Index du Forum


 
 Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alta


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 938
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 15:02 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

Un au-delà de la conscience ?



 

 
Y a-t-il un au-delà de la conscience ? 

 
Certaines autorités l'ont affirmé, comme Nisargadatta Maharaj. Et d'autres avant lui. Comme l'école du Nyāya/Vaiśeṣika, pour qui l'état de délivrance est un état d'inconscience, puisque la conscience n'est pas notre vraie nature, mais seulement une qualité, un attribut parmi d'autres, dont nous sommes délivrés au moment de la délivrance. Cet état de délivrance n'est pas un état de félicité, de plénitude, mais une absence de toute souffrance et de toute expérience, un état qui n'en est pas vraiment un. De plus, la conscience est le fondement de toute expérience, donc aussi bien de toute souffrance. Se libérer de la conscience, c'est donc se libérer de la souffrance. C'est là un thème des philosophies d'Occident, qui, de différentes façons certes, célèbrent la surconscience ou l'inconscience, depuis l'inconnaissance de Denys le théologien jusqu'aux soirées suralcoolisées de nos jeunes. 

 
Pourtant, l'absolu est-il autre chose que la conscience ? La conscience est-elle un état, susceptible d'être dépassé ? Et qu'est-ce que la conscience ? 

 
Pour certains, comme pour le bouddhiste Nāgārjuna, toute conscience implique une dualité du sujet et de l'objet. En Occident, on dira que toute conscience est conscience de quelque chose. Le courant bouddhiste dont témoigne Nāgārjuna comparera la conscience à une épée qui ne peut se couper elle-même. Autrement dit, il n'y a pas de conscience de soi. C'est juste une apparence, un faux-semblant, un mythe, une manière de parler sans réfléchir.  

 
Or, qu'est-ce que serait une conscience sans conscience de soi, une conscience inconsciente, en quelque sorte ? 

 
Un autre courant bouddhiste affirme au contraire que la conscience est consciente d'elle-même, sans dualité entre sujet et objet, tout comme une lampe est à elle-même sa propre lumière, sans avoir besoin d'une autre lampe. Ce courant, présent aux origines du Grand Véhicule (mahāyāna), deviendra l'école de la pratique du yoga (yogācāra), selon laquelle tout est construction mentale.  

 
En résumé, en Occident comme en Orient, dans l'hindouisme comme dans le bouddhisme, et encore aujourd'hui, il y a deux positions sur la conscience : 

 
-la conscience est un état, une étape vers l'absolu qui est notre vraie nature, un état subtil, l'état ultime, mais qui peut et doit être dépassé dans un inconcevable au-delà de la conscience, car toute conscience est germe de souffrance et toute souffrance enveloppe une certaine dualité. On ne peut échapper à l'expérience de la souffrance, à moins de dépasser l'expérience elle-même, c'est-à-dire la conscience. 

 
-la conscience n'est pas un état, mais l'arrière-plan de tout état. Elle n'est pas une étape, mais le fond sans fond de toutes les étapes. Elle n'est pas une qualité de l'absolu, mais son essence. Toute conscience est conscience de soi, mais cette conscience de soi n'implique pas dualité du sujet et de l'objet. La conscience se connaît elle-même, mais pas à la manière dont on connait un objet. Elle se connait immédiatement. La conscience est n'est pas nécessairement source de souffrance : la pure conscience de soi, sans objectivation de soi, sans identification, a le pouvoir de transformer toute expérience en félicité imprégnée de paix.  

 
Je pense que la raison, l'intuition et l'expérience montrent que la seconde position est la bonne. 

 
La première position est erronée, car : 

 
-elle confond la conscience avec un état, c'est-à-dire un objet de conscience. 
-quand elle affirme que la conscience est forcément dualiste, tout comme une épée ne peut se couper elle-même, elle confond encore la conscience avec un objet. La conscience ne ressemble pas à une épée, ni à rien d'autre. Seul Dieu peut connaître Dieu. 
-un au-delà de la conscience serait encore une expérience, donc un état de la conscience. Vouloir sortir de la conscience, ou croire que l'on en sort, c'est comme vouloir aller plus vite que son ombre. 
-la conscience n'est pas duelle, même quand elle semble l'être. La conscience de l'objet est toujours, en réalité, une conscience de soi. La dualité est une erreur : on prend une conscience de soi pour une conscience de l'autre, comme dans un rêve. 
-il n'y a pas de moyen de connaître l'au-delà de la conscience. 
-les textes traditionnels qui affirment que l'absolu est "au-delà de la conscience ou de l'inconscience", "sans conscience" (acetana, asaṃvedana), "au-delà de l'être" (sattva-atīta) sont des procédés pédagogiques pour délivrer la conscience de la tendance à s'identifier, à saisir les objets et les états. La sagesse de Nagārjuna doit se comprendre dans ce contexte. 
-les états de vide, d'"inconscience", dont le sommeil profond est l'illustration la plus pure, sont des états. La conscience n'en est pas un. 
-la conscience n'est pas quelque chose de fixe et absolument immuable. Elle est toujours présente, mais elle est libre de se ressaisir comme vide, comme rien, comme elle est libre de se ressaisir comme carotte, chien ou homme. 
-la conscience est libre veut dire qu'elle n'est pas prisonnière d'elle-même : elle peut se prendre pour ceci ou cela. 
-le vide, les états d'inconnaissance, d'inconscience, etc. sont simplement la conscience se reprenant comme pure conscience, ce que la conscience qualifie d'inconscience, parce qu'elle ne se connaît d'ordinaire (à l'état de veille) que dans les objets. Ce que l'on prend pour pure inconscience ou un "au-delà de la conscience" est pure conscience non-duelle. 
-cette pure conscience n'est pas la reconnaissance libératrice. Car quand les objets réapparaissent, la conscience est emportée et aliénée de nouveau. 
-la conscience se reconnait comme intervalle entre les objets, les états, et comme ces objets, ces états : alors seulement elle est libre. 
-pratiquement parlant, on reste comme muet, détaché, flottant, décroché, ouvert, en l'absence ou en la présence d'objet, sans référence à un sujet. Voir qu'il n'y a pas de sujet, c'est voir le vrai sujet. Voir que personne ne voit, c'est voir notre vraie nature, la conscience, par-delà les mots, les images, les émotions, les sensations, les états.  

 
Quelque verset du Yoga selon Vasistha sur l'identité de l'absolu et de la conscience de soi : 

 
Le vent et son frémissement sont un, 
De même que le feu et sa chaleur. 
De même, la pure conscience et son pouvoir de vibrer 
Sont toujours un seul et même Soi (6/2, 84, 3) 
Quand (la conscience) se détend et reste telle quelle, 
On l'appelle "Śiva" : 
Alors l'activité de la déesse, du pouvoir de conscience, 
Repose dans le Soi, en soi. 
Quand elle reste telle quelle, en son état naturel, 
On l'appelle "Śiva". (6/2, 84, 26, 27a) 
Parce qu'il est conscience, 
(L'absolu) ne peut être ce qu'il est 
S'il n'est pas ainsi (conscient), 
De même que l'or ne peut exister 
Sans forme. (6/2, 82, 6) 
Toi qui es sage ! Dis-moi comment 
Le poivre peut-il exister sans être poivré ? 
Comme le sucre pourrait-il ne pas être sucré ? (6/2, 82, 8-9) 
Une pure conscience 
Dépourvue de conscience 
Ne mérite pas le nom de "pure conscience" ! (6/2, 82, 10) 
La conscience ne peut être présente 
Sans cette sorte de vibration 
Qui est la substance même de la conscience, 
De même qu'une chose ne peut être 
Ce qu'elle est en ne l'étant pas ! (6/2, 83, 14) 

 
Ainsi, il n'y a pas d'au-delà de la conscience. Et cet au-delà, si même on pouvait le deviner, en parler ou en faire l'expérience, fût-ce à travers une "non-expérience", serait encore dans la conscience, dans ce que le poète Jacques Goorma appelle le séjour : 

 
"Le séjour de l'éveil est dans la clarté de l'esprit, dans cette lumière irradiant toute chose de sa présence. Toute chose n'a lieu qu'en son séjour" (Le Séjour, p. 9) 

 
En vérité, les choses ne viennent pas de rien, ni de la conscience. Elles sont un rien conscient. 

_________________
Seule la personnalité connais la peur, car elle résulte de la peur, toutes ses stratégies visent à éviter/négocier/se soumettre à elle, sans peur, elle n'existe plus, car l'amour prend toute la place, là est la Liberté, la Vérité, l'Absolu..


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Nov - 15:02 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alta


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 938
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 15:03 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

MAGISTRALE TENTATIVE D'APPROCHE DE L'ABSOLU
_________________
Seule la personnalité connais la peur, car elle résulte de la peur, toutes ses stratégies visent à éviter/négocier/se soumettre à elle, sans peur, elle n'existe plus, car l'amour prend toute la place, là est la Liberté, la Vérité, l'Absolu..


Revenir en haut
Alta


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 1 938
Localisation: Altaïr

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 15:14 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

SAUF QUE LUI IL NE LE VIT PAS! DONC BIEN SUR MALGRÉ SON ÉRUDITION, IL EST INCAPABLE DE SE SAISIR DE L'ABSOLU, ET LE DÉNI EST BEL ET BIEN LÀ..... NORMAL! COMMENT LA CONSCIENCE (OBJET, SUJET, SOI, EGO ,ETC..) POURRAIT COMPRENDRE OU SAISIR LA A-CONSCIENCE? C'EST IMPOSSIBLE... POUR CELA  IL FAUT TOUT ABANDONNER, MÊME LA CONSCIENCE.... MAIS POUR CONNAITRE, IL FAUT Y ALLER, RIEN NE PEUT EN ÊTRE CONCEPTUALISÉ, NI MÊME RESSENTI! ET LE CHEMINEMENT DIT SPIRITUEL EST CERTAINEMENT LE BARRAGE LE PLUS INTENSE À L'ABSOLU.... CAR LA RECHERCHE "SPIRITUELLE" DÉCOULERA TOUJOURS DE LA PEUR DE LA MORT, QUI POUR ÊTRE DÉPASSÉE DOIT ENTRAINER LA RUPTURE DU MYTHE D'IMMORTALITÉ QUI EST LIÉ AU CONCEPT DE MOI-PEAU. 
AINSI PARLER D'ABSOLU EXCITE AU PLUS HAUT POINT ET MET EN COLÈRE LA PLUPART DES "CHERCHEURS" (LES PAUVRES IL N'Y A RIEN À TROUVER; LA CONNAISSANCE EST IGNORANCE..).... LE SOI EST LUI MÊME UNE ESCROQUERIE POUR LE JNANI, CAR IL VIT À VOLONTÉ LA A-CONSCIENCE
_________________
Seule la personnalité connais la peur, car elle résulte de la peur, toutes ses stratégies visent à éviter/négocier/se soumettre à elle, sans peur, elle n'existe plus, car l'amour prend toute la place, là est la Liberté, la Vérité, l'Absolu..


Revenir en haut
Janel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 127

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 16:36 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

Okay Okay Okay Okay

Revenir en haut
Nat-Tan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Nov - 16:52 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

A l'âge de 5 ans, mon fils nous a dit un jour : "c'est la mort qui a inventé dieu", ce que tu dis m'a fait pensé à ça : "CAR LA RECHERCHE "SPIRITUELLE" DÉCOULERA TOUJOURS DE LA PEUR DE LA MORT, QUI POUR ÊTRE DÉPASSÉE DOIT ENTRAINER LA RUPTURE DU MYTHE D'IMMORTALITÉ QUI EST LIÉ AU CONCEPT DE MOI-PEAU. "

Revenir en haut
Janel


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 127

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 18:02 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

De retour au quotidien, aujourd'hui, je me rends compte que, en rapport avec les messages ci-dessus, je vis chaque matin au réveil, le basculement dans la 3D, avec retour progressif à cette dimension, récupérant identité avec tout son cortège de pensées associées au sentiment de rentrer dans une journée en 3D... C'est en plus petit, la même expérience que j'ai décrite quand j'ai touché ÇA. Pareil si je fais une sieste, une méditation, etc... et c'est comme ça, chaque jour, c'est la chute en 3D revécue, mais sans fermer la porte à l'absolu. C'est pareil chaque jour et cependant différent, sans 2 jours semblables, avec tout un éventail de possibilités et d'émotions et de sentiments etc... On connaît tous cet éventail !!!


Ce basculement et cette porte qui n'est jamais refermée, seulement laissée de côté par les multiples vibrations telles des chaînes recomposées chaque matin... J'ai vu ça, comme ça.


Et d'autres choses que je ne peux décrire, comme d'hab.!!!! 


Revenir en haut
REIYEL
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 13 Nov - 22:51 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

En fait, ce qu'il est nécessaire de préciser c'est que rechercher cette a-conscience finalement n'a pas de sens Mr. Green . Et puis ici en 3D falsifiée, faire l'expérience de certaines choses sont encore très agréables, alors je n'ose imaginer dans les mondes/dimensions unifiées là où sont les "vrais" jouets.

Revenir en haut
Nat-Tan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Nov - 12:52 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

En effet Reiyel je partage ton avis, tant que tu cherche tu exerce une action consciente et la a-conscience ne peut pas être abordée par la conscience puisque tant que tu es en conscience tu ne peux pas être en a-conscience... c'est l'histoire du serpent qui se mort la queue. En fait c'est en abandonnant la conscience que l'on peut toucher la a-conscience et encore non parce que dès que tu crois avoir touché la a-conscience ça veut dire que tu es conscient donc, que tu l'as déjà quitté ? ça revient à dire que tu ne la touche jamais, c'est elle qui te touche...

Revenir en haut
REIYEL
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Nov - 13:19 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

Citation:
ça revient à dire que tu ne la touche jamais, c'est elle qui te touche...



Magnifiquement dit


Revenir en haut
Françoise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 2 038
Localisation: nullepart donc partout

MessagePosté le: Jeu 14 Nov - 13:44 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

et d'ailleurs, on peut s'en apercevoir nous même, lorsque nous tentons de rester tranquille, l'énergie se met en place, le feu, la vibration mais pas la a_conscience.
l'attention est trop présente pour vraiment se laisser aller

ET lorsque que l'on ne cherche rien, que l'on se laisse aller alors la a_conscience se met en place sans même le percevoir, au bout de peu de temps, sauf au retour.
_________________
Par l'Un, pour l'Un et à la Gloire de l'Un


Revenir en haut
REIYEL
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 14 Nov - 19:12 (2013)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE? Répondre en citant

Exactement Françoise, j'en parlais avec alta il n'y a pas longtemps. Au début on se concentre sur le "Je suis", c'est normal... puis après quelques temps, quand le fruit commence à être mûr, et bien il tombe et s'épanouit tout seul ^^. C'est une étape importante et dans le récit d'éveil d'Osho, il en parle en disant qu'il avait mis du temps avant de s'apercevoir que l'effort était devenu maintenant un obstacle.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:39 (2018)    Sujet du message: EXISTE-T-IL UN AU-DELÀ DE LA CONSCIENCE?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> SPIRITUALITE -> Eclaireurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom