent, ils se transforment d'eux-mêmes. Tous sans aucune exception. Et ce n'est pas une action. Ce n'est pas une réaction. C'est l'expansion, c'est l’Évidence qui fait ça. Et ça été illustré à merveille par la vie du Christ.

Donc, si vous voulez, lâchez. Lâchez. Quand vous sentez qu'il y a quelque chose qui vous encombre, une humeur, une douleur, encore une fois, ne vous en détournez pas. Occupez-vous-en, s'il y a besoin traitez. Mais au niveau des mécanismes de votre conscience, demeurez tranquille. Pensez au Cœur. Je n'ai pas dit à la vibration du Cœur, au Feu du Cœur, mais simplement, par la pensée, par votre mental, tout simplement, qui est un outil. Et comme vous dominez votre mental, que vous le vouliez ou non, parce que comme ça été dit, même quand vous voyez votre mental à l'action, vous le voyez à l'action. Vous n'êtes plus dedans puisque vous le voyez. C'est on ne peut plus simple. Mais s'il vous emmerde par moments, vous arrivez à le voir, même si à certains moments, il peut vous emporter à travers les habitudes. Mais vous le voyez. Donc si vous le voyez, vous l'avez vu. Il suffit de lui dire, quoi qu'il dise, il va vous conduire au Cœur, contraint et forcé.

Et petit à petit, tout ce qu'on a nommé les habitudes, là, qui sont parfois cristallisées chez certains, vont s'évacuer, chaque jour un peu plus. Plus vous grandissez en devenant Rien, plus tout ce qui est accroché au niveau de cet éphémère disparaît. En plus, vous en percevez intimement les mécanismes, même plus énergétiques ou vibratoires, mais les mécanismes au sein de la conscience. Vous percevez non plus le mouvement de l'énergie ou la résonance de la vibration, vous percevez la conscience elle-même.

Or vous êtes bien obligé de reconnaître que si vous percevez votre propre conscience, c'est que vous êtes antérieur à la conscience. Ce que disait BIDI. Qui observe ? Qui regarde ? Qui voit ? Ben oui, vous êtes le Tout. Donc vous êtes réellement Dieu, dans les deux sens du terme. Yaldebaoth, comme la Source, comme le Parabrahman. Réellement et concrètement. Et quand vous conscientisez ça, qu'est ce qui peut rester comme conflit avec le Diable, ou avec Satan ou avec l'histoire de ce monde ? Aucune. Aucune. Et c'est tout à fait logique. Et quand le Christ disait « vous pouvez détruire ce temple et en trois jours je le rebâtirai », il en a donné la preuve par sa crucifixion et sa résurrection.

Et là je peux vous dire exactement la même chose. Sauf que là la chance que j'ai eu c'est que je n'ai pas été crucifié dans la chair physiquement. La crucifixion, elle s'est passée au niveau du deuil à faire de l'histoire. Ça, je vous l'ai expliqué. Du deuil à faire non pas de la personne, ça c'était fait déjà depuis plusieurs années, mais comme vous vous en êtes aperçus, il restait l'histoire. L'histoire, elle est palpitante, à tel point que j'ai été aussi roulé dans la farine par l'histoire, parce que j'avais les yeux rivés sur ce qui se passait. Alors oui, tenez-vous au courant. Mais ça prend 5 minutes pour se tenir au courant. Vous regardez les infos, si vous regardez le ciel, vous le regardez deux fois par jour. Si vous regardez les infos, vous regardez les infos. Mais ne soyez pas rivé à un écran, ni rivé sur votre personne. Il vaut mieux être faignant, ne rien faire, faire des mots croisés, s'emmerder toute la journée, à ne pas savoir quoi faire que d'être dans l'action. C'est là où vous vous rendez disponible. C'est là où le travail se fait, de plus en plus facilement, et avec de plus en plus d'évidence.

Et dans ce que je vous dis là, ce matin, il ne peut y avoir aucun doute. Il ne peut y avoir aucune erreur, il ne peut y avoir aucune tromperie, il ne peut y avoir aucune illusion. C'est la stricte Vérité, c'est la Vérité absolue ici même incarnée en ce monde. Il n'y a rien d'autre. Acceptez cela et vous le vivrez de la même façon. Tout de suite. Pas dans 10 ans, pas dans 5 ans, pas dans une autre vie, pas dans un autre monde, pas dans le corps d’Éternité seulement, mais aussi dans ce sac de viande. Et il est en même temps, et BIDI l'avait dit et l'avait répété, il est à la fois un sac de viande et c'est aussi le temple le plus sacré qui soit. Dans le même temps. C'est les deux versants de la même réalité. Les Chinois disaient le Biao Li, c’est-à-dire les deux versants de la pièce, l'endroit et l'envers, la doublure du vêtement. Mais on sait très bien, en tout cas dans le taoïsme et la médecine chinoise, que l'on regarde l'extérieur ou l'intérieur, c'est la même pièce. C'est le même vêtement. Il y a un endroit et il y a un envers. Il y a un dedans et il y a un dehors. Voilà, c'est simple. Donc, tout ce que je vous ai dit ce matin, finalement c'est parti sur la Voie du Cœur donc on va pouvoir le diffuser, même s'il y a des éléments au début, on s'en fout, à vérifier. Oui, oui, ça part en diffusion.

Sincèrement ce qui parle ce matin c'est pas moi, c'est uniquement le Cœur. Mais quand je dis le Cœur c'est pas mon Cœur c'est votre Cœur. Alors si vous avez encore besoin de savoir, pour ceux qui ne connaissent pas : qui c'est qui parle, quelle est sa vie, qui il a été, qu'est-ce qu'il a fait ? Vous n'avez rien compris. Il n'y a personne à suivre. Il y a juste à réaliser ce que vous êtes. Et je ne suis que le témoin de ce qui est. En dehors de toute histoire, et comme nous sommes d'innombrables témoins, chacun dans leur domaine, Brigitte est un témoin, elle se fait chier sur Internet, et c'est comme ça, elle a accepté. Et il y en a d'autres, c'est la conscience Nue. Bon moi j’étais médecin, bon, on me fourgue à faire des soins; OK, bon, on va faire des soins. Mais ça serait autre chose, ça serait autre chose. Il n'y a pas de limite. Simplement comme j'ai un référentiel, je pense un petit peu important au niveau de l'anatomie, la psychologie, l'énergé­tique et de l’Éternité, ben effectivement j'ai pour l'instant un tout petit avantage. Mais il est mineur. Si je te promets qu'il est mineur. Si, si, il est mineur. Si tu vis en conscience Nue et que tu es Tout et Rien tu vis exactement la même chose. Ne mets pas de distance. C'est la Vérité.

Bon, allez, on va arrêter. Il est moins dix, c’est pas la peine de parler plus. J’ai dit l’essentiel de ce que j’avais à dire. Donc, ce que j’ai exprimé là, c’est votre Vérité. Pour chacun de vous puisque je la vis et que vous êtes moi et que je suis vous, réellement et concrètement.
 
http://www.frerek.com/bidi-partie-satsang-avril-2018-357607.html
 


_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:48 (2018)    Sujet du message: SATSANG AVRIL 2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> CANALISATIONS du Collectif Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom