Forum Index


 
 Forum IndexFAQSearchMemberlistUsergroupsProfileRegisterLog in

Les larmes

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Samuel
Guest

Offline




PostPosted: Wed 30 Oct - 18:32 (2013)    Post subject: Les larmes Reply with quote

http://www.absolultime.com/t347-les-larmes-joie-tristesse.htm?q=#p61660


N'ayez jamais peur des larmes.


La prétendue civilisation vous a rendu très craintif vis à vis des larmes. Elle a créé une sorte de culpabilité en vous. Lorsque les larmes viennent vous commencez à vous sentir embarrassé. Vous commencez à sentir: "Que vont penser les autres ? Je suis un homme et je pleure ! Cela semble si féminin et infantile. Il ne devrait pas en être ainsi."

Vous arrêtez ces larmes... et vous tuez quelque chose qui se développait en vous.

Les larmes sont bien plus belles que tout ce que vous avez vous, parce que les larmes viennent du débordement de votre être. Les larmes ne viennent pas nécessairement de la tristesse, parfois elles viennent d'une grande joie et parfois elles viennent d'une grande paix et parfois elles viennent de l'extase et de l'amour. En fait, elles n'ont rien à faire avec la tristesse ou la joie. Quoi que ce soit qui vous remue trop le cœur, quoi que ce soit qui prend possession de vous, quoi que ce soit qui est trop, que vous ne pouvez pas contenir et qui commence à déborder, cela amène les larmes.
Acceptez-les avec grande joie, goûtez-les, nourrissez-vous en, faites leurs bon accueil, et par des larmes vous saurez prier. Par des larmes vous saurez comment voir. Des yeux plein de larmes sont capables de voir la vérité. Des yeux plein de larmes sont capables de voir la beauté et la bénédiction de la vie.


The Diamond Sutra


« Les plus douces émotions, comme les plus violentes jaillissent par les yeux et les larmes se fraient, entre silence et musique, un chemin inédit où tout peut se dire, où tout demeure secret. Elles coulent, les larmes, elles s’effacent aussi, rappelant que le plus précieux de l’être ne peut être capturé et que la douleur et le bonheur sont fugaces : reste ce flot de vie ou d’oubli, reste cette source claire.

Pleurer, c’est reconnaître et aimer en soi cette source mystérieuse et intarissable. L’amour ne sèche pas les larmes, il les invite, il les rend éclatantes. Il n’apaise pas, il exalte. »

L’auteur s’interroge sur l’origine des larmes, apanage de l’être humain et privilège qu’il revendique rarement. Dans l’ancienne Egypte, un mythe fait naître les hommes des larmes de Rê, le Soleil ; pour les Incas, Vicarocha, l’astre solaire, pleure aussi et donne naissance car « l’eau fertile des larmes est à l’origine de tout , l’immense réservoir où le ciel, les arbres et les visages se mirent .

Est-il possible d’opposer larmes et rire ? Ce n’est pas certain, car il y a une osmose entre les deux, et une oscillation permanente souvent imprévisible :

« Il n’est pas sûr que les sanglots soient à l’opposé des éclats de rire, ni que les larmes silencieuses disent le contraire du sourire radieux…

« Au fond, la destination de l’être humain serait de pleurer et de sourire. Non pas de pleurer sur quelqu’un, encore moins sur soi, non pas de pleurer après quelque chose. Non. Mais de pleurer comme on se lave, comme on bénit, comme on se noie dans la clarté ».

« Les larmes sont donc un don en soi , et, comme elles ne nous appartiennent pas, autant en faire don à notre tour, autant les offrir comme des caresses limpides, comme des ponts fraternels, comme des remerciements émus. Ces sources descellées feront sans nul doute refleurir les déserts. »


Les dames en pleurs : Ce sont d’abord les pleureuses, présentes dans tous les pays méditerranéens, souvent voilées et vêtues de noir, qui mènent le deuil à grands renforts de cris et de supplications et qui sont payées pour entonner les lamentations. « Ce rôle de pleureuse, d’embaumeuse, dévolu à la femme renoue avec celui de sage-femme au début de la vie. Un ensevelissement accompli dans les larmes est la juste réponse à la naissance ruisselante de l’enfant. »
Ce sont également les dames de beauté « qui font pleuvoir des baisers, des parfums et des larmes comme pleuvent au printemps les fleurs de cerisiers. La femme qui pleure use de ces sortilèges : quand elle aime, c’est le monde entier qui aime à travers son corps, à travers ses larmes. »

Marie de Magdala est la plus célèbre des dames de beauté et depuis elle on dit : « pleurer comme une Madeleine » : « Car elle semble n’avoir fait que cela, n’avoir vécu que pour cela, pour ces larmes d’amour, d’allégresse, de douleur, d’adoration et d’insensée attente… Elle aura contemplé Jésus à travers le prisme de ses larmes : aussi l’a-t-elle vu ressuscité, transfiguré par la lumière de l’amour… »

Toute femme qui pleure rejoint la vaste mer et la cohorte des ondines, des naïades et des sirènes : « Toute femme qui pleure invite l’homme à entendre le grand chant enfoui, le grand chant perdu de l’amour. Les femmes qui pleurent comme psalmodient les sirènes entraînent l’homme vers le profond, vers l’invisible : doit-on plaindre ces noyés qui ont rejoint l’origine ? ou faut-il continuer à avancer à petits coups de rames, de larmes, sur la mer périlleuse de la vie ? »

L’auteur évoque également dans les contes : « les douces jeunes filles et les jolies fées qui en pleurant laissent couler sur leurs joues des perles ou des diamants. Ces larmes révèlent leur richesse intérieure, la pureté de leur cœur. De ce trésor nul ne peut s’emparer ».

Les pleurs des hommes : les larmes ne sont pas une particularité féminine et, au cours de l’histoire, pleurer ne fut pas toujours un signe de faiblesse ou un manque de virilité ; citons en autres héros Achille qui pleure parce qu’il sait que jamais il ne reverra son pays natal, Ulysse qui a réchappé à la guerre de Troie, mais répand aussi des larmes de nostalgie, Enée qui, lors de sa descente dans les Enfers, parvient au sinistre Champ des Pleurs et se met à l’unisson des larmes surtout lorsqu’il aperçoit l’infortunée Didon naguère si éprise de lui et qui maintenant se détourne.

La Bible n’est pas non plus à l’abri des lamentations : le prophète Jérémie verse des torrents de larmes qui s’en iront grossir les fleuves de Babylone, David gémit dans nombre des psaumes et pleure en serrant dans ses bras son ami Jonathan.

Citons enfin les flacons lacrymatoires et surtout la larme du Christ, enfermée en une pierre précieuse dans la cathédrale de Vendôme :

« Cette bizarrerie ne fera rire que ceux qui n’ont jamais pleuré de beauté, de reconnaissance et de ferveur. Les mystiques qui ont connu la grâce des larmes, les amants qui s’étreignent en pleurant et tous ceux qui ont le cœur endeuillé savent bien que ces gouttes d’eau apparemment banales recèlent le plus précieux d’une existence humaine parce que c’est une eau d’amour. Si « tout coule » comme l’assurait le philosophe d’Ephèse, rien ne demeure stable, mais seul survit ce qui se joint au flot, ce qui se baigne dans le fleuve jusqu’à s’y fondre.

Il reste à se faire larme pour devenir océan. »

par Daniel Gerardin

http://lumiere-energieamour.forumzen.com/t1381-les-larmes


Les Larmes suite
.
Certains êtres qui commencent à éprouver la Joie, que cela soit pendant des méditations ou des descentes d'energie , vous ont amenés à vivre certains états de Conscience modifiée par rapport à votre Conscience ordinaire.

Au sein de cette Conscience modifiée, bien évidemment, les perceptions changent. La traduction, effectivement, peut en être des larmes de reconnaissance mais aussi de peur. Cela fait partie de l'apprentissage.

Cela fait partie de l'expérience. Bien évidemment, ces larmes peuvent être facilitantes ou bloquantes, c'est selon. Il m'est arrivé aussi, en explorant la Conscience, de mon vivant ou même quand je fus Saint Jean retranscrivant les paroles du Christ, de pleurer.
Cela ne fut pas pour moi bloquant mais facilitant. Ainsi, vous avez toujours la possibilité d'inverser aussi, au niveau d'une manifestation comme des pleurs, le sens et la direction de l'Énergie et de la Conscience soumises à ces pleurs.

Les pleurs ne traduisent pas toujours un état émotionnel exacerbé mais bien, le plus souvent, une reconnexion à l'Essence, qu'il convient toutefois d'apaiser


Sri Aurobindo..



Question : quand des larmes de Joie montent spontanément, proviennent-elles nécessairement du Feu du Cœur ?

Le plus souvent, oui. Elles concourent, lors de vos premières étapes de Samadhi, lors de vos premières rentrées au sein du Feu du Cœur ou de la Vibration du Cœur, dans l'approche de votre Êtreté. Et ceci est une grande Joie, donnant effectivement des larmes, qui ne sont pas des émotions ou alors une émotion ultime, celle qui fusionne avec la Joie du Cœur.


Anael...


Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 30 Oct - 18:32 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
rezo


Offline

Joined: 12 Oct 2013
Posts: 945

PostPosted: Wed 30 Oct - 20:31 (2013)    Post subject: Les larmes Reply with quote

petit rajout  Smile


Question : qu'en est-il des émotions que l'on peut ressentir en pensant, par exemple, à Marie ? 
Il vous faut distinguer et faire la différence, entre l'émotion-attraction par rapport à des résonances propres à ce que vous appelez l'Énergie Mariale et pouvant aller jusqu'à des larmes, de l'aspect Vibratoire réel et concret, se traduisant par des points d'impact au niveau de vos différentes structures et même physiques. 
_________________
Dans l'espace de ce Silence, dans l'espace de notre Communion, au-delà de tout espace et de tout temps, nous sommes Un et au-delà. Et l'Absolu.


Back to top
Françoise
Administrateur

Offline

Joined: 12 Oct 2013
Posts: 2,086
Localisation: nullepart donc partout

PostPosted: Thu 31 Oct - 09:04 (2013)    Post subject: Les larmes Reply with quote

je ne suis pas d'une nature particuliérement sensible, mais les larmes font parti de mon quotidien depuis l'onde de vie.

Lorsque je m'abandonne à la Présence, ou lorsque je contemple le ciel le soir ou parfois sans aucune raison , les larmes perlent au coin des yeux, au moins une fois par jour. C'est devenu un symbole de connexion à ce qui EST, l'Amour sans émotion
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Back to top
rezo


Offline

Joined: 12 Oct 2013
Posts: 945

PostPosted: Thu 31 Oct - 09:12 (2013)    Post subject: Les larmes Reply with quote


_________________
Dans l'espace de ce Silence, dans l'espace de notre Communion, au-delà de tout espace et de tout temps, nous sommes Un et au-delà. Et l'Absolu.


Back to top
Nat-Tan
Guest

Offline




PostPosted: Fri 1 Nov - 11:34 (2013)    Post subject: Les larmes Reply with quote

Françoise wrote:
je ne suis pas d'une nature particuliérement sensible, mais les larmes font parti de mon quotidien depuis l'onde de vie.

Lorsque je m'abandonne à la Présence, ou lorsque je contemple le ciel le soir ou parfois sans aucune raison , les larmes perlent au coin des yeux, au moins une fois par jour. C'est devenu un symbole de connexion à ce qui EST, l'Amour sans émotion


Oui ça coule tout seul, sans être rapporté à une émotion particulière j'ai remarqué.


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 14:01 (2019)    Post subject: Les larmes

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom